AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger
Page 12 sur 14
Amérique du Sud
Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14  Suivant
Ombre Deflamme
Serdaigle
Serdaigle

Re: Amérique du Sud

Message par : Ombre Deflamme, Dim 22 Fév - 15:57


Le pauvre Leister tellement impatient de réussir à capturer cette fichu créature avait mal visé pour son sortilège. La Salamandre avait filé le plus rapidement possible. Ombre commençait vraiment à désespérer. Allaient-ils réussir à attraper l'une de ces sales bestioles. Cela faisait des heures que les deux jeunes gens étaient dans cette jungle et la fatigue se faisait vraiment sentir. La Bleue et Bronze se ressaisit. Ils étaient là tous les deux pour attraper une Salamandre et c'est ce qu'ils allaient faire.

La grande blonde se dirigeât vers le premier feu qu'elle aperçu. Il fallait qu'il y ait une Salamandre dedans. Dans peu de temps il faudrait que les deux élèves rentre au château. La septième année était presque sûre que son camarade était comme elle et ne voudrait pas rentrer sans rien.

1&2 Par chance une nouvelle Salamandre se trouvait bien dans le feu

3&4 Malheureusement pas la moindre bestiole. Il allait encore falloir chercher
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Amérique du Sud

Message par : Maître de jeu, Dim 22 Fév - 15:57


Le membre 'Ombre Deflamme' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 4 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Amérique du Sud

Message par : Maître de jeu, Dim 22 Fév - 16:20


Le membre 'Leister McKinley' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 4 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Ombre Deflamme
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Amérique du Sud

Message par : Ombre Deflamme, Dim 22 Fév - 16:39


- Non mail allezzzzzz quoi !

Leister avait crié. Il devait vraiment en avoir assez. De plus il n'y avait rien dans le feu qu'Ombre avait repéré. Peut être était-ce lié au cri du garçon d'ailleurs.

- Si on ne trouve rien, on peut toujours en profiter et prendre un dernier banc de soleil avant de rentrer .

La jeune femme regardait son compagnon. Le soleil n'était pas vraiment son truc et elle préférait largement le froid qui régnait à Poudlard.

-Franchement le soleil je ne suis pas fan. Mais si on ne trouve rien on pourra toujours profiter du coin.

Les jeunes gens ne trouvaient toujours pas de Salamandre et énervé lança un #Bombarda# qui alla percuter un arbre. Celui-ci s'écroula, mais heureusement pas sur eux. Derrière l'arbre se tenait un grand feu que la septième n'avait pas vu avant.

1&2 Une Salamandre se trouvait bien dedans et le bruit semblait l'avoir réveillé.

3&4 Pas la moindre créature dedans. Le bruit de l'arbre avait surement fait fuir tous les animaux aux alentours
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Amérique du Sud

Message par : Maître de jeu, Dim 22 Fév - 16:39


Le membre 'Ombre Deflamme' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 4 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Amérique du Sud

Message par : Maître de jeu, Dim 22 Fév - 16:56


Le membre 'Leister McKinley' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 4 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Ombre Deflamme
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Amérique du Sud

Message par : Ombre Deflamme, Dim 22 Fév - 17:46


Il n'y avait rien dans le feu. La jeune femme commençait à en avoir plus qu'assez.

- Écoute si on ne trouve rien d'ici vingt minutes, on reprend le portoloin et on profite une dernière fois du paysage.

Ombre était d'accord avec ce que disait le jeune homme. Ils n'allaient pas non plus rester toute leur vie dans cette forêt non plus. Leister s'approcha de l'arbre qu'il avait fait s'effondrer. Malheureusement il n'y avait pas la moindre Salamandre dans les parages. La Bleue et Bronze proposa à son camarade de s'enfoncer un peu plus profondément dans la forêt là où les animaux n'auraient pas entendu le vacarme fait par la chute de l'arbre.

Un peu plus loin la grande blonde aperçue un buisson dans lequel elle s'engouffra pour voir si elle n'y trouvait pas une Salamandre qu'ils réussiraient peut-être à attraper cette fois.

1&2 En effet il y avait un spécimen caché dans ce buisson. La chance revenait peut-être.

3&4 Toujours rien. Ça commençait à devenir vraiment laçant.
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Amérique du Sud

Message par : Maître de jeu, Dim 22 Fév - 17:46


Le membre 'Ombre Deflamme' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 4 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Ariana Hastings
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Amérique du Sud

Message par : Ariana Hastings, Dim 14 Juin - 15:57


PV avec Julie Wolff



Les vacances. Enfin. Ariana avait fini sa cinquième année à Poudlard totalement épuisée. Elle avait concentré toute son énergie dans son travail scolaire afin de réussir ses BUSE, mais surtout afin de garder son esprit occupé. Mais elle savait qu'une fois revenue à Manchester pour l'été tout reviendrait, tout l'envahirait de nouveau, et elle devrait passer deux mois face à une chambre vide, une chambre en deuil. Elle avait donc préparé un plan en avance, une idée pour échapper à ce funeste sort. Et sa carte de sortie, c'était Julie.

Julie Wolff avec qui Ariana partageait un dortoir dans la tour des Aigles. Les deux filles s'entendaient bien à une époque, avant qu'Ariana ne repousse tout le monde et ne s'enferme dans ses livres. Les deux bleues et bronzes ne s'étaient pas parlé pendant plusieurs semaines, avant que la jeune Hastings ne ressorte de sa « transe scolaire » et décide de réparer ses erreurs. Elle avait décidé d'adresser la parole à Julie lors du cours commun de Potions et de Soins aux Créatures Magiques. Juste quelques mots au début, puis les deux filles s'étaient rendues à Pré-au-Lard un samedi après-midi afin de prendre un thé et de rattraper leur retard de parole. C'est ainsi qu'elles en étaient venues à organiser un voyage ensemble. Après une longue discussion, elles avaient porté leur choix sur l'Amazonie. L'endroit était reculé et relativement dangereux, parfait pour la jeune fille.
La blondinette n'avait pas eu de problème pour convaincre sa mère. Emily était dans un tel état depuis le décès de l'une de ses filles qu'elle aurait dit oui à tout. Ariana n'en profitait pas bien sûr, cela n'était pas son genre, mais pour l'occasion c'était parfait.

La bleue et bronze ne s'encombra de rien de plus qu'un sac à dos de randonnée qu'elle remplit de quelques changes de vêtements confortables, de produits de toilette minimum, d'un peu de nourriture, d'une tente magique achetée sur le Chemin de Traverse, et de deux-trois livres qui pourraient leur être utiles, ainsi que Le Quidditch à travers les âges – pas vraiment essentiel, mais comme elle venait de rejoindre l'équipe de Quidditch de Serdaigle, elle voulait être préparée à tout. La jeune fille avait décidé de confier Cinnamon, sa petite chouette chevêche, et Fluffy, son boursouflet rose, à Malia le temps de son absence. Une fois prête, Ariana embrassa chaleureusement sa famille et prit le train seule jusqu'à Londres avant de se rendre à l'aéroport où elle devait retrouver Julie. L'avion n'était pas un transport très habituel pour deux sorcières, mais étant donné qu'aucune des deux ne pouvait transplaner, c'était la solution la plus simple.

Ariana était la première arrivée. Elle devait attendre sa camarade juste avant de passer la sécurité. Habillée en baroudeuse prête à tous les dangers, les cheveux attachés en queue de cheval haute et un énorme sac à dos sur les épaules, les seuls indices pouvant la désigner comme sorcière étaient son écharpe aux couleurs de Serdaigle et la forme de sa baguette magique que l'on pouvait deviner dans la poche intérieure de sa veste. Elle avait hâte que Julie arrive et que les deux filles puissent commencer cette nouvelle aventure…
Revenir en haut Aller en bas
Julie Wolff
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Amérique du Sud

Message par : Julie Wolff, Sam 4 Juil - 16:14


Julie sautillait dans tous les sens : elle était enfin en vacances. Elle avait passé une superbe année à Poudlard mais les cours et surtout ses BUSE l'avaient achevés. Bien qu'elle clôturait sa cinquième année de sorcellerie, il s'agissait de sa première passée au sein d'un établissement magique. En effet jusqu'à ses 14 ans la magie lui avait été enseignée par sa grande demi-soeur, une sorcière très douée que Julie admirait. Néanmoins en entrant à Poudlard elle avait un léger retard face aux autres élèves. Ainsi elle dû beaucoup travaillé pour réussir son année, mais ce n'était pas un problème pour la bleu et bronze qui était passionnée par la magie. Et puis elle s'accordait tout de même du temps pour s'amuser à côté de ses efforts pour briller dans chaque domaine.

En sortant du Poudlard Express Julie reprit directement un autre train en direction de la France pour rejoindre sa merveilleuse famille. Celle-ci lui manquait plus que tout, elle ne l'avait pas vu depuis Noël et jamais elle n'avait passé autant de temps en son absence. La sang-mêlé avait une famille exceptionnelle sur qui elle pouvait toujours compter. Après une semaine extrêmement courte à leur raconter toutes ses péripéties de sorcière, elle dû à nouveau les quitter à son plus grand regret. Julie partait au fin fond de l'Amazonie avec son amie sorcière Ariana et même si ce voyage l'enthousiasmait, elle aurait voulu rester un peu plus longtemps auprès de sa famille. Mais la française savait qu'Ariana avait besoin d'elle pour aller mieux, et jamais elle n'abandonnerait une amie.

Les deux filles avaient partagé un même dortoir au sein de la maison Serdaigle toute l'année et très vite des liens s'étaient tissés entre elles. Mais pendant une période Ariana s'était renfermée sur elle-même, la tête toujours plongée dans des livres, n'accordant plus d'importance à son amie qui fut un peu blessée. Néanmoins Julie finit par accepter que l'autre Serdaigle avait besoin d'un peu de solitude, sans pour autant en savoir la cause. Puis un jour Ariana décida de sauver leur amitié en invitant Julie à Pré-au-Lard. Cette après-midi-là, les deux amies se dirent tout ce qu'elles avaient sur le cœur et ainsi Julie apprit la cause du renfermement de sa camarade. La petite sœur de celle-ci était décédée ce qui provoqua un choc suivit d'un sentiment de compassion chez la française. Cette dernière était si proche de sa famille qu'elle pouvait très bien imaginer la tristesse que ressentait Ariana à la perte de sa sœur. Pour lui changer les idées, Julie eut l'idée de l'emmener dans un endroit totalement dépaysant. Ainsi les deux jeunes filles organisèrent un voyage en pleine forêt amazonienne, un lieu plein de surprise où les deux sorcières pourraient oublier tous leurs soucis l'espace d'un instant.

Après avoir fait ses aux revoirs à sa famille Julie prit à nouveau le train, cette fois en sens inverse, vers Londres. Ses parents avaient accepté qu'elle parte dans un autre continent sans eux parce qu'ils la savaient débrouillarde et qu'ils avaient confiance en elle, mais juste avant son départ l'inquiétude les envahit. Ils auraient finalement bien voulu l'empêcher d'y aller mais il était trop tard et leur fille était si têtue qu'elle serait tout de même parti. Julie faillit rater le train à cause de sa mère qui la retarda avec tous ses conseils de dernière minute.

Finalement elle arriva à l'aéroport où Ariana l'attendait dans une tenue digne d'une aventurière. Julie aussi avait opté pour une apparence plutôt simple mais sportive, habillée d'un débardeur, d'un short et de baskets et coiffée d'un chapeau et d'une longue natte. Par contre la française n'avait pas emporté un aussi gros sac que son amie. Elle avait préféré une bandoulière sur laquelle elle avait jeté un sortilège d'extension, afin de ne pas trop s'encombrer.

Après avoir passé toutes les mesures de sécurité et d'identification, les deux sorcières embarquèrent à bord de l'avion, entourées de moldus. Le voyage se passa bien pour les deux amies qui discutaient avec entrain, tout excitées à l'idée de ce qui allait les attendre en Amazonie. Julie était très souriante comme à son habitude et le fut encore plus quand elle crut voir une lueur d'enthousiasme dans le regard d'Ariana. Cela lui réchauffa le cœur de voir que son amie se remettait peu à peu du drame.

Leur 5ème année à Poudlard était à peine fini que les deux sorcières s'apprêtaient de nouveau à vivre plein d'aventures ...
Revenir en haut Aller en bas
Ariana Hastings
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Amérique du Sud

Message par : Ariana Hastings, Mer 5 Aoû - 17:54


Ariana aurait voulu pouvoir emmener son balai, rien que pour voir la tête des moldus dans l'avion. Mais elle savait très bien que la politique de confidentialité du monde magique ne l'aurait jamais autorisé à faire ça. Elle se contenta donc de lire son livre sur le Quidditch et de parler ouvertement et joyeusement de Poudlard avec sa camarade. Elle ne voulait bien sûr pas dévoiler l'identité des sorciers au reste du monde, mais cela l'amusait de voir les regards confus et/ou outrés de tous ces anglais coincés qui lui rappelaient bien trop sa grand-mère pour ne pas se conduire ainsi.

Outre ce petit jeu innocent, le voyage se passa sans encombres. Après plusieurs longues heures de vol, l'avion arriva au-dessus d'une capitale sud-américaine qu'il survola pendant quelques minutes avant d’atterrir. Enfin. Les deux jeunes Serdaigles rassemblèrent leurs affaires et sortirent de l'appareil. Pas les premières, mais pas les dernières non plus.

Une fois dehors, les deux filles se retrouvèrent compressées dans un petit bus plein à craquer jusqu'à la sortie de la ville. Elles descendirent dans un petit village et commencèrent à marcher en direction de la forêt. Une fois passé les premiers arbres, Ariana ralentit le pas jusqu'à s'arrêter, redressa son sac sur ses épaules, et se tourna vers son amie. Elle prit une grande inspiration.


« Prête ? »

HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Alhena Peverell
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Amérique du Sud

Message par : Alhena Peverell, Sam 9 Avr - 5:29


RP avec Lizzie Bennet

La folie comme Kryptonite.


Allongée sur un banc, Alhena observait tranquillement les étoiles. Elle planait légèrement, essoufflée et fatiguée par cette foutue course poursuite. Elle avait, de peu, échappée au sorcier à qui elle devait de l'argent. En même temps, à quoi il s'attendait ? Qu'elle allait vraiment payer plus d'une mornille pour qu'il la fasse transplaner en Amérique du Sud ? De plus, ce vieux grippe-sou l'avait emmené au Pérou, alors qu'elle lui avait précisé qu'elle désirait aller au Brésil.  

Elle ricana.

La jeune brune se releva et se positionna en tailleur. Elle prit son vieux et petit sac de voyage, elle y glissa sa main et chercha quelque choses. Il y avait bien trop de trucs à l'intérieur : vêtements, bouteilles d'eau, cigarettes, alcool, livre, nourriture... Décidément ce sortilège d'extension indétectable était vraiment utile, mais parfois c'était pénible  quand il y avait trop de contenu.
Après quelques instants, elle finit par mettre la main sur une des bouteilles de Vodka qu'elle avait volé à un vieux moldu Russe. Peverell se demanda un instant, si ce soit disant alcool allait réellement avoir un quelconque effet sur elle. Pas que c'était la première fois qu'elle buvait, mais plutôt l'inverse : c'était une habituée des alcools forts. Mais elle n'avait jamais tenté cette boisson là, alors la question se posait un peu.

N'hésitant pas une minute, la brune dévissa le goulot de la bouteille et bu d'une traite une longue gorgée.

- Wouah... Argh !

Elle devait avouer que ça n'avait pas un goût particulièrement bon. C'était comme boire un liquide qui pouvait déboucher les toilettes.
Elle grimaça et secoua la tête de droite à gauche. Si elle l'avait su, elle aurait plutôt volé autre chose à ce vieux marchand. Un truc peut-être plus utile. Malgré tout, elle réitéra l'expérience en buvant plus lentement. Ça avait un peu plus de goût même si c'était finalement extrêmement fade et dégueulasse. Mais bon, elle allait bien s'y habituer au bout d'un moment de toutes façons.

La tête penchée en arrière, la bouteille dans une main, le sac dans l'autre, elle avait les yeux fermés et profitait de ce courant d'air chaud. Elle se mit alors à murmurer les paroles d'un chanson moldu :

- Le temps d'un souffle coupé *

Et une autre gorgée...

- Par un soir tardif d'été
Les anges partirent avant
Et leurs visages tachés de blanc


Elle rouvrit les yeux et observa à ce moment là une étoile filante. Elle ne fit pas de voeu, elle n'y croyait pas. On ne faisait jamais de cadeau. La vie n'était qu'une vieille et mauvaise blague.

- Je crois qu'il est trop tard
Pour t'avouer que j'ai mal


Encore une gorgée. Elle commençait à s'habituer doucement à cet horrible goût, de toutes manières elle n'avait que ça sous la main.

- À mon coeur mourant
Et mes souvenirs tachés de blanc


Elle aurait voulu éclater de rire encore une fois, mais elle restait dans une sorte d'état de transe, trop absorbée par les paroles de sa chanson.

- Si l'on me perd
Sache que je serai la tienne
Et au creux de ses bras
La mort nous bercera


Encore une gorgée... Comme pour prier la mort.

- Car si l'on me perd
C'est seulement pour rester la tienne
Et au creux de ses bras
La mort nous bercera


La brune se rallongea sur son banc, les yeux fermés de nouveau, quand une voix lui parvient à ses oreilles :

- Vous allez bien madame ?

Et c'est là qu'Alhena eu un déclic. Elle était complètement paumée au milieu d'un pays qu'elle ne connaissait pas, était en cavale à cause d'un sorcier certainement plus puissant qu'elle et venait de fuir la Russie. Pour multiples raisons autres que celles-ci, Peverell n'était pas dans la meilleure des positions. Mais elle s'en fichait éperdument en réalité.
Peut-être allait-elle fuir encore quelques mois qui sait ? Elle n'avait pas envie de retourner à Londres et affronter la vérité.

- Qu'est-ce t'as gamin ? Tu devrais dégager ou je t'en colle une...

Le petit garçon ne se fit pas prier et prit ses jambes à son coup. Un sourire s'afficha sur ses lèvres rouges sang.

Qu'est-ce que c'est con un moldu parfois, pensa-t-elle.

Entendant des bruits de pas, Alhena se releva.

Toujours avachie sur le banc, un bras et une jambe sur le haut du dossier. Elle donnait une bien triste image d'elle-même en ce jour maudit. Après tout, qui réagirait bien de savoir que la dette de son père n'est pas de l'argent mais... un enfant de la lignée Peverell.
Et qu'en l'occurence, ce fut sa soeur Gallina qui fut choisie pour être esclave d'un sorcier Russe, malsain. Rien que d'y penser, elle aurait voulu tous les tuer, quitte à faire ressusciter son père et le tuer de ses propres mains. De tous les enfants qu'il avait, n'aurait-il pas pu choisir Elladora ? Tout aurait été tellement plus simple pour Alhena...

Plutôt éméchée, la brune regardait d'une manière un peu étrange la personne en face d'elle. Semblant la reconnaitre, elle se leva et reprit constance. Il ne fallait pas salir plus qu'elle ne l'était déjà sa famille.

Il ne lui fallut que quelques secondes pour que le masque retombe et qu'Alhena claque froidement :

- Il me semble qu'on se connait. Qu'est-ce vous faites ici ?

_______________

* La chanson est : La petite mort - Coeur de pirate
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Responsable RPGPoufsouffle
Responsable RPG
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Amérique du Sud

Message par : Lizzie Bennet, Dim 5 Juin - 22:06


Pv Alh-

Tu n’es pas satisfaite. Par bien des choses, en vérité. Mais là, c’est le pompon. Tu viens de trouver un texte que d’ores et déjà tu l’exècres. Les dessins sont trop bizarres de toute façon. Ils pouvaient pas utiliser des photographies comme tout le monde non ? Tu rages un peu parce que tu sais pas dessiner, c’est vrai, mais tout de même. Observez ! Quelle banalité ! Toujours les mêmes gueules, au fil des pages. Un peu comme tous ces sans-pouvoirs qui traversent ton existence et tentent de l’entacher de leur ordinairité. Rien que d’y songer, tu en frissonnes. Tu te rappelles d’Azkaban, de la privation de ta baguette. Un monde sans magie est sans saveur. Un rien aigrie, contre les moldus, les morts, le ministère et ses aurors, tu cherches un passe temps. Vite, il s’impose ; tu dissimules des mots du texte précédent et tâches d’imiter la police d’écriture afin de rectifier et rétablir la vérité.

Le rendu donne quelque chose comme « Nous sommes au XXIIe après Jésus-Christ. Tout le monde magique est occupé par les Moldus. Tout ? Non ! Un petit groupuscule résiste encore et toujours à l’envahisseur. Et la vie n’est pas facile pour les garnisons d’Aurors britanniques des départements retranchés de Daitruirum, Leurum, Secretum, et Piaforhum. » Ta grimace hargneuse, à vous dépecer une manticore, se meut péniblement en sourire. Cela ira pour cette fois. Tu ranges le livre. Enfin ranges. Tu le déposes à terre, balances quelques #Gemino.

Tu te demandes si quelqu’un les trouvera. Prendra la peine de lire cette introduction ô combien répétitive, ou la survolera. Qui sait, les proportions que cela pourrait prendre. Des surplus dans les stocks, des mots incompris. Tu laisses la marque. Un vers dans un fruit déjà pourri. Tu remercies la bibliothécaire, ignorant ta démarche. Belle ironie qu’un semblant de politesse, mais elle participait de ton clin d’oeil. Menace enfantine, en vérité ; on t’avait connue plus enflammée. Comme si tu voulais devenir plus doucereuse, plus pernicieuse, depuis Azkaban. Inscrire tes actions dans la durée plus, peut-être, que l’intensité. Combien de fois faut-il faire apparaître ces idées et messages pour que le secret soit menacé ? Tu n’en sais rien.

Mais tu as du temps à perdre, en attendant ton entretien d’embauche au près de Madrevier. Peu probable qu’il veuille de toi, vu les emm*rdes que tu tendais à lui attirer à Poudlard. Vague tendance de préfète sadique, perpétuant toutes infractions avec le prétexte des rondes. Expériences sur sombral, traque d’acromentula, chirurgie sur boursouflet et chouettes, chasse au loup-garou -fallait comprendre qu’il te fallait de l’espace pour tes jeux de bac à sable ! Mais ça finissait toujours par retomber sur les autres, y compris quand ils te piquaient tes jeux. La torture de petits pouffys, non merci, c’était ton privilège. Du coup, le Tutus, il en avait bavé. Pis toi aussi, quand sa clique avait rappliqué. Mais c’était pas vraiment de bons contacts pour un entretien d’embauche. Pis m*rde, faudrait se contenter du salaire de la Boutique d’Accessoires de Magie Noire.

C’était déprimant. T’avais personne de nuit, côté clients, alors que c’était tes heures de grande activité ! Oh, bien sûr, ça n’empêchait pas d’innover en potions, mais diversifier les activités faisait du bien, et rentrer des sous aussi. Faute de sous et de passes-temps, tu réitéras des démarches similaires dans d’autres textes, d’autres librairies, d’autres bibliothèques, d’autres pays. Tu allais, tentant de rompre ta morne habitude, de retrouver ton engouement pour la littérature, cette passion qui t’avait véritablement guidée, enfant. Comme la magie aujourd’hui. Tu tentais de faire se rencontrer ces deux folles amies, et semer des mots pouvant attirer l’attention, la curiosité.

L’aventure te mena, cette nuit-là, au Pérou -allez savoir pourquoi. Surtout que tu parlais ni l’espagnol, ni le quechua, et encore moins l’aymara, du coup t’étais bonne pour la délégation. Un local finit sous #Impero, à braquer une bibliothèque pour y laisser des p’tits mots. Il avait du mal avec la traduction de moldus, alors tu te contentas de les désigner par « merdeux sans pouvoir », et quand il eu pris le pli, tu le laissas remplacer tous les conquistadors sans culture par le parallèle magique que tu affectionnais. Alors que tu étais en partance pour la Californie, un murmure alcoolisé frappa tes oreilles. C’était dit si bas que tu n’étais pas sûre que la personne était consciente de parler, en fait.

Ça disait « Qu'est-ce que c'est con un moldu parfois ». Elle virait le parfois, et tu l’approuvais. Tu avais dû t’arrêter plus que de raison -peut-être était-ce la fatigue ? ou la vue de cette coquette bouteille de vodka ? car elle finit par te parler. Pensait te connaître. Osait te poser des questions. C’était peut-être l’obscurité, mais sa gueule te disait rien. Après, il t’avait fallu dix ans et un fantasme pour enregistrer le nom de feu ta directrice de maison, donc bon.
- Ouais c’est ça. Je viens boire un coup avec toi, ça faisait un bout. Tu veux du Perfecto ?
Te restait des petites fioles. Tes drogues à toi, faites à Poudlard avec la team préfets. Tu vidais la première, cul sec. Sans savoir sur laquelle tu allais tomber. Enfant, bête sauvage, aristocrate, homme de cro-magnon ? Tendais la seconde.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Amérique du Sud

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 12 sur 14

 Amérique du Sud

Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.