AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages
Page 6 sur 9
[Habitation] L'albatros
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Noah Alniott
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: [Habitation] L'albatros

Message par : Noah Alniott, Lun 5 Aoû 2013 - 12:53


Nouveau RP avec Jendy <3


C'était pas une heure pour rentrer ça. 22h, nan mais sérieux, heureusement qu'elle avait couché le gosse avant. Elle était partie peu après 20h pour aller fermer le Chaudron Baveur, et aider Mérit la nouvelle serveuse à ranger et foutre dehors les clients un peu trop éméchés. La jeune fille n'avait pas l'expérience de Noah pour ce genre de choses, du coup ça allait toujours plus vite si la propriétaire venait faire la fermeture. Sortant du tunnel étouffant qu'était le transplanage, Noah alluma une cigarette dans son jardin, fronçant les sourcils en voyant de la lumière dans son chalet. Jude avait du se relever, il jouait surement avec le chien.

La petite brune, vêtue d'une légère robe noire et de talons compensés franchit le seuil de son chalet, en appelant son neveu d'une voix douce. "Jude?". Et lorsqu'elle aperçu Jendy O'Hara tranquillement installée dans son canapé, SON canapé, face à la cheminée, alors son visage se décomposa. Il y a à peine une semaine elle avait eut la visite d'un auror au pub, qui lui avait posé plein de questions sur Jen', réveillant d'anciens soupçons qu'elle avait eut à son égard. Mer*e quoi, cette folle furieuse, dangereuse, chez elle, alors que son neveu -à qui elle tenait tant- dormait dans la pièce d'à côté. Elle aurait pu lui faire n'importe quoi. Et puis Noah n'avait tellement pas envie de revoir cette femme, qui hantait ses pensées depuis une semaine. Elle redoutait le moment où elles devraient s'expliquer. Parce que Noah ne pouvait pas faire comme si rien ne c'était passé, comme si elle ne savait pas. C'était inconcevable qu'elle entretienne une relation avec cette femme, elle était à l'opposée de ses valeurs, elle ne supportait pas ces gens qui tuaient, qui étaient si injustes. Pourquoi elle? Pourquoi Jendy mangemorte ? Elle l'aimait trop, c'était trop attachée, ne voulait pas la perdre, ne pouvait pas supporter l'idée de ne plus la voir, toutes ces nuits passées ensemble, ces souvenirs, ils ne pouvaient pas s'effacer si vite. Pourtant si, elle allait devoir mettre ses sentiments de côté, elle n'aurait jamais dû être amie avec cette personne, l'erreur allait être réparée. Se toisant du regard pendant un temps qui sembla durer une éternité à Noah, celle-ci se décida à briser le silence. Elle ne devait pas paraitre aimable parce que le sourire malicieux de Jendy c'était effacé.

-Tu fous quoi ici?! Put*in ...



Musique
Revenir en haut Aller en bas
Jendy O'Hara
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Habitation] L'albatros

Message par : Jendy O'Hara, Lun 5 Aoû 2013 - 15:26


We are dirty and unclean


Jendy avait quitté Poudlard ce soir là, elle avait envie de voir Noah. Un rêve bien étrange l'y avait poussé la nuit passée. Un rêve où Noah lui tournait tout simplement le dos, en fait, Jendy et sa compagne était dos à dos et se parlait calmement, du temps qu'il faisait dehors et de n'importe quoi. Et ce rêve, avait suscité chez la directrice des verts, une envie de voir la propriétaire du Chaudron Baveur. C'était devenu une obsession toute la journée. Toute la journée oui, elle avait traîné dans les couloirs en pensant à la jeune femme et à son rêve. Elle avait même évité des ennuis à un poufsouffle qui avait bousculé par mégarde un de ses serpentards. Oui, penser Noah, c'était penser Poufsouffle et aujourd'hui, ce petit avait eu bien de la chance.

Ainsi donc, le soir venu elle s'était présenté à l'albatros, vers 21h. Le châlet éteint, la jeune femme pensa que sa compagne avait dû sortir s'occuper de son bar. Ce bar qui lui demandait beaucoup de travail. Tellement de travail qu'elle avait abandonné son job à Poudlard pour se concentrer pleinement sur celui-ci. Rentrant dans la maison avec le double des clefs qu'elle avait fait quelques mois plus tôt, Jendy alluma la lumière de l'entrée, du salon et fit le tour de la maison pour s'assurer qu'il n'y avait personne. Personne, dans la chambre de Noah, personne dans la salle de bain, personne dans la cuisine, mais bien quelqu'un dans celle de Jude.

Jude le neveu de la petite brune. Celui qui la rendait plus responsable (enfin responsable, si responsable signifiait laisser un môme de 5 ans dans une maison la nuit), puis autonome. Moins folle et moins... jeune. Ouais, ce gosse lui donnait un sacré coup de vieux. Misère. Jendy pénétra dans la chambre noire, faisant glisser un rayon de lumière dans la pièce. Jude, leva un regard endormi vers la source tandis que la jeune femme s'avançait vers lui. Tout d'abord, il ne la reconnu pas, la lumière venant de derrière elle, il ne discernait son visage. Mais quand elle se pencha sur lui, passant sa main manucurée sur sa joue pâle et rebondie d'enfant, il la reconnu. L'amie de Noah. Elle sentait la cigarette et un parfum doux. Sucré. Angélique. Jude ne l'avait jamais trop apprécié, mais pourtant, là, à cet instant, alors qu'elle l'invitait d'une voix douce à se rendormir, l'informant qu'elle allait passer la soirée ici, le temps que sa tante revienne, il se mit à se dire, qu'elle était quand même... Quand même gentille au final. Et lorsqu'elle lui proposa un chocolat chaud, il accepta de bon coeur. Elle le lui prépara, le lui servit, puis une fois fini, elle ferma la porte une derrière fois avec un sourire... un sourire presque.... maternel comme il en voyait beaucoup chez Noah.

Jendy nettoya la tasse et la cuillère utilisée. Comme si elle était chez elle, elle sorti l'une des bouteilles de vin de la réserve de la jeune femme et leur servit deux verres. Avec précaution, elle les déposa sur la table du salon et en retournant dans la cuisine, elle constata avec une note d'amusement, que la vaiselle n'avait pas été faite depuis quelques jours. La brune, dans une poussée de bonhommie, se lança dans le nettoyage. Les assiettes, les couverts, avec un coup de baguette, c'était fait. Mais parfois, rien que donner un coup de bout de bois, c'était décourageant. Ceci fait, elle vint s'installer dans le canapé, dans l'attente de la venue de la jeune femme qu'elle attendait. Pour patienter, la brune commença à se griller une cigarette. Puis rapidement, la porte s'ouvrit de nouveau pour la soirée, sur la personne attendue. Jendy, écrasant sa cigarette dans le cendrier à cet instant, leva sur Noah un visage heureux, un peu malicieux. C'était sa surprise d'être venue comme ça, en semaine en plus... Mais les minutes avaient beau filer, l'ex poufsouffle avait plus l'air dégouté de voir son amie ici qu'autre chose. C'était surprenant de la part de la jeune femme de réagir comme ça. Elle qui adorait quand Jendy venait la voir... Alors la directrice des Serpentards quitta son sourire. Quelque chose n'allait pas ou quoi ?

-Tu fous quoi ici?! Put*in ...



Pour sûr, Jendy se sentie touchée par cette remarque. Elle s'était attendue à ce que Noah râle un peu ''roh mais on est en semaine ! je suis fatiguée, j'ai pas le temps, en plus ya Jude !" pour cela qu'elle s'était occupée de tout. Il n'était pas tard et même si elle était fatiguée, rien n’empêchait Noah de boire un verre à 22h. Mais là, c'était pas seulement qu'elle râlait. C'était carrément plus que ça. Ca relevait d'une sorte de peur étrange. Oui, elle lisait de la peur dans les yeux bruns de la brune. Plissant les yeux, Jendy lui répondit :

Woh. Bah ça fait plaisir de se faire bien accueillir ici. C'est cool. Oui j'ai passé une bonne journée et toi ?



Puis elle se mit à rire. Un peu. Un rire qui se noya dans sa gorge car Noah ne semblait pas décidée à la suivre. Mais... Qu'est-ce qui se passait dans sa petite tête ? Jendy lança un coup d'oeil aux verres sur la table, puis se sentant mal à l'aise sous le regard lancinant de la pouffy, elle en attrapa un et plongea ses lèvres dedans. Elle en bu une gorgée, il avait un goût acre terrifiant. La brune posa de nouveau son verre sur la table basse, aux côtés de l'autre, plus rempli. Celui de Noah. Alors Jendy releva ses yeux sur la jeune femme, si elle avait un problème, qu'elle le dise maintenant plutôt que de... De faire ce qu'elle était en train de faire là.

Tu... Tu as un verre ici. Mais si tu voulais bien m'expliquer le problème aussi. Et t'asseoir à côté de moi plutôt que de rester plantée dans ton entrée comme un poteau électrique.

Revenir en haut Aller en bas
Noah Alniott
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: [Habitation] L'albatros

Message par : Noah Alniott, Mar 6 Aoû 2013 - 6:17


- Woh. Bah ça fait plaisir de se faire bien accueillir ici. C'est cool. Oui j'ai passé une bonne journée et toi ?

Noah leva un sourcil, bouleversée par l'agressivité qu'elle avait eut envers Jendy, mais ne sachant qu'elle autre altitude adopter. Il fallait qu'elle sache, peut-être qu'après tout elle avait tord de s'inquiéter, peut-être Jendy était elle parfaitement "clean". En plus Jendy ne lui avait rien fait de mal à elle, le châlet était exactement comme Noah l'avait laissé si ce n'est plus propre, deux verres de vins étaient emplis, la directrice des serpentards c'était donné du mal pour lui faire un surprise. Noah allait se laisser attendrir, mais la pensée de Monroe lui parlant d'une attaque au ministère, puis la vue du bandage de Jendy au bras la refroidirent tout aussi vite.

- Tu... Tu as un verre ici. Mais si tu voulais bien m'expliquer le problème aussi. Et t'asseoir à côté de moi plutôt que de rester plantée dans ton entrée comme un poteau électrique.

Noah sortit nerveusement sa baguette magique et fit léviter un peu trop brutalement la bouteille de vin vers sa cuisine. Sans faire attention au verre de vin qu'on lui tendait, elle se planta devant Jendy en la regardant droit dans les yeux. Elle lui ordonna d'une voix sévère qu'on n'était pas habitué à entendre dans sa bouche:

-Enlève ton bandage au bras. J'dois vérifier un truc, enlève ce putai* de bandage!

La voix de la petite sorcière manqua de dérailler sur la fin de sa phrase, si elle n'avait pas eut d'orgueil ou de dignité elle se serait mise à pleurer, à sangloter, elle serait partie loin, fuyant ce qui lui faisait si peur en ce moment. Elle ne pensait pas s'être attachée autant à cette fille en fait. Elle n'y réfléchissait pas, elle était heureuse de la voir, de partager toujours de superbes moments avec, mais ne c'était jamais imaginé l'importance que cela avait prit dans sa vie. Et c'était maintenant, alors qu'elle pouvait la perdre d'un moment à l'autre qu'elle réalisait que ses sentiments avaient prit trop de place. Et elle se souvenait de la Noah dix ans plus jeune. Celle qui disait : "Ouais, j'ai peur d'être en couple, je pense que je serais jamais en couple, j'aime pas être amoureuse, l'amour c'est d'la mer*e, on s'attache et après on en devient tellement dépendant que ça fait mal." Bah voilà, elle était pas si con que ça quand elle était jeune, là tout de suite elle ressentait ses paroles au plus profond d'elle même. Elle ne voulait pas perdre cette amie, c'était même plus qu'une amie, on ne pouvait pas appeler ça de l'amitié ce qui les unissait. C'était plus fort. Elle n'avait jamais cherché à mettre des mots sur cette relation, ça semblait juste simple et ça faisait du bien. Ca faisait. Parce que maintenant, là tout de suite, ça la brûlait à l'intérieur. Si seulement tout cela n'était que malentendus sur malentendus, si seulement c'était faux. Jendy, sa Jendy, elle ne voulait pas voir cette marque. Pourtant son regard était fixé sur le bandage blanc enroulé autour de l'avant bras gauche de la jolie brune...
Revenir en haut Aller en bas
Jendy O'Hara
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Habitation] L'albatros

Message par : Jendy O'Hara, Mar 6 Aoû 2013 - 11:26


We are dirty and unclean




Lentement, Noah sortit sa baguette magique. Jendy la regardait faire, avec une confiance qu'elle n'aurait plus dans bientôt quelques minutes. Mais pour l'instant, rien ne l'inquiètait plus que cela. Quoi ? Noah n'allait pas la tuer parce qu'elle avait posé son cul sur son canapé sans son autorisation. C'était étrange. La jeune femme rengea la bouteille, la serpentard la regarda s'envoler vers la cuisine sans trop comprendre, elle prit son verre dans les mains. Oui, il fallait qu'elle ait quelques chose à tenir là tout de suite maintenant. Elle plongea de nouveau ses lèvres dans l'alcool rouge et Noah ouvrit de nouveau la bouche, d'un ton sans équivoque :

Enlève ton bandage au bras. J'dois vérifier un truc,

Jendy s'étouffa dans sa boisson, relevant précipitamment la tête vers son amie

Quoi ?!

Enlève ce putai* de bandage !

La bouche entrouverte, la brune aux cheveux long regardait la jeune femme en face d'elle. Son expression trahissait son émotion, son angoisse. Jendy était plus étonnée qu'autre chose. Comment pouvait-elle bien savoir ça ? Pourquoi cette question, après toutes ces années ? Pourquoi d'un coup comme ça ce soir ? Comme si ses articulations griçaient, la jeune femme déposa son verre sur la table. Avec Noah, elle avait toujours été Jendy et non pas la mage noire. Avec Noah, c'était un peu sa ''vie de famille". Il y avait peu d'endroits où elle se sentait à l'aise et bien dans sa peau. Peu d'endroit où elle ne ressentait pas cette horrible impression d'être deux dans un corps. Cette horrible impression de devoir faire justice dans un monde terrible. Cette folie sauvage la lâchait. Et Jendy en venait presque à l'oublier. Elle était elle avec Noah. Elle. Sous ce bandage, c'était sa puissance grandissante, c'était la marque des ténèbres, marque de on apogée dans la folie. Ca lui plaisait d'être folle, ça la rendait intéressante et puissante. Comme quand... Elle était allée voir son père. Elle avait beaucoup bu, et elle s'était faite emmené chez lui. Là elle lui avait montré et expliqué. Lui il savait tout, il savait tout. Il savait jusqu'où elle pouvait aller et ce qu'elle pouvait faire. Mais il n'avait pas aimé savoir ça. Il n'avait pas aimé savoir que sa fille était devenue malade. Alors quelques semaines après, il avait fait une crise dans un super-marché à Londres. Il avait tout tout tout cassé ! Et maintenant, son papa était à l’hôpital. Grâce à elle. Maintenant il savait qu'elle existait. Il en avait enfin conscience. Et il pleurait sur autre chose que les deux mortes qu'étaient sa femme et sa deuxième fille.

Jendy se leva, posant son verre sur la table pour la deuxième fois depuis l'arrivée de Noah. Se déplaçant à pas de loup, filant sur le sol, ses longues jambes, ses talons hauts... Elle arrivait au niveau de Noah. Là, tout près d'elle. Elle allait enfin connaître elle aussi. Savoir et peut-être devenir folle comme son Papa ? Le moment était venu.
La jeune femme plissa les yeux, posant sa main droite sur son avant bras gauche. Quand elle y posait la main, ce tatouage la brûlait. C'était la magie de la chose. C'était pour rappeler constament qui vous êtes. Et Noah lui faisait oublier cette douleur... Pourquoi elle gâchait tout ? Pourquoi elle gâchait tout cette pauvre petite idiote ?!
La dominant de toute sa taille, elle baissa finalement les yeux vers son fameux bandage. Calmement, elle le déroulait, savourant presque l'instant. Elle sentait les yeux de Noah sur son bras, ses yeux à la fois avides et effrayés de savoir. Oh elle allait savoir. Il ne restait qu'une épaisseur de lin blanc sur ce tatouage. Alors Jendy, un rictus aux lèvres, pencha ses yeux sur son amie.

Tu es sûre que tu veux le voir ? Tu veux tout gacher comme ça hein c'est ça ?!

Elle avait craché cela. Non, feulé comme un chat son rictus envolé, disparut. Ses yeux se troublèrent presque pendant quelle déroulait, et défaisait son bras nu. La voilà sa marque. Elle était là, puissante et immanquable sur sa peau pâle comme du papier. Jendy, voyait le regard révulsé de Noah, elle voyait comme tout lui tombait sur la tête. Elle voyait comme elle était surprise. Parce que oui ! Surpriiiiise ! Mais pas une seule ne bougeait. La mage noire senti sur sa joue, coûler une larme, toute petite larme. Rageusement, elle l'effaça. Elle était fière de cette marque, de son appartenance au ténèbres. Fière de tout ça. Alors pourquoi diable se mettait-elle à chialer ? Peut-être parce que ça détruisait sa part d'humanité ?

Pour se reprendre, elle s'approcha un peu plus de la jeune femme, silencieuse. Elle devait avoir peur maintenant. Eh oui, les témoins souvent, on s'en débarrasse. Mais Noah, c'était... pas un témoin comme les autres. Collant son corps tout contre celui de sa compagne, elle glissa sa main sur la nuque de la demoiselle et l'autre sur sa taille. Jendy se pencha, bas, très bas jusqu'à son oreille.

Comment as-tu su ? Pourquoi aujourd'hui et pas plus tôt ? Lui susura-t-elle sensuellement.
Oh et tu sais, on est pas obligé d'arrêter de se voir. On peut... faire comme avant tu sais ? Je remets ce bandage et voilà, tout est oublié...
Revenir en haut Aller en bas
Noah Alniott
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: [Habitation] L'albatros

Message par : Noah Alniott, Mar 6 Aoû 2013 - 14:06


Jendy manqua de s'étouffer, mais reprit rapidement de la contenance, gardant un visage harmonieux et sans signe de peur fixé sur Noah. Elle n'avait pas peur elle, jamais. C'était comme ça depuis qu'elle s'étaient rencontrées, Noah se sentait bien avec Jendy parce qu'elle n'avait pas peur, l'en persuadait en tout cas.
La propriétaire des lieux sentit son coeur battre à tout rompre quand Jendy se leva. Non elle ne craignait pas sa magie, elle aussi savait se battre, se défendre, mais de toute façon Jendy ne l'attaquerait pas ce soir. Du moins c'est ce qu'elle osait espérer. Non si son coeur déchirait sa cage thoracique actuellement, c'était parce qu'elle sentait la déchirure arriver, se créer doucement entre elles... Pourquoi ne s'y était elle pas préparée?!

Jendy s'approcha tout près de Noah, sensuellement, la dominant perchée sur ses talons. La jeune femme ne pouvait détacher son regard de celui si magnétique de son amante. Dans ces deux iris bruns brillaient une lueur de ... rage peut-être. Elle ne savait pas, après tout ce temps passer avec Jendy, il y avait encore des moments où Noah ne parvenait pas à la comprendre, à distinguer ce qui se cachait derrière ce masque. C'était comme lors de leur première soirée passé ensemble, quand Noah avait décidé qu'elle voulait revoir cette fille pour comprendre qui se cachait derrière cette moue mystérieuse. Et si elle ne l'avait jamais revu, aurait-ce été mieux? Non. Non Noah ne pouvait pas imaginer les dernières années qu'elle avait passé sans Jendy. Alors qu'allaient donner les suivantes?

Lentement la belle brune déroula son bandage de lin, un étrange sourire sur ses lèvres, elle ne paraissait pas du tout malheureuse ou perdue comme pouvait l'être Noah.

- Tu es sûre que tu veux le voir ? Tu veux tout gacher comme ça hein c'est ça ?!

Noah se pinça les lèvres, se mordit les lèvres, pour ne pas s'effondrer. Jendy aussi souffrait, à sa manière. Noah le sentait au plus profond de son être, cette voix qui ne parvenait pas à garder une intonation normale reflétait la rage de la serpentard. La rage qu'elle avait de briser ça. Elle avait raison, pourquoi tout gâcher ? Parce que c'était trop tard. Tout n'avait été qu'une bombe à retardement. Inconsciemment Noah savait depuis longtemps que Jendy avait des activités illégales. Pas qu'un peu illégales, elle se doutait qu'il y avait un peu trop de magie noire. C'était évident, les rendez-vous nocturnes qu'elle avait parfois annulé sans raison, cette folie qui ronflait en elle en permanence. Bien sûr c'était ce qui avait attiré Noah, de ne pas savoir tout sur elle, d'avoir toujours plus à apprendre sur elle, d'avoir le sentiment de connaître quelqu'un de très spécial. Tellement attirée qu'elle n'avait pas creusé ses pressentiments.

Plus de bandage, juste cette marque noire, sombre, détestable qui souillait une peau si blanche. Noah fut prise de nausée, tenta de respirer lentement, de ne pas tomber à terre, de rester elle même, de ne pas hurler. Hurler quoi de toute façon? Elle n'avait plus rien à lui dire, à cette magnifique femme qui lui faisait face là, les yeux brillants de larmes qu'elle n'acceptait pas elle même. Noah voulait lui montrer qu'elle était forte, qu'elle assumait ce qu'elle avait fait, ce qu'elle avait brisé, toute seule. Son visage était dur, presque méprisant à présent. Jendy s'approcha encore plus près d'elle, se plaqua contre elle, c'était habituel ces gestes entre les deux jeunes femmes, cette main sur sa nuque. Mais les habitudes allaient changer, rien que ces doigts qui se crispait sur sa nuque, ça lui rappelait que plus rien n'était pareil.

- Comment as-tu su ? Pourquoi aujourd'hui et pas plus tôt ? Oh et tu sais, on est pas obligé d'arrêter de se voir. On peut... faire comme avant tu sais ? Je remets ce bandage et voilà, tout est oublié...

Ce chuchotement dans son oreille, ce parfum qui lui parvenait, elle l'aimait autant qu'elle le haïssait. Jendy l'avait leurré pendant tout ce temps, elle avait cette marque qui signifiait qu'elle avait déjà torturé, fait du mal. C'était effrayant, qu'elle ait pu aimer une femme comme ça! C'était inconcevable, elle ne supportait pas la magie noire, et elle couchait avec une mangemorte. "Au moins tu t'en est rendu compte". Voilà ce que Noah ne cessait de se répéter.

- Un auror qu'est venu me parler du bordel que t'as foutu au ministère, ça a réveillé mon inconscient. J'ai rien dit, j'ai fais la conne, la pouffy bien à côté de ses pompes. C'est la dernière fois j'te jure.

Noah attrapa la main que Jendy avait posé sur ses reins et la dégagea doucement, faisant un pas en arrière. Il était là, le signe physique de la séparation, elle ne se prendraient plus jamais dans les bras, plus de baisers plus de caresses. Ce parfum, cette peau, ces lèvres, c'était plus jamais? C'était du gâchis. Non. C'est par ses choix qu'on se détermine, et ce soir, Noah avait décidé. Elle ne fairait pas l'ignorante, ne fermerait pas les yeux sur la vérité. Elle ne basculerait pas non plus du côté sombre elle en était incapable, même par amour. Et puis l'amour, était-ce seulement de l'amour, si elle ne connaissait pas la moitié de sa partenaire. D'ailleurs, elles ne s'étaient jamais dit en couple.
Jendy continuait à la regarder, d'un regard un peu interrogateur. Noah reprit alors la parole, d'une voix qu'elle voulait assurée. Il fallait qu'elle donne l'impression de parfaitement maitriser la situation, ce qu'elle avait fait. Pourtant elle sentait son nez qui lui piquait, les larmes qui voulaient affluer mais qui ne coulaient pas, pas encore tant le corps de la petite brune était tendu.

- Ouais j'ai tout tout gâché et ça fait mal hein? Mais tu connais ça, faire mal.
Revenir en haut Aller en bas
Jendy O'Hara
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Habitation] L'albatros

Message par : Jendy O'Hara, Ven 9 Aoû 2013 - 9:37


We are dirty and unclean


Jendy et Noah contemplaient la marque des ténèbres d'un oeil tellement différent... Pour Jendy, c'était la marque de son salut, sa providence, sa puissance. La preuve de sa grandeur, sa décadence, de son pouvoir terriblement puissant. Oui, elle pouvait éliminer n'importe quel individu d'un claquement de doigt. Il suffisait de demander. C'était la marque qui la représentait le mieux, qui la caractérisait profondément, lui plaisait à en mourir. Ouais, elle en crèverait qu'on le lui enlève. C'était la sienne cette Put*in de marque. La sienne. Et elle avait fait tant de choses pour la mériter... Personne ne pourrait l'éloigner de ses confrères d'idées. Elle s'exilerait jusqu'en Océanie rien que pour quelques années s'il le fallait. Mais plutôt mourir que d'être enfermée à Azkaban loin de tout ceux qu'elle voulait accompagner. Mais son oncle ne laisserait pas faire ça quand même ? Non... Non elle n'espérait pas.
Pour Noah, cette marque, c'était une sale connerie dénudée de sens. Sinuant sur le bras de son amante, de celle qu'elle avait apprécié, presque aimé pendant toutes ces années. Pour Noah, c'était la preuve que le monde était con et pas que Jendy était nécessairement mauvaise. C'était une Mer** dans laquelle elle s'était fourrée et dont elle ne pouvait probablement plus sortir. Oui, ça devait être ça, comment pouvait-on VOULOIR cette marque ? La vouloir ?  L'aimer ? Aimer faire du mal, blesser, tuer des gens, les torturer... C'était possible d'aimer ça ? Surement. Mais Jendy ne pouvait être comme ça.
Je ne suis que le narrateur de cette histoire, mais je peux vous dire, que les deux jeunes femmes avaient raison. Tout est une question de persuasion. Tout est simple.

Lorsque Jendy s'approcha de la petite brune, scellant leur deux corps, elle perçu l'hésitation de Noah. Allait-elle la garder ? Oh elle avait espoir. Après tout, elle était la même, alors pourquoi se séparer maintenant alors qu'elles avaient encore tant de choses à vivre ? C'était qu'une marque. Elle pourrait continuer à la cacher. Mais Noah n'était pas de cet avis. C'était trop tard. Voir la marque, c'était comme le générique de fin après un film. Elle la repoussa. Repousser Jendy ?

« Un auror qu'est venu me parler du bordel que t'as foutu au ministère, ça a réveillé mon inconscient. J'ai rien dit, j'ai fais la conne, la pouffy bien à côté de ses pompes. C'est la dernière fois j'te jure. »

Malgré le fait que son égo soit touché par le fait qu'on l'ai rejeté, elle, la divine Jendy, seigneure des ténèbres. Toute première femme à ce poste... Oh. Elle se calma en entendant que Noah n'avait rien dit. Elle avait beau la rejeter, elle la couvrait tout de même. Elles s'aimeraient toutes deux toujours, qu'importe ce qu'elles pourraient bien finir par traverser. « Ouais j'ai tout tout gâché et ça fait mal hein? Mais tu connais ça, faire mal. »

Les yeux de la jeune femme lançait des éclairs. Oui, Jendy savait que sa compagne n'accepterait pas son statue de mage noire. Mais c'était son choix non ? Son Put*in de choix. Le Sien. Alors Mer**, fallait la laisser vivre. Et elle ne tuait que des gens qui le méritaient. Oui, ils le méritaient à chaque fois. Chacun pour une bonne raison elle pourrait vous le promettre. Mais cette pique ? Oui elle connaissait ça, faire mal. Et elle aimait ça. Mais il était bien inutile de le préciser. Cela serait blesser Noah plus profond qu'elle ne l'était déjà.
Jendy avait envie de lui dire, qu'elle n'était pas la pauvre poufsouffle à côté de ses pompes, bien loin de là. Elle était extraordinaire. C'était juste, que... Que les choses se faisaient comme ça parfois. Le cerveau humain ne veut pas accepter ce dont il n'a pas de preuves. Il faut mettre les choses en place. Face à face. C'était pas sa faute.
La serpentard resta de marbre, quelques minutes. La bouche pincée et les poings serrés. C'était tellement dur de se dire qu'elles allaient se quitter comme ça alors que la soirée avait si bien commencé, avec Jude par exemple... Ca lui brisait le coeur. Et il était facile de voir que ça ne plaisait pas à Noah non plus. Mais c'était ainsi, c'était comme ça. Désormais, elles viraient chacune de leur côté, comme des inconnues. Pourtant, Jendy ne pourrait s'empêcher de prendre des nouvelles de son amie. Et elle était sûre que Noah le ferait aussi.

Marchant à reculons, elle alla jusqu'au porte-manteau. Son regard bleu ne quittant pas celui brun doré de Noah Alniott. D'un geste, elle récupéra sa cape sombre. Sa veste de velours noir, longue, qui lui donnait immédiatement un sentiment d'immense puissance chaque fois qu'elle la mettait sur ses épaules maigres. Elle la posa sur elle, s'en drapa, ne prenant pas même le temps de couvrir de nouveau sa marque fabuleuse, et laissant son bandage choir aux pieds de Noah.  Lentement, elle se déplaça vers la porte, leur regards toujours connectés l'un à l'autre. Prenant soin de ne pas même frôler la jeune femme, elle entrouvrit la porte, et après un dernier regard à ce ruban de lin qui avait entouré son bras pendant ces années, elle se glissa à l'extérieur. Mais, il fallait qu'elle finisse ce qu'elle avait commencé. Ayant lâché les yeux de Noah, elle revint vers yeux, et lui vola un baiser. Un baiser rapide et presque chaste. Et alors qu'elle s'enfuyait dans la nuit noire de songes et de tristesses accumulées, elle lâcha un doux « Je t'aime », ne sachant s'il arriverait jusqu'aux oreilles de  la jeune femme ou non.

En toutes ces années, jamais ni Jendy si Noah n'avait dit pareille chose. Et la serpentard n'aurait jamais cru le dire. Et surtout pas la première. Mais là, il fallait qu'elle le dise, ce mot, s'imposait dans son esprit. Il lui hurlait, lui ordonnait de sortir enfin. Alors elle lui avait obéi. Etait-ce une bonne chose ? Peut-être Noah ne l'avait-elle pas entendu. Cela avait été tellement murmuré, dans un brusque mouvement de cape... Pourtant... il y a des mots, à défaut de ne pas les entendre, on les ressent. Avait-elle ressentit celui-là ? Peut-être bien.
Revenir en haut Aller en bas
Noah Alniott
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: [Habitation] L'albatros

Message par : Noah Alniott, Sam 12 Oct 2013 - 2:37


RP avec Mike.
-Mer** …
 
La baguette dans la main droite, Noah était desemparée face au bazar ambient qui régnait dans le salon de son chalet. Elle s’était absentée trois petite heures à Eagle Place pour l’ordre, laissant Jude son neveu de 7 ans seul. Enfin non, “en compagnie du chien”, c’est ce qu’elle se disait pour avoir moins de remords. Elle n’avait pas le choix, parfois elle ne pouvait pas gerer parfaitement sa vie profesionnelle, privée, et ce gosse. Toujours est il qu’actuellement, il dormait près d’un pot de confiture vide, le chien comme oreiller, et tous ses jouets, moldus et magiques éparpillés autour de lui.
 
D’un coup de baguette magique, Noah les fit tous léviter vers la grande malle qui leur servait de rangement. Le bruit que les jouets firent en tombant lourdement dans leur malle rêvéillèrent l’enfant, la mine barbouillée et surprise, qui afficha un grand sourire à Noah, en s’exclamant qu’il avait bien mangé. Il était toujours tellement positif, mignon, elle tenait trop à ce petit garcon, beaucoup trop. L’attrapant dans ses bras, Noah le fit virvoleter jusqu’à la sale de bain, lui faisant couler un bain. Ces instants de tendresse et de complicité qu’elle partageait avec le blondinet lui étaient devenus indispensables. Depuis qu’elle était phenix et était face à une triste réalité, depuis qu’elle faisait le deuil de sa separation avec Jendy, depuis qu’elle voyait la trentaine s’approcher… Jude était devenu son point de repère, elle ne le perdrait jamais. Jamais. Et elle pouvait combattre tous les mangemorts du monde, survivre à n’importe quel coup de foudre, on pouvait meme lui retirer son Chaudron Baveur, celui qu’elle gérait depuis plus de 8 ans, tout cela comptait moins que cet enfant qui avait débarqué dans sa vie deux ans plus tôt, et qui depuis l’étonnait un peu plus chaque jour, la rendait “meilleure”. Bien sûr, elle était toujours Noah, la Noah dissipée, peureuse, et trop bavarde. Mais en mieux.
 
Dans moins d’une heure, Mike, le propriétaire des Trois Balais devait venir passer la soirée chez elle. Non, pas pour s’amuser, juste pour travailler. Leur bars étant concurrents, ça demandait de la gestion au niveau des prix, des menus, des soirées. Plutôt que de se faire la guerre, les deux proprietaires se débrouillaient pour aligner et organiser les évenements et autres details de la sorte, de façon à s’aider. Il s’étaient donc déjà vu plusieurs fois, mais en general leur reunion avait lieu dans la journée, dans l’un des deux bars, parfois en compagnie de serveurs. Mais pour une question d’emploi du temps, Mike venait seul chez Noah un soir. Ca changeait, parce qu’inviter quelqu’un chez soit c’était le laisser franchir le seuil d’un peu de son intimité. Enfin cela ne stressait pas la petite sorcière qui avait toujours eut beaucoup de facilité à parler aux gens, sa sympathie naturelle plaisait, c’était un très bon atout. Et peut-être la raison pour laquelle elle avait si bien gagné sa vie jusqu’ici.
 
Le ménage enfin fini, Jude nourrit avec autre chose que de la confiture et installé au calme dans sa chambre, Noah s’installa sur son canapé, une cigarette à la main, attendant son “collègue”.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: [Habitation] L'albatros

Message par : Invité, Lun 14 Oct 2013 - 9:43


Tout semblait en ordre lorsque Mike ferma les Trois Balais. Il n'avait qu'une hâte, rentrer chez lui mais ce n'était pas pour tout de suite. Il devait d'abord aller chez Noah Alniott. Depuis quelque temps, il était en discussion avec la propriétaire du Chaudron Baveur pour se mettre d'accord sur les tarifs et autres. Ils étaient plus ou moins en concurrence même s'ils n'étaient pas dans la même ville mais les deux proprios savaient que pour tout ce qui concernait les soirées, ils devaient s'entendre et ne pas les faire en même temps. Ils avaient beaucoup de clients communs et c'était idiot de se priver de monde. Du coup, ils avaient fini par entrer en contact.

L'ancien Serdaigle n'avait plus l'habitude de rencontrer une jeune femme le soir, autre que sa chérie. De plus, il allait chez la demoiselle et en général, lorsqu'il allait chez une jeune femme, ça se terminait souvent en partie très chaude. Sauf que ça ne serait pas le cas. Le trentenaire tenait trop à sa femme et il la trouvait plus jolie que la propriétaire du Chaudron. Certes, par le passé il n'aurait pas hésité à la charmer, comme il l'avait fait tant de fois avec d'autres mais il avait changé. Et puis, il était assez impatient de rentrer chez Solange pour retrouver la chaleur de ses bras. La journée avait été chargée et il avait besoin de réconfort. Sauf qu'il avait un rendez-vous avec Noah et il était hors de question de l'annuler. Il irait à Godric's Hollow et puis avec le transplanage ça ne mettait pas de tant que ça.

Il ne savait pas exactement où se trouvait exactement l'habitation et il préféra transplaner à l'entrée du cimetière. Il était devant l'entrée et jeta un coup d’œil vers les tombes. Il voyait au fond sur le côté, la pierre tombale d'Alicia. Décidément, Godric's Hollow ne lui serait jamais un endroit chaleureux. Il n'y venait que pour les enterrements. Il avait peu de souvenirs heureux. Il poussa un soupir comme s'il cherchait à reprendre son calme. Il remonta ensuite la rue qui longeait afin de se diriger vers l'habitation. La jeune femme lui avait donné des indications et il avança d'un pas rapide. Il n'aimait pas être en retard. Il mit les mains dans ses poches et sentit dans celle de gauche, la bouteille de son Whisky Trois Balais qu'il avait amené pour l'occasion. Non pas qu'il comptait boire mais il n'aimait pas venir chez les gens les mains vides. Il ne voulait pas lui offrir des fleurs, cela faisait gnan gnan et surtout, les gens pourraient se méprendre. Une bouteille d'alcool, c'était une marque de respect, surtout lorsqu'on l'offrait à un propriétaire d'un établissement d'alcool. Surtout qu'il était venu avec une bouteille de trente ans d'âge. Autant dire qu'il y avait de grandes chances que le contenu arrache.

Il arriva enfin devant la porte et se mit à taper contre. Il sortit la bouteille de sa poche et arbora un grand sourire. Il avait son air charmeur. Autant mettre Noah dans de bonnes dispositions parce que les discussions pouvaient s'annoncer compliquées, même si jusqu'à présent, elles avaient avancé doucement mais sans conflit.
Revenir en haut Aller en bas
Noah Alniott
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: [Habitation] L'albatros

Message par : Noah Alniott, Mar 15 Oct 2013 - 12:51


Quelques minutes plus tard, plusieurs coups sur le battant de la porte obligèrent Noah à éteindre sa cigarette pour aller accueillir son invité. Mike était un bel homme brun, la trentaine déjà bien avancée, dominant largement largement Noah avec sa carrure d'homme bien bâti, quand Noah pour sa part mesurait un mètre soixante. Il présenta à Noah une bouteille de whisky en arborant son plus beau sourire.

- Bonjour Mike! Entre vite! Et merci beaucoup pour la bouteille, on reconnait le pro!

S'exclama Noah en jettant un oeil sur la bouteille qui avait 30 ans d'âge. Elle présenta rapidement à Mike les lieux, la belle pièce rectangulaire, avec du parquet au sol et les murs constitués du même bois. Cela donnait une atmosphère chaleureuse à la pièce, d'autant plus que le feu crépitait calmement dans la cheminée. Le chien de la propriétaire des lieux, Firenze, un berger allemand vînt accueillir le nouveau venu en le reniflant  et en jappant doucement. Afin de ne pas laisser de silence gênant s'installer, Noah invita Mike à s'asseoir face à elle, à la table ronde qui trônait au centre de la pièce. D'un coup de baguette magique, elle fit venir deux verres et une assiette de cookies de sa cuisine, qui se posèrent (presque) délicatement sur la table.


- Bon ... Je suis désolée de te faire venir tard, mais faut bien qu'on bosse un peu notre affaire ... Bon ...


Par où commencer ... Rien. Noah n'avait en fait aucune envie de travailler, de se torturer avec des dates, de négocier. Fléminite aiguë, voilà ce qui la prenait à l'instant, maintenant qu'elle était face à cet homme. Elle détailla un peu son visage, sans s'attarder beaucoup non plus. Le livre de compte du Chaudron Baveur était posé à côté d'elle et elle le tripotait nerveusement. Elle avait toujours eut du mal à rester immobile, elle était toujours en activité, il y avait une flamme qui brûlait en elle, qui l'empêchait d'être calme et posée.

-Un p'tit verre pour s'y mettre peut être ? 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: [Habitation] L'albatros

Message par : Invité, Jeu 17 Oct 2013 - 8:46


L'ancien Serdaigle répondit à l'invitation à entrer par un grand sourire. Il se dépêcha d'entrer et remarqua la faible odeur de cigarette. Ainsi Noah fumait. C'était rare de voir des sorciers qui le fassent. Cela ne le gênait pas et même si ç'avait été le cas, il n'en aurait pas fait la remarque.

- Bonsoir Noah ! Je n'allais pas venir les mains vides. Et surtout sans bouteille ! Ce ne serait pas correct pour un propriétaire de bar.

Il lâcha un petit rire calculé afin de détendre l'atmosphère. Il ne riait pas forcément de ses blagues, il préférait un regard amusé mais il avait l'intention de se montrer plus chaleureux car il ne connaissait pas tant que ça la jeune femme. Un silence pouvait donner une mauvaise impression, surtout qu'à présent il observait la pièce dans laquelle il se trouvait. Il la trouvait très jolie, bien décorée et surtout vivante ! C'était chaleureux, tout le contraire de son Penthouse pour l'instant. Même si celui semblait vivant, mais plus fait pour un homme célibataire qui enchaîne les conquêtes, ce qui n'était plus le cas. Il caressa le berger allemand qui s'était approché du visiteur. Il aimait beaucoup les chiens.

- C'est joli chez toi. Et puis je trouve qu'elle est bien située. Pour avoir vécu longtemps dans un immeuble, j'avoue que moi aussi j'aimerais bien avoir une maison individuelle.

Il n'aimait pas laisser de blanc dans la conversation et puis ce genre de compliments faisait toujours plaisir, surtout lorsque c'était sincère. La jeune femme lui proposa de se mettre au travail tout de suite, ce qui arrangeait Mike. Plus vite ils s'y mettraient, plus vite ils seraient tous les deux tranquille. Ils s'étaient installés à une table ronde où son hôte avait fait ensuite venir deux verres et une assiette de cookies. Ils avaient l'air délicieux. Noah semblait légèrement nerveuse, ce qui était logique vu que les deux se trouvaient là pour affaire et non pour un rendez-vous. Il y avait toujours une période plus ou moins longue et difficile de discussion où l'on se demande si on doit enchaîner direct sur le travail ou non. La jeune femme lui proposa un verre.

- Avec plaisir. Et puis, ça fait le lien avec ce qui m'amène.

Autant aller droit au but, ils étaient là pour parler de leurs bars et ils espéraient tous deux que ce rendez-vous serait fructueux... Si ça pouvait être le cas parce qu'au final, les deux établissements ne s'en sortaient pas si mal que ça.

- Bon alors, par quoi veux-tu commencer ? Je préfère te prévenir que je ne suis pas du tout venu dans l'intention de m'ingérer sur les prix de ton bar, ni de t'empêcher de faire des soirées ou autres. Par contre, je pense qu'il est possible de s'arranger sur certains trucs comme pour les prochains événements qu'on a prévu. Histoire de ne pas faire la même chose en même temps. Et qui sait, si on s'entend bien, on pourrait se faire un partenariat.

Les mots lui avaient échappé sans qu'il ait eu le temps de réfléchir. Un partenariat ! Ce n'était pas forcément une mauvaise idée, surtout que les deux propriétaires étaient en bons termes jusqu'à présent mais peut-être qu'il allait un peu vite en besogne.
Revenir en haut Aller en bas
Noah Alniott
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: [Habitation] L'albatros

Message par : Noah Alniott, Sam 19 Oct 2013 - 5:06


Il y eut les habituelles politesses de convenance, puis Mike se lança dans une longue explication de ses idées. Tout dans ce qu’il disait convenait à Noah, chacun gardait l’autonomie de son bar et ses propres idéaux, mais sans gêner l’autre, c’est pourquoi il fallait s’y prendre à l’avance et tout planifier. Le propriétaire des Trois Balais lança alors l’idée d’un partenariat.
 
Noah écarquilla un peu les yeux, surprise par cette idée. Elle se redressa légèrement sur sa chaise, avala une bonne gorgée de whisky, les yeux fixés sur la table, réfléchissant très vite à ce qu’on venait de lui proposer. L’idée d’un partenariat à long terme ne lui plaisait pas vraiment, ce serait encore plus de travail entre les deux propriétaires, et elle ne tenait pas à passer sa vie à échanger des hiboux avec Mike, aussi gentil qu’il en avait l’air. Par contre, là où un partenariat pouvait s’avérer être une excellente idée, c’était dans l’organisation d’un événement, ensemble, où tout le monde sorcier serait convié.
 
 - C’qu’il faudrait faire Mike, c’est organiser un gigantesque événement, pour la nouvelle année peut-être, comme ça on laisse passer Halloween et compagnie. Pour que ce soit gigantesque, on associe nos deux cartes, on invite bien tous nos clients habitués, amis, etc… Il faut que ce soit la fête dont toute la grande Bretagne magique parle ! Et pour le côté pittoresque on peut la faire à la campagne, ou dans un endroit improbable. Avec un groupe de rock, des animations…
 
Noah avait les yeux qui brillaient et se perdaient dans le vide à présent que son imagination l’avait emportée dans l’invention de cet événement spectaculaire qui pouvait marquer l’histoire de la fête, et permettre à tous de bien commencer la nouvelle année.
 
Se servant un autre verre de whisky, Noah eut alors un souvenir flash de Jendy. Ce petit verre, qu’elle prenait à la même heure avec la mangemorte il y a de cela quelques mois lui manquait terriblement. Ca faisait trop longtemps qu’elle se démenait pour penser à autre chose, des mois qu’elle pleurait toute seule dans son lit, puis qu’elle se levait le matin avec sa tête de plus en plus trentenaire, le goût amer de sa jeunesse brûlée mais fantastique restant coincé au fond de sa gorge. Désabusée de tout, chez les Phenix il fallait rester concentré, ne pas s’égarer sur ses problèmes d’ordre privé, être un bon guerrier courageux, garder ce secret au fond d’elle. Trahir tout le monde. Dans le sens qu’elle ne pouvait pas leur avouer qu’elle savait le nom d’une mangemorte. Et le soir il fallait s’occuper de Jude, rigoler avec lui, comme elle se devait de rire avec tout le monde, parce que Noah c’était la rigolote, pas la fille déprimée qui était capable de ressentir, ou d’avoir vraiment mal. Être sympa avec les clients, sourire à Mike là, alors qu’elle aurait juste voulu se coucher et essayer de dormir.
Jendy lui manquait trop, elle avait tout déchiré en elle, elle ne pourrait plus jamais aimer. Nan ?
Le propriétaire des trois balais vînt enfin la tirer de ses pensées, la délivrer, en lui donnant son point de vue sur son idée d’événement pour le nouvel an. 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: [Habitation] L'albatros

Message par : Invité, Lun 21 Oct 2013 - 16:42


La proposition de Noah n'était pas si mauvaise après tout. Mike avait lancé l'idée du partenariat mais réunir le plus grand nombre de sorciers en créant une énorme fiesta commune, ça ne pouvait que déchirer. Des groupes de rock, des animations, tout ce qui pouvait attirer la jeunesse dans une énorme orgie festive, le genre de pure soirée qu'apparemment les propriétaires aimées faire. Ça c'était de l'idée pour fêter la nouvelle année !

- À la base, j'avais pensé faire un truc pour Noël mais je pense que tu as raison, il faut se concentrer sur la nouvelle année, par exemple pour le réveillon de l'an. Je suis cent pour cent à fond sur ce que tu proposes. Faudrait trouver le lieu mais je pense que ce ne sera pas compliqué. Et puis il y a tout un tas de trucs à organiser... Et puis décider si on fait payer un droit d'entrée ou si les clients payent les consos sur place etc...

Tout à coup, l'ancien Serdaigle se sentait fatigué de travailler sur tout ça. Il prit une gorgée de whisky afin de se mettre un coup de fouet et la boisson lui fit plus d'effet qu'il ne l'aurait pensé. Il prit la bouteille et la regarda attentivement, se demandant si c'était bien la même boisson qu'il buvait de temps en temps.

- Oh la vache, c'est rare que de l'alcool me fasse de l'effet au premier verre. Finalement je crois que je vais arrêter le jus de fruit le matin au petit-déjeuner avec les enfants, ça ne me réussit pas...

Il se mit à éclater de rire sans savoir pourquoi. Se sentant mal à l'aise, il avala cul-sec le verre et se secoua la tête afin de remettre les idées en place. Mais que se passait-il ? Il regarda autour de lui mais non, tout était redevenu normal, sauf qu'il se sentait légèrement fatigué. C'était une blague ? Il était encore jeune, même malgré ses trente-sept ans, il n'avait pas déjà envie de dormir alors que c'était l'heure de faire la fête ? Il regarda les cookies et il avait envie de piocher dedans mais jusqu'à présent il avait attendu que la jeune femme lui en propose. Il en prit un, l'alcool l'ayant désinhibée et puis après tout, c'était Mike quoi ! Jamais il n'avait respecté les conventions à ce point là !

- Ça ne te gêne pas que j'en mange un ? J'ai à peine mangé avant la fermeture.

Il croqua à pleines dents et le cookie était vraiment délicieux. Il fit un "hmmm" des plus suggestifs. Il espérait que la patronne du Chaudron Baveur ne soit pas trop choquée. D'habitude il savait mieux se tenir mais il se demandait tout à coup si Hugh ne lui avait pas fait une mauvaise farce. Il était rarement dans cet état là, pour ainsi dire presque jamais mais son serveur avait des attitudes étranges et il se méfiait toujours de ce qu'il pouvait faire. Il préféra penser de nouveau à la raison pour laquelle il était venu.

- T'as prévu de faire quelque chose pour Noël de ton côté ? Je pense que si on fait un truc ensemble, organiser deux événements ça risque de réduire l'intérêt pour la fiesta.
Revenir en haut Aller en bas
Noah Alniott
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: [Habitation] L'albatros

Message par : Noah Alniott, Jeu 24 Oct 2013 - 9:37


L'idée de Noah semblait plaire à Mike qui compléta ses pensées en parlant de ce qu'il y aurait ensuite à organiser. Les deux collègues buvaient de bon coeurs cet alcool au gout ambré et particulièrement fort. Noah sentait sa gorge lui brûler, puis son estomac parcouru de frissons, et tout son corps qui se sentait plus fort. Elle essayait en plus, de diminuer sa consommation d'alcool, elle savait qu'à bientôt trente ans elle devait faire plus attention, elle se sentait incapable de faire la fête deux jour de suite comme c'était le cas lorsqu'elle avait vingts ans. Mais elle appréciait trop, toujours, cette sensation de légère ébriété, c'était plein de souvenirs qui lui revenaient en tête, c'était un petit concentré de bonheur d'un coup... 

-Oh la vache, c'est rare que de l'alcool me fasse de l'effet au premier verre. Finalement je crois que je vais arrêter le jus de fruit le matin au petit-déjeuner avec les enfants, ça ne me réussit pas...

- Haha c'est chaud hein, d'avoir des gamins ... On croit que c'est simple, que c'est comme nous. Et puis en fait non, c'est toujours du bonheur, mais ça demande plein d'énergie ... Et de sacrifices, genre le coup du jus de fruits l'matin... 


En fait peut-être était-elle la seule à penser comme ça ... Elle n'était peut être pas du tout bien pour Jude. Il l'avait déjà vu dans de mauvais états le matin, exténuée par les soirées, par les missions pour l'ordre du Phenix, surmenée par le Chaudron Baveur. Enfin bon, chacun s'en sortait comme il pouvait. 

Mike et Noah reprirent leur discussion au sujet de la soirée, Noah expliqua que non, elle n'avait rien prévu à Noël. Ils débattirent ensuite un peu des prix, discutèrent animations... Noah tentait de prendre des notes, mais elle se rendait bien compte au fur et à mesure que la bouteille descendait, que son écriture devenait de plus en plus penchée, instable. Quand elle commença à dépasser sur la table, elle comprit mais un peu tard, que l'alcool lui était carrément monté à la tête. 

Jude fit irruption dans le salon en pyjama, en disant de sa voix fluette.

- Nono je vais dormir dans ton lit cette nuit d'accord? Avec Firenze, et toi tu dormiras dans mon lit. 

Noah tenta de prendre une mine normale, sobre, un peu surprise tout de même, mais habituée aux idées improbables qu'avait régulièrement son neveu. 

-Euh .. Ok, bonne nuit alors, je viendrais vérifier que tout va bien. 
-C'est qui lui? 
-C'est Mike, on travaille.
-Je préférais quand c'était Dydy qui venait à la maison. 

Noah déglutit difficilement, et fronça les sourcils, le visage si fermé que Jude se dépêcha de déguerpir avant que Noah ne lui interdise de dormir dans son lit. Pourquoi fallait-il que Jude aussi lui rappelle à quel point c'était mieux avant, quand y'avait Jendy. Les mains de la jeune femme tremblèrent légèrement, elle sortit machinalement une cigarette. Un grand silence régnait dans la pièce. Mike la dévisageait, surprit.

- "Dydy", c'était une mangemorte. Quand je l'ai su j'ai rompu... Voilà voilà. 

L'alcool faisait parler, et ça pouvait mettre dans des situations chancelantes ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: [Habitation] L'albatros

Message par : Invité, Mar 29 Oct 2013 - 9:51


Non, ce n'était pas simple d'avoir des gamins, surtout que Mike n'était pas leur père et qu'il était loin d'être le modèle idéal pour des enfants. Il avait eu une forte appréhension avant de les rencontrer et au final, ça c'était passé plutôt bien, compte tenu de tout ce qu'il avait pu imaginer. Sauf qu'il espérait un jour être vraiment père. Surtout depuis qu'il menait une double vie. D'un côté il espérait avoir un enfant, d'un autre côté il le redoutait parce qu'il mettrait probablement son enfant en danger.

Un enfant arriva et parla avec Noah et il demanda qui il était. Cela le fit sourire, les enfants avaient cette capacité de demander avec aplomb qui pouvait bien être cet étranger qui pénétrait dans son royaume. La jeune femme répondit et l'enfant commenta ensuite. À aucun moment il ne se douta de ce qui pouvait bien se dire entre les deux. Il n'avait pas du tout l'intention de demander une explication et il fut très surpris que la propriétaire du Chaudron cherche à s'expliquer sur le sujet. Déjà, il apprit que Noah avait eu une relation avec une autre femme, ce qui ne le choquait absolument pas. Du moment qu'elle était heureuse ou avait été heureuse, c'était le principal. Sauf qu'il apprit qui était cette fameuse Dydy, c'était la Dydy qu'il connaissait peu mais qui était la pièce maîtresse des forces du mal. Il prit un air plus sérieux et compatissant. Il ne voulait pas montrer son étonnement.

- Une Mangemorte... Tu as dû être placé devant un drôle de dilemme. Je comprends qu'en ayant un enfant, tu ne sois pas tout à fait d'accord avec ce qu'elle fait.

Il prit la bouteille de whisky et remplit de nouveau le verre de Noah avant le sien. Il voulait la faire boire afin d'en savoir un peu plus. Il compterait en parler ensuite au Seigneur des Ténèbres. Cette jeune femme savait trop de choses sur l'identité de l'un des leurs, c'était une menace. Et il voulait apprendre jusqu'à quel point cette menace pouvait être inquiétante. Surtout que celle-ci avait rompu à l'idée d'être avec une Mangemort. Pourquoi avait-il fallu que ce soit leur chef ? Elle aurait dû se montrer beaucoup plus prudent...

- Tu en es où par rapport à elle et à votre relation ? Tu regrettes ta décision ou tu trouves que c'est mieux comme cela ? Surtout que j'imagine que pour elle, tu puisses être une menace vu que tu connais son identité.

Mike n'avait pas l'intention d'agir contre la jeune femme. Beaucoup trop de gens savaient qu'il avait rendez-vous avec elle et surtout, ce n'était pas à lui de faire quoi que ce soit. Son chef devait prendre ses responsabilités mais lui espérait découvrir jusqu'à quel point Noah pouvait être une bombe à retardement. Elle venaient un peu de se confier à lui alors qu'ils se connaissaient à peine. Peut-être qu'au final, cette soirée pourrait lui être très utile. La jeune femme pouvait peut-être être un allié pour la suite des événements...
Revenir en haut Aller en bas
Noah Alniott
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: [Habitation] L'albatros

Message par : Noah Alniott, Sam 2 Nov 2013 - 15:33


Mike se montra d'abord compatissant, pensant au fait qu'être en couple avec un mangemort lorsque l'on avait un enfant n'était pas idéal. Rapidement, l'air très sérieux, il re-remplit un verre à la jeune femme. 

- Tu en es où par rapport à elle et à votre relation ? Tu regrettes ta décision ou tu trouves que c'est mieux comme cela ? Surtout que j'imagine que pour elle, tu puisses être une menace vu que tu connais son identité.


L'esprit de Noah était tant embrumé, elle souffrait tellement de cette rupture et en avait parlé ... à personne jusque là. Alors maintenant, elle éclatait. Elle éclatait, et vidait son sac à n'importe qui... Elle n'était plus du tout vigilante, ne se préoccupait même pas de savoir si Mike pouvait connaitre ou non cette Jendy. Plus rien importait, elle voulait juste qu'on compatisse enfin, qu'on comprenne enfin, qu'on l'écoute. C'était l'alcool qui venait de briser la carapace qu'elle forgeait depuis plusieurs mois sur cette "problématique Jendy". L'alcool encore une fois, qui avait tant de pouvoir sur les faiblesses de Noah.

- Mais je suis nulle part! Elle est partie, elle me laisse tranquille. J'irai jamais la livrer aux aurors, j'ai pas que ça a foutre que d'aller parler à ces pauvres gars du ministère! Et je l'ai déjà sauvé une fois des mains des aurors, du coup elle a un peu une dette envers moi... T'aurai fait quoi toi, à ma place ?! Tu serais resté en couple avec une mangemorte, malgré les risques et la morale?

Noah avala une petite gorgée de l'alcool, fixant les réactions pouvait avoir Mike à son égard. On entendait une averse dehors, la pluie battait en trombes sur les vitres. Noah ressassait toutes ses angoisses à présent. Elle vivait dans la peur naturellement, même si elle savait au plus profond d'elle que Jendy n'oserait pas l'attaquer. Elle vivait dans la peur de se retrouver en combat face à elle, de se faire reconnaitre par la serpentarde, et de ne pas être épargnée cette fois. Elle crevait de peur pour Jude surtout. Mais en bonne phénix prévoyante, son chalet était protégé. Tout était mis en oeuvre pour que rien n'arrive à son neveu. En acceptant d'être mêlée aux histoires de phénix, elle avait prit un engagement avec la peur. C'était comme ça, un sacrifice permanent, mais qui lui semblait indispensable à présent qu'elle savait que le monde pouvait courir à sa perdition si les sorciers n'étaient pas vigilants. 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: [Habitation] L'albatros

Message par : Invité, Mar 5 Nov 2013 - 9:24


La soirée était au final des plus intéressantes. Tout d'abord ils avaient parlé d'un projet de soirée qu'ils organiseraient ensemble et maintenant il venait de trouver le talon d’Achille de Jendy. Ce genre d'information était toujours bon à savoir car ça apportait certains avantages dans les discussions futures. Et puis, au final il se demandait si son jeu de séduction avec l'ancienne Serpentard servirait à quelque chose si celle-ci n'était intéressée que par les femmes. Au moins si elle restait insensible à ses charmes, il saurait pourquoi.

Il écoutait Noah qui semblait bouleversée par toute cette histoire et il y avait de quoi. Elle semblait totalement désorientée, aussi déboussolée que le temps changeant qui venait de faire apparaître la pluie. Il était bien content d'être sorcier, le transplanage lui éviterait d'être mouillé sur le trajet du retour. Il avala le fond qu'il restait dans son verre avant de se resservir. Il devait continuer à boire s'il voulait garder la confiance de la patronne du Chaudron. Elle se poserait des questions sinon. Heureusement que pour lui, l'alcool ne lui déliait pas la langue à ce point.

- Je comprends. C'est dur de tourner la page mais il va falloir qu'un moment donné tu ailles de l'avant. Que tu oublies cette histoire. Que tu sois aussi forte que ce que tu montres au petit mais pour cela, il faut que tu parles.

Mike connaissait ce genre de situation pour l'avoir souvent vécu comme confident. Il fallait que ça sorte et lui serait là pour écouter. Certes, cette fois-ci il y avait l'enjeu que la jeune femme connaissait quand même celle qui était le chef de l'ordre du mal mais elle avait tant de respect pour son ex, qu'au final elle ne représentait pas une menace.

- Je ne sais pas comment je réagirai si j'apprenais que celle que j'aime, est une Mangemort. Je comprends ta réaction et je pense que tu as fait le bon choix. Du moment que tu restes sur ta ligne de conduite et ta morale, c'est que tu as fait ce qu'il fallait. Je comprends aussi le fait que tu ne veuilles pas la dénoncer. Ce serait trop dur...

Il laissa sa phrase en suspend pendant plusieurs secondes. Il avait un air compatissant et il remplit de nouveau les verres. Il prit un air mélancolique.

- Avant d'être avec Solange, j'étais amoureux d'Alicia, sa soeur. Elle était déjà en couple mais ça ne faisait rien. Elle a été tuée par les Mangemorts et ce n'est pas la première personne que j'ai perdu de leurs mains. Si entre temps j'avais été avec une femme et qu'elle avait été Mangemort, alors oui j'aurais fait comme toi. Mais après, je ne sais pas si je serais si clément. Avec Solange, je n'ai pas à me poser la question. Sa sœur a été tuée par les Mangemorts et on ignore pourquoi. Je la vois mal les rejoindre...

L'alcool lui donna l'avantage d'être encore plus crédible que d'habitude. Une larme coula de son œil et s'écrasa sur la table. Il donnait l'impression d'être triste. L'atmosphère pouvait paraître pesante mais il voulait mettre en confiance la jeune femme et pour cela, il mentait sur un point. Il n'avait jamais aimé Alicia, il avait eu de l'intérêt pour elle mais la seule femme qu'il n'avait jamais aimé, c'était Solange O'Riley.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: [Habitation] L'albatros

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 6 sur 9

 [Habitation] L'albatros

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.