AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Métamorphose
Page 3 sur 4
4ème cours : Sortilège de disparition
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Lucas Deenhis
Serpentard
Serpentard

Re: 4ème cours : Sortilège de disparition

Message par : Lucas Deenhis, Dim 18 Mar - 17:45


Lucas évita agilement les coups de coudes de Noémie et lui adressa un sourire moqueur. Il s'apprêtait à la taquiner de nouveau lorsque Aymeric pris la parole.
Le jeune homme écouta d'une oreille distraite ce que disait son professeur, puis se contenta de se diriger vers une table lorsque celle-ci réapparurent.

Il regarda avec surprise Noémie poser ses affaires à côté d'elle et ignorant ce que cela sous-entendais, il les poussa sans ménagement et s'installa près de la jeune fille.
Ce matin elle semblait tendu, il devinait que c'était probablement à cause de leur matinée qui les avait mise en retard. Tant-pis, il trouvera bien un moyen de se faire pardonner entre deux cours.

Il positionna l'un des chapeaux d'Aymeric face à lui et pointa sa baguette vers l'objet.
Il tenta quelques gestes du poignet puis décida de se lancer.


- Evanesco.

Sans surprise, il ne se passa rien. Le Serpentard haussa les épaules, de toute manière, il n'aimait pas la métamorphose. Il se força quand même à se concentrer d'aventage et tenta d'imaginer rapidement une dimension dans laquelle envoyer le foutu chapeau.

- Evanesco.

Cette fois-ci, la pointe du chapeau disparu, mais toute la base restait fermement sur la table, bien solide et bien opaque. Il soupira et se rassit avec flegme dans sa chaise.
Il tourna la tête vers Noémie, la jeune fille n'avait toujours pas commencé et posait à Aymeric une question.
Il se fit attentif, après tout, peut-être que la réponse à la question de la belle Poufsouffle lui serait utile.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: 4ème cours : Sortilège de disparition

Message par : Invité, Mar 20 Mar - 21:03


Ce cours était un fiasco total. Les élèves ne montraient aucun intérêt pour le cours, très peu s'étaient mis à la pratique. Il restait la plupart des chapeaux sur le bureau et le cours se faisait dans un silence de cathédrale. Depuis qu'il enseignait à Poudlard, Aymeric avait rarement vu ça. Le Phénix en était presque à déprimer en voyant son cours coulé tel le titan... Tita... Le célèbre bateau moldu qui a heurté un Iceberg il y a belle lurette de cela Non non pas le costa concordia vous savez avec le canot de sauvetage largement assez grand pour deux ? Bref, tout ça pour dire qu'il avait l'impression de participer au naufrage de son propre navire. Il jeta un coup d'oeil à sa montre et il vit qu'il restait encore près d'une demi-heure de cours. Heureusement, Noémie posa une question, animant quelques peu la salle.

    "En réalité, utiliser Evanesco consiste à changer d'espace-temps ? Mais comment faire pour n'envelopper que l'objet ? Et pas toute la salle ? Est-ce que je pourrais par exemple, en plus de l'objet, envoyer dans cette dimension parallèle que j'aurais matérialisé autour de mon objet, quelque chose d'autre comme... moi ?"

Elle semblait angoissée par cette éventualité. Oula, elle oubliait un peu qu'elle avait une baguette entre les mains et qu'au préalable elle la pointait sur l'objet concerné. A part si elle était vraiment aussi cruche qu'elle en avait l'air Ange il était difficile de viser assez mal, au point que le sort agisse sur elle. Heureusement, une élève de meilleure humeur que le jeune prof, prit la parole pour répondre à sa voisine de chambre. Heureusement, car il n'aurait certainement pas eut la même patience aujourd'hui.

    "Il me semble que s'il était possible d'envoyer un humain et de le ramener, des sorciers l'auraient fait, et on saurait aujourd'hui à quoi ressemble ce monde parallèle. Or, ce n'est pas le cas. Je suppose qu'il n'est donc pas possible d'envoyer quelqu'un par erreur avec ce sortilège.""

Réponse assez éclairée c'est vrai. Aym', n'avait même pas songé à cette possibilité sur le coup. Voir les autres élèves totalement statiques l'énervait au plus haut point et cela avait tendance à prendre le dessus sur son raisonnement. Se calmer... Le seul moyen qu'il trouvait pour l'instant pour ça, c'était de partir de la salle le plus rapidement possible et de signaler tous les élèves j'enfoutiste à la directrice et aux préfets des maisons concernées. Mais hélas, il ne pouvait pas vraiment réprimander ses élèves pour cela. Il allait seulement retenir quelques points à la fin du cours et surtout noter les noms et prénoms pour les surveiller au cours prochains. C'est dans les moments comme ceux-là qu'Aymeric regrettait presque d'être prof. Il avait beau avoir ce statut, qui en plus lui permettait de vivre, finalement il n'avait pas temps de pouvoir que ça. Pour la plupart, la coupe des maisons avait perdu son intérêt et perdre des points n'étaient plus un grand drame.

    "Cependant, sait-on quel serait le résultat si on utilisait ce sortilège sur des plantes ou des animaux ? A-on déjà essayé ?..."

Le jeune homme s'apprêtait à répondre, mais la conversation semblait être entamée entre les deux Pouffys et rien ne pouvait les arrêter. Se fut donc au tour de Noémie de répondre.

    "Ce n'est pas exactement ce que j'ai voulu dire, ma question est surtout de demander si plusieurs objets peuvent disparaître en même temps, parce qu'ils auraient été englobés part le sort. Par exemple, si j'essaye de faire disparaître ce chapeau et que la table disparais en même temps, indirectement touché par le sort. Et pour moi, c'est d’avantage de ne pas revenir de cette dimension parallèle qui m'inquiète, mais ma question sous-entends celle que tu viens de poser, peut-ont aussi faire disparaître des êtres vivants ? Parce que j'y réfléchissais, mais il est très peu probable que cette dimension dans laquelle vont nos objets soit dotée d'une atmosphère respirable, ce n'est même pas sûr qu'il y est de support physique pour nous soutenir et honnêtement, ce qui me fait peur c'est de me retrouver sous forme de cadavre en orbite autour d'une quelconque planète au fin fond de la galaxie ou quelque chose comme ça..."

Ah oui, un petit détail à préciser concernant Mlle Duncan, c'est que celle-ci, même dans un monde de magie voulait encore tout expliquer scientifiquement. D'après Luna, elle faisait partie d'une famille de sang-pur. Elle devrait donc être habituée à ne pas pouvoir tout comprendre. Ses parents avaient bien dût utiliser une multitude de sort devant elle avant qu'elle-même trouve ses pouvoirs. Mais alors, pourquoi s'embêtait-elle avec la science moldue ? Décidément cette fille était vraiment... Étrange. C'est peut-être pour cela qu'elle avait été envoyé à Poufsouffle en même temps.

    "Au fait ! Tu nous demandes de métamorphoser le lieu dans lequel l'objet se trouve, il faut donc qu'on fasse appel à notre esprit pour "visualiser" l'endroit dans lequel on veux que l'objet disparaisse, mais comment pouvons-nous nous représenter fidèlement cette métamorphose si personne n'y a jamais mit les pieds ? Que faut-il exactement visualiser dans notre esprit ?"

La voilà qui revenait sur terre et qui posait une question plus intéressante que les précédentes. S'attendant presque à entendre July parler, le jeune homme ne répondit pas immédiatement. Après tout, il pouvait être aussi long à la détente que ses élèves non ? C'est vrai quoi, pourquoi ça serait toujours au même d'avoir la pêche ? Distraitement, le jeune prof balaya la salle du regard, mais s'arrêta sur Noémie pour lui répondre, ne laissant rien paraître de son énervement. C'était l'une des seules élèves à travailler, mieux valait la chouchouter. Du moins pour aujourd'hui.

    "Bon alors, tout d'abord avec Evanesco, vous n'allez faire disparaitre que des objets, ne vous inquiétez pas. La formule pour la disparition d'animaux est différente et je ne vous l'apprendrais pas aujourd'hui. Vous pouvez sans doute la trouver dans un des livres de métamorphose se trouvant dans la bibliothèque. Donc pour te répondre July, oui nous avons déjà essayé et ça marche très bien" rajouta-t-il avec un petit rire. Il avait d'ailleurs vu ce sort à l’œuvre il y a quelques années lorsqu'il avait intégré l'Ordre... "Comme tu l'as très bien dit Noémie, tu vas envoyer le chapeau dans une sorte de dimension parallèle. Une dimension parallèle qui est finalement très peu différente de la notre. Tu peux donc plutôt imaginer ton objet transplanant dans une salle qui ressemble à celle-là mais qui n'est pas celle-là. Je sais le concept est un peu difficile à comprendre, mais essaye d'imaginer une salle similaire et prononce ensuite la formule. Rappelle-toi que si l'imagination compte beaucoup en méta, la formulation du sort n'en est pas moins importante." Voyant que la plupart des élèves rataient, il cru bon de rajouter dans sa lancée "C'est valable pour tout le monde."

Voilà pourquoi il n'aimait pas la théorie. Ce n'était pas du tout concret et parfois les explications servaient surtout à embrouiller les élèves plus qu'à les aider. Laissant encore une chance aux élèves amorphes de s'illustrer, il décida d'attendre encore une dizaine de minutes avant de passer à l'exercice pratique au bureau. Il vit alors qu'un des élèves arriva tout de même à faire disparaitre un bout de chapeau. C'était Lucas, le copain de Noémie. Depuis son arrivé, malgré sa présence, il semblait tout faire, pour qu'Aym comprennes que son cours ne l’intéressait pas. La moue blasée et son sourire en coin qu'il avait affiché en entrant dans la salle, ne l'avait pas quitté. Et en plus il se croyait malin ! Le jeune homme eut un éclair de malice en reprenant sa baguette en main et informula un *"Chapeau Turn Lapin"*. Lui sadique ? Noooon pas du tout. Il n'aimait tout simplement pas cette attitude suffisante. Le chapeau qui était à la table du Serpy se transforma en... (quel suspens) Lapin (Ouaaaah) mais bien plus petit que la chapeau d'origine. Seulement, puisque la pointe du chapeau avait déjà disparu, se fut un lapin sans oreille qui apparu devant le Serpentard. Le sourire aux lèvres il interpella l'élève.

"Plus l'objet est grand, plus il faut mobiliser son imagination et donc sa concentration Lucas. Il me semble que tu ne sois pas vraiment à ton exercice, réessaye avec ça plutôt"
Aymeric regarda avec satisfaction le petit lapin en peluche qu'il avait fait apparaitre. Pas parce qu'il était heureux d'avoir réussit une métamorphose basique, mais plutôt parce que ça ne collait pas du tout avec l'image du Serpy pur et dur que voulait incarner Lucas. En effet, le lapin, en plus d'être relativement petit, affichait des moustaches roses et un nœud papillon à fleurs violette. Bref il était ridicule, surtout en face d'un mec aussi grand et viril. Voilà un petit rappel à l'ordre qui devrait faire comprendre à l'étudiant que le prof voyait tout ici...
Revenir en haut Aller en bas
Hellyna Flynn
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: 4ème cours : Sortilège de disparition

Message par : Hellyna Flynn, Mar 20 Mar - 22:19


Voyant que les deux Pouffys étaient entrées dans un débat sans nom, la préfète laissant son esprit vagabonder où bon lui semblait en attendant que le jeune professeur donne de plus amples explications. Étrangement, ses pensées se tournèrent avant tout vers la période des examens qui se rapprochaient à une vitesse affolante. Ce qui la terrifiait davantage, c'était qu'elle avait beau essayer de réviser ses cours, elle était trop obnubilée par sa nouvelle relation amoureuse. Quand elle commençait à lire une leçon, elle n'était même pas arrivée à la fin de l'introduction que ses pensées se tournaient inéluctablement vers Xavier. Là encore, c'était pareil sauf qu'elle était en plein cours. En plein cours ? Réalisant son erreur, elle secoua vigoureusement la tête afin de se concentrer sur le sujet de métamorphose. Qu'attendait-elle déjà ? Ah oui, elle voulait de plus amples explications de la part d'Aymeric. Elle tourna donc la tête vers le jeune professeur et vit qu'il avait déjà prit la parole. Aussitôt, la préfète se mit à écouter attentivement ses paroles, même si elle n'arrivait qu'à la moitié de son explications :

- ... imaginer ton objet transplanant dans une salle qui ressemble à celle-là mais qui n'est pas celle-là. Je sais le concept est un peu difficile à comprendre, mais essaye d'imaginer une salle similaire et prononce ensuite la formule. Rappelle-toi que si l'imagination compte beaucoup en méta, la formulation du sort n'en est pas moins importante. C'est valable pour tout le monde.

Bon, au moins, elle n'avait pas loupé le plus important. Selon Mr Burton, il fallait juste imaginer son chapeau transplaner. La jeune femme ferma les yeux et inspira et expira profondément. Puis, elle les ouvrit et regarda fixement son chapeau, l'imaginant effectuer les différentes étapes d'un transplanage. Alors qu'elle visualisait la dernière étape, elle prononça d'un murmure néanmoins clair :

- Evanesco.

Malheureusement, cela ne fonctionna pas entièrement. La base du chapeau avait disparut mais la pointe était toujours présente sur sa table. Elle réfléchit où elle avait bien pu échouer dans sa visualisation et elle mit le doigt dessus rapidement : elle avait peut-être mal imaginer la place qu'allait prendre l'objet. Mais ne sachant pas vraiment où l'objet partait, c'était un exercice assez complexe à réaliser. Toutefois, déterminée dans son entraînement, la jeune femme retenta le coup, ferma les yeux et répéta l'exercice une seconde fois. Au même moment que l'exercice précédent, elle prononça la formule, puis rouvrit les yeux. Il n'y avait plus aucun signe du chapeau de sorcier. Il avait complètement disparue de sa table. Hellyna regarda en dessous, au cas où qu'un de ses camarades aurait eu envie de lui faire une farce, mais le chapeau ne s'y trouvait pas non plus. Elle avait donc belle et bien réussit l'exercice. À cette pensée, la bleue et bronze sourit et laissa échapper un petit « Yes !! » de victoire.
Revenir en haut Aller en bas
Lucas Deenhis
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: 4ème cours : Sortilège de disparition

Message par : Lucas Deenhis, Mer 21 Mar - 14:09


Lucas allait pousser un énième soupir d'ennuie lorsque Aymeric daigna enfin répondre aux deux Poufsouffles.
Il leurs donna quelques conseils que le jeune Italien écouta plus ou moins bien. A vrai dire, le jeune homme préférait reluquer Noémie plutôt que de s'intéresser à un cours de métamorphose aussi ennuyant.
Et puis la voix lasse et monocorde d'Aymeric lui tapait sur les nerfs.

Cependant, à sa grande surprise, son chapeau se transforma soudainement en un immonde lapin duveteux et sans oreilles. Le Serpentard se retient d'afficher une grimace de dégout et lança à son prof un regard meurtrier. Dès que celui-ci eut tourné le dos, il interpella Noémie.


- Eh ! Tu peux me débarrasser de cette chose ? Puis voyant que la belle n'était pas d'humeur il rajouta en grommelant : S'il te plaît ?

Il s'enfonça d'avantage dans sa chaise, attendant que la jeune fille redonne à son chapeau sa forme originelle. Il avait fait appel à elle tout simplement parce qu'elle était, à sa connaissance, l'une des meilleurs élèves en métamorphose et aussi parce qu'il savait qu'un seul de ses regards la faisait fondre. Elle accepterait forcément.

Il lança un coup d'oeil dédaigneux et désintéresser au lapin, attendant que Noémie s'en occupe.
Revenir en haut Aller en bas
Noémie Duncan
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: 4ème cours : Sortilège de disparition

Message par : Noémie Duncan, Mer 21 Mar - 18:16


La réponse d'Aymeric ne tarda pas. Il prit presque aussitôt la parole.

- Bon alors, tout d'abord avec Evanesco, vous n'allez faire disparaitre que des objets, ne vous inquiétez pas. La formule pour la disparition d'animaux est différente et je ne vous l'apprendrais pas aujourd'hui. Vous pouvez sans doute la trouver dans un des livres de métamorphose se trouvant dans la bibliothèque. Donc pour te répondre July, oui nous avons déjà essayé et ça marche très bien. Rajouta-t-il avec un petit rire. Comme tu l'as très bien dit Noémie, tu vas envoyer le chapeau dans une sorte de dimension parallèle. Une dimension parallèle qui est finalement très peu différente de la notre. Tu peux donc plutôt imaginer ton objet transplanant dans une salle qui ressemble à celle-là mais qui n'est pas celle-là. Je sais le concept est un peu difficile à comprendre, mais essaye d'imaginer une salle similaire et prononce ensuite la formule. Rappelle-toi que si l'imagination compte beaucoup en méta, la formulation du sort n'en est pas moins importante. C'est valable pour tout le monde.

La jeune fille ne se fit pas prier, avant de pointer sa baguette sur le chapeau, elle s'efforçât de visualiser son "autre salle de classe" pour y transférer l'objet. Afin de bien différence le monde réel de la dimension parallèle, elle imagina la salle de classe virtuelle totalement rose, des murs aux plafonds. Cela ne lui demandait pas trop d'effort, mais permettait de bien conceptualiser sa dimension parallèle.

Alors qu'elle s'apprêtait à murmurer la formule, le chapeau de Lucas prit soudain une forme incongrue qui fit écarquiller les yeux de la Poufsouffle. Elle leva la tête vers Aymeric et sourit, les yeux pétillants du professeur ne laissait pas de doutes sur l'auteur de la "farce" dont venait d'être victime Lucas. Elle s'apprêtait à lancer son sortilège lorsque la voix de Lucas l'en empêcha.

- Eh ! Tu peux me débarrasser de cette chose ? S'il te plaît ? Fit-il dans un grognement peu avenant.

La jeune fille haussa les sourcils, elle s'apprêtait à s'exécuter lorsque le geste de Lucas l'en arrêta. Il venait de se rasseoir dans sa chaise d'un air blasé. Tout d'un coup, sa mine arrogante agaça la grande brune qui planta son regard dans le sien.

- Il n'en est pas question. Si tu veux te débarrasser de ce lapin, arrange toi pour le faire disparaître.

Elle croisa les bras sur sa poitrine et soutint son regard. Elle n'avait pas du tout envie qu'il la confonde avec ces potiches qui se pâmaient sans cesse pour lui. Il n'avait qu'à se débrouiller tout seul. Elle hésita à changer de place, puis elle se dit qu'elle n'avait pas besoin qu'Aymeric les remarques d'avantages.

La jeune fille ignora superbement Lucas, se détournant subitement de lui pour fixer son attention sur son chapeau. A nouveau, elle appela dans son esprit l'image de la salle de classe rose et dirigea sa baguette vers le milieu du chapeau.

- Evanesco. Tenta-t-elle de formuler le plus fermement possible.

Elle plissa les paupières essayant d'enrober l'objet de sa magie, comme si elle s'apprêtait à le transfuser. Progressivement, elle le vit se matérialiser doucement, mais sûrement sur la table rose de la dimension parallèle. Elle raffermit dans son esprit l'image du chapeau, insistant sur sa texture et ses coutures. Enfin, elle le voyait en entier, posé dans la salle de classe rose exactement à la même place qu'il avait occupé dans la salle de classe réel.

Elle relâcha la pression et ouvrit grand les yeux pour voir le résultat. Elle dût cligner plusieurs fois des yeux pour comprendre. Car son chapeau clignotait comme un fou. Depuis quand elle savait transformer les chapeaux en guirlande de Noël ?

- Et meeeerde... Soufflât-elle.

Noémie n'avait pas du tout envoyer son chapeau dans une salle de classe parallèle entièrement rose. Non, enfin si, mais celui-ci semblait n'avoir aucune envie d'y rester et tentait vainement de se re-matérialisé dans le cachot d'Aymeric.

Extrêmement mal à l'aise, elle essaya de le bloquer dans la dimension parallèle mais rien n'y faisait, il parvenait toujours à s'y arracher et continuait ses incessants aller-retours entre les deux dimensions.
Revenir en haut Aller en bas
Azuline Obflady
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: 4ème cours : Sortilège de disparition

Message par : Azuline Obflady, Jeu 22 Mar - 18:18



Le coup d'oeil qu'elle jeta sur ses camarades la rassura un peu. Il n'y avait pas qu'elle qui avait du mal à faire disparaître ce stupide chapeau. Elle reprit sa baguette plus fermement dans sa main, ferma les yeux et essaya à nouveau de lancer le sortilège. Sans succès. Décidément, elle avait du loupé quelque chose ou ce n'était vraiment pas son jour. Entendant Aymeric répondre aux questions de ses camarades, elle porta son attention sur eux. Peut-être que cela l'aiderait.

- "... essaye d'imaginer une salle similaire et prononce ensuite la formule. Rappelle-toi que si l'imagination compte beaucoup en méta, la formulation du sort n'en est pas moins importante."

Voilà pourquoi, elle n'y arriverait pas. Tout simplement car elle ne visualisait rien, elle ne pensait qu'à le faire disparaître. Elle devait donc imaginer une autre salle où elle ferait transplaner le chapeau si on pouvait dire. Elle n'avait pas encore son permis de transplanage, c'était donc compliqué pour elle d'expliquer les sensations et le processus. Alors qu'elle allait réessayer, des protestations lui firent tourner la tête. Un serpentard venait de voir son chapeau se transformait en un lapin, un petit lapin sans oreilles. Cadeau du professeur. Il essaya de le refiler à sa voisine, qui le rembarra sans hésitation. Avec un sourire, elle retourna à son travail.

Azuline ferma les yeux et redessina la salle dans son esprit. La même, avec les mêmes dimensions, les mêmes couleurs mais vide. Comme elle était lors de son arrivée, c'est à dire sans bureaux, chaises et sans élèves. Puis elle pensa à son bureau où se trouvait le chapeau, elle le rajouta à l'image, au décor. Elle visualisait sans peine, son chapeau, sagement posé sur son bureau. Il penchait légèrement vers la gauche. Les yeux toujours fermés, elle fit un léger mouvement de poignet et prononça la formule. Hésitante, elle réitéra le sort pour être sure qu'il marche réellement. Dans son esprit, le chapeau était bien là, enfin ailleurs. Elle finit par ouvrir les yeux et son regard se posa sur ... rien. Certes, son chapeau n'était plus présent sur son bureau et pour cause, elle n'avait plus de bureau. Elle avait fait disparaître les deux. * Rhaaaa, zut, il fallait pas que je pense au bureau! * Légèrement embêtée, elle leva la main pour attirer l'attention du professeur.

- Euh .. Aymeric, j'ai réussi à faire disparaître le chapeau mais ...J'ai un petit problème avec le bureau ... Lui aussi, il a disparu, lui dit-elle avec un petit sourire d'excuse.


Revenir en haut Aller en bas
July Swann
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Chercheuse en Sortilège


Re: 4ème cours : Sortilège de disparition

Message par : July Swann, Ven 23 Mar - 11:13


Noèmie, qui ne semblait pas satisfaite de la réponse de July, reprit la parole afin de préciser sa pensée :
- Ce n'est pas exactement ce que j'ai voulu dire, ma question est surtout de demander si plusieurs objets peuvent disparaître en même temps, parce qu'ils auraient été englobés part le sort. Par exemple, si j'essaye de faire disparaître ce chapeau et que la table disparais en même temps, indirectement touché par le sort. Et pour moi, c'est d’avantage de ne pas revenir de cette dimension parallèle qui m'inquiète, mais ma question sous-entends celle que tu viens de poser, peut-ont aussi faire disparaître des êtres vivants ? Parce que j'y réfléchissais, mais il est très peu probable que cette dimension dans laquelle vont nos objets soit dotée d'une atmosphère respirable, ce n'est même pas sûr qu'il y est de support physique pour nous soutenir et honnêtement, ce qui me fait peur c'est de me retrouver sous forme de cadavre en orbite autour d'une quelconque planète au fin fond de la galaxie ou quelque chose comme ça...
Tout comme July quelques minutes plus tôt, la jeune fille fit une pause, en quête d'une réponse de la part du professeur. Pourtant, elle reprit la parole avant qu'il ait eu le temps de s'exprimer :
- Au fait ! Tu nous demandes de métamorphoser le lieu dans lequel l'objet se trouve, il faut donc qu'on fasse appel à notre esprit pour "visualiser" l'endroit dans lequel on veux que l'objet disparaisse, mais comment pouvons-nous nous représenter fidèlement cette métamorphose si personne n'y a jamais mit les pieds ? Que faut-il exactement visualiser dans notre esprit ?
C'était une question intéressante. July avait toujours trouvé la métamorphose difficile à cause de ce besoin d'imagination. Elle avait du mal à se concentrer sur quelque chose qui n'était pas encore là. Le comble étant lorsque l'on n'avait aucune idée de la chose sur laquelle il fallait se concentrer.

Le professeur ne répondit par immédiatement, il avait l'air un peu absent, comme si toutes ces questions l'ennuyaient.
- Bon alors, tout d'abord avec Evanesco, vous n'allez faire disparaître que des objets, ne vous inquiétez pas. La formule pour la disparition d'animaux est différente et je ne vous l'apprendrais pas aujourd'hui. Vous pouvez sans doute la trouver dans un des livres de métamorphose se trouvant dans la bibliothèque. Donc pour te répondre July, oui nous avons déjà essayé et ça marche très bien
July acquiesça, c'était clair. Par curiosité, elle resta tout de même pour écouter la réponse qu'il allait donner à sa camarade.
- Comme tu l'as très bien dit Noémie, tu vas envoyer le chapeau dans une sorte de dimension parallèle. Une dimension parallèle qui est finalement très peu différente de la notre. Tu peux donc plutôt imaginer ton objet transplanant dans une salle qui ressemble à celle-là mais qui n'est pas celle-là.
La jeune Poufsouffle regarda le professeur quelques minutes, les sourcils levés en une expression d'incompréhension. Cela semblait particulièrement compliqué.
- Je sais le concept est un peu difficile à comprendre, mais essaye d'imaginer une salle similaire et prononce ensuite la formule. Rappelle-toi que si l'imagination compte beaucoup en méta, la formulation du sort n'en est pas moins importante. C'est valable pour tout le monde, ajouta-il pour conclure.

July parcouru la salle des yeux. Pour l'instant, peu d'élèves avaient réussi à obtenir un résultat. Elle jeta ensuite un oeil à sa montre. L'heure passait vite, il était largement temps qu'elle s'entraîne. La petite rousse attrapa un chapeau, et remercia la professeur pour ses explications, avant de retourner à sa place.
La jeune fille posa le chapeau sur son bureau, prit sa baguette et se concentra.
*Une salle pareille mais différente ..., pensa-elle.*
Tout cela la laissait perplexe, elle ne voyait pas comment imaginer une autre salle que celle là. La meilleur idée qui lui venait à l'esprit était celle d'un espace ou de nombreux objets flottaient. Soupirant, la Poufsouffle pointa sa baguette sur l'objet, visualisant la salle de classe en se répétant "C'est ici, mais ce n'est pas ici".
- Evanesco, prononça la rousse en réalisant le mouvement de poignet adéquate.
Aucun résultat, pas un étincelle. July regarda le chapeau un peu déçue. Elle savait bien qu'il fallait s'entraîner de nombreuses fois avant de réussir un sort et de saisir son fonctionnement. Mais cette partie du cours ne l'amusait pas du tout. Ce qu'elle préférait, c'était le moment ou elle commençait à comprendre et à le maîtriser.

La jeune fille retenta le sortilège plusieurs fois, en s'imaginant la salle en suspension dans l'espace..., une autre salle du château..., l'espace tout cours... Rien ne se produit.
Dépitée, la petite rousse se tourna vers ses camarades. Plusieurs élèves avaient maintenant réussi le sort ce qui la découragea d'autant plus. La jeune fille fut surprise de voir Noèmie avec un chapeau clignotant et Lucas avec un lapin en peluche. Un lapin ?! Au lieu de faire disparaître son chapeau il avait réussi à le transformer en lapin ?! Il avait due sacrément se tromper dans la formule pour arriver à un résultat pareil...
July jeta un coup d'oeil vers sa préfète, peu être pourrait-elle lui donner des conseils. Mais la jeune blonde paraissait particulièrement embarrassée. Elle avait levé la main et demanda :
- Euh .. Aymeric, j'ai réussi à faire disparaître le chapeau mais ...J'ai un petit problème avec le bureau ... Lui aussi, il a disparu.
July haussa les sourcils, c'est vrai que son bureau manquait, elle ne l'avait même pas remarqué. Il fallait vraiment qu'Azuline lui explique sa technique, si elle arrivait à faire disparaître le bureau, c'est qu'elle devait sacrément bien maîtriser le sort. Ne voulant cependant pas la déranger alors qu'elle appelait le professeur à l'aide, July se retourna vers son chapeau.
Peu être que si elle fermait les yeux, elle arriverait mieux à visualiser le monde dans lequel elle devait l'envoyer. Le risque étant qu'il était du coup possible qu'elle vise mal.
*Qui ne tente rien n'a rien, se dit la petite rousse optimiste.*

July plaça sa baguette bien au centre du chapeau et ferma les yeux. Elle pensa à une salle de cours un peu floue, comme si elle était faite de brume. Il fallait qu'elle envoie son chapeau là bas. Respirant un grand coup, July commença à prononcer la formule, tout en exécutant la figure de sa baguette, sans perdre de vue son objectif : la salle de fumée.
July n'osa pas ouvrit les yeux tout de suite. Elle en entre-ouvrit un, puis le deuxième, déçu : rien n'avait changé. Pourtant, lorsqu'elle l'observa avec plus d'attention, la petite rousse remarqua que la base du chapeau avait disparue.
La Poufsouffle regarda la résultat avec un sourire satisfait. Ce n'était pas parfait, mais elle était sur la bonne voie.
Revenir en haut Aller en bas
Matt Austin
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: 4ème cours : Sortilège de disparition

Message par : Matt Austin, Sam 24 Mar - 11:51


Matt écouta attentivement le professeur de métamorphose ainsi que les réponses des autres élèves. Le jeune homme n'y connaissait pas grand chose en sortilège de disparition. Et la plupart des questions qu'il voulait poser, furent dite avant qu'il n'est le temps de parler. Ce qui, de la vue du professeur put paraître bizarre car Matt leva rapidement la main et la baissai aussitôt quand ses questions furent posées par les autres élèves. Le garçon resta donc debout, écoutant les réponses du professeur.
Quand ils passèrent enfin à la pratique, le professeur fit réapparaître les bureaux.

- Yes ! s'exclama le jeune garçon en voyant son bureau.

Il s'assit rapidement et regarda le chapeau face à lui.

Alors, c'est toi que je vais devoir faire disparaître ?...Pensa-t-il.

Les autres élèves avaient déjà commencé à utiliser le sort, que Matt regardait toujours le chapeau face à lui. Étant quelqu'un de très posé et réfléchit, Matt préférait d'abord s'imaginer lancer le sort avant de le faire réellement.
Enfin, il sortit sa baguette et la pointa vers le chapeau, prêt à lancer le sort. Pourtant, il attendit encore, essayant d'imaginer le lieux, l'espace temps parallèle, où l'envoyer.

-Evanesco. Murmura-t-il.

Le sort frappa le chapeau de plein fouet, mais à la place de la faire disparaître, il fit décoller le chapeau loin dans la salle.

- Et mince !

Matt soupira et partit chercher le chapeau. Il le ramena sur son bureau et se plaça un face. Se concentrant une nouvelle fois, le garçon recula son bras et le tendit d'un seul coup, droit vers le chapeau.

-Evanesco. Dit ill.

Malheureusement, cette fois ci, le sort rasa le chapeau et toucha l'un des pieds du bureau du professeur. Le pied disparut et le bureau pencha brutalement en faisant tomber une ou deux affaires du professeur.

-Euh... Fut le seul son qui sortit de la bouche de Matt.

Le garçon courut vers le bureau et le retient du coté où il manquait le pied. Se sentant vraiment gêné, le garçon rougit, un peu honteux.

-Euh...Monsieur ? appela Matt. J'ai eu un petit problème...

Matt ne put s’empêcher de rire, certes, très nerveusement.


Revenir en haut Aller en bas
Alexander Severus
avatar
Gryffondor
Gryffondor

Re: 4ème cours : Sortilège de disparition

Message par : Alexander Severus, Lun 26 Mar - 14:09


RP Unique, ne pas faire attention à moi.

Eleonore sortait alors du cours d'enchantements et sortilèges pour se rendre au cours de métamorphose. 3 pages de son calepin noir était déjà rempli, mais d'autres pages n'attendaient qu'à recevoir ce même sort. Les élèves du cours de sortilèges l'avaient regardés d'un oeil noir quand elle s'était présentée en entrant dans les cours de Mr Bennet. Il y avait là deux raisons: l'une car on avait parlé d'elle dans le Chicaneur ua moins trois fois, et surtout de son mariage, et la deuxième raison était qu'elle était là pour contrôler les cours. La Wonderland ne se fondait pas du tout dans la foule d'élèves se pressant dans les cours car elle était en robe rouge et parce qu'une Auror l'accompagnait. Bref, la directrice des Gryffondor monta quelques volées de marches pour se retrouver dans le couloir du second étage, une classe entière d'élèves venait d'entrer dans la salle de classe de métamorphose. Eleonore pressa le pas pour ne pas se trouver à la traîne, puis rapidement, elle se retrouva entre le dernier élève à rentrer dans le cours et Chloé qui referma la porte derrière elle. Devant la mine observatrice de son ami Aymeric, elle justifia sa présence pendant ce cours qui risquait d'être très intéressant.

« Bonjour, excusez mon intrusion. Miss Wonderland, directrice de l'enseignement. Ne faites pas attention à moi,je serais discrète.»

Elle avait préférer se présenter même si Aymeric était un bon ami, et puis devant les élèves et Chloé elle se devait de le vouvoyer. Et puis Eleonore était Magenmage, et un professeur n'avait rien à lui dire, après tout Chloé était là au cas-où Aymeric tentait quelque chose. Eleonore alors s'avança dans le fond de la classe avec Chloé qui resta néanmoins debout, sortit de son sac à main noir son calepin, et sa plume d'oie puis se mit à prendre des notes jusqu'à la fin du cours, ce qui allait bien vite arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Maximilien Nerolase
avatar
Serpentard
Serpentard

Re: 4ème cours : Sortilège de disparition

Message par : Maximilien Nerolase, Mer 28 Mar - 14:53


Maximilien fixait le chapeau bêatement. Qu'était-il sensé faire ? Transformer un chapeau en... Ou plutôt, s'il avait bien compris, transformé l'espace du chapeau, ce qui va donc l'amener dans un monde diffèrent. Un monde nous appartenant si, comme tout à l'heure, il avait bien compris. Ainsi, il suffisait "juste" de penser à une salle comme celle-ci pour que ça marche ? Devant les difficultés des autres élèves, Maximilien en doutait fortement. L'exercice était certainement très simple, il suffisait juste de réussir à trouver la bonne marche à suivre. Il réfléchit quelques instants, cherchant dans sa mémoire ce qui pourrait l'aide lorsqu'une question lui vint à l'esprit.

- Monsieur, est-ce que l'occlumencie a quelque chose à voir avec les moyens utilisés pour faire ce sortilège ?

En effet, d'après ce qu'il savait, l'occlumencie servait notamment à créer des souvenirs... Et aussi une "pièce" dans son esprit ! Bien sûr, il n'avait pu apprendre cet art, car le ministère a (pour une fois) bien fait son travail en empêchant toutes les personnes à pouvoir apprendre l'art de fermer son esprit en dehors des formations du ministère. Ainsi, Maximilien devrait attendre de pouvoir faire cette formation. Mais, s'il revenait au sujet du cours, c'est-à-dire l'utilisation du sortilège Evanesco, il était impossible qu'on soit obligé d'utiliser l'occlumencie pour utiliser le sort. Il voyait mal Aymeric leur dire "Quoi, vous ne savez pas fermer votre esprit ?". À son avis, ce moyen devait surtout pouvoir aider à utiliser ce sortilège mais, on pouvait certainement le faire sans. C'est pourquoi, après la réponse du professeur, qu'il imagina cette salle de classe vide pour ensuite :

- Evanesco !

Il retint malgré lui un cri de rage. Ce n'était pas possible ! À peine avait-il commençait le sortilège que l'image de la salle vide le lui avait échappé, ce qui ne servait que plus à le frustré. Autant avant, il ne faisait rien, regardant bêtement un stupide chapeau, autant maintenant il essayait de faire quelque chose tout en ne faisant rien, car Maximilien avait l'impression que quelque chose lui échappait. Le petit cours théorique n'avait pas vraiment répondu à toutes les questions. Il était certainement difficile d'utiliser un sort de cette catégorie sans perdre certains élèves. Puis, Maximilien eut enfin une idée.

- Evanesco !

Encore cette fois-ci, le chapeau n'avait l'air de n'avoir eu encore aucun changement. Mais, si on regardait de plus près, on verrait que certaine couture avait disparu. Le chapeau avait l'air légèrement plus faim. Et si Maximilien réessayait de se mettre en tête l'image qu'il avait pris, il verrait les petites coutures qui volaient un peu partout dans son dortoir. Ayant passé beaucoup de temps dans son dortoir, il était plus simple de garder cette image en tête plutôt qu'une image qu'il venait juste de "découvrir". Il lança un rapide coup-d'oeil à Aymeric avant d'essayer de retenter l'exploit, sans grand résultat.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: 4ème cours : Sortilège de disparition

Message par : Invité, Ven 30 Mar - 22:23


Désolé du retard, pas mal de boulot autant in-RP qu'IRL
___________________________________________________________________________

Ce cours était ennuyeux à mourir. La plupart des élèves étaient restés mutiques durant toute la durée du cours et ceux qui prenaient la peine de participer ratait. Il était si mauvais prof que ça ? Aymeric était déjà en train de préparer mentalement sa lettre de démission quand un "YES" sonore se fit entendre. En tournant la tête il vit que c'était Hellyna qui avait fait totalement disparaitre le chapeau. Enfin, une élève semblait avoir compris ! Il ne parlait donc pas chinois ? Premier point rassurant, mais du coup il ne pourrait pas rajouter "mandarin" à son CV... Dommage. Le spectre de la lettre de démission disparaissait très légèrement tandis qu'il souriait à la jeune fille pour la féliciter.. En même temps, il entendit Lucas se plaindre à Noémie, croyant sans doute qu'elle allait l'aider à se débarrasser de son lapin crétin rose. Pas de bol, la Pouffy ne semblait pas au service de son beau gosse de copain et le laissa dans la mouise. S'amusant de la situation, Aymeric riait sous cape en voyant le regard exaspéré de la jeune fille. Il aurait presque put avoir un peu de pitié pour le Serpy, mais la situation était bien trop amusante pour y mettre fin. Après tout, Mister Deenhis n'avait qu'à le faire disparaitre son lapin. Son attitude prouvait une nouvelle fois qu'il n'avait rien à faire en cours, puisqu'il se désintéressa totalement de l'objet sous le seul prétexte qu'il n'avait plus sa forme d'origine. Pourtant, il était bien plus petit et léger que le chapeau qui se tenait sur la table juste avant, la disparition n'en était que facilitée. Mais bon, laissons-le à ses gamineries, puisque justement sa copine Poufsouffle avait un léger problème avec son propre chapeau. Aymeric avait du mal à y croire. Il avait pourtant vu une tonne de sortilèges ratés depuis qu'il avait commencé à maitriser la magie, mais ce coup là personne ne lui l'avait fait ! En effet, le sort avait fonctionné, mais qu'à moitié. Du moins, que la moitié du temps... Enfin, un temps sur deux quoi. Le chapeau, au lieu de rester dans la salle que Noémie avait créé, semblait aller et venir entre les dimensions. Amusant, c'est une idée à creuser ça, le "sort de clignotement" ça sonne plutôt bien non ?

Le jeune prof brandit alors une nouvelle fois sa baguette et d'un "Finite" informulé - lancé lorsque le chapeau fut dans la salle - arrêta le chapeau dans sa course folle. Il se leva, pour se diriger d'un pas rapide vers Noémie. Une fois assez proche d'elle, il lui parla à voix basse de façon à ce que personne ne l'entende, mise à part la concernée, puisque cela ne concernait qu'elle.

    "Je ne sais pas ce que tu as imaginé, mais il doit y avoir un défaut à la salle que tu as créé. Un petit détail que tu as oublié... Ou un gros détail que tu as modifié, je ne sais pas. Mais regarde bien autour de toi et reproduit à l'identique ce que tu vois ici, dans ton esprit."

Pour appuyer ses dires, Aym tapota sur la tête de son élève avec son index en lui faisant un petit clin d'oeil. Il continua son traditionnel tour de classe, regardant les quelques élèves qui avaient décidé de bosser. En même temps, il regarda Éléonore qui devait inspecter le déroulement des cours actuels à Poudlard. Ça sentait mauvais pour le salaire des profs ça. Finalement, la lettre de démission ce n'était peut-être pas une si mauvaise idée. Il n'en revenait toujours pas que son amie était devenu directrice au ministère. Directrice de l'enseignement en plus ! Elle était aussi directrice de Gryffondor à Poudlard... On peut dire qu'elle passait carrément au mauvais moment puisque les Gryffys brillaient par leur inactivité aujourd'hui.

    "Euh .. Aymeric, j'ai réussi à faire disparaître le chapeau mais ...J'ai un petit problème avec le bureau ... Lui aussi, il a disparu"

Plongé dans ses pensées, le Phénix n'avait pas vu Azuline lever la main pour prendre la parole. Un petit coup d'oeil lui suffit à voir qu'effectivement la jeune fille n'avait ce qu'on appelle un petit problème. Elle n'avait tout simplement plus de bureau. C'est malin ça, que le prof enlève les bureaux ça passe, mais que les élèves le fassent ça pose plus de problème. En effet, seul Azuline pouvait faire revenir son bureau perdu, le jeune homme ne pouvait rien faire pour l'aider. Voilà donc une autre élève qui avait compris. Elle avait même tellement bien compris qu'elle en faisait trop disparaitre. Le jeune homme qui était près de Noé fut obligé de traverser encore une fois la salle de cours pour se mettre derrière son élève. Quelques pas d'économisés pour lui, des grands pas d'économisés pour Poudlard.

    "Maintenant, il suffit de faire tout revenir ici. Retrouve la salle que tu as créé et fait revenir les objets disparus ici, dans la classe. Pointe ta baguette vers l'endroit où tu veux voir revenir ton chapeau et ton bureau puis prononce un Finite, sans perdre de vue ta salle imaginée. Tu vois ce que je veux dire ?"

Cette fois-ci, tout le monde avait put entendre ses remarques. Le jeune prof n'avait pas envie de se retrouver en fin de cours, avec une salle de classe sans bureau, qu'il devrait réaménager en empiétant sur son salaire de prof ! Continuant son tour de classe, il vit une élève qui avait réussit à faire disparaitre une partie de son chapeau, pendant qu'un autre fit valdinguer le sien à l'autre bout de la salle. Aym' alla se rasseoir sur son bureau, seulement voilà, ça aurait été trop beau de pouvoir se reposer un peu. D'un seul coup le mobilier pencha dangereusement. Il sauta rapidement au sol et vit un Serdaigle courir pour maintenir le bureau droit. Et m*rde, ça c'était encore mieux. Il savait que ce cours était dangereux pour tous les objets présents dans la salle, mais là ils y allaient fort quand même ! SON PIED DE BUREAU !?!? En retenant un soupire d'exaspération, Aym aida l'élève à porter et prononça, d'une voix qu'il voulait la plus calme et aimable possible.

    "La prochaine fois, vise mieux quand tu lances. Essaye de le faire réapparaitre en suivant les consignes que je viens de donner à Azuline. Je ne peux pas t'aider à le faire réapparaitre, puisque c'est avec ta propre imagination que tu as créé la salle parallèle. "

Tenant le bureau, il fit signe à Matt de lâcher le bureau, pour pouvoir tenter l'expérience. A force de s'entrainer au combat, autant magique que moldu, le jeune prof s'était musclé. Même si avec ses vêtements ses muscles passaient totalement inaperçus, une fois torse nu, son entrainement de Phénix était bien visible sur son corps. Il n'avait donc pas vraiment de mal à porter ce bureau en bois... Alors qu'il soutenait le bureau, un Serpy posa une question, gagnant ainsi la palme de la question la plus saugrenue de ce cours.

    "Monsieur, est-ce que l'occlumencie a quelque chose à voir avec les moyens utilisés pour faire ce sortilège"

A cet instant, l'ex Serpentard eut trois réplique en tête : "Gnié ?" "Euuuh..." et enfin (et c'est celle-ci qu'il réussit à dire)

    "Je crains ne pas comprendre ta question. J'ai parlé de transplanage, mais en aucun cas j'ai parlé d'occlumancie. De plus l'occlumancie consiste à fermer son esprit aux attaques extérieurs, ici je vous demande plutôt de l'ouvrir pour pouvoir imaginer une salle en tout point identique à celle-ci. D'ailleurs, je n'ai parlé de transplanage que pour vous aider à comprendre le fonctionnement du sortilège de disparition, il n'y a pas non plus besoin de connaissance en matière de transplanage pour effectuer ce sortilège bien entendu. Je le répète, seule votre imagination vous sera utile en métamorphose"

Il avait du mal à contenir son énervement à présent. Cette question montrait encore une fois que ses élèves étaient inattentifs à ses cours, même quand ils faisaient semblant de bosser. Espérant que Matt ne serait pas trop long à faire revenir le pied de table de son pays de Peter Pan, le Piou cramé regarda l'horloge accroché au mur. Elle indiquait qu'il ne restait plus que 10 minutes avant la fin de son cours. Enfin ! Jamais une heure ne lui avait paru aussi longue et ennuyante. Il était donc temps de passer à l'exercice final. Seul soucis, tant que Matt n'avait pas réglé le problème ça ne se passera pas devant le bureau comme d'habitude mais sur le bureau d'un élève. D'un Locomotor, il fit venir une table libre devant lui et expliqua, sans lâcher son propre bureau.

    "Bien ! Il ne reste plus beaucoup de temps, entrainez-vous encore un peu, avant de passer à l'exercice noté. Le but va être tout simple. Venir avec un chapeau, le faire disparaitre, puis le faire réapparaitre, vous serez ensuite noté sur votre prestation sur dix"


_______________________________________________________________

Vu la participation qu'il y a eut, je vais enlever les 5 points de présence à tous les élèves qui ne feront pas un RP pour l'exercice. Pour les participants, rappelez-vous que je note avant tout la qualité du RP !
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

EDIT suite au RP Azuline : Effectivement on ne peut pas transplaner dans Poudlard c'est une erreur de ma part.

Je précise, le cours est TERMINE, j'ai lancé l'exercice final, n'attendez pas de post de ma part !


Dernière édition par Aymeric Burton le Jeu 5 Avr - 21:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Matt Austin
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: 4ème cours : Sortilège de disparition

Message par : Matt Austin, Dim 1 Avr - 11:17


Matt écouta son professeur qui lui était venu en aide pour porter le bureau.

"La prochaine fois, vise mieux quand tu lances. Essaye de le faire réapparaitre en suivant les consignes que je viens de donner à Azuline. Je ne peux pas t'aider à le faire réapparaitre, puisque c'est avec ta propre imagination que tu as créé la salle parallèle. " Lui dit son professeur.

Matt hocha la tête. Le professeur avait dit à l'élève se nommant Azuline de retrouver sa salle imaginée, et de prononcer le sort "Finite" tout en gardant bien dans sa tête la salle imaginaire.
Matt se positionna face au bureau, laissant ainsi l'équilibre du bureau aux mains de son professeur, et pointa sa baguette sur l'espace vide où le pied manquait.
Respirant et expirant doucement, le jeune Serdaigle se concentra le plus sérieusement possible.

Faut que je montre de quoi je suis capable au professeur ! Je sais réussir mes sorts, je vais lui prouver." Pensa la garçon.

Dans un murmure, Matt prononça le sort.

" Finite"

Instantanément, le pied du bureau réapparut, permettant ainsi au professeur de lâcher le bureau. Fier de lui, un fin sourire se dessina sur les lèvres de Mat.

C'est bon, j'arrive enfin à faire disparaître et réapparaitre un objet. Mais je vais continuer à m'exercer !

Matt partit vers son bureau où il y avait son chapeau. Au même moment, Aymeric annonça qu'il ne restait plus beaucoup de temps avant de passer à l'exercice noté.
Le Serdaigle se positionna alors devant son bureau, s'entrainant une dernière fois avant de passer à l'exercice noté.
Contrôlant doucement sa respiration, le jeune homme imagina une salle de classe identique à celle où il était et visa le chapeau.

"Evanesco"

Le sort toucha le chapeau, qui disparut sous les yeux ébahit de Matt. Enfin il y était arrivé ! Maintenant, il fallait faire réapparaître le chapeau.
Imaginant une nouvelle fois la salle dans sa tête, Matt pointa son bureau.

"Finite"

Le chapeau réapparut sur le bureau, tandis que Mat sourit de plus belle. Il était enfin prêt à passer à l'exercice noté.
Revenir en haut Aller en bas
July Swann
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Chercheuse en Sortilège


Re: 4ème cours : Sortilège de disparition

Message par : July Swann, Mar 3 Avr - 17:38


Motivée par le bout de chapeau que July avait réussi à faire disparaître, la petite rousse reprit ses exercices en redoublant d'attention et de concentration. Cette fois, elle avait bien l'intention de réussir le sortilège avec les yeux ouverts -pour être sure de bien viser. La jeune rousse visualisa du mieux qu'elle pouvait la salle de classe, identique à celle-ci, mais vide et un peu plus floue. Elle réalisa le mouvement de baguette avec lenteur et précision, tout en prononçant la formule, lentement également. Dès la fin du sort, le chapeau disparut et c'est avec entonnement que July regarda sa table, maintenant vide. La jeune rousse cligna des yeux plusieurs fois, histoire de vérifier que ce n'était pas elle qui rêvait. Pour confirmation, elle passa sa main à l'endroit où le chapeau s'était trouvé il y a moins d'une minute : rien. La jaune et noir était forcée de constater qu'elle avait réussi son sort et un sourire satisfait s'étira peu à peux sur ses lèvres. Il ne lui restait maintenant plus qu'à le faire revenir et elle était prête à passer au tableau.

July feuilleta les pages de son manuel afin de trouver la formule pour ramener les objets. Le contre sort était "finite", et la Poufsuffle s'en étonna : elle aurait pensé à une formule plus complexe.
Se concentrant une deuxième fois sur la salle parallèle, July pointa sa baguette sur l'endroit ou était placé le chapeau.
- Finite, prononça la jeune fille distinctement.
Immédiatement, le chapeau pointu réapparut sur la table, exactement à sa place initiale. Il était revenu entier et intacte. La jeune rousse s'était demandée ce qu'il se passait lorsqu'on faisait disparaître un objet en deux fois. Réapparaissait-il en deux fois également ? Une des deux parties pouvaient-elle être définitivement perdue ?... July avait maintenant sa réponse : il revenait en un seul coup et un seul morceau.
Revenir en haut Aller en bas
Azuline Obflady
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: 4ème cours : Sortilège de disparition

Message par : Azuline Obflady, Jeu 5 Avr - 3:23



Alors qu'il donnait des explications à ses camarades, deux femmes entrèrent dans la salle. La première se présenta, c'était la directrice de l'enseignement, à ses cotés se trouvait Chloé. Elle la connaissait un peu grâce au journal, mais elle se doutait bien qu'elle venait aujourd'hui plutôt en tant qu'Auror. Elle reporta son attention sur la première, elle ne savait même pas que ce poste existait, enfin cela ne la concernait pas. Aymeric ayant finit son explication, il vint vers elle, où plutôt il transplana derrière elle. Bizarre, elle pensait que cela était interdit dans la château, il fallait croire que non. Après avoir jeté un oeil à son bureau, ou plutôt à son absence, il lui expliqua comment résoudre le problème.

- "Maintenant, il suffit de faire tout revenir ici. Retrouve la salle que tu as créé et fait revenir les objets disparus ici, dans la classe. Pointe ta baguette vers l'endroit où tu veux voir revenir ton chapeau et ton bureau puis prononce un Finite, sans perdre de vue ta salle imaginée. Tu vois ce que je veux dire ?"

Elle acquiesça, elle avait compris le principe, il ne lui restait plus qu'à réussir. Et alors que le professeur repartait vers quelqu'un d'autre, elle se concentra. Elle visualisa la même salle que quelques minutes plus tôt. Elle pouvait voir le chapeau, posé sur son bureau. Elle se concentra sur les détails pour que tout soit parfait, une fois qu'elle trouva ça assez ressemblant, elle attrapa sa baguette, tout en fermant les yeux.

-"Finite"

Avec un peu d'appréhension, elle ouvrit un oeil et poussa un soupir de soulagement. Elle avait réussi à faire revenir son bureau et le chapeau. A croire qu'elle était plus douée pour faire ré-apparaître les objets que pour les faire disparaître. Voyant qu'il restait un peu de temps avant l'exercice final, elle se dit qu'elle allait retenter de faire disparaître le chapeau et seulement le chapeau.

Elle referma les yeux et décida d'imaginer un désert plutôt qu'une salle de classe. Elle verrait bien si cela fonctionnait ou non. Elle voyait donc les immenses dunes de sable, elle avait même l'impression de ressentir la chaleur du lieu. C'est avec plaisir qu'elle imagina le chapeau de malheur, seul sur le sable. Elle le visualisait bien, avec un peu de chance il finirait enfoui. Se concentrant plus que jamais, elle prononça la formule dans un murmure.

- "Evanesco"

Elle avait réussi le chapeau avait encore disparu mais cette fois lui seul, son bureau était encore là. Elle retrouva le sourire et se permit quelques instants de pause. Regardant autour d'elle, elle vit que ses camarades aussi commençaient à maîtriser le sort. Elle décida de faire revenir le chapeau, après tout elle en avait encore besoin pour l'exercice final. Elle retourna donc dans le désert, et c'est bien malgré elle qu'elle le fit revenir sur son bureau. Le contre-sort avait réussi, il était là en face d'elle. C'était décidé, elle n'aimait vraiment pas les chapeaux. Elle attrapa une feuille dans son sac, ainsi que de l'encre pour noter les formules apprises aujourd'hui et les indications sur la visualisation. Ça pourrait toujours lui être utile plus tard, puis elle attendit la suite du cours.

Revenir en haut Aller en bas
Hellyna Flynn
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: 4ème cours : Sortilège de disparition

Message par : Hellyna Flynn, Sam 7 Avr - 22:21


Peu de temps après sa réussite, Mr Burton déclara qu'il leur restait peu de temps pour s'entraîner avant le passage, étant donné que la fin du cours était proche. Loin d'exceller dans cette matière, Hellyna préféra suivre ce conseil et continua de faire apparaître et disparaître son chapeau. Elle eu raison de s'exercer car, malgré sa réussite, l'objet ne disparaissait pas pleinement à chacun de ses essais. Après dix bonnes minutes, le jeune enseignant estima qu'il était temps d'en finir avec les entraînements et passa aux choses sérieuses. Comme à l'accoutumé, il fit passer les élèves un par un à son bureau.

Quand vint enfin le tour de la bleue et bronze, celle-ci se leva, prit son chapeau et sa baguette et se dirigea d'un pas peu rassuré vers le bureau. Elle posa ensuite l’accessoire tout rapiécé devant Aymeric, puis, serrant sa baguette entre ses mains, elle ferma les yeux et visualisa les différentes étapes du transplanage. Tout d'abord, elle fixa son esprit sur la destination finale de son chapeau. Elle imagina alors une pièce semblable à la salle de classe où elle se trouvait, avec un bureau comme celui du professeur. Puis, elle se concentra sur la place que son chapeau prendrait sur le bureau dans l'autre dimension et enfin, tout en faisant un petit geste du poignée, elle prononça :


- #Evanesco.

Le chapeau se mit alors à « clignoter » plusieurs fois, comme s'il rencontrait des interférences, avant de disparaître complètement de la surface du bureau. La préfète soupira de soulagement à la vue de sa réussite. C'est vrai que l'objet avait eu du mal à se dissiper, mais le résultat final était celui attendu, c'était le principal. Contente de son travail, elle s'apprêta à retourner à sa place quand elle se souvint qu'il lui manquait quelque chose. Elle se racla la gorge puis prononça la formule « #Finite Incantatem ». Aussitôt, le chapeau réapparu à sa place initiale et Hellyna s'empressa de le prendre et de revenir à son pupitre. Elle attendit alors patiemment que le reste des élèves fasse l'exercice puis, une fois l'heure terminée, elle rangea ses affaires, salua son professeur de Métamorphose et quitta la salle de cours.
Revenir en haut Aller en bas
Maximilien Nerolase
avatar
Serpentard
Serpentard

Re: 4ème cours : Sortilège de disparition

Message par : Maximilien Nerolase, Mar 10 Avr - 12:33


Maximilien regarda les autres élèves effectuer le sort. Il fallait donc faire disparaître le chapeau pour le faire revenir ? Voyant quelques élèves effectuer le sort et y réussir plutôt bien, il essaya de s'atteler à la tâche. Il fallait imaginer une salle. Il avait déjà sa salle, sa chambre. Son lit, son armoire et son bureau était bien incrusté dans sa mémoire. Il avait "supprimé" les objets dont il avait du mal à visionner puis, lança sort.

- Evanesco !

Le chapeau eut l'air de frémir avant qu'il disparaisse, petit à petit. Un large sourire se colla aux lèvres de Maximilien. Il venait de réussir ! Enfin, réussir si on enlevait les petites coutures qui étaient tombées sur la table. Mais, beaucoup trop petite pour qu'on puisse dire qu'il avait raté le test. Il avait réussi. Il sentait un large soulagement l'envahir. Voir les autres réussir, et lui ne faire disparaître qu'un petit bout de tissu, l'avait fait sentir un sentiment bizarre : De la jalousie. Des personnes, certaines plus jeunes que lui, avaient réussi à faire disparaître certains objets, accidentellement certes, mais, on ne pouvait pas leur enlever le mérite d'avoir réussi un sortilège de disparition.

Tout dans son contentement, Maximilien avait oublié de faire réapparaître le chapeau. Et, en y repensant, son sourire chuta, son contentement perdit de sa valeur et il se sentit un peu bête. La disparition était certainement la chose la plus facile et lui était content d'avoir fait disparaître qu'un petit chapeau ? Difficilement et pas totalement en plus ? Il eut un peu peur et lança un regard autour de lui. Certains n'avaient rien fait et Maximilien craignait à ce qu'Aymeric leurs enlève des points. Peu avait participé à ce cours, qu'allaient-ils donc perdre ?

Après ces maigres pensées pessimistes, Maximilien essaya de se visualiser sa chambre avec le chapeau. Il devait y arriver, bien que les pensées défaitistes l'hantait toujours. Il pointa sa baguette vers l'endroit où, il y a quelques instants, il y avait le chapeau, essaya de ne penser qu'au chapeau, flottant dans sa luxueuse et grande chambre puis :

- Finite Incantatem !

Une petite explosion plus tard, Maximilien, le visage noir, regardait son chef-d'œuvre. Sa table était sur le sol, légèrement cassé, et des restes du chapeau étaient en train de tomber sur le sol. Il n'y était pas arrivé et il avait en plus cassé une table. Il aurait dû se réveiller un peu plus tard, tant pis s'il serait arrivé en retard, au moins, il aurait peut-être pu réussir le sortilège. Il lança un vague regard au professeur avant de lancer un reparo sur la table.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: 4ème cours : Sortilège de disparition

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 4

 4ème cours : Sortilège de disparition

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Métamorphose-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.