AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages
Page 5 sur 9
[Habitation] L'albatros
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Oswin T. Hooper
Gryffondor
Gryffondor

Re: [Habitation] L'albatros

Message par : Oswin T. Hooper, Mer 10 Avr 2013 - 21:28



Da hell is goin' on ?



Pwaaaaaah c'était quoi tout ce foutu boucan là ? Pis d'où qu'j'étais d'abord ? Ah allez, je comprenais déjà rien et j'avais juste trop la tête enfouie profond dans mon cul. J'foutais mes mains sur ma gueule, grognant et me gelant carrément les valseuses là, sur ce lit sans couette. Pourquoi y'avait pas d'couette hein ? Ça existait pas des lits sans couette en vrai. Où j'étais encore tombé ?! ET CE FOUTU CLÉBARD POUVAIT PAS FERMER SA GUEULE ? P*tain j'en pouvais plus, je voulais dormir moi, en plus j'avais mal au crâne sévère. J'avais encore dû bien picoler hier soir, tellement que je me souvenais d'rien du tout. Me redressant sur le matelas je remarquais que la pièce ressemblait juste à un bordel. On aurait pu sincèrement cacher des p*tes tellement c'était un foutoir sans nom. Y'avait même plus d'rideaux. P*tain, franchement quoi. J'étais où ?
Bah, une clope m'éclairerait surement, alors autant profiter du paquet qui traînait. Je savais même pas si c'était le mien ou pas. Rien à taper.

Plus je regardais la pièce, plus je me disais que j'étais déjà venu. Ouais ... Mais p*tain ! C'était quoi ça maintenant ?! Un gosse qui chialait ? Nan. Nan nan nan ! STOP. Pourquoi j'étais dans une baraque avec un gosse en train de se vider la gorge en cris de désespoir ?! Je m'étais tapé une femme marié et déjà engrossée, j'voyais que ça. M*rde. Non c'tait pas possible, ça pouvait pas être ça ... Hein ? P*tain mais dans quoi je m'étais encore fourré moi ? J'en pouvais plus de ces saloperies de questions qui me trouaient le crâne, le mieux que j'avais à faire c'était de me tirer en vitesse et dire à la gonzesse que je l'avais surement confondue avec une autre. Plaf, je me rhabillais même pas, de toute façon je savais pas où étaient mes affaires. J'aurais qu'à transplaner direct chez Léo et me saper là-bas.

J'sortais d'la chambre, la clope à la bouche et les c**illes quasiment à l'air donc, entendant le rejeton gueuler encore et encore. Ça me soûlait. Je gueulais encore plus fort que lui du coup. " P*TAIN MAIS C'EST QUOI CE BORDEL LA ? " Ah, bah j'avais dû surprendre tout le monde parce que j'avais tous les regards tournés vers moi. Ah bah p*tain. J'étais chez Noah en fait. Qu'est-ce j'foutais là ? Ah mais du coup c'était cool, normal. Tout allait bien. Pfwah bah j'étais soulagé moi, m*rde alors. Mais je pigeais pas le délire de la vieille et du gamin qu'étaient là. Elle avait pas d'gosse Noah ? Nan parce que elle mère, c'était comme moi qui devenait papa. " Ah mais j'suis chez toi en fait. P*tain j'ai flippé j'ai crû que je m'étais tapé une meuf mariée et tout ! M'fais plus ça hein. " Je lançais un drôle de regard là par contre, parce que j'voulais qu'on m'explique le délire. " Mais c'est quoi cette espèce de larve là ? "
Revenir en haut Aller en bas
Noah Alniott
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: [Habitation] L'albatros

Message par : Noah Alniott, Ven 12 Avr 2013 - 18:28


Jude se mit à pleurer et à se cacher derrière l'assistante sociale. Des cris stridents, de ceux qu'on se demande comment ils peuvent sortir d'un si petit corps. En ce lendemain de cuite Noah dû se retenir de ne pas le transformer en pierre, de ne pas se jeter sur lui et de s'en servir comme cobaye pour s'entrainer en métamorphose. Et ce qu'elle redoutait arriva, évidemment.

P*TAIN MAIS C'EST QUOI CE BORDEL LA ?

Oswin, ce gros c*n débarqua dans le salon en boxer, les cheveux dépeignés, une clope au bec, les yeux fatigués. Et pour ne pas du tout arranger les choses, il continua dans sa lancée, histoire de bien montrer à la moldue super-stricte-chignon-parfait que ce chalet abritait des vingtenaires complètement allumés et avec une "hygiène de vie déplorable" comme ils disaient dans leur jargon moldu. A l'évocation d'une "meuf mariée" Noah se retînt de sourire. Ils avaient une vie tellement pourrie, incapable d'être stable, d'être "normale". Noah aurait eut la même réaction en se réveillant un matin autre part que chez elle. Incapable de se caser, de devenir responsable de leur propre vie, incapable d'arrêter de tout foutre en l'air à coup de whisky. La petite brune n'eut pas le temps de trouver une bêtise à lui dire pour le rembarrer et lui prouver qu'il se tapait plus souvent qu'il ne le pensait des sorcières ou moldues qui avaient des gosses que l'assistance sociale émit un petit raclement de gorge. Ouai, donc ils étaient quand même un peu dans la Mer** du coup, Noah pouvaient pas l'inviter à rentrer, encore moins maintenant. Si elle arrivait à s'en sortir sans magie elle augmentait de 30 gallions le salaire de l'autre fou en boxer.

Mais c'est quoi cette espèce de larve là ?
-Laquelle?

Ne put s'empêcher de demander Noah. Avant de réaliser qu'en fait elle ne faisait qu'empirer les choses. Mais quand on arrive à un degré de catastroph très élevé on ne fait plus vraiment attention, et on s'empresse de "rire de tout plutôt que d'en pleurer" (Vazy t'as vu ma culture littéraire?!)

-Comment osez vous? Etes-vous donc comme votre frère, tout aussi à côté des réalités et des responsabilités?! Cet homme est votre conjoint? Je suis outrée, je vais faire un rapport pour qu'on vous retire aussi la garde de ce pauvre enfant.

-Accent bien oxfordien cette vieille hein Os'? Faudrait la faire picoler pour voir si ça reste ou si elle se met à parler Cockney. Bon ... Je vais lui montrer la vraie vie un peu...

A présent que la femme et l'enfant avait franchi le seuil de la pièce pour observer le roux et les lieux, Noah claqua la porte d'un coup de baguette au cas où il y aurait des curieux déjà debout qui s'empresserait d'aller tout raconter aux aurors, et elle murmura un #oubliette . Réussi du premier coup, elle était trop fière d'elle. La moldue avait à présent le regard dans le vide, et ne parlait plus. Normalement, elle ne devait plus rien dire et plus rien comprendre jusqu'à ce que Noah retransforme sa mémoire et lui fasse croire ce qu'elle voulait. Le temps de réfléchir à ce qu'elle devait faire de Jude. Elle ne voulait pas le laisser dans un orphelinat pourri, son autre frère s'en occuperait encore moins bien qu'elle.

-Ok Jude, tu te souviens de moi ? Ca c'est Oswin, un ami, il est sympa tu verras, et le chien l'est aussi!

- Oui Nono, mais pourquoi il est tout nu ?

Demanda l'enfant les yeux fixé sur le torse très pale du gérant du Chaudron Baveur. Noah leva les yeux au ciel. La jeune femme avait peur de la reaction d'Oswin face à un enfant, elle ne voulait pas qu'il parte, elle s'amusait bien avec, elle ne voulait pas être seule. Encore moins être seule avec un enfant! Noah ne s'occupait pas des mioches ! A Poudlard ils étaient déjà un peu éduqué.

-C'est mon neveu Oswin, sa mère est morte, son père est toxico et joue dans des films ... Que tu apprécierait. Les moldus veulent me le refiler j'ai pas trop de choix. Il a pas l'air trop con nan ...

Essaya la jeune femme en s'adressant à voix basse à Oswin pour détendre l'atmosphère. Le bon point c'est qu'il n'était absolument aps impressioné par ce que faisait Noah avec sa baguette, il était mignon, il avait arrêté de pleurer, et il ne se souciait pas du fait que son assistante sociale était dans les vapes. Il était juste intrigué par le boxer d'Oswin à vrai dire ...
Revenir en haut Aller en bas
Oswin T. Hooper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Chien-loup


Re: [Habitation] L'albatros

Message par : Oswin T. Hooper, Sam 13 Avr 2013 - 3:03



Da hell is goin' on ?



Mis à part le fait que c'était carrément chelou comme réveil, je commençais à remettre en place la soirée d'hier. Donc ouais, je me souvenais qu'on avait picolé comme des porcs et que des trucs improbables étaient arrivés. Et je commençais à comprendre pourquoi la chambre était dans un bordel pareil. Sauf qu'au final c'était pas le truc principal qui me perturbait maintenant, mais bien la présence de la vieille moche et du gringalet. J'aimais pas les gosses, ça faisait trop de bruit et ça avait tendance à baver de trop. Lui avait pas l'air d'échapper à la règle vu qu'il m'avait tiré du lit en me transperçant des tympans jusqu'à mon trou d'cul. Pis il avait de la morve qui coulait de son nez c'était dégueulasse, berk, je voulais plus le regarder. Mais j'avais que lui à voir ou alors la vieille bique à chignon. Ou Noah, mais elle m'intriguait pas plus que ça. Je la connaissais quoi !

" Comment osez vous? Etes-vous donc comme votre frère, tout aussi à côté des réalités et des responsabilités?! Cet homme est votre conjoint? Je suis outrée, je vais faire un rapport pour qu'on vous retire aussi la garde de ce pauvre enfant. " Je grimaçais, elle me pompait grave et je marmonnais un truc du genre " Mais elle peut la fermer et dégager ? " pour moi-même. Pis genre j'étais le conjoint de Noah ?! Elle aimait les ch**tes elle, pas les b**es. Enfin d'après ce que j'avais crû comprendre. Pis attends deux minutes, c'était quoi ce délire de " retirer la garde " ? Elle devait s'occuper du morveux là ?! P*tain mais c'était quoi ce bordeeeeeel ? Je m'approchais de Noah, crachant un nuage de fumée dans la tronche de la vieille au passage. Je lui aurais bien foutu un coup de tête histoire qu'elle termine les 4 fers en l'air mais j'étais pas sûr que ce serait très apprécié. " Accent bien Oxfordien cette vieille hein Os'? Faudrait la faire picoler pour voir si ça reste ou si elle se met à parler Cockney. Bon ... Je vais lui montrer la vraie vie un peu... " J'me mettais à rire, observant d'un air neutre Noah lui flanquer un Oubliette dans les dents.

Ouais, un peu de tranquillité ! Mais je sentais qu'un truc allait pas .. Je baissais les yeux, y'avait la larve qu'était pas loin d'moi et qui me matait sans ciller. Okay j'étais beau gosse mais stop là, s'il voulait continuer il avait qu'à reculer de 10 bons mètres. Genre et se foutre derrière la porte et la refermer après. " M'regarde pas toi. " Sauf que Noah elle semblait bien l'aimer le gosse, j'aurais pas crû sa possible. M*rde quoi c'étai un rejeton de quoi, 5 balais ?! C'était nul ! Moi à son âge je me démerdais tout seul ... Mais je prenais soudainement conscience qu'aucun gamin au monde aurait voulu se retrouver orphelin et à la rue comme ça m'était arrivé. Que c'était pas normal et qu'il avait de la chance d'avoir encore de la famille qui pouvait s'en occuper. Alors je disais rien d'plus, serrant les dents et terminant ma cigarette doucement.

Noah commença à faire les présentations, moi j'disais toujours kedale. J'allais pas prendre le lardon en pitié, s'il était là c'était surement pour une raison de m*rde liée à une vie pourrie, mais c'était pas mes oignons. Chacun sa m*rde après tout. " Oui Nono, mais pourquoi il est tout nu ? " J'haussais un sourcil, genre j'étais pas à poil ! Mon boxer il était pas là pour faire joli mais bien pour cacher mes c**illes. Le truc qu'il avait pas encore quoi. " J'suis pas à poil le morpion. Et parle pas t'uses l'air. " Ouais bon, j'aurais peut-être pu être plus sympa avec lui, après tout il avait rien d'mandé à être là. Noah m'expliqua d’ailleurs pourquoi. Je tiquais pas sur la mère morte, c'était normal ça, ça arrivait. Une constante de la vie quoi. Par contre j'avais plus de mal avec le père toxico. Vraiment plus de mal. Ça passait juste pas et mon regard s'illumina aussitôt d'une pure lueur de haine. Elle avait bien essayé d'faire de l'humour mais là j'l'avais juste en travers du cul. Alors je faisais pas trop gaffe. Je plantais mon regard dans le sien et d'une voix à la fois dégoûtée et lointaine, je lâchais. " T'façon les drogués c'est tous les mêmes, des bons à abattre. "

Je reposais mon regard sur le gosse, finalement il était peut-être pas si horrible que ça. Enfin moi je le touchais pas, mais vu qu'il avait la chance d'avoir Noah - Même si bon c'était pas la meilleure pour les gamins à mon humble avis, ça valait peut-être le coup de tenter le truc. " J'vais m'coller un T-shirt sur le dos pendant qu'elle plane, ça fera mieux et elle dégagera peut-être le plancher plus vite comme ça. " Sur ce je retournais dans la chambre histoire d'avoir au moins un truc sur le dos et retrouvais au bout de 5 minutes mon T-shirt " Nobody knows I'm a lesbian. " Ouais bah ... Elle avait surement pas d'humour mais c'était mieux qu'à poil. J'en profitais pour passer dans la cuisine, baguette à la main. Y'avait une tonne de bouteille et ça faisait pas très pros. En même temps on tenait un bar alors on avait une excuse nan ? M'fin, un coup de baguette et c'était réglé. Savait-on jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Noah Alniott
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: [Habitation] L'albatros

Message par : Noah Alniott, Dim 14 Avr 2013 - 19:52


J'suis pas à poil le morpion. Et parle pas t'uses l'air.

Bon jusque là ça pouvait aller, c’était des réactions typiquement Oswiniennes, Noah commençait à le connaître et savait qu’il ne fallait pas s’y attarder. En plus lorsque le jeune homme fut renseigné sur la situation du gamin, il changea de regard. Il ne se moquait plus, il ne râlait plus. Il avait justela voix lointaine, et des mots de haine pour les drogués. Noah aurait voulu lui répondre qu’il fallait pas parler de ça devant le gosse, que c’était quand même son frère « le bon à abattre » alors fallait pas généraliser autant. Et puis un alcoolo pouvait bien se la fermer à ce sujet ! Mais elle ne dit rien, les bras ballants entre Jude et Oswin, elle ne réagit pas. C’était un peu faible cette réaction, mais elle n’avait pas la force de s’interposer et de montrer à Jude une mauvaise image de son futur environnement. Ca avait déjà mal commencé, valait mieux essayé de finir bien. Et puis Noah savait pertinemment que le gérant du Chaudron Baveur n’avait pas de famille et avait été livré tôt à lui même. Elle avait vu son dossier scolaire grâce à son statut de directrice, à l’époque ou celui-ci était encore en septième année. Tout laissait imaginer une enfance dans un environnement moldu défavorable. En fait Oswin ressemblait certainement plus à « la larve » qu’il ne le pensait. Mais Jude pouvait encore être « sauvé », on pouvait lui éviter la vie qu’avait Oswin. Parce que ce type avait beau rire et rouler du cul à longueur de journée, il avait juste une vie de Mer** dans le fond.

" J'vais m'coller un T-shirt sur le dos pendant qu'elle plane, ça fera mieux et elle dégagera peut-être le plancher plus vite comme ça. "

-Bonne idée ! On remet de l’ordre puis on s’occupe de la vieille, on signe ses puta*ns de papiers, et on voit ce que donne le p’tit.

La jeune femme était désolée d’imposer ça à Oswin, peut-être que ça lui rappelait des trucs qu’il n’aimait pas, et puis il était là pour se marrer avec Noah, parce pour s’encombrer d’un gosse. Enfin tant pis.

-Jude tu sais pourquoi tu es là ? Parce que la dame veut que tu restes avec moi, tu es d’accord ?

-Ma maman elle est en looooong voyage on m’a dit ! Et tu sais ce que mon papa il m’a aussi dit un jour où il avait les yeux tout rouge comme des tomates, bah il m’a aussi dit que tu était une fée ! Tu me montreras ?

-T’as entendu Oswin ?

Demanda Noah d'un ton blasée. Oswin venait d’apparaître avec son T-shirt « Nobody knows I’m a lesbian ». Elle avait toujours adoré ce t-shirt ! Alors Fuc* la moldue si elle n'avait pas d’humour, la petite brune ne fit aucune remarque à ce sujet.
L'enfant attendait toujours une réponse, l'air le plus innocent possible. Ca désolait Noah qu'on ait pu lui mentir comme ça.

-Ouai regarde Jude, mais il faut pas le dire à la dame ! Sinon elle va te reprendre dans l’orphelinat !

D’un geste de baguette magique circulaire Noah fit voler les objets afin de remettre de l’ordre. La mystérieuse couette de la nuit sortit trempée d’un pot de fleurs et se dirigea vers les chambres naturellement. la sorcière galérait toujours un peu avec les sortilèges ménagers, elle contrôlait pas vraiment tout ...
Le petit blond n’en revenait pas, les yeux écarquillés il se tourna vers Oswin et demanda.

-Et toi t’es le mari de la fée ou t’es un ogre ?

Noah éclata de rire, attendant la réaction de Oswin avec impatience. Elle avait tant envie qu’il trouve ça drôle aussi, qu’il ne le prenne pas mal. C'était qu'un gosse, il avait le plus beau regard sur les choses, le même regard qu'Oswin avait eut la veille lorsqu'il avait voulu faire une expérience et tester le mélange fleur/coton avec la couette et l'aide de la Vodka.

L’assistante sociale commençait à remuer un peu trop, Noah allait devoir la remettre là où ils devaient se trouver si tout c'était bien passé, elle allait lui confier le gosse, lui faire signer trois papiers, et partir. En espérant qu’elle ne pose pas trop de questions à Oswin et qu’elle fasse preuve d’humour, ou bien il faudrait lui arracher le gosse par la force. Parce que Noah ne pouvait se résoudre à laisser son neveu n’importe où. Elle s’y attachait, elle voulait lui donner des chances.
Revenir en haut Aller en bas
Oswin T. Hooper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Chien-loup


Re: [Habitation] L'albatros

Message par : Oswin T. Hooper, Lun 15 Avr 2013 - 3:35



Da hell is goin' on ?



P'tain bah v'là que je me mettais à faire la bonniche moi maintenant. Genre on me disait " père toxico " et 5 minutes plus tard je passais le balais pour aider Noah à garder le gamin ? Nan mais stop, chacun se mêlait de son cul, moi j'étais là pour m'amuser, pas pour me triturer les neurones à cause d'une larve miniature et baveuse. Je collais ma baguette dans mon boxer - Au moins personne viendrait la chercher, mais elle dépassait un peu quand même. J'avais une longue baguette moi, même deux en fait et elles étaient chacune dans mon caleçon. Je revenais dans la pièce principale, la vieille moule tirée à 4 épingles planait toujours et son air de mollusque vide m'arracha un sourire. Mais y'avait Noah qui causait au gamin, alors moi je restais en retrait, je voulais pas me mêler à ça. Je l'entendais lui d'mander s'il savait pourquoi il était là. J'aurais bien claqué " Parce que ta mère est au fond d'un trou en train de se faire bouffer par les vers. " mais j'avais pas eu trop l'temps. Le gamin m'doubla avec une réponse profondément niaise.

" Ma maman elle est en looooong voyage on m’a dit ! Et tu sais ce que mon papa il m’a aussi dit un jour où il avait les yeux tout rouge comme des tomates, bah il m’a aussi dit que tu était une fée ! Tu me montreras ? " Un long voyage ça il pouvait le dire, un sacré long voyage même. Par contre je pouvais pas m'empêcher d'exploser de rire en entendant Noah se faire traiter de bonne fée. P*tain c'était la meilleur, genre Noah une fée ! Et pis si j'avais entendu ? Et qu'un peu ! Je lâchais, l'souffle un peu coupé : " Noah ?! Une bonne fée ? Fée d'la ch*tte ouais ! Ahahaha " et je continuais de rigoler tout seul comme un con. Elle était pas mal celle-là franchement, pas mal du tout. Je la regardais donner un coup de baguette pour ranger, le gamin avait l'air fasciné. La couette réapparu comme par magie - En même temps c'tait de la magie ducon, et alla se ranger dans la chambre. Han je pouvais peut-être aller me recoucher ! Même si elle était mouillée c'était rien, je m'en foutais, mais je voulais plus qu'il me mate lui là avec ses deux yeux brillants.

" Et toi t’es le mari de la fée ou t’es un ogre ? " Hein ? D'quoi ? J'plantais mon regard dans celui du gosse. Je comprenais rien de ce qu'il bavait ni pourquoi il avait l'air autant sur le cul devant un tour de magie aussi crétin. Pis la sainte lumière se fit dans mon esprit, les archanges de Jésus venaient me souffler la réponse à l'oreille et oh m*rde qu'est ce que je racontais comme c*nneries là ?
Le gamin ! C'était pas un sorcier ! Genre du tout ! Ou alors il était pas au courant. Je savais pas trop. Mais je lâchais enfin un " Hein ?! " un peu agressif. J'étais pas le marie d'une fée - Non parce que Noah était foutrement pas une fée et j'étais de toute façon foutrement pas son mari, et encore moins un ogre. J'étais trop beau pour être un ogre, le p'tit con tiens. " Hey l'lardon, t'crois vraiment que j'ai la gueule d'un ogre ? J'suis trop sexy et surtout trop beau pour être ça ! Fait marcher ton quart de cervelle un peu ! " J'reniflais, nan mais sérieux quoi. Pour qui il se prenait le morveux à m'dire ça ?
En tout cas il avait l'air paumé et Noah était juste nulle pour les sorts de rangement. A ce rythme on y était encore demain alors je me décidais à l'aider. J'savais pas pourquoi, on allait mettre ça sur le compte de la fatigue.

D'un coup de baguette, le bordel ambiant commença peu à peu à se ranger et, au bout de 10 minutes de sorts entrelacés, tout était clean. Je recollais ma baguette dans mon boxer, maintenant y'aurait pas fallu que la vieille nous voit avec une branche dans les mains. D'ailleurs elle revenait sur terre, pile à temps. Elle avait l'air paumé, mais semblait se souvenir du pourquoi elle était là. Bon elle avait plus de raisons de rester maintenant alors qu'elle cause et dégage vite.
Et là, foutu gamin de mes deux valseuses, v'là qu'il ouvre sa gueule et nous colle un magnifique " Han, alors t'es le mari de la fée ! " Je l'regardais avec des gros yeux, j'voulais l'étriper. Mais devant la vieille bécasse ça l'aurait pas fait alors je me contentais de passer un bras autour des épaules de Noah et de dire d'un air coincé " Ouais ouais, c'est ça ... Mari ouais. Enfin bientôt ! Et ouais je l'appelle ma p'tite fée, elle rend ma vie magique vous savez ! " Bloody Hell, dans quel bordel je m'étais fourré ...



Revenir en haut Aller en bas
Noah Alniott
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: [Habitation] L'albatros

Message par : Noah Alniott, Jeu 18 Avr 2013 - 20:20


L'assistante sociale sortait de son espèce de sommeil magiquement imposé. Noah afficha un sourire de femme parfaitement normale et sociale sur son visage, se remémorant tout ce qu'il était bon de dire à une moldue. Ca y'est, la femme allait parler. Mais Jude interrompit tout.

" Han, alors t'es le mari de la fée ! "

Noah se tourna lentement vers Oswin, il avait un regard de tueur. Jude des yeux toujours plus innocents. Pitié que ça n'explose pas, le gérant du chaudron baveur n'aimait pas l'humour des gosses lorsqu'il était 8 heures du mat'. Il ne l'aimait pas tout court si il était sobre en fait. Mais il prit la situation en main, en donna l'apparence en tout cas.

Ouais ouais, c'est ça ... Mari ouais. Enfin bientôt ! Et ouais je l'appelle ma p'tite fée, elle rend ma vie magique vous savez ! "

Dégueulasse. Noah avait juste envie de foutre la moldue à la porte, elle ne supportait pas ce contact avec Oswin. Prendre les choses avec humour, il fallait prendre les choses avec humour. La vie est un sketch, on jour tous un jeu, maintenant encore plus c'est tout.

- Hum ... Oui le ... futur mari donc ... Où en étais-je avant cette interruption de Jude ? Permettez que je fasse un tour de la propriété.

-Oui bien sûr madame!

- Au fait... Sympa ce t-shirt monsieur, brulez le lorsque l'enfant sera lire.

Connasse. C'était qu'une connasse, il fallait rester zen. Noah ne dit rien, serra les points, lança un regard appuyé de sous-entendu à Oswin, du genre "t'inquiète on ferme notre gueule et elle sera vite partie."
L'assistante sociale commença par la cuisine, au grand bonheur de Noah le gérant l'avait très bien nettoyée, ils passaient pour le couple parfait, avec une bonne petite ménagère qui s'occupait de tout. Noah adressa un sourire radieux et soulagé à Oswin. Elle lui revaudrait ça. Petit évènement quand même notable, un rappelletout que la directrice avait confisqué/volé à un serpentard se trouvait sur la table, et lorsque l'assistante sociale s'en saisit, une fumée rouge se forma dans la boule. Surprise, elle le reposa délicatement au même endroit et passa à autre chose. Noah voulait éclater de rire, mais voir que la femme était à présent dans le salon et s'approchait de la cage de Noname, son hibou petit-duc l'en dissuada.

-Oh ... Qu'est-ce ? Vous avez une ... Chouette ?

- Hibou. Oswin est fauconnier! Il ramène parfois des bêtes qu'il faut soigner...

Savoir mentir, c'était la base de tout pour Noah.

- Chéri, maintenant qu'on a Jude à la maison, tu laisseras les oiseaux dans le cagibi, on sait jamais.

Rah puta*n, Noah ne pourrait pas non plus réinventer toute une vie, il fallait qu'elle se casse vite, c'est tout. Et surtout qu'elle ne monte pas en haut, qu'elle oublie.

- Bon tu as finis la visite maintenant ? Parce que je voudrais bien rester ici avec Noah et son mari-fée, mais là tu m'empêche de leur parler.

Jude avait trottiné derrière les trois adultes pendant toute la courte visite, à présent assi par terre aux pieds d'Oswin, il avait croisé les bras et la mine boudeuse. Jaloux que l'assistante sociale monopolise l'attention de sa nouvelle famille. Même si il ne le comprenait pas encore comme tel. La moldue eut un air un peu outrée, avant de laisser un faux sourire professionnel prendre le dessus, parce que "ce n'est qu'un enfant voyons". Noah pour sa part bénissait le bon Dieu de lui avoir amené un gosse un peu intelligent. Ou peut-être complètement con, mais qui avait un bon instinct de survie. Parce que si la vieille était montée, elle l'aurait reprit à l'orphelinat très rapidement en constatant qu'il y avait des cendriers partout, que le ménage n'était pas fait, que des objets magiques étaient dispersés un peu partout ...

-Très bien, voici les papiers à signer et vous serez sa tutrice légale. Je viendrais dans deux mois vérifier qu l'adaptation se passe bien.

Les papiers signés, Noah raccompagna la femme jusqu'à la sortie, ayant attrapée la main d'Oswin au passage pour faire bonne figure jusqu'au bout. Ils formainet un couple solide et cet enfant serait très bien traité ici. C'était à moitié vrai quoi... Parce que Noah se jurait qu'elle arriverait à éduquer ce p'tit. Elle n'était pas parfaite, loin d'être responsable, ne serait jamais mère ... Mais il avait trop besoin d'elle.

-Au revoir madame!

Noah claqua la porte, lâcha aussitôt la main d'Oswin, et soupira. NOn pas que ce contact fut désagréable, mais tellement faux.

-Merci Oswin ! Merci mille fois! Je te revaudrais ça je te le promet! T'es vraiment un ami j'te jure.

- J'ai soif moi.



Revenir en haut Aller en bas
Oswin T. Hooper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Chien-loup


Re: [Habitation] L'albatros

Message par : Oswin T. Hooper, Ven 19 Avr 2013 - 22:38



Da hell is goin' on ?



Allez c'était n'importe quoi ce bordel. V'là que j'étais maintenant le futur mari de Noah et c'était tellement pas crédible que même un aveugle sourd et unijambiste aurait remarqué le truc. Mais la vieille morue, genre c'était niquel pour elle. Heureusement pour Noah qu'elle était conne comme un manche parce que sinon on aurait pas été loin. Pis p*tain c'était juste trop chelou d'agir comme ça avec ma pote lesbos ! J'me sentais mal, mon bras avait rien à foutre là et j'aurais préféré le coller dans le cul de la vieille pour qu'elle dégage avec le trou de balle dilaté au point de se prendre trois b***s d'un coup. Euh nan ça c'était crade quand même, carrément crade même. Ouais donc sinon on en était où ? Ah oui le tour de la propriété, heureusement qu'on avait tout rangé ou bien on aurait été obligé d'enterrer son cadavre dans le jardin avec les autres que j'avais mis là. " Au fait... Sympa ce t-shirt monsieur, brulez le lorsque l'enfant sera lire " J'allais l'ouvrir pour lui dire de fermer sa s**ope de gueule de c***asse et que ce serait elle la seule que je brûlerai, mais Noah me faisait comprendre que je devais la fermer.

Bon. Ok. Je ravalais ma fierté, lui collant un beau doigt d'honneur dans le dos pendant qu'elle regardait pas. J'avais les nerfs, je lui aurais bien cramé la gueule avec mon café matinal que j'avais toujours pas eu à cause d'elle. GAAAH. Je pétais intérieurement un boulon. Et le pire ! Je pouvais même pas cloper.
Okay la cuisine cool, j'avais rangé, de rien merci ouais, blablabla. Maintenant dégage vieille cruche. Argh non elle allait vers le salon et .. Oh p*tain le hibou ! Ah pis bien sûr ça lui échappait pas hein, heureusement que Noah avait de la ressource. " Hibou. Oswin est fauconnier! Il ramène parfois des bêtes qu'il faut soigner... " Je tournais d'un coup sec ma tête vers Noah, lui faisant les gros yeux. Moi ? Un p*tain de fauconnier ? J'avais même pas de hibou en vrai ! Sentant le regard de la vieille sur moi, je changeais mon expression hébétée pour un grand sourire totalement faux et coincé, marmonnant un " Ouais, j'adore les bestiaux à plumes " P*tain c'était tellement pas crédiiiible.

" Chéri, maintenant qu'on a Jude à la maison, tu laisseras les oiseaux dans le cagibi, on sait jamais. " Je grimaçais au "chéri", nan sérieux c'était juste pas possible. C'était même à gerber quoi ! Mais ça aurait fait désordre si je commençais à dégueuler mes restes d'alcool sur le tapis devant la moche. Alors je faisais comme si de rien était et, plein d’enthousiasme, m'écriait presque d'une voix un peu trop aiguë : " Le cagibi ! Oui bien sûr ! " Sinon elle dégageait le plancher quand là ? Parce que j'en pouvais plus de jouer au c*n et d'agir comme le premier débile qu'on pouvait croiser dans la rue. Et là, Satan soit loué, la larve qui nous collait au cul comme une foutue sangsue dégueulasse se décidait à se la jouer utile. " Bon tu as finis la visite maintenant ? Parce que je voudrais bien rester ici avec Noah et son mari-fée, mais là tu m'empêche de leur parler. " Dans tes dents vieille vache ! Hahaha ! Euh par contre j'étais pas une saloperie de fée.

Yeah yeah. Allez, on signe les papiers hophop, on est contents tralala et on fout la vieille dehors. Après 10 minutes de paperasses, on claquait la porte derrière la bécasse, main dans la main qu'on s'empressait d'ailleurs aussitôt de lâcher une fois seuls. " Merci Oswin ! Merci mille fois! Je te revaudrais ça je te le promet! T'es vraiment un ami j'te jure " Ouais euh. Si elle le disait. On m'avait jamais dit ça avant et c'était juste trop bizarre à entendre. Fin bon, on était tranquille maintenant alors pas besoin d'épiloguer 100 ans. J'faisais un signe de la main pour faire genre " Ouais on s'en br**le t'inquiètes " et allais dans la cuisine d'un pas très lent. Je. Voulais. Mon. Jus d'orange. Et. Mon. Nutella. Et un café-clope après. C'était le rituel, on brisait pas le foutu rituel ! Je faisais comme chez moi : Je me servais mon jus d'orange et me grillais mes deux tartines sans gêne. Elle m'devait bien ça de toute façon. Pis javais faim bordel de ch*ttes. Et là, alors que je dégustais avec plaisir mes tartines, je sentais qu'on me regardait fixement. Je faisais style de rien, il allait peut-être partir comme ça. Noah foutait je savais pas quoi et une petite voix relou me déchira le cul alors que j'avais du chocolat plein la bouche. " J'ai soif moi."

Je roulais des yeux, avalant ma bouffe et lui balançant dans la gueule : " P*tain t'es vraiment chiant toi ! ". Je savais pas ce que ça buvait moi en plus les larves comme ça. Enfin si, mais je voulais qu'il me foute la paix. Alors d'un coup de baguette je faisais venir à moi une bouteille de Jack presque vide, pis un verre. Hop, je tendais le bordel au gamin. " Tiens. Bois tout, ferme-là et va dormir. Ça .. Ça va te transformer en fée si tu bois tout tu vas voir. " Allez hop, expédié. On serait au calme un moment comme ça ...


Revenir en haut Aller en bas
Noah Alniott
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: [Habitation] L'albatros

Message par : Noah Alniott, Mer 24 Avr 2013 - 18:59


Noah était montée à l'étage nettoyer tout, et surtout l'ex-chambre d'amis dans laquelle elle devait maintenant installer son petit neveu. C'était assez bouleversant tout ce qui venait de se passer en mois d'une heure. Elle avait à peine décuvé qu'elle se retrouvait avec un gosse sur les bras. En fait elle n'avait pas réfléchie en acceptant, elle ne pouvait juste pas refuser, elle ne pouvait pas laisser cet enfant, bien que le connaissant mal, dans un orphelinat pourri où foutrait sa p'tite vie en l'air. Ici il avait des chances de réussite, Noah avait de l'argent. Bon certes elle était très occupée à Poudlard, mais elle pourrait au moins mettre Jude dans une bonne pension, lui assurer un confort et une présence tous les weekends.

Ce qui l'embêtais le plus, c'était de devoir apprendre à Jude que sa mère était morte. Ce qui l'attristait c'était d'être encore une fois la dernière au courant des événements. De toute façon depuis la révelation de ses pouvoirs, sa famille ne s'interessait plus trop à sa vie. C'est comme ça qu'elle était devenue vite autonome. Et surtout qu'elle n'avait eut personne pour canaliser son côté irresponsable. Et c'est pas à 25 bien passés qu'on apprenait ça, gosse sur les bras ou pas. Jude devrait s'habituer à avoir une tante pas comme les autres. C'est à dire qui serait parfois dans un état lamentable le matin, qui n'arrêterait pas de fumer pour lui, qui avait des amis bizarres, et surtout des pouvoirs magiques. Mais au moins Jude serait heureux ici, malgré sa situation.

La jeune femme arrêta de se creuser la tête face à toutes ses interrogations et remises en question. C'était trop compliqué, tout serait fait Carpe Diem et puis c'était tout. L'étage enfin propre et rangé, elle retourna dans la cuisine. Jude fixait avec insistance et étonnement un verre contenant un liquide doré, tandis que Oswin avait une cigarette dans une main, une tartine de nutella dans l'autre.
Noah bloqua un instant sur cette drôle d'image, puis fronça les sourcils.

-Oswin, ton jus de pommes personel faudrait que t'évites d'en boire le matin...

Elle lui fit le gros yeux, sous-entendant qu'il ne devait pas commencer sa journée au Jack, et encore moins devant le petit qui venait d'arriver. Mais bien sûr Jude n'interpréta pas du tout ça de la même façon.

- Oh c'est du jus de pommes alors! Je croyais que c'était son pipi!

Et le petit blond attrapa le verre avec engouement, et avant même que Noah n'ait pu l'en empêcher, il avala une grosse gorgée. Et manqua de s'étouffer avec. Noah paniqua complètement, secoua l'enfant, se demanda si elle devait lui mettre a tête à l'envers ou le faire vomir.

-Oswin pu*ain! Me le fait pas crever si vite ! Et éteins cette clope! Ou alors tu vires. Nan mais j'te jure lui mettre ta Mer** sous les yeux si vite.

Certes la me*de en question Noah en avait bu toute la nuit, et elle venait de se fumer une cigarette quelques minutes plus tôt dans la chambre. Mais elle avait tellement peur de ne pas bien s'occuper de Jude qu'elle était dotée d'une mauvaise foi magnifique. Et puis elle avait quand même un peu plus de bon sens concernant l'éducation. C'était son job à Poudlard, enfin avec d'autre spécimens mais son job quand même ...
Pourtant, l'enfant avait déjà retrouvé le sourire, et ses doigts étaient dans le pot de nutella, comme si rien ne s'était passé. Il déclara alors sur le ton de la confidence :

- Il pique le jus de pomme d'Osouine, je pense qu'il te mens, c'est du cacacola.

Noah jeta un regard appuyé à Oswin, décidée à lui pardonner pour cette fois, elle laissa même échapper un petit sourire au coin de ses lèvres, et s'installa à la table avec eux, remise de sa frayeur. Ca allait être distrayant la vie avec ce gnome.


Dernière édition par Noah Alniott le Mar 30 Avr 2013 - 20:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Oswin T. Hooper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Chien-loup


Re: [Habitation] L'albatros

Message par : Oswin T. Hooper, Mer 24 Avr 2013 - 20:46



Da hell is goin' on ?



V'là, j'allais pouvoir bouffer et cloper tranquille. Avec un verre pareil le gamin allait pas continuer longtemps à me casser les burnes. C'était donc une tartine de nutella dans une main et une cigarette dans l'autre, que je m'apprêtais à continuer mon petit-déjeuner hautement équilibré avec son quatuor de pain, nutella, jus d'orange et clope. Mais à peine j'avais eu le temps de fourrer un gros bout de ma tartine chocolatée dans la bouche, que Noah déboulait dans la pièce, me faisant les gros yeux. Bah quoi, j'avais pas l'droit de bouffer moi maintenant ? Mais en fait c'était pas ça qui la gênait, nan. Mais pour moi c'était tellement pas grave que j'comprenais pas sur le coup. " Oswin, ton jus de pommes personnel faudrait que t'évites d'en boire le matin... " Et là le gamin, il était genre trop content d'entendre que c'était du jus d'pommes et se jetait sur le verre que je lui avais donné. Je tiquais un peu sur le 'pipi', mais en le voyant s’étouffer avec la boisson, je pouvais pas m'empêcher d'rire.

Sauf que Noah, elle, ça la faisait pas marrer. J'étais refroidi du coup, et surpris. L'arrivée du gamin avait l'air de l'avoir complètement changé. " Oswin pu*ain! Me le fait pas crever si vite ! Et éteins cette clope! Ou alors tu vires. Nan mais j'te jure lui mettre ta Mer** sous les yeux si vite. " Elle avait l'air paniqué, moi j'avais encore ma bouffe dans la bouche, ça me faisait une grosse joue d'ailleurs. J'osais rien dire, j'étais sur l'cul qu'elle me parle comme ça et m'interdise des trucs alors qu'elle valait pas mieux que moi à c'niveau. Elle voulait carrément que j'dégage si j'obéissais pas ! Nan mais p*tain. Je serrais les dents, ma fierté en avait pris pour son grade. La clope, je la foutais sur la table du coup, tant pis si ça la niquait. J'en avais pas grand chose à foutre tellement j'avais sa remarque dans le cul. Je remarquais même pas que le gosse avait collé sa main dégueulasse dans le pot de nutella. " Il pique le jus de pomme d'Osouine, je pense qu'il te ment, c'est du cacacola. " O-sou-ine ?

Je m'retournais vers lui du coup, il s'était assit près d'moi j'avais même pas capté. Pis surtout il souillait le Nutella ! Ah petit salaud ! Je reprenais le pot d'un geste sec, gueulant à moitié : " P*tain vazy n*que pas le chocolat avec tes mains sales là ! " Mais j'aurais dû fermer ma gueule, parce que je sentais le coup de pied destructeur de Noah s'approcher d'mes fesses pour me coller à la porte. Je pigeais pas pourquoi elle l'aimait autant cette larve. M*rde quoi, elle le connaissait même pas ! C'était juste ... Un gosse parmi tant d'autres qui souffraient. Je lui redonnais le pot du coup, sous le regard noir de ma pote qui était bien dure avec moi en cette belle matinée pas si belle que ça. Pis finalement, je pouvais pas m'empêcher de lâcher la bombe, parce que je voulais comprendre, et que tout seul j'y arriverais pas.

" J'pige pas. " J'plantais mon regard dans celui de Noah, qui devait pas comprendre pourquoi je disais ça. " J'pige pas pourquoi t'accordes autant d’intérêt à c'gamin. Okay sa mère est morte mais et alors ? Tu le connais pas ! Moi je priais pour que ma mère crève quand j'étais gosse, c'est supportable hein. De vivre sans personne. " J'avais foutu un blanc, j'avais pas mesuré l'impact de mes mots sur le gosse en question. Moi ça m'touchait pas ce genre de truc, j'y pouvais quoi ? Même Noah savait pas quoi dire, elle regardait juste le lardon avec de grands yeux. La tronche que faisait le gamin me colla un coup en pleine gueule par contre. J'pensais bien qu'il allait s'mettre pleurer. " M-Ma mère, quoi ? " Oh, j'avais m*rdé. Pis pas qu'un peu. Noah allait me foutre dehors c'était sûr, je le voyais dans son regard, elle me haïssait là. Je voulais pas, c'était ma seule amie.

Alors j'faisais la première chose qui m'passait par la tête : " Hey, tu veux voir un truc drôle ? " J'avais été gentil en disant ça. Après un oui de la tête de la part du gamin qui était complètement paumé, je me relevais de ma chaise. Hop hop, concentration ... Et mon corps laissa place à celle d'un chien-loup rouquin et aux poils légèrement long. J'aboyais un coup, passant ma langue en dehors de ma gueule. Le gosse avait plus l'air de penser à ce que j'avais dit, il était trop sur le cul. Par contre, j'étais pas sûr que Noah me pardonne, même si j'avais essayé de sauver les meubles ... " Nono t'as vu ?! Osouine c'est un chien en fait, c'est pour ça qu'il pue ! " Ouais bah heureusement pour lui que j'pouvais pas causer ...


Revenir en haut Aller en bas
Noah Alniott
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: [Habitation] L'albatros

Message par : Noah Alniott, Mar 30 Avr 2013 - 20:26


Oswin ne répondait pas au sourire timide qu'avait tenté Noah. Il avait plutôt un regard destructeur, ce qui ne rassurait pas la petite brune sur la suite des évènements ...

" P*tain vazy n*que pas le chocolat avec tes mains sales là ! "

Les yeux de Jude s'emplirent de larmes d'un coup, alors qu'il avait sa main entière fourrée dans sa bouche en train de sucer (à c't'âge déjà) le peu de Nutella qu'il avait réussi à prendre avant qu'Oswin n'intervienne. Noah balança un coup de pied sous la table, et le jeune homme fut obligé de rendre le pot. Noah avait l'impression d'avoir de gosses face à elle, avec l'un qui faisait tout pour imiter le grand, et donc le grand qui s'énervait.

Et puis d'un coup, tout se compliqua. Mais genre complication de l'extrême quoi. Oswin explosa, il demanda à Noah d'où venait son intêret pour ce gamin. Parce qu'il savait très bien que Noah en avait rien à faire des enfants en général, qu'elle trouvait ça trop coincé, dans un univers trop fermé. Puis il continua, en prenant pour exemple sa situation et la raccordant à celle du petit Jude, et du fait qu'il n'avait plus de mère. Noah sentit son coeur faire un bond dans sa poitrine, puis s'arrêter, puis un vertige. Puis la voix lointaine du petit qui demandait ce qu'avait sa mère.

C'est bon, Oswin avait laché la bombe. Au moins l'enfant saurait, au moins elle n'aurait pas à le faire. Mais p*tain c'était trop tôt, trop brutal de dire ça à un gosse comme ça! Et en même temps, Noah ne pouvait s'empêcher de penser que comme ça, il serait plus vite dans le vrai monde, il se leurrerait pas avec des rêves illusoires. Au moins il allait comprendre vite que la vie était une put*. Mais là, en voyant que le gamin allait se mettre à hurler, elle sentait que la situation allait partir en live, qu'elle allait rien pouvoir contrôler, qu'elle allait hurler sur Oswin et perdre l'un de ses meilleur ami. Et elle avait beau croire qu'elle était indépendante et ne s'attachait à rien, elle avait beau se persuader que perdre des gens n'était rien, au fond d'elle elle savait pertinemment qu'elle allait le sentir, et que ça ferait mal.

Mais là, Oswin eut une idée de génie. Bien sûr que c'était un génie, elle s'en doutait, il était super intelligent! Juste trop saoul pour le montrer vraiment aux autres. Bref là, le sorcier se transforma en chien-loup, et aboya gentiment. Enfin ça avait l'air d'être un aboiement gentil quoi.
Noah écarquilla les yeux, elle savait que son ami avait passé sa formation et que c'était le chien qui "faisait parti de lui", mais jusque là il était resté super pudique sur cette toute nouvelle faculté, et elle n'avait jamais eut l'opportunité de le voir. Il était beau, comme l'homme, et y'avait quelques poils roux qui rappelait que c'était bien Os'.

Noah se mit à rire avec Jude qui était émerveillé et avait déjà séché ses larmes, elle le prit dans ses bras et l'installa sur le dos du chien-loup.

-Ca va Os' ? Où les larves c'est trop lourd pour un gros comme toi?

-Huuuu!

Hurla l'enfant. Et Oswin se mit à trottiner jusqu'au salon, Noah suivant de près par peur qu'il ne décide de jouer au rodéo et envoie l'enfant s'exploser contre une fenêtre. Puis soudain l'attention du gosse fut détourné par le hibou qui hululait à la vue du chien. Il se laissa glisser de l'animagus, puis lui caressant la tête. Il lui fit même un bisou sur le museau en disant :

-Plus tard, quand je serais grand et toi que tu seras vieux, je ferais comme toi ! Mais je serais plus beau parce que j'ai les yeux bleus et pas toi!

Puis il s'éloigna en courant pour aller caresser le hibou. Noah était abasourdie! Pourquoi donc cet enfant avait-il prit comme exemple Oswin?! Peu importe, sur ce coup elle devait beaucoup au jeune homme! Il l'avait aidé plus qu'il ne l'imaginait durant tout cette matinée, et elle lui en était trop reconnaissante. Alors elle lui murmura dans son oreille de chien :

- Je t'assure que j'vais pas changer pour ce gosse Os', on continuera à faire la fête ensemble, à foutre la Mer** et à profiter de cette pu*ain de vie! Y'aura juste Jude dans nos pattes de temps en temps, mais tu vois bien qu'il est pas con, en plus il t'aimes bien! T'as déjà vu quelqu'un s'attacher si vite à toi sérieux?
Revenir en haut Aller en bas
Oswin T. Hooper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Chien-loup


Re: [Habitation] L'albatros

Message par : Oswin T. Hooper, Jeu 2 Mai 2013 - 18:26



Da hell is goin' on ?



Je puais pas d'abord, je sentais juste l'homme, le vrai moi ! Nan mais, sale larve dégoûtante tu redis ça je te bouffe la main. On énervait pas Oswin, encore moins sous sa dangereuse forme de clébard-loup. Enfin bon, au moins il avait plus l'air de penser à sa mère qui mangeait les mandragores par la racines donc c'était pas plus mal. Au moins on échappait à la crise de larmes ingérable. Pis Noah m'avait pas encore collé dehors donc ça devait être que je m'étais bien rattrapé. Du moins j’espérais. J'voulais pas la perdre Noah, ça aurait été trop con. Surtout pour un microbe là ... Mais tout allait bien en fait, parce qu'elle se mettait à rire. Le gosse aussi. J'avais noyé le bordel c'était bon.
Elle chopait le gamin, elle allait faire quoi là ?! P*tain ! Elle me le collait sur le dos ! Mais j'étais pas un foutu cheval moi ! Enfin ... J'pouvais bien faire comme si pour le moment. Allez hop, je me mettais à galoper dans toute la baraque, avec un peu de chance il tomberait et se ferait mal. Ah ouais mais non je devais essayer d'être sympa là.

Mais bon ça avait pas duré très longtemps parce qu'un fois arrivé dans le salon, le gosse avait eu un coup de foudre pour le hibou. Du coup il dégageait d'mon dos, tout content. Plus besoin de faire le poney, c'était cool ça, parce qu'il était pas si léger que ça le gamin ! Et attends d'où il s'approchait d'mon museau comme ça ... PWAH. Il m'avait fait un bisou ! Ah beurk, sa bouche baveuse avait touché mon pif de cleb's, erkerkekr ! " Plus tard, quand je serais grand et toi que tu seras vieux, je ferais comme toi ! Mais je serais plus beau parce que j'ai les yeux bleus et pas toi ! " Euuuuh ouais bon, d'accord. Drôle de choix de vie mais si c'était ce qu'il voulait. Enfin ça voulait dire qu'il allait me coller le fion ça non ? J'avais envie de pleurer là. En plus moi aussi 'javais des beaux yeux ! Bleu-gris, c'était encore mieux que bleu tout seul. P'tit con.

Du coup j'allais me tirer et le laisser là mais Noah s'abaissa et me murmura un truc à l'oreille. Genre, dédicace d'amour lovelovelove ultimate triple force que je savais même plus où me mettre après. " Je t'assure que j'vais pas changer pour ce gosse Os', on continuera à faire la fête ensemble, à foutre la Mer** et à profiter de cette pu*ain de vie! Y'aura juste Jude dans nos pattes de temps en temps, mais tu vois bien qu'il est pas con, en plus il t'aimes bien! T'as déjà vu quelqu'un s'attacher si vite à toi sérieux ? " Ouais, donc ce serait plus totalement pareil. C'était la fin d'un truc l'arrivée de c'te gosse, je me leurrais pas. Enfin bon, c'était la vie, y'avait rien qui durait pour toujours. Et pis si il était con ce gosse d'abord, pour s'attacher à moi. Personne avait le droit de me voir et me kiffer le cul comme ça. C'était pas normal, surtout que j'avais fait que de l'enfoncer tout du long. Je l'aimais pas, alors d'où il m'aimait ?! C'était pas logique, pas normal, ce gosse était juste un masochiste de 6 piges.

Je m'éloignais en trottinant vers la salle de bain, sans un mot. Je pouvais pas causer de toute façon vu que j'étais un clébard. Je reprenais ma vraie forme qu'une fois dans la pièce à eau, observant mon reflet dans le miroir. P*tain j'avais une vieille gueule de shooté. Pâle, décoiffé et cerné, c'était pas sex. La douche ça ferait pas de mal pour le coup. Franchement j'étais à peine levé, que j'étais déjà aussi fatigué qu'après un raid de Pékin Express. Et dire que la journée commençait à peine ... Je m'asseyais dans la douche, ressassant cette matinée folle. Repensant à c'gosse qui voulait devenir comme moi. Je voulais pas moi, il deviendrait rien de bien en suivant mes traces.
Parce que j'avais menti, on pouvait pas vivre bien sans personne autour de soi. C'était pas possible. J'en étais la preuve vivante.

[ RP terminé ]

Revenir en haut Aller en bas
Noah Alniott
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: [Habitation] L'albatros

Message par : Noah Alniott, Dim 12 Mai 2013 - 11:59


RP avec Jendy <3




Ne pars pas, reste près de moi. Laisse moi danser contre tes reins, garde tes lèvres sur les miennes, et tes mains sur mes seins.



C’était un Samedi matin, la veille au soir Jendy et Noah avaient quitté Poudlard ensemble, bien décidé à oublier le temps d’un week end les élèves et l’équipe enseignante. C'était parfois oppressant l'atmosphère stressante de l'école, et lorsqu'elle avait un week end de libre, la directrice des Poufsouffles en profitait sans en perdre une seule seconde.
Jendy et Noah se connaissaient depuis longtemps, depuis qu’elles étaient étudiantes, mais c’est seulement plusieurs années plus tard qu’elles avaient apprit à se supporter, et à s’aimer aussi. Un peu. Beaucoup peut-être, mais sans se le dire, c’était plus drôle, plus risqué, et bien plus fou. Avec Jendy Noah se sentait bien. Lorsqu’elles restaient trop longtemps ensemble ça finissait en hurlements et crises de nerf, mais elles avaient apprit à prendre leur distance de temps en temps, à doser les nuits ensemble, et à ne surtout pas briser ce lien particulier qui les unissait.

Ca faisait un mois qu’elles n’avaient pas passé une nuit fantastique comme celle-ci. Depuis la fête de la débauche organisée avec Oswin au Chaudron Baveur. Noah ne se souvenait pas tout à fait de tout ce qui s'était passé durant cette soirée, mais elle se souvenait du temps passé avec Jendy entre autre, et de celui passé avec Hugh et Oswin, ses deux meilleurs amis, et une autre blonde aussi. Elle se souvenait aussi que durant cette soirée Jendy s'était conduite en bonne nympho’. Dans ces situations Noah lui en voulait presque, de ne pas être capable de se contrôler et de se conduire comme une vraie p*te. Mais elle acceptait Jendy avec ses défauts, et c’était de même dans l’autre sens.

Dans le chalet de Noah à Godric’s Hollow, le jour pointait à travers les rideaux, la matinée était bien avancée, mais tout était encore calme. La directrice des Poufosuffles, blottie en boule près de Jendy ouvrit un œil, puis l’autre, face à la magnifique crinière brune de son amie. Elle traça avec ses doigts fins des lignes sur son dos nu, attendant patiemment que celle-ci se réveille. C’était parfait, elles avaient deux jours entiers devant elles, deux jours parfait afin de vivre à s’en faire éclater les poumons. C’était l’une de ces matinée où l’on se réveillait heureux, où l’on se sentait déborder d’énergie, exploser à l’intérieur.

Jude le neveu de Noah n’était pas là durant ces deux jours, ces grands-parents avaient accepté de le prendre pour le week-end chez eux, comme le souhaitait leur fille. Elle n’avait jamais vraiment comprit pourquoi l’assistante sociale lui avait confié à elle la garde de l’enfant et non à ses parents, sans doute parce que ceux-ci avaient prétexté avoir trop de travail pour en prendre bien soin, ou bien que leur fille ne pouvait avoir d’enfant et serait ravie d’en accueillir un. Peu importe, ça avait été un choc au début, elle avait eu peur de perdre ses amis, mais maintenant ils s’habituaient, et elle gérait très bien sa vie d’adulte et sa vie de tante-maman-poule.
Et puis tout à coup, Jendy remua un peu, enfin, puis sursauta ...
Revenir en haut Aller en bas
Jendy O'Hara
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Habitation] L'albatros

Message par : Jendy O'Hara, Sam 18 Mai 2013 - 13:14


Musique


Noah c'était sincèrement quelqu'un d'extraordinaire. Quelqu'un qu'on ne pouvait s’empêcher d'aimer, d’apprécier. Elle était vraie et sincère, impulsive et détachée. Pourtant, c'était quelqu'un qui vivait avant tout pour les autres avant elle. Il y a des gens comme ça oui, qui savent agir pour d'autres qu'eux même. C'était une ligne de conduite de vie que j'appréciais chez Noah car je ne disposais pas de cette qualité. C'était moi, moi moi et moi avant tout. Ma personne passait toujours devant même si d'autres pouvaient compter pour moi. Ma survie dépendait de moi, et je savais comment agir. Moi la première, toujours. C'était comme ça.

Nous passions le week end ensemble, toutes les deux à ne rien faire pendant encore 2 jours... On allait faire les folles, s'aimer le plus possible, être libre et loin de Poudlard enfin. Etre directrice était épuisant, elle comme moi, nous courrions partout. Mais ça n'était pas seulement ça, il fallait saluer tout le monde, se tenir bien pour représenter la maison dont nous faisions partout, et une autre chose qui était délicate, surtout pour moi, c'était de ne pas me mêler des affaires entre les élèves. J'avais encore ce tempérament de serpentard qui aime donner des leçons, parfois les jeunes n'étaient pas fut'fut. Sérieux, il y en avait à qui on aurait bien fait d'apprendre à comment se tenir. Certains se disaient serpentard mais agissaient en vrai gryffondors. Enfin c'était le jeu, ils étaient jeunes et comprendraient vite.

En attendant, nous étions là, dans le lit de l'albatros toutes deux, les directrices de poufsouffle et de serpentard. Nues et s'éveillant à peine d'une nuit très courte. Les rideaux pâles laissaient filtrer quelques traits de lumière dans la pièce. Il devait faire jour depuis quelques heures déjà. Soulevant une paupière, puis deux, je profitais intensément de ce moment particulier. Sentant la respiration calme de Noah sur mon dos nu, puis ses doigts y décrire des courbes. Je profitais de ce moment presque magique où tout va bien. Tout est parfait. Alors je me tournais un peu, juste pour lui faire face et lui sourire, mais... Subitement, quelque chose me prit de l'estomac à la gorge. Une envie de dégueuler. Sursautant et m’éjectant du lit, je courais jusqu'aux toilettes pour y cracher mes tripes. A genoux devant le trône, les mains contractées sur la cuvette et la tête au dessus du trou, je sentais la bile me passer en travers de la gorge. Les soubresauts ne s'arretaient pas. Quand il n'y en a plus, il y en a encore ! C'était un cycle incessant. Pas d'arret... Rien du tout. Juste un flot de... de Mer** gastrique qui s'évertuait à vouloir sortir. C'était tellement désagréable que je sentais les larmes se glisser aux coins des yeux. Vomir, vomir, vomir, vomir, vomir, vomir, vomir, vomir, vomir, VOMIR. ça ... ne ... s’arrêtait... PAS !

Et lorsque j'avais perdu espoir, lorsque je me concentrais sur autre chose que ce que j'étais en train de faire, je me sentis secouée une dernière fois. Encore haletante devant mes régurgitations, je fixais le fond avec une fascination mystique. C'était terrible. C'était fini mais j'avais toujours cet arrière gout dégueulasse à vous refaire encore dégueuler. Me levant avec précaution, je glissais jusqu'au lavabo pour me rincer la bouche, la gorge, me rincer le visage entier.
Revenir en haut Aller en bas
Noah Alniott
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: [Habitation] L'albatros

Message par : Noah Alniott, Dim 19 Mai 2013 - 16:52


Jendy sauta du lit, et se précipita hors de la chambre. Noah incrédule se redressa lentement. C'était un peu brusque comme réveil quand même, elles étaient bien blotties l'une contre l'autre, puis c'était franchement pas le genre de Jendy de se réveiller brutalement. Du coup Noah se leva en grommelant, se saisissant de ses cigarettes et enfilant un t-shirt.
C'est en sortant de sa chambre et en entendant des bruits ... dégoutants venant des toilettes qu'elle se douta que ce n'était pas juste une folle envie de Jendy de faire le café qui l'avait fait bondir si vite, mais une toute autre raison.

La petite brune attendit derrière la porte de la salle de bain, une cigarette dans la bouche. Et si c'était la bouffe du sorcier mexicain qu'elles avaient rencontrées à Pré-au-lard hier en quittant Poudlard ? Le gars avait pourtant pas l'air louche sous sa robe de sorcier jaune canari et son sombrero, et Noah, elle, n'était pas malade. En plus la veille elles avaient franchement pas bu beaucoup, une bierraubeurre chacune tout au plus. Parce que Noah se calmait un peu depuis qu'elle avait Jude, elle réalisait qu'elle avait presque 30 ans en fait, et qu'elle tenait trop à sa vie pour continuer à la brûler si vite. Depuis qu'elle avait 15 ans elle ne cessait de repousser ses limites, ne pensait à rien d'autre qu'à se faire plaisir et qu'à dépenser tout ce qu'elle avait en elle ... Avant il n'y avait personne qui avait réellement besoin d'elle, elle même était très indépendante de tous ses proches. Mais depuis quelques mois elle avait son neveu qui vivait avec elle, et elle s'attachait un peu plus chaque jour à cet enfant de 5 ans. Pour la première fois de sa vie ça ne lui faisait pas peur de tenir à quelqu'un si fort, elle n'avait pas peur d'un possible déchirement, elle n'avait pas peur. Pour une fois. Enfin si, juste peur de partir trop tôt et de laisser Jude seul dans un foyer moldu. Donc bien sur, elle n'arrêterait jamais de fumer, ni de boire de temps en temps, personne ne pourrait arrêter son amour qu'elle avait du travail, le fait qu'elle appréciait des gens pas toujours nets ... Mais maintenant Noah faisait un peu plus attention tout simplement, elle prenait les commandes de sa vie et ne la laissait pas aux mains du vice.

Plus de bruits dans la salle de bain. Juste la respiration haletante de Jendy. Noah frappa doucement contre le battant, et le poussa lentement, avant d'entrer. La directrice de Serpentard était les mains crispés sur les bords du lavabo, le visage humide, sa longue crinière brune plus sauvage que jamais, et le visage dangereusement pale. Malgré cela Noah la trouvait toujours très belle, elle avait trop de charme c'te femme de toute façon, surtout quand elle était presque nue comme en ce moment. La jeune femme attrapa un gant de toilette qu'elle humidifia et passa sur la nuque de son amie. Elle avait les yeux fermés, tremblait un peu. Noah ne supportait pas d'avoir à s'occuper de malades, elle se sentait toujours complètement impuissante ... Et puis fallait dire qu'elle avait aussi très peur de se faire gerber dessus ... Mais bon là c'était Jendy, et cette femme elle l'aimait juste trop pour la laisser crever dans le lavabo.
Après plusieurs minutes l'ex serpentard se redressa enfin, et fit face à Noah.

-Tu m'explique c'que t'as encore ... absorbé pour être dans cet état ?

Demanda la petite sorcière avec un sourire au coin des lèvres, en se saisissant de la main de Jendy. Elle avait toujours ce bandage blanc au bras, une cicatrice d'enfance apparemment, enfin elle lui avait raconté sa rapidement une nuit, sans donner plus de détails, et à vrai dire si c'était encore une de ses blessures sanglantes, Noah ne préférait pas la voir où elle risquait de tourner de l'oeil.
Revenir en haut Aller en bas
Jendy O'Hara
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Habitation] L'albatros

Message par : Jendy O'Hara, Sam 15 Juin 2013 - 17:13


Jendy sentait sa respiration se calmer. Ses yeux n'arrivaient pas à se fixer clairement sur quelque chose, ils serpentaient sans cesse d'une chose à l'autre... Sa tête lui tournait et elle se surpris à croire qu'elle avait quelque chose dans son crâne. Quelque chose qui lui faisait mal. Comme un petit démon installé dans sa tête, la faisant tanguer de droite à gauche, percutant les paroies, la faisant vomir... Une odeur de clope vint lui chatouiller le nez et elle sentit la gerbe remonter encore. Pas de clopes, pas de bouffe, rien. Elle ne pouvait rien faire rentrer, juste tout faire sortir. Ainsi elle crachait ses boyaux dans le fond des chiottes de l'albatros. Ses yeux étaient tellement plissés qu'elle en avait mal. Elle sentait des larmes se profiler et rouler doucement le long de ses joues pâles. Rageusement elle les effaça, Jendy n'aimait pas pleurer. Et encore moins devant les autres ou pas loin d'eux. Elle se releva lentement, très lentement, et eut toute la peine du monde à se poster encore devant le lavabo. Pourtant, il lui semblait que tout allait mieux. Que son regard s'était fait plus clair. Que la bestiole dans sa tête s'était calmer. Qu'elle avait décidé de ne pas tuer l'ex-Serpentard tout de suite. Pas tout de suite, mais bientôt. 

La porte s'ouvrit doucement, laissant filtrer un brin de lumière dans la pièce noire où le store était encore fermé. Noah apparu dans l'encadrement de la porte et fit quelques pas vers son amie. Jendy ne tourna pas la tête. C'était comme si elle ne pouvait plus rien faire. Son regard était fixé sur le robinet d'où pendait une goutte d'eau. Celle-ci semblait fermement accrochée à la petite grille de métal du robinet. Elle ne formait qu'une petite boursouflure de liquide transparent, inodore... Elle était si discrète et pourtant bien là. La main de Noah se profila vers le lavabo, se rapprochant dangereusement des valves FROID et CHAUD, Jendy eut envie de lui dire de ne pas allumer l'eau. De laisser cette goutte sur ce bout de métal. De la laisser là, seule et silencieuse ne faisant de mal à personne. D'aller faire autre chose et de me laisser seule tout comme elle. Immobile et statique sont des synonymes, mais pourtant ces deux mots s'inscrivaient dans sa têtes comme au fer chauffé à blanc. Immobile et Statique. Seule et simple. La simplicité même en réalité. 
Mais Noah fit couler l'eau. Et Jendy se tut, restant elle aussi discrète, immobile et statique. Ca n'avait été qu'une goutte d'eau, une goutte minuscule. 
Un gant gorgé d'eau froide se posa sur sa nuque, c'était la petite brune qui venait de l'y déposer. Jen sentait l'eau lui couler le long du dos. Courir sur ses courbes, décrire des traces tellement éphémères qu'elles ne seraient bientôt même plus là.

-Tu m'explique c'que t'as encore ... absorbé pour être dans cet état ? 


 Ce qu'elle avait absorbé ? Mais rien Noah, rien. Jendy avait beau s'être longtemps penché dans la drogue, elle avait tout arrêté il y a quelques mois de ça. Et n'y avait plus touché depuis longtemps, même si elle y avait de nombreuses fois pensé. Là, elle n'avait rien bu de plus que Noah, rien mangé de plus que Noah, rien fumé de plus que Noah, et rien ... absorbé de plus que Noah. Non rien. 
Jendy aurait pu lui dire, que c'était cette sale bête dans sa tête qui faisait n'importe quoi. Cette sale bête qui lui voulait surement du mal. Mais Noah l'enverrait à Sainte-Mangouste. Et Jendy y ayant déjà fait un tour pour ses problèmes de ... substances, elle ne voulait plus jamais y séjourner. 

Je ne sais pas... Je n'ai rien pris je t'assure... J'me sens juste mal... Très très mal. Ca a été progressif. Mais là c'est l'apogée.

Dit-elle avec une voix très rauque. Ses mains était restées figées sur les bords du lavabo et ses yeux bleus n'avait pas quitté le robinet. C'était simplement sa bouche qui avait bougé, simplement sa bouche et sa tête qui fonctionnait. Légèrement courbée, elle sentait les gouttes d'eau continuer leur route sur son corps. La masse statique et immobile sur sa nuque avait perdu sa froideur et était devenue plus chaude.
Revenir en haut Aller en bas
Noah Alniott
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: [Habitation] L'albatros

Message par : Noah Alniott, Lun 5 Aoû 2013 - 18:53


Nouveau RP avec Jendy <3


C'était pas une heure pour rentrer ça. 22h, nan mais sérieux, heureusement qu'elle avait couché le gosse avant. Elle était partie peu après 20h pour aller fermer le Chaudron Baveur, et aider Mérit la nouvelle serveuse à ranger et foutre dehors les clients un peu trop éméchés. La jeune fille n'avait pas l'expérience de Noah pour ce genre de choses, du coup ça allait toujours plus vite si la propriétaire venait faire la fermeture. Sortant du tunnel étouffant qu'était le transplanage, Noah alluma une cigarette dans son jardin, fronçant les sourcils en voyant de la lumière dans son chalet. Jude avait du se relever, il jouait surement avec le chien.

La petite brune, vêtue d'une légère robe noire et de talons compensés franchit le seuil de son chalet, en appelant son neveu d'une voix douce. "Jude?". Et lorsqu'elle aperçu Jendy O'Hara tranquillement installée dans son canapé, SON canapé, face à la cheminée, alors son visage se décomposa. Il y a à peine une semaine elle avait eut la visite d'un auror au pub, qui lui avait posé plein de questions sur Jen', réveillant d'anciens soupçons qu'elle avait eut à son égard. Mer*e quoi, cette folle furieuse, dangereuse, chez elle, alors que son neveu -à qui elle tenait tant- dormait dans la pièce d'à côté. Elle aurait pu lui faire n'importe quoi. Et puis Noah n'avait tellement pas envie de revoir cette femme, qui hantait ses pensées depuis une semaine. Elle redoutait le moment où elles devraient s'expliquer. Parce que Noah ne pouvait pas faire comme si rien ne c'était passé, comme si elle ne savait pas. C'était inconcevable qu'elle entretienne une relation avec cette femme, elle était à l'opposée de ses valeurs, elle ne supportait pas ces gens qui tuaient, qui étaient si injustes. Pourquoi elle? Pourquoi Jendy mangemorte ? Elle l'aimait trop, c'était trop attachée, ne voulait pas la perdre, ne pouvait pas supporter l'idée de ne plus la voir, toutes ces nuits passées ensemble, ces souvenirs, ils ne pouvaient pas s'effacer si vite. Pourtant si, elle allait devoir mettre ses sentiments de côté, elle n'aurait jamais dû être amie avec cette personne, l'erreur allait être réparée. Se toisant du regard pendant un temps qui sembla durer une éternité à Noah, celle-ci se décida à briser le silence. Elle ne devait pas paraitre aimable parce que le sourire malicieux de Jendy c'était effacé.

-Tu fous quoi ici?! Put*in ...



Musique
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: [Habitation] L'albatros

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 5 sur 9

 [Habitation] L'albatros

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.