AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Vol
Page 2 sur 2
Cours n°3 - le Mimbulus Mimbletonia
Aller à la page : Précédent  1, 2
Selena Grimm
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Cours n°3 - le Mimbulus Mimbletonia

Message par : Selena Grimm, Ven 2 Mar - 22:33


POur son premier cours de botanique, Morphaie avait soigneusement préparé son sac la veille. Elle voulait être sûre de ne rien oublier. Ce serait trop bête, d'autant plus qu'il s'agissait d'une sortie scolaire.
La jeune fille se posait de nombreuses questions au sujet de la plante que leur professeur allait leur faire étudier. Cela devait être une plante rare ou alors une plante tellement volumineuse qu'il était impossible de la ramener à la serre. Quoiqu'il en soit, Morphaie brûlait d'impatience. La nuit allait être longue.

Aux premières lueurs du soleil, Morphaie été déjà debout. Un hibou venait d'arriver avec une note concernant les pré-requis nécessaire au cours. Il fallait donc une tenue vestimentaire estivale. Cela voulait donc dire qu'ils iraient dans un lieu chaud. Celui lui donna alors un indice supplémentaire hormi la photo sur la plante qu'ils étudieront.
Elle ajouta dans son sac alors un tube de crème solaire, ses lunettes de soleil, et une casquette. Tout le reste avait déjà été préparé. Finissant de se préparer tranquilement, l'heure de quitter le dortoir était venue.

Se rendant à la serre 3, lieu de rendez vous que le professeur leur avait fixé, Morphaie n'était pas la première ni même la dernière. Miss Davis fit alors son discours indiquant que la sortie serait encadrée par deux autres professeurs.
Approchant, Morphaie posa sa main sur celle de l'élève sachant transplaner. Quand tout le petit groupe fut formé, la magie opéra. Se sentant comme aspirée, Morphaie transplana pour la première fois de son existence.
Le trajet dura cinq minutes tout au plus mais cela parrût être une éternité pour la jeune fille qui avait mal au coeur avec une envie de rendre son petit déjeuner. Se retrouvant projetée sur le lieu d'arrivée, Morphaie resta immobile un instant, livide. Elle était plus blanche qu'à l'acoutumée.

Ils étaient quelque part dans le désert. Il y avait du sable à perte de vue. Morphaie respira l'air brûlant alors qu'elle sortait de son sac, ses lunettes et son chapeau pour se protéger du soleil. Suivant Miss Davis , tout le groupe fit halte au milieu d'une dune quelques mêtres plus loin pour s'assoire sur le sable chaud.
Le professeur interrogea les élèves sur l'image qu'elle leur avait donnée afin de savoir s'ils avaient deviné le sujet de la leçon du jour. Morphaie grâce à l'indice vestimentaire de ce matin avait trouvé. Elle ne parla pas à haute voix et souffla pour elle même dans un mumure à peine perceptible.


Mimbulus Mimbletonia

Les autres élèves citèrent la plante avec une tonalité bien plus forte que celle qu'avait fait preuve Morphaie. Ils avaient eu la même idée qu'elle. Leur faisant signe de se relever, ils reprirent leur chemin pour passer de l'autre côté de la dune de sable.
Morphaie écarquilla de grands yeux en voyant se dessiner un champ de Mimbulus Mimbletonia. Elle avait eu raison et en plus c'est la première fois qu'elle voyait une plante rare pousser avec tant de rigueur.
Miss Davis posa une nouvelle question. Elle désirait savoir si quelqu'un savait pourquoi cette plante ne poussait à l'état sauvage qu'ici, en Assyrie. Morphaie avait lu quelque chose là dessus dans son ouvrage de botanique mais à ce moment précis elle en avait oublié la raison.

Cela n'était pas dramatique car comme pour la question précédente, elle n'aurait pas osé prendre la parole devant tout le groupe. Finalement devant l'abstention de tout le monde, le professeur donna la réponse.
Le climat et le sable étaient les deux facteurs qui faisaient que cette plante poussait uniquement en ce lieu. Suivant le conseil de Miss Davis, Morphaie s'accroupit et prit dans ses mains un peu de sable pour en observer plus attentivement les grains colorés.

Une nouvelle question fut posée. La professeur incita alors les élèves à répondre. Morphaie s'apprêtait à lever la main quand la préfète de Serdaigle leva la sienne bien plus vivement. Aussi, la jeune fille rabaissa sa main timidement.
Hellyna donna une réponse puis Valens prit la parole. Il n'avait pas l'air d'aller bien. Heureusement pour elle, son estomac s'était remis. Un bon bol d'air et un peu d'eau avaient suffi. Quoiqu'il en soit, Miss Davis leur donna raison à tous les deux...
La suite du cours continua. Le professeur sortit des fioles contenant chacune une potion différente où il ne manquait que l'Empestine pour finaliser le tout. Il allait falloir trouver à présent si cela était nécessaire à la préparation ou non.

Morphaie fit la queue pour prendre une fiole. Celle ci était remplie à moitié d'un liquide nacré aux refflets rosés dont les vapeurs s'élevaient en spirales. Elle ne savait pas ce qu'elle avait pioché mais l'odeur qui s'en dégageait lui plaisait beaucoup, une odeur de rose ancienne et de terre comme dans les serres chez ses parents. S'approchant ensuite de la plante, il était temps d'en extraire quelques gouttes.
Se plaçant sur le côté par rapport à la plante, Morphaie hésita un instant. Elle n'avait rien lu sur la façon de faire. Sur une plante normal, elle aurait fait une entaille et aurait pressé la sève mais là c'était différent.
Il fallait trouver un moyen d'endormir la plante. Elle eut alors une idée. Si la plante était vivace au soleil et à la chaleur, la pluie et la fraicheur devaient peut être l'endormir. Sortant la bouteille d'eau de son sac, elle l'ouvrit et en versa quelques gouttes sur la plante, pour voir l'effet que cela allait produire. Si cela fonctionnait alors elle continuerait avant de faire une entaille dans la chair du Mimbulus Mimbletonia.

Visiblement la plante ne cracha pas son jet d'empestine aussi Morphaie continua très lentement tout en faisant une fine entaille dans la chair tendre du Mimbulus. Récoltant les quelques gouttes nécessaires, elle les incorpora à sa potion qui n'explosa pas mais qui au lieu de cela dégagea une odeur repoussant.
Morphaie ne se sentait pas bien à cause des effluves qui s'en dégageaient. Replaçant le bouchon de liège sur la fiole, elle eut quelques vertiges avant de tomber dans le sable.



Dernière édition par Morphaie Stone le Lun 12 Mar - 21:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Valens Fenwick
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours n°3 - le Mimbulus Mimbletonia

Message par : Valens Fenwick, Sam 3 Mar - 10:52


Valens était de nouveau en forme, mais le cours sur ces drôles de cactus devenait épineux. Récolter un liquide défensif et le placer dans une potion inconnue? Il sentait venir le double piège. Le premier était simple. Un liquide défensif était soit projeté, soit vaporisé. Un liquide vaporisé aurait été gênant à éviter et à récolter. Mais les vésicules apprentes sur la surface de ce cactus laissait plutôt présager quelque chose d'explosif. Le jeune homme n'était pas rassuré pour autant. Ni sur ses chances de succès, ni sur ses chances de récoltes. Il décida donc de sacrifier ses chances d'en sortir indemne au profit de ses chances de récolte. S'il posait fermement le goulot de la fiole directement sur la vésicule, il était sûr de récolter tout le liquide. Et avec un peu de chance celle ci seule s'ouvrirait et il serait protégé. Mais il lui faudrait faire vite.

Le second piège lui apparaissait plus corsé. Un mélange avec une potion en passe d'être terminée. Oui mais laquelle? Et quelles étaient elles? Il pouvait reconnaitre certains ingrédients à l'odeur, mais de là à identifier précisément la potion, il y'a avait un monde. Il restait mal à l'aise avec les potions mais en savait suffisament pour savoir qu'il aurait bien eu besoin d'une potion de Felix Felicis en ce moment. Evidemment, il doutait fortement que cette dernière soit présente parmi les nombreux choix qui s'offraient à eux.

Il commença par aller récupérer une fiole d'une démarche mal assurée. Prenant bien soin de passer son nez au dessus de chaque fiole, il fit rapidement un tri. Il commença par hésiter dès la première. Une odeur d'oeuf pourri. Comme il pensait qu'il était fort improbable que la potion en contienne vraiment, il pencha pour du souffre. Hors c'était un composant explosif, notamment utilisées dans le cadre de mélanges assez radicaux. Comme le professeur avait parlé de potions pouvant exploser, il jugea plus sage de la rejeter. Il jeta alors un oeil à Miss Davis mais elle resta parfaitement impassible et ne manifesta aucune réaction face à son choix. Evidemment, c'eut été trop facile...

Celle avec une odeur de menthe et de mimosa ne lui disait rien non plus même s'il ne voyait pas de danger apparent. Celle à la lavande? Peut être, mais elle contenait autre chose qu'il n'arrivait pas à identifier, comme une odeur de pierre ou de roche mouillée et cela ne lui donna pas confiance en ce choix, préférant donc passer à la suivante. Cette dernière avait une odeur d'amande, c'était une odeur agréable que celle de l'amande pour Valens, mais il ne savait que trop bien que le cyanure avait la même, avec un rictus, il passa dérechef à la prochaine fiole qui l'attendait. Il recula vivement lez avant de revenir sentir avec moins d'empressement. Glande de mouffette, prune, alcool, huiles essentielles puissantes. Poussant un soupir, il prit la fiole et décida de tenter sa chance.

Glande de mouffette, prune, alcool, huiles essentielles puissantes et d'autres ingrédients que je n'arrive pas à sentir, couverts par ces odeurs... Si j'ai de la chance c'est une potion de repoussetout et j'imagine bien l'empestine aller avec. Disons qu'elle risque de se trouver des points communs avec certains ingrédients pour les renforcer. Si je ne suis pas en veine, je compte sur quelqu'un pour me ramener à l'infirmerie malgré l'odeur. J'espère ne plus être conscient pour sentir ça.

Valens s'avança alors vers un Mimbulus Mimbletonia assez grand et hésita à son abord. Il respira longuement en se répétant mentalement "Tu vas y arriver, ça ne durera qu'un instant, tu vas y arriver". Puis il saisit sa fiole et se précipita pour recouvrir une vésicule. Ce fut une bonne idée... ou presque. La vésicule fut recouverte et son liquide pu jaillir en effet dans la fiole. Une victoire? Partielle uniquement. Trop vif, d'autres vésicules proches entrèrent en éruption, formant de longs jets. Il essaya de se jeter sur le côté tout en maintenant sa fiole goulot vers le haut. Mais il fallait choisir entre lui et la fiole. Dans ses conditions, en ayant sauvé la fiole, il ne put éviter tous les jets et ses vêtements furent atteints en deux endroits. Il retomba durement sur le sable qui amortit heureusement sa chute.

Et zuuuuuut!

Laissa-t-il échapper. Mais tout de suite une odeur de fumier rance commença à investir ses narines. Il se félicita d'avoir bu au préalable sa potion personnelle de menthe poivrée/gingembre, sinon il aurait assurément été pris de vomissements en séries sous le coup de l'odeur abominable.

Au moins j'ai sauvé la...

Commença-t-il, mais aussitôt il regarda avec appréhension le contenu de sa fiole. Il se souvint de nouveau à ce moment que le professeur avait mentionné le risque d'explosion. Une légère grimance se forma sur son visage alors qu'il attendait un inévitable résultat...
Revenir en haut Aller en bas
Nathalie Matthews
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) :
Occlumens
Legilimens


Re: Cours n°3 - le Mimbulus Mimbletonia

Message par : Nathalie Matthews, Mar 13 Mar - 20:37


Nathalie regardait les élèves venir un à un auprès d’elle pour faire ce qu’elle avait demandé. La plupart n’osait qu’à peine attaquer le cousin du cactus et arrivaient difficilement à faire ce qu’elle leur avait indiqué, chose qu’elle pouvait aisément comprendre. Si on lui avait demandé la même démarche ? Elle aurait sans doute longuement hésité, tout comme ces élèves, avant d’oser faire quoi que ce soit. Mais la curiosité l’aurait poussée à tenter quelque chose, on n’est jeune qu’une fois dans sa vie, il faut en profiter ! De plus, l’ex-Gryffondor était toujours partie du principe que ses parents avaient payé une somme horriblement cher, autant qu’elle profite de tous les services offerts par Poudlard, non ? L’infirmerie en faisait partie. Certes, cette manière de penser était étrange mais… Cela avait payé, elle n’avait jamais reculé lors de ses études et n’allait pas commencer aujourd’hui. Sinon ? Eh bien, elle n’aurait jamais pris l’initiative de faire cette sortie en pays étranger, dans un désert qui plus est, pour étudier une plante aussi rare dont l’odeur daigne quitter les vêtements tachés très difficilement.

Soudain, une élève tomba comme évanouie dans le sable. Nathalie s’était préparée à cette éventualité étant donné l’odeur insupportable dégagée par l’Empestine, qui plus est si cette dernière est incorporée à une potion dont on ignore les effets ou les composants. La professeure de Botanique fit signe aux accompagnatrices de surveiller d’un peu plus près les élèves présents afin de les encadrer pour éviter tout accident grave. Mais… Quelque chose d’autre se produisit : une légère explosion à la suite d’une chute, des vêtements tachés, un élève à terre. Décidément, peut-être cette expérience n’était-elle pas une si bonne idée que cela, la jeune femme aurait dû choisir quelque chose de plus banal, moins risqué et plus adéquat vu le niveau des élèves qu’elle avait dans son cours. Mais à présent, il était temps d’intervenir pour ne pas les laisser patauger et faire des bêtises plus longtemps, aussi, elle questionna :

Nathalie –
Bien, on va arrêter les frais je crois. Certains ont-ils trouvé des potions, leur nom tout du moins ?

Nathalie laissa les élèves se relever et se remettre de leurs émotions avant de la rejoindre en cercle, certains prenant des gorgées d’eau pour reprendre leurs esprits. Après quelques minutes, leur laissant également le temps de répondre, la jeune femme dit :

Nathalie –
Pour vous aider… Les potions dans lesquelles l’Empestine peut être utilisée sont la potion de Confusion, d’Embrouille, d’Hérisser les Cheveux, le Repousse-tout et… Peut-être en connaissez-vous d’autres ou en avez-vous identifiée une autre dans les fioles proposées ? Il y a également une potion que l’on ne pourrait pas soupçonner car l’Empestine est presque contraire à son effet. Pourquoi ? Qu’avez-vous remarqué lors de vos… « essais » ?

Comment aider à trouver une réponse sans la donner soi-même ? Nathalie espérait avoir été assez claire pour avoir des réponses, en partie ou complètes. Elle souhaitait qu’ils réfléchissent un minimum, qu’ils cherchent selon les expériences qu’ils venaient de faire, ou en tentant tout simplement par déduction. Certes, il y avait beaucoup, énormément de potions existantes mais la jeune professeure leur avait donné une catégorie et ils pouvaient facilement trouver des points communs avec tout ce qu’elle venait de leur dire.
Revenir en haut Aller en bas
Valens Fenwick
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours n°3 - le Mimbulus Mimbletonia

Message par : Valens Fenwick, Mar 13 Mar - 22:03


Finalement la potion qu'il tenait avait fini par exploser. Il pensait avoir pris une qui n'exploserait pas mais il s'était trompé et fit une grimace. Bon au moins l'explosion avait était légère. Avec quelques grimaces supplémentaires il ôta un à un les débris de verre plantés dans ses doigts. Il n'osa pas ensuite lécher le sang qui en coulait à cause du contenu de la potion qui lui maculait encore la main mais préféra l'essuyer avec ses vêtements déjà tachés d'empestine. Enfin du moins avec une partie non salie de ses vêtements tachés.

Miss Davis leur signala que différentes potions aurait pu convenir, comme une certaine potion repousse-tout. Il ne la connaissait pas particulièrement mais maugréa...

Vu les odeurs issues de glandes de mouffette rendues plus puissantes par l'alcool et d'autres composants, ce serait un miracle si cette potion ne repoussait pas tout... Je me disais que l'empestine ne pourrait qu'améliorer les choses mais à l'évidence non. Mouffette, empestine, explosion, c'est noté... ouch.

Leur professeur leur demanda ensuite une potion dont il était difficile de se douter car son effet semblait presque opposé à celui de l'empestine. Valens l'ignorait, mais son humeur ne s'était pas encore tout à fait remise de l'explosion et des débris de verre. Après avoir sentit l'odeur se dégageant de ses habits, il ajouta...

La dernière chose où j'ajouterai de l'empestine serait vraiment un parfum ou un philtre d'attraction. Cette chose mérite bien son nom, ça empeste... Remarquez, on doit pouvoir en faire une potion très persuasive sous peine d'avoir un antidote associé.

En effet, il imaginait, avec un certain sadisme qui le consolait de sa situation, coincer quelqu'un et lui faire boire une telle potion, le regardant se débattre avec ces abominables odeurs venant de l'intérieur de lui même et ne lui donnant l'antidote qu'à la condition de révéler ses informations. Même peut crédible, ce scénario avait pour l'élève une forme de réconfort inestimable.

La réticence des autres élèves à approcher du cactus dévoilait alors toutes ses raisons. En quelque sorte, jouer les cobayes avait donné un exemple qu'il n'était pas nécessaire de reproduire... Ni même de tenter. Tout le monde avait vu, tout le monde avait compris. Le reste du cours allai se passer dans des conditions... odorantes.


Dernière édition par Valens Fenwick le Mer 14 Mar - 9:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Selena Grimm
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Cours n°3 - le Mimbulus Mimbletonia

Message par : Selena Grimm, Mer 14 Mar - 9:27


Alors que Morphaie s'était évanouie et qu'un accompagnant à la sortie s'occupait d'elle pour lui faire reprendre ses esprits, une explosion se fit entendre suivit d'une odeur épouvantable. Morphaie qui rouvrit les yeux à ce moment là fit une grimace alors que l'effluve se faisait de plus en plus prononcée.
S'asseyant dans le sable un peu à l'écart des plantes pour éviter tout autre problème, elle remercia la personne qui s'était occupée d'elle. Sans s'en rendre compte, elle avait conservé la fiole dans la main, fort heureusement que le mélange n'était pas explosif comme pour son camarade.

Afin de se rafraichir un peu, la pouffy sortit de son sac une autre bouteille d'eau dont elle versa quelques gouttes sur son visage avant de la ranger. Remettant, un peu d'ordre dans sa coiffure, elle se leva un peu tremblante et se dirigea vers leur professeur: miss Davis.
D'ailleurs cette dernière demanda à ses élèves s'ils avaient trouvé le nom des potions qu'ils avaient entre les mains. Morphaie acquiesça simplement sans émettre la moindre parole. Cependant quand elle fit mention d'une potion dont l'empestine avait l'effet contraire Morphaie se mit à rougir. Elle avait tiré la dite potion visiblement.

Levant timidement la main pour répondre, elle attendit d'avoir la parole pour répondre à la question posée. Valens, le serpy dont la potion lui avait explosé en pleine figure avait répondu juste avant elle et donne quelques brides d'idées sur ce qu'était cette potion. Visiblement les deux élèves avaient eu la même idée concernant la dite potion.


Je ne sais pas si c'est ça mais la potion que j'ai tiré avait une odeur très attirante, elle me rappelait les senteurs de mon enfance. Je pense qu'il s'agit de l'amortentia mais j'ai un doute, cela pourrait être un simple filtre d'amour comme il en existe tant.
Cependant si on rajoute de l'empestine dedans, cela fait l'effet contraire, non? Cela repousse la personne qui l'absorbe voir même la fait détester cette personne mais peut elle servir d'antidote à la potion originelle? N'est ce pas un peu dangereux comme potion, professeur?


Morphaie avait soulevé un point intéressant et elle espérait que leur professeur leur donne plus d'information sur le dit mélange.
Revenir en haut Aller en bas
Hellyna Flynn
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours n°3 - le Mimbulus Mimbletonia

Message par : Hellyna Flynn, Sam 17 Mar - 17:11


Un des élèves avait l'air d'avoir mal supporté le voyage au transplanage. Celui-ci avait le teint de plus en plus livide et il avait du mal à parler. Voyant son état, Hellyna se mit un peu en retrait au cas où il régurgiterait tout le contenu de son estomac. Toutefois, il réussit à articuler plus ou moins une réponse pertinente. En effet, il expliqua que certains minéraux avaient une odeur particulière, comme le souffre, qui pourrait aider la plante à en générer une à son tour. Puis, il supposa que si elle avait besoin de minéraux pour son fonctionnement, elle pouvait utiliser l'excédent pour se construire une défense. Il remarqua également, en voyant la couleur du Mimbulus Mimbletonia, qu'elle devait posséder qu'une faible quantité de chlorophylle. Hellyna était impressionnée par le savoir de cet élève. Ce qu'il venait de dire tenait la route et n'était pas bête du tout si bien que la jeune femme sortit donc son calepin et son crayon, puis entreprit d'écrire les suggestions de son camarade.

Étant donné que plus aucun élève ne prenait la parole, Miss Davis répondit aux suggestions de la préfète et du Serpentard. Ces derniers avaient eu raison et l'enseignante expliqua que la nature du sol jouait beaucoup dans le comportement de cette plante. Elle ajouta que la différence supplémentaire entre cette plante et un cactus normal était dû à l'atmosphère de l'environnement. En effet, l'air de l'Assyrie contenait de multiples éléments dû aux transplanages, aux expériences et au climat aride. Grâce à ce mélange, la plante avait réussit à développé une défense : l'Empestine. Une fois que chaque élèves eurent fini de prendre en note toutes les explications de la nouvelle enseignante, celle-ci reprit :


- Bien, maintenant que nous savons ça, il faut connaître l’utilité de cette plante. Car elle sert bien à quelque chose, mais je ne vais pas vous le dire comme ça ! Pour deviner son utilité, vous allez devoir utiliser votre odorat. Approchez-vous chacun d’un Mimbulus Mimbletonia, agressez-le de la manière que vous voulez et récoltez quelques gouttes d’Empestine dans un récipient que voici. Ensuite… La professeure sortit des fioles de son sac : Dans chacun des fioles que j’ai en face de moi se trouve une potion… Non terminée, bien entendue. L’Empestine est un ingrédient qui peut être nécessaire à la potion, ou au contraire, qui la fera exploser. Vous avec un cours de potions, je me suis renseignée sur les potions que vous avez vues, et les potions que vous ne connaissez pas sont extrêmement connues. A vous de deviner, au boulot !

Hellyna regarda sa professeur avec des yeux aussi ronds que des boules de billards. Elle demandait de faire quoi ? D'agresser un Mimbulus Mimbletonia ? La jeune femme préféra regarder comment se débrouillaient ses camarades avant de commencer l'exercice. Certains, comme elle, n'osaient pas appliquer les consignes et démontraient une profonde hésitation, d'autres, plus ou moins téméraires, tentèrent l'expérience, et d'autres encore étaient complètement passifs et attendaient que le cours se passe sans rien faire. Décidant qu'elle ne voulait pas faire partie de cette catégorie, la bleue et bronze s'avança vers sa professeur et prit une des fioles. Elle la porta à son nez et sentit une forte odeur de Menthe poivré. À ce qu'elle savait, la menthe poivré était considérée comme une plante médicinale à effet anesthésiant. Elle agita le contenu pour ainsi, essayer de dégager les autres odeurs, mais la jeune femme n'en sentait pas d'autres. Quelle potion avait pour ingrédient la menthe poivré et l'Empestine ? Et si elle en mettait dans la fiole, est-ce que ça allait lui exploser à la figure ?

L'expérience ne l'enchantait pas vraiment, toutefois, si Miss Davis leur donnait cette expérience, cela voulait dire que c'était sans danger, ou presque. À peine eut-elle ces pensées qu'un de ses camarades tomba évanouie sur le sable. Hellyna le regarda un moment. «
 Par Merlin ! Mais c'est quoi ce cours ? » se dit-elle. La préfète n'eut pas le temps de tenter l'expérience, par son plus grand bonheur, car la jeune professeur de Botanique leur posa quelques questions afin de les guider :

- Bien, on va arrêter les frais je crois. Certains ont-ils trouvé des potions, leur nom tout du moins ? Pour vous aider… Les potions dans lesquelles l’Empestine peut être utilisée sont la potion de Confusion, d’Embrouille, d’Hérisser les Cheveux, le Repousse-tout et… Peut-être en connaissez-vous d’autres ou en avez-vous identifiée une autre dans les fioles proposées ? Il y a également une potion que l’on ne pourrait pas soupçonner car l’Empestine est presque contraire à son effet. Pourquoi ? Qu’avez-vous remarqué lors de vos… « essais » ?

L'élève au mal de transport avait supposé que la potion qu'il avait en main était celle du Repousse-Tout, en vu des odeurs issues de glandes de mouffette rendues plus puissantes par l'alcool et d'autres composant. Cependant, étant donné qu'une fois qu'il eut ajouté l'Empestine, ça avait explosé, ses suppositions s'avérèrent inexactes. Puis, il ajouta qu'il n'envisagerait jamais de mettre le jus de cette plante dans un philtre d'attraction, ce qui n'était pas totalement faux non plus. Ensuite, ce fut une élève de Poufsouffle qui leva la main et qui expliqua, timidement, ses conclusions :

- Je ne sais pas si c'est ça mais la potion que j'ai tiré avait une odeur très attirante, elle me rappelait les senteurs de mon enfance. Je pense qu'il s'agit de l'amortentia mais j'ai un doute, cela pourrait être un simple filtre d'amour comme il en existe tant.
Cependant si on rajoute de l'empestine dedans, cela fait l'effet contraire, non? Cela repousse la personne qui l'absorbe voir même la fait détester cette personne mais peut elle servir d'antidote à la potion originelle? N'est ce pas un peu dangereux comme potion, professeur?


C'était une question assez pertinente qu'avait posé la jaune et noir. Aussi, en attendant que la professeur réponde, Hellyna fit part de ses suggestions à son tour :

- Je suis d'accord avec mes camarade, dit-elle en désignant le jeune Serpentard et la jeune Poufsouffle, je pense que l'Empestine ferait de très gros dégât si on l'ajoutait à un philtre d'attraction. En ce qui concerne la potion que j'ai en main, elle a une forte odeur de menthe poivré et, à moins qu'elle ne recouvre les autres, je n'ai pas senti d'autres flagrances. Sachant que la menthe poivré est une plante médicinale aux effets anesthésiants et que l'Empestine a des effets plutôt... évanouissant, j'en ai conclu que c'était peut-être une Potion Anesthésiante. Est-ce exact, Professeur ?

Patiente, la préfète attendit la réponse de Miss Davis et les suppositions de ses autres camarades. Étaient-ils tous amorphes à ce point ? Elle espérait que non.
Revenir en haut Aller en bas
Nathalie Matthews
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) :
Occlumens
Legilimens


Re: Cours n°3 - le Mimbulus Mimbletonia

Message par : Nathalie Matthews, Jeu 22 Mar - 21:07


Valens – La dernière chose où j'ajouterai de l'empestine serait vraiment un parfum ou un philtre d'attraction. Cette chose mérite bien son nom, ça empeste... Remarquez, on doit pouvoir en faire une potion très persuasive sous peine d'avoir un antidote associé.

Morphaie – Je ne sais pas si c'est ça mais la potion que j'ai tiré avait une odeur très attirante, elle me rappelait les senteurs de mon enfance. Je pense qu'il s'agit de l'amortentia mais j'ai un doute, cela pourrait être un simple filtre d'amour comme il en existe tant. Cependant si on rajoute de l'Empestine dedans, cela fait l'effet contraire, non ? Cela repousse la personne qui l'absorbe voir même la fait détester cette personne mais peut elle servir d'antidote à la potion originelle ? N'est ce pas un peu dangereux comme potion, professeur ?

Hellyna – Je suis d'accord avec mes camarade, je pense que l'Empestine ferait de très gros dégât si on l'ajoutait à un philtre d'attraction. En ce qui concerne la potion que j'ai en main, elle a une forte odeur de menthe poivrée et, à moins qu'elle ne recouvre les autres, je n'ai pas senti d'autres flagrances. Sachant que la menthe poivrée est une plante médicinale aux effets anesthésiants et que l'Empestine a des effets plutôt... évanouissant, j'en ai conclu que c'était peut-être une Potion Anesthésiante. Est-ce exact, Professeur ?

Peu de réponses, peu de réactions. Les élèves semblaient tous endormis par cette chaleur presqu’insupportable mais Nathalie n’avait pas eu le choix pour étudier cette plante, elle n’avait pas pu prendre le risque de faire venir un spécimen à Poudlard alors que le Mimbulus Mimbletonia est déjà en voie de disparition. Et puis, cela leur permettait de faire une sortie un peu spéciale dont peu d’élèves pouvaient se vanter ! Mais en attendant, autant participer avec les élèves présents et les récompenser ensuite. D’ailleurs, ceux qui avaient répondu avaient vu juste, en partie. Mais… Il fallait néanmoins nuancer dans la réponse et la qualification de l’Empestine car un petit détail, une petite goutte en plus ou un ingrédient insignifiant peut tout changer. La jeune femme prit alors la parole afin de répondre aux spéculations des élèves, afin d’y apporter une légère restriction également.

Nathalie –
En réalité, il s’agit d’un mélange de toutes vos réponses. En effet, l’Empestine peut avoir l’effet contraire de l’Armotentia dans le sens où elle repousserait la personne visée par la potion, mais il y a des nuances à apporter. L’Empestine est un ingrédient de l’Amortentia. Bien dosée, elle apporte le dernier élément indispensable à cette potion délicate, c’est d’ailleurs aussi de là que vient le dicton moldu « Les opposés s’attirent », en partie.

Prenant une pause pour laisser les élèves écrire ce qu’elle venait de dire, Nathalie quitta sa classe quelques secondes des yeux, la laissant sous la surveillance des autres accompagnatrices, pour chercher un exemple. Un exemple ? Oui, la potion en question. L’ex-Gryffondor avait donné des échantillons « test » à ses élèves tandis qu’elle avait précieusement gardé des éprouvettes pour prouver ce qu’elle venait de dire. Elle se retourna avec deux fioles de potions qu’elle fit sentir à chacun pour montrer que la senteur – mixture – contenu était le même et que rien ne pouvait donc en modifier le résultat… Sauf l’Empestine. Elle y ajouta, dans l’un, une goutte d’Empestine et, dans l’autre, le triple. Le résultat fut… Immédiat ?

Nathalie –
Comme le prouvent ces fioles, l’Empestine, dosée différemment, peut produire différentes potions à partir du même contenu. Donc vous avez tous raison, mais il fallait nuancer et ne pas trop généraliser. Je vous avoue que j’ai eu besoin d’un petit coup de main pour préparer ces potions, je ne suis qu’une professeure de Botanique, donc je n’ai rien trafiqué du tout. Venez sentir, vous ne risquez rien, c’est promis !

Une fiole contenait maintenant de l’Amortentia tandis que l’autre contenait… Son strict opposé. Nathalie ne sentait pas l’odeur, elle respirait par la bouche discrètement parce que cette odeur nauséabonde lui donnait envie de vomir. Mais ses élèves allaient sans doute faire le lien avec ce qu’elle avait dit et avaient peut-être d’autres questions avant qu’ils ne rentrent ? Attendant un peu pour qu’ils puissent sentir chacun à leur tour, elle prit ensuite la parole :

Nathalie –
Vos conclusions ? Peut-être avez-vous des questions plus spécifiques au sujet du Mimbulus Mimbletonia ? Sinon, je vous laisse le temps de réaliser un croquis rapide de notre cher cactus et nous pourrons ensuite rentrer pour les derniers détails du cours, histoire de fuir cette chaleur !

[HJ : Posez toutes les questions que vous voulez, même les plus farfelues ! Sinon, un croquis avec l’outil que vous souhaitez, je le jugerai et donnerai quelques conseils parce qu’il est important pour le devoir.]
Revenir en haut Aller en bas
Selena Grimm
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Cours n°3 - le Mimbulus Mimbletonia

Message par : Selena Grimm, Ven 23 Mar - 14:55


Après les maigres réponses que les trois élèves venaient de donner car il faut dire qu'avec cette chaleur beaucoup était en train de somnoler, Miss Davis prit la parole. Aucun des trois n'avait faux mais aucun des trois n'avait juste. En réalité, il s'agissait d'un savant mélange de leurs trois réponses.
Morphaie fut surprise d'apprendre que l'empestine était un ingrédient à part entière de l'amorentia. Et que tout dépendait du dosage pour en faire un philtre d'amour ou un philtre répulsif. Cela la pouffy l'ignorait. Elle n'avait pas lu cela dans ses livres. A vrai dire, les potions n'étaient pas sa matière préférée.

La professeur s'éclipsa quelques minutes les laissant à la garde des accompagnateurs. Morphaie finissait de prendre des notes sur ce qu'elle venait de dire. Quand elle revint, elle avait en main deux petites fioles avec la même potion dedans.
Leur faisant sentir, Morphaie s'approcha avec un peu de crainte mais rien. Il n'y avait aucune odeur. Pas même mauvaise. Elle fut alors soulagée et poussa un soupire. Elle avait déjà donné avec l'amorentia qui s'était tranformé en véritable repousse-tout.

Suite à cela sous l'oeil de ses élèves, elle ajouta une goutte d'empestine dans l'une des fioles et trois dans la seconde avant de les reboucher tout de suite. La potion varia de couleur dans chacune des fioles. Cela était visible à l'oeil nu. Dans l'une elle tira vers le rosé alors que la seconde vers le verdâtre.
Miss Davis reprit la parole ensuite. Elle demanda une nouvelle fois à ces élèves de s'approcher pour venir sentir. Morphaie qui se retrouvait devant en compagnie des deux autres, n'eut pas vraiment le choix. Se penchant doucement, elle hûma le parfum de chacune des fioles.

La première était douce, un parfum lui rappelant son enfance, un parfum qu'elle aimait. Elle se sentait comme flotter sur un petit nuage en respirant cette douce flagrance de rose ancienne. Par contre quand son odorat huma la seconde fiole, Morphaie fit une grimace. L'odeur de fumier lui dérangea les narines. Pas de doute là dessus.
Mais au moins cette fois la dose répulsive était bien moins forte, la pouffy ne tomba alors pas dans les pommes comme l'instant d'avant. Les paroles de leur professeur se révélaient alors exactes. Une nouvelle fois la professeur s'adressa à eux.

Suivant les conseils de cette dernière, Morphaie sortit de son sac, son carnet de croquis et commença à dessiner le cactée. Son dessin n'avait rien à voir avec un gribouilli bien au contraire, il était très réaliste comme si Morphaie avait un don avec ses crayons.
Une fois le dessin réalisé, la jeune fille leva la main. La botanique était une matière passionnante aussi laissant sa timidité pour le moment, elle voulait en savoir plus sur cette plante extraordinaire. Une fois qu'elle reçut la parole, elle demanda.


Est ce que le Mimbulus Mimbletonia est considéré comme une plante succulente ou est il différent des autres cactaceaes?

Spoiler:
 


Dernière édition par Morphaie Stone le Ven 23 Mar - 15:07, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Valens Fenwick
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours n°3 - le Mimbulus Mimbletonia

Message par : Valens Fenwick, Ven 23 Mar - 14:56


Le jeune Serpentard commençait à ne pas se sentir très bien malgré sa potion qui calmait son estomac. Il lança donc un sort de Récurvit afin d'enlever une partie de l'empestine. Même en sachant qu'il ne pourrait tout enlever, tout affaiblissement de l'odeur était bonne à prendre. Parvenant de nouveau à se concentrer, il reporta son attention sur les réponses de leur professeur.

Apparemment, le dosage était un facteur clé. Sans qu'il ne comprenne bien pourquoi, une goutte et trois gouttes provoquaient un résultat inverse. Une goutte provoquait une attirance irrésistible alors que trois provoquaient la répulsion? Comme cela pouvait il être? Ne comprenant guère ce mécanisme, il regarda l'expérience d'un air interloqué. Il leva alors la main pour demander la parole. Lorsque celle ci lui fut accordée, il fit une analogie pour essayer de comprendre.

Est ce un peu la différence entre utiliser quelques gouttes de parfum et se renverser la bouteille sur la tête?

Si c'était le cas, il visualiserai un peu mieux la manière dont cela fonctionnait. Sinon... Sinon il serait toujours aussi perdu. Il se demandait également si ce principe était un principe général pour un grand nombre d'autres plantes ou si c'était une exclusivité de celle ci. Il enchaîna donc.

Miss Davis? Est ce un principe général répandu pour la majorité des plantes? Ou est ce une spécificité de l'empestine. Je sais déjà que le dosage peut permettre d'avoir certains avantages sans les effets secondaires ou qu'un anesthésiant trop fortement dosé peut conduire à la mort, mais ce principe d'effet contraire est un peu nouveau pour moi.

Puis son analogie première l'orienta sur une autre question et il la posa dérechef même si elle était quelque peu étrange. Mais après tout, elle avait demandé si les élèves avaient des question, Miss Davis ne pouvait s'en prendre qu'à elle même d'en avoir de telles.

Est ce que l'empestine fortement diluée sent elle aussi mauvais et est ce que c'est la concentration qui la rend insupportable? Ou est ce que par nature elle est insupportable?

Mais il ne s'était que par trop occupé de l'empestine. Le sujet du cours était ce cactus dans son ensemble, pas uniquement le liquide qu'il produisait. Il posa alors une question dont la réponse était probable mais pas certaine.

Pour la plante en elle même, est ce que le mécanisme de reproduction et de pollenisation est le même que celui des autres cactus? Ses jets n'effrayent pas les insectes qui transportent le pollen entre les fleurs?

Il ajouta alors sur le même thème...

Quels sont les insectes, où les autres animaux, qui entretiennent la relation la plus symbiotique avec le Mimbulus? Qui utilisent sa présence pour leur survie mais aident ce dernier en retour en répandant son pollen, en le débarrassant des parasites ou autres usages. Vous savez comme ces oiseaux qui picorent les parasites sur le dos des rhinocéros...

Un détail se rappela soudain à lui et il ajouta une question un peu plus étrange...

On m'a dit que la Tête de Sanglier avait à sa carte une infusion d'empestine? Quel goût cela peut il avoir? Avec quel dosage à votre avis? Je n'ose imaginer un goût comparable à l'odeur que j'ai senti.

De fil en aiguille, il se demanda également autre chose...

Miss Davis? Est ce que les cycles lunaires ont une influence sur le mimbulus? Au niveau de la concentration de l'empestine par exemple?

Et il se demanda alors quelles étaient les conditions au niveau de l'eau que préférait la plante.

Et au niveau de l'eau? Elle est rarement neutre... Elle préfère une eau légèrement basique ou légèrement acide? Quelle influence cela a sur l'empestine qu'elle produit? Est ce que les minéraux dans le sol influence cette qualité de l'eau? Dans quel sens?

Ses questions arrêtèrent leur flot pour le moment mais ses réflexions continuèrent de plus belle. Cependant, la chaleur faisait tourner ses idées au ralenti. Alors qu'habituellement il pensait plus vite qu'il ne parlait, il lui semblait que les places avaient été échangées. Lorsque leur professeur leur demanda de venir sentir les fioles, il attendit un peu que d'autres passent avant lui. Il s'était déjà fait avoir une fois, il laissait à présent d'autres prendre des risques. Il se demanda même s'il allait venir. En effet, avec l'empestine autour de lui, allait il pouvoir sentir quoique ce soit d'autre?

En attendant, il réalisa le croquis que leur professeur leur avait demandé afin de s'avancer sur ce qu'ils auraient de toute manière à faire...

Spoiler:
 


Dernière édition par Valens Fenwick le Lun 26 Mar - 15:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Severus
avatar
Gryffondor
Gryffondor

Re: Cours n°3 - le Mimbulus Mimbletonia

Message par : Alexander Severus, Lun 26 Mar - 12:11


RP Unique, ne pas faire attention à moi.

Eleonore sortait alors du cours de potion pour se rendre au cours de botanique. 7 pages de son calepin noir était déjà rempli, mais d'autres pages n'attendaient qu'à recevoir ce même sort. Les élèves du cours de sortilèges l'avaient regardés d'un oeil noir quand elle s'était présentée en entrant dans les cours de Gloire. Il y avait là deux raisons: l'une car on avait parlé d'elle dans le Chicaneur ua moins trois fois, et surtout de son mariage, et la deuxième raison était qu'elle était là pour contrôler les cours. La Wonderland ne se fondait pas du tout dans la foule d'élèves se pressant dans les cours car elle était en robe rouge et parce qu'une Auror l'accompagnait. Bref, la directrice des Gryffondor monta quelques volées de marches pour se retrouver au dehors, elle s'était reseignée pour le cours de Botanique, c'était une sortie scolaire. Eleonore pressa le pas pour ne pas se trouver à la traîne, puis rapidement, voyagea jusqu'au forêts d'Assyrie grâce à un Portoloin et Chloé qui referma la marche. Devant la mine observatrice de son la professeur, Amanda Davis (bien qu'Eleonore sache que c'était Nathalie), elle justifia sa présence pendant ce cours qui risquait d'être très intéressant.

« Bonjour, excusez mon intrusion. Miss Wonderland, directrice de l'enseignement. Ne faites pas attention à moi,je serais discrète.»

Elle avait préférer se présenter même si Nathalie était une bonne amie, et puis devant les élèves et Chloé elle se devait de le vouvoyer. Et puis Eleonore était Magenmage, et un professeur n'avait rien à lui dire, après tout Chloé était là au cas-où Nathalie tentait quelque chose. Eleonore alors s'avança vers un rochet pas trop éloigné -oui il y en a - avec Chloé qui resta néanmoins debout, sortit de son sac à main noir son calepin, et sa plume d'oie puis se mit à prendre des notes jusqu'à la fin du cours, ce qui allait bien vite arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Valens Fenwick
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours n°3 - le Mimbulus Mimbletonia

Message par : Valens Fenwick, Mer 28 Mar - 10:56


L'attention prise par les questions qu'il était en train de poser à son professeur et par les réponses que cette dernière lui apportait, Valens fut surpris de voir une fois de plus la directrice de l'enseignement venir faire une inspection. Ce n'était pas la première inspection qu'il la voyait faire, loin de là. Il lui semblait qu'elle avait du inspecter tous les professeurs des cours qu'il fréquentait... et sans doute de ceux qu'il ne fréquentait pas également.

Mais sa suprise ne venait pas de là. C'était une chose de faire le tour des salles de classe pour voir tour à tour chaque professeur. Mais c'en était une autre bien différente de surgir subitement, surement par ce transplanage qu'il n'appréciait guère, au beau milieu du désert de l'Assyrie pour se retrouver au milieu de cette sortie d'étude du Mimbulus Mimbletonia dans son milieu naturel.

Vu la chaleur qu'il faisait, Valens tendit son verre d'eau perpétuelle aux nouvelles venues pour voir si l'une ou l'autre étaient écrasées par la chaleur et la soif qui régnait en maître en ces lieux. Il accompagna son geste d'un signe de tête encourageant mais sans insister outre mesure.

Au final, il se félicita d'avoir choisit ce moment pour poser toutes ces question à leur professeur. Cela lui donnerait du grain à moudre et matière à donner tout un tas d'explications précises et complexes qui ne manqueraient pas de donner une bonne image d'elle à l'inspectrice. Il regrettait de ne pas avoir pu en faire autant sur les autres cours. Mais ce qui était fait était fait et il ne pouvait que se réjouir de ce cas précis. Il détourna alors son attention des deux nouvelles venues pour se concentrer à nouveau sur le cours et sur les réponses que Miss Davis ne manquerait pas de lui donner.
Revenir en haut Aller en bas
Nathalie Matthews
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) :
Occlumens
Legilimens


Re: Cours n°3 - le Mimbulus Mimbletonia

Message par : Nathalie Matthews, Lun 2 Avr - 19:42


Morphaie – Est ce que le Mimbulus Mimbletonia est considéré comme une plante succulente ou est il différent des autres cactaceaes?

Une plante succulente ? Apparemment, Nathalie avait une connaisseuse en Botanique devant elle, ou alors s’était elle tout simplement renseignée avant de venir à ce cours ? Mais non, parce qu’elle aurait répondu directement à la question concernant la plante étudiée au cours aujourd’hui, il y avait de cela presque deux heures maintenant. Cependant, la réponse pouvait être trouvée sans problème si l’on réfléchissait à ce qui avait été dit à propos du Mimbulus Mimbletonia, cette plante se comportait exactement de la même manière qu’un cactus… Donc ?

Nathalie –
Eh bien, d’après ce que l’on a dit jusqu’ici, oui, c’est une plante succulente. Maintenant, il a quelques différences mais dans son « comportement », ça ne change rien.

Cette première question était plutôt bien trouvée et Nathalie avait hâte de voir la suite. Elle savait qu’elle avait des élèves un peu plus assidus que d’habitude devant elle, les questions qu’ils allaient donc poser allaient sans doute être intéressantes quoique le cours risquait de se compliquer pour les novices en Botanique. Par conséquent, peut-être allait-elle devoir expliquer l’une ou l’autre chose si jamais une question était beaucoup trop poussée pour un débutant. Pas que cela soit dit péjorativement, attention ! Elle tenait juste compte de tout le monde et ne voulait rejeter personne de ce cours. D’ailleurs, une nouvelle question venait d’être posée :

Valens –
Est ce un peu la différence entre utiliser quelques gouttes de parfum et se renverser la bouteille sur la tête?

S’empêchant quelque peu de rire, Nathalie ne fit qu’un simple sourire face à cette comparaison inattendue. Mais, l’intention y était ! Valens avait compris l’essentiel du dosage de l’Empestine dans une potion, que demander de plus ?

Nathalie –
C’est une comparaison assez… Insolite, mais tu as tout compris !

Mais presqu’aussitôt que la professeure de Botanique eut répondu à Valens, celui-ci demanda une nouvelle fois la parole et, jetant d’abord un coup d’œil aux autres élèves au cas où, la jeune femme lui donna la parole d’un signe de tête :

Valens –
Miss Davis? Est ce un principe général répandu pour la majorité des plantes? Ou est ce une spécificité de l'empestine. Je sais déjà que le dosage peut permettre d'avoir certains avantages sans les effets secondaires ou qu'un anesthésiant trop fortement dosé peut conduire à la mort, mais ce principe d'effet contraire est un peu nouveau pour moi.

Nathalie – Le dosage que tu utilises pour une potion à partir d’une plante… Oui, c’est un principe général. Par contre, l’effet contraire produit par l’Empestine n’est commun à aucune autre plante, c’est une spécificité propre au Mimbulus Mimbletonia. Du moins, des plantes découvertes jusqu’à présent, mais je pense que d’autres plantes doivent avoir ce point commun aussi, même si on ne les connait pas encore.

Valens – Est ce que l'empestine fortement diluée sent elle aussi mauvais et est ce que c'est la concentration qui la rend insupportable? Ou est ce que par nature elle est insupportable?

Nathalie – Diluée, elle sent moins mauvais, mais ça dépend à quel point elle l’est. Il faut qu’il n’en reste que très peu parce que sinon, ça ne change rien. C’est un vrai calvaire quand on doit retirer une tache d’Empestine, et je pense que c’est un peu le but recherché de façon à être tranquille, un peu comme les guillotines sur les places publiques pour « montrer l’exemple » dans le temps.

Les autres élèves ne parlaient plus, trop occupés à essayer de suivre le cours, les échanges entre Nathalie et Valens. Les questions et les réponses s’enchainaient, ils avaient droit à un réel débat – ou presque. L’ex-Gryffondor n’avait pas la moindre idée d’où le Serpentard tirait toutes ces questions, il devait s’être renseigné ou avoir dévoré un livre de Botanique avant de venir à ce cours, ce n’était pas possible autrement… Par ailleurs, la jeune femme avait une légère peur que les autres ne suivent plus, aussi avait-elle décidé de ne poser des questions, pour le devoir, que concernant les questions les plus « neutres », celles qui ne nécessitaient pas de connaissances au préalable. Mais voilà que Valens avait encore une série de questions… Il était inépuisable, par Merlin !

Valens –
Pour la plante en elle même, est ce que le mécanisme de reproduction et de pollenisation est le même que celui des autres cactus? Ses jets n'effrayent pas les insectes qui transportent le pollen entre les fleurs? Quels sont les insectes, où les autres animaux, qui entretiennent la relation la plus symbiotique avec le Mimbulus? Qui utilisent sa présence pour leur survie mais aident ce dernier en retour en répandant son pollen, en le débarrassant des parasites ou autres usages. Vous savez comme ces oiseaux qui picorent les parasites sur le dos des rhinocéros…

Nathalie – Le mécanisme n’est pas tout à fait le même. Comme tu le dis, les insectes ne peuvent pas s’en approcher, sauf de rares qui sont « acceptés ». Mais autrement, comme le sol est « mou » ici, certains insectes butinent la plante par le bas et viennent et partent à leur guise. En répondant donc à ça, je poursuis sur ton autre question. Les insectes entretenant une telle relation avec le Mimbulus Mimbletonia sont un peu semblables aux pucerons, pour les marguerites. La seule différence est que la marguerite ne protège pas les pucerons des coccinelles alors que le Mimbulus Mimbletonia si.

En revanche, cette question-ci était bien cherchée et pouvait servir pour le devoir, encore fallait-il que personne n’ait décroché du cours. La théorie devenait plus complexe et lourde, mais le devoir n’allait être que plus intéressant à faire et c’est lors de leur réception que Nathalie allait voir qui avait réellement suivi et qui n’avait fait qu’acte de présence pour profiter d’une sortie, d’un voyage « gratuit », aux frais de l’école allons-nous dire. Si elle était sévère ? Ô non, loin de là, mais elle savait que certains élèves ne venaient aux sorties que pour profiter, et rien d’autre. Aussi voulait-elle rectifier cette habitude et le devoir allait être une bonne solution.

Valens –
On m'a dit que la Tête de Sanglier avait à sa carte une infusion d'empestine? Quel goût cela peut il avoir? Avec quel dosage à votre avis? Je n'ose imaginer un goût comparable à l'odeur que j'ai senti.

Une infusion à l’Empestine ? Nathalie en avait des nausées rien que d’y penser. Mais elle préférait ne pas couper court à cette hypothèse, peut-être que cela existait réellement. Seulement, jamais elle n’allait essayer cette infusion, cela ne lui disait rien et elle préférait l’éviter autant qu’elle le pouvait. Si elle était difficile ? Peut-être un peu. Ou alors, peut-être tout simplement avait-elle passé trop de temps à étudier les plantes et, par conséquent, elle connaissait leurs effets, leurs senteurs, leurs secrets… Elle ne pouvait pas en boire une infusion à sa guise.

Nathalie –
Pour moi, c’est de la vaste blague. Ou alors, ils en ont vraiment mis très peu parce que cette plante est… Tout sauf comestible. Je leur laisse le bénéfice du doute, il existe bien des soupes aux orties, mais je doute vraiment que ce soit très bon dans le cas présent.

Et ce n’était pas terminé ! Valens avait encore une question ; laquelle ? Nathalie avait presque peur de l’imagination et de sa soif de connaissance intarissable, il allait bien finir par épuiser tout son stock de questions, non ? De plus, ce cours commençait à trainer en longueur et à toucher à sa fin, ils allaient bientôt devoir rentrer. Mais, avant, la jeune femme devait répondre à la question – la dernière ? – de Valens.

Valens –
Miss Davis? Est ce que les cycles lunaires ont une influence sur le mimbulus? Au niveau de la concentration de l'empestine par exemple? Et au niveau de l'eau? Elle est rarement neutre... Elle préfère une eau légèrement basique ou légèrement acide? Quelle influence cela a sur l'empestine qu'elle produit? Est ce que les minéraux dans le sol influence cette qualité de l'eau? Dans quel sens?

Nathalie – Les cycles lunaires n’ont aucune influence sur le Mimbulus Mimbletonia, mais sur l’eau contenue dans le sol de ce désert, si. C’est une particularité propre aux endroits où pousse ce cactus, justement. L’eau est neutre ici et c’est pour cette raison que le Mimbulus peut pousser ici et nulle part ailleurs. En revanche, lors d’un cycle lunaire, l’eau étant neutre, elle a un pH un peu plus élevé et le Mimbulus Mimbletonia devra « patienter » si l’on peut dire cela et sera retardé dans sa croissance, il sera également plus vulnérable.

Nathalie balaya la classe afin de voir si d'autres doigts se levaient, si d'autres questions venaient. Sans quoi, ils pourraient rentrer à Poudlard se rafraîchir un peu.

Après cinq minutes, personne ne s'était manifesté. Se répartissant donc à parts égales, chacun se rapprocha du professeur avec qui il était venu et ils purent enfin repartir vers leur pays pluvieux. Arrivés en classe, Nathalie écrivit les questions du devoir au tableau, à rendre pour la semaine suivante naturellement.

Nathalie –
Eh bien, nous voilà de retour à Poudlard et voici le devoir pour le prochain cours ! N'oubliez pas de bien les lire et de détailler vos dessins le plus possible, surtout pour ceux que j'ai pu voir qui me semblent un peu vagues. Si vous n'avez aucune question... A la semaine prochaine !


Dernière édition par Nathalie Matthews le Sam 7 Avr - 18:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Valens Fenwick
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours n°3 - le Mimbulus Mimbletonia

Message par : Valens Fenwick, Mar 3 Avr - 15:04


Miss Davis répondit à toutes leurs question et l'élève de serpentard prit des notes. Donc le mimbulus se comportait comme une plante succulente. Le secret du dosage correspondait à peu prêt à la différence entre mettre un peu de parfum et se renverser toute la bouteille. L'effet contraire obtenu par sous dosage était propre à l'empestine jusqu'à ce que l'on trouve d'autres produits réagissant ainsi. Mais cette différence n'avait lieu qu'à un dosage vraiment minime. Les insectes qui vivait par et pour le mimbulus se déplaçait en dessous du sol, là où il n'y avait pas de vésicules et à l'abri des prédateurs. L'infusion à l'empestine était surement un attrape-touriste. Malgré la présence de sels et de cristaux, l'eau semblait avoir trouvé un équilibre neutre ici, une particularité nécessaire au mimbulus. Mais à la pleine lune, cet équilibre était modifié et cela avait un impact sur le mimbulus, le rendant plus vulnérable et retardant sa croissance.

Ayant noté tous ces éléments, il remercia Miss Davis. En effet, elle avait partagé ses connaissances sur des questions, certes intéressantes, mais qui sortaient probablement du cadre de ce qu'elle avait prévu d'enseigner. Hochant brièvement la tête, il lui indiqua.

Je vous remercie pour ces réponses fort instructives Professeur.

La phrase était simple, plus simple que celles qu'il formulait habituellement. Mais habituellement, il ne suait pas autant sous un soleil de plomb et ses forces déclinaient peu à peu. Décidément, même en se gorgeant d'eau, il espérait qu'ils n'allaient pas trainer ici. Mais tandis que cette pensée lui vint, une crainte envahit son esprit. Ils n'allaient tout de même pas devoir transplaner pour rentrer? Ô ciel! Ne pouvait-on pas rentrer en balais?
Revenir en haut Aller en bas
Selena Grimm
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Cours n°3 - le Mimbulus Mimbletonia

Message par : Selena Grimm, Lun 9 Avr - 18:27


Après qu'elle ait posé sa question, l'élève de serpentard en posa également. Il en posa même tellement que Morphaie se demanda comment il pouvait avoir eu l'idée d'autant de questions toutes plus bizares les unes que les autres. Enfin quoiqu'il en soit, leur professeur leur répondit vu qu'ils étaient les seuls élèves à avoir formulé des questions au sujet de cette plante.
Une fois toutes les questions répondues une à une et les notes prises concernant ces réponses, tous les élèves rejoignirent les accompagnants pour transplaner en direction de Poudlard. Le retour fut sans doute plus douloureux pour la jeune pouffy qu'à l'aller car à peine fut elle sur le plancher des vaches qu'elle rendit le contenu de son estomac sur les chaussures d'un des accompagnants.


Désolée...

Répondit elle encore toute nauséeuse. Une fois de retour à l'école, Miss Davis leur donna le sujet du devoir. Elle leur précisa également de bien détailler leur croquis puis devant l'absence de question des élèves, elle clotura le cours.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Cours n°3 - le Mimbulus Mimbletonia

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2

 Cours n°3 - le Mimbulus Mimbletonia

Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Vol-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.