AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: La Tête de Sanglier
Page 63 sur 67
Au Comptoir
Aller à la page : Précédent  1 ... 33 ... 62, 63, 64, 65, 66, 67  Suivant
Merry K. Harper
Gryffondor
Gryffondor

Re: Au Comptoir

Message par : Merry K. Harper, Mer 31 Mai 2017 - 20:25


Réponse à Peter & Liksuvo (je pique la place de Mary :3)

La journée se passait plutôt bien pour Merry qui n'était pas seule cette fois-ci. Enfin elle aurait presque pu l'être étant donné l'expérience de la petite dernière qui avait rejoint l'équipe de La Tête de Sanglier. Mary, une de ses camarades de la maison Serdaigle avait rejoint il y a peu l'auberge en tant que stagiaire, apportant alors possiblement une grande aide à toute l'équipe qui ne s'en sortait pas si bien que ça pour gérer les jours à tour de rôle. Le renfort était le bienvenue !

C'est donc tout en restant dans la cuisine à préparer des boissons, des plats et faire la vaisselle que la rouquine gardait un oeil sur sa camarade et nouvellement collègue, veillant à ce qu'elle fasse tout comme il le fallait. Tout se passait à merveille pour elle et quelle ne fut pas la surprise de la rouquine quand elle vit son petit-ami accompagné d'un autre camarade de Poudlard, entrer dans l'établissement. Tant pis, elle s'en occuperait une autre fois, elle aurait d'autres occasions de le faire. Pour le moment, elle devait impérativement laisser faire Mary pour voir comment elle s'en sortait face à des personnes de son âge et qui plus est, des camarades qu'elle devait connaître.

Hé bien, rien à redire, c'était parfait. Elle se débrouillait à merveille la demoiselle. Et voilà que Peter redemandait à boire. Ils allaient ressortir d'ici complètement torchés ces deux là. Voyant sa camarade occupée, Merry ne perdit pas de temps et remplit de verre avant de se rendre hors de la cuisine, rejoignant le comptoir assez rapidement. Grand sourire aux lèvres, elle déposa les boissons devant les deux élèves et prit la parole.

- Deux Brandy Alexander, voilà ! Désolée, Mary est un peu occupée, je prend le relais. Ca fera 12 mornilles pour celui qui paye !
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Modération RPGGryffondor
Modération RPG
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: Au Comptoir

Message par : Artemis Lhow, Mer 31 Mai 2017 - 21:06


Alors que je fustigeais moi même de ma bêtise, Joséphine fit tomber sa cuillère sur sol sous le coup de la surprise. Elle m'adressa un petit sourire auquel je répondit franchement pendant qu'elle descendait de sa chaise pour ramasser la dite cuillère. Se réinstallant confortablement sur sa chaise, elle me fit part de sa surprise.

« Je suis surprise. Je n’avais pas du tout pensé à ça… Enfin je veux dire, au fait que tu sois Auror. Ce doit être assez prenant. Tu dois voir le mal partout non ? Sans compter tout ce que tu as du voir... »

Grande inspiration et léger temps de réflexion. Maintenant que je me suis lamentablement vendu, est-ce que je lui réponds sans détour où est-ce que j'esquive ses questions ? Cruel dilemme pour quelqu'un qui n'aime pas mentir ... va pour la vérité, au point où j'en suis. Et puis oh, c'est même pas dit que je la recroise un jour la demoiselle alors bon.

« Oui, c'est en partie par manque de temps que je ne vais que trop rarement dans les bar de ce genre. Mais, pour répondre à ta seconde question, je suis plutôt du genre à voir le bien partout. Dans chaque être il y a une part de bien plus ou moins grande, il suffit de savoir l'exploiter pour tirer de cette personne le meilleur de son être. Pour ta dernière question ... je ne peux pas t'en dire plus que ne peux l'imaginer. On voit de drôles de choses c'est sûr. Des choses pas toujours drôles d'ailleurs. J'aimerai pouvoir dire que l'on s'y fait, mais ce n'est pas vrai. On ne s'y fait pas. On se prépare juste à affronter le pire. »

* Bah voilà, bravo ! t'as plombé l'ambiance ! T'es content là ?! * Adressant un pâle sourire d'excuse à la demoiselle, je me demande comment elle perçoit le boulot d'un Auror, mais je ne veux pas m'étirer sur ce sujet. Montrant nos tasses vides du doigts je lui demande :

« Est-ce que tu veux boire quelque chose d'autre ? Ou un autre chocolat ? »

* Joli rattrapage, sauf si elle dit non. *

Revenir en haut Aller en bas
Peter McKinnon
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Au Comptoir

Message par : Peter McKinnon, Jeu 1 Juin 2017 - 9:39


Liskuvo & Merry


Tous comptes faits, Peter n'avait peut-être pas eu tord de se lancer dans quelque chose de plus fort niveau boisson. C'était affolant de voir à quel point le Poufsouffle était aussi ignorant s'agissant des sentiments. En plus, il sortait avec Ellana, qui était une véritable boule d'émotions à elle toute seule ! Enfin, après tout ce n'étaient pas les affaires de Peter si son collègue se retrouvait dans les embrouilles sentimentales ... Pour une fois, le vert, lui, pouvait profiter de la position de docte savant de ces choses au lieu d'être au feu avec l'une ou l'autre donzelle, ce qui était bien reposant.

- Ton avis d'expert il ... euh ... il a souvent raison ? J'ai du mal à y croire.

C'était qu'il semblait nerveux et agité le gaillard. Pourquoi se mettait-il dans cet état ? Après tout, cette fille qu'est-ce qu'elle représentait pour lui ? Elle passait le plus clair de son temps à être désagréable avec le jaune, Peter ne pouvait pas croire que ça l'attirait ! Enfin, tous les préfets du Collège n'étaient pas réputés pour être des sorciers particulièrement sensés, alors il était possible que Liskuvo soit aussi taré que les autres (Peter y compris). Néanmoins, le préfet avait un peu de mal avec le fait que l'on relativise ainsi son jugement en matière de fille. C'était vrai qu'il n'était pas le sorcier le plus doué en magie, ni en vol, qu'il ne roulait pas sur l'or, et qu'il portait un nom totalement oublié, mais pour ce qui était des filles c'était son rayon ! Aussi monta-t-il sur ses grands chevaux :

- Mais évidemment qu'il a raison ! Enfin, Lisk, je n'aurais pas accumulé toutes mes conquêtes sinon ...

- Deux Brandy Alexander, voilà ! Désolée, Mary est un peu occupée, je prend le relais. Ca fera 12 mornilles pour celui qui paye !

Peter se retourna vers le comptoir. C'était bien sa petite-amie qui venait d'apparaitre pour le servir. Il se mit alors à rougir à l'idée qu'elle ait bien pu entendre ses dernières paroles mais aussi parce qu'elle était ravissante. Il sortit alors sa bourse et en tira douze pièces en argent qu'il déposa sur le comptoir. Etrange comme les rôles peuvent vite s'inverser dans une conversation ...

- Oh, Merry ! Tu travailles aujourd'hui ? Ca te dit de prendre un pause avec nous ?
Revenir en haut Aller en bas
Josephine Campbell
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Au Comptoir

Message par : Josephine Campbell, Jeu 1 Juin 2017 - 9:56


Artemis




Artemis pris le temps de la réflexion. Il prit quelques instants avant de répondre. Au vu de la grimace qu’il avait fait plus tôt, l’aveu de sa profession avait plus l’air d’un accident que d’une simple confession pour alimenter la conversation. Elle savait bien qu’être un Auror impliquait une certaine discrétion et qu’il était nécessaire de ne pas le chanter sur tous les toits. Le jeune homme était il de nature maladroite ou bien quelque chose l’avait troublé ? Dans tous les cas il n’avait pas de soucis à se faire avec elle, elle savait tenir sa langue.

Artemis prit finalement la parole et dans sa tirade confirma en partie ce qu’elle pensait de sa profession. Il sous-entendit qu’il n’avait pas beaucoup de temps libre. ça n’avait rien d’étonnant. Les mangemorts ne s’arrêtaient pas la nuit et les weekends pour les laisser souffler un peu et profiter de leur famille, c’était évident. Et oui, il en avait vu des choses et il était bien obligé d’encaisser.

Ce qui était certain c’est que jamais Josephine n’aurait pu faire ce métier là. Avoir peur du noir, oui même à son âge,  devait être déjà éliminatoire dans la sélection… Et puis même sans cela, toute Gryffondor qu’elle était, elle ne se sentait pas assez courageuse et sur d’elle pour faire face à de dangereux psychopathes, elle ne se sentait pas assez forte.

Lorsqu’il eu fini, sa tirade, qu’il lui fit un sourire d’excuse surement pour avoir installé une ambiance un peu moins joyeuse dans leur conversation,  et lui proposa un autre chocolat à boire, Jo se laissa aller à regarder le visage doux et agréable d’Artemis.

*ça y est, tu recommences ! Arrête ça tout de suite.*

Ce qu’elle se repassait dans la tête ce n’était pas un truc de groupie du genre « Ohhhh il est trop beauuuu », mais plutôt ses paroles sur le fait qu’il voyait le bien partout. Elle n’arrivait pas à s’en défaire.

*Parce qu’en plus d’être charmant, il a de l’esprit… et bien on n’est pas sauvé…*

Normalement, elle aurait du refuser sa proposition. Elle aurait dû s’excuser et partir rejoindre ses amis au point de rendez vous, ça allait être bientôt l’heure, mais elle se trouvait tout bonnement incapable de bouger de ce comptoir qui contre attente lui offrait plus bien plus qu’une boisson et qu’un coin tranquille pour faire du dessin.

*Tu pars maintenant ! ça devient trop bizarre…*

Jo secoua la tête en souriant.

- Va pour un autre chocolat. Tu en veux un aussi ? Mais c’est moi qui offre cette fois. C’est un peu de ma faute tout à l’heure si tu n’as pas pu apprécier le tien en entier.

L’image de ce pauvre Artemis se débâtant avec son mouchoir pour réparer les dégâts lui revint à l’esprit et elle ne put s’empêcher de rire. Un Auror attaqué et mit quasiment KO par une grand méchant chocolat… c’était beau ! Le grand méchant chocolat n’aurait jamais pu rêver mieux… Jo reprit finalement son sérieux et le regarda pour la première fois dans le blanc des yeux.

- Le Ministère a de la chance de compter un Auror comme toi dans ses rangs. Ta façon de penser, ton regard sur les autres, ce n’est pas donné à tout le monde…

*Pourquoi tu as dit ça ?! Appelez moi la serveuse vite, moment gênant au comptoir !*
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Modération RPGGryffondor
Modération RPG
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: Au Comptoir

Message par : Artemis Lhow, Jeu 1 Juin 2017 - 13:43


L'espace d'un instant, j’eus peur qu'elle dise non tandis qu'elle secouait sa tête doucement en souriant. Elle accepta cependant mon invitation tout me retournant la proposition et en m'informant qu'elle souhaitait me l'offrir. Passant la main dans mes cheveux d'un air gêné, je répondit à sa proposition.

« Eh bien pourquoi pas, j'essaierai de le boire correctement cette fois ... tu es adorable ! »

Elle eut un grand rire tandis que je haussais le sourcil. Son rire était doux, comme une étoffe de soie qui vous glisse sur la peau sans rien troubler sur son passage. Avais-je encore dit une bêtise ?! Elle se calma rapidement en enchaina avec un compliment qui me fit monter le rouge aux joues. Elle avait dit cela sans sourciller, d'une voix aussi calme et naturelle que possible tout en fixant dans le blanc des yeux. Un frisson me parcourut l'échine. Je me perdit l'espace d'un instant dans le bleue de ses yeux...

* N'y pense même pas ! Elle est mineure !! *

Alors déjà c'est pas dit et ensuite je n'ai rien fait de mal je te signal ! Je me contente de discuter avec la demoiselle, ça va oh ? J'ai bien le droit d'être sensible aux compliments qui me sont fait non ?

« Voilà qui confirme ce que je disais, tu es adorable ! Mais dit moi, quel âge as-tu ? »

* Non, mais t'es pas sérieux là j'espère ?! Artemis ! Reprends toi mon vieux !! *

Revenir en haut Aller en bas
Josephine Campbell
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Au Comptoir

Message par : Josephine Campbell, Jeu 1 Juin 2017 - 14:56


Elle n’arrivait pas à décoller son regard de ses yeux sombres. Elle n’aurait jamais du commencer, elle sentit un frisson la parcourir. Merlin qu’est ce qu’elle était en train de faire ? Qu’est ce qu’il se passait dans sa petite tête ? Elle était la première à critiquer les couples qui se regardaient avec leurs yeux de merlans frits et là elle se surprenait à faire la même chose. Elle se transformait en crème caramel ou quoi ? Crème caramel ou pas, elle ne lâchait toujours pas ses yeux.

*J’espère au moins que tu ne te mettras pas à baver…*

Heureusement non. Elle n’en était pas à ce point là…

-Voilà qui confirme ce que je disais, tu es adorable ! Mais dit moi, quel âge as-tu ?

Son esprit resta bloqué sur le mot adorable, il l’avait employé deux fois pour parler d’elle et là franchement, elle se demandait si c’était normal que son cœur batte si vite. Elle sentit son sang monter à sa tête à une vitesse folle, jusqu’à la pointe de ses oreilles. Elle replaça nerveusement une mèche de cheveux derrière son oreille et détourna ENFIN le regard.

Un semblant de lucidité venu d’on ne sait où fini pas venir pointer le bout de son nez. Il avait accepté de se faire offrir une boisson, il fallait qu’elle trouve la serveuse. Elle jeta un coup d’œil de l’autre coté du comptoir. Elle du s’éclaircir la voix avant de lui demander « La même chose s’il vous plait ».

Il lui avait posé une question ? C’était quoi déjà ?

*Ton âge ! Tu sais ce truc qui change tous les ans ?*

Josephine grimaça en se massant la tempe. Il fallait qu’elle se reprenne.

-Pardon… j’ai 16 ans… et bientôt 17. D’ici peu de temps j’aurais le droit de faire de la magie quand et où je voudrais et surtout… elle leva l’index vers le ciel comme si c’était une chose très importante à retenir, je pourrai enfin tester tous ces cocktails qui me font de l’œil.

Elle désigna du menton, une des cartes de l’Auberge sur laquelle étaient inscrites toutes les consommations possibles en ces lieux.
Mais au fait, pourquoi lui avait-il demandé son âge ? C’était quoi le rapport avec le fait qu’elle était adorable ?

- Et toi Artemis, tu as quel âge ?
Revenir en haut Aller en bas
Ciarán A. Merrow
avatar
Serdaigle
Serdaigle

Re: Au Comptoir

Message par : Ciarán A. Merrow, Jeu 1 Juin 2017 - 19:06


Réponse à un Ebenezer tout pardonné.


Il est toujours compliqué de mener une conversation avec quelqu'un qui n'en a pas envie. Difficile de tirer les vers du nez à quelqu'un qui ne veut pas se confier. Difficile de trouver un sujet sur lequel converser quand on se trouve en face d'un inconnu qui vous fait comprendre qu'il a bien mieux à faire que de vous écouter parler. Même étudier la médicomagie semblait plus intéressant que de discuter avec la Greenwood. Pourtant, intérieurement, elle se sentait sourire.

Leur dialogue était rempli de banalités. Sans vie. Sans anecdotes. Presque forcé. Les gens se parlent souvent sans vraiment le vouloir. Par politesse. Par obligation. Pour passer le temps. L'envie venait sûrement très derrière tout ça. Mais, après tout, ce genre de discussion sont celles qui se rapprochent le plus de la normalité. Et juste pour cette raison, la vélane ne comptait pas lâcher le serveur. Elle avait besoin de filer ne serait-ce qu'un seul lien social pour essayer de retrouver un train de vie un minimum ordinaire.

Chloé suivait chacun de ses faits et gestes avec attention. Tout semblait mesuré, réglé à la lettre. Presque robotique. Et, malgré tout, l'une de ses actions la fit réagir. Venait-il vraiment de mettre du rhum dans... son café? La jeune femme étouffa un rire. Il ne sembla pas la remarquer, même quand, le plus naturellement du monde, le récipient rejoint ses lèvres.

Lorsqu'il eut gouté son breuvage, son attention se reporta vers elle. Il s'appelait Ebenezer et il travaillait pour payer son loyer. Voilà, fin de l'histoire. Banalités, généralités. Rien d'autre. Il n'irait pas plus loin. Chloé adorait. Elle l'affectionnait d'autant plus qu'il lui proposa un autre verre. Au fond d'elle, elle savait bien que ce n'était pas sérieux. Elle qui voulait changer. Devenir meilleure. Arrêter de se laisser aller. Mais après tout, peut-être qu'elle pouvait se garder ça pour un autre jour.

— Fais-moi goûter ce cocktail, Ebenezer. J'espère au moins qu'il est bon.


Sourire d'enfant sur son visage d'ange. Pas vraiment sincère, ni même significatif. Juste naturel, depuis qu'elle avait retrouvé la faculté de sourire.

— Ah, et, je m'appelle Chloé. Enchantée.

On s'arrêterait au prénom. Était-elle vraiment enchantée ou bien appréciait-elle simplement la compagnie d'un inconnu, et qu'elle aurait dit la même chose à un autre barman?

— Ebenezer? l'interpella-t-elle sans attendre sa réponse. T'as pas l'air très bavard. Et t'as pas non plus l'air d'apprécier que je te parle. Je comprends hein. Ça doit être insupportable de voir défiler tous ces gens à moitiés saouls. Peu m'importe hein, vraiment. Mais... Franchement. T'as pas envie d'arrêter ton service et de t'en aller? Ça t'es déjà arrivé de vouloir tout lâcher?

Elle ne savait pas pourquoi elle avait demandé ça. Banal, là encore, de proposer à quelqu'un qu'on ne connait pas s'il a déjà eu des rêves, des envies de folie. Peut-être qu'elle le testait. Peut-être qu'elle voulait provoquer ne serait-ce qu'un soupçon de réaction chez lui. La surprise, le doute, la stupéfaction ? Ça n'avait pas d'importance, du moment que son visage montrait quelque chose. Les propositions, elles, viendraient après.
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Modération RPGGryffondor
Modération RPG
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: Au Comptoir

Message par : Artemis Lhow, Jeu 1 Juin 2017 - 21:28


* Eh beh maintenant t'es fixé, lâche l'affaire ! *

Ainsi donc les seules choses qui lui importaient pour le moment c'était de pouvoir user et abuser de magie quand elle le souhaitait et pouvoir goûter les différents cocktails des taverne du village ? Why not ? Je ne pus réprimer un léger rire en entendant cela. La jeunesse est source d'une telle innocence pour certains. Si tous les jeunes sorciers ne pouvaient avoir que ces préoccupations à leur âge, le monde ne s'en porterait pas plus mal...

Quoi qu'il en soit, ma conscience avait raison (* Comme toujours ! *) elle est mineure. Je ne vois pas bien en quoi c'est important mais la raison semble avoir des questions que mon cœur ignore. Et comme je ne parle généralement qu'avec le cœur, c'est pas important. Par contre, elle m'a retourné ma question au visage, mon âge ...

« 43 ans ... et le pire c'est sans doute que tu trouve ça drôle ... je plaisante ! J'ai quelques années de plus que toi ... j'ai 22 ans mais je célébrerait bientôt ma vingt-troisième année ! »

Quelques années susceptibles de changer tant de chose. Quelques années susceptibles de modifier notre vie, notre perception des choses, nos fréquentation ... qu'est-ce que je raconte ? Doit commencer à se faire tard si je philosophe là-dessus...

Revenir en haut Aller en bas
Josephine Campbell
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Au Comptoir

Message par : Josephine Campbell, Jeu 1 Juin 2017 - 22:37


Il avait 22 ans… Ils avaient donc six ans d’écart. Elle n’aurait jamais pensé pouvoir parler aussi facilement avec quelqu’un de son âge, qui plus est Auror. Pourquoi cela avait il l’air si facile avec lui ? C’était quoi son secret ? Il avait été tellement avenant et abordable jusque là qu’elle n’avait pas spécialement eu l’impression de parler à un adulte… elle n’avait pas sentit cette barrière et cette gène qu’elle éprouvait à cheque fois … bon sauf quand il l’avait vouvoyé. A aucun moment la différence d’âge ne l’avait gênée… jusqu’à maintenant…

Qu’est ce qu’elle s’imaginait ? Qu’il lui faisait la conversation parce qu’il s’intéressait à elle ?

*Tu peux intéresser qui toi?*

Et même si c’était le cas, maintenant qu’il connaissait son âge, il devait simplement la considérer comme une gamine et rien de plus.

*Mais qu’est ce que ça peut te faire au final ? Il a quoi ce type de plus que les autres ? Et puis là ça fait un petit moment que tu regardes dans le vide et que tu ne dis rien*

Jo se risqua de nouveau à le regarder dans les yeux.

*Bon sang, c’est normal le cœur qui manque un battement ?*

-Tu vis seul ?

*De quoi ????*

- Enfin je veux dire, tu vis en colocation ou tu peux te permettre de vivre seul?

*Ouais c’est ça… rattrape toi !*

Jo se pinça discrètement la cuisse comme pour se punir de ce qu’elle venait de dire. Non mais ça sortait d’où toutes ces questions à peine dissimulées ? Et pourquoi pour la première fois de sa vie, elle aurait bien voulu avoir quelques années de plus?
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Modération RPGGryffondor
Modération RPG
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: Au Comptoir

Message par : Artemis Lhow, Ven 2 Juin 2017 - 10:49


Depuis quelques secondes déjà, la demoiselle semblait perdue dans ses pensées. Comme si le simple fait de donner mon âge suffisait à provoquer chez elle une intense réflexion. Elle redirigea son regard vers moi et me demanda si ... * Quoi ?! * ... les battements de mon cœur s'accélèrent doucement tandis que je plonge mon regard dans ses yeux, tentant de scruter ses intentions.

Semblant se rendre compte elle même de la porté de sa question, elle se reprit et modifia la formulation de sa question. Les yeux rond et la bouche à moitié ouverte, je ne m'attendais pas à ce genre de question. Une petite étincelle semblait briller dans le fond de son œil, comme si elle attendait une réponse bien précise. Je répondit, un sourire taquin aux lèvres.

« Je vis seul, pourquoi ? Tu cherches quelqu'un pour une collocation ? »

* Nan, mais attends, tu vas pas lui proposer la chambre d'ami quand même ?! Tu n'oserais pas faire ça !?! *

« Parce que si tu cherches un hébergement, j'ai de la place à la maison et c'est juste à côté. »

Je retiens un fou rire, l'observant le regard pétillant.

Revenir en haut Aller en bas
Josephine Campbell
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Au Comptoir

Message par : Josephine Campbell, Ven 2 Juin 2017 - 17:54


Il avait été surpris par sa question au vu de la tête qu’il faisait. Rien de plus normal, qui ne l’aurait pas été. D’autant plus que le fond de la pensée de Josephine était bien de savoir s’il avait quelqu’un ou non. Ça lui avait échappé. Bon sang, il devait la prendre pour une dingue. Elle aussi se prenait pour une dingue. Elle espérait juste qu’il n’avait pas bien saisi ce qu’elle voulait réellement savoir. En tout cas, soit il n’avait pas compris le sens réel de sa question, soit il avait décidé de la contourne.

- Je vis seul pourquoi ? Tu cherches quelqu’un pour une collocation ?

Elle put tirer une semi information de sa réponse. Il vivait seul. Ça ne voulait pas dire qu’il n’avait personne, mais c’était déjà un début.

*Pardon, un début à quoi exactement ?*

- Parce que si tu cherches un hébergement, j’ai de la place à la maison et c’est juste à côté.

Il semblait amusé. Elle, il fallait qu’elle trouve une bonne excuse… Deuxième information : il habitait tout près.

- Je vais devoir décliner ta proposition, mes parents m’ont toujours dit de ne pas me fier aux inconnus, dit-elle en le défiant du regard avec un sourire aux lèvres.

C’était assez drôle ce qu’elle venait de dire. Jo était une personne assez naïve et ne voyait pas forcement le mal là où elle devrait. Lorsqu’elle se faisait alpaguer dans la rue par un illustre inconnu qui lui demandait un service ou de la guider jusqu’à un endroit, elle acceptait volontiers, au grand désespoir de sa famille et ses amis qui n’arrêtaient pas de la mettre en garde. Heureusement pour elle, jusque maintenant, elle n’était pas tombée sur un tordu.

*Bon maintenant tu dois trouver une excuse… quelque chose de potable par contre !*

-Non, je demandais comme ça… C’est courant la collocation à la sortie des études…

*Mouais… Excuse pourrie du soir bonsoir !*
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Modération RPGGryffondor
Modération RPG
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: Au Comptoir

Message par : Artemis Lhow, Ven 2 Juin 2017 - 22:00


Elle avait un petit sourire provocateur sur le bout de ses jolies lèvres et son regard tentait de me faire passer des messages que je ne parvenait pas à décrypter.

* Jolies lèvres ?! *

« Je vais devoir décliner ta proposition, mes parents m’ont toujours dit de ne pas me fier aux inconnus. »

* Et pan ! T'es calmé ?! *

« Non, je demandais comme ça… C’est courant la collocation à la sortie des études… »

Hum... ce n'était ni une question, ni une information capitale. C'était donc une excuse, plutôt faiblarde, à une question qui n'en demandait pas. Ce qui veux sans doute dire que l'information qu'elle recherchait n'était pas directement contenue dans sa question où que je n'y avais pas répondu et qu'elle cherchait un moyen de s'en tirer.

Avant que mon cerveau ne vienne à fumer (ouais à cette heure faut pas trop m'en demander), je reviens sur ses propos.

« Et tes parents ont bien raison ! L’inconnu est synonyme de dangers. Tout comme il est synonyme d'aventures. Bien dosé, la recherche de l'inconnu peut-être un excellent moteur mais ce n'est pas avec moi que tu auras une aventures. Je veux dire que tu trouvera de quoi faire des aventures ... d'en vivre .. tu vois ? »

* N'espère même pas que je te sorte de là, tu t'y es mis seul, tu t'en sortira seul. *

Revenir en haut Aller en bas
Josephine Campbell
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Au Comptoir

Message par : Josephine Campbell, Sam 3 Juin 2017 - 20:53


Il n’avait pas eu l’air convaincu. Personne n’aurait été convaincu à sa place de toute façon. Elle n’avait jamais vécu une situation pareille. Elle n’avait jamais eu le béguin pour personne. Jamais. Elle se trouvait bien désarçonnée devant toutes ces choses nouvelles qui lui arrivaient en plein dans la figure. Enfin la chose nouvelle. Elle était à coté d’elle, assise sur le tabouret voisin. Artemis n’en avait pas la moindre idée mais il était en train de tout bousculer, retourner et renverser. Il était en train de créer un sacré désordre dans sa tête et elle n’arrivait pas à déterminer si elle aimait ça ou si ça lui faisait peur. C’était sans doute un peu des deux.

- Et tes parents ont bien raison ! L’inconnu est synonyme de dangers.

*Ecoute bien ce que dit le jeune homme parce que lorsque ce sont tes parents qui te le disent, ça rentre d’un coté et ça ressort de l’autre.*

Elle écoutait, les yeux rivés sur le comptoir, prête à recevoir la leçon qu’on lui avait déjà chantée plusieurs fois.

- Tout comme il est synonyme d'aventures. Bien dosé, la recherche de l'inconnu peut-être un excellent moteur…

Il ne fallut pas une seconde pour que ses yeux bleus retrouvent ceux d’Artemis, le cœur battant.

- Mais (il y a toujours un mais…) ce n'est pas avec moi que tu auras une aventure.

*ça, ça veut dire quoi ? Il s’agissait d’un message subliminal ?  «Laisse tomber ma petite, j’ai bien compris ton petit manège et ça sera sans moi » C’était bien ça ? Était-elle en train de se faire remettre à sa place ?

- Je veux dire que tu trouveras de quoi faire des aventures ... d'en vivre … tu vois ?

*On est d’accord qu’on ne parle plus de colocation là ?*

Et non, elle ne voyait pas. Enfin… elle ne voulait pas voir plutôt.

- Oui  je vois, dit-elle calmement. Tu as raison, je vivrai des aventures… Mais personne ne décidera à ma place. Je ferai ce je veux, avec qui je veux.

Elle n’ajouta rien de plus. De toute façon, elle n’en eu pas réellement le temps. Comme pour détendre l’atmosphère, le papillon de papier qui s’était échappé par la fenêtre quelques minutes plus tôt refit son apparition. Elle ne l’avait pas vu arriver, il s’était soudain retrouver à voler entre eux deux. Il effectua plusieurs cercles dans les airs avant de se reposer sur la main d’Artemis. Jo ne put s’empêcher de rire.

- On dirait qu’il t’aime bien. Peut être que tu devrais le garder en fin de compte.

*Lui aussi faisait ce qu’il voulait.*
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Modération RPGGryffondor
Modération RPG
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: Au Comptoir

Message par : Artemis Lhow, Sam 3 Juin 2017 - 21:48


Changement de style d'écriture, c'est le narrateur qui conte à présent et plus Artemis ... plus facile pour moi (le narrateur)

Josephine s'était tenue tête baissé, regard baissé sur le comptoir, comme prête à recevoir un sermont l'espace d'un instant. Un instant seulement, car très vite elle releva la tête et plongea son regard dans les yeux noisette du jeune Auror. Mais ses pupilles semblèrent se gonfler au fur et à mesure que le jeune homme s'enfonçait tentant vainement de faire passer son message pour un message normal alors qu'il avait clairement voulu dire l'inverse de ce qu'il souhaitait faire. Son esprit était à présent aussi embrouillé que mes propos et les craintes du garçon se virent bien vite confirmés par les paroles de la jeunette.

Elle semblait presque vexée ... sans vraiment comprendre pourquoi, Artemis baissa le regard et constata avec surprise que le petit papillon auquel il avait rendu sa liberté plus tôt dans la soirée était revenu vers lui. Il voletait entre les deux compères avant de se poser sur la main du garçon. Ce dernier ne put s'empêcher de hausser un sourcil, un sourire aux coins des lèvres. Josephine l'invita à garder le papillon. C'était peut-être ce qu'il allait faire après tout ... il pourrait ainsi à loisir se remémorer cette soirée.

* Ne vas pas lui donner des idées toi !! Ne l'écoute pas Artemis, réponds à la demoiselle. *

« Oui je pense que je vais le garder ... il agrémentera à merveille ma demeure tout en restant libre de me quitter quand il le souhaite ! Dit moi Jo', si je voulais te revoir, où aurais-je le plus de chance de te croiser ? »

Revenir en haut Aller en bas
Josephine Campbell
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Au Comptoir

Message par : Josephine Campbell, Sam 3 Juin 2017 - 23:20


Artemis regardait le papillon d’un air amusé. Elle avait ainsi, pendant quelque secondes, le temps de le regarder attentivement sans se faire prendre. Avec tous les dons du monde, elle pensait qu’il était impossible de capturer dans un dessin tout ce qui pouvait se dégager de son visage. Jamais, elle n’arriverait à transposer sur papier toute la douceur et la bienveillance qu’elle pouvait voir à cet instant.

*Pour quoi faire ? Il n’a pas été assez clair ?*

- Oui je pense que je vais le garder ... il agrémentera à merveille ma demeure tout en restant libre de me quitter quand il le souhaite !

Au moins, il acceptait de conserver un souvenir d’elle. Une toute partie d’elle entrerait dans sa vie. C’est peut être qu’elle n’était pas si insignifiante que cela. Cela ne représentait peut être pas grand-chose pour lui, mais pour elle c’était bien différent.

- Dit moi Jo', si je voulais te revoir, où aurais-je le plus de chance de te croiser ?

L’espace d’un instant, elle se demanda si elle n’avait pas imaginé ce qu’il venait de lui dire. Est-ce que son subconscient lui jouait des tours ou bien était ce bien réel ? Il la regardait comme s’il attendait une réponse, et elle le regardait avec des grands yeux, la bouche légèrement entrouverte. Elle était incapable de respirer, incapable d’émettre un son.

Elle ne savait plus quoi penser, ne lui avait il pas fait comprendre plus tôt qu’il n’était pas intéressé ? Elle ne comprenait pas ce qu’il était en train de se passer. Il souhaitait la revoir, vraiment ? Et l'avait appelé Jo?

- Je…


Elle n’eut pas le temps de continuer. La porte de la taverne s’ouvrit avec fracas, laissant entrer un petit groupe d’élèves bien bruyants. Elle les connaissait très bien, c’était eux qu’elle était censée retrouver pour rentrer au château. Apparemment ils la cherchaient, puisque lorsqu’ils l’aperçurent, elle put entendre des « et bien alors ? », « on t’attendait » ou encore « jamais à l’heure ». Elle fit une moue d’excuse à Artemis puis alla rejoindre ses amis pour leur demander de l’attendre dehors, qu’elle devait encore régler sa note. Une fois que ce petit monde quitta les lieux, très difficilement, elle se retourna vers l’Auror et se rapprocha de lui.

Elle était debout, proche de lui comme elle ne l’avait jamais été jusque là. Elle regarda le comptoir tout en replaçant nerveusement des mèches de cheveux derrière ses oreilles. Après quelque secondes de silence, elle leva son regard vers Artemis, le rouge aux joues.

- Je vais devoir partir, ils… ils vont être infernaux sinon… Je suis désolée pour le chocolat chaud… Merci pour tout.

Elle reprit son carnet à dessins posé sur le comptoir et commença à tourner les talons vers la sortie. Au bout de quelque pas, elle s’arrêta et revins vers le jeune homme.

- Je serais à Pré Au Lard, le week-end prochain. Je te recontacterai.

Puis sans plus d’explication, elle se pencha vers lui et lui fit un rapide et léger baiser sur la joue. Elle ne regarda pas derrière elle, de peur de voir la réaction d’Artemis face à son geste déplacé et sortit de la taverne rouge de honte. Sur le chemin du retour, elle ne dit rien. Elle se contentait de suivre le groupe jusqu’au château en se repassant en boucle tout les instants qu’elle venait de partager avec « l’inconnu du comptoir ».
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Modération RPGGryffondor
Modération RPG
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: Au Comptoir

Message par : Artemis Lhow, Dim 4 Juin 2017 - 14:33


La question du jeune homme sembla particulièrement étonner Josephine puisque celle-ci resta de longues secondes totalement absente, la bouche entrouverte et les yeux ronds comme des cognards. Alors qu'elle s’apprêtait à reprendre la parole, un groupe de jeunes entra dans la taverne et alpagua la demoiselle. Elle adressa au garçon un sourire d'excuse et se dirigea vers le petit groupe, marmonna quelques propos et s'en revint vers le comptoir tandis que le groupe sortait.

Elle s'excusa rapidement, prit son carnet à croquis et reparti vers la sortie avant de faire demi-tour à nouveau. Elle expliqua au jeune homme qu'elle serait à Pré-au-Lard le weekend prochain et qu'elle le recontacterai. Comment et pourquoi ? Aucune idée et je pense qu'à ce moment précis, c'est le dernier des soucis de Artemis. Car juste avant de s'en aller, la demoiselle dépose sur sa joue un unique baisé. Trois fois rien ... et pourtant.

Lorsque la serveuse vint lui servir les deux chocolats précédemment commandé, il lui fit cadeau de l'un d'eux et paya l'addition avant de boire son chocolat calmement. Sa boisson terminée, il regarda le fond de la tasse et ne put s'empêcher d'y plonger le doigt avec un sourire.

Fin du RP ici, Artemis quitte la taverne en déposant de quoi régler les quatre chocolats et laissa un Galion de pourboire à la serveuse. Bonne journée ! :*

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Au Comptoir

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 63 sur 67

 Au Comptoir

Aller à la page : Précédent  1 ... 33 ... 62, 63, 64, 65, 66, 67  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: La Tête de Sanglier-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.