AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 4 sur 24
Aux abords de la Tamise.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 14 ... 24  Suivant
Kaya Adams
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Aux abords de la Tamise.

Message par : Kaya Adams, Dim 5 Fév 2012 - 15:44




    Pareillement, je m'appelle Edjin mais tu peux m'appeler Edj' si tu le souhaites.


Étrange prénom, sûrement japonais ou un truc dans le même genre. Kaya le dévisagea de la tête au pied. A première vue, il semblait grand, il était blond, cheveux qui partait un peu dans tous les sens et de jolis yeux marrons ou verts. Il devait avoir environ la vingtaine. Si Kaya ne se trompait pas, d'après ce qu'elle avait pu voir (non elle n'espionnait pas ses voisins Ange), il vivait avec plusieurs filles qui devait avoir le même âge. Cela ne rajeunissait pas la jeune femme qui approchait à grand pas des vingt-cinq ans.

    - On peut se tutoyer ? Histoire que je prenne pas trente ans d'un coup à chaque fois qu'on discute... Et sinon, ça fait longtemps que tu habites à Londres ? Et comment sais-tu que je suis ton voisin ?


Pas besoin de le lui répétée ! Kaya avait pris l'habitude de vouvoyer les gens, mais elle n'aimait pas vraiment ça. Cela mettait généralement une sorte de barrière, qui voulait en autre dire : Nous nous connaissons pas alors, restons chaqu'un de notre coté. Kaya préférait se familiariser et se lier d’amitié directement plutôt que de passé par des milliers de discussions pour finalement revenir au même. Donc pas de souci pour le tutoiement avec elle ! Elle manqua de rire, lorsqu'il lui expliqua qu'Edjin avait l'impression de prendre trente ans d'un coup. Et elle qu'est ce qu'elle devait dire ! Ses clients, élèves et patients la vouvoyaient tous les jours ! Enfin, elle n'ajouta pas ce détail lorsqu'elle prit la parole.

    Va pour le tutoiement ! Cela fait longtemps que tu as emménagé à coté de chez moi ? Je fais pas vraiment attention quand j'ai des nouveaux voisins.


Non en fait, c'est pas que Kaya ne faisait pas attention, mais elle travaillait beaucoup et passait à dire la vérité, peu de temps chez elle. Bon, elle aimait bien aussi se retrouver avec ses colocataires de temps en temps, mais ces moments étaient assez rares, et il était encore plus rare que tous les quatre se retrouvent en même temps à la maison ! Pour ne pas dire carrément impossible. Kaya travaillait, Mathew aussi, November cherchait un emploi et Eléonore... Eléonore était en situation compliquée. A cette pensée, Kaya fronça les sourcils. Comment allait-elle gérer le fait d'avoir deux gosses sous le toit de Golden House ? Ou allait-elle les mettre ? La maison était grande, mais la place commençait à manquer. Kaya soupira. Elle devrait aussi réfléchir à cela. Enfin, même si elle était sorti pour prendre l'air, la jeune femme voulait aussi oublier pendant un petit temps ses problèmes.

    Et sinon, ça fait longtemps que tu habites à Londres ? Et comment sais-tu que je suis ton voisin ?

[i]La question qui tue ! Depuis quand Kaya vivait-elle à Londres ? Longtemps puisque sa maison à été héritée par une de ses tantes. Cela devait faire depuis ses seize ans environ... Sachant qu'elle avait quitté le domicile familiale dans ses âges là.


    Ca doit au moins faire cinq ans pour dire plus. Et j'ai remarqué ton arrivé avec tes amis l'autre jour.Vous êtes plusieurs dans ta maison, non ? Vous travaillez tous ?


Oui, Kaya avait une certaine curiosité, mais bon, elle avait toujours l'habitude de ne jamais laisser de blanc dans une conversation même si cela l'obligeait à parler pour ne rien dire. Elle se tut néanmoins afin de laisser le blondinet répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Edjin
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Légilimens
Occlumens


Re: Aux abords de la Tamise.

Message par : Edjin, Lun 6 Fév 2012 - 12:14


[Sorry si ça fait un peu confus avec les questions/réponses, mais on peut pas dire que tu m'as aidé sur ce coup Ange ]

____________________________________________________


- Ça doit au moins faire cinq ans pour dire plus. Et j'ai remarqué ton arrivé avec tes amis l'autre jour.Vous êtes plusieurs dans ta maison, non ? Vous travaillez tous ? Cela fait longtemps que tu as emménagé à coté de chez moi ? Je fais pas vraiment attention quand j'ai des nouveaux voisins.

Wouh, niveau question Kaya n'y allait pas de main morte ! Elle avait l'air curieuse, ce qui n'était pas un défaut tant que sa curiosité n'était pas excessive. S'informer de la vie des autres, pourquoi pas, mais de là à s'occuper de la vie privée, c'était une toute autre histoire. Et Edjin reconnaissait pleinement que parfois il était un peu trop curieux vis-à-vis de ses colocataires. Il répondit à sa voisine :

- Oui oui, nous sommes plusieurs dans la maison. Si un jour tu passes chez nous, je te présenterai à eux. Et malheureusement, non, nous ne travaillons pas tous. A ma connaissance, seul moi travaille. Je suis le Co-Gérant de la boutique Honeydukes, à Pré-au-Lard... Là aussi, passe un de ces quatre, ça pourrait être sympa. Sinon, non, c'est très récent mon emménagement...

Le jeune blond pensa qu'il avait aisément répondu à toutes les questions. En plus de cela, il avait fait une petite publicité auprès de Kaya pour sa boutique à Pré-au-Lard. A vrai dire, il espérait qu'elle passerait. Avec ses problèmes financiers en ce moment, cela l'arrangerait énormément s'il y avait plus de clients, histoire d'augmenter un peu ses bénéfices pour pouvoir payer sa part dans le prêt bancaire immobilier qu'il avait.

Le Co-Gérant d'Honeydukes laissa planer le silence un instant, se posant intérieurement quelques questions qui paraissaient stupides. Est-ce que Kaya travaillait ? Si oui, quel métier avait-elle ? Ses réflexions faite, le jeune blond demanda tout cela à Kaya :

- Et sinon, toi, quelle est ta situation ?

La question ne parlait pas seulement de situation au niveau du métier, elle sous-entendait sa situation en général.
Revenir en haut Aller en bas
Kaya Adams
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage






Re: Aux abords de la Tamise.

Message par : Kaya Adams, Sam 11 Fév 2012 - 11:26


Oui oui, nous sommes plusieurs dans la maison. Si un jour tu passes chez nous, je te présenterai à eux. Et malheureusement, non, nous ne travaillons pas tous. A ma connaissance, seul moi travaille. Je suis le Co-Gérant de la boutique Honeydukes, à Pré-au-Lard... Là aussi, passe un de ces quatre, ça pourrait être sympa. Sinon, non, c'est très récent mon emménagement...

Passer un de ses jours chez eux ? Quelle bonne idée ! Kaya pourrait aussi emmener ses colocataires. November devait être dans leur âge. Cela surprenait un peu Kaya qu'Edjin soit le seul à travailler puisqu'ils étaient comme même quatre et une maison à Londres avait comme même un prix. Elle se tut cependant, trouvant elle-même cette remarque déplacée. Kaya fut surprise qu'il soit aussi jeune, et déjà co-gérant d'une boutique ! Kaya avait vite fait attendue parlé de cette nouvelle boutique à Pré-au-Lard, mais depuis qu'elle avait quitté Poudlard elle n'avait plus le temps de se rendre au village des sorciers. Peut-être que maintenant, étant directrice d'une des maison, elle aurait plus de temps pour aller flâner au village.

Et sinon, toi, quelle est ta situation ?

Je travaille en tant que gérante au Bar des Ténèbres, je suis médicomage et je viens d'être promue au titre de Directrice des Poufsouffles ! Cela à fait beaucoup de changements d'un coup pour moi. Mais, je me suis habituée, et j'apprécie mes travaux. Et puis, les coloc' ne sont pas souvent à la maison alors du coup, je préfère travaillée.

Kaya sourit en repensant à les crises de nerfs qu'elle avait eu à cause de tout ses boulots, mais au moins cela lui permettait d'éviter de s'ennuyer comme une mamie chez elle. Même si souvent elle se plaignait de sa fatigue permanente, elle appréciait cette fatigue et celle ci lui permettait de se motiver pour bosser. D'ailleurs en parlant de bosser, elle n'avait pas vu le temps passé et devait tout de suite se rendre à Saint Mangouste ! Sinon, Keira, sa patronne, allait encore être de mauvais de poils et lui criée dessus. Kaya se leva donc d'un coup et vérifia tout de même l'heure grâce à l'horloge du Big Ben. Effectivement, elle était bine en retard. Le transplanage lui évitera sûrement une demi-heure de voyage, mais Kaya attendait déjà sa patronne lui criée dessus... Elle se retourna vers Edjin, et lui dit :

Excuse moi de couper court à notre conversation, mais je dois me rendre à Saint Mangouste, pour justement travaillée! Passe à la maison un de ses jours !

Après cela, elle partit en courant dans une ruelle, et transplana jusqu'à Saint Mangouste. Peut-être que maintenant, elle passerait plus de temps chez elle, afin de mieux connaître son voisin et reprendre leur discussion où ils s'étaient arrêtés.

{RP Terminé}
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Hayleen Poynter
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Aux abords de la Tamise.

Message par : Hayleen Poynter, Dim 1 Avr 2012 - 20:03


[PV avec Edjin]


- Ahah mais qu'est-ce que tu es bête Phil' ! Allez je vous laisse moi, j'ai pleins de trucs urgents à faire demain. C'était super ! On remet ça quand vous voulez.

*Tu parles ! J'ai surtout trop bu et je ne veux pas rendre mes tripes devant vous !*

Ce soir là, dans les rues de Londres, on pouvait voir (et surtout entendre !) une belle bande de jeune quelques peu imbibés. Parmi eux, une jeune femme se détachait. Certes, ses longs cheveux ondulés et flamboyants lui valaient souvent de se démarquer des autres mais ce n'est pas cela qui la différenciait le plus de ses camarades ce soir. Ce n'était pas non plus son taux d'alcool dans le sang, ni sa démarche titubante (qui étaient tous deux des points communs à tous les jeunes du groupe ce soir là). Non, ce qui la démarquait c'était le "bout de bâton" présent dans son sac en bandoulière qu'elle tenait fermement contre son flanc. En effet, la rousse était la seule sorcière du groupe et ce soir, elle s'était retrouvée avec des amis moldus pour une soirée dans leur Nightclub favori. C'étaient leur lieu de retrouvailles habituel lorsqu'elle était encore élève dans la célèbre école de magie britannique (surtout lors des vacances d'été et les rares fois où elle revenait sur Londres pendant sa scolarité). Mais depuis qu'elle avait quitté Poudlard, les jeunes se retrouvaient au moins une fois par mois dans la boîte de nuit et le patron qui les appréciait beaucoup les traitaient toujours avec beaucoup d'égards. Ce soir là, il leur avait offert tellement de tournées d'alcool que Lee' ne pouvait plus marcher sans manquer de tomber tous les trois pas.

C'est donc dans cet état d'ivresse avancé que la jeune fille avait fait irruption dans sa chambre en faisant sursauter par la même occasion son pauvre chat qui dormait tranquillement à cette heure avancée de la nuit (ou devrais-je dire de la matinée). Elle espérait cependant ne pas avoir réveiller ses colocataires qui, autrement, ne manqueraient pas de le lui faire savoir le lendemain. Alors qu'elle allait se mettre au lit, elle remarqua un petit bout de parchemin posé soigneusement sur son oreiller. Elle le prit et tenta d'en lire le contenu :

RDV demain à 14h00 sur le banc près de Tower Bridge.
J'ai quelque chose d'important à te dire.

E.

A peine avait-elle finit de "lire" le message qu'elle s'étala de tout son long sur son lit. Ce n'est qu'à 13h00 qu'Hayleen émergea de son sommeil profond. Elle avait un mal de crâne horrible et ne se souvenait plus des trois quarts de la soirée d'hier. Elle se leva tant bien que mal de son doux matelas et entra dans sa salle de bain. Une bonne douche ne lui feraient pas de mal. Après trois quarts d'heure passés à se préparer afin d'être présentable lorsqu'elle croiserait ses colocataires, elle s'attendrit sur Bizzy D. jouait avec une boule de papier. Puis ne se souvenant pas d'avoir laisser traîner quoi que ce soit de tel par terre, elle se questionna sur ce que ça pouvait bien être. Ramassant la boule, elle la déplia et lu à nouveau le mot. Maintenant qu'elle était plus claire (sobre était un bien trop grand mot vu son état de la veille !), elle regarda l'heure sur sa chaîne Hi-Fi. Il ne lui restait plus que dix de minutes pour arriver à l'heure. Jamais elle n'y serait à temps ! Elle se demandait bien ce que Burty lui voulait mais n'avait plus le temps de se poser la question. Si son meilleur ami avait déposé ce mot dans sa chambre c'est qu'il n'était déjà plus à la maison depuis longtemps. Lee' attrapa donc son sac, passa rapidement par la cuisine prendre quelques friandises qu'il avait ramené de sa boutique à Pré-au-Lard afin de grignoter sur le chemin et s'élança dans les rues de Londres.

Elle savait qu'elle allait être en retard mais elle n'y pouvait rien. Vu l'heure à laquelle elle s'était couchée, elle pouvait s'estimer heureuse d'être déjà debout. Elle ne se pressa pas et arriva sur le lieu du rendez-vous avec "seulement" dix minutes de retard. Elle était d'une humeur massacrante ce "matin" à cause de son trop peu de sommeil.


*Quelle idée d'avoir choisit un lieu à l'autre bout de la ville aussi !* maugréa-t-elle.

Bien évidement, son meilleur ami était déjà là. Elle pouvait distinguer de loin sa grande carrure svelte mais cependant musclée et ses "longs" cheveux blonds volant au vent...


Dernière édition par Hayleen Poynter le Mar 3 Avr 2012 - 20:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Edjin
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Légilimens
Occlumens


Re: Aux abords de la Tamise.

Message par : Edjin, Mar 3 Avr 2012 - 18:08


Aussi bizarre que cela puisse paraître, Edjin n'était pas sorti faire la fête de tout le week-end. D'un naturel fêtard, il ne pouvait pas passer un week-end sans faire une soirée presque ivre avec des amis dans une boîte de nuit - lieu moldu qu'il adorait à un point inimaginable. Il avait passé toute la nuit de vendredi à samedi ainsi que toute la journée de samedi chez lui, à Rainbow's House. Il n'avait envie de rien actuellement. Ni sortir, ni discuter, ni lire, ni manger... Absolument rien quoi. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas eu une période comme celle-ci. Depuis qu'il avait quitté Poudlard et co-gérait la boutique Honeydukes, à vrai dire... A partir de cet instant là il était entré dans la vie active et était toujours en train de faire quelque chose. Ces quatre dernières années avaient été bousculées avec ses deux emménagement, sa promotion dans sa boutique, etc... Cela ne lui déplaisait certes pas. Mais les moments de tranquillité comme il en avait vécus ce samedi lui manquaient.

Une fois la journée du samedi terminée, il avait passé sa soirée à la maison aussi, en compagnie de Robert et d'Hélène. En revanche, il ne leur avait pas adressé la parole de toute la soirée pour une mystérieuse raison. Peut-être n'avait-il même pas l'envie de parler avec ses meilleurs amis ? Mystère... Tandis que les trois colocataires étaient restés chez eux, Hayleen était sortie ce soir là. Elle avait sûrement rendez-vous pour faire la fête, comme souvent le samedi soir. C'était dommage qu'elle n'avait pas proposé à ses amis de l'accompagner, le jeune blond aurait enfin eu envie de quelque chose. Pour faire passer le temps, il avait préféré monter dans sa chambre et s'installer pour lire son manga préféré... Détective Conan... Il lisait ça depuis qu'il était tout petit, certainement avant d'aller à Poudlard, mais même après toutes ces années il ne se lassait pas des aventures de Conan Edogawa alias Shinichi Kudo. Pour une mystérieuse raison, après une heure de lecture, il avait abandonné son livre et s'était dirigé dans la chambre de Lee'.

Une fois arrivé dans celle-ci, le co-gérant d'Honeydukes avait regardé la chambre de gauche à droite. Il avait vu le chat d'Hayleen sur son lit, mais ne l'avait pas approché. A vrai dire, enfant, il adorait les animaux, mais maintenant moins il en voyait mieux il se portait. Il avait cherché un stylo et une feuille dans la chambre pour pouvoir écrire un petit mot à sa meilleure amie. Cela faisait longtemps qu'il avait envie de lui parler de différentes choses sérieuses, mais il n'avait jamais eu le courage d'aller la voir étant donné que Robert et Hélène étaient dans le coin. C'est pourquoi il avait décidé de donner rendez-vous à la rousse à l'extérieur de la maison le lendemain. Il avait cherché longtemps avant de trouver le stylo et la feuille - étrangement la chambre de Lee' était bordélique - puis il lui avait écrit un petit mot :

RDV demain à 14h00 sur le banc près de Tower Bridge.
J'ai quelque chose d'important à te dire.

E.

Le lendemain, le jeune blond se réveilla tôt. Très tôt. Enfin, réveiller... Il se leva tôt, plutôt. Il n'avait pas besoin de se réveiller étant donné qu'il n'avait pas dormi de toute la nuit. Il se prépara très rapidement, ne voulant pas croiser Lee' dans la maison. Elle avait certainement vu le mot en retournant se coucher la nuit, et Edjin aurait été gêné si la rouquine lui en parlait dans la maison en compagnie des deux autres colocataires. Il sortit de la maison le matin et alla manger son déjeuner dans un restaurant londonien peu fréquenté. Une fois ceci fait, il longea le long fleuve traversant Londres pour se rendre vers Tower Bridge, bien loin d'où il se trouvait actuellement. Il regardait le paysage en réfléchissant à ce qu'il allait dire à la rouquine. Certains problèmes le perturbaient actuellement, et ça concernait sa meilleure amie. Une fois arrivé près du Tower Bridge, il s'assit sur un banc et attendit que la rouquine arrive, tout en espérant qu'elle n'aurait pas de retard.

14h00 sonna et le jeune blond regarda autour de lui pour voir si Lee' arrivait. Elle n'était toujours pas là. Au bout d'une dizaine de minute, il la vit en train de marcher dans sa direction... Evidemment, elle ne pouvait pas s'empêcher d'être magnifique. Il se dirigea vers elle et lui fit la bise comme le faisaient les français. Ceci dit, il la prit par la main et s'assit sur le banc avec elle. Ne voulant pas dire tout ce qu'il avait à dire tout de suite, il déclara simplement :

- Je dois te parler de quelque chose d'important.

Puis il attendit de voir la réaction de la rouquine...
Revenir en haut Aller en bas
Hayleen Poynter
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Aux abords de la Tamise.

Message par : Hayleen Poynter, Mer 4 Avr 2012 - 0:19


Alors qu'elle marchait tranquillement dans sa direction, le blondinet se leva du banc sur lequel il était assis, vint vers elle et lui fit la bise. C'était bien comme ça que les français appelaient cette manière de déposer un baiser sur chaque joue de leur interlocuteur pour se dire bonjour, non ? Du moins, il semblait à la jolie rousse que c'est comme ça que sa grand-mère disait. Après tout, Edjin était originaire de ce pays aussi mais il ne semblait pas à la jeune fille qu'il lui ait déjà dis bonjour de cette manière. Et cela lui rappela alors son premier rendez-vous avec Robert lorsque celui-ci l'avait salué de la même façon. Mais là elle s'égarait... Edjin lui attrapa délicatement la main et tira la jolie rousse sur le banc où ils s'assirent tous deux.

" Je dois te parler de quelque chose d'important. "

Le jeune homme avait dit ça sans lâcher des yeux la rouquine. Elle avait tellement mal à la tête après la soirée qu'elle avait passée la veille qu'elle mit un moment à réagir. Elle souleva ses magnifiques yeux couleur pistache vers son meilleur ami. Ses yeux étaient bleus aujourd'hui. D'un bleu très clair. Ils étaient magnifiques. Elle n'avait jamais remarqué ça avant...

Apparemment il attendait quelque chose. Une réaction de la part de la jeune femme ? Sûrement. Quel était la question déjà ? Il n'y en avait pas. Il souhaitait simplement lui dire quelque chose. Une chose importante selon ses mots. Et bien qu'il se lance ! Elle n'eut pas de réaction particulière mais était intriguée. Pour ne pas le lui montrer, elle lança d'un ton indifférent :


" Je t'écoute. "

Bref mais ça avait le mérite d'être clair. Hayleen ne voulait pas que Burty pense qu'elle était trop impatiente. Elle était toute ouïe. Cependant, elle se demandait vraiment ce que lui voulait son colocataire. Et pourquoi il avait demandé à lui parler en dehors de la maison ? Et surtout, pourquoi elle ? Depuis plusieurs semaines, Lee' le trouvait différent avec elle. Plus distant. Moins taquin. Plus gêné... C'était étrange venant de la part du grand fêtard. Il n'avait jamais été gêné en sa présence auparavant. Et il était encore moins timide... En un sens, elle ne l'avait jamais vu ainsi. Elle attendit alors calmement que le jeune blond se décide à parler. Il semblait avoir peur de le faire. Comme s'il redoutait la réaction de son amie une fois qu'il lui aurait dit ce qu'il avait sur le cœur.

En attendant qu'il se décide, elle se dit qu'elle allait peut-être enfin savoir plus sur le sujet qu'elle n'avait pas voulu aborder avec Hélène lors de leur dernière conversation nocturne. Elle était certaine qu'Edjin avait quelque chose à cacher. A elle et à ses colocataires. Mais cela n'allait plus demeurer secret encore longtemps. Du moins, elle, elle saurait...
Revenir en haut Aller en bas
Edjin
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Légilimens
Occlumens


Re: Aux abords de la Tamise.

Message par : Edjin, Mer 4 Avr 2012 - 22:02


Edjin ne lâchait pas du regard la jeune rouquine en face de lui. Elle était belle, si ce n'est magnifique. Il avait une irrésistible envie de l'embrasser, mais il ne pouvait rien faire pour le moment, comme bloqué de ses mouvements. Il attendait une réponse, et rapidement. Evidemment, elle tardait, comme à son habitude. Peut-être ne savait-elle pas que le jeune blond attendait une réaction ? C’était pourtant évident. Et il ne parlerait pas tant que Lee’ n’aurait pas dit un mot. Après un long moment où le jeune Phénix attendait certes impatiemment, Hayleen se décida enfin à dire :

- Je t’écoute.

Edjin ouvrit la bouche pour dire ce qu’il avait à dire. Sauf qu’aucun son ne sortit. Peut-être aurait-il dû attendre encore quelques jours – voire quelques mois – avant de lui dire. D’ailleurs, qu’est-ce qu’il avait à lui dire ? Avec la panique, il avait carrément oublié de quoi il voulait parler avec la jolie rouquine. Enfin... Ça, c'était l'excuse qu'il avait envie de sortir le plus rapidement possible. Il n'avait réellement plus envie de révéler son secret ainsi. Il reprit peu à peu ses esprits et commença à réfléchir longuement. Hayleen devait certainement s’impatienter à attendre une réponse du jeune blond. Ce dernier regard alors la Tamise et dit :

- C’est beau, n’est-ce-pas ?

Il avait sûrement l’air ridicule comme ça. Mais que lui arrivait-il ?! Il voulait simplement dire deux mots à sa meilleure amie, et il n’y arrivait pas. D’un autre côté, c’était presque normal. Il voulait lui dire qu’il l’aimait, mais évidemment elle sortait avec Robert, c’était donc d’autant plus difficile pour lui dire. Elle était certainement amoureuse de l’Écossais depuis le temps où ils étaient ensemble, le jeune Phénix ne pouvait donc pas se permettre d'embrasser la rouquine sous peine de culpabiliser un long moment concernant Robert. Et après tout, il n’avait pas besoin de lui dire ? Cela ne servait à rien, et il perdait son temps ici. Il se leva et dit :

- Bon, en fait, je n’ai rien à dire. Excuse-moi.

Il partit en marchant le long de la Tamise, laissant Hayleen seule sur le banc où il était lui-même assis auparavant. Tout en marchant, il réfléchissait au cas de la jeune rouquine. En fait, que ce soit une perte de temps et inutile, il s’en fichait. Il avait besoin de lui dire. Regardant en direction du Tower Bridge, il vit que Lee’ se trouvait encore là-bas. Pour être plus rapide, il transplana dans sa direction en espérant qu’il n’allait pas vomir. Il arriva juste devant la jeune rouquine… Précis pour une fois. La chance devait être avec lui, car il ne vomit pas. Il regarda la rouquine et, en posant sa main sur sa joue, il se pencha sur ses lèvres et l’embrassa.

- Je voulais te dire ça, dit-il.
Revenir en haut Aller en bas
Hayleen Poynter
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Aux abords de la Tamise.

Message par : Hayleen Poynter, Ven 6 Avr 2012 - 1:34


Alors qu'Hayleen attendait impatiemment ce qu'Edjin avait à lui dire, ce dernier semblait prendre son temps. Après tout, elle aussi avait mis du temps à répondre au garçon. Ce n'était que partie remise. Mais peut-être cherchait-il seulement ses mots. Ça devait être ça, car il ouvrait et fermait la bouche sans qu'aucun son n'en sorte. Elle le regarda. Lui regardait loin devant et avait le regard dans le vide. Comme s'il était perdu. Il était beau avec sa peau lisse brillant au soleil et ses cheveux blonds ondulés mettant sa mâchoire carrée en valeur. La jeune fille se demandait encore pourquoi elle ne l'avait jamais vu avec une fille. En couple évidement. Il avait plein d'amie mais elle ne l'avait vraiment jamais vu sortir avec une fille. Pourtant, Burty avait vraiment tout pour plaire : grand, musclé, blond, les yeux bleus... que demandaient-elles de plus ? Alors qu'elle continuait de fixer intensément son meilleur ami, celui-ci ouvrit enfin la bouche :

" C’est beau, n’est-ce-pas ? "

*Mais il se fou de moi !? Il me fait traverser la moitié de la ville pour me dire un "truc important" et voila qu'il me parle de la Tamise qu'on voit de chez nous..* pesta-t-elle intérieurement.

Allons bon... elle tenta de "reprendre son calme" et souffla discrètement avant de répondre par l'affirmative. C'est vrai que c'était beau. Londres avait toujours été une très belle ville aux yeux de la rouquine. Surtout de ce côté-là. Le soleil passait à travers les montants en fer du pont et faisait miroiter ses rayons sur l'eau du fleuve avant de les répercuter sur les deux adulescents assis sur ce banc à l’abri des regards des touristes et autres passants. Après un long moment silencieux causé par la question de son ami, ce dernier reprit enfin la parole :

" Bon, en fait, je n’ai rien à dire. Excuse-moi. "

Décidément, le garçon semblait déterminé à énerver la jeune fille ! Et pour ne pas arranger les choses, il se leva et parti en direction de l'escalier le plus proche afin de rejoindre le niveau où se trouvaient tous les touristes. Hayleen, quant à elle, resta figée sur son banc. Et n'y croyait tout simplement pas ! Comment osait-il lui demander de venir le voir un lendemain de soirée (alors qu'il connaissait l'état dépravé de la grande fêtarde après celles-ci) et la laisser plantée là toute seule ! Alors que sa "rage" bouillonnait intérieurement contre son colocataire, la jeune femme fut surprise de le voir apparaitre instantanément devant-elle. Il avait du transplaner. Il était encore plus inconscient qu'elle ne l'imaginait. Bien qu'ils soient à peu près cachés des touristes moldus, Tower Bridge restait un lieu très prisé et ils n'étaient pas à l'abri de personnes curieuses. Mais bon, au moins Edj' était revenu et c'était déjà une bonne chose.

Cependant, elle n'allait pas se laisser faire. Alors qu'elle levait la tête vers lui pour l'engueuler sur son attitude, elle sentit la main chaude de son meilleur ami sur sa joue. Et avant qu'elle n'ait pu dire un mot, il avait posé ses lèvres délicates et sucrées sur celles de la jolie rousse.

" Je voulais te dire ça. " Avait-il murmuré en baissant son regard vers le sol après avoir décollé ses lèvres de celles de Lee'.

Cette dernière en était bouche bée ! Elle s'attendait à tout sauf à ça. Mais qu'est-ce qu'il lui prenait !? Edjin savait très bien qu'elle avait un petit ami. Ils vivaient dans la même maison et jusqu'à maintenant, l'ex-rouge et or pensait même que Robert était son meilleur ami. Et puis, elle, n'avait jamais perçu le blondinet comme un petit ami potentiel. Mais cela expliquait donc le caractère inhabituel du jeune homme en sa présence ces derniers temps. La rouquine secoua la tête comme pour se sortir de ses pensées et s'écria, énervée :

" Non mais ça va pas bien toi ! Ou as-tu la tête ? Et Robert tu y as pensé ? Je croyais qu'il était ton ami ?

Sur ce, elle lui donna une baffe et partit en courant plus loin sur les quais. Elle s'adossa contre le mur, se laissa glisser et laissa les larmes couler le long de ses joues. Tant de questions se bousculaient dans sa tête. Il était clair qu'Edjin l'aimait et elle ne savait comment y réagir. Devait-elle dire ce qui venait de se passer à Robert ? Assurément non. Il deviendrait fou et les deux garçons finiraient par se battre. Et ayant déjà vu un de leur duel "amical", elle n'osait imaginer ce que donnerait un réel affrontement entre les deux hommes. Au loin, Hayleen voyait Edjin. Les rôles étaient échangés. Maintenant c'était lui qui se trouvait assis sur le banc et elle qui était partie. Il avait l'air dépité.

Plusieurs minutes passèrent ainsi sans qu'aucun des deux ne bouge. Le cerveau de Lee' était en ébullition tellement elle réfléchissait. Après tout, le baiser n'avait pas été si désagréable. Les lèvres d'Edjin étaient fines et douces mais son baiser avait été puissant. Comme s'il avait voulu montrer à la jeune femme tout ce qu'il ressentait pour elle seulement par ce simple échange. Ne sachant comment réagir et ne voulant pas réfléchir plus longtemps, elle se leva et s'approcha doucement du banc ou se trouvait son "meilleur ami". Elle s'assit à côté de lui et pris sa main dans la sienne. Le garçon ne bougea pas. Voulant l'obliger à la regarder, de son autre main, elle attrapa le menton du blondinet pour lui faire tourner la tête. Ses yeux brillaient. Prenant son courage à deux mains, elle dit calmement :

" On fait quoi maintenant ?

Il était clair pour Lee' qu'elle ne rentrerait pas chez eux sans en avoir discuter. Il était hors de question de le faire dans la maison et risquer de se faire entendre par Hélène ou Robert. Tout en attendant la réponse d'Edjin, elle le fixa et son regard se posa sur ses lèvres. Et elle ne savait pas pourquoi, ni ce qu'il lui arrivait, mais malgré qu'elle aimait Robert de tout son cœur, la jeune fille n'avait qu'une envie, re-goûter aux lèvres irrésistibles de l'homme qui lui faisait face...
Revenir en haut Aller en bas
Edjin
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Légilimens
Occlumens


Re: Aux abords de la Tamise.

Message par : Edjin, Sam 7 Avr 2012 - 9:28


Edjin décolla doucement ses lèvres de celle d'Hayleen. Il avait grandement apprécié ce baiser, mais il était évident qu'il n'allait pas apprécier la réaction de la jeune rouquine. Du moins, c'est ce qu'il pensait. Il venait d'embrasser sa meilleure amie, et en plus cette dernière était en couple. Et pour couronner le tout le jeune blond aussi était en couple. C'était tout de même compliqué les histoires d'amour ! Soit ça marchait bien toute la vie (minorité quasi-inexistante ouijesors), soit ça marchait pendant des années et après ça se quittait pour un oui ou pour un non (graaaaande majorité évidemment), soit ça durait seulement quelques temps et souvent avec des disputes et des doutes sur l'amour de l'autre (la plus grosse majorité sans doute :Cagoulé: ). D'ailleurs, il ne fut pas déçu lorsqu'il vit la réaction de sa meilleure amie qui cria, après avoir passé un moment bouche bée :

- Non mais ça va pas bien toi ! Ou as-tu la tête ? Et Robert tu y as pensé ? Je croyais qu'il était ton ami ?

Et il se prit une gifle. Une belle gifle hein, pas les gifles minablement ratées. Une gifle qui se pose bien sur la joue en faisant un "CLAC" sonore et qui laissait une jolie marque rouge ensuite (histoire que tout le monde sache ce qu'il s'est passé !). Puis Lee' partit sur les quais en pleurant, laissant le co-gérant d'Honeydukes seul devant Tower Bridge. Il posa sa main sur sa joue et réfléchit. C'était bien la peine de lui dire si c'était pour ça ! Les filles, la chose la plus compliquée qui puisse exister sur Terre. Ça pleure quand on leur montre de l'amour... Non mais quel paradoxe ! Niveau contradiction Lee' venait certainement de battre tous les records. Du moins, c'était ce que pensait Edjin sous le coup de la colère bien évidemment.

Effectivement, il était en colère. Pourquoi ? Parce qu'il ne savait plus du tout où il en était. D'un côté, il y avait Kaya, qu'il n'aimait évidemment pas amoureusement. C'était simplement de l'attirance physique. Et d'un autre côté, il y avait Hayleen, la belle rouquine qui était malheureusement en couple. S'il n'y avait que ça dans l'histoire, ça aurait pu être relativement simple à gérer. Sauf qu'évidemment, il y avait Hélène qui en pinçait pour Edjin, et ce dernier n'avait pas manqué de le remarquer. Et il ne voulait pas la rendre triste. Bref, histoires d'amour qui gâche une vie bonjour !

Hayleen revînt alors vers le jeune blond. Ses yeux étaient rouges ainsi que ses joues. Elle avait certainement pleuré. Pourquoi ? Mystère. Après tout, le jeune blond n'avait fait que l'embrasser, rien de plus. Lui, il n'avait pas envie de pleurer. Il voulait crier, voire même hurler. Histoire d'oublier tous ses problèmes. C'était bête comme les sentiments pouvaient être compliqués et rendre malheureux. Lee' demanda alors :

- On fait quoi maintenant ?

Euh, pardon ? C'était bien le moment d'Hayleen de poser cette question ! Qu'est-ce qu'ils pouvaient faire ? Rien, évidemment. Le jeune blond pensa un instant que la rouquine se fichait de sa tête en posant cette interrogation, mais ce n'était pas son genre. Enlevant enfin sa main de sa joue rougeâtre à cause de la gifle, le jeune blond répondit :

- Je te le demande, ce qu'on fait maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Hayleen Poynter
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Aux abords de la Tamise.

Message par : Hayleen Poynter, Dim 15 Avr 2012 - 1:46


" Je te le demande, ce qu'on fait maintenant. "

Le blondinet paraissait excédé par la question - et sûrement le comportement - de sa meilleure amie. Il venait d'enlever sa main de sa joue et Hayleen pu voir qu'elle était encore très rouge. Elle ne l'avait pas raté. Même en même temps, il l'avait bien cherché ! Qu'elle idée lui était passé par la tête !? Ce baiser embrouillait encore plus les pensées de la jeune femme. Que devais-t-elle faire vis-à-vis de Robert ? Est-ce que ça changerait ses rapports avec Edjin ? Et Hélène ? Qu'allaient-ils faire maintenant ? En bref, tout un tas de questions lui trottaient dans la tête et cela ne l'enchantait guère ! Et voila qu'elle partait encore dans ses pensées. Edjin attendait une réponse et il la lui fallait maintenant ! Mais Lee' était énervée elle aussi par le ton qu'avait employé le jeune homme. Après tout, c'est lui qui l'avait embrassé. Pas elle. C'est pourquoi, elle lui répondit d'un ton narquois :

" Ahah t'es mignon toi ! C'est toi qui m'embrasse alors que tu sais pertinemment que j'ai un copain - qui plus est, est ton meilleur ami je te rappelle - et après tu réponds à ma question par la même question. Tu te fous de moi !? "

Elle n'aimait pas être méchante. Du moins pas jusqu'à maintenant ! Mais aujourd'hui, le blond l'avait passablement agacée. Déjà quel s'était levée du pied gauche avec le mal de crâne d'un lendemain de fête. Non décidément, il n'avait pas choisit son jour ! Mais elle n'avait pas envie de se fâcher avec lui. Elle appréciait beaucoup Edjin. Même si sa première impression du garçon avait été mauvaise, les deux élèves avaient appris à se connaître et avaient finit par devenir très amis pour enfin finir en colocation après leurs études. Cet incident risquait de gâcher tout ça sauf si Hayleen tentait de le prendre avec diplomatie.

C'est pourquoi, l'attrapeuse tâcha de reprendre un semblant de calme et s'adressa de nouveau au garçon qui regardait ailleurs à ce moment là :


" 'Scuse Burty. Je me suis emportée. Mais essayes de me comprendre, ton baiser arrive comme ça, je ne m'attendais pas du tout au fait que tu aies des sentiments pour moi. " Elle marqua une courte pause et reprit " Et puis, je pense à Robert. Je ne pense pas que je lui dirait ce qu'il s'est passé. Du moins, pas pour le moment. Ni à Hélène d'ailleurs. "

Hayleen n'était pas folle. Elle savait qu'Edjin avait remarqué qu'Hélène était attirée par lui. Simplement, il ne paraissait pas s'y intéresser plus que ça. Mais la rouquine savait aussi que si sa meilleure amie apprenait ce qu'il s'était passé sur ce banc, elle le prendrait sûrement mal. Donc elle était décidée à ne parler de cette rencontre avec aucun de ses deux autres colocataires. Elle en voulait à son ami mais en même temps elle avait besoin de réconfort. Elle se surprit d'ailleurs elle-même quand, naturellement, elle ramena ses pieds sous elle et se colla au blondinet tout en posant sa tête sur son épaule. Edj' ne devait plus rien y comprendre. Il devait la prendre pour une folle qui change d'avis et d'humeur comme de chemise. Mais elle s'en fichait. Blottie comme ça contre lui, elle était bien. Elle retrouvait, à travers les bras musclés du co-gérant d'Honeydukes, le confort et la sécurité qu'elle ressentait quand elle était dans ceux de Robert. Et depuis plusieurs jours, voire semaines, ce dernier n'était plus le même et, même si elle l'aimait, leur relation avait quelque peu changé. Elle se sentait délaissée par lui.

Après un moment ainsi, Edjin finit par passer son bras autour de la taille de la rouquine. Celle-ci, perdue dans la contemplation de la Tamise sursauta un peu et, pour la première fois depuis qu'elle lui avait posé sa question, elle le regarda à nouveau dans les yeux. Ils étaient si bleus. Elle avait envie de s'y baigner. Et sans qu'elle s'en aperçoive, les yeux verts de Lee' détaillèrent minutieusement le visage du blondinet jusqu'à se poser sur ses lèvres. Sa main se leva et alla se poser délicatement sur la joue qu'elle venait de frapper puis, en un instant, leurs lèvres se retrouvèrent mêlées à nouveau...

[HRPG : Désolée Burty, je t'ai piqué un peu de ton libre arbitre. Si ça te gêne, dis le moi que je change ;-)]
Revenir en haut Aller en bas
Edjin
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Légilimens
Occlumens


Re: Aux abords de la Tamise.

Message par : Edjin, Dim 22 Avr 2012 - 17:10


Hayleen paraissait énervée à cause de la question d'Edjin. Elle partit quelques instants dans ses pensées, mettant alors le jeune blond mal à l'aise. Depuis tout à l'heure, il ne savait pas s'il devait partir avant de devoir se disputer avec sa meilleure amie, ou s'il devait assumer ses actes et rester avec la jeune rouquine. L'idée la plus sécuritaire était de loin le première... Mais c'était lâche de sa part. L'idée la plus courageuse était certainement la deuxième. Fidèle aux traits de caractère de la maison dans laquelle appartenait le blondinet lorsqu'il était à Poudlard, il préféra rester en attendant que la rouquine réagisse. Celle-ci sortit alors de ses pensées et son visage devînt encore plus énervé. Elle n'avait jamais été comme ça, et Edj' redoutait plus que tout sa réaction qui allait certainement être... entendue. Une fois de plus, il était gêné en la présence de Lee' lorsqu'elle était énervée ainsi. En fin de compte, l'idée de fuir était sûrement la meilleure ! Il esquissa un geste mais n'eut pas le temps de partir car Hayleen déclara d'un ton narquois :

"Ahah t'es mignon toi ! C'est toi qui m'embrasse alors que tu sais pertinemment que j'ai un copain - qui plus est, est ton meilleur ami je te rappelle - et après tu réponds à ma question par la même question. Tu te fous de moi !?"

Oui, régulièrement ? Edjin cacha son sourire lorsque cette phrase traversa sa pensée suite à la dernière question d'Hayleen. Il ne savait plus quoi lui dire. Tout se bousculait dans sa tête, et il en arrivait même à se demander pourquoi il avait embrassé sa meilleure amie. Il ne comprenait plus rien et se trouvait lui-même compliqué. Il attendit certes impatiemment que Lee' parle, mais malheureusement ça n'avait pas l'air d'être dans ses intentions. Elle posa sa tête sur l'épaule du blondinet et regarde dans le vide en face d'elle. Edj' passa alors son bras autour de la taille de la rouquine, puis attendit. Hayleen dévisagea alors le jeune blond puis, sans que ce dernier n'ait le temps de comprendre ce qui lui arrivait, leurs lèvres se collèrent à nouveau.

Edjin, auparavant, ne se comprenait pas. Là, c'était Lee' qu'il ne comprenait pas. Il avait besoin de s'en aller pour faire le point... Il décolla ses lèvres de celles de Lee' puis se leva. Il lui lança, un peu gêné :

    - Euh... J'ai du boulot à la boutique. On se revoit plus tard, bisous !

Et sans plus attendre, il transplana...

[Fin du RP]
Revenir en haut Aller en bas
Sara Shake
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: Aux abords de la Tamise.

Message par : Sara Shake, Ven 18 Mai 2012 - 12:37


PV Kaya Adams


Un mince rayon de soleil brillait au-dessus des toits de Londres. Le vent, froid et vicieux, soufflait par intermittence et s'insinuait dans les espaces découverts. Maudissant ce temps de chien, Athéna resserra les pans de son manteau, tandis qu'elle marchait d'un pas rythmé dans les rues de la capitale. Malgré le fait qu'il fasse assez mauvais, les passants étaient nombreux. La plupart portait un parapluie, au cas où les nuages gris décideraient de libérer leur charge. Intelligente comme elle était, la jolie brune n'avait pas pensé à cette précaution. S'il se mettait à pleuvoir, elle n'aurait plus qu'à se trouver un abri en attendant qu'il y ait une accalmie. Elle pouvait très bien transplaner mais elle avait des choses à faire en ville.

La jeune femme s'était installée en Angleterre, à Pré-au-Lard, depuis une semaine. Elle avait emporté tous ses meubles mais les seules choses qui lui manquaient étaient ses vêtements. Ils lui rappelaient trop de souvenirs, douloureux pour la plupart. C'étaient des pulls, des jeans, ou des robes achetés en compagnie de sa mère. Celle-ci était décédée quelques semaines plus tôt. Athéna avait tout plaqué et décidé de vivre près de son ancienne école, où elle aurait sûrement une nouvelle vie sympathique, loin de sa terre natale, loin du Loch Ness. Pour le moment, c'était une réussite. Elle avait retrouvé une ancienne connaissance mais il s'était passé quelque chose de bizarre entre eux deux. De même, coup de chance, la jolie brune avait trouvé du travail à la boutique de baguettes magiques. Cela lui ferait de quoi subvenir le temps qu'elle passe l'examen d'entrée chez les Aurors.

S'arrêtant à un carrefour, Athéna regarda sur sa droite. La Tamise, aussi grise que les façades des maisons et que le ciel, était immobile. Quelques vaguelettes s'échouaient sur les berges surélevées. N'aimant que très peu les profondeurs, la jeune femme détourna le regard et continua son chemin. Elle s'était renseignée et apparemment, de très bonnes boutiques de vêtements se trouvaient non loin du fleuve londonien. D'ailleurs, elle apercevait déjà les devantures colorées et les mannequins nus des vitrines. Une fois arrivée à destination, Athéna entra dans une boutique au hasard et passa entre les rayons, touchant, palpant, regardant les vêtements exposés. Sans faire attention, elle attrapa un cintre. Une autre main l'avait également agrippé.

« Noon, je l'avais en première ! » marmonna la jolie brune.

Levant la tête vers le corps à qui appartenait la main, la jeune femme eut une petite réaction de surprise. La femme qui avait attrapé le vêtement ne lui était pas inconnue. Son nom lui revint en mémoire en un rien de temps. Kaya Adams. Comment oublier cette charmante peste ?
Revenir en haut Aller en bas
Kaya Adams
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage






Re: Aux abords de la Tamise.

Message par : Kaya Adams, Ven 18 Mai 2012 - 14:49



Kaya était décidée aujourd'hui, elle allait prendre un peu de temps pour elle et se faire plaisir. Cela faisait un moment qu'elle laissait sa vie de coté, notamment à cause de son travail mais pas que, et elle voulait se faire du bien à elle même. Quoi de mieux donc que de partir ce faire une après-midi shopping toute seule ? Cela lui permettrait de faire un peu de marche dans les allées des rayons et de mettre un coup de neuf dans sa garde robe. Elle appréciait les vêtements des moldus, les trouvant beaucoup moins extravagant que ceux des sorciers. C'est pourquoi, à part lorsqu'elle allait à Poudlard ou Saint Mangouste, Kaya préférait porter ses bons vieux jeans et ses tee-shirts colorés. Enfin, malheureusement, pour le moment elle était obligé d'acheter des tailles un peu plus grand qu'à son habitude, puisqu'elle savait que d'ici deux mois elle ressemblerait à une planète sur pattes. Mais la jeune femme préférait ne pas penser à tout cela puisque son ventre était encore plat, donc pas d'inquiétude pour l'instant. Cependant l'idée d'être bientôt maman, l'empêchait de dormir tranquille. Stop ! Il fallait qu'elle arrête avec les pensées négatives et qu'elle se concentre sur son après-midi shopping et sur rien d'autres.
Laissant ses pieds vagabonder dans les rues de Londres, Kaya s'arrêta dans plusieurs magasins sans rien trouver. Elle n'était pourtant pas si difficile en vêtements ! Enfin, après avoir parcouru la moitié de la rue marchande, Kaya s'arrêta devant un nouveau magasin. La vitrine était plutôt sympathique, Kaya se décida donc de rentrer. L'ambiance était cool et la musique bonne. Il y avait peu de personnes, mais la plupart se ruait déjà sur les vêtements. Kaya à la place préférait trainer dans les allées de chaussures avant d'aller voir les vêtements. Cependant en voyant les modèles léopard et talons aiguilles, la jeune femme fut soudain attirée par les tee-shirts. Elle se promenait donc dans les allées et trouva finalement un tee-shirt noir à bretelle qui lui plaisait bien. Pourtant elle préférait regarder les autres vêtements pour être sûre de choisir le bon. Après tout, la brunette n'avait pas beaucoup d'argents moldu, et voulait éviter de le dépenser à tord ou à travers. Cependant elle aimait vraiment ce haut et il lui disait en langage codé : Achètes moi, s'il te plait ! La jeune femme ne pouvait pas refuser à cet appel déchirant et elle voulut prendre le haut. Oui, si elle avait pu elle l'aurait même acheté. Sauf que quelqu'un tenait déjà le haut entre ses mains. Une grande brune à l'air niaise. Kaya la reconnut immédiatement, et fut surprise de la voir ici. Depuis quand Athéna était de retour en ville ? En tout cas elle ne lui avait pas manqué, mais pas le moindre du monde ! Kaya lâcha le débardeur directement. Tout ce qui avait été touchée par Athéna restait à Athéna. Ou alors passait à la machine à laver à 180°C. Mais Kaya était dans un jour de bonté surprenante elle sourit donc à la petite peste qui se tenait en face d'elle et lui donna le débardeur.

    Considère ça comme un geste amical. Tu te doutes bien que je ne prends jamais ce qui est touché pas une personne dans ton genre.


Elle lui fit un magnifique sourire faux, mais elle ne lui cacha pas. Athéna était une peste née, et semblait l'assumer sans problème. Kaya la connaissait depuis un certain temps et n'avait jamais pu l'apprécier. Pour Kaya, cette fille passait son temps à parler sur les autres et à foutre son petit monde en l'air juste pour le plaisir de le faire. De plus elle s'était retenu de dire autre chose, histoire de ne pas paraître trop mal-poli pour des retrouvailles entre... Entre rien du tout d'ailleurs puisqu'elles n'étaient pas amies. Kaya n'avait pas spécialement envie de faire genre de se taper la dispute avec Athéna, mais pour avoir vieillit depuis leur dernière rencontre, la brunette allait faire une petite exception. Histoire de prendre de ses nouvelles.


    Bon, comme je suis une personne polie, je vais faire genre de te demander comment tu vas depuis le temps qu'on s'est pas vu, histoire que tu me racontes ta vie et faire semblant que je suis super intéressée par ce que tu dis. On va éviter de se taper dessus comme la dernière fois qu'on sait vu non ? Ton nez sait remis de mon coup de poing au fait ?

Effectivement, la dernière fois qu'elles s'étaient vues, les deux jeunes femmes s'étaient d'abord crêper gentillement le chignon par des paroles pas très très jolies, puis quand Kaya en avait eu marre de lui parler et trouvant que ca ne dégénérait pas assez vite à son goût, elle avait foutue, un coup de poing dans le visage d'Athéna. Il avait saigné beaucoup, mais la brunette s'était vengée, bien vengée même, Kaya avait eu le droit à un magnifique œil au beurre noir qui lui était restée le temps qu'elle aille à Saint Mangouste se faire soigner. A dire vrai en repensant à cela, Kaya avait plutôt envie de rire qu'autre chose. Après tout, il était possible que l'œil au beurre noir date d'une autre fois... Kaya ne se rappelait plus vraiment le nombre de fois où elle avait faillit se faire étouffer par la brunette. Quand on y repense cela pourrait être très drôle de se battre dans un magasin. Quoique... Ca aurait put être très drôle... Mais Kaya n'avait pas spécialement envie de se battre sachant qu'elle avait un bébé d'un mois dans son ventre.

HRPG : Si problème MP Wink
Revenir en haut Aller en bas
Sara Shake
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: Aux abords de la Tamise.

Message par : Sara Shake, Ven 18 Mai 2012 - 16:46


Dès qu'elle reconnut Athéna, l'autre brunette lâcha le vêtement comme si ce dernier l'avait contaminée. Ça tombait bien que ce soit Kaya et pas quelqu'un d'autre. Au moins, la jeune femme avait le joli débardeur pour elle. Répondant à son sourire par un autre sourire encore plus faux, la jolie brune déposa sa trouvaille sur son bras, décidée à ne pas répondre aux provocations. Comme on disait depuis des lustres, il valait mieux répondre aux idiots par le silence. Athéna ne le faisait pas par le passé mais depuis un certain temps, elle trouvait que cela avait quelques qualités. Surtout quand on se retrouvait face à une personne comme la peste qui se trouvait en face d'elle.

Les deux jeunes femmes se connaissaient maintenant depuis plusieurs années ; combien, ça on s'en foutait mais en tout cas, cela faisait pas mal de temps et jamais elles ne s'étaient appréciées. Athéna ne comprenait d'ailleurs pas pourquoi. C'était une haine réciproque, nourrie au fur et à mesure qu'elles se croisaient. Chaque fois, il y avait des piques qui fusaient et cela avait parfois fini en crêpage de chignon, voire en dispute avec coups en prime. La dernière fois que les deux brunes s'étaient vues, au moins trois ans, chacune avait reçu un souvenir de leur bagarre. Le nez d'Athéna avait saigné, une veine éclatée, tandis qu'en réponse Kaya avait récolté un bel oeil au beurre noir.

La peste se mit à parler à nouveau, alors qu'Athéna s'apprêtait à s'éloigner. Ses paroles la firent sourire, en particulier la dernière. Kaya ne s'était pas retenue de remettre leur dernière dispute sur le tapis. Même si cela lui écorchait la bouche de lui répondre, Athéna décida de jouer le jeu et de faire comme une personne civilisée. On lui reprochait parfois de ne pas être sociable. Avec un regard espiègle, elle la regarda dans les yeux.

« Comme tu vois, il est aussi beau qu'avant. J'espère que tu n'as pas de problème de vue, toi ? C'aurait dommage d'avoir un défaut pour une si jolie personne. » Ah, les faux compliments... Tu n'aurais pas un peu grossi, aussi, depuis la dernière fois ? »

Quoique, Kaya n'avait jamais été laide. C'était une jeune femme agréable à regarder et il lui semblait qu'elle était encore plus belle que trois ans auparavant. Quelque chose avait changé. En tant de temps, il fallait dire que la maturité avait peut-être gagné du terrain, chez l'une comme chez l'autre. Athéna aimait beaucoup se disputer avec l'autre brune, en réalité. Avoir quelqu'un à haïr était indispensable pour tout être humain. C'était encore mieux quand deux personnes se haïssaient mutuellement. Cependant, la jolie brune n'était plus aussi rebelle que dans sa jeunesse. A quoi bon se disputer ? Surtout qu'elle avait toujours une question sans réponse : quelle était la raison de leur haine ?

« Tu sais, ma vie n'est pas très intéressante mais je suis sûre que la tienne doit être croustillante. Seulement, tu le constates, je suis occupée et je n'ai pas envie de me disputer. La journée est assez pourrie comme ça pour que tu viennes la gâcher. »

Après un dernier regard, la jeune femme tourna les talons et partit dans un autre rayon, laissant Kaya et emportant le débardeur qu'elle voulait prendre. Tout compte fait, il n'était pas aussi joli que ça. Athéna le remit dans le rayon où elle était et contempla les robes exposées. Il y en avait une très belle, blanche avec des motifs de petites fleurs roses et une ceinture brune à la taille. Le prix était intéressant. E plus, c'était sa taille, quelle chance. Elle attrapa le cintre et le plaqua sur son bras ramené contre sa poitrine, comme si c'était un objet d'une grande valeur. Le regard d'Athéna se posa sans le faire exprès sur Kaya, qui venait dans sa direction. Elle soupira et se prépara.
Revenir en haut Aller en bas
Kaya Adams
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage






Re: Aux abords de la Tamise.

Message par : Kaya Adams, Ven 18 Mai 2012 - 20:52



Kaya ne put s'empêcher de penser qu'Athéna n'avait absolument pas changé. Et elle devait l'avouer, cela lui faisait franchement plaisir de la voir. C'était vraiment pas drôle de ne plus avoir une seule personne avec qui se disputer quotidiennement. Des amis, toujours des amis, mais c'était bien aussi les ennemis dans le genre d'Athéna ! D'ailleurs c'était plus un crêpage de chignon qu'une véritable ennemie. Ce n'était pas parce que Kaya ne la portait pas dans son cœur que la jeune femme était mauvaise ! Enfin, Kaya n'allait pas non plus dire des louanges d'Athéna à non, pour cela elle pouvait toujours se mettre le doigt ou Kaya pensait ! Cependant la brunette ne répondit pas au premier pic de Kaya. Avait-elle perdue la main ?! Rooh mais non Kaya ne voulait perdre Athéna ! En tout cas pas sa vilaine personnalité. Athéna se décida enfin à reprendre la parole après que Kaya lui est envoyé leur ancienne bagarre dans le nez. C'était surtout pour la faire réagir et cela avait bien marché puisque Athéna reste où elle était et lui répondit sans problème avec un large sourire tout joli et tout faux surtout. Son nez allait donc mieux et Kaya en était ravie puisque si elle en avait l'occasion elle ne résisterait pas à le lui caser une seconde fois. Puis Athéna lui demanda si son œil s'était remis. C'était trop mignon de sa part de faire attention à ce petit détail, c'est qu'elle faisait des progrès en matière de politesse ! Kaya allait lui répondre lorsqu'elle lui ajouta un magnifique compliment... Suivi d'une cassure totale. Prit du poids ? Non mais non mais non ! C'était pas possible que cela se voyait déjà ! Elle faisait exprès là ou quoi ? Jeu de mot pourri n'est ce pas ? Kaya était presque en état de panique intérieur là. Elle devait se calmer car personne n'était encore au courant de sa grossesse et Athéna ne devait surtout pas le savoir.

    Écoute mon œil se porte comme un charme depuis ce jour et vois toujours ton superbe visage ne t'inquiète pas. Et non je n'ai pas pris un kilo depuis notre dernière rencontre, merci de prendre des nouvelles de mon poids.

Kaya se tut et réfléchit. Il était vraiment qu'il y a quelques années les deux jeunes femmes n'étaient encore que des gamines et s'envoyer des crasses c'était tout à fait naturel pour elle, mais aujourd'hui qu'elles étaient toutes les deux adultes et avaient des obligations familiales et professionnel. Peut-être que pour une fois, elles pouvaient faire la paix et parler comme des sortes d'amies ? Histoire de savoir ce qu'elle devenait. Kaya savait que la jeune femme était originaire d'Ecosse mais à part cela, c'est vrai qu'elle ne savait pas grand chose d'Athéna. D'ailleurs cette dernière repris la parole et lui expliqua que sa vie n'était pas intéressante et qu'elle avait eu une journée pourrie donc elle voulait éviter les disputes. Puis elle s'éloigna. Kaya resta au milieu de l'allée en essayant de comprendre ce qui venait de se passer. Pourquoi Athéna avait-elle tout d'un coup changé de comportement ? Elle était assez déroutée par ce changement de comportement et elle n'avait pas l'intention de laisser Athéna partir comme ça. Elle fonça donc vers Athéna et celle ci était déjà entrain de se trouver une nouvelle robe. Incorrigible cette femme. Enfin, Kaya voulait attirer l'intention sur elle et elle avait une nouvelle qui allait à coup sûr faire retourner Athéna en un quart de tour.

    Je suis enceinte ! Voilà pourquoi j'ai effectivement pris du ventre.

Kaya soupira et laissa tomber. Elle ne savait pas comment faire pour qu'Athéna vienne lui parler. Bien elle irait à sa rencontre alors. Kaya voulait en plus savoir quelque chose. Pourquoi, à part pour le plaisir de se lancer des pic à longueur de journées, les deux jeunes femmes ne s'appréciaient-elles pas ? Jamais elles ne s'étaient faites de coup bas ou un truc dans ce genre là. Alors pourquoi Kaya et Athéna n'arrivaient pas à mieux se connaître ? Kaya s'approcha d'Athéna et en même temps réussit à se dégoter un autre débardeur rouge à petits strass. Elle était à quelques pas d'Athéna et laissa échapper un soupir.

    Pourquoi on arrive pas à devenir amies ? On est assez mature pour passer au dessus de nos disputes non ? Surtout que pour moi c'est plus amusant qu'autre chose. Et je t'assure pour moi aussi c'est une journée pourrie. Tu crois que l'après-midi shopping c'était pourquoi...

Kaya respira un grand coup essayant de se rappeler ce qu'elle venait de dire. Non elle ne regrettait en rien ses paroles puisqu'elle les pensaient très sincèrement. Après, Athéna pensait peut-être autre chose, mais au moins Kaya lui avait dit ce qu'elle pensait et cela faisait du bien. Et surtout après trois ans d'attente, cela lui faisait du bien sa meilleure pote de crêpage de chignons.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Aux abords de la Tamise.

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 24

 Aux abords de la Tamise.

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 14 ... 24  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.