AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Vol
Page 1 sur 2
Cours n°3 - le Mimbulus Mimbletonia
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Nathalie Matthews
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) :
Occlumens
Legilimens


Cours n°3 - le Mimbulus Mimbletonia

Message par : Nathalie Matthews, Lun 23 Jan 2012 - 20:54


Pour ce troisième cours en tant que Nathalie Matthews, deuxième cours en tant qu’Amanda Davis, la jeune femme réservait une petite surprise à ses élèves et comptait étudier une plante plutôt rare mais très connue en Botanique. Pourquoi ? Pas question de le dire maintenant, et puis quoi ?! Elle comptait bien les surprendre, mais aussi les effrayer de par l’odeur. De plus, avec un nom de plante aussi connu, jamais elle n’allait donner un indice plus clair qu’une photographie qui en disait bien plus pour quiconque connaissant les plantes « magiques ». Certes, elle avait pris une petite partie de la plante et avait agrandi le parchemin de beaucoup mais… Il restait possible d’identifier la plante choisie.

Le seul problème qu’elle avait rencontré, à présent, était le fait qu’elle ne pouvait pas emmener cette plante hors de son environnement sans prendre le risque de l’abîmer. Oui, Nathalie avait déjà amené d’autres plantes dans la Serre mais celles-ci n’était pas rares et pouvaient vivre sans être obligatoirement exposée à un climat particulier. Par conséquent, l’ex-Gryffondor avait opté pour la sortie scolaire dans un pays faisant rêver bon nombre de personnes, surtout les Moldus qui ne pouvaient pas se payer des voyages aussi… Luxueux, va-t-on dire. Elle avait dû demander la permission à la Directrice de Poudlard et à un professeur pour les escorter, histoire de ne risquer aucun danger en terres inconnues, mais au final, tout était prêt. Ne sachant pas transplaner elle-même, elle avait demandé à un professeur en ayant les capacités de l’accompagner car… Le portoloin n’était pas envisageable ici et un elfe de maison non plus, pas sur une aussi grande distance. Aussi avait-elle demandé à Rily Dacker, professeure de Soins Aux Créatures Magiques, au cas où ils tomberaient sur des créatures là-bas, si elle pouvait les accompagner, ainsi qu’à Arya Wolf, professeure de Défenses Contre les Forces du Mal, pour parer à tout danger même si elle savait le faire elle-même. La prudence était donc de mise et rien ne pouvait empêcher ce cours de se donner.

Nathalie attendait donc patiemment les élèves devant la Serre numéro trois, sous les traits d’Amanda Davis. Emprunter cette apparence la culpabilisait mais elle n’avait pas le choix et puis… Cette moldue n’en saurait rien, n’est-ce pas ? Néanmoins, lorsqu’elle pourrait enfin reprendre son apparence originelle, cela lui donnerait une étrange impression et elle aurait sans doute bien des difficultés à ne plus signer « Amanda Davis » et à ne plus se présenter en tant qu’Amanda Davis. Mais l’amour de l’enseignement primait sur tout le reste et se donner autant de mal pour garder ce poste de professeur et ne pas laisser tomber Clélia était primordial à ses yeux. Mais, j’oubliais ! En parlant de Clélia et de cette autorisation de sortie, l’ex-Gryffondor avait envoyé un hibou à tous les élèves et avait affiché un avis quant aux vêtements à porter pour ce cours. En effet, ils allaient transplaner dans un pays au climat très… Différent et très chaud de Poudlard. En réalité, cet endroit ne se situait pas très loin de l’Egypte, ce qui expliquait ses vêtements typiquement « de la région ». Une vingtaine de minutes après, ils étaient tous là et Amanda dit alors :

Nathalie –
Bonjour ! Comme vous l’avez sans doute vu, et j’ose imaginer aussi que vous avez reçu mon message, le cours ne se donnera pas à Poudlard aujourd’hui. Pas même dans ce pays, ni sur ce continent, mais je n’en dis pas plus. Votre professeure de SACM et de DCFM sont là pour m’aider à assurer votre sécurité, ainsi qu’à nous rendre là-bas entiers. Veuillez vous approcher, s’il vous plaît.

Nathalie se rapprocha de Rily, les élèves sachant transplaner se répartissaient les élèves présents, et ainsi de suite, pour se rendre vers l’Asie – sans savoir où ils allaient, étant simplement guidés par Arya et Rily. Après cinq minutes de torture – non, la jeune femme n’aimait pas du tout le transplanage – et de voyage, ils arrivèrent à destination. Sur du sable chaud mais la température l’était tout autant. Après deux ou trois minutes supplémentaires à marcher, Nathalie s’arrêta au beau milieu d’une « dune » et dit, s’installant alors par terre à l’indienne – invitant ainsi son « auditoire » à en faire autant – :

Nathalie –
Nous y sommes ! La plante que nous allons étudier aujourd’hui se trouve derrière cette dune de sable, mais avant, j’aimerais laisser l’occasion à ceux qui auront peut-être eu une idée grâce à l’image de me donner son nom. Des volontaires ?

Pour un cours hors du commun, Nathalie avait sûrement décroché le gros lot. De cette manière, elle espérait au moins donner envie à ses élèves de revenir et de suivre son cours. D’accord, cela pouvait en effrayer plus d’un car, au fond… Personne ne pouvait s’attendre à ce qui passerait par la tête de la jeune femme. Mais ce n’est pas plus mal, n’est-ce pas ?

[HJ : Vous pouvez poster ! Lisez bien ce RP et n’oubliez pas que vous vous adressez à Amanda Davis =)]


Dernière édition par Nathalie Matthews le Jeu 2 Fév 2012 - 0:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hellyna Flynn
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours n°3 - le Mimbulus Mimbletonia

Message par : Hellyna Flynn, Mer 25 Jan 2012 - 21:05


L’aube commençait à se lever quand Hellyna revint doucement du pays des songes. Toujours allongée, elle s’étira les bras tout en baillant et resta un petit moment dans son lit, à rêvasser. Aujourd’hui encore, elle avait une sortie scolaire organisée par Miss Davis, sa nouvelle professeure de Botanique. C’était la deuxième sortie en l’espace de quelques semaines, la première ayant été organisée par Miss Dacker pour le cours de Soins aux Créatures Magiques. Ce genre d’occasion lui plaisait car elle apprenait et découvrait de nouvelles choses dans un cadre différent de celui de l’école. Et puis, ça cassait un peu la routine.

Quelques jours auparavant, chaque élève avait reçu un message par hibou de la part de la nouvelle enseignante leur conseillant de porter des vêtements légers. D’après la petite note, leur sortie aurait lieu dans un endroit en dehors de l’Europe, cependant, elle n'en savait pas plus. Miss Davis restait très mystérieuse et adorait faire des énigmes ou devinettes à ses élèves. Sur ce point, Hellyna trouvait que la nouvelle professeure ressemblait beaucoup à Miss Matthews. Cette dernière aimait beaucoup ce genre de chose aussi et elles avaient une manière de faire leur cours presque identique. Mais c'était bien les deux seuls points sur lesquels elles se ressemblaient car physiquement, elles étaient tout à fait différentes l'une de l'autre.

Décidant qu'il était temps qu'elle se lève, la jeune fille sortit de sous la couette. À l'occasion, elle avait demandé à sa mère qu'elle lui envoie par hibou des vêtements légers comme le souhaitait Miss Davis, car elle n'avait que des tenues chaudes pour combattre le froid mordant écossais. Elle prit donc son mini-short en jean et son débardeur beige, puis se faufila à la salle de bain. Elle prit une bonne douche chaude, s'habilla, se coiffa les cheveux en une haute queue de cheval et se maquilla légèrement comme à l'accoutumé. Une fois prête, elle retourna dans le dortoir et mit ses chaussettes et ses chaussures de marches. Elle chercha son sac à bandoulière, celui-ci était caché sous le lit. Elle regarda son coin de chambre et se dit qu'il était temps qu'elle fasse un peu de rangement. Tout autour du baldaquin se trouvaient des livres, des grimoires, des fringues dans tous les sens et des objets en tout genre. Si sa mère était là, elle en ferrait une jaunisse tellement c'était le foutoirs. Elle sourit à cette pensée.

Les filles de son dortoir commencèrent à se réveiller. Elle entreprit donc de faire son sac : calepin, crayon, une paire de jumelles, casquette et des lunettes de soleil. Avec tout ça, elle était fin prête. Elle mit son sac sur son épaule et s’apprêta à partir quand elle se souvint qu'il y aurait un petit bout de chemin à faire à Poudlard. Elle prit donc son blouson, qu'elle pourrait ranger facilement dans son sac une fois sur place. Elle descendit deux à deux les marches pour se rendre à la salle commune des Serdaigles. Elle jeta à bref coup d’œil au panneau d'affichage : la photo de la plante qu'ils allaient étudier aujourd'hui y figurait toujours. Elle resta devant un petit moment. Elle savait ce que c'était comme plante, mais elle avait du mal à se souvenir de son nom. Elle haussa les épaules : «
Baaaah ! Ça me reviendra au moment voulu. » se dit-elle.

Elle prit son petit-déjeuner en quatrième vitesse et sortit de la Grande salle pour se rendre au point de rendez-vous. Quand elle fut arrivée, elle put constater que Miss Dacker et Miss Wolf étaient les deux prof' accompagnatrices. Miss Davis attendit vingt minutes, afin que tout le monde soit là, et dit :


- Bonjour ! Comme vous l’avez sans doute vu, et j’ose imaginer aussi que vous avez reçu mon message, le cours ne se donnera pas à Poudlard aujourd’hui. Pas même dans ce pays, ni sur ce continent, mais je n’en dis pas plus. Votre professeure de SACM et de DCFM sont là pour m’aider à assurer votre sécurité, ainsi qu’à nous rendre là-bas entiers. Veuillez vous approcher, s’il vous plaît.

Les étudiants suivirent ses directives et se rapprochèrent des trois professeurs. Hellyna, sachant transplaner, prit deux élèves et suivit Miss Wolf et Miss Dacker. Une fois que ses pieds eurent touché le sol, la jeune fille s'écroula part terre. Elle ne maîtrisait pas encore le transplanage à une aussi longue distance. Elle se releva sur ses coudes et regarda rapidement ses camarades. Ils étaient en un seul morceau, ce qui la soulagea. Puis, elle fit plus attention à l'endroit où ils se trouvaient : un désert. Du sable à perte de vue, aucune végétation, aucun nuage dans le ciel, une chaleur supportable car non-humide.

La préfète se mit debout et enleva son blouson qu'elle fourra dans son sac. Elle sortit sa casquette des l'ancienne équipe de Quidditch de sa mère, les Pies de Montrose, et ses lunettes de soleil qu'elle mit aussitôt, puis suivit les trois enseignantes dans cette étendue de sable sans fin. Ils ne marchèrent pas longtemps, deux ou trois minutes tout au plus quand ils s’arrêtèrent sur une dune. Miss Davis s'installa à même le sol et invita ses étudiants à faire de même.


- Nous y sommes ! La plante que nous allons étudier aujourd’hui se trouve derrière cette dune de sable, mais avant, j’aimerais laisser l’occasion à ceux qui auront peut-être eu une idée grâce à l’image de me donner son nom. Des volontaires ?

Durant les vingts minutes d'attente à Poudlard, la bleu et bronze avait essayer de retrouver le nom de la plante, mais impossible de remettre le doigt dessus. Elle se creusa de nouveau les méninges. Son nom commençait par un M... Malimlus... Mébunlus... Mimbulus Mimbletonia ! Elle leva aussitôt la main et dit :

- C'est un Mimbulus Mimbletonia.

Elle avait prononcé cela avec tellement d'entrain qu'elle se sentit rougir jusqu'à la pointe de ses cheveux. Puis, elle attendit patiemment qu'un autre élève ajoute ses connaissances sur le sujet.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Alexie Scott
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours n°3 - le Mimbulus Mimbletonia

Message par : Alexie Scott, Dim 29 Jan 2012 - 18:06


Des nuits passées à rêver du monde magique. C'était ça les douces nuits de Alexie. Se coucher, s'endormir et partir au pays des songes. Cette nuit-là, le rêve semblait prémonitoire. En effet, la Serdaigle rêvait de son cours de botanique qui avait lieu ce jour-là. Elle était tellement surexcitée. C'était son deuxième cours depuis le début de l'année et elle avait vraiment envie de retrouver son professeur ainsi que ses camarades et les plantes évidemment. Il était sept heures du matin lorsque le réveil de la Bleue et Bronze sonna pour la prévenir qu'elle devait se lever. Son réveil fut un peu brutal. En effet, elle dormait paisiblement et là un bruit insupportable la dérange. Elle ouvrit les yeux, les frotta et s'étira deux minutes. Les rayons du soleil traversaient les carreaux des petites fenêtres du dortoir. La lumière éclaira le lit de Alexie. Elle fut éblouie ce qui la poussa à se lever. Elle fit son lit puis se dirigea dans la salle de bain pour se doucher et se coiffer. Elle retourna s'assoir sur son lit alors qu'elle était en serviette pour choisir ses vêtements, elle ouvrit sa grosse malle et réfléchit à sa tenue.

Il y a quelques jours, la professeure de botanique avait envoyé à tous ses élèves un message emportait par un hibou disant qu'il fallait porter des vêtements légers. Il y avait aussi inscrit que leur sortie se passera sur un autre continent mais il n'y avait pas plus de détails. Mrs Davis ne voulait pas tout dévoiler tout de suite. Elle voulait surement garder le mystère. Suite à ce petit mot, Alexie choisissait dans sa malle un vêtement léger. Un tee-shirt rayé blanc et noir et un simple short en jean ainsi que des chaussures à lacets. Elle prit aussi ses lunettes de soleil et un chapeau, on ne sait jamais. Elle prit son sac et rangea dedans ses lunettes, son chapeau et tout le matériel dont elle avait besoin plumes et crayons, parchemin, carnet de notes et quitta le dortoir sans faire de bruit pour ne pas réveiller ses autres camarades qui dormaient encore.
La Bleue et Bronze sortit du dortoir, descendit les escaliers de la tour de Serdaigle et se dirigea dans la Grande Salle. Celle-ci était remplies d'élèves qui déjeunaient des tartines et qui se rafraichissaient avec de bons jus de citrouille. Elle s'avança jusqu'à la table des Serdaigles et bafouilla un petit bonjour à ses camarades. Elle se servit deux viennoiseries, bu un verre de jus et repartit le plus vite possible. Elle n'était pas en retard au contraire, mais Lexie aimait être avance. Elle quitta donc la Grande Salle, emprunta plusieurs couloirs qui l'emmenèrent au point de rendez-vous où se trouvait déjà un groupe d'élèves ainsi que des professeurs. Au moment où Alexie arrivait Mrs Davis s'apprêtait à dire quelques mots.


Bonjour ! Comme vous l’avez sans doute vu, et j’ose imaginer aussi que vous avez reçu mon message, le cours ne se donnera pas à Poudlard aujourd’hui. Pas même dans ce pays, ni sur ce continent, mais je n’en dis pas plus. Votre professeure de SACM et de DCFM sont là pour m’aider à assurer votre sécurité, ainsi qu’à nous rendre là-bas entiers. Veuillez vous approcher, s’il vous plaît.

À ces ordres, Alexie s'approcha des professeurs. Elle se mit avec des élèves qui savaient transplaner ainsi qu'un professeur. En effet, la jeune Serdaigle n'avait jamais transplaner c'était la toute première fois et cela l'inquiétait un peu. Elle ferma les yeux et se sentit dans les airs. Elle avait un peu envie de vomir et la tête qui tournait, elle voulait arriver vite sur la terre pour se rassurer. Le voyage dura très peu de temps. Aussitôt qu'elle avait fermé les yeux, elle sentait sous ses pieds comme du sable. Et s'en était bien, la classe et les professeurs se trouvaient au milieu du désert. Lexie regarda autour d'elle, le ciel était bleu clair sans un seul nuage. Mrs Davis s'installa par terre alors le groupe fit de même. Les élèves étaient là pour suivre un cours alors la professeure reprit.

Nous y sommes ! La plante que nous allons étudier aujourd’hui se trouve derrière cette dune de sable, mais avant, j’aimerais laisser l’occasion à ceux qui auront peut-être eu une idée grâce à l’image de me donner son nom. Des volontaires ?

Alexie réfléchissait pour essayer de trouver le nom d'une plante ayant la capacité de vivre dans le désert. Alors, elle se remémora les films de Far West qu'elle regardait avec sa grand-mère quand elle était plus jeune. Elle pensa immédiatement au cactus s'écria.

Mrs Davis s'il vous plaît ! Je pensais à un Mimbulus Mimbletonia.


Dernière édition par Alexie Scott le Ven 13 Juil 2012 - 3:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nathalie Matthews
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) :
Occlumens
Legilimens


Re: Cours n°3 - le Mimbulus Mimbletonia

Message par : Nathalie Matthews, Jeu 2 Fév 2012 - 0:42


[HJ : Alex, je n’ai pas pris en compte ta réponse car j’ai dit que nous n’étions pas encore de l’autre côté de la dune, par conséquent, tu ne pouvais pas voir la plante. Pour les retardataires, considérez que vous êtes là depuis le début.]

Hellyna – C'est un Mimbulus Mimbletonia.

Lexie – Mrs Davis s'il vous plaît ! Je pensais à un Mimbulus Mimbletonia.

Nathalie venait à peine de poser la question que les réponses fusaient déjà. Peut-être la photographie qu’elle avait donnée avait été un indice trop évident ? Ou alors avaient-ils simplement cherché, cette plante était un incontournable en Botanique selon elle et peut-être les élèves avaient-ils pensé d’eux-mêmes à cette plante, restait encore à trouver une image la représentant pour confirmer leurs soupçons. Et cette image, elle leur en avait donné un fragment. Mais elle préférait attendre quelques secondes, au cas où un des élèves présents voulait encore se manifester ou corriger la réponse de Lexie et Hellyna. Seulement… Personne. Apparemment, les deux seules personnes ayant effectué des recherches avaient parlé, ce cours promettait. Enfin, ne partons pas défaitistes, ils devaient tout simplement être fatigués par le voyage quelque peu éprouvant – surtout la partie transplanage – et allaient se remettre en selle dans cinq minutes tout au plus. La jeune femme se releva, fit signe aux élèves de la suivre, et passa de l’autre côté de la dune.

Toute la classe se trouvait à présent face à un champ de Mimbulus Mimbletonia. Cette plante pourtant très difficile à trouver poussait facilement ici, sous ce climat désertique, et pouvait donc se répandre à sa guise sans craindre d’être éradiquée de la Terre en un rien de temps. Pourquoi ne pas pousser ailleurs alors, avec tous les déserts existant sur Terre ? Cela, Nathalie allait l’expliquer mais… Il y avait encore certaines choses avant. Continuant à descendre la dune prudemment et en « serpentin » pour ne pas glisser, comme tout bon randonneur, l’ex-Gryffondor arriva rapidement auprès d’un Mimbulus Mimbletonia et, une fois que tous les élèves l’eurent rejointe, elle prit la parole :

Nathalie –
Eh bien voilà, je crois que la plante répond à ma place. C’est bien un Mimbulus Mimbletonia, mais, question rituelle, comment l’avez vous su, tous les deux ? Et à quel moment ? Seulement avec la photo, ou lorsque nous sommes arrivés ?

S’adressant respectivement à Lexie et Hellyna, Nathalie attendait une précision de leur part. Elle savait qu’elles avaient sans doute cherché quelques temps, ayant déjà vu Hellyna de nombreuses fois à son cours du moins. Quant à Lexie, elle n’avait connu qu’Amanda Davis donc il était encore trop tôt pour dire quoi que ce soit. Cependant, elles avaient toutes deux rendu leur devoir, elles étaient donc assidues et ne faisaient pas les choses à moitié de ce qu’avait pu constater la jeune femme. Mais peut-être s’enthousiasmait-elle trop vite ? Peut-être cela n’allait-il pas durer ? Tout ce qu’elle espérait, à chaque cours, c’était intéresser ses élèves, leur donner envie d’apprendre et de participer. Leur donner envie de rapporter des points à leur maison ? Ce n’était pas son rôle, même si retirer des points pour cause de devoir non rendu lui faisait mal au cœur à chaque fois. Trêve de bavardage, elle avait un cours à donner, sans oublier les précisions quant à l’endroit où ils se trouvaient, laissant ainsi Lexie et Hellyna réfléchir quelques minutes – le temps d’apporter cette précision.

Nathalie –
Mais, j’oubliais. Pour ceux qui ignorent où nous nous trouvons, nous ne sommes pas loin de l’Egypte. En Assyrie, pour être précise. Le Mimbulus Mimbletonia ne pousse qu’ici, vous pouvez aller dans n’importe quel autre pays, vous ne le trouverez pas, sauf s’il s’agit d’une plantation. Quelqu’un peut-il m’expliquer pourquoi ? Même une petite idée, sans avoir cherché ?

Pour cette question, il fallait avoir quelques connaissances en géographie, certes, mais l’environnement allait peut-être aider les élèves, sans oublier l’aspect de la plante. En effet, elle avait la morphologie d’un cactus et y ressemblait énormément mais sa forme était aléatoire et ce, très souvent. Mais intérieurement, tout changeait et… Par ailleurs, cette plante était légèrement plus agressive. Cela, la professeure de Botanique allait le leur préciser mais elle attendait d’abord des réponses aux questions qu’elle venait de poser, regardant les deux élèves ayant déjà parlé et les autres. Ce qu’elle souhaitait ? Les motiver, leur montrer à quel point la nature pouvait être surprenante et non pas ennuyante comme certains pouvaient le penser en arrivant à ce cours.
Revenir en haut Aller en bas
Hellyna Flynn
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours n°3 - le Mimbulus Mimbletonia

Message par : Hellyna Flynn, Dim 5 Fév 2012 - 11:13


Peu de temps après elle, une de ses condisciples donna la même réponse qu'Hellyna, ce qui était fortement inutile à ses yeux. Pour toute réponse, Miss Davis se releva et se dirigea au sommet de la dune. Les élèves la suivirent et une fois sur le haut de la petite colline de sable, Hellyna fut émerveillée par le paysage qui s'offrait à eux. Un véritable champ de Mimbulus Mimbletonia se trouvait à leurs pieds, couvrant des kilomètres et des kilomètres de sable. À cette vue, la Préfète lâcha un soupire d'émerveillement. La nature offrait de magnifiques paysages et même dans les endroits où on ne s'y attendait pas.
Voyant que ses camarades et les professeurs descendaient la colline en serpentant afin d'éviter de glisser, la jeune fille arrêta sa contemplation des lieux pour suivre le groupe.


- Eh bien, je crois que la plante répond à ma place. C'est bien un Mimbulus Mimbletonia, mais, question rituelle, comment l'avez-vous su, tous les deux ? Et à quel moment ? Seulement avec la photo, ou lorsque nous sommes arrivés ? demanda Miss Davis à Lexie et Hellyna.

- Eh bien, je n'ai pas fait de recherche particulière après avoir vu votre photo. Je savais que j'avais déjà vu cette image, ou du moins quelque chose qu'y ressemble et c'est au moment où nous sommes arrivé sur la dune qui m'a aidé à retrouver son nom, répondit la Préfète.

Puis, la professeur de Botanique leur demanda s'ils pouvaient expliquer pourquoi cette plante ne poussait qu'en Assyrie ? Hellyna ne se souvenait plus trop pourquoi, elle savait que cela avait un rapport avec le fait que la plante ressemble fortement à un cactus, mais elle ne saurait vraiment dire la bonne réponse. Le cactus arrivait à s'adapter dans les déserts car il pouvait stocker le peu d'eau qu'il trouvait dans ses tissus succulents. Cependant, était-ce un élément de réponse ? Elle en doutait et préféra attendre qu'un de ses camarades intervienne.
Revenir en haut Aller en bas
Klea Ruz
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de transplanage



Re: Cours n°3 - le Mimbulus Mimbletonia

Message par : Klea Ruz, Dim 5 Fév 2012 - 11:48


Klea s'était contentée de hocher la tête lorsque Hellyana, puis Lexie, avait prononcé le nom de la plante. C'était la photo qui lui avait mis la puce à l'oreille. Quoi qu'elle avait hésité entre cette plante et un des affreux petits cactus que sa grand-mère affectionnait et exposait devant la fenêtre. Il n'y avait que le Mimbulus Mimbletonia qui possédait des caractéristiques intéressantes à étudier en cours de botanique. Les autres espèces qui lui ressemblaient n'avait aucune particularité magique connue, que ce soit pour les potions ou les baguettes. Lorsque Klea avait lu le mot de Miss Davis, conseillant vivement des vêtements légers, ses doutes quand à l'espèce de la plante disparurent. Ses camarades de Serdaigle, Hellyana et Lexie, semblaient avoir eut le même raisonnement. Klea pensa un instant que si sa grand-mère n'avait pas été là, si elle ne lui avait pas donné le goût des plantes et des connaissances botaniques, elle se serait sentie bête de ne pas savoir tout cela comme les autres. Hellyana et Lexie étaient de ces personnes incroyablement intelligentes qui emmagasinaient des tas de connaissances et pouvaient parler de tout sans se sentir supérieures au reste de la population. Klea ressentit une point de jalousie qui s'évapora avec ces pensées.
C'était la première fois que la jeune fille voyageait aussi loin. L'air lui avait semblé d'abord irrespirable tant la chaleur désertique était étouffante. Elle avait mis quelques dizaines de secondes à s'y habituer, et toussait encore à chaque grain de sable qui pénétrait dans sa bouche. Elle rit mentalement avant de jouer distraitement avec le sable sous ses pieds, enfonçant et sortant ses chaussures en faisant du bruit avec sa bouche. Si elle ne paraissait pas être âgée de plus de quatre ans, Klea n'avait que faire de l'opinion des autres. Hélas.
Elle s'amusait encore lorsqu'elle aperçut que tout le monde s'éloignait derrière les professeurs. Elle courut après eux, avec une démarche aussi gracieuse que lui permettait ses déplacements dans le sable - c'est à dire une démarche tout à fait ridicule. En haut de la dune, la vision fit taire les rires de Klea, qui se contenta d'ouvrir la bouche de surprise (non sans toussoter à cause d'un maudit grain de sable). D'ici, ils surplombaient un immense champ de Mimbulus Mimbletonia. Les plantes, qu'elle avait pensé si rares, étaient là par centaines. Elles paraissaient à la fois toutes petites et absolument monumentales. Klea s'empressa de suivre le groupe, se retenant pour ne pas glisser sur les fesses. Elle était d'humeur particulièrement maligne aujourd'hui. Elle profitait simplement de ce jour où les pensées noires ne la touchaient pas.

- Eh bien voilà, commença la professeure, je crois que la plante répond à ma place. C’est bien un Mimbulus Mimbletonia, mais, question rituelle, comment l’avez vous su, tous les deux ? Et à quel moment ? Seulement avec la photo, ou lorsque nous sommes arrivés ?

Klea allait répondre, mais elle s'aperçut que Miss Davis s'adressait à ses camarades. Elle se contenta d'observer encore le champ de petites plantes. C'était bizarrement calme. Immobile. La jeune fille fronça les sourcils et se tourna à nouveau vers la professeure.

- Mais, j’oubliais, continua Miss Davis. Pour ceux qui ignorent où nous nous trouvons, nous ne sommes pas loin de l’Egypte. En Assyrie, pour être précise. Le Mimbulus Mimbletonia ne pousse qu’ici, vous pouvez aller dans n’importe quel autre pays, vous ne le trouverez pas, sauf s’il s’agit d’une plantation. Quelqu’un peut-il m’expliquer pourquoi ? Même une petite idée, sans avoir cherché ?

La jeune fille n'y avait pas pensé. Elle pensait être plus au Sud et n'avait aucune idée de pourquoi ces plantes ne poussaient qu'ici. Quant à la réponse à la question...

- Je n'en ai aucune idée, souffla-t-elle, plus pour elle que pour la professeure.

C'était sûrement à cause du climat, ou de la composition des sols. Mais la Serdaigle ne savait pas vraiment en quoi les caractéristiques géographiques de l'Assyrie différaient de celles des pays voisins.
Revenir en haut Aller en bas
Kiera VonKerberg
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°3 - le Mimbulus Mimbletonia

Message par : Kiera VonKerberg, Dim 5 Fév 2012 - 17:52


Ce matin la, la jeune fille était un peu en retard, elle s'habilla très rapidement avec les premiers habits qui lui tombaient sous la main. Le retard matinal? C'était l'une des choses qui arrivait souvent à la jeune serdaigle.. Le réveil était toujours douloureux même si elle dormait douze heures d'affilées. Elle se brossa les cheveux très rapidement, il fallait noter qu'elle avait une chevelure lisse donc la brosse ne faisait rien d'autre que surligner les lignes rectilignes de sa chevelure.

Prendre son petit déjeuner serait une perte de temps qu'il ne fallait pas faire, elle se dirigea vers la salle de botanique, il s’agissait de la serre numéro 3, elle reconnue le professeur qui était déjà la avec quelques élèves de serdaigle. Kiera fit un signe de la tête aux autres bleu et argent tandis qu’elle murmura un petit bonjour à l’égard du professeur.

Kiera apprit que le cours n’allait pas avoir lieu à Poudlard, elle eut une chance d’être arrivée à l’heure car elle ne savait pas encore transplaner, et manquer un cours n’était pas envisageable car elle n’avait pas envie de recevoir une beuglante dans la salle commune.. Elle en avait déjà reçut une lors de sa première année car elle était ce genre d’élève qui prenait les cours à la légère. Au moment ou le professeur dit aux élèves de se rapprocher la jeune fille se rapprocha timidement du groupe et attendit que le professeur donne ses ordres.

C’était la première fois que la jeune bleu et argent transplanait et elle ressentit une sensation désagréable, et songea au retour qui ne semblait pas l’enjouer. Elle ouvrit ses yeux et se trouva au beau milieu d’un paysage magnifique, il fallait dire que Kiera ne voyageait pas beaucoup. Il faisait étonnamment chaud contrairement à poudlard. Elle s’installer à même le sol, sur une dune et vit le professeur faire de même.

Kiera connaissait cette plante mais son nom lui échappait, elle l’avait sur le bout de la langue, elle réfléchissait quand deux élèves donnèrent le nom de cette plante, et Kiera se sentit un peu bête d’avoir perdu le nom aussi simple de cette plante. Elle l’avait déjà vu dans un livre dans la bibliothèque.

Kiera vit une autre jeune fille donner le nom de cette plante, puis Mrs Davis leur demanda ou elles avaient connus cette plante. Kiera attendait d’entendre la réponse des deux jeunes filles. Puis le professeur leur rappela qu’ils n’étaient pas loin de l’Egypte, en Assyrie, et le professeur nota que cette plante ne poussait que dans cette environnement et voulait savoir pourquoi. Kiera eut une idée peut être stupide mais pensa à la chaleur et au sable.. Elle se lança et dit



-S’il vous plait, il ne s’agirait pas de la chaleur qui règne dans l’environnement ou l’on se trouve ? Car c’est un endroit très sec.


Elle attendit la réponse , elle n’était pas sûr de sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Nathalie Matthews
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) :
Occlumens
Legilimens


Re: Cours n°3 - le Mimbulus Mimbletonia

Message par : Nathalie Matthews, Ven 17 Fév 2012 - 23:01


[HJ : Bon, j’ai assez attendu, alors je réponds. Le RP est très court mais je ne peux pas faire mieux avec deux réponses, dont une seule pour la question que j’ai posée.]

Hellyna – Eh bien, je n'ai pas fait de recherche particulière après avoir vu votre photo. Je savais que j'avais déjà vu cette image, ou du moins quelque chose qu'y ressemble et c'est au moment où nous sommes arrivé sur la dune qui m'a aidé à retrouver son nom.

Kiera – S’il vous plait, il ne s’agirait pas de la chaleur qui règne dans l’environnement ou l’on se trouve ? Car c’est un endroit très sec.

Ce coup-ci, les réponses ne fusaient pas. Que du contraire, Nathalie avait attendu un moment et seule la réponse de Kiera s’était faite entendre. Donner des indices supplémentaires ? Non, ils en avaient bien assez rien qu’en observant le milieu où ils se trouvaient et, le pays et le continent ainsi que le climat qu’ils pouvaient « ressentir ». Alors les points n’allaient pas être donnés, mais la réponse oui. Ils n’avaient pas fait preuve de beaucoup d’imagination, beaucoup d’élèves avaient répondu absents et cela ne faisait que décevoir la jeune femme. Ce cours était intéressant pourtant, non ? Certes, l’indice était différent, elle n’avait donné qu’une image mais… Une inscription est une inscription ! Elle prit une poignée de sable qu’elle laissa couler d’entre ses doigts, sentant alors le sable chaud dont certains grains possédaient une couleur étrange. Elle en fit d’ailleurs la remarque :

Nathalie –
Hellyna, je ne peux que te féliciter pour avoir eu un tel sens de l’observation ! Kiera, la chaleur qui règne ici y est pour quelque chose, en effet. Mais ce n’est pas la seule chose car, dans tous les pays désertiques, il fait une chaleur parfois bien plus élevée qu’ici, ou de la même intensité.

Courte pause. Jetant un regard au sable qu’elle venait de laisser s’échapper de ses mains il y avait de cela quelques secondes, Nathalie dit, complétant ses dires :

Nathalie –
Il y a le sol aussi. Vous avez sans doute remarqué que, lorsque j’ai fait « couler » le sable, il n’était pas d’une couleur unique. Certains grains sont noirs, chose que l’on ne trouvera peut-être – voire sûrement – pas dans d’autres pays. De plus, certains grains sont d’une couleur tout à fait extraordinaire, je vous laisse juger de vous-même, prenez une poignée !

En fin de compte, Nathalie avait donné des indices et une partie de la réponse. Elle voulait intéresser ses élèves, les motiver à répondre et ne pas les laisser dormir sur leurs lauriers. Méchante ? Non, motivée et déterminée. Ils allaient bien finir par se réveiller et par réaliser qu’ils faisaient perdre des points à leur maison en ne répondant pas aux questions, en n’étant tout simplement pas présent au cours alors que l’inscription est validée. Elle n’allait pas l’oublier et comptait bien prendre des mesures pour montrer que, même si elle était gentille, il ne fallait pas se moquer d’elle. Reprenant alors la parole, la jeune femme dit :

Nathalie –
Maintenant que vous savez que sa particularité vient du sol, peut-être pouvez-vous répondre à ma question ? Quelles conséquences cette terre, ce sable, pourrait avoir sur le Mimbulus Mimbletonia ? Un trait de « caractère », des transformations intérieures ou extérieures ? Des particularités par rapport aux autres cactus ? N’ayez pas peur de répondre, toute réponse ou participation est récompensée et le premier qui se moque de la réponse d’un condisciple entendra parler de moi. Lancez-vous !

Malheureusement, Nathalie ne pouvait rien dire de plus sans donner de réponses d’elle-même et, au final, elle ne voulait pas le faire. Le but d’un cours est de faire participer les élèves, sinon autant donner son cours tout fait sans même laisser chercher les élèves. Peut-être était-ce la chaleur qui les endormait à ce point, car ils étaient bien plus motivés et participaient beaucoup plus aux deux premiers cours. Pensant avoir peut-être trouvé une solution, l’ex-Gryffondor fit apparaître des verres remplis d’eau froide dans la main de chacun des élèves. De cette façon, ils ne pouvaient plus avoir chaud car le verre en question se remplirait dès qu’il serait vide. Alors, la motivation revenait-elle ?
Revenir en haut Aller en bas
Hellyna Flynn
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours n°3 - le Mimbulus Mimbletonia

Message par : Hellyna Flynn, Lun 20 Fév 2012 - 10:35


Seule Kiera, une de ses condisciples, émit une suggestion à la réponse de la nouvelle enseignante. Alors que cette dernière faisait couler une poignée de sable d'entre ses doigts, elle félicita Hellyna pour son sens de l'observation et fit un commentaire sur ce qu'avait dit l'une des bleues et bronzes. Puis, Miss Davis ajouta :

- Il y a le sol aussi. Vous avez sans doute remarqué que, lorsque j'ai fait « couler » le sable, il n'était pas d'une couleur unique. Certains grains sont noirs, chose que l'on ne trouvera peut-être – voire sûrement – pas dans d'autres pays. De plus, certains grains sont d'une couleur tout à fait extraordinaire, je vous laisse juger de vous-même, prenez une poignée !

Aussitôt, la préfète des Serdaigles s'exécuta. Elle s'accroupit et prit une poignée de sable chaud. Comme l'avait dit la professeur de Botanique, tous les grains n'avaient pas une couleur uniforme, certains étaient noirs, d'autres oranges ou encore légèrement roses. La jeune professeur reprit la parole :

- Maintenant que vous savez que sa particularité vient du sol, peut-être pouvez-vous répondre à ma question ? Quelles conséquences cette terre, ce sable, pourrait avoir sur le Mimbulus Mimbletonia ? Un trait de « caractère », des transformations intérieurs ou extérieurs ? Des particularités par rapport aux autres cactus ? N'ayez pas peur de répondre, toute réponse ou participation est récompensée et le premier qui se moque de la réponse d'un condisciple entendra parler de moi. Lancez-vous !

La professeur avait donné assez d'indices pour prouver qu'Hellyna n'avait pas totalement tort dans sa réflexion. Voyant que personne ne donnait de réponse, la jeune femme leva alors la main et prit la parole :

- L’Assyrie est connue pour ses mines de marbre, d'albâtre, de basalte et de grès. Comme les cactus, le Mimbulus Mimbletonia sait très bien s'adapter dans ce désert car il peut stocker le peu d'eau qu'il trouve dans ses tissus succulents. L'eau dont elle se nourrit doit être riche en minéraux ce qui lui donne peut-être cet aspect si particulier ou encore l'Empestine qu'elle contient.

Ayant terminée son explication, la préfète espéra que sa réponse ne soit pas erronée et surtout que son explication soit claire et compréhensible.
Revenir en haut Aller en bas
Valens Fenwick
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours n°3 - le Mimbulus Mimbletonia

Message par : Valens Fenwick, Lun 27 Fév 2012 - 21:21


Valens secoua la tête une nouvelle fois. Une bêtise dite par un condisciple? Oh non, loin de là. Pour le nouvel élève c'était là son premier transplanage et ses craintes s'étaient révélées exactes : il avait très mal supporté le voyage. Il avait donc écouté d'une oreille distraite jusque là en restant concentré sur un élément plus ou moins important : Garder le contenu de son estomac, et par la même occasion son estomac lui même, à l'intérieur de son corps. Une lutte difficile qu'il n'était pas sûr de remporter. Il essayait de toutes ses force d'éviter de penser qu'il faudrait probablement rentrer à Poudlard par le même moyen de transport.

Essayant de se reprendre il se raccrocha à l'intervention d'une élève, qu'il aurait été bien en peine de reconnaître dans son état et essaya de rebondir sur ses paroles. On parlait d'une plante. Une plante dans le désert. Elle absorbait des minéraux. Et produisait de l'Empestine. C'est donc avec un teint livide et une mine à traumatiser un enfant après son histoire du soir, qu'il essaya d'apporter son grain de sel, s'il on peut dire dans ce désert, à une conversation qu'il n'avait pas bien suivi... Il espérait juste ne pas être complètement à côté de son sujet. Il leva une main tremblante et garda l'autre pas trop loin de sa bouche.

Effe... Effec... gloups... En effet, certains... minéraux... ont une odeur... très caractéristique... Le souffre par exemple... qui peut aider... la plante... à générer... une odeur... défensive... contre les prédateurs. J'imagine... que si nous trouvons... un minéral odorant... nous auront une piste... au sujet de cette plante.

Et si elle... a besoin... de minéraux... pour son fonctionnement... elle peut... utiliser l'excédent... pour se construire... une défense... contre un autre ennemi. Les rayons du soleil... Risquent de brûler... sa chlorophylle... Et la photosynthèse... essentielle pour elle. Sa couleur... dénote... d'ailleurs... une faible quantité... de chlorophylle. J'imagine... qu'un filtre... partiellement minéral... à partir de minéraux sélectionnés... pourraient surement... la protéger un peu... Si c'est le cas... sa peau... sera un peu plus rigide... que celle de ses consoeurs...


Puis il sembla prendre une grande inspiration, les yeux grands ouverts et détourna la tête en fermant les yeux. Rien ne se produisit, mais ce n'était pas passé loin. Il regrettait amèrement le moindre morceau de pain qu'il avait avalé.
Revenir en haut Aller en bas
Abbey King
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de transplanage





Re: Cours n°3 - le Mimbulus Mimbletonia

Message par : Abbey King, Mar 28 Fév 2012 - 1:54


L'aurore venait de faire sont apparition. Abbey, perdue dans ses pensées était déjà réveillé depuis quelques minutes. Elle attendait patiemment que les premiers rayons du soleil viennent lui caresser le visage. Alors en train de songer à ce qu'elle allait bien pouvoir porter ce jour-ci, la Gryffy fut dérangée par un bruit de cognement sur une des fenêtres de sa chambre. Pas encore tout à fait réveiller elle appuya son dos contre la tête de lit puis tourna la tête. Derrière sa fenêtre se trouvait un hibou, tenant dans son bec une enveloppe sur laquelle était écrit en gros « Abbey King », qui attendait patiemment. La jeune femme s'étira les bras tout en baillant avant de lever et d'aller ouvrir la fenêtre au volatile. Celui-ci s'envola aussitôt qu'elle eut saisit enveloppe. Le message venait de sa nouvelle professeur de botanique, Miss Davis, l'avertissant simplement que pour le prochain cours il valait mieux venir avec une tenue légère. En effet ce prochain cours serait en réalité une sortie qui se déroulerait quelque part où il ferait très chaud. Ce ne serait pas pour déplaire à la jeune californienne à qui les hautes températures lui manquaient tant. Elle accrocha la lettre à l'aide d'un bout de scotch sur sa commode, histoire de ne pas oublié le jour J et retourna se coucher.

Le grand jour était arrivé. Abbey s'était réveillée à l'aube. Elle voulait être sûre d'arriver à l'heure pour la sortie. C'est pourquoi elle avait préparé son sac la veille : à l'intérieur se trouvait une casquette noire avec écrit les initiales L.A en vioet. On y trouvait également un mini short à taille haute en jean noir, un t-shirt ample blanc, des lunettes de soleil aviateur et des chaussures adéquate à la marche. Pourquoi elle avait mit tout ses habits dans son sac ? Tout simplement parce que la jeune femme vivait désormais à Pré-au-lard et qu'il lui fallait touts les matins se rendre à Poudlard à pied. Elle ne voulait faire tout le trajet en short et risquer d'attraper froid, surtout en plein hiver.

Comme touts les matins elle prit une douche, but une bonne tasse de café dans laquelle elle trempait son croissant, puis finit de se préparer. Un simple trait d'eye-liner noir sur ses paupières, une natte sur le côté, un pull en coton noir, un jean slim et des bottines noires et la voilà prête à partir. La Gryffy enfila une veste en cuire noire, elle savait que ca ne lui tiendrait pas trop chaud mais elle voulait que ces vêtements prennent le moins de place possible dans son sac une fois qu'elle serait changée, puis elle partit en direction de Poudlard.

Après un petit saut dans les toilettes des filles où elle s'était changée, la voilà fine prête devant le serre numéro trois. Très vite elle fut prise en charge par quelqu'un qui la fit transplaner grâce au transplanage d'escorte. Un vrai cauchemar. Pendant un temps indéterminable, son corps s'était fait compressé, dans un tourbillon infernale, pour finalement arriver au milieu de nul part, en plein milieu d'un désert. Écroulée sur le sol, il fallut quelques secondes pour que le tourni d'Abbey se dissipe. La Gryffy se releva alors et suivit sa professeure qui marchait plus loin. Après une ou deux minutes de marches ils arrivèrent dans une dune. Abbey rejoint ses camarades et se mit assise en tailleur sur le sable chaud.

-Nous y sommes ! La plante que nous allons étudier aujourd’hui se trouve derrière cette dune de sable, mais avant, j’aimerais laisser l’occasion à ceux qui auront peut-être eu une idée grâce à l’image de me donner son nom. Des volontaires ?

Ça commençait bien... À peine quelques minutes et déjà ont posait une colle à la jeune Gryffy. Elle avait pourtant bien vu l'image, mais quand on ne connaît rien à quelque chose, bah... on connaît rien. Abbey arrivait légèrement comme une touriste dans ce cours de botanique. Elle n'avait jamais suivit ce cours pendant sa scolarité à Beauxbâtons et ses connaissances en cette matière était presque inexistante. Elle connaissait une ou deux plantes comme la Mandragore ou la Branchiflore mais rien de plus. A en croire deux élèves il s'agissait d'un Mimbulus Mimbletonia. Les élèves n'obtinrent pas immédiatement de réponse de la part de Miss Davis. Celle-ci leur fit signe de traverser la dune derrière elle. Après l'avoir suivis, ils se trouvaient désormais en face d'un champ de cactus. Les élèves descendirent plus prés des plantes, suivants de près leur professeure.

-Eh bien voilà, je crois que la plante répond à ma place. C’est bien un Mimbulus Mimbletonia, mais, question rituelle, comment l’avez vous su, tous les deux ? Et à quel moment ? Seulement avec la photo, ou lorsque nous sommes arrivés ?

-Eh bien, je n'ai pas fait de recherche particulière après avoir vu votre photo. Je savais que j'avais déjà vu cette image, ou du moins quelque chose qu'y ressemble et c'est au moment où nous sommes arrivé sur la dune qui m'a aidé à retrouver son nom

Abbey se contentait d'écouter tout en observant le champs rempli de ces espèces de cactus. La californienne, pourtant habituée aux hautes températures commençait à avoir trop chaud et pouvait sentir des gouttes de transpiration apparaître sur son front. Elle passa son poignet couvert d'un bracelet éponge pour les essuyer.

-Mais, j’oubliais. Pour ceux qui ignorent où nous nous trouvons, nous ne sommes pas loin de l’Egypte. En Assyrie, pour être précise. Le Mimbulus Mimbletonia ne pousse qu’ici, vous pouvez aller dans n’importe quel autre pays, vous ne le trouverez pas, sauf s’il s’agit d’une plantation. Quelqu’un peut-il m’expliquer pourquoi ? Même une petite idée, sans avoir cherché ?

-S’il vous plait, il ne s’agirait pas de la chaleur qui règne dans l’environnement ou l’on se trouve ? Car c’est un endroit très sec.

-Hellyna, je ne peux que te féliciter pour avoir eu un tel sens de l’observation ! Kiera, la chaleur qui règne ici y est pour quelque chose, en effet. Mais ce n’est pas la seule chose car, dans tous les pays désertiques, il fait une chaleur parfois bien plus élevée qu’ici, ou de la même intensité. Il y a le sol aussi. Vous avez sans doute remarqué que, lorsque j’ai fait « couler » le sable, il n’était pas d’une couleur unique. Certains grains sont noirs, chose que l’on ne trouvera peut-être – voire sûrement – pas dans d’autres pays. De plus, certains grains sont d’une couleur tout à fait extraordinaire, je vous laisse juger de vous-même, prenez une poignée !

Abbey s’exécuta immédiatement. Elle se baissa plongea sa main dans les grains chaud du sable doré et en extrait une bonne poignée. Accroupie sur le sol elle ouvrit sa main et put constater qu'effectivement quelques grains étaient noirs. Mais quel intérêt il y avait-il à ça ?

-Maintenant que vous savez que sa particularité vient du sol, peut-être pouvez-vous répondre à ma question ? Quelles conséquences cette terre, ce sable, pourrait avoir sur le Mimbulus Mimbletonia ? Un trait de « caractère », des transformations intérieures ou extérieures ? Des particularités par rapport aux autres cactus ? N’ayez pas peur de répondre, toute réponse ou participation est récompensée et le premier qui se moque de la réponse d’un condisciple entendra parler de moi. Lancez-vous !

La Gryffy aurait bien répondu. Mais elle en avait aucune idée. La chaleur la fatiguait, elle avait soif et ne pensait quasiment qu'à ça. Comme une idiote elle avait oublié d'emporter une bouteille d'eau. Heureusement, Miss Davis fit apparaître des verres remplis d'eau dans la main de chaque élèves. Abbey le vida d'une traite. Deux élève répondirent à la question de Miss Davis. D'abord une des préfètes de Serdaigle, puis un jeune homme. Le pauvre ne semblait pas se sentir bien. Elle ne comprit pas grand chose à ce que chacun avait raconté. Pourtant habituée à la chaleur, la blonde se sentait pourtant dans un état second. Le violent changement de température plus le transplanage n'avaient pas fait bon ménage avec elle. Elle répéta la formule qu'avait prononcer sa prof quelques instants auparavant pour refaire apparaître dans l'eau de son verre, elle but et répéta le processus deux autres fois. Désaltérée, elle se mit à fixer l'horizon et attendant que son état redevienne normale.
Revenir en haut Aller en bas
Valens Fenwick
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours n°3 - le Mimbulus Mimbletonia

Message par : Valens Fenwick, Jeu 1 Mar 2012 - 0:12


(bon en l'absence de nouveau post, je fais une nouvelle réponse)

Le cours ne pouvait pas continuer ainsi pour Valens. A quoi pouvait il servir d'y assister si cela n'était que pour être malade comme un chien et ne rien en saisir. Ce n'est pas vraiment l'idée qu'il se faisait d'un cours où l'on retenait les connaissances enseignées. Mais pourquoi donc était il le seul à ne pas avoir supporté son premier transplanage? Les autres avaient eu l'air d'en être incommodés mais aucun autre à ce point! Prenant de grandes inspirations, il tâcha de parvenir à réfléchir quelque peu en vue de trouver une solution. Il reçu alors son verre d'eau et, même s'il ne se voyait pas l'avaler, il remercia leur enseignant.

Merci... Professeur...

Ce furent les seuls mots qu'il parvint à prononcer. Assez peu éloquents mais c'était là le mieux qu'il pouvait faire étant donné son état. Il fixa un instant le verre d'eau et plissa légèrement l'oeil gauche. L'idée lui semblait folle mais c'était un pari à risquer.

Se baissant, il creusa un léger trou dans le sable afin d'avoir un support stable sur lequel poser son verre. Il posa à côté son sac et en sortit tout d'abord trois instruments : un couteau, un mortier et un pilon. Il posa le pilon de la même manière que le verre et le pilon ainsi que le couteau en son sein. Puis il fouilla un peu afin de trouver les éléments dont il avait besoin. Cette fouille lui était pénible et il dut cesser puis reprendre à plusieurs reprises avant de parvenir à ses fins.

Il sortit finalement des feuilles et une racine. Il plaça des feuilles au fond du mortier en premier lieu. Puis il coupa des petits morceaux de racine avant de les rajouter. Il versa ensuite un peu d'eau et écrasa consciencieusement le contenu du mortier avec le pilon. Il versa ensuite le contenu du mortier -Un liquide coloré et des morceaux écrasés- dans le verre que leur avait tendu leur professeur et laissa infuser en murmurant quelques paroles pratiquement inaudibles pour accélérer le principe actif. Poussant un soupir, il souffla...

Gingembre... et menthe poivrée... Si l'odeur ne me fait... pas tout régurgiter... cela devrait rapidement... calmer mes nausées...

Puis, fermant les yeux, il avala le mélange d'une traite. L'effort de volonté était palpable tandis que le liquide glissait au fond de sa gorge. Progressivement, tandis que les contractions de son estomac refluaient et que leurs muscles étaient tonifiés, son visage commençait à retrouver des couleur.

Ah... Je... Crois que ça va aller maintenant.

Et un sourire de soulagement se dessina doucement sur son visage...
Revenir en haut Aller en bas
Nathalie Matthews
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) :
Occlumens
Legilimens


Re: Cours n°3 - le Mimbulus Mimbletonia

Message par : Nathalie Matthews, Ven 2 Mar 2012 - 20:20


Hellyna – L’Assyrie est connue pour ses mines de marbre, d'albâtre, de basalte et de grès. Comme les cactus, le Mimbulus Mimbletonia sait très bien s'adapter dans ce désert car il peut stocker le peu d'eau qu'il trouve dans ses tissus succulents. L'eau dont elle se nourrit doit être riche en minéraux ce qui lui donne peut-être cet aspect si particulier ou encore l'Empestine qu'elle contient.

Valens – Effe... Effec... gloups... En effet, certains... minéraux... ont une odeur... très caractéristique... Le souffre par exemple... qui peut aider... la plante... à générer... une odeur... défensive... contre les prédateurs. J'imagine... que si nous trouvons... un minéral odorant... nous aurons une piste... au sujet de cette plante. Et si elle... a besoin... de minéraux... pour son fonctionnement... elle peut... utiliser l'excédent... pour se construire... une défense... contre un autre ennemi. Les rayons du soleil... Risquent de brûler... sa chlorophylle... Et la photosynthèse... essentielle pour elle. Sa couleur... dénote... d'ailleurs... une faible quantité... de chlorophylle. J'imagine... qu'un filtre... partiellement minéral... à partir de minéraux sélectionnés... pourrait surement... la protéger un peu... Si c'est le cas... sa peau... sera un peu plus rigide... que celle de ses consœurs...

Seuls deux élèves répondirent à la question de Nathalie, les autres semblaient abattus par la chaleur et elle pouvait aisément le comprendre. D’ailleurs, Valens n’avait pas l’air bien du tout mais, avant qu’elle ne puisse dire quoi que ce soit, celui-ci s’éloigna et commença à creuser pour une raison qu’elle ignorait totalement. Ne pouvant pas laisser les autres sans surveillance dans ce désert aride, la jeune femme laissa faire le Serpentard, décidant d’intervenir uniquement si les choses se compliquaient. De plus, il y avait deux professeurs présents avec elle, non ? Elle fit signe à Rily de surveiller Valens pour lui porter secours au cas où. Mais il lui fallait, à présent, répondre :

Nathalie –
Eh bien, vous avez raison ! En effet, la nature du sol, les minéraux jouent beaucoup dans le comportement de la plante. Mais la différence supplémentaire que l’on trouve entre lui et un cactus normal est qu’il capte, en plus, l’atmosphère un peu spéciale que l’on trouve ici. Comme l’a, malheureusement, expérimenté votre condisciple Valens, l’air contient des éléments que nous n’avons pas chez nous. Et c’est principalement dû aux transplanages, aux expériences et au climat aride que l’on trouve ici. Tout ça a fait que la plante a développé une défense supplémentaire, à savoir : l’Empestine.

Nathalie laissa, à présent, le temps aux élèves d’écrire ce qu’elle venait de dire. Ils s’appuyaient comme ils le pouvaient, s’installaient tant bien que mal, afin de noter les informations apportées il y avait de cela quelques instants. Certes, la situation n’était pas idéale mais l’ex-Gryffondor n’avait pas pu faire autrement, elle devait faire étudier le Mimbulus Mimbletonia à ses élèves car c’était un incontournable pour tout bon Botaniste. Mais à présent qu’ils connaissaient la particularité de cette plante, il fallait aussi connaitre son utilité. La jeune femme allait, bien sûr, leur donner un indice mais… Pas simplement comme cela, ils allaient devoir tester d’eux-mêmes. Cruelle ? Oui, ce coup-ci, je dois bien l’avouer. Mais les choses promettaient d’être drôles et allait sûrement encourager les élèves à se motiver pour ce cours quelque peu difficile, au niveau des conditions. Alors, au boulot !

Nathalie –
Bien, maintenant que nous savons ça, il faut connaître l’utilité de cette plante. Car elle sert bien à quelque chose, mais je ne vais pas vous le dire comme ça ! Pour deviner son utilité, vous allez devoir utiliser votre odorat. Approchez-vous chacun d’un Mimbulus Mimbletonia, agressez-le de la manière que vous voulez et récoltez quelques gouttes d’Empestine dans un récipient que voici. Ensuite…

Nathalie tourna quelques secondes le dos à ses élèves pour fouiller dans un carton qu’elle avait emporté avec elle. Elle en sortit quelques fioles, autant de fioles que d’élèves en réalité et les exposa aux yeux de tous avant de dire :

Nathalie –
Dans chacun des fioles que j’ai en face de moi se trouve une potion… Non terminée, bien entendue. L’Empestine est un ingrédient qui peut être nécessaire à la potion, ou au contraire, qui la fera exploser. Vous avec un cours de potions, je me suis renseignée sur les potions que vous avez vues, et les potions que vous ne connaissez pas sont extrêmement connues. A vous de deviner, au boulot !

[HJ : Je vous laisse le champ libre pour les potions, mais imaginez pour quelle potion l’Empestine pourrait avoir un drôle d’effet. Je reprendrai les effets à la fin, pour chaque potion que vous n’avez pas citée. Bon amusement !]
Revenir en haut Aller en bas
Selena Grimm
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Cours n°3 - le Mimbulus Mimbletonia

Message par : Selena Grimm, Ven 2 Mar 2012 - 23:33


POur son premier cours de botanique, Morphaie avait soigneusement préparé son sac la veille. Elle voulait être sûre de ne rien oublier. Ce serait trop bête, d'autant plus qu'il s'agissait d'une sortie scolaire.
La jeune fille se posait de nombreuses questions au sujet de la plante que leur professeur allait leur faire étudier. Cela devait être une plante rare ou alors une plante tellement volumineuse qu'il était impossible de la ramener à la serre. Quoiqu'il en soit, Morphaie brûlait d'impatience. La nuit allait être longue.

Aux premières lueurs du soleil, Morphaie été déjà debout. Un hibou venait d'arriver avec une note concernant les pré-requis nécessaire au cours. Il fallait donc une tenue vestimentaire estivale. Cela voulait donc dire qu'ils iraient dans un lieu chaud. Celui lui donna alors un indice supplémentaire hormi la photo sur la plante qu'ils étudieront.
Elle ajouta dans son sac alors un tube de crème solaire, ses lunettes de soleil, et une casquette. Tout le reste avait déjà été préparé. Finissant de se préparer tranquilement, l'heure de quitter le dortoir était venue.

Se rendant à la serre 3, lieu de rendez vous que le professeur leur avait fixé, Morphaie n'était pas la première ni même la dernière. Miss Davis fit alors son discours indiquant que la sortie serait encadrée par deux autres professeurs.
Approchant, Morphaie posa sa main sur celle de l'élève sachant transplaner. Quand tout le petit groupe fut formé, la magie opéra. Se sentant comme aspirée, Morphaie transplana pour la première fois de son existence.
Le trajet dura cinq minutes tout au plus mais cela parrût être une éternité pour la jeune fille qui avait mal au coeur avec une envie de rendre son petit déjeuner. Se retrouvant projetée sur le lieu d'arrivée, Morphaie resta immobile un instant, livide. Elle était plus blanche qu'à l'acoutumée.

Ils étaient quelque part dans le désert. Il y avait du sable à perte de vue. Morphaie respira l'air brûlant alors qu'elle sortait de son sac, ses lunettes et son chapeau pour se protéger du soleil. Suivant Miss Davis , tout le groupe fit halte au milieu d'une dune quelques mêtres plus loin pour s'assoire sur le sable chaud.
Le professeur interrogea les élèves sur l'image qu'elle leur avait donnée afin de savoir s'ils avaient deviné le sujet de la leçon du jour. Morphaie grâce à l'indice vestimentaire de ce matin avait trouvé. Elle ne parla pas à haute voix et souffla pour elle même dans un mumure à peine perceptible.


Mimbulus Mimbletonia

Les autres élèves citèrent la plante avec une tonalité bien plus forte que celle qu'avait fait preuve Morphaie. Ils avaient eu la même idée qu'elle. Leur faisant signe de se relever, ils reprirent leur chemin pour passer de l'autre côté de la dune de sable.
Morphaie écarquilla de grands yeux en voyant se dessiner un champ de Mimbulus Mimbletonia. Elle avait eu raison et en plus c'est la première fois qu'elle voyait une plante rare pousser avec tant de rigueur.
Miss Davis posa une nouvelle question. Elle désirait savoir si quelqu'un savait pourquoi cette plante ne poussait à l'état sauvage qu'ici, en Assyrie. Morphaie avait lu quelque chose là dessus dans son ouvrage de botanique mais à ce moment précis elle en avait oublié la raison.

Cela n'était pas dramatique car comme pour la question précédente, elle n'aurait pas osé prendre la parole devant tout le groupe. Finalement devant l'abstention de tout le monde, le professeur donna la réponse.
Le climat et le sable étaient les deux facteurs qui faisaient que cette plante poussait uniquement en ce lieu. Suivant le conseil de Miss Davis, Morphaie s'accroupit et prit dans ses mains un peu de sable pour en observer plus attentivement les grains colorés.

Une nouvelle question fut posée. La professeur incita alors les élèves à répondre. Morphaie s'apprêtait à lever la main quand la préfète de Serdaigle leva la sienne bien plus vivement. Aussi, la jeune fille rabaissa sa main timidement.
Hellyna donna une réponse puis Valens prit la parole. Il n'avait pas l'air d'aller bien. Heureusement pour elle, son estomac s'était remis. Un bon bol d'air et un peu d'eau avaient suffi. Quoiqu'il en soit, Miss Davis leur donna raison à tous les deux...
La suite du cours continua. Le professeur sortit des fioles contenant chacune une potion différente où il ne manquait que l'Empestine pour finaliser le tout. Il allait falloir trouver à présent si cela était nécessaire à la préparation ou non.

Morphaie fit la queue pour prendre une fiole. Celle ci était remplie à moitié d'un liquide nacré aux refflets rosés dont les vapeurs s'élevaient en spirales. Elle ne savait pas ce qu'elle avait pioché mais l'odeur qui s'en dégageait lui plaisait beaucoup, une odeur de rose ancienne et de terre comme dans les serres chez ses parents. S'approchant ensuite de la plante, il était temps d'en extraire quelques gouttes.
Se plaçant sur le côté par rapport à la plante, Morphaie hésita un instant. Elle n'avait rien lu sur la façon de faire. Sur une plante normal, elle aurait fait une entaille et aurait pressé la sève mais là c'était différent.
Il fallait trouver un moyen d'endormir la plante. Elle eut alors une idée. Si la plante était vivace au soleil et à la chaleur, la pluie et la fraicheur devaient peut être l'endormir. Sortant la bouteille d'eau de son sac, elle l'ouvrit et en versa quelques gouttes sur la plante, pour voir l'effet que cela allait produire. Si cela fonctionnait alors elle continuerait avant de faire une entaille dans la chair du Mimbulus Mimbletonia.

Visiblement la plante ne cracha pas son jet d'empestine aussi Morphaie continua très lentement tout en faisant une fine entaille dans la chair tendre du Mimbulus. Récoltant les quelques gouttes nécessaires, elle les incorpora à sa potion qui n'explosa pas mais qui au lieu de cela dégagea une odeur repoussant.
Morphaie ne se sentait pas bien à cause des effluves qui s'en dégageaient. Replaçant le bouchon de liège sur la fiole, elle eut quelques vertiges avant de tomber dans le sable.



Dernière édition par Morphaie Stone le Lun 12 Mar 2012 - 22:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Cours n°3 - le Mimbulus Mimbletonia

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2

 Cours n°3 - le Mimbulus Mimbletonia

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Vol-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.