AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger
Page 3 sur 13
Dans les îles...
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11, 12, 13  Suivant
Kyara Blanchet
Fondatrice AdjointeHarryPotter2005
Fondatrice Adjointe
HarryPotter2005

Re: Dans les îles...

Message par : Kyara Blanchet, Mar 12 Juin - 18:25:14


    - Ah oui le Bar des Ténèbres, j'y passais assez souvent il fut un temps... Kaya est une de mes amies, c'est elle qui est au commande je crois. À moins que les choses aient changé ?
Kaya et Keira se connaissait donc ? Mais c'était super cela ! En rentrant elle pourrait donc non seulement raconter ses vacances à sa patronne, mais aussi lui annoncée qu'elle avait vu une de ses amies ! Souriant de cette nouvelle Kyara prit une nouvelle gorgée avant de répondre tout en secouant la tête.

    - Non, non rien n'a changé, elle était toujours la patronne, d'ailleurs c'est grâce à elle que j'ai se job


Et qu'elle était içi en vacances, elle avait bien sûr prit sur le compte familial les sous, mais si ça mère l'en avait empêch2 elle aurait été coincé chez elle. Du fait qu'elle avait un job elle touchait un salaire et avec celui-ci elle aurait largement pu se payer ses vacances. Quitte à vider son compte en banque tant pis, elle en avait vraiment trop besoin, le soleil, des boissons fraîches, la piscine que demander de plus . Elle préférait largement se trouvé là en ce moment que derrière le comptoir en train de servir des demis où autres à des alcooliques. En tous les cas cela lui ferait plaisir de pouvoir revoir plus tard lors de son service Keira, elle ne disait pas non à cette idée.

Un petit sourire aux lèvres elle récupéra sa paille avec sa bouche avant de se remettra à siroter sa boisson. Bien qu'ils étaient abrités de part les grands parasols Kyara sentait encore la chaleur et en profitait au maximum. Elle était sûre de revenir avec un bronzage impec avant le début de l'été ! Bon cela ne lui servirait à rien du fait qu'elle ne comptait pas sortir, mais bon. Poussant un soupir de bien être elle se laissa perdre dans ses pensées jusqu'à ce que la voix de Xavier la fasse sursauter

    - BIEN SUR QUE JE VEUX BIEN !


Euuuh bien sûr qu'il voulait bien quoi ? Il fallut plusieurs secondes avant qu'elle ne comprenne qu'il répondait à la demande de Keira de servir de guide. Trouvant cela très aimable de sa part elle sourit alors en écoutant la suite.

    - Heum... excusez-moi, oui oui, je veux bien. En fait j'ai vécu sur cette île jusqu'à mes onze ans. Ce sera un honneur de vous servir de guide. Vous savez, il y a tellement de choses à voir sur ce coin paradisiaque !


Elle était enchantée ravie de ses paroles, elle ne se voyait pas en fait toute la semaine allongée sur une chaise longue. Il était vrai que larver était une de ses activités préféréS, mais elle pouvait encore faire cela chez elle et ça lui reviendrait moins cher ! Elle serait partie seule à l'exploration, mais sans guide et avec un mauvais sens de l'orientation elle n'aurait pas donné cher de sa peau.

    - Super, c'est très sympa de ta part ! Qu'Est-ce que tu nous conseilles ? Qu'y a-t-il de mieux à voir ici ?
Demanda alors Keira

C'était exactement ce que Kyara voulait savoir ! Aussi elle attendit impatiemment la réponse de Xavier quant à savoir le programme de la journée lorsque Keira se tourna vers elle avant de reprendre la parole.

    - Tu viens avec nous hein Kyara ?


Souriant du fait que la médicomage souhaite aussi sa présense Kyara hocha la tête avant de déposer son ananas vide à côté d'elle et de répondre.

    - Je ne dis pas non ! Je ne comptais pas resté sans rien faire à vraie dire. Alors Xavier qu'elle est le programme?


Le regard pétillant elle attendit sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Xavier Grey
avatar
Serdaigle
Serdaigle

Re: Dans les îles...

Message par : Xavier Grey, Mar 3 Juil - 19:22:31


    L'homme allait donc devenir le guide de ses deux amies. Les deux jeunes femmes le regardaient, elles semblaient heureuse de voir que Xavier avait accepté la proposition faite par Keira, la chef médicomage. Elle proposa à la serpentarde aux yeux émeraudes si elle était intéressée par une petite visite guidée des environs par un « habitué » et elle aussi accepta. Cette dernière n'était pas vraiment bavarde, elle posait rarement des questions et répondait qu'uniquement si on en posait une. Ne faisant pas un plat avec cela, le jeune Grey se focalisa sur la question suivante :

      «Super, c'est très sympa de ta part ! Qu'est-ce que tu nous conseilles ? Qu'y a-t-il de mieux à voir ici ? 


    Il y avait tant de choses à montrer sur cette belle île : la mer, la faune, la flore mais surtout les montagnes et volcans. L'île était constituée de deux pitons : le Piton de la Fournaise, l'un des volcans les plus actifs sur la planète entière. Les moldus avaient répertoriés plus de 100 éruptions au cours des 300 dernières années. Un piton qui si on croyait les journaux moldus, était en ce moment même en irruption; le Piton des Neiges, celui qui avait principalement formé l'île, endormi depuis au moins 12 000 ans. Avec ses 3069 mètres, le Piton des Neiges est le sommet de l'île. Voilà donc sur quoi son choix c'était porté.

      -Je vous propose de faire un tour près de notre volcan ! J'ai entendu dire qu'il est en ce moment même en plein action. Ca vous dit d'aller voir ça ?»


    Comme toutes deux étaient d'accord, le vendeur de baguette s'éclipsa après avoir donner rendez-vous au même lieu quelques heures plus tard. Entre temps, l'homme avait loué deux balais -il ne voyage jamais sans son éclair de feu-, histoire de voir d'un peu plus près ce qu'il s'y passait réellement. Une fois que tout était prêt, l'homme baraqué patienta à l'accueil de l'hôtel.
Revenir en haut Aller en bas
Keira
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) :
Permis de Transplanage
Animagus : Écureuil roux


Re: Dans les îles...

Message par : Keira, Jeu 5 Juil - 20:54:29



Le soleil brillait toujours autant en cette belle et douce journée. Le temps idéal pour passer des vacances et se laisser dorer au soleil pendant que d’autres bossaient. Quoi de mieux? En plus, cerise sur le gâteau, Keira se retrouvait en très bonne compagnie. Kyara et Xavier était en effet fort sympathiques. Le second était en plus né sur cette île comme le laissait supposer son teint mat, la Médicomage curieuse de visiter et de voir de nouveau paysage proposa donc au jeune homme de devenir leur guide. celui-ci accepta avec enthousiasme visiblement ravie de pouvoir être utiles aux deux jeunes femmes. La jeune brunette était évidement incluse dans cette expédition et elle accepta également de se joindre à eux pour une petite visite touristique.

Keira était avide d’en savoir plus cette ile mystérieuse. Ce décor paradisiaque associé à des éléments naturels féroces ne faisait qu’intensifié l’aura de mystère qui planait sur ce pays. La sorcière attendait une réponse du métisse afin de connaitre les lieux incontournable qu’elle devait absolument découvrir avant de repartir pour l’Angleterre. Xavier leur proposa d’aller faire un tour près du Python de La Fournaise volcan qui était en ce moment même en éruption. Rien que ça tiens ! C’était un phénomène qu’on ne pouvait observer qu’une fois dans sa vie, il ne fallait pas manquer ça !


    Wahou ! Qu’Est-ce qu’on attends pour y aller alors ?!


La sorcière rit avant écouter attentivement le jeune homme. Il leur donna rendez vous un peu plus tard dans le hall de l’hotel. Keira le remercia rapidement pour son aide, avant de quitter sa chaise longue. Elle attrapa sa serviette avant d’échanger quelques mots avec Kyara, elle alla ensuite rejoindre sa chambre pour se changer, et enfiler une tenue plus adéquate. Une fois dans sa chambre, elle se changea optant pour un t-shirt imprimé et un short court en jean. Elle noua ses cheveux en un chignon style coiffé-décoiffé, puis elle se dirigea vers le hall. Xavier attendait les deux sorcières en tenant des balais dans ses bras, aussi Keira se dirigea vers lui.

    Ne me dis pas qu’on va voler autour du volcan et qu’on sera tout près et qu’on pourra tout voir et tout et tout ? Nan parce que si tu me dis ça, je serais obligé de te faire un big calinou vois tu ?


Un léger rire s’échappa de sa bouche, ce que leur proposait le sorcier était quand même un truc de fifou ! S’approcher d’un volcan en éruption, elle ne pourrait le faire deux fois dans sa vie ! Attendant avec impatience l’arrivée de la Serpentarde, Keira sautillait presque d’impatience, telle un enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Fondatrice AdjointeHarryPotter2005
Fondatrice Adjointe
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Dans les îles...

Message par : Kyara Blanchet, Jeu 5 Juil - 22:46:14


Xavier s’accorda quelques secondes de réflexions, probablement pour déterminer le lieu où il comptait emmener les deux jeunes femmes. Pendant ce temps Kyara jeta un coup d'oeil du côté de la piscine souriant à la vue des enfants se battant dans l'eau surveiller par des ados qui semblaient s'ennuyer ferme. Ah la jeunesse et dire que quelques années plutôt ils étaient comme les jeunes présent dans la piscine. Enfin de toutes les manières ils devaient probablement s'en fiche de cette constatation.

-Je vous propose de faire un tour près de notre volcan ! J'ai entendu dire qu'il est en ce moment même en plein action. Ca vous dit d'aller voir ça ?

Le piton de la fournaise donc, Kyara en avait entendue parlé, mais ne l'avait jamais vu. C'était une superbe occasion que de le voir, mais s'il était en activité n'était-ce pas prohiber ? Elle n'avait pas spécialement envie de laisser la vie pendant ses premières vacances depuis longtemps. Sa mère ne serait pas peinée, mais bon ... Si possible elle préférait s'en abstenir. Bon l'avantage était qu'ils étaient tous trois des sorciers, aussi les risques étaient surement moins grand par rapport à un moldu décidant de se rendre sur les lieux.

Apparemment Keira ne partageait pas les craintes de la jeune fille. Au contraire même elle semblait enthousiaste de pouvoir voir un tel phénomène. Il était vrai que cela devait être magnifique à voir, ça aurait été quand même bête de laisser passé une telle occasion, aussi Kyara retrouva un peu du poil de la bête et se mit à sourire en hochant la tête pendant que Keira prit la parole.

- Wahou ! Qu’Est-ce qu’on attends pour y aller alors ?!

Ravie de l'enthousiasme de Keira, Xavier leur donna alors rendez-vous au même endroit quelques heures plus tard, il fallait quand même se préparait un minimum. Lorsqu'ils en eurent terminés de se mettre au point il laissa alors les deux jeunes femmes. Enthousiastes elles parlèrent quelques secondes avant que Keira ne file se changer. Kyara se retrouvait donc seule sur son transat, se levant elle s'étira avant de faire comme la médicomage. elle ne se voyait pas visiter un volcan en maillot de bain. Elle rejoignit donc sa chambre et prit une douche froide avant d'enfiler un short noir ainsi qu'un t-shirt blanc simple. Elle attacha ensuite en queue de cheval ses cheveux avant de sortir de sa chambre afin de rejoindre ses camarades.

Keira et Xavier se trouvait déjà au lieu de rendez-vous et la médicomage semblait suréxcité, fronçant les sourcils tout en souriant Kyara s'approcha d'eux avant de se figer en voyant ce qu'il y avait à côté de Xavier. Des balais ... il comptait leur montrer le volcan à balais ... Avalant sa salive Kyara les rejoignit avant de prendre doucement la parole.

- Je ne suis jamais monté sur un balai ...
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Xavier Grey
avatar
Serdaigle
Serdaigle

Re: Dans les îles...

Message par : Xavier Grey, Mar 24 Juil - 15:13:15


    Après avoir tout préparer de la visite de son île natale et favorite, le jeune lycantrophobe patientait prêt des deux éclairs de feu qu'il avait loué et du sien dont il ne quitte jamais. Les deux jeunes femmes qui l'accompagnaient, semblaient être intéressé par les environs et la plus âgée des deux avait donc demandé au jeune garçon s'il était d'accord pour les faire découvrir davantage ce petit coin de paradis perdu dans l'océan indien. Evidemment, celui-ci avait accepté presque immédiatement et avait donc proposé l'un des deux volcans de l'île comme lieu de visite. Ce volcan, actif tous les deux à trois ans, a toujours été source d'émerveillement pour les nombreux touristes moldus. C'est pourquoi Xavier, avait eu comme idée de visiter d'un peu plus près avec des ballons. Que savons-nous réellement des propriétés magiques d'un cratère en éruption ?

    Finalement, ce fut Keira qui arriva la première à l'accueil. Vêtue d'un tee-shirt imprimé et d'un short jean. Elle était particulièrement jolie comme Médicomage. Elle était tout le contraire des caricatures moldues représentant les infirmières grosses, laides, poilues avec une seringue à la main. Le vendeur de baguette donna ce même sourire qu'il affichait plus tôt lorsqu'ils étaient sur leurs transat. Au moment où Keira avait posé ses yeux sur les balais, on pouvait voir qu'elle était surexcitée à l'idée de survoler un volcan plein de lave où ils tomberont tous trois malheureusement.

      « Ne me dis pas qu’on va voler autour du volcan et qu’on sera tout près et qu’on pourra tout voir et tout et tout ? Nan parce que si tu me dis ça, je serais obligé de te faire un big calinou vois tu ?

      - Ahem... en fait si !
      dit-il avec un sourire gêné.


    Kyara était elle aussi prête. Sauf qu'elle, n'était pas si heureuse que ça en voyant les balais près de l'ex-préfet des Serdaigles. Intérieurement, l'organisateur sentait tout de suite que quelque chose n'allait pas. Elle s'approcha des deux amis et dit alors :

      - Je ne suis jamais monté sur un balai ...


    Oh... c'était ça le problème. Tout problème évoque toujours une solution, non ce serait une mauvaise idée de la laisser monter à balais au dessus d'un cratère, c'est pourquoi l'héritier Grey lui proposa la chose suivante :

      - Et bien si tu veux tu peux monter avec moi sur mon balais ?»
Revenir en haut Aller en bas
Keira
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) :
Permis de Transplanage
Animagus : Écureuil roux


Re: Dans les îles...

Message par : Keira, Jeu 26 Juil - 17:41:42



C'était parti pour l'aventure ! Xavier avait très gentiment accepté de guider les deux demoiselles pour leur faire visiter son île natale. Il serait le guide parfait pour découvrir la Réunion et ses payasage, lui qui avait grandit ici serait capable de leur indiquer les meilleurs choses à faire. Keira avait eu de la chance de tomber sur lui finalement, elle n'avait pas prévu de passer ses journées à se prélasser au soleil même si c'était agréable, elle souhaitait aussi voir du pays. C'était également une des raisons de sa venue ici.
Xavier avait fini par partir afin de préparer leur futur escapade, la Médicomage avait alors laissé Kyara pour retourner dans sa chambre afin de se changer pour aborder une tenue plus adéquate aux expéditions. Elle avait alors enfilé un short en jean ainsi qu'un top afin d'être plus à l'aise et d'être préparé à la surprise du jeune homme. Elle avait chaussé ses converses dans le cas où ils devraient marcher et avait relevé sa chevelure brune en une espèce de chignon qui ne tenait pas vraiment. Par la suite, elle avait rejoint le hall où le métisse était déjà arrivé. Il tenait des balais, ce qui laissait supposer que les trois sorciers allaient voler autour du volcan. Le spectacle allait être magique ! Keira était sur-excitée par cette perspective, elle avait voulu voir du paysage et pour le coup ce qu'elle allait voir était un moment unique ! Comme promis, elle attrapa Xavier dans ses bras pour le remercier d'avoir organisé cette visite unique au monde. Le sourire aux lèvres, c'est ainsi qu'elle accueilli Kyara qui ne semblait pas très enchantée à l'idée de monter sur un balai. Elle expliqua alors qu'elle n'était jamais monté sur un balai ! Un « O » se forma sur les lèvres de la sorcière qui fut très étonnée d'apprendre une telle chose. Elle n'avait pourtant pas entendu que les cours de vols de Poudlard avait été supprimé... Enfin bref. Il fallait trouver une solution pour régler ce problème. Xavier proposa donc à la brunette de monter avec lui. C'était une bonne idée à vrai dire.


    Bonne idée, et puis on ne s'éloignera pas trop les uns des autres comme ça en cas de pépin, on pourra s'aider, mais honnêtement je ne pense pas que ce sera le cas, je suis sure que Xavier est un très bon pilote ! Au pire je suis Médicomage donc t'as rien à craindre. Tu pourrais pas être mieux entouré !


Il serait à coup sur un bien meilleur pilote qu'elle. Keira avait en effet pas de balai personnel et les rares fois où elle volait c'était sur ce de ces amis. Pourtant, elle n'était pas inquiète. Le balai c'était comme le vélo, ça ne s'oubliait pas comme ça. Les trois compagnons étaient donc fin prêt à aller voir ce volcan en action.

    Donc on fait comme ça ? On peut y aller du coup ?
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Fondatrice AdjointeHarryPotter2005
Fondatrice Adjointe
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Dans les îles...

Message par : Kyara Blanchet, Jeu 26 Juil - 23:25:38


La révélation de Kyara devait paraître assez bizarre et rare, elle le vit en voyant Keira la regardait bouche bée. Se balançant d'avant en arrière sur place Kyara fuya alors son regard. Poudlard donnait des cours de vols obligatoire pour les premières années, donc en théorie c'était impossible que Kyara ne soit jamais monté sur eux. Seulement à toute règle il y avait une exception. Kyara avait été exceptionnellement dispensé afin de ne pas suivre les cours, où du moins de ne pas monter sur un balais. Elle devait cela à sa mère, qui non seulement trouvé que le quiddtich était quelque chose d'inutile, mais qu'en plus il était hors de question que Kyara ne s'amuse à Poudlard. Aussi elle avait fait une demande de dispense avec l'aide d'une de ses connaissances qui était à l'époque médicomage et avait prétexter qu'à cause d'un problème de santé, Kyara ne pouvait pratiqué ce sport. Fin de l'histoire.

- Et bien si tu veux tu peux monter avec moi sur mon balais ? proposa Xavier

Hésitante, Kyara regarda le balai tout en se demande s'il arriverait à supporté leurs poids à tous les deux. Il serait dommage qu'il ne céde en plein vol ... Enfin cela devait être résistant malgré l'aspect. Comme disait le dicton l'habit ne faisait pas le sorcier. Pour la rassurer Keira prit alors la parole ajoutant.

- Bonne idée, et puis on ne s'éloignera pas trop les uns des autres comme ça en cas de pépin, on pourra s'aider, mais honnêtement je ne pense pas que ce sera le cas, je suis sure que Xavier est un très bon pilote ! Au pire je suis Médicomage donc t'as rien à craindre. Tu pourrais pas être mieux entouré !

Elle n'avait pas tort, en cas de problèmes Keira sera là prête à voler à son secours. Ce fut cela qui acheva de la convaincre. Retrouvant son sourire elle décida donc de se lancer. Intérieurement elle espérait qu'elle n'allait pas avoir le vertige sinon sa visite serait un peu gâchée ...

- Donc on fait comme ça ? On peut y aller du coup ?
- C'est parfait pour moi, merci Xavier que de te proposer.

Souriant de plus belle, elle s'approcha alors avant d'attendre les instructions du jeune homme. Elle lui faisait entièrement confiance et compter lui obéir à la lettre afin de ne pas les mettre tout deux dans une situation délicate voir même dangereuse.


[pardon pour la longueur :Cagoulé: ]
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Xavier Grey
avatar
Serdaigle
Serdaigle

Re: Dans les îles...

Message par : Xavier Grey, Ven 3 Aoû - 15:00:35


  • Tout était maintenant prêt. Keira s'était approché de lui et l'avait pris dans ses bras comme elle l'avait annoncé, transformant le jeune homme aussi musclé que Schwarzeneger en une tomate mûre sur patte. Cependant, cette étreinte fit étrangement du bien au jeune garçon, ce n'était pas les mêmes sensations que lorsqu'il prenait sa belle et tendre dans ses bras mais ça lui faisait sentir quelque chose de nouveau. Kyara était arrivé juste après cela, offrant lui aussi son grand sourire il l'accueillit. Cependant on pouvait lire sur son visage qu'elle ne semblait pas si heureuse que la médicomage de faire le tour du volcan en balais volant. Elle expliqua alors à ses deux amis qu'en fait elle n'avait jamais monté sur un balai. Le jeune lycantrophobe ne vit alors aucun problème pour la prendre avec lui sur son balai. L'Anderson était tout aussi d'accord :


    Bonne idée, et puis on ne s'éloignera pas trop les uns des autres comme ça en cas de pépin, on pourra s'aider, mais honnêtement je ne pense pas que ce sera le cas, je suis sure que Xavier est un très bon pilote ! Au pire je suis Médicomage donc t'as rien à craindre. Tu pourrais pas être mieux entouré !

    Ouai ! Je suis attrapeur pour les Serdaigles, donc le balai pour moi c'est une habitude. Bon habituellement j'aime bien les sensations fortes mais je me retiendrai pour une fois !


    Ainsi ils attendaient de voir ce que la jeune demoisellle en pensait. Celle-ci ne se fit pas attendre bien longtemps. Elle gratifia le jeune homme d'un sourire resplendissant et accepta alors sa proposition. Tous détails réglés, Xavier fit signe aux deux sympathiques sorcières de l'accompagner dehors, tenant deux des trois balais dans chacun de ses bras. Traversant l'unique porte menant vers les rues moldues de l'île tropicale, ils arrivèrent dans une impasse mal éclairée. Donnant un des deux balais à Keira, le vendeur de baguette s'installa sur son véhicule. Il attendit que Kyara s'installe correctement derrière lui. Il l'expliqua qu'il fallait qu'elle évite de bouger et de répéter à peu près les mêmes mouvements que lui. Il demanda aussi de bien s'accrocher à lui, afin d'éviter une chute -bien qu'il pourrait la rattraper en plein vol :cag :. Il vérifia si Keira était prête puis poussa légèrement le sol de son pied. Son éclair de feu s'emballa alors, allant à toute vitesse.

    Peut-être avait-il poussé trop fort ? Peu importe car il avait ralenti peu une cinq secondes après. Tournant trois fois en rond, il prit alors direction de l'est, vers les montagnes. Oui, il voulait attendre un peu que le soleil se couche pour aller voir l'éruption. Ce serait beaucoup plus beau. Il avait donc choisi de faire un petit détour vers l'un des trois cirques de l'île : le moins accessible. Généralement les moldus prennent au moins 3 heures de marche pour y arriver. Ainsi, il passèrent entre les remparts. Stoppant un instant, il demanda à ses visiteuses :







      Alors ? Vous en pensez quoi pour le moment ?
Revenir en haut Aller en bas
Keira
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) :
Permis de Transplanage
Animagus : Écureuil roux


Re: Dans les îles...

Message par : Keira, Lun 6 Aoû - 16:44:18



Les trois compagnons de voyage s'étaient retrouvés dans le hall d'entrée de l'hôtel, afin de peaufiner les derniers détails de leur expédition. Xavier avait tout organisé, étant natif de cette île, il savait quels sites étaient les plus intéressants à visiter. Il leur avait proposer de survoler un volcan en pleine éruption ce qui ne pouvait se refuser. Pourtant, en observant Kyara la sorcière sentit sa réticence, son inquiétude. La jeune demoiselle expliqua alors qu'elle n'était jamais monté à balai. C'était surprenant mais pas improbable. Elle avait peut être séché tout les cours de vol de Poudlard ? Ou elle avait eu une autorisation spéciale pour ne pas suivre ce cours. Le pourquoi du comment restait un mystère pour la Médicomage, mais ce n'était pas l'objet de la discussion. Le jeune réunionnais se proposa pour emmener la jeune femme avec lui, ainsi elle n'aurait pas de soucis, de plus Keira insista sur le fait qu'elle n'avait rien à craindre en sa présence. Elle n'était pas chef de Sainte Mangouste pour rien après tout ! Et même si elle était en vacances, elle n'oubliait rien de ses aptitudes en médecine magique. Xavier en rajouta une couche en ajoutant qu'il était également attrapeur de l'équipe de Quidditch des Serdaigles, ce qui finit de convaincre la jolie brune.

Ils se dirigèrent donc tous les trois vers la sortie. Le soleil rayonnait toujours et il régnait une douce chaleur à l'extérieur. Le vendeur de baguette les conduisit jusqu'à une petite ruelle puis il tendit un des balais à Keira qui le gratifia d'un large sourire en guise de remerciement. Elle attrapa le balai fermement et s'installa aussi confortablement qu'elle put. Elle attendit ensuite que ses deux compères fassent de même. Xavier donna quelques indications à sa passagère et ils décolèrent enfin. Tapant légèrement du pied sur le sol, la sorcière s'éleva gracieusement dans les airs. Le vent caressa son visage, faisant virevolter quelques mèches de ses cheveux. Cela faisait un long moment qu'elle n'avait pas utilisé ce moyen de locomotion et elle se rendit compte que la sensation de liberté que cet engin produisait lui avait manqué. Suivant le guide, elle accéléra pour rester à sa hauteur. Elle ne devait surtout pas le perdre sans quoi elle serait condamnée à airer dans le ciel de la Réunion. Ils se dirigèrent vers l'est et les montagnes, ils passèrent au dessus de remparts pour se trouver face à un paysage fabuleux.Un paysage fait de contraste et de beauté. Les hautes montagnes côtoyaient la verdure et les denses forêts. Et de ci de là, on pouvait même apercevoir ou entendre le sifflement d'un cours d'eau. Keira resta éblouie face à ce spectacle rare et magnifique. Elle arrêta son balai un instant afin de détailler le paysage et de s'imprégner de ces couleurs, cette vivacité. Elle tenait à ce souvenir de ces moments encore un moment. La voix du jeune homme vient rompre le charme. Lui adressa un sourire franc et sincère, la sorcière lui répondit.


    Franchement c'est juste..... WAAAAAAHOU ! Époustouflant, c'est superbe ! J'avoue, j'ai du mal à comprendre pourquoi tu as déménagé pour l'Angleterre ! C'est si beau ici !


La Phénix ne cachait pas son enthousiasme face à la découverte de ce nouveau pays. C'est exactement ce qu'elle avait cherché en quittant Londres. Découvrir un autre décor, une autre culture.S'imprégnant de chaque chose qui l'entourait, elle n'ajouta rien de plus. Le paysage lui coupait le souffle et la voix.

    Au fait Kyara, ça va ? Pas trop secouée ?


Prenant des nouvelles de la demoiselle pour savoir comment se passait son premier tour en balai, elle continuait de sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Fondatrice AdjointeHarryPotter2005
Fondatrice Adjointe
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Dans les îles...

Message par : Kyara Blanchet, Lun 6 Aoû - 17:59:58


Xavier faisait donc partie de l'équipe de quiddtich des serdaigle. Kyara ne s'était jamais vraiment intéressé au sport préférer des sorciers. Du fait qu'elle n'avait pas le droit de pratiquer, elle ne voulait surtout pas découvrir qu'elle aurait pu adorer cela et être malheureuse. Aussi lors des grands matchs alors que tous les élèves allaient dans les tribunes, Kyara elle allait dans la bibliothèque. Ainsi elle avait pu lire pas mal de livres qu'elle n'aurait pas eu le temps de découvrir si elle avait assisté aux matchs du fait que les élèves avaient des emplois du temps chargés.

Lorsqu'ils furent tous prêt à partir, Xavier emmena les deux jeunes femmes à l'extérieur, il aurait en effet été un peu dur que de décoller dans l'hôtel ... Tout en s'imaginant la scène, elle suivit ses camarades jusque dans une ruelle, là Xavier tendit un balai à Keira avant de donner quelques consignes à Kyara. Du fait que le jeune homme s'y connaissait dans le domaine, elle se fit très attentive, elle ne voulait pas faire une bourde les précipitant dans le vide ... Après ses quelques conseils prodiguaient, Xavier s'installa sur son balai, Kyara fit alors de même, se plaçant dans son dos, avant d'enserrer sa taille fermement. L'appréhension commençait petit à petit à disparaître laissant à la place l'excitation. Après avoir vérifié que la médicomage était prête, Xavier poussa sur un pied légèrement. Cela suffit à ce que le balai ne s'emballe et ne fonce, surprise, Kyara planta ses ongles dans la peau de son camarade pour être sûre de ne pas tomber. Au bout de quelques secondes, elle se décida alors à desserré un petit peu son étreinte et retenant un souffle tourna la tête sur le côté.

Kyara eut le souffle coupé en découvrant le paysage qui défiler sous elle. C'était tout bonnement magnifique et elle ne pensait absolument pas voir cela en venant ici en vacances. La bouche grande ouverte elle restait muette de stupeur devant le panorama, Xavier connaissait vraiment les plus beaux endroits de l'île ! Il pouvait se reconvertir en tant que guide touristique, il aurait certainement un succès fou ! Kyara était bien contente que de s'être attaché les cheveux, sinon ils l'auraient probablement gênés. En tous les cas voler sur un balai était une expérience des plus plaisante, elle ne s'y connaissait pas du tout, mais du fait de l'appartenance du jeune homme dans une équipe de Quidditch, Kyara ne devait pas voler sur du bas de gamme !

- Alors ? Vous en pensez quoi pour le moment ?
- Franchement c'est juste..... WAAAAAAHOU ! Époustouflant, c'est superbe ! J'avoue, j'ai du mal à comprendre pourquoi tu as déménagé pour l'Angleterre ! C'est si beau ici !
- J'ai pas les mots pour décrire ce que je vois tant c'est magnifique !

Kyara aussi ne comprenait pas pourquoi Xavier était venu en Angleterre ! Ce pays n'avait rien à envier ! Il fallait être fou pour quitter le soleil et des décors paradisiaques dans le but de rejoindre la pluie et les décors sinistres.

- Au fait Kyara, ça va ? Pas trop secouée ?

Kyara nageait tellement dans l'euphorie et l'adrénaline, qu'elle avait complétement oublié son appréhension du début et tout le tralala allant avec. Secouant la tête elle répondit alors dans un grand sourire.

- Non ! Tout va bien ! C'est impec !!

Impec était en effet le mot pour désignait la situation qu'elle vivait.


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Xavier Grey
avatar
Serdaigle
Serdaigle

Re: Dans les îles...

Message par : Xavier Grey, Mar 14 Aoû - 9:14:33


    Le jeune homme redécouvrait son île comme il ne l'avait jamais vu depuis bien longtemps. Toute la beauté naturelle que possédait son île natale l'avait manqué : la mer couleur bleu turquoise, les montagnes d'un vert printemps, la faune et flore endémiques de cette île. Si seulement tous ces éléments l'avaient suivi dans son voyage jusqu'à l'Angleterre... il est vraiment dommage que peu de personnes connaissent ce petit coin paradisiaque. Il ne regrettait pas le moindre du monde d'avoir accepter de servir de guide aux deux jeunes femmes qui avait atterri sur le point perdu de l'océan indien pour la première fois. Chevauchant à merveille son balais tout en vérifiant de temps à autre si Keira Anderson, la médicomage la suivait toujours le futur Auror finit finalement par arrivé au Cirque le plus difficile d'accès.

    Evidemment il s'arrêta au point d’intersection des trois remparts. Toujours en altitude il demanda à la jeune Kyara Blanchet, élève de Serpentard et employée au bar des ténèbres et à la médicomage qui les suivait toujours leurs avis sur ce qu'ils avaient vu pour le moment : arbes, plantes, rochers et cascades aux eaux bleu-marine dominaient la montagne. L'homme presque aussi musclé qu'un body-builder s'attendait déjà aux réponses positives, il voulait surtout se rassurer de faire son travail correctement. Elle ne tardèrent donc pas à répondre à l'Animagus.

      Franchement c'est juste..... WAAAAAAHOU ! Époustouflant, c'est superbe ! J'avoue, j'ai du mal à comprendre pourquoi tu as déménagé pour l'Angleterre ! C'est si beau ici !

      J'ai pas les mots pour décrire ce que je vois tant c'est magnifique !

      Content de voir que vous aimez tous ça!


    En fait sur son île favorite il n'y avait pas beaucoup d'opportunité pour les études lorsqu'il avait reçu sa première lettre d'inscription. Xavier avait eu de la chance qu'une section masculine était resté ouverte à Beauxbatons jamais il n'aurait n'oser imaginer comment il se serait débrouillé en Australie. Des rumeurs laissent entendre qu'ils infligent l'un des trois sortilèges impardonnable comme punition. Bref n'empêche que il était heureux d'être quand même arrivé à Poudlard par la suite ! Grâce à cette école il s'était fait une vie et des amis. Pendant qu'il réfléchissait à tous ça il entendu vaguement Keira demandé à Kyara si tout allait bien. Il ne put alors s'empêcher de rire lorsque la fille aux yeux émeraudes avait dit la chose suivante :

      Non ! Tout va bien ! C'est impec !!

      Vu que c'est "Impec" ça te dirait de prendre les commandes du balais jusqu'au volcan? Evidemment je te guiderai dans tes manoeuvres!

      Ca serait top ! Mais euh comment tu vas faire pour changer de place ?

      Oh ne t'inquiètes pas pour ça toi ! Il y a des tas de plate-forme atterrissage d'hélico dans le coin !


    Aussitôt dit, il fonça vers la direction annoncée. Une fois atterri, il laissa alors Kyara s'avancer, lui, s'installa derrière elle, et tint ses mains, ni trop fort pour ne pas la faire de mal, mais ni trop délicatement pour faire style intime. Juste la dose parfaite pour l'indiquer comment faire. Cette fois-ci il l'expliqua que pour monter il suffisait de tirer le balais vers le haut et que pour descendre, il suffisait de l'incliner. Une fois prêt, il décolla en faisant un clin d’œil à Anne Laure. Ce fut ainsi qu'ils traversèrent la moitié de l'île, avec la serpentarde qui était particulièrement attentive aux consignes. Le soleil se repliait sur lui même et la nuit commençait à tomber sur l'île en forme de tortue. C'est alors qu'ils arrivèrent à l'endroit où le dit volcan jetait encore sa lave de couleur vermeille. C'était réellement beau à voir, beaucoup plus beau qu'au journal télévisé, Xavier jeta un œil à Keira, gratifiant un sourire pour l'avoir fait confiance dans cette sortie, on pouvait voir aussi qu'au cœur de ce volcan, des Salamandres crachaient des flammes. On pouvait même voir des scroutts à pétard faisant 2 mètres de long s'en prendre aux œufs des parents Salamandres occupés. Lui même, qui revenait pourtant aux bercailles tous les ans, n'aurait jamais imaginé voir un si beau spectacle. Il demanda a Kyara de stopper le balais et ils observèrent le spectacle.





Dernière édition par Xavier Grey le Dim 19 Aoû - 12:44:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Keira
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) :
Permis de Transplanage
Animagus : Écureuil roux


Re: Dans les îles...

Message par : Keira, Ven 17 Aoû - 21:09:52



La ballade se poursuivait dans les îles. Prendre des balais pour survoler les plus beaux paysages de la Réunion avait été une excellent idée. Voir ces décors resplendissants de haut procurait une incroyable sensation de bien être. De bien être mais aussi de liberté, voler avait toujours été un moyen pour Keira de fuit son quotidien et particulièrement lorsqu'elle était à Poudlard. Elle prenait souvent un des balais de l'école pour faire quelques tours sur le terrain de Quidditch, elle se retrouvait souvent entourée par des joueurs, mais étrangement cela lui faisait du bien. Elle avait ainsi l'impression de ne plus être cette fille timide, réservée et quasiment sans amis.
Mais depuis cette époque, les choses avaient bien changés et la sorcière s'était épanouis telle une fleur face au soleil, elle était à présent une jeune femme sociable, prévenante et amicale. La preuve, durant ce voyage, elle avait réussi à sympathiser avec deux sorciers qui lui étaient jusqu'alors inconnus.

Les trois compagnons parcouraient les paysages de la Réunion : arbres, plantes, cours d'eau, montagnes, rochers... Tout semblait avoir une autre saveur ici, tout semblait bien plus vivants, plus vifs, plus attrayants. Peut être était ce simplement du au fait que ce décor était à des kilomètres de ce que pouvait voir la jolie brune au quotidien. Londres n'avait en effet rien à envier à ce petit coin de paradis. Keira partagea cette impression avec ses camarades, Kyara elle aussi était époustouflée par ce qu'elle voyait, et Xavier était ravie que la ballade les enchantent ainsi. En tout les cas, il pouvait être fière de ses origines, de sa culture, de sa différence. La sorcière se demandait bien ce qui avait pu pousser le métisse à quitter ses terres natales alors qu'il y était visiblement très attaché...Fronçant les sourcils, elle reporta son attention sur la jeune femme qui était si inquiète de monter sur un balai quelques minutes auparavant, avec un sourire enfantin, elle affirma que tout était « impec ». La Médicomage sourit alors face à cette réponse, Kyara était même prête à prendre les commandes ! Les trois sorciers se dirigèrent donc vers une plate forme d’atterrissage pour procéder au changement de place.

Finalement après cet arrêt technique, ils finirent par repartir. Suivant à la trace le balai de Xavier, la brunette en profitait pour admirer les paysages qui l'entouraient, elle n'aurait sûrement pas l'occasion de revenir ici avant un moment, elle se devait de profiter au maximum de tous ces instants magiques. Enfin les trois compères déboulèrent à quelques mètres du volcan qui était actuellement en éruption. Keira se stoppa sous le coup de la stupeur, le spectacle était des plus impressionnants.... De toutes part des coulées de lave s’étendait, répandant la terreur sur leur passage et détruisant petit à petit les moindres parcelles de terre qui restaient encore. Parfois, quelques explosions avaient lieu, jetant à droite à gauche laves en fusion et rochers brûlants. On apercevait également des salamandres qui avaient élus domicile dans le coin ainsi que des scroutts à pétards. Le vent s'était levé et il faisait doucement virevolter la chevelure de la brunette qui restait toujours bouche bée face à spectacle. Ils restèrent ainsi un bon moment, le temps passait mais pourtant il semblait s'être arrêté aux yeux de la sorcière. Elle réalisa à quel point l'heure avait tournée, lorsque le ciel commença à s'obscurcir.


    Xavier c'était vraiment super. Merci infiniment, tu as été un guide parfait. On devrait peut être rentrer avant que la nuit tombe non ?


L'air devenait en effet frais en altitude même si être aussi proche d'un volcan avait ses avantages. L'éruption s'était petit à petit calmée, et la chaleur qui émanait tout à l'heure de la lave commençait à s'estomper... La sorcière avait la chair de poule, ses poils s'étaient dressés sur sa peau et quelques frissons la parcouraient. Peut être était il temps de mettre un terme à ce rêve éveillé ? Non pas qu'elle en avait vraiment envie, mais son coté Serdaigle la poussait à être raisonnable.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Fondatrice AdjointeHarryPotter2005
Fondatrice Adjointe
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Dans les îles...

Message par : Kyara Blanchet, Sam 18 Aoû - 14:03:18


Xavier était un conducteur sacrement doué aux yeux de Kyara. Bon c'était aussi la première fois qu'elle montait sur un balai, mais elle s'était attendue à pire, comme être bousculée pendant tout le vol et bien non. Il était vrai que le vent qui vous fouette le visage ça n'est pas des plus pratiques, mais on le supportait sans peine. Tout en profitant du paysage, la jeune femme songea alors à aller voir si une équipe de Quiddtich ne recrutait pas à tout hasard . Qui sait ? Avec un peu de chance Kyara serait prise et se retrouverait un jour face à Xavier pour un match ! Cela serait assez quand même assez drôle.

Fermant les yeux, la brune profita alors de la sensationgrisante lorsqu'on était en plein vol, tout en écoutant la réponse de Xavier qui était content de l'avis des deux jeunes femmes. Ce qui était normal d'après ce qu'elle avait pu en comprendre, le serdaigle était assez fier de son île natale. Kyara aurait aimé être dans la même optique pour son propre pays, mais bon quand on avait grandi dans le nord de la France niveau paysage c'était un peu juste ... Si on aimait le froid, le calme et les vaches alors il fallait foncer, mais si comme Kyara le soleil était son moteur de vie alors là autant passer son chemin. Rigolant alors suite aux paroles de la jeune femme, Xavier prit une nouvelle fois la parole.

- Vu que c'est "Impec" ça te dirait de prendre les commandes du balais jusqu'au volcan? Evidemment je te guiderai dans tes manoeuvres!
- Ca serait top ! Mais euh comment tu vas faire pour changer de place ?
- Oh ne t'inquiètes pas pour ça toi ! Il y a des tas de plate-forme atterrissage d'hélico dans le coin !

Ignorant ce qu'était un "hélico", Kyara fit entièrement confiance au jeune homme. Elle allait pouvoir prendre les commandes elle même ! C'était trop top ! Il faudrait qu'elle fasse attention de ne pas les faire s'écraser tous les deux, mais elle se doutait qu'en cas de pépin Xavier serait là pour rattraper le coup, enfin elle l'espérait fortement ...

Ignorant ce qu'était un "hélico", Kyara fit entièrement confiance au jeune homme. Elle allait pouvoir prendre les commandes elle même ! C'était trop top ! Il faudrait qu'elle fasse attention de ne pas les faire s'écraser tous les deux, mais elle se doutait qu'en cas de pépin Xavier serait là pour rattraper le coup, enfin elle l'espérait fortement ...

Avec brio, Xavier attérrit donc sur la dénommée plate forme d'hélico avant d'indiquer à Kyara qu'elle pouvait s'avancer. Alors qu'elle exécutait sa tâche, le jeune homme lui se plaça derrière et attrapa les mains de la jeune femme afin de la guider. Après quelques instructions de bases, il laissa Kyara prendre les commandes. Il fallait qu'elle tire le balai vers le haut pour décoller donc. Ne voulant pas s'envoler trop brusquement, la Serpentard tira légèrement le balai ce qui suffit à le faire s'envoler avec vitesse.

Un sourire scotché aux lèvres, Kyara s'éclata pendant un bon moment tout en suivant les consignes de son camarade avant de se rendre compte que déjà le soleil achevé sa course folle. Ce fut pile le moment où ils arrivèrent devant le spectacle magnifique de la lave en ébullition que le volcan expulsé. C'était tout simplement magnifique, on avait presque envie d'y toucher ! Bien sûr cela serait très stupide, mais bon. De temps en temps, une petite explosion se faisait entendre et des bulles de magma éclataient joyeusement dans les airs. De l'altitude où ils étaient, ils pouvaient bénéficier de la chaleur du volcan ce qui n'était pas si mal vu qu'il faisait toujours plus frais en altitude.

- Xavier c'était vraiment super. Merci infiniment, tu as été un guide parfait. On devrait peut être rentrer avant que la nuit tombe non ?

Sortant de sa contemplation, Kyara jeta un nouveau coup d'oeil au soleil avant de pousser un petit soupir. Elle serait bien resté une éternité ici, mais Keira avait raison, cela ne devait pas être prudent que de rentrer en pleine nuit. Resserant ses mains sur le manche du balai, la serpentard soupira une nouvelle fois avant d'hocher la tête.

- Keira a raison, il vaudrait mieux qu'on rentre, mais en tous les cas sache que tu as été un super guide et que j'ai passé un très bon aprem !

Si Xavier c'était trouvé devant la brune il aurait vu alors qu'elle avait un grand sourire et des étoiles pleins les yeux en prononçant ses mots.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Noah Alniott
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Dans les îles...

Message par : Noah Alniott, Ven 18 Jan - 18:08:26


RP entre Jana Van Oaklyn et Noah Alniott - Vacances entre ennemies



Il neigeait lorsque Noah sortit de chez elle emmitouflée dans une cape noire rembourrée de fourrure. Elle portait en bandoulière un petit sac de voyage. Il avait quand même dut subir un sortilège d’élargissement invisible pour que la jeune sorcière puisse ranger dedans toutes ses affaires. Elle partait en vacances au soleil. C’était son cadeau de Noël : un voyage aux Bahamas. Elle n’avait jamais été si loin. Avec ses parents quand elle était petite puis étudiante à Poudlard, ils allaient camper dans des petites villes perdues en Angleterre. Elle avait visité Paris et Madrid avec des amies, mais jamais elle n’avait été en vacances dans un tel endroit, si éloigné de l’Angleterre ! Certes elle avait vécu deux ans aux Etats Unis pour commencer sa carrière de serveuse, mais ce n’était pas des vacances à proprement parler.

Ainsi alors que le jour se levait à peine, Noah transplana à Londres dans une rue très peu fréquentée près de l’aéroport. Dans la queue pour l’enregistrement des bagages, Noah s’amusa à regarder tous ces moldus autour d’elle. Ils ne la dépaysaient pas, elle était née dans une famille moldue, avait grandie pendant dix ans dans cet univers ! Et depuis son entrée à Poudlard elle remerciait tous les jours le ciel de l’avoir faite sorcière. Sa vie si elle avait été comme celle de tous ces gens qui grouillaient autour d’elle aurait tellement manquée de saveur, de surprises… De tout. Retourner dans un lieu de moldu de temps en temps lui plaisait, ça lui rappelait son enfance, elle avait de la sympathie pour tous ces gens. Et puis ça lui rappelait aussi sa famille qu’elle voyait de moins en moins, non pas par méchanceté, peut être plus tôt par lassitude de voir des parents désintéressés de son monde à elle.

La petite brune pesta tout de même un peu lorsqu’elle dut enlever ses talons aiguilles pour passer les détecteurs de métaux. Ou une autre invention moldue pour empêcher des terroristes, elle n'était pas très à jour par rapport à leur technologies. Les pauvres, ils se prenaient tellement la tête. Noah fit une moue sarcastique, bien contente tout de même de ne pas trainer avec une société encore plus absurde que la sienne. Bien que les sorciers n’utilisent pas toujours leurs pouvoirs à bon escient, il ne lui semblait pas qu’ils en soient arriver au stade du monde moldu niveau « je bousille ma planète ».

Il y avait de longues heures de vol en perspective. Noah avait évité les magazines sorciers qui attiraient l’attention avec les images mouvantes. Elle avait fait l’achat avec des vieilles livres sterlings de presse moldue people. Elle ne connaissait aucune star présente dans le magasine, mais les propos ridicules tenus dedans étaient encore plus amusants que ceux de la presse sorcière. Elle dormit un peu aussi. Après quatre heures de vol, Noah se leva pour aller aux toilettes. Et là, elle apperçu au fond de l’allée celle qu’elle ne voulait surtout pas voir ! Jana Van Oaklyn. La connasse qu’elle avait embauché quelques mois plus tôt pour travailler avec elle au Chaudron Baveur. Pitié, elle faisait tout pour quitter l’Angleterre, pour faire une pause avec le boulot, et voilà que dans son avion se retrouvait l’hollandaise qui ne la supportait pas. Noah se stoppa net, ne sachant pas pendant quelques secondes par où aller. Jana ne l’avait pas vu, elle regardait par le hublot. Soudain elle tourna la tête. Noah tourna les talons au même moment, et détala comme un lapin vers les toilettes les plus lointaines de l’adolescente.

Après dix minutes passées à discuter avec des hôtesses, à boire du café, bref à repousser le moment fatidique où elle devrait retourner à sa place avec une chance sur dix de ne pas se faire voir par Jana, la brune fut obligée de retourner à sa place.

Doucement elle se faufila entre les sièges, se répétant dans sa tête « ne me regarde pas, ne me regarde pas ». Elle avait presque atteint sa place, et Jana ne levait pas les yeux vers elle! Vite, vite, vite. Alors naturellement l’avion choisit ce moment là pour s’engouffrer dans un gros trou d’air. Noah perdit l’équilibre, et se retrouva la tête face aux pieds de Jana. Mer** Mer** Mer**.

-Cool les chaussures.
Revenir en haut Aller en bas
Jana Van Oaklyn
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans les îles...

Message par : Jana Van Oaklyn, Mar 22 Jan - 14:14:11


Têtes, têtes, trop de têtes, foule de gens, foule de délire, couleurs, hommes et femmes pressés par le temps, oppressés, en alerte, en peur, en effroi de perdre leur fichu vol. Des yeux, des lèvres, des peaux, des manteaux, foule de moldus. Certains couraient, affolés, ertubés par les écrans illuminés aux murs et par les zones d'embarquement, alertés par les voix stridentes se répercutant dans l'immense hall. D'autres étaient perdus, angoissés par la masse de corps complétés d'âme. La neige au dehors tombait en masse. J'entendais des passants exprimer leurs inquiétudes quant à ce phénomène. « Chéri, tu penses qu'on pourras partir, avec ce temps, tu crois qu'on sera remboursés ? » ou encore « Papa, on va mourir, on va mourir, l'avion ne pourra pas se poser ou on restera pour l'éternité dans l'avion, dans le ciel, jusqu'à ce qu'il ne neige plus, j'veux pas partir, mon amoureuse elle m'aura oublié, on aurait jamais du partir, j'veux pas partir, non, tu peux pas me faire ça, pas maintenant, rentrons, papa, non ! » Calmez vous, chers moldus, le temps vous bouffe, le temps vous sème, vous manipule et vous conduit à perdre toute notion de bonheur. Quelle triste perspective, quel triste constat. J'observai ce dédale d'insignifiants humains défiler devant mes yeux, petit sac comme seul bagage, tandis que d'autres passaient par 2 ou 3 valises pleines à craquer. Bon sang, qu'il m'était insupportable de passer tant d'heures parmi ces gens ! Mais comment refuser un voyage aux Bahamas, par ce bon Père Noël ? Il faudrait bien être fou, et peut-être l'étais-je, mais apparemment pas suffisamment pour refuser une telle offre. J'avais besoin de repos, de tranquilité, j'avais besoin de me trouver seule face à moi même, de longs instants. Me retrouver moi-même. Laisser tout vagabonder, sans d'intrus, sans d'amis, de faux amis, ou d'ennemis, sans regards, sans stupidité. Je n'en pouvais plus des gens, mon seul désir était de me trouver moi, et moi seule. Je ne trouvais plus Jenna. Jenna me quittait. Jenna m'abandonnait. Mon double de moi-même s'estompait, et non ! Non, je ne le voulais pas, il fallait qu'elle reste en moi, qu'elle m'aide comme elle l'avait toujours fait. J'avais besoin d'elle, c'était mon équilibre, c'était mon guide, c'était une raison constante. Sans elle je délirait. Sans elle je sombrait. Je le sentais. C'était plaisant... Et à la fois mauvais. J'aimais le mal, la souffrance. J'avais souvent du mal à savoir ce que je désirais réellement.

En outre il me fallait du repos, il était nécessaire de comprendre ce qui m'arrivait. Peut-être parviendrait-je à lui parler, Jenna, à m'entretenir une dernière fois avec elle. Peut-être me reviendrait-elle ? Ma double conscience n'était pas là pour rien, il me fallait comprendre. Depuis tant d'années j'étais aliénée à elle, et elle l'était à moi-même. Nous étions deux en une. Elle était la douceur que je n'avais point, et sans cette douceur je sombrai. Elle m'apportait un soutient pour mes journées noires et faites de sang. Depuis qu'elle était partie j'enchaînais la douleur, et j'appréciai, et je m'en délectai. Je devenais ivre de ce que je devenais. Et j'appréciai. Et ô combien il m'était plaisant de me jeter avidement dans l'arène...

Le vol 145 à destination des Bahamas est prêt, nous vous invitons, chers voyageurs, à vous diriger vers la salle d'embarquement. Je répète, le vol 145 à destination des Bahamas est prêt, nous vous invitons à vous diriger vers la salle d'embarquement numéro 10.


La voix se répercutait dans mon esprit. Je me dirigeai, lentement, vers le lieu-dit.

. . .

Ces sièges ne sont pas confortables, ce vieux à mes côtés empeste le fromage, cette femme à deux mètres ronfle trop fort, et ces voix, bon sang, ne pouvaient-elles points cesser un instant, en quoi la température atmosphérique nous était-elle utile ? Nous étions à l'intérieur, et encore compte tenu du froid je me le demandais par moment. Chaque trou d'air provoquait panique à ma gauche, mais quels incrédules, quels idiots. J'avais des heures et des heures à passer avec ces monstres, et voilà seulement une demi-heure que j'étais de la partie. Quelle folie. J'aurais peut-être bien dû prendre mon balai, quitte à parcourir des milliers de kilomètres et d'y prendre une semaine, qu'importe ? Quelle folie humaine. Je devenais dingue, il me fallait respirer, j'étais entourée de fous, et mon regard en disait long sur mon état. J'avais une envie folle de leur lancer un bon sort, à tous, les assommer un bon coup pour une dizaine d'heures au moins. Mais j'étais forcée de demeurer assise sur ce fichu siège, pas moyen de lire quoi que ce fut, et pas question de lire les nouveautés moldues. Je préférais fermer mes yeux, et me vider de mon esprit. Avec ma
musique j'étais ailleurs. J'étais dans ma bulle. Dans mon monde. Je coupais court avec l’extériorité, je me berçais en mon être. Les notes se jouaient en moi naturellement, je fredonnais légèrement les notes. Mon voisin se releva brusquement et me toisa du regard.

« Je chante si je veux, ok ?
- Et, parlez-moi sur un autre ton sale gar... »

Je n'écoutai pas la suite. Il semblait qu'il parlait toujours, le type, mais je n'entendais rien, je lui souriais amèrement, musique à fond dans mes oreilles, elle se glissait sur ma peau, elle me donnait des frissons. J'enfonçais ma tête dans le siège. J'aurais dû songer à contacter du personnel sorcier avec de la poudre de cheminette, mais le risque est plus grand pour de si longues distances. Plus aucun moyen pour nous de voyager en paix vers l'étranger, c'était alarmant et désolant.

J'observais le ciel, par le hublot. Les nuages par milliers. Le monde d'en bas. J'étais dans le ciel, j'étais maître. J'avais tant envie de briser ce hublot et de m'échapper de cet endroit... De me laisser tomber dans le vide, peut-être des ailes me pousseraient dans le dos. Je serais en haut, au haut de tout, et plus rien ne m'arrêterai dans ma quête. Je serais seule, véritablement seule, maîtresse de moi-même, en harmonie complète avec moi-même. Je sentais mes paupières lourdes. Je les sentais se refermer contre mes pupilles de plus en plus fréquemment. Mon souffle lourd. Mon corps s'alourdir. Je sentais presque l'avion basculer en mon sens tant je me sentais lourde. Ma tête se posait contre le hublot et, lentement, mes yeux se fermèrent pour de bon. La musique ne cessait pas, elle m'aidait dans mon état. Il ne fallait pas, non, le moldu en profiterait, peut-être fouillerait-il dans mon sac, le voleur, peut-être en profiterait-il, et... Et... Je... Dormir...

Cours, Jana, cours, ne te laisse pas faire, échappe-toi. Vite. Vite ! Ils sont à tes trousses, ils te prendront, ils t'enfermerons, te torturerons, pour savoir, pour comprendre, et tu seras misérable, tu auras à choisir entre la mort et la trahison. Que choisiras-tu ? Tu as encore le choix, cours, cours, envole-toi, vite, loin de ce monde. Il fait nuit. Il fait sombre. Tu peux encore jouer. Le jeu n'est jamais terminé. Il cessera seulement le jour de ta mort. Il peut encore être loin, tu peux encore agir. Alors cours. Même essoufflée. Ecoute-moi. Aie confiance. Seulement en moi, et en personne d'autre. Cours, prends ce chemin. Garde ta baguette en main, use-la, déchiquette-les, ces enfoir...

« Mmmh...
- Cool les chaussures. »

Mes yeux souvrirent lentement. J'étais encore entre rêve et réalité, je sentais encore mes muscles engourdis par ma course, et mon coeur battre comme jamais, sous la pulsion, sous la haine, sous le désir de vengeance. De quoi au juste ? J'ignorais. J'ignorais toujours, ces rêves me prenaient comme jamais, ils me torturaient, non pas qu'ils soient désagréable, bien au contraire, mais me torturaient au sens que je ne les comprenais qu'à moitié. Quelqu'un était à mes pieds. Qu'elle baise mes pieds, l'imbécile qui m'ait réveillée. Encore heureux qu'elle trouve mes chaussures cool, même si j'avais bien compris que c'était pour détendre l'atmosphère, et... Non.
Non.
NON.

NOOOOON.

Non mais c'est pas vrai, c'est un cauchemar, dites-moi que je rêve encore, oui, c'est cela, je rêve encore. Bien sûr que je rêve encore, c'est faux, c'est pas elle, pas ici, pas avec moi, pas dans la même destination, pas elle, tout, sauf elle, non, j'ai besoin de repos, pas d'une folle qui parle sans arrêt, qui rit sans arrêt, bordel. Je vais péter un câble, et je ne fais rien, je l'observe, sans rien pouvoir dire, je ferme mes yeux, pour espérer, espérer ne serais-ce qu'une seconde, qu'il s'agisse encore de mon rêve qui me joue des tours, un rêve dans l'autre, un faux réveil, et... Mer**. C'était bien elle, la petite brune, avec ses yeux de cochons là. Elle me tuait, le pire c'est que j'avais envie de rire, mais je ne pouvais pas, sa tête me faisait rire mais sa personne m'inspirait horreur. Je l'avais déjà supportée trop longtemps au pub, c"était calomnie, la totale, c'est pas vrai, faut que je me calme, mais je peux pas, mes vacances vont être pourries, elle va me suivre, peut-être, et peut-être pas ? J'voulais pas lui parler, je ne voulais rien dire, je voulais qu'elle dégage, qu'elle transplanne tant qu'il en était encore temps. Qu'elle se casse, qu'elle aille à l'autre bout du monde. Qu'elle aille en Chine, en Australie, en Afrique du Sud, peu importe, mais pas ici, pas pendant MES vacances, à moi, rien qu'à moi ! Calme. Calme. Ca n'était qu'un vol, un vol en commun, et à présent elle allait regagner sa place illico presto. N'est-ce pas ? Oui, exactement, voilà, tout allait bien. Tout va très bien. La musique était forte, elle avait changé de la douceur précédente. Merci musique, de compatir ma douleur, bon sang. J'suis sure qu'elle l'a fait exprès, elle a vu mes plans, elle voulait les déjouer à présent...

« Noah Alniott... Quelle bonne surprise... » Dis-je après tant de secondes écoulées, retenant de hurler, prenant ma respiration du mieux que je pouvais, tentant de garder mes esprits et de paraître calme. Absolument calme. « Tu m'excuses, mais je ne supporte pas le vol, j'ai un peu... Le vol de mer, non, le mal de vol, si tu vois c'que je veux dire, et ça serait dommage que je te vomisse dessus, tu ne penses pas ? »

Allez, lève-toi et dégage. Laisse-moi retrouver mes rêves. Je l'observai se relever et, d'un signe de tête, je la saluais, l'encourageant à vite, VITE, reprendre sa place.

La suite du voyage me fut perturbée. Moi qui eu espéré trouver un sorcier dans ce vol, j'aurais mieux fait de me la fermer et surtout de me contenter de ces misérables petits êtres dénués de sens. J'eus l'occasion de dormir, mais point de rêver de nouveau. L'autre m'avait sûrement trop perturbée, et c'était tout à fait concevable. On mangeait comme des chiens, même le pâté c'était meilleur. Heureusement j'avais camouflé des barres de chocolat, que je mangeai discrètement, sous l'oeil envieux de mon voisin. Mais je n'étais pas partageuse, encore moins avec lui. J'avais besoin de stabilité, de retrouver le sol, finalement, moi qui désirait tant m'élever. Plusieurs instants je passais devant la place de cette chère Miss Alniott, à qui je faisais des petits coucous forcés que j'attachais à des petits rires hystériques. J'adorais me foutre de sa gueule, c'était si plaisant. Je ne voulais pas savoir ce qu'elle allait foutre aux Bahamas, où elle logerait, et autres formules de politesses inutiles en cette situation fort embarrassante.

. . .

Chers voyageurs, vous êtes arrivés à destination. Il fait un temps radieux, avec 30 degrés, la mer est calme, merci d'avoir choisi notre ligne et nous sommes disponibles sur notre site pour vous informer de quelque manière qui soit. Bonne journée à tous.


ENFIN. Laissez-moi passer, bande de nouilles, je veux sortir, la première, j'en peux plus, de ce type, j'en peux plus de la présence de l'autre folle, tarrée, j'en peux plus, je veux de l'air, de la chaleur, j'ai besoin d'être seule, je deviens folle, je vais tous vous tuer, retenez-moi de ne pas tous vous étriper tous autant que vous êtes !

Nous descendîmes, passâmes des milliers de posts inutiles avant de pouvoir être libérés, enfin libérés, de cette administration futile. Je passais dehors. L'air sentais bon. Il sentait une mer, un goût salé se posait sur mes lèvres. Je m'étais changée entre temps, heureusement pour moi. J'étais encore considérée comme mineure pour les moldus, mais j'ai réussi à traficoter ma carte pour passer pour 20 ans. Je faisais plutôt bien cet âge et j'en profitais comme il se devait. Une pancarte m'attendait, le nom Van Oaklyn écrit en gros, comme si j'étais myope... Sympa. Un beau gosse, style hawaïen comme on en voit sur les cartes postales, la tenait, cette carte, et finalement je sentais que ce voyage se déroulerait très très très bien.

« Salut toi... C'est moi, Jana Van Oaklyn.
- Enchanté, Mademoiselle Van Oaklyn. Il va vous falloir patienter quelques instants, un deuxième passager ne va pas tarder à arriver. »

Je lui souris, un de mes sourires les plus enjôleurs. Ca a dû lui plaire, compte tenu du clin d'oeil qu'il m'a offert. Pas mal du tout, je commençais à oublier les raisons de mon exil. Mais quelque divertissement ne me ferait pas de mal, jamais, au grand jamais. Nous attendîmes quelques secondes seulement et déjà, une personne s'approchait. J'observais alors la pancarte qu'il vint de remplacer.

...

Excusez-moi, mais ça ne va pas être possible. Je crois que vous vous êtes trompé. Dites-moi que c'est faux ? Je louche, n'est-ce pas ? Oui, je deviens hypermétrope, il va falloir y remédier, naturellement, et, Mer**, non mais c'est un cauchemar, c'est elle, l'autre, là, qui s'avance vers nous, et son visage se décompose comme le mien, elle réalise ce qui arrive, elle réalise qu'on est ensemble, et non, je ne veux pas de Noah Alniott comme compagne dans l'hôtel ! C'est un cadeau piégé, un cadeau endiablé ? Je me tourne immédiatement vers le beau gosse, rouge de colère.

« Jeune homme, excusez-moi ? Vous êtes très charmant, vous savez et, je pense qu'il y a une erreure. Naturellement ça n'est pas cette femme qui a été invitée dans votre compagnie, n'est-ce pas ? Non non non, ne dites rien, je vous propose une belle somme d'argent, j'en ai énormément, même tout ce que vous désirez le plus au monde et il sera à vous, tant que vous faites en sorte que cette brune, qui s'avance vers nous, n'entre pas dans votre établissement.
- Je regrette, jolie jeune femme, vous êtes très charmante également, mais nous ne pouvons changer cela. Cette place a été réservée, elle ne peut être annulée, qu'importe la somme d'argent, d'autant plus que sur cette île vous ne trouverez pas une seule place de libre dans aucun autre établissement, si l'idée vous venait de partir du notre, nous sommes en pleine saison ici et les vacanciers viennent en masse. »

Je ne pus rien répliquer. Noah s'avançait toujours et arrivait à notre hauteur. Elle aussi s'était changée, et nous nous dévisagions, entre diplomatie et haine mutuelle. Bon sannnnng, dans quel pétrin m'étais-je donc fourrée ? Je sentais le regard du jeune sur nous, qui ajouta, d'une voix hésitante :

« Bien, mesdemoiselles, j'ai une nouvelle à vous annoncer. L'établissement aiyant quelques soucis de logements, nous sommes forcés d'amener dans une même suite plusieurs clients. Comme vous venez du même pays, nous avons pensé qu'il serait bon de vous mettre ensemble, mais n'ayez crainte, n'ayez crainte, une grande suite, vous n'aurez qu'à partager la chambre et le lit, pour le reste vous serez libre de tout. »

J'observais, incrédule, silencieuse, et Noah, et le mec. Ils se foutaient de ma gueule, tous les deux, c'était une farce... ? Pas vrai ? J'avais le vertige, je crus que je tomberais, j'avais même très envie de tomber, qu'on me ramène chez moi, et que je ne revois plus cette femme, face à moi, imaginer dormir avec elle me révulsait. Elle en profiterait pour me faire des trucs, et je ne voulais pas ! Bien sûr que je voulais, mais, pas avec elle, avec toutes les filles, mais sauf elle, vraiment ! Moi aussi j'aimais les femmes, moi aussi j'aimais ça, mais, pas Noah Alniott, je ne voulais pas entendre sa voix, je ne la voulais pas sur mon dos sans arrêt, je sentais mon voyage s’effondrer, j'avais envie de pleurer c'était trop puissant.

Revenir en haut Aller en bas
Noah Alniott
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Dans les îles...

Message par : Noah Alniott, Ven 25 Jan - 17:41:15


Put*in d’avion, put*in de père Noël. Pourquoi Jana se retrouvait elle dans le même vol qu’elle ? Pourquoi Jana ?! Noah s’entendait facilement avec les gens depuis toujours, pour elle c’était facile de se faire des amis, un sourire, quelques paroles qui venaient naturellement, et une bonne entente naturelle s’installait, avec des gens qui pouvaient pourtant lui être radicalement opposé. Noah n’avait aucun ennemi, au pire des gens qui l’ignoraient, la prenait un peu de haut. Et puis elle avait embauché Jana Van Oaklyn au Chaudron Baveur. Et là dés le premier regard elle avait senti une avalanche de glace qui s’abattait sur elle. Le courant ne passait pas, Jana ne l’aimait pas, pas du tout, elle la détestait même. Du coup Noah était devenue hypocrite avec, et les deux femmes étaient entrées dans un cercle vicieux. Tant pis, ce n’était qu’au travail, en dehors elles avaient presque dix ans d’écart, alors aucune raison de se voir. Oui, mais ça c’était avant. Parce que comme par hasard, elles s’étaient retrouvées en dehors du pub. Mais ce n’était que pour un vol, n’est-ce-pas ?

-Noah Alniott... Quelle bonne surprise... Tu m'excuses, mais je ne supporte pas le vol, j'ai un peu... Le vol de mer, non, le mal de vol, si tu vois c'que je veux dire, et ça serait dommage que je te vomisse dessus, tu ne penses pas ?

Tu parles d’une surprise. Noah se redressa, et adressa à la blonde son plus beau sourire. Elle avait enfilée sa peau de garce hypocrite, et rigola à la boutade faussement amicale de Jana. Un rire con, un rire faux, un rire de circonstance.

"C’est ça apprend à parler anglais ! Puis moi j’ai le mal des blondes d’un mètre 80 alors tu m’excuse si je rend mon déjeuné ! Connasse !"
Oui mais nan. Noah ne prononça pas ces mots, sa rencontre avec Jana serait oublié dés sa sortie de l’avion, provoquer une dispute ne servait à rien. Elle se contenta d’un clin d’œil. Ca voulait dire qu’elle avait parfaitement comprit que l’excuse de Jana était bidon, tout simplement parce qu’elle l’avait déjà vu arriver au pub par ce moyen de transport !

-Oui c’est ça on dit le mal de vol ! Ca t’handicapes pas trop quand il faut être sur un balai ?

L’homme à côté d’elles les regarda surprit, tant mieux, si il pouvait lui poser des questions jusqu’à la fin du trajet pour la saouler ça serait parfait. Noah tourna les talons et se déhancha jusqu’à sa place. Ca c’était fait. Jusqu’à la fin du trajet elle se tassa dans son siège en ruminant ses sombres pensées. Et si elle licenciait Jana ? Ou pas. Elle en avait besoin, c’était bien ça le problème. Enfin l’avion atterrit. Noah avait les oreilles défoncées par le changement de pression, elle était fatiguée, et en plus le vieux moldu qui était à côté d’elle ne voulait pas avancer plus vite pour sortir de leur put*in d’avion. Calme.

Enfin Noah sorti de l’appareil pour rejoindre le hall de l’aéroport où un homme prévu par l’agence de voyage -ou le père noël- devait l’attendre. Saut qu’il n’y avait pas un seul homme, mais une grande femme à côté de lui. « Si elle fait partie du comité d’accueil, je peux peut-être tenter quelque chose avec … » Mais non. C’était Jana Van Oaklyn. Noah la distinguait nettement à présent. Elle senti son cerveau manquer d’air. Elle crut qu’elle allait tomber sur le sol, chercha une autre pancarte que celle-ci portant son nom, et perdit durant quelques secondes toute notion du bruit que faisait les passagers dans l’aéroport.

La petite brune eut un regard interrogateur. Pourquoi leur deux noms côte à côte sur cette pancarte ? Et c’est là que ce qu’elle pouvait entendre de pire fut prononcé.

« Bien, mesdemoiselles, j'ai une nouvelle à vous annoncer. L'établissement aiyant quelques soucis de logements, nous sommes forcés d'amener dans une même suite plusieurs clients. Comme vous venez du même pays, nous avons pensé qu'il serait bon de vous mettre ensemble, mais n'ayez crainte, n'ayez crainte, une grande suite, vous n'aurez qu'à partager la chambre et le lit, pour le reste vous serez libre de tout. »


Noah éclata de rire, songeant à une blague. Mais le métisse ne riait pas, il semblait même plutôt inquiet. Jana était décomposée, Noah ne l’avait jamais vu comme ça, c’était un nouveau visage qu’elle lui découvrait.

-Haha. Nan mais Jana Van Oaklyn est hollandaise, pas anglaise ! Donc votre règle fort sympathique ne marche pas ! Rooh c’est bête ! J’aurai été ravie de faire sa connaissance ! Mais là … Bah ça ne serait pas en règle quoi.

Noah tentait tout. Parce que si elle se retrouvait avec l’autre garce, juste une nuit, ce ne serait plus du tout des vacances ! Mais l’homme brisa ses espoirs une nouvelle fois. Elle allait le détester lui aussi.

-Je suis vraiment désolée mademoiselle Alniott, on ne peut plus changer. C’est à cause de la guerre civile sur l’île juste à côté de la notre. On a dû loger des réfugiés… Vous comprenez bien sûr, c’est pour l’humanitaire. Et mademoiselle Van Oaklyn parle parfaitement l’anglais je vous rassure.

Put*in de moldus. Comment ses parents faisaient ils pour vivre dans ce monde ?! Et l’autre là, elle aurait pas pu lui parler russe histoire qu’on les mette à dix étages de différence ? L’homme les invita ensuite à le suivre. Dehors il faisait bon. Le soleil était éblouissant, le climat parfait, avec un léger vent chaud. Mais le regard glacé de Jana empêchait toute notion de plaisir. Tant pis, Noah repartirait le lendemain pour Londres. Elle passerait ses vacances chez des amis, même sous la pluie, ce serait mieux que de dormir dans le lit de cette ado ! Elle passerait la nuit dans le baignoire et demain elle prendrait le premier vol ! C’était simple.

L’hôtel fort luxueux était à quelques minutes de l’aéroport. Il y avait une magnifique plage de sable blanc que l’on pouvait apercevoir non loin, des palmiers tous les deux mètres, de la musique dans la rue, des gens souriants. Dans l’hôtel elles furent très bien accueillies. Le personnel voulait faire passer comme un événement fort plaisant le fait de devoir partager sa suite avec une inconnue. Noah voulait leur hurler dessus, elle voulait pleurer, taper des pieds, donner des coups de pieds dans les miroirs du hall, jeter leurs cadeaux de bienvenue, sortir sa baguette et salir leur moquette rouge. Mais au lieu de ça elle resta plantée au milieu du hall de l’hôtel, sans écouter la moindre chose de ce qui se disait autour d’elle. On les fit traverser l’hôtel, elles prirent deux ascenseurs différents, Noah ne repéra rien du trajet qui était fait. Elle avait envie de vomir, envie de fumer, et la tête qui lui tournait.
L’homme qui les avait accueilli leur ouvrit la porte et leur passa leur carte d’accès.

-Je vous laisse à présent ! En vous souhaitant un agréable séjour ! Composez le numéro 2 sur le téléphone si vous avez besoin de quelque chose !

-C’est ça, casse toi ! Connard.

Murmura Noah dans sa barbe. Lui ne l’avait pas entendu puisqu’il repartait déjà pour accueillir d’autres clients et leur faire le coup du « vous devez partager votre chambre pour une raison humanitaire ». Mais Jana certainement. Peu importe, Noah posa son sac dans le vestibule, sorti une cigarette qu’elle alluma d’un coup de baguette, et observa les lieux sans un mot. Il y avait une gigantesque et magnifique salle de bain. Mais une seule, et elle ne supportait pas l’idée de se laver juste après son ennemie.Au centre de la suite se tenait le salon avec un bar à cocktails, une large table, de grandes fenêtres avec vue sur la mer, un écran plasma, et une quantité hallucinante d’accessoires moldus. A côté de cela une grande chambre au papier peint pastel, avec un lit double, deux petites tables de nuit. Noah ne regarda pas de plus près, c’était hors de question qu’elle dorme dans la même pièce que Jana.

Mais à présent qu'elle était face à tout ce luxe, Noah ne voulait plus partir d’ici. Pas de suite ! Il y avait la mer, les jolies filles, des fêtes et activités à faire. Elle n’allait pas se gâcher son cadeau de Noël pour Jana. Alors peut-être pouvait elles se débrouiller pour diviser l’appartement en deux ? Avec un peu de magie ce devait être faisable d’aménager un lit dans le salon. Ou peut-être qu’en fait Jana n’était pas si méchante que ça. Comme dernier espoir Noah voulait croire que Jana portait juste un masque lorsqu’elle était à Londres, lorsqu’elle devait travailler, mais peut-être était elle en fait adorable. En tout cas Noah ne renoncerait pas à ses vacances. L’idée qu’elle avait eut à l’aéroport un peu plus tôt c’était effacée face à la magnifique suite, aux activités proposées dans l’hôtel, et surtout grâce à la terrasse qui donnait sur la plus belle vue qu’elle n’ait jamais aperçut.

-Bon … Tu veux un verre ? C’est que des trucs moldus mais bon, au point où on en est…

Noah ajouta un petit sourire. Elle restait avec sa carapace hypocrite pour l’instant. Elle ne savait pas quoi dire, pas quoi faire, mais n’avait pas d’autre choix que de communiquer avec celle qui se trouvait actuellement dans sa chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Dans les îles...

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 13

 Dans les îles...

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.