AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages
Page 8 sur 9
[Habitation] L'albatros
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Haerilia Gallowsraven
Gryffondor
Gryffondor

Re: [Habitation] L'albatros

Message par : Haerilia Gallowsraven, Dim 09 Fév 2014, 23:38


~ Te tatouer sans mesure ... : Suite ~

Haerilia attendit une réponse qui ne se fit pas attendre, pour son plus grand plaisir. Noah semblait prête à se livrer à elle, ce qui la ravissait au plus haut point ! Finalement celle-ci ne semblait pas prête à la laisser tomber… Sauf que là, elle était en train de partir de ses bras. C’était absolument hors de question qu’elle se mette à papoter comme deux vielles copines après ce qu’il venait de se passer. Pour son plus grand bonheur, la brune s’extirpa de ses bras pour s’asseoir sur elle dans une position très plaisante… Un sourire tout ce qu’il y a de plus gamin pendu aux lèvres, Hae glissa ses mains le long de ses cuisses l’air de dire « Mais j’y ai droit ! Je suis sage, tu vois ? ».

Elle finit par prêter une oreille attentive aux dires de sa brune, essayant d’en retenir un maximum. Apprendre qu’elle était une sorte de tête brulée lui décrocha un sourire amusé. Si seulement elles avaient été en cours en même temps, peut-être qu’elle aurait été beaucoup moins timide ? De moins en moins discrète, elle n’en reste pas moins d’une timidité accablante… Mais est-ce vraiment de la timidité ? Sans doute pas. Disons qu’elle n’a jamais vraiment été très douée pour lier de véritables relations. Mais ce qui la marqua le plus ne fut pas ses années de jeunesses ni même son travail dans la célèbre taverne… Non, ce ne fut la mention de son neveu. Alors elle était également tutrice ? Cette femme la surprenait de plus en plus. Elle aimerait bien voir de quelle façon elle se comporte en présence d’un enfant. Serait-elle plus modérée ou bien resterait-elle la même ? Oh oui, il faudrait qu’elle voie ça un jour !    


-Voilà... Voilà le principal je crois... Toi? T'avais déjà couché avec une fille? Tu viens d'où? Tes parents diraient quoi si ils te voyaient là ?


Son doux sourire se crispa, tout comme ses mains qu’elle venait de laisser tomber sur les draps blancs. Devait-elle vraiment lui répondre ? Comment réagirait-elle ? Que penserait-elle d’elle après ça ? Lentement, elle sombrait dans le passé… Et si elle la mettait dehors pour de bon ? Et si elle répétait à qui voulait bien l’entendre ce qu’elle lui racontait ? Un baiser léger et plein de tendresse mit fin à toutes ses suppositions. Elle voulait croire en cette femme aussi, elle plongea son regard dans le sien et commença à narrer son histoire.


« Commençons par le plus simple. J’ai déjà couché, qu’il s’agisse d’une fille ou d’un garçon. Je suis bi, il parait mais j’attends de voir. Je n’ai jamais éprouvé quelque chose qui s’apparente à autre chose que du désir alors bon… »


Haerilia haussa les épaules, une moue désolée au visage. Elle ne s’était jamais poser ce genre de question… La seule chose dont elle était sûr, c’était que les deux sexes l’attiraient mais aucun des deux n’avaient su lui faire connaitre l’amour. Oh, elle ne s’en plaignait pas tant que ça. Après tout, ça arrivera quand ça arrivera. Elle reprit finalement la parole, son timbre de voix un peu plus froid qu’à l’ordinaire.


« Je suis une sang-pur, héritière d’une famille particulièrement fanatique de Londres. Pour tout te dire, je ne suis pas particulièrement fière de faire partie de cette famille et inversement… Disons que j’ai été définitivement considérée comme traitresse à onze ans. Tu comprends, je n’avais pas été envoyé chez les Serpentard… J’avais fini chez l’ennemi : les Gryffondor ! A partir de ce moment, j’étais abonnée à Poudlard. Les cours, les vacances… Je restais enfermée le plus possible dans cette école. Ma grand-mère était ma tutrice à l’époque… Par Morgan, je la haïssais ! Elle voulait faire de moi le parfait petit soldat toujours prêt à défendre la cause des sang-purs. Peine perdue ! Je te dis pas la tête qu’elle a faite quand elle a appris pour mon premier tatouage, une œuvre 100% moldu. »


Un éclat de fierté étincela dans son regard alors qu’elle pointait une fine écriture tatouée sur sa peau laiteuse : Daddy.


« Je me le suis fait faire lors de mon retour en Angleterre. Quand elle l’a vu…Mon Dieu, j’ai cru qu’elle allait vraiment avoir ma peau ce jour-là. Heureusement que j’avais ma baguette sinon… Enfin, c’est de l’histoire « ancienne » tout ça… Comme tu l’aurais surement compris. Ma « famille » n’apprécierait pas vraiment notre relation. Tu représentes tout ce qu’il déteste… Mais ça, c’est parce qu’ils sont trop c*ns pour te voir tel que je te vois ! »


Elle l’attira doucement à elle pour déposer un tendre baiser sur ses lèvres. Elles étaient tellement douces, tellement tentantes… Vider son sac lui faisait un bien fou. Peut-être aurait-elle du en parler avant… Mais elle avait trop honte de cette famille vaniteuse… Haerilia se sentait en confiance, aussi oublia-t-elle enfin sa méfiance.


« J’ai perdu ma mère à onze ans. Elle n’avait vraiment été très maternelle de son vivant… Elle était plus comme un fantôme, toujours déconnectée du monde réel… Pourtant je l’aimais terriblement ! C’est en me cachant dans sa chambre que j’ai appris à dessiner tu sais ? Je n’ai jamais connu mon père ou plutôt, je n’ai connu que son ombre. Il est en cavale depuis ma naissance et je…On ne s’est vu qu’une fois et ça c’est plutôt mal passé. »


Haerilia se pencha juste assez pour laisser voir une longue cicatrice argenté lui barrant l’omoplate. Son sourire avait bel et bien disparu pour laisser place à une profonde amertume. Elle avait assécher ses larmes depuis bien longtemps…    


« Je suis fille de loup-garou… Mon père n’a appris mon existence qu’il y a peu et… Il s’est enfui. Je sais juste qu’il se cache toujours en France mais où, je l’ignore. A chaque fois que j’y retourne… Que mes recherches sont assez étoffées… A chaque fois je… Je ne l’ai jamais retrouvé ! J’ai peur pour lui… Si les Mangemorts apprennent que… S’ils le persuadent de… Il n’est plus l’homme qu’il avait été par le passé… Je… Je ne sais plus quoi faire ! »


Ses mains plaquées contre son visage, elle espérait dissimulée ses larmes de rage. Pourquoi fallait-elle qu’elle gâche tout à chaque fois ?! Pourquoi devail-elle toujours perdre le contrôle ?! Mer** !
Revenir en haut Aller en bas
Noah Alniott
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: [Habitation] L'albatros

Message par : Noah Alniott, Dim 16 Fév 2014, 15:29


Haerilia commença à répondre aux questions de Noah, simplement, sur une pseudo bisexualité qui ne la tracassait pas, sur l'amour qu'elle n'avait jamais rencontré... Puis ses propos prirent de l'ampleur, devinrent de moins en moins gay (j'ai frôlé le jeu de mot!) . Haerilia commença par parler de sa famille de sang pur psycho-rigide et raciste, de comment elle avait tenté de se rebeller, comment le choipeau avait finalement sans que la jeune femme ne l'ait réalisé, aidé pour ça... Elle lui montra son premier tatouage, le petit "Daddy", que Noah avait déjà vu, sans vraiment le regarder ou se poser de questions sur son compte. Et au fur et à mesure, la petite brune presque trentenaire était pendue aux paroles de la jeune femme, qui racontait un passé toujours plus dur et triste. Et Noah commençait à être habituée aux histoires tristes pourtant! Mais cela ne la rendait pas pour autant moins insensible. Parce qu'avoir vécu ce qu'avait vécu la tatoueuse, à 17 ans, c'était loin de ce que Noah avait elle, put vivre dans sa jeunesse quasiment parfaite, hormis des parents là sans être présents. 

Noah observait, avec un visage qu'elle tentait de garder neutre, les fines cicatrices blanches qui couvraient les omoplates de la jeune femme. En elle elle sentait stupeur et pitié se mêler.

 "...Je ne l’ai jamais retrouvé ! J’ai peur pour lui… Si les Mangemorts apprennent que… S’ils le persuadent de… Il n’est plus l’homme qu’il avait été par le passé… Je… Je ne sais plus quoi faire ! »

Encore une fois, ce mot, ce groupuscule, qui réapparaissait dans la bouche de tous ceux qu'elle rencontrait actuellement. Les mangemorts par-ci, par-là. On les mêlait à la grève des Gobelins, aux problèmes d'argent qu'avaient du coup tous les sorciers, aux massives attaques et destructions dans toute l'Europe. Et Noah avait vu défiler suffisamment de rapports au QG de l'Ordre du Phenix pour savoir que malheureusement ces suspicions étaient pour 9O% des cas, vrais. Et Noah voulait s'excuser auprès de tous, pour ce qu'elle n'arrivait pas à faire, ceux qu'elle ne pouvaient sauver. Mais à quoi bon? Extrêmement peu de gens savaient que les Phenix étaient reformés. Les gens se croyaient seuls, avec des aurors pas toujours compétents; Et les Phenix avaient beau sacrifier leur vie privée, leur joie de vivre pour leurs idéaux, ils ne pouvaient pas changer le monde. Si Noah n'avait pas été phénix, elle aurait sans doute tenter de rassurer Haerilia, de sécher les larmes qu'elle cachait derrière ses mains, en lui disant que non, les mangemorts ne recrutaient pas des loups-garou, qu'ils n'étaient pas nombreux en France, que les ministères étaient compétents pour tous les protéger, et qu'un loup-garou était de toute façon certainement plus fort qu'une bande de Mangemorts! 
Sauf que justement, elle était phénix, elle connaissait deux Loup-Garou phénix aussi, et elle savait les difficultés qu'ils rencontraient, la peur qu'ils avaient si ils n'étaient pas déclarés, et la honte si ils l'étaient. Elle savait aussi à quel point les Mangemorts cherchaient, promettant une fortune, des Loups-Garou, capables de faire beaucoup plus de dégâts qu'eux. Le meilleur exemple était celui du  désastre du Poudlard Express, les meurtres qu'avait causé un loup-garou avaient été bien noté par les aurors et les phénix ... Et encore une fois l'enquête afin de retrouver ce loup sanguinaire piétinait. 
Noah serra Haerilia dans ses bras plus forts, pour lui montrer qu'elle était là, qu'elle la soutenait. Mais elle ne dit rien de suite. Parce que oui, Noah était réaliste et honnête, et elle savait qu'Haerilia avait raison de s'inquiéter ainsi pour son père. 

-Hae', quoi que tu fasses pour tenter de retrouver ton père, tu me tiens au courant, tu m'envoies un hibou, un patronus. C'est hyper dangereux, tout est dangereux maintenant, et faut pas jouer avec ça.  Le monde est pourri jusqu'à la moelle, dans Poudlard même, j'en suis certaine. Donc fais attention de qui tu t'entoures, et surtout tu me tiens au courant...

Noah ne pouvait expliquer à Haerilia pourquoi elle s'inquiétait, prenait soin d'elle ainsi, alors qu'elles se connaissaient depuis si peu de temps. Outre le fait qu'elle aimait son histoire et son courage, il y avait bien sûre sa nature de phénix qui s'intéressait à toutes ces petites histoires qui pouvaient faire reculer les Mangemorts. C'était aussi l'une des raisons pour lesquelles elle voulait être mise au courant de ce que faisait Hae; Pour pouvoir agir en cas de besoin. 
Revenir en haut Aller en bas
Haerilia Gallowsraven
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Habitation] L'albatros

Message par : Haerilia Gallowsraven, Mer 19 Fév 2014, 13:14


~ Te tatouer sans mesure ... : Suite ~

Sentir les bras de Noah se resserrer d’avantage autour d’elle lui réchauffa quelque peu le cœur. Cette dernière l’avait écouté jusqu’au bout, sans rien dire. Parler lui avait fait de bien, en quelque sorte… Il ne fallait pas non plus rêver. Cette fois-ci, elle avait craqué. Cela n’arrivera plus. Elle fera bien plus attention et tiendra sa langue désormais. Faire délibérément pitié ne lui ressemblait absolument pas. Néanmoins, peut-être que… peut-être qu’elle pourrait tout de même profiter encore un peu de cette étreinte sans déroger à sa résolution ? Haerilia se blottit un peu plus contre Noah, déposant de rapides baisés sur son épaule, au creux de son cou… Le silence la dérangeait, pour ne pas dire l’effrayait… Aussi préféra-t-elle continuer ces petits gestes d’affection pour s’occuper, pour ne plus penser à autre chose. Finalement, entendre une voix plus mature que la sienne, plus triste également, lui fit préférer le silence.


« Hae', quoi que tu fasses pour tenter de retrouver ton père, tu me tiens au courant, tu m'envoies un hibou, un patronus. C'est hyper dangereux, tout est dangereux maintenant, et faut pas jouer avec ça. Le monde est pourri jusqu'à la moelle, dans Poudlard même, j'en suis certaine. Donc fais attention de qui tu t'entoures, et surtout tu me tiens au courant... »


Elle semblait s’inquiéter réellement… Seulement elle ne voulait pas de ça. Ce qui lui avait plus chez elle, c’était son doux sourire, son côté pétillant… Hae ferma les yeux un instant, pesant le bien –ou mal fondé de ses dires. Pourquoi devrait-elle l’informer de ses échecs qui, en ces temps troubles, paraissaient plus nombreux que jamais ? Pourquoi devrait-elle lui infliger ses peines et ses désillusions ? Non… Non, elle ne lui dira rien de plus. Ou si ? Elle était assez mature pour comprendre et faire la part des choses. Seulement, si jamais leur correspondance venait à être intercepter, ces mêmes informations –aussi intimes soient-elles- pourraient être dépouillées par ce sinistre groupuscule. Le plus sur restait l’utilisation d’un patronus mais elle ignorait la façon dont il fallait s’y prendre pour les utiliser dans ce but. De plus, elles ignoraient la forme respective de leur patronus… Tout comme elle, Noah doutait de Poudlard, ou plutôt des personnes qui s’y trouvaient. Offrir sa confiance devenait de plus en plus risqué. Il fallait toujours rester vigilant, tendre l’oreille et mettre ses sentiments en sourdine. A qui pouvons-nous réellement nous fier ? Uniquement soi-même et pourtant… Pourtant… Ses paupières s’ouvrirent lentement, ses prunelles s’habituant peu à peu à la douce lumière de la pièce. La lumière, voilà à quoi il fallait se raccrocher pour ne pas sombrer. Il ne fallait pas perdre espoir, quoiqu’il arrive. Un vielle adage disait : « Garde toujours tes amis près de toi et tes ennemis, encore plus près. » et elle comptait bien le suivre.


« Noah, je… »


Elle soupira longuement.


« Tu n’as pas à t’inquiéter, je sais ce que je fais. Ne t’inquiète pas… »


Elle passa une main dans la courte chevelure brune, son regard fixant le vide. Personne ne pourrait croire un tel mensonge. Elle ne savait absolument pas ce qu’elle faisait, ni ce qu’elle devait faire… Elle aimerait pouvoir se battre, ne plus rester là les bras ballant à attendre sagement. Et attendre quoi ? Un miracle ? Une catastrophe ? Bon sang…


« Ne t’inquiète pas… Tu sais, j’ai déjà contacté certaines personnes afin de m’aider, dont un Auror. Antoni Londubat, je ne pense pas que tu le connaisses. Ne te fais pas de soucis, je suis plus forte qu’on ne le croit. J’ai échappé à l’attaque d’un loup-garou, ne l’oublie pas. »


Touche d’humour. Haerilia ne voulait plus de cette discussion sinistre. Elle déposa alors un tendre baisé sur ses lèvres pulpeuses avant de se redresser. Le ciel se teintait d’une délicate touche orangé, puis carmine… Le temps passait à une vitesse. Il fallait qu’elle rentre où les autres s’inquiéteraient. Elle regarda sa montre, unique chose qu’elle portait encore. Le portoloin partira dans 30 minutes, il fallait qu’elle se dépêche. Elle remit ses sous-vêtements noirs puis sa robe, son collant, ses bottines et lissa rapidement ses mèches rebelles. Un sourire navré pendu aux lèvres, elle se rapprocha une dernière fois de Noah et l’embrassa au coin des lèvres. Sa main glissa sur sa cuisse et saisie sa baguette. Informulant le sortilège adéquat et un merveilleux souvenir en tête, la sorcière fit apparaitre son patronus. Le splendide animal, moitié chien et moitié loup, avançait majestueusement vers elles pour disparaitre quelques minutes plus tard dans une volute de fumée argentée, son hurlement sanguinaire s’étouffant dans le néant.


« Comme ça tu sauras à quoi t’attendre. Allez, je file… Merci pour ce merveilleux moment et à plus tard j’espère, peut-être au Chaudron Baveur qui sait ? »
Revenir en haut Aller en bas
Noah Alniott
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: [Habitation] L'albatros

Message par : Noah Alniott, Jeu 20 Fév 2014, 20:30


"... Je sais ce que je fais, ne t'inquiète pas." Si justement, elle s'inquiétait. Haerilia était très jeune, et elle avait beau paraitre très intelligente, elle n'avait pas vu tout ce que Noah avait vu, elle n'avait pas conscience du danger, de la cruauté inimaginable des mangemorts. Noah avait vu ces membres humains isolés et pendus au plafond du Poudlard Express, elle avait vu des cadavres joncher le sol de l'auberge de la Tête de Sanglier, elle avait vu les fouets enflammés que les mages noirs n'avaient pas hésité à utiliser contre elle, sans une once d'humanité pour se retenir. Haerilia était certes, très lucide et bien renseignée. Mais elle n'avait pas encore été proprement face à cette magie, avec juste la peur comme compagne.

« Ne t’inquiète pas… Tu sais, j’ai déjà contacté certaines personnes afin de m’aider, dont un Auror. Antoni Londubat, je ne pense pas que tu le connaisses. Ne te fais pas de soucis, je suis plus forte qu’on ne le croit. J’ai échappé à l’attaque d’un loup-garou, ne l’oublie pas. »

Un mince sourire s'afficha sur le visage de Noah, qui caressa doucement du bout des doigts les cicatrices de la jeune gryffondor. La phénix ne laissa rien paraitre sur son visage à l'évocation de Londubat, même si le souvenir de sa rencontre avec dans Oxford Street il y a peu de temps était encore gravée dans sa mémoire. C'était pas un mauvais auror, loin de là, il faisait même extrêmement bien son travail. L'ordre du Phenix le connaissait bien pour ça...
 Haerilia se dégagea tout à coup, regardant sa montre. Noah comprit en regardant le ciel et la luminosité décliner, que la journée était passée très vite, trop vite. Sa "compagne de la journée" fit apparaître son patronus d'un coup de baguette magique gracieux. Un chien-loup imposant flotta majestueusement, Noah nota bien la similitude avec les origines de la jeune femme, et fit un signe de tête qui approuvait ce que lui disait Haerilia. Oui ça avait été un merveilleux moment! Rien que pour se le prouver, Noah repensa aux lèvres d'Haerilia contre les siennes, et fit apparaître son béluga argenté. Le cétacé flotta dans la pièce, diffusant sa douce chaleur et se mêlant un instant au chien-loup d'Hae', avant de disparaitre à son tour. 

Une fois la jeune étudiante dehors, Noah alluma une cigarette. Puis une autre, en regardant le soleil se coucher, en repensant à Haerilia et son histoire, son père. Elle caressait du bout des doigts son nouveau tatouage, sa peau était encore douloureuse à cet endroit. Mais elle était très fière que ce soit Haerilia qui lui ai fait, car c'était à la fois une excellente tatoueuse, mais surtout une jeune sorcière immensément courageuse, et pour cela, Noah n'avait pas l'intention de l'oublier de si tôt, ou de se faire oublier par elle. 


Fin Du RP amour 
Revenir en haut Aller en bas
Hugh Dey
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage
Manumagie (niveau 2)


Re: [Habitation] L'albatros

Message par : Hugh Dey, Sam 12 Avr 2014, 01:02


Les paysages défilent, les pas s’enchaînent,
Le temps s’écoule et file, la pluie se déchaîne.
Sans but il marche, boitille et avance,
Sans cesse il cache, cette douleur qui le lance.

Un œil au beurre noir, une côté cassée,
Il y a quelques soirs, ayant été enlevé,
Après avoir lutté, transplané puis parlé,
Désartibulé, le jeune homme a été.

Une main en moins presque rafistolée,
Qui mérite des soins, cela sans plus tarder,
Sans oublier la cheville, profondément entaillée,
Comme une petite fille, il pleurniche, affolé.

Son estomac gronde, ses yeux se ferment,
Perdu dans son monde, il veut mettre un terme,
A ce cauchemar immonde, à ces visions d’horreur,
A son sang qui abonde, pour lui vient son heure.

Les rues passent, les regards glissent sur lui,
Parfois même se glacent, on le voit on le suit,
Mais on n’aide pas le blessé, sans doute ivre-mort,
Qui pourtant souhaiterait, un peu de support.

Totalement inconscient, il prend un chemin,
Emprunté pourtant, dans un passé lointain,
Complètement épuisé, il finit par glisser,
Et de sa tête va frapper, la porte en bois brossé.
Revenir en haut Aller en bas
Noah Alniott
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: [Habitation] L'albatros

Message par : Noah Alniott, Sam 12 Avr 2014, 18:30


Noah écoutait son neveu déblatérer, déblatérer, et déblatérer à propos de la semaine qu'il avait passé dans son pensionnat moldu, toujours vêtu de son petit uniforme bleu marine, il mangeait le ragout que Noah avait préparé avec appétit, sans prendre la peine de mâcher correctement tant il semblait avoir de choses passionnantes à raconter à sa tante. Celle-ci l'écoutait attentivement en souriant et en sirotant un verre de vin. Elle était exténuée car elle avait du remplacer Hugh en dernière minute au Chaudron, et faire le double de travail. Il n'avait pas donné de nouvelle, et n'était pas venu. Noah ne s'inquiétait qu'à moitié, parce que Hugh était capable de prévenir après de son absence, plutôt qu'avant. Il y avait encore des petits détails de la vie qu'il ne saisissait pas ...

Alors que Jude continuait à parler, et que la jeune femme commençait à sentir ses yeux se fermer, elle attira son sac vers elle, et commença à rédiger des notes en vue d'une prochaine mission pour l'ordre du Phenix. Elle notait, sous forme de codes, les idées qui lui venait par la tête. Et ça lui permettait de rester éveillée et présente pour son neveu.

Soudain, un bruit sourd s'écrasa contre la porte d'entrée, un bruit qui laissa l'enfant bouche-bée, et qui fit bondir Noah de sa chaise, baguette sortie. Elle sentit une bouffée de chaleur s'emparer d'elle et sa première pensée fut de cacher son neveu. Elle le prit dans ses bras, le souleva, et le conduisit dans la "chambre" de l'elfe de maison Mury, c'est à dire dans un coin près de la chaudière de la cuisine. Elle expliqua en chuchotant à Mury que si elle criait, il devait emmener Jude à Eagle Place. Et, rapidement et d'un pas feutré, elle retourna dans le salon. Depuis sa fenêtre elle ne voyait personne, pas une ombre. Pourtant son chien était nerveux comme un diable et ne cessait de renifler la porte. Noah déverrouilla le battant d'un coup de baguette magique, et alors que le vent s'engouffrait dans la maison, elle vit une silhouette étalée sur le perron.

-C'est qu..? Oh mon dieu. Hugh ?

Noah se précipita à ses côtés, constatant qu'il avait les vêtements ensanglantés, et était venu main dans la main. (puta*n j'ai pas pu m'empêcher.) Couvert de sueur, de saleté et de sang, Noah sentit venir la première nausée qu'elle réprima en respirant une grande bouffée de l'air frais de Godric's.

-Mury viens ici.

L'elfe se trouva immédiatement à leurs côtés, et Noah lui expliqua, entre deux hauts le coeur, qu'il fallait l'amener à l'intérieur et le déposer sur le canapé -avec une serviette en dessous pour pas tout salir-. Oui, comme dix ans auparavant. Les mains tremblantes, Noah alla fouiller dans sa "pharmacie" de quoi réparer son ami. Elle était morte de peur, et se sentait complètement incompétente. Elle avait un bouquin de soins magiques, mais le temps de trouver comment les appliquer il se sera déjà vider de son sang. Et puis elle avait quelques bases. Pas beaucoup du tout, mais un peu quand même... Et plein de pansement et petits bandages ! C'est bon, elle allait le soigner "easy".

S'approchant de lui, elle lui cria dessus pour qu'il se réveille, sans effets notoires. Il fallait qu'elle sâche comment il s'était fait ces blessures, pour savoir que faire, et si Ste-Mangouste était une bonne idée... Noah commença donc par lancer un #Revigor, prenant sur elle pour ne pas regarder de trop près les plaies ensanglantées, et cette main détachée de son corps, mais qu'il tenait fermement.
En attendant que son "patient" se réveille, à l'aide d'un #Sterilis, Noah désinfecta à peu près tout ce qui lui semblait d'une utilité médicale et qui lui tombait sous la main, et ce en grommelant : "réveille toi, réveille toi, réveille toi..."
Revenir en haut Aller en bas
Hugh Dey
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage
Manumagie (niveau 2)


Re: [Habitation] L'albatros

Message par : Hugh Dey, Lun 14 Avr 2014, 00:41


Le noir complet. Le soulagement. Là où les images avant m’assaillaient, je me retrouvais enfin plongé dans le néant. Je l’avais cherché. C’était donc terminé ? Comme ça. Subitement. Après avoir travaillé. Après avoir fait ce que le docteur m’avait dit de faire. Après avoir simplement suivi des conseils. Après n’avoir jamais cessé de me poser des questions sur la bonne conduite à tenir.

J’étais secoué. A l’intérieur. A l’extérieur aussi peut-être. En fait je ne savais pas vraiment. J’avais l’impression de flotter étrangement dans un univers totalement sombre et incroyablement calme. Après l’horreur, les sensations, le trop plein de sensations même. Le rien. Ca faisait du bien. Mais j’entendais du bruit. Dans mon oreille. Et j’avais envie que ça s’arrête. Je ne savais pas qui parlait. Qui me dérangeait. Mais je voulais juste du silence. J’essayais de parler, de dire de se la fermer, mais ça voulait pas. Ca voulait pas sortir. Peut-être que je marmonnais… Je me concentrai. Plus fort. Plus fort encore. Fallait que ça sorte.

« Ta gu*ule… »

Je pensais que ça avait été super fort. Non. A peine un murmure. Et ça mit du temps avant de recommencer. Plus encore avant que j’ouvre les yeux. Et jétais incapable de bouger. J’avais mal. Je grimaçai. J’avais faim. Et surtout j’avais soif. Je passais ma langue sur mes lèvres et j’essayais de savoir où j’étais mais je voyais rien. Trop de lumière. Et du bruit. Du bruit autour. Dans mon oreille. Ou alors, c’était mon oreille qui faisait du bruit ? Je clignais fort des yeux, je fronçais les sourcils et je regardais un peu plus autour de moi. Ca y est. Je voyais un peu. Même si j’avais mal et que des fois j’avais des éclairs blancs dans les yeux.

« Noah… ? »

Rien de bien fort. Mais j’espérais qu’elle l’entendrait. C’était Noah. Encore… Ma sauveuse. J’allais vraiment finir par lui être redevable.
Revenir en haut Aller en bas
Noah Alniott
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: [Habitation] L'albatros

Message par : Noah Alniott, Mar 22 Avr 2014, 19:14


« Ta gu*ule… »

C'était un son faible et guttural qui sortait de la bouche de Hugh, mais Noah avait eut tellement peur de ne jamais réentendre son ami qu'elle en sursauta presque. La petite brune ne réalisa qu'une seconde plus tard le sens des paroles, et elle obéit en cessant de fouiller dans sa trousse à pharmacie, s'arrêtant nette avec un scalpel dans la main. "Beuguant" en se demandant pourquoi elle avait un tel objet dans sa maison. Hugh sembla enfin revenir à lui "pour de vrai" et pas juste pour l'insulter, les yeux ouverts, il avait reconnu Noah. La phénix sentit les larmes lui monter aux yeux, comme une gamine, comme une mère de famille hyper-sensible...

-Putai* Hugh t'as foutu quoi ?! T'as foutu quoi avec ta main? C'est pas ... C'pas possible c'est dégueulasse! Je déteste ça tu l'sais... Je peux pas te la recoller moi.

Et elle éclata en sanglots, tremblante comme une feuille. Il y avait un stress immense qui s'était évaporé lorsque Hugh avait ouvert les yeux, et qui venait de se remparer d'elle en voyant tout ce sang sur son ami, et en sentant son impuissance. C'était un raz de marrée de sentiments contraires qui la submergeait, repartait, et la jeune femme ne parvenait pas à retrouver son calme.

-Nonooooooo!

Ca, c'était Jude qui courrait vers elle, l'elfe lui courant après pour tenter de le rattraper, une casserole sur la tête, avec laquelle Jude avait visiblement tenté de l'assommer afin de pouvoir s'échapper de la "cachette" dans laquelle Noah lui avait demandé de rester quelques instants plus tôt. L'enfant poussa ensuite un cri de stupeur en voyant Hugh et surtout, la main de Hugh...

-Nan c'est rien Jude, c'est rien c'est juste une main. Je ... Vas dans ta chambre!

Cria t'elle alors, sa voix habituellement rauque partant dans les aigus ridicules qu'on peut avoir dans certains états d'extrême énervement. Jude se mit à pleurer et se dépêcha d'obéir, pour une fois. A côté, Mury l'elfe se tapait la tête avec la casserole.

-Roh fais ce que tu veux toi.

Lui murmura Noah, fâchée qu'il n'ai su retenir son neveu. Cette parenthèse ne lui avait par contre pas du tout fait oublier le demi-cadavre qui était sur son canapé, et elle reporta toute son attention vers lui, respirant longuement par la bouche pour rester calme et ne pas sentir l'odeur de sang.

-Bon Hugh ... Racontes-moi tout. J'ai une amie médicomage qui peut venir si tu veux ... Enfin je pense que ça va être complètement nécessaire, cette main me donne envie de gerber...

Et sur ces belles paroles, Noah se précipita aux toilettes pour recracher tout son diné, avant de revenir, chancelante une minute plus tard, pour enfin écouter ce que Hugh avait à dire. Oui elle faisait une piètre infirmière pour le coup ...
Revenir en haut Aller en bas
Hugh Dey
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage
Manumagie (niveau 2)


Re: [Habitation] L'albatros

Message par : Hugh Dey, Mer 30 Avr 2014, 23:20


Le silence… Brutalement. Et puis…

-Putai* Hugh t'as foutu quoi ?! T'as foutu quoi avec ta main? C'est pas ... C'pas possible c'est dégueulasse! Je déteste ça tu l'sais... Je peux pas te la recoller moi.

Une explosion. Dans la tête ça tapait fort. Ca s’arrêtait. Mais pas pour longtemps.

-Nonooooooo!

Je fermais les yeux très fort. Je ne comprenais absolument rien, j’entendais juste des voix. Et je me raidissais. Je voulais pas que ça continue. Je savais que j’avais vu Noah. Ca m’avait détendu. Mais c’était quoi cette petite voix qui était venue après ? Est-ce qu’on attaquait ? Non, non ! Noah me laisse pas y retourner ! Je veux pas les voir… Je veux pas. Je peux pas. J’entendais des trucs mais ça bourdonnait surtout. Pis elle avait dit quoi avec ma main ? J’avais mal à la main. Mais je l’avais. Avec moi. J’aurais presque pu lui faire un câlin, comme à un doud…

-Vas dans ta chambre!

Ma tête ! Je voulais me boucher les oreilles de mes deux mains mais… Mais en fait je pouvais pas. Alors je fermais juste les yeux et un poing par la même occasion. J’avais besoin de sentir quelqu’un près de moi. J’avais besoin que ça arrête de crier et je voulais me blottir dans des bras réconfortants, et me réveiller enfin de ce mauvais rêve. Pour la première fois de ma vie je sentais que j’avais besoin de contact. Et alors que je savais que je pouvais en avoir à Noah, juste m’en rendre compte me donnait les larmes aux yeux. J’avais envie que ce cauchemar finisse. Mais finirait-il si on continuait à me considérer comme un monstre ?

-Bon Hugh ... Racontes-moi tout. J'ai une amie médicomage qui peut venir si tu veux ... Enfin je pense que ça va être complètement nécessaire, cette main me donne envie de gerber...

Je tendais ma main entière vers Noah et je bougeais doucement les doigts. J’avais envie qu’elle me tienne la main. Je soufflais pour essayer de refluer les larmes et je lui jetais un petit regard en essayant de sourire. J’étais pas bien sûr que ça fasse quelque chose de convaincant. Pis j’essayais de mettre de l’ordre dans mes idées mais c’état difficile d’y voir clair. Est-ce que j’avais tout imaginé ? Ou des parties ? Est-ce que ça s’était vraiment passé ?

« Ils m’ont… Fait parler. Mais ch’ais pas pourquoi. Et j’étais désartibulé. Si j’parlais pas j’avais pas ma main. C’était en sortant du Chaudron. Pis après c’était loin… loin. J’ai marché. Et voilà… J’suis où ? Noah je veux ma main ! Je… aide-moi ! »

Je me trouvais misérable. J’étais dégueulasse. Mon estomac grondait fort. Et en même temps j’avais envie de vomir. Je puais, j’avais du sang partout. Et j’avais mal. Pleurer me faisait mal, respirer me faisait mal, bouger me faisait mal… Et penser endommageait mon esprit déjà largement endolori.
Revenir en haut Aller en bas
Noah Alniott
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: [Habitation] L'albatros

Message par : Noah Alniott, Ven 02 Mai 2014, 12:27


« Ils m’ont… Fait parler. Mais ch’ais pas pourquoi. Et j’étais désartibulé. Si j’parlais pas j’avais pas ma main. C’était en sortant du Chaudron. Pis après c’était loin… loin. J’ai marché. Et voilà… J’suis où ? Noah je veux ma main ! Je… aide-moi ! »


Noah eut le sentiment de tomber dans le vide en entendant ce que lui racontait Hugh. Faire parler? En sortant du Chaudron Baveur? Noah ne pouvait s'empêcher de penser à elle, elle la chef des Phenix, propriétaire du Chaudron Baveur, elle avait l'impression que tout concordait, et que d'une minute à l'autre, des mages noirs allaient débarquer pour la tuer, parce que son meilleur ami l'avait livré. Dans ce déferlement d'émotions et de sentiments contraires qui l'envahissaient, Noah regardait soucieuse le moignon dégoulinant de Hugh et la souffrance sur son visage, la sueur, la fièvre... Hugh lui caressait les doigts avec sa main valide, et Noah se concentrait pour ne pas regarder les taches de sang qu'il laissait sur sa peau. Appeler Ailinn. C'est ce qui lui vînt à l'esprit instantanément. Avoir une soeur d'arme présente avec elle si ses doutes étaient confirmés, et surtout quelqu'un d'apte à soigner Hugh. Noah tenta de sourire à Hugh, qui avait  le visage crispé vers elle, avec une grimace entre le sourire et la douleur. Elle essayait d'être rassurante, de ne pas montrer qu'elle se sentait prise au piège. Noah se leva, et prononça un #Spero Patronum, qui ne produisit qu'un halo argenté assez faible. Noah se concentra donc, vida son esprit, pensa à Hugh et  leurs escapade camping, et parvint miraculeusement à produire son dauphin argenté, malgré ses mains qui tremblaient toujours, et la sueur qui coulait sur ses tempes. 


-Ailinn, je sais que tu dors ou que tu bosses, mais j'ai une urgence chez moi, tu sais où, besoin de tes talents. 


Le patronus s'evapora, et Noah se concentra sur Hugh, lui lançant un #Curo As Velnus, seul sortilège qu'elle osait pratiquer sur lui, et dont elle était certaine que ça n'empirerai pas l'état. Elle lui caressa l'épaule gentiment  Puis tourna un moment en rond autour du canapé, et osa enfin poser à Hugh la question qui lui brûlait les lèvres. 


-Mais Hugh ... J'ai besoin de savoir parce que c'est grave... C'est quoi que t'as dû avouer? Et t'as pas pu reconnaitre les visages de tes agresseurs, des trucs dans le genre ? 


Elle s'empressa d'ajouter de suite pour encourager Hugh à rester éveillé et à lui répondre:


-Ne t'inquiète pas la médicomage arrive bientôt, elle va tout remettre bien! On est chez moi Hugh, tout va bien ici. 


Bien qu'elle ne pensait pas tout à fait ce qu'elle disait...
Revenir en haut Aller en bas
Hugh Dey
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage
Manumagie (niveau 2)


Re: [Habitation] L'albatros

Message par : Hugh Dey, Sam 03 Mai 2014, 01:10


Plus ça allait, plus j’avais mal, et en même temps, plus je me sentais engourdi. J’avais besoin de bouger. Ou de dormir. J’avais besoin de m’enfoncer dans le canapé de m’en extraire au plus vite. Raaaah mais pourquoi j’arrivais pas à savoir ce que je devais faire ? Je commençais à bouger un peu les épaules pour essayer de me redresser. Je savais pas bien si j’étais mal mis ou quoi. Pis j’avais envie de m’appuyer sur mes mains pour m’asseoir sur le canapé mais premièrement, j’en avais une prise par la main de Noah, et deuxièmement, la deuxième n’était pas en état de porter quoi que ce soit. Elle était déjà pas portée sur mon propre corps…

Noah, elle, avait l’air inquiète. Mais en même temps je crois que c’était normal. Fin je veux dire, je pense pas que j’aurais été super serein si je m’étais retrouvé à sa place. Et j’avais une bribe de souvenir qui me revenait en mémoire. Un jour où je m’étais pété le nez. Et elle, elle avait pas supporté le sang. Je crois que c’était ça qu’elle essayait de me dire. Elle supportait pas le sang. Mais moi j’y pouvais rien si je saignais ! En plus, là, ça arrêtait un peu de couler. Ca avait eu le temps de sécher. Un peu trop d’ailleurs. Je me demandais s’il allait être possible de recoller ma main. Mais j’en avais besoin, de ma main…

-Mais Hugh ... J'ai besoin de savoir parce que c'est grave... C'est quoi que t'as dû avouer? Et t'as pas pu reconnaitre les visages de tes agresseurs, des trucs dans le genre ?

J’essayais de calmer ma respiration. Finalement j’avais abandonné l’idée de bouger parce que j’y arrivais pas. Je mettais la douleur dans un coin de ma tête et je fermais les yeux pour essayer de me rappeler ce sur quoi on m’avait demandé de parler. C’était toujours pas bien clair mais au moins j’arrivais à un penser sans avoir le cœur qui battait trop vite. C’était déjà ça de gagné.

« C’était pour euh… Ils voulaient des infos sur mon patron. Du bar. D’avant. T’sais euh Mike. Parce qu’il est parti… Et ch’ais pas pourquoi. Mais ils pensaient que j’savais ! Parce que j’parlais à Solange et qu’c’était mon patron ! Et… Et moi j’ai rien fait ! J’ai rien pu dire ! Je savais pas ! Mais mais… Noah, répète pas ce que je te dis ! J’ai pas le droit de le dire sinon, sinon ils vont reprendre ma main, et moi j’ai besoin de ma main ! J’ai besoin de ma main pour travailler ! Je veux pas qu’ils recommencent ! »

A mesure que je parlais, ma main valide serrait celle de Noah de plus en plus fort et je m’en rendais pas compte. Peut-être que j’étais en train de lui broyer, mais j’avais tellement mal ailleurs que j’arrivais pas à sentir le mal que je pouvais lui faire. Et puis je relâchai tout au moment où elle disait la phrase suivante :

-Ne t'inquiète pas la médicomage arrive bientôt, elle va tout remettre bien! On est chez moi Hugh, tout va bien ici.

J’hochai la tête en sentant les larmes me venir aux yeux. J’étais vraiment tombé sur la meilleure personne qui pouvait exister. Je lui souriais un peu plus naturellement que précédemment et je murmurai simplement :

« Merci… »

[Sauf si Noah veut répondre avant, je pense qu’Ailinn peut intervenir Smile ]
Revenir en haut Aller en bas
Ailinn Kafka
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Colibri rouge
Chercheuse


Re: [Habitation] L'albatros

Message par : Ailinn Kafka, Sam 10 Mai 2014, 23:09


La journée avait été longue, partagée entre une vieille sorcière aigrie et détestable qui ne cessait de la harceler pour qu’elle s’occupe d’elle avant les autres, deux patients à la mémoire dévastée par des sortilèges d’Oubliettes et une bonne dizaine d’autres frappés de sortilèges divers et tous plus immondes les uns que les autres. Ailinn ne se rappelait pas quand elle avait dormi pour la dernière fois, et c’est avec un immense soulagement qu’elle poussa la porte du manoir, avec la perspective d’une bonne douche et de retrouvailles avec son lit douillet.

Toutefois, la jeune femme n’avait pas encore quitté sa cape qu’une silhouette argentée apparut près d’elle. La Médicomage reconnut immédiatement le patronus de Noah, un magnifique dauphin aux traits délicats. Il se passait quelque chose, et probablement pas une chose agréable pour que sa sœur d’arme la contacte ainsi.

« Ailinn, je sais que tu dors ou que tu bosses, mais j'ai une urgence chez moi, tu sais où, besoin de tes talents. »

Bien. La douche et la nuit de sommeil seraient pour plus tard. La rouquine se saisit d’une large sacoche de cuir, sous son bureau, et y jeta en vrac plusieurs potions qu’elle piochait çà et là sur ses étagères, quelques ustensiles médicaux moldus et de longues bandes de gaze stériles. Une minute plus tard, elle transplanait non loin de la demeure de Noah, et se précipitait à l’intérieur après avoir brièvement frappé sur le battant.

Un homme au visage plus ou moins familier était étendu sur un divan, en bien piteux état. Hugh Dey. Elle l’avait déjà croisé une ou deux fois, sans toutefois le connaitre. Il avait visiblement été frappé à plusieurs reprises au visage, et l’une de ses mains était littéralement détachée de son corps. La rouquine ferma les yeux un instant. Ne laisse pas la peur t’envahir. Lorsqu’elle les rouvrit, son assurance était revenue, et avec elle l’urgence d’agir. Dey avait déjà perdu beaucoup de sang, il ne fallait pas traîner.

« J’ai fait aussi vite que j’ai pu, Noah. »


Sans attendre la réponse de sa sœur d’arme, Ailinn se pencha vers le malheureux en pièces détachées. De ce qu’elle savait sur lui, ce n’était pas vraiment un enfant de cœur, et il était probable qu’il ne l’accueille pas avec joie. Toutefois, elle ne pouvait décemment pas laisser un être humain dans cet état.

« Je m’appelle Ailinn, je suis Médicomage. Essayez de vous détendre, je vais faire tout ce qui est en mon pouvoir pour arranger ça, d’accord ? »

La rouquine attacha rapidement ses longs cheveux en une queue de cheval désordonnée et observa avec précaution la main sectionnée. À première vue, un cas sévère de désartibulation.

« Monsieur Dey, je vais vous anesthésier pour pouvoir vous soigner sans que vous ne souffriez davantage. Faites-moi confiance, tout ira bien. »

La Médicomage se concentra et lança un #Anesthesia qui devrait plonger le patient dans un sommeil profond. Immédiatement, elle enchaîna un #Vulnera Sanentur pour stopper l’afflux de sang, et se tourna vers Noah.

« Je vais m’occuper de sa blessure au plus vite, mais si tu pouvais m’expliquer ce qui s’est passé, ça m’aiderait probablement… Est-ce que tu lui as déjà jeté un sortilège depuis que c’est arrivé ? »
Revenir en haut Aller en bas
Noah Alniott
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: [Habitation] L'albatros

Message par : Noah Alniott, Dim 25 Mai 2014, 13:06


HRP: Oui je suis en période de partiels, vous imaginez bien que j'ai que ça à foutre de RP nan ? (Ca me mannnnque d'écrire c'tout)

« C’était pour euh… Ils voulaient des infos sur mon patron. Du bar. D’avant. T’sais euh Mike. Parce qu’il est parti… Et ch’ais pas pourquoi. Mais ils pensaient que j’savais ! Parce que j’parlais à Solange et qu’c’était mon patron ! Et… Et moi j’ai rien fait ! J’ai rien pu dire ! Je savais pas ! Mais mais… Noah, répète pas ce que je te dis ! J’ai pas le droit de le dire sinon, sinon ils vont reprendre ma main, et moi j’ai besoin de ma main ! J’ai besoin de ma main pour travailler ! Je veux pas qu’ils recommencent ! »

Noah passa une main sur le visage fiévreux de Hugh pour le calmer. Raconter son récit semblait l'avoir mit dans un état encore pire et Noah s'en voulait... Mais elle était passablement rassurée. Hugh ne semblait pas avoir été torturée à cause d'elle, mais de Mike. Elle connaissait ce sorcier, qui avait disparu de la circulation subitement... Elle réfléchirait à cette mystérieuse histoire plus tard, quelqu'un frappait à la porte. Noah aperçu la chevelure rousse volant au vent d'Ailinn par la fenêtre, et lui ouvrit, sans prendre la peine de vérifier son identité. Ils n'avaient plus le temps, et puis peu de chance que son patronus ait été intercepté par un mangemort ou autre personne mal intentionnée.

Ailinn respira un grand coup, et se mit au travail, avant même que Noah n'ait pu la remercier. Plus tard, plus tard elle dirait à sa soeur d'arme qu'elle avait sauvé son meilleur ami, qu'elle l'avait aussi sauvé elle une fois sur le chemin de Traverse à leur débuts dans l'ordre du phénix. Bref elle la remerciait pour toutes ces fois où elle avait été là, présente, à prendre des risques. Elle lui dirait qu'elle aussi elle allait toujours être là, prête à la sauver de n'importe qu'elle situation. Mais pour l'instant elle devait simplement répondre à la question que la jeune femme lui posait.

« Je vais m’occuper de sa blessure au plus vite, mais si tu pouvais m’expliquer ce qui s’est passé, ça m’aiderait probablement… Est-ce que tu lui as déjà jeté un sortilège depuis que c’est arrivé ? »

-Oui, un Revigor pour le réveiller, puis un Curo As Velnus ... Fallait pas ? Je savais pas quoi faire p*tain, c'est horrible, je déteste le sang, et ...

Un sanglot bloqué au fond de sa gorge la coupa, Noah sécha ses larmes, et se tut un instant, observant simplement le corps anesthésié et couvert de sang séché.

-Des gens l'ont kidnappé, il s'est désartibulé, et ensuite j'ai cru comprendre qu'ils l'ont torturé pour le faire parler, avec la menace de pas lui rendre sa main.

Noah se leva et s'éloigna un peu afin d'aller fumer une cigarette dans un coin de la pièce et de laisser Ailinn s'occuper de son ami sans qu'elle n'ai à regarder. Mais la chef de l'ordre ne tenait pas en place, et tournait dans la cuisine comme un lion en cage. Au bout d'une minute elle revînt donc vers Ailinn pour lui dire, d'une voix tremblante de rage:

-J'pense que c'est les mangemorts... Qui d'autre torturerait si bien ? Enfin on a rien qui le prouve, et quand bien même, tant qu'on n'aura pas réussi à en chopper un avec plein de preuves, y'aura pas de justice. J'ai tellement envie de les butter p*tain. Un jour je vais claquer je vais en butter un, sans justice, ni auror, ni ministère, ni rien. Je vais en butter un par vengeance, je vais craquer...

Noah s'accroupit contre le canapé, aux pieds de Hugh, et appuya sa tête contre ses genoux, tentant de s'empêcher de pleurer une nouvelle fois, mordant son doigt, et attendant que Hugh revienne à lui.
Revenir en haut Aller en bas
Hugh Dey
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage
Manumagie (niveau 2)


Re: [Habitation] L'albatros

Message par : Hugh Dey, Dim 15 Juin 2014, 17:11


Je luttais. Je sentais que j’avais une grosse envie de dormir, mais qu’il fallait pas le faire. Les Fileuses de la Vie devaient tenir mon Fil entre leur main, et j’avais l’impression que si je m’endormais, mon fil allait être coupé définitivement.

« Je m’appelle Ailinn, je suis Médicomage. Essayez de vous détendre, je vais faire tout ce qui est en mon pouvoir pour arranger ça, d’accord ? »

Un éclair de rousseur passa dans mon champ de vision et je m’efforçai de sourire, comme pour acquiescer. Mais ça devait plutôt être de l’ordre de la grimace. Détendu j’allais y être rapidement, surtout si je m’endormais, mais pour l’instant la seule chose qui me tenait c’était les nerfs. Donc j’avais peur de me détendre. Mais si elle disait qu’elle était médicomage, est-ce que je devais pas lui faire confiance ? Je regardais Noah. Elle avait l’air soulagée de la voir. Ca veut dire qu’elle la connaissait, qu’elle lui faisait confiance. Donc moi aussi je pouvais nan ?

« Monsieur Dey, je vais vous anesthésier pour pouvoir vous soigner sans que vous ne souffriez davantage. Faites-moi confiance, tout ira bien. »

Je hochais la tête et je me rendis même pas compte qu’elle avait envoyé un sort parce que j’étais déjà tellement dans le gaz que c’était trop bizarre. Ce qui me soulageait c’était de sentir la douleur me quitter progressivement. Et j’avais l’impression que le canapé devenait un véritable petit nuage dans lequel je pouvais m’enfoncer un peu plus. Quoi que je fasse, je ne sentais plus rien et je ne pouvais pas m’empêcher de fermer les yeux. De dormir. Profondément. Et de ne voir plus que du noir.

Le réveil fut quelque peu… Brûlant. Je sentais de la châleur dans tout mon corps mais pas vraiment comme du feu. Juste quelque chose de tiède, qui pourrait être agréable si c’était la même chose partout. Pourtant, ça me brûlait au poignet. Et ça s’arrêtait net. Comme si ça ne voulait pas passer. Heureusement, ça ne dura pas longtemps, quelques secondes tout au plus, et dès que ce fut terminé je me redressais en position assise comme si rien ne s’était passé et je regardais Noah avec de grands yeux.

« Ca y est ? C’est fini ? Tu m’as guéri ? »

Sans réfléchir je tendais les deux bras bien devant moi et admirais la main qui était remise à sa place. Je voulais lui faire un câlin mais j’osais pas me lever parce que je savais pas si je pouvais…
Revenir en haut Aller en bas
Noah Alniott
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: [Habitation] L'albatros

Message par : Noah Alniott, Mar 17 Juin 2014, 22:45


Ailinn était calme et méthodique, au bout d'une demie heure qui sembla bien trop longue à Noah, elle avait recollé la main de Hugh, et disait l'avoir sorti d'affaire. La médicomage expliqua à la brunette qu'à présent elle ne pouvait plus rien faire, qu'elles reparlaient de tout ça à Eagle Place, et qu'il n'y avait plus qu'à attendre qu'il se réveille. Elle écrivit sur un morceau de parchemin les potions qu'elle lui prescrivait, et rentra chez elle.

Noah paniqua un peu face au silence qui régnait dans son salon, mais la respiration régulière de Hugh finit par la rassurer. Elle reprit donc de la contenance et de l'énergie, et se mit à fouiller dans sa réserve à la recherche des ingrédients nécessaires à la préparation des potions pendant que Hugh dormait. Elle ne pourrait pas toutes les préparer, mais la potion anti-douleur était facile à faire et elle avait les ingrédients nécessaires en sa possession. Elle irait chez l'apothicaire le lendemain matin.
Ainsi alors que son ami dormait, Noah se mit derrière son chaudron, une pile de grimoire ouvert à ses pieds, et elle se mit à préparer ce qu'Ailinn recommandait. Elle avait eut Optimal à ses Aspics de potion, elle devait bien être capable de préparer ce foutu remède. Certes, elle ne pratiquait plus cet art depuis longtemps, mais elle n'avait pas d'autre choix...

« Ca y est ? C’est fini ? Tu m’as guéri ? »

-Oui, enfin c'est Ailinn qui s'est occupée de toi, mais elle est partie pendant que tu dormais. Tiens, je t'ai préparé ça.

Noah lui tendit un grand verre au contenu bleuâtre, avec un sourire encourageant. Le soleil se levait à présent, et la phénix se sentait plus fébrile que jamais. Le manque de sommeil allié aux  dures émotions de la nuit obligèrent la jeune femme à s'affaler lourdement dans le canapé.
Revenir en haut Aller en bas
Hugh Dey
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage
Manumagie (niveau 2)


Re: [Habitation] L'albatros

Message par : Hugh Dey, Mar 08 Juil 2014, 17:56


[Toutes mes excuses pour cet énorme retard…]

Je m’étais assis sur le canapé, comme si j’étais tout frais et que je venais de me réveiller d’une nuit de sommeil parfaitement réparatrice. J’avais presque retrouvé mon grand sourire habituel en découvrant que je n’avais plus mal. Je ne sentais plus aucune douleur dans la main et ça me soulageait vraiment. En fait j’avais encore mal mais c’était tellement faible par rapport à ce que j’avais pu sentir avant que c’était complètement négligeable.

-Oui, enfin c'est Ailinn qui s'est occupée de toi, mais elle est partie pendant que tu dormais. Tiens, je t'ai préparé ça.

Je regardais ce qu’elle me tendait sans plus vraiment comprendre ce que je faisais là. Je le prenais dans ma main droite sans me soucier de l’absence de sensations au contact du bol. Puis je m’enfilai le contenu de la potion bleue sans me poser aucune question. A côté e moi, Noah s’était laissée aller à s’affaler dans le canapé. Tout allait bien.

Jusqu’à ce que je me rende compte que j’étais chez Noah. Qu’on avait dû me guérir. Que je me souvienne du chemin que j’avais fait pour arriver ici. De la longue marche. D’une pièce sombre. De trois personnes. Mon cœur s’accéléra brusquement et je tournais la tête dans tous les sens, persuadé qu’ils n’étaient pas loin. D’un côté j’essayais de me dire que j’étais chez Noah et que je ne risquais rien, mais de l’autre, je ne pouvais m’empêcher de penser qu’on me suivait, qu’on me regardait, qu’on attendait simplement le bon moment pour se montrer, comme dans une mauvaise partie de cache-cache.

Mes yeux roulèrent dans leurs orbites et je me forçais à me tourner vers Noah, le regard affolé, la respiration rapide, et les larmes aux yeux. Elle était juste à côté et j’avais besoin d’être rassuré. Sans même réfléchir je me collais tout contre elle et passais ma main droite sur sa joue. J’avais besoin de ce contact. Mais je ne sentais rien. Pas un contact sur cette main. Alors que je la sentais bien contre moi. Je recommençais en écarquillant les yeux puis changeais de main pour m’assurer qu’il ne s’agissait pas d’un fantôme. Non. Elle était là sous mes doigts. Mais je ne la sentais pas avec la main droite.

Je n’essayais pas tellement de comprendre davantage ce qui se passait. J’étais contre Noah alors je nichais simplement ma tête dans son cou pour sentir son parfum. Je le connaissais bien maintenant et je savais quand je le sentais qu’il était signe de sécurité. Mon cœur s’apaisait un peu et les larmes pouvaient rouler sur mes joues sans se soucier d’être retenues. J’étais vivant et avec la personne que j’appréciais le plus au monde, c’était tout ce qui comptait.

« Merci… »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: [Habitation] L'albatros

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 8 sur 9

 [Habitation] L'albatros

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.