AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Borderlands 3 pour PS4 à 6,99€
Voir le deal
6.99 €

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 23 sur 26
Aux abords de la Tamise.
Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24, 25, 26  Suivant
Invité
Invité

Aux abords de la Tamise. - Page 23 Empty
Re: Aux abords de la Tamise.
Invité, le  Sam 3 Juin 2017 - 18:29

- Aidez-moi, s'il-vous-plaît, je sais pas na... je sais pas nager ! cria Seth alors qu'il sentait toutes les ordures du fleuve affluer à nouveau vers lui.

Il s'accrocha à une pierre contre le mur puis remonta à nouveau en attrapant la main tendue de l'agresseur. Encore une fois, il était trempé de la tête aux pieds - quoique sa tête semblait plutôt épargnée, cette fois-ci.

- C'est pas vrai, je rigolais, je sais nager, se précipita Seth pour se rattraper. J'étais même champion de crawl à l'école, quand j'étais petit. Et je raconte pas de conneries, je suis même quelqu'un de très honnête.

- J'sais pas à quoi que je t'ai aidé à trouver un sens, mais j'trouve que tu devrais venir tirer sur des pigeons avec moi, lui dit le type sans l'écouter. T'as l'air complètement taré un peu.

Seth, taré ? Ce mec venait tout juste de tirer des balles de paintball sur un inconnu en rigolant de façon totalement puérile et injustifiée, et Seth était taré ?

- Ecoutez, mon vieux, c'est pas que je ne vous aime pas, mais la situation dans laquelle je me trouve en ce moment ne facilite pas vraiment ma réflexion et ma vision des choses et...

- Azy tu vas voir ça soulage hein ! le coupa l'homme en lui tendant un double du pistolet.

L'inconnu commença à charger son jouet ridicule et jeta un oeil à Seth d'un air innocent.

- Par contre t'as de la boue là, dit-il en rapprochant dangereusement son doigt du nez du garçon trempé.

Seth dégaina immédiatement son blaster et le dressa en direction de l'inconnu.

- On ne pointe pas du doigt un pauvre innocent comme moi qu'on vient tout juste d'agresser !

Mais à peine prononçait-il ces mots que le garçon réalisa à quel point cette situation de gêne absurde lui faisait perdre ses esprits. Il ferma les yeux, réfléchit quelques secondes, puis les rouvrit et regarda autour de lui. Bon, on fait un récap' :

À sa droite, la Tamise.
Dans la Tamise, des ordures. Sales.
En face de lui, un vieux mec qui parlait mal et se moquait de lui.
Dans les mains du vieux mec, un pistolet Paintball.
Dans ses propres mains, un autre pistolet Paintball.
Ce qui fait, attendez. Deux pistolets Paintball. Mais comment Seth s'était-il retrouvé avec un pistolet Paintball ? Le vieux mec lui avait donné, oui, là on est d'accord. Mais comment avait-t-il fait pour...

Eurêka, j'ai trouvé ! s'exclama Seth dans sa tête.

- Ce n'est pas très prudent d'user de la magie dans un lieu moldu, non ? Comment vous avez su que j'étais un...

Et voilà que le mec était parti. Evidemment.

- Ok, ok, c'est bon, vous voulez jouer, j'ai compris.

L'illumination viendrait plus tard. Seth avait envie de s'amuser un peu. Un petit #Gemino, et hop : deux pistolets en main, la guerre était déclarée.
Elias Baxter
Elias Baxter
Référent·e ModérationSerpentard
Référent·e Modération
Serpentard
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Chat Savannah
Manumagie (niveau 2)


Aux abords de la Tamise. - Page 23 Empty
Re: Aux abords de la Tamise.
Elias Baxter, le  Mar 6 Juin 2017 - 11:30

On sentait l'type sur la défensive un peu. A peine Elias avait levé le petit doigt pour désigner le point du nez tout encrassé que l'arme était braquée sur lui, parée au tir. Par réflexe, le sorcier leva les mains. Pas toucher. C'était enregistré. Il nota l'air perplexe sur le visage du garçon et esquissa un sourire. Ça se voyait qu'il réfléchissait. Il allait sans doute lui dire qu'il voulait participer au jeu ! Tout content, l'homme baissa les bras et vira brusquement de bord pour guider son nouveau complice à travers la capitale. Les cibles étaient partout, mais pour sûr qu'ils en trouveraient tout un paquet sur le Square. Des tas et des tas de touristes emmaillotés à leurs appareils photos, tout prêts à se faire colorer la face !

Y avait le type qu'avait parlé derrière, mais Elias l'avait pas entendu. Il jeta un oeil en arrière pour vérifier qu'il le suivait bien, et c'était le cas. Même qu'il avait non pas un mais deux blasters en main ! Tout excité, le sorcier dupliqua (#) son arme également. Il était un cowboy, et il était pas solitaire. Il avait un compagnon ! Un partenaire du crime ! Tout particulier avec ça, un sorcier ! Ça faisait aucun doute. Il avait pris un risque à user de magie comme ça devant lui, mais v'là qu'avait payé. Le risque ça payait, il le savait. Il ralentit le pas pour laisser le temps à son acolyte de le rattraper.

Ils n'étaient plus qu'à quelques pas du Square. Un sourire carnassier s'étala sur le visage d'Elias. T'vas voir. C'est exceptionnel. Cette foule s'amasse là, et toi tu tire dans l'tas ! Ça vaut l'jus. Un pour deux et deux pour un ou j'sais pas quoi, et on y va ! Il se mit à évoluer plus rapidement, les genoux à demi-pliés, les épaules tendus. Il s'avança en scred jusque derrière la fontaine qui ornait le centre de la place et fit un signe à l'équipier. Zou ! Y avait un paquet de gens groupés en train de prendre leur cliché près du menhir. C'était le moment ou jamais.

En quelques secondes, Elias entreprit une roulade et se retrouva le viseur à l'oeil, le doigt sur la gachette. Il fit pleuvoir les billes sur les touristes, s'émerveillant des cris qui s'en échappèrent tandis qu'un splendide tableau de couleur se formait sur le Square. Et pa, pa paaaa ! Tatatatatatata ! Des gerbes de bleu, de rouge et de jaune s'échappaient du pied de la structure, qui elle-même avait pris de sacrés teintes sous l'assault. Un sifflement retentit au loin, et Elias se retourna pour apercevoir les casquettes bleus qui leur courraient dessus. ON DÉCOLLE, ON DÉCOLLE ! Il fit un large mouvement de bras vers son pote. Il fallait battre en retraite. Trouver un autre filon de pigeons à attaquer en lousdé.


Dernière édition par Elias Baxter le Sam 8 Juil 2017 - 20:07, édité 1 fois
Invité
Anonymous
Invité

Aux abords de la Tamise. - Page 23 Empty
Re: Aux abords de la Tamise.
Invité, le  Sam 8 Juil 2017 - 19:42

Désolé du retard, me voici enfin !

Seth dut jeter quelques coups d’œil autour de lui pour retrouver la trace du sorcier qui s'était élancé tel un enfant dans les rues de Londres, s'approchant peu à peu du Square où s'amassait toute une foule d'innocents n'ayant vraisemblablement pas souhaité (ni imaginé) ce qui allait leur arriver.

Et tandis qu'il bougeait dans tous les sens, sautait, roulait par terre, se planquait derrière des murs ou des buissons, Seth le suivait sans trop savoir dans quoi il venait d'embarquer. Attends, quand le mec lui avait parlé de bataille, de jeu etc, il avait cru qu'ils devaient se tirer dessus entre eux, par sur des inconnus dans la rue ! Mais voilà que l'homme commençait à lui soumettre ses plans de bataille, certes pas très réfléchis mais tout de même assez pour les appliquer à la lettre de façon assez spontanée :

- T'vas voir. C'est exceptionnel. Cette foule s'amasse là, et toi tu tires dans l'tas ! Ça vaut l'jus. Un pour deux et deux pour un ou j'sais pas quoi, et on y va !

- Ah ouais, mais genre... Si je veux pas ? tenta Seth.

Encore une fois, le type ne l'écoutait pas et traça sans hésiter en direction du menhir à forte tendance touristique - un lieu somme toute particulièrement géostratégique en matière de potentiel de victimes.

- Et pa, pa paaaa ! Tatatatatatata ! ON DÉCOLLE, ON DÉCOLLE !

Seth n'eut même pas le temps de dégainer son arme que la foule se retrouvait déjà trempée, recouverte d'une peinture couleur vomi télé-tubbien, gémissant dans une douce agonie tandis que le vieux mec disparaissait de nouveau après un léger signe au jeune homme qui comprenait de moins en moins le sens de sa vie en cet instant précis. Et alors que des moldus en uniforme bleu armés de matraques et de sifflets couraient à leur poursuite, il parvint tout de même à comprendre que la situation ne tournait pas en sa faveur. Son compagnon s'était vaporisé, et il se retrouvait seul, ses deux blasters à la main, l'air à la fois gêné et terriblement coupable.

- Déposez immédiatement vos armes sur le sol ! hurla un policier qui semblait se trouver lui aussi dans un état d'incompréhension relativement absurde.

- C'est pas des armes, c'est juste des... c'est juste des jouets... paniqua le garçon.

- Ça commence avec des jouets, ça finit avec des bombes ! répliqua l'agent. Lâchez vos armes et les mains en l'air !

Seth arrivait à peine à respirer, ou plutôt ne se préoccupait pas de savoir si sa respiration fonctionnait. Paniqué, les yeux humides, il ressemblait à un enfant de 5 ans privé de goûter à cause de ses bêtises.

- Mais c'est pas moi, c'est lui ! s'exclama-t-il en pointant du doigt un buisson au pif dans lequel aurait pu se cacher le vieux sorcier.

- Avez-vous consommé de la drogue ?

- Non, je vous jure, c'est...

- Les buissons ne peuvent pas bouger et encore moins tirer des boules de peinture sur de pauvres touristes innocents, monsieur ! La magie n'existe pas en notre monde ; le LSD, en revanche...

Un touriste s'approcha, Seth eut un léger espoir de le voir prendre sa défense ; c'était un fait, il n'avait vraiment rien fait.

- C'est bien lui, monsieur, je vous assure ! Mais il n'était pas seul, il était accompagné d'un vieil homme qui est parti en courant par là !

Trois policiers se lancèrent à la poursuite du sorcier tandis que trois autres surveillaient Seth, leurs matraques braquées sur lui, l'autre main posée sur leurs armes à feu.

Seth réfléchit au moyen le plus sûr et rapide de s'en sortir intact. Paniqué, sans même véritablement réfléchir, il fut pris d'une envie soudaine de transplaner loin, très loin d'ici, juste histoire de reprendre une journée tranquille. Avec l'habitude, il ne prit même pas la peine de réfléchir plus de 2 secondes à sa destination et disparut, transporté dans l'immensité de l'espace-temps.

Lorsqu'il réapparut, il s'écroula lamentablement sur le sol, pris par une certaine sensation de panique. En relevant la tête, son visage se déconfit peu à peu : il s'était déplacé, oui, mais de cinq mètres seulement, perturbé par le feu de l'action. Caché derrière un buisson, il observa tous ces moldus paumés, se frottant les yeux, ne comprenant absolument rien à ce qui venait d'arriver. En voyageant, il n'avait absolument pas réfléchi aux conséquences de son action. Ce petit jeu sympa risquait de se transformer en un véritable cauchemar, et ceci en moins de cinq minutes...

Seth tourna la tête à la recherche d'une solution (ben quoi, peut-être qu'il y avait la réponse à tous les problèmes de la vie caché quelque part dans le décor). Il tomba nez à nez avec le sorcier, bien planqué, le sourire aux lèvres, totalement surexcité par les événements.

- Euh...

Le garçon ne savait plus quoi dire. Il semblait aussi paumé que... que tout le monde, en fait. Le monde partait vraiment en vrille.

- Tu t'appelles comment, déjà ? demanda-t-il.


Citation :
EDIT : Hey, la réponse arrive, merci de ne pas prendre le sujet malgré la date limite Wink
Mangemort 33
Mangemort 33
Chef des Mangemorts
Chef des Mangemorts
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Occlumens (Niveau 3)


Aux abords de la Tamise. - Page 23 Empty
Re: Aux abords de la Tamise.
Mangemort 33, le  Mer 1 Nov 2017 - 22:11



RP Libre
Quelques jours après
ça

« Do you want to play with dolls ? »

Des rires. Des couleurs morbides et des cadavres étonnement assez bien conservés. Elle sourit à pleine dent, seule face à la nuit. Une ruelle sombre, là où personne n'ira dans Londres. Et si un moldu fait son apparition, il se rajoutera à la fête, aucun souci pour ça. Elle n'était plus à quelques corps près.

Ajustant son masque, elle attend que l'horloge sonne l'heure fatidique.

L'air est frais, les nuages se fanent dans des couleurs encore plus ténébreuses. La lune s'enlaidit derrière l'atmosphère de la fête des morts. Il était d'ailleurs bientôt temps de jouer avec eux. Comme elle l'avait prévu quelques jours avant, avec les autres masqués. Le plan était tissé merveilleusement bien. Une magnifique idée germée. Les moldus, les sorciers, pensaient tous que les festivités étaient terminées alors que...
Les démons venaient à peine d'arriver.

Lentement, elle se tourne vers les quatre corps en décomposition. Ça empeste la pourriture malgré tout. Il ne fallait pas s'attendre à moins de toute manière.
Les quelques minutes qui suivirent pour 33, furent fatidiques à la suite de sa soirée. Baguette en main, elle prend une grande respiration avant de lancer le sort qui définira la peur de chacun.

#Mortuis Resurgunt Oboediunt Me

Et doucement, la mort prend vie. Elle s'injecte dans les veines des enfers du monde. Les pantins se réveillent avec le seul but d'obéir à leur maitresse. Rythme cardiaque accéléré, la dame de glace tente de ne pas faillir à sa mission. Elle se concentre au maximum sur ce qu'elle a devant elle.

Lèvres gercées, elle passe délicatement une langue dessus. Elle sent la magie affluer dans l'atmosphère et puis... le bout des doigts frigorifié des cadavres se mettent enfin à bouger. Leurs paupières s'ouvrent afin de redécouvrir la nuit. Les poupées se lèvent, les poupées cassées par la vie dévorent les âmes des vivants.

L'heure sonne enfin, la marque brûle sur l'univers. Les couleurs se mélangent et le sang coule sur les murs.
L'ordre _Noir_ s'élève, dans l'air : Tuez-les

Les inféris s'éloignent sous ses yeux, obéissant à ses ordres. Elle les observe, ils se dirigent lentement vers la Grande Roue, non loin. Elle trépigne d'impatience. Reprenant son souffle et un peu d'énergie, suite à la fatigue de ce sortilège, elle #transplane ensuite en haut de la tour du Big Ben.

Arrivée à destination, elle s'accoude à la barrière et observe. Plusieurs minutes passent et le massacre de l'autre rive se rapproche doucement de son propre monument. Des cris de moldus s'éparpillent, un pont est envahi par les larmes, un spectacle plaisant. Mais cela ne faisait que commencer, la soirée vient de débuter.

_Les enfers sont de sortie

Lever de rideau


~ Règles du jeu ~

Croyiez-vous vraiment qu'Halloween serait vraiment Halloween sans nous ? C'est être bien naïf. La fête des morts portera bien son nom cette année. Les inféri vont parcourir les rues de Londres, protégez-les ou détruisez-les tout dépendra du camp auquel vous appartenez.

Cependant, pour les anéantir, cela ne sera pas chose aisée. L'Administration nous a accordé l'utilisation du dé 4 faces et c'est à vous, les pseudos défenseurs d'une Société juste, que revient l'honneur de les utiliser de la manière suivante :

Élèves : 1 réussite, 2 échecs, 1 échec critique et une blessure
Adultes : 2 réussites, 1 échec, 1 échec critique et une blessure

Une réussite ne tue qu'un seul et unique Inféri.

Se frotter à la Magie est à vos risques et périls. Le LA de ses créatures vous est accordé dans la mesure où vous en tuez une ou si celle-ci vous attaque suite à un échec critique (si vous souhaitez subir une blessure dont l'origine est autre, c'est possible). Tâchez de rester cohérents mais aussi de vous amusez. Tous les membre du forum sont conviés à participer à cet événement éparpillé dans la ville de Londres. Vous avez bien lu, les autres Mangemorts sont à l'oeuvre en ce moment-même.


Salle de Concert |  Metro | Ville | Rues
Vous n’êtes plus en sécurité nulle part.
Rikka M. Bennett
Rikka M. Bennett
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Aux abords de la Tamise. - Page 23 Empty
Re: Aux abords de la Tamise.
Rikka M. Bennett, le  Jeu 2 Nov 2017 - 11:36

Digne soirée d'Halloween
~ tant d'amour, amusons-nous ~




Qu'il était bon de revoir sa famille le temps d'une soirée. Quelques heures à peine, mais des heures intenses, pendant lesquelles tout devait être absolument dit. Katerina était surprise par elle-même ; jamais elle n'avait été autant moulin à paroles qu'en cet instant. Et pour cause, cela faisait des semaines que la jeune fille n'avait pas eu l'occasion de discuter avec sa mère. Certes, elles correspondaient par lettres régulières, cependant rien n'était comparable à une réelle discussion en face à face. Rien de conventionnel ! Mère et fille avaient décidé de sortir pour leurs retrouvailles, plutôt que de rester assises autour d'un thé dans leur maison à Kinloch Laggan. Ainsi se retrouvaient-elles toutes les deux en plein Londres, capitale de l'Angleterre, à manger une glace, flânant au milieu des rues. C'était une soirée qui n'appartenaient qu'à elles.

— Parle-moi des garçons, disait Ellen en tournant vers la Tamise, dont les eaux sombres paraissaient calme.

Croquant dans le biscuit de son cornet de glace, la brunette détourna le regard et haussa les épaules. Elle aurait dû savoir que sa mère poserait ce genre de questions. Ellen aimait beaucoup taquiner sa fille sur le sujet depuis l'été, le dernier passé en Floride en compagnie de ses amis, parmi lesquels un certain Kyle était soi-disant le crush de Kat. Bien entendu, c'était totalement faux. La jeune fille n'était pas à ce point intéressée par l'amour, du moins pas pour le moment.

— Il y en a beaucoup à Poudlard... répondit la rouge et or sur le ton de la plaisanterie.

Ellen se tourna vers elle et eut un petit rire. Elle comprit rapidement que le sujet n'avait rien comme matière à en tirer et termina sa propre glace. Les deux passantes restèrent silencieuses un moment, simplement savourant l'instant présent entre mère et fille. Derrière elle se trouvait le London Eye, la fameuse Grand Roue de la capitale, illuminant les alentours d'une lueur bleue. Sur leur droite, le fleuve s'écoulait lentement, Big Ben dominant de toute sa hauteur. Katerina visitait Londres pour la première fois ce soir et cela lui plaisait. Evidemment, elle pensait y revenir en pleine journée pour profiter des commerces ; après tout, elle restait une adolescente accro au shopping, et quoi de mieux que Londres pour réaliser un tel passe-temps ?

Des cris de peur résonnaient derrière elles, provenant de la Grand Roue. Sans doute des personnes ayant le vertige qui avaient eu la mauvaise idée de s'installer là-haut sur l'insistance de proches. Kat aurait bien aimé faire un petit tour aussi mais Ellen n'aimait pas du tout les hauteurs. Elle aurait clairement hurlé rien qu'au démarrage de la roue. A cette pensée, la jeune fille rit sous cape et termina à son tour sa glace. Même sans tour de Grand Roue, la soirée était belle et elle s'amusait bien.

Elle n'allait pas tarder à déchanter.

Autour des deux passantes, les gens commençaient à courir. D'autres, comme elles, qui ne faisaient pas trop attention à ce qui se passait, ne remarquèrent pas tout de suite que quelque chose clochait indubitablement. Des touristes asiatiques, appareil photo autour du cou ou dans les mains, poussaient de grandes exclamations et prenaient des clichés à tout-va. Ellen et Katerina se mirent alors à regarder alentours pour tenter de voir ce qui causait une telle agitation. Ce furent les cris qui les alarmèrent, des cris qui n'auraient jamais dû exister. Des cris de pure terreur qui firent se hérisser tous les poils de la Gryffondor. Comme si elle regardait à travers une longue-vue, un couloir de foule se dégagea pour laisser entrevoir, quelques secondes à peine, une scène digne d'un film d'horreur.

Des silhouettes, comme déguisées en zombie, qui attaquaient les gens. Du sang sur le pavé.

— Katerina ! cria Ellen en la prenant par le bras.

Sa mère ne comprenait pas ce qui se passait mais l'agitation était contagieuse. Si des personnes criaient et couraient dans l'urgence, c'était pour une bonne raison et il fallait les suivre. Mais la métisse était comme tétanisée, ne croyant pas ce qu'elle voyait. Une lumière clignotait dans son esprit ; elle savait ce qu'elle avait devant les yeux mais ne parvenait plus à mettre le nom dessus.

Cela pouvait attendre. Tirée par sa mère, Kat finit par se mouvoir et à courir en direction du pont qui enjambait la Tamise, même si elle ne savait pas où aller. Son cerveau tournait au ralenti, elle ne parvenait plus à réfléchir correctement. Ces silhouettes... cette façon de marcher... la terreur qu'elles inspiraient... le carnage qu'elles laissaient derrière elles... C'était un véritable cauchemar. Pour la période d'Halloween, c'était bien joué ; mais qui était l'auteur de cette comédie ? Un mauvais clown ? Ou bien pire encore ? Était-ce l'oeuvre de... la magie ? Une magie noire.

Les jambes flageolantes, les bras en coton, le cœur battant à tout rompre, la jeune sorcière refusait de penser. Seule comptait sa mère qu'elle devait protéger. Elle attrapa sa main et la serra fort dans la sienne tout en continuant à courir. Sur le pont, la foule s'était clairsemée, paniquée. Dans un moment de faiblesse, la brunette trébucha dans ses propres pieds et chuta lourdement sur le sol, entraînant sa mère avec elle. Portant une jupe avec des collants épais, ses genoux prirent un coup. Collants déchirés, peau écorchée. Ellen avait les mains éraflées mais rien de cassé. Elle s'approcha de sa fille et l'aida à se remettre sur pieds le plus rapidement possible. Mais dans la mêlée, un fuyard bouscula l'adulte, la séparant de la plus jeune qui trembla sur ses jambes peu sûres.

A quelques mètres de là, une des silhouettes s'approchait. Elle était hideuse, tel un cadavre en décomposition. Sauf qu'un cadavre n'est pas censé se tenir debout et marcher. Celui-là s'avançait, titubant comme un enfant qui apprend à marcher. Dans la tête de Katerina, une petite voix hurlait. Elle hurlait de fuir, de prendre les jambes à son cou. Mais elle ne pouvait détacher son regard des yeux du mort-vivant, blancs, sans vie, profondément enfoncés dans leur orbite. Aucune intelligence, juste une pure soif de sang. Inferius.

— Kaaaat !

La voix d'Ellen eut un effet d'électrochoc. La Gryffondor reprit ses esprits et recula jusqu'à sa mère. Sa main plongea dans sa botte, qui montait jusqu'à ses mollets, et attrapa un bout de bois. Non, pas n'importe quel bout de bois. Vingt-deux centimètres virgule six, fait de bois d'abricotier et dont le cœur était fait de laine de mouton bleu. Sa baguette magique. Qui lui permettrait de protéger sa mère, quoi qu'il lui en coûte. Après tout, face à ce type d'adversité, il fallait jouer le tout pour le tout. Pour protéger sa famille, Kat soulèverait des montagnes. Et en l'occurrence, ici, elle jouerait volontiers avec le feu. Merci curiosité, songea la jeune fille avant de sceller son sort et celui de sa mère.

— Incendio !



1 ~ Échec ; Ah, hélas, la volonté et le courage ne suffit pas. La peur empêche Katerina de viser correctement l'Inferius.
2 ~ Échec critique ; Malheureusement, Kat rate sa cible mais celle-ci riposte et lui envoie un bon coup dans le lard. Son bras est blessé, comme si un ours venait d'y faire ses griffes. [Bras droit inutilisable] Help ?
3 ~ Réussite ; Avec la flamme de la volonté, l'Incendio prend l'Inferius et le transforme en torche humaine. Qui a des chamallows ?
4 ~ Échec ; Oups, le sort est complètement raté, une mini étincelle arrivant à peine à sortir de la baguette. Ses Professeurs n'auraient pas été fiers !
Maître de jeu
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Aux abords de la Tamise. - Page 23 Empty
Re: Aux abords de la Tamise.
Maître de jeu, le  Jeu 2 Nov 2017 - 11:36

Le membre 'Katerina Bennett' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 4 faces' :
Aux abords de la Tamise. - Page 23 D-4-3-10
Sue Glanmor
Sue Glanmor
Préfet(e)/Serdaigle
Préfet(e)/Serdaigle
Année à Poudlard : Cinquième année

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Fourchelang


Aux abords de la Tamise. - Page 23 Empty
Re: Aux abords de la Tamise.
Sue Glanmor, le  Jeu 2 Nov 2017 - 15:22


Danse macabre


Halloween. À la veille de la fête des morts, on fêtait les peurs. Mais on le faisait gentiment. Les gens se déguisaient, sortaient, feignaient des menaces en échange de sucreries. Jessy étant en quelque sorte une grande enfant ; elle aimait observer les costumes des autres et même se joindre à eux. Cette année, elle n'avait rien prévu de spécial à cette date. Le soir venu, elle se dit alors qu'elle pouvait se joindre aux Moldus de Londres et passer un bon moment à leurs côtés. Pour faire bonne mesure, elle donna à son visage un aspect sanglant, en particulier autour de sa bouche, et à ses mains une dimension putride. Elle passa sur ses épaules une simple cape noire et remonta la capuche sur sa tête. Ne ressemblait-elle pas à s'y méprendre à un Détraqueur aux baisers tant redoutés ?

Transplanant de son appartement du Chemin de Traverse à son manoir bien situé à Londres, elle rejoignit rapidement la rue. Ses yeux qui brillaient dans le noir ne se privaient pas de détailler les passants. Elle se demandait souvent si les sans-pouvoirs étaient déguisés ou s'ils étaient vêtus de leurs habits quotidiens. Il n'était pas toujours facile de le deviner. Un sourire invisible sur les lèvres, elle continua son voyage dans les transports jusqu'au cœur battant de la ville. Là, même à une heure tardive, les festifs se réunissaient et faisaient du bruit. De nouveau, la brune chercha des monstres dans la population qui l'entourait. Beaucoup aimaient se croire zombies, bien qu'ils ne soient pas très ressemblants. D'autres étaient nombreux à s'affubler des clichés qu'ils pouvaient avoir sur les sorciers. La fourchelang songea avec amusement qu'elle aurait pu sortir sans costume, étant naturellement une horrible créature. Elle croisa également de pâles copies de fantômes et divers méchants faussement armés. Tous valsaient dans les rues animées de discussions rieuses.

Arrivée aux abords de la Tamise, Jessy envisagea de franchir un pont afin d'accéder à l’Œil de Londres. Elle était tentée à l'idée de faire un tour : la ville, de nuit, devait être si belle vue d'en haut. Elle entama donc sa traversée du fleuve, l'esprit loin de ses habituelles préoccupations, perdu dans son imaginaire peuplé de créatures monstrueuses. Pour une fois, ses rêveries se transposaient dans le monde qui l'entourait ; cela avait quelque chose d'amusant. Mais la légèreté joyeuse qui s'était emparée de Jessy ne fut pas de longue durée. Elle commença à s'étioler lorsqu'elle entendit des cris en provenance de la rive opposée. Ces exclamations semblaient venir du fond des êtres, elles paraissaient si réelles qu'une sueur froide glaça son échine immédiatement. Puis un flux de personnes commença à se diriger vers elle, comme si la bonde d'un lavabo venait d'être retirée. Les visages n'étaient plus seulement maquillés mais aussi déformés par une expression de terreur.

Que se passait-il ? La brunette était complètement perdue, prise dans un chaos indescriptible. Elle tâcha de ne pas se faire emporter par le courant, de comprendre ce qui se passait. Son regard s'aventura devant elle. Les gens se bousculaient. Une jeune fille tombait par terre. Quelqu'un essayait de l'aider à se relever mais était renversée. Plus loin. Les Moldus s'écartaient et laissaient voir... quelle horreur. Le cœur de Jessy fit un saut périlleux. Elle n'avait jamais vu cela. Des corps jonchaient le sol et une marée de sang s'écoulait entre eux. Des formes se jetaient sur d'autres sans qu'elle puisse clairement les distinguer. Elle sentit néanmoins une odeur pestilentielle à lui broyer l'estomac. L'odeur de la mort.

La fourchelang songea à ces histoires d'attaques des ponts de Londres, à ces évènements à glacer le sang qui ne cessaient jamais mais qu'elle était toujours parvenue à éviter. Les larmes se pressaient à ses yeux tandis qu'elle se demandait si ce qui se passait était l’œuvre de la folie des Moldus ou de celle des sorciers. Dans tous les cas, c'en était trop pour elle. Elle était figée sur place, hésitant entre prendre ses jambes à son cou pour fuir cette scène dont elle ne saisissait pas l'essence, et rester pour agir. Elle n'était pas une héroïne et ne le serait jamais, mais abandonner ses voisins à leur triste sort la répugnait. Regardez cette fille qui était tombée et s'était relevée. Elle s'était éloignée et était arrivée au niveau de Jessy. Peu de temps après, un brasier s'était allumé. Une silhouette en feu, une odeur insupportable qui la prit aux narines. Elle ouvrit de grands yeux et resta interdite. Une sorcière ?

Puis un nouveau corps surgit devant elle, éclairé par les chaudes lueurs des flammes. Il était d'une pâleur extrême, la peau encore davantage putréfiée que les mains de Jessy. Ses yeux vides disparaissaient à l'intérieur de son crâne. C'était un zombie bien plus réaliste que les autres, et pour cause. La sorcière sut tout de suite qu'il s'agissait d'un cadavre animé. D'un Inferius. Il avait quelque chose de fascinant dans sa façon de se mouvoir, comme désarticulée. S'il n'était pas occupé à attaquer les passants, si elle n'avait pas si peur, Jessy aurait pu rester à l'observer. Mais elle comprit l'urgence de la situation lorsque le visage émacié se tourna vers elle. Sa main se plongea dans la poche de sa robe taillée pour sa baguette.

Repense à cette illusion de feu que tu as fait naître à la Coupe d'Angleterre de Duels. La situation n'était pas du tout la même, mais penses-y. Cela te réchauffera peut-être le cœur et te donnera peut-être du courage. Tu en as bien besoin.

La créature se jeta en avant ; Jessy tenta de reculer sans la quitter de ses yeux humides.


1 - Elle tendit sa baguette mais l'Inferius lui attrapa le bras et mordit sa main jusqu'au sang, la forçant à lâcher prise. [Blessure]
2 & 4 - Jessy parvint à lancer le Sortilège de la Boule de Feu qui heurta l'Inferius de plein fouet. [Réussite]
3 - Elle lança un Sphaera Ignis correct mais visa si mal que la boule de feu tomba aux pieds d'un Moldu. Plus qu'à fuir. [Échec]
Maître de jeu
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Aux abords de la Tamise. - Page 23 Empty
Re: Aux abords de la Tamise.
Maître de jeu, le  Jeu 2 Nov 2017 - 15:22

Le membre 'Jessy Brown' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 4 faces' :
Aux abords de la Tamise. - Page 23 D-4-4-10
Rikka M. Bennett
Rikka M. Bennett
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Aux abords de la Tamise. - Page 23 Empty
Re: Aux abords de la Tamise.
Rikka M. Bennett, le  Jeu 2 Nov 2017 - 21:05

Digne soirée d'Halloween
~ tant d'amour, amusons-nous ~




Comme il était fou de voir ce que l'adrénaline et l'envie de protéger les siens parvenait à faire réaliser... Malgré une peur sans nom qui lui rendait les jambes complètement en coton et les bras tremblants, la jeune lionne était parvenue à sortir sa baguette magique et à lancer un sortilège de flammes. Derrière elle, sa mère était sans défense face à cette créature ; seule Katerina avait les moyens d'au moins essayer de les sauver. Et d'essayer de sauver un maximum de personnes. Tant pis pour le Secret, il avait été rompu au moment où ces Inferi avaient été lâchés dans la foule. Un sortilège ou l'autre ne changeait plus grand-chose. Sauf s'il fonctionnait et s'il atteignait sa cible ; cela faisait une belle différence. Et c'est exactement ce qui se produisit.

L'Incendio lancé par la jeune sorcière fit mouche et l'Inferius qui avançait se transforma en torche mort-vivante. Heureusement que Kat était curieuse et avait déjà exploré ce sujet à Ilvermorny, avant la fin de sa quatrième année. D'après ses études, ces créatures de l'enfer ne pouvaient être arrêtées que par le feu. Et elle avait là l'occasion de vérifier la théorie. Elle en était d'ailleurs choquée, un peu trop pour réagir les secondes suivantes. La bouche ouverte et les yeux légèrement écarquillés, la métisse réalisait à peine ce qu'elle était parvenue à faire. Elle contemplait les flammes qui consumait l'Inferius, tombé à terre et devenant aussi noir que du charbon. Puis vint l'odeur, qui réveilla la jeune fille complètement.

Une autre créature avançait sur le pont, inexorablement. Au total, elles étaient quatre — moins une, puisque Kat était parvenue à la faire flamber. Jamais elle n'arriverait à toutes les vaincre, pas avec ses maigres compétences. Découragée, elle recula un peu plus vers sa mère qui la tenait par le dos, choquée et terrifiée, légèrement sonnée par la chute et la bousculade. La rouge et or sentit la panique l'envahir... et elle aurait bien fondu en larmes si quelque chose d'incroyable ne s'était produit. A ses côtés se tenait une jeune femme aux cheveux bruns et elle tenait dans sa main... une baguette magique. Une sorcière ! Elle n'en croyait pas ses yeux. Et pourtant, sur toute la population de Londres, il devait bien y avoir quelques sorciers dans le lot au final. Mais peu importait à la jeune fille. Si cette inconnue luttait également, peut-être parviendraient-elles à gagner du temps et à rallier des Aurors à leurs côtés.

Sa prestation était bien plus spectaculaire que celle de Katerina. Une boule de feu se matérialisa au bout de sa baguette magique et fusa droit vers l'Inferius qui avançait, indifférent au sort de son compère qui continuait à brûler sur le pont. L'inconnue devait être franchement douée pour réussir un sortilège pareil — sortilège que la métisse brûlait d'envie d'apprendre. L'effet fut immédiat puisque la boule de feu pulvérisa presque la créature. Si la situation n'était pas aussi critique, Kat aurait applaudit la sorcière. Mais pour l'heure, il fallait filer le plus rapidement possible. Ayant repris ses esprits, la jeune fille s'adressa à l'inconnue.

— Vous nous avez sauvées, ma mère et moi, dit-elle, faisant preuve d'un calme surprenant. Je ne serais pas capable de réitérer mon exploit mais je vais appeler du renfort, si vous voulez bien essayer de couvrir notre fuite à toutes les trois ?

Les deux Inferi restant avançaient toujours mais ils étaient à bonne distance suffisante pour laisser le temps à Katerina d'envoyer un message aux Aurors. Elle savait comment faire... Mais y parviendrait-elle ? De toute façon, il fallait bien que quelqu'un le fasse. L'inconnue aurait pu s'en charger mais elle était plus douée pour se défendre et certainement plus expérimentée. Alors, la jeune fille faisait ce qui était en son pouvoir. Et elle devait le faire vite ; elles n'avaient pas beaucoup de temps. La brunette ferma les yeux et s'imagina au bord de la plage, en Floride, un cerf-volant dans ses mains. Des éclats de rire. Le soleil, le vent, la mer salée.

— Spero Patronum !

Une boule lumineuse apparut mais ne prit aucune forme. La situation était beaucoup trop difficile pour cela. Mais ce Patronus suffirait amplement pour la tâche à exécuter. Kat se concentra et compila son message à envoyer*. Lorsque ce fut fait, en quelques secondes à peine, la boule fila dans le ciel et disparut des regards. Il n'y avait plus qu'à espérer que quelqu'un viendrait rapidement...
Adonys Montgomery
Adonys Montgomery
G. TechniqueHarryPotter2005
G. Technique
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Aux abords de la Tamise. - Page 23 Empty
Re: Aux abords de la Tamise.
Adonys Montgomery, le  Jeu 2 Nov 2017 - 21:59

Joyeux Halloween !

Ouvert à tous

LA de Aria Morisson

La surprise passée, c'est dans un craquement sonore que mes pieds touchent les dalles glissantes de cette soirée au temps pourtant frais et sec. Un rapide coup d’œil vers mes chaussures me fait comprendre que ce qui rend les dalles glissantes, ce n'est pas l'eau ... mais le sang frais. Des cris, des pleures et de l'agonie qui coulent à flot tout autour de nous, et Aria, toujours agrippée aux pans de ma robe, qui se met à trembler. Tête de mule, il est beau de vouloir aider, mais si ses jambes refusent de la soutenir, elle va simplement risquer sa vie.

Deux ombres se consument sur le sol et j’aperçois une ou deux dizaines de mètre de notre position, deux jeunes sorcière dont une ne m'est pas inconnue. Étrange, mais je verrai ça plus tard. Les moldus courent en tous sens, fuyant la mort et son spectre infâme, cadavres purulent en pleine décomposition, cadavre qui n'auraient jamais dû quitter la chaleur moite de leurs caveau. Ils nous tournent le dos, avançant le long du pont en direction des deux jeunes femmes. L'une d'elle doit être celle qui nous a lancé l'alerte ... bénie soit-elle. D'un pas décidé, j'avance sur le pont, baguette en main.

J'ignore laquelle de ces deux jeune fille est responsable du carnage réalisé dans les rangs des cadavres, peut-être même qu'elles ont chacune leur part de gloire là dedans, mais leur position semble difficilement tenable. Une boule de nerfs se forme dans ma gorge. Pourquoi ?! Je n'ai jamais eu peur d'affronter un mage noir, alors pourquoi ?!

...

Sans doute parce que, dans l'ordre naturel des choses, les mages noirs donnent la mort ... il ne la réveille pas. Un flot d'insultes innaudibles franchit mes lèvres tandis que nous ne sommes plus qu'à quelques mètres des marionnettes mortes. Les mains tremblante, la demoiselle qui m'accompagne semble tétanisée et je ne peux que comprendre cette peur que j'ai moi même du mal à dominer. Mes membres tremblent, la respiration est saccadée ... mais je ne doit pas le lui montrer. Hors de question.

« Aria ! Reprends toi ! Sort ta baguette ! Le feu, c'est le feu qui les consumera ! Ne les laisse pas atteindre les civils, concentre toi et utilise le feu pour combattre ! »

La jeune fille sur mes talons, je lève ma baguette en direction de l'Inferi le plus proche des deux demoiselle et lance, tel un hommage à celle qui l'aime tant, un sortilège comme il n'en existe pas deux : « Fustigeaflamma ! »

1 (réussite) : le fouet vient s'enrouler autour du cou de l'Inferi et lui consume les chairs jusqu'à ce que sa tête roule, enflammée, sur le sol.
2 (réussite) : le fouet vient s'enrouler autour du cou de l'Inferi et lui consume les chairs jusqu'à ce que sa tête roule, enflammée, sur le sol.
3 (échec) : le fouet claque dans les airs à bonne distance des Inferis, quel dommage ...
4 (échec critique) : le fouet claque dans les airs avant de venir s'enrouler autour de mon poignet, me brûlant les chairs.
Maître de jeu
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Aux abords de la Tamise. - Page 23 Empty
Re: Aux abords de la Tamise.
Maître de jeu, le  Jeu 2 Nov 2017 - 21:59

Le membre 'Artemis Lhow' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 4 faces' :
Aux abords de la Tamise. - Page 23 D-4-1-10
Sue Glanmor
Sue Glanmor
Préfet(e)/Serdaigle
Préfet(e)/Serdaigle
Année à Poudlard : Cinquième année

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Fourchelang


Aux abords de la Tamise. - Page 23 Empty
Re: Aux abords de la Tamise.
Sue Glanmor, le  Sam 4 Nov 2017 - 2:45

Jamais Jessy n'avait été confrontée à une situation pareille. Il lui était arrivé de devoir se défendre, sauver sa vie, mais pas parmi des Moldus, jamais au milieu d'une danse macabre menée par des pantins décédés. Son cœur vibrait et s'emballait, il voulait bondir hors de sa poitrine et se réfugier entre les bras des personnes qu'elle aimait. Oui, c'est ce qu'elle aurait pu faire dès les premiers mouvements de foule : elle aurait pu courir retrouver le visage réconfortant de ses parents et de ses amis. Elle aurait mieux fait pour sa sécurité. Mais elle avait était comme pétrifiée, incapable de bouger, de parler, sa voix ne pouvant pas plus s'échapper de sa poitrine que son cœur. Le courage d'une image, celle d'une jeune fille non loin d'elle qui avait osé agir contre l'un des Inferi. Jessy ne la connaissait pas le moins du monde, mais l'avait prise pour modèle l'espace d'un instant.

Son esprit embrouillé n'avait pas réalisé l'étrangeté de rencontrer cette sorcière au bon endroit, au bon moment. Il ne s'était pas non plus interrogé sur le droit qui lui était accordé ou non de faire usage de la magie. Non, elle n'avait pas réfléchi. Cela faisait du bien, parfois. D'être guidée par son instinct. De constater qu'il ne l'abandonnait pas toujours en situation critique. La boule de feu avait jailli dans son esprit avant de s'envoler, de siffler dans l'air et de s'écraser contre le torse du cadavre. BOUM. Il fut rapidement dans le même état que le premier. Réduit en cendres. La sueur qui perlait au front de la magizoologiste, poussée par une montée de chaleur, glissa le long des courbes de son visage. Les larmes qu'elle s'était efforcée de retenir s'écoulèrent à leur tour, laissant dans leur sillon des traces d'un noir d'encre.

Soulagement.
De courte durée.

Jessy en vit un autre - encore un autre. Combien étaient-ils ? Pouvait-elle continuer comme cela ? Elle voulait pouvoir se faire confiance. Elle voulait être certaine de pouvoir s'en sortir. Elle en connaissait des formules, elle en avait utilisé un nombre incalculable de fois. Pour ce qui était de garder la tête froide, en revanche, c'était une autre histoire. Avant de tourner les yeux vers la courageuse jeune fille, elle abaissa sa capuche. Histoire de montrer qu'elle n'était pas qu'une silhouette encapuchonnée, ou histoire de se sentir plus vivante que les cadavres en appréciant le souffle du vent sur ses joues. Ses iris chocolat se plongèrent dans des émeraudes qui brillaient de détermination. Elle lui annonça qu'elle avait sauvé la vie de sa mère et elle. La brune ne sut pas quoi dire. Elle lui devait tout autant, à elle qui avait su réagir. Pour sa part, elle avait simplement songé à se protéger ; malgré tout ces paroles lui mirent du baume au cœur.

Appeler des renforts et se mettre à l'abri, quelle bonne idée. À elles deux, elles avaient anéanti deux Inferi mais il y en avait au moins deux autres. Elles ne pouvaient rester indéfiniment au milieu du pont tandis qu'ils continuaient de progresser dans leur direction. La brune jeta un regard rapide à la mère qui n'avait pas de baguette magique. Trois vie à épargner, en plus de celle de nombreux Moldus qui se trouvaient derrière eux. Elle devait se être forte.

- Je... mh... Oui.

Un mot soufflé avec difficulté pour montrer que Jessy la suivait. Pour prévenir des secours, il n'y avait pas cinquante possibilités. Seule l'invocation d'un protecteur pouvait les servir efficacement et rapidement. L'ancienne Serdaigle s'était beaucoup entraînée ces derniers mois en sachant que son utilité viendrait. Elle n'aurait jamais cru que cela aurait pu être ce soir... Laissant la jeune fille se charger de ce sortilège, elle ne saurait pas si son messager était caché dans son esprit à cet instant. Ce n'était pas plus mal... Songez-y : c'eût été un comble que son premier Patronus messager apparaisse alors qu'elle été déguisée en Détraqueur ! Blague à part, Jessy n'était pas d'humeur à plaisanter. Elle s'était tournée vers les pantins des ténèbres en essayant de calmer sa respiration. Un Protego Maxima fit se dresser une barrière invisible entre eux. Il ne s'agissait probablement pas de la meilleure protection face à la magie noire, mais sur le coup aucune autre formule ne lui était venue. Elle croisait les doigts pour que l'enchantement dure suffisamment pour les maintenir à distance.

Reportant son attention sur la petite famille, elle eut le temps de voir une boule de lumière se fondre dans l'horizon. Un frêle sourire étira ses lèvres : elle avait réussi. Maintenant qu'elle se sentait un peu plus en sécurité, ses craintes se changèrent en appréhension. Elle avait (presque) toujours eu une bonne estime de la police magique alors elle espérait qu'ils sauraient intervenir dans les plus brefs délais. Dans le cas contraire... Elles ne pourraient se reposer que sur elles-mêmes. Jetant un regard par-dessus son épaule pour s'assurer qu'elle était encore là, elle annonça aux inconnues qu'elle avait placé une protection qu'elle espérait voir tenir quelques minutes.

En dehors du bouclier magique qui devait les protéger d'un danger trop proche, un périmètre de sécurité s'était établi autour des créatures. La plupart des passants avaient fui et seuls étaient restés à leurs côtés des corps inanimés. Vision d'horreur. Elle ne s'y faisait pas. Elle ne pouvait garder les yeux posés sur eux. C'est pourquoi elle fut apaisée par l'apparition soudaine d'un jeune homme d'à peu près son âge et d'une jeune fille de l'âge de celle qui l'accompagnait. À travers ses yeux humides et en l'absence de flammes éclatantes, elle ne put distinguer précisément le visage du premier ; elle eut simplement l'impression qu'il lui disait quelque chose. Une voix se fit entendre, évoquant le feu et le combat. Puis une longue flamme s'éleva dans la nuit : un fouet de feu qui fondit sur l'Inferius le plus proche du trio.

Une tête s'envola et finit de brûler par terre. Encore cette odeur de chair carbonisée. Jessy ne put contenir un haut-le-cœur. Premièrement, elle n'avait l'habitude de voir des cadavres. Les avoir face à elle, remuant et souhaitant la dévorer : non, elle n'en avait pas l'habitude. Mais alors, là... Il ne fallait pas trop lui en demander. Une de ses mains faussement putréfiées se posa sur son ventre. Chancelante, elle dévia son regard et le posa de nouveau sur les deux personnes à ses côtés. Sa respiration accélérée se ralentit progressivement. Elle reprit conscience que ses jambes la portaient et qu'elle était toujours là. Vérifiant encore une fois sa protection magique, elle eut l'impression qu'elle ne faisait plus effet et que le dernier cadavre s'avançait vers elles. Peut-être avait-elle simplement la tête qui tournait ? Elle leva tout de même sa baguette par précaution et tenta de se concentrer :

- Incarcerem.


1 - Les cordes se heurtèrent à un mur invisible. Le Charme du Bouclier fonctionnait toujours... [Échec]
2 & 4 - De solides cordes apparurent tout autour du mort et le neutralisèrent. Qui pour le coup de grâce ? [Réussite]
3 - Jessy se sentait trop mal pour lancer un nouveau sortilège. Elle s'évanouit et sa tête se cogna contre une rambarde. [Blessure]
Maître de jeu
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Aux abords de la Tamise. - Page 23 Empty
Re: Aux abords de la Tamise.
Maître de jeu, le  Sam 4 Nov 2017 - 2:45

Le membre 'Jessy Brown' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 4 faces' :
Aux abords de la Tamise. - Page 23 D-4-2-10
Invité
Anonymous
Invité

Aux abords de la Tamise. - Page 23 Empty
Re: Aux abords de la Tamise.
Invité, le  Dim 5 Nov 2017 - 10:17

Mais que se passe-t-il ? Est-ce que c’est la fin du Monde ?

Agrippée à Monsieur Lhow, je suis comme paralysée, tétanisée par cette scène. Je ne saurais dire ce qui m’effraie le plus : les cris et les pleures qui se faisaient entendre tout autour de nous ; les personnes qui courraient, affolées, dans tous les sens le long de la Tamise ; le sang qui coulait sur le sol à différents endroits ou encore de voir des Inferi qui s’attaquaient à des victimes ?

« Aria ! Reprends toi ! Sort ta baguette ! Le feu, c'est le feu qui les consumera ! Ne les laisse pas atteindre les civils, concentre toi et utilise le feu pour combattre ! »

Les mots de l’Auror me percutent en plein fouet. Des civils… les moldus… ma famille… ils ne peuvent pas mourir ! Je dois faire quelque chose moi aussi, je dois essayer de les vaincre ! Oui, je dois me reprendre ! La motivation de sauver des innocents me vient et je sens le courage m’envahir. J’agrippe ma baguette prête à agir.

Monsieur Lhow lance un sort sur un inferi proche de deux jeunes filles. Un fouet s’enroule alors autour du cou de cette créature jusqu’à ce que sa tête, enflammée, se détache de son corps et tombe sur le sol. Une scène totalement glauque et digne d’un passage de The Walking Dead version sorcier.

Je dois faire quelque chose moi aussi. Fixant l’autre inferi ligoté près des jeunes filles, je décide de suivre le conseil de l’Auror : utiliser du feu. Je m’avance alors vers la cible et pointe ma baguette dans sa direction en prononçant #Incendio.


1 - Échec critique : Malheureusement, mon sort atteint uniquement les liens de l’inferi en le libérant. Il fonce alors sur moi et me frappe violemment. Mon bras droit est ensanglanté.

2 - Échec : Mes mains se sont mises à trembler, si bien que j’ai loupé ma cible. Mon sort n’a donc servi à rien.

3 – Échec : Mon sort n’est pas puissant du tout. Les flammes n’atteignent donc pas l’inferi.

4 – Réussite : Le courage et la motivation m’ont permis de lancer un Incendio parfait, atteignant ma victime avec succès. Son corps s’est alors mis à s’enflammer entièrement.
Maître de jeu
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Aux abords de la Tamise. - Page 23 Empty
Re: Aux abords de la Tamise.
Maître de jeu, le  Dim 5 Nov 2017 - 10:17

Le membre 'Aria Morrison' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 4 faces' :
Aux abords de la Tamise. - Page 23 D-4-3-10
Invité
Anonymous
Invité

Aux abords de la Tamise. - Page 23 Empty
Re: Aux abords de la Tamise.
Invité, le  Dim 5 Nov 2017 - 13:25

LA d'Aria

Halloween, soirée où l’on s’amuse à se faire peur. Fête anglo-saxonne à l’origine qui avait envahir le monde. J’étais pas fan de cet évènement vue que je n’aimais pas me déguiser. Pour moi, ce n’était qu’une soirée ordinaire même si je l’avais passé avec Anna, à Londres, chez une des rares amies de maman. J’étais venue pour lui faire plaisir et ne pas la laisser faire le voyage seule depuis Lyon. Sacrifice de ma tranquillité l’espace d’un instant pour voir sourire ma brune préférée. Pas d’avion pour nous, non, elle aurait l’honneur de transplaner avec moi.

CRAC !

A en voir sa tête, sa première fois ne fut pas des plus agréables mais elle était entière. Nous étions dans une ruelle isolée de tous pour ce méfait, à l’abri d’éventuels regards. Nous nous avancions devant la porte de nos hôtes et Anna toqua. Je soupirais déjà, j’avais pas envie d’être là… Nous fûmes accueillis et les formalités commencèrent à coup d’apéritif. La soirée virait au cauchemar avec les discussions sur l’amour et quand le couple et leur fille se mirent à me questionner sur où j’en étais sur ce point. Mon dieu, que quelqu’un me sort de cet enfer ! Après une réponse évasive, j’entrepris de me rendre dehors pour m’oxygéner.

Il se passait quoi ici ? Je voulais bien que le thème de la soirée soit la peur néanmoins certains monstres étaient bien trop réels. J’en vis un attraper un moldu et lui manger le bras. C’était pas possible, je devais rêver. Abasourdi devant ce spectacle macabre, mon corps refusa de bouger. Mes yeux balayèrent l’extérieur afin de m’apercevoir de l’étendue des dégâts. Le sang de pauvres innocents avait coulé. Je devais stopper ce massacre, du moins essayer. Je remarquai une fillette accompagné d’un adulte non loin. Je m’approchai d’eux et je reconnus la brune. Mon cerveau prit la relève de mon squelette hésitant et se lança en direction de ma petite sœur. Créatures, vous allez devoir me tuer si vous lui voulez du mal !

« Aria ! », hurlais-je à mon amie. Celle-ci se retourna et me vit. Malgré les circonstances, je crus reconnaitre se dessiner un de ses sourires ravageurs sur son visage en me distinguant. Ma course fut effrénée. J’arrivais presque à destination quand un Inferi me bloqua le passage. Très bien copain, on va voir qui de nous deux est le plus fort. #Incendio

2 – échec critique (blessure) : Trop confiante, je rate complétement mon sort. Ma baguette prend s’enflamme et se consume me brûlant la main. Le combat fut de courte durée et je me retrouve désarmée devant l’Inferi. Ca sent pas bon… Aria tu m’aides s’il te plait ?

1&4 – échec : Le sort est bien parti mais je ne touche que le bras de la créature. Il n’en a que faire et poursuit son avancée vers moi. Va falloir se réveiller avant de se faire bouffer !


3 – réussite : Par le feu, soyez purifié ! Paf dans ta face sale bête ! L’Inferi crame et déambule tel un pantin un peu plus loin avant de s’effondrer. Adieu l’ami et bonjour Aria que je rejoins. J’avais prévenu qu’il ne fallait pas la toucher.


Contenu sponsorisé

Aux abords de la Tamise. - Page 23 Empty
Re: Aux abords de la Tamise.
Contenu sponsorisé, le  

Page 23 sur 26

 Aux abords de la Tamise.

Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24, 25, 26  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.