AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
-30%
Le deal à ne pas rater :
Remise de 30% sur les chaussures Nike Air VaporMax 2019
133 € 190 €
Voir le deal
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc
Page 39 sur 41
Sous un arbre
Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40, 41  Suivant
Daemon Stebbins
Gryffondor
Gryffondor

Sous un arbre - Page 39 Empty
Re: Sous un arbre
Daemon Stebbins, le  Lun 7 Aoû 2017 - 10:27


L’âme n’a pas de secret que la conduite révèle.
Pv Jace Becker, Aria Morrison et Elhiya Ellis• LA de tous• ♫♫♫♫thème musical Dey


Evidemment Il avait fallu qu'Aria et Jace tourne la tête au mauvais moment vers Elhiya et moi lorsque mon poing se répercuta sur le tronc de ce maudit arbre.

* Merlin, je déteste perdre le contrôle. Fais que tout s'arrête s'il vous plaît. Je ne sais pas comment. Mais faites-le ! *

Je n'ai même pas pousser un grognement quand mes phalanges ont touché le bois. Mes nerfs étaient bien trop à fleur de peau pour ressentir la moindre douleur physique. Seuls les rouages de mon cerveau tournaient à une allure folle. Je ne vois rien de l'échange entre la verte et son cousin. Et soyons honnête, pour le moment, c'était le cadet de mes soucis. J'entendis juste les pas de quelqu'un qui part et au vu de la voix, c'était Jace.

Soudainement je sens la blonde qui m'attrape la main et commence à m'entrainer. Cependant notre course est stoppé par tite puce. Elle pose une question. Je la fixe. Cependant je ne réponds, je ne veux pas lui mentir ni lui dire la vérité. Par contre à la lumière dans ses prunelles, je peux dire qu'elle va bien. Ce qui est une bonne chose. Elle récupère sa baguette tout me soufflant de ne pas m'inquiéter pour elle. J'hoche simplement la tête parce que pour le moment, il vaut mieux que je me murmure dans le silence.

Elhiya reprend sa course en continuant de me tirer derrière elle sans me dire un mot pour le moment...

(Fin du rp pour moi aussi. Merci à tous les 3. Suite du rp ici pour Elhiya et moi)
Artemis Wildsmith
Artemis Wildsmith
Référent·e ModérationPoufsouffle
Référent·e Modération
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Sous un arbre - Page 39 Empty
Re: Sous un arbre
Artemis Wildsmith, le  Mar 8 Aoû 2017 - 9:38

Hop, nous reprenons ici, puisque le RP du dessus est terminé.
Avec
Mered, dont j'ai le LA que je donne en retour


Filature de mulot




C’est fou, qui eût cru qu’un mulot n’était pas domesticable ? Il se faufilait comme ça, en continu sous les chaises, les fauteuils, essayant de retrouver désespérément le trou qui constituait sa petite maison toute mignonne. Mais Arty en avait décidé autrement, c’était-à-dire qu’il le trouvait particulièrement choupinou ce petit rongeur et qu’il voulait être son ami, son protecteur. Il lui construirait une petite cabane en carton qu’il garderait près de son lit, avec des coussins tout mous et douillets. En fait, le Poufsouffle s’imaginait déjà une grande amitié durable entre lui & son rongeur. Visiblement, le mulot non, pas du tout. Déjà dans la salle commune c’était difficile de paraître tout à fait sérieux et sain d’esprit, alors quand le mulot décida de sortir de cette fameuse salle des Blaireaux, Arty hésita. Devait-il le suivre ? Avait-il d’ailleurs le droit de le suivre en cette fin de soirée ? Petit regard derrière son épaule, soit il n’y avait personne pour le surveiller, soit les autres s’en fichaient totalement.
Objet de mission donc : filature de mulot.
Les couloirs étaient particulièrement déserts, ce qui évidemment, fit accroître l’angoisse du jeune irlandais. Tout seul, dans les couloirs avec un rongeur, ça ne pouvait pas bien se passer, vraiment, c’était tout à fait le genre de situations qui tournaient mal à un moment donné, obligé. Mais ça ne l’arrêta pas. Vraiment, il avait cette idée de suivre ce mulot et j’avoue, même moi en tant que narratrice, je ne sais pas très bon pourquoi. Mais bon, c’est rigolo.

Le mulot avait l'air de paniquer légèrement quand même, on sentait qu’il n’était pas très serein. Ses moustaches frétillaient sans arrêt, ses oreilles toujours dressées et ses yeux roulaient dans tous les sens. Il devait prendre Arty pour un serial killer de mulots. L’amitié entre les deux commençaient donc plutôt mal, avec cette géante confusion qu’il faudrait dissiper rapidement sans quoi la souris allait mourir d’une crise cardiaque et ce n’était pas vraiment le but de l’opération.
Sans vraiment réfléchir, le Jaune & Noir était sorti du bâtiment. A marcher comme ça, que dis-je, à trottiner le dos voûté pour suivre à la trace son futur copain rongeur, il s'était retrouvé de façon hasardeuse dans le parc. Le décor dans lequel il évolué ne l’intéressait guère, si ce n’était de faire attention que le mulot ne pénètre pas dans un trou. Boucher les trous, suivre l’animal. A se demander jusqu’où il irait exactement comme ça, pour combien de temps encore il en avait. Il hésita même, c’est vrai, à se jeter sur le petit rongeur pour arrêter sa course. Néanmoins, ce geste titanesque risquait de transformer le futur ami en petite bouillie de poils & de moustaches alors on va éviter. Par précaution quoi.

Un autre problème se posait dorénavant. Arty évoluait sur un terrain certes connu, le parc, mais tout de même pas très pratique pour la filature de rongeur. En effet, l’herbe, la mousse et autres plantes, fleurs, végétaux l’empêchaient de suivre correctement sa cible, parfois, il la perdait des yeux, se retournait dans tous les sens et la retrouvait avec un véritable cri de joie. Et là, c’était un de ces moments. Le gamin s’arrêta, les mains sur les hanches.
Il avait de nouveau perdu le mulot.
Il regarda de tous les côtés, sous ses chaussures aussi sait-on jamais. Disparu. Il soupira, tout de même triste d’avoir fait tout ce chemin pour rien. Et c’est alors qu’il réapparut ! De nouveau, exclamation joyeuse, il se remit dans la course. Pour une filature, ce n’était pas très discret mais ce n’est pas grave puisqu’à cette heure-ci le parc était complètement abandonné. Cette fois, il fallait qu’il l’attrape, qu’il essaie même de lui tendre un piège qui ne lui ferait pas mal. C’était à ça qu’Arty réfléchissait, tenter de se mettre en travers de son chemin, le mener vers le lac pour qu’il soit contraint de faire demi-tour, le faire attraper par une chouette ? Voilà, il aurait dû passer prendre une chouette, ces oiseaux étaient carrément experts en filature de rongeurs, allez savoir pourquoi. Et c’est alors qu’il remarqua qu’il ne suivait plus l’animal. Arty grogna, trop perdu dans ses pensées il n’avait pas fait attention, son ami s’était volatilisé une nouvelle fois, ça commençait à devenir agaçant.
Il continua donc d’avancer, par chance il l’entendrait peut-être gigoter non loin de lui. Et puis, mystère, Arty remarqua une silhouette, floue, une ombre se dessiner dans l’herbe à quelques mètres. Ses yeux s’ouvrirent de façon magistrale tandis qu’un air interrogateur se formait sur le reste de son visage. Non. Ce n’était pas possible. Il n’y avait que lui dans ce parc, et son rongeur. Et maintenant il y avait une autre personne allongée dans l’herbe ? Coïncidence ? Je ne crois pas. Enfin, lui ne le croit pas. Ça y’est, il avait découvert un phénomène incroyable. Le mulot s’était transformé en une véritable personne, un animagus quoi. He knew it ! Le rongeur n’avait pas vraiment un comportement rongeur, à courir comme ça dans tous les sens, non, c’était un être humain ! Le Poufsouffle s’avança donc vers cette silhouette se reposant tranquillement. Il distingua alors de longs cheveux, c’était une fille. Étrange, il se demanda s’il y avait des mulots femelles. Des mulottes ? Il s’approcha tellement qu’il était arrivé aux côtés de cette jeune fille, étendue donc, la tête vers les étoiles. Arty se planta alors au-dessus d’elle, lui cachant certainement la vue imprenable sur le ciel.

- Je connais ton secret. J’sais que c’est toi le mulot. Pourquoi tu ne voulais pas que je t’attrape ?
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Artemis Wildsmith
Artemis Wildsmith
Référent·e ModérationPoufsouffle
Référent·e Modération
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Sous un arbre - Page 39 Empty
Re: Sous un arbre
Artemis Wildsmith, le  Mar 15 Aoû 2017 - 21:13

Réaction carrément disproportionnée. Il n’aurait pas imaginé qu’un mulot – ou une mulotte – soit si révolté.e. C’est vrai, et cela partait de simples préjugés mais il pensait que les rongeurs étaient des êtres doux et légèrement anxieux. Un peu comme lui en fait. C’est pourquoi il trouvait que l’animagus de cette fille ne lui convenait pas du tout, là comme ça, il l’aurait plus imaginé en mouette, en oie, ou en autruche. Mais pas un mulot, lui par contre, ferait un excellent mulot. Les mulots seraient absolument ravis de l’avoir dans leurs rangs, mais elle, pas si sûr. Il eut pitié alors pour le gang des mulots. On the other hand, c’était peut-être un mulot soldat, le genre de rongeur qu’on envoie en éclaireur, anticiper les bataille, la vedette des rangs. C’est vrai, il devait bien avoir des mulots forts, allez savoir. Toutes ces simples et complètements logiques réflexions se chahutaient dans sa petite tête brune. Il l’écoutait à peine, il croyait qu’elle lui avait crié dessus. Arty n’aimait pas trop qu’on lui crie dessus, ça le mettait mal à l’aise. Et si en plus on lui criait dessus en disant qu’il était fou, ben bof quoi. Mais entre deux pensées sur la composition de la population des mulots, il avait cru voir un regard sur son insigne. Il secoua la tête et décida de s’asseoir en face d’elle. S’installer confortablement, les mains entourant ses genoux repliés.

- Ne t’inquiète pas pour ça, c’est un élément de déguisement.

Cela l’avait échappé alors qu’il pointait du menton sa propre insigne de préfet. Il n’avait jamais compris pourquoi il avait été choisi, et s’en fichait un peu, ça lui donnait un air bizarre en fait. Sa tenue dépareillée, sa cravate pas serrée, sa chemise qui dépasse et cette fameuse insigne. Cela faisait un beau contraste, il n’avait rien d’un Préfet, dans l’allure et dans la tête. Même s’il comprenait bien ses responsabilités. Anyway, il n’était pas là pour lui retirer des points ou lui coller une retenue. Il était là pour élucider le mystère du mulot. Après tout, si son statut pouvait la faire parler, pourquoi pas, à la limite ça pourrait éventuellement servir. C’est alors qu’il observa, les yeux légèrement plissés, la demoiselle qui se trouvait en face. Il n’avait pas les super-pouvoirs de superman, mais c’était tout comme s'il essayait de voir à travers elle. Il tentait de découvrir ne serait-ce qu’un indice de la présence d’une quelconque caractéristique de rongeur. Elle semblait super énervée, Arty se dit qu’intérieurement, sa colère ou sa mauvaise humeur devait prendre la même aura que la couleur de ses cheveux. C’était étrange d’ailleurs, cette couleur-là. Surtout pour un mulot. En effet, souvent on dit que l’animagus peut revêtir certains éléments physiques du sorcier. Or si c’était le cas, certainement que le mulot aurait dû être roux. Ou presque roux, ou un petit peu roux. Mais il aurait juré que c’était un rongeur au pelage assez foncé, dans les tons marrons. N’importe qui, à cette idée, aurait fait machine arrière et conclu que cette fille n’était pas un animagus mulot. Mais pas Arty, jamais. Il se dit que ses cheveux étaient des faux, une perruque, afin de garder son identité de mulot secrète. Logique.

Il haussa alors les épaules. Ses premières paroles avaient été pour tenter de la rassurer, lui faire comprendre qu’il ne lui voulait aucun mal, juste des précisions. De toute façon, en voyant sa bouille, on pouvait avoir du mal à le voir comme une réelle menace. Mais devant la réaction agacée de la rousse, Arty se dit qu’il aurait mieux fait de mettre les mains en l’air en criant « Don’t shoot ! ». Il ne l’avait pas fait, et maintenant c’était trop tard. Il avait donc employé des mots doux, une voix calme et posée, lui montrer que non, il n’était pas fou, et qu’il était un gentil petit garçon. Rien de plus. Il plongea alors son regard dans celui de la jeune fille, lui signifier qu’il était très sérieux.

- J’vais pas te toucher si tu veux pas, enfin même si tu veux d'ailleurs. J’voulais juste … j’sais pas, jouer avec un mulot ! Avec toi quoi. Je t’ai vu, ta couverture est tombée, mais c’pas grave, t’inquiète ton identité demeura secrète avec moi.


Il lâcha alors ses genoux et fit mine de zipper ses lèvres. Il ferait un excellent gardien du secret. Arty n’était pas du genre à crier sur tous les toits les choses qu’il apprenait, quand bien même elles se révélaient être tout à fait intéressantes. C’est pourquoi il ne comprenait pas vraiment pourquoi la jeune fille ne voulait pas avouer ce qu’elle était réellement. Il faudrait peut-être qu’il passe à un interrogatoire plus poussé. D’un autre côté, il se dit que sa camarade ne serait pas du tout d’accord et que, vu comme ça, elle aurait le dessus. Elle n’avait pas l’air de quelqu’un qui se fait facilement berner et malmener. Et alors se faire malmener par Arty, ça relevait de la science-fiction. Il savait reconnaître son infériorité, parfois. Il n’aurait donc jamais ses réponses par la force. Mais s’il continuait à se montrer mignon et gentil, peut-être qu’il arriverait quelque part. Elle lui raconterait le quotidien d’un mulot, ce qui ne pouvait être que très palpitant.

- Tes cheveux c’est des vrais ? Non j’dis ça parce que c’est fortiche quand même, ta forme de mulot n’est pas rousse. Tu arrives à la fois à te transformer en mulotte et à changer la couleur de tes cheveux. Chapeau !  
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Artemis Wildsmith
Artemis Wildsmith
Référent·e ModérationPoufsouffle
Référent·e Modération
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Sous un arbre - Page 39 Empty
Re: Sous un arbre
Artemis Wildsmith, le  Mar 5 Sep 2017 - 21:10

Aha ! Tu le savais ! C’était une parfaite évidence pour toi, et ça brillait de mille feux dans tes yeux ! Toi seul l’avait découvert, ce terrible secret, cette fille était une véritable animagus et grâce à ton regard d’espion perspicace tu l’avais découverte. Si c’était pas magnifique ça. Le problème c’était toujours cette petite histoire de mulot, parce que si ce n’était pas elle le mulot, c’était qui exactement ? Finalement, les animagus ça ne courait pas les rues et encore moins Poudlard, alors tu sens comme un hic, mais d’un autre côté tu te dis que c’est vraiment ta veine, deux animagus pour le prix d’un, si c’est pas trop génial ça. Tu joins tes mains l’une contre l’autre, les frottes, fais sortir des étincelles ou en tout cas c’est tout comme, pour toi. Tu as hâte. Un panda roux, jamais tu n’aurais deviné, c’était un peu cliché mais pourquoi pas. Si tous les roux devenaient des pandas le monde ne tournerait vraiment plus très rond, mais après tout, t’es qui pour juger l'animal totem des autres ? Ça ne te regarde pas du tout. C’est alors que ta main se retrouve dans ses cheveux. C’est bizarre, tu prenais ça plutôt pour un geste intime, de ceux que tu réserves pour elle, mais certainement pas pour ce panda découvert en pleine nuit. Mais après tout, tu te laisses faire, si c’est son trip de se faire caresser les cheveux par les autres, c’est juste que t’es adorable alors bon, ne pas la contrarier. Parce qu’elle te fait peur un peu, comme ça.

Mais elle te fait confiance avec son secret magique d’animaux. Incroyable. Tu te dis tout de même en passant que cette fille ne devait pas avoir beaucoup d’amis pour se confier ainsi à un parfait inconnu. Mais bon, admettons. Elle se laisse caresser les cheveux, dévoile des secrets, ça te surprend, néanmoins tu la laisses continuer parce qu’on fond de ta tête continuait de trotter doucement le mulot de tout à l’heure, et tu sentais déjà qu’il s’éloignait de toi, et t’aimais pas ça. En tout cas, son secret était bien gardé avec toi. Motus et bouche cousue, parole d’espion bandit. Jamais tu ne la trahirais. C’est alors qu’elle s’approche. Alors évidemment, sur le coup tu te demandes quoi, parce qu’après les caresses des cheveux ça pouvait partir loin. Mais non, elle glisse à ton oreille, doucement, comme une petite fille dévoilant davantage de secrets. Le mulot revenait, son ombre te guettait. Un sourire vint transformer ton visage enfantin, t’es content. Monter dans les arbres c’est un peu un jeu d’enfant pour toi. Le truc que tu faisais tout le temps quand t’étais petit et qui faisait angoisser ta maman. Arty fais pas ça, descends de l’arbre s’il te plait, tu vas finir par salir tes vêtements. Et bien oui, évidemment, c’est un peu le principe quand on est dans un arbre quoi.

D’un coup, tu te mets sur tes deux pieds, un seul mouvement d’un véritable sportif enjoué. Parce qu’en fait, tu t’imagines déjà dans un arbre avec un panda en train de chercher un mulot. Et dans ta tête, ça sonne déjà histoire extraordinaire épique. La grande rousse était donc là, près de toi, pas loin du chêne. Sauf qu’en fait, elle n’allait pas se transformer en panda, damn. Elle te proposait de te faire la courte échelle, mais c’était sans compter ton côté aventurier. Comme si tu n’étais pas assez grand pour le faire tout seul, si elle savait. Tu lui fais un clin d’œil, galopin. Et t’es là, devant cet arbre, cherchant des yeux une bonne prise pour débuter ton ascension, c’est pas facile, parce qu’il n’y a pas trop d’accroche. Tu frottes tes mains contre pantalon, t’es prêt. Tu te lances, tu essaies, tu choppes un trou, un autre, tu t’élèves un peu. Ça fait lourd sur les bras mais tu peux le faire. Puis t’es perdu, tu ne sais plus où aller, il te manque une prise. Alors tu lâches tout. Retour à la case départ. Tu soupires parce que c’est la honte, toi qui est un peu un aventurier, tu aurais dû savoir monter dans cet arbre.

Mais t’y penses, là comme ça, ça vient briller dans tes oreilles puis à l’intérieur de ton crâne. Tu regardes ta camarade rousse, les pandas, ça monte dans les arbres non ? Tu hausses les sourcils, la dévisage et te demande. Ouais, il te semble bien avoir déjà vu ça quelque part, un panda dans un arbre. Elle t’avait proposé de te faire la courte échelle, mais c’était pas la bonne solution.

- Bah alors, tu vas me laisser galérer tout seul là ? Tu marques une pause, c’était pas méchant, au contraire, tu taquines, tu plaisantes, t’es comme ça toi. Non en vrai j’pense que ce serait plus pratique tu ailles voir, toi, dans l’arbre avec ta forme de panda. Tu prends en chasse le mulot et tu le fais fuir. Je vais me poster ici et j’attends. Une sorte de piège tu vois. Alors ne le fais pas fuir de l’autre côté hein sinon je le verrai pas. Ok ? Et évite de le manger, quand même, parce que c’est mon copain.

Tu mets alors tes mains sur tes hanches, tourné vers elle, tu attends. C’est toujours un merveilleux spectacle qu’une métamorphose. Alors tu as hâte, tu trépignes, tu attends le top départ, impatient.
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Artemis Wildsmith
Artemis Wildsmith
Référent·e ModérationPoufsouffle
Référent·e Modération
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Sous un arbre - Page 39 Empty
Re: Sous un arbre
Artemis Wildsmith, le  Lun 25 Sep 2017 - 22:07

Là Arty fut légèrement sceptique. Lui qui pensait que les Animagus se transformaient un peu comme ils lui souhaitaient, voici que l’autre disait le contraire. Alors il hausse un sourcil, il ne sait pas, il doute un peu. Puis il finit par comprendre, cette demoiselle est pudique, elle n’a pas envie de se transformer en panda roux devant lui, comme ça, ça la rendrait vulnérable, il pouvait comprendre. Alors il hoche la tête, poliment, prétendre qu’il marchait. Puis après tout, si elle voulait monter aux arbres, grand bien lui fasse, peut-être était-elle plus aventurière que lui ? Quoi que, c’était étrange, parce que les pandas roux n’étaient pas censés être les animaux les plus nerveux qui soit, or l’homme et l’animal doivent se correspondre. Encore une fois, une pique de doute prend forme près de son estomac, mais il l’ignore tandis qu’il aide l’Aiglonne à partir à la chasse au mulot. C’est alors qu’elle lui fait une remarque, il manque de la faire tomber et il grogne : « Qu’est-ce que j’en ai à faire de ce qu’il y a sous ta jupe ?! » Parce qu’Arty était quelqu’un de tout à fait fidèle, et puis après tout, il n’était pas zoophile. Les animaux, il les aimait bien mais fallait pas trop pousser non plus.

Car oui, dans sa tête, cette fille n’était pas une fille, c’était un être à poil, roux. Ça s’arrêtait là, tout simplement. C’est alors qu’il s’impatiente un peu, un panda roux c’était pas censé avoir une vision ultra nocturne aussi ? Quoi que non, comme dit plus haut, ce n’était pas un excellent chasseur le panda. D’ailleurs, ça mangeait des mulots ? Il réfléchit à l’alimentation des pandas roux tandis que sa coéquipière, non, n’allons pas si loin, l’autre fille là, se chargeait de localiser leur cible. Alors évidemment, il se déconcentre, parce qu’il est pratiquement certains que les pandas mangent plutôt des feuillages, ce genre de choses. C’était peut-être pour ça qu’elle était si longue, la Serdaigle, elle se tapait une petite fringale de minuit. Voilà, ne jamais faire confiance aux Aigles de toute façon, sauf elle, sauf Mary, parce qu’elle était juste parfaite. Quant à l’autre là. Il soupire, regarde les étoiles, il entend vaguement l’autre gesticuler dans les branches de l’arbre, mais ça ne l’inquiète pas, pas plus que de sentir l’ombre du château derrière lui. Après tout, il était dehors en pleine nuit, et il n’avait pas le droit. Il allait remettre ses mèches folles en place quand un énorme projectile manqua de le tuer sur le coup.

Il hurla.
Tout simplement. Il ne s’était pas attendu à ça, alors il lève ses bras au ciel, ses yeux, sa bouche s’ouvrent le plus possible pour laisser échapper un cri d’effroi.
Il prend quelques instants pour se remettre, enfin, c’est ce qu’il aurait voulu mais il n’eut pas le temps. Et bien non, pas possible avec l’autre Aiglonne qui lui hurlait à plein poumon dans les oreilles. Non mais elle était complètement cinglée celle-ci. Qu’est-ce qu’il avait fait pour mériter ça lors de sa nuit de filature, sérieusement ? Alors qu’il est là, dans cette seconde importante, à essayer de se remettre de ses fameuses émotions. Il lui rend donc la pareille.

- Me crie pas dessus-là ! J’agis mal sous la pression !
Lui aussi a haussé le ton, il s’est approché du visage de la rousse pour lui faire comprendre que non, il ne fallait pas lui crier dessus. Que ça le fait paniquer, qu’il ne sait plus où il était et qu’il avait cru mourir écrasé par un panda roux.

Il se rappelle du mulot. Zut. Il sursaute, elle lui avait pointé l’endroit du doigt. Il se retourne, et se retourne de nouveau, de grands gestes. Là ! Sauf qu’il a le tournis un peu maintenant, et au passage il bouscule violemment sa camarade, ils tombent à la renverse, à deux, ensemble, fichu mulot, ils ne l’attraperaient jamais. Contre le sol maintenant, Arty gigote dans les sens, il ondule, il ne voit plus rien dans le noir. Leur chute avait dû faire fuir le rongeur, à tous les coups. Il essaie de distinguer quelque chose parmi les brins d’herbes qui veulent lui manger le visage. Un mouvement, par-là, il pense mettre un léger coup de coude à sa camarade mais il croyait avoir aperçu le mulot. Il rampe, se jette, saute sur la bestiole avec un cri de guerre.

- Je l’ai eeeu !

Il s’assoit gaiement, en tailleur, le rongeur dans le creux de ses mains. Il aurait pu l’écraser dans cette folle aventure, mais son ami allait bien, parfaitement bien. Il tremblait de partout et semblait être sur le point de faire une crise cardiaque, mais à part ça, génial. Il l’élève alors au-dessus de sa tête, à la manière de ce fameux dessin animé, le présenter au peuple du parc de Poudlard la nuit. Il était heureux le gamin. Il se retourne alors vers sa camarade, mais n’est pas bien sûr de la distinguer correctement, la nuit, il a de l’herbe, de la terre dans les yeux, sur le front, il n’a pas bel air. D’une voix plus calme quoi qu’angoissée il appelle alors le panda roux.

- Ça va ? T’es où ?
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Artemis Wildsmith
Artemis Wildsmith
Référent·e ModérationPoufsouffle
Référent·e Modération
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Sous un arbre - Page 39 Empty
Re: Sous un arbre
Artemis Wildsmith, le  Ven 13 Oct 2017 - 17:48

Just breathe. Non, en réalité cette chanson ne fonctionne pas du tout pour ce qui est sur le point de se passer. Mais ça correspond tout à fait à l’état d’esprit durant une seconde du petit Arty. Il reprend son souffle alors que la Serdaigle lui dit qu’elle va bien. Il hoche imperceptiblement la tête, c’était une bonne chose de faite, mais il n’allait pas s’excuser, pour la simple et bonne raison qu’il n’y pense absolument pas. Ça ne lui vient pas du tout à l’esprit, et si l’autre voulait se comporter telle une chochotte, ce n’était pas le problème du Blaireautin, mais alors pas du tout. Alors il ne dit rien, il se contente de serrer le mulot entre ses mains d’enfants. Il entend alors sa camarade le féliciter pour la capture du rongeur. L’expression travail d’équipe fait même son apparition. Arty hausse un sourcil, le gauche. Elle lui est presque tombée dessus, il lui est tombé dessus, et elle parle d’un travail d’équipe ? Il dodeline de la tête, quelle drôle façon de penser, vraiment.

Puis c’est vrai qu’il y avait cette question d’animagus, le Poufsouffle n’y pensait plus, et ça lui revient subitement. Tout comme ce sentiment, là, en dessous du cœur. Il n’a plus envie, no way qu’il allait redonner forme humaine à son nouveau copain, tant pis pour lui, il allait rester mulot toute sa vie, parce que c’est bien plus cool et amusant, et au moins, il pourrait profiter d’être avec Arty tout le temps, ils s’amuseraient ensemble, mangeraient des glaces, partageraient le même oreiller. Non vraiment, il préférait un mulot à un être humain. Alors il resserre davantage sa prise, pour être absolument sûr et certain que l’animal ne s’échappe pas, jamais. Il en vient pourtant à concocter quelques remords, tout de même, ce n’était pas cool pour l’âme humaine qui se trouvait là, à l’intérieur.
Puis il se fige. Air d’hurluberlu sur le visage. De quoi est-ce qu’elle parlait exactement ? Elle voulait qu’il chante ? Non mais ? Vraiment. Il plisse les yeux, la regarde avec insistance. Des tas d’idées lui passent par la tête, c’est vrai qu’il hésite, après tout, la magie n’avait aucune limite, alors chanter pour transformer un animagus, admettons.

Pourtant c’est trop gros, parce qu’il ne s’en souvient absolument pas. Alors certes, Arty était du genre à être bancal dans sa tête, mais il avait des limites, un peu, juste un chouille. Il doute. Mais peut-être pas tant d’elle, qui se trouve là non loin, mais de ses paroles. Il ne comprend pas. Soudainement, il se relève et va s’asseoir tout près d’elle, tout proche, peut-être trop. Il l’observe, en plein dans les yeux, ausculter ses rétines, pour voir.
Il s’exclame.

- Mais t’es pas bien toi dans ta tête. Parce que oui, lui était un exemple parfait de logique et de raison. Tu t’es fait mal en tombant ? Non j’sais pas, parce que là, c’est complètement ridicule. Il s’éloigne pour la regarder de loin, ainsi, il décèlerait peut-être un petit quelque chose, allez savoir. Un instant il doute, peut-être que. Est-ce que ?
Ça lui traverse l’esprit. Petite décharge qui se diffuse parmis les neurones jaunes, dans la boîte, là juste en haut.
Est-ce que ce serait ne serait-ce que possible.
Quoi que.
Non.
Enfin, sait-on jamais, après tout.
La magie.
Il avait vu des sortilèges pires que ça, et plus surprenants, alors, pourquoi pas. Il se dit que dans la chute il s’est passé quelque chose de tout à fait extraordinaire. Il en est persuadé maintenant, aucune place pour l'indécision. Devant l’hypothèse débile de l’Aiglonne, il ne pouvait plus tergiverser.

Un transfert s’était effectué. A tous les coups, alors qu’ils étaient tombés, l’âme du mulot avait été plongée dans le corps de Mered tandis que l’âme de la Serdaigle se retrouvait coincée dans le mulot.
Mazette.
Comment allait-il faire.
Alors il desserre son emprise sur le rongeur, le met devant ses yeux, et doucement, le secoue.

- T’es là dedans ? Youhooou ? Ça va ? Tu peux encore parler ? Dis ça va pas être hyper facile mais j’vais de sortir de là va !


Bon alors, effectivement, avec lui il n’avait qu’un mulot enfermé dans le corps d’une Serdaigle. Mais après tout, peut-être que l’intelligence de la Bleue & Bronze était toujours quelque part là-dedans. Dans l’inconscient, sous l’os crânien, ça lui semblait tout à fait possible. Il ne voyait absolument pas qu’il était probablement en train de délirer complètement, la nuit, la chute lui aussi, l’excitation du périple, le lumos dans la gueule, allez savoir ce qui clochait chez lui, mais il n’en démordrait pas. Il fallait qu’il sauve la jeune fille du corps du mulot. Alors il fait de grands gestes et essaie d’expliquer la situation au mulot dans le corps de l’Aiglonne. Ça n’allait pas être facile cette histoire, il grimace un peu, décidément, il n’avait jamais parlé mulot auparavant. Alors il se lance, et découpe bien ses mots, parle fort, articule, être sûr d’être compris par l’animal désormais humain.  

- Moi c’est Arty. Toi être mulot. Toi retourner là-dedans. Il montre le mulot, le met devant le nez de la Serdaigle-mulotte. Toi pas t’inquiéter. Moi gérer.

Il s’empare d’Odette, et la pointe sur le visage de la jeune fille. Il ne savait pas trop encore quel sort il allait lancer, peut-être qu’il fallait aller à l’infirmerie, ce serait plus prudent. Mais encore une fois, il n’y pense pas.
A peine bancal ce gamin.
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Artemis Wildsmith
Artemis Wildsmith
Référent·e ModérationPoufsouffle
Référent·e Modération
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Sous un arbre - Page 39 Empty
Re: Sous un arbre
Artemis Wildsmith, le  Sam 21 Oct 2017 - 23:12

Mered rigole à sa proposition. Parce qu’en plus de ça il venait de tomber sur un mulot démoniaque qui se fichait de lui, franchement, on aura tout vu. Alors il ne sait pas trop pourquoi, mais ça l’agace, il lui lance un #Aguamenti dans la figure. Effectivement, ce n’était pas forcément le meilleur moyen d’aider la Serdaigle toujours coincée dans le corps d’un rongeur, mais qui ne tente rien n’a rien. C’est-à-dire que l’idée selon laquelle les souris n’étaient pas vraiment les meilleures amies de l’eau lui avait traversé l’esprit, et donc, dans le doute, il s’était dit que peut-être, ça fonctionnerait. Mais pas du tout. Ça fait pire que mieux en réalité, ça réveille la colère du mulot qui avait pris possession du corps de l’Aiglonne. Il allait peut-être même le manger, le dévorer tellement il n’aimait pas l’eau. Et le pire c’est qu’il voulait la baguette de la jeune fille.

Mais ça va pas la tête. Comme si Arty allait laisser une souris en possession d’une baguette magique, jamais, impossible. Il ne laisserait pas passer ça. Le Blaireautin tenait donc toujours sa baguette en direction du mulot imposteur. Il fallait vite qu’il trouve une solution, sinon le cerveau de Mered allait rétrécir à jamais dans ce crâne de rongeur. Même si c’est vrai, il se dit que finalement, ça ne changerait peut-être pas des masses de son cerveau d’humaine, mais bon, il garderait ses remarques pour lui, parce que vous n’êtes pas censés savoir ce qu’il se passe dans sa tête.
Puis la souris se met à lui parler comme s’il était un parfait idiot. Il lève les yeux au ciel. Parce que la bête avait réussi à formuler des phrases tout à fait correctes il y a deux minutes, alors pourquoi, soudainement, elle se mettait à parler ainsi ? Puis franchement, le rongeur n’allait pas avouer être un rongeur, sinon il était perdu, il se devait de continuer la supercherie et se faire passer pour la Bleue & Bronze, c’était obligé. C’est comme si un espion entrait dans une salle où se déroule une soirée cocktail en criant sur tous les petits fours qu’il était un espion. Et bien non, ce n’est pas comme ça que ça marche, il fallait qu’il dise qu’il était quelque chose, qu’il mente, qu’il prétende. Arty pensait donc que c’était exactement ce qui était en train de se passer maintenant.

Il demeura dans cette position, prêt tacler magiquement la souris. C’est qu’elle cherchait à s’enfuir dorénavant, il devait la surveiller attentivement, parce qu’il n’avait toujours pas trouvé de solution à son problème, et ça commençait à urger. Il sentait Mered s’agiter dans ses petits doigts, elle n’allait plus tenir très longtemps. Heureusement que l’arbre était là pour arrêter la fuite du rongeur, on pouvait toujours compter sur le karma de toute façon, ultime révélateur des véritables intentions.
C’est alors que la souris lui pose une colle. Elle lui demandait une question, n’importe laquelle, qui prouverait son identité réelle. Arty hausse les sourcils, c’est qu’il était malin le mulot en vérité. Que pouvait-il bien répondre à ça ? Il n’avait aucune idée de la question qu’il allait poser. C’était beaucoup trop difficile, surtout qu’il ne la connaissait pas Mered, alors franchement, le rongeur pourrait bien répondre ce qu’il voudrait.

Excepté que si. Il connaissait quelque chose d’elle, un secret qu’elle lui avait révélé auparavant. Pourquoi n’y avait-il pas pensé plus tôt ? Il sourit alors de sa fabuleuse trouvaille et lance au mulot. « Vas-y. Transforme toi en panda roux, puisque Mered est animagus. » Pas bête le gamin vraiment, il montrait qu’il savait réfléchir. C’était donc l’instant décisif, maintenant il saurait. Un mulot ne pouvait pas se transformer en panda roux, c’était impossible, il concédait qu’il vivait dans un monde magique mais quand même, il y avait des limites à ne pas franchir. Les humains qui se métamorphosent en panda, ok, les mulots, non c’est trop. Il fait donc un geste de la tête, montrant son impatience. Il baisse même sa baguette pour poser des poings sur ses hanches, trépignant d’impatience mais serrant toujours Mered dans sa main. Le rongeur était coincé, pas de fuite possible, il était bloqué entre l’arbre et Arty. Alors il n’y avait plus qu’à attendre.
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Lara Wind
Lara Wind
Gryffondor
Gryffondor
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage


Sous un arbre - Page 39 Empty
Re: Sous un arbre
Lara Wind, le  Jeu 9 Nov 2017 - 21:48


Doux vent d'automne


PV Megan K. Hayajân

En ce samedi après-midi, Holly observait le parc de Poudlard se transformer pour adopter les douces couleurs de l'automne. Du jaune, du orange voir même du rouge remplaçaient le vert des feuilles qui finiraient par tomber au fur et à mesure, ce qui engendrait un spectacle que l'asiatique appréciait fortement. Quand bien même l'automne était le prédécesseur de la période froide qu'est l'hiver, cette saison était signe de renouveau pour la rouge et or : le monde changeait pour redevenir meilleur après la neige et le vent glacé de l'hiver. Du moins, c'était comme ça qu'Holly le percevait et quand bien même cela pouvait être jugé de trop poétique voir de ridicule, la jeune fille se complaisait dans son idée.  

Ainsi, bien que le temps rafraîchissait, il était largement supportable de sortir vêtue d'un bon manteau et d'une écharpe pour pouvoir profiter du parc de l'école. C'était donc ce qu'avait choisi de faire Holly aujourd'hui, les mains dans les poches. Contrairement à ses camarades qui étaient sortis à Pré-au-Lard, la Gryffondor n'avait pas ressenti le besoin de quitter l'enceinte du château et avait décidé, par extension, d'aller dessiner sous un arbre et de profiter du calme qui régnait dans le Parc. C'était une des autres raisons pour lesquelles la coréenne chérissait l'automne : les élèves de Poudlard se réfugiait dans les boutiques ou les bars qui se trouvaient dans le petit village sorcier pour pouvoir se réchauffer et abandonnaient totalement le parc. Autant dire que c'était la période idéale pour tenter une petite promenade dans la tranquillité la plus parfaite et, pour le cas d'Holly, de rêvasser sans être constamment interrompue par les cris et jeux des autres élèves.

Continuant sa promenade avec Blop, son dragon miniature qui virevoltait autour d'elle, la Lionne tentait de trouver un endroit pour se poser et commencer à dessiner. Le dessin permettait à Holly de laisser libre court à son imagination et avait un effet relaxant sur elle après une longue semaine de cours. Les professeurs avaient prévenus que la 5ème année allait être compliquée au vu de la préparation aux BUSES mais Holly, bien que bonne élève, avait été grandement surprise de la difficulté contrairement à la 4ème année. Enfin, ce n'était sans doute rien contrairement aux ASPICS qui arriveraient dans les années à venir, il fallait donc s'habituer dès maintenant à un taux d'exigence élevé de la part du corps professoral.

Les pensées de l'asiatique l'amenèrent jusqu'à un endroit plutôt reculé du Parc et elle le jugea parfait pour dessiner jusqu'au repas. Le Lac était à proximité et la vue était dégagée, bien qu'entourée de nombreux arbres. S'adossant contre un arbre, avec Blop qui jouait à ses côtés avec les feuilles, Holly se laissa transporter dans son imagination dès qu'elle toucha ses crayons et n'entendit pas une personne s'approcher d'elle.

©Holly
Megan K. Hayajân
Megan K. Hayajân
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : - Métamorphomage
- Permis de Transplanage


Sous un arbre - Page 39 Empty
Re: Sous un arbre
Megan K. Hayajân, le  Jeu 9 Nov 2017 - 23:17

____________________


Megan court après son écharpe. Alors qu'elle se décidait à l'enfiler, descendant les quelques marches qui menaient à l'extérieur, l'Irlandaise avait malencontreusement échappé son bien. Depuis, le vêtement virevoltait de ci de là, entraînant dans sa course sa propriétaire, de plus en plus essoufflée. Oui, Megan avait bien souvent tendance à oublier qu'elle était une sorcière et qu'un simple #Accio aurait pu lui ramener son écharpe. Encore aurait-il fallu qu'elle réussisse à le lancer. Finalement, comme un attrapeur se saisit du vif d'or, la brunette fit un plongeon en avant et récupéra le cache-cou aux couleurs de sa maison. Elle l'enroula soigneusement, resserra sa cape et s'enfonça dans le blizzard de cette belle journée d'automne.

Megan s'arrêta soudain. Pourquoi elle sortait, déjà ? C'était fou, ça ! Elle s'était levée, avait prit un petit déjeuner et refusé d'accompagner ses copines de Serpentard à Pré-au-Lard pour la journée. Mais pourquoi ? Qu'avait-elle prévu pour aujourd'hui ? Alors elle se remit à marcher tâchant de se remémorer ce que le vent et son écharpe lui avait volé... Et puis elle la vit. Sa super copine, adossée à un arbre, la tête dans ses dessins, Blop, son dragon miniature, voletant à droite et à gauche. Megan avait rencontré Holly alors qu'elle était en deuxième année et que sa consœur de Gryffondor entrait tout juste à Poudlard. Elles s'étaient tout de suite merveilleusement bien entendues.

L'Irlandaise renoua son écharpe autour de son cou pour être sure qu'elle ne s'envole pas à nouveau et gagna d'un pas un peu plus guilleret l'arbre où Holly s'évadait. Elle s'installa en face de son amie et jeta un coup d'oeil à son dessin.

« - A l'envers, on dirait un lac ! déclara Megan. C'est très satisfaisant, miss Yang ! Ce sera un Effort Exceptionnel ! dit-elle en imitant - assez mal, il faut l'avouer - la voix d'Evan, le professeur de métamorphose. »

Megan se mit à penser à son chat, Donkey, qui devait se balader dans le château, et au fait qu'il valait mieux pas qu'il ne vienne par ici, parce qu'il voudrait poursuivre Blop, le dragon miniature, et lui dévorer les ailes... Il serait alors bon pour une inflammation de l'estomac. (ahaha.)

Lara Wind
Lara Wind
Gryffondor
Gryffondor
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage


Sous un arbre - Page 39 Empty
Re: Sous un arbre
Lara Wind, le  Sam 11 Nov 2017 - 0:12


Doux vent d'automne


PV Megan K. Hayajân

Griffonnant sa feuille au fur et à mesure à coups de crayon de papier, Holly perdit toute notion avec le monde réel. En effet, quand l'asiatique se mettait à dessiner, elle s'enfermait dans une bulle où les sons de l'extérieur ne l'atteignaient pas. Il n'était pas rare qu'on lui parle pendant qu'elle était en train de gribouiller et qu'elle n'écoute pas à traître mot de son interlocuteur. Autant dire que cela amenait à des situations assez cocasses voir gênantes puisque la jeune fille se contentait d'hocher la tête et de sourire bêtement.

Tout les proches d'Holly savaient donc qu'il ne fallait pas lui parler lorsqu'elle dessinait ou qu'elle lisait. Il fallait seulement patienter que la Gryffondor lève le nez de ce qu'elle était en train de faire pour espérer avoir une discussion avec elle. Au final, les gens s'y acclimataient plutôt bien. Heureusement, Holly ne se mettait pas à rêver en cours ou très rarement, tout en discrétion cependant et en gardant un œil sur ce que le prof racontait. Il était hors de question qu'elle fasse perdre des points à sa maison ou qu'elle se ridiculise. Ainsi, la coréenne ne percuta pas tout de suite que quelqu'un lui parlait et ce n'est que lorsqu'elle entendit la voix du professeur de Métamorphose qu'elle releva, un brin paniquée, le nez de son dessin. Au final, la personne qui était devant elle n'était pas leur professeur mais Megan, son amie.

Les deux jeunes filles se connaissent depuis leurs débuts à Poudlard : Megan était déjà en deuxième année et Holly venait être répartie. Dès le début, les deux adolescentes s’entendirent à la perfection et elles pouvaient se considérer comme des « jumelles ». Oui, le mot était fort mais au final, il n'y avait pas d'autres termes pour qualifier leur relation. Ainsi, bien qu'étonnée de la présence de la Serpentard dans le Parc alors que tout le monde était à Pré-au-Lard, Holly lui fit un grand sourire avant de reprendre son dessin tandis que Blop s'amusait à cramer les feuilles qui tombaient des arbres « Je suis étonnée de te voir là Meg' ! Et très belle imitation de ce cher prof' de métamorphose... Tu n'as pas eu envie d'aller à Pré-au-Lard ? »


©Holly
Contenu sponsorisé

Sous un arbre - Page 39 Empty
Re: Sous un arbre
Contenu sponsorisé, le  

Page 39 sur 41

 Sous un arbre

Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40, 41  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.