AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger
Page 5 sur 14
Amérique du Sud
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9 ... 14  Suivant
Phoebe Monroe
Gryffondor
Gryffondor

Re: Amérique du Sud

Message par : Phoebe Monroe, Sam 18 Mai 2013 - 12:39


La panique qu'il avait créé dans l'avion réjouissait fortement Phoebe. Il était tellement fier, la roue avait tourné : il avait été contraint par les hôtesses de rester dans l'avion ce qui va avoir comme conséquence de lui gâcher les vacances, mais il était hors de question qu'il soit le seul à voir ses rêves de plages interminables et de cocktails sucrés réduis en miettes. C'est donc pour cette raison qu'il avait fait apparaître des serpents dans l'avion, pour équilibrer la balance. Il était désormais quitte avec l'ensemble de la population dans l'avion, sauf avec Alexie. Heureusement, en cet instant il était beaucoup moins remonté contre cette dernière grâce à son occupation qui lui avait permis de penser à autre chose mais il suffirait de peu pour que celle-ci revienne à la charge et déclenche en lui une colère qui sera dure à calmer.

Pour le moment, il était toujours obnubilé par le serpent au-dessus de son siège, il se demandait ce que le reptile comptait faire : sauter à la gorge d'Alexie, s'enrouler autour d'elle pour créer un effet de construction qui l’étouffera, ou alors se glisser dans ses vêtements pour qu'elle ressente la désagréable sensation du reptile visqueux contre sa peau. La dernière solution plaisait d'avantage à Phoebe, il paierait cher pour voir Alexie s'exciter et farfouiller partout dans ses vêtements pour enfin se rendre compte qu'un serpent s'était amusé à lui coller à la peau. Evidemment, il était conscient du peu de chances qu'il y avait pour que cela se produise : Alexie se débrouillait toujours pour gâcher son plaisir. C'est exactement ce qu'il se passa, par un (mal)heureux hasard elle remarqua le serpent lové sur son siège pour après réagir d'une manière qui n'est pas du tout excessive, pas du tout ...

- Aah ! Au secours, enlevez-le-moi, enlevez-le-moi. T'es qu'un crétin Phoebe, je sais très bien que c'est toi et tu sais très bien que je déteste ces créatures. Sale con va ! Si tu n'es pas content, dégage, saute de l'avion ça me fera des vacances.

Sur le coup, Phoebe ne comprit pas la réaction d'Alexie, elle le décevait un peu, elle était ce genre de filles chochottes qui hurlent dès qu'elles voient une araignée ou qui pleurent dès que l'héroïne d'un feuilleton idiot réussit à déclarer sa flamme à l'homme de leurs rêves. Ridicule. C'est alors qu'il se souvint que dans un passé qui lui paraissait être lointain, Alexie lui avait révélé que l'une de ses plus grandes peurs était la vue des serpents. Tout aussi ridicule. Bien heureusement, Phoebe ne lui avait pas révélé que sa plus grande peur était de se réveiller et de la retrouver nue dans son lit. Le cauchemar, rien que d'y penser il avait la chair de poule. Il comprenait que ça lui faisait peur mais il n’adhérait surement pas au fait qu'elle l'insulte de cette manière. Elle se prenait pour qui la vendeuse de baguette ?! Qu'elle retourne dans sa campagne perdue avec des gens aussi civilisés que des ânes. Prit de colère il se leva pour lui faire face.

- Mais tu te prends pour qui ?! Pauv' fille ! Tu crois qu' tu peux me parler comme ça sans que je réagisse ? T'es qu'une... Une...

Le jeune homme n'arrivait pas à finir sa phrase, il était dérangé par une sensation vraiment étrange. Quelque chose de froid et visqueux était blotti contre sa cuisse. Il remontait lentement pour enfin s'arrêter et contracter fortement. Un serpent, il ne s'était vraiment pas attendu à ça. Bien que ces reptiles ne lui fassent pas peur, il n'avait pas vraiment envie de finir dans leurs gosiers. Phoebe essaya de le déloger mais rien à faire, il devait se sentir trop bien là où il est Le sang ne passait plus, sa jambe commençait à prendre une couleur violette assez inquiétante. Il prit alors sa baguette et informula #Finite Incantatem. Il sentit sa jambe se relâcher, les voyageurs étaient désormais calmes. Phoebe s'empressa de ranger sa baguette pour que personne ne la voit.
Revenir en haut Aller en bas
Alexie Scott
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Amérique du Sud

Message par : Alexie Scott, Dim 19 Mai 2013 - 14:01


Mis à part Phoebe, la sorcière avait une autre phobie, les reptiles. Et plus particulièrement les serpents. Alexie ne pouvait pas supporter ces créatures visqueuses, ça la dégoûtait au plus haut point. Elle aurait espéré ne plus jamais en voir de toute sa vie. Cependant, comme un malheur n'arrive jamais seul, Alexie était contrainte de supporter et son épouvantard et son ex qu'elle ne pouvait même plus voir en peinture. Rien que de l'avoir en face d'elle, lui donnait envie de lui arracher la tête et de l'accrocher comme trophée. S'il pouvait partir celui-là, ça ferait des vacances. Et pas seulement de cet avion, également de la surface de la planète. Maintenant c'était sûr et certain, Alexie ne pouvait plus l'encadrer, le jeune garçon était allé trop loin cette fois-ci.

À cause de lui, Alexie se retrouva attaquée par sa phobie. Quel sale type. Comment osait-il faire ça ? Certes, il pouvait l'insulter comme ça lui chante, lui lancer des piques à tout va, et faire son petit scandale de diva, mais il n'avait pas le droit de faire ça. Quelle enflure ! Alexie ne pouvait pas supporter les serpents, alors lorsqu'elle sentit le corps du reptile se balader le long de son siège, la jeune femme hurla de peur. Son sang se glaça et elle devint subitement toute rouge. A priori, tous les voyageurs l'avaient remarqué crier comme une enfant. Mais ce n'était pas de sa faute, Alexie avait peur voilà tout. Certains ont peur des araignées, de l'avion ou même des pigeons et bien Alexie, elle, était effrayée par tous les reptiles, en particulier les serpents. Après s'être levée en criant, elle insulta Phoebe car la sang pur était sûre que c'était lui l'auteur de cette invasion.


- Mais tu te prends pour qui ?! Pauv' fille ! Tu crois qu' tu peux me parler comme ça sans que je réagisse ? T'es qu'une... Une...

Mais qu'est-ce qu'il croyait ? Qu'Alexie allait se laisser faire ? Comme si, elle avait peur de lui. Taillé comme un cure-dent, la propriétaire d'Honeydukes avait juste envie de rire face à la crise de son ex. Il continuait son petit sketch de diva en piquant sa petite crise. Évidemment, Phoebe avait une fierté et ne se laisser donc pas faire. Quel crétin avec son ego surdimensionné. Alexie ne pouvait plus le supporter, c'était trop. En plus, le jeune homme n'était même pas capable de finir ses phrases, quel nul. À ce moment-là, Alexie ne pensait qu'à une seule chose se venger. Elle avait douze heures pour s'imaginer une vengeance de rêve, elle avait le temps de tout planifier pour que ce soit une véritable bombe ! Guerre mondiale de 78 !

- Eh comment vous parlez à la demoiselle là ! Vous allez vous calmer et vous excuser !

De quoi il se mêlait ce moldu ? Mais bon, au moins il prenait la défense de la sang pur contrairement à Phoebe qui ne voulait que lui pourrir la vie. Alexie avait peur de la réaction de son ex face à cet homme assez baraqué. Elle espérait que l'ancien Gryffondor ne se mette pas en colère après le moldu et lui demande de se mêler de ses affaires, même si c'était vrai. En même temps, vu comment l'homme était taillé, Phoebe ferait mieux de s'écraser au lieu de récidiver. Sa carrure était semblable à celle d'un boxeur mélangé à un look de motard. Alexie sourit et remercia le moldu, puis retourna s'asseoir en fusillant Phoebe du regard. Après tout, il l'avait bien cherché.

- Mais qu'est-ce qui m'a pris de monter dans cet avion et de m'asseoir à côté d'un débile pareil. Je me casse je te supporte plus.

Alors qu'Alexie détacha sa ceinture pour tenter de trouver une autre place, une secousse la propulsa tout droit sur Phoebe, son corps collé au sien. Qui aurait cru qu'ils allaient se retrouver dans ce genre de position. En tout cas, Alexie était bien contente de l'écraser, il le méritait. Elle tenta de se relever, mais cela compliqua encore plus la situation déjà cocasse. La jeune femme ne voulait pas se retrouver aussi proche du garçon. De près, il était pas très beau, de loin non plus de toute façon. Alexie se releva et s'installa sur son siège comme si de rien n'était en essayant tant bien que mal de se recoiffer après cet égarement.


Dernière édition par Alexie Scott le Mer 22 Mai 2013 - 22:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Phoebe Monroe
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: Amérique du Sud

Message par : Phoebe Monroe, Mer 22 Mai 2013 - 18:34


La sensation qu'offrait le sang quand il pouvait désormais circuler normalement à travers les veines était particulièrement agréable. Bien heureusement, le jeune homme avait gardé toute sa dignité suite à l'attaque du reptile. Contrairement à alexie qui s'était mise à crier comme si elle allait perdre la vie. Le ridicule ne tue pas... mais il peut détruire une réputation et il est sûr que Phoebe se fera une joie de ressasser les événements qui venaient de se passer à longueur de temps. dès qu'il entendrait le nom d'Alexie il sortirait cette anecdote, dès qu'il la croisera il lui remémorera cette situation plus que gênante. Oui, c'était un bon plan. Malheureusement, le jeune professeur ne vit pas la masse d'ombre qui venait de se soulever de son siège. Ce fut pourtant de celle-ci que provint une voix dure et rocailleuse :

- Eh comment vous parlez à la demoiselle là ! Vous allez vous calmer et vous excuser !

C'est alors que Phoebe compris : cet homme ne tenait pas à la vie. Sous ses airs de gros dur et ses biceps à en faire craquer sa veste en cuir, se cachait un cerveau d'à peu près la même taille que celui d'Alexie, c'est-à-dire l'envergure d'un ver de terre. Pourtant, il ne suffit que d'une phrase pour faire exploser le jeune homme. il se leva subitement et lança des éclairs vers le motard. Il savait pertinemment que ce n'était pas l'importun qui le dérangeait le plus mais Alexie. Malheureusement, son sexe féminin l'immunisait contre toutes violences physiques. Il va donc devoir se défouler sur le colosse.

- Attendez... Vous me donnez des ordres ? Tu me donnes des ordres ?! T'vois j'parle à qui j'veux comme j'veux et c'est pas un **Tutt** comme toi qui va m'dire c'que j'dois faire !!

Bien heureusement, les stewards eurent l'audace d'intervenir pour contrôler le motard qui allait se ruer sur Phoebe. ce dernier ne reçut aucune reproches, rien. Naturellement, il avait subit une attaque de serpent, à son retour il pourrait très bien porter plainte contre la compagnie de vol pour cause d'insécurité ; bien qu'il fut à l'origine de l'apparition de ces reptiles. Le professeur se rassit alors sur son siège pour se remettre des ses émotions mais Alexie semblait en avoir décidé autrement.

- Mais qu'est-ce qui m'a pris de monter dans cet avion et de m'asseoir à côté d'un débile pareil. Je me casse je te supporte plus.
- C'est ça casses-toi ! Retrouves l'autre **Tutt** qui prend ta défense !


Le jeune homme eut un relâchement quand il vit que son ex allait enfin changer de place mais cela ne dura pas longtemps car à peine eut-elle le temps de soulever son arrière train qu'une perturbation créa une secousse dans l'avion qui propulsa Alexie directement sur... Phoebe ! C'était vraiment une situation à éviter. Pourtant, quand le jeune homme se retrouva au contact du corps de son ex, toutes ses tensions s'en allèrent. Il n'était plus énervé, juste attiré. Il avait un visage angélique devant lui et il ne pouvait pas y résister plus longtemps. Il esquissa un sourire avant d'embrasser délicatement les lèvres de son ex.

- Que... Qu'en as-tu pensé ?

Naturellement, Phoebe ne put s'empêcher de rougir un minimum. la situation était tellement gênante et ses actes le révulsait entièrement. il ne savait plus vraiment où se mettre et qu'allait faire Alexie.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Alexie Scott
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Amérique du Sud

Message par : Alexie Scott, Ven 31 Mai 2013 - 17:36


La situation devenait critique. Un homme, du genre gros dur avec la carrure de Musclor, s'incrusta dans la conversation des deux ex pour donner son avis sur le comportement de Phoebe. D'après lui, il était préférable que l'ancien Gryffondor laisse Alexie tranquille. Phoebe, vexé dans sa fierté, haussa également le ton et s'accapara évidemment le bon rôle dans l'histoire, un peu comme d'habitude. Après avoir poussé sa beuglante, le moldu tenta de récidiver, mais une hôtesse de l'air l'en dissuada et lui recommanda de retourner à son siège. Même consigne pour Phoebe qui s’exécuta sans faire d'histoire. Ce n'était pas la première fois qu'il devait être rappelé à l'ordre par un agent depuis le début du vol. Décidément, le jeune homme était ingérable. Il fallait vraiment l'enfermer ce fou, en prison ou même dans un asile. Il avait de gros problèmes, comme des troubles du comportement qui s'empiraient au fil des jours.

La secousse de l'avion provoqua le pire diagnostique possible. Alors qu'Alexie s'apprêtait à quitter son siège pour se rendre dans une autre classe où elle pourrait être soulagée de ne plus voir son ex à chaque coup de tête, un mouvement brusque de l'appareil l'obligea à s'étaler de tout son long sur la personne de Phoebe. Dans un premier temps, elle se disait que c'était la pire scène possible, dans le sens où elle se tapait la honte de sa vie. Puis en second temps, ça l'amusait bien de voir Phoebe écrasé sous son poids. Heureusement pour lui, Alexie ne pesait pas si lourd que ça et il pouvait facilement respirer sous elle. Rapidement, l'ancienne Serdaigle tenta de remonter, mais une seconde secousse l'obligea encore une fois à rapprocher son visage de celui de Phoebe. Et comme un malheur n'arrive jamais seul, ce petit vicieux en profita pour lui voler un baiser après avoir esquissé un sourire de débile.

- Que... Qu'en as-tu pensé ?

Inattendu. Le premier mot qui venait à l'esprit d'Alexie après l'entente de cette question était inattendu. D'une part, parce que Phoebe et elle, se détestaient mutuellement comme un chat déteste l'eau ou comme un vampire déteste la lumière et d'autre part, parce que pour elle, il ne lui serait même pas venu à l'esprit de lui rendre son baiser. C'était déplacé, mais en même temps nostalgique. Deux scénarios s'offraient donc à elle. Le premier était sûrement celui qu'attendait Phoebe, celui de lui rendre son baiser et de l'emmener dans les toilettes de l'avion finir ce qu'ils avaient commencés. Le second était sans doute le plus judicieux à faire, celui de le rembarrer et de partir une bonne fois pour toutes de son siège. Alexie était face à un dilemme. D'un côté son attirance pour Phoebe revenait à la surface et d'un autre côté, elle ne se voyait pas revenir vers lui après tant d'années. Et puis il y avait John, son copain, même si elle ne l'avait pas vu depuis des mois, il faisait toujours partie de sa vie et Alexie l'aimait encore. Alors que faire ? Besoin d'un joker.

- Il t'arrive quoi Phoebe ? T'as cru que parce que t'étais beau, irrésistible, musclé, sexy à en mourir et drôle j'allais retomber dans tes bras ? Elle marqua une pause et éclata de rire. Attends, t'as du gloss sur les lèvres, je vais te l'enlever.

Alexie s'approcha une nouvelle fois de son ex. C'était un jeu très dangereux. Elle posa son index sur la lèvre inférieure de son ex pour lui retirer le gloss. Seulement, voilà, la jeune fille ne contrôlait pas ses pulsions et prit d'une soudaine envie, elle se jeta sur le garçon et l'embrassa à son tour. Tant pis pour John, il n'avait qu'à être plus présent. En attendant, Alexie comptait bien l'oublier dans les bras de son ex. Le jeu de séduction reprenait de plus belle. Qui osera aller le plus loin ?

- Voilà, maintenant on est quitte. s'empressa-t-elle de lui dire avant de redevenir la gentille fille sage en s'asseyant correctement sur son siège.
Revenir en haut Aller en bas
Phoebe Monroe
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: Amérique du Sud

Message par : Phoebe Monroe, Mer 5 Juin 2013 - 16:45


L'ambiance se faisait de plus en plus chaude dans l'avion, Phoebe avait même l'impression de voir la lumière du jour se tamisait pour rendre l'atmosphère un peu plus cosy et intime. C'en était trop pour lui, il ne pouvait pas rester sous le corps alléchant d'Alexie sans qu'il ne se passe rien après, c'était un homme après tout -- mais quel homme !! Rien qu'une petite seconde, il s'était imaginé qu'il ne s'était rien passé depuis ces cinq années, qu'ils avait toujours été ensemble, vivant un amour parfait et profitant de ces vacances pour se faire une virée au Brésil et profiter du bon temps et des cocktails aphrodisiaques. Sauf que la réalité était bien différente mais il ne tenait qu'à eux d'y remédier et de faire que ce beau rêve se transforme une bonne fois pour toute en réalité.

- Il t'arrive quoi Phoebe ? T'as cru que parce que t'étais beau, irrésistible, musclé, sexy à en mourir et drôle j'allais retomber dans tes bras ?

Ses chevilles... Sa tête... La douleur était insoutenable, il les sentait gonfler, gonfler... Il ne suffirait sue d'un compliment supplémentaire pour que tout son corps explose et qu'elle se retrouve avec plein de chair de Phoebe sur le visage mais son ego en prit un coup quand il entendit son rire résonner dans ses oreilles... Peut-être qu'en réalité elle ne pensait pas tout ça et quelle fasse de l'ironie, ou peut-être qu'elle le pensait et que son rire venait de sa gêne d'avoir dit tout ce qu'elle pensait. La seconde proposition sonnait mieux !

- Attends, t'as du gloss sur les lèvres, je vais te l'enlever.

En même temps, il lui avait dévoré les lèvres, normal qu'il y ait un peu de résidus... Elle déposa délicatement son index sur les lèvres pulpeuses et écarlates de Phoebe pour essuyer toutes traces de gloss. Elle l'allumait comme jamais ! Pire que la chaudasse du Chaudron Baveur celle-là ! Puis elle y déposa un baiser, à ce moment-là c'était la fête dans la tête de Phoebe (je vous laisse imaginer dans son slip...), il n'y croyait pas, même elle avait craqué ! C'était donc vrai, il était bel et bien irrésistible... Pfff, quel fardeau...

- Voilà, maintenant on est quitte.

Son ex reprit sa position normale sur son siège, comme s'il ne s'était rien passé... Non, il n'abandonnera pas aussi facilement, il allait devoir lui faire la cours ! Il fallait tout de même avouer que tous les deux formaient un couple trop beau, ils avaient tous les deux des têtes d'anges, ils occupent des emplois, ils sont sympathiques et possèdent un groupe d'amis. Il était donc assez étrange d'apprendre que tous les deux avaient rompu, la plupart des gens pensaient qu'ils allaient finir par se marier ensemble et fonder une famille mais jamais rien ne se passe comme prévu En plus, le mariage ne figure pas dans les projets de Phoebe. Voyant un chariot contenant des boissons et de la nourriture conduit par une hôtesse, Phoebe l'appela pour passer sa commande :

- Je vous prendrais de l'eau gazeuse pour la jeune femme qui est à mes côtés, s'il vous plaît !

Souriant comme pas possible, il était fier du magnifique cadeau qu'il allait faire à Alexie, c'est vrai peu d'hommes vont lui offrir des cadeaux dans sa courte vie, encore moins de l'eau gazeuse...

- Quoi ?! Quatre livres la bouteille de 25 cl ?! Ouais... On va la prendre quand même...

C'est avec réticence que Phoebe passa un billet à l'hôtesse, puis il donna nonchalamment la bouteille à Alexie. Elle avait intérêt à les sentir les bulles ! Mais ses projets étaient désormais différents, ne lâchant pas du regard les toilettes qui étaient au tout devant de l'avion il dit avec insistance :

- Hey, t'as vu y a des toilettes là-bas ! Ça te dit qu'on aille y faire un tour pour... S'amuser ? Ok, elles sont un peu toutes rikiki mais on va s'débrouiller !
Revenir en haut Aller en bas
Alexie Scott
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Amérique du Sud

Message par : Alexie Scott, Ven 7 Juin 2013 - 20:36


La situation s'était soudainement stabilisée et apaisée. Les ex avaient réussi à tenir plus de dix minutes d'affiler sans s'envoyer de vacheries, sans se critiquer ni s’entre tuer. Un exploit dans leur vie. Lorsqu'ils étaient ensemble, ils se disputaient rarement, mais lorsque cela cassait entre eux, les embrouilles frôlaient la rupture à chaque fois, tellement les reproches et les critiques étaient intenses. Et malheureusement, un jour leur couple n'avait pas tenu et ils se séparèrent. Depuis, pas un seul hibou, pas un seul rendez-vous, ils étaient morts l'un pour l'autre. Cette situation convenait très bien Alexie. Dès qu'elle avait rompu avec lui, la jeune femme savait qu'elle ne l'aimait plus. Pourtant, le revoir, cinq ans plus tard, lui faisait un petit électrochoc. Les souvenirs remontaient à la surface, les sentiments aussi et Alexie ne savait que faire.

Après lui avoir rendu son baiser, Alexie reprit ses esprits et retourna à son siège. Que lui arrivait-elle ? Ses pulsions prenaient le dessus sur tout le reste. À la base, la jeune femme était censée le haïr et le maudire. Avant lorsqu'elle voyait sa tête, l'ancienne Serdaigle aurait voulu lui mettre son poing dans la figure, maintenant son regard sur lui s'était adouci, ce qui était très déstabilisant pour Alexie, ne sachant plus quoi faire. Elle était partagée entre retomber dans les bras de son ex au risque de souffrir à nouveau ou bien au contraire de l'envoyer paître. Apparemment, pour Phoebe c'était déjà tout réfléchi. Il n'y était pas allé par quatre chemins et avait bien fait comprendre à Alexie qu'il espérait plus que leur simple bisou, arrivé par accident.

Plongée dans ses pensées, Alexie en fut tirée par une hôtesse de l'air poussant un petit chariot. Elle criait telle une poissonnière tout le long de l'avion en proposant des plateaux-repas et des boissons aux différents passagers. L'ancienne Serdaigle n'avait pas très faim, elle n'arrêta donc pas l'hôtesse pour lui demander de la nourriture. Ses retrouvailles avec son ex lui avaient coupé l'appétit, même si la situation s'était apaisée.

- Je vous prendrais de l'eau gazeuse pour la jeune femme qui est à mes côtés, s'il vous plaît ! Quoi ?! Quatre livres la bouteille de 25 cl ?! Ouais... On va la prendre quand même...

Contre toute attente, Phoebe commanda une bouteille d'eau gazeuse. Depuis quand aimait-il cette boisson ? En neuf mois, si Alexie avait bien retenu une chose en ce qui concerne l'ancien Gryffondor, c'est qu'il ne buvait que de l'eau plate. À l'inverse, Alexie ne buvait que de l'eau gazeuse. Cette différente avait créé beaucoup de désaccords, tous aussi pathétiques les uns que les autres. Finalement, c'est pour sa belle que Phoebe acheta cette bouteille. Quelle délicate attention de sa part. Alexie désenchanta rapidement lorsqu'elle vit la réaction de son ex à l'annonce du prix. Quel radin. Côté argent, il n'avait toujours pas changé. Toujours le même, c'était bon à savoir. Alexie le remercia d'une bise sur la joue et se rafraîchit avec la bouteille d'eau. Pour quatre livres, elle avait intérêt à savourer chaque gorgée.

- Hey, t'as vu y a des toilettes là-bas ! Ça te dit qu'on aille y faire un tour pour... S'amuser ? Ok, elles sont un peu toutes rikiki mais on va s'débrouiller !

La température montait d'un cran. Quelle idée alléchante et cocasse. Alexie esquissa en sourire lorsqu'elle entendit la proposition assez osée de son ex. Finalement, tout ce qu'il voulait c'était coucher avec elle, encore. La jeune femme n'avait pas la tête à ça. De plus, c'était un lieu assez insolite. Faire des cochonneries dans les toilettes à bord d'un avion, il fallait oser. C'est une chose au moins à faire dans sa vie avant de mourir, surtout quand on est jeune. Alexie se laisserait bien tenter, mais que penserait l'équipage ? S'ils étaient démasqués, les ex se feraient massacrer par les hôtesses. C'était donc plus judicieux de rester sagement à son siège, d'autant plus que le chef de bord s'apprêtait à faire une annonce dans son micro.

- Ici votre commandant de bord, nous traversons actuellement une zone de turbulences. Pour votre confort et votre sécurité, nous vous demandons de regagner vos sièges et d'attacher vos ceintures jusqu'à extinction de la consigne lumineuse.

À ces mots, Alexie s'exécuta. La jeune femme était un peu effrayée de l'avion. Après son accident de voiture, la jeune fille ne faisait plus confiance en la technique des transports. Elle commença à paniquer un peu dans son coin et, comme par réflexe, elle attrapa la première chose qu'elle trouva. Alexie serrait - ou plutôt broyait - la main de Phoebe d'une force efféminée, mais d'une détermination d'arrache-pied. Elle ne se calmait pas et sa peur était rythmée par les balancements de l'appareil, luttant contre le vent et les intempéries.
Revenir en haut Aller en bas
Phoebe Monroe
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: Amérique du Sud

Message par : Phoebe Monroe, Jeu 13 Juin 2013 - 15:25


La température avait réellement augmenté d'un cran, Alexie réagissait réellement très bien à ses approches aussi bien romantiques que directes. Ce qui l'a le plus troublé, c'est surement la petite bise que son ex lui avait déposé sur la joue, bien plus que le baisé passé, cette simple bise avait réussi à allumer un feu éteint depuis bien longtemps. Un feu d'amour et non pas de passion. Depuis sa séparation avec cette jeune femme, il n'avait plus ressenti aucun signe d'amour, il s'était contenté d'une passion dévorante qui le rendait toujours plus avide des délices d'une femme sans jamais ressentir de sentiment. Avec Alexie tout était différent, elle semblait posséder la capacité de le rendre accro, il en voulait toujours plus sans tomber dans une passion extrême.

Après sa demande osé, il fut étonné de voir qu'Alexie répondait plutôt favorablement à sa proposition très osée. Il s’apprêtait à se lever pour rejoindre les cabinets quand un bipement annonçant que le pilote allait passer un message à l'ensemble des passagers. Se rasseyant avec réticence, il était prêt à écouter ce que le pilote avait à leur dire :

- Ici votre commandant de bord, nous traversons actuellement une zone de turbulences. Pour votre confort et votre sécurité, nous vous demandons de regagner vos sièges et d'attacher vos ceintures jusqu'à extinction de la consigne lumineuse.

Un peu retourné par l'annonce que venait de passer le pilote, Phoebe fut réellement très déçu de ne pas avoir eu la chance de pouvoir mener à bien ses envies animales. Il put au moins se contenter de sentir la main d'Alexie attraper la sienne. Il ignorait qu'elle avait peur des risques pris dans un avion, personnellement, cela ne lui faisait ni chaud ni froid de savoir qu'il y avait quelques infimes chances pour que l'avion s'écrase, si cela devait arriver il ne fera rien pour se sauver. Si sa destiné est de mourir dans cet avion, il se doit de la respecter.

Frustré, il se tourna vers son hublot, un peu boudeur, il avait réellement envie de s'amuser mais ces fichus perturbations ne le laissait pas une grande marge de manœuvre, il n'allait pas se donner en spectacle à tous les autres passagers, les films pornographiques sont payants ! Une idée germa dans son esprit et il glissa légèrement son pied sur la longue jambe fine d'Alexie, remontant et descendant avec lenteur, pour faire du pied c'était un pro ! Pourtant, le reste de son corps était toujours tourné vers le hublot, comme s'il ne se passait rien, il agissait avec beaucoup d'indifférence mais il y prenait beaucoup de plaisir. D'autant que de cette manière il reste très discret.

Finissant de lui faire du pied, il se fit discret quelques secondes pour après se remettre dans une position normale et mettre sa main sur sa cuisse. Il ne savait pas pourquoi il la touchait comme ça, comme si ce n'était qu'une vulgaire poupée mais en réalité c'était pour renouer un contact physique avec elle bien quel le contact par la parole n'est pas réellement était renoué. En revanche, il se rendit qu'elle avait pris un peu de poids depuis cinq ans, enfin, il e lui a pas fait la remarque : il n'est pas suicidaire ! Il peut risquer la mort en disant ça, voir plus !

- Excusez-moi, quand est-ce que l'on pourra se déplacer, j'ai une envie pressante !
- Désolé monsieur, mais on ne peut pas vous laisser vous déplacer pour le moment.


Grommelant, il continua à bouder dans son coin.
Revenir en haut Aller en bas
Alexie Scott
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Amérique du Sud

Message par : Alexie Scott, Jeu 13 Juin 2013 - 22:02


La proposition, aussi intéressante et exotique soit-elle, se devait d'attendre. Dommage pour Phoebe, il devra patienter. En effet, le commandant de bord laissa un message sonore résonnant dans l'avion comme quoi l'appareil traversait une zone de turbulences et que par conséquent plus personne ne devait bouger ni se lever. Que ce soit passager ou membre de l'équipage, chaque personne retourna à son siège et attacha comme il faut sa ceinture avant de subir les mouvements de l'avion qui tanguaient au-dessus des nuages. Contrairement à la plupart des voyageurs à bord, Alexie n'était pas, mais alors pas du tout rassurée vis-à-vis des turbulences qui forçaient l'avion à effectuer des mauvais mouvements ce qui provoquaient des secousses ressenties tout le long de l'appareil.

Apeurée par tant de bruit et d'agitations, Alexie saisit la main de Phoebe et la serra de toutes ses forces. Ce dernier, sentant qu'Alexie pouvait céder à ses avances à tout moment, en profita pour lui faire du pied et il n'hésitait pas à monter jusqu'au haut des genoux de la jeune femme. Quel coquin celui-là ! Il lui tournait le dos, faisant mine de compter les nuages en regardant dans le hublot, mais en réalité il était concentré sur les gestes de son peton. Il faisait tout pour qu'Alexie cède à ses pulsions, il était  malin le Phoebe, mais la jeune femme tint bon et resta de marbre face à ses avances corporelles. Se sentant déstabilisé  l'ancien Gryffondor passa à la vitesse supérieure et remplaça son pied par sa main qu'il n'hésita pas à poser sur la cuisse droite de son ex. Il continuait son jeu de séduction toujours sans croiser son regard. Pour mettre sa main sur la jambe d'Alexie, il avait bien entendu lâcher la main de cette dernière qui semblait se calmer. Les turbulences commençaient à s'estomper et la jeune femme reprit son sang-froid.

- Excusez-moi, quand est-ce que l'on pourra se déplacer, j'ai une envie pressante !

Comme si le jeune homme avait envie d'aller pisser. Il souhaitait certes se soulager, mais pas vraiment de cette manière-là, même si au final il se servait du même outil. À moins qu'il dise la vérité. Il avait tellement flippé des turbulences qu'il allait se faire dessus. La honte. Ou alors il mentait. Alexie préférait croire la première option, celui du mensonge. Bref, peu importe son idée derrière la tête, il fut rapidement rembarré par une hôtesse de l'air qui lui refusa l'accès au cabinet. Les consignes lumineuses s'éteignirent, ce qui provoqua le détachement de beaucoup de ceinture de la part des autres passagers et également de celle d'Alexe. Elle respirait de nouveau. Sur le petit écran, il était signalé qu'il restait encore deux heures de vol. On pouvait en faire des choses en deux heures, beaucoup de choses même. Ni une, ni deux, la jeune femme saisit la main de son ex et le poussa dans les toilettes. Pour éviter les moindres soupçons, elle le rejoignit quelques minutes plus tôt et ce fut un feu d'artifice dans même pas un mètre carré.

Une fois leur petite affaire terminée, Alexie sortit la première des toilettes et demanda à Phoebe d'attendre un peu avant de sortir à son tour. Elle se recoiffa sur le chemin et regagna son siège, tout en attendant son ex. C'était fait, elle avait couché avec lui, elle avait osé tromper son copain, une fois de plus. La jeune femme se sentait à la fois coupable, mais également soulagée d'avoir enfin profité de la personne qu'elle désirait depuis une bonne heure déjà. Elle aperçut son ex, avançant vers elle, tel un mannequin dans un défilé. Il était incroyablement sexy bien qu'ayant sa braguette ouverte...

- Ça t'a plu ? lui lança-t-elle en se mordillant la lèvre inférieure.
Revenir en haut Aller en bas
Phoebe Monroe
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: Amérique du Sud

Message par : Phoebe Monroe, Sam 15 Juin 2013 - 19:12


Toujours renfrogné dans son coin, Phoebe ne perçut même que l'insigne lumineux indiquant que les ceintures doivent être bouclées s'était éteint. Il réagit cependant quand il entendit la plupart des ceintures des autres voyageurs s'ouvrir accompagnées d'un Clic aiguë. Se retournant, il aperçut que la plupart des voyageurs étaient désormais détachés et pouvaient passer le peu de temps qui leurs restaient à bavarder tranquillement sans ressentir l'oppressante sensation de la ceinture de sécurité. Voyant qu'Alexie en faisait de même, il se détacha d'un simple geste théâtral. 

A peine eut-il le temps de lever la tête qu'il sentie que la main d'Alexie saisie la sienne pour le diriger en vitesse en direction des W.C à proximité. En vitesse, il pénétra à l'intérieur du tout petit espace et enleva son tee-shirt et descendit sa braguette. Ils se rendaient peut-être dans le pays le plus chaud et le plus sexy du monde mais il faut avouer que tous les deux pouvaient facilement battre des records. Alexie entra dans les toilettes peu de temps après et touts deux commirent l'irréparable péché de la procréation sans aucun pacte de mariage. Tant pis, Phoebe aura l'occasion de se repentir en arrivant dans ce pays très croyant.

Complètement exténué, assis sur l'évier, le professeur avait à peine la force d'ouvrir les yeux pour reluquer le derrière d'Alexie qui se dirigeait vers sa place. Quelques instants plus tard, ce fut à son tour de quitter cet espace si petit pour retourner s'asseoir. Dans les couloirs de l'avion, sa démarche était hasardeuse, il vacillait et un air hagard s'affichait sur sa face. Il n'avait même pas pris le temps de vérifier si sa braguette avait bien été refermée. Ses cheveux étaient négligemment décoiffés, toutes sortes de suspicions pouvaient être émises à son sujet. S'asseyant enfin, il contempla le beau visage de son ex qui se mordillait la lèvre pour enfin proclamer cette sempiternelle question :

– Ça t'a plu ?

Peu de réponses s'offraient à Phoebe et sa grande connaissance en matière de femme lui permettait de savoir qu'il était préférable de mentir, bien que pour une fois cela n'allait pas s'avérer être un mensonge.

C'était magique... fit-il en  lui lançant un regard langoureux.

Regardant son reflet sur le hublot, il vit qu'il n'était pas dans un état commode, il se recoiffa pour être un peu plus présentable et ferma enfin sa braguette qui depuis le temps avait permis à son caleçon de prendre l'air. Intérieurement, Phoebe était amplement satisfait, il avait obtenu tout ce qu'il désirait, il voulait un baiser d'Alexie, il l'a eut ; il voulait la revoir entièrement d'un peu plus près, il la vu sous toutes ses formes. Désormais, il n'en avait plus besoin surtout que leur passage aux toilettes avait mis quelques temps, il ne restait plus qu'une heure et demie de vol. Toujours de son regard mielleux, il s'approcha de l'oreille d'Alexie pour lui susurrer ces mots :

J'espère que tu as bien compris qu'on ne se reverra pas. Je n'ai pas changé d'état d'esprit, pour moi tu n'es qu'une salope. Tu vois, après toutes ces années je me suis vengé, personne ne peut avoir envie de me quitter.

Retournant s'asseoir convenablement, il avait un sourire malsain qui ne pouvait nourrir que de noirs desseins.
Revenir en haut Aller en bas
Alexie Scott
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Amérique du Sud

Message par : Alexie Scott, Dim 16 Juin 2013 - 2:23


[Hrpg : Pardon d'avance pour la vulgarité, mais Phoebe l'a cherché]

Les cochonneries dans les toilettes maintenant terminées, Alexie quitta l'endroit insolite pour retourner à sa place. Assise, elle cogitait. Elle se demandait ce qu'en avait pensé Phoebe, avait-il aimé, comme à l'époque où ils étaient en couple ?  Leur folie fut de courte durée, il restait encore une bonne heure de vol. La jeune femme pensait certainement dormir pendant cette soixantaine de minutes ou peut-être discuter avec Phoebe si l'envie lui prenait de rattraper le temps perdu avec son ex. Après tout, cela faisait quelques années, qu'ils ne s'étaient pas revus, et beaucoup de choses avaient dû changer pour l'ancien Gryffondor. On ne sait jamais, peut-être que cela intéresserait Alexie, d'en savoir un peu plus sur l'homme avec lequel elle avait partagé un an de sa vie. La jeune femme fut tirée de ses pensées par le retour tant attendu de son ex, revenant des toilettes, la braguette encore ouverte.

- C'était magique !

Normal mon gars ! C'est pas avec n'importe qui, qu'il avait couché, c'était quand même Alexie Scott. De son côté, la sang pur n'avait eu qu'un seul orgasme et de ce fait, elle restait un peu sur sa fin, légèrement déçue par son ex. Avant, il était beaucoup plus endurant que ça et lui provoquait plus de jouissance. Ce jour-là, claquemuré dans les toilettes, ce ne fut pas le cas. C'est pour cette raison qu'elle ne donna pas son avis après avoir entendu la réponse de Phoebe. Le plus important, c'était qu'elle avait assuré et qu'il avait aimé. Peut-être qu'il pourra se rattraper un autre jour, dans une autre situation, dans un autre lieu. Pourquoi pas un ascenseur ? Alexie ne l'avait jamais fait et aimerait bien. Si elle pouvait assouvir ce "fantasme" avec lui, elle serait conquise par Phoebe. Enfin pour le moment, ils étaient toujours dans cet avion en direction du Brésil. Au final, le vol était quand même long. Le temps passait lentement, surtout quand on s'ennuyait et c'était le cas d'Alexie. 

– J'espère que tu as bien compris qu'on ne se reverra pas. Je n'ai pas changé d'état d'esprit, pour moi tu n'es qu'une salope. Tu vois, après toutes ces années je me suis vengé, personne ne peut avoir envie de me quitter.

Alexie n'en croyait pas ses oreilles. Quel fils de p*te celui-là ! Quel gougeât ! Il croyait quoi ? Qu'on parlait comme ça à Alexie Scott ? Mais il est fou ! Il l'avait traité comme une fille facile qu'il pouvait se faire tranquillement dans les toilettes pour ensuite la jeter comme un véritable mouchoir après usage. De la part de Phoebe, cela décevait énormément Alexie. Elle se rendait compte quelle enflure il était. A force de traiter des femmes comme des objets, il s'en attirera les foudres et quand une femme est en colère, il vaut mieux ne pas être présent au moment où elle explose, car c'est sans retour. Comment l'ancienne Serdaigle avait-elle pu rester pratiquement un an avec cette ordure ? Elle n'en revenait pas d'avoir été aussi aveugle pendant si longtemps. Si ça trouve, il ne lui était même pas fidèle et dès qu'elle avait le dos tourné, il s'envoyait en l'air. A ce moment-là, Alexie crut exploser et baffa Phoebe en utilisant la paume de sa main de façon à  ce qu'il s'en souvienne.

- Tu m'as pris pour qui toi ? T'as cru j'avais envie de te revoir ? C'était tellement nul qu'à côté de ça, une partie d’échecs était plus intéressant et amusant. Et puis si je t'ai quitté, c'est parce que je ne t'aimais pas et parce qu'au lit avec toi, je m'emm*rdais ! Si moi je suis une salope, toi t'es le pire des enfoirés. Etre sortie avec toi est la chose que je regrette le plus au monde ! 

Sur ces mots, elle remit son casque et repartit dans son monde musical avant de s'endormir.
Revenir en haut Aller en bas
Phoebe Monroe
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: Amérique du Sud

Message par : Phoebe Monroe, Dim 16 Juin 2013 - 18:57


Par moment, les mots dépassent la pensée. Mais les paroles calmées par Phoebe était emplie de véridicité, une vérité trash, brute, à ne pas prendre avec des pincettes, une vérité qui lui correspond. Il avait bien trop de fierté et d'honneur pour qu'un jour il ait l'idée de revenir sur ses paroles, il n'en a que faire de savoir si ses propos sont inappropriés ou s'ils sont déplacés compte tenue de la situation. Il parle pour être entendu et de nos jours, les gens ont besoin qu'on les secoue pour comprendre, tant bien même si cela les offusque d'une quelconque façon. Si jamais Alexie a du mal à accepter ce paroles, cela démontrait qu'elle a du mal à recevoir la vérité en face et que depuis toutes ces années elle se voile toujours la face.

Bien assis sur son siège, n'adressant même pas un regard à son ex qui l'espace d'un instant était devenue sa partenaire, il escomptait réellement passer le reste du trajet à regarder les dessins animés qui passaient sur le petit écran au dessus du siège de la personne en face de lui. Malheureusement, Alexie en avait décidé autrement – comme à son habitude – et réagit d'une manière qui décevait réellement Phoebe : elle n'acceptait pas ses propos. Avant même qu'il n'eut le temps de la voir venir, l sentit la paume de sa main lui gifler fortement et à grande vitesse sa joue. Sa peau autrefois d'un ravissant blanc nacré vira en quelques secondes au rouge vif. Le jeune homme n'acceptait pas que l'on puisse avoir l'audace de lever la main sur lui et il acceptait encore moins que cette personne soit Alexie. Prenant énormément sur lui pour ne pas la réduire à l'état de brocoli, il contempla son explosion :

Tu m'as pris pour qui toi ? T'as cru j'avais envie de te revoir ? C'était tellement nul qu'à côté de ça, une partie d’échecs était plus intéressant et amusant. Et puis si je t'ai quitté, c'est parce que je ne t'aimais pas et parce qu'au lit avec toi, je m'emm*rdais ! Si moi je suis une salope, toi t'es le pire des enfoirés. Etre sortie avec toi est la chose que je regrette le plus au monde !

Voyant qu'elle s’apprêtait à revêtir son casque pour écouter de la musique tout en plongeant dans l'univers si utopique des rêves, il lui arracha de la tête. Il prit alors immédiatement la bouteille d'eau gazeuse qu'il lui avait précédemment acheté, enleva le bouchon en vitesse et lui jeta le contenue au visage. Voilà ce qui arrive quand on s'en prend à un Monroe. Elle était toute dégoulinante d'une eau semi-gazeuse, sa coiffure était littéralement tombée à l'eau. Il explosa alors de rire – non pas par sa vision mais pour souligner les propos ridicules qu'elle venait de clamer – un rire clair, sans âme ni volonté. Il riait pour qu'elle se sente mal à l'aise, il riait car il était au-dessus d'elle. Reprenant son souffle mais toujours avec sourire il lui répondit avec haine :

Tu penses que ce que tu viens de dire m'atteint ? Mais tu n'as rien compris ma pauvre fille ! J'en ai rien à faire de ce que tu penses de moi. La seule chose qui m'importe c'est de te voire toujours aussi minable après toutes ces années. Il la toisa alors de bas en haut. Franchement, tu n'as pas changé, toujours aussi conventionnelle, toujours bloquée dans ton petit monde personnel à la place de t'ouvrir au monde. Tu crois pouvoir comprendre qui je suis mais tu n'es qu'une aveugle, tu ne vois rien, tu ignores en tout point la personne qui se trouve à tes côtés et ça tu n'y peux rien. C'est ça qui te rends fou de rage, c'est pas ce que je viens de te dire mais c'est parce tu ne m'as jamais connu et tu sais inconsciemment que tout ce que j'ai dit est vrai.

Un nouveau rire un peu moins long résonna, toujours aussi malsain et terrible. La plupart des voyageurs présents dans l'avion épiaient la scène, ne comprenant pas réellement ce qui se passait, émettant quelques exclamations et chuchotements à chaque paroles qui leurs paressaient blessantes. Il n'en avait que faire de ces moutons ridicules qui ne servaient à rien d'autres qu'à être spectateur d'une vie qui leur appartenait même pas.

Tu es si ridicule que je jamais je n'aurais envie de te revoir. Tu comprends ? JAMAIS !

Jamais il n'avait fait partie de ceux qui s'énervaient de cette manière mais avec Alexie tout était toujours différent. Elle avait ce don de le faire sortir de ses gonds que d'autres n'ont pas.
Revenir en haut Aller en bas
Alexie Scott
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Amérique du Sud

Message par : Alexie Scott, Dim 16 Juin 2013 - 22:49


[Hrpg : Pardon d'avance pour la vulgarité, mais Phoebe l'a cherché]

Alexie crut rêver. Elle n'y croyait ses oreilles ! Ce qu'elle venait d'entendre l'avait profondément choquée et blessée. Mais qui était Phoebe pour se permettre de la juger et d'en plus de ça, de l'insulter ? Quel gougeât. Finalement, en le quittant il y a quelques années, Alexie avait pris la meilleure décision de toute sa vie. Elle n'aurait jamais dû retomber entre ses griffes. La jeune femme était tombée dans le piège que son ex lui avait tendu, celui de la séduire, de la flatter, tout ça dans le but de coucher avec elle. Alexie n'avait jamais été aussi déçue de quelqu'un. Ce qu'il faisait était sournois, mesquin, honteux, ignoble. Tout ce qu'il méritait, c'était une gifle. D'ailleurs, la jeune Anglaise n'hésita pas une seule seconde pour lui refaire le portrait. Après l'avoir frappé bien comme il fallait, elle remit son casque sur ses oreilles et tenta de s'endormir, quand Phoebe revint à la charge. Décidément, il n'allait jamais la laisser tranquille celui-là.

- Tu penses que ce que tu viens de dire m'atteint ? Mais tu n'as rien compris ma pauvre fille ! J'en ai rien à faire de ce que tu penses de moi. La seule chose qui m'importe c'est de te voire toujours aussi minable après toutes ces années. Franchement, tu n'as pas changé, toujours aussi conventionnelle, toujours bloquée dans ton petit monde personnel à la place de t'ouvrir au monde. Tu crois pouvoir comprendre qui je suis mais tu n'es qu'une aveugle, tu ne vois rien, tu ignores en tout point la personne qui se trouve à tes côtés et ça tu n'y peux rien. C'est ça qui te rends fou de rage, c'est pas ce que je viens de te dire mais c'est parce tu ne m'as jamais connu et tu sais inconsciemment que tout ce que j'ai dit est vrai. Tu es si ridicule que je jamais je n'aurais envie de te revoir. Tu comprends ? JAMAIS !

Cette fois-ci c'était trop. Il l'avait poussé à bout. Après l'avoir insulté et traiter comme la dernière des traînées, il osa lui lancer la bouteille d'eau qu'il avait lui-même achetée à son visage. Il ne fallait pas abuser non plus. Phoebe avait dépassé les limites du supportable. Alexie entra dans une colère noire, mais étrangement sa colère se transforma en une sorte de vengeance. Elle lui cracha au visage, au sens figuré tout comme au sens propre. C'était insalubre, mais elle s'en moquait pas mal. La jeune femme remarqua que Phoebe voyageait avec un sac. Ni une ni deux, elle le lui piqua et se leva de son siège avant que le garçon ne l'attrape. Alexie possédait désormais une affaire personnelle de Phoebe. En fouillant dedans, le sang pur avait peur de trouver des objets étranges aux fonctions qui faisaient mieux de rester inconnues. Bref, elle lui vola ses affaires et le nargua ensuite. Qu'est-ce que c'était jouissif. Il voulait jouer ? Parfait, ils allaient jouer.

- Tu le veux ? Viens le chercher ! Je te jure je vais le balancer en dehors de cet avion.

- S'il vous plait, mademoiselle, retournez vous asseoir, nous commençons la période d'atterrissage.

- Je ne peux pas m'asseoir à côté de ce fils de p*te, je suis désolée.

- Mademoiselle restait courtoise, s'il vous plait et regagnez votre siège.

- J'ai dit non, me casse pas les couilles toi.

- Bon maintenant ça suffit, venez avec moi, je vous emmène ailleurs.

Comme une enfant, Alexie tira la langue à Phoebe et s'en alla escortée par l'hôtesse, toujours munie du sac de Phoebe. Qu'est-ce que c'était jouissif de voir la tête décomposée de Phoebe qui la fixait. Finalement, Alexie était contente de partir, de ne plus voir son visage autrement, elle aurait été capable de lui recracher dessus encore une fois. La jeune femme lui fit un doigt d'honneur avec un sourire mesquin.

- Ciao trou tu c*l.
Revenir en haut Aller en bas
Phoebe Monroe
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: Amérique du Sud

Message par : Phoebe Monroe, Mer 19 Juin 2013 - 14:24


Alexie paraissait outrée, c'est souvent ce qui arrive quand on reçoit la vérité en face. Il s'y attendait mais la chose qui le surpris c'est qu'elle lui cracha au visage. Un geste qui la déshonoré bien plus que lui. Toutefois, cela ne pouvait être toléré par Phoebe. Il enleva immédiatement le crachat de son visage. C'était réellement répugnant et puérile, tout ce qu'il faut pour mettre le jeune homme hors de lui. Sans même avoir le temps de faire quoi que ce soit, elle lui prit son sac. Mais quelle gamine ?! Il ne fallait surtout pas qu'elle l'ouvre ! La réaction du douanier qui avait fouillé dedans lui avait suffit. Cette traîné avait déclenché la guerre, il va surement y avoir des morts.

Tu le veux ? Viens le chercher ! Je te jure je vais le balancer en dehors de cet avion.

Cela alla de mal en pis, tout les autres voyageurs la regardaient, outrés. Phoebe n'était qu'un spectateur pour le moment car l'hôtesse de l'air vint lui demander de s'asseoir. Evidemment, elle ne l'acceptait et préférait passer pour la pire des idiotes. C'est alors que l'hôtesse lui demanda de l'accompagner, bien qu'elle avait toujours son sac en main.

Ciao trou tu c*l.

Toujours bouche bée, il voyait défiler les événements avec l'étrange impression de ne pouvoir rien y faire. C'était inacceptable. Ni une, ni deux, il se le va et je ta sur Alexie. Ne réussissant en réalité qu'à attraper sa cheville. Il mordait littéralement la poussière, il se faisait traîner tel un boulet. Mais il avait besoin de ce sac, il lui était indispensable, il ne pouvait pas tolérer que le contenu soit déversé au-dessus de l'océan. Il n'avait pas confiance en la technologie de contraception de ce pays, il ne suffisait que d'une faille pour qu'il attrape des maladies.

NON !!! Rends-le moi, salope !!

Soudain, l'avion entra dans sa phase d'atterrissage. Les passer eurent le dos poussé conte leur dossier. Sauf que Phoebe n'avait pas de dossier, la pression lui fit lâcher la cheville d'Alexie et il bascula dont à l'avant de l'avion. Se cognant violemment le front contre le pied métallique d'un siège ce qui lui fit perdre connaissance. Il était à l'avant de l'avion, inerte comme un pantin désarticulé...

***

Monsieur, vous m'entendez ?

Rouvrant lentement les yeux, Phoebe ne sentit plus la sensation oppressante de l'avion. Il était dans une salle blanche, sa tête lui faisait horriblement mal et ses yeux voyaient flous mais les seuls mot qu'ils parvint à articuler sont :

Où elle est c'te p*te ?!

Ce n'était que le début d'une longue histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Alexie Scott
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Amérique du Sud

Message par : Alexie Scott, Jeu 20 Juin 2013 - 1:41


Entraînée de force par une hôtesse de l'air à cause de son comportement plus qu'arrogant, Alexie savourait sa victoire. Bien qu'éconduite avec brutalité, la jeune femme ne pouvait pas cacher sa mine enjouée d'avoir fait sortir Phoebe de ses gonds. C'était tellement hilarant de le voir dans cette posture, où il ne pouvait plus rien faire pour sauver ses affaires qu'Alexie venait de lui voler afin de se venger après les paroles douloureuses et franches qu'il avait eues à son égard. Des mots qui n'ont sans doute pas dépassé sa pensée, mais qui ont beaucoup blessé Alexie. Son estime venait d'en prendre un coup. Mais la jeune femme n'avait pas l'intention de baisser les bras et de le laisser garder l'avantage, ce n'était même pas envisageable pou elle. Il allait voir de quel bois elle se chauffe, il va vite redescendre sur terre le gosse.

Salué d'un doigt d'honneur, Phoebe resta restait bouche bée. Voilà comment bien ponctuer ce voyage tumultueux et cocasse. Heureuse d'avoir gagné cette petite guerre entre ex, Alexie partit sereine, suivant l’hôtesse comme cette dernière l'avait ordonnée. Oui chef. Alors que les deux jeunes femmes partaient, Phoebe se leva de son siège et se jeta littéralement aux pieds d'Alexie, comme s'il allait la supplier de lui rendre ses affaires, comme les miséreux imploraient leur seigneur de les épargner. Qu'il était mignon, agrippé aux chevilles de la sang pur. Il était vraiment pathétique, il n'avait pas mieux, que de la courser en rampant ? La jeune femme tenta de lutter pour continuer à avancer, mais en vain. Elle se débattait pour que Phoebe lâche prise, que la moule se décolle de son rocher. Ce qui n'était pas chose gagnée.

- NON !!! Rends-le moi, salope !!

Alexie ne pouvait que rire davantage, face aux micros menaces de Phoebe. Il était drôle. Il avait beau l'insulter, cela ne l'atteignait plus. La jeune femme en avait rien à cirer de ce qu'il pouvait penser d'elle, puisque cette dernière n'avait plus l'intention de le revoir. Ah non ça jamais. À choisir, Alexie préférait dormir au milieu de serpents que de revoir le visage du brun. Au final, c'était lui son épouvantard, et malheureusement, elle n'arrivait pas à lancer le sort qui pourrait le ridiculiser. À moins qu'elle n'ait pas besoin d'utiliser le moindre sortilège pour cela. En effet, l'appareil qu'est l'avion fit le travail à sa place en le propulsant tel l'homme-canon de l'autre côté du transport. Il arriva ainsi en tête de l'appareil et en profita pour se cogner au visage. Alexie put assister à sa gamelle en première loge alors qu'elle s'était retenue à l'aide d'un siège pour ne pas tomber comme cet abruti et maladroit de Phoebe. Elle rit et partit s'asseoir à sa nouvelle place jusqu'à la fin de l'atterrissage.


* * * * *

Ah le Brésil. Quel magnifique pays. Les plages de sable fin, les cocktails divins, les sublimes surfeurs et bien sûr le magnifique relief de Rio, le Corcovado avec notamment la statue du Christ rédempteur qui trône au sommet de celui-ci. Alexie crut rêver et encore, cela ne faisait qu'une semaine qu'elle était arrivée. Finalement, malgré le vol qui fut très désagréable à cause de l'autre abruti de diva, ce voyage était des plus agréables. Alexie ne regrettait pas une seule seconde ce choix de destination. Très judicieux, la jeune femme avait toujours de bonnes idées, parfois, l'Anglaise se surprenait même elle-même. L'hôtel où elle séjournait était des plus ravissants. C'était le grand luxe, petit-déjeuner, pension complète, la sang pur était aux anges lorsqu'un soir après avoir profité de la plage pendant deux heures, elle eut soudain des nausées qui la poussèrent à rester agenouiller à proximité de la cuvette des toilettes de sa chambre. C'était sûrement les fruits de mer qui n'étaient pas passés. Puis les jours s’enchaînèrent et les nausées reprirent de plus belle.

Alexie ne se sentait pas bien et ne comprenait pas. Lorsque soudain, elle eut le déclic. La jeune femme courut dans la pharmacie la plus proche de son hôtel et acheta un test de grossesse. Alexie était inconsciente, elle avait complètement oublié de se protéger lorsqu'elle avait couché avec Phoebe à bord de l'avion. Mais quelle cruche. Les symptômes concordaient parfaitement. Elle vomissait régulièrement et était en retard, sans parler du fait qu'elle tuerait pour une glace au chocolat avec des fraises et de la chantilly qui déborde. Alexie retourna dans sa chambre, ouvrit la boîte du test et le fit. Tout ce qu'elle voulait c'était qu'il soit négatif, que les symptômes soient dus à autre chose, mais pas à ça. Malheureusement, personne ne peut éviter l’inévitable. Le test se révéla positif, contrairement à la première impression d'Alexie. Elle était belle et bien enceinte. Et le pire, c'était que Phoebe soit le père...

- Eh m*rde ! dit-elle avant de jeter le test à la poubelle.



Fin du rp
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Wood
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Amérique du Sud

Message par : Ethan Wood, Sam 9 Nov 2013 - 18:15


{PV Liam Riu}
// Étant donné que personne n'a posté depuis plus d'un mois, je poste! Si problème MP-moi!}

À l'aéroport

Le vol d'Ethan avait eu du retard et il était arrivé en Amérique du Sud avec deux heures de retard. Ah ! Le plaisir de voyager avec les Moldus ! Ils n'étaient jamais organisés ceux-là ! Ils était quatre heure de l'après-midi et le bus devant le mener à son hôtel partait dans deux minutes. L'anglais attrapa ses valises et se mit à courir en direction de la sortie, dépassant tous les passagers, bousculant quelques personnes trop lentes, piétinant les pieds de quelques dames. Il s'excusa au passage et continua sa course affolée. Il ne devait pas rater ce bus, sinon il dormirait dans l'aéroport. C'était bien la dernière chose que voulait le jeune brun.

Lorsqu'il poussa les portes de l'aéroport, une brise d'air chaud vint fouetter son visage et un frisson parcourut le corps d'Ethan jusqu'à ses chevilles. Il jeta un regard à gauche, à droite puis aperçut les derniers passagers embarquant dans le bus. Il se rua vers le contrôleur qui s'apprêtait à fermer les portes du bus. Celui-ci regarda le jeune voyageur d'un air étonné et sans demander quoi que ce soit, prit les valises du jeune homme pour aller les caser avec les autres. Ethan pénétra dans le bus, paya son ticket et s'installa sur un siège vide. Collant sa tête contre la vitre, il s'endormit aussitôt épuisé par le voyage et la course qu'il venait de faire.

Le crâne d'Ethan tapa contre la vitre, une horrible douleur vint atteindre son cerveau et le réveilla brusquement. Des vitres étaient cassées, tous les passagers criaient, aplatis par terre pour essayer de se protéger. Ethan jeta un regard affolé aux alentours et vit avec horreur qu'à l'extérieur, plusieurs sorciers étaient en train de détruire le bus. Il se baissa et évita de justesse un Stupéfix bien visé. L'anglais sortit sa baguette de son pantalon et se munit de celle-ci, sous le regard affolé des passagers. Bien sûr, ils se demandaient tous comment allait-il se protéger avec un vulgaire bout de bois ! Ethan rampa vers le chauffeur, celui-ci était inconscient une grosse bosse entourée d'un flaque de sang était logée sur le côté gauche de son crâne. Vu l'état de la vitre, il avait dû se fracasser le crâne contre la vitre juste après le choc. Ethan dégagea le corps du chauffeur et essaya de démarrer le véhicule mais il découvrit avec horreur que les pédales avaient été arrachées. Quelqu'un s'était introduit dans le bus, mais pourtant, les portes étaient fermées ! Comment... ? Soudain, son regard se porta vers le levier de vitesse, un cafard l'épiait et agitait ses antennes. Oh non ! Mais déjà, l'animagus avait repris sa forme humaine, il écrasa Ethan de tout son poids sur le fauteuil, pointant sa baguette sur le tempe du jeune homme. Mais le sorcier pivota sur sa droite et roula par terre, accroché au bandit, il frappa le saboteur et lui décocha une droite qui lui fit perdre connaissance.

Les passagers avaient assisté au spectacle avec horreur, comment ce cafard avait-il réussi à se transformer en homme ? C'était impossible ! Ethan leur indiqua de se taire tout en enlevant les habits du malfaiteur. Il les passa par-dessus ses vêtements et observa d'un oeil prudent l'extérieur du bus. Une bande de quatre sorciers tous vêtus de noir, assaillaient le côté gauche du bus, le côté droit étant inaccessible pour eux à cause des plantes. Ethan eut soudain une idée qui pourrait sauver la vie de tous ces pauvres gens. Il leur indiqua de se baisser et de ramper vers la sortie droite du bus, leur murmurant qu'ils devraient ensuite se cacher dans le porte-bagage, ils s'exécutèrent sans broncher. Une fois que tous les passagers étaient collés contre la porte de sortie, Ethan actionna le bouton et la porte s'ouvrit doucement. Tous les passagers se jetèrent à la sortie et poussèrent des cris, se dirigeant vers les malfaiteurs. Ethan laissa échapper un non mais déjà, il ne restait plus personne dans le bus. Pour assurer sa sécurité, il referma les portes et se dirigea vers le côté gauche du véhicule, toutes les dépouilles des passagers gisaient là, éparpillées sur le sol près des sorciers noirs. Ethan frappa du poing le sol de l'appareil, tous ces gens étaient morts par sa faute, s'il n'avait pas voulu faire son héros, la bande serait peut-être partie et les aurait laissé.

Ethan se releva, d'un autre côté, s'ils avaient écouté ses conseils au lieu de se jeter dans la gueule du loup, ils ne seraient pas morts. Il toisa celui qui semblait être le chef du regard puis appuyant sur le bouton au passage, se jeta en dehors du bus. Il entendit des cris derrière lui, et des pas taper le sol. Ils le poursuivaient. Ethan redoubla d'effort et essaya de stabiliser sa respiration, regardant derrière lui, il n'eut pas le temps de voir qu'une pente se trouvait devant lui. Il roula pendant plusieurs secondes qui lui semblaient demeurer des heures puis atterrit au pied d'une grotte. Son genou lui faisait mal et une branche lui avait entaillé l'épaule. Il pénétra à l'intérieur de la grotte tenant sa plaie et en murmurant des injures. Il faisait froid et humide. Ethan se laissa tomber contre la paroie rocheuse et fixa l'extérieur d'un air apeuré. S'ils arrivaient à le retrouver il serait mort. Il entendit des voix qui se rapprochaient puis, il aperçut une silhouette à l'entrée de la grotte. Elle se baissa et plissa les yeux comme pour essayer de détecter la moindre présence humaine ici mais se releva finalement et repartit en direction des voix.

Ethan laissa échapper un soupir. Il avait eu chaud. Posant la tête contre la paroie, il aperçut un cafard en train de l'épier, cette fois, il ne laissa pas place au doute et l'écrasa d'un coup de chaussure. Il n'y avait plus de pitié pour personne désormais. Demain, il devra retourner au bus pour récupérer ses affaires. Maintenant, il devait dormir, peut-être qu'il se rendra compte que tout cela n'était qu'un cauchemar ?

Ethan se réveilla en sursaut, il faisait froid et des gouttes d'eau perlaient sur son front. Ce n'était pas un cauchemar, tout ceci était bien réel. Il s'essuya le front, et aperçut une flaque d'eau, l'anglais oublia ses manières et se jeta par terre, buvant chaque gorgée avec joie. Sa gorge était tellement desséchée qu'il aurait pu boire un océan à lui tout seul. Lorsqu'il fut désaltéré, il se leva et quitta prudemment la caverne, une douce brise faisait frémir les feuilles des arbres et un frisson parcourut Ethan. Il regarda aux alentours, il n'y avait personne. En essayant de remonter la pente, il se tordit la cheville et regagna l'entrée de la grotte en boîtant. Ceuillant au passage quelques branches pour faire un feu. Puis, il enleva sa veste noire et fouilla son sweat, oui, il y était ! Un peu de chance pointait le bout de son nez en cette horrible journée. Il se munit de son briquet et à alluma un feu. Il se fichait si celui-ci le ferait repérer, tout ce qu'il voulait c'était se réchauffer. Il se recroquevilla près du feu et observa la forêt. En d'autres circonstances, Ethan aurait tout donné pour se retrouver là, en ce moment, Ethan aurait tout donné pour se retrouver autre part qu'à cet endroit-là.
Revenir en haut Aller en bas
Liam Riu
avatar
LégendePoufsouffle
Légende
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage


Re: Amérique du Sud

Message par : Liam Riu, Dim 10 Nov 2013 - 21:21


Liam était allongé dans son hamac. La seule partie de sa minable chambre qui soit à peu près propre. Il regardait le ciel azur qui s'offrait à lui. Cette vision l'apaisait. C'était un monde infini qui s'étalait devant ses yeux. Un avion gâchait parfois ce paysage monochrome. Il ne savait plus vraiment où il était, ne savait plus trop ce qu'il devait faire, mais il était sûr de ne pas être à Poudlard. Les nuages auraient sûrement envahi le ciel ces temps-ci. Il n'y ferait pas aussi chaud également.

La sonnette retentit et aussitôt, Liam fut en dehors de son lit mouvant. Il se précipita, courut à une vitesse fulgurante jusqu'à la porte et l'ouvrit d'un coup. Personne. Il scruta l'horizon, s'avança pour voir si quelqu'un était là. Seul un vieil alcoolique ronchonnait après un être invisible, rigolant avec lui. Il devait être drôle l'homme invisible. Mais le Suédois était déçu. Encore une fois, il avait raté son invité. Et comme à son habitude, l'inconnu avait laissé une simple lettre sur le paillasson. Le garçon la ramassa d'un geste las.

Il savait ce qu'il allait trouver à l'intérieur. Des renseignements anonymes sur le groupe de sorciers noirs qui avaient pris place en Amérique du Sud. Un indic que personne ne connaissaient chez l'Ordre mais qui avait décidé de leur faciliter leur traque aux méchants. Et qui avait été désigné pour se rendre sur place? On devine tout de suite. On lui avait expliqué que cela l'aiderait dans son autonomie, qu'il prendrait plus confiance en lui et pourrait se sortir plus facilement de situation complexe. Il pensait surtout qu'il devait faire tout le sale boulot et qu'il était le seul disponible puisqu'il était en vacances! Mais il ne se plaignait pas. Il était là pour récolter des infos, pas besoin de plus.

S'installant pour décacheter l'enveloppe, il en extirpa le lettre pour la lire attentivement. C'était une lettre extrêmement longue. Avec une simple lecture, elle paraissait vraiment futile. C'était la façon dont l'anonyme codait ses informations. Liam la déchiffra rapidement, pour en soutirer l'information suivante: les sorciers noirs avaient attaqué un bus moldu. C'était une occasion trop belle pour être vrai. Bien sûr, il y avait sûrement des morts, des blessés, ce qui n'était pas joyeux du tout. Mais il avait enfin la chance de les attraper. Sans attendre, il transplana jusqu'à l'aéroport d'où partait les bus, emportant seulement sa baguette et son sac de secours, contenant de la nourriture et .

Le blond arriva dans un endroit délabré à l'abri des regards des moldus. A l'aéroport, on lui expliqua le chemin qu'avait pris les passagers, il repartit aussitôt. Le temps pressait. Il ne pouvait prévenir les moldus de cette attaque, ils pourraient y perdre la vie, mais surtout, le secret du monde magique serait mis en péril. Le mieux, et c'était ce que faisait chaque partie, était de régler les affaires les concernant sans intervenir dans celles des autres. Ainsi, Liam avait suivi le voyage. Il se doutait que si le bus était resté dans la ville, il en aurait entendu parler. Il commença alors directement par la forêt. Le trajet ne passait par qu'un bout de la forêt, il espérait que les recherches seraient plus rapides que ce qu'il imaginait.

La fumée s'échappant d'un feu l'aida particulièrement à s'orienter. Il s'attendait à ce que le bus ait été incendié. Il avança la tête levé vers le ciel, suivant cette fumée, lorsqu'il déboucha sur les lieux de l'accident. Jamais il ne s'était attendu à voir une telle scène dans sa vie. Des corps était éparpillés sur le sol, le bus avait les vitres explosées, il n'était plus qu'une épave. Il n'y avait aucun signe de vie, un silence de mort s'était installé. Liam était choqué mais surtout énervé. Sa haine des forces obscures ne cessaient de grandir depuis qu'il avait intégré les Phénix mais cette fois, il avait des envies de leur rendre ce qu'ils infligeaient aux autres. Comment pouvait-on être aussi aveugle face à la mort? Vénérer une facette de la nature aussi terrible? Il ne pouvait que serrer des points, taper du pied et se dire qu'un jour, ils cesseront d'exister. Mais c'était se bercer d'illusions. Au plus profond de lui, Liam savait qu'il était impossible de changer quoique ce soit à cette évidence.

Il s'avança, le regard vide en voyant ces yeux sans la moindre lueur de vie. Cette vision ne lui était plus supportable, il décida de jeter un oeil au bus, voir si personne ne s'y était réfugié. Il n'y trouva que le chauffeur, une tache de sang entourant sa tête qui avait dû venir se frapper contre la vitre. Liam ne s'éternisa pas à l'intérieur, et en sortit. Ce qui l'interpella fut l'absence de feu. Il n'y avait aucune fumée ici. D'où venait-elle alors? Elle était toujours présente dans le ciel, à quelques mètres de l'endroit où se trouvait le Poufsouffle. Encore une chance de trouver ces salauds. Ils allaient payer. Par ses soins.

La nuit commençait à faire son arrivée lorsqu'il arriva à une distance assez réduite de la place du feu. Il s'avança en douceur, évitant de faire le moindre bruit. Il plissa les yeux pour essayer de voir quelque chose. Au fond, il y avait une grotte. Devant, un homme brun. Il était seul. Liam s'était attendu à voir tout un groupe, il ne pouvait avoir fait ça tout seul. "Il ne faut surtout pas sous-estimer l'ennemi" se souvenait le blond. Une phrase de Kyara lors de la soirée Halloween de Honeydukes. L'ennemi peut toujours surprendre. Profitant de l'effet de surprise, le Nordique se jeta sur le col de son opposant, et sans lui laisser le temps de comprendre ce qui lui arrivait, il le souleva pour le plaquer violemment contre la paroi extérieure de la grotte. Il avait sa baguette plaquée contre sa gorge. Il ne se serait pas reconnu s'il avait eu un miroir en face de lui. Une expression de haine tranchait son visage si calme et joyeux en temps normal. Rien n'était normal de toute manière.

- Alors?! Tu t'es bien amusé avec ces moldus là?! ça t'a fait quoi de les voir crever hein?!

L'ex préfet criait, s'époumonait, évacuait toute sa rage. Il était fatigué. Il était anéanti. Il était devant la face la plus sombre de son appartenance à l'Ordre. Il s'y était pourtant tellement préparé, il pensait pouvoir tout supporter. Mais finalement, il était faible. Il s'emportait sur la moindre petite chose. Pourquoi? Pourquoi infligez cela? Il ne comprenait pas, il ne comprendrait jamais. Mais s'il pouvait se défouler sur quelqu'un, autant que ça soit la bonne personne. Il attendait une réaction de la part de l'inconnu qui commençait à lui évoquer quelque chose. Il était sûr de l'avoir déjà vu. Lui avoir déjà parlé même. Mais il était tellement aveuglé par sa rancoeur qu'il ne put donner un nom à ce visage.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Amérique du Sud

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 5 sur 14

 Amérique du Sud

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9 ... 14  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.