AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes
Page 16 sur 17
En journée...
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17  Suivant
Invité
Invité

En journée... - Page 16 Empty
Re: En journée...
Invité, le  Jeu 8 Mar 2018 - 22:56

LA des deux

C’est qu’ils ne comprennent rien, en plus. Voilà qu’ils se remettent en joue l’un et l’autre. Tu soupires d’exaspération, parce-que tu voulais être sympa, parce que t’en avais marre de faire le sale boulot avec ces deux-là. Tu lèves tes yeux au ciel, énervée, lassée, blasée par le comportement des deux jeunes garçons.

Un sortilège fuse rapidement, et Azaël se retrouve à nouveau emprisonné par les cordelettes de son ami. En voilà un qui était facile à maitriser, si même son camarade pouvait y arriver. D’un geste souple de la main, tu murmures à l’endroit du sorcier resté indemne « Expelliarmus », aussitôt la baguette s’échappe de ses mains, et tu n’as qu’à continuer sur ta lancée « Incarcerem » et voilà que le deuxième lardon se retrouvait prisonnier. Décidément, ces deux-là aimaient t’en faire voir de toutes les couleurs. « Cette fois-ci, je suis certaine que vous allez arrêter vos conneries ».

Le ton était dur, la voix froide, tu en avais plus qu’assez. D’un rapide Mobilicorpus, les deux saucissons furent ramenés à toi. Après avoir rangés ta baguette tranquillement, tu marmonnas un « J’vous encourage à ne pas bouger sinon vous risqueriez d’y perdre un bras, ou une jambe … » mais ta phrase ne fut pas finie, en effet, tu avais déjà transplané, les deux mains solidement accrochées aux épaules des deux garçons. L’arrivée devant le Ministère fut tumultueuse – les gens te regardant, vu que tu étais suivi de deux saucissons humains. Finalement, vous arriverez au département de la justice magique, et plus particulièrement aux cellules du bureau des Aurors. Où tu te charges de flanquer les deux gamins, attendant leurs explications.

J'vous laisse continuer ici :kiss:
Ashton Parker
Ashton Parker
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


En journée... - Page 16 Empty
Re: En journée...
Ashton Parker, le  Lun 9 Avr 2018 - 23:02

Au vu du dernier message je considère que le rp est terminé mais si jamais y a un soucis hésitez pas à me mp !

PV Lizzie Bennet - LA accordé

Cela faisait à peine une journée qu'Ashton était revenu en Angleterre et il fallait bien avouer qu'il s'était assez peu réhabitué au temps londonien mais il savait que ça allait venir. Malheureusement il n'avait pas encore pu profiter à nouveau de son appartement, il avait des choses à mettre au clair avec pas mal de monde. Et la première personne avec laquelle il devait régler son absence soudaine était Lizzie. Les deux sorciers avaient toujours eu une relation assez tumultueuse mais qui était tout de même assez soudée. Que ce soit leur séjour à Azkaban ou bien les jumeaux qu'ils avaient eu à élever ensemble ils avaient été quelque peu forcés à coordonner leurs vies. Mais Parker appréhendait un peu la réaction de la jeune femme en le revoyant puisqu'elle s'était retrouvé sans explication avec deux gosses sur les bras. Connaissant un minimum son caractère, il pouvait estimer qu'elle n'avait pas du être ravie par la situation.

Le sang-mêlé espérait qu'elle n'avait pas déménagé en trois ans et qu'elle occupait toujours leur appartement commun qu'ils avaient acheté pour "élever les jumeaux dans une zone neutre". Après tout, l'endroit en lui-même n'aurait pas pu la pousser à partir et pour peu qu'elle travaille toujours chez Barjow et Beurk l'emplacement relevait de la praticité. C'est donc en fin de matinée que le sorcier se retrouva à parcourir les rues de Londres en chemin vers l'Allée des Embrumes. La ruelle qu'il avait parcourue durant des années n'avait pas bougée d'un poil et certains passants lui rappelaient d'ailleurs quelque chose. Lui, au contraire ne pouvait pas être reconnu par qui que ce soit du fait de ses nombreux changements physiques récents.

Alors qu'il finissait de fumer sa cigarette à une dizaine de mettre du 4897 Hell's Door, Parker commençait à se demander si c'était une si bonne idée d'aller confronter directement Bennet en la prenant par surprise. Après tout il avait disparu depuis suffisamment longtemps pour qu'elle ait adapté sa vie en circonstance, et le connaissant elle avait probablement dû se dire qu'il les avait abandonnés de manière volontaire pour se refaire une autre vie ailleurs. Il était vrai que l'ancien Ashton aurait tout à fait été capable de faire ça mais actuellement la seule chose qu'il souhaitait était de mettre les choses au clair et de revoir Braeden et Squirtle.

Alors qu'il informulait un Evanesco d'un geste de la main pour faire disparaître son mégot et qu'il s'apprêtait à s'avancer vers la porte du bâtiment, celle-ci s'ouvrit pour laisser passer quelqu'un qu'il reconnaissait bien. Lizzie sortit et commença à marcher dans la rue sans pour autant le reconnaitre. On voyait bien que trois ans s'étaient écoulés et qu'elle avait vécu des choses en son absence mais elle était tout de même très reconnaissable pour lui qui la connaissait depuis Poudlard. Alors qu'elle ne se trouvait plus qu'à quelques mètres de lui et s'apprêtait à lui passer devant, il s'avança vers elle.

- Lizzie ? C'est Ashton.
Lizzie Cojocaru
Lizzie Cojocaru
Référent Maître de JeuPoufsouffle
Référent Maître de Jeu
Poufsouffle
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


En journée... - Page 16 Empty
Re: En journée...
Lizzie Cojocaru, le  Mar 10 Avr 2018 - 17:59

Peter m’a dit quelque chose ; quelque chose de troublant. Quelque chose de dément, qui donne de l’espoir et du frais sur les dents. J’veux dire, j’avais jamais vraiment vraiment cessé d’espéré. J’avais poursuivi les enquêtes avec les mercenaires, les curieux, les Aurors… J’ai tout envisagé.

Quand on m’avait parlé d’une Parker en Amérique du Nord, j’avais suivi sa trace sans l’ombre d’une hésitation. Mais vous savez ce que c’est. On passe par toutes les nuances d’émotions que l’esprit humain peut inventer, en les supportant plus ou moins, souvent plus moins que plus. Faut dire que j’avais jamais cru en l’amour, pourtant, j’crois que c’est pour cela que j’avais placé l’amitié au dessus de tout.

Et puis… Et puis les années lissent la souffrance, et l’abandon, la trahison, finissent par avoir des couleurs plus pastels, plus effacées. Un présent qui aurait pu être, dans une dimension alternative. Auquel on avait renoncé. La valse à mille temps se répète à l’infini, et on se contente de suivre les pas et le bras que la petite voix nous dictent.

Je crois qu’en vérité, le temps finit même par se faire si long que l’on se contente de faire les choses pour se rassurer sur le fait qu’on a fait tout ce qu’on pouvait faire. Sans vraiment croire que cela changera quoique ce soit. Une acceptation lasse et passive, qui attend la suite, le point final de l’histoire qu’elle se contente d’observer.

On aurait jamais été une famille fonctionnelle, mais Squirtle et Braeden méritaient mieux. Parfois je me dis que si j’avais su à temps qui était le père, j’aurais avorté. Enfin. Ils étaient trop plein de vie et de rêve pour aujourd’hui imaginer mon existence sans la leur.

Je n’avais cependant su me résoudre à imposer les mêmes conclusions aux enfants, et leur avais donc dit qu’il était chercheur en artefacts, traversant tous les continents en quête de merveilles à leur montrer. Dans de fausses lettres, j’esquissais même des objets fictifs, narrant ses folles aventures. C’était leur Père Noël, et il était trop tôt pour le leur retirer.

Les mots de Peter me hantaient donc, mais je les prenais avec des pincettes. Vous savez ce qu’on dit des devins : ils ont le don de nous dire exactement ce qu’on a envie d’entendre, en étant suffisamment large pour englober tout le monde, et suffisamment précis pour qu’on puisse croire que ça nous est destiné. Rien de plus.

Je n’étais donc pas préparée, en sortant de Hell’s Door, à être interpellée, interceptée, par un inconnu qui n’avait rien de familier. Je n’en reconnaissais pas la voix, pas l’odeur, pas l’allure. Il y avait ce nom pourtant. Ce nom qui remuait un peu trop d’émotions. Blême, je me retournais, le regard sévère et lui assénais d’une voix sans concession :
— J’sais pas qui t’es, mais j’ai pas le temps pour ce genre de blagues.
Ashton Parker
Ashton Parker
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


En journée... - Page 16 Empty
Re: En journée...
Ashton Parker, le  Mer 11 Avr 2018 - 19:54

"Lizzie, c'est Ashton", non mais franchement il pouvait pas faire plus pourrie comme tentative d'approche pour la mère de ses enfants après trois ans d'absence inexpliquée ? Avec ça c'était carrément un miracle qu'elle se soit arrêtée. Mais la partie la plus difficile n'avait même pas encore commencée. Il allait déjà devoir la convaincre qu'il était bien celui qu'il prétendait être et ensuite devoir se justifier avec des arguments en béton parce qu'avec son caractère c'était le stricte minimum qu'elle allait exiger.

- J’sais pas qui t’es, mais j’ai pas le temps pour ce genre de blagues.

La sorcière faisait visiblement un effort pour parler d'un ton neutre mais on voyait bien que c'était un sujet sensible. Il la connaissait suffisamment bien pour savoir passer outre sa phrase sèche. Il n'y avait pas besoin de se mettre à sa place bien longtemps pour comprendre qu'elle avait dû tomber de haut et se sentir soudainement abandonnée alors qu'ils commençaient à peu près à gérer les jumeaux de manière organisée.

- Je sais que j'ai un peu bronzé mais pour un Méta c'est pas extraordinaire.

Bon, ça sonnait clairement mieux dans sa tête. Peut-être que faire une pointe d'humour n'était pas non plus la meilleure approche dans cette situation, il allait définitivement devoir trouver quelque chose de plus convaincant que le simple fait d'être métamorphomage. Cela dit, les deux sorciers avaient tout de même un vécu commun assez tumultueux pour qu'il sache quelque chose que personne à part eux deux ne savait. Que ce soit Poudlard, Azkaban ou Barjow & Beurk ils s'étaient légèrement suivis durant les différentes étapes de leur vie.

- Je conçois que c'est difficile de croire que c'est moi vu que je me ressemble plus et que ça fait trois ans mais je te garantie que je mens pas. On a été enfermé à Azkaban pour avoir foutu le bordel à Gringotts, la pyromane et le gobelinicide. J'étais en cellule 412. Quand on travaillait à la Boutique d'Accessoires de Magie Noire tu m'as aidé à apprendre la manumagie. On a deux jumeaux, Braeden et Squirtle qui doivent avoir fêté leurs cinq ans récemment, et ils sont nés parce qu'on n'avait pas fait gaffe un soir dans une taverne moldue. Tous ces trucs réunis y a personne d'autre que nous deux qui peut le savoir.

Parker la suppliait presque de le croire, elle savait très bien que personne d'autre que lui n'aurait pu lui sortir tout ça. Mais il espérait juste qu'elle ne l'avait pas rayé de sa vie et qu'elle ne nierait pas en bloc son retour. Il avait beau avoir changé physiquement, et légèrement gagné en maturité, la façon dont il s'exprimait et se comportait restait la même que celle du Ashton qu'elle avait connu. Il fallait juste qu'elle accepte de le reconnaître.
Lizzie Cojocaru
Lizzie Cojocaru
Référent Maître de JeuPoufsouffle
Référent Maître de Jeu
Poufsouffle
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


En journée... - Page 16 Empty
Re: En journée...
Lizzie Cojocaru, le  Jeu 12 Avr 2018 - 16:00

_we_live_for_the_drama_

Tendue comme un string, j’attendais la réponse de l’inconnu. Je sais pas exactement ce que j’attendais. Sûrement une bonne raison pour lui coller une bonne baffe. Je gère pas bien le stress, donc tous les prétextes sont bons pour se défouler sur autrui, surtout quand autrui n’est pas tout à fait innocent et s’amuse à appuyer sur les mauvais boutons.

Sauf que sa réponse n’allait pas vraiment dans le sens espéré. Enfin, au début, si, la touche de pseudo humour aurait bien mérité que je lui en mette une, mais la suite me glaça le sang. L’avantage avec Ashton, c’est qu’on avait partagé assez de secrets pour qu’il puisse parler cinquante cinq secondes quatre-vingt-deux d’éléments seulement connus de nous deux. Et là, il n’y avait pas de doute possible.

Je sais que cela faisait trois ans que je le cherchais partout, que Peter m’avait prévenue de son approche, etc. Mais je crois qu’au fond, je n’étais pas prête à le trouver. Pas comme ça, à la sortie de chez moi — enfin, chez nous, à la base — déconcertée et prise de court. J’avais passé tant de soirs à ruminer à son égard, avec tant de choses à lui dire, sur tous les tons possibles, et là, j’étais juste muette.

— Si c’est vrai… qu’est-ce que t’as foutu ces dernières années ? Qu’est-ce qu’il t’est arrivé qui te permettait pas d’élever tes propres gosses ? Je ne précisais pas de remarque acerbe genre « t’es bien le fils de ton père » pour l’instant ; une part chétive de ma cervelle lui laissait le bénéfice du doute. La p'tite part qui l'avait considéré comme un ami ; celle qui s'était inquiétée, celle qui avait enquêté. J’ai cru que t’étais mort. Ce qui n'avait pas de sens bien sûr : s'il était mort, son fantôme serait revenu veiller sur les jumeaux. Non ? Au moins ça ? J'sais plus quoi espérer de ce type. Je le connais plus.

Il avait à peu près une minute pour me convaincre qu’il était pas le dernier insecte à exterminer, avant que la porte se referme. Parce que je l'avais couvert une fois pour Braeden et Squirtle, mais je pouvais pas me permettre de les exposer aux aléas émotionnels de Parker si celui-ci était pas prêt pour jouer son rôle de père. Ils étaient pas des jouets avec lesquels expérimenter, mais des êtres en construction. Et j'étais pas sûre que le Gryffondor, quelques soient ses excuses, soit en état de participer à l'équation.

Mitigée, j'attendais. Les mots qui feraient tout basculer. Quels prétextes pouvaient justifier de disparaître ainsi, sans jamais essayer de nous fournir d'indication ? Parce que pour moi, à part la mort, la torture et la séquestration, y avait pas vraiment d'explication. Et encore.
Ashton Parker
Ashton Parker
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


En journée... - Page 16 Empty
Re: En journée...
Ashton Parker, le  Sam 14 Avr 2018 - 15:13

Sa réponse avait paru convaincre Lizzie, au moins suffisamment pour qu'elle ne disparaisse pas dans un coup de vent. L'espace d'un instant, Ashton fut envahi par un sentiment de soulagement. Il savait qu'il avait fait ce qu'il fallait pour que l'ex-Poufsouffle baisse ses défenses et l'écoute, mais il savait très bien aussi qu'au moindre faux pas de sa part le mur se relèverait aussitôt et ne s'abaisserait plus aussi facilement. La question suivante de la jeune femme était légitime, elle avait besoin de réelles explications qui permettraient de justifier une disparition aussi longue sans nouvelles. Il fallait qu'il justifie le fait d'avoir laissé deux enfants de deux ans sur ses bras sans prévenir, qu'il justifie aussi d'avoir laissé celle qu'il considérait comme une amie sans qu'elle sache si il était en vie.

- J’ai cru que t’étais mort.

Pendant de longs moments lui non plus n'était pas bien certain d'être en vie. De nombreux mois après son passage à l'hôpital avaient été consacré à le remettre sur pied puisqu'il était salement amoché à la fois physiquement et mentalement. Cela passerait probablement pour une excuse un peu bidon mais Parker était certain qu'il était revenu aussitôt qu'il avait été en état. S'il voulait revenir à Londres en un état à peu près correct il fallait au moins qu'il attende cette longue période.

- C'est une longue histoire mais je t'assure que j'aurais mille fois préféré rester avec toi et les gosses si j'avais eu le choix.

Sa voix était moins assurée que tout à l'heure, comme si il cherchait ses mots. Le sorcier n'était pas certain de comment présenter les choses afin que ce qui lui était arrivé soit clair et compréhensible pour Bennet. Il espérait juste qu'elle ferait un minimum d'efforts pour l'écouter et qu'elle ne se refermerait pas immédiatement à toute discussion.

- Y a trois ans je me suis retrouvé dans un hôpital psychiatrique moldu et comme ils m'ont salement drogué j'ai été bloqué là-bas pendant longtemps. J'ai vraiment cru que je perdais la tête, à côté Azkaban c'était de la rigolade, pour te dire. Et après j'ai eu une période un peu floue, apparemment c'est parce que j'ai attrapé l'éclabouille cérébrume et je me suis retrouvé en Ouganda, me demande pas comment. Là-bas j'ai passé beaucoup de temps à me soigner et à essayer de réorganiser mes souvenirs parce que ma mémoire en a pris un sacré coup sur le moment.

Il fit une légère pause, le temps que son interlocutrice intègre les informations qu'il venait de lui balancer.

- Je suis vraiment revenu dès que j'étais en état, mais crois moi si tu m'avais retrouvé l'année dernière je pense vraiment que ça aurait été néfaste pour les jumeaux.

Il ne savait pas très bien comment s'était débrouillé Lizzie pour les élever toute seule, ni comment ils avaient grandi sans leur père mais il était à peu près sûr que c'était mieux que s'ils avaient eu à le connaitre à sa sortie de l'hôpital parce qu'il aurait été à ce moment-là absolument incapable de gérer son rôle paternel. Tout ce qu'il espérait c'était que la sorcière comprendrait ça et qu'elle ne ferait pas demi tour en le jetant de leur vie une bonne fois pour toutes.
Lizzie Cojocaru
Lizzie Cojocaru
Référent Maître de JeuPoufsouffle
Référent Maître de Jeu
Poufsouffle
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


En journée... - Page 16 Empty
Re: En journée...
Lizzie Cojocaru, le  Dim 15 Avr 2018 - 9:59

NDLR : A toi cher lecteur qui aimes le drama, ces nouvelles lignes viennent en ruisseler. Non mais parce que le petit Ashton qui ressemblait plus beaucoup au petit Ashton était là, avec des mots plein de regrets, avec des histoires atroces coincées entre les dents, et la borgne savait pas que dire, que faire. Elle lui en avait tellement voulu, et aujourd’hui… Aujourd’hui elle comprenait que l’enfer qu’elle avait vécu n’avait rien à envier à celui de Parker. Même si elle ne le dirait pas comme ça, elle. Jamais.

Je restais muette face à ses explications. C’est si aisé de dire qu’on aurait préféré rester une fois que trois ans sont passés… et c’était quoi cette histoire d’hôpital ? Il s’y était retrouvé de plein gré ? Forcé par un tier ? Quelqu’un avait manigancé dans son dos pour l’y incarcérer ? Qu’avait-il pu s’y passer réellement si Azkaban devenait de la rigolade ? Parce que c’était pas le sentiment que la prison me laissait, moi. Et c’est quoi l’éclabrume cérébouille ? Et pourquoi il pouvait pas m’expliquer comment il s’était retrouvé en Ouganda ?

Son histoire était pleine de trous et de bulles et j’étais submergée par un amas d’informations que je n’arrivais trop à traiter. A analyser. Y avait des points d’interrogation, d’exclamation, et des interrobangs qui se jouaient de mon regard. Je n’arrivais pas à penser quoique ce soit de solide de son histoire. Et par solide, j’veux dire quand on se parle en faisant une phrase avec une majuscule, un sujet, un verbe et tout le tralala, jusqu’au point final.

Non, dans ma tête, y avait que des magmas de voix, impossible à démêler les unes des autres. Et si c’était pas Ashton ? Si c’était quelqu’un qui avait volé ses souvenirs ? C’est ce qu’on fait dans les hôpitaux psychiatriques, non, on fouille tout ce qu’il y a d’intime et on l’inscrit sur un fichier pour éviter que les infirmières et aides-soignantes s’emmêlent les pinceaux ? Dans ce scénario-là… Je n’avais aucune certitude. Le fait qu’il n’ait pas son apparence habituelle me perturbait un peu, aussi.

Après… Lui non plus ne semblait pas trop savoir où il en était. Il faudrait qu’on en reparle, une autre fois, qu’on mette tout à plat. Mais sa priorité semblait être Squirtle et Braeden, alors pour l’heure, c’est ici qu’on allait commencer. Commencer comment d’ailleurs ? J’étais pas tout à fait fixée. S’il avait des problèmes de mémoire et de santé psychique, était-il raisonnable que les enfants le connaissent ? Qui étais-je pour parler de stabilité mentale ? Je finis par accoucher d’un compromis avec moi-même.

— L’apparence que tu as aujourd’hui… Est-ce celle que tu comptes avoir à l’avenir ? Ou tu comptes en changer régulièrement ? J’suis pas opposée à ce que tu retrouves les enfants, loin de là, mais… j’ai l’impression que tu n’es jamais totalement sorti de cet hôpital. Du coup, si tu pouvais te présenter comme un ami, un tonton, le temps de voir comment ça se passe…

Ça sonnait maladroit, non ? De poser des conditions si strictes à un père n’ayant vu ses enfants pendant trois ans ? Peut-être. Mais j’arrivais pas à lui faire une confiance absolue juste parce qu’il ramenait ses fesses à Londres.
— J'suis déso- euh j’ignore où tu en es, côté mémoire… Tu penses qu’explorer ton inconscient avec une potion de rêve conscient pourrait aider ? Ou au contraire, mettre les choses plus à plat en extrayant certains souvenirs pour les placer dans une pensine…

Dis moi comment t'aider pour parfaire ta guérison. Car ils attendent que ça, ton retour. Et j'donnerais tout pour le leur accorder.
Ashton Parker
Ashton Parker
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


En journée... - Page 16 Empty
Re: En journée...
Ashton Parker, le  Mar 17 Avr 2018 - 21:33

Plus Ashton parlait et racontait ce qui lui était arrivé ces trois dernières années, plus il avait l'impression que ce qu'il avait vécu était impossible. Après tout cela relevait quand même de l'incohérent le plus total quand il y réfléchissait, et lui-même avait mis pas mal de temps à intégrer et réorganiser toutes ces informations. Alors le simple fait que Lizzie suive et comprenne ce qu'il disait relevait du miracle. Bon, elle avait tout de même l'air un peu confuse mais on pouvait difficilement lui en vouloir vu la situation.

Elle lui posa une question à propos de son apparence, qui ne devait pas beaucoup l'aider à intégrer son histoire d'ailleurs. Bennet aurait préféré que s'il voyait les jumeaux bientôt, il ne se présente pas directement en tant que leur père. Les conditions qu'elle posait étaient légitimes puisqu'il venait quand même de lui dire que son absence était due à sa santé mentale. C'était pas franchement ce qui mettait en confiance quand on parlait de figure parentale pour des enfants de cinq ans. Puis comme il ne leur ressemblait plus du tout physiquement ça éviterait peut-être une confusion au début le temps qu'ils s'habituent à sa présence.

- Ouais pour l'instant j'ai pas prévu de rechanger d'apparence. Etre dans cette nouvelle peau, en quelque sorte, ça m'a beaucoup aidé cette année pour me sentir mieux mentalement. Et bien sûr j'comprends que t'ai pas encore entièrement confiance en moi pour être le père des enfants du coup ça me dérangerait pas de me présenter comme un ami en attendant.

Bon, par contre il préférerait quand même ne pas avoir à attendre dix ans pour se présenter comme le père des enfants. Mais en attendant Parker comprenait très bien que ça pouvait rassurer Lizzie de le faire revenir dans leur vie petit à petit et avec des limites plutôt que d'un coup. Si la situation avait été inversée, lui-même ne savait pas comment il aurait réagi confronté au même problème.

Rebondissant sur le reste de ses révélations, la sorcière lui demanda où en était sa mémoire et lui proposa éventuellement de voir s'il ne pourrait pas faire quelque chose pour ça. Elle lui parla d'abord d'une potion de rêve, ce qui ne paraissait pas forcément très adapté à Ashton. La dernière chose qu'il voulait faire actuellement était de visiter son inconscient et réveiller des choses qui y étaient enfouies depuis longtemps. Mais ensuite elle mentionna quelque chose de très intéressant...

- T'aurais moyen de mettre la main sur une pensine ? demanda-t-il. Si oui j'pense que ça pourrait me faire du bien d'en utiliser une éventuellement.

Il lui semblait que fut un temps Barjow & Beurk vendaient des pensines, à un prix très élevé bien entendu. Mais le sorcier ignorait complètement si la jeune femme y travaillait toujours, ou même si on y trouvait toujours ces articles rares. Cependant si elle avait moyen de s'en procurer une il n'aurait clairement pas dit non. Il y avait bien quelques souvenirs qu'il aimerait ne pas avoir tout le temps en accès direct de sa mémoire.
Lizzie Cojocaru
Lizzie Cojocaru
Référent Maître de JeuPoufsouffle
Référent Maître de Jeu
Poufsouffle
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


En journée... - Page 16 Empty
Re: En journée...
Lizzie Cojocaru, le  Ven 20 Avr 2018 - 23:30

J’essayais de comprendre l’explication d’Ashton. J’veux dire, j’avais changé d’apparence, et souvent, mais plutôt par le biais de la potion la plus infâme de nos grimoires. Généralement, je m’assurais de varier les apparences, sauf quand il s’agissait de mon masque… Il y avait une sécurité dans le fait de ne pas avoir à jouer Lizzie. Parce que ma peau n’est pas si facile que ça à porter, et que j’aime bien me libérer sous la forme d’un.e autre. De là à ne jamais regagner mon apparence…

Je ne sais pas. L’hôpital… Il devait vraiment avoir déclenché quelque chose chez lui. Quelque chose qui l’avait bouleversé, de façon plus durable que le sorcier ne semblait l’avoir désiré. Enfin, je serais bien mal placée pour lui proposer une psychanalyse, alors je hochais juste la tête.
— J’veux dire… J’demandais ça pour savoir si tu voulais changer d’apparence la première fois où tu les verrais. Pour les retrouver, les fois suivantes si fois suivantes il y a
(attention maman Lizzie sort les griffes) sous l’apparence actuelle, qui semble être celle qui te fait le plus de bien.

J’m’arrêtais, un peu incertaine. Je lui en demandais peut-être beaucoup. Généralement, quand on renie son apparence initiale, ce n’est pas par plaisir. Les animagus qui passent des années sous leur forme animale, c’est pas pour reprendre leur apparence humaine dix minutes et retourner à quatre pattes l’instant d’après.
— Cela éviterait d’avoir à leur expliquer pourquoi on t’a pas directement présenté comme le père. En parlant de ça…
Trop tard, je suis lancée. J'aurais dû m'arrêter avant. Je précisais, du coup.

— J’savais pas exactement ce que recouvrait ta disparition, et j’menais quelques enquêtes en parallèle, donc pour eux, t’es en… déplacement professionnel. Et tu leur écris, relativement régulièrement. Mais si tu penses qu’un changement d’apparence serait déstabilisant pour toi, laisse tomber, on se débrouillera. C’est pas l’improvisation qui nous manque.

Quant aux pensines, Barjow & Beurk offrait des solutions toutes trouvées. Faut dire que j’avais essayé de faire tenir les deux navires et que pour l’heure, ça passait.
— Barjow & Beurk en a toujours oui. Et si l’achat est tendu, j’ai mis en place une banque mémorielle, donc tu peux utiliser une pensine pour explorer tes souvenirs… et même ceux d’autres sorciers en fait. Moins cher que l'acquisition directe.


Vu que la question du fric était de sortie, il fallut bien que je l’interroge de ce côté.
— Financièrement, tu t’en sors comment ? J’ai hum, pas oublié la façon dont tu m’avais recrutée à Barjow & Beurk, à la sortie d’Azkaban. J’aurais eu du mal à redresser la barre autrement. Ou si c’est trop tôt pour un job stable, j’peux t’épauler, ou te trouver des p’tites missions chez nos partenaires, j’sais pas moi.
Wait. C’est sorti comment ça ? Pourquoi j’y ai pensé p*tain ?

Bon. Super. C’est officiel. Je suis mièvre. Arg. Abattez-moi, ou filez-moi un moldu à abattre, quelque chose. J’me reconnais plus. J’devrais pas réagir comme ça. J’lui en ai tant voulu, et je peine suffisamment à le croire. Cependant, au-delà de ma dette personnelle ou d’une quelconque empathie à son égard, j’ai du mal à imaginer laisser mes enfants grandir vraiment, vraiment, sans leur père. Alors si j’peux lui apporter des éléments de stabilité le temps qu’il se refasse à Londres, le temps de s’assurer que rien ne le contraindra à disparaître à nouveau, j’ferais ma part.
Ashton Parker
Ashton Parker
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


En journée... - Page 16 Empty
Re: En journée...
Ashton Parker, le  Sam 21 Avr 2018 - 21:32

L'apparence actuellement d'Ashton semblait poser quelques interrogations à Lizzie, ce qui était relativement compréhensible pour n'importe qui n'étant pas un Métamorphomage. Son don s'était déclenché alors qu'il avait tout juste dix-sept ans, ce qui pouvait paraître un peu tard comparé à d'autres, mais à présent cela faisait vraiment longtemps qu'il s'était habitué à user de son don et même avant son départ il changeait son physique de manière très régulière. La seule différence était qu'il n'avait jamais changé complètement d'apparence "de base" sur une durée indéterminée, mais c'était juste une question de situation. Avec son état d'il y a un an, il avait eu besoin de faire un réel changement de peau pour se reconstruire.

- Ben ça fait longtemps que tu sais que je suis Méta donc c'est probable que je continue de bouger quelques éléments de mon physique mais tel que tu me vois ça sera principalement à ça que je compte ressembler à l'avenir et je n'ai aucune envie de reprendre l'apparence que j'avais avant.

Apparemment, la sorcière avait expliqué aux jumeaux l'absence de leur père en leur expliquant qu'il était parti en déplacement professionnel. On faisait difficilement plus vague comme explication mais c'était le mieux qu'elle pouvait faire sans savoir elle-même ce qu'il était devenu, et c'était mieux que de leur dire qu'il avait disparu. La formulation fit esquisser un léger sourire à l'ex-Gryffondor.

- Tu sais j'ai bien appris un ou deux trucs nouveaux en Afrique, c'est pas les découvertes qui me manqueront à raconter. Et puis pour le changement d'apparence peut-être que ça les perturbera un peu de voir que je leur ressemble pas mais ça m'étonnerait qu'ils se souviennent de mon apparence d'avant, et ils sont suffisamment jeunes pour se réhabituer facilement à celui-là je pense.

Bennet lui confirma qu'ils vendaient toujours des pensines chez Barjow & Beurk. C'était une valeur sûre et il s'agissait d'objets suffisamment rares pour que d'éventuels clients finissent pas tomber sur l'adresse de la boutique quand ils cherchaient ce genre d'objets magiques. Vint aussi la question de l'argent, c'était vrai qu'il n'était pas encore certain d'avoir tout rattrapé depuis son retour là-dessus. Mais un peu plus tôt le sang-mêlé s'était rendu à Gringott's pour faire un petit tour de son compte en banque et vérifier que son argent était toujours là, ce qui était bien le cas. Il avait donc relativement peu d'inquiétudes à avoir en ce qui concernait le fric puisque ses gallions n'avaient pas bougé d'un poil depuis son départ.

- Pour le fric je pense que ça ne sera pas un problème du coup je pourrais passer te voir à la boutique pour t'acheter une pensine dans les jours qui viennent si ça te dérange pas. Et pour un éventuel job c'est super gentil de ta part de me faire déjà une offre mais je pensais éventuellement reprendre un peu pied avec la vie londonienne avant de me relancer immédiatement dans un travail régulier. Et puis ça me permettrait de passer un peu de temps avec les jumeaux aussi si ça ne te pose pas de problème bien évidemment.

Ce qu'il n'avait pas dit mais que Lizzie comprendrait sans aucun doute c'était que ça lui faisait également énormément de bien de la revoir après tout ce temps. Parce que le fait qu'elle soit la mère de ses gosses n'était qu'une facette de leur relation, ils avaient vécus bien plus de choses tous les deux et il ne pouvait pas penser à elle autrement qu'en une amie. Beurk, ces années loin de ses proches l'avaient définitivement rendu trop niais il allait devoir se reprendre.
Lizzie Cojocaru
Lizzie Cojocaru
Référent Maître de JeuPoufsouffle
Référent Maître de Jeu
Poufsouffle
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


En journée... - Page 16 Empty
Re: En journée...
Lizzie Cojocaru, le  Mer 25 Avr 2018 - 13:43

C’était fou comme il comprenait paaaas. J’avais l’impression de parler une langue étrangère. Genre moi j’disais juste ça pour qu’on fasse une rencontre test sous une autre apparence, et qu’en suite il puisse revenir sous son apparence actuelle, super Papa et tout le tralala. J’lui disais pas d’y retourner sous son ancienne apparence ou quoi, j’comprenais bien qu’il l’ait rangée très loin au fond de la Tamise. S’il tenait absolument à être connu comme un autre avant d’être connu comme lui-même, on pouvait le faire, mais tu parles du drama et de la confusion pour les enfants. Enfin. J’pouvais pas le forcer à être intelligent, hein.

Je hochais la tête en écoutant ses autres explications. Oh, c’est clair qu’ils se rappelaient pas de son visage. En même temps, on avait jamais pris des photos de famille ou des trucs comme ça, et comment pouvaient-ils se souvenir d’un homme qu’ils n’avaient connu que dans leur toute petite enfance ? Les enfants perçoivent un nombre incroyable de chose, mais leur mémoire n'est pas immédiate, il faut leur laisser le temps de se construire.

Je me surpris à attendre avec un peu trop d’impatience ses histoires de voyage ; je crois qu’une part de moi avait une envie de loin. C’était comme quand Aya m’avait révélé ses compétences linguistiques et sa connaissance d’un peu d’artisanat arabe ; il y avait un tel potentiel. J’avais parcouru tous les continents en tapis volant, mais comme j’avais rien vu et que j’avais les gosses avec moi, j’avais pas spécialement eu l’occasion de découvrir les spécialités des cultures locales. Peut-être pourrait-il m’apprendre un ou deux ingrédient.s dont le potentiel magique avait été révélé par les mages du sud ?

— Pas de souci. T’auras plus de chance de me croiser le week-end, mais si c’est juste pour l’achat d’une pensine, les autres sont tout à fait compétents hein.

Il semblait sincère quant à son futur investissement dans la vie des jumeaux, et il faut bien avouer que l’idée me faisait incroyablement de bien. Qu’est-ce qu’on avait changé, quand même. Si j’avais été enceinte plus jeune, gosse de Mangemort ou pas, j’aurais probablement avorté. Et là, Braeden et Squirtle étaient plutôt épanouis, et lui était motivé pour être plus responsable à leur égard. Nul ne voulait tenter des sorts et artefacts et potions sur leurs petites joues rebondies. Pfou. Le genre de scène que personne n’aurait imaginé, j’pense.

— Bon. Bon bon bon. On tente, du coup ?
Ashton Parker
Ashton Parker
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


En journée... - Page 16 Empty
Re: En journée...
Ashton Parker, le  Ven 27 Avr 2018 - 14:06

C'était prévisible mais il y avait beaucoup de nouvelles informations à intégrer, pour lui comme pour elle. Vu que Lizzie ne semblaient pas opposée à ce qu'il revienne dans sa vie et dans celle des jumeaux cela voudrait dire qu'ils auraient à retrouver une organisation différente de ce à quoi elle s'était habituée. Ce serait probablement un peu difficile à gérer au début mais au moins les gosses pourraient grandir avec deux parents.

Ashton devait bien admettre qu'il appréhendait beaucoup les retrouvailles avec Braeden et Squirtle. Pendant qu'il était absent il avait beaucoup pensé à eux mais l'inverse n'était pas forcément le cas. A leur âge trois ans représentait la majeure partie de leur vie et ils n'avaient sûrement aucun souvenir de lui. Le sang-mêlé ne savait pas comment ils réagiraient au soudain retour de leur père dans leur vie. Sans compter qu'il ne leur ressemblait actuellement ni de près ni de loin physiquement. Enfin bon, l'espoir de les revoir était quand même largement plus important que les petites inquiétudes qu'il avait à ce propos.

Bennet lui confirma bien que Barjow & Beurk vendaient toujours des pensines et qu'il pourrait donc en trouver là-bas. Quand elle mentionna "les autres" Ashton éprouva un sentiment étrange auquel il ne se serait pas attendu en parlant de la boutique. En réfléchissant c'était évident qu'à son départ il avait fallu recruter quelqu'un d'autre pour gérer l'endroit. Lizzie avait probablement pris sa place à lui mais cela signifiait que les autres employés avaient changé et faisait le même travail que lui des années plus tôt. Même s'il n'avait actuellement pas de désir particulier de retourner travailler là-bas, il fallait bien admettre que l'établissement avait joué un rôle important dans son développement personnel et que c'était probablement l'un des métiers les plus cool à exercer.

- Bon. Bon bon bon. On tente, du coup ?

Parker prit une grande inspiration, soudainement rattrapé par la réalité. Il se rendait compte qu'un moment auquel il avait pensé si souvent depuis des mois était à présent sur le point d'arriver. Déjà, le simple fait qu'il ait repris contact avec Lizzie était très important pour lui et lui avait fait extrêmement plaisir, et ensuite il allait retrouver des enfants qu'il lui serait probablement très difficile de reconnaître. Après tout ils avaient cinq ans à présent, ils n'étaient plus des bébés mais bel et bien des enfants. Aussi effrayant que cela puisse paraître Ashton avait vraiment hâte de les voir.

- Allez, on tente.

Fin du RP
Loredana Sparks
Loredana Sparks
MDJ-G en formationHarryPotter2005
MDJ-G en formation
HarryPotter2005
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



En journée... - Page 16 Empty
Re: En journée...
Loredana Sparks, le  Mer 2 Mai 2018 - 14:19


RP avec Lizzie

La Boutique d'Animaux Magiques avait fini par se vider. La journée avait été épuisante pour la jeune femme qui n'avait pas arrêter d'être active et n'avait pas pu prendre de pause tant les sorciers arrivaient chacun à la suite des autres. Elle s'était forcée de garder le sourire toute la journée, ne montrant pas la fatigue qui ne faisait que croître au fil des heures. Malheureusement, elle était tombée sur une cliente particulièrement pénible avec qui elle avait dû rester, sans mentir, au moins une heure, tout ça pour un simple hibou. De ce fait, Loredana avait fini par perdre un peu patiente et l'avait bien montré à cette femme indigne qui ne s'était pas gênée pour le lui faire remarquer. C'était l'hôpital qui se foutait de la charité là...

Enfin, la journée de Loredana était enfin terminée et ne s'était pas faite prier pour récupérer sa veste et son sac et sortir de là. Elle adorait ce travail, mais les journées n'étaient pas toujours faciles. Malgré tout, elle n'avait pas envie de rentrer pour le moment. Après tout, il était encore tôt, elle avait tout à fait le temps de se promener un petit peu sur le Chemin de Traverse afin de faire quelques repérages pour une prochaine fois. Elle n'avait pas énormément d'argent sur elle actuellement et elle ne voulait pas être tentée de se rendre à Gringotts. Elle s'était arrêtée un instant devant les Halles Magiques, pensant sérieusement à s'acheter de nouveaux équipements de Quidditch, dont un nouveau balais qui serait plus efficace que le vieux qu'elle avait déjà. Elle n'était que remplaçante dans l'équipe des Gryffondor, mais ce n'était pas pour autant qu'elle était une joueuse sans importance. Elle voulait donc être sûre qu'elle ait tout le nécessaire pour réussir à chaque fois qu'elle se retrouverait sur le terrain.

Elle s'était mise à flâner dans les rues jusqu'à se retrouver dans une ruelle moins fréquentée et bien plus sombre tant les divers bâtiments étaient hauts. Elle leva la tête et se rendit rapidement compte qu'elle se trouvait dans l'Allée des Embrumes. Elle n'y mettait pas souvent les pieds, mais lorsqu'elle s'y rendait, c'était pour visiter Barjow & Beurk où elle avait acheté un Canif Magique au début de sa septième année à Poudlard.
Elle aimait aussi regarder les différents ingrédients qu'elle pourrait éventuellement acheter un jour juste pour s'entraîner, parce qu'elle appréciait la concoction de potions. Malheureusement, Daemon travaillait dans cette boutique désormais et elle savait pertinemment qu'il n'aimerait pas la voir fréquenter ce genre d'endroit. Évidemment, Lore n'en faisait qu'à sa tête, mais essayait tout de même d'être discrète afin qu'il ne la voit pas à travers la vitre. Elle s'approchait pour tenter de regarder à l'intérieur s'ils avaient de nouveaux ingrédients ou de nouvelles potions qui pourraient l'intéresser. Elle ignorait si sa discrétion fonctionnait, mais il était difficile de voir à travers la vitrine de cette boutique. Les sorciers passaient à côté d'elle, certains la regardaient comme si elle avait le visage balafré, d'autres devaient sans aucun doute se demander ce qu'elle faisait ici. Elle n'y prêtait pas attention. Après tout, qu'est-ce qui l'empêcher de venir ici ?

Lizzie Cojocaru
Lizzie Cojocaru
Référent Maître de JeuPoufsouffle
Référent Maître de Jeu
Poufsouffle
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


En journée... - Page 16 Empty
Re: En journée...
Lizzie Cojocaru, le  Mar 29 Mai 2018 - 20:04

Fin de journée ; mon coeur se vide. J’avais de l’énergie, ce matin, beaucoup trop. Je ne savais pas qu’en faire. Je ne savais plus où donner de la tête, j’avais tellement d’envies et d’idées et de désirs divers qui se bousculaient les uns les autres. Il fallait que je mette tout à l’écrit, avant que ça s’envole. Mais que voulez vous. Parfois, on a pas le temps de canaliser les informations. Tout nous tombe dessus d’un coup.

Y a ce ciel si vert et une étendue de nuages. Y a le seul si bleu si triste d’avoir pleuré toute la nuit, mais de la main je le caresse, l’enduis de mon aquarelle — jaune, orange, rouge, selon les inspirations, les moments, les dispositions. Je me régale des couleurs. De l’envol, à chaque instant permis par tous les interdits bravés.

Plus tard, cependant, les couleurs sont épuisées, et moi aussi. La nuit tombe, noire et lourde, comme mes paupières d’avoir tant rêvé et si peu fait. Je me prépare à fermer la boutique, pour retourner me coucher, passer la soirée avec les jumeaux, mais alors que je fais le compte des objets présentés en vitrine, je finis par aviser une jeune fille qui regardait la vitrine avec intérêt, ne voulant pas rentrer à l'intérieur.

J’sais pas pourquoi elle m’a marquée. Y avait un truc chez elle. Une forte impression de déjà-vu. Dans quel monde nous étions-nous connues ? Le sourire las, mais large, je m’avance vers la porte, l’entrouvre et lui glisse.
— Curieuse, dis-moi ? Qu’est-ce qui te retient de me rejoindre ?
Loredana Sparks
Loredana Sparks
MDJ-G en formationHarryPotter2005
MDJ-G en formation
HarryPotter2005
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



En journée... - Page 16 Empty
Re: En journée...
Loredana Sparks, le  Jeu 7 Juin 2018 - 14:59



Elle ne s'était pas rendue compte de l'heure qu'il était. Le ciel nébuleux s'assombrissait au fil des minutes qui passaient. La tombée de la nuit avait toujours était un mystère. Le ciel est clair et en une fraction de seconde, l'obscurité apparaît alors qu'elle, elle n'avait pas bougé. Les lampadaires de l'allée s'allumaient petit à petit, mais la rue restait sombre et l'ambiance qui régnait faisait froid dans la dos. Finalement, Daemon avait déjà dû terminé depuis longtemps. Elle ne comptait jamais ses heures à la BAM, elle y était sûrement restée plus que prévu à cause de cette cliente exigeante.

Inutile de rester là, il était temps de rentrer et de profiter de la soirée, elle voyait les lumière s'éteindre et ne parvenait plus à distinguer les contours de ce qu'elle observait quelques minutes auparavant. De toute façon, elle était consciente qu'elle n'avait rien à faire ici. De qui se moquait-elle ? Oser penser une fraction de seconde qu'elle pouvait avoir un intérêt pour la concoction de potions. Il était temps pour elle de se rendre compte que la vie n'était pas comme les cours. Un Optimal en Potions lors de ses Buses ne signifiaient rien. Lors de son épreuve aux Aspic, ce sera sûrement pas la même musique. Elle était vouée à travailler dans cette boutique du Chemin de Traverse jusqu'à la fin de sa vie... Ou du moins jusqu'à ce qu'on en ait marre d'elle.

Telle était la vie selon la jeune femme. Une succession d'actions improvisée comme dans une pièce de théâtre. Elle était le rôle principale, mais n'avait jamais reçu de script et la créativité n'était pas son fort... Elle s'apprêtait à quitter les lieux lorsqu'une voix qu'elle connaissait brièvement la fit se retourner. Elle se retrouvait nez à nez avec la propriétaire de Barjow & Beurk. Génial, elle allait sûrement penser qu'elle prépare un truc louche, comme si elle n'avait pas assez d'ennuis comme ça.

- Euh... Rien...enfin, je regardais juste ce que vous aviez sur les Potions...mais sans l'optique d'acheter, j'ai trouvé inutile de rentrer...pour rien

Elle parlait comme si elle se moquait d'elle-même. Comme si le fait d'être là était ridicule et qu'elle aurait mieux fait de perdre son temps à autre chose. Pourtant, cela faisait des mois qu'elle voulait regarder en détail ce rayon. Ça l'attirait, ce n'était pas forcément de l'obsession, mais ça se rapprochait de plus en plus. Elle ne voulait pas dire à la propriétaire que l'un de ses employés n'apprécierait pas de la voir ici, elle n'apprécierait sans doute pas...
Lizzie Cojocaru
Lizzie Cojocaru
Référent Maître de JeuPoufsouffle
Référent Maître de Jeu
Poufsouffle
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


En journée... - Page 16 Empty
Re: En journée...
Lizzie Cojocaru, le  Jeu 5 Juil 2018 - 16:22

La lune se cache derrière les nuages ; et cette fille derrière son sourire indolent. Elle dit les choses sans oser les dire, laisse deviner une appétence, une envie, qu’elle n’a pas l’audace de poursuivre. Je crois, troublée, pouvoir y reconnaître ce que Mary aurait pu être. Mary et ses musiques ; son solfège plus vaillant que tous nos sortilèges. Mary, disparue depuis maintenant cinq ans lors de l’accident. Je ne peux pas penser à elle, pas maintenant, même s’il y a une ressemblance déconcertante entre leurs oscillations, pacifiques mais trop passives à mon goût.

Je la regarde me sourire. Mes pensées s’envolent un instant, échappant à l’espace-temps. Je vois la scène comme s’il s’agissait d’une photographie, que je couvrais d’un regard empreint de mélancolie. Las! Mon présent et mon passé se confondent éternellement. Je ne veux pas, cependant, fuir l’instant présent ; je veux m’enraciner dans le moment. Je veux sentir ce qu’il se passe, aujourd’hui, là tout de suite ; ne pas tout vivre comme s’il ne s’agissait déjà que d’un souvenir fluide, estompé par le temps.

Alors je me rappelle de ce que je faisais, lorsque je ne voyais plus. J’essaie de humer le temps. De retrouver des effluves de mon environnement, pour mieux ressentir, mieux m’inscrire dans la réalité. Je crois déceler une langueur fluviale ; pourtant, la Tamise n’est pas si près. C’est peut-être dans sa voix, que les embruns anglais circulent. Sa gorge dont se détache une mouette infernale, criant son désespoir de se trouver si loin de la mer, de la mère, aujourd'hui.

Taquine, je la tente. Je l'attends.
— Tu penses que les potions se limitent à... un achat ?
Contenu sponsorisé

En journée... - Page 16 Empty
Re: En journée...
Contenu sponsorisé, le  

Page 16 sur 17

 En journée...

Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.