AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Vol
Page 2 sur 4
Serre n°1 - la Branchiflore
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Hellyna Flynn
Serdaigle
Serdaigle

Re: Serre n°1 - la Branchiflore

Message par : Hellyna Flynn, Ven 21 Oct 2011 - 19:12


Hellyna se dépêcha de sortir du château pour se rendre à la serre n°1. Après déjeuner, elle était allée travailler un peu à la bibliothèque vu qui lui restait du temps. Sauf qu'elle avait trop traîné et se retrouvait finalement en retard pour son cours de Botanique.

Elle était enfin en vue de la serre. Elle entra promptement et commença à s'excuser quand elle remarqua trois jeunes femmes, qui n'étaient certainement pas des professeurs et encore moins des élèves, dans la pièce. La jeune sorcière resta immobile quelques instants, cherchant à tout allure qui pouvait bien se trouver devant elle et la raison de leur venue.
Ne trouvant pas de réponse, elle se fit toute petite et se dirigea vers un de ses camarades de maison, un blondinet qu'elle avait déjà aperçue en cours de potions. Elle s'installa discrètement et lui demanda en chuchotant :


-Qu'est-ce qui se passe ici ?

Ce n'est qu'après qu'elle se rendit compte que son interlocuteur n'avait pas l'air d'être à l'aise.
Elle regarda en direction de son amie Emma et vit que cette dernière avait sortit, discrètement, sa baguette. La jeune fille fit des yeux ronds tout en se disant
* C'est si grave que ça ? *. Puis elle regarda derechef les trois jeunes femmes. Celles-ci n'étaient pas encapuchonnés et ne paraissaient pas méchantes. Mais comme dit le proverbe, « l'habit ne fait pas le moine ».
Revenir en haut Aller en bas
Nathalie Matthews
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) :
Occlumens
Legilimens


Re: Serre n°1 - la Branchiflore

Message par : Nathalie Matthews, Sam 22 Oct 2011 - 12:52


Peu à peu, les élèves arrivaient. Nathalie patientait toujours, ne savant pas vraiment combien d’élèves viendraient à ce cours. Elle savait qu’ils seraient peu nombreux car certains sont réticents, se disent sans doute que le cours ne durera pas mais… C’était toujours cela de gagné, non ? Elle allait essayer de les motiver, de leur donner envie de venir à ce cours et de faire gagner des points à leur Maison. La jeune femme avait préparé son cours pendant des heures pour être sûre de plaire à un maximum d’entre eux, pour ne pas les ennuyer au bout d’une vingtaine de minutes de cours. C’est pour cela qu’elle avait prévu de faire ce premier cours dehors, à l’air frais et au plein milieu de l’action. Enfin, après quelques minutes d’attente, un premier élève arriva, un Serpentard. D’après la fiche qu’elle avait reçue, il s’agissait d’Efkio Falyafels.

Efkio –
Bonjour Mrs !

« Mrs » ? Non mais… Elle n’était pas si vieille que cela ! Bon, c’était le prix à payer pour devenir professeur mais elle allait vite remettre les points sur les i lorsque tous les élèves seraient arrivés. Pour l’occasion, elle avait couché des troncs d’arbre sur le sol et Efkio s’y installa, rapidement rejoint par une autre élève nommée Lizzie, à Serdaigle, qui la salua à son tour. Nathalie leur répondit d’un sourire et s’apprêta à leur renvoyer leur salut lorsqu’un nouvel élève arriva, membre de Serdaigle également : John Dawson. Il lui dit bonjour à son tour et posa une question concernant la plante mystérieuse qu’ils allaient étudier aujourd’hui, concernant la plante que la jeune femme tenait entre ses mains. En effet, il avait raison, il s’agissait bien de branchiflore mais… Elle n’allait pas lui répondre maintenant et préférait attendre que tous les élèves soient arrivés. D’ailleurs, il pensait avoir fait une bêtise d’après la tête qu’il faisait. Elle s’adressa alors, tout d’abord, aux trois arrivants :

Nathalie –
Bonjour ! Vous êtes les premiers, comme vous pouvez le voir. Vous pouvez vous installer sur ces troncs d’arbres, le cours se donnera dehors aujourd’hui.

Tournant la tête vers John, elle lui répondit avec un sourire et un ton se voulant rassurant :

Nathalie –
Eh bien, il faudra attendre pour avoir la réponse à cette question. Je préfère que tous les élèves soient arrivés puisqu’ils ne connaissent peut-être pas tous la plante que je tiens.

Peu de temps après, trois nouveaux élèves arrivèrent et s’installèrent où il restait encore une place. Elle avait prévu quelques troncs, disposés comme dans une salle de classe normale exception faite qu’il n’y avait aucun banc. Enfin, les derniers élèves étaient arrivés et Nathalie eut à peine le temps de les saluer que trois jeunes femmes s’approchèrent du groupe d’élèves et d’elle-même. Tous les regards intrigués des élèves se tournèrent vers elles, la nouvelle Professeur de Botanique sentant les ennuis arriver et la colère monter – car, oui, elle se méfiait et aurait vraiment voulu donner ce premier cours. La femme qui ouvrait la marche montra son insigne d’Auror – soi-disant – et dit :

Auror perturbatrice –
Bonjour à vous tous, mademoiselle Matthews. Je suis désolée d'interrompre ainsi votre cours, mais je suis dans l'obligation de vous demander de nous suivre s'il vous plait.

PARDON ?! Et puis quoi encore ?! Non, mais elle se mettait vraiment le doigt dans l’œil. Nathalie n’allait pas suivre des supposées représentantes de la loi sur preuve d’un insigne qui pouvait très bien être trafiqué. Le regard de l’Ex-Gryffondor s’obscurcit, ses poings se serrèrent – heureusement qu’elle avait rangé la branchiflore avant leur arrivée – et elle ne répondit rien de suite puisque la femme se tenant devant elle s’apprêtait encore à parler.

Auror perturbatrice –
Nous ne voulons pas qu'il y ait de débordements alors si vous pouviez vous hâter.

Alors, déjà, cette femme se permet de lui donner des ordres. De plus, elle fait un signe aux élèves en tentant de rassurer les élèves de sa Maison – car oui, Nathalie avait reconnu une membre du groupe, il s’agissait de la Directrice de Poufsouffle – et, en plus, elle ne voulait pas de « débordements » ? Non mais… Pour qui se prenait-elle ? Elles venaient interrompre un cours qui avait demandé des heures de préparation sous prétexte que la jeune femme était en faute ? Sur les troncs, les élèves s’agitaient, murmuraient et semblaient se poser des questions. La plupart soutenait leur professeur de Botanique, ne comprenant pas pourquoi des « représentants de la loi » voulaient l’emmener. Mais la professeure leur lança un regard rassurant, fit un signe de la main pour calmer les murmures et dit :

Nathalie –
Non.

Plus aucun bruit ne se fit entendre, seule une tension palpable était présente devant la Serre numéro 1 et les élèves semblaient attendre le dénouement de toute cette histoire.

Nathalie –
Vous venez interrompre un cours qui m’a pris des heures à préparer, sous prétexte que vous souhaitez m’emmener « sans débordement ». Permettez-moi de dire que vous pouvez toujours courir. Je termine mon cours, que vous le vouliez ou non.

Entre-temps, Nathalie avait activé son Gallion d’Urgence de telle manière à ce que personne ne puisse le remarquer pour qu’un elfe de maison rapplique vite fait devant la Serre. Elle s’était rapprochée des élèves pour leur montrer la boîte contenant la branchiflore – en tout cas, c’est ce qu’elle faisait croire – et, tout d’un coup, lança :

Nathalie –
Promptus nebulae !

En effet, l’elfe de maison avait reçu le signal et, de cette façon, les supposés Aurors ne pouvaient pas savoir qu’il est venu avec cet épais brouillard. De plus, Nathalie avait vu Clélia Skywolf arriver au loin d’un pas décidé et furieux. Ok, elle n’était pas au courant. Ce qui n’étonnait guère Nathalie d’ailleurs. Au bout de quelques secondes, l’elfe arriva. Une fois arrivé, ils transplanèrent tous – les élèves présents et leur professeur de Botanique – dans la Salle sur Demande. Pas la peine d’en faire la demande à l’elfe, il avait reçu toutes les indications possibles grâce au message qu’avait fait passer la chef de l’Ordre du Phénix.

[HJ pour les « Aurors » : Voilà. Maintenant, si vous arrivez à me retrouver, je dis simplement que c’est illogique. Sachez que j’ai 4 ans d’expérience in-RP en tant que membre de l’Ordre du Phénix, donc le triple de vous trois. Par conséquent, mon RP tient la route et il est logique que mon perso’ réagisse aussi vite, cherchant à mettre les élèves à l’abri face aux personnes qui se prétendent Auror, comme Nathalie n’a aucune confiance en elles (mais ça, je l’ai déjà dit à Céleste, mon perso’ pense plutôt que vous êtes des MMs). Je n’ai pas fait sauter le libre-arbitre contrairement à vous. Maintenant, c’est à Clélia de poster. Si vous n’êtes pas d’accord, je peux tout simplement ignorer vos RP.

HJ pour les élèves : Le cours continue dans la Salle sur Demande. Je vais poster cet après-midi ou ce soir, je poste le plus vite possible et, ne vous inquiétez pas, tout sera expliqué In-RP.

Suite du cours]



Dernière édition par Sara Shake le Dim 23 Oct 2011 - 12:16, édité 4 fois (Raison : Correction des fautes d'orthographe/d'inattention + rajout de lien)
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Parker
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Mésange azurée


Re: Serre n°1 - la Branchiflore

Message par : Lizzie Parker, Sam 22 Oct 2011 - 15:29


La réponse du professeur de Botanique face aux trois Aurors ne se fit pas attendre :

- Non, lança-t-elle d’un ton catégorique. La tension était à son comble. Vous venez interrompre un cours qui m’a pris des heures à préparer, sous prétexte que vous souhaitez m’emmener « sans débordement ». Permettez-moi de dire que vous pouvez toujours courir. Je termine mon cours, que vous le vouliez ou non.

« Au moins, c’est clair, net et précis. Miss Matthews ne manque pas de répondant ! » nota Lizzie, plutôt impressionnée par la répartie de la jeune femme devant des représentants de la Loi. La Serdaigle se demanda comment cela allait-il bien finir. Elle n’espérait pas que cela aille jusqu’à l’affrontement, mais dans le doute, Lizzie porta machinalement sa main droite dans la poche de sa cape, tenant fermement sa baguette magique. Elle était prête à s’en servir pour se protéger au cas les choses tourneraient mal. La jeune fille guettait la réaction des Aurors. Pendant ce temps là Miss Matthews s’approcha des élèves dans l’intention de leur montrer la plante qu’elle tenait toujours de plus près, quand tout à coup, elle cria :

- Promptus nebulae !

Tout se passa très vite. Un épais brouillard apparut, enveloppant tout le monde. Certains élèves poussèrent des exclamations de surprises, d’autres se protégeaient le visage de leur main dans un réflexe de protection. Puis sans que Lizzie ne comprenne ni pourquoi ni comment cela avait-il pu se produire, elle se retrouva instantanément à l’intérieur du château alors qu’elle était encore dans la serre n°1 quelques secondes plus tôt…
Revenir en haut Aller en bas
Nathalie Matthews
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) :
Occlumens
Legilimens


Cours n°1 - La branchiflore

Message par : Nathalie Matthews, Dim 23 Oct 2011 - 1:24


[Début du RP]

Nathalie et les élèves arrivèrent, grâce à l’elfe de maison reparti à présent, devant la Salle sur Demande. Elle comptait bien finir son cours et ne voulait pas se faire arrêter pour des bêtises, pour de fausses preuves ou que sais-je encore. Elle avait réagi, avait pris toutes les précautions possibles pour ne pas se faire démasquer et encore plus pour éviter de se faire poursuivre. En attendant, la jeune femme était furieuse et ne dit aucun mot en passant trois fois devant la Salle sur Demande tout en pensant à ce qu’elle souhaitait. Il fallait qu’elle fasse vite et qu’elle soit précise, donc il n’y avait pas la moindre minute à perdre. Tout s’était passé tellement vite… Les élèves étaient perdus, d’après ce qu’elle pouvait voir et ils se posaient de nombreuses questions. Peut-être que certains auraient préféré voir les Aurors emmener leur professeure ? Mais non, quelle question !

Enfin, une porte apparut. Nathalie la poussa, fit entrer les élèves en surveillant bien derrière elle et se précipita à son tour à l’intérieur en la refermant. Ils découvrirent alors une salle de classe avec quelques plantes, dont la branchiflore qui lui était nécessaire pour commencer et terminer son cours. Ils s’installèrent tous aux bancs mis à leur disposition et semblaient attendre que la jeune femme brise le silence qui s’était installé. Elle n’arrivait pas à se calmer et avait seulement envie d’y retourner pour donner une bonne leçon aux soi-disant représentants de la loi. Mais elle ne pouvait pas… A présent, elle faisait partie du corps professoral de Poudlard, ce qui signifiait donc qu’elle avait une double raison de protéger les élèves. Mais, justement… Qui l’empêchait d’aller combattre légalement ? Non. Il fallait qu’elle reste ici. Clélia était sur place, Actarius allait peut-être débarquer étant donné son statut – et elle l’avait prévenu – donc ils étaient assez. Prenant une grande inspiration, l’ex-Gryffondor se tourna vers ses élèves. Ils la regardèrent tous d’un air inquiet, apeuré et... Perplexe ? Il fallait qu’elle leur parle.

Nathalie –
Bien… Je suis désolée de vous avoir embarqué là-dedans. Pour ceux qui se posent des questions, je ne suis pas une mangemorte, je peux même vous le prouver si vous n’en êtes pas sûrs. Je vous ai emmené ici pour pouvoir commencer ce cours et pour vous mettre à l’abri des « représentants de la loi » qui n’en sont peut-être pas. Nous sommes toujours à Poudlard, dans la Salle sur Demande pour ceux qui l’ignorent, donc vous pourrez retourner à vos occupations à la fin de ce cours, comme si rien ne s’était passé.

Malgré la situation délicate, Nathalie afficha un sourire qui se voulait le plus rassurant possible. Certes, elle était en colère, mais les élèves n’avaient pas à subir les « disputes » entre membres de l’Ordre du Phénix et Aurors. Elle était tout de même curieuse de savoir quelles preuves ils avaient bien pu trouver à son encontre, sachant qu’elle avait disparu de la circulation pendant un bon bout de temps. Mais bref, là n’était pas le sujet.

Nathalie –
Avant… L’interruption, votre condisciple John m’a demandé si cette plante était une branchiflore.

Nathalie tenait dans ses mains une espèce de boule verte, gluante et visqueuse avec des choses ressemblant à des racines qui s’entremêlaient au sein de la plante. Elle s’était adressée à toute la classe mais, à présent, se tenait face à John, l’élève de Serdaigle lui ayant posé la question.

Nathalie –
Eh bien, tu as raison. C’est, en effet, une branchiflore. Mais je suppose que tu la connaissais déjà bien avant ? Comment as-tu reconnu cette plante ?

Puis, se tournant vers l’ensemble de la classe, la professeure de Botanique ajouta :

Nathalie –
Quelqu’un, parmi vous, avait-il aussi reconnu cette plante ? Peut-être pourriez-vous aider votre ami à me répondre en me disant quels sont ses traits distinctifs ? Autrement, pouvez-vous me dire ce qui peut nous permettre d’identifier cette plante comme étant une branchiflore ?

[HJ : Faites preuve de logique et d’imagination, la réponse ne se trouvera pas uniquement sur Google ou tout autre site relatif à Harry Potter. Il n’y a pas de mauvaises réponses !]


Dernière édition par Claire le Dim 23 Oct 2011 - 13:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lydia Czainska
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou
Legilimens




Re: Serre n°1 - la Branchiflore

Message par : Lydia Czainska, Dim 23 Oct 2011 - 13:33


Comme on pouvait s'y attendre, le professeur répondit à leur chef par un refus. Un simple mais catégorique « non ». Kim roula les yeux. Visiblement les aurors ne s’étaient pas montrées assez fermes. Mais ce n'était pas dans les mœurs des représentants de loi de sortir l'artillerie lourde au premier rencart. Qui plus est au sein d'une école où, tout individu saint d'esprit en conviendra, il est préférable de montrer l'exemple, sans affoler inutilement les jeunes qui ont plus besoin de modèles que de figures d'autorité en contradiction. Comment espérer pouvoir leur transmettre les valeurs morales, censées être à la base d'une société stable et vivable pour tous -même pour ces incapables de cracmols c'est pour dire-, en laissant leur éducation aux mains de renégats fous de la baguette ?

Le trio allait devoir se montrer plus persuasif (sans pour autant jouer de la baguette, pas devant des jeunes sorciers voyons), mais il fallait croire que la réponse de l'impudente professeur les avait figés, comme l'aurait fait le regard de Méduse. Ou bien les trois jeunes femmes s'étaient simplement délaissées de leurs neurones, avaient oublié de prendre leurs yeux attentifs et laissé au placard les oreilles entraînés. Toujours est il qu'elles furent incapables de réagir lorsque Nathalie déclencha son gallion d'urgence, qu'elles n'entendirent pas l'elfe transplaner dans leur dos et qu'elles restèrent de marbre lorsque la suspecte s'avança avec sa boîte louche et généra un nuage opaque.

Par un exploit qui ferait pâlir le célèbre pirate élastique, la brunette et son petit serviteur encerclèrent les élèves et transplanèrent. Rappelons que les trois aurors décidément pas bien vives d'esprit, ne bougèrent pas d'un poil de fléreur (sans doute la pouffytude de Ride qui était hautement contagieuse)[HRP : Nana, je t'aime c'est promis♥]. Céleste qui avait froncé les sourcils lorsque mademoiselle Matthews avait décliné leur invitation à les suivre, soupira tout en haussant des épaules.

« Bon voilà qu'elle se met à kidnapper les élèves, allons voir Clélia il faut qu'elle sache qu'il y a une dangereuse criminelle dans son école ! »

Les deux jeunes femmes opinèrent de la tête et se dirigèrent vers le château.

« J'espère que l'ainé Lievitch s'est montré plus coopératif avec les garçons.

-Tu déconnes ou quoi ? Devant Klarh je ne pense pas qu'il refuse. L'autre là elle devait avoir ses problèmes mensuels ou alors elle s’est faite piquée par un des billiwig du cours de soins aux créatures magiques. En tout cas elle a perdu la raison ça ne fait aucun doute pour moi, fit Kim avec une mou respirant le mépris.

- Elle a complètement pété un câble, oui ! rétorqua la directrice de maison. Qu'elle touche à un élève et elle verra ce qu'elle va....

- On reste polies les filles. Certes notre suspecte vient de nous prouver qu'elle est instable et irrespectueuse de l'autorité publique, mais c'est un peu tôt pour lui réserver une chambre à Sainte Mangouste.

-Sainte Mangouste ? Moi j'l'enverrai direct à…

-Moka, coupa Céleste en lui adressant un regard maternelle et autoritaire. Pour l'instant des élèves sont peut être en danger. Concentrons-nous d'abord sur notre devoir de protection. Il faut faire vite.

La lycanthrope grommela mais ne pipa mot. Intérieurement elle en voulait à la trentenaire de leur infliger des recherches qui allaient certainement finir en heures sup'. En plus il y avait dans sa classe un de ses protégés qu'elle employait à la boutique. Hors de question pour la serpy de le laisser se volatiliser avec sa dissidente de prof'. La mine renfrognée, les trois jeune femmes firent le chemin inverse, regagnant à pieds (car personne sauf les elfes et une poignée d'autres créatures ne peuvent y transplaner) le château qui contenait également son lot de surprise.

La première fut de croiser la directrice, visiblement hors de ses gonds. Kimoka s'attendait à la voir hurler « qu'on leur coupe la têteuh ! » avec un air impérieusement contrarié. Cette pensée allait lui arracher un sourire déplacé, mais heureusement la métamorphomage gardait la tête sur les épaules. Elle savait qu'elles devaient agir vite pour venir en aide aux élèves sans défenses.

« Madame la directrice, nous avons le regret de vous dire que votre professeur de botanique, mademoiselle Matthews, suspectée d'appartenir au groupuscule de l'Ordre du Phénix, vient de se rendre coupable du kidnapping de sa classe. Nous devons les retrouver au plus vite, qui sait ce qu'elle pourrait faire à ses élèves. Aussi nous vous demandons votre aide, dans l'hypothèse où notre suspecte serait encore dans l'enceinte du château. Ah au fait, nos excuses pour ne pas vous avoir mis au courant de cette affaire, toutefois espérions en garantir l'efficacité en gardant cette affaire pour nous.»

Tout en parlant, le petit groupe avait atteint le château et entra par l'arrière de l’édifice. Et là dans le hall, où quelques instants auparavant l'escouade aurorienne s'était séparée : Will gisant sur le sol, visiblement mal en point. A ses cotés, la concierge, aussi jolie qu'immobile attendait le retour de sa supérieure.

Suite des aurors ici
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Parker
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Mésange azurée


Re: Serre n°1 - la Branchiflore

Message par : Lizzie Parker, Dim 23 Oct 2011 - 13:55


Une fois qu’elle reprit ses esprits, les interrogations fusaient dans la tête de Lizzie : « Comment avons-nous atterri dans le château ? Pourquoi la professeure s’est enfuit ? Les Aurors vont-ils nous retrouver ? De quoi est-elle accusée ? Peut-on lui faire confiance ? Comment allons-nous poursuivre le cours ? » … Tout s’était passé si vite qu’elle ne comprenait plus trop, elle se sentait profondément perplexe. Avaient-ils transplané ? « Normalement cela est impossible dans l’enceinte de l’école. » se dit Lizzie. La Serdaigle jeta un regard autour d’elle, tous les élèves étaient présents. Elle remarqua qu’ils se trouvaient dans un couloir du 7ème étage et la jeune fille se demanda pour quelle raison ils avaient déboulés ici précisément. Tout à coup, Miss Matthews se mit à tourner en rond devant un mur nu, au bout du 3ème passage, et au plus grand étonnement de Lizzie, une porte apparut comme par magie.

Ainsi donc, la légende disait vraie. La Salle sur Demande existait bel et bien. Lizzie avait lu beaucoup de choses sur l’histoire de Poudlard, plusieurs livres mentionnaient une salle va-et-vient ayant le pouvoir extraordinaire de se transformer en tout et n’importe quoi selon le souhait des gens. Cependant la sorcière n’y avait jamais vraiment cru, elle pensait qu’il s’agissait d’une simple rumeur comme beaucoup d’autres concernant l’école. Elle ne connaissait personne qui lui en ait parlé de manière sérieuse, et de ce fait elle ne creusa jamais plus loin. C’est pourquoi elle n’avait jamais découvert la Salle sur Demande depuis 6 ans qu’elle était à Poudlard, c'était la première fois qu'il y entrait.

La professeure de Botanique poussa la porte et les élèves entrèrent chacun leur tour. Une fois à l’intérieur, Lizzie ne put s’empêcher de pousser une exclamation de ravissement, impressionnée par ce qu’elle voyait. La salle avait reconstitué à l’identique l’intérieur de la serre n°1 dans laquelle elle se trouvait un moment plus tôt.

- Incroyable… Murmura-t-elle proprement stupéfaite.

Quelques instants plus tard, tous les élèves furent installés. Miss Matthew ferma la porte, tout en observant les mines inquiètes et indécises de ses élèves, elle prit alors la parole afin de clarifier la situation :

- Bien… Je suis désolée de vous avoir embarqué là-dedans. Pour ceux qui se posent des questions, je ne suis pas une mangemorte, je peux même vous le prouver si vous n’en êtes pas sûrs. Je vous ai emmené ici pour pouvoir commencer ce cours et pour vous mettre à l’abri des « représentants de la loi » qui n’en sont peut-être pas. Nous sommes toujours à Poudlard, dans la Salle sur Demande pour ceux qui l’ignorent, donc vous pourrez retourner à vos occupations à la fin de ce cours, comme si rien ne s’était passé, adressa-t-elle d’un air qui se voulait rassurant.

Voilà une déclaration qui répondait à la plupart des questions de Lizzie, mais qui en soulevait d’autres. « Les Aurors ne seraient pas des Aurors ? Complètement insensée ! » pensa-t-elle. Elle espérait vraiment en savoir plus à la fin de cette journée.

- Avant… L’interruption, votre condisciple John m’a demandé si cette plante était une branchiflore, reprit Miss Matthews comme si de rien n’était en montrant à tous une espèce de plante gluante à l’aspect plutôt répugnant. On aurait dit des vers de terre entremêlés. Lizzie ne put retenir une grimace de répulsion. Eh bien, tu as raison. C’est, en effet, une branchiflore. Mais je suppose que tu la connaissais déjà bien avant ? Comment as-tu reconnu cette plante ?

Puis se tournant vers l’ensemble de la classe, elle continua :

- Quelqu’un, parmi vous, avait-il aussi reconnu cette plante ? Peut-être pourriez-vous aider votre ami à me répondre en me disant quels sont ses traits distinctifs ? Autrement, pouvez-vous me dire ce qui peut nous permettre d’identifier cette plante comme étant une branchiflore ?

Alors comme ça cette plante était bien une branchiflore. La jeune fille avait déjà lu quelque chose à ce propos, mais pour une raison qui lui avait échappé, elle n’avait jamais réellement étudié le sujet plus en détail. Rassemblant ses souvenirs, Lizzie se concentra autant qu’elle le put à la recherche d’une réponse.

- Eh bien, il me semble que la branchiflore permet de respirer sous l’eau, commença la Serdaigle.

Mais pour une fois, Lizzie fut à court de réponse et préféra laisser la parole à ses camarades…


Dernière édition par Lizzie Parker le Lun 31 Oct 2011 - 11:37, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jack Butler
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage



Re: Serre n°1 - la Branchiflore

Message par : Jack Butler, Dim 23 Oct 2011 - 15:20


Jack n’avait encore jamais transplané de sa vie. N’ayant pas reçu de note assez bonne à son Aspic, il devait attendre de le repasser avant de pouvoir passer son brevet de transplanage. Cette première expérience se fit alors dans la douleur, et l’envie rapide de vomir tout son déjeuner. Il lui fallut une bonne dose de courage pour reprendre le dessus, et ne pas passer pour une cloche devant la classe entière. Lorsqu’il reprit ses esprits, il sentit toujours son estomac le torturer, et cette sensation ne le quitterait probablement pas de la journée.
Quelque peu confus, et en colère, Jack prit place aux côtés de John. Rapidement, il se rendit compte que son sac de cours était resté lui, dans les serres.
« super ! » murmura-t-il.

Alors que le cours semblait avoir commencé, Jack regarda autour de lui. Cette pièce n’avait rien à voir avec les serres. Tout ce qui se trouvait ici n’était que le fruit de leur imagination. Il n’y avait rien de réel ici selon Jack. Tout en essayant de se concentrer, Jack se mit à repenser aux aurors. Puis il eu une idée. Si dès fois il faisait quelque chose de bien pour les aurors, peut être que cela leur ferait oublier qu’il fait parti d’une famille d’anciens mangemorts fichée au ministère? N'ayant aucun indice sur le pourquoi du comment, Jack dut admettre qu'il ne pourrait pas faire grand chose, mise à part mettre la pression à son professeur pour essayer de lui faire cracher le morceau, ou simplement pour la déstabiliser.


Voyant le peu d’intérêt par les élèves pour le moment pour le cours, Jack se racla la gorge, attendit que Lizzie termine de parler, et se leva :
« La branchiflore sert effectivement à respirer sou l’eau, mais elle ne sert à rien quand on connait le sortilège de têtembulle ».
Déterminé, il brandit sa baguette en direction de Lizzie, et sorti : « Têtembulle ! » Rapidement, une bulle se forma autour du nez et de la bouche de Lizzie.
« Vous voyez ? votre branchiflore, elle sert à rien ! Et pendant qu’on y est, j’aimerais bien savoir comment vous comptez faire pour nous faire sortir d’ici sans encombres. Parce que les aurors vont vous trouver faut pas croire, ils nous retrouve toujours ! »
En disant ‘nous’, Jack parlait de sa famille. Toujours en colère, Jack continua :
« J’aime pas rester ici, alors le mieux serait que vous alliez les voir pour régler vos différents. Après tout, quand on n’a rien à se reprocher, on s’enfuit pas ! »
En se rasseyant, Jack réalisa de la portée de ses paroles. La peur l’avait fait sortir un tas de choses, alors quelle première impression allait avoir son professeur de lui ? Et bien il allait sûrement être vite fixé. Il n'avait qu'un envie c'est de sortir de la classe, mais ne voulant pas faire perdre de points à sa maison, il se contenta de rester assis.


Dernière édition par Jack Butler le Dim 23 Oct 2011 - 19:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Force Lasco
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Serre n°1 - la Branchiflore

Message par : Force Lasco, Dim 23 Oct 2011 - 15:33


- Promtus Nebulae !

A partir de cet instant, tout s'était déroulé à une vitesse ahurissante. Tout d'abord, un brouillard étourdissant et très épais apparut, ce qui lui forca à fermer les yeux, puis il entendit un léger "Cloc" suivi d'une sensation bizarre, Force avait l'impression de tourner en l'air à une vitesse folle. Cette sensation ne dura qu'un bref instant, mais qui fut suffisant pour lui donner la nausée. Son coeur battait toujours à deux-mille a l'heure, du fait de la peur et de la sensation étrange éprouvée par le transplanage.

Lorsque le jeune Pouffy rouvrit les yeux, il ne se trouvait plus devant la serre, il mit un petit moment à faire le lien qu'il venait de transplaner pour la première fois, mais ne savait pas du tout comment de quelle manière. Il regarda autour de lui, et reconnut la décoration de l'intérieur du château, mais cependant il ne savait pas exactement où il se trouvait. Il demanda alors à ses camarades de classe qui lui indiquèrent qu'ils se trouvaient dans un couloir, au 7ème étage.

Force remarqua ensuite sa professeure, qui avait un comportement assez bizarre, elle faisait des va-et-vient devant un mur d'un air pensif. Il regarda ensuite le mur derrière elle, une porte était en train de se former derrière elle! La Salle Sur Demande! Il en avait vaguement entendu parler, mais n'y avait jamais cru, et dès sa première semaine, il entrait dans cette salle légendaire. Il se dit *Quelle première semaine décidément, j'adore!*

Miss Matthews les fit se précipiter dans la salle et après qu'elle fut elle même entrée déclara: -Bien… Je suis désolée de vous avoir embarqué là-dedans. Pour ceux qui se posent des questions, je ne suis pas une mangemorte, je peux même vous le prouver si vous n’en êtes pas sûrs. Je vous ai emmené ici pour pouvoir commencer ce cours et pour vous mettre à l’abri des « représentants de la loi » qui n’en sont peut-être pas. Nous sommes toujours à Poudlard, dans la Salle sur Demande pour ceux qui l’ignorent, donc vous pourrez retourner à vos occupations à la fin de ce cours, comme si rien ne s’était passé

C'est seulement à ce moment là que le coeur du jeune de la maison d'Helga commença à se calmer, il était sain, sauf et hors de danger.. Cependant, il pensa qu'il aurait du mal à se reconcentrer pour la fin du cours.. Il prit une grande inspiration et écouta sa prof qui continuait à parler et qui leur expliquait qu'ils allaient étudier la branchiflore. La seule fois où Force avait entedu parler de branchiflore, c'est quand ses parents lui avaient raconté l'histoire du mythique Harry Potter. C'est pour ça qu'il n'avait pas su la reconnaître, mais qu'il savait les effets de cette plante, qu'elle permettait de respirer sous l'eau. Pour cela, il fallait la manger, mais cette plante n'était vraiment pas apétissante..

Sa camarade Serdaigle l'avait devancé dans la réponse, alors il prit note sur un parchemin des effets de la plante, et continua à scruter la fameuse plante, tout en restant à l'écoute de la professeure et des ses camarades.
Revenir en haut Aller en bas
John Dawson
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Gorille


Re: Serre n°1 - la Branchiflore

Message par : John Dawson, Dim 23 Oct 2011 - 15:44


Une fois sur place, John reprit ses esprits et sut qu'il venait de transplaner. Mais il restait beaucoup de questions qui circulaient dans son esprit: Est-ce que Miss Matthews est Mangemort? Si elle n'en est pas une, qu'est-ce qu'elle a fait? et beaucoup plus de questions. John émergea de ses pensées et vit que tous les élèves étaient présents, ainsi que Miss Matthews qui passait et repassait devant un mur *Mais elle est devenue folle ou quoi?*, puis il se rendit compte qu'ils étaient devant l'entrée de la Salle sur Demande. La porte se matérialisa, ils y pénétrèrent, la salle avait pris l'aspect intérieur d'une serre, avec des plantes un peu partout... Leur professeur se retourna et dit:

- Bien… Je suis désolée de vous avoir embarqué là-dedans. Pour ceux qui se posent des questions, je ne suis pas une mangemorte, je peux même vous le prouver si vous n’en êtes pas sûrs. Je vous ai emmené ici pour pouvoir commencer ce cours et pour vous mettre à l’abri des « représentants de la loi » qui n’en sont peut-être pas. Nous sommes toujours à Poudlard, dans la Salle sur Demande pour ceux qui l’ignorent, donc vous pourrez retourner à vos occupations à la fin de ce cours, comme si rien ne s’était passé. Elle parlait sur un ton qu'elle voulait rassurant, elle ajouta un sourire, mais la colère était manifeste comme si elle l'avait crié.

John était à présent rassuré, leur professeur n'était pas Mangemort, de toute façon ce serait peut-être une autre des comédies du Ministère... Il fut tiré une fois de plus de ses réflexions par Miss Matthews qui ajouta:

- Avant… L’interruption, votre condisciple John m’a demandé si cette plante était une branchiflore. Elle se tourna vers lui cette fois. Eh bien, tu as raison. C’est, en effet, une branchiflore. Mais je suppose que tu la connaissais déjà bien avant ? Comment as-tu reconnu cette plante ?

- Je ne l'ai jamais vue auparavant, mais j'avais lu un petit article à son sujet. Je l'avais reconnu grâce à sa forme qui ressemble à un tas de queues de rats enchevêtrées. Il espéra que sa réponse serait satisfaisante aux yeux de Miss Matthews, car il n'avait pas tout dit, il voulait laisser aux autres élèves l'occasion de gagner des points.

Cette fois, le professeur Matthews se tourna vers l'ensemble de la classe:

- Quelqu’un, parmi vous, avait-il aussi reconnu cette plante ? Peut-être pourriez-vous aider votre ami à me répondre en me disant quels sont ses traits distinctifs ? Autrement, pouvez-vous me dire ce qui peut nous permettre d’identifier cette plante comme étant une branchiflore ?

- Eh bien, il me semble que la branchiflore permet de respirer sous l’eau, commença une élève de Serdaigle, qu'il reconnut sous le nom de Lizzie Parker mais elle n'ajouta rien de plus. John décida de venir au secours de sa camarade, mais Jack Butler intervint avant lui:

- La branchiflore sert effectivement à respirer sou l’eau, mais elle ne sert à rien quand on connait le sortilège de Têtenbulle .
Il brandit alors sa baguette en direction de Lizzie, et lança : « Têtembulle ! » Une bulle se forma alors autour du nez et de la bouche de Lizzie. - Vous voyez ? votre branchiflore, elle sert à rien ! Et pendant qu’on y est, j’aimerais bien savoir comment vous comptez faire pour nous faire sortir d’ici sans encombres. Parce que les Aurors vont vous trouver, faut pas croire, ils nous retrouvent toujours! J’aime pas rester ici, alors le mieux serait que vous alliez les voir pour régler vos différents. Après tout, quand on n’a rien à se reprocher, on s’enfuit pas!
John l'attendit jusqu'à ce qu'il finisse et répondit:

- Au fait Jack, la Branchiflore donne des branchies et rend les pieds et les mains palmés, ce qui permet à la personne de mieux se déplacer dans l'eau, et c'est ce qui rend la Branchiflore plus utile. Si vous le permettez professeur, Jack ne t'en fait pas, Miss Matthews donne la priorité à son cours, en plus les Aurors son sûrement entrain de parler à notre Directrice en ce moment, tout rentrera dans l'ordre bientôt, il s'agit probablement d'un mal-entendu de la part du ministère. Il espéra ne pas être allé trop loin en répondant à la place du Professeur.



Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Parker
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Mésange azurée


Re: Serre n°1 - la Branchiflore

Message par : Lizzie Parker, Dim 23 Oct 2011 - 16:30


Lorsque Lizzie termina sa phrase, son camarade Jack poursuivit immédiatement et compléta sa réponse :

- La branchiflore sert effectivement à respirer sou l’eau, mais elle ne sert à rien quand on connait le sortilège de têtenbulle.

Puis soudain sans prévenir, il brandit sa baguette magique en direction de la Serdaigle et clama « Têtenbulle ! ». Aussitôt une bulle d’air se forma autour du visage de la jeune fille, l’air abasourdi, totalement prit de court. D’un coup de baguette, Lizzie mit tout de suite fin au sortilège et jeta un regard vers Jack à la fois incrédule et amusé.

- Vous voyez ? votre branchiflore, elle sert à rien ! lança alors le jeune homme d’une plus forte. Et pendant qu’on y est, j’aimerais bien savoir comment vous comptez faire pour nous faire sortir d’ici sans encombres. Parce que les aurors vont vous trouver faut pas croire, ils nous retrouve toujours !

Lizzie fut surprise du ton sur lequel parla son condisciple. Elle percevait à la fois une certaine anxiété mais de la colère également. Elle se demanda pourquoi son ami avait réagi aussi vivement tout à coup.

- J’aime pas rester ici, alors le mieux serait que vous alliez les voir pour régler vos différents. Après tout, quand on n’a rien à se reprocher, on s’enfuit pas ! termina Jack.

Avec effroi, la sorcière pensa qu’il avait été trop loin sur ce coup là. Elle appréhendait la réaction de Miss Matthews à ces paroles. Lizzie ne comprenait pas pourquoi Jack semblait tellement énervé voire inquiet de la situation, plus que les autres en tout cas. Le doute s’installa en elle, et la jeune fille se demanda si cela ne cachait pas quelque chose. Pendant que John Dawson répondait à la question du cours, Lizzie en profita pour griffonner discrètement un petit mot sur un bout de parchemin, pendant que les autres regardaient ailleurs. Tout le monde pourrait croire qu’elle prenait des notes du cours de Botanique, mais en réalité la jeune fille avait l’intention de rentrer en contact avec Jack afin de lui faire part de ses interrogations et d’avoir son avis.


Citation :
Tu penses que nous ne pouvons pas avoir confiance en elle ?


Bien sûr, ce que la sorcière entendait par « elle » était Miss Matthews. Les propos de Jack venait de lever quelques soupçons concernant la professeure. Après tout, Lizzie ne connaissait pas son passé, elle ne savait pas d’où elle venait, elle pouvait très bien avoir une double identité. Et si des Aurors étaient venues la chercher c’est qu’il y avait une raison. La jeune fille voulait rester vigilante. Elle plia le petit morceau de parchemin en quatre puis elle sortit de nouveau sa baguette magique, qu'elle avait remis dans sa poche, d’une façon parfaitement délicate et imperceptible. Puis d’un geste discret de la main, elle fit léviter le bout de papier en ayant lancé le sortilège « Wingardium Leviosa » de manière informulée. Par chance, Jack se trouvait non loin d’elle. Lentement, très lentement, la Serdaigle parvint à amener le morceau de parchemin jusqu’à sa destination sans que personne n’ait réussi à le remarquer.


Dernière édition par Lizzie Parker le Ven 28 Oct 2011 - 0:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Zepheryn Belkoven
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Serre n°1 - la Branchiflore

Message par : Zepheryn Belkoven, Dim 23 Oct 2011 - 18:21


Alors que son amie Emma débutait un phrase avec un regard enjoué, trois femmes élégamment vêtues déambulèrent dans la serre numéro une. Avec un silence palpable, elles s'avancèrent lentement jusqu'au centre de la serre, les observant et fixant également leur professeur de botanique avec une certaine détermination. Les élèves étaient tendus, et en cet instant elle sentit son coeur battre vite et elle même se tendre imperceptiblement. On voyait à leur regard, et à leur manière de s'avancer qu'elles se sentaient... Supérieur à eux, et cela ne plut pas à la jeune fille. Cependant, elle se demanda vraiment à qui elles appartenaient. Et encore plus pour quelle raison elles venaient déranger un cours, et le cours de leur nouveau professeur.

- Bonjour à vous tous, mademoiselle Mathews. Je suis désolée d'interrompre ainsi votre cours, mais je suis dans l'obligation de vous vous demander de nous suivre s'il vous plait

Venait-elle bien d'entendre ? Tout en blablatant, la femme avait brandit un insigne qu'elle n'arriva pas à distinguer de là où elle était assise. Elle devait avoir un grand rang pour se permettre de donner des ordre à Mademoiselle Matthews. Elle ne sut de quel rang se mettre. Son regard allant des trois femmes à leur professeur, elle remarqua que cette dernière ne semblait pas vouloir se soumettre à ces femmes, et même qu'elle s'échauffait.

- Nous ne voulons pas qu'il y ai de débordements alors si vous pouviez vous hâter, ajouta la chef des aurors afin d’appuyer son ordre.

Mais c'est qu'elle avait du culot ! Zepheryn fronça les sourcils, et sentit à côté d'elle la main d'Emma prendre sa baguette avec méfiance. Méfiance, c'était le mot. Elle n'avait plus de doutes. Même si elle la connaissait à peine, elle se sentit du côté de leur professeur. Pour quelles raisons, elle l'ignorait. L'instinct, sans doute. Mais ces femmes n'avaient pas à perturber son cours de cette manière, et encore moins à lui donner des ordres. Le visage des trois femmes lui étaient totalement inconnus, mais de leur manière de les observer et du ton de leur voix, elle comprit qu'elles ne sortiraient pas d'ici sans leur professeur de botanique. D'un oeil inquiet, elle attendit avec une certaine appréhention ce que leur professeur allait leur répondre. Sa réponse ne tarda pas.

- Non. Vous venez interrompre un cours qui m’a pris des heures à préparer, sous prétexte que vous souhaitez m’emmener « sans débordement ». Permettez-moi de dire que vous pouvez toujours courir. Je termine mon cours, que vous le vouliez ou non.

Alors, assez vite, leur professeur s'approcha des élèves sans laisser le temps aux aurors d’esquisser un moindre mouvement. Elle leur montra une boite, celle contenant la plante verte et visqueuse, qu'il lui semblait bien avoir vu quelque part mais ne se rappelant où.

- Promptus nebulae !

Tout se bouscula, la rapidité de Madame Matthews la prenant au dépourvu. Un épais brouillard les prirent. Zepheryn, sentant le stress monter en elle et son coeur battre encore plus vite, elle chercha la main rassurante de son amie Emma. Elle la prit avec force, à la limite de lui arracher la peau. Quelques secondes à peine après cela, un être qu'elle n'arrivait pas à distinguer sous l'épais brouillard vint vers eux et un tourbillon d'images, d'odeurs et de couleurs les prirent tous. Elle n'avait pas lâché la main d'Emma, et lorsque ce tourbillon cessa, elles tombèrent toutes les deux lourdement sur un sol dur. * Outch. * Sa tête lui tournait, et une envie de vomir l'assaillit. Elle lâcha enfin la main de son amie et tenta de se lever avec peine. Elle reconnut bien vite un des couloirs de Poudlard. Ainsi ils avaient transplanné ? Mais n'était-il pas impossible de transplanner dans l'enceinte de Poudlard ? Elle préféra ne pas se poser de questions, suite à la succession d'évènements qui venaient de se produire. Elle épousseta sa cape, tandis que leur professeur tournoyait en rond l'air de réfléchir. Les élèves à côté d'elle semblaient aussi étonnés qu'elle par tout ce qui venait de se passer.
Enfin, leur professeur se tourna vers une grande porte - qui venait semble-il d'apparaitre - et les fit tous passer avant de refermer la porte d'un oeil suspicieux. Mais bien sur, la salle sur Demande. La vaste salle était une reproduction presque parfaite de la grande serre numéro 1. Certains élèves semblaient vraiment impressionné, et d'autres comme habitué à cette salle surprenante. Comme quoi elle n'avait pas été la seule à l'avoir utillisée. A peine eut-elle fermé la porte qu'elle s'expliqua.


- Bien… Je suis désolée de vous avoir embarqué là-dedans. Pour ceux qui se posent des questions, je ne suis pas une mangemorte, je peux même vous le prouver si vous n’en êtes pas sûrs. Je vous ai emmené ici pour pouvoir commencer ce cours et pour vous mettre à l’abri des « représentants de la loi » qui n’en sont peut-être pas. Nous sommes toujours à Poudlard, dans la Salle sur Demande pour ceux qui l’ignorent, donc vous pourrez retourner à vos occupations à la fin de ce cours, comme si rien ne s’était passé.

Les choses parurent un peu plus claires. Mais elle n'aurait pas imaginé un seul instant que leur professeur puisse être un mangemort, et espéra également qu'aucun d'entre eux n'ai pu avoir une telle idée. Cependant, la même question demeura dans son esprit. Pourquoi étaient-ils venu la chercher ? Peut-être leur professeur elle-même l'ignorait. Elle ne semblait pas vouloir en parler. Ainsi ces trois drôles de dames étaient des représentant de la loi. Des aurors ? Zepheryn n'en avait jamais vu de sa vie, et elle n'aurait jamais imaginé qu'il s'agisse d'auror. Pourtant, cela aurait dû paraitre clair à ses yeux. Si c'était bien le cas, leur professeur de botanique devait être quelqu'un d'important pour avoir été leur cible...

[color=red]- Avant… L’interruption, votre condisciple John m’a demandé si cette plante était une branchiflore. Eh bien, tu as raison. C’est, en effet, une branchiflore. Mais je suppose que tu la connaissais déjà bien avant ? Comment as-tu reconnu cette plante ?

Zepheryn essaya de se reconcentrer sur le cours, se disant qu'elle aurait largement le temps plus tard d'y repenser et même d'en parler avec leurs camarades. Cependant, avec ce qu'il venait de se produire, il fallut du temps aux phrases prononcées par leur professeur pour rentrer dans sa tête.

- Quelqu’un, parmi vous, avait-il aussi reconnu cette plante ? Peut-être pourriez-vous aider votre ami à me répondre en me disant quels sont ses traits distinctifs ? Autrement, pouvez-vous me dire ce qui peut nous permettre d’identifier cette plante comme étant une branchiflore ?

Pffiou, la branchiflore, bien sur. Elle l'avait lu dans un livre, quelque part... A la bibliothèque, sûrement. Mais avant qu'elle n'ai pu ouvrir la bouche, les élèves répondirent au taquet à leur professeur les uns après les autres.

- Eh bien, il me semble que la branchiflore permet de respirer sous l’eau.

- La branchiflore sert effectivement à respirer sou l’eau, mais elle ne sert à rien quand on connait le sortilège de Têtenbulle .
Il brandit alors sa baguette en direction de Lizzie, et lança : « Têtembulle ! » Une bulle se forma alors autour du nez et de la bouche de Lizzie. - Vous voyez ? votre branchiflore, elle sert à rien ! Et pendant qu’on y est, j’aimerais bien savoir comment vous comptez faire pour nous faire sortir d’ici sans encombres. Parce que les Aurors vont vous trouver, faut pas croire, ils nous retrouvent toujours! J’aime pas rester ici, alors le mieux serait que vous alliez les voir pour régler vos différents. Après tout, quand on n’a rien à se reprocher, on s’enfuit pas!


[i]Zepheryn regarda le serdaigle, qu'elle avait déjà vu plusieurs fois en salle commune. Elle l'écouta parler.Le sortilège de Têtenbulle plus efficace que la branchiflore, mais après tout n'étaient-ils pas en cours de botanique ? Leur professeur allait sûrement évoquer ce sort, et lister les différences, aussi bien avec ses qualités et ses défauts qui rendait cette plante unique. Il avait eu beaucoup de culot, et encore plus en entendant la suite. Mais... Ill y avait une part de vérité dans ses propos. Mais tout de même, ce n'était peut-être pas une raison pour parler aussi directement à Miss Matthews... Et leur professeur ne s'était pas enfuie, elle les avaient surtout protégé pour pouvoir terminer son cours sans encombres. Mais elle n'allait certainement pas rester là à ne rien faire à la sortie de son cours. Elle devait être quelqu'un d'important, et trouverait sûrement un moyen pour régler ses problèmes sans avoir ses élèves sur le dos.


- Au fait Jack, la Branchiflore donne des branchies et rend les pieds et les mains palmés, ce qui permet à la personne de mieux se déplacer dans l'eau, et c'est ce qui rend la Branchiflore plus utile. Si vous le permettez professeur, Jack ne t'en fait pas, Miss Matthews donne la priorité à son cours, en plus les Aurors son sûrement entrain de parler à notre Directrice en ce moment, tout rentrera dans l'ordre bientôt, il s'agit probablement d'un mal-entendu de la part du ministère.

Le jeune homme, qui était également à serdaigle, avait tout dit. Si leur professeur avait prit la décision de les amener ici, c'est qu'elle avait ses raisons et ses priorités avant tout. Elle savait également que si leur Directeur avait choisit de la prendre comme professeur à Poudlard, elle ne devait pas être une sorcière... Que l'on pourrait qualifier de mauvaise, ou ayant fait des mauvaises choses dans son passé. Elle, en tout cas, avait entièrement confiance en elle.

- Miss Matthews sait ce qu'elle fait. Dit-elle en regardant le dénommé Jack, puis en regardant leur professeur avec un sourire. Et je suis sure que si elle nous a emmené ici, elle a ses propres raisons et elle sait ce qu'elle doit faire.

Elle le regarda, ne sachant pas trop comment le " rassurer ". Puis, elle chercha du regard son amie Emma. Lorsqu'elle capta son regard, elle se rapprocha un peu d'elle et se demanda ce qu'elle pensait de tout cela.
Revenir en haut Aller en bas
Emma Ewatson
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Serre n°1 - la Branchiflore

Message par : Emma Ewatson, Dim 23 Oct 2011 - 19:00


C'était un non catégorique qu'avait prononcé leur professeur. Emma avait envie d'applaudir. Mais l'insigne que brandissaient les trois femmes lui enleva vite cette idée. Si c'était vraiment des aurores, et donc des représentantes de la lois, elle ferait mieux de se tenir à carreaux. Mais si c'était des représentantes de la lois, que faisait elles ici? Elle remarqua que dans la classe, l'anxiété des élèves se faisait de plus en plus sentir. Zepheryn croisait son regard. Emma n'avait pas vu cette expression d'anxiété sur le visage de sa meilleur amie depuis une sortie dans la forêt interdite en quatrième année. Mais l'heure n'était pas aux souvenirs, car un nuage de fumée apparut après que Mlle Mathew ait prononcé une formule magique.

Les poumons de Emma s'opprèssaient. Elle sentit une main s'agripper à elle, la griffer. Cette main était aussi moite que la sienne. Emma n'avait plus d'autre repères que la main de son amie, si c'était bien celle là. Un instant, elle eut l'idée absurde que c'était une des femmes qui avaient interrompuent le cours qui la griffait ainsi. Et si c'était le cas? Non! Emma se débattit, sans que cela n'est d'effets sur la position inconfortable qu'elle avait, et sur sa nausée.

Alors que toute cette scène lui avait semblé durer une heure, quelques toutes petites secondes plus tard elle s'écrasa sur le sol. C'était le carrelage du château, elle en était sure. Elle remarqua une petite larme sur le coin de son oeil, qu'elle s'empressa d'essuyer, tout en se recoiffant. Elle voulait garder l'image de battante énergique qu'elle essayait de se construire aux côtés des élèves. Ainsi ils avaient transplanés, et tous faisaient mauvaises mines ( D'ailleurs comment était ce possible dans l'enceinte du château ?? ) . Et bien pas elle. Elle sourit même en voyant apparaitre une porte devant ses yeux. Cette salle, elle l'a connaissait bien.

Tous entrèrent dans la salle sur demande, qui était une reproduction parfaite du lieu qu'ils avaient quitté précédemment.
Après de brèves explications, le cours reprit.

La plante qu'elle leur avait montrée était une branchiflore. Ce nom, elle l'avait déjà lu, et surement entendu car son grand père était botaniste et adorait se lancer dans des monologues pour parler des plantes. bien entendue, elle connaissait se effets, qui perméttaient de pouvoir nager comme un poisson.

Les Serfdaigles étaient particulièrement actifs. Tous répondirent, sans laisser aux autre la moindre petite information sur la plante à pouvoir dire à la professeur.
L'un d'entre eux n'avait d'ailleurs pas l'air d'aimer cette salle, et sa position.

J’aime pas rester ici, alors le mieux serait que vous alliez les voir pour régler vos différents. Après tout, quand on n’a rien à se reprocher, on s’enfuit pas ! »

Bien sur, sous ce point de vue, il n'avait pas tort. Mais d'un autre côté, elle était prof, et voulait travailler, et leur faire le cours qu'elle avait du hardiment préparer.
Cependant, tout ça l'interloquait. Qui était Mlle Mathew en vérité, dans la "vraie vie". En dehors de Poudlard. Parce que les aurores n'étaient certainement pas des mangemortes. Sa directrice de maison ne pouvait être mangemorte! Ou alors, on ne pouvait avoir confiance en personne ! Et dans ce cas, la classe ne devait pas avoir non plus entièrement confiance en leur professeur. Toutes ces questions se bousculaient dans la tête d'Emma. Mais elle vînt à la conclusion qu'elle ne fairait rien, et écouterait le cours sans demander à leur professeur de se justifier un peu plus. Après tout, Emma avait ses Aspics, et savait se défendre au cas où il y avait une véritable manigance dans toute cette histoire.
De plus, il y avait quelquechose de particulièrement positif à leur aventure: Elle savait ce que c'était que de transplaner! Et avait presque peur de passer son permis maintenant.

La voix de Zepheryn retentit à ces côtés. Apparement, elle était tout à fait du côté de la prof. Très bien, dans ce cas, Emma s'interdisait de penser quoi que ce soit sur sa prof' jusqu'au moment où elle aurait de véritables explications.
Elle fit un sourire à sa meilleure amie qui avait retrouvée des couleurs, et attendit d'autres questions du professeur pour participer à son tour.
Revenir en haut Aller en bas
Hellyna Flynn
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Serre n°1 - la Branchiflore

Message par : Hellyna Flynn, Dim 23 Oct 2011 - 19:12


Miss Matthews s'était approchée des élèves avec une boîte dans les mains. Chacun d'entre eux se rapprochèrent afin de mieux voir ce qu'elle contenait.

-Promptus nebulae !

C'est alors qu'Hellyna eu une drôle de sensation : comme si un tourbillon l'aspirait en même temps que la sensation de se ratatiner. Quelques secondes plus tard - qui parurent être une éternité pour la jeune sorcière – les élèves et leur professeur se trouvèrent au septième étage, face à une immense tapisserie représentant la tentative de Barnabas le Follet à apprendre à des trolls, l'art de la danse.
Alors que Miss Matthews repassait pour la troisième fois devant le mur vide en face de la tapisserie, une porte apparut. La Serdaigle n'en croyait pas ses yeux. La Salle sur Demande existait belle et bien ! Ce n'était pas qu'une rumeur !

La professeur de Botanique fit entrer ses élèves dans la salle. Celle-ci était une salle de classe tout à fait ordinaire avec quelques plantes par-ci, par-là. Les élèves allèrent s'installer chacun à une table. Hellyna ne fit pas exception et alla s'asseoir près d'une des ses camarades de maison, qui se dénommait Lizzie. Une fois que tous furent installés, Miss Matthews leur expliqua la situation
:

-Bien… Je suis désolée de vous avoir embarqué là-dedans. Pour ceux qui se posent des questions, je ne suis pas une mangemorte, je peux même vous le prouver si vous n’en êtes pas sûrs. Je vous ai emmené ici pour pouvoir commencer ce cours et pour vous mettre à l’abri des « représentants de la loi » qui n’en sont peut-être pas. Nous sommes toujours à Poudlard, dans la Salle sur Demande pour ceux qui l’ignorent, donc vous pourrez retourner à vos occupations à la fin de ce cours, comme si rien ne s’était passé.

La jeune femme afficha un sourire qui se voulait rassurant mais qui, néanmoins, fut légèrement crispé.

-Avant… L’interruption, votre condisciple John m’a demandé si cette plante était une branchiflore, reprit-elle en leur montrant une petite boule verte, gluante et visqueuse. Eh bien, tu as raison. C’est, en effet, une branchiflore. Mais je suppose que tu la connaissais déjà bien avant ? Comment as-tu reconnu cette plante ? demanda-t-elle à John.

Puis, elle se tourna vers le reste de la classe et leur demanda :

-Quelqu’un, parmi vous, avait-il aussi reconnu cette plante ? Peut-être pourriez-vous aider votre ami à me répondre en me disant quels sont ses traits distinctifs ? Autrement, pouvez-vous me dire ce qui peut nous permettre d’identifier cette plante comme étant une branchiflore ?

Apparemment, le cours commençait. Hellyna sortit de sa rêverie et prit ses affaires dans son sac. Entre temps sa voisine de table donna la réponse, comme quoi la branchiflore permettait de respirer sous l'eau. Puis, vint le tour de Jack. Il leur expliqua, suivit d'une petite démonstration que la branchiflore de servait à rien si on utilisait le sortilège de « têtenbulle » et d'un ton, légèrement coléreux, il ajouta :

-Et pendant qu’on y est, j’aimerais bien savoir comment vous comptez faire pour nous faire sortir d’ici sans encombres. Parce que les aurors vont vous trouver faut pas croire, ils nous retrouve toujours ! J’aime pas rester ici, alors le mieux serait que vous alliez les voir pour régler vos différents. Après tout, quand on n’a rien à se reprocher, on s’enfuit pas !

Hellyna fut surprise des propos du jeune homme et surtout, le ton qu'il avait employé. Elle le pensait plus respectueux envers les professeurs et elle espérait fortement que son insolence n'allait pas faire perdre de points à la maison des bleus et bronze.
John prit la parole à son tour, mais cette fois, en s'adressant à Jack :


-Au fait Jack, la Branchiflore donne des branchies et rend les pieds et les mains palmés, ce qui permet à la personne de mieux se déplacer dans l'eau, et c'est ce qui rend la Branchiflore plus utile. Si vous le permettez professeur, Jack ne t'en fait pas, Miss Matthews donne la priorité à son cours, en plus les Aurors sont sûrement entrain de parler à notre Directrice en ce moment, tout rentrera dans l'ordre bientôt, il s'agit probablement d'un mal-entendu de la part du ministère.

La jeune fille fut fière de son camarade et sourit à ce qu'il venait de dire. Ne trouvant rien à ajouter au sujet de la branchiflore, Hellyna se tut et commença à griffonner sur son parchemin. Sans faire attention, elle avait reproduit la scène qui venait de se passer avec les aurors.
Pendant ce temps, Zepheryn répondit à « l'attaque » de Jack envers la professeur :


-Miss Matthews sait ce qu'elle fait. Et je suis sûre que si elle nous a emmené ici, elle a ses propres raisons et elle sait ce qu'elle doit faire.

Apparemment, peu de gens était du même avis que Jack.
Revenir en haut Aller en bas
Ahotep
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Serre n°1 - la Branchiflore

Message par : Ahotep, Jeu 27 Oct 2011 - 20:38


Pour son premier cours, Ahotep était arrivée en retard dans la serre N°1 pour son cours de botanique. En effet, elle s'était perdue, malgré le plan qu'on lui avait fournit lors de son inscription. Elle était arrivée juste au moment où un groupe de personnes sommaient la professeur de les suivre sans altercation. Alors, malgré sa peur, elle se faufila lentement derrière le groupe pour rejoindre les autres élèves, discrètement. Elle ne comprenait pas ce qui se passait, mais n'osait demander des informations à personne. Elle attendit et regarda avec surprise et effroi la professeur, quand eller refusa de les suivre catégoriquement.

Tout à coup, la professeur enveloppa tous les élèves, et ils se transplanèrent jusque dans le château. Ahotep n'avait jamais transplané de sa vie, alors elle était un peu chamboulée. Elle était aussi émerveillée : pour son premier jour, elle vivait vraiment une aventure extraordinaire. Quand la classe rentra dans la salle qui se trouvait devant eux, ils se retrouvèrent dans la même serre qu'ils avaient quitté auparavant. Elle se demandait vraiment où ils se trouvaient, puis se souvient qu'elle avait lu dans un livre sur Poudlard, qu'il existait la salle sur demande et se dit que çà devait être çà.
Quand la professeur Matthews expliqua la situation, cela confirmait ce qu'elle pensait et en même temps, elle se dit qu'elle n'avait beaucoup manqué de cours et cela rassura : "Bien… Je suis désolée de vous avoir embarqué là-dedans. Pour ceux qui se posent des questions, je ne suis pas une mangemorte, je peux même vous le prouver si vous n’en êtes pas sûrs. Je vous ai emmené ici pour pouvoir commencer ce cours et pour vous mettre à l’abri des « représentants de la loi » qui n’en sont peut-être pas. Nous sommes toujours à Poudlard, dans la Salle sur Demande pour ceux qui l’ignorent, donc vous pourrez retourner à vos occupations à la fin de ce cours, comme si rien ne s’était passé."
Elle n'avait toujours pas compris qui étaient les personnes qui l'avait importuner, ni pourquoi, mais peu importe, le cours allait commencer : "Avant… L’interruption, votre condisciple John m’a demandé si cette plante était une branchiflore", reprit Miss Matthews en leur montrant une petite boule verte, gluante et visqueuse. "Eh bien, tu as raison. C’est, en effet, une branchiflore. Mais je suppose que tu la connaissais déjà bien avant ? Comment as-tu reconnu cette plante ?" demanda-t-elle à John.
Une branchiflore? Mais, qu'est - ce que c'était que çà? Elle n'en avait jamais entendu parler, en même temps, elle ne s'était jamais beaucoup intéressé à la botanique, mais avait décidé de s'y intéresser pour fabriquer des potions, par exemple.
La professeur se tourna vers le reste de la classe et leur demanda : "Quelqu’un, parmi vous, avait-il aussi reconnu cette plante ? Peut-être pourriez-vous aider votre ami à me répondre en me disant quels sont ses traits distinctifs ? Autrement, pouvez-vous me dire ce qui peut nous permettre d’identifier cette plante comme étant une branchiflore ?"
Elle était bien incapable de répondre à la question, mais de toute de façon, les autres élèves avaient déjà répondu à la question.
Elle écrivit donc sur son parchemin : La branchiflore permet de respirer sous l'eau.

Elle avait déjà entendu parler du sortilège "tétenbull" et fut amusée de voir la petite démonstration. Mais, elle sursauta quand le dénommé Jack intervena : " Et pendant qu’on y est, j’aimerais bien savoir comment vous comptez faire pour nous faire sortir d’ici sans encombres. Parce que les aurors vont vous trouver faut pas croire, ils nous retrouve toujours ! J’aime pas rester ici, alors le mieux serait que vous alliez les voir pour régler vos différents. Après tout, quand on n’a rien à se reprocher, on s’enfuit pas !" Elle le trouva un peu gonflé d'insulter comme çà la professeur, cela la révoltait de voir tellement d'irrespect.
Elle écrivit sur le parchemin, ce que Jack avait rajouté : Elle donne des branchies et rend les pieds et les mains palmés, ce qui permet à la personne de mieux se déplacer dans l'eau.
Le débat sur l'attitude de la professeur continuait, mais elle ne voulait pas y participer, d'abord elle ne connaissait personne et puis, elle voulait surtout continuer le cours. Elle attendit les autres questions et explications de Miss Matthews.
Revenir en haut Aller en bas
Nathalie Matthews
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) :
Occlumens
Legilimens


Re: Serre n°1 - la Branchiflore

Message par : Nathalie Matthews, Jeu 27 Oct 2011 - 23:34


John – Je ne l'ai jamais vue auparavant, mais j'avais lu un petit article à son sujet. Je l'avais reconnu grâce à sa forme qui ressemble à un tas de queues de rats enchevêtrées.

Le Serdaigle avait de la suite dans les idées. Reconnaître une plante à partir d’une simple photo dans un article était assez surprenant mais il devait sûrement avoir une capacité d’abstraction relativement bonne. Nathalie allait lui répondre mais un flot de réponses s’en suivirent :

Lizzie –
Eh bien, il me semble que la branchiflore permet de respirer sous l’eau.

Jack – La branchiflore sert effectivement à respirer sou l’eau, mais elle ne sert à rien quand on connait le sortilège de Têtenbulle.

Mais avant que Nathalie n’eut le temps de réagir, le dénommé Jack pointa sa baguette vers Lizzie. Presqu’instantanément, la jeune femme se précipita sur Lizzie mais le sortilège en question n’était qu’un Têtenbulle, rien de bien dangereux.

Jack –
Vous voyez ? Votre branchiflore, elle sert à rien ! Et pendant qu’on y est, j’aimerais bien savoir comment vous comptez faire pour nous faire sortir d’ici sans encombres. Parce que les Aurors vont vous trouver, faut pas croire, ils nous retrouvent toujours ! J’aime pas rester ici, alors le mieux serait que vous alliez les voir pour régler vos différends. Après tout, quand on n’a rien à se reprocher, on s’enfuit pas !

John – Au fait Jack, la Branchiflore donne des branchies et rend les pieds et les mains palmés, ce qui permet à la personne de mieux se déplacer dans l'eau, et c'est ce qui rend la Branchiflore plus utile. Si vous le permettez professeur, Jack ne t'en fait pas, Miss Matthews donne la priorité à son cours, en plus les Aurors son sûrement entrain de parler à notre Directrice en ce moment, tout rentrera dans l'ordre bientôt, il s'agit probablement d'un malentendu de la part du ministère.

Zepheryn – Miss Matthews sait ce qu'elle fait. Et je suis sure que si elle nous a emmené ici, elle a ses propres raisons et elle sait ce qu'elle doit faire.

Les réactions fusaient de toutes parts, tous les élèves semblaient apeurés et perturbés par ce qu’il venait de se passer. Certains s’échangeaient des mots, d’autres n’osaient rien dire et patientaient, attendaient de voir la suite des évènements. Et Nathalie ne pouvait pas en vouloir à cet élève de Serdaigle. Même si elle était reconnaissante et touchée par la réaction des autres élèves, ceux qui la soutenaient et croyaient en elle ainsi qu’en Clélia. Mais le fait de fuir comme cela avec des élèves ne plaidait pas en sa faveur. Seulement, si ces supposés Aurors n’étaient pas des Aurors mais des Mangemorts ? Les élèves avaient-ils pensé à cela ? L’ex-Gryffondor fit un geste pour réclamer le silence et répondit un seul mot, d’une voix sûre, calme, mais autoritaire :

Nathalie –
Stop.

Il fallait d’abord que la jeune femme calme les élèves présents ici avant de parler. Sinon, ils n’allaient pas s’en sortir. A présent que c’était chose faite, elle pouvait reprendre :

Nathalie –
Merci. Bon, reprenons, et dans le calme s’il vous plaît. Que je sache, je suis votre professeur et vous êtes en cours, même si ce n’est pas à l’endroit initial. Alors maintenant, silence.

Puis, se tournant vers les élèves concernés :

Nathalie –
John et Lizzie, vous avez raison mais je parlais surtout des caractéristiques physiques et non pas des propriétés de la plante. Faites attention pour les devoirs, chaque mot est très important dans une question.

Nathalie leur fit un sourire encourageant puis tourna la tête vers Jack, le principal intéressé de la perturbation momentanée régnant dans ce cours, et dit :

Nathalie –
Je ne retiens personne à ce cours. Je vous ai dit, il y a de cela une quinzaine de minutes, où nous nous trouvions. Techniquement, nous sommes toujours à l’école donc pour la question du retour à l’école, c’est réglé. Ensuite, comme l’ont très bien souligné John et Ahotep, je sais ce que je fais. Rien ne garantit que ces supposés Aurors en étaient bien ce qu'ils prétendaient et ma réaction première a été de vous mettre à l’abri. Mais maintenant, si l’un d’entre vous souhaite retourner là-bas et prendre le risque de se faire tuer, allez-y, je vous en prie.

Nathalie était restée posée, sa voix ne défaillait pas et aucune colère ne transparaissait. Pourtant, intérieurement, soyez-en sûrs, elle bouillonnait. Elle n’arrivait pas à se calmer, à se faire à l’idée que des « Aurors » étaient entrés dans Poudlard dans le seul but de l’arrêter. C’était du grand n’importe quoi, ils arrêtaient les personnes qui étaient de leur côté. Mais que dire de plus à présent ? Se justifier ? Elle n’avait à rendre aucune justification à un élève qui était « en colère ». Alors autant reprendre le cours, mais avant…

Nathalie –
Quant à la raison de ma fuite, je n’ai pas à me justifier. Si j’avais été une mangemorte, si j’avais voulu vous faire du mal, ne pensez-vous pas que je l’aurais fait dès la minute où nous sommes entrés ici ? J’ai promis à la Directrice de Poudlard de reprendre ce cours, je lui ai promis de ne pas la lâcher avant un moment et… Je tiens mes promesses. Alors à présent, reprenons.

Nathalie marqua une pause, comme pour montrer « auditivement » le changement de sujet.

Nathalie –
Revenons aux caractéristiques visuelles de la branchiflore. Quelqu’un a-t-il une idée du pourquoi cette couleur, cet aspect ? Pensez au milieu où nous pouvons la trouver, aussi bien au niveau géographique qu’au niveau de la profondeur à cet endroit-là. Et cet océan, ce lac, ce fleuve ou cet endroit humide… Quelle est sa particularité ? Pourquoi est-il favorable à la naissance de la branchiflore ?

[HJ : Si quelqu’un souhaite réagir à la question de la fuite, imaginez que vous répondez avant ma question sur la branchiflore. Sinon, vous trouverez une ou deux informations pour vous aider à répondre sur Internet, mais pour ce que vous ne trouvez pas… Inventez !]


Dernière édition par Nathalie Matthews le Ven 28 Oct 2011 - 19:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Parker
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Mésange azurée


Re: Serre n°1 - la Branchiflore

Message par : Lizzie Parker, Ven 28 Oct 2011 - 1:04


Suite à la vive protestation de Jack à l’encontre de la professeure de Botanique, des réactions de la part des élèves fusaient de toute part. Certains avaient courageusement pris sa défense, préférant croire à un malentendu du Ministère. D’autres ne savaient pas quoi en penser, certains émettaient des suspicions, d’autres encore avaient plutôt peur ou ne disaient rien du tout. Lizzie faisait parti de ceux qui doutaient, elle ne savait plus qui croire. D’un côté Miss Matthews semblait être une personne digne de confiance, mais d’un autre côté, Jack n’avait pas tort dans le fond. Pourquoi avoir pris la fuite ? Que signifiait tout de ceci ? Encore une fois trop de questions se bousculaient dans la tête de la jeune fille, et sans doute n’aurait-elle jamais de réponse…

Avant que Jack n’ait pu prendre le temps de répondre au mot que sa camarade venait de lui envoyer, Miss Matthew se décida à prendre enfin la parole :

- Stop, dit-elle d’un ton catégorique, accompagné d’un geste qui imposa immédiatement le silence. Merci. Bon, reprenons, et dans le calme s’il vous plaît. Que je sache, je suis votre professeur et vous êtes en cours, même si ce n’est pas à l’endroit initial. Alors maintenant, silence.

Plus personne ne bronchait ou n’osait dire quoi que ce soit. Tous les regards étaient désormais tournés vers la professeure en attendant la suite.

- John et Lizzie, vous avez raison mais je parlais surtout des caractéristiques physiques et non pas des propriétés de la plante. Faites attention pour les devoirs, chaque mot est très important dans une question, poursuivit-elle en se tournant vers les deux Serdaigles tout en leur adressant un sourire encourageant. Je ne retiens personne à ce cours. Je vous ai dit, il y a de cela une quinzaine de minutes, où nous nous trouvions. Techniquement, nous sommes toujours à l’école donc pour la question du retour à l’école, c’est réglé. Ensuite, comme l’ont très bien souligné John et Ahotep, je sais ce que je fais. Rien ne garantit ici que ces supposés Aurors en étaient bien et ma réaction première a été de vous mettre à l’abri. Mais maintenant, si l’un d’entre vous souhaite retourner là-bas et prendre le risque de se faire tuer, allez-y, je vous en prie.

« Plutôt mourir que de rater un cours de Botanique ! » pensa aussitôt Lizzie. Elle aimait bien trop cette matière, qui en plus de cela comptait énormément pour la carrière qu’elle souhait entreprendre, pour l’abandonner même si elle avait des soupçons au sujet de sa professeure. Ça il n’en était pas question. Apparemment, Miss Matthews semblait persuadée que les trois Aurors venues l’arrêter quelques instant plus tôt n’en étaient pas vraiment. « Elles ne peuvent quand même pas être des Mangemorts ? » se demanda Lizzie, « Pas la directrice de Poufsouffle quand même, ce serait totalement stupide ! ». La jeune fille parcourut la salle du regard, personne ne soufflait mot, et personne non plus ne manifestait visiblement le désir de quitter le cours.

- Quant à la raison de ma fuite, je n’ai pas à me justifier, continua la professeure. Si j’avais été une mangemorte, si j’avais voulu vous faire du mal, ne pensez-vous pas que je l’aurais fait dès la minute où nous sommes entrés ici ? J’ai promis à la Directrice de Poudlard de reprendre ce cours, je lui ai promis de ne pas la lâcher avant un moment et… Je tiens mes promesses. Alors à présent, reprenons.

Là, Lizzie reconnut qu’elle marquait un point, un très gros point même. C’est vrai ça, cela faisait plusieurs dizaines de minutes qu’ils étaient tous en sa compagnie, totalement à sa merci. Si Miss Matthews avait voulu leur faire quoi que ce soit, elle aurait eu largement le temps de le faire, et dans la Salle sur Demande, à l’abri des regards, rien n’aurait pu l’en empêcher. La Serdaigle se sentit alors totalement idiote. Idiote d’avoir douté de sa professeure, idiote de n’avoir pas eu confiance en elle depuis le début. Désormais, la jeune fille était décidée à ne plus émettre aucune interrogation que ce soit à propos de cette affaire. Si Miss Matthews avait des choses à régler avec la Justice, en aucun cela les concernait, tant que celle-ci restait disposée à faire cours. Puis comme si de rien était, la jeune femme reprit :

- Revenons aux caractéristiques visuelles de la branchiflore. Quelqu’un a-t-il une idée du pourquoi cette couleur, cet aspect ? Pensez au milieu où nous pouvons la trouver, aussi bien au niveau géographique qu’au niveau de la profondeur à cet endroit-là. Et cet océan, ce lac, ce fleuve ou cet endroit humide… Quelle est sa particularité ? Pourquoi est-il favorable à la naissance de la branchiflore ?

Comme pour se racheter personnellement de la conduite qu’elle avait eu, Lizzie leva aussitôt la main, déterminée à faire bonne figure, et répondit :

- Si la branchiflore a cet aspect gluant et terreux, et cette couleur verdâtre c’est qu’elle doit probablement se trouver dans la vase non ? Ou dans un milieu très humide comme de la boue ou des marécages, proposa la sorcière.

La jeune fille n’était pas totalement sûre de sa réponse, mais elle espérait qu’elle soit juste et que Miss Matthews en tiendrait rigueur…

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Serre n°1 - la Branchiflore

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 4

 Serre n°1 - la Branchiflore

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Vol-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.