AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages
Page 2 sur 8
[Habitation] The Last Raven
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
Alexie Scott
Serdaigle
Serdaigle

Re: [Habitation] The Last Raven

Message par : Alexie Scott, Dim 16 Sep 2012 - 1:27


Alexie venait de lancer un sort, sortit au hasard. Elle y pensa et se contenta de le jeter en espérant que celui-ci fasse revenir Cassie de son comma. Alors que faire ? Attendre qu'il agisse et que son amie reprenne ses esprits. Chaque seconde où l'ex Poufsouffle ne bougeait pas, ne réagissait pas, était un moment de souffrance pour la directrice des aigles. Elle venait de se rendre compte qu'elle pourrait la perdre pour toujours est ceci était juste impossible pour la blondinette. Vivre avec Cassie, ou ne pas vivre du tout. Une devise qui peut choquer, mais pourtant c'était celle d'Alexie. Fière d'avoir une amie comme Cassie, il était hors de question pour l'ex Serdaigle de l'abandonner.

C'est pour cette raison qu'elle se battait pour que Cassie reste en vie. C'est pour cette raison qu'elle croyait en ses capacités et qu'elle était capable de sauver son amie. Et c'est certainement pour cette raison que la nouvelle collègue d'Alexie ouvre enfin les yeux. Alexie fut stupéfaite, elle venait de réveiller son amie qui allait sûrement succomber à tout l’alcool qu'elle avait ingurgité ce jour-là. Un jour qui restera à jamais dans la mémoire de la blondinette, comme l'un des pires jours de sa vie, même si quelques minutes auparavant, elle était plus qu'heureuse d'avoir passé un week-end en amoureux et de retrouver Cassie pour une conversation entre amies. Mais ce moment sera plus tard, maintenant Alexie devait s'assurer que l'ex Poufsouffle aille bien, c'était le plus important.

Soudain, Cassie réclama de l'eau. «Tu ne penses pas avoir assez bu pour aujourd'hui», aurait voulu dire Alexie, mais elle se tut et opta pour un simple verre d'eau fraîche directement pioché dans le frigidaire. La blondinette s'empressa de revenir de la cuisine avec le gobelet avant de rafraîchir son amie, encore toute tremblante après le terrible cauchemar qu'elle venait de vivre. Tel un phénix qui renaît de ses cendres, Cassie parvint à se redresser, mais avant de faire le moindre geste, de dire le moindre mot, elle régurgita le contenu de son estomac sur les genoux et les habits d'Alexie. Assez répugnant et dégoûtant pour la blondinette qui en avait même dans les cheveux. Décidément le cauchemar se prolongeait. Cassie tenta de formuler des excuses disant qu'elle ne voulait pas lui infliger ça. «Manquerait plus qu'elle ait fait exprès» se dit Alexie.


À la fois soulagée et tétanisée, l'ex Serdaigle n'osait rien faire. Le reste de l'estomac de Cassie dans les cheveux, cette dernière assise devant elle buvant son verre comme si elle avait passé une semaine dans le désert sans eau. C'était une sale journée. Un week-end gâché. Et une vie qui aurait pu basculer, tout ça en quelques minutes. Fâchée et inquiète , Alexie s'exprima. Après tout, elle venait de lui sauver la vie, de ce fait elle estimait avoir le droit à des explications de la part de son amie.


Mais tu es complètement inconsciente. Tu te rends compte que tu aurais pu mourir si je n'étais pas arrivée à temps. Avec un ton plus doux, Alexie continua. Mais enfin qu'est-ce qui t'as pris de faire ça ? Cassie s'il te plaît dis-moi, tu sais bien que tu peux tout me dire. Depuis quand tu as ce problème avec l'alcool ? Alexie montra le petit rangement encore inconnu pour elle il y a quelques minutes. Et ce placard là c'est quoi ? Toutes ces bouteilles vides et les morceaux de verre dans la cuisine. Molard ne m'a pas donné d'explication, mais toi tu m'en dois une. Explique-moi je comprends plus.
Revenir en haut Aller en bas
Alexie Scott
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Habitation] The Last Raven

Message par : Alexie Scott, Dim 3 Fév 2013 - 2:17


Pv : Alexander Scott


Alexie souffrait du trouble du sommeil depuis quelques jours. Elle se retournait sans cesse, une dizaine, vingtaine, trentaine de fois chaque nuit depuis le jour où son père lui avait envoyé un courrier, dans lequel il parlait de sa mère biologique. Alexie n'aimait pas parler de ses parents biologiques. D'une part parce qu'elle ne savait absolument rien sur eux, hormis leurs prénoms et noms de famille et d'autre part parce que pour elle, ils n'étaient personne. Ils ne l'avaient pas élevé ni aimé, alors pourquoi Alexie le ferait-elle ? Cet amour n'était pas réciproque ni à sens unique, il n'existe pas ou du moins plus, Alexie en était certaine, pour elle ses parents étaient Ewan et Lily. Ces problèmes avaient un impact sur son sommeil et le sang pur enchaînait les nuits blanches, en se répétant à chaque fois les mêmes questions. Pourquoi avait-elle été abandonnée par Maxim et Katerina ? Pourquoi ne l'avaient-ils pas reconnu comme étant leur fille ? Pourquoi ne l'avaient-ils pas aimé ? Pourquoi avait-elle vécu et grandi dans une famille qui n'était pas sensée lui appartenir ? Pourquoi s’appelait-elle Scott au lieu de Petrova, et Alexie ou lieu d'Alexia ? Malheureusement, toutes ses questions n'avaient pas de réponses du moins par pour l'instant. Ces tourmentes lui provoquaient des insomnies à répétition. Pourtant, la jeune fille avait grand besoin de sommeil pour la journée qu'elle est sur le point de vivre. En effet, elle allait renouer avec son passé afin de peut-être entrevoir un futur..

Bip ! Bip ! Voilà que le réveil d'Alexie faisait des siennes. De toute manière, la jeune fille était déjà consciente depuis un bon de bout de temps. Elle avait dû dormir une heure à tout casser et encore. Son visage ne montrait pas de signes de fatigue, peut-être qu'elle ne l'était pas, mais en tout cas, la jeune fille devait retrouver le sommeil au plus vite, autrement elle n'allait pas survivre une journée de plus. Son elfe lui apporta un café bien noir, afin qu'Alexie soit d'attaque à supporter ce qu'elle allait vivre ce jour-ci. Après son petit-déjeuner très accentué sur la caféine, elle passa sous la douche avant de s'habiller. Mais comment se vêtir ? La personne dont elle était sur le point de faire la rencontre avait-elle fait un effort vestimentaire quelconque ? Alexie ignorait les goûts de cette dernière, elle prit donc un débardeur beige et un jean. Pour ses chausses, elle opta pour des ballerines, tandis que sa coiffure resta très neutre, une tresse du côté droit, une tresse de l'autre côté, les deux s'interceptant en un chignon qu'elle affermit d'une pince ou deux. Prête à recevoir son hôte, elle quitta sa salle de bain en prenant soin d'éteindre la lumière avant de partir.

Descendant les escaliers, Alexie ne pouvait pas s'empêcher d'imaginer la personne dont elle allait enfin faire la connaissance. Était-elle blonde ou brune ? Grande ou petite ? Affectueuse ou timide ? La seule chose dont elle était sûre et que cette personne était un jeune homme et qu'ils avaient le même diminutif, Alex. Arrivant en bas des marches, la jeune fille se rendit dans la cuisine afin de se servir un thé. Un peu anxieuse à l'idée de rencontrer le jeune homme, elle oublia son stress en se jetant à corps perdu dans un bon vieux roman où la magie n'est que fiction. Alexie se noya dans sa lecture et perdit la notion du temps à chaque nouvelle page tournée, à chaque chapitre terminé jusqu'à la fin du livre. Elle le replaça dans sa bibliothèque et réchauffa son thé au micro-onde. Étrangement le bruit de l'objet électroménager la berça et la jeune fille retomba dans de vieux souvenirs d'enfance. Elle se rémora le bon vieux temps où sa mère lui préparait des chocolats chauds qu'elle devait réchauffer au micro-onde à chaque fois, car sa fille le laissait refroidir trop longtemps. La nostalgie s'empara de la brunette. Mais cette dernière fut tirée de ses pensées par la sonnette du manoir qui venait de retentir dans toute la maison.

Son sang ne fit qu'un tour avant de se figer, tout comme le reste des membres de l'organisme de la jeune fille. Elle n'osait pas bouger, car elle savait pertinemment à qui appartenait la main qui venait d'appuyer sur la sonnette. C'était celle de son hôte qui enfin arrivait. La brunette ressentait plusieurs sentiments qui se mélangeaient. Elle était à la fois prise d'une curiosité folle, mais aussi d'une peur et d'une inquiétude qu'elle n'arrivait pas à dissimuler. Et si cette rencontre ne se déroulait pas comme les deux sorciers le souhaitaient ? Et si cela devenait un vrai fiasco ? La brunette pensait alors ne pas ouvrir et abandonner l'idée de rencontrer le jeune homme. Mais se sentant comme obligée, elle s'élança vers sa porte tout en marchant doucement. Il ne fallait pas presser les choses ni les pas. Quelques secondes plus tard, Alexie pouvait attraper sa poignée. Elle la saisit puis tirant la porte vers elle, un sourire se dessina sur ses lèvres confuses. Elle tomba alors nez à nez avec un parfait inconnu. Aucun mot ne put sortir d'entre ses lèvres. Elle resta raide comme un piquet devant le jeune homme, une main posée sur le rebord du mur, l'autre tenait fermement sa poignée de porte. Son sourire disparu rapidement et reprenant son sérieux et son estime, la jeune fille casa quelques mots avant de faire entrer la personne dans sa demeure. La sang pure ne savait pas quelle attitude adopter. Ils avaient certes un lien familial, mais pour elle, l'homme était un parfait inconnu.

- Bonjour, tu dois être Alexander ? Je suis Alexie, je t'en prie, entre.
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Scott
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Chat de Pallas


Re: [Habitation] The Last Raven

Message par : Alexander Scott, Dim 3 Fév 2013 - 12:18


Si on devait décrire l'état d'esprit d'Alexander au cours des derniers jours ? Nerveux, sans aucun doute le mot qui caractériserait le mieux le garçon était nerveux. Combien de verres avait-il cassé en l'espace d'une semaine ? Combien de bouteilles avait-il malencontreusement laissé tombé ? Même Raphael et Oswin semblait s'être rendu compte que le Serpentard n'était pas dans son assiette, il était devenu nettement plus susceptible et bien plus maladroit. Depuis que le Russe avait reçu une lettre du père d'Alexia lui indiquant que tout était réglé il n'avait pas réussi à trouver son calme. Cela faisait maintenant plusieurs semaines qu'il avait entamé la recherche de sa demi-soeur et penser que celle-ci était sans doute sur le point d'aboutir rendait le jeune homme profondément mal à l'aise. Avait-il seulement bien fait d'entreprendre cette recherche ? Parfois il valait mieux laissé le passé à sa place car il pouvait se montrer douloureux. Que penserait sa soeur de lui ? Peut être le verrait-elle comme un privilégié... Peut-être l'ignorerait-elle. Comment réagirait-il si on lui annonçait qu'il avait été abandonné à son plus jeune âge et qu'il possédait un demi-frère plus jeune que lui qui n'avait pas connu le même sort ? Sans doute ressentirait-il de la jalousie ou simplement un soulagement pour ce frère inconnu. C'était difficile à dire, la seule chose qui était encourageante pour le moment c'était que sa demi-soeur n'avait pas refusé sa visite. Peut être serait-ce une visite unique, rapide, peut être ne se reverraient-ils plus après mais quelque part le jeune homme avait besoin de voir et de parler à cette soeur qu'on lui avait caché durant dix-neuf longues années. Alexander avait beaucoup souffert d'être fils unique, jamais il n'avait pu confier ses soucis à quelqu'un, jamais il n'avait eu personne pour le protéger ou personne à protéger, durant ses années à Durmstrang il n'avait jamais eu de correspondance et en l'espace d'une année à Poudlard il n'avait eu que peu d'amis. Tout cela aurait-il été différent si il avait connu sa soeur ? Jamais elle n'aurait pu l'accompagner à Durmstrang mais le simple fait d'entretenir une correspondance lui aurait sans doute suffit.

Une porte claqua dans la salle principale du chaudron baveur tirant Alexander de ses pensées. Un client devait-être arrivé mais il pouvait bien aller au diable, son service était terminé, Oswin s'en occuperait de toute façon il ne pouvait pas vraiment se permettre de faire des heures supplémentaires ce jour là. Le Russe observa les différents alcools présents dans la cuisine hésitant à prendre un verre avant de transplaner en direction de Godric's Hollow. Ces derniers jours le serveur avait-eu tendance à boire plus facilement de l'alcool, peut être pour chasser l'anxiété, sûrement parce qu'il redoutait le rendez-vous qu'il s'était fixé ce jour là. Le jeune Scott détourna le regard de l'alcool, aujourd'hui il n'était pas question de toucher à une seule bouteille, pas question de poser ses lèvres sur une gouttes d'alcool, que penserait sa soeur si elle le voyait arriver puant l'alcool et passablement éméché ? Si il désirait avoir des chances de mieux connaître sa soeur alors il ne devait pas la décevoir ? Le Russe soupira, on raconte que lorsqu'on attend longtemps quelque chose on termine souvent déçu lorsqu'on l'obtient puisqu'on l'a idéalisé... Serait-ce le cas pour lui ? S'était-il fait tout une montagne de sa soeur ? Terminerait-il déçu ?

La voix d'un client impatient d'éleva dans la salle tirant une nouvelle fois le jeune homme de ses pensées, le rendez-vous avait vraiment tendance à lui faire perdre pied. Il était temps de transplaner à Godric's Hollow, Alexander attrapa rapidement son blouson de cuir. Avait-il bien fait de s'habiller comme d'habitude ? Un t-shirt, un jean et son blouson de cuir... Peut être n'était ce pas assez officiel, ou pas assez sorcier, ou trop urbain... Le Russe observa l'horloge de la cuisine pour finalement se rendre compter qu'une heure était déjà passé depuis la fin de son service, une heure plongé dans ses pensées, c'était bien trop, si il continuait ainsi il risquait de décidé de rester au chaudron baveur. Si le garçon c'était arrangé pour avoir le service du matin c'était pour passer du temps avec sa demi-soeur et il n'était pas question qu'il perde ce temps inutilement en veine pensées. En quelques secondes le Serdaigle se retrouva dans le petit village de Godric's Hollow, il n'avait eu aucun mal à transplaner puisque aujourd'hui un grande détermination l'habitait au fond de sa poitrine. Alexander resta un moment sur place observant les alentours, il n'y avait personne et c'était rassurant puisqu'un moldu aurait pu le voir apparaître de nul part, dans sa précipitation il n'avait pris aucun précaution. Le village était ensoleillé mais il faisait tout de même assez froid ce qui n'avait rien d'étonnant à cette période de l'année. Le Russe repéra le cimetière non loin, c'était là qu'était enterrés de nombreux sorciers célèbres, l'ancienne demeure des Potter devait se trouvé par là, il l'aurait bien visité mais aujourd'hui il y avait quelqu'un pour lui qui était bien plus important que les Potter.

Alexander se mit finalement à marcher observant les maisons aux alentours, il y avait celle de sa demi-soeur, là quelque part. Normalement il n'avait pas transplané loin de l'adresse que lui avait fourni son père mais avec le transplanagage on était jamais réellement à l'abris d'incident technique d'ailleurs il aurait aussi bien pu se retrouver en Afrique du sud vu le trouble qui l'habitait aujourd'hui. Il ne fallut finalement que quelque minutes au Serdaigle pour arriver devant la porte de "The last Raven" le manoir de sa soeur, mais pas un manoir délabré, non plutôt une grande maison moderne. L'avait-elle appelé ainsi parce qu'elle avait fait parti de Serdaigle, tout comme lui ? Vivait-elle seule ici ? Le manoir paraissait bien trop grand pour une seule personne mais elle était peut être en collocation ou peut être avait-elle quelqu'un dans la vie... Peut être des enfants. Instinctivement le jeune Scott serra sa baguette pour se rassurer tandis qu'il sonnait, il était plus incertain qu'il ne l'avait jamais été au cours des dernières semaines ? Allait-il se montrer timide ? Chaque seconde passée paraissait une éternité pour le Serdaigle qui se demandait comment il pouvait bien trouver la force de ne pas fuir en transplanant.

La porte s'ouvrit finalement sur une jeune femme, une belle jeune femme, la porte s'ouvrit sur sa soeur, sur Alexia ou Alexie peut importe comment il devait l'appeler, sans doute Alexie. Alexander ne savait pas vraiment quoi faire, elle lui souriait pour autant devait-il se montrer entreprenant ? Il se contenta finalement de la détailler, elle était magnifique, ses cheveux étaient coiffés dans une coupe assez complexe du moins c'est ce qui lui parut, ces cheveux d'ailleurs étaient bruns contrairement aux siens qui étaient blonds. Ses yeux étaient quand à eux marrons alors que ceux du Russe étaient bleus mais qu'importait ? Cela n'était pas vraiment important. Elle avait les lèvres couleurs framboise, elle était belle c'était sa soeur. Alexander fut quelque peu rassuré qu'elle ai fait le même choix que lui pour ses vêtements, elle s'était habillé décontracté.


- Bonjour, tu dois être Alexander ? Je suis Alexie, je t'en prie, entre.

Le jeune Scott ne savait pas réellement quoi répondre, il fallait s'en douter, se retrouver devant sa soeur n'allait pas améliorer sa timidité bien au contraire. Finalement il se contenta de rentrer comme elle le lui avait conseillé et de retirer ses chaussures afin de ne pas salir l'entrée de l'habitation qui était parfaitement propre. Le Serdaigle se fit la réflexion qu'il avait totalement oublié d’emmener un cadeaux... Elle l'accueillait dans sa maison et il n'avait rien pour la remercier mais que lui aurait-il offert ? Il ne la connaissait pas réellement, n'avait aucune idée de es goûts, de ce qu'elle aimait. Alexander prit finalement la parole.

-Je... Oui c'est moi... Désolé d'être en retard je sort juste de mon service. Tu.. es ravissante.
Revenir en haut Aller en bas
Alexie Scott
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Habitation] The Last Raven

Message par : Alexie Scott, Mar 5 Fév 2013 - 20:30


La première impression n'était pas toujours la bonne. Pourtant, lorsque Lexie rencontra Alexander pour la toute première fois de sa vie, elle vit un charmant jeune homme. En déduire à sa coupe et à son style vestimentaire, c'était un garçon qui soignait son apparence, tout comme la sang pure soignait la sienne. Il portait une veste en cuir qui recouvrait un tee-shirt neutre. Enfin il avait opté pour un simple jean, exactement comme Alexie. Ils s'étaient habillés tous les deux, de façons décontractées, ce qui prouvait qu'ils avaient quelques similitudes. Mais hormis quelques ressemblances, quel était leur lien, qu'est-ce qui les unissait réellement ? Eh bien, le blondinet n'était autre que le second enfant de Katerina, la mère biologique d'Alexie, ils avaient la même mère. Autrement dit, ils étaient frères et soeurs. Du moins demi-frère et soeur, puisque la branche paternelle n'était pas la même pour le blondinet et la brunette. Alexie se présenta auprès de son demi-frère donc et tout en l'invitant à entrer, lui sourit pour essayer de communiquer sans forcément prononcer la moindre syllabe. Le garçon lui répondit en bafouillant.

- Je... Oui c'est moi... Désolé d'être en retard je sort juste de mon service. Tu.. es ravissante.

- Ce n'est pas grave tu n'as pas à t'excuser et puis je n'avais même pas vu le temps passer. Merci c'est très gentil.

Quel plaisir pour Alexie de découvrir enfin le visage de ce cher frère qu'elle n'avait jamais connu. Elle ne fut pas déçue en le voyant, au contraire. Il avait un charme fou et devait certainement avoir beaucoup de succès auprès des femmes. Cependant, la jeune fille était un peu étonnée en voyant le visage du blondinet. Ils avaient beau avoir la même mère, Alexie ne reconnaissait rien de chez elle qui pourrait être à l'identique chez Alexander d'un point de vue physique. Alors qu'elle possédait des yeux d'un marron noisette, ceux d'Alexander étaient d'un bleu semblable à celui du ciel. Ils n'avaient pas le même grain de peau, ni la même couleur de pupilles, encore moins celle de leur chevelure. Aucun de ces signes ne pouvait donner une quelconque ressemblance. Ils étaient à l'extrême opposé l'un de l'autre. Mais comme dit le proverbe, les opposés s'attirent, ça allait peut-être, être le cas entre Alexie et son frère fraîchement découvert et retrouvé. L'ex-serdaigle le fit entrer, lui prit sa veste en cuir qu'elle pendit au portemanteaux avant d'indiquer à Alexander où se trouvait le salon. Elle lui demanda d'aller s'asseoir sur le canapé et de patienter le temps de quelques minutes.

- Je vais nous chercher quelque chose à boire et de quoi grignoter. J'en ai pour deux minutes.

La jeune fille s'excusa pour cette courte absence. Songeuse dans sa cuisine, la jeune fille sortit deux tasses et les remplit d'eau chaude avant de placer un sachet de thé dans chacune des deux tasses. Elle les posa sur un plateau, ajouta un bol avec de quoi grignoter et des cuillères. Quelques minutes plus tard, la brunette revint auprès de son invité, muni de son plateau. Elle déposa ce dernier sur la table basse du salon. Alexie avait ramené les tasses, du sucre et des gâteaux sortis tout droit de son four, la veille. Ils étaient fourrés au miel. Alexie en était folle et espérait qu'Alexander ait ce même point commun. Ne voulant pas paraître impolie, elle tendit la tasse destinée à son frère vers lui. De son autre main, la sang pure lui proposa la coupole comportant les biscuits. Il la remercia, cette dernière lui sourit, par pure amabilité. Elle ne savait pas quoi faire d'autre. La jeune fille prit sa tasse et commença à mélanger sa boisson chaude avec sa petite cuillère. Un silence s'installa dans la pièce maîtresse du manoir. Le temps de quelques secondes, Alexie ne s'exprima pas, elle ne savait pas par quoi commencer. En effet, elle avait tellement de questions à poser à Alexander. Les secondes de silence se transformèrent en minutes, cela devenait gênant. Il devenait interminable et au fil des minutes presque même insupportables. Alexie décida donc de briser la glace.

- Au fait, comment tu as trouvé mon père, enfin Ewan ?

Ewan, le mari de Lilyane avait toujours rêvé d'avoir un enfant, mais malheureusement ils n'y arrivaient pas. Alors lorsque Lily est retourné en Angleterre, accompagné d'un bébé, Ewan tomba littéralement sous le charme du nourrisson et accepta sans hésitation de l'adopter. Le couple avait également décidé de changer son prénom. Le deuxième "a" d'Alexia, se transforma en "e", son deuxième prénom passa de "Katerina" à "Juliet", mère de Lilyane. Enfin, son nom de famille passa d'un nom bulgare tel que Petrova, à celui d'anglais, Scott. C'est ainsi qu'Alexie Scott naquit, dans une famille qui n'était pas censée être la sienne, élevée par des parents qui n'étaient pas censés être les siens et séparer de son petit frère qui n'était pas censé découvrir un jour qu'il avait une soeur, une grande soeur.
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Scott
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Chat de Pallas


Re: [Habitation] The Last Raven

Message par : Alexander Scott, Mer 6 Fév 2013 - 18:29


- Ce n'est pas grave tu n'as pas à t'excuser et puis je n'avais même pas vu le temps passer. Merci c'est très gentil.

Alexander sourit, au moins lui et sa soeur avaient un point commun, ils n'avaient pas vu les quelques heures précédent leur rendez-vous passer. Combien de temps était-il rester à rêvasser dans la grande cuisine du chaudron baveur ? Une heure après son service il était toujours debout au milieux de ses pensées et si il ne s'était pas ressaisit avant de partir peut être y serait-il encore se demandant si il devait réellement rencontrer sa demi-soeur. Maintenant qu'il était là le jeune homme estimait avoir pris la bonne décision, même si la rencontre se passait mal il saurait désormais que sa soeur était une jeune femme superbe qui ne semblait manquer de rien. Le serveur se demanda si Alexie avait acheter la maison seule avec ses économies , si c'était le cas alors elle devait avoir un sacré emploi, peut être même était-elle auror. Mais peut être aussi avait-elle été aidé par sa famille, ou peut être était-elle mariée, c'était difficile à imaginer pour lui qui n'avait pas connu l'amour depuis maintenant quelques années mais c'était tout à fait possible tant sa soeur était belle. Le jeune adulte se demanda un moment combien de garçon avait désiré sortir avec Alexie lorsqu'elle se trouvait à Poudlard, d'ailleurs avait-elle été à Poudlard ? Finalement il n'en savait rien peut être ses parents adoptifs avaient-ils décider de la scolariser à Beauxbâton, beaucoup de famille faisait ce choix pour leur fille afin de les protéger du regard convoiteur qu'elle ne manquait pas d'attirer sur elle auprès de la gente masculine.
La jeune femme débarrassa Alexander de sa veste avant de lui indiquer où se trouvait le salon et de lui demander de l'y attendre. Le Russe avança prudemment dans la maison suivant le chemin que lui avait donné sa soeur, il n'eut aucun mal à trouver le salon cependant il marchait lentement comme si il avait eut peur de salir quelque chose dans cette maison où tout était propre et où tout semblait avoir sa place. De plus le Russe préférait que sa soeur ne le prenne pas pour quelqu'un de sale après tout il était assez soigneux pour un garçon de son âge.


- Je vais nous chercher quelque chose à boire et de quoi grignoter. J'en ai pour deux minutes.

Alexander n'avait même pas eu le temps d'émettre une protestation que sa soeur était déjà dans la cuisine. Le jeune homme songea un instant que sa soeur désirait peut être rattraper le temps perdu et prendre soin de lui mais finalement il préféra penser qu'elle n'obéissait qu'à son devoir d'hôte le plus élémentaire afin de ne pas être déçu. Le jeune Russe soupira, il n'avait même pas eu le temps de prévenir sa soeur qu'il n'avait pas vraiment faim, ni soif ce qui pouvait facilement s'expliquer par l’extrême nervosité que créait cette rencontre chez lui. Le serveur se demanda ce qu'elle allait lui ramener, il était peu probable qu'elle lui offre de l'alcool en fin de mâtiné surtout dans ces circonstances, le jus de fruit semblait aussi à proscrire donc il allait certainement devoir boire du café ou du thé. Alexander se tordit nerveusement sur le canapé, il détestait le café au moins autant que le thé ce qui était peu dire. Evidemment il allait faire un effort pour sa soeur mais il aurait préféré juste avoir un verre d'eau.
Finalement Alexie revint après un temps qui parut une éternité pour son frère. Alexander réprima difficilement une grimace lorsqu'il vit une magnifique théière trônant sur un plateau de thé s'avancer vers lui. Sa soeur vint s'installer près de lui et lui proposa une tasse de thé qu'il accepta avec un grand sourire et un remerciement de circonstance ce à quoi elle lui répondit par un sourire qu'il interpréta par une marque de politesse. L'ambiance n'était pas vraiment comme il l'avait imaginée, enfin il avait imaginé de nombreux scénario et celui là en faisait parti mais ce n'était pas vraiment de celui-ci qu'il rêvait. L'ambiance avait quelque chose d'officielle de glaciale et elle se refroidissait d'autant plus que les minutes passaient. Le bruit que faisait les mâchoires du jeune homme tandis qu'il dévorait un délicieux gâteau au miel de sa soeur, le crispait d'autant plus et lui donnait envie de se baffer, il avait l'impression d'être le champion des abrutis, des impolis et des maladroits. Ce fut finalement Alexie qui brisa la glace à son grand soulagement.


- Au fait, comment tu as trouvé mon père, enfin Ewan ?

Au moins ça c'était de l'entrée en matière ! Alexander sourit en repensant à l’enquête qui avait rythmé ses dernières semaines. Finalement il avait pris du plaisir à rechercher la piste de sa soeur d'ailleurs ces semaines l'avaient conforté dans son choix de vouloir devenir auror puisque les aurors devaient souvent effectuer de difficiles recherches pour le ministère de la magie. C'était une véritable histoire que lui demandait sa soeur et le Russe s'enfonça dans la canapé avant de commencer, il rajouta également trois sucres dans son thé afin qu'il soit le moins dur à boire possible et encore il se contrôlait d'habitude il en mettait bien cinq ou six pour pouvoir le boire.

- Comment j'ai retrouvé ton père ? Avant tout c'est le fruit du hasard puisqu'il y a quelques semaines je ne soupçonnais pas encore ton existence. Depuis que j'ai quitté Poudlard j'ai passé le plus clair de mon temps dans la maison familiale puisque je n'était pas en âge de postuler dans le métier que j'avais choisis à la sortie de l'école. Tu sais... Je ne supporte pas de rester à ne rien faire, j'ai besoin de bouger, j'ai besoin d'aventure, de liberté et le fait de rester dans cette maison durant de longs mois a vraiment pesé sur mon moral.

Alexander marqua une pause buvant une gorgée de thé. Cette période de sa vie avait été particulièrement éprouvante pour lui, il était resté de longues journées à la ferme à ne rien faire, à attendre le retour de ses parents et à expérimenter quelques sortilèges. Evidemment il avait bien essayé quelques excursion dans les environs mais il avait déjà tout visité étant jeune et cela ne présentait plus vraiment d'intérêt, il était donc revenu tuer son ennui dans la maison familiale le morale dans les chaussette. D'ailleurs à la réflexion le Russe se demandait pourquoi il n'avait pas recherché de travail avant, enfin si il avait fait une telle chose il ne se serait sans doute jamais tenu là.

- Bref l'inactivité m'a finalement pousser à faire un grand ménage de cette foutue baraque, ça n'avait pas été fait depuis longtemps et puis je me suis dit que ça ferait plaisir. Durant cette véritable croisade contre la poussière je suis tomber sur une drôle de lettre de le bureau de maman, une lettre qui portait le nom d'un orphelinat. Je suis d'un naturel assez curieux et je n'ai pas pu résister à la tentation de lire cette lettre après tout elle aurait bien pu contenir des informations sur moi, peut-être avais-je été adopté cela aurait expliqué pourquoi je me suis retrouvé à Durmstrang pendant six ans.

Alexander grimaça à cette simple pensée, cette période de sa vie n'avait pas été des plus joyeuses car les légendes qu'on racontait sur cette sombre école n'étaient pas que des légendes. Les punitions là-bas surpassaient les punitions de tout les autres établissements qu'ils soient magiques ou moldus. Il y régnait une ambiance de compétition et le fait qu'il n'y ait aucun fille était vraiment pesant car il fallait être sans cesse sur ses gardes pour ne pas se recevoir de sortilège en pleine figure les duels dans les couloirs étant autorisés. Le Russe remerciait l'idiot qui avait lancé la rumeur que les Scott's étaient des mangemorts au moins il avait pu être transféré à Poudlard par ses parents. Et puis aujourd'hui il avait la preuve que ces rumeurs étaient infondés, sa soeur ne semblait pas vraiment être une mangemort. Finalement peut être sa mère l'avait retiré de peur qu'il entende des rumeurs sur Alexie.

-Mais la lettre ne contenait rien sur moi, elle parlait d'un autre enfant, un enfant que ma mère aurait eu avant ma naissance et qui ce serait appelé Alexia. Pourquoi me l'avait-on caché ? Je n'en sais rien mais je préférai mener ma propre enquête plutôt que d'en parler avec maman. Après quelques recherches j'ai retrouvé l'orphelinat et je suis allé y faire une petite visite. Un charmant endroit comme tout les endroits de ce type, et une charmante directrice...Alexander sourit, ce soir là il avait bien faillit se retrouver dans une prison moldue. J'avais préparé de faux papier moldus afin qu'elle me donne des informations sur toi. Je lui ai dit que je désirai retrouver la soeur que l'on m'avait caché si longtemps et elle s'est montré très compréhensive me fournissant l'adresse de ta famille d'adoption. Je me suis empressé d'envoyer un hiboux mais ce crétin est revenu avec ma lettre. Tu ne peux pas imaginer la frustration que j'ai alors ressenti, j'étais prêt à tout abandonné mais j'ai préféré aller jeter un coup d'oeil au ministère de la magie. J'ai eu énormément de chance car on m'a indiqué que ta famille avait déménagé et j'ai pu renvoyer un hiboux et... Et me voilà.

Alexander baissa les yeux se demandant quelle allait être la réaction de sa soeur, allait-elle être en colère contre lui ? En colère parce qu'il avait pénétré dans sa vie privé ? Finalement peut-être aurait elle préféré ne jamais avoir reçu sa visite... Ou peut être... Peut être serait-elle impressionnée par ses efforts, à vrai dire il ne savait pas... Il ne pouvait pas savoir, comment aurait-il réagit lui ?

Revenir en haut Aller en bas
Alexie Scott
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Habitation] The Last Raven

Message par : Alexie Scott, Sam 9 Fév 2013 - 12:58


Jamais Alexie n'aurait pu soupçonner l'existence d'un autre frère. À part Peter, Elena et Cloé, la brunette ne pensait n'avoir aucun autre frère et soeur. Pourtant, la sang pure s'était lourdement trompée. Mais comment aurait-elle pu découvrir cela ? A vrai dire, elle n'y avait jamais vraiment réfléchi. Lorsqu’elle apprit qu'elle était une enfant adoptée, la jeune fille n'avait même pas cherché à savoir si elle pouvait avoir d'autres frères et soeurs. Non pas qu'elle n'en avait pas envie, mais elle ne pouvait se permettre de remuer de fonte en comble le passé de Katerina, sa mère biologique, Alexie avait d'autres choses à faire beaucoup plus importantes, plutôt que de se lancer dans une quête infinie. Contrairement à sa soeur, Alexander lui l'avait cherché. Il a commencé par l’orphelinat de Sofia pour avoir l'adresse où vivaient les Scott. Puis après l'avoir obtenu, avait envoyé un hibou aux parents de la sang pure. La réponse de son père, fut inespérée et incroyable. Il devait d'une part lui annoncer le décès de sa femme, Lilyane, la femme qui avait sauvé Alexie, de la misère et d'autre part donner l'adresse où résidait Alexie. C'est ainsi que les deux sorciers de l'Europe de l'Est se retrouvèrent.

- Comment j'ai retrouvé ton père ? Avant tout c'est le fruit du hasard puisqu'il y a quelques semaines je ne soupçonnais pas encore ton existence. Depuis que j'ai quitté Poudlard j'ai passé le plus clair de mon temps dans la maison familiale puisque je n'était pas en âge de postuler dans le métier que j'avais choisis à la sortie de l'école. Tu sais... Je ne supporte pas de rester à ne rien faire, j'ai besoin de bouger, j'ai besoin d'aventure, de liberté et le fait de rester dans cette maison durant de longs mois a vraiment pesé sur mon moral. Bref l'inactivité m'a finalement pousser à faire un grand ménage de cette foutue baraque, ça n'avait pas été fait depuis longtemps et puis je me suis dit que ça ferait plaisir. Durant cette véritable croisade contre la poussière je suis tomber sur une drôle de lettre de le bureau de maman, une lettre qui portait le nom d'un orphelinat. Je suis d'un naturel assez curieux et je n'ai pas pu résister à la tentation de lire cette lettre après tout elle aurait bien pu contenir des informations sur moi, peut-être avais-je été adopté cela aurait expliqué pourquoi je me suis retrouvé à Durmstrang pendant six ans. Mais la lettre ne contenait rien sur moi, elle parlait d'un autre enfant, un enfant que ma mère aurait eu avant ma naissance et qui ce serait appelé Alexia. Pourquoi me l'avait-on caché ? Je n'en sais rien mais je préférai mener ma propre enquête plutôt que d'en parler avec maman. Après quelques recherches j'ai retrouvé l'orphelinat et je suis allé y faire une petite visite. Un charmant endroit comme tout les endroits de ce type, et une charmante directrice...Alexander sourit, ce soir là il avait bien faillit se retrouver dans une prison moldue. J'avais préparé de faux papier moldus afin qu'elle me donne des informations sur toi. Je lui ai dit que je désirai retrouver la soeur que l'on m'avait caché si longtemps et elle s'est montré très compréhensive me fournissant l'adresse de ta famille d'adoption. Je me suis empressé d'envoyer un hiboux mais ce crétin est revenu avec ma lettre. Tu ne peux pas imaginer la frustration que j'ai alors ressenti, j'étais prêt à tout abandonné mais j'ai préféré aller jeter un coup d'oeil au ministère de la magie. J'ai eu énormément de chance car on m'a indiqué que ta famille avait déménagé et j'ai pu renvoyer un hiboux et... Et me voilà.


Autour d'un bon thé chaud, Alexie écoutait le récit de son frère qui était aussi palpitant que révélateur. Il conta la manière dont il avait découvert l'existence de la jeune fille, dans les moindres détails. Lexie se perdait dans ses paroles et se rendit vite compte qu'elle était passée à côté de beaucoup de choses. Pas non seulement de vivre loin d'un frère, mais aussi de vivre éloignée de ses parents biologiques, même si ses adoptifs étaient les seuls qu'Alexie aimait réellement. Est-ce qu'un jour Ewan allait-il lui révéler la vérité sur son passé d'enfant ou bien l'aurait-il encore cachée à sa sois disante fille ? Et si Alexander n'était jamais tombé sur ce courrier de l'orphelinat de Sofia, saurait-il qu'une personne de sa famille vivait tout prêt de lui et qui lui arrivait même de la croiser quelques fois sur le Chemin de Traverse sans pour autant lui daigner adresser la parole ? Alexie était en colère, mais pas contre Alexander. Elle en voulait à sa mère biologique de l'avoir laissé dans une maison qui n'était pas la sienne. La jeune fille ne comprenait pas l'attitude de Katerina, comment avait-elle pu faire une chose pareille ? Pourquoi Alexie méritait-elle ce traitement, alors qu'Alexander en fut gracié ? Cela n'était pas juste, du moins c'est ce que pensait la brunette. Maudissant sa mère biologique de tout son être, Alexie répondit à son frère.

- J'arrive pas à croire tout ce que tu as fait pour moi, pour me retrouver, pour qu'on se retrouve.

Cela faisait maintenant un an que Lexie savait la vérité à propos de son adoption, mais jamais elle n'avait pensé à chercher ses parents biologiques. Elle ne s'était jamais demandée comment ils s'appelaient et comment ils étaient. Peut-être, ne se rendait-elle pas compte de ce qui lui arrivait ? Mais ce dont elle sûre et certaine c'est qu'elle aurait incapable de mener une enquête comme Alexander avait pu faire.

- Ce que je vais te dire vas peut-être te blesser, mais j'ai déjà une famille et je n'en veux pas une autre. Par contre, j'aimerais vraiment apprendre à te connaître, mais pas ta..., pas notre mère. Il y a une question qui me taraude dans la tête, mon père n'a pas voulu me répondre, il disait que ce n'était pas à lui de le faire. Tu parles...il n'avait surtout pas le courage. Pourquoi elle m'a abandonné ?
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Scott
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Chat de Pallas


Re: [Habitation] The Last Raven

Message par : Alexander Scott, Sam 9 Fév 2013 - 17:50


- J'arrive pas à croire tout ce que tu as fait pour moi, pour me retrouver, pour qu'on se retrouve.

Alexander soupira, au moins c'était un bon début puisque sa soeur ne l'avait pas transformé en cochon ou en rat d'un coup de baguette magique. D'ailleurs le ton qu'avait employé Alexie n'avait rien d'agressif ou de menaçant et le jeune homme crut même y percevoir une note de fierté. Au moins sa soeur semblait-elle heureuse qu'il l'ait retrouvé, c'était un commencement vers une relation saine et fraternelle du moins l'espérait-il car rien n'était encore gagné. Alex' était quelque peu rassuré, il s'était sans cesse demander si il faisait le bon choix, après tout sa mère avait peut être une raison de lui cacher la naissance de sa soeur, peut être... Peut être était-elle dangereuse pour le monde des sorciers ! Ou peut être était-elle la fille d'un mangemort ! Le Russe serra les poings sur sa baguette d'ébène, au fond de lui il méprisait l'acte de sa mère, qu'est ce qui pouvait justifier d'abandonner un nourrisson incapable de se défendre ? Au moins elle avait eu la présence d'esprit de ne pas le laisser crever dans les froides neiges de Russie. Alexander serra la mâchoire, si il avait eu sa mère sous la main à l'heure actuelle alors il lui aurait sans doute dit sa façon de penser. C'était bien beau d'avoir une bonne image publique avec un magnifique salon de thé mais si c'était pour faire de telle crasse dans la vie privé alors ça n'en valait pas vraiment la peine. Le jeune homme joignit les poings et posa sa tête sur ce dernier battant frénétiquement le sol de son pied droit comme pour se calmer. Il savait pertinnement qu'il ne devait pas penser de telles choses mais aujourd'hui, aujourd'hui qu'il découvrait, sa soeur, sa grande soeur, celle qu'il avait rêvé d'avoir pendant dix-neuf années, il pouvait difficilement ne pas en vouloir à sa génitrice. Au moins était-ce une bonne chose qu'il ne soit plus à la maison familiale, il n'aurait sans doute pas eu la force de confronter sa mère le soir même durant un dînée qui aurait sans doute dégénéré.

- Ce que je vais te dire vas peut-être te blesser, mais j'ai déjà une famille et je n'en veux pas une autre. Par contre, j'aimerais vraiment apprendre à te connaître, mais pas ta..., pas notre mère. Il y a une question qui me taraude dans la tête, mon père n'a pas voulu me répondre, il disait que ce n'était pas à lui de le faire. Tu parles...il n'avait surtout pas le courage. Pourquoi elle m'a abandonné ?

Le coeur d'Alexander faillit lâcher l'espace de quelques secondes, de quelques fractions de secondes, durant le laps de temps où il crut que sa soeur le congédiait. La suite rassura évidemment le sorcier et contrairement à ce que pensait cette dernière, il comprenait parfaitement son choix. Pourquoi désirerait-elle retrouver la mère qui l'avait abandonné il y a de cela plus de vingt ans ? Réflexion faite peut être que le Russe aurait recherché sa mère à sa place mais sans doute l'aurait-il fait pour la remettre à sa place et lui exprimer tout les mépris qu'elle lui inspirait. Quelque part il était reconnaissant à Alexie de ne pas chercher à le faire, il avait beau en vouloir à Katerina, il ne désirait pas que cette dernière soit détruite par le retour de sa fille vengeresse. L'abandon de l'enfant bien qu'impardonnable avait du être abominable pour la mère, il ne servait à rien de remuer le couteaux dans la plie même si Alexander aurait bien du mal à ne pas en parler en sa présence maintenant qu'il avait retrouver sa soeur.
Le jeune homme soupira en entendant la question de sa soeur, à vrai dire il était bien incapable d'y répondre puisque la lettre qu'il avait trouvé ne mentionnait aucunement les raisons de l'abandon. Cette lettre mentionnait juste que la jeune Alexia avait trouvé une nouvelle famille et qu'une femme était venu la chercher, femme très sympathique d'après la directrice ce qui était peu dire de la part de cette vieille peau.


-Je ne sais pas. La lettre que j'ai trouvé ne mentionnait pas ton abandon, elle informait seulement Katerina que l'orphelinat t'avait trouvé un foyer. Et à vrai dire je ne suis pas aller voir maman pour lui poser des questions sur ton sujet, j'ai préféré éviter le sujet. Qui sait, peut être m'aurait-elle empêcher de te chercher.

Alexander plongea son regard dans les yeux noisettes de sa soeur, des yeux qui étaient bien différents des siens, à vrai dire sa soeur était totalement différente, il n'avait aucun point commun, elle avait les cheveux brun alors que les siens étaient blonds, elle était bien plus belle que lui. Mais au fond qu'importait ? Il l'avait retrouvé après tant d'année et il éprouvait déjà une vive sympathie à son égard ? Était-ce cela que l'on éprouvait lorsqu'on avait un frère ou une soeur ? Était-ce cela l'amour fraternel ? Si c'était le cas alors Alexander refusait d'être séparé d'Alexie, à ses côtés il se sentait bien tout simplement.

- Tu sais, je me suis souvent demandé si c'était une bonne idée de partir à ta recherche et encore plus lorsque j'ai reçu la lettre de ton père. Je me demandais si c'était une bonne idée de remuer le passé, si tu n'allais pas m'en vouloir, si je n'allais pas m'en vouloir... Si je n'allais pas être déçu. Si on allait pouvoir recoller les morceaux après tant d'année sans se voir. Aujourd'hui je pense avoir fait le bon choix puisque tu ne m'as encore jeté aucun maléfice et que je ne suis pas encore parti, mais dis-moi est-ce que j'ai bien fait de te retrouver ?

Voilà, il lui avait exprimé son ressenti, il avait exprimé ses peurs et surtout il lui avait posé la question fatidique. Après tout derrière cet air sympathique et ses dires peut être qu'Alexie désirait simplement voir son frère repartir, disparaître et l'oublier. Si c'était le cas, si elle le lui disait il était prêt à disparaître.
Revenir en haut Aller en bas
Alexie Scott
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Habitation] The Last Raven

Message par : Alexie Scott, Dim 10 Fév 2013 - 18:38


Alexie se doutait bien que ses paroles pouvaient blesser le jeune homme et même si ce n'était en aucun son intention, la sang pure était obligée d'être sincère avec lui et de lui avouer qu'elle n'était pas prête à pardonner à sa mère. Pour certaines personnes le pardon est assez facile à obtenir, mais dans ce genre de situation, lorsqu'on abandonne un enfant, le pardon n'est pas accordé, à vrai dire il n'existe même pas. En tout cas, pour Alexie, il était impossible de faire le moindre pas vers sa mère biologique. Elle lui en voulait beaucoup trop pour le moment. Mais n'étant pas une personne particulièrement rancunière, la jeune fille pouvait faire abstraction de certaines erreurs commises par ses amis, comme oublier leur rendez-vous, ou se faire piquer son copain ou encore prévoir des fêtes à l'improviste au manoir. Mais la brunette ne pourra jamais, jamais pardonner l'acte de sa mère. Lorsque Katerina abandonna sa fille, cette dernière l'oublia instantanément. Pour ce qui est de son père, Alexie ne savait pratiquement rien de lui. L'homme s'appelait Maxim et il était le fils d'un homme d'affaires bulgare très influent dans son milieu. Cependant, d'après Ewan, Maxim serait décédé dans une catastrophe aérienne. Alexie préféra le croire et de toute façon elle n'allait pas vérifier elle-même, si le père qui la lui aussi abandonné était toujours en vie. La sang pure préférait croire que ses parents biologiques étaient décédés, plutôt que d'apprendre des choses qui pourraient bouleverser sa vie.

- Je ne sais pas. La lettre que j'ai trouvé ne mentionnait pas ton abandon, elle informait seulement Katerina que l'orphelinat t'avait trouvé un foyer. Et à vrai dire je ne suis pas aller voir maman pour lui poser des questions sur ton sujet, j'ai préféré éviter le sujet. Qui sait, peut être m'aurait-elle empêcher de te chercher.

Malheureusement, même Alexander ne pourra donner la vraie raison de l'abandon de la jeune fille. La seule personne à connaître la vérité était la même qui avait commis cet acte impardonnable, Katerina. La seule solution pour enfin connaître la vérité sur ce geste était de le demander à son actrice directement. Mais Alexie n'avait ni le courage ni la patience d'affronter sa bienfaitrice. Pour elle, regardait Kate pendant que cette dernière lui avoue comment et pourquoi elle l'avait abandonnée lui donnait des haut-le-cœur. Son regard plongeait dans celui de la bulgare, Alexie connaîtrait alors toute la vérité de sa venue au monde jusqu'à son placement à l'orphelinat de Sofia. Mais cela fut impossible et Alexie se résout à ne jamais connaître la vérité. Cette question qu'elle n'osera jamais poser, la hantera toute sa vie. À son mariage, à son accouchement, à ses noces de cristal...Toute sa vie, cette même question existentielle se baladera dans sa tête, mais jamais ses lèvres ne la prononceront.

- Tu sais, je me suis souvent demandé si c'était une bonne idée de partir à ta recherche et encore plus lorsque j'ai reçu la lettre de ton père. Je me demandais si c'était une bonne idée de remuer le passé, si tu n'allais pas m'en vouloir, si je n'allais pas m'en vouloir... Si je n'allais pas être déçu. Si on allait pouvoir recoller les morceaux après tant d'année sans se voir. Aujourd'hui je pense avoir fait le bon choix puisque tu ne m'as encore jeté aucun maléfice et que je ne suis pas encore parti, mais dis-moi est-ce que j'ai bien fait de te retrouver ?

- Si tu n'avais pas fait toutes ses recherches, on ne se serait probablement jamais rencontré, et ça aurait été dommage je crois. Et ne t'inquiète pas, je n'ai aucunement l'intention de te jeter le moindre maléfice au contraire, j'aimerais t'inviter à dîner ce soir, si tu le veux bien. On m'a souvent dit que j'étais une bonne cuisinière et une hôtesse très souriante. Peut-être que tu as un plat préféré ? Et pour ce qui est de notre mère, tant pis je ne connaîtrais jamais la vérité, il est temps de l'accepter. J'ai vécu vingt-ans dans l'ignorance, pourquoi ne pas continuer ainsi ?

Alexie ne pouvait pas s'empêcher de se demander à quoi pouvait bien ressembler sa mère. Elle l'avait toujours imaginée comme une sorcière à l'âme et coeur impur, mais c'était l’orgueil de la sang pure qui s'exprimait. Katerina était elle brune ? blonde ? Petite ? grande ? Quel métier exerçait-elle ? Comment avait-elle élevé Alexander et pourquoi lui et pas Alexie ? Toutes ses questions se mélangeaient dans sa tête et rien ne pouvait les arrêter. Cependant, Alexie avait beaucoup trop peur de les poser à son frère. Elle ne le connaissait pas beaucoup et par conséquent, l'ancienne Serdaigle ne pouvait imaginer les différentes réactions du blondinet lorsque sa soeur commencera son interrogatoire. Alexie préféra donc se taire et se contenta simplement d'offrir autre chose à boire à Alexander, car elle se rendit vite compte que le thé ne l’emballait pas du tout.

- Tu veux peut-être autre chose à boire ? Tes grimaces ne m'ont pas échappé.
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Scott
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Chat de Pallas


Re: [Habitation] The Last Raven

Message par : Alexander Scott, Dim 10 Fév 2013 - 19:50


- Si tu n'avais pas fait toutes ses recherches, on ne se serait probablement jamais rencontré, et ça aurait été dommage je crois. Et ne t'inquiète pas, je n'ai aucunement l'intention de te jeter le moindre maléfice au contraire, j'aimerais t'inviter à dîner ce soir, si tu le veux bien. On m'a souvent dit que j'étais une bonne cuisinière et une hôtesse très souriante. Peut-être que tu as un plat préféré ? Et pour ce qui est de notre mère, tant pis je ne connaîtrais jamais la vérité, il est temps de l'accepter. J'ai vécu vingt-ans dans l'ignorance, pourquoi ne pas continuer ainsi ?

Le coeur d'Alexander fit un bond en entendant les paroles réconfortantes et encourageantes de sa soeur et pour la première fois depuis bien des semaines il sourit, pas un simple sourire mais plutôt un de ces sourires sincère qui éclair la journée d'une personne. Rien ne pouvait faire plus plaisir au jeune homme que ce qu'il venait d'entendre, non seulement sa soeur ne lui en voulait mais en plus elle approuvait le fait qu'il ait effectué ses recherches et désirait qui plus est passé plus de temps avec lui. Le Russe avait-il déjà été aussi heureux ? Peut-être mais une chose était certaine, il n'avait pas ressenti une telle joie depuis qu'il était rentré à Durmstrang, c'était cette école qui l'avait rendu aussi timide et renfermé et même après qu'il l'ait quitté le garçon n'avait eu que peu de joie peut être parce qu'il était resté trop renfermé sur lui même sans chercher à se trouver de véritables amis. Aujourd'hui le sentiment qu'il ressentait était indescriptible, grisant c'était comme si on effaçait les sombres dernières années, comme si on lui faisait oublier les années dans cette sombre école, comme si on éclairait les tempêtes de neige de la toundra, aujourd'hui quelqu'un lui tendait une main, sa soeur lui tendait une main.
Le sourire d'Alex' s'élargit encore lorsque sa soeur lui proposa de dîner avec elle, et comment qu'il le voulait bien ! Elle lui proposait de passer ne serait-ce qu'une soirée en plus en sa compagnie comment pouvait-il refuser ? Ils avaient tant de temps à rattraper, il avait tant de question à lui poser, il désirait savoir tant de choses. Que faisait-elle comme métier ? Avait-elle quelqu'un dans la vie ? Dans quelle maison était-elle à Poudlard ? Comment s'était passé sa scolarité ? Et des choses insignifiantes également, quelle était sa couleur préférée ? Sa matière préféré ? ses goûts musicaux ? Oh bien sûr il ne voulait pas remplacer sa famille adoptive, il désirait simplement être son frère, avoir enfin une personne à qui confier ses rêves, à qui confier ses peines et ses doutes, il désirait simplement avoir une soeur, une confidente.


- Tu veux peut-être autre chose à boire ? Tes grimaces ne m'ont pas échappé. Peut-être une bierraubeurre ?

Alexander eut presque envie d'éclater de rire à la remarque de sa soeur, visiblement son piètre jeu d'acteur ne s'était vraiment pas amélioré durant les précédentes années. Il ne pouvait pas le nier cette boisson ce n'était vraiment pas sa tasse de thé. Peut-être parce que sa mère tenait un salon de thé, peut être parce qu'il en avait trop préparé étant jeune toujours est-il que la simple vu d'une théière lui faisait dresser les poils des bras provoquant des frissons dans tout son corps. D'ailleurs le jeune homme avait beau réfléchir il ne comprenait pas qu'on puisse boire une telle chose après tout c'était simplement de l'eau aromatisé avec des herbes... Rien d'exceptionnel ! Ça ne valait vraiment pas une bonne bierraubeurre pourtant la majorité des femmes adorait cette boisson. Les goûts ne sont décidément pas universels. Le jeune homme adressa un sourire penaud à sa soeur.

-Je n'ai jamais su mentir, ce n'est guère étonnant que tu ais remarqué. Une bierraubeurre ce sera parfait.

Si il n'avait pas encore répondu positivement à l'invitation de sa soeur c'était simplement parce qu'il se demandait quel plat il pourrait lui demander. En vérité il n'en avait strictement aucune idée peut être parce que depuis qu'il avait quitté la maison familiale il avait adopté un régime alimentaire quelque peu particulier. Oh bien sûr il savait cuisiner ! D'ailleurs il lui arrivait de cuisiner pour le chaudron baveur et c'est justement pour cela que lorsqu'il arrivait chez lui il n'avait pas réellement le courage de se préparer quelque chose d'élaboré et puis d'ailleurs il picorait beaucoup au chaudron baveur et en arrivant chez lui il n'avait généralement plus réellement faim. Et aujourd'hui un petit problème se posait, il ne savait plus du tout ce que mangeait quelqu'un de civiliser. Il avait bien une idée de dessert mais aucun idée de plat à proposer à sa soeur c'était quelque peu génant.
Alexander passa une main dans ses cheveux dans une tentative désespéré de se rappeler les délicieux repas qu'il dégustait lorsqu'il se trouvait à Poudlard mais sa mémoire semblait lui faire défaut. Pourtant il se rappelait parfaitement des délicieux repas de l'école magique, tout ses plats s'alignant sur la table mais aucun nom, ni recette ne lui venait en tête. Et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il en avait mangé des plats à Poudlard, à l'époque il aurait pu nommer n'importe lequel d'entre eux mais aujourd'hui rien, pfffft, le vide.


-Je ne doute pas que tu sois une excellente cuisinière, d'ailleurs tes gâteaux au miel sont délicieux. Le Russe marqua une petite pause.Mais j'ai quand même un léger problème... Je n'ai pas d'idée de plat à te proposer.Un sourire illumina le visage du garçon. En revanche je dois avouer qu'un crumble me ferait plaisir en dessert.

Alexander soupira, il était bizarre que sa soeur ne lui ai pas posé plus de questions sur Katerina. Il était évident qu'après vingt ans elle allait lui posait des questions à propos de sa mère biologique. Peut être cherchait-elle à lui épargner des réponses difficiles mais le jeune homme devait avouer qu'il préférait se débarrasser du sujet épineux avant le repas du soir au moins ils pourraient parler de choses plus joyeuses et sans aucun doute plus intéressante. Si il pouvait éclairer la lanterne de a soeur et tenter de lui expliquer vingt ans d'abandon alors il le ferait, si elle voulait savoir qui était leur mère il le lui dirait, si elle voulait savoir ce que faisait leur mère alors il le lui dirait. Il lui dirait tout ce qu'il pourrait et tout ce qu'elle voudrait.

-Mais peut-être, as-tu davantage de question sur notre mère. Je préfère qu'on en parle maintenant afin d'aborder des sujets plus agréables ce soir.

Le salon parfaitement ranger, Alexie possédait-elle un elfe de maison pour ranger tout ça ? Si c'était le cas il était bizarre qu'elle ne l'ait pas appelé pour aller chercher la bierraubeurre, peut être faisait-elle partie de gens qui protégeait les elfes de maison. Depuis la création de la S.A.L.E ce genre de comportement était courant, les sorcier ayant pris conscience de la difficulté des taches qu'ils imposaient aux petits êtres. Pour sa part le garçon n'avait pas de position sur le sujet de toute façon son logement n'était qu'une location et il n'avait pas assez d'argent pour payer un elfe et puis l'être se tuerait sans doute à la tache dés le premier jour vu l'état de la chambre d'Alex'.
Revenir en haut Aller en bas
Alexie Scott
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Habitation] The Last Raven

Message par : Alexie Scott, Dim 10 Fév 2013 - 20:44


Alexander confirma en effet, qu'il n'était pas très fan du thé et qu'une bierraubeurre était un choix plus judicieux. Ne cachant pas où Molard était encore passé, Alexie s'absenta quelques minutes le temps pour elle d'aller préparer la bière de son frère. De la cuisine, elle appela son elfe, celui-ci ne vint et ne répondit pas. La jeune fille trouva cela alors louche et se mit à la chercher en espérant qu'elle ne fasse pas attendre trop longtemps son frère. Alexie retrouva finalement son fidèle compagnon dans le placard à balais, là où il vivait lorsqu'il appartenait à Cassie. Mais Lexie lui avait dit au moins dix fois, qu'il n'était plus obligé de dormir dans le placard et qu'un lit était à sa disposition au fond du couloir du premier étage. Mais celui-ci ne l'écoutait pas, il disait qu'elle n'était pas sa maîtresse et qu'il n'obéissait qu'à Cassandra. Alexie prit alors la grosse voix, un ton qu'elle n'employait jamais sauf sur son petit-frère et le força à sortir du placard. Molard s’exécuta et prépara donc la bierraubeurre. Une fois celle-ci prête, il la donna à Alexie qui l'apporta à son cher frère.

- Et voilà ! Au fait, je te présente Molard, l'elfe de maison. Il appartenait à ma colocataire...

Après lui avoir servi sa collation, Alexie en profita pour présenter Molard à Alexander et vice-versa. La jeune fille ne termina pas sa phrase, car la fin aurait été du genre, mais elle est décédée et la brunette avait encore beaucoup de mal à en parler. Pour elle, le dire sonnait faux à ses oreilles et puis de toute manière, Alexander ne connaissait même pas Cassie, alors à quoi bon. Molard, qui n'était pas très bavard, s'en alla traînant des pieds. La brunette fit un sourire forcé à son frère et reprit sa place dans son fauteuil dans lequel elle avait terminé son roman une trentaine de minutes plus tôt. Alexander ne connaissait pas Cassie, mais peut-être devait-il savoir ce qui s'était passé dans cette maison ? Car oui, ce manoir cachait de nombreux secrets, encore plus que sa résidente. Devait-elle lui raconter le soir où elle trouva son amie à moitié morte allongée sur le tapis ? Devait-elle lui raconter l'énorme dispute qu'elle avait eue avec son parrain dans le salon ? Devait-elle lui raconter pourquoi l'une de ses bibliothèques était rayée et pourquoi Molard n'était pas très causant ? Méfiez-vous des apparences, derrière un sourire et une maison à la belle pelouse verdâtre, se dissimulent d'innombrables secrets.

- Je ne doute pas que tu sois une excellente cuisinière, d'ailleurs tes gâteaux au miel sont délicieux. Le Russe marqua une petite pause.Mais j'ai quand même un léger problème... Je n'ai pas d'idée de plat à te proposer. En revanche je dois avouer qu'un crumble me ferait plaisir en dessert.

- J'essaierai alors !

-Mais peut-être, as-tu davantage de question sur notre mère. Je préfère qu'on en parle maintenant afin d'aborder des sujets plus agréables ce soir.

Alexander venait de toucher le point sensible de sa soeur. Si jamais les deux sorciers jouaient aux fléchettes, Alexander venait de lancer une des siennes dans le mille. Alexie avait beau changer de sujet, son frère la ramenait à celui qui semble le plus important, leur mère. Même si la sang pure la détestait et la maudissait, elle était incapable de vivre sans avoir certaines choses à son sujet. La brunette essayait vraiment de faire un effort, mais à chaque fois elle voulait céder et parler de sa mère pendant des heures. Bien que rancunière, elle n'en était pas moins curieuse et désirait tout savoir, mais encore une fois, Alexie ne préféra pas accabler et noyer son frère avec toutes ses questions, dont pour certaines, il n'avait pas les réponses. La jeune fille essayait de se convaincre qu'elle ne devait absolument pas céder et se montrer forte, mais sa fierté allait en prendre un coup, puisqu'enfin elle s'ouvrit à Alexander.

- Maintenant que tu le dis, c'est vrai que j'aimerais savoir certaines choses, mais je ne veux pas tous les détails non plus, ils sont peu importants. Alors je vais commencer doucement, qu'est-ce qu'elle fait dans la vie ? Ou non attends, comme elle est d'abord ou non comment elle a rencontré mon père ah et au fait c'est une sorcière ? Désolée, je parle trop. Réponds à la question que tu veux en premier, je t'écoute.
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Scott
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Chat de Pallas


Re: [Habitation] The Last Raven

Message par : Alexander Scott, Mer 13 Fév 2013 - 16:54


Le moins que l'on puisse dire c'était que Molard ne respirait pas la joie de vivre mais ce n'était guère étonnant puisqu'il avait été légué ou prêté à Alexie, les elfes de maisons demeuraient en général à leurs premiers maîtres. De toute façon Alexander n'en avait que faire, les elfes étaient réellement des êtres trop compliqués pour lui. Il ne parvenait réellement pas à comprendre comment ces derniers pouvaient être heureux de servir pendant des années des familles de sorcier. Quelle fierté pouvait-il donc en tirer ? Sans parler qu'il y avait de drôles de spécimens dans leur race ! Il n'y avait qu'à regarder Molard pour s'en rendre compte. Normalement ce dernier aurait du être heureux et honoré de servir Alexie mais non apparemment ça ne lui plaisait pas et il se déplaçait en traînant des pieds et avec un visage de mort vivant. Il voulait sans doute retrouver sa maîtresse véritable plutôt que de servir Alexie qu'il devait considérer comme une voleuse ou une impostrice. Le jeune homme ne connaissait pas le fin mot de l'histoire mais il se fit la réflexion que Molard semblait tout de même un peu fou même pour un elfe de maison et même pour un elfe de maison ayant changé de maîtresse. Le Russe n’appesantit pas ses pensées sur l'être qui lui semblait au final bien peu important.
Alexander reporta son attention sur sa soeur qui semblait hésiter à parler, à lui poser ses questions, à lui faire part de ses doutes quand à leur mère. Pourtant il sentait bien que Alexie avait besoin de réponses, de véritables réponses et pas de demi-réponses comme on avait du lui en fournir par le passé. Le jeune homme pouvait comprendre, lorsqu'elle pensait à sa mère Alexie ne devait voir qu'un visage flou, qu'une silhouette floue, non elle était si jeune lorsqu'elle avait été abandonnée qu'elle ne devait se rappeler de rien du tout. Ce devait être frustrant, comment aurait-il réagit si il n'avait pas connu sa mère ? Si il ne savait pas à quoi elle ressemblait ? Si il ne savait pas quelle était le son de sa voix.

- Maintenant que tu le dis, c'est vrai que j'aimerais savoir certaines choses, mais je ne veux pas tous les détails non plus, ils sont peu importants. Alors je vais commencer doucement, qu'est-ce qu'elle fait dans la vie ? Ou non attends, comme elle est d'abord ou non comment elle a rencontré mon père ah et au fait c'est une sorcière ? Désolée, je parle trop. Réponds à la question que tu veux en premier, je t'écoute.

C'était ça commencer doucement ? Alexander avait vu juste, sa demi-soeur avait besoin de réponse sinon elle ne l'aurait pas noyé sous plusieurs questions en même temps. En vérité le jeune homme la soupçonnait même d'avoir voulu le préserver et d'avoir décidé de garder ses questions pour elle afin de ne pas le déranger plus que ça. Le Russe trouvait une telle attitude stupide puisqu'il n'avait lui pas de problème à parler de sa génitrice mais il n'en fit pas part à sa soeur de peur d'avoir mal compris la réaction de cette dernière. Après tout elle ne désirait peut être pas parler du passé qui devait être sans doute douloureux pour elle et le fait qu'Alexander l'y ait invité lui avait finalement facilité la tâche. Que pouvait-il bien dire sur sa mère ? Il était finalement assez dur de décrire quelqu'un que l'on côtoie au quotidien d'ailleurs on se rend parfois compte qu'on ne connait pas tout sur cette personne puisque le Russe était incapable de répondre à l'une des questions de sa soeur. Comment avait-elle rencontrer le père d'Alexie ? Ils n'avaient pas le même géniteur c'était une certitude et puis de toute façon il n'avait jamais demander à Katerina comment elle avait rencontrer son propre père. Les histoires d'amour de sa mère ? L'ancien Serdaigle s'en moquait éperdument d'autant que tout ne semblait pas rose si elle avait abandonner Alexie. Mieux valait ne pas juger sans connaître l'histoire, il n'avait qu'à lui décrire sa mère comme il la connaissait lui.

-Notre mère... Te ressemble bien plus qu'elle ne me ressemble c'est une certitude, moi j'ai plutôt hérité de mon père sauf peut être pour le talent pour la magie. Oui, tu as les même yeux et les même cheveux que Katerina, c'est assez fou. En général les gens disent qu'elle est très belle et je dois reconnaître qu'ils n'ont pas tord, visiblement ce doit-être de famille. C'est une sorcière de sang pure très talentueuse, il parait qu'elle était la meilleurs sorcière de son année à Poudlard, elle a eu optimal à ses aspics ! Je pense qu'elle aurait-pu devenir auror mais visiblement ce n'était pas la vie à laquelle elle aspirait puisqu'elle à ouvert un salon de thé dans la banlieue de Londres. Une erreur si tu veux mon avis... Enfin son métier correspond à son caractère puisqu'elle est serviable, toujours souriante du moins dans son salon de thé. Ce n'est pas qu'elle n'est pas souriante à la maison mais elle n'y sourit pas en permanence.

Alexander s'arrêta, c'était vraiment difficile de décrire quelqu'un. Le jeune homme sa gratta la tête, comment pouvait-il s'y prendre pour décrire précisément sa mère à sa soeur, il lui faudrait une photo. Le Serdaigle se serait insulté, évidemment qu'il avait une photo de sa mère ! Frénétiquement le jeune homme attrapa son porte feuille dans sa poche, il n'était plus tout jeune puisqu'il l'avait piqué à son père avant sa première année à Durmstrang. Il y avait fourré plusieurs photo et chose qui lui tenait à coeur pour garder le moral lorsqu'il aurait des coups de mou, une photo de sa mère où elle le tenait dans ses bras lorsqu'il était petit, une photo de son père, le symbole de l'ordre de Phénix, un article sur le département des aurors, une photo d'un lynx animal qui était depuis devenu son patronus. Désormais son porte feuille contenait également quelques mornilles. Le Russe attrapa la photo de sa mère et lui et la tendit à sa soeur. Cette photo avait-été pris lors de ses cinq ans, à cette époque il avait déjà les cheveux blonds mais ils étaient bien moins longs, sa mère qui n'avait presque pas changé le tenait dans ses bras en souriant. Alexander tout heureux d'être pris en photo effectuait divers grimace sans doute pour amuser la galerie.

-Voilà, elle n'a pas beaucoup changée. En revanche je dois t'avouer que je ne sais pas comment elle a rencontré ton père, elle n'est jamais bavarde quand à son passé et je ne suis pas très friand quand à ce genre d'histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Alexie Scott
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Habitation] The Last Raven

Message par : Alexie Scott, Sam 16 Fév 2013 - 12:52


La jeune fille ne pouvait pas s'empêcher de se demander comment sa mère pouvait être physiquement. Y avait-il des similitudes entre la mère et la fille ? Au niveau des cheveux ? Des yeux ? Du nez ? Tout son entourage lui disait qu'elle avait hérité son nez droit de son père. Mais maintenant qu'elle sait que ce n'est pas son père biologique, Alexie se demandait qui lui avait donné la forme plate de son nez. Et pour ses yeux ? Sa famille et ses amis les plus proches lui répétaient sans cesse que lorsqu'ils la regardaient, ils voyaient apparaître le visage de sa mère. Apparemment, elles auraient toutes les deux la même nuance de marron. Mais encore une fois, ce n'était qu'une coïncidence parmi tant d'autres. En revanche, Alexie était persuadée qu'elle tenait son caractère bien trempé de Lilyane, tandis qu'elle devait son intelligence et son agilité à Ewan. Physiquement, leurs similitudes n'étaient que coïncidence, mais moralement ils étaient liés. C'est grâce ou à cause d'eux, qu'Alexie se comportait comme tel, une jeune fille dynamique et simple d'esprit.

-Notre mère... Te ressemble bien plus qu'elle ne me ressemble c'est une certitude, moi j'ai plutôt hérité de mon père sauf peut être pour le talent pour la magie. Oui, tu as les même yeux et les même cheveux que Katerina, c'est assez fou. En général les gens disent qu'elle est très belle et je dois reconnaître qu'ils n'ont pas tord, visiblement ce doit-être de famille. C'est une sorcière de sang pure très talentueuse, il parait qu'elle était la meilleurs sorcière de son année à Poudlard, elle a eu optimal à ses aspics ! Je pense qu'elle aurait-pu devenir auror mais visiblement ce n'était pas la vie à laquelle elle aspirait puisqu'elle à ouvert un salon de thé dans la banlieue de Londres. Une erreur si tu veux mon avis... Enfin son métier correspond à son caractère puisqu'elle est serviable, toujours souriante du moins dans son salon de thé. Ce n'est pas qu'elle n'est pas souriante à la maison mais elle n'y sourit pas en permanence. Voilà, elle n'a pas beaucoup changée. En revanche je dois t'avouer que je ne sais pas comment elle a rencontré ton père, elle n'est jamais bavarde quand à son passé et je ne suis pas très friand quand à ce genre d'histoire.

La mère d'Alexander, du moins leur mère ressemblait donc un peu à Alexie. Ou plutôt Alexie ressemblait à cette dernière. D'après son frère, Katerina était brune aux yeux bruns, il y avait déjà quelques similitudes entre les deux femmes. Alexander insista sur la beauté de leur mère. La sang pur s'était toujours demandée si ses parents biologiques étaient des sorciers. Après tout, même si sa géographie était quelque peu acquise depuis longtemps, l'ancienne Serdaigle ignorait si des sorciers vivaient en Bulgarie. Toutefois, d'après les propos d'Alex, des personnes aux pouvoirs magiques résidaient dans ce pays. Katerina Petrova en était une, d'ascendance sang-pur, donc ses grands-parents maternels étaient également des sorciers. Cela rassura la brunette. Cependant, elle ignorait si son père biologique, Maxim était un sorcier. Et si Alexie n'était que de sang-mêlé, alors qu'elle avait toujours cru être de sang-pure avec des parents sorciers tels que Lily et Ewan ? Alexie apprit également par son frère, que Katerina exerçait un métier non magique, un métier que pourrait avoir un moldu. Tout semblait un peu plus s'éclaircir dans la tête de la vendeuse de friandises. Sa mère lui semblait moins étrangère maintenant qu'elle connaissait une petite partie de sa vie, mais seulement une petite. Le plus gros était encore un mystère qu'Alexie aimerait bien élucidait rapidement, pour ensuite pouvoir tourner la page et continuer de l'avant.

- Ce n'est pas grave, tes réponses me sont amplement suffisantes. Dis-moi si je t'en demande trop. Je sais que ma curiosité n'a pas de limites, mais il y a tellement de choses que j'ai envie de savoir et à chaque fois je ne sais pas par où commencer. J'ai peur d'oublier les questions que j'ai en tête, alors je les pose directement en espérant que tu sois en possession des réponses.

À ces mots, Alexander tendit une photographie à sa grande soeur. Cette dernière représentait une jeune femme brune, aux traits bien dessinés et au visage fin. En ses bras, elle tenait un enfant. Après les explications d'Alex, la brunette comprit que c'était Katerina et lui-même. Pour Alexie, voir sa mère biologique pour la première fois fut un grand choc. Non pas parce qu'elle l'imaginait autrement, mais parce que sur son visage, on pouvait lire tout l'amour qu'elle portait à l'enfant dans ses bras. Un enfant qui avait eu le droit à des privilèges contrairement à Alexie. Ce petit bout de chou, eut la chance d'être aimé par sa vraie mère et même si Alexie aimait Lilyane plus que tout, elle s'imaginait la vie qu'elle aurait pu avoir en Bulgarie. Celle de ne jamais connaître son ami d'enfance, Londres, Poudlard, son copain, Oxford, Godric's Hollow. Alexie serait passée à côté de beaucoup de choses, sa rencontre avec ses meilleurs amis, ses retrouvailles avec d'autres d'entre eux, le jour où elle est tombée amoureuse, le jour où elle fut embauchée au Ministère, puis à Ollivander's pour finir chez son meilleur ami à Honeydukes. Vivre avec Katerina l'aurait privé de tous ces évènements. Elle n'aurait jamais rencontré les personnes qui partagent sa vie désormais, et qui sans elles, ne pourrait vivre. Au final, c'était un mal pour un bien...
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Scott
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Chat de Pallas


Re: [Habitation] The Last Raven

Message par : Alexander Scott, Dim 17 Fév 2013 - 11:12


- Ce n'est pas grave, tes réponses me sont amplement suffisantes. Dis-moi si je t'en demande trop. Je sais que ma curiosité n'a pas de limites, mais il y a tellement de choses que j'ai envie de savoir et à chaque fois je ne sais pas par où commencer. J'ai peur d'oublier les questions que j'ai en tête, alors je les pose directement en espérant que tu sois en possession des réponses.

Alexander sourit, sa soeur pouvait bien lui poser toutes les questions qu'elle désirait, il se ferait un grand plaisir d'y répondre. A vrai dire à l'heure actuelle rien ne pouvait lui faire davantage plaisir que d'éclairer la lumière d'Alexie. Elle avait passé plus de vingt ans dans l'obscurité, il était bien normal qu'il l'aide à éclairer les zones d'ombres. Et puis quelque part il se sentait presque coupable, coupable de ce qui était arrivé à sa soeur, coupable à la place de sa mère. Oui, il se sentait coupable d'être à la place de sa soeur, pourquoi donc lui plutôt qu'elle ? Tout simplement le hasard, les rôles auraient très bien pu être inversés et alors il aurait sans doute aimé qu'on réponde à ses questions, qu'on lui rende des comptes. Peut-être qu'à sa place il n'aurait pas eu autant de calme, se connaissant il n'aurait sans doute pas accepté le rendez-vous d'ailleurs si il l'avait fait il était probable qu'il ait transformé fait disparaître sa soeur d'un simple coup de baguette magique de rage. Alex' sourit, il exagérait peut-être mais il n’empêche qu'il n'aurait jamais accepté un tel rendez-vous. Oui, il ne pouvait qu'admirer le courage et le calme de sa soeur qui observait la photo qu'il lui avait tendu. Dans un premier temps d'ailleurs le jeune homme eut l'impression de lire une lueur d'envie dans le regard d'Alexie mais cette dernière s'éteignit bien vite et il crut presque y percevoir de la tendresse mais peut être n'était-ce simplement qu'une illusion. La jeune femme lui rendit la photo avec un sourire qui pour le Russe valait toutes les consolations du monde.

-Elle n'est pas toujours aussi souriante que sur la photo. Je ne comprends pas bien tout ces choix mais je suppose que c'est normal entre une mère et son fils cependant... Je pense qu'elle n'a pas eu une vie évidente et je pense qu'il ne faut pas la juger.

Alexander ne mentionna pas son passage à Durmstrang car Alexie le trouverait sans doute bien dérisoire par rapport à un abandon mais le Russe estimait presque que les deux choses étaient comparables. On ne pouvait pas réellement se rendre compte de ce qu'était l'école de l'est avant d'y avoir mis les pieds. Là-bas on était loin de tout, loin de sa famille, loin de ses amis, loin de ses repères et avant tout loin des règles qui régissent ce monde. C'était d'autant plus vrai pour Alexander qui n'avait eu aucun contacts extérieurs lors de sa scolarité, qui ne connaissait personne lors de son arrivé et qui avait mis du temps à s'intégrer. Durant six années de sa vie le Russe avait connu le froid, la solitude et la souffrance, des choses qu'aucun élève de Poudlard ne pouvait comprendre si il n'y avait pas été confronté par le passé. Là-bas le jeune Scott s'était retrouvé livré à lui même, il avait du apprendre à lutter, il avait du apprendre à ne dépendre que de lui même.
Katerina l'avait-elle envoyé là-bas en connaissance de ses choses ? C'était peu probable, elle n'avait du entendre parler de Durmstrang qu'à travers des rumeurs or on disait que de très bons sorciers en sortaient. Quand à son père, étant d'origine anglaise il ne connaissait probablement pas grand chose de cette sombre école.
Alex' ne pouvait en vouloir à personne pour ses six années d'enfer. Même si ses années avaient été particulièrement éprouvantes, elles l'avait également aidées à se forger peut être au fond était-ce un mal pour un bien.


-Tu peux me poster autant de questions que tu ne le souhaite, elles ne me dérangent pas le moins du monde. Et puis ce serait dommage d'oublier d'en poser certaines simplement par envie de me préserver.

Alexander but une longue gorgée de bierraubeurre, le breuvage le réchauffa instantanément en coulant dans sa gorge et une sensation de bien être l'envahit. Molard avait beau être un elfe de maison particulièrement singulier, il n'en préparait pas moins de délicieuses bierraubeurre. Et puis il n'y avait pas mieux que cet alcool pour vous réchauffer et vous mettre de bonne humeur. Le russe sourit, ce n'était pas pour rien que les plus jeunes élèves de Poudlard se battaient pour pouvoir en boire tandis que les plus vieux essayaient eux le Whisky pur feu. La sensation n'était pas la même, il valait mieux réserver le whisky pour la tristesse car il la faisait oublier en un tour de main. La bierraubeurre servait elle à simplement passer un bon moment décontracté.
Revenir en haut Aller en bas
Alexie Scott
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Habitation] The Last Raven

Message par : Alexie Scott, Jeu 21 Fév 2013 - 22:59


La photo que lui tendait son frère, représentait l'amour d'une mère pour son enfant. Elle dégageait tellement de bonheur et d'affection que cela déchirait le coeur d'Alexie. Elle qui n'avait pas eu le droit à Katerina, une mère au final, affectueuse et présente. Une rage s'amplifiait en elle, mais la jeune fille ne disait rien. Cette dernière préférait se taire et admirer la photographie. Mais au fond d'elle, Alexie était verte de jalousie. Jalouse d'Alexander. Celui-ci eut la chance de connaître ses véritables parents et d'être aimée par Katerina, contrairement à la brunette. Même s'il s'agissait de jalousie mal placée, Alexie ne pouvait s’empêcher d'en éprouver à l'égard de son petit frère, c'était plus fort qu'elle. Cette dernière ne pouvait s'en prendre qu'à une seule et même personne, sa mère biologique. À cause d'elle, Alexie commençait à être jalouse d'Alexander alors que celui-ci n'y était en rien dans le choix de l'abandon du nourrisson. Mais alors pourquoi ? Pourquoi l'avoir abandonné ? Toujours cette même question existentielle qui n'aura certainement jamais sa réponse, si ce n'est qu'un nouveau mensonge qui allait s'empiler sur les autres...

- Elle n'est pas toujours aussi souriante que sur la photo. Je ne comprends pas bien tout ces choix mais je suppose que c'est normal entre une mère et son fils cependant... Je pense qu'elle n'a pas eu une vie évidente et je pense qu'il ne faut pas la juger.

Il ne faut pas la juger c'est une blague que faisait Alexander là ? Elle avait quand même abandonné sa fille pour vivre sa parfaite vie de sorcière bulgare sans se soucier de la santé du bébé qu'elle laissait. Comme si Alexie eût une vie évidente. Ses parents lui avaient caché la vérité sur sa naissance et son ascendance. Certes sa vie débordait d'amour, mais cela ne refermait pas les cicatrices encore ouvertes. Un abandon, c'était beaucoup trop grave. Même si Alexander essayait d'arranger la situation, la brunette n'était pas prête à pardonner cet acte à Katerina. Il était beaucoup trop affreux. En y pensant, Alexie comparait sa mère biologique à un monstre, sans coeur, incapable d'aimer. Et pourtant, elle avait refait sa vie, s'était trouvée mari et enfant et vivait sa parfaite vie de petite hypocrite dans son bistrot, sans se demander une seule seconde comment sa fille allait ou encore, si elle vivait toujours. Une mère indigne, voilà ce qu'elle était...

- Tu peux me poser autant de questions que tu le souhaite, elles ne me dérangent pas le moins du monde. Et puis ce serait dommage d'oublier d'en poser certaines simplement par envie de me préserver.

Alexander était la personne la plus compréhensive et la plus noble qu'Alexie avait rencontrée dans sa vie. Même en sachant les horreurs qu'avaient faites sa mère, il ne l'avait pas dénigré, au contraire. Il essayait de la comprendre contrairement à Alexie qui ne voyait qu'en elle une mauvaise mère. Pourtant, elle semblait avoir fait du bon travail avec son fils ou peut-être s'était-il forgé tout seul ? Après tout cela était bien possible, son frère était certainement quelqu'un d'indépendant et d'autonome. Des questions ? Évidemment qu'Alexie en avait ! Des centaines grouillaient dans sa tête, mais elle ne savait pas par où commencer. La jeune fille voulait parler de la vie de son frère, sans rentrer dans les détails, au moins le plus important. La brunette était passée à côté de tellement de choses et ces dernières ne pouvaient pas se rattraper en quelques heures et minutes. Les deux sorciers de l'Est étaient donc obligés de se revoir par la suite. Quelle chance ! Alexie commençait à l'apprécier, elle se reflétait en lui. C'est sûr il avait un lien et malgré la distance, la séparation et le temps, ce lien les avait toujours uni et les unira toujours.

- Comment tu arrives à garder ce calme ? À ta place, j'en voudrais énormément à notre mère, elle nous a quand même séparés ! Moi j'ai eu des frères et soeurs, mais pas toi . Ce n'était pas trop dur d'être seul . De n'avoir personne à qui se confier, quelqu'un digne de confiance ? J'aurais pu être cette personne, si... enfin tu vois ce que je veux dire.
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Scott
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Chat de Pallas


Re: [Habitation] The Last Raven

Message par : Alexander Scott, Ven 22 Fév 2013 - 22:33


- Comment tu arrives à garder ce calme ? À ta place, j'en voudrais énormément à notre mère, elle nous a quand même séparés ! Moi j'ai eu des frères et soeurs, mais pas toi . Ce n'était pas trop dur d'être seul . De n'avoir personne à qui se confier, quelqu'un digne de confiance ? J'aurais pu être cette personne, si... enfin tu vois ce que je veux dire.

Oh Alexander n'était pas calme à cet instant, loin de là ! Il ne comprenait absolument pas les choix de sa mère et avait l'impression de découvrir une nouvelle personne. Pourquoi avait-elle abandonnerAlexie alors que celle-ci venait à peine de naître ? Pourquoi l'avait-elle envoyé à Durmstrang alors qu'elle devait connaître l'école de réputation ? Le jeune homme bouillonnait d'envie de transplaner directement dans le salon de thé de sa mère et de lui demander des explications devant des clientes moldus abasourdis cependant plusieurs raisons le retenaient à cet instant précis. Tout d'abord il venait de trouver sa demi-soeur, celle dont-il avait eu besoin durant les dix-neufs premières années de sa vie et dont il aurait sans aucun doutes encore besoin par le passé et il n'était pas question de gâcher ses retrouvailles, il n'était pas question de gâcher cet instant si parfait par une engueulade avec Katerina. Ensuite même si il était très en colère le Russe ne parvenait pas à en vouloir à sa mère, sa colère ne découlait que de son incompréhension et non d'une quelconque haine, d'ailleurs tant qu'il ne connaîtrait pas les raisons qui avaient pousser sa mère à de tels actes il ne pourrait pas lui en vouloir. Enfin et surtout, il n'avait peut être aucune envie d'en vouloir à sa mère qui après tout était sa génitrice, il avait bien assez peu de famille pour s'en mettre une partie à dos alors qu'il venait d'en retrouver un bout. Tant qu'à faire il préférait avoir une grande famille même si cette dernière ne se rencontrait pas ! Lui au moins pourrait toujours voir sa mère et mieux connaître sa soeur.

Oh évidemment il avait souffert de ce manque de soeur ! Pouvait-on réellement être heureux lorsqu'on était fils ou fille unique ? Oui peut être après tout dans les première années de sa vie le garçon avait connu un certains bonheur et ce dernier n'avait pris fin que lorsqu'il avait découvert ses pouvoirs et qu'il s'était retrouvé dans cette fichue école de Durmstrang. Les choses auraient-elle été différentes si il avait connu Alexie avant ? Sans doute, il lui aurait envoyé des lettres tout les jours lors de sa scolarité et peut être lui aurait-elle appris de mauvais sort pour se défendre, peut être l'aurait-elle réconforté... Enfin, si il était-là aujourd'hui c'est qu'il avait survécu, il aurait peut être pu connaître mieux mais peut être que ce qu'il avait connu l'avait aidé à se forger, peut être que sans cela il ne serait pas aussi doué en magie, peut être qu'il ne serait pas aussi débrouillard et autonome. Il n'allait pas remercier sa mère pour ça ou dire qu'il n'avait jamais rêvé d'une meilleurs existence mais il n'allait pas non plus pleurer, désormais il avait retrouver sa soeur, le plus dur était passé.


Je ne suis pas calme mais je ne peux pas lui en vouloir, peut-être parce que c'est ma mère ou peut-être aussi parce qu'effectivement je ne connais aucune des raisons qui l'ont poussé à faire ce qu'elle a fait. Evidemment ça a été difficile de n'avoir personne à qui me confier, dans mon enfance ça a été, je passais mon temps à jouer dans les forêts de Russie mais c'est vrai qu'avec un partenaire de jeu ça aurait-été mieux, enfin... Le jeune homme soupira marquant une pause dans sa phrase. C'est surtout lorsque je suis rentré à Durmstrang que je me suis rendu compte qu'il me manquait un frère ou une soeur, à cette époque j'avais vraiment besoin de quelqu'un à qui parler. Mais je ne savais même pas que tu existait alors j'ai serré les dents jusqu'à mon arrivé à Poudlard. Enfin aujourd'hui nous sommes là, tout les deux et c'est le plus important n'est-ce pas ? Ça m'aide à relativiser et peut être à ne pas en vouloir à maman.
Revenir en haut Aller en bas
Alexie Scott
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Habitation] The Last Raven

Message par : Alexie Scott, Mar 26 Fév 2013 - 20:17


Alexie ne pouvait pas imaginer ce que ressentait le jeune garçon. Être enfant unique, pour elle, était une punition. Sans son petit frère et ses deux petites soeurs, la sang pur ne serait jamais devenue la femme qu'elle est dorénavant, attentive et protectrice. Elle devait ces deux qualités aux jumelles. La jeune fille avait tendance à les couver et à s'en occuper comme si elle était leur mère, à défaut de n'avoir jamais connu leur véritable mère. Alexie prenait soin d'elles comme Lilyane l'avait fait pour la brunette dans le passé. Jamais Lexie n'aurait pu vivre sans elles. Cette dernière était conquise par leur sourire et leur bonne humeur. Tandis que son frère, la rendait fière et obstinée. Il excellait dans le domaine scolaire et sportif, il était bien le fils de son père. Toujours fourré dans ses bouquins ou sur un terrain de quidditch, sa soeur ne pouvait être que fière de lui. Peter, Cloé et Haley étaient des trésors qu'Alexie chérissait plus que tout. Elle ne pouvait pas s'imaginer vivre sans eux et avait du mal à imaginer la vie d'enfant unique d'Alexander. Katerina s'était abstenue de faire un troisième enfant vu le genre de mère qu'elle pouvait être c'était plutôt un geste de sa part, un geste pour cet enfant qui n'aura jamais à subir l'influence de la Bulgare. Bien sûr, c'était le point de vue d'Alexie. La jeune fille avait surement avec son demi-frère une divergence d'opinions.

- Je ne suis pas calme mais je ne peux pas lui en vouloir, peut-être parce que c'est ma mère ou peut-être aussi parce qu'effectivement je ne connais aucune des raisons qui l'ont poussé à faire ce qu'elle a fait. Evidemment ça a été difficile de n'avoir personne à qui me confier, dans mon enfance ça a été, je passais mon temps à jouer dans les forêts de Russie mais c'est vrai qu'avec un partenaire de jeu ça aurait-été mieux, enfin... C'est surtout lorsque je suis rentré à Durmstrang que je me suis rendu compte qu'il me manquait un frère ou une soeur, à cette époque j'avais vraiment besoin de quelqu'un à qui parler. Mais je ne savais même pas que tu existait alors j'ai serré les dents jusqu'à mon arrivé à Poudlard. Enfin aujourd'hui nous sommes là, tout les deux et c'est le plus important n'est-ce pas ? Ça m'aide à relativiser et peut être à ne pas en vouloir à maman.

Alexie ne pouvait pas comprendre le geste de sa mère biologique, c'était si affreux de sa part. Cette dernière pouvait trouver toutes les excuses du monde, la brunette ne pourrait jamais lui pardonner de l'avoir abandonné et de l'avoir si longtemps séparé d'Alexander et surtout de n'avoir rien fait pour qu'ils se retrouvent. Une mère qui veut le bonheur de ses enfants les aurait aidé à se retrouver ou ne les aurait tout simplement jamais éloigné l'un de l'autre. Cette femme était un mensonge à elle toute seule qu'Alexie méprisait au plus au point. Mais par respect pour le jeune homme, elle ne maudit pas sa mère à voix haute. Elle se contenta de la haïr intérieurement.

- Oui c'est vrai nous sommes réunis et c'est tout ce qui compte. Cependant, ça ne m’empêche pas de la haïr pour ce qu'elle a fait. J'aurais pu être à tes côtés, te soutenir, t'aider dans les moments difficiles comme je fais avec mon autre petit frère. On aurait pu être une famille...

La famille, il n'y a rien de plus important pour Alexie. Les membres de la sienne étaient des pierres précieuses dont Alexie prenait soin. Sans elle, la jeune fille ne pourrait vivre. Sa famille était tout pour elle, rien ne comptait autant que ce cercle. Bien entendu, dans sa famille elle comptait également ses meilleurs amis. Des personnes avec lesquelles la jeune fille n'était pas liée par le sang, mais par le coeur. Elles faisaient également partie de sa famille, si bien que celle-ci s'accroissait de plus en plus. Mais bon plus on est de fou, plus on rit comme disait parfois Cassie....
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: [Habitation] The Last Raven

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 8

 [Habitation] The Last Raven

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.