AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
anipassion.com
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne
Page 25 sur 27
Vagabondage en Ecosse
Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 24, 25, 26, 27  Suivant
Elhiya Ellis
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard

Re: Vagabondage en Ecosse

Message par : Elhiya Ellis, Lun 1 Jan 2018 - 17:46



Doux blasphème, tendre prière




Pv Jace
LA Mutuel

♫♫ Parcequeeeeee
TW: alcool


Bien que surprise face à tes propos, j'avais rit doucement. Des problèmes de famille, on en avait d'autre pas bien plus glorieux que des personnes laissees par terre. D'ailleurs, ca serait pas mal qu'on finnisse de s'en occuper avant qu'on doive entraîner Luna la dedans. Enfin... ce n'etait pas le sujet. Flemme de reparler de mon oncle et son mouflet disparu. Je voulais déjà applanir tout ce qui avait été caché avant de me pencher à nouveau sur la recherche d'une personne sûrement morte.

Des yeux je regardais la chope se fait remplir une nouvelle fois et levais les yeux sur tesjours parées de rose. Vraiment? T'étais jaloux? C'etait mignon. Je me marrais doucement et me genais pas pour en rajouter.

-Très utile même je dirais

Je t'adressais un clin d'oeil moqueur avant de me prendre la moitié de ma boisson. Mauvaise idée mais c'etait juste trop bon. Avec un truc dans l'estomac, ca irait mieux. Je demandais deux steacks frites et engloutissais une poignée d'amuse-bouche.

-C'est chou, mais pas se quoi être jaloux, sinon t'aurai du t'y prendre avant halloween quand même

Je rigolais doucement et accueillais nos assiettes d'un remerciement. Une frite coincée entre les doigts je la secouais de gauche à droite, réfléchissant à ce que j'avais ou oublier. Ulysse c'était dit, pas besoin de m'étaler sur la relation que j'avais avec lui. Enfin, si On pouvait appeler ca une relation. Dey, c'etait dit aussi. Le moldu par terre dit également. Les quais? Bah, je crois que t'avais compris qui j'avais croisé. Un détail me revenait en tête.

-Le terrorim balancé sur l autre abruti de préfet des jaunes, tu l'avais fait en sachant ce que ca provoquait ou non?

La question n'etait pas si innocente. Mais après avoir vu mon stupide Ex s'en servir sans en connaître les effets, ca m'avait fait sortir de mes gongs. T'avais pas du trop comprendre d'ailleurs. Je soupirais, machouillais ma frite et reprenait avec douceur

-Mais je suppose que oui, toi au moins t'es pas la stupidité incarnée

Toujours cette aigreur en bouche. Ca m'agacait. Je finissais ma chope d'une traite. Tant pis pour la sobriété,  fallait que je me debarasse de cette désagréable rancoeur
Revenir en haut Aller en bas
Jace Becker
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Vagabondage en Ecosse

Message par : Jace Becker, Jeu 4 Jan 2018 - 15:04


Tu me regardes d'un petit air amusé et me dis qu'il est très utile ce qui m'arrache un soupir exaspéré alors que tu me fais un clin d'oeil avant de nous commander des steak frites. Ensuite tu me dis que j'aurai dû m'y prendre avant Halloween, probablement mais je ne savais pas encore ce que je voulais et faut vraiment que je pense à dire aux gens que j'aime s'ils prononcent le nom d'Ulysse devant moi, je vais commettre un meurtre. Nouveau soupir de ma part prenant une gorgée du lait de poule qui se trouve sous mon nez alors qu'on nous ramène les steaks frites demander, pas un merci je n'ai pas le moral à être poli avec toi qui se coltines l'autre abruti.

Alors que je commence à prendre un morceau de ma viande rouge et le savourer tu mentionnes Artemis... Trop d'abruties congénitales bercées trop près du mur dans cette école... Cependant tu me demandes si je savais ce qu'avait provoqué le Terorim, je te laisse finir tu'as phrasé pendant que moi je finis de mâcher et prenant une gorgée pour faire passer le tout alors que toi tu fais un cul sec. Je vais devoir te prendre sur mon dos je présume.

-Bien sûr que oui je le savais et c'est exactement pour ça que je l'ai faits. Je savais qu'il se mettrait à hurler s'il se trouvait dans les airs sans qu'il ne comprenne pourquoi. Dommage que ça ce soit fini trop vite, je n'ai pas eu le temps de savourer ce moment de plaisir.

Sans que je ne sache vraiment pourquoi mais une petite étincelle apparaît dans mes yeux au souvenir d'Artemis hurlant à la mort en cours, mais également la retenue avec la prof.

-D'ailleurs ça me fait penser, j'ai été en retenue après ça... La prof a demandé à cet idiot de né-moldu de me lancer un Terorim. -Petit ricanement- Il a été déçu il pensait que je me mettrais à hurler comme lui, ce sang-de... Ce jaune ne savait et ne sait toujours pas que j'ai reçu un Terorim lorsque j'avais onze ans de la part d'Ellana.

L'effet de l'alcool qui me délit la langue, pratique et dérangeant un peu quand même. J'ai beaucoup trop de choses en tête faut que je te les dise.

-En parlant d'elle, elle m'a envoyé un cadeau en rajoutant un "Je t'aime bien". Je peux te le dire que ça m'a vraiment surprise.

Je pose mes deux coudes sur la table et prends une moue très sérieuse en te regardant dans les yeux.

-Pour en revenir sur une note moins joyeuse... Élius est le petit ami de Marjorie n'est-ce pas ? Car je l'ai surpris entrain de bécoter l'une de nos professeurs. Je te le dis à toi, mais, je pense sincèrement à envoyer un hibou anonyme à Marjorie...

Avant de recommencer à manger et écoutez t'as voix.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Re: Vagabondage en Ecosse

Message par : Elhiya Ellis, Jeu 4 Jan 2018 - 15:58



Doux blasphème, tendre prière




Pv Jace
LA Mutuel

♫♫ Parcequeeeeee
TW: alcool

Que de soupirs, c’est bon, je n’allais pas prononcer le nom de Lysse une fois de plus, sans quoi mon petit Holly allait criser. C’était amusant quand même, je ne le savais pas aussi jaloux et possessif en fait. Limite pire que moi là quand même. Non pas que ça me déplaise, mais je ne m’attendais pas à ce que ce fusse autant. D’un sourire amusé je préfèrais me taire et accueillir notre serveur d’un large sourire avant de me mettre à taquiner encore plus en abordant le sujet « personnes avec qui je me distrais ».

Mon verre vidé en un cul sec, on me le re rempli directement. Autant abandonner l’idée de rentrer rapidement chez mémé. Tant pis, je suppose que nos parents ont dû faire la même. Ce n’était pas comme s’il y’avait grand-chose à faire dans ce bled à part squatter ici. Nouvelle frite sacrifée pendant que j’écoutais la réponse satisfaisante concernant le terrorim. Il n’y avait bien qu’un idiot congénital pour l’utiliser sans avoir ce que ça faisait. Pas un instant je n’avais pu croire qu’Holly aurait été assez stupide pour le jeter sans état de fait. J’avais souri, un peu comme pour le remercier d’avoir confirmée mes pensées et haussais un sourcil en voyant un soudain intérêt dans son regard. Par Merlin qu’il ne me dise pas qu’il trouvait ce sort délectable, car quand moi j’étais sous ce maléfice je voyais rien d’agréable là-dedans.

Par contre. La suite. Me dévoiler que la retenue avec la prof d’enchantement s’était déroulé avec une petite vengeance autorisée me laissait pantoise. C’était quoi ces méthodes ? J’étais tellement abasourdie que je ne faisais même pas attention au prénom de notre préfère qui glissait hors de ta bouche, ni a ma frite qui était tombée de mes doigts.

–Quoi ??

Oui, non j’avais bien compris, mais j’avais du mal à l’accepter et le concevoir. Mais en fait il s’en fouttait royalement de ma question, voila qu’il revenait sur un cadeau qu’il avait recu avec un petit mot. Alors ouai, moi aussi j’ai recu un cadeau, de la part d’un inconnu, mais de déclaration d’amour avec par contre, mais dans tous les cas, on s’en fichait, je restais bloquée sur la retenue. Du coup, je ne comprenais pas tout

–Tu t’as fait un cadeau ? La prof ?

On juge pas, je vous prie. Le cerveau à cette capacité à se focaliser sur certaines choses plus que d’autres, surtout avec mes deux pintes de lait de poule englouti. Et puis, ça s’arrangeait pas vu que j’apprenais que Marjorie s’était fait devancer par une prof. Bon, la tromperie, j’dirais rien, j’ai pas été super clean moi sur le sujet, même si en fait à ce moment-là mon supposé copain avait disparu .Mais là quand même c’était à un autre niveau.

Bouche bée une fraction de second, je me pinçais l’arête du nez en inspirant profondément. Seul effet : commencer à me faire tourner la tête. Au point où j’en étais, une gorgée de ne changerait rien. Je la buvais, rapidement, marquant une pause et reprenais une frite en essayant de resumer les choses[/i]

-Bon, en gros t’as été en retenue, la prof a fait en sorte que tu reçoives un terrorim, sauf que t’en avais déjà reçu un de la part de notre préfète, qui elle t’as envoyé un cadeau et des mots doux, et en prime, Elius a becoté…. La prof

Whoa, en fait, j’avais tout entendu, ça m’étonnait un peu mais je poursuivais

–Alors le hibou anonyme je sais pas. C’est pas super, ça ressemble à une mauvaise blague. Et puis Elius... c’est pas du genre à se formaliser pour un bisou je crois ? J’sais pas je l’ai plus revu depuis le voyage en France.  Là dedans c’est Marjo qui faut voir. Autant lui dire direct, sinon elle pourrait ne pas le croire. Moi je préfèrerais qu’on me le dise de visu et non en anomyme si..  bah si je portais de l’intérêt à ce genre de détail. J’te rappelle que j’ai pas de copain, ou copine, et que je compte pas m’embêter avec ce genre de sentiments inutiles donc en soit je suis pas la meilleure conseillère. Mais j’pense que tu devrais lui dire.

Pas s’encombrer avec les sentiments inutiles, c’était bien ce qui était ressorti du terrorim que j’avais recu de mon côté. Mâchouillant une nouvelle frite, je soupirais, ca non plus j’en avais pas parlé, donc quitte à commencer à tout poser sur la table autant continuer.

–Du coup, tes cicatrices, c’est ce qui a découlé du terrorim ? J’ai dû de la chance pour ce coup moi, je n’ai rien eu qui m’ait laissé de trace physique, le reste… ca a permis cette discussion dans les cuisines, et tout le reste...

Les opales plantées sur la frite que je venais d’attraper, je regarder tourner en l’air dans mes doigts esquissant un faible sourire ironique

–Notamment cette envie de ne plus trainer les sentiments qui m’affaiblisse, mais certains persistent..

Je levais le nez vers Holly, sans un sourire, collant juste mes yeux dans les siens très sérieusement

-Notamment ceux qui te concernent.
Revenir en haut Aller en bas
Jace Becker
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Vagabondage en Ecosse

Message par : Jace Becker, Ven 5 Jan 2018 - 15:45


Je venais d'aborder le sujet de la petite vengeance autorisée de la prof lorsque tu laisses une frite te glisser entre les doigts et visiblement tu es très surprise alors que je me régale avec ce steak va falloir venir plus souvent. Tu me poses une drôle de question qui me fit froncer les sourcils pendant que je prenais une gorgée de ma boisson accompagné d'un petit "hein?" étouffé par ma chope.
Reprenant ma concentration sur mon assiette de frite tu te pinces l'arête du nez et prenant une grande inspiration, visiblement mon cerveau s'est mis en off car là ma seule occupation c'est de manger et tu en profite pour faire un petit résumé de ce que je viens de te dire.

Dans ton premier résumé je te réponds d'un oui de la tête pendant que je continue de manger et à cette vitesse Love va falloir que je prenne une deuxième assiette j'ai genre trop fin. Mais tu préfères me dire ce que tu penses à envoyer une lettre Anonyme à Marjorie, je te regarde alors dans les yeux avant de prendre une nouvelle gorgée alors qu'on vient direct me la remplir aussitôt petit haussement d'épaules avant de reprendre une gorgée et te répondre à ta question sur mes cicatrices... Je pose mes couverts avant de retirer mes mitaines et te présenter les paumes de mes mains couper.

-J'ai reçu un metalo sencio en premier temps, j'ai assez vite compris que le filet se serrer contre moi a force de bouger. Sauf que j'ai reçu un terorim en prime et là je n'ai pas pu faire autrement, j'ai placer mes mains au-dessus de ma tête sauf que le filet de métal pénétré mes paumes...

Petit soupir c'est difficile de revenir à ce jour-là...

-J'ai mis plusieurs minutes avant de comprendre que je pouvais transformer ma peur en colère et ma colère en haine contre Ellana qui m'avait lancé ce sort. Une fois que j'étais calmé enfin... En grande partie, elle a utilisé le diffindo sur ma joue.

Faisant glisser mon index le long de ma cicatrice.

-Elle s'est même lécher les doigts avant de me retirer le filet de la tête et de me faire promettre de ne jamais l'oublié et c'est ce que je fais encore aujourd'hui.

Je replace alors mes mitaines alors que tu me fais un petit sourire ironique lorsque tu me pares de sentiment ironique avant de planter tes yeux dans les miens avec un sérieux que je ne me souviens pas d'avoir vu, peut-être une fois lorsque je me suis cassé la main et tu parles de sentiment qui me concerne.

-Sentiment qui me concerne... Tu penses que je te rends faible Love ?

Je baisse légèrement les yeux avant de commencer à manger et faire un petit sourire amusé avant de te répondre à nouveau.

-Moi en revanche j'aime bien les sentiments qui te concerne, ça me donne de l'énergie, de la motivation, un but même je dirais. En tout cas je ne veux abandonner tout ça pour rien au monde. Et encore moins me séparé de toi, que repose en paix la personne qui essayera.

Je lève rapidement les yeux vers toi avant de te faire un clin d'oeil et de finir de manger.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Re: Vagabondage en Ecosse

Message par : Elhiya Ellis, Ven 5 Jan 2018 - 16:11



Doux blasphème, tendre prière




Pv Jace
LA Mutuel

♫♫ Parcequeeeeee
TW: alcool

Trop d’information en fait, j’avais pas demandé un détail complet, j’étais plus suffisamment sobre pour tout intégrer correctement, un peu comme mon assiette, le steak même pas la peine, j’y toucherais pas. Mon assiette poussée vers Holly qui semblait mourir de faim, je jouais vaguement avec ma chope, la faisant rouler entre les doigts, écoutant ses explications supplémentaires. La frite qui roulait avait dû m’échapper des doigts. Un filet, ça avait du sens, je ne voyais pas trop comment avoir de telle cicatrices en fait. Pour le coup, je préférais nettement ma rencontre avec l’Ombre, ses méthodes s’avéraient quand même plus douces ironiquement…

Et voilà, le sujet que j’aurai pas du aborder, mes faiblesses, ce qui restent encore enfoui en moi, caché dans un coin, sauf quand il se pointait lui. J’pouvais bien me moquer de n’importe qui, me désintéresser complétement du monde, mais pas lui. On était cousin non ? C’était pour ça logique. C’était pas très clair pour moi. Pourtant ça avait toujours été comme ça, du coup, je reprenais une lampée de ma boisson, grimaçant un peu : le sucre et les frittes c’était pas un super mélange. Oui c’était bien ça, Holly était une faiblesse, ma seconde rencontre avec une autre Ombre me l’avait faite comprendre. Je glissais les yeux sur lui, toujours sérieuse malgré les effluves d’alcool qui s’élevait doucement sur mes joues.

Comme je devais faire moi ? Si je devais passer mon temps à m’inquiéter pour lui ? Comment je pouvais avancer et ne pas craindre qu’on me l’arrache, comme on m’avait volé Lucy. Je serais incapable d’affronter une nouvelle fois une telle perte, un tel désarrois. Si on ne m’avait pas retrouvée cette nuit pluvieuse sur les docks, qu’est ce qui garantissait que je n’aurai pas fini au fin fond de la Tamise. Plus jamais je ne voulais sentir mon cœur se faire arracher de ma poitrine de la sorte, plus jamais je ne voulais passer mes nuits à pleurer à errer sans savoir pourquoi moi je sentais encore mon rythme cardiaque et plus celui de ma douce Lucy, non plus jamais…

Et pourtant là, je le regardais, son sourire amusé, son clin d’œil, ses iris parfaitement identiques aux miennes, et je ne pouvais empêcher mon cœur de se serrer. J’avais su me débarrasser de Dey, sans trop de soucis, avec un peu de fracas mais pas trop, j’avais réussi à me défaire de la plupart des bons sentiments ridules qui m’habitaient. Sauf ceux concernant ce brun de ma famille et l’autre blond des Rouge et Or, bien que là ce soit diffèrent. Enfin, il me semblait… J’faisais quoi moi, s’il lui arrivait la même chose qu’à Lucy ? Hein ? Je ne voulais pas y penser, les larmes me montaient instantanément aux yeux rien qu’à l’idée.

J’avais même pas réagit plus que ça à sa réponse, détournant les yeux, les collant dans ma chope pour la vider. Je voulais pas y penser, pas y penser du tout, même pas effleurer à nouveau l’idée des doigt alors le lait de poule c’était parfait. Enfin, je le pensais, jusqu’à ce que je posais ma chope, vide, et claquais un « Oui » à sa question. Oui bien sûr qu’il me rendait faible, plus que Dey n’avait réussi à le faire, plus que quiconque en fait…. Il était temps de le comprendre…..

D’un nouveau soupire je me calais sur le dossier de ma chaise et me laisser glisser mollement dessus. Même si j’avais que vaguement écouté ce qu’il avait dit, je ne pouvais pas non plus rester comme ça, l’air de rien. Malgré tout, ça m’avait réchauffé le cœur –a moins que ce ne fusse le whisky- « Evite de tuer les gens, j’pense pas qu’on soit supposé rajouter des noms à la liste de ton grimoire  et de toute façon.. j’vois pas qui pourrait y arriver à… à faire ce que t’as dit » pas assez d’alcool pour délier encore ma langue, un verre de plus je vous prie… ; Ah ! Même pas besoin de demander c’était rempli. C’était officiel, je rentrerais en roulant ce soir !
Revenir en haut Aller en bas
Jace Becker
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Vagabondage en Ecosse

Message par : Jace Becker, Sam 6 Jan 2018 - 0:29


Jolie grimace de ta part Love, visiblement tu n'aimes pas le sucré salé je trouve ça pas mauvais et en plus tu me donnes ton assiette que je m'empresse de finir assez rapidement. Prenant alors une gorgée de ma propre boisson qu'on venait encore me remplir, ils veulent nous saouler jusqu'à plus soif c'est gigolos là ?! Je pose mes yeux bleus sur toi et je vois bien que tu es en train de fouiller dans ton esprit, à le faire tourner à plein régime malgré l'alcool, à te creuser la tête. Tu finis donc ta chope et tu me dis "Oui"... Oui je te rends faible...

Je ne sais pas vraiment comment prendre ça... En faite ça me fait mal tu ne donnes aucune explication tu ne te contentes que de glisser le long de ta chaise. Quittant la mienne, je me place derrière toi et fouille tes poche à la recherche de ton habituel paquet de cigarettes et briquet avant de rajouter.

-Nous savons très bien comment ça ce fini dans notre famille quand nous sommes supposés faire ou ne pas faire certaines choses. Et moi je vois très bien qui pourrait arriver à faire ce que j'ai dit.

En colère ? Déni ? Un peu de tout ça à mon avis, faisant signe au géant pour lui dire que je revenais je quitte un instant le pub prendre un grand bol d'air frais avant d'allumer le petit bâton magique et prendre une bouffée. Et je me questionne pourquoi tout ceci me touche autant... Je me questionne sur le fait de pourquoi je me questionne. Je sais très bien pourquoi, et c'est tout simplement parce que je tiens beaucoup trop à toi. J'ai la totale impression d'être un gamin à qui nous avons obligé à partager son doudou préféré, je veux que tu ne sois qu'à moi et n'a personne d'autre... Il est temps pour moi de briser le brouillard du mensonge qui s'est emparé de mon esprit.

Tu me rejoins quelques minutes après je ne sais pas ce que tu as faits entre-temps, mais je soupir prenant une nouvelle bouffée avant de te partager la cigarette.

-Pardonne-moi pour mon attitude déplacée Love... Comme a dit l'ombre que j'ai rencontré, je ne sais pas ce que je veux et je ne sais pas qui je suis...

Je passe mon bras autour de t'es épaule et te poses un baiser sur la joue avant de commencer à regarder l'horizon que nous pouvons voir d'où nous nous trouvons.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Re: Vagabondage en Ecosse

Message par : Elhiya Ellis, Dim 7 Jan 2018 - 16:16



Doux blasphème, tendre prière




Pv Jace
LA Mutuel

♫♫ Parcequeeeeee
TW: alcool

J’crois bien qu’il avait fait une grimace, en tout cas que mon excès de sincérité ne lui plaisait pas. Pourtant, que voulait-il que je lui dise ? Que non, il n’était pas ma faiblesse principale ? Que je me fichais royalement de ce qui pouvait lui arriver ? Vraiment ? Il voulait que je lui mente ? Que je fasse semblant ? Que je prétende à nouveau ? Je savais plus faire, j’y arrivais plus, je pouvais plus. J’l’avais regarder se lever, fouiller dans mes poches récupérer l’héritage d’un serpentard disparu et partir sans meme un bisou sur ma tête.

Mon estomac s’était retourné, mon cœur s’était serré, je ne supportais pas que j’ai pu le blesser en refusant de mystifier la vérité. Les yeux sur ma chope, j’inspirais longuement les yeux fermés. Les mots me manquaient, tous autant qu’ils étaient m’avaient échappé, la raison et la conscience également. Les larmes me montaient aux yeux quand le claquement de porte raisonna dans le pub bondé. Il y’avait du bruit autour de moi mais je n’entendais rien d’autre que cette porte qui s’était refermée sur lui, juste cette barrière de bois coupant lourdement le lien qui me reliait avec mon cousin.

Sous mes longs cil dorés, je perçois vaguement l’écharpe qu’il avait laissé sur sa chaise. J’hésitais vaguement. Une goutte de sang perlait dans ma bouche. Mon cœur manquait un battement. Ma mémoire m’imposait le souvenir de Lucy, disparue à jamais. Je ne voulais plus connaitre ça, plus jamais… Je ne resterais pas ici au chaud pendant que dehors il pouvait être blessé par mes paroles. Je ne le concevait pas.

Frottant mes yeux d’un revers de main, je m’étais levée pour prendre son écharpe et le rejoindre dehors. Les effluves de nicotine l’entouraient, lui conférant un halo ridicule avec la réverbération de la lune argentée. Et d’un simple sourire, doux mais pénible, je l’enroulais dans l’étoffe de tissus chaleureuse. Ma bouche essayait de former un mot, une phrase, quelque chose, mais hormis un nuage lacté bouillant rien ne sortait. Un soupire de concert avec mon cousin et je lui prenais sa cigarette des doigts pour polluer mon air un peu plus.

Finalement, il prend la parole avant moi, expliquant qu’il ne sait pas se qu’il veut. Car moi je le savais peut etre ? Ou du moins je l’acceptais ? Pourquoi j’allais me caller devant la salle des rouges pour en extirper le blond a chaque fois que je voulais me changer les idées ? Pourquoi depuis le départ je me fourrais dans les bras d’Holly pour me faire réconforter ? Pourquoi faire en sorte de ne plus rien ressentir ne fonctionnait pas tout le temps ?

Le bout de la cigarette restait rouge un moment avant que je ne la rende à son premier propriétaire. J’emplissais chacun de mes poumons pleinement avant de recracher la fumer tout doucement, la regardant s’élever.

– Non, c’est moi, je ne voulais pas te blesser… je… je suis désolée… je

J’avais juste mal à l’idée que j’ai pu te faire mal. Mon cœur s’étouffait à cette simple supposition, je ne le supportais pas. Alors sans explication, sans un regard, je lui avais pris le poignet l’entrainant avec moi tant que ma dernière pinte d’alcool n’avait pas encore fait effet, lui soufflant un simple « Viens » Fallait mettre certaines choses au point, certains non-dit devaient se dessiner hors de mes lèvres, je ne pouvais pas lui laisser que des suppositions.

Machinalement je l’avais entrainé vers la maison à la boite aux lettres au nom d’Ellis, dans le pub ils avaient dit que personne ne voulait l’acheter et qu’elle était ouverte, ça m’arrangeait. Je poussais la porte, lançais un incendio dans la cheminée, regardais vaguement les meubles restant et fixais les flammes crépitantes

-Tu m’as mal comprise quand je t’ai dit oui. Oui tu es ma faiblesse, mais c’est celle qui me tient en vie, celle qui me permet d’avancer, cette faiblesse, et le désir de voir Lucy vengée, que sa mort ne soit pas inutile, qu’elle prouve bien que cacher nos pouvoir est plus néfaste que les montrer. Je…

Un nouveau flot de larmes venaient m’envahir. Pas pour la peine de ma belle blonde, mais bien pour l’éventualité de la disparition de Jace, insupportable même en simple hypothese. Mon regard larmoyant se tournait vers lui alors que je tentais de former les mots nécessaires

–Ne disparait pas toi aussi.. Je..
Revenir en haut Aller en bas
Jace Becker
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Vagabondage en Ecosse

Message par : Jace Becker, Dim 7 Jan 2018 - 18:08


Une fois rejoint et avant que je ne puisse te dire quoi que ce soit tu me souris en m'enroulant dans mon écharpe que j'avais oublié à l'intérieur du pub, mais je te rends ton sourire avant de m'excuser de mon comportement plus qu'idiot. Je te donne la cigarette et tu t'excuses à ton tour alors que je passe mes bras autour de toi mais nous ne restons que très peu de temps comme ça, sans un mot tu m'attrapes le poignet et tu m'emmènes avec un petit "vient" jusqu'à l'ancienne demeure de notre cousine disparue.

Tu ouvres rapidement la porte avant de lancer un incendio dans l'âtre de la cheminée, tu te places alors devant celle-ci avant de commencer à m'expliquer que je t'avais m'a compris, je suis peut-être une faiblesse mais celle qui fait que tu es encore Humaine et alors que je t'écoute essayant de comprendre je remarque les quelques gouttes perler sur ton doux visage, tu te tournes vers moi en larmes et le souvenir de notre soirée dans la grande roue de Londres me rappelle ce que je m'étais promis; je m'étais promis que je ne voulais plus jamais te voir comme ça et tu me dis que tu ne veux pas que je disparaisse préférant ne pas te laisser finir ta phrase je décide de poser ta tête contre mon torse et de t'enlacer dans mes bras.

-Arrête... C'est à mon tour de ne plus pouvoir faire semblants.

Alors d'un simple geste accompagné d'une simple action, je te fais taire pendant quelques qui s'avèrent être une éternité. Je te garde cependant dans mes bras, j'ai toujours aimez-avoir là, depuis notre nuit sur la pelouse à l'école petit souvenir mémorable au passage et je ne souhaite absolument pas briser ce lien actuel entre nous.
Je relève alors la tête pour regarder tes yeux lapis et d'un petit sourire triste je te dis.

-C'était écrit noir sur blanc...

En sortant mon collier de sous mon col et prenant ton poignet pour montrer le bracelet en prime.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Re: Vagabondage en Ecosse

Message par : Elhiya Ellis, Lun 8 Jan 2018 - 15:11



Doux blasphème, tendre prière




Pv Jace
LA Mutuel

♫♫
TW: alcool, autre



Faire semblant ? Depuis quand il faisait semblant ? Depuis quand le monde s’amusait à prétendre juste pour essayer de survivre, de vivre, de ne pas s’étouffer ? Je ne l’avais jamais vu sourire pour de faux, peut-être se contenir pour éviter que je ne m’agace encore plus et encore, je n’étais pas sure. La tête soudainement callée contre son torse, quelques larmes supplémentaires roulaient sur mes joues, douloureuses, insupportable. Les battements de son cœur ne suffisaient plus à m’apaiser plus maintenant, l’alcool faisait effet brouillant le peu de réflexion restante.

J’avais levé le nez, tachant de comprendre en quoi il faisait semblant, en quoi il ne voulait plus. Restant muette à la réponse. Je la connaissais. Je la connaissais forcément cette réponse. Elle était évidence, je l’avais juste toujours occultée jusqu’à présent. Pourtant c’était la seule qui me convenait, sous la lune, ou n’importe où. Cette chaleur, cette douceur, depuis le départ, grandissante à chaque fois qu’il était présent quand les autres disparaissaient. Cette promesse prenant forme dans notre silence imposé, se dessinant au creux de ses bras, au coin de ses lèvres… Je voulais juste qu’il se taise à son tour, juste un peu plus longtemps…

Pourtant, il avait repris la parole, haussant mon bras comme si on ne pouvait échapper à ce qui avait été décidé avant même notre naissance. Inutile. Je savais bien, j’avais bien compris… Et derrière un rideau de larmes terminant de s’écouler j’avais faiblement souri, prenant sa main, l’intimant de me suivre. Ce n’était pas une simple lune couvant une étoile qui imposait à mon esprit la nécessité de se poser un instant de plus, juste la perte logique et rationnelle de mes pensées, bien trop divergentes…

Alors je nous avais trouvé une assise moelleuse, dans une pièce faiblement éclairée à l’étage, et me laissait tomber en arrière la tête sur un oreiller. J’avais lâché sa main, et tendait machinalement le bras protégeant ma petite lune vers le plafond soupirant.

« Alors les écrits sont franchement bizarres… »

Je ne voyais que ça. Car qui irait écrire que deux moufflets devaient forcément être liés car descendants de deux familles aux idées malsaines ? C’était au-delà d’un simple texte, au-delà d’une décision antique, comment nos ancêtres pouvaient bien nous imposer quoi que ce soit ? Aucun d’eux n’étaient là. Et les quelques photos présentes sur la table de chevet montraient de parfaits inconnus. Ce n’était pas un destin, mais juste le hasard (des FAD), rien de plus.

Je pouffais en me redressant pour planter mes yeux dans les siens. Le Hazard était un sacré farceur, qui, mêlé à l’alcool peignait à l’encre rose mes élans affectifs. J’avais récupéré les doigts de mon cousin dans les miens, l’attirant à moi, me blottissant tout contre, l’empêchant de parler à mon tour.

♫Pressure on my lips
I die for just one kiss
Wait, God, can't resist
Could I be dreaming this?♫


Dernière édition par Elhiya Ellis le Mer 10 Jan 2018 - 17:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jace Becker
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Vagabondage en Ecosse

Message par : Jace Becker, Mer 10 Jan 2018 - 0:35


Tu ne dis rien, juste savourer ce petit moment de silence entre nous et tu t'empresses de me plonger dans le silence cependant je dis quelques mots en prenant ton poignet, j'observe alors ton petit visage plein de larmes que je m'empresse d'essuyer. Tu prends ensuite ma main me demandant de te suivre ce que je fais bien entendu , alors tu nous emmènes à l'étage sur l'un des lits encore présent. Tu t'allonges ensuite lâchant ma main et je m'allonge à côté de toi passant mon bras en dessous de ta tête et tu dis quelques mots sur les écrits.

-Oui je suis d'accord...

Petit moment de silence, repensant à tout ça, toute notre histoire depuis plusieurs mois maintenant. Te croiser dans un premier temps en cours, puis ici les jours de l'enterrement de notre grand-père et à partir de là ce fut l'escalade affective entre nous jusqu'ici.
Et puis sans que je m'en rend compte tu te redresses, m'attrape les doigts et me fais taire pendant que je glisse mes mains sur ta taille.

Je ne sais pas combien de secondes ou de minutes nous sommes resté ainsi mais d'un petit mouvement d'épaule je te fais basculer sur le côté pendant que je te surplomb, plantant mes yeux dans les tiens je te regarde avec un sourire.

-Tu sais Love, un trop-plein d'affection chez notre ancienne cousine décédée... C'est légèrement inapproprié tu ne trouves pas ? Bien que cela ne me gêne pas mais je dois t'avouer que je trouve ça bizarre.

Puis je me redresse toujours avec le même sourire amusé, ça doit paraître étrange de sourire dans une telle circonstance mais c'est exactement ce que je fais. Je t'attire à moi en prenant tu s deux mains accompagnées d'un énième câlin et je ricane en prime.

-En plus le géant va se demander où on est parti nous n'avons pas payé au pub. Les câlins pourront attendre plus tard on passe la nuit ici n'oublie pas.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Re: Vagabondage en Ecosse

Message par : Elhiya Ellis, Mer 10 Jan 2018 - 17:56



Doux blasphème, tendre prière




Pv Jace
LA Mutuel

♫♫
TW: alcool, autre

Oui, non, j’sais pas, j’sais plus, en fait j’sais que tu parles mais j’ai du mal à percuter. J’crois bien qu’avaler ma dernière pinte aussi vite était franchement une mauvaise idée. Alors qu’on soit dans l’ancienne maison d’une cousine qu’on ne connait même pas, j’m’en fiche pas mal en fait désolée. J’te regarde, parce qu’en même temps, je crois pas que j’ai autre chose à regarder, et si je ferme les yeux, j’crois bien que j’vais me mettre à chialler.

T’sais cette partie que l’alcool désinhibe ? Celle-là même qui exacerbe un peu tout, la colère, la rage, le mépris, la joie, l’innocence, la bêtise, l’amour, le besoin d’affection. Ca fait un sacré mélange et vu que j’avais commencé à pleurer ça avait du mal à s’arrêter. C’est pénible n’empêche. J’m’étais promis d’arrêter de larmoyer, ça sert à rien strictement rien. Ca enserre mon cœur, ça me ramène plein de mauvais souvenir, ça m’impose plein de truc que je veux plus ressentir. P’être que j’aurai mieux fait de te demander de m’oublietter au final. Ça m’aurait viré la mémoire, ça m’aurait extirpé Lucy de l’esprit, ça serait nettement plus simple, et j’aurai pas envie de picoler pour faire taire une pointe mélancolique douloureuse. Sauf que je suis pas capable de l’abandonner entièrement..

Un soupire m’échappe, j’te laisse m’amener à toi, me blottissant un instant contre toi. Ah ouai le pub c’est vrai, j’ai pas payé, j’ai laissé mes affaires, faut y retourner. Mais là tu vois, j’veux juste pas bouger, j’suis sure qu’on est bon pour un dessert et digestif si on se pointe, du coup je grommelle vite fait et j’me calle un peu plus dans tes bras. Les paupières brulantes se ferment enfin, les acouphènes m’étourdissent un peu, mais c’est la voix en dessous qui me dérange

« Hey, z’avez oublié vos affaires les momes »

Les momes hein ? Franchement un jour faudrait qu’ils apprennent nos prénoms ceux-là.  En plus j’ai sursauté vu le vacarme, il a fait quoi l’autre géant ? Défoncé la porte ? Ok on a rien a faire là, mais quand même il sait pas utiliser le carillon ? J’suppose que non, en tout cas, mon palpitant est pas super content, autant dire qu’il tambourine assez violement. Roulement d’œil et je m’écarte de ta prise pour me lever. Equillibre encore valable autant en profiter.

Je descends les escaliers et croise la mine bien trop ravi de notre éternel chaperon. Il se marre. Bah ouai normal, j’dois avoir les yeux rouge, et j’parie que j’ai la couche de cheveux de quelqu’un qui s’est amusé en bonne compagnie sous des draps en satin. Sauf que non même pas, je m’étais juste laissée tomber sur les oreillers mettant à ma mal ma queue de cheval. D’ailleurs pas besoin de la garder.

Je tire doucement le ruban de velours bleu ciel et le range dans le sac qu’on me tend. J’écoute pas grand-chose à ce qui est dit ? Je prends la bouteille de liqueur qu’on nous à rapporté, pouffant doucement en voyant que j’avais raison et sort mes affaires pour régler. Sans trop de surprise, on ne prend ni mes gallions ni le change moldu, en prétexte que mémé pomme fripée avait déjà fait le nécessaire. Haussement de sourcil de ma part, la vielle était passé quand ? En nous voyant pas revenir ?  Il était peut-être temps de rentrer pour éviter de l’inquiéter.

Je remercie le type, enfin j’crois, pas sure que les mots soient sortis de ma bouche. C’était peut être les tiens en fait, j’t’ai même pas vu me rejoindre non plus. Tant pis. Pas grave c’est pas important. Machinalement, j’te prends la main, j’glisse les doigts entre les tiens, et les serre peut etre un peu fort. Besoin de vérifier qu’t’es encore là, pour de vrai. J’te fourre la bouteille de liqueur dans l’autre main, j’crois bien qu’elle va pas survivre cette nuit cette boisson. J’dois noyer quelques ressentiments qui me déplaisent, j’dois faire taire le rire de Lucy qui tourne dans ma tête, j’dois tuer cette vrille d’estomac, et arriver à faire respirer mon cœur à nouveau. J’connais un moyen pour ça, mais toi t’es pas blond..

-Viens, on se rentre

Ouai vaut mieux, sinon je vais finir sous la table, et moi je m’appelle pas Lorelaï je trouve pas ça confortable du tout les dessous de table… Sans attendre, j’t’embarque dehors avec moi, la porte claque derrière nos pas et je me retrouve à me faufiler à l’étage chez notre ancêtre. Pas de bruit pas de lumière, même pas le réflexe de sortir ma baguette, je me laisse tomber face contre terre sur un oreiller. J’sais même pas si c’est ma chambre, j’m’en fou, j’veux juste plus avoir mal. J’crois bien que je déteste tenir aux gens, ça fait trop mal. J’crois que quand c’est toi c’est juste encore pire.
Revenir en haut Aller en bas
Jace Becker
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Vagabondage en Ecosse

Message par : Jace Becker, Dim 14 Jan 2018 - 16:34


Alors que je te signale que nous sommes dans la maison de notre cousine perdue voire même décédée tu me regardes d'un air qui ressemble plus à "hein quoi ? Pourquoi je suis là déjà" qu'à un "oui je suis tout à fait d'accord avec toi". Cependant j'arrive à te faire sourire lorsque j'attrape tes mains pour te câliner et visiblement tu aimes bien car tu en profites pour être un peu plus à ton aise, je te signale que nous n'avons toujours pas payé et pour simple petite réponse un petit grommellement entre tes dents et tu te calles un peu plus dans mes bras. Je passe alors mes mains dans tes cheveux quelques instants avant de sursauter lorsque j'entends la voix du géant qui raisonne au rez-de-chaussée.
Tu es la première à descendre les escaliers accompagnés d'un petit rire de ce moldu, pourquoi il rigole lui ? C'est la tête d'Elhi qui le fait rire ? Enfin... Il a quand l'amabilité de te rapporter les quelques affaires que tu as oubliées au pub ainsi qu'une bonne petite bouteille, cependant la surprise c'est qu'il ne veut pas qu'on le paie. Mémé est passé visiblement j'espère qu'elle ne va pas nous voir dans cet état ce serait trop bizarre quand même.

-Merci à vous d'avoir ramené les affaires de la demoiselle, on va rentrer chez grand-mère maintenant.
-Vous voulez que je vous accompagne ?
-Non, ça va aller merci encore.

Petit signe de main vers le moldu avant que tu ne me prennes la main, contact que je semble apprécier de plus en plus surtout maintenant, cependant tu serres ma main un peu plus que d'habitude, à tu peur que je disparaisse aussi vite qu'en transplannant ? Ça n'arrivera pas tout de suite Love, encore deux ans avant d'avoir mon permis. Tu me passes ensuite la bouteille et tu exiges presque qu'on rentre chez mémé, je ne crois t'avoir jamais vu vouloir autant y allez c'est assez perturbant je dois t'avouer.

Nous arrivons finalement chez mémé, sans lumière ni bruit. Il est quelle heure pour qu'elle se soit déjà couchée ? Et toi Love, tu te faufiles rapidement jusqu'à l'étage je me place derrière toi au cas où tu perds l'équilibre. Il fait drôlement chaud ici je trouve, je retire mon pull et vois juste à temps que tu te laisses tomber face à un oreiller dans ce qui devait me servir de chambre. Ce n'est pas très dérangeant ce n'est pas comme-ci c'était la énième fois que nous dormions ensemble. Je pose un petit baiser sur ta joue avant de m'agenouiller à terre à côté de toi et dégagé les cheveux qui cachent un peu ton visage en posant la bouteille à terre.

-Love ? Tu te sens bien ?
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Re: Vagabondage en Ecosse

Message par : Elhiya Ellis, Lun 15 Jan 2018 - 10:51



Doux blasphème, tendre prière




Pv Jace
LA Mutuel

♫♫
TW: alcool, autre

Un baiser sur ma joue, un contact chaud sur ma peau fraiche. Je n’en voulais pas, ça faisais mal, juste ça, je voulais juste que cette poigne sur mon cœur cesse, je voulais… respirer
Oui.
Respirer.
Prendre une longue bouffée d’air.
Me libérer de cet étau.
Je savais faire, je savais quoi faire, je ne voulais juste pas, pas avec toi….
Et il y’avait eu cette question.
Celle de trop.
Celle qui m’avait fait levé la tête vers toi.
Celle qui l’avait fait croiser ton sourire trop doux.
Celle qui m’avait fait poser mes yeux dans les tiens.
Ce reflet. Le même que le mien.
Ce regard.

Je détournais le mien pour me pencher et attraper la bouteille de spiritueux qu’on nous avait laissé. Voilà une parfaite initiative, une parfaite idée, le géant lisait dans mes pensées, à moins qu’elle ne se lisaient directement sur mon nez… Je m’en fichais, tout ce que je voulais c’était... respirer…
Le bouchon de liège abandonné par terre après quelques rebonds, j’avais attrapé le goulot pour m’y repaitre comme une assoiffée, occultant la brulure de l’alcool dans ma gorge, et sa chute au fond de mon estomac. Qu’importait les ravages tant que mon esprit arrêtait de tourner et que la douleur qui m’étreignait se noyait.

-Oui, ça va aller, t’en fait pas

De toute façon, il n’y avait pas d’autre choix, ça allait bien, forcément, sinon pourquoi je n’avais pas abandonné sur le sol gelé et humide des docks ? Un soupire m’échappa après une énième gorgée, mes opales fixaient le liquide disparu si vite. L’étourdissement ne tarderait pas. Juste attendre quelques secondes. Je le sentais déjà

5.4.3.2.1

Voilà c’était mieux. J’arrivais à inspirer profondément, à ne plus sentir cette pointe désagréable, a…. Glisser mes doigts dans ta tignasse déjà malmenée, simplement pour te rassurer, seulement pour te demander de te lever, de pas rester par terre, de… ne pas me laisser seule dans mon coin. Ma supplique silencieuse avait été entendue, je ne sais comment et je m’en foutais entièrement. Tout ce que je sentais, c’était la chaleur émanant de la main posée doucement sur mon flan. Tout ce que je voyais c’était les reflets de la lune dans tes cheveux ébènes, du souffle chaud caressant ma joue..

Je voulais juste respirer à chaque instant...
A chaque moment…
Maintenant...
Il ne fallait pas...
N'est-ce pas...
Revenir en haut Aller en bas
Jace Becker
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Vagabondage en Ecosse

Message par : Jace Becker, Mar 16 Jan 2018 - 19:31


Petite question futile au final mais tu décides tout de même de tourner la tête et plonger ton regard dans les miens, regard qui disparaît assez vite pour récupérer la bouteille qui était au sol et je te vois boire une bonne gorgée, j'attrape à mon tour la bouteille avant de boire une bonne gorgée avant de soupirer de satisfaction du goût pas de ta réponse qui semble être pré-enregistré. Je sens ta main dans mes cheveux, agréable contact que cela... Je me redresse et monte sur le lit avant de poser un petit baiser sur ta joue cependant une pensée s'impose, mes yeux se ferment, je prends une grande inspiration avant de sentir les bras de Morphée nous enlacer.

*Elipse jusqu'au petit matin.*

Réveil en douceur, ne surtout pas se faire violence, j'ai une sacrée migraine... Je tourne alors ma tête et je vois ta jolie petite tête blonde, petit sourire amusé avant de faire un bisou sur tes cheveux. Nous sommes resté comme ça je ne sais pas combien de temps mais j'ai toujours mon bras sous ta tête. Prenant une inspiration par le nez je sens une douce odeur, mémé doit être réveillée et préparée le petit déjeuner... Je te sens bouger légèrement visiblement avec le même mal de crâne que moi, je souris amusé avant de dire dans un murmure.

-Bonjour Love bien dormi ?

Je baille un bon coup avant de regarder l'état de la chambre, ouais... Effectivement la bouteille n'a pas tenu la nuit tout ce qu'il s'est passé nuit semble flou pour le moment, ça va revenir un peu plus tard dans la journée ou d'ici quelques jours. Tu continues d'émerger doucement mais tranquillement, te voir ainsi, si reposé me chauffe le coeur. Lorsque tu es réveillée tu semble à bout de nerfs et à souvent vouloir oublier tes problèmes grâce à l'alcool...
Finalement au lieu de me lever pour aller prendre ma douche et mettre des affaires propres, je reste là, toi sous mon bras et moi allonger sur le dos à observer le plafond.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Re: Vagabondage en Ecosse

Message par : Elhiya Ellis, Mer 17 Jan 2018 - 11:58



Doux blasphème, tendre prière




Pv Jace
LA Mutuel noté dans nos sign
TW: alcool, autre

Hors rp:
 

Qu’importait vu que c’était écrit bien avant nous,
Qu’importait vu qu’on avait que l’illusion d’avoir eu le choix,
Qu’importait au final de chuter après s’être relevée,
Tant que le chemin foulé par nos pieds restait inexorablement le même.
Y’aurait peut-être fallu continuer à esquiver, à éviter,
Y’aurait peut-être fallu taire ce qui était murmuré doucement, (par d’autres que nos narrateurs)
Y’aurait peut-être fallu prétendre juste une seconde de plus,
Et non laisser quelques dessins prendre forme sous une lueur blafarde.

Un baiser sur ma joue,
Les aromes sucrés de la liqueur me chatouillant les narines,
L’enivrement des sens et des gestes,
Au profit de la danse millénaire de la lune et ses étoiles.
Un souffle d’air chaud sur le bout de bout de mes doigts,
Une inspiration profonde, m’étourdissant un peu plus,
Et l’asphyxie mentale s’évanouissait,
Lentement, progressivement,
Sans jamais s’empresser,
Pour me permettre de respirer
Pleinement.

Un denier battement de paupière, et sous es longs cils dorés, disparaissait la moindre de mes pensées dans les méandres d’un sommeil finalement dénué de songes.

L’alcool avait été peut-être un peu trop fort, où la fatigue trop poignante, mais l’éveil forcé par une marque d’affection posée sur le haut de ma tête m’avait donné l’impression de n’avoir que très peu dormi.  Rassembler mes idées prenait autant de temps que réussir à ouvrir les yeux, je baillais, grimaçais au relent de spiritueux encore en bouche, me frottais les yeux dans une vaine tentative de me lever. Une voix me parle, mais les quelques acouphènes dus au manque de sommeil sont encore persistants. Obligée de faire un effort pour poser mes prunelles ensommeillées sur ta tête brune.   « B’jour Holly ». Réflexe primaire, le mal de tête venant de me rappeler violement qu’en plus d’être du matin, on avait franchement abusé la veille, j’risquais pas d’être bien bavarde quelques minutes encore.

Je tirais le drap à moi, parcouru de quelque frisson et haussais un sourcil face à la masse d’informations à ingurgiter. Bordel dans cette chambre à croire qu’il y’avait eu la guerre, comment un oreiller avait pu voler de l’autre côté de la pièce, et mes bottines au strict opposé ? Généralement je n’avais pas de blackout, quelque fusse  la quantité d’alcool coulant dans mes veines, je pouvais bien ne plus tenir debout et avoir les souvenirs exacte de ce que j’avais fait.

M’asseyant, et m’emmitouflant dans la couette sans t’en laisser un bout, j’amener ma bouteille d’eau à moi d’un coup de baguette. Besoin d’un peu de temps pour recentrer mes idées. Et puis, j’t’avais tendu la bouteille, croisé une nouvelle fois tout sourire forçant mon esprit à un rappel assez violent. Pantoise une seconde, je finis par esquisser la même moue malicieuse et te coller un bisou sur le joue avant de m’éclipser vers la seconde porte de la chambre. « Preums à la douche, tu m’dois bien ça. Préviens la vieille qu’on arrive et qu’elle ne lésine pas sur les pancakes tu seras un amour Love » Clin d’œil moqueur, j’avais pas pu m’en empêcher.

Douche bien chaude, suffisamment longue me remémorer la fin de soirée. Je m’étais endormie comme une masse pour une fois, pourtant le sommeil réparateur n’avait pas fait son effet. Je serais pas contre une sieste après. Mais déjà le petit déjeuner. Les effluves de chocolat chaud m’avaient données envie en me levant, mon estomac gargouillait terriblement. Enveloppée dans une serviette moelleuse, les cheveux mouillés goutant sur mes épaules, j’étais passée en coup pour te dire que c’était libre et cherchais mon sac à dos.

De toute évidence, mémé avait prévu le coup car mes affaires trônaient sur la desserte du couloir, j’avais juste le bras à tendre pour les attraper. Jeans, t-shit et sweat à capuche enfilés, j’attachais mes cheveux en deux couettes avant de descendre dans la grande cuisine ou notre grand-mère avait animée une poêle qui faisait sauter notre petit déjeuner. D’un simple bonjour et d’un nouveau bâillement, je m’installais à table, la tête posée sur ma main en la regardant faire.

– Ho tu es toute seule ? Tu veux commencer à grignoter ? Je ne vous ai pas entendu rentrer, ça s’est bien passé ?

Haussement de sourcils dubitatif. Pourquoi ça se serait mal passé au pub ? Les villageois nous connaissaient et semblaient relativement divertis à chaque fois qu’ils nous voyaient. C’était bizarre d’ailleurs de vois qu’on était accepté juste car on était les petits enfants de la vielle Becker. Néanmoins, j’avais acquiescé d’un signe de tête pendant que ma tasse de boisson lactée venait me rejoindre

–Voui, et les frittes sont bonnes

Et leur alcool maison encore plus, mais je doutais qu’il y’avait besoin de le préciser vu le sourire espiègle que ma grand m’adressait en m’apportant une assiette de crêpe épaisse.

-Je n’en doute pas ma chérie. Tiens, commence donc, je suppose que Jace ne devrait pas tarder

Ouai sauf si la douche le kidnappait pendant un siècle lui aussi
Revenir en haut Aller en bas
Jace Becker
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Vagabondage en Ecosse

Message par : Jace Becker, Sam 20 Jan 2018 - 0:56


Dans un gros effort et d'une jolie grimace tu poses enfin tes yeux sur moi deux petits mots fugace, alors que je te regarde tu tires le droit à toi et me voilà totalement dépouillé, me mettant sur le dos les bras croisés derrière la tête tu reste assise sur le bord du lit pendant quelques minutes saucissonner dans la couverture me laissant qu'un petit morceau de drap, je baille un coup alors que tu me tends ta bouteille d'eau que je m'empresse de la prendre accompagnée d'un petit sourire malicieux que tu me rends avant de me poser un bisou sur la joue qui me fait sourire encore plus. Tu décides de passée en première à la douche m'arrachant un petit pouffement.

-Comment ça je te dois bien ça ? Je vois pas de quoi tu parles.

Petit clin d’œil complice vers toi avant de quitter mon drap, mettre un pantalon et dire à notre que tu prends ta douche et que je la prends juste après toi. Alors que j'étais retourné dans la chambre préparée mes affaires tu passes en serviette pour me dire que c'était libre sourire amusé sur mes lèvres.

-Sympathique image que voilà Love.

Je prends donc mes affaires en ayant au préalable t'avoir un fait un petit bisou sur la joue et rentre directement dans la salle de bain. L'eau chaude... Cela fait beaucoup de bien, resté là sous l'eau chaude essayant de me remémorer de quelques bribes de souvenirs de la veille, plus ou moins agréable... Plus ou moins interdits. Je ne sais pas combien de temps je suis resté sous la douche mais je me dépêche de m'habiller l'odeur des pancakes me donnent faim.
Descendant les escaliers quatre à quatre tout sourire, la douche m'a vraiment fait du bien une fois à niveau d'Elhi je pique un morceau de sa crêpe qu'elle allait commencer à manger avant de m'installer à table également.

-Bonjour grand-mère !

Et je commence à attaquer les crêpes que grand-mère me pose sous le nez ça va être délicieux avant de regarder la moue boudeuse d'Elhi car je lui ai volé son morceau... Je tends alors mon assiette.

-Tiens prend un bout au lieu de faire la boudeuse.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Vagabondage en Ecosse

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 25 sur 27

 Vagabondage en Ecosse

Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 24, 25, 26, 27  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.