AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Vol
Page 2 sur 3
Cours n°4 - L'Hellébore
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Maud Draner
Serdaigle
Serdaigle

Re: Cours n°4 - L'Hellébore

Message par : Maud Draner, Dim 27 Mai 2012 - 22:08


Des pas pressés retentirent dans le couloir. Maud était en retard pour son premier cour de botanique et ne voulait pas tout louper. Elle toqua à la porte d'entrée et n'attendit pas de réponse pour l'ouvrir essouflée.

- Bonjour madame... Excusez-moi... pour ce retard...

Elle ferma la porte derrière elle et s'installa à côté d'une fille visiblement de son âge. Elle était habillée en jaune, ce devait être une poufsouffle. Maud pensait avoir vu son visage à Ollivander's.

- Dis, lui chuchota-t-elle, de quoi vous avez parlé durant tout ce temps ?

Elle vérifia que rien d'important ne se disait, tout en remarquant qu'il n'y avait aucun serdaigle dans la pièce.

- Au fait, continua-t-elle, moi c'est Maud.

Puis elle attendit que sa voisine lui réponde.


Dernière édition par Maud Draner le Sam 2 Juin 2012 - 11:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Franck Stein
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours n°4 - L'Hellébore

Message par : Franck Stein, Mar 29 Mai 2012 - 0:48


    -C’est bien une Hellébore, bravo ! Keyven a bien résumé la réponse à partir de l’énigme, même si je pense que tu aurais pu un tout petit peu étoffer ta réponse… Mais c’est très bien étant donné que tu sembles être un des seuls à avoir cherché ! Quant à toi, Aloys, tu ne sembles pas avoir cherché mais je suis étonnée que tu connaisses ce surnom. Pour te répondre, l’Hellébore est appelée « Herbe aux fous » car, durant l’Antiquité, elle était utilisée comme ingrédient dans les remèdes contre la folie ou toutes les maladies qui en découlent. Il faut dire que les hommes de l’Antiquité étaient de grands croyants et quelqu’un de fou était presque considéré comme on considère quelqu’un malade de la peste, aujourd’hui. Cependant, certaines personnes ne voulaient pas laisser leurs proches mourir comme ça et ont entendu parler des vertus de cette plante.

Je baissais les yeux, honteux de la remarque du professeur. En outre, je l’avais moi-même avoué, je n’y avais pas réfléchis, si, surement les deux ou trois minutes après avoir lu le panneau d’affichage, mais ce semblant de concentration et de sérieux, qualité qu’il me semblait détenir pourtant, s’était vite envolé à l’arrivée de pensée, ou d’évènements dont je me souvenais pas la nature exacte. Enfin bref, ce qui était fait…on ne pouvait pas revenir en arrière surtout pour si peu. De plus, le professeur me félicitait, toutefois, pour ma capacité de réaction aux propos de Keyvin, détenteur de la bonne réponse. Heureusement qu’il était là…car, aucune autre réponse ne s’était fait entendre ; peu de mon semblait enclin à une quelconque participation…et juste après qu’une élève, en retard, vint prendre place dans la serre, la jeune femme, répondant au nom d’Amanda Davis, reprit la parole :
    -D’ailleurs, concernant les appellations de l’Hellébore, quelqu’un en connait-il d’autres et pourrait-il me les expliquer ? Selon ses connaissances et ce que l’on vient de dire, il y a moyen d’expliquer certains surnoms, ou d’en deviner l’origine tout du moins.

Une chance…comme pour ma réponse précédente, les quelques souvenirs de ma lecture m’aidèrent. Je me rappelais de plusieurs noms, la Rose de Noel comme l’avait signifié Keyvin, L’herbe aux fous auquel Amanda Davis m’avait fournis des informations très intéressantes. Les autres surnoms ne me revenaient pas en tête…peut-être que Keyvin qui semblait, aussi, très bien connaitre cette plante, s’en souviendrait :
    -Comme l’a dit Keyvin, l’Hellébore se fait aussi appelé la Rose de Noel. Cela doit être en rapport avec la naissance de Jésus puisque la période de floraison de la plante épouse cette date ? Ah oui, je crois qu’elle se fait aussi appeler Rose De Serpent ! M'exclamais-je en pensant à ma maison. Si mes souvenirs sont bons, c’est parce que cette plante…fleurit deux fois…comme un serpent qui change de peau…je ne sais plus très bien…de plus, il me semble que ce n’était pas l’Hellebore en elle-même mais plante de cette même famille…

Les souvenirs m’étaient revenus d’un coup, mais de façon partiels et flous…seuls le professeur et mes camarades pouvaient m’aider à les reconstituer parfaitement…


Dernière édition par Aloys Riverside le Sam 9 Juin 2012 - 21:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lily Wezly
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°4 - L'Hellébore

Message par : Lily Wezly, Mar 29 Mai 2012 - 21:47


Lily écoutait le cours et elle pris des note sur cette fleur nommée Hellébore. Elle la trouvait très intéressante.
Après que madame Davis est posée une question, un élève de serpentard répondit et la mémoire de Lily lui revint.
Elle se rappelle que son oncle Moldu lui avait parlé de cet homme Jésus. Aussi elle ajouta :

Je me souviens que cette fleur fut donnée à une pauvre femme pour qu'elle puisse l'offrir à Jésus.
Il me semble qu'elle a aussi le surnom de Rose de Carême.


Après avoir dit cela, Lily cherchait encore dans ses souvenirs pour ajouter quelque chose mais rien ne lui vint. Elle était fascinée par les fleurs qui peuvent avoir autant de lien avec l'histoire. Puis elle attendit en espérant que quelqu'un
viendrait compléter ce qu'elle venait de dire ou que la professeur leur explique d'avantage se qu'était cette fleur.
Revenir en haut Aller en bas
Andrew Ridgaley
avatar
Gryffondor
Gryffondor

Re: Cours n°4 - L'Hellébore

Message par : Andrew Ridgaley, Lun 4 Juin 2012 - 20:07


Le jeune Gryffondor entra dans la serre n°1 dont les portes étaient grandes ouverte avec enthousiasme, il aimait cet endroit et ce cours, car il était entouré de plante en tout genre qui était plus fascinante les unes que les autres. Il voulait en apprendre d'avantage sur les plantes magiques, car il se disait que si un jour il allait en forêt faire une randonnée ou autre, il serait ce qui est bon pour lui ou non.

Il se faufile parmi les plantes et regarde les élèves déjà présents. Il se sentait tel un étranger ici, il ne connaissait personne, aucun n'était dans ses autres cours, du moins il n'en avait pas le souvenir. Il allait devoir s'intégrer parmi eux et faire connaissance avec quelques-uns.

Il pose alors son sac par terre et regarde le professeur, s'excusant de son retard. Il regarde de nouveau les élèves et remarque un Serpentard qui était avec lui en Métamorphose, mais avec qui il n'avait pas eu l'occasion de discuter. Il arriva quand le jeune homme prit la parole.

-Comme l’a dit Keyvin, l’Hellébore se fait aussi appelé la Rose de Noel. Cela doit être en rapport avec la naissance de Jésus puisque la période de floraison de la plante épouse cette date ? Ah oui, je crois qu’elle se fait aussi appeler Rose De Serpent ! Si mes souvenirs sont bons, c’est parce que cette plante…fleurit deux fois…comme un serpent qui change de peau…je ne sais plus très bien…de plus, il me semble que ce n’était pas l’Hellebore en elle-même mais plante de cette même famille…


N'étant pas au courant du sujet du cours, il remercia intérieurement le Serpentard qui venait d'éclairer sa lanterne. L'Hellébore. C'était une fleur plutôt belle et fascinante du fait qu'elle pousse en hiver, c'était bien une des rares fleurs à pousser en plein hiver.

Le jeune homme sort alors un parchemin et écrit ce qu'il venait d'entendre, c'était son premier cours alors il avait intérêt à le suivre et être actif, car il avait tendance à s'effacer.
Revenir en haut Aller en bas
Nathalie Matthews
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) :
Occlumens
Legilimens


Re: Cours n°4 - L'Hellébore

Message par : Nathalie Matthews, Mar 5 Juin 2012 - 23:09


Aloys – Comme l’a dit Keyvin, l’Hellébore se fait aussi appelé la Rose de Noel. Cela doit être en rapport avec la naissance de Jésus puisque la période de floraison de la plante épouse cette date ? Ah oui, je crois qu’elle se fait aussi appeler Rose De Serpent ! Si mes souvenirs sont bons, c’est parce que cette plante…fleurit deux fois…comme un serpent qui change de peau…je ne sais plus très bien…de plus, il me semble que ce n’était pas l’Hellebore en elle-même mais plante de cette même famille…

Lily – Je me souviens que cette fleur fut donnée à une pauvre femme pour qu'elle puisse l'offrir à Jésus. Il me semble qu'elle a aussi le surnom de Rose de Carême.

Nathalie avait plus ou moins réussi à capter l’attention de ses élèves, mais ils semblaient peu intéressés par cette fleur. Pourtant, s’ils connaissaient toutes les légendes qui naissent autour d’elles, s’ils savaient à quel point cette plante, cette fleur était extraordinaire, elle était sûre qu’ils allaient vouloir en apprendre davantage. Mais cette partie du travail était attribuée à la jeune femme, elle avait une petite idée quant à la manière de leur enseigner tout cela. Cependant, elle n’allait pas tout faire toute seule et Aloys, ainsi que Lily, avaient déjà commencé à participer, ils ne la laissaient pas donner cours toute seule. Il lui fallait donc répondre à ce qu’ils avaient dit :

Nathalie –
Alors, pour commencer, je vais revenir sur l’appellation de Rose de Noël. Aloys, tu as plus ou moins raison mais il s’agit aussi d’une légende dont Lily a résumé les quelques mots, ainsi que l’énigme justement. L’Helleborus niger est appelée Rose de Noël parce que, le jour de la naissance de Jésus, Madelon, une jeune bergère, vit tout un attroupement se diriger vers le lieu mais… Elle, n’avait rien à offrir à cet être si particulier. Un ange est alors descendu du ciel pour lui donner une fleur extrêmement belle, qu’il a posée dans la neige.

Nathalie fit une pause pour laisser le temps aux élèves de tout écrire. Peut-être que cela se voyait, mais elle adorait les légendes, les contes, tout ce qui fait tant rêver les enfants lorsqu’ils grandissent. Elle adorait ce côté « féérique » même si ces contes étaient uniquement destinés à enseigner certaines leçons de morale aux « petits ». Cependant, cela ne l’empêchait pas de collectionner tout ce qui se rapprochait de près ou de loin aux contes, entassant des livres encore et encore. C’est une manie moldue, oui, peut-être… Mais elle assumait entièrement ! En attendant, Aloys avait cité un autre surnom attribué à l’Hellébore : la Rose de Serpent.

Nathalie –
Ensuite, le surnom de Rose de Serpent. Tu as parfaitement raison, Aloys ! Pour apporter quelques précisions : la première floraison de l’Hellébore fétide – attention, il ne s’agit pas de l’Hellébore niger – a lieu vers la cinquième année, ou entre la quatrième et la neuvième, parfois la deuxième. La seconde floraison débute sur les tiges de la première, mais l’Hellébore meurt directement après. C’est pour ça que l’on dit que l’Hellébore est une plante monocarpe : elle vit, se reproduit en laissant des graines, et meurt.

La jeune professeure utilisait des termes forts scientifiques et elle avait actuellement peur de perdre l’attention de ses élèves à cause de cela. Mais il lui fallait trouver quelque chose de plus attrayant, la partie pratique n’allait pas tarder, encore quelques détails à aborder et… Elle aurait fait le tour. Elle ne pouvait pas donner un cours de Botanique sans un minimum de théorie, après tout ! Même si, je vous l’accorde, la théorie n’est jamais quelque chose de très amusant… Mais il faut bien passer par là, n’est-ce pas ? Enfin, le dernier surnom donné et connu par les élèves :

Nathalie –
Lily, pour le surnom de Rose de Carême, c’est tout à fait vrai aussi. Mais ici encore, il s’agit d’une autre espèce de l’Hellébore : l’Hellébore orientale. Elle est commune à la Rose de Noël mais quelque peu différente en apparence.Si quelqu'un connaît d'autres surnoms, n'hésitez pas ! D’ailleurs… L’un d’entre vous sait-il combien de genres de l’Hellébore existe-t-il ? Pouvez-vous m’en citer ? Je vous rassure, la partie théorique ne durera pas longtemps, encore quelques informations et on passe à la pratique !
Revenir en haut Aller en bas
Franck Stein
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours n°4 - L'Hellébore

Message par : Franck Stein, Jeu 7 Juin 2012 - 1:08


Deux.

C’était le nombre de réponse à la question d’Amanda Davis, notre professeur de Botanique. Les élèves qui tantôt s’étaient intéressés à la plante, se taisaient à présent. Je me demandais bien pourquoi. Que faisait Keyvin ? Lui qui semblait si fier de ses réponses, et force était de constater qu’il connaissait bien son sujet, et le sujet du cours, ce qui, normalement, prévoyait de nombreux points pour notre maison, mais aussi pour sa fierté et réputation, lui, ne disait rien. J’étais un peu gêné pour le professeur. Pourquoi venir assister à son cours si ce n’était que pour faire acte de présence ?
    -Alors, pour commencer, je vais revenir sur l’appellation de Rose de Noël. Aloys, tu as plus ou moins raison mais il s’agit aussi d’une légende dont Lily a résumé les quelques mots, ainsi que l’énigme justement. L’Helleborus niger est appelée Rose de Noël parce que, le jour de la naissance de Jésus, Madelon, une jeune bergère, vit tout un attroupement se diriger vers le lieu mais… Elle, n’avait rien à offrir à cet être si particulier. Un ange est alors descendu du ciel pour lui donner une fleur extrêmement belle, qu’il a posée dans la neige.

La jeune femme fit une pause pour nous laisser prendre des notes. Je voyais sur son visage, briller, une passion ; une passion pour ce qu’elle nous enseignait et pour les mots qu’elle nous transmettait.
    -Ensuite, le surnom de Rose de Serpent. Tu as parfaitement raison, Aloys ! Pour apporter quelques précisions : la première floraison de l’Hellébore fétide – attention, il ne s’agit pas de l’Hellébore niger – a lieu vers la cinquième année, ou entre la quatrième et la neuvième, parfois la deuxième. La seconde floraison débute sur les tiges de la première, mais l’Hellébore meurt directement après. C’est pour ça que l’on dit que l’Hellébore est une plante monocarpe : elle vit, se reproduit en laissant des graines, et meurt.

Monocarpe. Je remerciais intérieurement le professeur pour sa précision sur ce terme qui m’était, de façon totale, inconnu. C’était très intéressant. J’étais content que mes pauvres souvenirs ne fussent pas entièrement rouillés, bien, comme le soulignait de temps à autre Amanda Davis, des précisions et des confusions s’entendaient. Nous étions là pour apprendre.
    -Lily, pour le surnom de Rose de Carême, c’est tout à fait vrai aussi. Mais ici encore, il s’agit d’une autre espèce de l’Hellébore : l’Hellébore orientale. Elle est commune à la Rose de Noël mais quelque peu différente en apparence. Si quelqu'un connaît d'autres surnoms, n'hésitez pas ! D’ailleurs… L’un d’entre vous sait-il combien de genres de l’Hellébore existe-t-il ? Pouvez-vous m’en citer ? Je vous rassure, la partie théorique ne durera pas longtemps, encore quelques informations et on passe à la pratique !

Visiblement, nous avions tous les mêmes réflexes. La jeune Lily était légèrement tombée à côté de la question. Je souris. Et retombait une nouvelle fois dans les dédales de mes souvenirs, de ma mémoire, peu riches en informations botaniques. Combien de genre d’Héllébore…6, 7, 15, je n’en savais rien. Toutefois, je m’obstinais à trouver un ou deux genres d’Hellébore…L’Hellebore était constituées de racines noires, de pétales blanches touffues…blanches…ah oui, un détail me revenait.
    -Il me semble qu’il y a l’Hellebore Blanc. Et, par supposition, il doit également exister l’Hellébore noir non ? Par contre, pour le nombre de genre d’Hellébore existant, j’avoue n’en avoir aucune idée.

J'attendis une réponse du professeur ou de l'un des mes camarades tout en étant curieux de voir l'aspect pratique du cours.



Dernière édition par Aloys Riverside le Sam 9 Juin 2012 - 20:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lily Wezly
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°4 - L'Hellébore

Message par : Lily Wezly, Jeu 7 Juin 2012 - 18:33


Ils étaient deux à répondre aux questions de Madame Davis. Lily était déçu que si peu de gens s'intéressent à la botanique qui, d'après Lily, est une matière fascinante avec toutes ses histoires, ses légendes ... Madame Davis prit la parole pour répondre aux deux élèves et pour expliquer se qu'ils venaient de dire :

Alors, pour commencer, je vais revenir sur l’appellation de Rose de Noël. Aloys, tu as plus ou moins raison mais il s’agit aussi d’une légende dont Lily a résumé les quelques mots, ainsi que l’énigme justement. L’Helleborus niger est appelée Rose de Noël parce que, le jour de la naissance de Jésus, Madelon, une jeune bergère, vit tout un attroupement se diriger vers le lieu mais… Elle, n’avait rien à offrir à cet être si particulier. Un ange est alors descendu du ciel pour lui donner une fleur extrêmement belle, qu’il a posée dans la neige.

Lily écrivit tous ceci et y réfléchit en même temps. La blondinette vit dans les yeux de la professeur de l'émerveillement. Elle comprit à que Madame Davis était touché par ses mythes. Même si les élèves semblaient peu enthousiasmes, elle aimait la matière qu'elle enseignait et Lily fut touché. Madame Davis repris la parole :

-Ensuite, le surnom de Rose de Serpent. Tu as parfaitement raison, Aloys ! Pour apporter quelques précisions : la première floraison de l’Hellébore fétide – attention, il ne s’agit pas de l’Hellébore niger – a lieu vers la cinquième année, ou entre la quatrième et la neuvième, parfois la deuxième. La seconde floraison débute sur les tiges de la première, mais l’Hellébore meurt directement après. C’est pour ça que l’on dit que l’Hellébore est une plante monocarpe : elle vit, se reproduit en laissant des graines, et meurt.

Lily continuait de prendre des notes sur tous ce que disait la professeur de botanique.

-Lily, pour le surnom de Rose de Carême, c’est tout à fait vrai aussi. Mais ici encore, il s’agit d’une autre espèce de l’Hellébore : l’Hellébore orientale. Elle est commune à la Rose de Noël mais quelque peu différente en apparence. Si quelqu'un connaît d'autres surnoms, n'hésitez pas ! D’ailleurs… L’un d’entre vous sait-il combien de genres de l’Hellébore existe-t-il ? Pouvez-vous m’en citer ? Je vous rassure, la partie théorique ne durera pas longtemps, encore quelques informations et on passe à la pratique !

Lily réchéchit cinq minutes à ce qu'elle venait de dire et se rappela que environ quinze espèces d'hellébore existait dans le monde d'après un livre de la bibliothèque. Elle était fière d'avoir quelque connaissance sur cette fleur extraordinaire. Puis le même jeune homme de Serpentard appelé Aloys dit :

-Il me semble qu’il y a l’Hellebore Blanc. Et, par supposition, il doit également exister l’Hellébore noir non ? Par contre, pour le nombre de genre d’Hellébore existant, j’avoue n’en avoir aucune idée.


Lily réfléchit à ce qu'il venait de dire mais rien ne lui vint en tête alors elle dit :

Il me semble que environ quinze espèces d'hellébore existe dans le monde mais certaines sont toxique bien que je ne suis pas sur de cela.

Lily était pas sur du tous sur ce dernier point * si ce n'est pas vrai, au moins, je m'en rappellerait * pensa t-elle. Elle espérait que une personne allait répondre et compléter les deux jeunes élèves.

Revenir en haut Aller en bas
Flavius Zichentra
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°4 - L'Hellébore

Message par : Flavius Zichentra, Sam 9 Juin 2012 - 18:12


Flavius fronçait les sourcils d'un air d'incompréhension tout en regardant la professeure Davis parler et les élèves lui répondre. Il ne connaissait strictement rien et la matière ne l'intéressait pas non plus. Il allait s'apprêter à demander à Madame Davis à quoi allaient servir les informations qu'elle leur donnait sur l'hellébore quand celle-ci dit

"L’un d’entre vous sait-il combien de genres de l’Hellébore existe-t-il ? Pouvez-vous m’en citer ? Je vous rassure, la partie théorique ne durera pas longtemps, encore quelques informations et on passe à la pratique !"


Ahh ben heureusement !

S'exclama Flavius comme par réflexe. Il comprit que trop tard que la plupart des élèves avaient entendu son intervention et il ne pu rien faire d'autre que donner l'air innocent avant de tenter de se reprendre

Non je veux dire, la pratique a l'air vraiment géniale avec les informations précieuses qui viennent de nous être données...
Revenir en haut Aller en bas
Andrew Ridgaley
avatar
Gryffondor
Gryffondor

Re: Cours n°4 - L'Hellébore

Message par : Andrew Ridgaley, Sam 9 Juin 2012 - 18:37


- Lily, pour le surnom de Rose de Carême, c’est tout à fait vrai aussi. Mais ici encore, il s’agit d’une autre espèce de l’Hellébore : l’Hellébore orientale. Elle est commune à la Rose de Noël mais quelque peu différente en apparence. Si quelqu'un connaît d'autres surnoms, n'hésitez pas ! D’ailleurs… L’un d’entre vous sait-il combien de genres de l’Hellébore existe-t-il ? Pouvez-vous m’en citer ? Je vous rassure, la partie théorique ne durera pas longtemps, encore quelques informations et on passe à la pratique !

Andrew écoutait les réponses avec attention et surtout ce que disait le professeur, car elle reprenait ce que disait les élèves en approfondissant le sujet ce qu'il appréciait, car ça lui donnait des informations supplémentaires, qu'il ne connaissait pas d'ailleurs alors il s'empressa de prendre note. La partie théorique était bientôt terminée, tant mieux, retenir n'était pas son fort, la pratique c'est ça qu'il aimait.

- Il me semble qu'il y a l'Hellebore Blanc. Et, par supposition, il doit également exister l'Hellébore noir non ? Par contre, pour le nombre de genre d'Hellébore existant, j'avoue n'en avoir aucune idée.


- Il me semble que environ quinze espèces d'hellébore existe dans le monde mais certaines sont toxique bien que je ne suis pas sûr de cela.

Il regarde alors la jeune fille, une Poufsouffle qui avait dit qu'il existait une quinzaine d'hellébore, il trouvait que c'était beaucoup, il y en avait que cinq, des sortes, non ? Elle avait dû se tromper, ou alors c'était Andrew qui n'avait trouvé que quelques sortes d'hellébore.

- Il y a aussi l'hellébore vert qui vie dans les forêts et déteste le soleil et elle aussi se reproduit qui se fane durant l'été et dessèche en automne.


Il regarde un instant les élèves puis leur professeur en se mordant la lèvre inférieure, il avait peur de se tromper et de paraître ridicule face aux autres, il se souciait beaucoup de ce que les autres pensaient de lui, il ne devrait pas, car parfois ça lui pourrissait la vie. Il s'appuie sur une jambe puis l'autre, il ne savait pas comment se tenir, il n'aimait pas rester sans bouger.
Revenir en haut Aller en bas
Keyven White
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°4 - L'Hellébore

Message par : Keyven White, Mar 12 Juin 2012 - 14:20


Le jeune Serpentard s’ennuyait fermement à présent. Il avait quitté le cours, mentalement en tout cas, car son corps immobile, sur des jambes légèrement tremblantes par la torpeur qui commençait à s’emparer de lui, était toujours bien présent.
Il se souvenait très nettement du début de la réponse apportée par la professeure de métamorphose, cependant les explications, qui ont découlées des propos de Aloys étaient confuses dans l’esprit du jeune homme, qui affichait toujours la même expression placide, le regard vide :

« C’est bien une Hellébore, bravo ! Keyven a bien résumé la réponse à partir de l’énigme, même si je pense que tu aurais pu un tout petit peu étoffer ta réponse… Mais c’est très bien étant donné que tu sembles être un des seuls à avoir cherché ! »

La petite remarque, peu avenante d’Amanda Davis avait suffi à vexer le jeune homme en vert et argent, qui voyait par son interdiction de répondre à son interlocutrice une forme d’autorité, chose qu’il détestait tout particulièrement. Après tout, il avait cherché, c’était une des rares fois où il faisait quelque chose, on n’allait pas en plus le lui reprocher.

« Quant à toi, Aloys, tu ne sembles pas avoir cherché mais je suis étonnée que tu connaisses ce surnom. Pour te répondre, l’Hellébore est appelée « Herbe aux fous » car, durant l’Antiquité, elle était utilisée comme ingrédient dans les remèdes contre la folie ou toutes les maladies qui en découlent. Il faut dire que les hommes de l’Antiquité étaient de grands croyants et quelqu’un de fou était presque considéré comme on considère quelqu’un malade de la peste, aujourd’hui. Cependant, certaines personnes ne voulaient pas laisser leurs proches mourir comme ça et ont entendu parler des vertus de cette plante. »

Bien que la suite des explications avait moins attiré l’attention de Keyven, ce dernier n’avait pu s’empêcher, tout d’abord de largement se moquer d’Aloys, en raison du commentaire apporté par la professeure. Evidemment, il ne supportait pas l’autorité quand ça le concernait, mais quand c’était les autres …
Ensuite, il releva avec mépris le « ne voulaient pas laisser leurs proches mourir ». Son cœur se pinça et son regard se voilà lorsqu’il songea à son père disparut. La seule personne qui comptait pour lui, la seule personne qu’il aurait souhaité épargner des griffes cruelles de la mort. Le reste de ses proches, quant à eux, il s’en fichait, il les laisserait mourir sans verser une larme s’il le fallait.

C’est ainsi que ses pensées avaient vagabondées pendant une majeure partie de la théorie. Mais ça ne le dérangeait pas, il ne supportait pas la théorie. Encore que la pratique pouvait de temps en temps l’amuser, la théorie ne lui fournissait rien d’autres que de l’ennui.

Il revient à la réalité de la leçon quelques instants plus tard, alors que le préfet de Gryffondor, dont il n’avait pas remarqué la présence auparavant, s’était exprimé :

« Il y a aussi l'hellébore vert qui vie dans les forêts et déteste le soleil et elle aussi se reproduit qui se fane durant l'été et dessèche en automne. »

L’adolescent aux cheveux sombres ébouriffés ne savait absolument pas de quoi ils parlaient. A en juger par l’attitude des élèves qui l’entouraient, Aloys avait dignement défendu l’intelligence des Serpentards.
Il était à présent temps de mettre un petit peu d’ambiance dans le cours, histoire de défendre dignement la méchanceté de sa maison adorée. Il prit ainsi la parole, d’une voix assez élevée pour que tout le monde l’entende, mais pas assez forte pour que sa remarque soit considérée comme une prise de parole par la professeure, un sourire méprisant sur les lèvres, en direction du préfet des Gryffondors :

« Ce serait bien que toi aussi tu fanes pendant l’été … »
Revenir en haut Aller en bas
Flavius Zichentra
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°4 - L'Hellébore

Message par : Flavius Zichentra, Mar 12 Juin 2012 - 23:50


« Ce serait bien que toi aussi tu fanes pendant l’été … »

Flavius eut un grand sourire à la remarque de son ami de Serpentard qui semblait plongé dans ses pensées, n'écoutant nullement ni s'intéressant à l'histoire de l'hellébore. Zichentra regarda Keyven d'un air complice et , tout en narguant le Ridgaley, le préfet de Gryffondor, il rajouta très simplement :

Et que tu dessèche pendant l'automne

Flavius était bien prêt à admettre que la qualité de sa réplique n'était guère réfléchie mais tout comme Keyven, l'intention était une fois de plus de montrer l'insolence de la maison Serpentard. C'était également l'occasion de faire signe aux élèves répondant à la professeur Davis que leurs remarques n'étaient pas bien perçues par tout le monde, surtout par ceux qui ne comprenaient pas ou bien qui ne cherchaient pas à comprendre...
Revenir en haut Aller en bas
Andrew Ridgaley
avatar
Gryffondor
Gryffondor

Re: Cours n°4 - L'Hellébore

Message par : Andrew Ridgaley, Ven 15 Juin 2012 - 18:40


« Ce serait bien que toi aussi tu fanes pendant l’été … »


Il se retourne vers la personne qui avait dit cela et arque un sourcil en voyant que l'élève en question était un Serpentard. Il était surprit, car il pensait que les querelles entre Serpentard et Gryffondor avait disparu, faut croire que pour certain les rivalités étaient bien ancrée en eux. A ses débuts à Poudlard il avait réagi comme lui, enfin si on veut, il s'était juste méfié d'un Serpentard en Potion et celui-ci l'avait mal prit alors il s'était excusé. Il sourit amusé et regarde Keyven, il n'était pas vexé des paroles du jeune homme, ça ne le touchait pas. Depuis peu le jeune Gryffondor était Préfet donc ce n'est pas en se disputant avec les autres qu'il allait montrer l'exemple, surtout que c'était son premier cours de Botanique, il n'avait pas envie de se faire remarquer par des choses négatifs.
- Je vois que certaine mentalité ne changeront pas.

« Et que tu dessèche pendant l'automne »

Il lâche un petit soupir, un peu exaspéré qu'on lui lance des piques alors que tout ce qu'il voulait c'était suivre le cours tranquillement en espérant acquérir des compétences qui pourront lui être utile. Andrew regarde le deuxième Serpentard qu'il n'avait jamais vu. Il l'avait entendu parler en plein cours, alors qu'il venait d'arriver, ce n'était pas vraiment pour dire quelque chose d'intelligent, c'était surement pourquoi il ne se souvenait pas de ce qu'il avait dit. Il frotte un peu sa manche qui était sale et regarde de nouveau l'élève.

- Au lieu de parler pour ne rien dire, répond aux questions du cours.


Il lui fit un faux sourire qui frôlait l'hypocrisie et regarde le professeur, elle n'avait sans doute pas entendu ce qui venait de se passer, car ils étaient au bout de la table, il aurai voulu être devant pour mieux écouter, mais il était venu en retard donc il n'avait pas le choix d'être dans le fond. Il n'était un élève modèle, mais il faisait de son mieux pour suivre plusieurs cours et répondre aux questions même si ses réponses n'étaient pas toujours bonnes et c'est pourquoi il aimait être devant ça lui évitait de se laisser distraire, car devant il était surveillé par le professeur, derrière non ou du moins pas beaucoup donc il se laisse facilement distraire.
Revenir en haut Aller en bas
Nathalie Matthews
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) :
Occlumens
Legilimens


Re: Cours n°4 - L'Hellébore

Message par : Nathalie Matthews, Mar 19 Juin 2012 - 17:36


Les questions posées par Nathalie suscitèrent une vague d’incompréhension et de questionnements parce que… Apparemment, peu ou pas d’élèves avaient une réelle idée de ce qu’il fallait répondre. Elle ne leur en voulait pas, ils étaient là pour apprendre, mais une chose qui ne passa pas était la réaction d’un Serpentard ne participant pas au cours et se permettant de critiquer :

Flavius –
Ahh ben heureusement ! Non je veux dire, la pratique a l'air vraiment géniale avec les informations précieuses qui viennent de nous être données...

Il y a quelques années, l’ex-Gryffondor n’aurait rien dit et aurait laissé passer cette remarque. Mais maintenant, elle ne voulait plus se laisser marcher sur les pieds et comptait bien faire comprendre que personne n’était obligé de suivre ce cours, chacun était ici de son plein gré. C’est donc sur cette pensée que Nathalie répondit :

Nathalie –
Flavius, bien essayé mais personne ne t’a obligé à venir ici, que je sache. Et je te trouve bien insolent de dire une chose pareille alors que tu ne participes pas ou très très peu.

Et pas un mot de plus. D’ailleurs, elle laissa les autres s’exprimer vu que quelques élèves avaient levé le bras en attendant de pouvoir répondre :

Aloys –
Il me semble qu’il y a l’Hellébore Blanc. Et, par supposition, il doit également exister l’Hellébore noir non ? Par contre, pour le nombre de genre d’Hellébore existant, j’avoue n’en avoir aucune idée.

Lily – Il me semble que environ quinze espèces d'hellébore existe dans le monde mais certaines sont toxique bien que je ne suis pas sur de cela.

Andrew – Il y a aussi l'hellébore vert qui vit dans les forêts et déteste le soleil et elle aussi se reproduit qui se fane durant l'été et dessèche en automne.

Personne d’autre ne leva le bras, aucune autre idée ? Eh bien, il fallait toujours répondre avec cela, alors. Nathalie avait bientôt fait le tour du sujet, ou du moins allait-elle l’abréger pour ne pas que ce cours dure trop longtemps étant donné que les connaissances des élèves présents ici étaient… Faibles. Par conséquent, la professeure de Botanique allait donner les dernières informations théoriques et ils allèrent passer à la pratique. Pas d’autres choix… Si ? Il n’y avait pas grand-chose à rajouter, cela n’allait pas prendre trois heures et, de toute manière, ce cours ne devait durer que deux heures. Commençant dans l’ordre, elle prit alors la parole :

Nathalie –
Aloys, pour l’Hellébore noir, en effet, elle existe mais n’est autre que la Rose de Noël, celle dont on a parlé. Pour l’Hellébore blanc… Attention. L’Hellébore blanc est un Vératre blanc en réalité, ou, pour le nom latin, Veratrum Album, aussi appelé le faux Hellébore, il ne fait pas partie de la même famille que les Hellébores. Andrew, concernant ta réponse, je n’ai rien à ajouter, tu as parfaitement raison !

Comme à son habitude, Nathalie s’était tournée vers les personnes auxquelles elle s’adressait. Par chance, vu le nombre réduit d’élèves présents aujourd’hui, elle pouvait garder un œil sur les autres même en répondant aux questions ou en apportant des précisions quant à certaines réponses. Ce qui n’était pas plus mal, la classe qu’elle avait aujourd’hui était étonnamment indisciplinée… Au moins, l’expérience allait les calmer. Du moins, elle l’espérait. Mais il restait encore une réponse à laquelle la jeune femme devait apporter des précisions :

Nathalie –
Lily, en réalité… Non. Il n’y a que six classements d’Hellébores mais elles sont tellement difficiles à classer qu’il est tout à fait compréhensible que tu aies cru qu’il y en existe autant. Tu as peut-être confondu avec les espèces qui sont, elles, très nombreuses. En énumérer la liste serait pratiquer un bourrage de crâne, je vais donc l’éviter. C’est assez complexe en réalité mais… Néanmoins, voici la liste des classes que l’on peut faire :

Nathalie se dirigea vers le « tableau » afin d’inscrire les classes reconnues. Pourquoi ne pas les dire ? Eh bien… C’est du latin. Bien que la jeune femme ait appris cette langue morte, elle n’aimait toujours pas la prononcer. On pouvait donc voir, à présent, sur le tableau :

Citation :
- Classe des Syncarpus (à follicules soudés)
- Classe des Griphopus (à feuilles en pied de griffon)
- Classe des Chenopus (à feuilles en patte d’oie)
- Classe des Helleborus
- Classe des Helleboratrum
- Classe des Dicarpon (à deux follicules)

Laissant quelques minutes aux élèves pour noter, elle en profita pour chercher le matériel dont elle avait besoin dans une autre pièce et mis tout de côté, caché aux yeux de tous pour qu’ils ne découvrent la chose qu’au moment voulu. Il fallait, à présent, passer au dernier point de théorie : après la devinette, le nom, les classes et les légendes… Parlons de l’effet, non ?

Nathalie –
Très bien… Maintenant, dernier point de théorie. Les utilisations, les effets de l’Hellébore. En réalité, pour utiliser un peu de latin, nous pouvons donner deux étymologies à Hellébore, toutes deux venant du grec. La première serait de heleïn qui signifie « faire mourir » et « bora » qui signifie « nourriture », il s’agit donc d’une plante vénéneuse tout simplement… Ou presque. Parce que la deuxième étymologie vient de eleboros qui est une plante utilisée contre la démence. Elle porte d’ailleurs le nom d’anticyricón car, dans l’Antiquité, quand on disait « Mettre le cap sur Anticycre », proverbe utilisé par de nombreux philosophes, ça montrait que… Vous étiez fou. Ce qui m’amène à…

Nathalie alla chercher ce qu’elle avait dissimulé quelques minutes auparavant. Découvrant alors ce qu’elle cachait devant les yeux un peu interloqués de ses élèves, elle se décida à fournir quelques mots d’explication :

Nathalie –
Voilà la partie qu’attendait votre condisciple Flavius. Devant moi se trouvent des fioles contenant une potion de folie, si l’on peut appeler ça comme ça. Comme les effets de l’Hellébore sont encore souvent discutés, de même que sa manière de l’ingérer, chacun va se présenter devant moi, prendra une fiole qu’il avalera en entier et ira, soit à gauche, soit à droite. A gauche se trouveront les élèves qui humeront simplement l’Hellébore, dans une salle que j’ai préparée à cet effet – l’arrière-serre en réalité. A droite, ceux qui boiront une potion préparée avec de l’Hellébore. Pendant l’expérience, tâchez de faire attention à vos pensées, sensations ou… Ne faites pas ça trop à la légère. Ceux qui me connaissent savent que cette expérience aura une grosse question dans le devoir que je vais vous donner. Eh bien… C’est parti !

[HJ : Pour éviter d’avoir tout le temps les mêmes réponses, le 1er à poster ira à gauche, le 2e à droite, et ainsi de suite. Les deux « remèdes » fonctionnent, mais pas de la même manière. Humer l’Hellébore sera moins efficace et plus lent.]
Revenir en haut Aller en bas
Franck Stein
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours n°4 - L'Hellébore

Message par : Franck Stein, Dim 24 Juin 2012 - 21:54


-Voilà la partie qu’attendait votre condisciple Flavius. Devant moi se trouvent des fioles contenant une potion de folie, si l’on peut appeler ça comme ça. Comme les effets de l’Hellébore sont encore souvent discutés, de même que sa manière de l’ingérer, chacun va se présenter devant moi, prendra une fiole qu’il avalera en entier et ira, soit à gauche, soit à droite. A gauche se trouveront les élèves qui humeront simplement l’Hellébore, dans une salle que j’ai préparée à cet effet – l’arrière-serre en réalité. A droite, ceux qui boiront une potion préparée avec de l’Hellébore. Pendant l’expérience, tâchez de faire attention à vos pensées, sensations ou… Ne faites pas ça trop à la légère. Ceux qui me connaissent savent que cette expérience aura une grosse question dans le devoir que je vais vous donner. Eh bien…c'est partis

****


J’étais le premier. Je pris donc à gauche. Je me sentais, pour le moment, parfaitement lucide. Pendant ce temps, ces secondes, le liquide de la fiole de folie que nous avait remis le professeur, dans ma gorge, s’écoulait lentement. Puis dans mes veines. Mais, je me sentais, encore, parfaitement lucide.

Les secondes passèrent.

Je marchais. Un pas après l’autre.

Boum ! Boum ! C’était de la musique que j’entendais. Je marchais. Boum ! Boum ! C’était de la musique que j’entendais. A mes oreilles, elle jouait une mesure belle et entrainante. Je me tournais, cherchant du regard l’origine de son apparition.

Je ne reconnaissais plus l’endroit. Je…Je…la serre, elle avait plus ou moins disparue. Plop ! Comme par magie ! La magie…mais existait-elle vraiment la magie ? Mais bien sûr, qu’est-ce que je racontais !

En outre, la serre avait donc plus ou moins disparue. Plus ou moins oui. Je voyais les plantes, tantôt raides et immobiles, bouger comme des pantins désarticulés. Les plantes, les courbes, toutes les formes mouvaient, grossissaient, se réduisaient, comme prêt à éclater. Elles s’allongeaient aussi. Un peu à l’image de lumières supersoniques…enfin, je croyais avoir vu cela dans des films moldus…où, les lumières rapides comme un éclair, vroum, vroum les voitures, par un jeu d’effet spéciaux, s’arrêtaient et faisaient apparaitre de longues trainés lumineuses derrière elles. Cela ressemblait aux traces d’avions, ici votre capitaine, nous arrivons à destination de, dans le ciel. Sauf qu’il s’agissait de plantes, de tables, de chaises, de personnes peut-être…d’ailleurs, j’avais l’impression que les déformations de ces choses semblaient leur donner un visage humain, oooooooooo criaient-t-elles, qui ne cessaient de me toiser, la bouche grande ouverte, tantôt sur le côté droit, tantôt sur le côté gauche ; les yeux devenaient plus gros comme devant la peu, s’élargissaient…

Il y avait dans ma tête un millier de fourmillement. Des moustiques, qui la nuit, endormis, viennent vous réveiller vous faire vivre un cauchemar éveillé ! Saletés de bêtes !! Pam ! Pam ! Sur les murs ! Avec une trace noire et rouge !...hein ?

Je luttais contre le liquide, dans mes veines, battaient avec force, telles des percussions folles d’un batteur sur les caisses de son instrument. Je tentais de résister. Combien de minutes s’étaient écoulées ? Cela me paraissait des heures ! En bref, je n’avais plus aucune notion du temps.

Chaque sensation à ma peau était une caresse, un froissement, une coupure, aie, aie, une matière rugueuse, parfois liquide, une impression que mes doigts s’y enfonçaient comme dans les films d’aventures avec des sables mouvants !, et instinctivement, je crois, je m’empressais de les sortir de ce piège naturel ! Je vérifiais que le sol n’en était pas moins dangereux.

*Reprends-toi ; reprends-toi. Tu délires Aloys. Tu délires. Aloys, tu m’entends, tin je me parle à moi-même ! Aloys, tu délires ! Reprends-toi !*

Et puis, lentement, doucement, tout semblait redevenir normal. En outre, Il y avait encore dans mon esprit, à l’identique de ces « trucs » qui sautent dans notre bouche lorsque l’on mangeait certaines friandises, il y avait dans mon esprit donc pleins de petites choses, à mes parois crâniens, se bousculaient. Néanmoins, c’était avec moins de violence.

L’Hellebore commençait à faire, dans une moindre mesure, vu que je me trouvais dans le groupe 1, à faire son effet. C’est ce qu’avait dit le professeur d’ailleurs :

-Eh bien… C’est parti ! Ceux qui me connaissent savent que cette expérience aura une grosse question dans le devoir que je vais vous donner. Ne faites pas ça trop à la légère. Pendant l’expérience, tâchez de faire attention à vos pensées, sensations ou… A droite, ceux qui boiront une potion préparée avec de l’Hellébore. A gauche se trouveront les élèves qui humeront simplement l’Hellébore, dans une salle que j’ai préparée à cet effet – l’arrière-serre en réalité. Comme les effets de l’Hellébore sont encore souvent discutés, de même que sa manière de l’ingérer, chacun va se présenter devant moi, prendra une fiole qu’il avalera en entier et ira, soit à gauche, soit à droite. Devant moi se trouvent des fioles contenant une potion de folie, si l’on peut appeler ça comme ça. -Voilà la partie qu’attendait votre condisciple Flavius…




J’avais l’impression que mon esprit me jouait encore des tours.


Dernière édition par Aloys Riverside le Dim 15 Juil 2012 - 18:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Keyven White
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°4 - L'Hellébore

Message par : Keyven White, Ven 6 Juil 2012 - 13:03


Le professeur inscrit au tableau le nom des différentes classes d’hellébore, apparemment en latin. Le Serpentard, peu enclin à travailler la partie théorique, ne prit guère en compte cette intervention, et ne se soucia nullement de recopier les informations.

« Très bien… Maintenant, dernier point de théorie. Les utilisations, les effets de l’Hellébore. En réalité, pour utiliser un peu de latin, nous pouvons donner deux étymologies à Hellébore, toutes deux venant du grec. La première serait de heleïn qui signifie « faire mourir » et « bora » qui signifie « nourriture », il s’agit donc d’une plante vénéneuse tout simplement… Ou presque. Parce que la deuxième étymologie vient de eleboros qui est une plante utilisée contre la démence. Elle porte d’ailleurs le nom d’anticyricón car, dans l’Antiquité, quand on disait « Mettre le cap sur Anticycre », proverbe utilisé par de nombreux philosophes, ça montrait que… Vous étiez fou. Ce qui m’amène à… »

Le début de l’explication était, une nouvelle fois, dénué d’intérêt pour le jeune homme. Mais une petite flamme de curiosité vint pétiller dans son regard lorsque la professeure de Botanique alla chercher plusieurs fioles pour le moins intrigantes.

« Voilà la partie qu’attendait votre condisciple Flavius. Devant moi se trouvent des fioles contenant une potion de folie, si l’on peut appeler ça comme ça. Comme les effets de l’Hellébore sont encore souvent discutés, de même que sa manière de l’ingérer, chacun va se présenter devant moi, prendra une fiole qu’il avalera en entier et ira, soit à gauche, soit à droite. A gauche se trouveront les élèves qui humeront simplement l’Hellébore, dans une salle que j’ai préparée à cet effet – l’arrière-serre en réalité. A droite, ceux qui boiront une potion préparée avec de l’Hellébore. Pendant l’expérience, tâchez de faire attention à vos pensées, sensations ou… Ne faites pas ça trop à la légère. Ceux qui me connaissent savent que cette expérience aura une grosse question dans le devoir que je vais vous donner. Eh bien… C’est parti ! »

Keyven sourit tout d’abord à la remarque désobligeante que la sorcière confirmée s’était sentie obligée de rajouter à l’adresse de son comparse vert et argent. Il était le seul, bien que Keyven était dans le coup, qui s’était fait reprendre pour s’être, disons légèrement moqué, et à juste titre d’un élève paré de rouge.
Quoi qu’il en soit, nous arrivions à la partie intéressante de la leçon : La pratique.
Et elle semblait pour le moins amusante !
Boire une fiole de potion de folie … Ca promettait !
Il ne pensait pas en arrivant à Poudlard lors de sa première année, qu’il connaitrait des expériences plus invraisemblables que les autres, mais il fallait reconnaitre que certains matins, il ne regrettait pas de s’être extirpé de son lit.

Etant en seconde position dans la « file d’attente », il se rendit directement à droite avant de boire la potion qui remuait doucement dans son impitoyable conteneur en cristal.
Il porta finalement le flacon à ses lèvres, et en descendit le contenu en un rien de temps. Il sentit le liquide incolore et sans saveur lui bruler la gorge, puis tout bascula.
Littéralement. Son monde bascula. Un énorme trou s’était formé au milieu de la serre de Botanique, et la salle, maintenant à la verticale, vidait son contenu dans l’immensité coloré et apparemment plutôt animé du vide.
Puis la salle se retourna complètement.

*Heureusement que je sais marcher sur les murs !* songea le jeune sorcier, ravi.

Il mit encore un certain temps à réaliser la stupidité de sa remarque, et s’empara vivement du flacon contenant l’hellébore qui se tenait devant lui.
A peine le liquide porté à ses lèvres, son monde redevient le monde de tout le monde.
Tout redevient normal, et le Serpentard, qui n’avait pas bougé d’un centimètre, comprit finalement que seul son esprit s’était agité.

Alors, avec un sourire amusé, il laissa sa place aux autres élèves. Ça c’était un cours digne de ce nom !
Revenir en haut Aller en bas
Zak Rockwood
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Cours n°4 - L'Hellébore

Message par : Zak Rockwood, Lun 9 Juil 2012 - 16:59


Zak recopia sur sa feuille le nom des différentes races d'Hellébore, il avait une écriture assez penchée et ronde, Zak décrivait son écriture (même si ça peu paraître sexiste) trop féminine mais au fond de lui il ne le pensait pas. Quand il eut finit il écouta la professeure en se chatouillant le nez avec sa plume, au bout de trente secondes il éternua comme un nouveau-né. Il eut un petit sourire gêné et ses joues rosirent, il détestait le son que ça produisait...

La professeure partit chercher quelques fioles et leur expliqua un exercice consistant soit à humer de l'Hellébore soit de boire une potion à base d'Hellébore. Elle avait aussi indiqué que l'on devait avaler le contenu des fioles qu'elle possédait, Zak se demandait pourquoi. Zak vit déjà deux élèves partirent à gauche et à droite, c'était maintenant au tour de Zak. Il s'avança en essayant d'avoir l'air confiant alors qu'il ne l'était pas du tout, il prit la fiole de cristal et s'en alla vers l'arrière-serre. Il préféra humer l'Hellébore, il paraissait évident qu'il y aurait moins de risque à passer seulement une seconde son nez au dessus de la fiole que de l'ingérer complètement et puis il ne voulait pas faire des choses bizarre devant les deux autres qui ont préférait aller à droite. S'il devait délirer ce sera tout seul.

Dans l'arrière-serre il y avait des grands pots vides et des arrosoir de différentes tailles. Il s'assit sur une chaise de jardin avec l'air d'un condamné à mort, il rapprocha la fiole de son nez en fermant les yeux, il appréhendait vraiment ce moment.


...


Il eut une montée de fièvre qui descendit subitement, il ouvrit les yeux et vit que la salle n'était plus du tout, mais alors plus du tout comme avant! Les couleurs n'étaient plus comme avant, tout était coloré en multicolore, en mode hippie. Tout les pots étaient déformés et il y avait des étoiles devant ses yeux. Sa respiration s’accéléra, il se cacha les yeux avec les mains et vida son esprit. Quelques minutes plus tard, il rouvrit les yeux et tout était comme avant sauf qu'il avait un affreux mal de tête. Il retourna dans la serre où avait lieu le cour d'un pas chancelant et retourna s'asseoir sans un mot.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Cours n°4 - L'Hellébore

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 3

 Cours n°4 - L'Hellébore

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Vol-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.