AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: La Tête de Sanglier
Page 66 sur 67
Au Comptoir
Aller à la page : Précédent  1 ... 34 ... 65, 66, 67  Suivant
Liskuvo Kalsi
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Au Comptoir

Message par : Liskuvo Kalsi, Jeu 21 Sep 2017 - 20:45


Azé ! ♥

En quelques gorgées j'ai finit de boire ce museau, voilà voilà. Je me dis qu'il faudrait pas tarder à m'en aller maintenant que j'ai terminé ce truc bien sympa. Pas que je m'ennuie à discuter, mais elle a sûrement pas mal de trucs à faire et il vaudrait mieux que je la retarde pas, moi aussi j'ai des devoirs, m'occuper de clients tout ça, arrêter de passer du bon temps.

- -Oh c'est chouette ça ! Ça vous plait?
Sinon être proprio c'est quand même sympa, apres c'est moi qui doit gérer à l'aide d'Albus tout le côté administratif. Mais c'est une auberge, pas un hôtel cinq étoiles, alors c'est pas non plus colossal comme charge de travail. Je m'y plaît bien en tout cas! Ça me permet de changer d'air, de respirer.


Chouette oui, j'aime bien ce mot en plus, ça me fait penser à ma chouette, et puis ça fait enfantin c'est rigolo, je connais pas Albus mais ça doit être un de ses amis, ou son collègue, enfin pour moi c'est du pareil au même, pour bien travailler faut bien s'entendre sinon ça devient vite invivable, je sais ce que je dis en plus.

Super si elle peut changer d'air, prendre l'un après l'autre doit être mieux que prendre tous les boulots d'un coup d'un seul et de crouler la première semaine sous le bordel qu'on doit gérer, dans ce sens elle a bien joué.

- Oh oui ça me plait ! Les clients se ressemblent presque jamais, c'est agréable de se plier à ce qu'ils veulent pour qu'ils sortent heureux, j'aime bien.

Ce disant je me lève, gigote un peu pour passer les fourmis dans mes pieds, rester assis à un comptoir ça me fait cet effet là, mes pieds touchent pas le sol (Comme ceux d'Azé :mm:) et du coup, ça fait pas mal quand je me relève, mais c'est dérangeant quand même, je déteste cette sensation.

- D'ailleurs je pense que je vais y retourner, merci d'avoir pris de votre temps pour me servir, c'était sympa ! Hésitez pas à venir aux Halles si vous avez besoin de la moindre chose, on trouve de tout chez nous.

Ai-je payé ? Il me semble bien que oui, toute façon elle me criera dessus si c'est pas le cas, je tourne le dos le sourire aux lèvres et me dirige tranquillement vers la sortie, peut-être qu'elle viendra vraiment, acheter un truc du genre tenue de Quidditch, y'a de plus en plus de joueurs qui trouvent leurs protections autre part en ce moment et c'est bien dommage, en plus me semble qu'elle en fait maintenant et du coup ça pourrait lui être utile, enfin bref, je vais pas non plus trop insister ça fait bizarre, autant que je m'en aille et commence à penser à ce qui est important.
Revenir en haut Aller en bas
Ebenezer Lestrange
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Au Comptoir

Message par : Ebenezer Lestrange, Jeu 5 Oct 2017 - 23:36


Ciarán

Il y avait quelque chose d'étrange avec la sorcière, quelque chose de magnétique. Il ne comprenait pas trop ce qui lui arrivait. D'habitude, il n'était pas comme ça. D'habitude, il n'avait pas envie de se noyer dans les yeux de ses clientes. Résultat, il était tout méfiant. Il se concentrait pour ne rien laissait paraître, pour faire son serveur désobligeant, rôle dans lequel il excellait, mais il avait du mal. Il se refit couler un café du coup. Il regarda si la sorcière avait touché à son cocktail, il se demandait s'il n'avait pas eu la main lourde sur le citron. C'était le genre de détails qui ne pardonnait pas.

Quand la voix de Chloé s'éleva, il faillit recracher la gorgée de café qu'il venait tout juste d'ingérer. Elle avait une de ces intonations juste pour dire qu'elle avait déserté le bar... C'était chaud. On avait pas idée de lui faire des coups pareils. Il sourit parce qu'elle souriait et qu'elle semblait avoir le plus beau sourire de la terre. Puis il cessa de sourire et jeta un coup d’œil soupçonneux à son café. Y avait quoi de chelou dedans pour qu'il réagisse ainsi ? Puis d'abord, c'était évident qu'elle s'était barrée. Sinon elle serait toujours là, peut-être même à sa place à cet instant précis, à servir des cocktails avant l'heure à des sorciers pressés d'oublier.

Il s'étouffa avec sa boisson quand la sorcière ouvrit de nouveau la bouche. On avait pas idée de demander des trucs pareils comme ça. Il la regardait avec des yeux un peu vides parce que son cerveau lui avait dit F*ck et s'était éteint.

- Oui ! Jusqu'au bout du monde.

Et ses neurones se reconnectèrent.

- Enfin non... Enfin je sais pas moi ! Ça dépend de ce que tu proposes.

Voilà. Elle pouvait proposer d'aller se jeter sous un pont qu'il accepterait mais quelque part, il était fier d'avoir rattrapé son oui hâtif. Même si c'était juste une apparence.
Revenir en haut Aller en bas
Aya Lennox
avatar
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Veuve noire


Re: Au Comptoir

Message par : Aya Lennox, Sam 7 Oct 2017 - 12:02


Zélie&Azé
Désolée pour le retard...

Elle ne savait pas vraiment. Ce qu'elle fichait à Pré-au-Lard en ce moment. Azphel n'était pas loin, et le village semblait devenir refuge à ses songes. Elle pouvait, du bout des doigts, les compter et les toucher, les modeler un peu, comme une boule gluante sous la patte. Ses idées matérialisées. Il ne valait mieux pas.
D'instinct, elle tourna ses grands yeux gris vers la personne qui stagnait à ses côtés. Une jeune minette. A l'air un peu perdu. Fuyait-elle Poudlard autant qu'elle avait trouvé refuge hors de ses murs ?
L'enseignement, c'était bien beau. La fuite tout autant. Plutôt se jeter dans le Fleuve que de pourrir entre des vieux murs qui sentent le savoir pédagogique. Sa répartition à Serpentard et ses sept années à Poudlard étaient une bénédiction. Mais seulement une passerelle à tout le reste.
La vraie vie commençait lorsqu'on trouvait le courage de dire adieu à ces habitudes rébarbatives.

Face à elle, une sirène brisa ses pensées par sa présence. Un sourire poli, le temps de retracer les contours d'un visage. Reconnaître en elle quelqu'un. Jamais vue mais pas oubliée.
- Bonsoir, entona-t-elle simplement. Un Dr. Russell's Secret Recipe, s'il vous plaît.

La jeune fille à côté se releva quelque peu de son stade mollusque et déclara qu'un Plonk lui ferait du bien.
Du moins, c'était ce qu'on pouvait tirer de sa micro-phrase. Au moins, la formule de politesse était là. Elle n'était pas passée au stade de la déshumanisation.
Et si c'était la solution ?

- Mettez sa boisson sur ma note, je vous prie. Ses yeux retrouvèrent la serveuse, puis firent le chemin inverse en désignant la demoiselle. Je crois que Miss en a besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Azénor Philaester
avatar
DirectionGryffondor
Direction
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens


Re: Au Comptoir

Message par : Azénor Philaester, Mer 11 Oct 2017 - 12:58


- Zélie et Aya -


Plantée derrière mon bar, j'attends la réponse de la demoiselle en détresse et de l'autre silhouette tout à fait vénicienne. Je travaille, je dois pas m’immiscer dans les affaires des gens, ça non. Mais elles me perturbe, attirent mon attention. Autant l'une que l'autre. Pauvre enfant, celle qui est couchée sur sa vie. Pourquoi t'as perdu l'éclat de tes yeux. Ont-ils seulement connu brillance un jour. Des questions que je ne me pose que dans ma tête, alors que je tourne mon regard vers la moins jeune, vraisemblablement. T'aurais-je déjà croisé quelque part. Un tic dans l’œil.
Elle me chante sa commande comme un petit oiseau qui viendrait me réveiller. Un léger sourire s'installe sur mon visage en guise de réponse, et je m’exécute. Un Dr. Russell's Secret Recipe et un Plonk. Ok.
Je sors des verres, deux trois autres trucs pour préparer les cocktails que j'ai maintenant l'habitude de concevoir, et puis je les dépose sur le comptoir, chacun devant sa nouvelle propriétaire.
- Et voilà mesdames, un Plonk et un Un Dr. Russell's Secret Recipe, très bon choix d'ailleurs.
Ça fera 7 mornilles pour le tout, s'il vous plaît.


Un sourire discret, professionnel, léger, attendrissant, et puis obligé.
En attente de la cloche qui viendrait tinter dans mes oreilles, me dictant une nouvelle tête à ravir.


commande:
 
Revenir en haut Aller en bas
Azphel
avatar
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard
Spécialité(s) : Loup-Garou
Occlumens
Permis de Transplanage


Re: Au Comptoir

Message par : Azphel, Ven 27 Oct 2017 - 11:41


feat Artemis O'Toole

Ce qu'il y a de bien avec Pré au Lard, c'est que le petit village de sorciers reste accessible à qui le veut, et par conséquent, les étrangers à Poudlard y ont leur droit. C'était aujourd'hui le dernier endroit où Azphel pouvait bien se rendre pour être au plus proche de l'école ; car depuis qu'il avait démissionné du poste de garde chasse, il avait dit Adieu à ce qu'il considérait comme sa maison de toujours. Adieu, oui, parce qu'après avoir été Directeur de Serpentard par deux fois, professeur de Métamorphose et enfin Garde Chasse, il doutait très sérieusement d'y retourner un jour.

Il n'avait pour le moment aucune ambition ou perspective de carrière, il se contentait de vivre, profitait d'Aya et échafaudait des idées de voyages, de recherches, d'entreprises magiques... souvent liées à la jeune femme, par ailleurs. Sa vie était relativement tranquille ces dernières semaines et il ne se plaignait pas d'avoir une période de temps libre conséquente, sans avoir le souci d'obligatoirement trouver un emploi pour vivre. Pourtant, ses pas et pensées l'avaient amené à Pré au lard aujourd'hui, peut-être déjà un peu nostalgique de la proximité avec l'école. Aya était partie travailler toute la journée à Barjow & Beurk et il ne souhaitait pas rester terré à Dust & Spite à l'attendre.

Peu coutumier de l'endroit, il franchit la porte de la Tête de Sanglier et alla s'asseoir au comptoir, ses yeux scrutant les personnes présentes et les allers et venues des serveurs. Peu après son installation, le visage d'un jeune sorcier franchit la porte de l'établissement et Azphel le reconnut aussitôt, puisqu'il s'agissait d'Artemis O'Toole, un Poufsouffle qui s'était aventuré un jour près de sa cabane de garde chasse, obnubilé par la vision de Duchesse, la panthère noire du mage noir. Un garçon curieux de ce qui l'entoure et très sympathique de la mémoire d'Azphel. Il lui adressa un petit signe de tête lorsque leurs regards se croisèrent et laissa le choix au jeune homme de venir le saluer ou non. Il avait peut-être tout autre chose à faire que de venir prendre des nouvelles d'un vieux loup.
Revenir en haut Aller en bas
Artemis O'Toole
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Au Comptoir

Message par : Artemis O'Toole, Ven 27 Oct 2017 - 15:52


Azphel

Admettons, les missions de reconnaissance, c’est important. Histoire de tâter le terrain, voir comment les choses pourraient évoluer ou non, tenter d’élaborer un projet qui ait du sens et des répercussions conséquentes, qui claque. Non vraiment, la reconnaissance, ça a son utilité. Mais j’ai du mal à comprendre exactement, l’avantage de retourner sur les lieux d’un projet déjà réalisé. Pire, d’un crime. Enfin, du moins d’un délit. Mais c’était la curiosité du gamin, il ne pouvait pas s’en empêcher, ça le brûlait à l’intérieur, le démangeait, pas moyen de faire autrement. Alors c’est ce petit fil doré d’impulsivité et de provocation qui le mène à l’intérieur de l’auberge. Aussi le goût de la culpabilité et de la bêtise mais ça, on n’en parlera pas ici, pas maintenant.
La tentation du danger alors qu’il pousse la porte de l’enseigne. Peut-être qu’ils ne s’en souviendraient pas, que ça avait été un événement tout à fait commun et ordinaire, qu’est-ce qu’il en savait. Il n’y avait aucune affiche de persona non grata sur la devanture, ni wanted à l’effigie d’Azarty, c’est que ça pouvait être vexant, mais tant pis pour les employés, ils assumeraient.

Même ambiance un peu terne, comme la dernière fois. Quelques visages qui se distinguent tandis que le Blaireautin affiche son sourire le plus charmant sur sa bouille d’ange. Au moins prétendre, la comédie c’est bien joli. C’est là qu’il reconnaît une silhouette, un peu dure d’apparence, qu’il a déjà croisée il y a fort longtemps. Enfin, ça lui semblait être jadis, en réalité peut-être pas, mais il était petit à l’époque, tout juste sorti des choux.
L’idée lumineuse lui traversa alors l’esprit quand Azphel lui fit un petit geste de la tête. Quitte à oser remettre les pieds ici, en compagnie d’un adulte effrayant, ce n’était pas plus mal. Alors sans hésiter il se dirige vers le comptoir, c’est-à-dire qu’il ne retrouvait personne en particulier.

Il saute, pétillant, sur le tabouret à côté de l’ancien Garde-Chasse. Immédiatement, le Poufsouffle tapote le comptoir, signe peu subtil de sa tendance hyperactive. Il se tourne alors vers l’homme, regard espiègle. « Alors Monsieur Azphel, comment allez-vous ? » Parce qu’il avait une mémoire extraordinaire il se souvenait de son prénom. Il se remémore même leur conversation, durant laquelle le Jaune & Noir avait effleuré son avenir, à l’époque, il ne se voyait pas encore voyou. « Vous n’avez pas ramené votre doudou ? Quoi que, en société, j’peux comprendre. » Il faisait référence à la panthère qui avait attiré son regard ce jour-là, dans l’enclos. Magnifique félin. C’était dommage car ça devait être particulièrement intimidant de se balader comme ça avec un tel animal, au moins, personne ne vous embête. Il devrait peut-être y penser le gamin, acheter un compagnon de garde fidèle pour le protéger. Oh wait.
Il en avait déjà un.
Certes il n’était pas là, mais jamais vraiment très loin tout de même, le fameux Azaël.
Revenir en haut Aller en bas
Azphel
avatar
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard
Spécialité(s) : Loup-Garou
Occlumens
Permis de Transplanage


Re: Au Comptoir

Message par : Azphel, Lun 30 Oct 2017 - 17:28


Q uelques secondes, à peine, le temps d'un regard, de demis sourires, et le jeune Poufsouffle vint directement en direction d'Azphel. Il bondit sur le tabouret juste à côté de lui, très gai, souriant, un petit quelque chose de dédaigneux ou d'hautain dans l'allure. Au premier coup d'oeil, Azphel se rendit compte que le petit sorcier qu'il avait connu dans sa cabane de Garde Chasse avait bien changé. C'était il y a combien de temps, déjà ? Et dans son apparence, même s'il n'appartenait à la noble maison de Salazar, Azphel ne pouvait s'empêcher de lui trouver une ressemblance avec un autre élève de l'école, Azaël.

Dans le physique et l'allure, il y avait quelque chose de. Et dès les premiers mots, les postures du jeune homme, le mage noir retrouva la même désinvolture dans son attitude que dans celle d'Aza.

« Alors Monsieur Azphel, comment allez-vous ? Vous n’avez pas ramené votre doudou ? Quoi que, en société, j’peux comprendre. »
Le Monsieur fit sourire Azphel, qui appréciait néanmoins que le jeune O'Toole se soit souvenu aussitôt de lui. La référence à sa panthère lui arracha un éclat de rire. Peut-être qu'un enfant de onze ans, comme l'avait été Artemis lors de leur rencontre, avait de quoi trouver un belle panthère noire très douce, ou "doudoutte", mais il était évident que la société, comme il la nommait, ne voyait pas l'animal de compagnie de Azphel comme un simple compagnon de voyage qu'il pourrait exhiber n'importe où.

- Je vais très bien, et toi Artemis ? Il détailla le jeune homme à côté de lui de la tête aux pieds. Tu as changé depuis qu'on s'est rencontré. Duchesse aussi, elle a bien grandi la belle. J'ai peur qu'en effet, elle ait trop attiré l'attention et déclenché la peur si elle était venue avec moi aujourd'hui. Comment ça se passe l'école, tu as l'air d'avoir changé, gagné en maturité, je veux dire.

La dernière fois qu'il avait vu Artemis, il lui offert un thé. Là, Azphel guettait l'arrivée d'un serveur et espérait bien se siffler un bon whisky. Il se demandait ce que le jeune homme prendrait, si le changement de look et d'attitude qu'il percevait en lui se dénoterait aussi dans son choix de boisson, en compagnie de l'ancien garde chasse de l'école.
Revenir en haut Aller en bas
Azénor Philaester
avatar
DirectionGryffondor
Direction
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens


Re: Au Comptoir

Message par : Azénor Philaester, Lun 30 Oct 2017 - 21:58


- Az et Arté -


Une journée comme les autres, finalement. A vadrouiller entre Poudlard et Tête de Sanglier. Derrière le comptoir de mon bar j'attends, que quelqu'un ait besoin de moi. Un torchon sur l'épaule, quel beau cliché. Je regarde mes visiteurs l'un après l'autre, j'en reconnais quelqu'un, m'attarde sur d'autres. Et puis alors que je m'apprête à attraper un nouveau verre pour le nettoyer, la petite clochette près de la porte d'entrée retenti, comme tous les jours, encore et encore.
Je vois l'ancien Garde Chasse du château débouler et se placer sur un tabouret du comptoir. Je ne sais même pas son prénom, à vrai dire. Simplement qu'il bossait aux château, et qu'il n'y bosse plus. Il est suivit assez rapidement d'Artémis O'Toole. Tien donc. Je retiens difficilement un sourire. S'il savait le jeune préfet de Poufsouffle, que l'on se connaît mieux qu'il ne pense. Il y a de cela quelques temps nous nous sommes rencontrés sous mon autre identité, et avons parlé longuement sur notre façon de voir le monde. Intéressant. Mais il ne sait pas vraiment qui je suis. Et c'est tant mieux. Il aura une Directrice de maison pour lui servir aujourd'hui, rien d'autre. Pas de feu, d'oiseau, de lumière ou d'espoir.
Je m'approche d'eux, sourire aux lèvres.

- Bonjour et bienvenue messieurs.
Que puis-je vous concocter?


Revenir en haut Aller en bas
Artemis O'Toole
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Au Comptoir

Message par : Artemis O'Toole, Mar 31 Oct 2017 - 11:22


Az & Az  :mrgreen:



Il aimait bien quand les gens riaient, parce que par mimétisme ça le faisait rire aussi. Le gamin extrêmement empathique quoi, en réalité. Étonnant ce rire, surtout venant d’un homme ayant cette posture et cette allure-là. Mais bon, il ne faut pas se fier aux apparences, paraît-il.
Alors évidemment que le Artemis le fait grimacer, depuis le temps, on ne l’appelait plus ainsi. Mais il se dit que cette fois il allait laisser couler, ou presque, parce que l’ancien garde-chasse ne savait pas, ne pouvait pas savoir tout simplement. Il se laisse même toiser avec un simple haussement de sourcil, c’est qu’il était de bonne humeur aujourd’hui. Puis il avait des nouvelles de Duchesse, il hoche la tête, c’était donc ça son prénom ! Il ne s’en souvenait plus. Et grande nouvelle du jour, il aurait gagné en maturité. Oh non, c’est qu’il était hilarant ce monsieur !

Il se retient in extremis de ne pas rire à s’en faire mal aux côtes, tout de même, se montrer un peu sérieux. L’autre ne pouvait pas savoir ça non plus. Mais il préfère rebondir d’abord sur l’intérêt d’avoir une panthère à ses côtés, peu importe l’endroit et le contexte. « Les gens sont plus inquiétants qu’une panthère, j’vous l’dis. » Parce que la panthère ne l’avait pas tant inquiété que ça, à l’époque, c’était un gros chat, plutôt gentil en plus. Contrairement à son état face à certaines rencontres qu’il avait pu faire ces derniers temps. Non vraiment, il n’y avait pas pire créature que l’être humain, armé d’une baguette magique peut-être davantage. Mais ces mots se perdirent alors qu’il affichait de nouveau un sourire merveilleux. Il doute le temps d’une seconde pétillante, mais après tout, Azphel ne travaillait plus à Poudlard. « Ça se passe magnifiquement bien, mais le mieux, c’est les coups qu’on prépare avec Aza. C’est absolument magique, d’ailleurs, il faut qu’on réfléchisse à accueillir comme il se doit le nouveau directeur ! » Il ne sait pas pourquoi le nom d’Aza avait filé, l’habitude sûrement. Il lève un peu les yeux, le temps de réfléchir à ce qu'il venait de dire, parce qu'il était évident que le corps professoral ne serait pas du même avis que lui.

Clin d’œil complice alors qu’ils ne l’étaient pas tellement. Mais Arty n’était pas du genre à cacher des choses, ils les disaient parce qu’il en avait envie, lorsqu’il en avait envie. Une naïveté impressionnante. Mais il n’eut pas le temps d’expliciter davantage ses bêtises, développer ses projets et ce qu’ils avaient déjà fait d’épique, de brillantes aventures qui méritaient d’être contées. Après tout, ils faisaient ça aussi pour la gloire, il ne faut pas l’oublier. La reconnaissance pour le fameux duo qu’il formait avec le Serpentard. « Oh au fait, appelez-moi Arty, ça ira mieux. Artemis c’est pour ma mère, généralement quand j’fais des bêtises. » Oui tout de même, il fallait mettre les choses au clair.

Mais voici la directrice de Gryffondor qui les salue, toute gentille qu’elle était. Le Poufsouffle lui sourit largement, il ne la connaissait pas tellement, juste un visage du personnel de Poudlard, rien de plus, rien de moins. Il tique et se dit qu’elle n’était pas là lorsque Azarty étaient venus la dernière fois, elle n’avait peut-être pas vu la nourriture décorative et les vitres cassées, peut-être. « Oh ! J’vais juste prendre un thé s’il vous plaît Madame ! Non, un jus d’orange, vous faites des jus d’orange hein ? »

Parce qu’il lui fallait une boisson énergétique, évidemment, avec beaucoup de vitamines, comme si ça ne coulait pas déjà à grands flots dans ses veines.
Revenir en haut Aller en bas
Azphel
avatar
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard
Spécialité(s) : Loup-Garou
Occlumens
Permis de Transplanage


Re: Au Comptoir

Message par : Azphel, Dim 5 Nov 2017 - 18:21


AzAzArty

R evoir Artemis était vraiment sympathique. Le gamin avait beaucoup changé, c'était évident, ce qui n'était sans doute pas un mal ; le Poufsouffle dont il se rappelait avait quelque chose d'ignorant, presque insouciant, et un peu naïf. Mais le jeune homme assis à côté d'Azphel ne correspondait clairement plus à cette description. À l'évocation de la méfiance envers les gens, Azphel se contenta de faire un hochement de tête entendu. S'il n'était pas Mangemort, il était tout de même loin d'être le plus fréquentable des sorciers et il est certain qu'à une époque il aurait pu causer de grandes peurs au sorcier à côté de lui...
Le mage noir réagit davantage quand Artemis évoqua Azaël :

« Ça se passe magnifiquement bien, mais le mieux, c’est les coups qu’on prépare avec Aza. C’est absolument magique, d’ailleurs, il faut qu’on réfléchisse à accueillir comme il se doit le nouveau directeur ! »

Voilà qui expliquait peut-être le changement qu'il voyait en Artemis.... Si Azphel avait beaucoup d'affection pour le jeune Serpentard, il trouvait d'un coup le changement radical du Poufsouffle. Aza n'était pas un enfant de coeur, si Artemis était devenu bon ami avec lui, les co*neries au sein du château devaient être légion.
- Azaël ? Je le connais un peu.... comment vous en êtes arrivés à être si proches tous les deux ?

Ils furent interrompus par l'arrivée d'Azenor, qu'Azphel connaissait (lui!) parce qu'elle était la directrice de Gryffondor, ils s'étaient donc croisés à des repas ou quelques fois dans le château, même si elle ne se rappelait pas qui il était apparemment... Surpris que Arty commande un jus d'orange, Azphel demanda :
- Deux whisky s'il vous plaît, et un verre supplémentaire de votre choix, pour vous.

Azphel ne comptait pas s'enquiller les deux whisky mais en proposer un à Arty. Si le môme connaissait Azaël, il ne devait pas boire que de l'eau... Et la suite de leur discussion serait plus conviviale une fois un verre ou deux d'ingurgités... Le mage noir se demandait si Azaël avait parlé de leurs soirées, des entraînements qu'il avait fait avec l'ancien garde chasse ou de leurs escapades dans le château...
Revenir en haut Aller en bas
Ciarán A. Merrow
avatar
Serdaigle
Serdaigle

Re: Au Comptoir

Message par : Ciarán A. Merrow, Mar 7 Nov 2017 - 20:17


Réponse à Ebenezer (Désolée pour le retard)

Il avait dit non. Enfin presque. Il avait dit oui, avant de se raviser. Au moins, il avait eu le mérite d’essayer de lui résister, et rien que pour ça, la vélane souriait.  Elle souriait d’aurait plus lorsqu’elle le voyait se faire couler un autre café. Elle sentait qu’à mesure que les minutes passaient, les barrières qu’avait placées Ebenezer devant lui menaçaient de rompre à tout moment. Et ça lui suffisait presque. Presque. Elle avait réussi à le surprendre avec des mots, et c’était déjà un bon début. Au moins, elle suscitait quelque chose chez lui.

Il était étrange qu’elle cherche à provoquer une réaction chez le premier être humain qui s’était montré distant. Elle qui d’habitude, détestait tant troubler les gens. Mais le serveur était le premier à avoir construit des murs, un soir où elle avait laissé tomber les siens. Cette femme était pleine de paradoxes, qu’elle-même ne comprenait pas toujours. Alors, elle donna vie à ses actions. Termina son verre en une ou deux gorgées rapides, puis rassembla ses affaires.

— Moi, j’me barre. À toi de voir. Peut-être à plus tard, du coup.

Et puis, elle s’effaça. Comme elle était venue. Sans même savoir s’il la suivrait. Sans même s’en préoccuper vraiment. Car en s’éloignant, elle savait déjà qu’elle reviendrait.

Départ de Chloé/Ciarán. Débrouille-toi avec ça Ange
Merci <3
Revenir en haut Aller en bas
Ebenezer Lestrange
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Au Comptoir

Message par : Ebenezer Lestrange, Mer 8 Nov 2017 - 19:04


Ciarán
Tu es toute excusée

Le verre maudit était fini et la sorcière filait. Lui, il planait un peu. Pour occuper ses mains, il nettoyait le verre. Elle partait, il faisait la vaisselle. Il trouva ça franchement déprimant. La TS lui semblait morne maintenant qu'elle lui avait parlé de tout claquer. Les clients étaient vides, les boissons avaient viré fades à force qu'il les goûte, les secondes étaient interminables et sa cliente désertait.

- Attends !

Il avait même esquissé un geste pour la rattraper, preuve que quelque chose ne tournait pas trop rond. Mais il s'en fichait maintenant, il allait suivre le sourire et la voix de l'ensorceleuse. A son tour, il rangea ses affaires. Son café était fini, son service ne l'était pas. Tant pis.  Il y avait plus important dans la vie comme suivre les presque inconnues qui se la jouaient mystérieuses. Il quitta son comptoir, quitta l'auberge, couru presque pour la rejoindre et lui sourit.

Au pire, elle ferait la sirène et il mourrait heureux.
Revenir en haut Aller en bas
Madilyn Nebulo
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Quatrième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Au Comptoir

Message par : Madilyn Nebulo, Sam 11 Nov 2017 - 15:57


With Alhena

Tu étais immobile, le sourire au cœur et la joie aux lèvres
Les bulles acidulées déjà flottaient sous tes pupilles;
C'était l'aube, les cendres et le renouveau;
C'était le sucre, la pluie et l'innocence

Une bille, crâne dégarni, avait pris son envol dans le ciel
Ses sœurs pailletaient leur lit de fragments de verre.
Les ombres rôdeuses s'évaporaient : et brume cotonneuse et floue les remplaçait,
Un soir d'épanche, un exutoire, l'énième après des milliards.

chocs, claquements, cacophonie...
et toi, ô, grand aigle noir !
la nuit : ton royaume, poésie noire...

pâle et translucide, pareille à la Mort,
tu couvrais de ta sombre faucille ce qui seul t'appartenait
la peur et la débauche, risible héritage.

Boucles de feu, mais dame de glace;
En statue de givre tu imposes ton règne
Mais ta couronne, elle, dérisoire et bien maigre
Se résume en quelques douzaines de verres...

La gorge sèche, et la voix rance
Haleine chaude, sale, malsaine
Tu pianotes de tes doigts ton trône, bar miteux
Attente de sujets, mais existent-ils ?

ce soir, ivrognes et oiseaux de nuit sont de sortie
bêtes, monstres et démons guettent
mais tapie dans l'ombre tu attends une petite part de rêve










Revenir en haut Aller en bas
Alhena Peverell
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Au Comptoir

Message par : Alhena Peverell, Dim 12 Nov 2017 - 20:12


PV Madilyn

Et les mots flottent, et l'air griffe la chair.
Elle marche lentement, un soupçon de magie qui va et vient sur ce chemin.
Elle soupire, la fumée se forge grâce à l'air chaud.
Les doigts gelés qui cherchent la fin de l'agonie.
Elle a l'impression que le monde s'envole, que les oiseaux sont de glace.

_Il n'y a plus rien hormis le silence qui dévore le monde

Elle entre, là où la haine est décorée.
Elle s'assoit là où l'univers ne voulait pas qu'elle aille.
Une cruelle symphonie, un mensonge comme un autre.
La peur, l'angoisse, le vent, la mort, se mettent à rire devant une scène.
Le rideau tombe sans que les fleurs ne fleurissent.
Juste une goutte de sang sur une foutue nappe blanche.
Et le coeur explose.

Elle y voit une fillette, une jeune fille au coeur doré mais mutilé.
Elle y voit la fin d'une innocence dans une silhouette bleue glacée.
Et qu'importent les heures, les remords de l'ombre rongeront petit à petit le reste de conscience.
Elle a besoin d'oublier, à travers un liquide brûlant.
Elle fait signe, qu'il est temps que la soirée commence.

Une pâle toile, où se mélangent les couleurs nacrées.
Une rivière, où les poissons vont à contre-courant.
Un espoir insensé devant une pièce de théâtre absurde.
_Juste une illusion

Revenir en haut Aller en bas
Ebenezer Lestrange
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Au Comptoir

Message par : Ebenezer Lestrange, Lun 13 Nov 2017 - 18:50


Madilyn & Alhena

Ce soir-là, il innovait. Il n'était pas bêtement assis derrière son comptoir, il s'était installé dessus et il contemplait la salle de l'auberge de ses yeux gris. En réalité, il n'était pas vraiment présent. Il était à mille lieux de Pré-au-Lard, il était dans son esprit. A se construire un monde en pensée. Un monde suffisamment solide pour piéger les legilimens passant par là. Un monde qui fasse réel jusqu'à ce qu'il parte totalement de travers, sans prévenir. C'était long, c'était fatiguant, c'était intéressant. Ça faisait deux heures qu'il était immobile, les yeux fixés au loin, les jambes pendantes. A côté de lui, il y avait un verre de jus de citrouille même pas entamé. Quelqu'un l'avait déposé là à son attention, peut-être était-ce Mary ?

Les clients défilaient et il ne battait qu'à peine les paupières. Étrange spectacle en réalité. Et d'un coup, il se remit en mouvement, faisant sursauter les gens appuyés au comptoir qui le croyaient peut-être statufié. Mais non. Il s'étira, but son jus de citrouille et regarda réellement la salle cette fois. Non loin de lui, deux sorcières attendaient encore d'être servies. Il se tourna vers elles, toujours perché. Il en connaissait une. Il sourit un peu mécaniquement.

- Bonsoir. Vous avez fait votre choix ?
Revenir en haut Aller en bas
Alexandre Retpot
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Au Comptoir

Message par : Alexandre Retpot, Mar 14 Nov 2017 - 0:30


- Bon ça y est, j'y suis se dit il. Cela faisait quelques temps qu'il était à Poudlard, il avait passé beaucoup de temps dans les livres jusqu'à présent, c'était selon lui "la meilleur façon de comprendre ce monde qui lui était encore totalement inconnus. Mais il avait pris la direction de Pré au lard avec la ferme intention de découvrir, des saveurs typique de ce monde qui pour le moment avait tout de merveilleux, j'ai faillit dire magique mais faut pas pousser. Depuis qu'il était arrivée dans cette école, tout n'étais que découverte et redécouverte, ce qui pour certain était familier depuis leur plus tendre enfance, devenait pour Alexandre une source d'émerveillement permanente. Et là il se trouvait à Pré au Lard et plus particulièrement à La Tête de Sanglier, sur le chemin il se demandait si il allait voir des têtes de sanglier partout sur les murs, peut être même que le serveur aurais une tête de sanglier, à cette pensée il se mit à rire et entra dans le commerce

- Bien le bonjour, dit il en regardant autour de lui et l'endroit n'avait rien d'un repaire de chasseur Moldu comme il se l'imaginait et le serveur n'avait visiblement pas une tête de sanglier non plus, il était simplement installé sur le comptoir, c'était pas banal mais après tout il n'avait pas d'autre exemple du monde des sorciers, peut être faisaient il comme ça. Il avait le choix de se mettre à une table ou de s'installer au comptoir, ce soir il avait bien envie de faire causette avec qui voudrait et de goûter cette fameuse bière au beurre. il se dirigea vers le comptoir s'installa et regarda la carte qui était affiché, attendant que le serveur est finis avec les précédent client,
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Au Comptoir

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 66 sur 67

 Au Comptoir

Aller à la page : Précédent  1 ... 34 ... 65, 66, 67  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: La Tête de Sanglier-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.