AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne
Page 16 sur 27
Vagabondage en Ecosse
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17 ... 21 ... 27  Suivant
Invité
Invité

Vagabondage en Ecosse - Page 16 Empty
Re: Vagabondage en Ecosse
Invité, le  Mar 10 Déc 2013 - 13:06

La sorcière venait tout juste de sortir deux baguettes de sa cape. William avait été surpris non pas par le geste mais par le nombre de baguettes que la rousse avait en sa possession, mais il savait que ce n'était pas le nombre de baguettes qui comptait mais le sorcier, ou la sorcière, qui les utilisait.

- Dépêchez-vous de répondre, je n'ai pas toute la journée !

Le Serdaigle dû se remémorer les questions qu'elle lui avait posées. Qui il était, et ce qu'il faisait ici.

- Je me nomme William. Mon nom ne te servira à rien. Quant à ma présence en ces lieux, elle ne regarde que moi.

En disant ces mots, le sorcier analysa la situation. Il se trouvait en forêt, dans un endroit qu'il savait sûr. Il avait traîné ici cette sorcière à la chevelure rousse qui avait voulu entrer dans le château qui lui servait de refuge depuis un certain temps et tout deux se retrouvait maintenant à pointer leurs baguettes l'un sur l'autre et à se questionner.
Il ne savait rien d'elle, et même s'il connaissait parfaitement les lieux, il ne voulait pas prendre le risque d'être blessé maintenant.

William commençait à ressentir l'excitation monter en lui. L'adrénaline qu'on ressent lorsque qu'une baguette était pointée sur notre visage. Il savait que le moindre faux pas se résumerait alors par un combat, aussi décida-t'il d'être prudent. Après tout, beaucoup d'eau avait coulé depuis son dernier combat contre un sorcier, et ses derniers sorts n'avaient servi qu'à chasser. Et puis, il ne connaissait pas la puissance de la personne face à lui.

- Et maintenant ? La situation est bloquée. Ni toi ni moi ne souhaitons donner la raison de notre présence ici. Ton nez est cassé et tu sembles étourdie par la douleur et l'odeur de ton sang, rendant tes aptitudes au combat moindres. Et je n'ai guère envie de me battre contre toi, tu pourrais m'être utile.

Alors qu'il terminait ses mots, un craquement se fit entendre à une centaine de mètre d'eux, dans la direction opposée au château.
Enigmera Prewett
Enigmera Prewett
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Legilimens


Vagabondage en Ecosse - Page 16 Empty
Re: Vagabondage en Ecosse
Enigmera Prewett, le  Sam 4 Jan 2014 - 0:00

Un envol d'oiseau attira l'attention des deux sorciers. Puis, se rappelant leur position et la situation, ils reprirent leur posture hostile l'un envers l'autre.

Era le dévisageait. Son regard était sombre, froid, et les traits de son visage tirés. Ami ou ennemi, elle ne s'attendait ni à l'un ni à l'autre. Cet homme se trouvait juste en plein milieu de son chemin, retardant un peu plus l'accomplissement de sa mission ici.

Elle était énervée, clairement. Tous ses membres étaient crispés, mais elle ne bougeait pas d'un pouce. Elle inspira profondément, puis finalement, baissa ses armes sans les ranger pour autant.

- Très bien, finit-elle par dire. J'ai des choses à faire ici moi aussi, et vous me dérangez. Alors quittez les lieux. Je n'ai pas envie de me battre contre vous. Vous ne pensez pas apte au combat, mais vous ignorez tout de mes capacités et de ma résistance. Alors si j'étais vous, je ne chercherais pas à me provoquer.

Elle avait dit cela d'un ton calme et neutre. Après tout, cet homme, elle n'en avait rien à faire. Elle voulait juste qu'il déguerpisse. Le problème, c'est qu'il n'en avait manifestement pas l'intention. Chez les animaux, c'est ce que l'on aurait pu appeler "une guerre pour un territoire". Mais la rouquine était pressée. Elle cherchait Taylor, qui ne s'était toujours pas manifesté, et elle devait retrouver Alice et Théa coute que coute, avant qu'il ne soit trop tard.

Elle n'attendit pas la réponse dudénommé William, et lui tourna le dos pour rebrousser chemin jusqu'au château. Elle resta tout de même sur ses gardes, utilisant rapidement sa capacité de légilimens pour vérifier qu'il ne tenterait pas de l'attaquer alors qu'elle avait le dos tourné.

La jolie rousse se retrouva enfin aux grilles du château et, sans se méfier car le temps pressait, posa une main sur la poignée. Aussitôt elle fut éjectée quelques mètres en arrière, lui arrachant un hoquet de surprise et de douleur. Elle se redressa juste à temps pour apercevoir, durant quelques secondes, une barrière de protection.

- Mais c'est pas vrai ! grogna-t-elle.

Era se releva, baguettes à nouveau entre ses longs doigts fins.

Elle s'approcha encore, plus lentement cette fois. Les feuilles craquaient sous ses pieds, et sa respiration était saccadée. Elle commençait à en avoir furieusement marre qu'on lui mette des bâtons dans les roues.
Invité
Anonymous
Invité

Vagabondage en Ecosse - Page 16 Empty
Re: Vagabondage en Ecosse
Invité, le  Sam 4 Jan 2014 - 13:03

La sorcière rousse lui avait tourné le dos avant de partir en direction du château. William avait alors ressenti une sensation étrange dans sa tête, comme si quelqu'un "lisait" en lui. Il savait maintenant qu'elle était légilimens. Après tout, qui d'autre qu'elle aurait pu faire ça alors qu'ils n'étaient que les deux à une centaine de kilomètres à la ronde ?

Le Serdaigle rangea sa baguette et suivit discrètement la rousse à distance. Elle marchait d'un pas décidé et rapide, comme si le temps lui manquait. Un rictus se dessina sur les lèvres du sorcier à cette idée : sa prudence serait alors pratiquement inexistante. Il pressa alors le pas, excité à l'idée de voir la légilimens tenter d'entrer de son château. Et il ne fût pas déçu !

William s'appuya sur un arbre de sorte à voir parfaitement l'entrée de sa demeure et observa la rousse poser la main sur la poignée de la porte. Comme il s'y attendait, la barrière de protection réagit et l'intruse s'envola sur plusieurs mètres avant de tomber lourdement sur le sol.

- Mais c'est pas vrai !

Il explosa alors d'un rire sonore, autant dans le but de se moquer d'elle que de lui signaler sa présence. La sorcière rousse se retourna alors pour lui faire face, visiblement en colère contre lui et contre le monde en général.
D'un ton calme mais quelque peu moqueur, il s'esclaffa :

- Tu ne croyais quand même pas que ça allait être si simple ?

Il continua :

- Je vis ici depuis des mois en me cachant et je te tombe dessus alors que tu viens juste de transplaner... Tu pensais réellement que le château n'était pas protégé, et tu te laisses piéger par une bête barrière de protection... Tes talents laissent à désirer, ma chère.

Voyant que la peau de la sorcière virait à la même couleur que ses cheveux, il ria encore une fois puis repris sérieusement, d'un ton froid et sec :

Que viens-tu chercher ici ? Si ta réponse me plaît, je te laisserai éventuellement passer. Dans le cas contraire, je... Je trouverai bien quelque chose.
Enigmera Prewett
Enigmera Prewett
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Legilimens


Vagabondage en Ecosse - Page 16 Empty
Re: Vagabondage en Ecosse
Enigmera Prewett, le  Sam 4 Jan 2014 - 18:48

La jeune femme fut surprise de voir William, et d'autant plus énervée de le voir se moquer d'elle. Et en plus, voilà qu'à présent il voulait connaître la raison de sa venue ici !

- Ce château ne vous appartient pas ! répliqua-t-elle en criant. De quel droit protégez-vous ce château ? Et d'ailleurs, qui vous a permis d'en prendre possession ?

Era sentait le rouge lui monter aux joues. Elle pointa alors sa baguette sur le sorcier. Ce dernier réagit au quart de tour et en fit de même. La respiration saccadée, la jolie rousse prit enfin la parole après plusieurs longues secondes d'un silence pesant, et elle prit bien soin de détacher chaque syllabe :

- Je ne veux pas me battre contre vous, mais je n'ai aucun compte à vous rendre. Ce que j'ai à faire ici ne vous regarde absolument pas. Alors deux possibilités, soit on se bat, et on perd notre temps tous les deux, soit vous me laissez passer, je m'occupe de mes affaires et je m'en vais. A vous de voir ce qui vous convient le mieux.

La sorcière regardait William avec appréhension. S'il refusait de l'aider, il s'en suivrait un combat. Un de plus où Era devrait prouver ses capacités et elle savait parfaitement qu'elle ne lâcherait rien. Elle l'avait déjà prouvé à plusieurs reprises, mais le sorcier face à elle n'en savait rien. Elle espérait avoir été convaincante et que le sorcier avait autre chose à faire que de se battre en duel...
Taylor Malëan
Taylor Malëan
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : - Animagie : Salamandre maculée


Vagabondage en Ecosse - Page 16 Empty
Re: Vagabondage en Ecosse
Taylor Malëan, le  Dim 5 Jan 2014 - 17:40

--------Malëan fit éjecter la grosse roche qui lui servait de porte, et sans prendre le temps de la remettre, il s'envolait déjà vers la petite croix rouge qu'il avait repéré sur sa carte. Era était donc partit au château sans lui ? Se moquait-elle ? Elle lui avait fait la morale et maintenant, c'est elle qui prenait les devants, tous ça pour finir en danger.

Mais la colère n'était pas dans le coeur du vagabond, seule une peur insatiable le tiraillait. La peur, de perdre celle qu'il avait toujours chéri, et qui pendant de longues romances, il avait du chaque fois la voir partir loin de lui. Cette fois encore il devait être vif. L'homme qu'il s'apprêtait un jour à croiser dans cette histoire, était après tout capable, de contrôler des Inféris.

Le voyage ne dura qu'une seconde à peine, mais paru une éternité au vagabond. Il aurait voulu trouver un moyen encore plus rapide que le transplannage, mais surtout plus discret. Il n'avait aucune idée de comment il allait atterrir, ni d'au milieu de quoi.

Un crac retentit, et le vagabond apparu devant les grille de l'immense baraquement.
En face de lui, un homme menaçait Era de sa baguette, autant qu'elle le menaçait. Finalement, le danger n'était peut être pas si grand. Il sembla que l'homme voulut se tourner mes pour l'en dissuader il vociféra.

-Tu aurais mieux fait de te renseigner sur tes cibles avant de t'attaquer à cette femme. Elle est sous ma protection et soit bien certain qu'au moindre de tes gestes tu finira en millier de petits morceaux sanguinolent, gisant sur l'herbe verte de cette plaine.

Taylor ne plaisantait pas, il avait dans le regard, cette sombre lueur qui prouve que la rage et son côté sombre s'était emparé de lui. En fait, si Era n'était pas pleinement consciente, il aurait probablement tuer cet homme grand plaisir, en le faisant souffrir lentement pour se repaitre de sa douleur, comme simple vengeance d'avoir oser lever sa baguette sur l'élu de son cœur.
Lors de son discours il en avait profiter pour sortir son arme, et il se tenait à présent au dos de l'inconnu pointant sa baguette directement sur la base de son crâne. Il aurait voulu mettre un terme rapidement à tous, mais le regard d'Era stipulait que l'homme qu'il visait, n'était au final, peut être pas, celui qu'ils cherchaient à la base. Pour éviter un quiproquo bien embarrassant, il décida qu'il valait mieux être prudent, et favoriser la parole au combat.

-Alors Era tu me fais la morale, et voilà que maintenant tu pars sans moi ? Qui est-il, et que veut il ?

Il aurait très bien put parler directement à l'homme qu'il tenait en joug, mais les aptitudes d'Era en tant que légilimens lui permettrait de passer au delà des mensonges et fourberies que l'homme aurait bien pu desservir.

-Montre moi un peu à quel point ta magie a grandi.
Enigmera Prewett
Enigmera Prewett
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Legilimens


Vagabondage en Ecosse - Page 16 Empty
Re: Vagabondage en Ecosse
Enigmera Prewett, le  Dim 5 Jan 2014 - 21:57

- Alors Era tu me fais la morale, et voilà que maintenant tu pars sans moi ? Qui est-il, et que veut il ? Montre moi un peu à quel point ta magie a grandi.

La rouquine poussa un profond soupir. Non pas parce que Taylor venait la sortir d'un nouveau pétrin, elle s'en sortait très bien toute seule ! Mais elle était soulagée. Soulagée parce que finalement Taylor était là, il l'avait retrouvé, comme toujours. Puis, son énervement reprenant le dessus, elle prit la parole :

- Excuse moi de m'être inquiétée ! Tu pars sans rien dire, je pensais que tu étais venu ici !

Era tourna le regard à la droite du vagabond et observa William. Il avait l'air totalement blasé par ce qui était en train de se passer. Ce n'était clairement pas le moment ni l'endroit pour débuter une scène de ménage. La sorcière se racla finalement la gorge avant de continuer d'un air gêné :

- Il s'appelle William, et il vit dans le château depuis un moment.

Sa phrase à peine finie, la jolie rousse se concentra et plongea ses yeux dans ceux de l'intrus. Comme à chaque fois qu'elle s'attelait à cet exercice, la jeune femme lança un légilimens informulé. Cette fois en revanche c'était différent. L'homme face à elle savait très bien ce qui l'attendait. Elle en revanche, ignorait s'il était un occlumens, et cette fois-ci elle ne bénéficiait d'aucun effet de surprise.

Taylor pointait toujours son arme sur la tête de William, laissant à Era le soin de se préoccuper seulement de l'esprit de son adversaire. Ses yeux commençaient à la brûler, mais elle s'interdisait de briser le contact visuel. Elle avait encore des progrès à faire, mais elle savait qu'elle avait les capacités pour réussir. Après tout, elle s'était entraînée longtemps, et à maintes reprises. Elle resta donc concentrée sur son objectif, et fouilla la mémoire de William.

Après quelques minutes de silence, la sorcière baissa sa baguette et cligna des yeux plusieurs fois pour les humidifier. Taylor attendait toujours derrière l'homme. Aucun des deux n'avait bougé. William n'avait pas tenté d'interférer, et son compagnon ne l'avait pas encore tué. Era savait qu'il en mourrait d'envie, mais il savait aussi la position de la jeune femme sur ce sujet.

- Il a protégé le château avec les sorts habituels. Il s'est réfugié ici pour se cacher après un combat où il a fait de nombreuses victimes... Aucun rapport avec ce que l'on cherche, Taylor. Une pure coïncidence qu'il se trouve ici. Il ne sait strictement rien, annonça-t-elle. Cependant, reprit-elle à l'attention du sorcier, vu le nombre de personnes que vous avez tué, vous n'êtes pas quelqu'un d'innocent.

A nouveau, la rouquine pointa sa baguette sur William.

- Je ne pense pas que l'on puisse vous faire confiance, mais je vous laisse le bénéfice du doute et vous propose un marché.

Taylor allait répliquer, mais sa compagne le retint du regard.

- Soit vous nous aidez, soit je vous accompagne directement à Azkaban ou vous attendrez d'être jugé pour meurtre. A vous de voir. Au moindre faux pas de votre part, à la moindre tentative de nous trahir, de feinter, je n'hésiterai pas à user de ma baguette pour des sorts loin d'être recommandables.

La lionne attendait une réponse. Elle espérait que l'homme saurait se montrer raisonnable.
Invité
Anonymous
Invité

Vagabondage en Ecosse - Page 16 Empty
Re: Vagabondage en Ecosse
Invité, le  Dim 5 Jan 2014 - 23:20

William n'eu pas le temps de répondre à la rousse qu'un "plop" sonore avait retenti, faisant apparaître un nouveau sorcier dans son dos. Alors que le nouveau venu entamait une conversation peu aimable avec celle qu'il avait appelé Era, le Serdaigle senti ce qui semblait être une baguette appuyer contre la base de son crane.

Légèrement amusé par la scène qui prenait place devant ses yeux, il se contenta d'écouter dans l'espoir de gagner quelques informations non seulement sur la belle rousse face à lui, mais également sur ce "Taylor" qui se proclamait, à qui veut l'entendre, comme son compagnon.

- Il s'appelle William, et il vit dans le château depuis un moment.

A peine Era avait-elle prononcé ces mots que William ressenti de nouveau cette sensation dans son cerveau, comme si elle fouillait dans sa mémoire à la recherche de réponses. Le Serdaigle avait suffisamment lu d'ouvrages de sorcellerie pour savoir que c'était exactement ce qu'elle faisait. De vagues souvenirs lui revinrent alors sur le seul moyen de contrer la Légimencie : vider son esprit. Malheureusement, cela n'est pas à la portée de n'importe qui et nécessite un travail sur soi très important. Il essaya néanmoins, fermant les yeux et vidant son esprit.

- Il a protégé le château avec les sorts habituels. Il s'est réfugié ici pour se cacher après un combat où il a fait de nombreuses victimes... Aucun rapport avec ce que l'on cherche, Taylor. Une pure coïncidence qu'il se trouve ici. Il ne sait strictement rien.

Le sorcier compris alors que ses efforts étaient vains et que la légimens avait lu en lui comme dans un livre ouvert. Elle se tourna vers lui avant de continuer :

- Cependant, vu le nombre de personnes que vous avez tué, vous n'êtes pas quelqu'un d'innocent. Je ne pense pas que l'on puisse vous faire confiance, mais je vous laisse le bénéfice du doute et vous propose un marché :

Soit vous nous aidez, soit je vous accompagne directement à Azkaban ou vous attendrez d'être jugé pour meurtre. A vous de voir. Au moindre faux pas de votre part, à la moindre tentative de nous trahir, de feinter, je n'hésiterai pas à user de ma baguette pour des sorts loin d'être recommandables.


Le regard de la rousse se faisait pesant mais le Serdaigle refusait de baisser les yeux. Ce duel oculaire l'amusait au point qu'un rictus se dessinait sur son visage. Ne voulant pas montrer son excitation, il regagna son sérieux puis analysa la situation avant de répondre.

- Il semblerait que la Justice soit au dessus de ses propres lois ici... Un Auror n'a-t'il jamais tué personne ? Qui peut s’octroyer le droit de différencier un coupable d'un innocent alors que nous avons tous nos propres démons ?
Les personnes que j'ai tué sont probablement toutes aussi coupables que je le suis, cela fait donc de moi un héros ou un criminel ?


Fier de son discours, il réfléchi au marché qu'Era lui proposait avant de continuer :

- Que cherches-tu dans ce château ? Les lieux sont déserts depuis des années et je suis le seul à pouvoir y mettre les pieds depuis que je suis là. Tu le sais, tu en a fait les frais tout à l'heure , ricana-t'il.

William savait qu'il n'avait guère le choix que celui d'accepter le marché et de gagner la confiance des deux partenaires pour se sortir de cette mauvaise passe. Aussi accepta-t'il ses conditions avant de demander à récupérer sa baguette, sans quoi il ne pourrait pas lever la protection.

- Et Charmant, dit-il en désignant Taylor du pouce sans se retourner, il vient avec nous ?
Enigmera Prewett
Enigmera Prewett
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Legilimens


Vagabondage en Ecosse - Page 16 Empty
Re: Vagabondage en Ecosse
Enigmera Prewett, le  Mar 7 Jan 2014 - 22:03

Era était abasourdie. Elle aurait voulu répliquer que le but des Aurors n'était pas de tuer, bien au contraire. Quand cela était possible, il était nécessaire de garder les coupables vivants afin de les faire avouer ou de leur soutirer des informations grâce à la légilimencie. Les Aurors n'étaient pas des meurtriers ou des tortionnaires, ils étaient là pour faire régner l'ordre, point.

Mais la rouquine ravala finalement sa réplique et se contenta de répondre aux dernières questions de William, la mâchoire serrée. Manifestement, personne ne voulait coopérer et se montrer un tant soit peu compatissant avec ses pauvres nerfs.

- On cherche une personne qui doit venir ici aujourd'hui. Deux personnes en fait, mais nous ne sommes pas sûrs que la seconde pointe le bout de son nez. Tu as l'air d'aimer le combat d'après ce que j'ai vu. Cette seconde personne serait probablement un adversaire stimulant pour toi. La seule chose que je te demanderai c'est de ne pas essayer de la tuer. Tu peux l'immobiliser, mais ne la tue pas, n'essaye pas, ordonna-t-elle en tendant sa baguette à William. Et pour finir, oui, bien sûr, Taylor vient avec nous.

La jolie rousse tourna le dos aux deux sorciers et s'avança d'un pas vif vers la grille, sa cape frôlant les feuilles mortes sur le sol derrière elle.

Enfin, ils y étaient. Est-ce que Théa viendrait ? Est-ce que Alice serait là elle aussi ? Etait-elle réellement devenue un inféri ? Les questions se bousculaient dans sa tête, et la peur de ce qu'elle pourrait découvrir lui tordait le ventre. Tant de questions et peut-être enfin des réponses. Machinalement elle se tortillait une mèche de cheveux, comme si ce simple geste pouvait calmer son angoisse. Elle ne pensait plus à rien d'autre. Ni à l'altercation avec William, ni au fait qu'il pouvait potentiellement leur tendre un piège et tenter de les tuer. Toute son attention était tournée vers son amie et au sombre destin qui semblait l'avoir envahi.

Ce fut le craquement d'une branche qui la tira de ses pensées. Elle cessa de tournicoter ses cheveux et se retourna vers les deux hommes qui attendaient derrière elle que quelque chose se passe.

- J'ai besoin de m'entretenir avec Taylor, déclara Era en se précipitant vers son compagnon. On compte sur toi pour virer ces protections... dit-elle a William en lui lançant un regard froid.

Taylor et elle se déplacèrent de quelques pas, tout en prenant soin d'avoir William dans leur champ de vision sans pour autant être entendus de lui.

- Pour Alice, qu'est ce qu'on fait si... Si... Enfin, tu sais... Si elle est... On ne pourra de toute façon pas la tuer. Mais si on se trompe ? Si elle n'est pas... un inféri ? Est-ce que tu y as pensé ? Et Théa, si elle ne vient pas ? Il faudra tout reprendre de zéro, la retrouver nous prendra un temps fou, et on ne sait toujours pas de quoi elles parlaient toutes les deux ! Quelle est cette chose si importante qui a rendu Alice parano !

Pire que l'angoisse, cette fois Era était terrorisée. Des scénarios aussi horribles que tétanisants se baladaient dans sa tête. La jeune femme savait qu'elle devait garder son sang froid, ne pas se laisser déconcentrer par ses émotions. Malgré cela, son coeur ne cessait de tambouriner incroyablement fort dans sa poitrine. Anxieuse, la rouquine se mordit la lèvre en attendant la réponse de Taylor, et elle en profita pour jeter un coup d'oeil à William, qui, de son côté, ignorait tout de ce qu'il l'attendait.

Taylor Malëan
Taylor Malëan
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : - Animagie : Salamandre maculée


Vagabondage en Ecosse - Page 16 Empty
Re: Vagabondage en Ecosse
Taylor Malëan, le  Mar 14 Jan 2014 - 16:09

Il n'y avait plus lieu de s'inquiéter. A présent les dès étaient jeté. Il n'avait plus aucune chance d'arriver discrètement dans le château, et de toute évidence il était de toute façon vide. Ils ne trouveraient probablement rien ici. S'il y avait quelques indices, ils avaient probablement tous dû être balayés par le temps. Mais quitte à être venu ici, autant chercher jusqu'au bout pensa le vagabond.

-Era calme toi. Il n'y a plus aucune place pour les questions maintenant. Il est temps de trouver des réponses et non pas d'émettre de nouvelles hypothèses. Tu ne dois te focaliser plus que sur cet instant s'il te plait, ou quelque chose va mal tourner. Ce gars, il ne me dit rien de bon, il me ressemble beaucoup...

L'homme derrière Era s'agitait devant la grille, tournant parfois la tête pour observer Taylor et sa jolie rousse échanger. Il essayait probablement d'écouter un bout de leur discutions, pour en tirer un quelconque moyen pour s'enfuir ou les attaquer. Malëan le soupçonnait de faire semblant d'annuler les sortilèges. Et puis pourquoi Era avait-elle tenu à ce qu'il vienne ? Taylor n'aimait pas travailler avec les gens, et d'ailleurs, il n'avait besoin de personne pour désenchanter un portail, ou trouver n'importe quel moyen d'entrer. La perspective d'être suivit par ce vieux squatteurs, ne l'enchantait guère.

-Nous aviserons quand nous serons à l'intérieur et que leur du rendez-vous aura passé. Nous avons toujours un espoir. Si elle est vivante, elle sera probablement là. C'est la suite la plus logique que nous ayons de toute façon. Ce à quoi tu dois penser maintenant, c'est à tous les points d'entrée et de sorties que tu vas pouvoir utiliser pour attaquer ou t'enfuir de ce château. A chaque pièce que tu passeras, imagine toi en train d'y combattre l'espace d'un instant et comprend ce que tu devras risquer ou user pour t'en sortir. Tu as tenu à venir, alors s'il te plait, ne me fait rien regretter.

La lionne hocha la tête et voulu s'en aller vers William, qui avait finalement sorti sa baguette pour la pointer contre le mur.

-Era ! La rappella t-il. Je n'ai pas confiance en lui, et je préfèrerait que nous le neutralisions le temps de nos affaires dans ce château. Je me sentirais plus en sécurité ainsi. Mais après tout cette traque est la tienne, et tu en tiens les rennes. Mais si tu tiens absolument à ce qu'il vienne, alors ne l'ai jamais derrière toi.

Il parlait encore en maitre plus qu'en concubin et il se doutait qu'Era ne devait pas apprécier. Mais quel autre choix avait-il. Il se devait de la mettre en garde et de partager ses sentiments avec elle. Ils risquaient tous les deux leurs vies dans cette étrange affaire.

Malëan se perdit un instant dans le temps, se remémorant le passé. Aurait-il était possible que sa vie se déroule autrement ? Il avait gravité toujours dans cette spirale de mort autour du seul élue de son cœur, n'imaginant jamais un seul instant la voir combattre à ces côtés.

-Après tout, le monde est plein de surprise. Et peut être que ce soir, nous serons chanceux.

Un sourire se dessina sur son visage . Ses pensées changèrent, soudainement. Il était un peu plus confiant tout simplement. L'heure du rendez-vous approchait et ils n'avaient pas encore pénétré le château.

-Alors William! Lança t-il de loin. Où en est donc cette porte ?
Invité
Anonymous
Invité

Vagabondage en Ecosse - Page 16 Empty
Re: Vagabondage en Ecosse
Invité, le  Mar 14 Jan 2014 - 23:18

Era lui avait rendu sa baguette avant de s'isoler avec le nouveau venu, Taylor, se souvint William après une seconde de réflexion.
Les possibilités de fuites étaient nombreuses, il connaissait parfaitement les lieux et les alentours grâces à ces longues semaines de chasse dans la forêt.

D'un autre côté, avoir deux sorciers à ses trousses ne l’intéressait guère pour le moment, et le Serdaigle se souvenait des paroles de la rousse concernant un adversaire qui pourrait se montrer comme étant un défi motivant. Un adversaire pour eux peut-être, mais celui-ci pourrait éventuellement l'aider à se sortir de cette mauvaise passe... Le jeu en valait la chandelle après tout. Et puis il avait un accord avec la sorcière, et ce n'était pas dans ses habitudes de rompre un contrat.

Une voix féminine le ramena à l'instant présent. Un rapide coup d'oeil lui confirma sa première impression : Era devenait hystérique et son compagnon tentait de la calmer. En s'attardant un peu sur les deux individus, William remarqua aisément les regards rapides que lui laissait l'homme, soupçonneux et méfiant. Nul besoin d'être légimens pour savoir ce qu'il pensait : il n'avait aucune confiance en lui, et se tenait prêt à bondir au moindre faux pas.

Quand il aperçu qu'Era s'approchait de lui à grand pas, plus effrayée et nerveuse que menaçante, le Serdaigle comprit rapidement que s'il parvenait à se mettre la rousse dans la poche il pourrait faire ce qu'il veut sans se soucier de Taylor. A conditions de gagner la confiance de la femme.

- " Alors William! Où en est donc cette porte ? "

La baguette pointée sur la porte, un Finite Incantatem suffit à faire sauter la protection.

- " Elle est ouverte... "

Le trio s'avançait dans le hall immense de l'entrée du château. Bien qu'abandonnés depuis des années, les lieux n'avaient rien perdu de leurs charmes.Enfin, il fallait bien entendu apprécier les araignées grosses comme le poing qui parcouraient les murs et dont les toiles tissaient un réseau autoroutier du plafond jusqu'au sol, jouant avec les tableaux et les rambardes de l'escalier central.
Cet escalier, qui comblait le manque de vie de la pièce pourtant meublée de plusieurs bibliothèques toutes plus vides que la tête d'un Auror débutant, donnait accès à l'étage supérieur composé de chambres.

En avançant un peu, on pouvait apercevoir que le hall proposait 6 portes. L'une d'elle, la plus grande et la plus décorée permettait d’accéder à la salle des banquets, laissée à l'abandon en plein repas à en juger les restes putrides sur la table d'une dizaine de mètres. Une deuxième porte donnait accès aux cuisines, dans le même état que la salle précédente.
Deux des quatre portes restantes demeuraient fermées et semblaient résister aux sorts classiques d'ouverture.
La cinquième porte menait quand à elle à un simple bureau sombre. Les parchemins en jonchaient le sol, transportés par l'air s’engouffrant à travers les fenêtres brisées.
La dernière porte, enfin, laissait place à un escalier s'enfonçant dans les cachots du château où traînaient sur le sol divers matériels de tortures dont le sang séché avait empli l'air de cette odeur de fer bien particulière. C'est dans ces profondeurs qu'on pouvait trouver les derniers habitants de la demeure, enfermés de leurs cages semblables à celles des hiboux sur le Chemin de Traverse, mélange de chairs putréfiées et de poussières d'os.

Era et Taylor se trouvait donc dans le château qui leur tenait tant à cœur de visiter, précédés par William.

- " Je n'attendais pas de monde, pardonnez le ménage moyen... railla-t'il en se tournant pour faire face aux deux autres. Bon, ravis ? "
Enigmera Prewett
Enigmera Prewett
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Legilimens


Vagabondage en Ecosse - Page 16 Empty
Re: Vagabondage en Ecosse
Enigmera Prewett, le  Ven 17 Jan 2014 - 10:03

- Je n'attendais pas de monde, pardonnez le ménage moyen... Bon, ravis ?

Era sentit toute l'ironie dans la voix du sorcier. Elle le foudroya du regard, le trouvant bien insolent et trop sûr de lui étant donné les circonstances. Clairement, elle n'était pas prête à supporter des railleries de sa part, surtout en ce moment.

- Où sont les chambres ?

William pointa du doigt le haut de l'escalier. La rouquine prit les devants, et commença a grimper les marches.

- Je suppose que tu... commença Taylor.

La jeune femme hocha la tête verticalement avant de déclarer :

- Le château est vide, enfin presque, dit-elle en lançant un regard agacé à William. Autant fouiller un peu. On trouvera peut-être quelque chose. Combien de chambres il y a ? demanda-t-elle sans regarder le sorcier squatteur.

- Quatre.

- Ok, alors on va se séparer et fouiller dans chacune d'elle.

- Je peux au moins savoir ce qu'on est censé découvrir où je dois juste faire comme si j'étais au courant de tout ? déclara William.

Era s'arrêta sur le seuil de la première chambre et se tourna vers lui.

- C'est pas compliqué, si tu vois un truc qui n'est pas la place habituelle dans une chambre, un truc bizarre, louche, qui te sorte de l'ordinaire, tu le dis, c'est tout. C'est clair où tu veux que je te donne la définition de chacun de ces mots ?

La jeune femme était rentrée dans son jeu. Elle ne supportait pas l'air supérieur que prenait William, et s'il prenait tout le monde de haut, limite en les traitant d'imbéciles, Era n'hésiterait pas à faire la même chose avec lui.

Personne n'ajouta quoi que ce soit, et ils se séparèrent sur ces mots, laissant traîner un silence lourd et pesant.

Era disparut la première dans une chambre à la gauche des escaliers. La poignée collait, arrachant une grimace de dégoût à la sorcière. La porte grinça en s'ouvrant. La pièce était plongée dans l'obscurité totale.

- Lumos, murmura Era.

Sa baguette projeta alors une petite boule sphérique, illuminant la chambre d'un puissant halo bleu. Un lit et une table de chevet étaient disposés contre le mur en face d'elle, juste en dessous d'une fenêtre crasseuse, aux volets fermés, et entourée de rideaux sales et mités. Sur la droite se tenait une immense armoire en bois, recouverte de gravures. Un tapis rond et sombre trônait au centre de la pièce, et sur la gauche, un petit bureau était installé, vide de tout papier, où seule s'étalait une épaisse couche de poussière. Les murs étaient entièrement recouverts de toiles d'araignées, et quelques-unes de ces créatures fuirent à l'approche de la lumière.

La jeune femme avança dans la pièce, les lames du parquet grinçant à chacun de ses pas. Elle se dirigea d'abord vers l'armoire, et, comme tout en ces lieux, les portes grincèrent à leur ouverture. Dans la partie gauche, plusieurs étagèrent portaient des vêtements soigneusement pliés mais dans un bien triste état. A droite, une tringle laissait pendre plusieurs robes et capes. La sorcière écarta les vêtements et dirigea sa baguette vers le bas du meuble. Un coffre en métal, finement gravé de spirales, s'y trouvait. Le coeur d'Era manqua plusieurs battements. L'excitation, la crainte. Ce coffre contenait peut-être quelque chose, une chose à laquelle il ne s'attendait pas. Un indice peut-être ? Ce ne serait pas du luxe, pensa la jeune femme, car jusqu'à présent, ils n'avaient en leur possession que le journal intime d'Alice et l'incertitude de voir Théa venir à son rendez-vous....

La rouquine attrapa alors le coffre par les anses disposées de chaque côté de la petite malle, et le porta à côté du lit. Elle prit place sur le couvre-lit qui dégagea une odeur désagréable et la fit éternuer à plusieurs reprises, piquant ses yeux au passage. Une fois sa crise passée, la sorcière entreprit d'ouvrir sa trouvaille.

- Alohomora, s'exclama-t-elle.

Un petit "clic" retenti, et, les mains tremblantes, la sorcière leva le couvercle. Le coffre contenait divers parchemins roulés et scellés ainsi que diverses fioles de potions, toutes séparées par un compartiment. La curiosité de la sorcière frôlait l'hystérie. Elle s'empara d'une première fiole et tenta de déchiffrer l'étiquette, abîmée par le temps.

Du polynectar. Reposant précautionneusement la fiole à sa place, Era en tira une seconde. Félix félicis. Et le même scénario se décrivit encore trois fois. Rien de plus que des potions qu'Era connaissait déjà. Puis elle s'empara enfin du sixième et dernier flacon. Ce dernier ne portait pas d'étiquette et contenait, à priori, de fin fils bleutés qui rappelèrent à la jolie rousse, des souvenirs ôté d'une mémoire et conservés. La sorcière écarquilla les yeux. Elle ne savait pas à qui ils appartenaient. A Alice ? A Théa ? A quelqu'un d'autre ? Est-ce qu'ils avaient un rapport avec ce qu'ils cherchaient ?

Nerveuse, la sorcière revint sur ses pas sans prendre la peine de ranger ou de fouiller davantage cette chambre. Elle se dirigea directement vers la chambre voisine, celle que Taylor était en train de fouiller.
Invité
Anonymous
Invité

Vagabondage en Ecosse - Page 16 Empty
Re: Vagabondage en Ecosse
Invité, le  Sam 25 Jan 2014 - 16:08

[avec la permission de taylor malëan, j'ai rajouté un bout de RP pour vous rejoindre (j'apprend vite héhé  Gagnant )  ; le post est un peu long du coup, désolé, mais le dernier paragraphe suffit pour le jeu ]

Le calme revenait progressivement sur le pont du ferry à mesure que les passagers regagnaient leurs voitures. Haplo, adossé contre le bastingage, regardait partir les dernières familles qui avaient affronté l'averse pour assister à l'arrivée dans la baie d'Inverness. Seuls le bruit sourd des moteurs et le battement de la pluie sur la tôle lui tenaient désormais compagnie. Haplo retrouvait en partie la quiétude qui l'avait gagnée plus tôt alors qu'il laissait ses pensées divaguer sur la mer agitée. C'était une expérience qui le comblait que de sentir son esprit se fondre dans la matrice du monde. L'apprenti-sorcier associait cet état d'esprit à la pratique de la magie. En transmutation, il avait toujours obtenu les meilleurs résultats lorsqu'il s'approchait de cette unité avec la Matière. De retour à Poudlard, Haplo pourrait de nouveau s'y abandonner sans crainte de manifester pleinement son potentiel magique. Il avait déjà été averti une fois par le Ministère que l'usage de la magie en dehors de l'école lui vaudrait d'être privé de ses droits de sorciers. Depuis il faisait preuve de retenue ; en aucun cas ne se laisserait-il tomber sous le  joug de ces bureaucrates ! Plus qu'un an d'étude et il serait libéré des contraintes d'une communauté à laquelle il n'avait jamais souhaité appartenir.

Une secousse parcourut le ferry alors que les machinistes lancaient les turbines en marche-arrière. Ils étaient parvenus à destination. Haplo tourna la tête de gauche à droite ; le pont était désert. Il sortit de sous son manteau un sac étanche contenant une robe de sorcier et une masse d'algues visqueuses empaquetée dans du cellophane. Après s'être mis pieds nus, Haplo jeta son manteau par dessus bord... En toute hâte, il entreprit de retirer sa chemise et son pantalon, dévoilant progressivement la combinaison de plongée qui le couvrait du cou jusqu'aux chevilles. Aussitôt fait, il fourra pêle mêle chaussures et vêtements dans le sac étanche et sortit le paquet d'algues vertes. Haplo ouvrit l'emballage, défit un filament et l'avala sans déglutir. Son visage se fendit d'une grimace mais ce n'était pas le moment de s'attarder sur la texture répugnante de l'algue magique. Les effets du morphogène se faisait déjà violement ressentir alors que se remodellait la gorge du sorcier pour connecter sa bouche aux ouïes qui se creusaient derrière les oreilles. Rejettant la douleur, Haplo regroupa ses cheveux trempés et les plaqua contre son dos en une longue traine blanche. Ses membres se métamorphosaient à leur tour et ses mains palmées ne parvinrent qu'avec peine à refermer la combinaison. Alors qu'il commencait à suffoquer, l'homme-grenouille enjamba tant bien que mal le garde-corps et, sans prendre le temps de regarder en arrière, plongea dans les eaux agitées du port d'Inverness.

Libre ! Transporté de plaisir, Haplo s'élanca dans le flot d'un puissant coup de ses pieds palmés. A la différence près que le fond de la baie était parsemé de détritus envasés, tout lui rappellait les côtes de ses îles du Nord natales. La morçure du froid, la résistance de l'eau à son corps balloté dans le courant... ! Pour rien au monde, il n'aurait pris le train pour se rendre à Pré-au-Lard. Certes, ses réserves de Branchiflore maigrissaient, et il n'aurait pas l'occasion de si tôt de retourner sur les plages sardes en collecter, mais nulle part ailleurs que dans ces eaux glaciales ne se sentait-il aussi libre. Sur ces reflexions, Haplo pris conscience du temps qui passait et se ressaisit. Les effets de la métamorphoses étaient temporaires et il ne souhaitait pas avoir à prendre une deuxième dose pour finir le trajet. Abandonnant son corps à la mer, il attendit d'être aligné dans le sens du courant, lequel indiquerait la direction de l'embouchure du Loch Ness. En quelques secondes, ce fut chose faite et Haplo se mit en mouvement. Il ondulait jambes jointes, à la manière d'un cétacé, les bras le long de son corps pour stabiliser le roulis. Ses joues étaient tirées par la résistances de l'eau alors que l'homme palmé remontait le courant en accélerant progressivement. Un sourire carnassier lui gagna les lèvres et il deploya finalement sa pleine puissance pour atteindre sa vitesse de croisière.

Peu après, le fond marin commença à s'élever et le rivage apparu devant ses yeux. Le regard résolu, Haplo poursuivi sa route sans faiblir. Il voulait parvenir au plus vite dans les eaux sombres et  protectrices du Loch.

[Ellipse]

Pendant que Haplo avait traversé le Loch, l'averse qu'il avait essuyée dans la baie d'Inverness n'avait cessé de forcir. L'apprenti-sorcier avait jugé bon de faire un détour pour chercher abri. Ayant aperçu au loin les tours noires d'un château, il s'était élancé au pas de course dans la forêt qui l'en séparait dans l'espoir de s'y réfugier avant que les nuages menacants ne l'aient rejoint.  C'était peine perdue : le gemissement des arbres sous la charge du vent annonçait déjà la tempête imminente.

Erreinté, trempé jusqu'aux os, Haplo parvint enfin aux immenses grilles du château. Motivé par la promesse d'un bon feu, il reprit sa course effrenée et  traversa la cour d'honneur à toute à l'allure. La porte du château n'était plus qu'à deux pas...! Sans prévenir, le sol se déroba sous ses pieds et Haplo se retrouva genou en terre, la main dans la boue. Le temps de reprendre ses esprits, l'apprenti-sorcier réalisa qu'il avait tout bêtement glisser sur les feuilles d'automne qui jonchaient la cour. La chute avait cependant calmé ses ardeurs. Il leva la tête, chassant de sa main libre l'eau qui ruisselait dans ses yeux, et observa la grande porte du château. Elle était entrebaillée... Le genou endoloris par sa chute, Haplo se releva avec précaution. Il trouvait suspect que les châtelains aient laissé la porte ouverte, surtout par un temps pareil...

Sa baguette à la main, il poussa la battant de la porte, lentement, l'oeil alerte. Le hall d'entrée semblait désert, quoiqu'il n'aurait pas pu dire si quelqu'un se dissumulait dans la pénombre. Peu rassuré, Haplo franchit le seuil et ferma la porte derrière lui. Une fois ses yeux habitués à l'obscurité, il distingua devant lui une pièce qui semblait être une salle de réception. Visiblement, les habitants avaient abandonné le château en toute hâte laissant derrière eux les reliefs d'un banquet. Haplo se détendit. Il ne serait pas dérangé : le degré de putréfaction avancée du festin ainsi que la couche de poussière épaisse recouvrant le mobilier du hall indiquaient que ses hôtes auraient eu tout le temps de revenir s'ils l'avaient voulu. L'apprenti-sorcier aurait tout de même préferer s'assurer qu'il était seul et lancer un sortilège de détection. Mais il avait encore la Trace sur lui ; il n'userait donc de sa baguette qu'en dernier recours.

Haplo fut parcouru d'un frisson. Ce n'était pas la peur mais le froid. Il l'avait ignoré alors qu'il courait dans la forêt, puis il l'avait oublié en inspectant le hall du château, mais il était trempé jusqu'à la moelle. Avec un sourire crispé, Haplo songea qu'il était ironique qu'il portât encore sa combinaison de plongée... Il trouverait surement de quoi se changer dans les chambres du château. Sa baguette toujours en main, le jeune homme se dirigea vers l'escalier qui montait à l'étage. Tout en montant les marches, Haplo songeait qu'il ne pourrait retarder son retour à Poudlard trop longtemps ; cela dit ce n'était pas l'envie qui manquait! Il se “perdrait” volontiers dans la lande écossaise s'il pouvait s'affranchir de la Trace et vivre de sa passion pour les plantes magiques.

Tout à coup, une voix retentit.
     Alohomora !
Haplo stoppa net dans sa montée. Il n'était pas seul. Qui plus est, il était en compagnie d'un autre sorcier. Ou plutôt d'une sorcière, et pas une tendre à en juger par le ton farouche de sa voix.  Sans attendre de découvrir si elle venait de dévisser un pot de confiture récalcitrant ou bien d'ouvrir l'armoir de son autel satanique, Haplo fit volte face le plus silencieusement possible.
      GNIIIiiiiiiiiiiiiiiiiii....
Raté... le grincement du bois sous son pied résonna dans le hall pendant ce qui lui semblait être une éternité. Haplo tendit l'oreille avec appréhension, le regard figé vers le haut de l'escalier : La sorcière l'avait-elle entendu?

Edit Liam: Bonsoir Haplo, je vous indique qu'il est interdit de supprimer l'édit d'un modérateur. Veillez à le laisser en évidence la prochaine fois. Cordialement.


Dernière édition par Haplo Mitrium le Dim 26 Jan 2014 - 16:17, édité 1 fois
Taylor Malëan
Taylor Malëan
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : - Animagie : Salamandre maculée


Vagabondage en Ecosse - Page 16 Empty
Re: Vagabondage en Ecosse
Taylor Malëan, le  Mer 19 Fév 2014 - 15:47

---------Un son strident avait jailli du bois à l'extérieur de la pièce que Malëan fouillait. Quelqu'un était-il entré ou s'agissait-il d'Era ou de l'autre sorcier étrange ? Taylor s'en moqua. Era était dans la pièce à côté de lui et tant qu'il prêterait attention uniquement à elle, rien de grave ne pourrait arriver. Il ouvrait à présent les tiroirs d'une vieille commode dans le style louix XVI. Il n'y avait aucune lumière dans la pièce, aussi s'éclairait-il à l'aide d'un lumos tout à fait suffisant pour voir à trois mètres devant lui, et tous les murs de la salle.  Les tiroirs étaient tous vide. Prêt de la commode était un bureau, sur lequel un tas de papiers se chevauchaient. Tous en désordre, et tous écrit dans une langue qui ressemblait fortement au français. Mais il n'y porta pas attention. Il continua le tour de la pièce s'en y trouver aucun indice, pour leurs avancés.

-Rien ici...

Il rejoint Era dans la salle d'à côté, mais elle aussi n'avait rien trouvé, et ils décidèrent de continuer les fouilles un peu plus loin à l'étage du haut. Taylor se mit à la recherche de l'attirail nécessaire aux développements des inféris, et comprenant qu'un tel matériel demandait de la place, il décida de chercher dans les plus grande pièces du châteaux.

-Il y a probablement des passages secrets si c'est un château.

Pour Malëan, chaque maison devait contenir au moins un endroit caché à la vue de tous pour s'y protéger ou y cacher tous les secrets que chaque hommes possède et qu'il ne veut pas révéler. En plus, un si grand château avait dû appartenir à un grand seigneur, et il savait que les seigneurs avaient toujours des choses à cacher,  il se persuada que ce château devait lui aussi avoir, au moins un passage secret, qui le mènerait l'espérait-il à un minimum d'indices.
Alors il se mit à passer sa baguette devant chaque mur de l'étage. A son bout n'était plus une petite boule lumineuse, mais une petite flamme qui se balançait doucement. Si un passage existait, il y aurait probablement de l'air qui s'en échapperait, et perturberait l'oscillation de la flamme. Si toute fois le passage ne se débloquait pas par magie... Il contempla ainsi presque tout l'étage supérieur. Sans aucune trace de mouvement étrange provenant de la flamme.

-Bon, je perds mon temps avec ça. Je vais fouiller un peu le bas. Je me demande si on est pas passé à côté de quelque chose.

Era acquiesça d'un hochement de tête, et le vagabond disparu dans le couloir qui menait aux escaliers. Finalement il n'avait pas plus trouvé d'indice à chaque étage de la maison. Et ils avaient beau s'affairer dans tous les sens, il n'y avait visiblement rien à découvrir ici, si ce n'était que le château servait de résidence secondaire à une famille plutôt riche. En fait la dernière chance qu'ils avaient, c'était de voir se présenter la personne elle même au château, comme le carnet de rendez-vous l'avez suggéré.
C'était maigre, trop maigre. Il n'y avait aucune piste concernant les deux amies. Rien qui ne puisse expliquer une disparition, ou l'état de l'amie d'Era. Il finit par s’asseoir en Tailleur dans le petit fauteuil poussiéreux de ce qui devait être le salon. De petits bruit de crissement de bois se faisaient entendre. Le froid régnait en maître dans la pièce,  aussi Malëan s'emmitoufla dans son manteau, puis sorti de son fourre tout un bocal, dans lequel il enferma une flamme ondulante. Elle était la seule source de lumière de la pièce, et offrait un peu de vision des alentours. Quelques ombres tout du moins. Il ferma les yeux, et commença à méditer, chercher le meilleur moyen de trouver un indice concernant cette affaire. De toute évidence, ils avaient raté quelque chose... Le noir s'installa dans son crâne, et il flottait dans une étendue de néant. Chaque fois que le bois craqué, il voyait dans le noir, une petite étincelle mourir silencieusement. Tout autour de lui était une pluie de poussière argentée. Il l'a respiré et rejetée. Elle se compactait sur lui, dans une couche protectrice, et incroyablement douce. Toute fois, la poussière ne s'accumulait pas que sur lui. Plus loin, dans le noir, invisible, et pourtant présent, il voyait autre chose amasser la poussière lumineuse.
Il ouvrit les yeux, et se concentra dans la direction où il avait vu l'ombre invisible à l'instant.
Une nouvelle odeur était dans l'air. Celle de l'humidité, et d'un effort physique assez intense.

-Il y a quelqu'un dans cette pièce ?

Il sortit sa baguette, prêt à faire face à n'importe quelles mésaventures. Mais comme rien ne survint, il prononça distinctement, Ominum Revelio ! Et sa baguette ne vibra pas, trois, mais quatre fois. *Il y a quelqu'un en plus* pensa-t-il. Era ! Il devait faire vite. il se précipita en haut des escaliers avant de trouver Era discutant avec le jeune homme qu'elle avait forcé à venir. Saine et sauve, sans la moindre trace d'un danger. Il se calma un instant.

-Nous ne sommes pas seuls.
Invité
Anonymous
Invité

Vagabondage en Ecosse - Page 16 Empty
Re: Vagabondage en Ecosse
Invité, le  Dim 23 Fév 2014 - 16:06

Figé au milieu de l'escalier, Haplo guettait le moindre bruit de pas en provenance des pièces à l'étage. Le battement précipité de son cœur tonnait dans sa tête, comme pour marteler un impératif de survie. Son instinct l'incitait à dévaler les marches pour se sortir de ce mauvais pas. Sa raison en revanche lui intimait de conserver la tête froide et de se faire le plus discret possible. Dans le plus grand silence, il s'accroupit et se réfugia dans l'ombre du mur de manière à se dissimuler du regard de quelqu'un qui se tiendrait en haut de l'escalier. Quelques secondes passèrent sans qu'aucun mouvement ne vienne perturber la scène. Peut-être la sorcière n'avait-elle rien entendu après tout ?

Alors que le jeune sorcier commençait à se détendre, une femme de petite taille apparut sur le palier au côté d'un homme tout de noir vêtu. Haplo glissa lentement sa main sur sa combinaison et décrocha la baguette attachée à son mollet. Il souhaitait ne pas en avoir besoin mais les nouveaux arrivants n'étaient de toute évidence pas des enfants de cœur. L'homme en noir portait des gants de cuir qui évoquait les mains d'un étrangleur et ses cheveux mi-longs cachaient son visage renforçant ainsi l'aura inquiétante qui l'entourait. Quant à la sorcière, elle n'avait apparemment de fragile que l'apparence. Ses longs cheveux roux tombaient certes sur de frêles épaules mais leur couleur vive semblait traduire l'ardeur de son tempérament. A en juger par les regards que se jetaient les deux sorciers et la fermeté avec laquelle ils tenaient leur baguette, Haplo ne serait pas surpris de les voir s'attaquer à la première occasion.

Il se demandait quelle relation pouvait bien entretenir ces deux étrangers et ce qu'ils faisaient ici. De toute évidence, ce n'étaient pas Monseigneur et Ma Dame les châtelains, ironisa Haplo. Dans ce cas, qu'est ce qui avait bien pu les amener ici. Le jeune sorcier doutait fortement qu'il s'agissait d'une escapade romantique... ! Il remarqua alors que la rousse tenait une fiole poussiéreuse, dissimulée au regard de son interlocuteur dans un replis de sa cape. Peut-être Haplo assistait-il à un trafic de potions illégales ? Quoi qu'il en soit, un sort funeste attendrait probablement tout fouineur qui se ferait attraper... et le jeune homme ne comptait pas se retrouver dans cette position. S'ils se dirigeaient vers lui, il tenterait une métamorphose, sinon il reviendrait sur ses pas en silence à la première occasion venue. Comme pour le contredire, un troisième sorcier déboula soudainement sur le palier avant d'annoncer tranquillement :
Nous ne sommes pas seuls.

Ces mots résonnèrent dans les oreilles du jeune homme dissimulé dans l'ombre comme le glas d'une  chapelle mortuaire. Il avait été repéré. Comment le nouvel arrivant avait-il eu l'intuition de sa présence... ? C'était un mystère qui renforçait la menace qui pesait sur sa tête. Ce troisième sorcier semblait posséder un art magique particulier. Un pouvoir de détection qui rendrait dérisoire toute tentative d'évasion furtive. Rassemblant ses forces et son courage, Haplo se résolut à se dévoiler :
Ne tirez-pas ! Je sors de l'ombre … lança le jeune homme d'une voix étonnamment posée.
Sur ce, il se releva en posture de défense et fit face au trois sorciers.
Enigmera Prewett
Enigmera Prewett
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Legilimens


Vagabondage en Ecosse - Page 16 Empty
Re: Vagabondage en Ecosse
Enigmera Prewett, le  Jeu 27 Mar 2014 - 13:21

- Nous ne sommes pas seuls.

Ah ?! Era se tourna vers son compagnon, et fronça les sourcils. Elle tendit l'oreille, bêtement. Comme si l'intrus (ou les ?) allait se rendre.

- Ne tirez-pas ! Je sors de l'ombre !

La rouquine sursauta. Dans une si grande maison, les voix étaient amplifiées, et donc résonnaient dans toute la bâtisse.

Dans un geste instinctif, Era pointa sa baguette droit devant. Elle s'avança vers les escaliers, Taylor et William sur ses talons.

Là, planté au milieu des marches, un jeune homme à l'air terrifié les regardait. La rouquine posa alors un regard sur sa main et vit sa baguette.

- Qui êtes-vous ? lança-t-elle froidement.

L'intrus n'avait pas l'air dangereux. Il semblait surtout jeune, en tout cas, c'était l'impression qu'elle avait, et ce qu'elle pouvait voir malgré la pénombre. Pour autant, pas question de le sous-estimer. Combien de jeunes, même les étudiants encore à Poudlard, se montraient sanguinaires ? Beaucoup trop...

Dans des gestes lents et calmes, Era rangea la fiole dans la poche de sa cape. C'est alors qu'une sensation de froid se répandit sur ses doigts.

- * Mer** !*

Touchant à nouveau la fiole du bout des doigts, elle constata que celle-ci s'était ouverte, déversant son contenu sur sa main. Elle réussi à la refermer et s'essuya dans le tissu de sa poche, et sans sortir la main de cette dernière, elle s'empara de sa seconde baguette. Au cas où...

Il aurait été bien imprudent pour cet homme de se lancer dans un combat, sauf s'il n'était pas tout seul, et ça, Era n'en savait fichtre rien.

Elle lança un coup d'oeil aux hommes qui l'accompagnait. Tous deux avaient un regard glacial, leurs doigts crispés sur leurs baguettes. Manifestement, William n'avait pas l'air de connaître le nouveau venu. Il vivait ici depuis des semaines en solitaire avait-il dit. Sa réaction ne fut donc pas surprenante.

Avec une certaine appréhension et surtout beaucoup d'agacement, la sorcière attendit la réponse de l'homme. Incroyable quand même ! Taylor et elle s'étaient rendus ici pour trouver des réponses, parler à Théa, et pour tenter de sauver Alice, et voilà qu'ils se trouvaient maintenant face à deux casse-bonbon qui les ralentissaient considérablement.

- J'ai pas toute la journée, alors grouille !

Era s'impatientait. Elle en avait marre d'être patiente, courtoise et compréhensive. Elle voulait seulement parler à Théa ! Obtenir des réponses, un peu d'aide et sauver son amie. Pourquoi diable était-ce si compliqué ? Pourquoi s'encombrer de ces deux fardeaux ?

La mâchoire crispée, les mains tremblantes, Era ne se reconnaissait pas. Son regard lançait des éclairs, et de sa baguettes jaillirent des étincelles vertes. La respiration saccadée, elle tenta de se calmer, mais elle savait que rien ne l'apaiserait. Que lui arrivait-il ? Une chose était sûre. Elle n'avait pas peur. Pas peur de tuer, pas peur de mourir.
Taylor Malëan
Taylor Malëan
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : - Animagie : Salamandre maculée


Vagabondage en Ecosse - Page 16 Empty
Re: Vagabondage en Ecosse
Taylor Malëan, le  Ven 28 Mar 2014 - 12:03

*Haplo !*

Incroyable. Inimaginable. L'homme qui venait de se dresser devant lui n'était pas du tout inconnu, cependant la raison de sa présence si. Era n'était pas au courant de l'ouverture nouvelle de la guilde. Et comme l'assurer les serments de fidélité sur les poignets de tous les membres, ni elle, ni personne ne devait être au courant. Il était temps de voir, si haplo était bon acteur...

Malëan sauta les quelques marches qui le séparé du dernier arrivant, et le propulsa d'un coup de baguette contre le mur, atterrissant dans ses anciennes traces de pas. Mitrium avait volé jusque dans le sombre salon, éclairait que d'une flamme. Les deux autres sorciers restèrent immobiles. Probablement choqué par l'intervention injustifié du vagabond. Mais il savait que ça n'éveillerait pas les soupçons d'Era, elle avait confiance en lui. Taylor put rejoindre Haplo, qui n'avait pas décidé de riposter, et qui avait à présent, le dos contre le sol.

Le vagabond murmurait, pour ne pas être entendu malgré le peu de distance qui séparait les groupes. Il s’agenouilla prêt de son nouveaux maître herboriste, et pointa sa baguette contre son crâne.

-Je n'ai aucune idée de pourquoi tu es là, mais il est plutôt mauvais de me suivre dans ma vie personnelle. Ton nouveau statut ne te permet de faire cela que si tu as de très bonne raison, alors j'espère que c'est le cas. Nous n'avons pas le temps de parler pour l'instant, alors prêtant ce que tu veux je te couvrirais. Tu ne m'as jamais vu, et je ne te connais point. Si tu dois me parler, fait en sorte de rester.

Il saisit Haplo par dessous un bras, et l'aida à se remettre sur pied, de son mieux. La pointe de son arme toujours pointé sur son crâne.

-Avance, la dame t'as posé une question et je suis certain, qu'elle va adorer les réponses. Honnêtement ce n'est pas le jour à me titiller, on m'a forcé au baby-sitting, et j'en avais aucune envie. Presses toi !

La réaction de Malëan eut aussi pour effet immédiat de calmer Era. Elle qui bouillonnait et qui était totalement bouleversé par l'arrivée de tant de gens, sauf celle qu'elle cherchait. Elle avait envie de puissance, de coup et d'éclats, et voir le sorcier voler de quelques mètres, l'avait brièvement contenté.

Il jeta Mitrium aux pieds des escaliers, il lui avait laissé sa baguette, car il savait qu'il n'en userait point. S'il était venu dans le but de trahir la guilde, il ne se serait jamais montré.

-Qui ES-TU ? Articula Era.
Contenu sponsorisé

Vagabondage en Ecosse - Page 16 Empty
Re: Vagabondage en Ecosse
Contenu sponsorisé, le  

Page 16 sur 27

 Vagabondage en Ecosse

Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17 ... 21 ... 27  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.