AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne
Page 24 sur 27
Vagabondage en Ecosse
Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 23, 24, 25, 26, 27  Suivant
Madilyn Nebulo
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Vagabondage en Ecosse

Message par : Madilyn Nebulo, Mer 26 Juil 2017 - 16:59


Mon corps dégringole, rebondit et roule sans pouvoir s'arrêter. Je suis secouée par des hoquets et spasmes tellement je ris. Je n'en peux plus. C'est comme des ondes qui me traversent inlassablement. C'est horrible comme sensation, mais je ne peux pas m'arrêter.
Rire 1-0 Madilyn.
Ca a toujours été comme ça. Depuis toujours, je hais les chatouilles. Rien ne m'horripile plus que de rire en y étant forcée. Le rire, pour moi, c'est une fatalité. Je hais les fous rires.
Mais là, je ne peux pas m'arrêter. C'est pénible !
Des bleus commencent à fleurir sur toute la surface de ma peau, le relief irrégulier du sol et de la terre me blesse, mais je ris. Je ris. Je ris. Toujours.
Je suis plus sale que jamais, avec de la terre et de l'herbe partout, dans les vêtements, les cheveux... Je ris.
Puis la fin de la course arrive, je réussis tant bien que mal à stopper mon corps qui voudrait toujours rouler, rouler. Je ris.
Je ris, je ris, je ris.

Je regarde Mathilde. Oh, et puis tant pis si je ris ! On est arrivées en même temps. Entre deux hoquets, je réussis à articuler :

- Ex aequo !

Puis je continue à rire, je n'arrive plus à respirer, j'halète, je tente de reprendre le contrôle de moi-même. Le fou rire s'estompe un peu, se calme.
Une ombre surgit dans le ciel. Je reconnais le hibou de Mathilde. Un sourire irrépressible aux lèvres, je caresse ses plumes douces et soyeuses.
Je me tourne vers Mathilde qui lit sa missive, toujours ce grand sourire aux lèvres.
Il s'efface dès que je vois sa mine alertée.

- Mathilde, qu'est-ce qui se passe ?


Sans un mot, elle me passe la lettre du bout des doigts. Elle est blanche comme un linge.

-C'est une blague??


Inquiète, je m'empresse de lire ce qu'il y a écrit sur le papier. Et c'est le choc.

- A... Attends... C'est de moi qu'ils parlent ? T...Toi... Et... Et moi... Nous... Non, non, non, non, non... Pas encore...

Je m'effondre en larmes. Ce que je craignais... Je ne ris plus du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Mathilde Yawnez
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Vagabondage en Ecosse

Message par : Mathilde Yawnez, Mer 23 Aoû 2017 - 17:04


Des perles roulent le long de ses joues. Des perles transparentes et mouillées. 
Des larmes, des larmes d'impuissance? Des larmes de tristesse ou de colère. 

Je sens les larmes qui me montent 
aux yeux. C'est des larmes de fureur. 
Pâle comme un linge, je me rapproche de Madilyn. 

Je serais heureuse d'apprendre cette nouvelle si ce n'était pas dans ces circonstances. J'ai besoin de m'isoler. L'espace d'un instant. Pour faire le point. 

Les larmes le long de mes joues transforment la terre en boue. Encore et toujours, elles roulent et une d'elle glisse le long de la commissure de ma lèvre. 
Cette perle de colère n'a pas un goût salé. Mais amer.  

-Pourquoi? Pourquoi ils veulent nous séparer? Que s'est-il passé?

J'étouffe un sanglot et je sers Madilyn dans mes bras. 

-C'est pas juste.

Je voudrais des explications, moi qui me suis toujours bien entendue avec mes parents. 
Je me souviens de la fois où j'ai acheté ma baguette avec mon père. 

Je sèche mes larmes.
-C'est quand même chouette que tu sois ma cousine, si c'est vrai. 

J'esquisse un tout petit sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Madilyn Nebulo
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Quatrième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Vagabondage en Ecosse

Message par : Madilyn Nebulo, Dim 27 Aoû 2017 - 19:38


Les petites billes de mer salée roulent et cavalent sur ma peau constellée. Elles roulent comme moi quelques temps avant elles. Après le beau temps la pluie.

Face à face. Reflet, miroir. Mon effigie devant moi, ma cousine. Dont les larmes ruissellent aussi comme les miennes. Elle se rapproche de moi. J'ai mal.

Ça faisait trop longtemps. L'abcès a crevé. La plaie s'est rouverte. Et ça fait mal. Une nouvelle fois. Combien de fois vais-je subir les répercussions de leurs erreurs ? Mes parents. Mon Dieu.

Attends. Stop. Blanc. Une pause. Réfléchis. Calme-toi...

Mais non. Mes yeux restent rivés sur ces gouttes d'océan qui s'écoulent sur ses joues souillées d'eau sèche sans poissons ni vie. Mathilde, oh Mathilde...

-Pourquoi ? Pourquoi ils veulent nous séparer? Que s'est-il passé?

Elle retient ses larmes et sa rage tout entière au fond d'elle, toute cette eau qui l'inonde à l'intérieur. Explose, ou tu vas te noyer...

- Je ne sais pas... Je n'en sais rien ! Encore un de leurs secrets...

J'éclate en sanglots. Je pensais pouvoir leur faire confiance. J'ai envie de me frapper et de me faire saigner, de me faire du mal même plus qu'à eux pour ma naïveté. Ils ont recommencé.
Les bras de ma cousine m'enveloppe comme un doux mais si vain cocon d'apaisement qui n'arrive pas à contenir ma colère.

- C'est pas juste.

C'est vrai, et la vérité me foudroie sur place. C'est injuste pour elle. Moi j'ai l'habitude de ma famille bancale et brisée en mille morceaux. Pas elle. Elle, elle était très bien comme elle était... Jusqu'à ce que je déboule dans sa vie. Comme un éléphant dans un magasin de porcelaine. J'ai envie de déchirer ma peau pâle et diaphane.

Forte. Elle essuie les gouttes sur son visage maculé.
-C'est quand même chouette que tu sois ma cousine, si c'est vrai.

Et son sourire, si minuscule. Un embryon de sourire. Ah ouais. Ma cousine. J'essaie de lui rendre. Je l'aime tant. Elle ne mérite pas... Mais tout de même. Un si lourd secret... Oh mon Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Riri Vacuitas
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Vagabondage en Ecosse

Message par : Riri Vacuitas, Ven 6 Oct 2017 - 6:50


Hello les filles. S'il y a le moindre soucis, MP moi et on s'arrangera.
PV Ascléplius Sous-Linden


Bon alors, pour commencer. On s’était retrouver ici. Dans un lieu tranquille, seul à seul et personne pour nous embêter. On voulait discuter mais aussi s’entraîner. Enfin surtout moi je ne savais pas ce qu’il en était de lui. Parce que oui, je n’étais pas seul. J’étais avec le tilleul. Je parle bien évidemment d’Asclépius. L’air frais, me voilà refais.

Enfin, cela faisait un bout de temps que l’on ne s’était pas retrouver. On dirait que je parle d’un vieux couple, sauf si on considère la coupe. Aujourd’hui j’étais content, j’avais envie d’essayer des trucs innovant. J’étais comme ça, j’aimais prendre les devant. Mais pourtant je ne savais pas ce qu’on allait faire vraiment. Alors je me contentais de m’asseoir au sol en le regardant bêtement.

« Bon, mon faible préféré. Qu’est-ce qu’on fait ? On se raconte nos vie ou on se lance des sorts pour espérer les allonger ? »

Après tout, c’était vrais. Si on s’entraînait, on augmentait nos chance de survie dans un avenir plus ou moins proche. On pourrait peut-être même gagner des duels les mains dans les poches. Mais pour le moment on était juste des nul, simplement bon à faire des calculs. Prendre du pseudo recule sur ce qu’on croit comprendre et se contenter d’avaler ce qu’on doit apprendre.

Bref, la vie suis sont cours, même en cours. Les yeux dans le vide de l’horizon je me demandais toujours si j’avais raison. Impossible de le savoir, impossible de conclure cette histoire. Je savais pas encore, qu’un jour futur, j’affronterais un masque rouge qui me mettrait une raclé que je n’aurais peut-être pas volé. Un piège mais pas mortel. Cependant je le penserais le temps d’un instant. Mais pour le moment je devais me concentrer sur le présent. Comprendre, apprendre, et me prendre des sorts pour mieux éviter la mort plus tard. A moins qu’il soit déjà trop tard. Quelle heure est-il d’ailleurs ?

Faisant glisser ma baguette dans ma main gauche. J’allais être des autres. J’allais être comme ce camarade au filtre de faible. Ça n’aurait pas été la première fois. Mais se sera comme à chaque fois. Maladroit.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Asclépius Underlinden
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Legilimens


Re: Vagabondage en Ecosse

Message par : Asclépius Underlinden, Ven 6 Oct 2017 - 18:03


HRPG - Asclépius a 16 In-RP vu que lui et Riri sont censés avoir le même âge. Qui plus est, nous avons placés ce RP à Poudlard ou dans ses alentours tout proches pour que nos personnages puissent utiliser la magie, alors qu'ils sont tous deux mineurs. Si problème, MP.


C’était la fin de l’année. La Coupe était passée et dépassée il lui semblait il y de cela plusieurs années. Alors que ça devait à peine faire un mois. Le temps passait différemment pour tous, de toute façon. Et parfois, on s’attardait sur des détails de l’existence, et l’on en oubliait d’autres. C’était ainsi, la vie. Parfois un peu bizarre, souvent ennuyeux.
C’était le début de l’Eté. Les examens de fin d’année étaient passés, juste après la Coupe, où, pour une fois, les anciens ennemis étaient devenus alliés. Peut-être l’étaient-ils définitivement désormais ? En tout cas, ils étaient clairement en meilleur termes que l’année dernière. Depuis la précédente Coupe d’ailleurs, où ils s’étaient affrontés, quasiment dans un duel à mort, sous le regard appréciateur du jury. Parce qu’observer la mise à mort du vainqueur ou du perdant, c’était toujours extrêmement divertissant.

Ils s’étaient alliés et avaient perdus. D’une façon fort injuste, si on lui posait la question directement. Parce que, ça se voyait, très clairement, ils étaient bien au-dessus, faisant après tout partie d’une élite déchue. Une élite déchue qui avait trouvé sa position sur un piédestal conquérant très appréciable.
De toute façon, on ne lui avait pas demandé de rendre la coupe pour la remettre aux deux gagnantes, du coup, bah, il l’avait gardé. Bah pourquoi pas ? Il trouvait qu’ils avaient tous deux plus de mérite, notamment au niveau stratégique. Eux, au moins, ne faisait pas que s’adapter et recopier la stratégie en face. Ils étaient innovants. Pas des passifs, mais des actifs. Des créateurs, des penseurs, des stratèges. Un duo qui avait ses chances en combat. Juste que ça n’avait probablement pas dû être assez approfondie. C’était leur première fois, à eux deux : ils n’étaient pas dans la confrontation mais dans la compréhension. Des mouvements de l’autre, de calquer sa façon de pensée sur lui, et vice-versa. Faire preuve d’esprit d’équipe.

Pour cela qu’ils se trouvaient là, tous deux pensifs sur la suite. Riri semblait un peu plus distant. Un peu plus pilé, comme du verre. Comme s’il semblait avoir pris conscience de quelque chose. Peut-être avait-il discuté avec le concierge, M. Dey, lui aussi ? C’était lui, qui lui avait ouvert les yeux. S’était montré caméléon à ses yeux d’abeille. Lui avait dit avec une tendresse palpable qu’il pouvait bien être qui il voulait être.
Ça l’avait définitivement bouleversé. Au point qu’il en avait arrêté la consommation de son philtre en placebo. La paix artificielle, il voulait s’en détacher. Il voulait vivre, par et pour lui-même, même s’il avait encore du mal. Qu’il était toujours complexé. Adolescent toujours un peu perdu, réfugié dans un coin de sa tête.

Mais, justement. Avec Riri, il sentait qu’ils pourraient, ensemble, changer les choses et pas seulement parler d’amour sans savoir ce que c’est concrètement.

Il esquissa un vague sourire, comme pour acquiescer aux propos du Serdaigle. C’est qu’il avait rarement tort. Peut-être l’air frais des sommets ?

« - Lancer à tout va des sorts, c’est sans consistances. Nous devrions apprendre quels sont nos point forts, nos points faibles. Savoir ce qui peut nous donner l’avantage, ou le désavantage. Par exemple, moi, j’ai beaucoup de mal avec tout ce qui est physique. Faiblesse assumée petit à petit. Alors pour me déplacer plus rapidement, j’utilise des sorts pour compenser, comme l’Ascensio, le Repulso, etc. J’aime bien les sorts de création de matière, aussi, comme l’Aranea Telam. »

Pour le moment, du haut de ses seize ans et de ses bouclettes, c’était ce dont il était capable. Les points les plus visibles en tout cas. Le détail, ça se ferait après. Probablement si Riri décidait de poursuivre dans ce courant-là de la discussion.
Probablement que oui. Lui-même devait bien savoir que combattre en duel, ça ne voulait pas dire recracher des formules entrevues dans un grimoire. C’était quand même censé être plus pensé que ça.

Et puis…
Ces deux-là, avec leur baguette blanche et leur baguette noire, n’étaient pas des brutes sans conscience de leur espace et de leur capacité.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Vagabondage en Ecosse

Message par : Elhiya Ellis, Jeu 28 Déc 2017 - 23:06



Doux blasphème, tendre prière



Pas de réponse depuis presque 3 mois,
On récupére, en cas de souci MP :kiss:
Pv Jace
LA Mutuel




Y'avait un truc auquel on ne pouvait pas echaper lors des fêtes de Noël : les visites aux grands-mères. Celle de Londres c'etait déjà fait, en même temps elles étaient à côté, ce n'était pas bien compliqué. Par contre celle perdue dans son village écossais.. c'etait une autre histoire. Je devais lui apporter à tout prix un colis de ma mère et présent et les voeux car je ne passais pas le réveillon en famille..

Un peu à contre coeur, sac sur le dos, je me retrouvais dans l'âtre de la cheminée éteinte à devoir prononcer à haute voix l'adresse de mémé Becker en balançant une poignée de poudre verte sur mes bottines noires à pompoms.

Il me semblait que ma mère m'avait hurlé de bien penser à dit bonjour à quelqu'un mais je n'avais pas entendu le prénom. Le tunnel désagréable m'ayant déjà emportée dans les conduits magiques poyr me revomir dans la pièce principale de la grande maison de mon aieule. Toussottant,  je m'extirpais de mon point d'arrivée crachant un peu de suie en prenant la parole

-Bonjour mamie, c'est Elhi
-Oui, oui ma chérie je sais, je t'attendais ton cousin est déjà arrivé. Il est à l'étage.


C'etait ça que ma mère devait m'avoir crié pendant que je partais. Machinalement, je souriais, ne pas être seule en visite m'arrangeait pas mal. Un tête à tête avec la vieille aurait vite fini en silence gêné... retrouvant mon équilibre et la nausée me quittant enfin, je posais les yeux sur la petite silhouette courbée qui me regardait avec amusement.

-Toujours pas habituée?

Comment pourrais-je? Même le transplanage que j'effectuais plus régulièrement m'étourdissant toujours.. alors un mode de trajet rarement utilisé.. enfin, ce n'était qu'un détail et je m étais contentée de sourire faiblement en allant m'assoir en donnant les affaires destinées à la vielle dame. Des biscuits et des plantes j'imaginais. Mais je ne posais pas de question, je n'eu pas le temps : des pas descendant les escaliers avaient capturé l'attention de ma grand mère.

-Et bien mon grand? Tu t'etais perdu? Regarde qui est arrivée. Ca fait plaisir de vous revoir tous les deux.

Si on me demandait d'où me venait mon sourire espiègle et mon regard malicieux, nul doute que j'avais pioché de ce côté de la famille à en juger par ce que j'avais sous les yeux... c'etait rigolo comme similitude. Sans plus m'attarder sur cette observation, je me doutais vers toi, Jace, pour te saluer.

-Hey, tu m'avais caché que tu venais Holly!  Contente de te voir moi aussi

Si tu savais à quel point ca me reconfortait de te savoir la, avec moi, ici comme ailleurs. Je t'offrais un sourire resplendissant malgré les reste de haut le coeur duent au trajet


Dernière édition par Elhiya Ellis le Ven 29 Déc 2017 - 15:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jace Becker
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Vagabondage en Ecosse

Message par : Jace Becker, Ven 29 Déc 2017 - 11:58


LA mutuelle avec Love :kiss:

Hop hop hop,, père m'a demandé d'aller voir Mamie et que si je le voulais je pouvais passer une nuit là-bas. Je pense que réellement je n'ai pas vraiment le choix, à peine levé au petit matin qu'on m'a demandé de préparer un sac... Pourquoi ? C'est avec un poids immense que je me sens obligé de faire ce qu'ils me demandent...
après m'être douché, coiffé et habillé, je décide de rajouter une veste et un gros blouson. Il doit faire froid là-bas à cette période de l'année, j'espère que je ne vais pas trop m'ennuyer.

Sac sur le dos et installé dans l'âtre de la cheminée, je prononce à voix haute l'adresse de mémé Becker. Une fois à destination, je reconnais la douce odeur des herbes et c'est à ce moment que je me dis que peut-être elle a des biscuits comme la dernière fois que je suis venu avec Elhi'.
Me retirant de la cheminée je constate que mémé n'est pas dans le salon... Une mémé ça ne disparaît pas comme ça pourtant.
Bruit dans les escaliers, je m'avance alors et dis d'une voix forte.

-Salut Mamie c'est Jace !
-Monte je prépare une chambre.

Pardon ? Ho ce n'est pas vrai les cachotiers... Me faire croire que j'avais le choix alors que pas du tout. Montant très très très doucement les escaliers de la maison de mémé, je constate qu'elle a préparé, je suppose, l'ancienne chambre de mon père. Petit sifflement de ma part de surprise, c'est spacieux et un lit deux places.
Petit bisou pour mémé, je pose mes affaires sur le lit.

-Fait comme chez toi mon grand, c'est la chambre de ton père après tout.

Me dit-elle avec un sourire alors qu'elle commence son avancé jusque dans le salon, moi je commence à regarder un peu plus sérieusement la chambre.
Un petit album photo était là, en train de prendre la poussière le ramassant je m'allonge sur le lit et commence à regarder les photos. Je reconnais mon père mais aussi ma tante Ylana.
Du bruit au salon, je me redresse rapidement et essaye d'écouter. La voix de ma grand-mère et... Ni une ni deux, je commence à limite courir pour descendre les escaliers et vois Elhiya, n'écoutant même pas les mots de mémé, un grand sourire sur mon visage apparaît et je m'approche de Love en la prenant dans mes bras et la fais décoller de quelques centimètres du sol.

-Ho tu n'as pas idée à quel point je suis heureux que tu sois là !

Avant de la reposée au sol et de regarder ses yeux lapis, toujours avec mon grand sourire. Il n'y a qu'avec elle que tout cela est réel en plus d'être sincère à cent pour cent.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Vagabondage en Ecosse

Message par : Elhiya Ellis, Ven 29 Déc 2017 - 15:44



Doux blasphème, tendre prière




Pv Jace
LA Mutuel

♫♫ Parcequeeeeee



J'savais pas ce qui m'avais fait faire un bond dans mon cœur, les reste de voyages en cheminette ou ta façon de me dire bonjour. J'savais même pas comment tu m'avais extirpée de ma chaise pour me prendre dans les bras, mais j'avais ri comme une gamine, limite j’attendais à ce que tu me fasses tourner sur place comme quand j’avais des couettes dans les cheveux et 10ans de moins. J’avais cru entendre mémé se marrer derrière d’ailleurs.

Le pire dans tout ça, c’était qu’on c’était vu quelques jours à peine pour faire des achats, mais j’avais l’impression qu’une éternité s’était écoulée depuis que nous ayons réellement passé du temps ensemble, comme avant que Lucy ne disparaisse. J’avais eu besoin de respirer seule plusieurs fois, et même toi, j’avais dû te mettre de coté, oubliant de te raconter tant de chose. Je doutais qu’une soirée complète soit suffisante pour rattraper tout ce que j’avais à dire. Surtout que dans tes bras, les opales claires plantés dans leurs clones, je souriais bêtement sans rien dire.

J’l’avais pas vraiment remarqué, j’l’avais pas vraiment écouté, mais en fait tu m’avais manqué. Que ce soit les nuits perdues dans l’alcool, celles sur les toits des immeubles, seules sur les aiguilles de Big Ben. Y’avait bien eu cet interlude sur la roue de Londres, mais c’était encore porté par un gout d’inachevé. J’étais bien trop aveuglée et déboussolée à ce moment pour profiter de ta présence. J’avais été te chercher juste car j’voyais plus quoi faire d’autre à part peut-être me laisser tomber dans le vide… J’t’avais même pas remercié en plus… Alors sans bougé d’un poil, je scrutais les reflets océans de tes prunelles comme si c’était la première fois

-Et bah, vous vous entendez bien au final tous les deux, ça fait plaisir. En même temps je ne vois pas comment ça aurait pu en être autrement. Tu as bien reçu ta petite lune, ma chérie ?

La voix de mamie m’avait fait tourner la tête d’un coup, éloignant mon nez du tien, j’avais oublié pendant une fraction de seconde celle-ci… D’un hochement positif de tête, je secouais mon bras droit pour faire tomber la manche de ma tunique pour lui montrer

–Voui, voui, merci d’ailleurs, elle est très jolie, surtout la nuit quand la lune reflète dessus. Jace à récupérer son arbre aussi d’ailleurs

Bon, elle devait savoir à mon avis, les vielles entre elles ca parlait de toute facon, et vu que mes parents avaient prévu de passer les fêtes avec les Becker, je me doutais bien que les ancêtres en vie avait repris contact pour éviter de ramener les même plats pour le repas. Machinalement, j’avais tiré sur l’encolure de ton pull pour dévoiler la chainette et le pendentif qui furent acquis par un « très bien, très bien » et un sourire faussement contenu.

Ne pas poser de question, surtout ne jamais poser de questions à nos grand-mères si on ne voulait pas avoir mal au crâne. Ça je l’avais bien compris. Du coup, j’esquissais un sourire en coin amusé et te jetais un coup d’œil espiègle. Fallait qu'on se parle, enfin surtout moi, y'avait tellement de trucs que t'avais pas du comprendre depuis notre passage à la cuisine l'autre nuit.

–Mamie si t’as pas besoin de nous, on va faire un tour dans le village, on revient pour manger promis
-Ho mais faites donc les enfants, vous avez tout votre temps, vous restez là cette nuit, j’ai quelque chose à voir avec vous demain matin.


Sourcil dubitatif relevé, je me retenais de l’interroger et de lui préciser que je n’avais même pas d’affaires de rechange. Sauf que la surprise devait se lire sur mon visage car elle reprenait rapidement la parole

-Ta mère à fait envoyé ta minuscule chouette avec ton sac ne t’en fais pas, elle se doutait que si elle te disait que tu venais rester ici tu allais refuser. En même temps je peux comprendre, à ton âge toute seule avec une vielle dame, ça ne pouvait pas te donner envie. Allez filez tous les deux(/i]

Elle pouffait à nouveau, une lueur de malice au fond des yeux pendant que je restais muette. Coup fourré des parents, autant dire qu’au réveil on allait avoir droit à une leçon sur notre fameux héritage, et je mettrai ma main à couper que c’était sur nos deux bijoux. Discussion soporifique en vue…. Autant fuir au pub à coté tant qu’on le pouvait.

Sans trop demander mon reste, j’avais collé un bisou sur la joue de mémé et t'avais entrainé dans mon sillage te tenant machinalement par le bras.

–A tout à l’heure, on sera pas long, au pire, on va dire bonjour aux villageois
Revenir en haut Aller en bas
Jace Becker
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Vagabondage en Ecosse

Message par : Jace Becker, Ven 29 Déc 2017 - 22:42


Ton rire rempli mon être de gaieté, je crois que c'est la deuxième fois que j'entends ton rire et ça me fait toujours le même effet. Je sais bien que l'on se voit souvent à l'école ou encore quand y d'autres personne, mais la dernière fois que nous n'étions que toi et moi, me semble s'être déroulé il y a plus d'un siècle. Et quelque chose au fond de moi souhaité savourer chaque instant passé avec toi. Avec toi tout est plus facile, les mots sont superficiels un simple regard, un simple soupir et nous nous comprenons instantanément.
Te voir ainsi efface presque l'image de toi pleurant toutes les larmes de ton corps suite au destin tragique de Lucy.

Mamie qui parle me ramenant à la réalité, je t'avais reposé mais pas lâché pour autant, peur que tu te brises en un millier de petits morceaux de toi-même. Ton visage s'éloigne alors du mien pour que tu puisses faire face à mémé. Je ne me rend compte que maintenant qu'elle t'avait demandée si tu avais bien reçu ton cadeau. Je fronce alors légèrement les sourcils avec un petit regard malicieux. Pendant que toi Love, tu lui dis que j'ai reçu l'arbre des Becker pendant que tu abaisses le col de mon pull pour le lui montrer.

-Je fais bien mon travail mamie.
-Je vois ça et c'est très bien mon garçon, continue comme ça une tâche ce faire toujours à cent pour cent.

Je n'ai pas relevé sur le fait quelle face un petit "hé hé" quand elle a vu mon collier, sans doute que grand-père aurait été encore pire... Love me regarde, et signale à Mamie qu'on va faire un tour et à son tour elle signale que toi aussi tu passe la nuit ici. Je vois que tu t'apprêtes à dire quelque chose à ton tour, mais Mamie te coupe l'herbe sous le pied en te disant que Crumble à ramener ton sac avec des affaires. Je te regarde alors et te dis.

-De toute évidence, nos parents savaient que l'on venaient tous les deux et ils nous ont rien dis les cachotiers...

Petit rire de la part de mémé, avec un petit éclat dans les yeux. J'aime pas ce regard surtout quand c'est sur nos grands-parents.
Elhiya pose alors un bisou très rapide sur la joue de mémé avant de m'attraper le bras, je ricane à mon tour pour répondre à Mamie qui nous demander de filer.

-Faut pas nous le dire deux fois mamie ! À plus tard !

Une fois à l'extérieur, je décide de glisser ma main dans la tienne alors que nous nous dirigeons vers le reste du village. Je décide alors de te faire un bisou rapide sur la joue par simple envie de te demander.

-On commence par quoi ? Le pub ? On risque de voir le moldu qui nous offert des tournées.

Avec un sourire amusé.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Vagabondage en Ecosse

Message par : Elhiya Ellis, Sam 30 Déc 2017 - 12:56



Doux blasphème, tendre prière




Pv Jace
LA Mutuel

♫♫ Parcequeeeeee




En fait, je me fichais royalement de là où on allait. On aurait très bien pu se caller dans le foin pour bavarder ou sur la rambarde de la clôture du champ à côté, ça m'aurait convenu vu que t'étais là, avec moi. Cependant, la chaleur de tes lèvres sur les jours rebondies, ainsi que celle de tes doigts entremêlés aux miens, rappelait à ma mémoire la période hivernale où nous nous trouvions. Il ne neigeait pas, mais l'air était bien trop frais pour nous permettre de rester dehors sans moufles et bonnet.

J'avais donc acquiescé d'un signe de tête avant de te sourire, étincelles de malice au fond des yeux

-Ho oui et je te parie même qu'ils seront tous là. J'espère qu'on pourra refuser le tort noyaux, j'ai pas envie de retourner chez mémé avec un coup dans le nez. T' imagines après? Elle irait raconter ça me  nos parents, on serait bon pour une enguelade! Enfin les liens disent plus trop rien

C'etait un fait, à pusieurs reprise j'étais rentrée à la maison pas très fraîche, et au final je ne me fais plus trop houspiller. J'avais mis ca sur l'accident de Lucy les paternels devaient juger que j'avais besoin de décompresser ou quelque chose du genre.

"De toute façon j'ai pas mal de choses à te raconter, autant avoir mes facultés complètes."

J'avais pouffé doucement car toi, comme moi savions que j'etais un moulin à parole avec de l'alcool dans le sang. Si on pouvait éviter ca m'arrangeait quand même. Enfin, on verrai bien, je poussais la porte du pub du village, tombant sans surprise sur la populace du coin quasi au complet. Tant de paires de yeux tournés sur nous aurait pu être impressionnant sauf qu'un large sourire se dessinait sur les traits bourru du géant

"Ho les mouflets! Z'êtes de retour? Z'allez poser encore pleins de questions ou pour cette fin d'année z'etes venus rester le lait de poule exceptionnel de notre tenancier?

J'avais rit doucement en saluant les clients qui semblaient attendre notre réponse. A croire que devoir leur faire remémorer quelques brises de passé les dérangeait. Nouveau sourire de ma part alors que je prenais la même table que la première fois.

-Ce lait de poule a quoi d'exceptionnel? Ça falloir nous faire goûter alors

Bon bah, pour la totale sobriété ca allait être loupé. Mais au moins plusieurs sourires avaient illuminé la tête du géant et des copains.

-Bonne réponses les marmots, vous allez voir, c'est noël dans une chope ce breuvage.

Plat pourquoi pas. J't'avais adressé un coup d'oeil désolé alors que tu me lachais la main pour prendre place à notre table.  En deux temps trois mouvement on se retrouvait avec les fameuses chopines font les effluves ne laissaient peut de doute sur la quantité d'alcool mis dedans. Une énorme main sur une nos de épaule à chacun et note hôte, sourire carnacier aux lèvres semblait fier de nous présenter sa boisson

"Si avec ca vous avez encore froid les petits, c'est qu'il y'a un soucis. Profitez donc, y a la dose de sucre la dedans ca passe tout seul!"

Je trempais les lèvres au bord de mon verre, effectivement il disait vrai. La dose de sirop de canne aurait affolé un diabétique, et le rhum remplacé par un spiritueux local aurait offusqué n'importe quel adorateur de  cette boison. Mais les petits sapins de sucre flottant dedans et la quantité de cannelle adoucissait beaucoup.


Dernière édition par Elhiya Ellis le Dim 31 Déc 2017 - 16:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jace Becker
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Vagabondage en Ecosse

Message par : Jace Becker, Sam 30 Déc 2017 - 20:23


(Petit aparté pour signaler qu'à partir d'ici va commencer à y avoir de l'alcool. On sait jamais.)

Ho ho petite étincelle de malice dans tes yeux si bleus, en plus du sourire tu acquiesces. Pub nous voilà ! Tu supposes que tous les moldus de la dernière fois seront là également, oui tu as raison. Moldus que nous ne connaissons toujours pas les noms mais nous sommes ensemble donc on s'en fiche, et on se fiche pas mal aussi de revenir avec un coup dans le nez chez Mamie te dis donc.

-Retourner chez mamie un coup dans le nez ce n'est pas grave car on veille l'un sur l'autre donc il n'y a aucun souci à se faire et puis, je suis sûr que mon père et ta mère lui en on fait voir de toutes les couleurs.

Petit clin d'oeil complice vers toi, alors que tu rajoutes juste après qu'il vos mieux que tu ne picoles pas trop car tu as beaucoup de choses à me raconter et comme réponse de ma part je te fais un oui de la tête.
Nous étions arrivés face au pub et tu ouvres la porte suivie par moi de très près. Comme à son habitude je suppose, le pub est rempli de paysans du village, les différents des différentes personnes nous braques et le géant avec sa grosse voix gutturale accompagnée d'un sourire nous accueilles. Comme il était coutume, il nous propose du lait de poule tu ne réponds cependant pas à leurs interrogations alors ce sera à moi de le faire.

-Nan pas de question cette fois-ci, on passe une nuit chez Mamie. Alors on vient ici se réchauffer un coup avant de rentrer, et goûter le lait de poule dont tu fais l'éloge.

Le géant va donc nous rapporter le lait de poule, je te lâche la main et vais prendre place à une table de disponible, légèrement un peu plus à l'écart pour que tu puisses me dire tu'es pensées. Tu as beaucoup à me dire, j'ai beaucoup à te dire également. Dont une chose qui concerne Marjorie.
Chope sous le nez, une main faisant trois fois ma tête dans le dos, le géant nous dit quelques mots avant de trinquer avec toi et de boire une gorgée.

-Hmm c'est très bon !
-Tu l'as dit gamin !

Rire guttural du géant, alors qu'il retourne au bar avec ses compagnons de buverie. Je te regarde dans les yeux pendant que tu prends une gorgée, je sens un petit sourire s'afficher sur mon visage avant que je ne secoue légèrement la tête pour reprendre mon sérieux.

-Alors Love, qui commence ? Toi ou moi ?

Petit clin d’œil complice pour toi alors que je reprends une gorgée.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Vagabondage en Ecosse

Message par : Elhiya Ellis, Dim 31 Déc 2017 - 16:06



Doux blasphème, tendre prière




Pv Jace
LA Mutuel

♫♫ Parcequeeeeee



Veiller l’un sur l’autre. Cette remarque m’avait fait sourire, mais je n’avais rien dit, c’était un non-dit coutumier qui ne nécessitait pas forcement de trouver des mots une nouvelle fois au coin de tes lèvres. Un peu comme cette façon de vouloir me rassurer en disant que nos parents avaient forcement fait pire. J’avais juste pouffé imaginant ma trop sérieuse mère et ton trop enthousiaste père en train de faire le mur pour partir en ville en douce pendant que notre grand-père inconnu leur courrait après baguette en main. Tiens, on pouvait demander aux villageois comment étaient nos parents, techniquement ils avaient le même âge, ils devaient bien avoir quelques anecdotes marrantes à nous raconter. S’ils nous en laisse le temps, il faudra tester.

Mais ils partaient sur autre chose les fameux paysans là, et franchement, j’avais pas la tête à répondre à un semblant d’interrogatoire. Moi le lait de poule ça m’allait bien, de toute façon si on avait dit non, on se le serait retrouvé direct dans le gosier leur cocktail maison, donc, y’avait pas grand-chose à faire à par gouter leur mixtures qui s’avérait assez bonne, autant l’avouer. Me connaissant, entre mon estomac vide et la teneur en alcool de notre chopine, j’allais rentrer chez grand-mère en roulant par terre. Niveau comportement on avait déjà vu mieux, mais tant pis.

Tu me lançais déjà sur tout ce que je n’avais pas dit, sur toutes les nuits dehors sans toi, sur toutes les soirées bien trop alcoolisées, sur tous les soirs les pieds dans le vide, le nez vers le ciel ou les doigts grattant le papier. Je ne savais même pas par où commencer. Un soupire m’échappait alors que je relevais les yeux sur toi pour te sourire faiblement. Lucy tu savais, puis après, ça avait le black out, et t’avais vu l’altercation dans les cuisines, et enfin tu m’avais retrouvée « normale ». Du coup, si je commençais par cette nuit où nous avions échangé notre sucette à la pomme ça pourrait être correcte.

Je prenais une gorgée de notre lait de poule grimaçant au gout du whisky irlandais coulant dans la trachée, qu’elle idée d’avoir changé le rhum ? Enfin, c’était bon quand même et puis ça me rendrait forcement bavarde au bout d’un moment[/i]

« Tu te rappelles de l’accident de Lucy ? tu te rappelles que je m’étais tournée vers toi à ce moment-là ? Enfin une seule fois.. Quand on s’est vu après, c’était… diffèrent. Je pleurais plus, j’étais en sale état mais j’avais arrêté de geindre et me lamenter »

Ah oui, ça aussi il allait falloir que je te l’explique pourquoi j’avais un pantalon déchiré, pourquoi j’étais complètement ébouriffée et le blond avait son t-shirt en moins. Vu de l’extérieur on pouvait certainement croire à un moment d’intimité agréable mais ça n’avait même pas été le cas cette fois ci.

-Je rentrais des docks ou j’ai croisé une personne, une Ombre en fait pour être plus précise. Elle m’a remis quelques idées en place, et Ulysse m’a soignée

C’était qu’un détail, pourtant, ils me tenaient au cœurs ses soins qu’il m’avait prodigué, cette chaleur qu’il m’avait offerte, son regard inquiet et sa stupide réaction protectrice.. J’ignorais pourquoi d’ailleurs….  Un doux sourire ourla mes lèvres bêtement à ce souvenir avant que je ne les plongeais dans mon liquide sucré pour prendre une gorgée et continuer.

« Tu t’es pointé pile après que l’autre tâche ce soit ramené. Il avait trouvé judicieux de venir l’ouvrir car il m’avait vu embrasser l’autre Rouge…. Comme si c’était la seule chose que j’avais faite, comme s’il avait un mot à dire après avoir été complétement absent de ma vie à la mort de Lucy.. Fin bref t’auras plus à supporter Dey en tout cas, j’parie qu’il a été chialer dans les jupes d’Aria. Et puis à la limite c’était plus simple comme ça, utiliser Ulysse pour que l’autre me lâche. Même si je lui avais parlé des docks il aurait été encore collé à mon c*ul avec des mots doucereux dont il connait même pas la signification »

Je reprenais une énorme lampée de mon breuvage et esquissait un sourire en coin en secouant doucement la tête de gauche à droite. Quand j’y repensais, Daemon avait balancé tellement de bonnes paroles en continue que réaliser qu’il était même pas capable d’en tenir une seule ne m’avait pas tant étonnée que ça. Je pouffais amèrement, gardant mon verre entre les doigts, une grosse partie de rancœur n’ayant pas vraiment pu se déverser à cause d’une baguette capricieuse.

-T’sais qu’il m’a quand même balancé un truc du genre « Tu tombes, je tombe, je te suivrais partout. ». et que pas une seule fois, je ne l’ai vu après Lucy ? Enfin si uniquement pour des banalités rien de plus.

Machinalement mes yeux étaient partis fixer une décoration inutile dans le pub. Si j’avais pu, ce soir-là, faire en sorte qu’un de mes sorts l’atteigne, alors peut être que je serai débarrassée de quelques sentiments inutiles m’habitant encore. Je n’avais pas mal pour mon ex Amour, je me moquais royalement de l’avoir trompé, si c’était à refaire, je le referais. Mais je lui en voulais encore. Pour s’être fait passer pour ce qu’il n’était pas, pour continuer à se faire passer pour ce qu’il ne sera jamais, pour m’avoir abandonnée au moindre premier problème. Mes sortilèges auraient dû l’atteindre… je serais débarrassée complétement. Mais au lieu de ça, je devais me coltiner l’idée que je n’en avais pas été capable. Soupirant, je prenais une nouvelle gorgée. A ce rythme j’étais bonne pour une nouvelle chope rapidement
Revenir en haut Aller en bas
Jace Becker
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Vagabondage en Ecosse

Message par : Jace Becker, Dim 31 Déc 2017 - 20:02


Question posée et petit soupire de ta part, tu me regardes ensuite avec un petit sourire que je te rends bien évidemment. Deuxième gorgée de ta part sur le lait de poule accompagnée d'une petite grimace et tu commences à me parler.
Tu commences dans un premier temps à revenir sur l'accident de Lucy, je te réponds oui de la tête et je t'écoute... Et tu mentionnes t'a rencontre avec l'ombre et Ulysse qui te soigne. Mon sourire s'efface lentement pendant que le tien apparaît à la mention de ce nom et troisième gorgée de ta part.
Tu racontes l'histoire après mon arrivée dans les cuisines, tu l'as donc embrassé et tu mentionnes que ce n'est pas la seule chose que tu avais faite, je tique à cette idée. Alors que tu reprends une énième gorgée je profite pour glisser quelques mots pour toi.

-Que tu aies rencontré une ombre limite ça ne m'inquiète pas, mais Ulysse sérieusement ? Je savais même pas qu'il avait assez de jugeote pour connaître un sort de soin. Pourquoi tu n'es pas venu me voir ? -Soupir- Au moins oui c'est clair que j'aurai plus à le supporter... Saint Daemon... En plus il était trop collant avec toi...

J'évitais le regard que tu me lances en buvant en gorgée de ma chope et tu en profite pour me dire le truc le plus idiot que je n'ai jamais entendu. D'où il dit ce genre de chose à Elhiya lui ? Et visiblement il est très nul comme petit ami.

-Sérieux ? Monsieur le surprotecteur même pas fichu d'être présent pour des choses importantes. Je suis vraiment dégoûté que tu n'as pas réussi à le toucher ce soir-là, j'aurai dû m'y mettre aussi rien que pour le faire taire...

Je pose alors ma main sur la table en prenant tes doigts.

-Tomber... L'important ce n'est pas la chute c'est l'atterrissage. Et puis moi Love quand je te fais une promesse je m'y tient. Moi j'ai le droit de te dire que si tu tombes je tombe avec toi et que je serais là pour te réceptionner à la fin. Toi et moi pour toujours et à jamais.

Puis je te lâche finalement tu les petits doigts avant de reprendre une gorgée et te dire difficilement.

-Je dois t'avouer que pendant quelque temps... Je pensais que tu m'évitais. Mais être à deux ici, me fait du bien. Beaucoup de bien.

Petit gargouillis, je commence à avoir faim j'espère qu'ils font à manger ici je te demanderais après si tu veux quelque chose à manger. Te connaissant Love, tu n'as pas dû manger grand chose aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Vagabondage en Ecosse

Message par : Elhiya Ellis, Lun 1 Jan 2018 - 0:05




Doux blasphème, tendre prière




Pv Jace
LA Mutuel

♫♫ Parcequeeeeee
Tw:alcool

Des mots. Tes mots, ton regard et tes reproches concernant le Rouge et Or, je les avais redouté, je les avais deviné. C'etait pour ca que je ne t'en avais pas parlé avant. Je ne voulais pas que tu te sentes délaissé, ou pire rejeté. Mon coeur s'etait irrémédiablement resserré sous le ton que tu employais pour parler de lui, ou du moins pour me houspiller sur mes décisions. Mais tu étais dans ton droit après tout... mes opales attristées étaient parties chercher les tiennes une fraction de seconde, pendant que tu ralais sur mon ex-copain.

Quant à ta surprise, elle aussi je l'avais anticipee. Monsieur parfait qui en fait ne l'était pas, je n'avais même pas trouvé ca utile de t'en parler sur le coup. En même temps, dis moi Amour, comment, pendant que je passais mon temps à pleurer, j'aurai pu m'inquiéter du manque d'attention de celui qui disais vouloir tout faire pour moi. Ce n'etait qu'une broutille rien de plus, d'autres bras avaient essayés de me réchauffer à ce moment la. Ils n'y avaient pas parvenu. Tout était si noir, si froid, si gelé...

Rien avoir avec la chaleur de tes doigts sur les miens.  Cette chaleur ci vibrait dans tout mon être, elle rechauffait doucement mais profondément. Elle était différente de toutes les autres, elle était brillante et brûlante, interdite et déroutante... Et ce surnom que tu n'avais de cesse d'utiliser. Amour, savais tu combien il était chaud à mon coeur? Ca partait d'une blague à la base. Puis c'etait resté. Qu'était ce devenu aujourd'hui? Je ne crois pas que tu le saches toi même en fait.  Car la conclusion était toujours la même. Depuis cette lune nouée à mon poignet toi & moi à jamais...

C'etait écris après tout. J'avais tendance à oublier. Du coup, je t'adressais un tendre sourire et acquiesssais d'un signe de tête. Beaucoup de choses etaient plus simple desormais, mais avant que tu me recuperes dans les cuisines ce n'etait pas le cas... avant cette fameuse nuit, j'aurai été incapable de répondre aux craintes que tu m' exposais. J'aurai regardé la pulpe de tes doigts m'abandonner et aurait détourné le regard dans un silence douloureux, les larmes se nourrissant de mes regrets.

Mais désormais, je recuperais un gorgée de la chopine et te souriais avec tendresse. Il me semblait bien qu'il te manquait pas mal d'élément mais pas au point que tu doutes de moi. J'avalais le liquide sucré, ignorant le retour du géant qui se marrait en remplissant mon verre.

"Je suis désolée. Vraiment. J'ai évité tout le monde pendant un moment. Il fallait que je trouve le moyen de me ressaisir. De comprendre certaines choses. Du moins d'essayer. "

Un soupire m'échappait. J'attendrai dans tous les détail si tu le souhaitait mais uniquement une fois que tu aurais compris qu'en aucun cas je voulais te mettre de côté.

"Avec Lucy... il vallait mieux que je dois seule.. un inconnu m'a tendu la main. Je l'ai laissé sur le sol des quais sans savoir s il respirait encore.. je ne pouvais juste pas m'en remettre à toi tant que que ne comprenais pas. A toi ni personne d'autre. Désolée"

Par chance je n'avais trop eu d'explications à fournir à les deux autres verts favoris. Ils avaient acceptés tout simplement, que j'ai besoin de temps, de silence et de patience. Le comportement d'aucun n'avait changé à mon écart. Je devrais peut être les remercier plus tard...Mais pour l'heure, Amour, c'était toi que je devais rassurer.

Je relevais mon verre et continuais. La suite n'allait pas te plaire, je le savais

"Tu sais. L'atterissage a fait un peu mal. J'ai décidé de ne plus m'encombrer de bagages inutiles. Dey était le premier, son fan club aussi.. Ulysse c'etait prévu aussi. Mais il a une certaine utilité au final... soit pas jaloux tu veux?  Ca serait trop mignon"

Clin d'oeil moqueur amusé et nouvelle gorgée. Il était bon ce lait de poule


Dernière édition par Elhiya Ellis le Lun 1 Jan 2018 - 17:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jace Becker
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Vagabondage en Ecosse

Message par : Jace Becker, Lun 1 Jan 2018 - 15:33


Alors que je t'incendie presque sur ton rapprochement avec Ulysse, tu ne fais que m'écouter et à chercher mes yeux lapis qui sont le reflet des tiens. Mais le contact de mes doigts au tien agis comme un aimant, ou pas... Je n'en sais rien mais je ne veux pas briser ce petit lien qui nous réunis actuellement, et tu souris, par Merlin ce sourire... Puis avant que tu ne continues tes explications tu prendre une énième gorgée de ta chopine que j'accompagne avec la mienne alors que le géant moldu revenait à la chercher à peine nos choppe terminer.

Tu t'excuses d'avoir évité tout le monde y compris moi, tu essayes de comprendre quelques choses qui changent en toi. Peut-être est-ce la même chose que moi ? Mais avant de te questionner à mon tour je préfère que tu finisses de parler. Tu m'expliques ensuite que suite au décès de Lucy un inconnu a voulu t'aider et tu l'avais laissé au solo sans vérifier qu'il était vivant. Amenant ma choppe à mon nez je pouffe légèrement de rire avant d'écouter la suite et de nouveau une excuse.

-Je crois qu'on a vraiment un problème dans la famille à laisser les gens au sol sans vérifier leur état de santé après.

Dis-je en rigolant sous les effets de l'alcool qui commence à se faire sentir. Je te fais donc un clin d'oeil complice en prenant des cacahuètes que le géant vient de nous ramener avec une nouvelle tape dans le dos. Et ensuite tu parles de nouveau d'Ulysse et d'une certaine utilité... Je pose ma choppé sur notre table avant de me basculer en arrière, ce maudit bon à rien de sang-mêlé simplement bon à nourrir une tribu de strangulot.

-Utilité ? Tu abuses la Elhiya, il est totalement inutile... Et... Je fais mon jaloux si je veux.

Finissant ma phrase devenant totalement rouge, je n'y peux rien si je n'arrive pas à le supporter. Je suis sûr qu'il est totalement inefficace face au danger.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Vagabondage en Ecosse

Message par : Elhiya Ellis, Lun 1 Jan 2018 - 17:46



Doux blasphème, tendre prière




Pv Jace
LA Mutuel

♫♫ Parcequeeeeee
TW: alcool


Bien que surprise face à tes propos, j'avais rit doucement. Des problèmes de famille, on en avait d'autre pas bien plus glorieux que des personnes laissees par terre. D'ailleurs, ca serait pas mal qu'on finnisse de s'en occuper avant qu'on doive entraîner Luna la dedans. Enfin... ce n'etait pas le sujet. Flemme de reparler de mon oncle et son mouflet disparu. Je voulais déjà applanir tout ce qui avait été caché avant de me pencher à nouveau sur la recherche d'une personne sûrement morte.

Des yeux je regardais la chope se fait remplir une nouvelle fois et levais les yeux sur tesjours parées de rose. Vraiment? T'étais jaloux? C'etait mignon. Je me marrais doucement et me genais pas pour en rajouter.

-Très utile même je dirais

Je t'adressais un clin d'oeil moqueur avant de me prendre la moitié de ma boisson. Mauvaise idée mais c'etait juste trop bon. Avec un truc dans l'estomac, ca irait mieux. Je demandais deux steacks frites et engloutissais une poignée d'amuse-bouche.

-C'est chou, mais pas se quoi être jaloux, sinon t'aurai du t'y prendre avant halloween quand même

Je rigolais doucement et accueillais nos assiettes d'un remerciement. Une frite coincée entre les doigts je la secouais de gauche à droite, réfléchissant à ce que j'avais ou oublier. Ulysse c'était dit, pas besoin de m'étaler sur la relation que j'avais avec lui. Enfin, si On pouvait appeler ca une relation. Dey, c'etait dit aussi. Le moldu par terre dit également. Les quais? Bah, je crois que t'avais compris qui j'avais croisé. Un détail me revenait en tête.

-Le terrorim balancé sur l autre abruti de préfet des jaunes, tu l'avais fait en sachant ce que ca provoquait ou non?

La question n'etait pas si innocente. Mais après avoir vu mon stupide Ex s'en servir sans en connaître les effets, ca m'avait fait sortir de mes gongs. T'avais pas du trop comprendre d'ailleurs. Je soupirais, machouillais ma frite et reprenait avec douceur

-Mais je suppose que oui, toi au moins t'es pas la stupidité incarnée

Toujours cette aigreur en bouche. Ca m'agacait. Je finissais ma chope d'une traite. Tant pis pour la sobriété,  fallait que je me debarasse de cette désagréable rancoeur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Vagabondage en Ecosse

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 24 sur 27

 Vagabondage en Ecosse

Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 23, 24, 25, 26, 27  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.