AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages
Page 8 sur 8
[Habitation] The Last Raven
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
Alexie Scott
Serdaigle
Serdaigle

Re: [Habitation] The Last Raven

Message par : Alexie Scott, Dim 17 Aoû - 20:01


Peter se foutait complètement de moi. Il osait m'en vouloir de ne pas lui avoir donné de nouvelles alors que lui non plus n'avait pas pris la peine de m'en faire part. De plus, il se servait de mon besoin de le revoir pour venir squatter chez moi. Il pensait ainsi profiter de la situation pour se poseyyy au manoir. Sauf que c'est pas la fête et que pour moi ce n'était pas envisageable. « Vas-y c'est bon tu m'as soûlé oh ! Tu parles trop Scott ! » Il avait intérêt à changer de ton tout de suite avec moi autrement je lui rentrais dedans et l'incendiais avant de le foutre dehors à grand coup de pied dans le derrière et en balançant "ses affaires" de vagabond. Mais contrairement à ce que j'avais imaginé, il ne se calma pas et monta jusqu'au couloir pour rejoindre ma chambre. J'allais le massacrer ce petit con. De l'étage, j'entendis sa vieille voix qui pue me narguer.  « Ouah p'tain Scott ton pieu m'avait manqué ! Et Mini-crotte elle dort ou ? » Non mais je rêve le mec avait carrément osé s'allonger sur mon lit comme un gros tas. Cette fois ci j'allais me le faire, mais pas dans le sens sexe oh non la il pouvait toujours crever. J'allais lui faire pleurer sa mère. « Descends tout de suite sale mollusque dopé aux mst. »

Ma voix ne fut pas assez portante pour que l'autre tronche de cul daigne m'obéir toutefois quelques minutes après, Ewing descendit en mode prince avec son salut de miss France. Il continua son petit manège comme si de rien n'était et ouvrit mon frigo, comme d'habitude, en se plaignant. «
Bon Scott j'ai faim, t'as quoi à bouffer ici à part de ta mâche de rotterdam et ton thym ? Tu nourris pas ta mocheté ou quoi ? Y'a quedal chez toi ! » J'essayais de me canaliser mais cette fois ci c'était trop. J'entrai dans la cuisine comme une furie et fermai la porte du frigo d'un coup sec sans même faire attention si les doigts d'Ewing etaient toujours à l'intérieur. « Ca suffit maintenant tu vas me rendre flou. Si t'as faim tu vas ailleurs bouffer un kebab ou bien un domac mais tu viens pas me faire chier sous mon propre toit. Tu t'es cru où ? Tu viens tu te mets à l'aise en mode poseyy tu montes là haut tu fous le bordel et la tu viens te plaindre pour de la nourriture. Tu fais autre chose de ta vie à part bouffer, baiser et pioncer ? Tu sais ce que t'es ? T'es un glandeur, non attends j'ai même mieux. T'es le roi des cons aux pays des emm*rdeurs. Un petit con casse couilles qui prend la tête. » Ça faisait du bien de me lâcher.

Alors que j'étais encore dans la cuisine à engueuler Peter comme du poisson pourri, Molard qui passa par là en rajouta une couche et s'énerva comme je ne l'avais vu. «
Bon toi le blond avec tes avant bras brushingés tu vas descendre d'un étage tout de suite et t'obéis à Alexie espèce de petit enc*lé de m*rde qui bouffe toute la journée. C'est clair la ? » Molard termina sa petite crise et retourna à ses occupations avec un calme olympien. Je ne pensais pas qu'un elfe pouvait autant hausser la voix si bien que j'en perdais la mienne. Je ne savais plus quoi dire. Alors pour essayer de calmer la situation, je sortis du placard un paquet de céréales et en proposai à Peter. « Tu veux des Cap'n Crunch ? »
Revenir en haut Aller en bas
Peter Ewing
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Re: [Habitation] The Last Raven

Message par : Peter Ewing, Lun 18 Aoû - 0:26


La porte du frigo se referma presque sur mes doigts. Elle est malade ou quoi ? Elle voulait quoi à la fin ? Me voir ou me foutre dehors ? Je restai planté devant elle sans rien dire, la fixant du même air d'autoroute que j'avais tout à l'heure.

« Ca suffit maintenant tu vas me rendre flou. Si t'as faim tu vas ailleurs bouffer un kebab ou bien un domac mais tu viens pas me faire chier sous mon propre toit. Tu t'es cru où ? Tu viens tu te mets à l'aise en mode poseyy tu montes là haut tu fous le bordel et la tu viens te plaindre pour de la nourriture. Tu fais autre chose de ta vie à part bouffer, baiser et pioncer ? Tu sais ce que t'es ? T'es un glandeur, non attends j'ai même mieux. T'es le roi des cons aux pays des emm*rdeurs. Un petit con casse couilles qui prend la tête. »

Wow wow wow, ouah mais qu'est-ce qui lui arrivait à celle-là ? Ses hormones de grossesse étaient restées en elle apparemment ! Ah les femmes, quelle horreur ! Tiens en parlant de kebab, je m'en ferai bien un, mais après Scott. Le meilleur pour la fin hein ! Non j'déconne. D'ailleurs, elle devenait presque excitante quand elle s'énervait. Oh et oui, j'devais avouer que bouffer, baisser, pioncer, c'était une routine plutôt cool, ça me plaisait bien. Au fur et à mesure qu'elle débitait ses espèces d'insultes ridicules, mes yeux s'agrandissaient de plus en plus, tel un hibou ; comme pour lui faire croire que ça me faisait quelque chose, mais en fait je m'en foutais un peu.

« Bon toi le blond avec tes avant bras brushingés tu vas descendre d'un étage tout de suite et t'obéis à Alexie espèce de petit enc*lé de m*rde qui bouffe toute la journée. C'est clair la ? »

Je baissai la tête vers l'horrible elfe qui osait me parler sur ce ton. En plus d'être haineux et soûlant, il était bigleux et me voyait blond. Non mais ! Pendant mon petit temps de réflexion, Alexie avait sorti un paquet de céréales, mais pas n'importe lesquelles, celles que je mangeais lorsque j'avais, genre sept ans ! Les meilleures céréales du monde. Elle m'en proposa et je ne pouvais certainement pas refuser ça. Enfin, elle se faisait quelque chose de bien depuis que j'étais arrivé ! J'attrapai le paquet et retournai m'installer dans mon fauteuil. Posey. La petite mocheté arriva à quatre pattes pour se planter devant moi. Elle me faisait presque de la peine, surtout à avoir une mère comme ça. Je l'observai quelques instants, pensai qu'elle aurait été super moche en rousse, puis me décidai enfin à la prendre sur mes genoux. Mon dieu, moi Peter Ewing, j'avais un enfant satanas sur moi.

« Tu veux quoi Mini-crotte ? Ta baleine de mère te donne pas à bouffer c'est ça hein ? Pauvre enfant maltraitée mal-aimée que tu es. Bon Scott, ça te dérange pas de m'héberger un peu, hein ? T'as de la place ici, puis avoue que ça t'aiderai bien que j'sois là. T'as besoin de moi et je sais que tu meurs d'envie de me sauter dessus la maintenant. Oh et puis ça sert à rien de t’énerver comme une attardée mentale, je m'en fou. Et fais pas la conne arrête tes conneries, parce que le roi des cons, ou plutôt roi tout court suffirait, va finir par dormir dans la chambre d'à côté. »
Revenir en haut Aller en bas
Alexie Scott
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Habitation] The Last Raven

Message par : Alexie Scott, Lun 18 Aoû - 1:03


J'aurais voulu comprendre ce qui était arrivé à Molard. Lui qui d'habitude était si calme, si doux. C'était le seul elfe que je connaissais qui faisait du yoga et qui mangeait de l'herbe. C'est la créature la plus zen du monde. Pourtant, lorsqu'il arriva dans la cuisine, il sortit de ses gonds et engueula Peter en le regardant droit dans les yeux avant de s'en aller. Moi, je restais de marbre face à cette altercation et, afin de calmer le jeu, proposai à Ewing un paquet de céréales qu'il saisit avant de rejoindre le salon. Je le suivis assez rapidement au cas où il faisait encore une connerie. Il s'installa peinard dans le même fauteuil que tout à l'heure et pris Holly sur ses genoux par la suite. Je croyais rêver. Un tel acte de la part de Peter me semblait irréel. Après cela, j'étais même prête à croire au père Noël. « Tu veux quoi Mini-crotte ? Ta baleine de mère te donne pas à bouffer c'est ça hein ? Pauvre enfant maltraitée mal-aimée que tu es. Bon Scott, ça te dérange pas de m'héberger un peu, hein ? T'as de la place ici, puis avoue que ça t'aiderai bien que j'sois là. T'as besoin de moi et je sais que tu meurs d'envie de me sauter dessus la maintenant. Oh et puis ça sert à rien de t’énerver comme une attardée mentale, je m'en fou. Et fais pas la conne arrête tes conneries, parce que le roi des cons, ou plutôt roi tout court suffirait, va finir par dormir dans la chambre d'à côté. » » En voyant Holly sourire grâce à la compagnie de saint Peter, je me disais que peut être il devrait rester ici quelque temps. De plus, un peu de compagnie me ferait, nous ferait même, du bien surtout celle d'un homme. Je cédai donc aux caprices de Peter pour la énième fois « Elle a l'air de bien t'aimer dis donc. A croire que tu fais cet effet à toute la gente féminine peu importe l'âge. » Je souriai en entendant Holly rire aux éclats puis j'avouai à Peter ma décision quant à son emménagement au manoir. « Bon c'est d'accord tu peux rester ici mais y a des conditions. D'abord, pas de filles. Tes cochonneries tu les fais dehors et quand je dis dehors c'est vraiment ailleurs c'est pas dans le jardin ou dans la cour c'est bien clair ? Ensuite, tu évites d'apprendre des gros mots à ma fille, je vise plus haut pour elle dans la vie que de devenir une Peter au féminin. Tu évites également de faire chier mes créatures. Pour ce qui est de la nourriture, de la lessive et autres, je ne suis pas ta conchita, tu devras donc t'occuper toi même de ta survie et de ton hygiène. Tu auras bien entendu des tâches de ménage à faire. Molard est à mon service pas au tien. Ouais je sais c'est de la douille mais je m'en fou. Alors deal ? »
Revenir en haut Aller en bas
Peter Ewing
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Re: [Habitation] The Last Raven

Message par : Peter Ewing, Lun 18 Aoû - 2:06


« Elle a l'air de bien t'aimer dis donc. A croire que tu fais cet effet à toute la gente féminine peu importe l'âge. Bon c'est d'accord tu peux rester ici mais y a des conditions. D'abord, pas de filles. Tes cochonneries tu les fais dehors et quand je dis dehors c'est vraiment ailleurs c'est pas dans le jardin ou dans la cour c'est bien clair ? Ensuite, tu évites d'apprendre des gros mots à ma fille, je vise plus haut pour elle dans la vie que de devenir une Peter au féminin. Tu évites également de faire chier mes créatures. Pour ce qui est de la nourriture, de la lessive et autres, je ne suis pas ta conchita, tu devras donc t'occuper toi même de ta survie et de ton hygiène. Tu auras bien entendu des tâches de ménage à faire. Molard est à mon service pas au tien. Ouais je sais c'est de la douille mais je m'en fou. Alors deal ? »

« Deal. Mais t'as intérêt à assurer toujours autant au lit, et j'espère que tu m'as pas fait venir pour rien. »

Après tout, c'était pas trop mal. Puis j'étais sûr que si j'avais besoin qu'elle me fasse à bouffer ou ma lessive, elle le fera contre une petite partie de jambes en l'air. Puis si j'voulais, je pouvais bien m'acheter un elfe de maison à moi aussi. La Mini-crotte s'était limite allongée sur moi, posey, au calme et s'était endormie. Mon dieu, je crois que je commençai à regretter ma décision. M'enfin bref. Je montai à l'étage avec la mocheté dans les bras et l'installai dans son petit lit, au beau milieu de sa grande chambre toute rose.

La gamine une fois couchée, je dévalai à nouveau l'escalier, prit Scott dans mes bras tel un gros bébé obèse et remontai l'escalier pour enfin terminer dans son lit. J'en mourrais d'envie depuis que j'étais arrivé, elle m'avait manqué, son corps entier m'avait manqué. La soirée commençait plutôt bien, et la nuit s'annonçait super cool. En quelques secondes, Scott se retrouvait à poil en dessous de moi, et un long moment de plaisir se présentait à nous. Enfin ! Depuis le temps. Allez, bonne nuit !

Fin du RP
Revenir en haut Aller en bas
Peter Ewing
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Re: [Habitation] The Last Raven

Message par : Peter Ewing, Mar 19 Aoû - 22:15


PV Alexie Scott & Peter Ewing

Autorisation d'Alexie pour le libre-arbitre

Scott jouait à la mère de famille digne de ce nom aujourd'hui. Ou plutôt à la conchita de service. Après avoir préparé un petit repas exceptionnel, madame était partie faire ses courses, enfin c'est ce qu'elle disait. Et les miennes aussi. Elle pouvait bien après tout, j'gardais sa fille. Et c'était pas la première fois, en fait c'était un peu tous les jours. Oui parce qu'après deux ans de squattage ici, je l'avais un peu élevée avec sa mère la mocheté.

La chaîne moldue préférée de la gamine, à savoir Gulli, passait en boucle depuis qu'elle était debout. J'avais eu droit à tous les dessins animés possibles et imaginables, et bien sûr, elle piquait sa crise si je restais pas avec elle. Je hais les gosses, je haïrai toujours les gosses. Alors pour être tranquille et pour pouvoir manger mes Cap'N Crunch au calme dans le canapé comme un gros tas, j'lui avais amené des feuilles et des crayons sur la petite table pour qu'elle fasse ses coloriages. Mais attention, grâce à moi elle était devenue une professionnelle et je faisais attention à ce qu'elle ne dépasse pas !

« Tiens Mini-crotte, prends le crayon jaune caca d'oie et dessine Maman, tu peux la faire moche c'est pas grave. Puis après tu fais moi à côté, mais tu le fais bien, beau, comme je t'ai montré l'autre jour. Et après on l'accrochera où tu veux. »

Tellement captivée par ses créations toutes aussi bizarres les unes que les autres, elle me répondit par un simple « Merci Tonton Pit' ». Scott était tellement gaga qu'elle serait émerveillée par le dessin de sa gamine et qu'elle la féliciterait comme jamais, et puis il finirait accroché sur le frigo, avec les autres. Ah la la. Moi aussi j'avais un petit truc pour Alexie. Et rien méchant pour une fois.

Plus de 4 heures après son départ, Scott était de retour. Les emm*erdes et les crises avec probablement, ou peut-être pas. Je venais de terminer ma petite surprise. Lorsque la porte s'ouvrit, Mini-Crotte se jeta dans les bras de sa mère pour lui offrir son horrible dessin, toute fière. Après les mini retrouvailles, le diablotin s'occupa de la remettre devant les dessins-animés et moi j'allais m'occuper de la mère indigne. Et ce que je lui avais préparé allait sûrement la surprendre, mais au moins elle gueulerait pas que j'avais rien foutu. Oui parce que tous les jours j'avais droit à son petit coup de gueule comme quoi je foutais rien, que je passais mon temps à vider son frigo et blablabla. Ah que j'étais fier de moi cette fois-ci. J''étais brillant quand même. Après un « Toi, tu viens avec moi. », je cachai ses yeux de mes mains et la dirigeai jusqu'à l'immense salle de bain. Lui ordonnant de garder les yeux fermés, je lui enlevai sa petite chemise à carreaux de bûcheronne de la manière la plus excitante pour elle, qui soit. Puis au tour du jean et du débardeur.

« T'auras pas besoin de ça t'inquièèète. Ouvre les yeux, relax, j'vais te faire à bouffer aussi, mais pas tout de suite, j'dois m'occuper de ton gosse, et puis ce sera pas servi sous des cloches hein, j'suis pas un Kamel Ouali de la cloche ni un clochard, puis t'auras pas juste une petite crevette qui trouvera que c'est abusé no stress. Mais j'ai trop de fierté tu vois j'assumerai pas de te remercier pour ce que t'as fait ces deux ans, alors voilà. Enjoy bien ta petite life. »

Sur ce, je la laissai sur une ambiance salle de bain éclairée aux bougies, bain moussant et petites décos à tomber à tomber par terre. Ah ma petite Scott, je l'aimais bien quand même, et elle méritait bien ça. Porte fermée, je regagnai le salon en prenant au passage la boîte du jeu Twister, celui ou tu te te démembres sur des ronds multicolores. A nous deux Mini-Crotte !
Revenir en haut Aller en bas
Alexie Scott
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Habitation] The Last Raven

Message par : Alexie Scott, Mer 20 Aoû - 0:19


« I'm the queen tonight »

[Droit au libre arbitre tout au long du rp]

La collocation avec Peter devenait un vrai cauchemar. Je n'en pouvais plus de le voir se lever à midi, de manger les Cap'n Crunch à même le paquet en foutant plein de morceaux parterre. Ses pets, ses rots, ses injures, absolument tout m'agaçait chez lui. De plus, il avait tendance à se trimballer à poil, uniquement à l'étage fort heureusement, et lorsqu'il me faisait l'honneur de s'habiller, je retrouvais ses vêtements un peu partout dans la maison comme dans le frigo ou même dans le panier du chien.

Ce matin encore, je dus ramasser ses fringues qui trainaient dans les escaliers et dans la salle de bain du bas. En parlant de cette pièce, son état était catastrophique. Peter n'était pas bordélique, il était juste un gros glandeur. Il laissait des poils de cul dans le siphon de la douche, ses poils de barbe dans le lavabo et des dizaines et des dizaines de produits trônaient sur son meuble de rangement. Il en possédait carrément plus que moi. Je récupèrerai son linge sale et lorsque je sentis l'une de ses fringues au sommet de son tas de "vêtements", l'odeur me piqua les yeux. Il était hors de question que ces déchets aillent dans ma machine à laver. D'un coup de baguette, je brulai toutes ses fringues et avant même que Peter ne se réveille, je partis au centre commercial lui acheter des vêtements corrects.

Peu après mon transplanage, j'arrivais au centre commercial. J'achetais tout d'abord des Cap'n Crunch car Tiplouf avait tout dévoré les dix paquets achetés la semaine dernière. Parfois je me demandais s'il mangeait autre chose que cela. Arrivée à la caisse, je payai puis partis ensuite dans des boutiques assez classes pour "relooker" l'autre clochard. Je regardais dans les rayons, farfouillais dans les moindres recoins en espérant trouver ce que je cherchais. Une vendeuse arriva en ma direction et me proposa son aide. Elle était à peine plus âgée que Peter. Elle se présentait devant moi, telle une petite fille modèle avec une petite jupette, des petites couettes et des petites lunettes. Je la remerciai de ces précieux conseils et après avoir acheté deux trois chemises, je changeai de magasin pour lui prendre des pantalons, des caleçons d'homme et pas de puceau comme il avait l'habitude de mettre. J'étais fière de mes emplettes.

Quelques heures plus tard, je quittai le centre commercial toute contente de moi. J'avais bien entendu pris quelque chose pour moi, je n'allais pas me priver. J'avais opté pour de la lingerie comme ça Peter ne pourra plus me dire qu'il avait déjà vu tous mes soutiens-gorge et en passant devant une vitrine, j'avais flashé sur une petite robe d'été légère et je ne pus m'empêcher de la prendre. C'est donc munis de plusieurs sacs que je transplanai de nouveau à Godric's Hollow. Je poussai à peine la porte du manoir, que ma louloute me sauta dans les bras et m'offrit un dessin de Peter et moi. Je ressemblais à un pickachu couvert de détritus, mais je la félicitai malgré tout.  «
C'est miiiiiiiignon. Tu l'as fait toute seule ? » Elle hocha sa petite frimousse. Dans ma tête, je me disais heureusement car si en plus quelqu'un l'avait aidé à faire ce dessin, j'aurai immédiatement demander son enfermement dans un asile. « Wi, est moi ! Tonton Pit il dit chuis une profechionelle. Elle ria et après l'avoir embrassé sur le front, je la laissai retourner regarder Gulli avec Evil.

J'entrai enfin chez moi mais j'eus à peine le temps de poser mes sacs que Peter m'accapara et m'emmena en haut. Il me cachait les yeux avec ses mains et me fit entrer dans une des pièces de l'étage. L'air sentait bon et il y faisait chaud. Avait-il installé un hammam  ? Que mijotait- il ? En enlevant ses mains sentant la bouffe, il m'ordonna de garder les yeux fermés et je m'exécutai. De son côté, Tiplouf me retira mes fringues. Euuuh okay à quoi jouait-il celui là ? «
T'auras pas besoin de ça t'inquièèète. Ouvre les yeux, relax, j'vais te faire à bouffer aussi, mais pas tout de suite, j'dois m'occuper de ton gosse, et puis ce sera pas servi sous des cloches hein, j'suis pas un Kamel Ouali de la cloche ni un clochard, puis t'auras pas juste une petite crevette qui trouvera que c'est abusé no stress. Mais j'ai trop de fierté tu vois j'assumerai pas de te remercier pour ce que t'as fait ces deux ans, alors voilà. Enjoy bien ta petite life. » J'ouvris les yeux et découvris ma baignoire remplie d'eau chaude, de mousse, de pétales de roses et de bougies le long du rebord. C'était magnifique. Je voulus remercier Peter mais ce dernier était déjà parti. Alors je retirai mes sous vêtements et plongeai dans ce miniscule paradis.

Je fermais les yeux, je les ouvrais, je mettais la tête sous l'eau, je jouais avec la mousse en soufflant dessus, j'activais les bulles, bref je prenais du bon temps. Je me demandais si Peter allait se décider à me rejoindre mais ne l'entendant pas monter, je quittai ce petit coin de détente où je m'étais relaxée pendant presque une heure. C'était exactement ce dont j'avais besoin après cette journée shopping. Je pris ensuite une demi heure pour me préparer. Je sortais l'attirail qui ferait fondre n'importe quel homme mais spécialement Peter. Petite robe moulante, talons et cheveux redressés, je descendis les escaliers et je me rendis dans le salon. Holly était en train de "maquiller" Evil à coups de crayons de couleur. «
Louloute il faut aller dormir maintenant, où est Pit ? » Elle me montra la cuisine, puis je la pris dans mes bras pour lui souhaiter une bonne nuit avant de la reposer et de la confier au diablotin. « Bonne nuit Maman. Pit la été trop gentil avec moi auzourdhui. Quand ze serait gande, je me mairai avec lui. » Je souris puis laissai Evil l'emmener avant de rejoindre la cuisine.

Dès mon entrée, je sentis l'odeur enivrante de tomate et de fromage. Peter, habillé d'un petit tablier sexy, était aux fourneaux. Il sortait un plat de lasagnes du four. Quel ange, mon plat préféré. Décidément, j'étais gâtée comme une reine. Ewing me demandai de me rendre sur la terrasse. Je sortis donc dehors et je découvris une ravissante petite table, décorée de la manière la plus romantique qu'il soit. Nappe blanche, petits pétales éparpillés et la vaisselle de famille. Ce soir Peter mettait les petits plats dans les grands rien que pour moi. Je m'installai donc sur une des chaises et attendis avec impatiente l'arrivée du chef.
Revenir en haut Aller en bas
Peter Ewing
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Re: [Habitation] The Last Raven

Message par : Peter Ewing, Mer 20 Aoû - 3:50


Je souffrais, je sentais plus mon dos, j'allais mourir, j'étais retourné dans tous les sens. Un bras sur le rond rouge, l'autre à l'autre bout du tapis et la jambe à moitié derrière la tête sur le vert. Cette gosse me tuerai, ce jeu me brisait les os et Mini-Crotte riait aux éclats. Mais c'est facile quand on a trois ans et qu'on peut même pas tendre son bras sur le rond d'à côté ! Et là je pensais à Scott qui se prélassais comme une Cléopâtre dans son bain moussant. Je l'enviais plus que tout et j'eus envie qu'elle se noie pour souffrir plus que moi. Mais bon. Les dessins animés passaient encore en boucle sur Gulli, et là, c'était Fish'n Chips. Le dessin animé le plus débile que j'avais jamais vu. Y'avait un poisson qui ressemblait à une fusée, une tortue qui se promenait avec sa carapace dans les bras et qui téléphonait à sa femme tortue, et tout ça dans l'océan bien sûr. Ceux qui avaient inventé ça, ils étaient dans un graaand délire, mais Mini-Crotte adorait ce truc. Allez savoir pourquoi. Bon il était temps de stopper ce jeu débile qu'était Twister.

Je laissai la petite mocheté blonde devant la télé, rangeai rapidement le jeu et me dirigeai vers l'entrée pour fouiller les 12452 sacs que Scott avait laissé dans l'entrée. Il y avait des courses dans la plupart d'entre eux, dont un rempli de paquets de Cap'N Crunch, le paradis. Dans deux autres, y'avait des tas de fringues pour mec. Trop cool elle avait refait mes placards ! Je dépliai tout, des chemises, des t-shirts, des pantalons, et même des caleçons. Parfait parfait. Je me demandais si les caleçons c'était pour me faire comprendre qu'elle en avait marre d'enlever les miens, avec des logos de Superman, Rolling Stones ou encore des baguettes magiques, ou juste parce qu'elle voulait m'en acheter. Dans les derniers sacs, madame s'était faite plaisir. Une petite robe, des sous-vêtements, intéressant. Très intéressant. Je montais les sacs de vêtements à l'étage, et les autres à la cuisine. J'sais pas ce qu'il m'arrivait aujourd'hui mais ce qui était sûr, c'est que ça se reproduirait pas avant longtemps. J'voulais bien être gentil mais j'allais pas donner de faux espoirs à Scott et j'comptais pas jouer la conchita de service tous les jours.

J'enfilais un tablier et hop, aux fourneaux, tel un grand chef gastronomique des restaurants ou mêmes les rires sont à 300 gallions. Un plat, une pâte, de la sauce -maison!-, une pâte, de la sauce, et ce plusieurs fois jusqu'à arriver à l'étape gruyère. J'enfournais mon plat de lasagnes au four. Le plat dont Alexie raffolait. Je l'avais bien vu se goinfrer des siennes une centaine de fois ici. Mais j'étais certain que les miennes seraient meilleures. Lasagnes Scott VS lasagnes Ewing, nous n'avons pas les mêmes valeurs. Je sortis ensuite sur la terrasse. Là aussi je sortais la grand jeu. Petite nappe blanche, bougies parfumée, et pétales éparpillées un peu partout. Après le bain, autant rester dans la même ambiance. Je suis parfait.

Une bonne heure plus tard, la queen of the night se pointa. Elle aussi avait sorti le grand jeu en troquant sa chemise de bûcheronne-clocharde contre une superbe robe et ses talons. Je devais avouer que là, elle était à tomber par terre.  Elle avait l'air relaxée, et se chargea d'envoyer Holly... au lit. D'ailleurs, j'avais entendu la gamine dire qu'elle se marierai avec moi. C'était trop touchant. C'est miiiiignooon. Même si elle, c'était plutôt Mickey. Scott déplaça enfin son petit gros derrière jusqu'à l'extérieur pour le reposer sur une chaise. Pendant ce temps, je sortais mon plat du four et mon dieu que j'étais un dieu. Nos deux assiettes remplies, je plaçais des cloches dessus, parce que j'savais qu'elle adorait ça. Je jouais au clochard pendant quelques secondes en amenant les assiettes à table, puis je ne pus m'empêcher de lui lancer un « Deviiiine » avant de retirer les cloches. Que ça sentait bon. J'devrais peut-être cuisiner plus souvent au lieu de manger des Cap'n Chrunch dans mon fauteuil. Tablier retiré, je m'installais en face de la mère indigne.

« Alors Scott le bain ça donne quoi ? Puis j'parie que mes lasagnes seront meilleures que les tiennes. J'ai vu que tu m'avais acheté des fringues, c'est cool merci en quel honneur ? Puis tu diras à ton Molard qu'il vienne nettoyer ma salle de bain ça serait sympa. Ah et les nouveaux sous-vêtements que tu t'es pris, pas mal hein, faudra que tu me montres c'que ça donne genre sur toi. Bon ap' Scott, tu me diras ce que ça vaut tout ça. »

Et avant même qu'elle me réponde, je gouttais mon magnifique plat, tout aussi magnifique que moi en fait. Une explosion de saveur se créait dans ma bouche. Délicieux. J'étais plus que fier de moi. J'avais envie de tout m’empiffrer là maintenant. Mais non, je restais "classe" pour une fois. Si avec ça elle me trouve encore chiant et désespérant, faudrait m'expliquer. Bon puis avec Scott et son cerveau de petit oiseau qui n'a pas d'ailes, qui ne peut pas voler, mais qui peut marcher, j'peux m'attendre à tout et n'importe quoi. En tout cas, j'espérais bien un petit merci à sa façon, plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Alexie Scott
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Habitation] The Last Raven

Message par : Alexie Scott, Ven 22 Aoû - 1:03


Ce soir, Peter mettait les petits plats dans les grands. Un vrai professionnel. Ce soir pour lui c'était "fais pas le con, arrête les conneries" comme devise. J'en tombais même des nues de le voir tout manœuvrer avec une agilité et une maturité encore inconnues et insoupçonnées la veille. Tel un magicien, il m'apporta mon assiette contenant une part de lasagnes parfaitement coupée sous une cloche tout en me versant une coupe du champagne. Cela faisait toujours plaisir de se faire traiter comme une princesse et d'être courtisée par un garçon aussi séduisant que mon Ewing. Ses attentions me flattaient et cela changeait tout, tout, tout pour moi. Je ne le voyais plus comme le glandeur qui passait de sa chambre à la cuisine, de la cuisine au canapé et ainsi de suite avec des temps en temps des petites haltes au cabinet. Il n'était plus ce garçon immature qui traversait la maison en demandant à tout le monde, même aux objets, si quelqu'un avait vu son pantalon. Le Peter qui se trouvait en face de moi était complètement différent. C'était comme si il avait un jumeau maléfique, prédestiné à faire de ma vie un enfer, de mon manoir un champ de bataille et de mon frigo, un moulin. Ce Peter devant moi était celui avec qui je partageais une complicité indescriptible et parfois cette complicité me manquait.

Je remerciai Peter pour le service et commença à déguster son plat. Pour une première, ce n'était pas si mal. J'étais fière de lui, il savait désormais ce qu'était une casserole, un four et surtout ce que voulait dire le mot "responsabilité". «
Alors Scott le bain ça donne quoi ? Puis j'parie que mes lasagnes seront meilleures que les tiennes. J'ai vu que tu m'avais acheté des fringues, c'est cool merci en quel honneur ? Puis tu diras à ton Molard qu'il vienne nettoyer ma salle de bain ça serait sympa. Ah et les nouveaux sous-vêtements que tu t'es pris, pas mal hein, faudra que tu me montres c'que ça donne genre sur toi. Bon ap' Scott, tu me diras ce que ça vaut tout ça. » J'étais tellement détendue après mon bain, que je planais légèrement et je n'écoutais pas vraiment voire pas du tout Peter. J'hochais de la tête sans vraiment comprendre de quoi il en retournait. Puis je reprenais un morceau du plat. C'était bon, tendre à l'intérieur et croquant sur le dessus, un peu comme Peter. À défaut de ne pas pouvoir le dévorer, je me contentais de le dévorer des yeux.

Rapidement, j'engloutis mon assiette  et bus la dernière gorgée de ma coupe de champagne. «
C'était super bon merci. J'imagine que tu n'as pas fait ça comme ça et que tu attends quelque chose en retour alors vas y balance mais avant il faut que je te dise quelque chose. J'ai brûlé la plupart de tes fringues, elles puaient la rage. Du coup, je t'en ai achetées d'autres, tu m'en veux pas hein ? » Je me resservis une coupe, j'étais chiche de me siffler la bouteille, je suis un foufou moi. « Je voulais aussi te remercier d'être présent pour la petite. Et merci encore pour ce plat. Si tu pouvais faire ça plus souvent, la collocation serait beaucoup plus facile. » Après ce sans faute, j'avais hâte de découvrir le dessert.
Revenir en haut Aller en bas
Peter Ewing
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Re: [Habitation] The Last Raven

Message par : Peter Ewing, Ven 22 Aoû - 23:13


« C'était super bon merci. J'imagine que tu n'as pas fait ça comme ça et que tu attends quelque chose en retour alors vas y balance mais avant il faut que je te dise quelque chose. J'ai brûlé la plupart de tes fringues, elles puaient la rage. Du coup, je t'en ai achetées d'autres, tu m'en veux pas hein ? Je voulais aussi te remercier d'être présent pour la petite. Et merci encore pour ce plat. Si tu pouvais faire ça plus souvent, la collocation serait beaucoup plus facile. »

Comme si la collocation était difficile avec moi, non mais n'importe quoi. J'étais le mec le plus cool de la planète. Je m'occupais de sa gamine quand cette mère indigne n'était pas là, j'mangeais pratiquement que des Cap'n Crunch, j'étais pas difficile, elle m'achetait les fringues qu'elle voulait je m'en foutais. Je me levai et me dirigeai vers la cuisine pour ensuite revenir avec une tarte aux fraises. Si j'avais bien suivi son blabla intensif durant ces deux dernières années, c'était son dessert préféré. Je lui découpai une part pour ensuite la déposer dans une petite assiette. Ma tarte était parfaite. Comme moi. Juste cuite comme il fallait. Attention ça rigolait plus. J'étais un professionnel de la kitchen. Après quelques blablatages et une fois tout terminé je débarrassai la table. Depuis la cuisine, je lançai un « Demain dans ta maison Peter prépare le petit dej'. Il coupe les oranges et bzuii te fera un jus d'orange parfait. »

Je revint sur la terrasse où Scott attendait sur sa petit chaise. J'hésitai pendant un long moment entre la porter jusque là-haut, parce qu'elle avait dû grossir ce soir avec tout ça, ou dire que la flemme pour qu'elle monte toute seule. Mais j'crois qu'elle aurait pas très bien pris la deuxième option. Alors tel un hibou, tel un gentleman, je pris Scott dans mes bras telle une princesse pour monter le grand escalier de marbre. Bientôt j'aurai des chaussures en marbre. Je posai Scott dans son lit avant de me jeter sur elle -doucement quand même- pour lui enlever sa robe super sexy de la mort qui tue, puis ses chaussures. Je la laissai profiter à son tour, parce que j'savais qu'elle adorait ça. Et là, le meilleur moment de la journée arrivait. Enfin. Autant pour elle que pour moi j'en étais sûr.

***

Quel bonheur. Quel plaisir. Scott était le meilleur coup de ma vie et j'crois bien qu'elle le serait toujours. Par contre qu'est ce qu'elle pouvait m'achever c'était fou. Je donnais tout pour elle, à fond, chaud patate. Je repensais maintenant à toute cette journée. Cette journée plutôt cool. En fait non, c'était carrément génial. Puis me venait à l'esprit tout ce que je pouvais lui préparer pour son petit déjeuner. Tant qu'à faire, je pouvais être gentil demain matin avant de retrouver mon paquet de céréales. Je jetai un coup d'œil à Alexie qui dormait à moitié étalée sur moi. C'est mignooon. J'enroulai les bras autour d'elle et pris d'une pulsion je lui déposais un léger bisou au milieu de ses doux cheveux.

« Bonne nuit Scott. Je me lève pas pour Mini-Crotte demain, elle est trop soûlante le matin. »

Fin du rp
Revenir en haut Aller en bas
Peter Ewing
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Re: [Habitation] The Last Raven

Message par : Peter Ewing, Sam 18 Juil - 0:33


Désolé du double post. Et droit au libre arbitre tout au long du rp.

PV Alexie Scott & Peter Ewing

Salade de fruit jolie jolie... Les rues de Godric's Hollow étaient particulièrement calmes aujourd'hui, tout le gratin dauphinois semblait disparu, heureusement que j'y étais pour mettre un peu d'ambiance et chantonner de ma plus belle voix. J'devrais être payé pour offrir ma présence dans ces tristes rues. Je fais pas l'animation gratuitement quand même non mais oh. Une jolie blonde à la forte poitrine venait de passer devant moi. Ah c'est qui celle-là ?! Je l'avais jamais vue ici ni dans mon lit, étrange. Elle m'avait croisé, me regardant de haut en bas sans s'arrêter ni se retourner. Elle ne s'était pas retournée sur moi ? Moi j'aurais pas fait comme ça ! Enfin bref. Mes mains dans mes poches et mes poignets portant des sacs plastiques remplis de mes céréales préférées, les Cap'N Crunch, je m'apprêtais à faire une entrée royale dans le manoir de Scott, qui m'hébergeait depuis plusieurs mois maintenant et qui refusait de m'acheter mes céréales parce que d'après elle « bouffer un paquet par jour ça coûte trop cher, débrouille toi » Gné. Quelle radine. Elle avait qu'à faire des trucs mangeables et je me gaverais moins de céréales. Pensée à la pauvre Mini Crotte qui devait manger la nourriture moisie de sa mère.

« I'M BAAAAAACK, the king is back yeah » Le regard désespéré de Molard en disait long sur ce qu'il pensait de mon entrée de roi. Je me penchais alors vers ce petit elfe tout fripé à l'accent belge plutôt marqué pour le saluer comme il se devait. « Monsieur le préfet, puis au tour d'Holly, Madame la préfecture » La gamine rigola sans même savoir pourquoi puis retourna sa tête vers la télévision. Tel une star de danse et d'un moonwalk parfait j'allai ranger mes 38 paquets de céréales dans les placards. Tous les placards. Tous tous. Ils prenaient toute la place et Scott allait rager. Tiens en parlant d'elle, ou est-ce qu'elle se cachait encore ? « SCOOOOTT J'SUIS RENTRE ! EN PRIME TIME ! T'ES OU GROS TAS ?! » Pas de réponse. Hum. « Scooooott ! Ma boussoooole ! Mon GPS ! » Toujours rien. Exploration de l'étage, c'est parti ! J'étais monté d'un pas léger, tel un hibou. Scott écoutait de la musique à fond dans sa chambre, et le gosse on s'en fou bien sûr, quelle mère indigne c'était incroyable ! Avec un air d'autoroute et un pas d'astronaute, je m'avançai par derrière. Au moment où elle s'y attendait sûrement le moins, prise en plein dans son refrain, je lui sautai dessus en l’entraînant sur son énorme lit, notre lit un peu en fait puisque j'le squattais toutes les nuits. « SURPRIIIISE ! Ah tu m'as manqué ce matin ! Non j'rigole, dis moi Scott tu commences à vieillir, t'as des cheveux blancs mais en tous les cas je voulais te dire que ça te va très bien les cheveux assaisonnés »

Je me relevai pour lui ramener des fleurs que j'avais acheté quelques gallions sur le chemin du retour, parce que j'aimais bien lui faire plaisir à ma petite Scott de temps en temps. Fallait les mettre dans un vase, c'est important. Un grand sourire de gamin s'était affiché sur mon visage. J'avais beau être méchant et carrément pénible  avec elle, je l'adorais au fond, et elle le savait. Puis heureusement qu'elle était là pour retourner mes bouteilles de gel douche, shampoing, après shampoing, rasage, après rasage, gommage pour le visage, gommage pour le corps, masque pour les cheveux et masque pour le visage, dans la douche parce que sinon je galérerais à faire sortir le produit comme un débile en tapant du pied. Et heureusement qu'elle avait son elfe de maison pour nous préparer à manger quand on avait la flemme, et qu'il nous amenait ça tel un Kamel Ouali de la cloche. Bon allez, il fallait que j'aille embêter un peu Mini Crotte, elle devait s'ennuyer sans moi. Avant de redescendre, Alexie eu droit à un « Et gros tas on mange quoi ce soir ? De la mâche de Rotterdam ? Oh et sinon tu sais quoi, allons au McDo moldu ! » Et je disparaissais dans les escaliers, pour aller retrouver la mini crotte.
Revenir en haut Aller en bas
Alexie Scott
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Habitation] The Last Raven

Message par : Alexie Scott, Sam 18 Juil - 1:54


Ce matin je fus réveillée par l'autre boulet de Ewing qui, après s'être croûté en sortant du lit comme une m*rde, sauta sous la douche en chantant avec sa vieille voix de casserole. Mon dieu il était pire que tous ces chanteurs moldus celui là. Après sa douche, il dévala les escaliers et claqua la porte. Le calme régnait depuis. C'était agréable ce silence quand l'autre bidon n'était plus dans le manoir. Je pus me rendormir paisiblement et me réveillai une heure plus tard. Je passai ma journée dans ma chambre, la radio magique à fond. Parfois quand je l'écoutais je me penchais vers ma fille et je lui disais « écoute, ça c'est de la musique ». Mais elle à part ses dessins animés moldus avec leur générique "On ira on saura sauver notre existence." ou encore "Pokémon Attrapez les tous! Un jour je serai le meilleur dresseur." elle y connaissait rien question groove. Et le pire c'est que ça éclatait ma fille. Elle était là à applaudir comme un Jean Jacques, elle était même pas synchro avec le rythme de la musique mais bon, c'est ma fille en même temps normal qu'elle soit louche.

Alors que je me déhanchais tranquillement, je fus agressée par l'autre monkeyman qui était de retour. Damn it. Il aurait pas pu se perdre lui ? M'enfin, j'étais quand même contente de le voir, car même si il restait un colocataire insupportable, je m'étais habituée à l'avoir chez moi. Il me faisait rire puis c'est vrai que le soir je suis bien avec lui soit pour dormir soit pour... Peter me propulsa sur le lit, il me prenait pour une poupée lui ? « SURPRIIIISE ! Ah tu m'as manqué ce matin ! Non j'rigole, dis moi Scott tu commences à vieillir, t'as des cheveux blancs mais en tous les cas je voulais te dire que ça te va très bien les cheveux assaisonnés » Je rêve ? Vieille, moi ? Moi, Alexie Scott, vieille ? Ah les jeunes, plus aucun respect. Peter quitta la lit et me ramena un bouquet de fleurs. "Oh c'est pour moi ?" pensais-je. C'est miiiiiiiiiiiiignon. A tous les coups il avait fait une connerie et le bouquet était pour s'excuser. Mais quoi qu'il en soit, c'était très gentil de sa part. Ce soir il aura le droit à du dessert... « Et gros tas on mange quoi ce soir ? De la mâche de Rotterdam ? Oh et sinon tu sais quoi, allons au McDo moldu ! » Grosse blague, il me prenait pour sa mère ? Ou sa conchinta ? Comme si j'allais lui faire à bouffer. A part les salades de saison avec du thym je ne savais rien faire. Je n'étais pas mère Teresa non plus. J'eus à peine le temps de répondre que Peter était déjà redescendu, parti embêter Holly sûrement. Il était mignon avec elle. Parfois il regardait la télé avec elle, ça l'éclatait aussi de voir une éponge parlant à une étoile avec un calamar comme voisin et travaillant dans un restaurant avec un crabe qui avait une baleine comme fille. Alors moi je les laissais dans leur monde, c'était plus de mon âge tout ça.

J'arrêtai la radio et descendis à mon tour. Peter était affalé sur l'un de mes fauteuils et j'avais vu juste il regardait bel et bien la télé avec Holly en mangeant ses céréales. J'en pouvais plus. Il mangeait que ça. Et le pire c'est qu'il ne grossissait pas. Pourtant il ne faisait pas de sport, enfin hormis le sport de chambre avec moi comme partenaire. Je laissai Monkeyman devant la télé. Il regardait un dessin animé avec une tortue au téléphone normal. Je me dirigeai dans la cuisine pour ouvrir un paquet de pâtes histoire que ma gosse mange quand même quelque chose. Mais lorsque j'ouvris l'un des placards, trois voire quatre paquets de ses céréales me tombèrent dessus. Il faisait vraiment c... celui là. C'était son ravitaillement de la semaine ou quoi ? «
P*tain Ewing, tu fais vraiment chi... ma fille était là quand même. Tu es agaçant avec tes paquets, tu t'es vraiment cru chez ta mère ici. Quand je te donne une liste de course et de l'argent c'est pas pour acheter tes m*rdes. Oh Peter tu m'écoutes. » Et l'autre il était là à me regarder avec un air d'autoroute, il avait tellement l'air défoncé et surtout il s'en foutait complètement. Peter ne me prenait jamais au sérieux, j'en avais plus que marre. « Oh Peter Pan, je te parle.  » Toujours pas de réaction. Je quittai la pièce laissant les céréales écrasées parterre et je revins cinq minutes plus tard et m'écriai « Han et ça qu'est-ce que c'est ? Tu vas me nettoyer ça illico macias. Aller Viens ranger ton bordel je suis pas ta conchita. Tu m'entends ? » disais-je en tapant du pied ? Oh, twingo bouge toi ou je viens te chercher par la peau du c*l te mettre une tréha. Et là ma fille éclata de rire. Elle veut quoi l’autiste ? Elle se mit même à applaudir. «
Maman est pas contente à cause de toi Pepet. Faut pas mette maman en colère parce que après maman fait pas à manger et moi z'ai faim toujours après. Tu peux me donner à manger Pepet z'ai faim d'abord. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: [Habitation] The Last Raven

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 8 sur 8

 [Habitation] The Last Raven

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.