AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 20 sur 22
Aux abords de la Tamise.
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21, 22  Suivant
Rose Layroy
Serpentard
Serpentard

Re: Aux abords de la Tamise.

Message par : Rose Layroy, Ven 19 Fév 2016 - 16:59


Un petit silence s'ensuivit sa question comme si Rose hésitait. Comme si elle avait peur de se révéler. Cela c'était normal et ça rassurait Rose. Si elle lui avait débité toute sa vie sans même prendre du recule elle aurait tout de suite mis à fin à leur conversation.

_Ça dépend. Il y a des jours où je me dis que je devrais peut-être me comporter comme une fille de mon âge, et il y en a où je me dit plutôt qu'en aucun cas je dois changer pour les autres. Tu sais j'ai passé mon enfance à être maltraitée par des sales gamins moldus de mon âge, ou plus grand parfois, et je ne faisais rien car je voulais m'intégrer. Et bien quand je regarde mon reflet sur l'eau, je me dis que j'aurais dû les mettre à terre, quitte à être officiellement rejetée après. Mais ça c'est trop tard. Je suis quelqu'un qui a trop de savoir pour son âge, et j'ai longtemps été mal dans ma peau à cause de ça. Je ne m’entendais qu'avec des adultes, alors que j'avais seulement dix ans. Mais à force de me regarder, comme toi, j'ai décidé d’arrêter de me prendre la tête, de rester seule comme je l'ai toujours été avec mes connaissances, et de fuir la plupart des gens, qui ne veulent généralement que se servir de vous. Après c'est peut être pas le bon choix, mais c'est le mien.

Elle lui avait ouvert son cœur et révélé une partie de son passé. Et ce n'était pas un passé banal. Elle avait eu comme Rose un passé douloureux et maintenant elle arrivait à un peu mieux la cerner. Elle la comprenait, en partie il est vrai, mais elle la comprenait. Et en plus de cela elle avait eu une réponse. Mieux valait être ce que l'on était plutôt que de se contraindre à faire ce que veulent les autres seulement pour plaire et être admis car ceci engendrait bien trop souvent un regret. Rose ne voulait pas regretter et elle savait que si on ne profitait pas de l'instant présent on s'en voudrait. Mais ce n'était pas facile. Loin de là.

Son aînée avait fait un effort considérable pour lui révéler ce qu'elle venait de lui dire. Son sens de l'honneur lui dit que c'était à présent à son tour de s'ouvrir.

_Je crois que je suis un peu comme toi. À Poudlard je n'ai que des...

*Comment appeler ces personnes avec lesquelles elle passait parfois son temps ? Elle ne pouvait pas dire allié car cela faisait bien trop étrange dans une conversation.* Rose hésita une fraction de seconde et reprit :

_... amis plus âgés. Mais je n'ai pas toujours été comme ça. Je me souviens d'un temps où je jouais avec les petits moldus de mon âge. Mais c'était il y a bien longtemps. Je me suis... renfermée sur moi-même parce que j'ai eu la preuve que même les amis les plus proches de vous, ceux avec lesquels vous avez traversé les plus belles aventures et avec qui vous pensez que tout est possible peuvent vous trahir et détruire votre vie sans même le regretter.

Rose s'arrêta quelques instants, repensant à ce qui lui était arrivée. Instinctivement elle passa sa main sur son cou. Oui, jamais elle n'oublierait l'ignoble bât*** qui lui avait pourri la vie et marqué à jamais. Elle reprit doucement :

_Un Mangemort qui était l'un des amis les plus fidèles de mes parents a totalement détruit ma vie. À cause de lui je me suis renfermée sur moi-même et j'ai dû apprendre à grandir beaucoup plus vite que ce que je n'aurais dû.

Rose sentait une larme couler sur sa joue à la pensée de sa mère totalement folle à Sainte-Mangouste. Pourquoi lui racontait-elle tout ça ? C'était un énorme risque. Elle lui montrait sa faiblesse et elle pourrait à tout moment s'en servir contre elle. C'était un énorme pari. Rose secoua légèrement la tête, essuya négligemment la larme et se reprit. Elle ne voulait pas que les moldus qui passaient à leur côté la voient dans cet état. Elle releva fièrement la tête et continua :

_J'ai donc appris à modifier mon comportement en fonction de la personne avec laquelle j'étais. Mais à cause de cela des fois je ne sais plus vraiment qui je suis réellement et quand je regarde mon reflet je me demande qui est la personne qui me fait face. Tout ça pour en venir que je pense que ton choix est tout à fait compréhensible. Ne pas allez au-devant des ennuis pour être sûr de ne plus souffrir. Je crois que j'ai choisi un autre chemin mais je ne pense pas que ce soit le bon non plus. Je ne m'attache pas aux gens que je côtoie et je préfère ne montrer qu'une Rose édulcorée. Ne pas montrer ses faiblesses au risque d'être totalement différente de ce que je suis.

*Première erreur du grand manipulateur : ne pas révéler sa façon de fonctionner. Tu le sais bien petite idiote. Alors pourquoi tu fonces tête baissée dans la gueule du loup ? Tu es complètement timbrée ! Tu vas te retrouver totalement détruite et tu ne devras t'en prendre qu'à toi même ! * Rose en avait beaucoup dit sur elle-même. Peut-être trop. Elle réfléchit quelques instants et se dit que les détails n'y étaient pas. Elle n'avait donné qu'un schéma de ce qu'elle avait vécu mais jusqu'à lors personne d'autre que ses grand-parents ne connaissait ce schéma. Et encore, ses grand-parents savaient cela parce qu'ils avaient en parti vécu cette douleur avec elle. Était-ce une bonne idée ou une erreur qui lui serait fatale ? Elle verrait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Rose Thelxiope
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Aux abords de la Tamise.

Message par : Rose Thelxiope, Ven 19 Fév 2016 - 20:01


_Je crois que je suis un peu comme toi. À Poudlard je n'ai que des...amis plus âgés. Mais je n'ai pas toujours été comme ça. Je me souviens d'un temps où je jouais avec les petits moldus de mon âge. Mais c'était il y a bien longtemps. Je me suis... renfermée sur moi-même parce que j'ai eu la preuve que même les amis les plus proches de vous, ceux avec lesquels vous avez traversé les plus belles aventures et avec qui vous pensez que tout est possible peuvent vous trahir et détruire votre vie sans même le regretter.

Rose semblait hésiter quant au nom qu'elle devait employer pour appeler ceux avec qui elle traînait de temps en temps, ce qui fit sourire Rose. Elle avait elle aussi cherché comment appeler ces personnes qu'elle cotoyait, mais n'avait trouvé qu'allié.. ou connaissances.. ou ennemis.
Elle était totalement d'accord avec ce que lui disait Rose, c'était comme si elle lui ôtait les mots de la bouche. Mais elle en attendait plus de sa part, elle ne voulait pas penser qu'elle s'était dévoilée par erreur, quand soudain la jeune continua :

_Un Mangemort qui était l'un des amis les plus fidèles de mes parents a totalement détruit ma vie. À cause de lui je me suis renfermée sur moi-même et j'ai dû apprendre à grandir beaucoup plus vite que ce que je n'aurais dû.

La Serpentarde resta sans voix, quand elle vit une larme coulée le long de la jour de cette fille. Elle sentit que tout cela était sincère, et cela la toucha particulièrement, elle qui avait toujours eu une famille plutôt heureuse.

_J'ai donc appris à modifier mon comportement en fonction de la personne avec laquelle j'étais. Mais à cause de cela des fois je ne sais plus vraiment qui je suis réellement et quand je regarde mon reflet je me demande qui est la personne qui me fait face. Tout ça pour en venir que je pense que ton choix est tout à fait compréhensible. Ne pas allez au-devant des ennuis pour être sûr de ne plus souffrir. Je crois que j'ai choisi un autre chemin mais je ne pense pas que ce soit le bon non plus. Je ne m'attache pas aux gens que je côtoie et je préfère ne montrer qu'une Rose édulcorée. Ne pas montrer ses faiblesses au risque d'être totalement différente de ce que je suis.

Rose sentait une osmose s'installée  entre elles au fil des mots qu'elle disait, mais la tristesse devant elle était plus intense encore.. Pour la première fois depuis des années, elle décida de la réconforter, en lui souriant comme une soeur tout d'abord, puis en lui répondant :

_Je suis vraiment désolée pour ce qui s'est passé pour tes parents..

Elle aurait voulu en savoir d'avantage sur ce qui c'était passé avec le Mangemort, mais ça aurait été très mal placé de faire cela, alors elle continua :

_Ça peut te paraître étrange, mais moi j'ai l'impression de savoir qui tu es réellement, et que nous nous connaissons plus que l'on ne se l'imagine. Étrange hein!

Elle avait voulu dire par là qu'il lui semblait qu'elles se connaissaient bien par rapport à leur ressemblances énormes, mais ne trouvait pas les mots adéquates pour lui exprimer tout ça.

_Plus sérieusement, tu as résumé ce que je suis depuis des années. Une armure bien fermée, qui ne veut rien laisser paraître. Je te comprend, et honnêtement ça fait du bien d'avoir l'impression de ne pas être seule.
Revenir en haut Aller en bas
Rose Layroy
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Fourchelang


Re: Aux abords de la Tamise.

Message par : Rose Layroy, Dim 21 Fév 2016 - 18:10


La grande Rose se tourna alors vers elle en lui souriant pour la consoler :

_Je suis vraiment désolée pour ce qui s'est passé pour tes parents...
_Oh, tu n'y es pour rien tu sais, répondit Rose un petit sourire au coin des lèvres.
_Ça peut te paraître étrange, mais moi j'ai l'impression de savoir qui tu es réellement, et que nous nous connaissons plus que l'on ne se l'imagine. Étrange hein !

*Pourquoi ai-je moi aussi cette impression ?se demanda Rose.* Beaucoup de choses rassemblaient ces deux jeunes filles. Même si leur situation n'était pas vraiment la même elle ressentait la même chose et se comportait d'après leur dire de la même façon.

_Plus sérieusement, tu as résumé ce que je suis depuis des années. Une armure bien fermée, qui ne veut rien laisser paraître. Je te comprend, et honnêtement ça fait du bien d'avoir l'impression de ne pas être seule.

Rose regarda alors sa compère et un sourire illumina son visage, toute trace de larme disparue. Un lien entre les deux jeunes filles était en train de se tisser. C'était incroyable. Rose n'aurait jamais cru rencontrer un jour quelqu'un qui semblait aussi bien la comprendre et qui elle aussi la comprendrait. Rose commença alors à marcher. Elle avait besoin de se dégourdir les jambes pour avaler toutes les informations qu'elle venait de recevoir. Pour l'instant elle ne regrettait pas de s'être un peu dévoilée. Peut-être qu'avec le temps elle réussirait à en dire plus mais pour le moment elle se sentait bien.

_Et bien maintenant que nous nous sommes rencontrées nous savons toutes les deux que nous ne sommes pas seules.

Rose réfléchit quelques instants et dit :

_C'est étrange mais je ne t'ai encore jamais vu à Poudlard. Il est vrai que je suis nouvelle mais quand même. Tu es dans quelle maison ?

Cette question changeait beaucoup du sujet qu'elles avaient abordé mais c'était tactique. Elle avait envie de savoir dans quelle maison était cette Rose pour pouvoir avoir plus tard l'opportunité de la retrouver plus facilement. Et ça détendrait un peu l'atmosphère. Elles avaient suffisamment parlé de choses déprimantes.
Revenir en haut Aller en bas
Rose Thelxiope
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Aux abords de la Tamise.

Message par : Rose Thelxiope, Dim 21 Fév 2016 - 18:34


_Et bien maintenant que nous nous sommes rencontrées nous savons toutes les deux que nous ne sommes pas seules. C'est étrange mais je ne t'ai encore jamais vu à Poudlard. Il est vrai que je suis nouvelle mais quand même. Tu es dans quelle maison ?

Rose était contente qu'elle change de sujet, qui devenait un peu triste. Elle sentait vraiment un lien particulier se tisser entre elles, et la question que lui posait Rose la stressait un peu. Et si elle n'était pas dans la même maison ? Ce serait difficile pour se voir, mais bon.

_Oui nous sommes deux maintenant, un bînome. Je suis à Serpentard, et toi, Serdaigle ?

Elle ne savait pas pourquoi elle avait pensé cela d'elle, mais elle devait très certainement avoir du sang de Serdaigle qui coulait dans ses veines. Mais ça ne l’empêchait pas d’espérer que pour une fois elle se tromperait et qu'elle lui dirait qu'elles sont toutes deux dans la même maison.

La méfiance de la jeune femme s'estompait petit à petit, pour laisser place à la confiance, aux confidence, à l'amitié.

_Mais au fait, tu as quel âge ? demanda-t-elle d'un ton un peu.. gêné. Oui, Rose n'aimait pas demander cela en temps normal, mais elle se demandait quel âge pouvait avoir une fille aussi mature.

Elle sentait aussi son estomac crier famine, comme si elle n'avait pas manger depuis des jours. Elle fouilla das son sac, et elle vu que sa mère, la connaissant bien, lui avait préparé des viennoiseries qu'elle avait préparé le matin même. Sentant la bonne odeur, elle ne pu résister et les sortit de son sac. D'habitude, elle n'en aurait JAMAIS proposer à quelqu'un, mais là c'était différent.

_Heum.. Ma mère m'a préparé un petit quelque chose à manger, je ne veux pas manger seule, t'en veux?

Elle tendit le sachet qui sentait bon les croissants maison, ils étaient petits, mais il y en avait plein.
Revenir en haut Aller en bas
Rose Layroy
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Fourchelang


Re: Aux abords de la Tamise.

Message par : Rose Layroy, Lun 22 Fév 2016 - 19:34


La réponse ne se fit pas attendre :

_Oui nous sommes deux maintenant, un binôme. Je suis à Serpentard, et toi, Serdaigle ?

Cette remarque fit sourire Rose. La chapeauflou était contente que le lignée maternelle transparaisse dans sa façon d'agir. Qui plus est elle était vraiment contente de cette réponse. Elle était donc à Serpentard tout comme elle. Comment cela faisait-il qu'elle ne l'ai jamais vu auparavant ? Peut-être qu'elles s'étaient croisées sans se voir. Dans tous les cas maintenant elle savait qu'elles réussiraient à se rencontrer assez facilement.

_Je suis à Serpentard comme toi ! répondit Rose heureuse. Mais je suis quand même flattée que tu aies cru que j'étais à Serdaigle. Le choixpeau magique a failli m'y envoyer.

Rose commençait à avoir un peu plus confiance. D'habitude elle n'aurait jamais dit qu'elle était une chapeauflou sans même qu'on le lui demande. Elle reprit avec le même sourire aux lèvres :

_En tout cas c'est cool que tu sois, toi aussi, à Serpentard mais je me sens idiote. Je ne t'avais jamais vu auparavant alors qu'on est dans la même maison... C'est idiot hein ?

Rose rit. C'était un rire tout doux, un rire vrai. Elle aimait bien marcher seule dans Londres mais là c'était encore mieux. Seule elle n'aurait jamais ri, et même accompagné d'ailleurs. Mais là elle avait ri. Rose essaya de se remémorer la dernière fois qu'elle avait ri. Enfin... la dernière fois qu'elle avait ri sans s'y forcer pour faire plaisir à ses grand-parents. C'était il y avait bien longtemps. Rose lui posa alors une question. Une question tout à fait normale mais qui semblait pourtant la gêner :

_Mais au fait, tu as quel âge ?

Rose ne faisait pas son âge mais elle se demandait qu'elle serait la réaction de son aînée quand elle saurait qu'elle n'avait que onze ans. Une crainte monta alors légèrement. Qu'est-ce qu'il se passait une fois qu'elle le saurait ? La rejetterait-elle ? Après tout, elle était bien plus âgée et il était assez rare qu'une personne de son âge aime rester avec une de celle de Rose. Elle espérait juste une chose, qu'elle ne la repousse pas. Pourtant au fond d'elle, elle savait qu'elle ne le ferait pas. Il y avait un écart d'âge assez considérable mais mentalement celui-ci était beaucoup plus faible. Elle répondit alors :

_J'ai onze ans. C'est déprimant mais bon. Je ne peux rien y faire. Et toi ?

Avant d'avoir sa réponse la camarade Serpentard sortit quelque chose de son sac en disant :

_Heum.. Ma mère m'a préparé un petit quelque chose à manger, je ne veux pas manger seule, t'en veux ?

Elle tendit alors un sachet de mini croissants qui avait l'air ultra appétissant. Pour la Française c'était plus que génial. Disons qu'on n'arrivait pas vraiment à trouver des vrais croissants en Angleterre. Elle n'eut même pas le temps de résister que son ventre lui dit qu'il fallait craquer.

_Avec plaisir. C'est gentil.

Elle en prit un de sa petite main et craqua doucement dedans. *Hum... Le beurre... *

_Et bien ils sont géants tes croissants. Tu diras à ta mère qu'ils étaient excellents et que si elle veut se convertir en boulangère, la France l'acceptera à merveille.

Elle recroqua alors dans un morceau pour finir le mini croissant. Délice à l'état pur. Quand elle finit sa bouchée elle se rendit compte d'une chose. Elle n'avait pas attendu que son aînée mange en première pour être sûre qu'il n'y avait rien de toxique à l'intérieur. Oui, elle était paranoïaque des fois mais bon. Ça faisait du bien des fois de baisser sa garde mais elle devrait quand même faire attention pour ne pas trop la baisser sinon elle ferait confiance aux autres trop facilement.
Revenir en haut Aller en bas
Rose Thelxiope
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Aux abords de la Tamise.

Message par : Rose Thelxiope, Lun 22 Fév 2016 - 20:40


_Je suis à Serpentard comme toi ! répondit Rose heureuse. Mais je suis quand même flattée que tu aies cru que j'étais à Serdaigle. Le choixpeau magique a failli m'y envoyer. En tout cas c'est cool que tu sois, toi aussi, à Serpentard mais je me sens idiote. Je ne t'avais jamais vu auparavant alors qu'on est dans la même maison... C'est idiot hein ?

La réponse de Rose la fit sourire. De une parce qu'elle avait deviné qu'elle avait du sang de Serdaigle, et de deux car elles étaient dans la même maison, et ça c'était vraiment cool.

_Ne te sent pas idiote, je ne t'avais jamais vu non plus. Bon après il faut avouer que je ne cherche pas à voir les gens qui peuvent m'entourer.

C'est vrai que c'était plutôt drôle comme situation. Jamais elles ne s'étaient remarquées, sûrement parce qu'elles étaient plongées toutes les deux dans leurs bouquins et que personne n'existait alors autour d'elles.

Puis Rose répondit à la question que Rose lui avait posé sur l'âge, un peu craintive :

_J'ai onze ans. C'est déprimant mais bon. Je ne peux rien y faire. Et toi ?

Elle avait quatre ans de différence, mais le même âge mentalement. La réponse la fit sourire, car elle pensa de suite à la potion de vieillissement ! Puis elle revint sur terre et répondit :

_Pour moi l'âge n'est qu'un nombre ridicule que l'on s'amuse à compter chaque année. Je suis née il y a quinze ans, donc j'ai quinze ans. Mais je vais te dire que j'ai genre... vingt-cinq ans. Vingt-cinq ans, c'est bien non ?

Elle rigola de sa réponse, c'est vrai que vingt-cinq ans lui allait beaucoup mieux mentalement que quinze.

Puis elles prirent toutes les deux les merveilleux croissants que lui avait fait sa mère. C'était un véritable délice. Sa mère avait eu la recette d'un de ses voyages en France.

_Et bien ils sont géants tes croissants. Tu diras à ta mère qu'ils étaient excellents et que si elle veut se convertir en boulangère, la France l'acceptera à merveille.

La France.. Quel beau pays. Rose avait déjà été dans beaucoup de pays différents, mais jamais celui là. Sa mère lui racontait souvent les histoires de ses très nombreux voyages, et celle de ce magnifique pays était son préféré. Ce n'était pas le côté touristique qui lui plaisait, mais son Histoire, ses monuments, ses reliefs, ses climats s'y changeant du Nord au Sud du pays, ses habitants, presque tout.

_Haha merci beaucoup ! C'est vrai qu'ils sont bons.. Ma mère a eu la recette d'un de ses voyages en France justement, c'est un très beau pays !
Revenir en haut Aller en bas
Rose Layroy
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Fourchelang


Re: Aux abords de la Tamise.

Message par : Rose Layroy, Mer 2 Mar 2016 - 21:41


La réponse de son aînée à propos de son âge la rassura au plus haut point.

_Pour moi l'âge n'est qu'un nombre ridicule que l'on s'amuse à compter chaque année. Je suis née il y a quinze ans, donc j'ai quinze ans. Mais je vais te dire que j'ai genre... vingt-cinq ans. Vingt-cinq ans, c'est bien non ?

Elle se mit alors à rire et Rose rit aussi.

_C'est pas mal. C'est pas mal.

Son aînée la comprenait. Elle était l'une des rares. Tout comme elle petite Rose avait aussi l'âge mental d'une fille plus âgée. Peut-être pas jusqu'à 25 ans mais pas loin derrière. Elle se sentait bien avec cette fille qui ressentait la même chose qu'elle et grâce à cette réponse elle sut qu'une fois de retour à Poudlard elle pourrait allée lui parler. Leur écart d'âge n'aurait pas un grand impact.

Elles étaient alors en train de déguster les délicieux mini-croissants faits par la mère de Rose. *Bon, voilà tu vois il n'y a pas du cyanure à l'intérieur sinon elle n'en aurait pas mangé. Pas besoin d'être si paranoïaque ma vieille.* D'ailleurs suite au compliment fait par la cadette elle lui répondit :

_Haha merci beaucoup ! C'est vrai qu'ils sont bons.. Ma mère a eu la recette d'un de ses voyages en France justement, c'est un très beau pays !

La France... C'était étrange mais elle était un peu nostalgique. Elle aimait bien l'Angleterre il est vrai mais la France était quand même sa patrie. C'était assez paradoxal puisqu’aucun de ses parents n'était français mais bon. Elle y avait toujours vécu. Elle s’était habituée au soleil du sud et à la nourriture de là-bas. Disons que si vous avez toujours vécu entouré de fromage et de pâtisseries plus succulentes les unes que les autres se retrouver avec du cheddar et des crackers peut faire un choc. C'était justement l'une des choses avec lesquelles elle avait du mal à Poudlard. Impossible de trouver un fromage correct. Et penser avoir un croissant comme celui-là relève du mythe.

_Je confirme. C'est magnifique et on sent que ce n'est pas qu'une simple recette trouvée sur internet. Tu y es déjà allée ?

Rose sentait qu'une conversation tout à fait normale s'installait entre elles. C'était assez étrange et drôle quand on se dit qu'elles avaient commencé par parler de comment tuer des gens avec des potions.
Revenir en haut Aller en bas
Rose Thelxiope
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Aux abords de la Tamise.

Message par : Rose Thelxiope, Jeu 3 Mar 2016 - 16:07


Les croissants fondaient dans la bouche de Rose, qui aurait vraiment adoré savoir les faire. Malheureusement c'était une vraie nulle en cuisine, elle loupait tout, même avec la recette sous les yeux. Tout, de la soupe à la quiche au thon, ou encore les pâtisseries. Ah si, la seule chose qu'elle réussissait à merveille était les cookies, dont la recette venait aussi de sa mère. Cette dernière ne cuisinait qu'avec des recettes de ces voyages, c'était toujours un pur régal.

_Je confirme. C'est magnifique et on sent que ce n'est pas qu'une simple recette trouvée sur internet. Tu y es déjà allée ?

Une conversation tout à fait normale s'installait entre elles, comme si elles étaient amies depuis longtemps.

Non je n'y suis jamais allée, mais ce sont les récits de ma mère qui m'ont fait te dire que c'était un très beau pays.  Qu'est ce que tu préfères la-bas ?

Elle avait de plus en plus envie de la découvrir, et beaucoup de questions lui venaient en tête.

Elle reprit la conversation :

Et sinon, as-tu découvert les recoins de Poudlard? Pas les populaires hein, là où il n'y a personne ? Je te demande ça car j'adore cherché ces endroits où l'on peut bouquiner tranquille, où s'effacer, ou encore se ressourcer.

Mais pourquoi lui avait-elle posé cette question stupide ? Il y avait pourtant tellement d'autres questions beaucoup plus intéressantes.. Mais non, c'était celle-ci qui était sortie en première de sa bouche.
Revenir en haut Aller en bas
Rose Layroy
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Fourchelang


Re: Aux abords de la Tamise.

Message par : Rose Layroy, Dim 6 Mar 2016 - 11:50


_Non je n'y suis jamais allée, mais ce sont les récits de ma mère qui m'ont fait te dire que c'était un très beau pays. Qu'est ce que tu préfères la-bas ?

Qu'est-ce qu'elle préférait là-bas ? Elle ne savait pas trop... Il y en avait tant. C'était étrange car elle se sentait rattacher à la France parce qu'elle y avait vécu mais en même temps elle ne l'était pas parce que personne ne l'y attendait. Bref... c'était quand même pas mal là-bas et elle répondit :

_Les paysages. Là-bas il y a la montagne, la mer, la campagne, la ville. Tu as de tout. Si tu peux y aller va au-dehors. Tu seras émerveillée.

Rose se souvenait des longues promenades qu'elle avait faites dans la campagne. Oui, c'était juste magnifique.

_Et sinon, as-tu découvert les recoins de Poudlard ? Pas les populaires hein, là où il n'y a personne ? Je te demande ça car j'adore cherché ces endroits où l'on peut bouquiner tranquille, où s'effacer, ou encore se ressourcer.
_Oui et non. Ça ne fait pas bien longtemps que j'y suis et donc je n'ai pas encore pu découvrir beaucoup d'endroits. Je pense que ceux dont je pense qui sont secret sont en réalité connus de tous, rit Rose. Ça peut être amusant de chercher ce genre d'endroit à deux.

Cette proposition était assez osée sur certains points puisque les endroits cachés et bien... comme leur nom l'indique ils doivent rester cachés et si plusieurs personnes les connaissent ce ne sont plus des endroits cachés. Enfin... c'est légèrement logique. Mais après elle appréciait réellement cette Serpentarde et elle avait l'impression que c'était réciproque.

_Tu es déjà allée dans la forêt interdite ?

Pourquoi est-ce qu'elle lui demandait ça ? C'était une drôle de question. La forêt était censée être interdite aux élèves mais le fait était que, comme c'était interdit ça donnait réellement envie d'y aller.
Revenir en haut Aller en bas
Rose Thelxiope
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Aux abords de la Tamise.

Message par : Rose Thelxiope, Lun 7 Mar 2016 - 11:45


_Les paysages. Là-bas il y a la montagne, la mer, la campagne, la ville. Tu as de tout. Si tu peux y aller va au-dehors. Tu seras émerveillée.

C'était pile ce que Rose aimait dans les récits de sa mère. Cette dernière, qui avait beaucoup voyagé en France, lui parlait souvent des magnifiques paysages, des vagues de la mer au Sud, ou encore de l'océan à l'Ouest, des vieilles montagnes à l'Est, des villes peuplées de pleins de "genres" de personnes comme Lyon par exemple, enfin tous ces différents reliefs qu'avait ce beau pays. Peut-être qu'un jour la Serpentarde aurait l'occasion d'y aller ?

Puis Rose répondit à la question qu'elle lui avait posé sur les recoins cachés de Poudlard :

_Oui et non. Ça ne fait pas bien longtemps que j'y suis et donc je n'ai pas encore pu découvrir beaucoup d'endroits. Je pense que ceux dont je pense qui sont secret sont en réalité connus de tous, rit Rose. Ça peut être amusant de chercher ce genre d'endroit à deux.

Quelle bonne idée ! Chercher à deux, c'est beaucoup mieux que toute seule.

_Oui ça pourrait l'être ! Tu voudrais en trouver avec moi ?

Rose se réjouissait déjà de la réponse de sa nouvelle amie, parce que oui, elle commençait déjà à la considérer comme telle.

_Tu es déjà allée dans la forêt interdite ?

Elle y avait déjà pensé, mais n'avait jamais osé y aller, par faute de temps ou de motivation parfois.

_Non, mais j'avoue y avoir déjà pensé. Je trouve ça plutôt attirant l'interdit, et je voudrais savoir pourquoi c'est interdit d'y aller. Et toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Rose Layroy
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Fourchelang


Re: Aux abords de la Tamise.

Message par : Rose Layroy, Mar 8 Mar 2016 - 23:28


_Oui ça pourrait l'être ! Tu voudrais en trouver avec moi ?

Bingo ! Cela promettait sûrement des moments intéressants et qui sait, elles trouveraient peut-être une pièce inconnue avec un objet magique qui ferait en sorte qu'elles... *Houlà ! Calme-toi Rose. Ne pars pas dans des rêves totalement absurdes quand même. Poudlard reste Poudlard. Euh.. et bien justement petit cerveau. Poudlard étant Poudlard, Poudlard veut que... euh... ouais... on va se calmer tu vas totalement disjoncter là ! D'accord, je me calme cerveau. C'est bien, et maintenant marche droit ma petite.*

_Ça serait génial. À deux c'est beaucoup plus drôle que seule, répondit Rose un grand sourire aux lèvres.

Son aînée semblait aussi enthousiasmée qu'elle par l'idée de se retrouver à Poudlard pour faire des recherches communes. Les dédales du château étaient pleins de mystères mais tous les recoins du parc aussi. Si on prenait l'enceinte du château au complet cela faisait un labyrinthe immense qui mouvait toujours. Incroyable n'est-ce pas ? Si Rose voulait donc découvrir chacun des recoins de cet endroit fabuleux elle serait bien idiote de refuser l'aide de quelqu'un et encore plus si celle-ci avait déjà découvert pas mal d'endroits et davantage si elle s'entendait réellement bien avec cette personne. C'était étrange, mais cette Rose qu'elle avait rencontrée dans le magicobus avait gagné sa confiance plus rapidement que des personnes qui avaient vécu avec elle pendant des années. Ce qui était encore plus étrange était que c'était aussi l'une des rares personnes qu'elle ne considérait pas comme une simple alliée. Non, elle était plus que cela. Même si elle se méfiait d'utiliser ce mot elle sentait qu'une réelle amitié était possible.

D'ailleurs, à la question sur la forêt interdite, celle-ci lui répondit :

_Non, mais j'avoue y avoir déjà pensé. Je trouve ça plutôt attirant l'interdit, et je voudrais savoir pourquoi c'est interdit d'y aller. Et toi ?

Et bien si elle aimait l'interdit cela pouvait s'avérer très intéressant. Rose n'était pas très férue du règlement. Elle faisait en sorte que les professeurs la pensent comme étant une élève sans histoire et discrète mais dans le seul but d'avoir un alibi en béton lorsqu'elle enfreignait le règlement. Et aussi accessoirement de ne pas se faire transformer en grenouille par sa grand-mère pour qui, comme toute bonne Serdaigle, la discipline et le respect des aînés était primordial. Bien sûr, elle ne le faisait pas pour le simple plaisir de désobéir à la hiérarchie mais parce qu'elle estimait que les barrières données étaient là pour les guider et que lorsqu'ils étaient prêts, il fallait les rompre. Apprendre à bien savoir détourner les règles à son avantage sans tomber dans le délit était tout un art qu'elle aimait s'approprier. Sans compter que son petit visage d'ange l'aidait beaucoup.

_Pas encore, mais je compte bien y aller avant de quitter Poudlard. Je suis un peu comme toi. L'interdit a parfois quelque chose de tentant. Nous dire que l'on n’a pas le droit d'entrer dans cette forêt c'est comme nous dire, ne pensez pas à un éléphant argenté qui vole auprès d'une licorne violette. On y pense forcément.

Immédiatement, l'image d'un éléphant violet volant à côté d'une licorne argentée traversa l'esprit de Rose. *Ok... donc toi tu dis un truc mais tu penses à l'inverse. Ah ouais... Pas mal. Dans le monde des bouffons tu es la reine ma vieille.*

Le temps semblait n'avoir plus aucun impact sur les deux jeunes filles qui marchaient à travers tous les moldus. Elle se sentait bien. Un sentiment de paix l’emplissait. Le froid du soleil toujours aussi blanc avait laissé place à une chaleur intérieure. Était-ce parce qu'elles marchaient ou cette chaleur avait une toute autre source ? Rose fut tirée de la sorte de transe dans laquelle elle était plongée lorsqu'elle entendit les cloches de Big Ben se trouvant quelques rues plus loin. Cinq coups se firent entendre. Rose s'arrêta soudainement. Déjà ? Le temps était passé à une allure incroyable, comme si elle avait lu un polar à suspense. Cela ne lui était pas arrivé depuis un bon bout de temps... Tellement longtemps qu'elle ne s'en souvenait même plus. C'était pour dire ! Elle allait devoir retourner à la rencontre du magicobus pour rentrer chez elle.

_Je n'avais pas vu que le temps avait filé à cette vitesse, soupira Rose en se tourna vers sa compagne. Je vais devoir te laisser. Déjà qu'on est très retissant quant à mes sorties seules mais si en plus je rentre en retard je crois qu'on ne me laisserait même plus retourner à Poudlard.
Revenir en haut Aller en bas
Rose Thelxiope
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Aux abords de la Tamise.

Message par : Rose Thelxiope, Mer 9 Mar 2016 - 17:12


Suite à la réponse favorable concernant la recherche des recoins de Poudlard, la plus jeune reprit, pour répondre au sujet de la foret interdite:

_Pas encore, mais je compte bien y aller avant de quitter Poudlard. Je suis un peu comme toi. L'interdit a parfois quelque chose de tentant. Nous dire que l'on n’a pas le droit d'entrer dans cette forêt c'est comme nous dire, ne pensez pas à un éléphant argenté qui vole auprès d'une licorne violette. On y pense forcément.

*Oooooooh un éléphant argenté auprès d'une licorne violetteeeeee *.* Non Rose, arrête tu es cinglée. Pauvre fille va.*

_J'adore les éléphants argentés, et les licornes aussi. Elle rigola de sa réponse stupide, voulu reprendre mais sa nouvelle amie continua :

_Je n'avais pas vu que le temps avait filé à cette vitesse, soupira Rose en se tourna vers sa compagne. Je vais devoir te laisser. Déjà qu'on est très retissant quant à mes sorties seules mais si en plus je rentre en retard je crois qu'on ne me laisserait même plus retourner à Poudlard.

Arf, nul. Rose était un peu triste de devoir la quitter, pour une fois qu'elle avait l'impression d'être comprise.. Et appréciéé. Elle devait tout de suite lui proposer quelque chose, pour savoir si elle voulait continuer à la revoir ou non..

_Ah mince.. J't'aime bien. Dis, ça te dis qu'on aille explorer la foret quand on sera à Poudlard? Je trouverait ça plutôt plaisant de me faire coller avec toi. Elle sourit et rigola un petit instant en les imaginant se faire prendre toutes les deux dans la forêt, quelles punitions auraient-elles ? En fait la Serpy s'en moquait complètement, tant qu'elle trouverait quelque chose de carrément cool dans cette forêt.

Oui il était déjà tard, il fallait qu'elle rentre elle aussi..
Revenir en haut Aller en bas
Rose Layroy
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Fourchelang


Re: Aux abords de la Tamise.

Message par : Rose Layroy, Jeu 10 Mar 2016 - 21:43


_J'adore les éléphants argentés, et les licornes aussi, dit alors Rose.

*J'ai trouvé plus cinglé que moi ! se dit Rose qui rit elle aussi.* Elle avait dû tout de même s'excuser car elle devait partir sinon sa grand-mère se ferait une joie de lui couper la tête et de l'accrocher à l'un des murs de la maison. Cette séparation aurait sûrement été plus douloureuse si elle n'avait pas senti de la déception dans le regard de celle qui l'accompagnait.

_Ah mince.. J't'aime bien.

*... Veuillez réinitialiser Rose... *
Cette phrase eut l'effet d'une bombe atomique dans l'esprit de Rose. Elle avait bien senti qu'un lien spécial s’était créé entre les deux sorcières mais elle n'aurait jamais cru que celle qui lui faisait face, et qui apparemment était aussi méfiante qu'elle, oserait dire à voix haute qu'elle l'appréciait. On n'avait pas vraiment l'habitude de lui dire qu'on ''l'aimait bien''. Une étrange chaleur monta dans le cœur de Rose. Elle fit un effort conséquent sur elle-même pour ne pas se refermer et froncer les sourcils. Qu'est-ce qui lui arrivait ? C'était une sensation à la fois désagréable parce qu'elle en ignorait la source mais en même temps elle ne voulait pas qu'elle cesse. Quel sort lui avait donc jeté cette Serpentarde ? C'était donc ça ce que ressentaient les gens lorsqu'ils étaient appréciés ? Elle ne se laissa pas plus longtemps se torturer et écouta ce que la grande Rose avait à lui dire :

_Dis, ça te dis qu'on aille explorer la foret quand on sera à Poudlard? Je trouverais ça plutôt plaisant de me faire coller avec toi.

Elles se mirent alors à rire en choeur. Cette dernière phrase lui fit totalement oublier son étrange crainte précédente. La perspective de pouvoir aller explorer la forêt interdite lui plaisait beaucoup. Elle était déjà allée plusieurs fois aux rebords de celle-ci mais n'avait encore jamais franchi le pas. Peut-être que sa partenaire lui procurerait le courage nécessaire pour le faire. Après, si elles pouvaient le faire sans qu'elles se fassent coller, ce serait plutôt pas mal. Sachant qu'elle voulait devenir Auror, cela serait mieux s’il n'y avait pas marqué sur son bulletin scolaire : ''Bonne élève mais se rend régulièrement dans la forêt interdite alors que ceci est prohibé''. Mais bon... dans tous les cas elle avait déjà hâte de la revoir dans les couloirs de l'école. Surtout que maintenant qu'elles se connaissaient elles pourraient se voir et essayer de se retrouver.

Elle sourit de toutes ses dents blanches et répondit joyeuse :

_Ce serait vraiment cool ! Bon, même si je t'avoue que j'aimerais bien éviter la case ''heure de colle''. Après si ça te dit on pourrait même se retrouver pour de toutes autres raisons.

Elle lui fit un clin d'oeil et se décida enfin à partir après l'avoir salué une dernière fois. Si les adieux s'éternisaient trop sa grand-mère la tuerait. Elle se dirigea jusqu'à un endroit tranquille loin des regards indiscrets des moldus et agita légèrement sa baguette pour faire venir à elle le magicobus. Elle y entra la tête emplie des paroles échangées. Dire que lorsqu'elle était montée dans ce bus elle ne s'était pas imaginée de la magnifique rencontre qu'elle allait faire. Il fallait absolument qu'elle garde contact avec cette fille qui avoir vraiment le profil pour devenir sa première véritable amie.

Fin du Rp pour moi
Au plaisir de te revoir à Poudlard
Revenir en haut Aller en bas
Luia Luminos
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Aux abords de la Tamise.

Message par : Luia Luminos, Mar 12 Avr 2016 - 10:06


Post unique-tour de garde Auror

Luia était Auror depuis maintenant un bon moment. Et aujourd'hui elle devait faire son tour de garde à Londres. Elle quitta donc son domicile pour le QG des Aurors où elle se mit en tenue d'Auror et où elle travailla tranquillement. Finalement, elle sortit après avoir remis des habits Moldus et elle était retournée dans Londres, ses habits sorciers dans son sac qui contenait tout grâce à la magie.

Elle marcha dans les rues, mal-à-l'aise dans ses habits Moldus, mais elle n'en montrait rien. Elle avait sa baguette dans une des poches du pantalon qu'elle portait et portait ce drôle de sac à dos. Elle regardait partout, les gens la regardant aussi. Mais, vu sa tenue Moldue un peu ecxcentrique, ce devait être normal.

Elle arriva aux abords de la Tamise vers midi. Elle avait faim mais elle ne le montrait pas non plus. Elle regarda les abords du fleuve tranquillement. Il y avait quelques passants ou des gens (famille, travailleurs, etc.) qui venaient manger près de la rivière pour la pause déjeuner.

Finalement, il n'y avait rien d'inhabituel près de la rivière Londonienne alors Luia alla s'acheter un sandwich avec de l'argent Moldu puis elle rentra au QG des chasseurs de mages noirs pour faire son rapport...
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 39
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Re: Aux abords de la Tamise.

Message par : Mangemort 39, Mer 27 Avr 2016 - 12:09


[PV Amnesius Croupton]


Vous vous trouviez au bord de l’eau. Sur le quai. Et vous contempliez la Tamise sans même la voir, ayant davantage à l’œil des lumières de Londres. Londres, grande ville. Londres, ville moldue. En partie. Mais très moldue tout de même. Certains passages étaient dédiés au monde sorcier certes. Mais ils étaient cachés. Vous auriez souhaité pouvoir abolir ces sortilèges immédiatement. Vous n’en aviez cependant pas la puissance.

Alors vous attendiez simplement. Pelotonné dans votre grosse cape de laine, vous pouviez passer pour n’importe quel passant. Cette fois-ci cependant vous portiez le masque. Vous aviez simplement pris soin de le cacher à l’aide de votre capuchon. Mais personne ne risquait de vous poser de questions. Vous pouviez simplement être un voyageur frileux. Les températures dans la capitale britannique étaient aléatoires ces temps-ci. Alors autant prévenir.

Les quais piétons n’étaient pas très utilisés ce soir. Sans doute, les nuages menaçants devaient en retenir plus d’un de venir promener leur chien. C’était bien dommage. Car baguette en main, une fois sorti de votre contemplation muette, vous vous tourniez vers les passants et choisissiez avec soin votre cible. Pas le jogger du soir qui ne cherchait qu’à courir et à passer son chemin. Son arrêt brutal risquait d’interpeler les autres. Pas la vulnérable mamie accrochée à sa canne et regardant déjà de tous les côtés. Elle était bien trop suspicieuse pour vous accorder un moment. Pourquoi pas la jolie jeune femme de trente ans profitant manifestement de l’air purement pollué ? Hum… Voilà qui se tentait. Vous auriez aimé vous insinuer à l’intérieur même de sa tête mais vous ne connaissiez rien aux secrets de la légilimancie. Vous deviez vous contenter d’autre chose… Dommage. Le Hante-Voix aurait pu être tellement drôle.

Tant pis. Vous deviez oublier l’originalité et vous contenter d’un banal Imperium. Vous sentiez les fourmillements parcourir votre bras et l’envie de prendre le contrôle de cet être impuissant déferla un peu plus en vous. Elle s’arrêta de marcher et vous sûtes que son regard vide vous accordait un total contrôle. Elle vous était entièrement soumise. Très bien… Vous auriez aimé lui accorder l’immense privilège de vous soulager mais vous n’en fîtes rien. Vous auriez pu laisser des traces. Alors vous vous contentiez de la faire courir et bousculer la mamie. Celle-ci tomba lourdement au sol et un craquement retentit. Oh dommage. La hanche cassée… Tant pis. Ce n’était pas votre affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Amnesius Croupton
Exclu(e) du jeu !
Exclu(e) du jeu !
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Aux abords de la Tamise.

Message par : Amnesius Croupton, Ven 29 Avr 2016 - 13:27


Excuse moi pour le temps de réponse







Londres, un soir avant que le soleil ne se couche. La Lune était déjà là pourtant, les deux astres semblaient glaner les passants comme des voyeurs aux lipides intentions. Que peut il bien y avoir de plus que des Moldus au bord de la Tamise où passait fortuitement des sorciers tous les jours à toute heure et pour tout et pour rien. Les passants dans la rue étaient certainement les derniers de ce jour, les premiers de la nuit. Parmi eux, Amnesius jeune sorcier sans passé à l'avenir incertain qui, sur le chemin du retour de son travail avait décidé de s'offrir un moment devant les eaux noirs du fleuve londonien qui lui rappelait toujours le Lac Noir de Poudlard. Comme il regrettait ces années passées là à voir tous les jours les même paysages inchangés et pourtant nouveau dans leur message qui jouxtais des montagnes, un château et des forêts de mille ans perdu dans cette Écosse loin de la ville immonde qui du matin au soir ressemblait à la nuit. Le ministère est beau mais il est souterrain, le reste de la ville ne lui diffère en rien. Des riches bâtiments qui regardent les gens qui n'ont rien d'autre à faire que d'admirer des ponts aux sinistres ruelles, goulets d'étranglement aux noirceurs immuables, Londres était plus proche des cachots que d'une ville minable. Seule cette eaux sans couleur semblable à l'encre noire qui coule d'une plume décrivant à l'instar de moi la brume recouvrant ce pays coulait en continue et brisaient les reflets des planètes. La Lune était dans l'onde complètement démantelée, le soleil se couchait comme un néon doré qui coule sous les dunes et la grande roue de Londres.



Amnesius était là, planté dan ce décor de théâtre ouvert et de livres usagé. Il s'était assis sur ce muret de pierre froide qui longeait les quais du fleuve. Il y avait des passants qui courraient ou marchaient selon leur condition, un joggeur le doublait. Drôle de condition, en effet que de tout le temps courir pour son propre plaisir. Bientôt, le joggeur fut rattrapé par une femme qui galopait plus vite, une trentenaire sexy dans son petit tailleur gris. Elle courrait comme une folle à en faire tomber une mamie dérangée dans sa course pour retourner chez elle. La grand-mère tomba et dans sa chute craqua. Quel os était cassé, il n'en avait pas la moindre idée mais la femme avait continué sans prendre le temps de s'excuser. Le jeune homme approcha en prenant dans ses bras la grand-mère écrasé qu'il posa sur le muret.



Tout va bien, Madame ?  s'enquit le garçon.



Elle lui répondit sans qu'il ne l'entende, il avait vu au loin une ombre saisissante. Comme un serpent feutré dans l'ombre de la rue, l'homme était inconnu. Amnesius laissa là la vielle dame qui possédait un téléphone portable et qui le repoussa en lui montrant l'objet.



Je veux juste vous aider répliquait il en regardant la plaque de verre en se demandant comment un tel objet pourrait être plus utile qu'une main secourable. Tant pis pour elle, d'autres viendraient sans doute l'aider ne fois qu'elle aurait cessé de regarder son rectangle. Pourquoi désirait il être un Auror si ce n'était pour aider le plus grand nombre de personnes possibles ? Voilà que ces même personne ne voulaient même plus de son aide, c'était bien une Moldue. C'est donc un peu étonné qu'il se glissa en direction de la silhouette noire qu'il avait vu dans l'ombre et s'approcha lentement sans prendre la peine de sortir sa baguette avant de se trouver réellement à quelques centimètres de l'endroit où il lui avait semblé apercevoir quelque chose. Rien. Mais un reflet glissa sur ses verres de lunettes, un de ses reflets blancs comme un soleil d'argent qui vient prendre appuie sur la lisse surface. Mais de soleil couchant, il n'y en avait pas dans cette sombre ruelle. Non, tout ce qui s'y trouvait c'était un homme, un masque argenté sur le visage qui fixait le jeune homme. C'était comme si toutes les affiches qu'on avait pu trouver il y a un temps de cela se trouvait face à lui, en chaire et en os, principalement en os. Il tenait sa baguette dans sa main droite sans l'avoir relevé en direction de l'homme qui semblait se trouver à deux pas de l'endroit d'où il fixait la Tamise. La précaution est de mise dans ce cas là. Il fit signe au mage noir en montrant sa baguette d'un coup de tête et la leva dans sa direction pour la mettre dans la poche de son veston. Il se trouvait en face d'un homme bien entraîné qu'il avait mis longtemps à pouvoir remarquer, se lancer dans un duel à cet instant précis aurait été pareille qu'une pure folie.

Sommes nous seuls ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Aux abords de la Tamise.

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 20 sur 22

 Aux abords de la Tamise.

Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21, 22  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.