AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Potions
Page 2 sur 7
Bureau du Professeur
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Rilla Blythe
Serdaigle
Serdaigle

Re: Bureau du Professeur

Message par : Rilla Blythe, Mer 18 Avr 2012 - 14:54


Rilla pâlit. Matt sans le savoir venait d'aborder une question bien difficile pour la jeune fille et ô combien tabou. Comment pouvait elle lui expliquer qu'elle avait eu trois frères ainés un jour, mais que par sa faute, parce qu'elle n'aurait jamais du naitre, ils s'étaient tous les troi évaporés dans la nature ainsi que son père. Comment faire comprendre à cet inconnu que le fait même d'y songer lui causait une souffrane telle, qu'elle avait l'impression que son coeur s'ouvrait en deux, qu'elle devait lutter de toutes ses forces pour ne pas sombrer dans la folie engendrée par la culpabilité qu'elle ressentait en permanence, sauf quand elle trouvait un moment d'évasion dans la lecture où ses rêveries?

Rilla ferma les yeux, esayant de happer un peu de ce passé qui s'obstinait à la fuir. Est ce que ses frères se souvenaient d'elle? Est ce qu'ils pensaient seulement à elle? Et comment étaient ils? Quel était le son de leur voix? Rilla ne s'en souvenait pas, et le poignard de la faute s'enfonçait encore plus profondément dans ses entrailles.
Les rares souvenirs qu'elle avait n'étaient pas assez précis et s'apparentaient bien souvent à un ressenti. Et quel était la part du vrai là dedans? Elle voulait tellement se rappeler, que peut être, involontairement, elle inventait?

Rilla reposa la liasse de documents qu'elle tenait sur le bureau de son professeur de potion. A présent elle n'avait plus envie de chercher la formule de veritaserum, elle ne s'y intéressait même plus. Dans son coeur, la plaie vive saignait abondamment, et la serdaigle devait user de toute sa volonté pour ne pas se mettre à pleurer devant ce Matt qu'elle connaissait à peine.

Pourtant, pour se protéger des questions indiscrètes du jeune homme, Rilla reprit les documents qu'elle venait de poser et fit semblant d'en lire un. Elle gagnait un peu de temps.
Lorsqu'au bout de plusieurs longues et interminables minutes, elle se fut à peu près ressaisit, elle éluda la question, et demanda soupçonneuse:

- Pourquoi toutes ces questions? Vous enquétez sur ma famille ou quoi?

Un soupçon de reproche avait percé dans le ton de sa voix, alors que le regard de la jeune fille restait obstinément fixé sur les documents qu'elle tenait maisne lisait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Matt Austin
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: Bureau du Professeur

Message par : Matt Austin, Mer 18 Avr 2012 - 18:40


Matt perçut immédiatement le malaise de Rilla. La jeune fille semblait au bord des larmes après la question du Serdaigle.
Le garçon s'en voulu et s'approcha un peu de Rilla mais ne sachant pas quoi faire pour aider la jeune fille, il resta à mi chemin, la fixant de ses yeux verts.

Pourtant, la souffrance de Rilla renforça son idée. Sa ressemblance avec Rachel Blythe, ses expressions semblable puis la souffrance qu'elle avait quand on lui parlait de ses frères ou sœurs. Tout indiquait qu'il avait raison !

Matt savait depuis longtemps que les MacAlister n'étaient pas ses véritable parents. Qu'il avait été adopté jeune. Et le garçon en avait toujours voulu à ses parents biologiques de l'avoir abandonné ! Pour cette raison, le jeune homme n'avait jamais essayé de les retrouvés et avait préféré les oublier...à toi jamais.
Pourtant, les MacAlister, ses vrai parents pour lui, lui avaient montré une photo de ses parents biologiques et ils lui avaient aussi rappelaient le nom de sa mère que le garçon avait essayé d'oublier...un nom qu'il penserait ne jamais utiliser et pourtant, voilà qu'il avait prononcé un peu plus tôt: Rachel Blythe.

Mais Matt ne voulait toujours pas y croire. Les chances qu'il est un membre de sa famille, ici, dans l'école était quasi impossible.

- Je suis désolé d'aborder un sujet sensible pour toi Rilla... dit-il en s'avança jusuqu'à la jeune fille.

A sa hauteur, Matt lui agrippa le bras plutôt sèchement et plongea ses yeux dans ce de la jeune Serdaigle.

Il devait savoir !

- Rilla, avais tu des frères ? Oui ou non ?


Le garçon prononça sa question avec une voix grave et plutôt...flippante.



Dernière édition par Matt MacAlister le Jeu 19 Avr 2012 - 0:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rilla Blythe
avatar
Serdaigle
Serdaigle

Re: Bureau du Professeur

Message par : Rilla Blythe, Mer 18 Avr 2012 - 21:13


Au bord des larmes, Rilla secoua la tête comme pour chasser le tourbillon de ses pensées ou comme si elle refusait de répondre à Matt. Pourtant quelque chose dans la voix du jeune homme lui imposa de répondre, alors d'une voix blanche et tremblottante, elle répondit presque dans un murmure.

- J'ai...J'ai trois grands frères...Enfin j'avais...Je ne sais pas. Ma famille a été divisé quand j'étais plus jeune. Je...je suis parti avec ma mère et...et...mes frères sont...sont restés avec mon père. Je...je ne les ai plus jamais revu depuis.

Sa voix se brisa lorsqu'elle prononça cette dernière phrase. La jeune fille luttait de toutes ses forces contre la tristesse, les larmes et la culpabilité qui l'envahissaient. Pourtant, malgré ses efforts, des larmes se mirent à rouler sur ses joues. Elle détourna le regard par pudeur et par honte.

*Tout est de ma faute. Je n'aurai jamais du naitre. Tout est de ma faute!* se répétait elle en pensée.

Rilla dégagea son bras que le serdaigle tenait toujours, et se cacha le visage dans ses mains. Les documents qu'elle tenait quelques instants plus tôt jonchaient le sol à ses pieds. Elle ne s'en rendit pas compte tout de suite, luttant pour réfréner la violence des émotions qui l'avaient envahis, luttant pour que ses larmes cessent de couler.
Rilla s'en voulait de ne pouvoir se maitriser, de se donner ainsi en spectacle, mais la douleur qu'elle ressentait était telle qu'elle n'y pouvait rien. Elle se détourna complètement du jeune homme absorbée par son chagrin et sa culpabilité.
Revenir en haut Aller en bas
Matt Austin
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: Bureau du Professeur

Message par : Matt Austin, Mer 18 Avr 2012 - 22:47


- J'ai...J'ai trois grands frères...Enfin j'avais...Je ne sais pas. Ma famille a été divisé quand j'étais plus jeune. Je...je suis parti avec ma mère et...et...mes frères sont...sont restés avec mon père. Je...je ne les ai plus jamais revu depuis.

Et voilà, la dernier pièce se mît en place. Le doute qu'avait eu Matt se transforma en certitude. Mais le garçon, frappé par la nouvelle, ne bougea pas et son regard resta fixé sur la jeune fille en larmes devant lui.
Preuve de cruauté ? Non. Le jeune Serdaigle ne savait tout bonnement plus quoi faire. Ses pensées partaient dans tous les sens et son cerveau marchait au ralentit.

Le regard vide, il fit un pas en avant et ramassa les feuilles qui Rilla avait fait tomber, puis les remit à leur place. Maintenant, c'était sur, le professeur de potion allait se douter que des élèves c'étaient introduis dans son bureau.

Pourtant, Matt s'en fichait au plus haut point qu'ils soient découvert et qu'ils risquent de lourdes sections.
Doucement, le garçon s'approcha de Rilla et s'agenouilla devant elle pour être à sa hauteur. Il posa une de ses main sur son épaule et l'obligea à la regarder droit dans les yeux. De son autre main, il essuya délicatement les larmes de la jeune fille avec un bout de sa robe de sorcier.
D'une voix calme et en essayant de pas trol accentuer son accen amricain, il murmura.

- Rilla, je suis Matt MacAlister, un garçon adopté jeune par un vieux couple d'américain. Mais avant ça, j'étais Matt Blythe...l'un de tes frères...

Il laissa ses paroles arriver jusqu'aux oreilles de la jeune fille et lui fit son plus beau sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Rilla Blythe
avatar
Serdaigle
Serdaigle

Re: Bureau du Professeur

Message par : Rilla Blythe, Mer 18 Avr 2012 - 23:08


Le coeur de Rilla avait bondit dans sa potrine. A présent la jeune fille le regardait sans comprendre, complètement sonnée. La nouvelle lui avait fait l'effet d'une bombe.
*Serait ce une plaisanterie cruel? Et s'il se moquait de moi?*

Rilla scrutait à présent le regard du jeune homme y cherchant la vérité, y cherchant un souvenir, essayant de se rappeler de ses traits passés, de quelque chose, n'importe quoi à quoi se raccroher. Mais hormis l'éclat de sincérité qui nimbait les prunelles vertes, elle ne voyait rien, rien d'autre que ce visage qui quelques instants auparavant lui était inconnu.

Pourtant, elle voulait y croire. De toutes ses forces, de toute son âme, elle voulait y croire.
Pâle, elle fixait le jeune homme sans dire un mot. Il aurait été si facile de répondre à ce sourire qu'il lui offrait, mais elle ne le pouvait pas. Pas encore!

Elle commençait seulement à véritablement saisir le sens des paroles qu'il avait prononcé. TOUT le sens. Tout ce que cela signifiait. Alors lentement, elle leva une main vers lui, vers son visage, comme si elle avait voulu le toucher, le caresser, mais son geste resta en suspend. Elle n'acheva pas son geste, et fini par baisser la main avant même de l'avoir touché.

Soudain, elle secoua la tête avec force.

- NON! Non! Non! Cela est impossible! Cela ne se peut! Vous faites erreur. Il y a quelques minutes à peine vous ne saviez même pas qui j'étais. Que savez vous de moi? Que pouvez vous me dire qui me forcerait à vous croire?


Malgré ce refus verbal, les yeux bleus de Rilla laissèrent entrevoir que dans le fond, elle espérait que ce fut vrai. Elle l'espérait même de tout son coeur.
*Notre père avait il des yeux verts comme les siens? Non, je ne dois pas dire encore notre. Je dois attendre d'être sûre, vraiment sûre.*
Revenir en haut Aller en bas
Matt Austin
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: Bureau du Professeur

Message par : Matt Austin, Jeu 19 Avr 2012 - 1:12


- NON! Non! Non! Cela est impossible! Cela ne se peut! Vous faites erreur. Il y a quelques minutes à peine vous ne saviez même pas qui j'étais. Que savez vous de moi? Que pouvez vous me dire qui me forcerait à vous croire ?

Matt avait crut que Rilla se souvenait de lui quand elle avait tendu la main pour le toucher...Mais tout s'inversa en une dixième de secondes. La jeune fille avait vite baissé la main et lui avait envoyé un refus verbal sec en lui disant qu'il avait faux.
Le yeux de Matt s'ouvrirent sous la surprise et il ne pût s'empêcher de reculer devant le refus de la jeune fille. Mais il ne la lâcha pas du regard pour autant. Un regard submergé de tristesse ayant balayé la sincérité au'il y avait avant.
Lui ne l'avait jamais oublié, cette petite sœur qui avait provoqué la séparations de ses parents. Pourtant, il ne lui en avait jamais voulu à elle. Non. Il en voulait à ses parents et surtout son père pour avoir quitté sa femme ! Forcé de le suivre lui, Matt était rapidement devenu un enfant à problème pour son paternel, et se fut presque en soulagement pour lui quand le jeune garçon fut adopté par une autre famille de sorcier.

Se fut avec une voix cassée, emplit de tristesse que le garçon parla.

- Je n'ais pas grand chose pour te prouver la vérité Rilla... Non, j'ai vraiment rien. Le garçon se racla la gorge et reprit. J'ai essayé de tout oublié sur mon passé, sur ma famille biologique. La séparation des parents m'a brisé tout jeune et quand je suis arrivé chez les MacAlister, j'ai souhaité tout rayer et j'ai haïs les parents du fond du cœur. Aujourd'hui encore je n'arrive pas à leur pardonner de s'etre séparés ! Les derniers mots avaient été prononcés avec violence. Je n'ais pas eu le choix que de suivre notre père et de laisser ma mère avec ma jeune sœur...toi. Mais voilà, j'ai été placé dans une famille d'accueille pour différentes raisons et je suis partit en Amérique.

Matt ferma les yeux et respira lentement.

- Mais je n'ais jamais oublié se temps où j'étais avec mes deux frères et toi. Tu étais toute petite à l'époque, je comprend donc que tu me reconnaisse pas. Je peut seulement dire que tu lui ressemble... À notre mère. Matt se leva. Maintenant Rilla, libre à toi de me croire ou pas. Je sais que ça te paraît compliqué mais c'est la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Rilla Blythe
avatar
Serdaigle
Serdaigle

Re: Bureau du Professeur

Message par : Rilla Blythe, Jeu 19 Avr 2012 - 1:56


Le jeune homme semblait si triste et si sincère que Rilla s'en voulait de douter encore. Pourtant, si elle acceptait de le croire, si elle lui faisait une place dans sa vie ou pire lui rendait la place qu'il n'avait jamais cessé d'occuper dans son coeur, et qu'il disparaissait (à nouveau) de sa vie, elle ne s'en remettrait jamais, elle le savait.

Un duel silencieux les opposaient. Les deux serdaigles s'affrontaient du regard. Les yeux de Matt semblaient lui crier "crois moi je t'en prie" tandis que ses yeux à elle lui répondaient "j'aimerai tant mais je n'y arrive pas."

La jeune fille notait comme dans un brouillard que les propos de Matt se tenaient et correspondaient à sa propre histoire, pourtant elle avait encore besoin d'une preuve, une seule, une dernière, afin de savoir si elle acceptait de le croire et lui ouvrait son coeur, ou si elle le rejetait définitivement.

Prenant à son tour une grande inspiration, elle se mit à parler d'une voix tremblante et hésitante.

- Si tu...si tu réponds correctement à la question que je vais te poser maintenant, alors j'accèpeterai définitivement de te croire.

Sans s'en rendre compte elle c'était soudain mise à le tutoyer. Son esprit lui accordait une proximité comme si au fond d'elle, elle avait déjà accepté de le croire sans se l'avouer.

- Je n'ai que très peu de souvenir de mon enfance avec toute ma famille, mais...mais...je me souviens d'une scène. Je me souviens d'avoir pris une sacrée correction une fois pour avoir fais léviter quelque chose au dessus de la table de la cuisine, qu'est ce que c'était?

Rilla retint son souffle. La question était une question piège. Elle n'avait pas fais léviter quelque chose cette fois là, mais quelqu'un, l'un de ses frères, même si aujourd'hui elle ne savait plus lequel ni pour quelle raison. Elle se souvint surtout des coups de baguettes sur son dos et son postérieur. Et aussi des cris de son père et de ses pleurs à elle. Ce jour là, il l'avait vraiment hait, elle ne pourrait jamais effacer ce souvenir de sa mémoire.


Revenir en haut Aller en bas
Matt Austin
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: Bureau du Professeur

Message par : Matt Austin, Jeu 19 Avr 2012 - 22:06


- Je n'ai que très peu de souvenir de mon enfance avec toute ma famille, mais...mais...je me souviens d'une scène. Je me souviens d'avoir pris une sacrée correction une fois pour avoir fais léviter quelque chose au dessus de la table de la cuisine, qu'est ce que c'était ?

Matt regarda le jeune Serdaigle dans les yeux. Il pensait qu'elle s'en rappellerait plus de ce moment, plus du tout. Mais voilà que Rilla lui sortait un de souvenir les plus vieux qu'il avait ainsi que l'une des ses plus grandes peurs d'enfance.

- Le quelque chose n'était d'autre que moi, lui répondit il, un grand sourire aux lèvres.

Comment oublier ça ? Comme à son habitude, Matt embêtait gentillement sa jeune sœur mais cela avit mal finit. À bout de nerf, Rilla, alors très jeune, poussa le garçon qui s'envola littéralement au dessus de la table. Mais à la place d'atterir au sol, il était resté suspendu en l'air, à regarder sa sœur, surpris.

Matt se mît à rire en repensant à cette scène hilarante, même si la jeune fille avait reçut une belle correction après et que son frère avait essayé de la protéger en ignorant les faits.
Revenir en haut Aller en bas
Rilla Blythe
avatar
Serdaigle
Serdaigle

Re: Bureau du Professeur

Message par : Rilla Blythe, Ven 20 Avr 2012 - 1:36


Les yeux de Rilla s'écarquillèrent tandis que son coeur faisait un bond dans sa poitrine. Elle restait là figée, à le regarder rire doucement. Et ne savait plus du tout que faire ou penser. Dans sa tête mille et une idées tourbillonaient, mais elle ne parvenait pas à se fixer sur une seule d'entre elles.

Dans sa tête elle l'entendait dire, encore et encore, que c'était lui qu'elle avait fais léviter. Rilla se souvenait d'avoir effectivement fait léviter le plus jeune de ses frères ainés, mais elle n'aurait jamais cru, bien qu'elle l'ai espéré, que c'était à lui qu'elle s'adressait en cet instant.

Après de longues minutes de stupeur, une idée commença à s'insinuer dans l'esprit et le coeur de Rilla. Le garçon qui se tenait devant elle était son frère. Matt était son frère, son frère à elle. Elle ne serait plus jamais seule. Déjà, elle le savait, il avait pris une énorme place dans sa vie et dans son coeur. Des larmes se mirent à couler sur les joues de la serdaigle. Ses prières avaient été entendues et exaucées.

Et puis soudain, elle cessa de résister. Elle se jeta dans les bras de Matt et éclata en sanglots. Elle n'arrivait plus à s'arrêter. Trop d'émotions en elle avait besoin de s'exprimer. Rilla se retrouva submergée par un flot d'émotions toutes plus violentes et incontrôlables les unes que l'autres.

- Mon frère...Tu es mon frère...Tu es là....Tu es mon frère,
hoquetait la jeune fille.

Elle avait l'impression qu'elle n'arriverait jamais à cesser de pleurer ni à le lâcher, craignant qu'il ne disparaisse à nouveau.
Elle ne comprenait qu'une chose: Matt était de retour dans sa vie, et elle ferait tout pour qu'il y reste toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Matt Austin
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: Bureau du Professeur

Message par : Matt Austin, Dim 22 Avr 2012 - 0:58


Matt fut...surpris que la jeune fille lui saute dans les bras et se mettent à pleurer contre lui. Le pauvre, ayant été adopté dans une famille où il était le seul enfant, Matt ne savais pas comment s'y prendre avec une jeune sœur. Il essaya néanmoins de se comporter en grand frère exemplaire et serra son tour Rilla dans ses bras tout en essayant de la rassurer pour qu'elle arrête de pleurer.

- Oui, je suis la Rilla et dorénavant, je le serrais toujours. Et je te promet de ne plus jamais te laisser seule !

il resta plusieurs minutes comme ça, sa jeune sœur contre lui. Puis, très doucement, il brisa leur étreinte et se releva.
Avec leur retrouvaille, les deux Serdaigles n'avaient pas vue le temps passer et voilà déjà une bonne dizaine de minutes qu'ils étaient dans le bureau du professeur, sans permission.

- Nous devrions peut être y aller petit sœur. Nous sommes ici depuis trop longtemps déjà, dit il.

Matt regarda le bureau du professeur de potion et s'apercut que les feuilles qu'avait bougé Rilla étaient éparpillées. Il essaya de les ranger rapidement, espérant que leur passage passera inaperçue.

Une fois ceci fait, Matt se dirigea vers sa sœur et lui tendit sa main.

- Aller, on y va ! Nous pouvons pas rester ici plus longtemps. Le garçon marqua une courte pause avant de reprendre, un sourire narquois aux lèvres. Au faîte, je n'aime pas trop les mensonges jeune fille ! Surtout se venant de ma petite sœur.

En effet, le Serdaigle avait deviner que Rilla n'était pas la avec la permission du professeur de potion. Ses gestes, son comportement l'avait trahit mais Matt n'avait rien, trop préoccupé par les retrouvailles.
Revenir en haut Aller en bas
Rilla Blythe
avatar
Serdaigle
Serdaigle

Re: Bureau du Professeur

Message par : Rilla Blythe, Dim 22 Avr 2012 - 1:48


Rilla savoura dans son coeur la promesse de son frère de ne plus jamais la laisser seule. Elle voulait tant le croire, mais il lui faudrait du temps pour oublier ses années difficiles passer sans lui. Pourtant, cela ne gacha en rien le goût de ses paroles, car elle sentait qu'il était sincère, et elle même s'était promis la même chose.

C'est Matt qui, le premier, brisa leur étreinte, lui rappelant qu'ils avaient trop tardé dans le bureau de leur professeur, et qu'il n'était pas dupe de son mensonge.

Rilla rougit violemment tout en essuyant, du revers de la main, les larmes sur son visage. Elle aurait tant voulu faire une bonne impression à son frère! Malgré cela, elle ne put s'empêcher de lorgner du côté de la pile de parchemins et autres documents de son professeur de potion. Si elle expliquait à Matt ce qu'elle cherchait, peut être l'aiderait il?

La serdaigle hésita quelques secondes, avant de renoncer. Elle ne pouvait pas faire ça, pas maintenant, pas avec son frère nouvellement retrouvé. Au pire, elle pourrait toujours revenir plus tard.

Capitulant, elle hocha la tête et saisit la main que lui tendait son grand frère.
*Surtout fais lui bonne impresison Rilla. Donnes lui envie de rester dans ta vie.*

- Je...Je suis désolé, s'excusa-t-elle, je cherchais une formule pour fabriquer une potion toute seule dans mon coin, pour m'entrainer, et par curiosité aussi.

Triste d'avoir du mentir à son frère, elle espérait qu'il ne la jugerait pas sur ces seuls faits, mais prendrait le temps d'apprendre à mieux la connaitre.

- Gloire Lecomte est un professeur que j'admire beaucoup. Je voulais qu'elle soit fière de moi, même si je m'y prends un peu bizarrement de prime abord.

La jeune fille adressa un sourire triste à son frère, et se dirigea vers la porte. Il était temps de quitter le bureau qui ne lui appartenait pas, et où elle n'aurait jamais du mettre les pieds.
Malgré cela, la jeune fille ne regrettait rien. Si elle n'avait pas fais ce qu'elle avait fais, alors elle n'aurait jamais retrouvé son frère. Ils seraient certainement resté deux inconnus l'un pour l'autre, à jamais.

[...]
Une semaine après cet épisode, Rilla ne put s'empêcher de retourner dans le bureau de son professeur de potion. Obtenir la formule de véritaserum lui tenait toujours très à coeur, aussi s'était elle entrainée jusqu'à ce qu'elle maitrise parfaitement le sortilège d'ouverture de porte.

Angoissée mais plus déterminée que jamais, elle pénétra discrètement dans le bureau de son professeur un soir de semaine, à l'heure où tous se trouvaient en train de festoyer dans la grande salle commune.
Si les lieux ne lui étaient plus étrangés, elle n'avait pour autant toujours pas le droit de s'y trouver.

Refermant la porte soigneusement derrière elle. Elle abaissa sa capuche et se tourna vers le bureau de Gloire Lecomte. Elle en était sûre, ce qu'elle cherchait ne pouvait se trouver qu'à cet endroit là.
Revenir en haut Aller en bas
Gloire Lecomte
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Re: Bureau du Professeur

Message par : Gloire Lecomte, Ven 27 Avr 2012 - 20:41


Allongée sur la chaise à roulettes de sa maîtresse, miss Isil léchait consciencieusement ses poils noirs et bleutés quand un petit bruit se fit entendre côté porte. Lentement, l'animal s'étira en prenant bien soin de ne rien déchirer afin de ne pas énerver sa propriétaire qui l'avait menacée de lui limer les "ongles" si elle recommençait. Oh la féline savait pertinemment qu'il ne lui arriverait pas grand chose mais elle n'était pas assez vilaine pour avoir envie de rendre folle celle qui prenait soin d'elle depuis plus d'un an à présent.

D'ailleurs, si ce n'était pas elle qui venait d'entrer, qui était-ce ? Serait-ce Elwing ? L'elfe de maison ? Tendant le cou par dessus le bureau d'acajou, ne laissant voir d'elle que ses oreilles et ses yeux intelligents, Isil observait la minuscule créature qui pénétrait en ces lieux. Plissant à plusieurs reprises ses paupières et baillant en évitant de miauler, la demoiselle eut tôt fait de sauter prestement au bas de la chaise et de se faufiler derrière une énorme plante posée à quelques pas du bureau qu'elle venait de quitter. D'ici, elle pourrait observer la scène sans se faire remarquer.

Sauf que pour ceux qui ne connaissaient pas Gloire LeComte, il était très important de préciser que rien ne se passait jamais comme c'était prévu dans son univers. Cette abrutie de boule de poil rose à pois verts qui jusque là voletait tranquillement dans la pièce semblait également avoir vu l'intrus. Isil, bien qu'étant un fléreur, se demandait comment une créature dont les yeux et les oreilles étaient enfouis sous une masse de poil pouvait voir et entendre aussi bien ce qui l'entourait. Le félin qui aurait voulu espionner un peu plus longtemps ne put que voir le boursouf se mettre à pipaillonner autour de l'humain miniature avec un bruit sourd de mouche voletant, se cognant parfois maladroitement contre elle.
Revenir en haut Aller en bas
Rilla Blythe
avatar
Serdaigle
Serdaigle

Re: Bureau du Professeur

Message par : Rilla Blythe, Ven 27 Avr 2012 - 22:17


HRPG: RP unique de moi avec moi même parce que je m'aime bien.^^

Rilla sursauta. Concentrée sur la mission qu'elle s'était donnée et focalisée sur le grand bureau acajou, elle n'avait pas remarqué le boursouf avant qu'il ne se soit rapproché d'elle. Le minuscule animal semblait heureux de la voir, et se mit à voleter autours d'elle se cognant parfois à la jeune fille.

Rilla ne put retenir un rire.

- Doucement, doucement mon tout beau, calme toi.


La serdaigle essaya d'attrapper la petite boule de poil rose à poids verts mais sans succès, celle çi semblait tenir à son vol désordonné autours d'elle. Rilla comprit qu'elle s'amusait. Elle accepta de bon coeur de jouer quelques instants avec la petite boule de poil volante. N'ayant jamais eu le droit d'avoir un animal, elle avait toujours été très attiré par ces derniers.

Tout à son jeu, elle ne remarqua pas le fléreur qui l'observait bien à l'abris derrière une plante. Elle ne l'avait d'ailleurs même pas vu aller s'y cacher.

Après plusieurs minutes à faire semblant de vouloir attrapper le boursouf, la serdaigle décida qu'il était temps de se mettre activement à la recherche de la formule qu'elle était venue chercher. Elle ne devait pas trop s'attarder si elle ne voulait pas se faire prendre. S'excusant auprès de la mini boule de poil, elle lui expliqua qu'elle ne pouvait pas jouer plus avant car elle était venue chercher la formule d'une potion en urgence.

Ses explications achevées comme si elle était certaine d'être comprise par l'animal, elle se dirigea vers le grand bureau qui trônait fièrement dans le fond de la pièce, baigné par la fausse lumière filtrant des fenêtres magiques.

Rilla se mit à farfouiller méthodiquement dans les dossiers de son professeur de potion. Commençant par la pile la plus à droite pour finir par celle tout à gauche. Tout en feuilletant les documents qu'elle venait de saisir, la jeune fille se demandait comment son professeur avait fais pour accumuler une telle quantité de savoir, sans parler des objets hétéroclytes qui étaient entreposés sur la table jouxtant la bibliothèque.

Rilla secoua la tête comme pour chasser ses pensées. Si elle voulait être efficace et ne pas avoir à relire plusieurs fois un même parchemin, il faudrait qu'elle se concentre davantage et empêche la moindre idée parasyte de la détourner de sa tâche.

Une dizaine de minutes plus tard, la jeune fille s'attaquait à la troisième et avant dernière pile de documents. Resté debout, elle commençait à avoir un peu mal aux jambes, pourtant elle ne s'autorisait pas à s'asseoir. Elle n'avait pas le droit de s'installer dans le bureau qu'elle avait l'impression de profaner, et puis que dirait-elle si on la surprenait?

Changeant de jambe d'appui, la serdaigle continua de parcourir chaque parchemin dans son intégralité. Ne sachant pas si la formule était longue ou courte, elle préfèrait ne prendre aucun risque de passer à côté. Elle ne tenait pas à revenir une troisième fois fouiller dans les affaires de son professeur, elle se sentait déjà suffisamment mal et fautive pour cela.

Rilla commençait à se dire qu'elle allait devoir s'attaquer à la dernière pile de documents, lorsqu'enfin son visage s'éclaira. Elle avait trouvé. Se retenant de justesse de crier et de danser, la jeune fille ne parvint pas à empêcher toutefois, un petit rire de triomphe de franchir ses lèvres. Finalement, elle avait bien fais de revenir.

Oubliant ses doutes, et sa mauvaise conscience, elle se mit à déchiffrer la formule de véritaserum. Au fur et à mesure qu'elle la lisait, son sourire s'évanouissait, ses sourcils se fronçaient, son regard s'assombrissait. Elle venait de réaliser que si elle avait effectivement la formule, ce n'était certes pas demain la veille qu'elle allait pouvoir la réaliser.

Tachant autant que possible de mettre sa mauvaise humeur de côté, elle entreprit de recopier la formule avec application, priant pour ne pas être dérangée pendant ce lapse de temps.
Son souhait fut exaucé et le formule recopiée en moins de temps qu'elle n'aurait cru. La peur d'être surprise lui donnait des ailes.

Spoiler:
 

Enfin, elle avait la formule tant espéré! De nouveau souriante, Rilla rangea les documents de son professeur comme elle les avait trouvé en arrivant, et pris soin de lui "empreinté" deux trois petites choses avant de s'en aller.
Ayant repéré, pour ne pas dire décortiqué, scruté, analysé, étudié les différents éléments exposés par son professeur sur la grande table jouxtant la grande bibliothèque, elle savait qu'elle y trouverait ce qu'elle cherchait.

Etouffant ses scrupules autant que possible et se convaincant que c'était pour la bonne cause, elle subtilisa une plume de Jobarbille et dix feuilles de verveine hybride, tout en s'excusant mentalement envers son professeur. Hélas, elle n'avait pas le choix. Elle en avait besoin pour fabriquer sa potion et ne savait pas trop où s'en procurer. De plus, ce serait toujours ça de moins à devoir trouver le moment venu.

S'assurant que tout était en ordre, elle dit aurevoir au boursouf, remit sa capuche sur ses cheveux blonds, et sortit prudemment de la pièce.
Elle attendit d'être hors des cachots pour se mettre à courrir comme si sa vie en dépendait. Elle avait besoin de s'éloigner au plus vite, elle avait besoin de s'éviter de penser, elle avait besoin de se vider de ce trop plein d'émotions et de nervosité qui l'habitaient. Une seule chose parvenait à se frayer un chemin dans son esprit mi hébété mi surexcité: elle avait LA formule!
Revenir en haut Aller en bas
Ahlys Maplestone
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Animagus : Polatouche


Re: Bureau du Professeur

Message par : Ahlys Maplestone, Mer 2 Mai 2012 - 10:54


HRPG : Je vous promets que ce RP n'est absolument pas lié à la préparation cherchée par Rilla dans le post ci-dessus ^.^
La matinée était bien entamée lorsqu'Ahlys sortit de son cours d'Histoire de la Magie. Elle avait écouté la leçon, mais seulement d'une oreille distraite, si bien que la plupart des informations lui échappa. Mais Ahlys ne s'en inquiétait pas tellement ; Katniss étant dans le même cours qu'elle, elle lui demanderait de lui prêter ses notes.

Mais pourquoi la Serdaigle était-elle si songeuse ?

La veille au soir, elle avait entendu une conversation entre plusieurs élèves de septième année sur une potion assez connue dans le monde des sorciers : le veritaserum. Ahlys en avait entendu parler de nombreuses fois, elle en connaissait les effets, mais un détail la tracassait. Elle avait hésité à poser la question aux élèves qui en discutaient, mais moins elle attirait l'attention, mieux c'était pour elle et pour ses joues. Afin d'obtenir sa réponse, elle avait pensé à se rendre à la bibliothèque, mais la documentaliste étant en congé, l'immense paradis littéraire ne serait ouvert que deux jours plus tard, bien que des dérogations fussent délivrées aux élèves ayant impérativement besoin d'effectuer des recherches. La question d'Ahlys n'étant pas suffisamment importante, elle n'avait même pas essayé d'obtenir l'une de ces permissions. Mais elle ne voulait pas attendre davantage pour autant.

Ahlys savait qu'au moins une personne à l'école pourrait lui expliquer : le professeur de Potions, une certaine Mlle LeComte qu'elle n'avait aperçue qu'une ou deux fois dans les couloirs. La Serdaigle était un peu anxieuse de devoir s'adresser à une sorcière aussi influente, mais si sa curiosité devait être satisfaite, elle n'avait pas vraiment le choix que de se tourner vers cette enseignante. Immédiatement après son cours d'Histoire de la Magie, elle avait filé vers le bureau de Mlle LeComte, la peur au ventre.

Quand enfin, elle se retrouva face à la porte, Ahlys leva la main, puis la rabaissa, hésitant à frapper. Elle avait peur de déranger le Professeur. Tant pis ! s'encouragea-t-elle. Si je veux ma réponse, il faut bien que je passe par là ! A présent résignée, elle frappa, et attendit qu'on l'y autorisât pour pénétrer dans le bureau lumineux, chaleureux et accueillant, ce qui l'étonna et contribua à la déboussoler plus encore.
- Bonjour, Professeur LeComte, dit-elle timidement, le rose aux joues. Puis-je vous déranger quelques instants ? Je... J'ai quelques questions sur une potion... Je sais que vous êtes la mieux placée pour y répondre...
Elle osa enfin regarder Mlle LeComte dans les yeux. Son cœur battait à tout rompre, sa respiration était difficile et saccadée.
Revenir en haut Aller en bas
Gloire Lecomte
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Re: Bureau du Professeur

Message par : Gloire Lecomte, Sam 5 Mai 2012 - 15:22



Agenouillée à terre, Gloire rouspétait depuis maintenant une bonne dizaine de minutes. Pour la millième fois au moins, Glorfindel avait agacé Isil qui s'était ensuite mise à le chasser sans se préoccuper de ce qui se trouvait sur son passage. Et comme d'habitude, tout un tas de fioles et de potions s'étaient renversées sur le tapis de son bureau.

La maîtresse des potions qui était en train de préparer ses prochains cours avait levé les yeux au ciel et tenté d'arranger ce qu'elle pouvait avec quelques sorts magiques... mais parfois, rien de mieux que de sortir chiffons et produits pour tout nettoyer. Et c'était ce qu'elle essayait de faire quand des coups furent donnés à la porte.

- Vous ne perdez rien pour attendre vous deux... dit-elle à l'encontre des deux créatures qui s'étaient étrangement calmées et trônaient à présent sur les fauteuils de velours rouges. Se levant, elle lança un retentissant "Entrez !" avant de ranger tout son attirail de la parfaite ménagère. Quand la porte s'ouvrit, une élève de Serdaigle attendait. Haussant un sourcil d'un oeil curieux, l'asiatique pria celle-ci de s'avancer tout en l'écoutant bafouiller ses explications. Souriant, la jeune femme ne put s'empêcher de tenter de la rassurer.

- Je vous en prie. Entrez donc, je ne mords pas. Et je n'empoisonne pas, quoiqu'on dise de moi, plaisanta-t-elle en désignant de la main l'un des fauteuils libres de la petite pièce. Asseyez-vous et racontez-moi tout. Que puis-je faire pour vous ?

Et pendant que la jeune fille lui expliquait plus en détail les raisons de sa présence, Gloire en profita pour chasser ses animaux dans la pièce d'à côté tout en lançant un sortilège pour qu'un plateau se prépare seul.

- Jus de citrouille ou thé ? demanda-t-elle en s'installant face à son interlocutrice, la desserte à portée de sa main.
Revenir en haut Aller en bas
Ahlys Maplestone
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Animagus : Polatouche


Re: Bureau du Professeur

Message par : Ahlys Maplestone, Sam 5 Mai 2012 - 18:01


HRPG : Haaan, j'adore ta police ♥

La jeune professeure au regard doux et profond tenta immédiatement de mettre la Serdaigle à l'aise. Celle-ci regarda avec amusement un fléreur noir aux reflets bleus et un boursouf rose se chamailler non sans manquer de tout briser au passage ; elle ignorait que de tels animaux pouvaient être en aussi bons termes, car malgré leur dispute, les deux créatures semblaient liées par une solide complicité. D'un mouvement gracieux, Mlle LeComte désigna un fauteuil, invitant l'élève à s'asseoir ; il était vrai que ce fauteuil avait l'air bien moelleux et confortable, aussi Ahlys se fit-elle une joie de s'y enfoncer, non sans en apprécier avec émerveillement l'incroyable douceur. La Préfète était d'ailleurs si agréablement surprise qu'elle faillit oublier la raison de sa visite.
- Que puis-je faire pour vous ? demanda la maîtresse des potions sans une seule pointe d'impatience dans la voix.
- Je... En fait voilà... commença maladroitement Ahlys, reprenant ses habituelles hésitations, se redressant sur son assise. J'ai quelques questions à propos du veritaserum. Cette potion a pour propriété, et je ne vous l'apprends pas, de forcer la personne qui la boit de dire la vérité. Mais...
Par respect, elle attendit que Mlle LeComte eût fini de chasser les deux créatures qui n'avaient pas l'air de vouloir se calmer. Juste avant de reprendre son récit, la jeune femme lui proposa un petit rafraîchissement, que la Préfète accepta avec plaisir.
- Je prendrais volontiers un jus de citrouille, s'il vous plaît.
Et tandis qu'un sortilège s'occupa de lui préparer sa collation, Ahlys poursuivit, cette fois complètement à l'aise.
- Mais quelque chose me tracasse. Il me semble assez aisé de contourner, si je puis dire, les effets du veritaserum. Ayant peur de provoquer un fou rire chez le Professeur, elle décida de prendre un exemple concret sans plus attendre. Imaginons que je veuille savoir votre âge ; je verse la potion et attends que les effets agissent. Je sais à présent que vous ne pourrez pas me mentir. Mais si vous me répondez que vous ne voulez pas me le dire, et qu'effectivement vous n'en avez aucune envie, vous ne mentez pas ! Dès lors je ne comprends pas bien le fonctionnement de cette préparation.

Elle espérait s'être montrée claire ; à la rigueur, si ce n'avait pas été le cas, elle pouvait recommencer inlassablement, tandis que si Mlle LeComte se trouvait dans l'incapacité de lui répondre, répéter n'eût servi à rien. Mais pourquoi s'inquiéter ainsi ? Le savoir d'un professeur n'était de loin pas comparable à celui d'une élève de quatrième année, même appartenant à Serdaigle. Reprenant à nouveau espoir, Ahlys attendit avec une pointe d'impatience
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Bureau du Professeur

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 7

 Bureau du Professeur

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Potions-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.