AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne
Page 5 sur 27
Vagabondage en Ecosse
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 16 ... 27  Suivant
Enigmera Prewett
Gryffondor
Gryffondor

Re: Vagabondage en Ecosse

Message par : Enigmera Prewett, Mar 1 Mai 2012 - 16:58


*Sphaera ignis*

Il voulait donc jouer avec les sortilèges informulés. Très bien ! C'était une bonne occasion pour montrer à Taylor qu'elle excellait dans cet exercice, et ce, depuis Poudlard. Son regard lançant des éclairs, la baguette fermement tenue dans sa main, Era formula son sortilège inaudible. Une secousse agita le bras de la sorcière et une gigantesque boule de feu fut projetée de la baguette d'Era, fondant sur Taylor dans un grondement assourdissant. La jeune sorcière fut cependant elle-même impressionnée de ses capacités magiques quand elle s'aperçut de la taille de la boule enflammée. Taylor ne put parer le sortilège qu'à moitié. La sphère d'eau qu'il s'était créé pour se protéger explosa au contact du feu. La boule maléfique continua son chemin et alla embraser l'arbre qui se trouvait derrière le vagabond.

- Taylor !

Era était devenue livide. Sans lâcher sa baguette elle courut rejoindre Taylor qui était inanimé au sol.

- Non pas ça !

Era était en panique. Qu'avait-elle fait ? Pourquoi avoir utilisé un tel sortilège ? Elle s'apprêtait à transplaner pour aller chercher de l'aide lorsque Taylor disparut de ses yeux. La jeune sorcière fronça les sourcils de consternation. Puis tout devint clair. Il l'avait piégé ! Era se retourna vivement tout en lançant un protego. Elle eut raison de se méfier, Taylor lui avait effectivement tendu un piège. Mais la jeune fille avait bien compris comment fonctionnaient les sorciers en duel. Toujours se méfier de l'eau qui dort... Elle s'était faite avoir très bêtement avec le sortilège de l'Ilusionis fraîchement utilisé par Taylor. Mais on ne l'y reprendrait plus. Sa défense faite, elle lança un nouveau sort informulé :

*Legglutten*

Les pieds de Taylor se collèrent au sol dans un bruit de succion. Au même moment, elle fut désarmée de sa baguette qui tomba à quelques mètres d'elle. Elle se précipita pour l'attraper, mais Taylor fut plus rapide.

- Accio baguette !

Era se releva, manifestement déçue de l'issue de ce duel.

Taylor leva le sortilège qui le retenait prisonnier du sol boueux, et rendit sa baguette à sa belle.

- Oui je sais, j'ai échoué. Dit-elle les yeux baissés, visiblement énervée contre elle-même.

- Tu sais où es ton erreur je suppose ?

- Oui. Joli coup l'Ilusionis.

- Merci. Je suis cependant impressionné moi aussi par ton sortilège enflammé. Tu as usé d'une puissance magique maximale pour ça. Si tu pouvais la garder constamment et en faire une arme supplémentaire ce serait parfait.

Era buvait les paroles de son professeur. Ses efforts se voyaient un peu plus chaque jour, mais la victoire de la veille l'avait rendu trop sûre d'elle, et aujourd'hui elle en voyait les conséquences.

- Je retiens, je ferais mon possible. Dit-elle dans un hochement de tête. Que fait-on maintenant ? On recommence ?


Revenir en haut Aller en bas
Taylor Malëan
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : - Animagie : Salamandre maculée


Re: Vagabondage en Ecosse

Message par : Taylor Malëan, Mar 1 Mai 2012 - 20:32


-que fait-on maintenant ? On recommence ?

Ca semblait en effet être une bonne idée. Encore chaud de leur combat, aucun des deux personnages n'était blessés. Ils s'étaient magnifiquement bien battu, contrant les attaques à tour de rôle. Leur combat avait emplie le sol d'eau, et une épaisse boue engluée les souliers. Taylor hésitait, fallait-il continuer ? Peut être que la jeune lionne préférerait faire autre chose de sa journée.

-Tout dépend de tes envies. Je suis d'accord pour te laisser ta journée aujourd'hui si tu le désires.Tu m'a impressionné à deux reprises et je suis un peu plus rassurer quand à tes capacités. Tu sais, j'ai un ami qui organise des tournois en Écosse, de sorcier et sorcière. C'est assez dangereux, mais moi, c'est toujours là-bas que je suis parti m'entraîner. Vu tes capacités je suis sur que tu as d'énorme chance de t'en sortir, si ça t’intéresse, peut être pourrions nous y faire un tour un jour.Qui plus est il y a de très belle récompense pour les vainqueurs.

Era fixait Taylor d'un air interrogateur, choqué de le voir lui proposer des duels illégaux, elle comprit que si il le faisait, c'est qu'il avait à présent vraiment confiance en elle.
Le vent soufflait de plus en plus fort, et de petits nuages étaient revenus dans le ciel. le temps se gâtait et une petite pluie finirait sans aucun doute par tomber. Le vagabond sorti de ses envies de combattre, reprit d'une voix douce.

-Sinon, vu le temps qu'il fait, nous pouvons tout aussi bien aller dans la tante et nous occuper autrement. Tu aimes danser ?

Surprise par cette nouvelle demande, la jeune fille répondit dans un petit oui timide.

-Oui, avec toi, ça pourrait être bien.

-Alors rentrons, prenons un bon chocolat chaud, et ensuite, nous danserons un peu. J'aime danser moi aussi, ça libère les tensions, et sa rapproche les cœurs.

Aussitôt dit, aussitôt fait, les sorciers étaient à nouveau dans la tante, pied nu, et à table. Décontracté, ils sirotaient un bol de chocolat chaud chacun. Des biscuits sablés accompagnés ce petit encas, et la boisson chaude, répandit une certaine joie dans l'atmosphère.
Heureux l'un l'autre du combat qu'ils venaient de mener, ils reprirent ensemble leurs force avant de bouger à nouveau.
Lapant la dernière goute de son bol, Taylor se leva et déplaça d'un coup de baguette, tout le salon contre le mur. Il sortit ensuite de son gros coffre, un vieux tourne disque argentée. De grosse gravure étaient visible sur le corps de l'objet, mais il était impossible d'en comprendre le sens. Taylor sortit aussi une vingtaine de vinyles , en sélectionna un et le mit en marche.

-Era. Misere mani. Est-ce qu'un slow te conviendrai sur une telle musique ?

Il y a longtemps il avait demandait à la jeune fille si elle connaissait le groupe ERA, il était temps de voir si elle pouvait aussi danser dessus.
Il s'approcha d'elle, la prit par la main et la tira contre lui. Il mit ses mains sur ses hanches et attendit qu'elle mette les siennes sur ses épaules. Les regards des deux jeunots se croisaient à nouveau et Taylor eu une furieuse envie d'embrasser sa belle. La musique éclata, au moment où le vagabond posa ses lèvres sur celles de la jolie rousse. Il s’élança alors dans un slow enivrant, entrainant la sorcière avec lui. La soirée s'annoncer plutôt bien, l'ambiance était décontracté et on entendait de grands éclats de rire et de joie sortirent de la tante.
La danse fut longue, et intense, fatigué au bout de trois chanson, le "maitre" sortit deux coupes de champagne qu'il emplit à ras bord.

-C'est du champagne français, une vraie merveille. Goute !

Era écouta, saisi sa coupe et dégusta le liquide. C'était exact, il était très bon. Continuant à boire du champagne toute la soirée à danser parler et rire, ils ne remarquèrent pas, que le soleil s'était déjà couché depuis quelques heures déjà.
A cet instant Taylor serait Era dans ses bras. Elle commençait à somnoler fatiguée de sa longue journée. Demain il faudrait recommencer encore une fois le même manège. Elle se sentit faiblir puis l'homme lui proposa un massage qu'elle accepta avec joie.
Doux dans ses mouvements, précis comme un chirurgien, le jeune homme était concentré sur son ouvrage, et prenait un plaisir énorme à caresser le corps d'une si jolie jeune femme. Il la faisait frissonner à chaque passage de ses doigts, provoquant chez la fille, de petite monté de tension, où son cœur s’emballait d'envie. Mais la fatigue eu raison d'elle, et elle s’endormit apaisée sous le regard choyée de son ami.
Revenir en haut Aller en bas
Enigmera Prewett
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Legilimens


Re: Vagabondage en Ecosse

Message par : Enigmera Prewett, Mar 1 Mai 2012 - 21:51


Ce fut le bruit de la pluie qui réveilla la jeune lionne. Sans ouvrir les yeux, elle écouta le chant de l'eau se déverser sur cette Terre d'Ecosse si magnifique, si vaste, et si mystérieuse. Son esprit retourna à sa vie d'avant Taylor. C'était il n'y avait pas si longtemps, et pourtant Era aurait juré que cela faisait des mois. Elle se recroquevilla un peu plus sur elle en se souvenant de la vie bien terne qu'elle menait jusqu'alors. Une vie vide dans tous les sens du terme. Sa vie lui avait convenu comme ça bien sûr, elle ne connaissait rien d'autre... Le jeune homme n'avait sûrement pas conscience de l'impact qu'avait eu son apparition auprès d'elle, et c'était très bien comme ça. Elle entrouvrit les yeux lentement. Taylor était allongé sur le dos, ses mains derrière la tête, yeux grands ouverts. Il semblait réfléchir.

- Bonjour.

Era se tourna vers son ami et posa sa main sur son torse chaud. Le jeune vagabond sortit immédiatement de ses pensées et se tourna sur le côté pour faire face à sa belle.

- Bien dormi ?

- Oui. Très bien même ! Et toi ?

- Egalement. dit-il dans un sourire.

- C'était bien hier soir... et... euh... merci pour ton massage. Si jamais tu as envie d'être massé toi aussi... maintenant ou plus tard...

Pour toute réponse, Taylor déposa un baiser au coin des lèvres de la jeune femme. Contrairement à d'habitude, son corps ne se crispa pas à son contact, au contraire, il se relâcha.

- Même programme qu'hier ?

- Oui. Mais nous allons attendre un peu, le sol est inondé, j'ai du surélever la tente pour qu'on ne prenne pas l'eau.

Era se jeta hors du lit et se précipita vers l'ouverture de la tente. Effectivement, le sol ne buvait plus et était inondé de plusieurs centimètres. Taylor l'avait rejoint sans qu'elle ne s'en aperçoive.

- Esperons que personne ne veuille nous attaquer aujourd'hui.

Era tourna son visage vers son compagnon, un peu en alerte. Elle souffla en constatant que Taylor paraissait serein. Il lui lançait un regard complice, preuve que ce n'était qu'une boutade.

- Bon alors... Lecture ? Danse ? Ou alors tu me parles un peu de tes recherches ? Ca m'intéresserait de savoir sur quoi tu travailles, ce que tu cherches, et pourquoi les mages noirs t'en veulent...

Taylor se crispa légèrement mais accepta toutefois.

- D'accord, mais allons d'abord petit déjeuner, j'ai une faim de loup.

En un rien de temps, les deux jeunes gens disposèrent divers mets sur la table, qui avait reprit sa place initiale après les langoureux slow de la veille.

- Au fait, dit Taylor en croquant dans une pomme, tu m'as dit l'autre jour que tu me dirais ce qu'est cette marque sur ton bras. J'attends ta réponse, enfin, si tu veux bien m'en parler.

- Oh... cette marque là... Je ne l'aime pas vraiment. Pas du tout en fait. Ce n'est qu'une marque de naissance, mais je ne peux jamais la dissimuler entièrement, à moins de me couvrir tout le temps. Elle a attiré la curiosité, et a provoqué la méchanceté ensuite. Ce n'est rien de grave, elle ne m'empêche pas de vivre, disons qu'elle me met mal à l'aise parce qu'on ne voit qu'elle quand je suis en tee-shirt. Rien de bien intéressant tu vois ! Bon, j'ai répondu à ta question, j'attends tes réponses maintenant.

Elle se saisit de son bol de thé et le porta à ses lèvres. Le liquide brûlant suffit à réchauffer son corps engourdis. A présent, elle était impatiente de connaître quelques uns des secrets de celui qu'elle aimait.
Revenir en haut Aller en bas
Enigmera Prewett
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Legilimens


Re: Vagabondage en Ecosse

Message par : Enigmera Prewett, Mer 2 Mai 2012 - 23:34


{Suite à une impossibilité pour l'un des joueurs à se connecter à un pc, les rp se sont déroulés autrement, ils sont recopiés en un seul post}




Taylor Malëan :

- Je ne vois pas pourquoi tu devrais la cacher. Cette marque, après tout, fait partit de toi, et comme une tâche sur une oeuvre d'art, elle te rend unique. Ce sont ces marques qui nous différencient, il est dommage que tu ai eu à en souffrir.

Taylor regardait Era dans les yeux. Il avait toujours été attiré par ce genre d'information qui laissait sur chaque individu un bout d'histoire.

- Tu sais, moi aussi j'ai des marques. Brûlures, cicatrices et autres, elles racontent toutes une parcelle de ma vie et il ne me viendrait pas à l'idée de m'en cacher. C'est comme si un parchemin secret était écrit sur tout mon corps et que seul moi était capable de le déchiffrer. Si tu veux connaître ma vie comme tu l'as dit, nous pourrions peut-être nous appuyer dessus.

Taylor sortit sa baguette et la passa sur son torse. Au fur et à mesure de l'avancée, la peau de Taylor prit une teinte moins brune et de nombreuses cicatrices apparurent. Notamment une énorme balafre partait du bas de son coeur jusqu'à la moitié de son bassin. Aussi on voyait sur son épaule une flaque de tissu cicatrisé, du sans doute à une lourde brûlure. Il pivota sur lui-même et une grande croix au fer rouge avait été appliqué sur son dos. D'énormes tranchées avaient été tracé par le métal chaud partant presque de sa nuque jusqu'au bas du dos. Era ne comprenait pas. Avait-il lancé un sortilège d'illusion sur son corps avant ou maintenant ? Quel était son réel aspect physique en soi ?

- Avant que tu ne te poses plus de questions, sache que je fais usage d'un sortilège de dissimulation de traces. Il y a longtemps, des moldus d'un pays d'europe de l'est m'ont vu faire de la magie. Ils m'ont traité d'hérétique et m'ont marqué à vie de cette grosse croix que tu vois. Le soucis c'est que je suis obligé de m'en cacher car elle est devenue un signe distinctif pour ceux qui me recherchent. Tu voulais tout savoir, je vais tout te raconter. Cependant ça risque d'être long, alors faisons un peu de thé.

Era se leva d'un bond et se précipita dans la cuisine. Excitée comme une enfant la veille de noël, elle ne mit pas longtemps à revenir, tasses, sucrier et bouilloire chaude à la main.

- Comme tu le sais j'ai quitté l'école à la suite de mon diplôme dans un seul et unique but. Maîtriser et connaître un maximum de chose sur la magie. A cette fin j'ai beaucoup voyagé. Lisant de vieux écrits dans les vieilles bibliothèques j'ai un jour découvert le premier secret de ma vie. Il était question d'un sortilège de magie noire puissant, qui visait à dépecer lambeaux par lambeaux la chair de l'ennemi. Evidemment je ne pouvais pas être le seul à convoiter ce genre de pouvoir et c'est là que pour la première fois, les mangemorts m'ont trouvé. Ayant plus d'informations qu'eux ils m'ont traqué, battu et capturé. Ils m'ont aussi torturé, d'où les marques que je porte. C'est là que la course pour le savoir à vraiment débuté. Ils ont prit mes notes avant que j'ai le temps de m'échapper, et une fois dehors ce fut une course acharnée entre eux et moi pour trouver le grimoire du sortilège. Course que j'ai perdu. Nous nous sommes croisés de nouveau plusieurs fois sur d'autres sites de magie oubliée et ce sont ces autres cicatrices qui racontent ces combats.

Era faisait la grimace. Elle semblait ressentir une part de la douleur que pouvait provoquer les traces du vagabond, et à la vue de son corps mutilé, elle comprit enfin l'inquiétude permanente du sorcier. Il fallait vraiment qu'elle apprenne à se défendre sans faille, si elle voulait garder une chance d'avoir le même pouvoir de séduction pendant encore longtemps.

- Après de longues années j'ai enfin été en mesure de me battre contre eux, et j'ai pu ainsi avancer beaucoup plus vite dans mes recherches. Mais ils ont mit ma tête à prix, et depuis je dois sans cesse me dissimuler pour continuer mon travail. J'espère que tu ne m'en veux pas trop de t'avoir dissimulé tout ça.

Il prit sa tasse de thé et une petite lampée. Soulagé de partager un peu son passé, mais déjà fatigué d'en parler il ajouta :

- Bien, assez parlé pour le moment. Dis moi, comment se fait-il que tu ai pu venir me rejoindre ici ? Tu n'as aucun famille ? Aucun ami qui s'inquiète pour toi ?

Enigmera Prewett :

Era avait reçu beaucoup d'informations d'un coup. Elle resta n moment pensive, ses mains enserrant sa tasse de thé brûlant. Elle n'avait pas du tout imaginé que Taylor ait pu vivre d'aussi horribles choses. Il n'avait donc pas exagéré en lui disant qu'il était poursuivit et que sa vie était en jeu. Le regard dans le vague, elle ne s'aperçut pas que Taylor lui avait parlé. Ce n'est qu'en voyant l'air interrogateur de son ami qu'elle comprit qu'il lui avait posé une question.

- Pardon, tu disais quoi ?

- Je te demandais si tu n'avais pas de famille ou au moins quelqu'un qui devrait s'inquiéter de ne pas de voir rentrer.

- Ah... Mes parents... Ils sont partit en Australie quand j'ai eu 17 ans, enfin, après ma dernière année à Poudlard en réalité. Après m'avoir trop couvé, mon père a pensé que je devrais être capable de me débrouiller toute seule. Il a mit la maison en vente et j'ai du me résoudre à m'installer chez une amie et voisine. Je ne lui ai pas dit que je partais, mais comme on ne fait que se croiser je ne suis même pas sûre qu'elle se soit aperçue de mon absence. Donc tu vois, aucune attache.

L'esprit de la jeune femme retourna au récit de son compagnon. Elle ne pouvait s'empêcher de l'imaginer être torturé et cette vision lui donna la nausée. Elle se leva et fonça à l'étage. La peur de le perdre avait prit possession de son corps. Elle s'en voulait de n'avoir pas su se contrôler, mais il lui fallait digérer toutes les infos qu'elle venait d'entendre. Lorsqu'elle rejoignit Taylor, celui-ci lui lança un regard inquiet.

- Ca va ? Tu es toute pâle.

Era hocha la tête en signe d'approbation. Elle s'installa sur les genoux de Taylor et parcouru du bout des doigts chaque cicatrice, suivant un chemin mouvementé à travers tout le corps du vagabond.

- Ca te fait encore mal ? lui demanda-t-elle en refoulant ses larmes.

Taylor Malëan :

- Non ne t'en fais pas. La plupart de ces cicatrices sont vieilles de quelques années déjà. Elles m'ont fait mal il y a un temps. Surtout celle de mon dos. Je n'avais pas pu la soigner de partout à cause du manque de visibilité, et elle s'est infectée à plusieurs reprises. Elle a mit plus de 6 mois à cicatriser entièrement.

Taylor souriait comme à son habitude. Il était impensable de le voir exprimer de la douleur et même en ces instants douloureux, il était marqué d'un large sourire comme si ce n'était pas grave.

- Tu sais, je suis un de ceux qui s'en est sortit le mieux. D'autres sont morts suite à moins que ça. Au moins j'ai des exploits à raconter.

Il laissa échapper un petit éclat de rire. La matinée était déjà passée, et le soleil était bientôt à son zénith. Enfin le soleil, bien grand mot. La pluie avait cessé de tomber si fortement, et le sol pu absorber le trop plein de liquide qui stagnait en son somment. L'herbe brillait d'un vert remarquable, et des rayons lumineux jaillissaient des perles de pluie qui tombaient de la toile de tente. Les collines chantaient en harmonie avec le vent, et l'on entendait le son des eaux déchaînées se battre contre les falaises.

- Tu as faim, ou soif ? Tu désires quelque chose d'autre ?

La jeune lionne dit non de la tête.

- Tout à l'heure tu m'as proposé un massage. J'aurais voulu qu'on s'entraîne mais la météo ne semble pas tout à fait d'accord. Peut-être que tu voudrais bien m'en faire un en attendant le soleil ?

- Ce serait avec joie. Ma proposition reste tout à fait valable bien sûr. Va te mettre sur le lit, j'arrive.

Elle alla se laver les mains pendant que Taylor se jetait sur le lit. Toujours torse nu, il rassembla ses cheveux qu'il noua avec sa baguette comme s'il s'agissait d'un vulgaire stylo. La grande stature de l'homme paraissait plus impressionnante que d'habitude. Les cicatrices jetaient rapidement un froid sur quiconque les regardait. Une minute plus tard, Era était revenue. Manches retroussées, cheveux attachés. Elle chevaucha le voyageur d'un bond rapide. La présence de ses mains chaudes sur le corps de Taylor fit frémir ce dernier. Tous ses sens s'éveillèrent et il eu l'impression de plonger doucement dans un sommeil profond. La jeune sorcière parcourait ouvertement le corps de son ami pour la première fois. Elle était douce et lente. Ses mains glissaient dans de larges cercles le long de la colonne vertébrale du sorcier. A son premier passage, on pu entendre son dos craquer une bonne vingtaine de fois. Il souffrait sans doute. Personne ne s'était jamais occupé de lui, et vu les conditions dans lesquelles il vivait il était facile de comprendre pourquoi ses articulations craquaient autant. Il poussait parfois de petits gémissements, quand un noeud de nerfs était défait par le touché magique de sa belle. Il se sentait bien en cet instant, et il aurait voulu qu'il puisse durer toujours. Mais le vent poussait les nuages de plus en plus loin, emportant la pluie sur son passage. Bientôt il faudrait reprendre l'entrainement. Mais pour la première fois, le vagabond n'en avait aucune envie...

- Si tu devais avoir un animal de compagnie, que choisirais-tu ?

Il ne savait pas vraiment pourquoi il posait cette question, mais il avait besoin de se concentrer sur autre chose que le temps. Il voulait en apprendre encore sur Era. Sa couleur préférée ? Son style musical ? Etc.

Elle s'apprêtait à répondre mais en cherchant à masser la nuque de son ami, elle se colla en lui laissant peser sa poitrine sur le corps bouillant de sa victime. Taylor quitta alors terre. Les cheveux de sa belle s'étaient partiellement détachés, retombant dans le cou du jeune homme. Une délicate odeur s'en dégageait et l'homme s'enfuit dans un rêve. En extase réel. Il se sentait totalement soumis à un pouvoir plus grand que le sien. Le charme d'Era le clouait au lit sans aucune forme de procès. Il défailli et se retourna.

- Ca va beaucoup mieux, merci !

Enigmera Prewett :

Era se redressa vivement. Taylor semblait perturbé et elle comprit pourquoi. Elle avait eu une trop grande proximité sans prévenir, mettant le jeune homme mal à l'aise.

- Excuse-moi. Je voulais seulement masser ta nuque...

Elle passa sa jambe de l'autre côté du vagabond et s'installa en tailleur sur le lit. Elle ramena ses cheveux en arrière et regarda Taylor.

- Si je devais avoir un animal de compagnie... C'est difficile de choisir, j'ai grandi avec beaucoup d'animaux autour de moi. Mon patronus est un cheval... Le cheval me plaît. J'aimerai pouvoir galoper comme les chevaux, sans objectif précis. Juste pour le plaisir de courir encore et encore. J'aime bien les chats aussi, pour leur indépendance. Je suis plutôt indécise sur le sujet en réalité. Je n'ai jamais eu à choisir un animal plutôt qu'un autre. Désolée si la réponse ne te convient pas.

Taylor buvait ses paroles. Elle se sentait ridicule de débiter autant de choses sur ses propres goûts, mais lui semblait totalement satisfait de l'écouter.

- Ca t'intéresse vraiment ce que je te dis ?

- Oui, j'ai envie d'en savoir plus sur toi.

- Tu sais bien que ça ne marche pas que dans un sens... J'ai moi aussi des questions auxquelles j'aimerai que tu répondes. Mais je vais aller nous chercher de quoi grignoter avant. J'arrive.

Era se leva d'un bond et enjamba Taylor qui était toujours allongé sur le lit. Elle fouilla dans les placards un bon moment avant de revenir avec un maigre paquet de biscuits secs et quelques fruits.

- Je crois que nous allons devoir retourner en ville faire quelques courses. dit-elle en s'installant aux côtés de son ami. Alors ma question. En rapport avec la musique. Comment as-tu connu Era ? Moi c'est ma belle-mère qui m'a fait connaître. Elle vient d'une famille moldue. Et toi ?

Taylor Malëan :

- Pour être honnête avec toi, je ne m'en souviens pas. Depuis tout petit j'écoute de la musique pour me libérer de ce que j'ai vécu. C'est mon seul échappatoire. Alors d'où ça vient exactement je n'en sais rien. Cependant j'ai toujours aimé leur musique. Elle me fait penser à ces plaines. Depuis tout petit je rêve de vivre ici tu sais ? Dans une petite maison tranquille avec ma femme, mes enfants et quelques animaux. Qui sait, peut-être qu'un jour j'y arriverais.

Un petit gâteau s'éleva dans les airs avant de venir se perdre dans la bouche de Taylor. Cette fois la pluie avait cessé. Mais l'envie de combattre ne revenait pas. Il voulait passer du bon temps au calme et au chaud, à ne parler de rien et de tout. Mais comme on ne fait jamais ce qu'on veut, le jeune repensa aux placards vides.

- Tu as raison, il va falloir que nous retournions en ville. Cependant je n'ai pas de quoi nous prendre suffisamment de choses pour les temps à venir.

Era tenta de proposer son argent mais il refusa vivement. Elle était son invitée, et il était hors de question qu'elle paye quoi que ce soit.

- Ca ira ne t'en fais pas. Dans les prochains jours j'irai voir un ami qui me doit beaucoup d'argent.

La jeune fille était intriguée par cette histoire d'argent mais préféra ne rien dire.

- Où as-tu l'habitude d'aller pour faire tes courses ? Peut-être auras-tu envie de manger au restaurant aussi. A moins que tu ne préfères qu'on reste là.

Enigmera Prewett :

- Je fais mes courses dans une petite boutique de Londres habituellement. Mais je ne suis pas difficile, c'est juste que j'ai l'habitude de les faire là bas, et que je ne perds pas de temps à chercher telle ou telle chose dans tel ou tel rayon. Et pour le resto, non merci. Je suis mille fois mieux ici près de toi et sans personne autour. Je m'habitue très bien au silence de ces terres en réalité.

Era regardait dehors. La pluie avait cessé et le soleil revenait timidement. Taylor ne lui avait pas encore parlé d'entrainement et elle n'avait pas forcément envie non plus de se battre aujourd'hui. Pour une fois elle découvrait l'homme qu'était Taylor et elle n'avait pas envie de couper court à leur conversation. Perdue dans ses pensées, elle se mit à fredonner l'air d'une chanson d'ERA. Ni une ni deux, Taylor ressortit son disque et une douce musique vint emplir la tente.

- Vous dansez mademoiselle ?

Taylor s'était penché en avant et proposait sa main à la jeune lionne. Cette dernière pouffa et tendit la main pour attraper celle de Taylor. Comme la veille, ils se remirent à danser, tournoyant avec entrain sur la petite piste improvisée. Ils riaient aux éclats tous les deux, rien d'autre ne semblait exister. Le soleil illuminait parfaitement la tente à présent, et les boucles rousses de la jeune femme paraissaient d'autant plus belles. Era plongea son regard dans celui de Taylor. Elle cessa alors de rire, attrapa son visage et porta ses lèvres contre celles du vagabond. Sans relâcher son étreinte elle vint se coller plus près de Taylor. Ce dernier répondait à son baiser mais était tiraillé entre repousser sa belle ou la laisser faire. Leur baiser dura longtemps, Era cherchant toujours les lèvres du vagabond comme si elles étaient son oxygène. Leur souffle devinrent courts et pressants. Puis Era se recula soudain. Portant la main sur ses lèvres comme pour s'imprégner de ce long baiser, elle s'assit à même le sol et reprit son souffle.

- Je voulais savoir jusqu'où je pouvais aller sans enfreindre les règles. dit-elle dans un murmure. Excuse-moi si je t'ai mis mal à l'aise. Ce sera peut-être plus facile maintenant que je sais où sont les limites.

Taylor Malëan :

- Il n'y a aucune limite tu sais ? Je suis disposé à me défendre seul au cas où quelque chose ne me plait pas. Cesse donc un peu de te prendre la tête.

Il sourit comme à son habitude pour réconforter sa belle.

- C'était très agréable.

Taylor avait profité à fond de ce baiser. Son corps tout entier frémissait sous l'attaque de la belle mais il supportait de plus en plus l'idée de ne pas pouvoir contrôler ses sentiments lors de ses moments. Par conséquent, il se dit qu'au point où il en était, il serait intéressant de voir jusqu'où elle avait placé ses limites.

- Allons à Londres et revenons vite. Tu nous guide ?

Enigmera Prewett :

Era ne s'était pas attendue à cette réaction. Il lui avait bien dit qu'elle devait savoir se montrer raisonnable, jusqu'à ce que lui se sente prêt. Mais quel serait le signe ? Ferait-il le premier pas ? Elle ne voulait pas brûler les étapes et encore moins le frustrer ou le mettre mal à l'aise. Leur jeu de séduction était appréciable, tout deux semblaient hésitants, indécis, mais précis dans chaque parole, dans chaque geste qu'ils avaient l'un envers l'autre.

- Je vais m'habiller et nous pourrons y aller.

Après une toilette rapide, la jeune lionne rejoignit Taylor et ils transplanèrent au chemin de traverse avant de rejoindre à pied le magasin qu'elle avait mentionné. Ils firent de rapides emplettes, et repartirent avec de nombreux sacs chargés de victuailles. Ils s'apprêtaient à repartir en Ecosse lorsque la jolie rousse demanda à Taylor de l'attendre au Chaudron Baveur.

- Je n'en ai pas pour longtemps. Juste une dernière course et nous pourrons rentrer.

Une demi heure plus tard, Era retrouva son ami, ses achats bien dissimulés derrière un sac en plastique. Taylor tenta de savoir ce qu'elle cachait mais il n'eut pour toute réponse qu'un sourire malicieux de la jeune sorcière.

Le soleil commençait lentement à décliner à leur retour et ils ne tardèrent pas à se préparer à dîner. La journée était passée à une vitesse folle mais Era n'avait pas envie qu'elle touche à sa fin. Leur repas avalé, la table débarrassée, les deux jeunes s'assirent sur leur chaise respective en se demandant ce qu'ils pourraient bien faire. Taylor semblait se torturer l'esprit. Il n'avait manifestement pas envie de mettre un terme à cette soirée.

- Je reviens !

Era se leva et partit fouiller dans son mystérieux sac. Elle en sortit une bouteille translucide dans laquelle brillait un liquide couleur or. Tout en montrant la bouteille à Taylor elle proposa :

- Ca te dis un nouveau massage ? C'est de l'huile pour le corps...

Taylor Malëan :

Emballé par l'idée d'à nouveau se faire masser, Taylor accepta avec joie.

- C'est une très bonne idée que voici !

Il était heureux de voir l'entrain de la jeune lionne, bien que son regard lui semblait bien malicieux. Avait-elle préparé un mauvais tour ? Ou peut-être avait-elle quelque chose derrière la tête. Quoi que ce puisse être, le vagabond prit le risque. Il ôta ses chaussures, puis sa chemise, et s'affala de nouveau sur le lit. Il attacha de nouveau ses cheveux. Era s'approcha. Il se retourna et l'attrapa par le bras. En un instant elle était allongée près de lui, dans ses bras bouillants.

- Je suis content de notre journée. On s'est plutôt bien amusé non ? En fait, moi aussi j'ai un cadeau pour toi.

Il fouilla son fourre-tout et en sortit une boite.

- Ouvre-la !

Une fois ouverte, Era vit dans le creux de la boite une fine chaîne d'argent, elle semblait assez grande pour être attachée à la taille de la jeune femme. Surprise, Taylor lui expliqua qu'elle était un simple lien ornemental qu'on mettait autour du bras en plusieurs tours. Un petit trèfle à quatre feuilles trônait sur le fermoir.

- Il te plait ? Si non dis le moi parce que j'espère que tu le portera en permanence alors autant qu'il te plaise.

Enigmera Prewett :

Era resta sans voix devant son cadeau. Elle était très touchée du geste de Taylor. Elle savait qu'il n'avait pas beaucoup d'argent mais elle renonça toutefois à lui poser la question du "comment ?"

- Il est... Magnifique. Vraiment ! Je l'aime beaucoup, merci !

Elle se hâta de l'enfiler et admira le résultat à la lueur de la petite flamme emprisonnée dans le bocal. Taylor paraissait heureux de sa surprise et plus heureux encore que le cadeau plaise à la jeune lionne.

Era posa un regard tendre sur son ami et se saisit à nouveau de la bouteille.

- Voilà une bonne occasion de te remercier...

Le vagabond lui lança un sourire à son tour et se tourna sur le ventre, tête dans ses bras. Era tremblait un peu à présent, encore émue du présent qu'elle ne lâchait pas des yeux. Elle versa le doux liquide dans ses mains avant de les poser sur le dos du sorcier. Un nouveau craquement se fit entendre, suivit d'un gémissement. Un mal pour un bien... Ses mouvements circulaires se firent finalement plus doux et plus lents, jusqu'à ne devenir que de légers effleurements sur la peau de Taylor qui fut parcouru de frissons. Era jouait avec le feu sans parvenir à se contrôler. Le corps du jeune homme ne la rebutait pas, au contraire. C'était lui, Taylor, dans toute sa splendeur. Ses caresses étaient timides, semblables à des petits battements d'ailes de papillon.

- Ca te plait ou tu préfères les vrais massages ?

Taylor Malëan :

- Pour être honnête, le massage me fait du bien, mais tes caresses me font frémir. C'est à la fois agréable et dérangeant, mais je trouve ça très sensuel. L'un comme l'autre me va très bien en fait. Mais tu en peut-être marre. Tu veux que je prenne la relève ?

- Peut-être plus tard, mais pas de suite. J'apprécie de te faire plaisir et au moins, tu auras une dette envers moi.

La jeune femme esquissa un sourire. La pluie s'était totalement arrêtée et aucun vent ne soufflait dehors. L'air était bon, bien qu'un peu frais. Répandant les cris des petites bêtes sauvages des alentours, Taylor sortit de sa torpeur et se retourna face à sa dame. Son nouveau bijou brillait de mille éclats. Elle regardait le vagabond avec ses habituels yeux doux.

- Ca te dirait une petite balade au clair de lune ?

Enigmera Prewett :

- Oui avec plaisir, ça nous fera du bien.

Ils sortirent de la tente, et la brise qui vint frapper le visage d'Era lui fit du bien. On entendait seulement le bruit de leurs pas sur l'herbe trempée. Les nuages avaient disparus, c'était une nuit claire et magnifique. Les étoiles scintillaient au dessus de leurs têtes et la jeune femme s'arrêta pour les contempler.

- Ce vide immense au dessus de nos tête me donne le vertige, mais j'adore regarder les étoiles.

Taylor ne répondit pas. Il regardait à présent les milliers de diamants dans le ciel d'encre. Depuis qu'ils étaient là, c'était la première vraie nuit calme. La lune éclairait Taylor d'une lumière blafarde mais Era réussi à voir l'intensité de ses sentiments dans la lumière de ses yeux verts. Ils continuèrent leur marche main dans la main, essayant de faire le moins de bruit possible pour profiter pleinement de ce moment magique qu'aucun des deux jeunes gens ne voulait voir disparaître.

Taylor Malëan :

La marche fut longue et plutôt silencieuse. Les deux rêvaient dans leur tête, se perdant dans le paysage qui s'offrait à eux. La lune éclairait leur chemin et l'herbe mouillée rafraîchissait leurs pieds. Taylor brisa le silence.

- Demain tu veux faire quoi ? Tu préfères t'entraîner ou bien continuer sur la même lancée ?

Indécise, la jeune fille hésitait, elle savait qu'elle devait s'entraîner mais la possibilité de passer une autre merveilleuse journée la tiraillait un peu.

- Je ne sais pas vraiment. Ca te dérange si l'on voit ça demain au levé ?

Le vagabond fit non de la tête et se replongea dans ses pensées. Tout à coup il fut parcouru d'un frisson et décida qu'il fallait rentrer. L'air était devenu trop froid pour rester couvert comme ils étaient. Une fois dans la tente, Taylor sorti un jeu d'échec et proposa à Era de faire une partie.

- Ca te tente une petite partie ? Quitte à ne pas travailler aujourd'hui, autant se coucher tard. On peut aussi bien faire autre chose si tu as une meilleure idée. Mais je dois avouer que j'en manque cruellement...

Enigmera Prewett :

- Va pour une partie d'échec ! Mais ça fait bien longtemps que je n'y ai pas joué.

Taylor installa les pièces d'un coup de baguette, et tous les pions s'animèrent. La partie pouvait commencer.

- Honneur aux dames...

Era lui lança un sourire et déplaça sa tour. La partie fut longue et périlleuse, à l'image de leurs duels. Les pertes étaient grandes d'un côté comme de l'autre. Les pièces disparurent de l'échiquier peu à peu, laissant déjà entrevoir la victoire de la jolie rousse.

- Je gagne quoi si je remporte la partie ?

Taylor Malëan :

- Disons que je t'offrirais un animal. L'animal de ton choix à condition qu'il soit petit, beau, et qu'il n'ait pas mauvais caractère, ça te convient ? Nous irons le chercher demain, au chemin de traverse, et nous pourrons passer un peu de temps ensemble pour lui créer une maison et pourquoi pas quelques jouets.

Même si ça effrayait un peu Taylor de peur qu'elle ne voit ça comme un engagement trop soudain, il était heureux de lui avoir proposé. C'était sans doute un beau cadeau pour une amoureuse des créatures comme elle. De plus, Taylor lui avait appris beaucoup de chose et il pensait qu'à son tour elle aimerait peut-être jouer les professeurs. Quoi qu'il en soit, cette proposition n'engageait pas à de gros risques et il pensa que c'était une récompense suffisante sur une partie d'échec. Sur cet accord, Era massacra Taylor, ne le laissant prendre plus aucune pièce.

- Tu as bien caché ton jeu à ce que je vois. Il y a d'autres matières dans lesquelles tu joues à ça ? Parce que si tu me fais le même coup pendant le prochain entraînement je démissionne !
Revenir en haut Aller en bas
Enigmera Prewett
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Legilimens


Re: Vagabondage en Ecosse

Message par : Enigmera Prewett, Jeu 3 Mai 2012 - 10:05


- Je te rappelle que je suis bien moins douée que toi en duel ! Je n'ai pas réussi à te bluffer malgré tout, ne t'en fais pas, ce n'est pas demain la veille que tu devras démissionner. Et je n'y compte pas de toutes façons. Je suis sûre d'avoir encore besoin d'apprendre beaucoup de choses.

Era lui lança un regard complice.

- Concernant ma récompense pour la partie d'échec... C'est très tentant effectivement. Mais est-ce qu'un animal pourrait s'adapter à notre mode de vie ? Si nous sommes amenés à bouger souvent, si nous sommes poursuivit, s'il lui arrive malheur...

La jolie rousse était plutôt indécise. Cela faisait longtemps qu'elle rêvait d'adopter un animal, mais dans ces conditions particulières elle se demandait si c'était une bonne idée, et si l'animal en question ne risquait pas de souffrir malgré les soins que Taylor et elle seraient en mesure de lui apporter.

- Ou alors un animal plutôt indépendant et qui pourrait fuir facilement... Peut-être un hibou ou une chouette, qu'en dis-tu ?

- C'est toi qui choisis, je te laisse carte blanche, je ne veux pas te forcer, je pensais que ça te ferait plaisir...

- Ca me fait très plaisir ! N'en doute pas ! J'essai juste de me persuader que c'est une bonne idée...

Le silence s'installa soudain. Era espérait ne pas avoir froissé son compagnon... Elle se leva alors et commença à ranger l'échiquier avant d'aller faire bouillir de l'eau. Toujours sans mots dire, elle revint quelques minutes plus tard avec des tasses propres et le thé brûlant. Il commençait à se faire tard mais ils avaient ingurgité assez de thé pour ne pas être déjà fatigués. Tous deux semblaient perdus dans leurs pensées. Au bout de plusieurs minutes, Era se leva à nouveau et commença a faire les cent pas dans la tente.

- Un problème ?

- Non, aucun, je cherche juste à me calmer, je pense que le thé après une certaine heure est à proscrire. dit-elle dans un rire.
Revenir en haut Aller en bas
Enigmera Prewett
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Legilimens


Re: Vagabondage en Ecosse

Message par : Enigmera Prewett, Jeu 3 Mai 2012 - 20:35


{Même chose qu'hier...}


Taylor Malëan :

La nuit était enfin tombé. La partie d'échec avait prit fin en laissant Era vainqueur. Elle avaitdonc la possibilité de choisir un animal pour vivre avec eux, mais protectrice comme elle l'était elle avait peur pour le bien etre de la créature. Les deux jeunes avaient avalé déjà trois théiere à deux et la théine mit facilement les nerfs de la jeune sorcière qui faisait à présent les cents pas dans la tante. Taylor réfléchissait à l'animal qu'il pourrait adopter.

-tu sais, on peut aussi prendre une petite créature. Si jamais il nous arrive quoi que ce soit, on pourra le caché dans mon fourre tout. Je lui ferai une petite maison avec un petit jardin dedans. Enfin c'est une solution comme une autre mais il est vrai que si nous ne sommes pas sur de la protéger nous ferions mieux d'y réfléchir plus intensément. Bon. Sinon tu veux faire quoi ce soir ? J'imagine que tu n'as aucune envie de dormir ?

Enigmera Prewett :

- non effectivement, je ne pense pas que le sommeil m'emporte tout de suite.

Era marchait toujours à travers le tente, ses yeux pétillants de malice. Elle se sentait en forme pour faire tout un tas de choses. Mais à commencer par quoi ? Du ménage ? Un duel ? Danser ? Marcher dehors à nouveau ? Il lui fallait bouger et se dégourdir les jambes. Elle opta finalement une nouvelle danse.

- tu as une musique plus entraînante qu'ERA ? Je pense que ça me calmerait un peu de danser. Mais tu danses avec moi hein ?

Taylor Malëan :

ça serait avec joie que le jeune homme danserait.

-Tout dépend de ce que tu appelle entrainant. Si tu veux va dans le coffre pret de la cuisine et choisi le disque qui te plaira.

La jolie rousse alla à pas de géant pret du vieux coffre, qu'elle ouvrit dans un énorme grincement. Une centaine de disque tronaient dans le fond de la boite, rangé par ordre alphabétique , et d'un éclat étonnant vu la poussière qu-il y avait dans le contenant.

-C'est un petit bout de ma collection, le reste doit sans doute etre encore chez mes parents s'ils n'ont pas tout jeté. Mais tu devrais y trouver ton bonheur, il y à toute sorte de musique dedans.

En effet, les disques passaient de la musique celtique au hardrock trouvant sur leurs chemin du zouc du classique, et meme un peu de rap ou de raggae. Era ne savait plus ou donner de la tete, puis lança sa main à l'aveugle pour en choisir un

Enigmera Prewett :

- the fray ?

Era ne connaissait pas. Sûrement une musique moldue encore... Elle mis le disque en marche et les premières notes de "you found me" retentirent. Pas vraiment entraînant, mais la musique était envoûtante. Era s'était calmée instantanément et écoutait avec attention chaque note musicale de la chanson. C'était autre chose ! La jeune femme s'installa alors par terre sous le regard interrogateur de Taylor.

- tu ne veux plus danser ?

- non pas vraiment.

L'entrain de la jeune femme était retombé des les premières notes. Elle ne se sentait pas fatiguée pour autant et tortillait une mèche de ses cheveux d'un air distrait. La musique lui emplissait les oreilles et elle savourait ce style qu'elle ne connaissait pas.

Taylor Malëan :

The fray. Groupe à sonorité pop rock. Il était étrange qu'Era choisisse par hasard une musique qui parlait de rencontre. L'avait-elle fait exprès ? Essayait-elle de passer un message à travers le son ?

-Tu aimes ?

la jolie rousse ne répondait plus. Totalement absorbé par le son elle errait dans son subconscient. Il pensait alors qu'il valait mieux attendre la fin de la chanson avant de lui reparler. Brisé les sentiments qu'apporte une musique était la dernière chose qu'il ferait. Il appréciait la voir passionnée par la voix émouvante du chanteur, qui valsait entre les aigu et les basses. Lui meme fut charmé, et se laissa aussi aller au reveries de la rencontre entre Era et le vagabond. Tout un film repassait dans ça tete, et ça eut au moins le mérite de lui faire comprendre, que cette rencontre n'était pas du au hasard. Pour la première fois, taylor se posa alors la question, pourquoi l'avait-il contacter vraiment était-ce uniquement pour son livre ? La musique prit fin, et Era sortit de ses songes. Reposé,calme, ses yeux brillaient et on aurait pu croire qu'elle avait les larmes aux yeux.

Enigmera Prewett :

- excuse moi, j'étais partit pour danser mais ce... Cette chanson...

Era cherchait ses mots. Elle même adorait se plonger dans la musique pour s'isoler et penser à tout un tas de chose. Mais elle n'avait jamais entendu pareil son. La musique moldue était vraiment à part mais on y prenait très vite goût. La jeune sorcière fouilla à nouveau dans le coffre.

- tu en as d'autre de ce groupe ?

- sûrement, mais tu sais il y a probablement d'autres musiques qui devrait te plaire si tu aimes ce style. Attends.

Taylor s'installa aux côtés de la jeune femme et fouilla à son tour dans la malle aux trésors.

- ah ! Tiens écoute ça.

Il glissa le nouveau disque et attendit la réaction d'Era. Cette dernière s'empara de la jaquette tendis que les premières notes résonnaient.

- Coldplay. Paradise.

Era écouta le morceau attentivement. La musique lui donna des frissons et elle vint se coller contre Taylor, s'abandonnant dos contre son torse, mains dans les mains. Elle se sentait bien et sereine. Lorsque la chanson fut terminée elle demanda au vagabond de lui choisir une nouvelle chanson.

Taylor Malëan :

Pendant deux trois minutes le vagabond fouilla dans la malle. Il finit enfin par en sortir un disque noir qu'il mit à jouer directement.

-C'est to zanarkand reprise par elvira madigan. A la base c'est une musique de mon jeu vidéo préféré. Écoute à fond. Ferme les yeux et raconte moi ce que tu voix.

là jeune fille obéit. Elle croisa les jambes, posa ses bras sur ses genoux. Ferma les yeux. De petits parasites sortirent des enceintes, on l'impression qu'une pluie violente venait d'éclater. Puis enfin la musique commença. Le vagabond imita son élève et s'asseya à ses cotés , il lui prit la main, et commença à la caresser doucement, pour déranger sa belle, le moins possible dans son écoute. La musique dura un peu plus de trois minutes pendant lesquels aucun des deux personnages, n'avaient bougé ou parlé. Le temps avait semblait s'etre arreté, emprisonnant le couple dans une pleinitude réparatrice. La musique s'arreta.

-Alors ? T'es impression ?

Enigmera Prewett :

- c'est doux, paisible et magnifique. Mais je ne sais pas si c'est une musique heureuse ou pas ? Ça dépend peut être de l'humeur dans laquelle on se trouve en l'écoutant... Tu veux bien la remettre ?

Taylor passa le morceau une seconde fois et Era ferma à nouveau les yeux. La musique avançait et son cœur battait à son rythme. Elle n'osait plus bouger, n'osait plus respirer. Mettre sa vie sur pause le temps d'une si belle musique n'était pas de trop. Elle leva finalement son regard vers Taylor. Il la dévisageait dans un léger sourire. Elle avait envie de se blottir contre lui, de sentir la chaleur de sa peau, le chant de ses poumons, les paroles de son cœur... Être juste au plus près de lui et profiter de l'instant présent sans se poser de question. Elle bougea alors de place et vint loger sa tête au creux de la poitrine du vagabond, et elle soupira d'aise.
Revenir en haut Aller en bas
Taylor Malëan
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : - Animagie : Salamandre maculée


Re: Vagabondage en Ecosse

Message par : Taylor Malëan, Jeu 3 Mai 2012 - 21:20


-c'est fou de voir à quel point la vie peut être belle avec un peu de musique non ?

L'air était bon , le temps calme. Rien ne bougeait au delà de la tante, et les deux personnages pouvaient à présent jouir d'une tranquillité mortuaire. Ils n'avaient pas travaillé depuis deux jours. Aucun entraînement, aucune étude, ils avaient laissé la magie de côté, pour passer de longs moments agréable ensemble. Les deux jeunes ne s'étaient plus posés de questions depuis un certain moment, sur la nature de leurs relation. Peu leur importait. Même Era qui avant paraissait si nerveuse de savoir si elle allait pouvoir rester, ne manifestait plus aucune inquiétude ou nervosité. C'était le calme plat depuis deux long jours. Un petit paradis, dans les Highlands, comme Taylor l'avait toujours rêvé.
Il devait être tard à présent, mais dans ces plateaux vides, la course du soleil ne comptait absolument pas. Peut importait l'heure à laquelle ils se levaient, mangeaient, dormaient. Personnes n'était là pour leur dicter ce qu'ils devaient faire. Un bonheur sans limite ou la liberté est maître, vu que personnes n'était aux alentours pour les stopper.
Conscient de la chance qu'il avait, Taylor savourait ces instant avec reconnaissance, priant chaque nuit le ciel, pour que le lendemain soit aussi calme. C'était la première fois en plus de trois ans, qu'il avait pu remettre les pieds en Ecosse plus de trois jours sans se faire attaquer. Cependant ce dernier point ne le rassurait pas vraiment, et la nuit dernière, pendant le sommeil de la jeune lionne, il prit l'initiative de mettre en place dans un grand dôme autour de la tante, quelques enchantements de mutisme et de dissimulation. Normalement, s'ils restaient tous deux dans la tante, personnes ne devrait être en mesure de les retrouver. En réalité, c'est pour cette raison que taylor avait décidé de changer d'endroit la tante. Trop proche du sous bois ravagé, ils avaient laissés bien trop de trace pour se faire repérer. Mais le voyageur hésitait, devait-il en parler à sa dame ? Il préféra se taire pour le moment, jugeant le moment peu propice à ce genre de discution.

-oui je trouve aussi, tu en as une autre à mettre ?

L'homme se leva du sol, écartant prudemment la jolie rousse, pour éviter qu'elle ne tombe sur le sol. Il s'approcha de la malle, et farfouilla, à la recherche d'un nouveau CD. Une petite lueur brilla dans ses yeux, et il sortit une vieille jacket en carton, dont l'image ne se voyait plus du tout.

-Je ne sais pas si tu connais, mais je pense que si. Si tu as eu des parents moldu c'est un peu obligé. Les incontournables que nous dirait la radio. My heart will go on. ça te dit quelque chose ?

La chanson commença, soulevant les cœurs, par la voix enchanteresse de la soliste, elle éclata plus tard, dans une symphonie de violon, alto, et contrebasse. Le vagabond monta le son et partit prendre la main d'Era.

-Lève toi, et viens. Nous allons faire un feu.

Avec la musique en fond, ils sortirent de la tante et le voyageur usa immédiatement de sa baguette, pour faire venir un arbre, le découper en petits bois, et y mettre le feu. Il rentra ensuite de nouveau dans la tante, avant d'en ressortir avec un énorme paquet plastifié et plusieurs pics à brochettes en bois.

-Ce sont des chamallows !! Tu en veux, grillé sur un feu c'est délicieux, ça fait un peu caraméliser le sucre.

Era ria aux éclats, elle était face à un enfant en plein camping sauvage, mais ce n'était pas pour lui déplaire. Elle accepta chaleureusement une poignée de bonbon, et commença à les faire cuire. Une fois la musique terminée, le vagabond parti changer le CD, pour y mettre à la place celui d'Enaid. Avec de la musique celtique en fond, la soirée en Ecosse, ne pouvait mieux se passer, sauf peut être, avec quelques bières et autres remontant, qu'il s'empressa donc, de ramener à la jeune fille.

-Et voilà !! paré pour une bonne soirée à regarder les étoiles.

En effet, Era n'avait pas fait attention, mais toujours aucuns nuages ne couvraient le ciel, qui semblait être d'un éclat surprenant. Elle n'avait jamais rien vu d'aussi beau. C'était comme un océan bleu nuit et royal, dans lequel brillaient des milliers d'étoiles, comme les lumières jaillissent des maisons, les nuits de grands froids à Londres. La nature les entourait, on entendait le bruit léger de la musique en fond, et le crépitement du feu. Quelques braises éclataient parfois, dans un petit bruits qui faisait toujours sursauter le vagabond. Ce n'est pas qu'il avait peur, mais comme à son habitude, il était aux aguets...
Revenir en haut Aller en bas
Enigmera Prewett
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Legilimens


Re: Vagabondage en Ecosse

Message par : Enigmera Prewett, Jeu 3 Mai 2012 - 22:00


Ils dégustèrent leurs chamallow, le regard perdu dans la mer d'étoiles qui les dominait. Era n'avait jamais sentit une telle quiétude. La vie auprès de Taylor semblait tellement irréelle... Elle se sentait déconnectée du monde, en ces Terres qu'elle avait toujours imaginé pleines de mystères. Era se déchaussa et foula l'herbe froide. La musique celtique résonnait toujours derrière eux. C'était une nuit parfaite et magique. Elle s'éloigna peu à peu du feu et de Taylor, et continuait sa marche dans la nuit claire. Des larmes coulèrent sur ses joues sans qu'elle ne puisse les contrôler. Des larmes discrètes qu'elles avala lorsqu'elles se posèrent sur ses lèvres. Le froid lui mordait ses pieds nus mais elle s'en moquait. Un sourire vint illuminer le visage de la jeune rouquine lorsqu'elle repensa à certains des mots de l'homme qui l'attendait près du feu. Portant son regard au loin, elle découvrit quelque chose qui la fit redescendre de son nuage. Une lumière, un feu probablement, était visible à l'endroit de leur ancien campement. Elle s'avança encore, afin d'être certaine que ce qu'elle voyait n'était pas le fruit de son imagination. Elle fronça les yeux jusqu'à s'en faire mal, et fut obligée d'admettre que quelqu'un se trouvait non loin d'eux. Elle recula de quelques pas avant de revenir vers Taylor en courant.

- Là bas ! Il y a quelqu'un ! Là... là où on était... un feu !

Sa voix trahissait sa panique. Comment avait-elle pu passer d'un état de plénitude à un état de nerf pareil ? Elle inspira profondément pour se calmer. Peut-être n'était-ce que des campeurs après tout ? Et si c'était des mages noirs, il fallait que sa peur lui serve seulement à se défendre convenablement, sans ça... elle mourrait. Elle regarda leur feu, la tente, les bières, la nourriture, tout ce qui avait fait de leur deux derniers jours des moments de paix intégrale. Taylor s'était levé sans un mot et s'était avancé dans la nuit. Elle ne distinguait que son ombre à présent, et attendait son retour, son verdict, et ses ordres.
Revenir en haut Aller en bas
Taylor Malëan
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : - Animagie : Salamandre maculée


Re: Vagabondage en Ecosse

Message par : Taylor Malëan, Jeu 3 Mai 2012 - 23:21


En effet, l'élève n'avait pas rêvée, il y avait bel et bien un feu au loin. sur le plateau d'en face, là ou leur ancien campement était, juste à l’orée du sous-bous, Un brasier brûler dans de hautes flammes. Taylor fronça les yeux un instant dans l'espoir d’apercevoir un signe de distinction, il empoigna sa baguette, qu'il posa vivement sur sa tempe avant de prononcer quelque chose dans une langue sinistre au assonance en "r" et "t". Alors, sa vue plus perçante, ses yeux étaient devenu marron, et une fine brèche noir trônait en leurs centre, ils étaient semblable à ceux d'un aigle, ou d'un faucon.
Alors il vit, deux hommes, l'un grand et maigre, l'autre plus robuste, mais plus petits. Leurs visages étaient masqués, à coût sur, il n'étaient pas la pour camper. Ils avaient mit sur le feu, une sorte de petit canidé, un renard ou un chien, qu'ils s’apprêtaient surement à manger. Taylor se hâta de revenir prêt de sa belle.

-Éteint le feu, vite, s'ils ne peuvent pas le voir, ils peuvent le sentir.

Il laissa Era à sa tâche, et fit quelques pas en direction de la tante, avant d'y pénétrait, l'air songeur.
Il n'avait pas l'air stressé du tout contrairement à la jeune fille, mais plutôt énervé d'être dérangé dans un moment pareil.
La jolie rousse avait éteint le feu à l'aide de sa baguette, et effrayait elle accouru vers Taylor.

-Qu'est-ce qu'on doit faire ?

Elle était complétement apeuré, bien qu'elle tentait de garder une voix plus ou moins stable, tous ses membres tremblaient de peur, elle avait enfin comprit que la menace était plus que réel, et il allait maintenant falloir être capable, d'agir comme le vagabond lui avait enseigné.

-Toi, tu ne vas rien faire du tout, avant tout, calme toi. Respire à fond, détend toi. Pour le moment ils ne peuvent pas nous voir, cela faisait bien trop longtemps qu'on ne m'avait pas trouver, alors quand je t'ai demandé si ça te disait de venir ici, je doit t'avouer que je l'ai fait dans le but de nous protéger, nous étions, bien trop repérable avec tout le désordre que nous avons mit dans le sous-bois. J'ai activé des sortilèges de protection, autour de la tante dans un rayon d'un vingtaine de mètres. D'aussi loin ils ne peuvent pas nous voir, et aucune trace ne mène ici, vu que nous avons transplanés. Donc, la seule chose qui peut arriver, c'est qu'ils tombent par hasard sur nous, et dans ce cas, ça va être compliqué.

Taylor affichait un large sourire, comme si de rien était, il parlait calmement en fixant la rouquine droit dans les yeux. Ses pupilles avaient reprises formes normales, et ses iris leurs couleurs.

-Tu te souviens de nos exercices n'est-ce pas ? Alors tu n'as pas de soucis à te faire, mais pour le moment je veux que tu réfléchisses bien fort à un endroit où tu pourrais te cacher. Un endroit, où personne ne pourrait te trouver tu comprends ? Même pas moi. Je veux que tu visualise cet endroit, et que tu te tiennes prêt à y disparaître sous mon ordre.


Era tanta de parler, mais le vagabond lui posa le doigt sur les lèvres.

-N'oublie pas que se sont les termes de notre contrat d'accord ? Ne fait rien de stupide, écoute moi je t'en prie, je combattrais bien mieux, si je te sais à l'abri. Qui plus est, contre deux opposant, il est plus difficile de se défendre, et tu m'affaiblirai grandement en restant à mes côtés. Un jour viendra où tu seras capable de te battre avec moi, et où ensemble nous pourrons terrasser quelques mages noires. Mais ce jour n'est pas encore arrivé. Maintenant assied toi sur une chaise, et lit un bouquin. Reste à l'affût de tout bruit, il est possible qu'il y en est d'autre.
En fait, je dit un peu n'importe quoi, je préférerais que l'on sorte.Si jamais il tombait sur ma tante, ça pourrait avoir des répercussions désastreuse, et à ce titre, il faut la replier.


Aussitôt dit, aussitôt fait, en un coup de baguette magique,la tante n'était plus qu'un petit carré de toile, qu'il enfonça dans son fourre tout, avant de le mettre autour du coup de sa belle.

-Si tu pars, pars avec, il sera plus en sureté avec toi.

La femme sera le sac contre ça poitrine, comme si sa vie en dépendait. Taylor jeta un bref coup d’œil aux alentours, puis fixa Era. Elle était toujours aussi apeurée.

-Calme toi, ça va aller. Il ne nous arrivera rien, et demain, je te promet que je t'offre le petit déjeuner, ok ?

D'une voix fébrile, elle sortit un petit

-D'accord, mais je t'en pris, fait gaffe à toi.

Un bruit se fit entendre, et une lumière verte jaillit de l'obscurité. Taylor se rua sur sa belle,La plaquant au sol. Un vrombissement se fit soudain entendre, et le sol s'écarta en une énorme crevasse, où disparurent les deux jeunes gens, laissant leurs agresseurs sur le plateau. Il tombait dans une faille d'environ cinq mètres, puis avant de heurter le sol, s'arrêtèrent en lévitation. Le jeune homme était allongé sur elle, intacte, la main sur sa bouche à elle, pour étouffer ses cris de peurs. le temps semblait s'être arrêté, ou du moins la tourmente, mais pour combien de temps ? La faille se referma dans un dôme souterrain au dessus d'eux.Ils étaient à l'abri pour le moment.

-Écoute moi bien car c'est maintenant que tout se joue.Ils t'ont vus et prise pour cible.Ton but est simple, t'échapper, tu sait où tu vas transplaner ?

-Ou... Oui.

-Bien, très bien. Alors écoutes moi bien et ne panique pas. Je vais devoir remonter à la surface pour les occuper. Toi tu reste ici et tu te creuse un tunnel d'accord ? Surtout, au grand surtout, fait un tunel de forme circulaire, la terre sera mieux répartie, et donc moins fragile. Ensuite, tu te déplacera dans ce tunnel et au fur et à mesure que tu avanceras, tu le reboucheras sur tes pas. Compris ? Une fois une ou deux kilomètres passés, ressort et transplanne. Surtout, ne reviens pas. Je viendrais te chercher fait moi confiance. Tu peux me promettre de faire ça ?

Elle promit, et une larme coula de ses petits yeux. Taylor l'embrassa langoureusement, comme pour la calmer.

-Maintenant va et ne te retourne pas, cours car ta vie en dépend.

La jeune fille pointa sa baguette droit devant elle, activa un petit lumos et commença à séparer la terre, à l'aide de son arme. Elle laissait son vagabond derrière elle, et après avoir fait quelques mètres, ce dernier referma le tunnel à ces pieds.
Revenir en haut Aller en bas
Enigmera Prewett
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Legilimens


Re: Vagabondage en Ecosse

Message par : Enigmera Prewett, Ven 4 Mai 2012 - 0:00


Le silence qui régnait était oppressant. Sa baguette à la main, la sorcière grattait la terre au fur et à mesure. Elle tremblait de tous ses membres, laissant sortir ses larmes librement sur la terre déjà humide. Elle avançait, centimètre par centimètre, et refermait le passage derrière elle. Son corps travaillait mais son esprit était resté auprès de Taylor. Elle priait pour qu'il ne lui arrive rien... Ce que le jeune homme avait redouté était finalement arrivé, et il fallait maintenant agir comme il lui demandait. Le souffle de la jeune femme devint plus court, haché. Elle se sentait faiblir lentement mais elle usa d'un nouveau sortilège de têtenbulle. Se frayer un chemin dans la terre et tout refermer n'était pas simple, et surtout pas rapide. Elle perdit la notion du temps. Ses larmes avaient séchées et elle continuait d'avancer, en cercle comme le lui avait conseillé Taylor. Puis quand elle estima avoir parcouru deux kilomètres, elle remonta vers la surface. Lorsqu'elle sentit un courant d'air sur sa peau, la jeune lionne frémit de peur. Elle se hissa sur les derniers centimètres, sortit du trou et le referma d'un coup de baguette. Il faisait toujours nuit, les étoiles scintillaient mais Era les trouva soudain ternes. Le vent ici fouettait sa peau immaculée de terre, mais il eu le mérite de remettre les idées de la jeune femme au clair.

Transplaner. Elle devait transplaner dans un endroit sûr. Taylor avait dit qu'il la rejoindrait. Comment ? Il ne savait pas où elle allait ! Son coeur se contracta à cette pensée, mais elle serra contre son coeur le petit fourre-tout du vagabond et tourna sur elle-même. Elle fut engloutie dans un tourbillon sombre. La lumière de diverses maisons apparurent devant ses yeux. Elle serait bientôt arrivée.

*Non... pas celui-là... non plus... allez plus vite...*

Era attendait avec impatience d'apercevoir le rocher qui lui annoncerait sa destination finale. Enfin elle le vit. Là, ce gros rocher en forme de loup. Elle empoigna le fourre-tout plus fort que jamais, et vint se poser au pied de la roche sculptée dans un *plop* bruyant. Sa baguette pointée en avant, tous ses sens en alerte, elle attendait qu'une attaque survienne. 1... 2... 3 minutes passèrent et personne ne se montra. Elle souffla alors et se mit à marcher droit devant elle. En d'autres circonstances elle aurait eu plaisir à se retrouver dans cette forêt luxuriante qu'elle connaissait par coeur.

C'était ici que son père l'emmenait tous les été, dans un petit chalet isolé, pas très loin du rocher en forme de loup... La jeune femme avançait prudemment. Personne n'aurait pu la suivre ici, mais elle ne pouvait en avoir la certitude. Après 15 minutes de marche, elle aperçu enfin la maisonnette en bois et couru s'y réfugier. Elle déverrouilla la porte à l'aide d'un Alohomora, et la referma derrière elle d'un coup sec et discret. Toujours sur ses gardes elle regarda à travers la fenêtre après en avoir ôté l'épaisse poussière qui s'y était déposé. La forêt semblait tranquille. Era souffla et se retourna. La cabane n'avait pas changé depuis la dernière fois qu'elle y était venue, soit 5 ans... La seule chose qui différait était l'absolue pourriture qui régnait. La poussière et les toiles d'araignées avaient envahis l'espace.

- Récurvit !

Malgré la pénombre, Era pu voir la saleté disparaître au fur et à mesure, même s''il fallu plusieurs minutes avant que le sortilège ne se termine. Lorsqu'enfin Era décida d'allumer sa baguette, elle se retrouva dans la chaumière qu'elle avait toujours connue. Accueillante et rassurante. Mais jusqu'à quand ? Son esprit était toujours tourné vers Taylor. Son coeur battait à la chamade en pensant aux mages qui le pourchassait.

*Pitié... qu'il ne lui arrive rien... Reviens vite Taylor,je t'en prie... *
Revenir en haut Aller en bas
Taylor Malëan
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : - Animagie : Salamandre maculée


Re: Vagabondage en Ecosse

Message par : Taylor Malëan, Ven 4 Mai 2012 - 21:22


La caverne dans laquelle Taylor se trouvait à présent, s'était rebouchée, il ne subsisté plus que sous un dôme de terre mouillé par les intempéries des jours précédents. La terre était facilement malléable, et une petite odeur de nature se mélangée à celle du souffre, pour plonger le jeune homme, dans un air froid, humide et peu agréable.
Depuis quelques seconde, Era venait de le quitter courant pour sa survie. Il savait qu'un jour, une telle attaque arriverait, et maintenant il était obligé d'en assumé les conséquences. Trois mages noirs l'attendaient en haut, du moins, trois de visible, peut être y en avait-il d'autre dissimulé.
La peur le tiraillé un peu, attirer l'attention de trois mangemorts n'était pas spécialement dans ses aptitudes, surtout quand il s'agit de les combattre sur terrain nu, et sans défense naturelle.
En un instant il décida d'une stratégie.

*Le plus important dans un combat inégale, c'est d'avoir l'avantage. Mon avantage ?*

Il regarda les parois autours de lui.

*Le sol est boueux, facilement malléable, ma magie n'en sera que plus efficace. Il faut avant tout, que je les vois sans être vu.*

il pointa sa baguette sur sa tempe et fit usage de l'Hominum Revelio. Trois décharges lui remontèrent l'avant bras.

-Ils sont trois, et ils m'attendent. Les trois plus ou moins en cercle je dirais. Si ils veulent avoir un maximum de chance de m'avoir c'est le meilleur moyen, alors prétendons au moins ça.
Maintenant, le contrôle du terrain. Il y'a de l'herbe, pas mal d'herbe, des arbres à proximité, et le sol et boueux. nuire à leurs visibilité est une bonne option, les séparer. "Diviser pour mieux régner".
Un dernier élément, "Que la chance soit avec toi".
Ce soir ma peinture sera haute en contraste, et le thème en sera: "l'ombre et la lumière"


le Jeune homme parlait, seul, comme un schizophrène en pleine crise, il marchait en rond, en changeant de voix à chaque intonation.

-Fortuna contigo ! Et voilà, l’élément le plus compliqué étant avec moi, je n'ai plus qu'à me lancer.

Taylor pointa sa baguette vers le plafond et le fit éclater dans un bombarda maxima. Tout se jouer maintenant, il fallait être le plus rapide, placer le terrain, et attaquer sans perdre une miette de temps. Le cœur du jeune sorcier tambourinait dans sa poitrine.

-Ascendio !

Le vagabond était lancé, il s'envola de quelque mètres vers la sortie crée par l'explosion, Au moment où il allait apparaitre à l'extérieur, il ferma les yeux et hurla de toutes ses forces.

-Lumus Solem !!

Ses ennemis étaient aveuglés. Parés à le réceptionner, Ils avaient tous ouvert grands les yeux pour ne pas le rater. Les mains sur le visage, leurs rétines devaient actuellement flambées, les laissant dans une cécité totale, surplombés d'atroces douleures.
Une fois à terre, le sorcier ne chauma pas. En un coup de baguette, il fit pousser l'herbe de plusieurs mètres, séparant ainsi ses trois ennemis, réduisant leur force, et amenuisant leurs visibilités. Il allait maintenant pouvoir frapper.
La plaine était noire, et la lune n'offrait plus grande lumière. de nouveaux nuages de pluies s'étaient formés dans le ciel.
A présent, il était impossible de voir à plus d'un mètre devant soit, à cause des hautes herbes. Taylor ne pouvait se baser que sur leur localisation de départ, si les assaillants avaient eut l'intelligence de bouger, le combat aurait était bien plus rude, mais le voyageur comptait sur l'effet de surprise, pour remporter ce combat. Lorsque leurs yeux se seraient habitués à la luminosité, les trois mages noires se retrouveraient dans une savane, qu'ils n'ont jamais vu. Leurs cerveaux sera chamboulé, et confus, ils seraient vulnérable. Le cœur léger, l'ex-serdaigle était confiant, aucun sort n'avaient été lancé pour le moment, et c'était plutôt bon signe, ainsi s'était donc lui qui mené la mêlée. Il courut droit devant lui, là où la première de ses victimes était censé se trouver. A peine eut-il parcouru cinq mètres qu'il était là. Les mains sur le visage, totalement désarmé, le premier fut vite neutralisé. Taylor lui fonça dessus et à l'aide du sortilège de Numen Arma, il transforma sa baguette en long poignard, et trancha la jugulaire du sa cible, qui nu surement pas le temps de comprendre ce qui lui arrivé.

Il en restait encore deux. Taylor redonna forme normale à sa baguette et l'essuya contre son pantalon, elle dégoulinait de sang encore chaud. A nouveau il fit usage du sort Hominum Revelio, pour repérer dans le flous, ces deux prochaines cibles. Il se tourna face à la plus proche et courra vers elle.
C'est alors qu'il fut saisi à la jambe et qu'il trébucha. Tête la première dans la boue, il bouffa un peu de terre avant de s'étouffer avec. Des racines le retenait. Il était repéré. Il ferma les yeux et réfléchit, pendant que les racines lui montaient sur le corps. Il pouvait entendre les deux attaquants se diriger vers lui. l'un venant de l'est, l'autre de l'ouest. Le premier étant le plus proche il y avait de grande chance pour que se soit lui le lanceur du sort des racines. Il lui fallait faire vite, disparaitre, et s'isoler pour mieux rebondir.
Il tatonna sa poche et en sortie son coupe chou dont il se servit pour se défaire de ses liens. Derechef il se remit debout, et se mit à courir face à lui. Il fit la rencontre au passage de trois flèches vertes, il parvint à en esquiver deux mais la troisième se logea dans son bras gauche. Au contact du sang, la flèche disparu dans une fumé épaisse, et l’hémoglobine se mit à couler à flot. Il n'irait pas loin ainsi. Il ne pouvait pas voir l'ampleur de sa blessure, à cause de la luminosité, et donc impossible de savoir comment la soigner. Depuis le début du combat cinq bonne minutes avait du passer. Era était sûrement loin à présent. Du moins, les autres avaient autre chose en tête pour le moment. A présent gravement blessé, le vagabond n'était plus en mesure d'affronter les deux individus. Il opta pour la fuite. Dans un énorme courant d'air il transplana en direction de l’Irlande, comme il s'y attendait, ses ennemis le suivait et un grand cache cache allait pouvoir commencer. Arrivé dans les basses villes aux routes sinueuses, le jeune sorcier, apparut dans un torrent de poussière, suivit de prêt par les deux acolytes. Il galopa alors en travers des rues, zigzagant entre la foule qui venait d'apparaitre, et les divers chemin qui s'entrecroisaient. Quand il estima qu'il avait semé ses poursuivant, il transplana à Edimbourg, dans un vieux port abandonné, qui fut autrefois, l'une de ses cachettes. Il attendu ici plusieurs minutes. Il prit le soin de mettre un garrot à sa plaie, et pensa à retrouver Era.

*Heureusement qu'elle avait mit son bijoux.*

Il fit le vide totale dans sa tête et ne remplie son esprit que d'une seule pensée: retrouver Era. Il sortit une carte de l'une de ses multiples poches miracles et vit brier un point bleu.

-la forêt de Dean ? très bonne endroit. Je t'en supplie soit encore en vie.

Le jeune homme transplanna dans ses dernières forces.
Revenir en haut Aller en bas
Enigmera Prewett
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Legilimens


Re: Vagabondage en Ecosse

Message par : Enigmera Prewett, Ven 4 Mai 2012 - 21:59


Problème de connexion ; résumé des rp précédents

Taylor et Era sont, normalement, en sécurité dans le chalet estival des Prewett. Taylor est revenu blessé, Era l'a soigné, ils parlent alors de l'attaque qui vient d'avoir lieu.

- J'imagine que là c'était une attaque soft... Je voudrais savoir à quoi m'attendre à l'avenir. Combien peuvent-ils être ? Jusqu'où peuvent-ils aller ? Je ne veux plus être prise au dépourvu. Raconte moi tout s'il te plait.

Era avait réussi à prendre sur elle et le calme qui l'habitait à nouveau lui rendait toute sa ludicidé. Elle s'installa alors aussi confortablement que possible à même le sol, en tailleur, prête à écouter les conseils de son enseignant. Avant de commencer, Taylor prit le soin de rapporter deux tasses de thé bouillant et en tendit à Era. La jeune sorcière bu une gorgée du breuvage et fit un signe de tête pour signaler à Taylor qu'il pouvait commencer.

- Le nombre est variable, une fois ils étaient 6... Ils m'ont d'ailleurs donné du fil à retordre ! Et jusqu'où peuvent-ils aller... Je pense que tu le sais. La torture, la mort... Ils ne prennent pas de gants. Tant qu'ils peuvent détruire, ils n'arrêtent pas. C'est pour cette raison que je souhaite te savoir en sécurité et capable de te défendre en toutes circonstances. Ils n'ont aucune pitié.

Era s'était mordue les lèvres en entendant le récit du vagabond. Des sans pitié... Elle le savait, mais l'entendre de vive-voix rendait les visions de la jeune sorcière d'autant plus cauchemardesques. Elle avait apprit beaucoup auprès de Taylor, mais soudain tous les duels qu'ils avaient fait lui semblèrent être de simples jeux d'enfants. La jolie rousse fut sortit de ses pensées par Taylor qui s'était agenouillé près d'elle.

- Ne t'en fais pas, ça va aller.

Il n'eut pas besoin d'ajouter quoi que ce soit. Era plongea ses yeux dans ceux, verts, de son compagnon, et tous ses doutes se dissipèrent. Elle se sentait à nouveau confiante, presque sûre de ses capacités magiques. Elle n'était pas encore prête à les affronter, certes, mais ce n'était qu'une question de temps.

La matinée passa lentement. Taylor faisait de nombreux aller/retour entre toutes les fenêtres du chalet, à l'affût du moindre bruit suspect. Era, quant à elle, passa en revue la suite des ouvrages de la collection de Taylor. Ils étaient tous les deux tellement absorbés par leur tâche qu'aucun ne manifesta l'envie de manger quoi que ce soit lorsque le soleil fut à son zénith. Ce n'est que vers 15h qu'Era leva les yeux de son livre. Elle tourna la tête de gauche à droite. Sa nuque était tendue d'être resté si longtemps dans la même position. Un peu courbaturée, elle se leva et rangea les bouquins dans le fourre-tout de Taylor avant d'aller dans la cuisine. Taylor était là, observant la forêt silencieuse à travers la fenêtre. Elle voulu lui parler, mais ne voulait pas le déranger. Il semblait être prit dans une profonde réflexion et la sorcière pensa alors qu'il valait mieux le laisser tranquille. Elle prépara des sandwichs avec les provisions que Taylor avait sortit sur la petite table de bois, et fit chauffer de l'eau dans la bouilloire. Un peu de thé serait le bienvenu... Les sandwichs prêts furent posés dans une assiette, à côté des tasses fumantes. Taylor n'avait toujours pas bougé. A quoi pouvait-il bien penser ? La jeune femme se résigna à sortir le vagabond de sa torpeur.

- Je peux peut-être te remplacer ? Tu as l'air fatigué. Mange et va dormir quelques heures, je viendrais te prévenir si je vois quelque chose de suspect.

Revenir en haut Aller en bas
Taylor Malëan
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : - Animagie : Salamandre maculée


Re: Vagabondage en Ecosse

Message par : Taylor Malëan, Sam 5 Mai 2012 - 18:44


-C'est hors de question. Je n'ai pas si sommeil que ça, ça va aller tu sais ?

toujours les yeux fixés sur les carreaux du chalet, il parlait de sa voix douce. Essayant de rassurer Era toutes les trente secondes, il ne comprenait pas qu'en fait, c'était lui qui avait besoin d'être rassuré. Cet fois-ci, ce n'était pas passé loin. A trois contre un, il aurait pu facilement y rester. Taylor avait eu conscience, que protéger la jeune lionne, risquerait un jour de lui couter la vie.
Mais alors qu'il se perdait seul dans son esprit, son but principal lui revint à la tête.

*Oliver, où es-tu.*

Quand Taylor avait décidé de rentrer en Angleterre, c'était dans le but de retrouver son seul et unique ami. Cependant il n'avait trouvé de lui aucune trace, aucun indice ne pouvant le mener à quoi que ce soit. Le vagabond s'en était d'ailleurs très inquiété, mais noyé dans l'euphorie de la rencontre d'Era, ses angoisses avaient été enfuies.

-Tu te rappelles l'ami dont je t'ai parlé ?

Comment aurait-elle pu l'oublier ? Il était la seule personne dont le voyageur est parlé. Elle acquiesça d'un petit signe de tête, attendant la suite.

-Je pense que nous devrions le trouver. Je suis certain qu'il pourra nous aider à te défendre. Qu'en dis-tu tu serais d'accord pour m'aider à le chercher ?

La jolie rousse sourit, elle était visiblement ravie de la proposition, aider enfin à son tour, sans être un poids. Depuis un moment elle s'était sentit encombrante, inutile, mais ce soir, ses doutes c'était un peu estompés, son ami lui avait demandé de l'aide.

-Je serais ravis de t'aider. J'ai encore pas mal de contacts sur Poudlard, peut être que quelqu'un sait quelques chose sur lui, surtout si comme tu l'as dit, il à ouvert une boutique.

-C'est une bonne idée, nous devrions commencer par là.

Le vagabond saisi son fourre-tout et en sort deux plumes, deux encriers, et plusieurs rouleaux de parchemins. Il les disposa l'un en face de l'autre, de façon à créer deux bureaux, un pour chacun d'eux. Il prit ensuite sa tasse de thé, en but une longue lampée, et la reposa sur son socle. Il écarquilla les yeux, de façon à faire descendre la fatigue et le sommeil, saisit sa plume, la trempa dans l'encrier, et traça de grandes lettres sur le parchemins.

Oliver.

Tout d'abord mon ami, bonjour, je suppose que tu sauras reconnaitre mon écriture, ainsi je me permet de ne pas donner de nom à l'auteur de cette lettre. (question de traçabilité.)

Je suis de retour en Angleterre, pour mettre fin à la stupide promesse que je t'ai faite. Cependant, une fois arriver au chemin de traverse, ton magasin n'était pas vraiment placé, là où tu comptais le mettre, alors je me suis posé des questions.

Je t'ai cherché partout l'ami, personne ne connait ton nom, personne ne sais de qui je parles, alors comment te retrouver.

Demain je vais allé trouver un moyen de te contacter aux chemins de traverse. J'espère qu'au moins tu es traçable par les hiboux.
J'ai pas mal d’ennuis en ce moment, il faudrait vraiment que tu m'aide, question de santé.

Le vagabond.

p.s. : J'ai rencontré quelqu'un qu'il faut que je te présente, c'est sa vie à elle qui est en danger, réponds moi au plus vite.



Il enroula le parchemin et le rangea dans son sac. La sorcière avait prit la peine de lire la lettre, pendant qu'il l'écrivait. Elle ne savait pas vraiment quoi penser. N'était-il pas dangereux de communiquer par hiboux, alors qu'ils étaient recherchés ?
Après tout, Taylor savait ce qu'il faisait, ce n'était pas sa première fois. Elle garda donc ses questions pour elle, saisit une plume et se mit à écrire à ses anciens amis, à propos d'un Oliver Purple, que personne ne connaissait même pas elle.
Elle avait l'impression de courir un peu après une légende. Mais combien de temps est-ce que ça allait durer ? Quand pourraient-ils reprendre le cours de leurs "vie normale" ? Elle avait hâte de se sentir en sécurité, qu'elle ne tremble plus, à chaque bruits suspects.
Revenir en haut Aller en bas
Enigmera Prewett
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Legilimens


Re: Vagabondage en Ecosse

Message par : Enigmera Prewett, Sam 5 Mai 2012 - 21:26


Taylor se dévoua pour aller chercher les hiboux destinés à apporter leurs lettres à chacun des destinataires. Il transplana après avoir embrassé Era et avoir vérifié pour la dixième fois que tous ses enchantements protégeaient la maison. La jeune femme profita de l'absence du vagabond pour mettre à profit ses nouvelles connaissances. Elle voulait l'aider au mieux et être capable d'affronter les mages noirs dès qu'ils se montreraient à nouveau. Taylor ne devait pas assumer seul les responsabilités de sa protection... Elle s'empara d'un vieux mannequin de couture, qui avait servit à sa belle-mère à lui confectionner de jolies robes lorsqu'elle était enfant, et après avoir poussé les fauteuils du salon, le plaça face à la cheminée. Elle recula de plusieurs pas, le parquet grinçant sous ses pieds. Elle commença d'abord par réviser les sorts classiques de défense, sa puissance magique toujours au maximum. En un rien de temps le mannequin se retrouva en miette sur le sol. Era du avoir recours plusieurs fois au sortilège "réparo" afin de pouvoir continuer son entraînement. Toujours concentrée sur sa tâche, elle tenta des sortilèges nécessitant un peu plus de précision. Son premier "estompio" fut un échec. Le mannequin avait prit une apparence trouble, mais il était toujours bien visible. Era secoua la tête et recommença. La deuxième fois, le feu qui ronflait dans la cheminée la troubla, et elle rata complètement son sort.

- Destructom !

L'énervement avait prit la place de la concentration. Le mannequin fut réduit en de fines particules dans un souffle impressionnant. La jeune sorcière n'arrivait plus à se concentrer. Elle laissa ce qui restait du mannequin à même le sol et couru se réfugier dans la salle de bain. En regardant son reflet dans le miroir, la jeune sorcière cru avoir à faire à une inconnue. D'ordinaire si tête en l'air et souriante, la personne qui se trouvait devant elle était inquiète et son regard emplit de larmes. Pourtant elle n'avait pas envie de pleurer. Du moins n'en ressentait-elle pas l'envie... Elle se dévisagea longtemps, perdue dans ses pensées. Partagée entre l'envie de vivre une vie calme et sans embûches, et celle de suivre l'homme qu'elle aimait malgré tous les risques que cela comportait. Pour la première fois depuis le début de sa rencontre avec Taylor, elle hésitait, et ne pas arriver à être certaine du choix qu'elle avait fait la terrorisait. Il risquait doublement sa vie de l'avoir, elle, à ses côtés.

- Ca ne va pas ?

Era se retourna en sursautant. Elle n'avait pas entendu Taylor revenir...

- Non... Non tout va bien. J'étais en train de me débarbouiller. Je me suis entraîné pendant que tu n'étais pas là.

Taylor lui fit un signe de tête. Elle savait qu'il avait compris que quelque chose n'allait pas...

- Tu as pu trouver des hiboux alors ? Les lettres sont parties ?

- Oui, j'espère que mon ami la recevra rapidement.

A nouveau le silence s'installa, mais il fut rompu quelques minutes plus tard par Taylor.

- Tu veux faire quelque chose en particulier ?

Era se tourna vers lui. En une fraction de seconde son coeur se contracta douloureusement. Tous les doutes qui l'avait envahis jusqu'alors se manifestaient plus férocement que jamais. La peur de l'inconnu. La peur de mourir. La peur de le perdre. La peur de mal faire... Et pourtant pour rien au monde elle se serait éloignée du vagabond. La jeune femme avait tellement de craintes, tout semblait mélangé dans sa tête, comme si des centaines de voix s'étaient mises à parler en même temps.

- Rien. Je veux juste être contre toi. S'il te plait. Serre-moi fort.

Taylor l'enserra contre sa poitrine et la jeune femme laissa aller ses larmes.

- J'ai peur... Je suis désolée. Je... je ne veux pas être un fardeau.
Revenir en haut Aller en bas
Taylor Malëan
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : - Animagie : Salamandre maculée


Re: Vagabondage en Ecosse

Message par : Taylor Malëan, Sam 5 Mai 2012 - 22:09


Taylor était revenu de sa course. Il entra dans le petit chalet, en toute discrétion, sur la pointe des pieds. Son long manteau trainé par terre, trahissant un peu sa présence, par de doux effleurements entre le tissus et le sol. Ses longs cheveux étaient mouillés, il avait du pleuvoir pendant son voyage, et à présent de petites gouttes d'eau se cramponnaient à ses mèches, avant d'aller s'écraser contre le parquet.
Une surprise l'attendait. Il vit Era, debout, arme à la main, face à un mannequin de couture totalement détruit. Quelque chose n'allait pas. Il était clair, que suite à la bataille de hier, elle avait décidé de se remettre au travail. Plus acharnée que jamais, elle s'était mise à la lecture des grimoires dans la mâtiné, et la mise en pratique, seule, en l'absence du vagabond.
Elle devait en avoir marre d'être mise à l'écart, de se sentir rejetée par son manque de force, et ça, il l'avait bien compris.
En se rapprochant d'elle il la fit sursauter. Elle était visiblement toujours tendue, et loin d'être déstressée. Il lui demanda si tout allait bien, et elle feinta la bonne humeur, mais quelques secondes plus tard, elle était dans ses bras, à pleurer à chaude larme.



- J'ai peur... Je suis désolée. Je... je ne veux pas être un fardeau.


Comme il s'y attendait, la jeune fille était en plein questionnement. Tirailler par son amour envers le voyageur, et son amour de la vie, elle ne savait si elle devait suivre sa tête ou son cœur. Elle voulait devenir plus forte. Elle en avait besoin, ça lui paraissait maintenant clairement, comme la meilleure solution, celle qui réglerait tous ces problèmes.

-Calme toi. Crois moi je sais dans quel état tu es, et pour ça, j'aimerais te dire deux trois choses. Premièrement, tu ne risque rien. Je ne laisserais jamais personne te faire du mal. Si tu suis à la lettre mes indications, tu t'en sortiras à chaque fois. Deuxièmement, je m'en sort toujours. Bien que parfois je soit gravement blessé, ou brûlé, je finis toujours par m'en sortir.
et troisièmement, si tu veux vraiment devenir forte, tu vas y arriver.
Tu as un énorme potentiel Era, tu ne t'en rends pas compte, mais peut être même qu'un jour tu seras plus forte que moi.


La jeune lionne eu un petit sourire, entendre Taylor essayer de la réconforter, la rassurée un peu, bien que ses paroles ne lui semblait pas toutes vraie.

-Si tu persévères, encore et encore, comme tu es entrain de le faire, tu ne tarderas pas à devenir une grande sorcière.J'aimerais te raconter ma rencontre avec Oliver, je pense qu'elle sera parfaite, d'abord elle te changera les idées, et ensuite elle te redonnera confiance.

Il commença le long récit, d ela première fois où il avait vu oliver, comment son jeune ami s'était fait ridiculiser par le serpentard, et comment il avait prit la chose à cœur. -Oliver l'a regardé droit dans les yeux, et là, sereins, il lui à dit. Profite, bas moi pendant que je suis faible, profite de ta supériorité, car dans quelques années, je vais te retrouver, et te botter le cul, avec ta propre magie... Depuis le jour de leurs rencontre, il expliqua qu'Oliver n'a jamais baissé les bras, durant des années il a travaillé dur, sans relâche, avec beaucoup de difficultés. Mais aujourd'hui Oliver, est le seule mage dont le vagabond pouvait craindre l’assaut.

La petite lionne avait les yeux grands ouverts, reposé sur le torse de Taylor, elle se laissé bercer par la douce mélodie des phrases de son "maitre", sentant son corps se réchauffer peu à peu, et voir les soucis disparaître. Il avait vu juste, elle se sentait bien mieux à présent et elle avait reprit confiance en elle. Elle se releva délicatement, et le fixant du regard, elle lui demanda de l'aider à nouveau pour son entrainement.
Taylor accepta, mais décida aujourd'hui de procéder par une autre technique. Aujourd'hui, leurs combat allait se passer à l'écrit.
Le but était simple. Au crayon de papier, le jeune homme avait tracé un terrain, avec reliefs et tout et tout...
Il donna ensuite forme à deux petit bonhommes en papier, qui prirent place sur le terrain. Ils semblaient répondre au pensés de Taylor, et se déplaçait seul. On pouvait distinguer, qu'ils avaient une baguette de papier dans les mains. Ainsi était les ennemis de la jolie rousse ce soir. Il créa ensuite un pion, ERA, qu'il tendit à sa belle. Comme un jeu de stratégie, elle devrait en temps réel penser à une stratégie, puis la faire exécuter à son pion. Taylor lui demanda si elle était prête et elle l'était. Elle se projeta totalement dans le jeu, au point de voir à la place de son personnage, Elle, était devenue le petit bout de papier, et le monde lui semblait bien plus qu'une simple feuille de papier.

Très bien pour l'entrainement, cet exercice avait pour principe de la faire travailler son aptitude a monter des pièges, et à voir un combat dans son ensemble. Plus sur d'elle car elle ne risquait rien, La femme allait sans aucun doute, réussir avec brio.
Revenir en haut Aller en bas
Enigmera Prewett
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Legilimens


Re: Vagabondage en Ecosse

Message par : Enigmera Prewett, Sam 5 Mai 2012 - 22:43


*Stratégie...*

Era se sentait plus sereine, et prête à relever ce nouveau défis. Les deux ennemis de papier l'encerclait, se rapprochant lentement. La jeune femme usa du sort "Kaléidem", et son propre pion disparu de toute visibilité, totalement fondu dans le décor virtuel créé par Taylor. Ce dernier observait la jeune femme sans mots dire. Era avait retrouvé sa concentration. Elle dirigeait son pion mentalement, et l'emmena derrière l'un des individus. Personne ne la voyait, Taylor suivait le regard de la jeune sorcière pour savoir où elle en était, et où elle se trouvait sur ce terrain. Les deux mages en papier lançaient des sorts à l'aveuglette, ratant toujours leur cible invisible. Soudain le pion en papier qu'Era suivait se retourna et lui face. L'avait-il sentit ? Entendue ? Sans faillir, la jeune sorcière murmura un "stupéfix" qui immobilisa son premier adversaire. Cependant, elle était maintenant repérée, et le second pion ennemi se hâta de pointer sa baguette dans la direction de la jeune femme.

- Asciencio !

La Era de papier s'envola au dessus du sort que lui avait lancé le second pion noir, et se matérialisa.

*Le terrain. L'avantage du terrain. Observe.*

Elle s'imagina des détails qui n'étaient pas dessinés. Son terrain à elle. Un sous bois, semblable à celui de leur premier duel. Taylor avait créé des arbres, elle allait s'en servir.

- Personnificatum bellicis !

L'arbre visé s'anima alors. Ses racines attrapèrent le mage de papier et l'enserrèrent jusqu'à l'immobiliser totalement. Era s'approcha de quelques pas, et lança un dernier "oubliettes".

Elle avait gagné. Lorsqu'enfin elle lâcha le ring des yeux pour regarder Taylor, elle le vit sourire, manifestement satisfait de sa performance. Era était contente d'elle. Elle avait conscience que ce n'était qu'un faux entraînement, que si elle s'était trouvée face à ces deux sorciers dans la réalité la peur l'aurait envahie, mais ça lui était égal. Elle s'était prouvée pouvoir mener à bien une stratégie en faisant comme Taylor lui avait apprit. Réflexion, observation, avantage du terrain. Tout était gravé dans sa mémoire, elle était à présent certaine de pouvoir mettre en pratique ces acquis si la situation se représentait un jour, ce qui serait inévitable... A présent les pions étaient redevenus de vulgaires morceaux de papier inanimés.

- Alors ? Tu en penses quoi ? Des choses à améliorer ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Vagabondage en Ecosse

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 5 sur 27

 Vagabondage en Ecosse

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 16 ... 27  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.