AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Ministère de la Magie :: Niveau 6
Page 2 sur 2
Département des transports magiques
Aller à la page : Précédent  1, 2
Ashton Parker
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor

Re: Département des transports magiques

Message par : Ashton Parker, Sam 26 Sep 2015 - 17:27


Grinçante cuiller à café contre casserole d’un gris presque propre mais paraissant de loin rouillé, vlan, comme un tic un toc secouant d’une grimace mode tic tac périmé le visage fripé par les permanences et flux de tracts associatifs syndicaux et politiques de la fourmillante péniche, frémissante, du frein à l’effréné décollant toute entière sourde et grasse en un brouhaha indécis, sirène à huit faces hypnotisant les magenmages passant le banc qui appelés, interpellés se retournent, s’arrêtent cherchent du regard l’origine peu symbiotique du gong gastronomique turlupinant des nerfs laissés en grappe -en grippe ?- par quelque fanatique du pibhan sans offrir pour les binoclards en robes violettes la moindre peine à la trouver vu qu’elle se tient là, sourire carnassier plissé, prête à les noyer mieux que l’entre-choc d’arrêts martelés de plumes fatiguées sur leurs parchemins, là la meute aux dents criardes jaunies par les salopettes dépareillées les motifs de vaches crachant leur jazz, tous se voulant trompette au centre au dessus plus haut plus fort que leur partenaire pour jouer leur morceau se faire entendre à tout prix par dessus le monologue d’un brave imberbe bouclé braillant un texte débutant d’un « OLA » claironnant plus sonore que les oyez d’antan, muet aux gueux mais poursuivant à tout prix, charmant les siens comme la flûte les serpents, les rats, les yeux trahissant l’obsession de la transmission rampant frénétique, ses yeux les tiens, pis fonçant dans le tas, casserole au poing, rhinocéros se répugnant se révoltant contre la maladie aphone de la tranquille soumission.

Vlan,

Comme une face blanche de rage d’incompréhension d’impatience s’écrasant au sol, creuse et bouclée d’incohérences. Sous ses yeux plus que les étoiles ou chiffres les runes dansaient ou n’en étaient-ce, quelques secondes s’écoulent, un vlan comme, encore, la porte de ce satané ascenseur qui se refermait, plus qu’à accepter d’attendre, plus qu’à presser la fois suivante, s’imposer, mais discrètement, attirer l’attention c’était cramer son badge, en était-il capable de trotter sage jusqu’au prochain, dans le silence d’un sourire, pis à l’intérieur, si on lui causait, pour l’aider, s’en sortirait-il ou laisserait-il l’impulsion le gagner ? Savait plus trop. L’avait jamais su à quel saint se vouer, s’en sortait mieux avec d’autres orthographes mais certainement pas

Helga.
M’enfin, entre trois m’enfin il pensait au lieu et plus au pourquoi, enfin si, au nouveau pourquoi, « le parlement peut tout faire sauf changer un homme en femme » que disait l’adage chantonné par des braillards en bretelles et noeuds pap’, des gens d’un autre monde, mais c’ça qu’ils disaient, pis il était sans doute dans ce qu’il y avait le plus proche d’un parlement, même si il était pas trop sûr.e de ce qu’il s’y passait, par méconnaissance totale du pouvoir, c’est clair que sur ce point il n’avait rien d’ambitieux, non, tout ce qu’il savait était qu’il se demandait si être dans ce lieu lui avait fait perdre sa connaissance de son sexe, ou si c’était la potion à retardement, mais il avait jamais pensé d’ille-même en temps que il, et ce pronom était bizarre. Mais elle ressemblait pas à un mec, mais il était pas un mec.

Bref. Pas le temps d’y penser que sa gueule s’échouait sur la porte ferrugineuse, froid de peau arrachée sur son nez, même s’il n’en était rien, fin pas qu’elle le sache, ah voilà, ça allait mieux, dans le désordre ambiant elle se retrouvait, toujours pareille me direz-vous, suffit de remettre un poisson dans l’eau pour qu’il respire, ou presque, s’il était en train de crever faire chauffer l’eau et croupir quelques miampoisarkerons, pis il ressuscitait plus surement que Tom Riddle. Elle venait d’auto-comparer son esprit à un psychopathe du XXe, tranquille, qu’on lui file du chocolat histoire qu’elle pense comme tout le monde namého, pis le mec à côté la matait elle aimait pas ça, avec le pouvoir venait le pognon, avec le pognon l’assurance de pouvoir se payer n’importe qui, et elle avait juste envie de lui retirer les yeux avec une paire de lacets. De chaussures, pas de corset, elle avait rien à remonter, quoique, peut-être dans ce corps-ci pouvait-elle porter du B ? Il sortit pas, donc elle si. Savait même pas le combien c’était, l’avait rien écouté, mais tant pis, ça irait, elle ferait aller. Toute façon il y avait sûrement pas de panneau avec « archives sur Renatata » ou « dossier de Khonkhon », faudrait fouiller tout le Ministère, p’t-être, en plusieurs fois ?

A droite, des bureaux, portes entrouvertes, hors de question de prendre le risque d’être si bêtement grillée, n’empêche, cramer, griller, tout revenait toujours au feu, à son élément, ses indomptées passions, ses erreurs commises, subies. Pourquoi être bourreau ou victime quand l’on peut revêtir les deux masques ? Là, là une remise, immense, parcourue de pas rapides, puis éteints avec le ciel, hop, sa chance peut-être, au moins pour comprendre l’organisation ? Mais rien, c’était du chinois, elle le causait encore moins que le français cette langue barbare qui écorchait la sienne. Un V, et pop, le violon l’emmenait loin des fichiers dont trois ou trente avaient été dérangés, marche, marche, marche et se perd après le troisième tour d’ascenceur. Pis se retrouve, fin presque, ça dépend de si on considère un dos inconnu plus trouvaille que des fichiers pas à jour. Pensées en montagnes russes, l’insulter, hausser les épaules, elle était yoyo, le dernier mot n’était pas censé quitter son neurone, mais paraissait avoir franchi ses lèvres, sa langue perçant entre ses dents d’un grognement hautain.
Revenir en haut Aller en bas
Luke Belt
avatar
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens


Re: Département des transports magiques

Message par : Luke Belt, Jeu 29 Oct 2015 - 9:26


Je ne comprenais pas comment j'avais fait pour me retrouver au mauvais étage. J'étais probablement eglaf fatigué, ce qui expliquait l'état second dans lequel je me trouvais, comme si j'avais avalé une potion hallucinogène. Tout me m'apparaissait lointain, distant. J'actionnai ma main afin qu'elle rappelle l'ascenseur mais le mouvement me paraissait prendre de longues minutes. Cela ressemblait à un film joué à l'avance - dans lequel je n'étais qu'un simple spectateur qui n'avait pas son mot à dire - et que l'on aurait repassé au ralenti. Au moins, j'avais largement le temps de réfléchir !

La fatigue était véritablement un étrange phénomène, comme si elle provoquait des perturbations dans l'espace temps. Quand d'un coté mes mouvements se retrouvaient complètement ralentis, mon esprit lui alternait entre deux états : vif et léthargique. Ainsi, peut-être que les retourneurs de temps étaient en réalité remplis de sable ? C'était une piste à suivre, s'il me venait un jour l'idée d'en tenter une fabrication artisanale, mais ce n'était pas encore dans ma liste de projets. J'avais plein d'autres choses à faire et pour l'instant il me fallait rejoindre le Département des transports magiques.

Les portes de l'ascenseur finirent enfin par s'ouvrir et je pénétrai dans la cabine, qui comportait cette fois une demi-douzaine de sorciers. Voyant que je n'allais pas être seul, je relevai le menton et ajustai mon insigne, afin de ne pas laisser transparaître mon état avancé de somnolence. Où se trouvait la logique dans mes gestes ? Aucune idée, mais partie. Fort heureusement, les autres employés du ministère se trouvaient fort occupés et ne me prêtaient pas grande attention. Cependant, il n'aurait pas été plaisant pour ma réputation que je m'endorme ici, aussi je décidai de rester débout et de ne pas m'appuyer sur les parois de la petite cabine. C'était la dernière fois que j’enchaînais une semaine de tour de garde de nuit avec des interrogatoires en journée. Plus jamais.

Une voix féminine annonça le Département des transports magiques et les portes s'ouvrirent finalement, me délivrant enfin de cette prison où j'étais obligé de m'approcher d'un personnel aussi bas de la hiérarchie. D'un pas assuré, je m'éloignai de l'ascenseur et me dirigeai vers le service du réseau de cheminée. Ce ne devait pas être bien passionnant d'y travailler, puisque ce n'était ni prestigieux ni intéressant, mais peu importe tant que je pouvais faire relier ma cheminée sans avoir besoin de me salir les mains. Néanmoins, tout ne se passa pas comme prévu, non pas parce que jamais ne se passe comme prévu mais parce que quelqu'un - quelque chose ? - venait de me heurter le dos. Je me retournai et tombai nez à nez avec... quelque chose.

Parker. Stagiaire. Mais... que fichait-il ici ? Comment osait-il me rentrer dedans impunément et sans s'excuser sur le champ ? Le pire fut qu'il ne trouva rien d'autre à dire que "yoyo". D'un coup, toute trace de fatigue avait disparu. La théorie des perturbations de l'espace temps se confirmait, mais sans avoir fait d'étude approfondie sur le sujet, j'étais à peu près certain qu'il n'y avait pas de "yoyo" dans les retourneurs de temps. Quoique, un yoyo aurait pu permettre à ceux qui s'égaraient dans les méandres du temps et s'y retrouvaient bloqué de passer le temps. Et c'était le cas de le dire, si ça permettait d'effacer la fatigue. Bref. Malgré l'étrange agitation de mon esprit, je gardai mon visage neutre et inexpressif. J'avais des années de pratique, c'était beaucoup plus qu'un masque, c'était devenu une part de moi même. Je ne pouvais me rappeler le nombre de fois où mon père m'avait dit "Contrôle-toi, ne te laisse pas emporter ainsi par tes émotions" et même maintenant que je lui avais fait passer la baguette à gauche, je continuais de suivre cet ordre. Au départ cela avait été difficile, mais maintenant c'était mon plus puissant mode de défense, je pouvais tout cacher derrière. Non, je n'étais pas reconnaissant envers mon père. Non. Impossible.

Je toisai avec insistance mon stagiaire, mais quelque chose me paraissait étrange dans son comportement. Peut-être lui même ? Oui, ce devait être cela. Je tolérai sa présence car je devais bien admettre que pour un abruti il faisait un travail respectable, mais il ne fallait pas m'en demander trop. Afin de chasser toute la saleté qu'il avait dû amener sur moi en me percutant, j'époussetai ma veste d'un geste de la main, puis je reportai mon attention sur Parker.

- Parker... Pourrais-tu m'expliquer ce que tu viens faire ici ? questionnai-je d'un ton sec. Et tu n'aurais pas pu faire plus attention, au lieu de me rentrer dedans ainsi ?
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Département des transports magiques

Message par : Lizzie Bennet, Lun 5 Sep 2016 - 9:08


3500e post hihi

Langue qui claque et râpe entre les dents, un yoyo qu’il ne saisit, de toute évidence, le monsieur trop propre sur lui. On aurait pu se croiser juste comme ça, comme une anecdote, comme tant de rencontres qui se passent sans accroc et sans sens et sans intérêt, mais non, non il fallut que l’autre type s’arrête. J’ai pas compris le délire. Il m’a juste regardé, avec un masque plus impassible que n’importe quel Mangemort, l’homme était glacé, gelé dans le jugement, il toisait toujours plus oppressant, et ça me déplaisait, moi, j’captais pas son délire, ok je -enfin Ashton- m’y croyais trop, mais quand même, j’étais pas si séduisant que ça pour mériter d’arrêter son regard. Quoique non, malgré le côté yeux révolvers, il était trop froid pour s’être vraiment pris un coup de foudre, de flèche, tout ce que vous voulez, en pleine poitrine.

Il se passait autre chose, que je ne saisissais, enfin il me quitta des yeux, soulagement presque égal à celui de l’enfant pouvant cacher sa crotte de nez sans être chopé par son parent, wait, j’étais pas un enfant, j’étais Lizzie fcking Bennet, enfin Ashton fcking Parker, même arrogance, même adrénaline, fallait pas abuser. J’avais face à moi un pion supplémentaire du Ministère, une poussière entre les briques d’un système dont je n’attendais que l’implosion. Il eut bientôt fini de se débarrasser des siennes, les fictives hein, celles que son OCD latent semblait lui faire voir, et quand il me regarda, j’étais en FULL mode Ash. Problème, c’était pas ce qu’il fallait. Ton sec, l’inconnu me parlait avec des barreaux entre les dents.

Il vivait dans une prison d’habitude et de rôles normés. Il voulait savoir pourquoi j’étais ici, enfin Ash, non, techniquement ça restait moi, lui il était j’sais plus trop où, j’préférais pas penser à ce qu’il faisait avec mon corps en fait. Autant je l’imaginais absolument pas se masturber avec, autant il était grave capable de me -nous- envoyer en taule après un bad trip bien défoncé, à danser dans une robe de marshmallows explosifs du haut de Big Ben. Enfin fallait arrêter de penser à Ashton, parce que lui était pas là, pris ou non il gérait mon corps comme il l’entendait, et moi fallait que j’optimise mes derniers instants dans le sien. « Désolé, je t’avais pas reconnu, la tête embourbée d’ailleurs, tu m’connais. »

i'm fcked up, i'm black and blue

Ce que je faisais ici, mince ; étais-je aussi censé y penser ? Oui non peut être je sais plus, d’ailleurs je pouvais très bien ne pas me rappeler de la fin de la question, ça faisait très Ash comme attitude, une silhouette se pressa dans mon dos, je commençais à tourner le dos, reprendre mon chemin, et là elle me sauvait, une voix qui disait exactement ce qu’il fallait exactement quand il le fallait, sens du timing, enfin je pense, car elle avait dit « Ah, Belt, je vous cherchais », aucune idée de son rôle, de si c’était vraiment lui qu’elle appelait, mais au pire ça on s’en fichait, ça déterminait pas du tout si j’allais être chopée ou pas, ça permettait juste d’avoir quelqu’un qui voulait aller dans cette direction, donc me laisser passer, se mettre entre l’Homme et moi, enfin je dis Homme avec un H majuscule parce qu’on m’a appris qu’il faut mettre une majuscule quand on comprend pas quelque chose, hein, c’est tout, et lui, j’m’y attendais pas, pourquoi Ash connaissait des gens au Ministère, hein ? Oh, je pouvais parler, j’avais couché avec des Aurors, j’sais plus trop leur nom, mais y avait un Mathieu, Mathis, Ma- j’sais plus, et une sans nom, une meuf comme un vent qui s’était engouffrée dans la mauvaise cuisine et s’était faite dévorée.

Lui, lui je savais pas quoi en faire, pas l’impression que Ash avait su s’en faire aimer des masses. Alors qu’en soit il était pas mal, j’aurais pu en faire mon affaire. M*rde, fallait que je pense à autre chose que le c*l, j’étais venue ici avec une mission. Mission dont je me rappelais même pas en vérité. Que cherchais-je ? Pourquoi ici ? Département des transports magiques, je cherchais l’ailleurs, oui, toujours éprise d’ailleurs, de ses plus vertes prairies, je suppose, surtout quand on pouvait les fumer. Un frémissement d’air me chatouilla l’épaule, et je compris vite qu’il s’agissait d’une mèche de cheveux. Mince, ça, c’était juste pas au programme du tout. Parce que quelqu’un qui se perd dans le Ministère c’est une chose, quelqu’un qui change d’apparence moins. Dès que le masque est officiel on se méfie.

Meuf, t’as intérêt à lui tenir la jambe longtemps, au blondinet. Il était blond ? Je sais plus. Je crois. J’en sais rien. On s’était vus sans se voir, sans se toucher, sans se croire aussi. C’était tout en surface, encore si parfaitement lisse, si peu voué à ce qu’on se recroise. Ce serait un jeu du hasard, un eglafmystère qu’on soit destinés à se retrouver. A se faire sens. Pourtant c’était écrit, définitif. On était entrés dans la vie l’un de l’autre, comme un songe, tout en masque, et allait y revenir sous d’autres surfaces. En attendant, il fallait s’évaporer, et je m’y attelais en semant derrière moi, comme un soupir, les vingt perles multiplicandes du collier de Waddiwasi.

Transparence utile, elles ralentiraient quiconque tenterait de m’attraper. Je ne me rappelle plus trop de comment j’ai réussi à sortir d’ici. L’ascenseur, je présume. Mais la seule utilité du corps de Parker avait été de rencontrer un inconnu. Déprimant. J'étais la définition de l'échec. Il avait suffi que mon corps revienne à lui même pour que ça s'officialise. Non. Non, c'était pas de l'échec ; je ne le savais juste pas. Je ne connaissais l'espoir, et n'étais donc du style à penser qu'il avait intérêt à être... singulier, différent, marquant. Pourtant j'aurais du.

Rouler une cigarette, m'apercevoir que son visage surgissait encore dans la fumée. Sans doute le contre coup de l'adrénaline.
Belt, qu'il s'appelait ?

I keep turning over new leaves, and spoiling them, as I used to spoil my copybooks; and I make so many beginnings there never will be an end.

Fuite de RP
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Artemis Lhow
avatar
Modération RPGGryffondor
Modération RPG
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: Département des transports magiques

Message par : Artemis Lhow, Dim 23 Juil 2017 - 22:21


Premier contact

avec Jace Becker

Mon dossier bien en main, je file à travers les étages et le dédale de couloirs qu'est le ministère en direction du département des transports magiques. Il faut que je vérifie une information auprès de Haedus... ça fait un bout de temps maintenant qu'il travail au ministère et il devrait être en mesure de me confirmer la chose assez rapidement.

Arrivant à l'étage correspondant, je file sans hésitation vers le bureau qui lui est attribué. Ce n'est pas la première fois que je travail avec lui et on commence à avoir l'habitude de travailler ensemble. C'est un homme sérieux et agréable, un collègue précieux quoi. Frappant deux rapides coups à la porte, j’entrouvre sans attendre cette dernière et me faufile à l'intérieur.

« Salut Haedus, comment tu vas ? J'aurais besoin de tes lumières sur ce dossier tu pourrais me ... bonjour ? »

Oup's ! Voilà ce qui arrive quand on rentre sans attendre dans un bureau qui n'est pas le sien. A côté de la porte, un jeune homme d'une quinzaine d'années tout au plus se trouve assis sur une chaise et semblait lancé en grande conversation avec Haedus. Je regarde ce dernier et reprends.

« Il serait peut-être préférable que je repasse non ? »

Revenir en haut Aller en bas
Jace Becker
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Département des transports magiques

Message par : Jace Becker, Dim 23 Juil 2017 - 23:02


Il est rare que je me rende au Ministère rendre une petite visite à mon père, encore plus rare qu'il ne soit pas autant occupé.
Du coup j'ai profité de cette occasion pour parler des transports en commun moldus avec lui.
Il fut autant surpris que moi, mais il était content.
Je m'étais donc installé sur une chaise et nous étions en train de bavarder entre père et fils. Bizarrement c'était très agréable.

-Deux coups rapides à la porte du bureau et un homme rentrent-

Mon père et moi nous nous tournions donc vers l'homme en question que venait de nous surprendre.

Quelques secondes s'écoulèrent avant qu'il ne me remarque.

-Artemis ! Quel plaisir de te voir ! Non, non vas-y reste... Oh...où ai-je la tête... Artemis je te présente mon garçon Jace. Jace je te présente Artemis, un collègue des plus agréables mais également Auror.

Lorsque Haedus eut fini sa phrase il lança un léger clin d’œil à son fils.

Le visage de Jace d'un naturel concentré et froid au premier abord, s'illumina comme un phare en pleine nuit.

-Heu...-se racle la gorge-Bonjour.

En faisant un grand sourire gêner, et se passant la main dans les cheveux. Mauvaise habitude quand tu nous tiens...
Voyant que son fils est légèrement mal à l'aise, il décide de dire quelques mots pour soulager son fils.

-Ce grand garçon que tu vois là. Rêve de devenir Auror Artemis.

On peut clairement voir dans ses yeux qu'il est très fier de son fils.
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Modération RPGGryffondor
Modération RPG
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: Département des transports magiques

Message par : Artemis Lhow, Lun 24 Juil 2017 - 12:38


« Artemis ! Quel plaisir de te voir ! Non, non vas-y reste... Oh...où ai-je la tête... Artemis je te présente mon garçon Jace. Jace je te présente Artemis, un collègue des plus agréables mais également Auror. »

Oh je vois ! Je ne savait pas qu'il avait un fils ! Remarque, c'est pas comme si on prenait le thé à la maison tous les dimanche non plus. Je pose mon regard sur le petit, un sourire habille mon visage tandis que le siens semble s'illuminer. Il me lance un « Heu ... bonjour. » gêné et avant que je ne puisse lui répondre son père reprends la parole.

« Ce grand garçon que tu vois là. Rêve de devenir Auror Artemis. »

Une étincelle brille dans le regard de Haedus. Il semble fier de son fils. Je m'avance vers ce dernier, main tendue en avant et sourire chaleureux aux lèvres.

« Jace c'est ça ? Enchanté de faire ta connaissance ! Alors comme ça tu souhaiterai rejoindre le bureau des Aurors après tes études ? C'est un métier dangereux tu sais ? Je marque une pause, le détaillant de la tête aux pieds. Mais tu me semble être solide alors, pourquoi pas ! »

Je me tourne à nouveau vers Haedus et dépose devant lui le dossier qui me posait problème. Une idée me vint en tête, elle lui permettrait de regarder ça tranquillement et aurais l'avantage de me faire obtenir une réponse rapide. Et en prime, le petit devrait être content ...

« Je peux te laisser regarder ça pour moi ? Je pose le dossier sur le bureau et me tourne vers son jeune fils. Pendant ce temps, ça te dirait de visiter le département de la justice avec moi ? On pourrait déjà essayer de te trouver un bureau de libre, qu'en dis-tu ? »

Revenir en haut Aller en bas
Jace Becker
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Département des transports magiques

Message par : Jace Becker, Lun 24 Juil 2017 - 20:58


J'étais très impressionné par cet homme. On sent la confiance et la détermination rien qu'en le regardant dans les yeux.
Il s'approche de moi main tendue avec un sourire chaleureux.
Je lui serre donc la main en lui souriant en retour.

-Oui c'est Jace. Je suis très heureux de vous rencontrer également monsieur.

Alors qu'il me dit que le métier d'Auror est dangereux, je place mon index sur ma joue ou se trouve ma cicatrice.

-Vous savez, le danger ne me fait pas peur. Mais oui je suis ambitieux tout de même. Probablement pour ça que je suis un Serpentard après tout.

En faisant un clin d’œil à son père.
L'auror se retourne vers mon père qui était en train de me sourire, et pose le dossier sur son bureau.

-Oui bien sûr aucun problème. Vas-y fils, tu me diras ce que tu en pense du département de la justice après t'as visite.

Accompagné d'un clin d’œil à mon intention.

-Oh eh bien... D'accord ! Je vous suis. -ricanement léger- avant de me trouver un bureau libre, il faut que je finisse mes études et que je réussisse les sélections.

Accompagné d'un grand sourire en commençant à suivre Artemis.
Le second Auror que je rencontre en quatre ans.
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Modération RPGGryffondor
Modération RPG
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: Département des transports magiques

Message par : Artemis Lhow, Mer 26 Juil 2017 - 16:15


Avec son LA

Le garçon me serra la main avec vigueur, son père me donna feu vert pour l'emmener pendant qu'il travailler sur le dossier que je venait de lui confier et le petit (qui devait tout même mesure un bon mètre soixante dix) eut une remarque des plus vrais. Il devrait finir ses études avant qu'on ne lui trouve un bureau.

« Tu as entièrement raison ! Les études doivent être ta priorité pour le moment, sans résultats scolaire, à minima, excellent tu n'auras aucune chance de rejoindre le bureau. Mais bon... je ne fais pas de soucis avec le père que tu as tes résultats ne peuvent qu'être excellent non ? »

J'ouvre la porte du bureau, adresse un clin d’œil à son père et mime un « Merci ... » du bout des lèvres. D'un rapide signe de tête au jeune homme, je l'invite à sortir devant moi et nous voilà déambulant dans les couloirs du ministère de la magie.

J'observe son visage un instant et ses yeux semblent deux phares tentant de distinguer dans chaque recoin un détails qui pourrait faire l'objet d'explications. Mais les premières explications viendront de lui, nous devons nous diriger vers un autre étage avant de visiter les bureaux des Aurors. Je lance donc les hostilités.

« Alors dit moi Jace, pourquoi vouloir devenir Auror ? »

Revenir en haut Aller en bas
Jace Becker
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Département des transports magiques

Message par : Jace Becker, Ven 28 Juil 2017 - 21:33


Il me dit donc que j'avais raison de me préoccuper de mes études avant de chercher un bureau. Et rajoute qu'avec mon père je dois avoir d'excellente note. A vrai dire, le peut que je vois mon père... Ce n'est pas grâce à lui que j'ai des notes comme ça mais passons....

Il m'ouvre la porte et m'invite à sortir en mimant un merci à mon père.
Une fois à l'extérieur du bureau, j'observe et analyse mon environnement.
Beaucoup de questions concernant la hiérarchie ainsi que le fonctionnement.

Alors que j'étais dans mes pensées de questions, l'aurore me demande pourquoi je voulais devenir auror.
Tout en continuant je réfléchis à sa question.

-Je trouve que les Auror font un boulot formidable.

Je réfléchis de nouveau à ce que je pourrais lui dire.

-Chasser les mangemorts, mettre à Azkaban les personnes qui le méritent.

Je tourne la tête en direction d'Artemis.

-Et faut avouer que vous avez la classe quand même.

Lui dis-je avec un sourire.

Nous approchions de l’ascenseur pour nous mener aux différents niveaux du ministère.

-Le bureau des Auror se trouve au deuxième niveau n'est-ce pas ?

En attendant sa réponse, plus ont avancé plus j'étais surexcité à l'idée de pénétrer dans le bureau des Auror.
Peut-être que dans un futur proche je me retrouverais là-bas. Je l'espère.
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Modération RPGGryffondor
Modération RPG
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: Département des transports magiques

Message par : Artemis Lhow, Lun 31 Juil 2017 - 5:38


Je ne peux m'empêcher de sourire à ses propos tandis que nous approchons de l’ascenseur. Il a une vision du métier bien enjolivé par les histoires et les rumeurs... mais après tout pourquoi pas ! Inutile de lui dire qu'il se trompe, il découvrira par lui même que le métier n'est pas si reluisant que cela. Peu d'Aurors finissent leurs vieux jours entiers, mais lui dire aujourd'hui qu'il risquait de perdre un membre s'il continuait dans cette voie n'était peut-être pas le plus motivant...

Je pose la main sur la bouton d'appel de l'ascenseur et lui adresse un sourire en réponse à ses gentils propos. Son visage resplendit d'envie et d'impatience. A son âge, j'aurais certainement été dans un état d'excitation similaire à l'idée de visiter le bureau des Aurors. Aujourd'hui, c'était là que je passais mes journée. Les grilles s'ouvrent et nous franchissent ensemble l'encadrement, nous engouffrant dans l'espace exiguë de la cage.

« C'est une façon de voir les choses, mais cela ne constitue pas l'ensemble de notre métier, nous n'avons pas que des tâches reluisantes, mais j'imagine que tu t'en doute déjà. Le bureau se trouve effectivement au deuxième étage, au sein du département de la justice. »

Tout en lui parlant, j'appuie sur le bouton et les portes de la cage se referment nous emportant brusquement à travers un dédale de couloirs aériens. Je ne sais pas si je préfère les ascenseurs du ministère ou les wagonnets de Gringott's. A vrai dire, les deux me donnent la gerbe à terme. J'ai horreur d'être secoué en tous sens et garde le silence jusqu'à ce que nous arrivions à destination.

Les portes s'ouvrent à nouveau, dévoilant un long couloir au sol carrelé d'un dallage noir et blanc tel un damier géant sur lequel nous serions les pions. Je me dirige sans plus attendre vers le quartier général des Aurors, saluant au passage les collègues du département qui regardent d'un œil intrigué Jace qui semble vouloir graver en sa mémoire chaque détail de l'endroit.

« Bienvenu au département de la justice magique Jace ! Le quartier général des Aurors se trouve tout au bout du couloir, de l'autre coté, nous avons les différentes salles de procès et le Magenmagot qui siège exceptionnellement pour traiter des cas les plus graves ou les plus préoccupants. Je m'arrête un instant, me tournant vers lui pour préciser un point ... Je vais te demander de garder pour toi tout ce que tu pourrais voir ou entendre en cet endroit. Certaines choses n'ont pas vocation à être connues du grand public et si je te fais visiter ce n'est pas pour que ces informations se retrouvent étalées en place publique ... je peux te faire confiance ? »

Revenir en haut Aller en bas
Jace Becker
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Département des transports magiques

Message par : Jace Becker, Lun 31 Juil 2017 - 14:47


L'aurore me confirme que le bureau des Aurors se trouve au deuxième niveau.
Comment ce tromper alors que je souhaite devenir depuis presque toujours.
À une époque je pensais à devenir pourquoi pas professeur à poudlard.
Mais rester à s'occuper d'une bande de babouin braillard et empoté.
Non merci.

Une fois arriver à l'étage en question, je remarque que le sol est fait d'un dallage noir et blanc.
cela me donne envie de faire une partie d'échecs façons sorciers.
Il me souhaite la bienvenue au département de la justice, en m'expliquant ou se trouve le quartier général, ainsi que les salles de procès et le magenmagot.

Je remarque cependant que durant notre traverser du couloir, beaucoup de personnes me regardent d'un air intrigué se demande ce que je fais là.
Je tourne la tête dans tous les sens pour analyser mon environnement, et Artemis me demande de garder le silence complet sur ce que je risque de voir et d'entendre.

-Je serais une langue-de-plomb chef !
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Modération RPGGryffondor
Modération RPG
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: Département des transports magiques

Message par : Artemis Lhow, Mer 16 Aoû 2017 - 9:53


« Je serais une langue-de-plomb chef ! »

Feignant de ne pas comprendre, je hausse un sourcil et ne peux m'empêcher de le taquiner avec un sourire en coin.

« Pour les langues de plomb ce n'est pas le bon étage, je croyais que tu voulais devenir Auror ? »

Un clin d’œil, un sourire et nous continuons la visite jusqu'à atteindre mon bureau. Je lui ouvre la porte l'invitant à entrer et à prendre place sur l'un des fauteuils libres devant la petite table proposant café, thé et jus de citrouille. Je me pose dans l'un d'eux, me verse un café, lui verse un jus de citrouille et joignant les mains face à lui je cherche à en savoir un peu plus sur sa personne.

« Au-delà des aptitudes au combat et de la résistance psychologique nécessaire au métier, être Auror nécessite d'avoir certaines qualités humaines et une façon de penser bien définie. Alors voyons un peu ... qu'est-ce que la justice Jace ? »

Question complexe peut être pour un si jeune âge, mais on n'est pas à l'abri d'une surprise. Je pose les mains sur mon verre et le porte à mes lèvres en attendant que le jeune homme me donne sa version de la justice.

Revenir en haut Aller en bas
Jace Becker
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Département des transports magiques

Message par : Jace Becker, Jeu 17 Aoû 2017 - 18:51


Je lâchai un léger rire lorsqu'il me dit que pour être langue de plomb ce n'est pas le bon étage.
Après avoir atteint son bureau, il ouvre la porte en m'invitant à y entrer, je m’exécute aussitôt, je contemple le bureau de l'aurore, beaucoup de papier, et une table avec des boissons. Je m'installe donc convenablement et Artemis s'installe face à moi avec un café a la main et moi un jus de citrouille.
Ensuite, il me pose une question, une question des plus compliqués... « Qu'est-ce que la justice ? »
En baissant légèrement les yeux je prends mon verre et je viens boire une gorgée avant de répondre.

-Question très philosophique si vous voulez mon avis... Je ne sais pas, la justice est différente pour chacun d'entre nous. Par exemple, certains vont penser que faire Justice soit même c'est le mieux à faire. Certains pensent qu'il faut les emmener au tribunal passé un jugement et tous les papiers qui vont avec.

Après quelques secondes de silence, je rajoute.
-Je dirais simplement que la justice doit être la même pour tous. On commet un crime, on est arrêter puis juger, et on paye le prix de nos actes. Cause à effet, si vous préférez.

Je bois de nouveau une gorgée de mon verre.

-J'espère que c'est clair ce que je viens de dire ? Et la justice pour un Auror ça correspond à quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Modération RPGGryffondor
Modération RPG
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: Département des transports magiques

Message par : Artemis Lhow, Sam 2 Sep 2017 - 0:29


Après un petit temps de réflexion, le jeune homme m'offre sa vision de la justice : une vision brouillonne et incomplète de ce que doit-être la justice, mais une visible juste et légitime pour quelqu'un de son âge. Pour lui la justice se résume donc aujourd'hui à être l'expression unique d'une instance supérieure en rapport avec les actes commis par les sorciers. C'est en partie cela, mais en partie seulement, car il manque une partie important de ce qu'est la justice, une partie essentielle à son bon fonctionnement même...

« La justice est un organe autonome qui se base sur les droits et les devoirs de chacun ainsi que sur un ensemble de règles dictées par une instance supérieure pour faire fonctionner la société de manière juste et équitable entre tous les individus. Nul n'est au dessus de la justice et nul ne peut s'y substituer ... »

Je laisse le garçon potasser mes propos un instant et reprends une gorgée de mon thé toujours brûlant. Il est vrai que la justice est une notion abstraite et lointaine pour bien des gens. Certains aiment à penser que nous ne sommes là, nous Aurors, que dans le seul et unique but de faire notre quota et que nous posons nos amendes par plaisir ou par ennui. Il n'en est rien ... nous n’interférons pas avec les histoires personnelles des autres par plaisir ou par ennui, mais parce que notre seule et unique mission est d'appliquer la justice à travers les lois.

Un monde sans loi, sans justice et sans personne pour faire régner la paix ne serait pas un monde habitable par l'Homme. Celui-ci à toujours eu la fâcheuse tendance à scier la branche sur laquelle il était assis. Si demain nous retirions toute limite et toute contrainte aux hommes, nul doute que notre planète rendrait l'âme dans moins d'un ou deux siècles. Alors oui, certaines lois sont contraignantes et il serait plus simple de faire ce que l'on veux faire sans avoir à s'en référer à qui que ce soit ... mais personnellement je ne voudrais pas d'un monde ou les forts auraient les pleins pouvoir sur les plus faibles.

Reprenant une nouvelle gorgée de mon thé, je reporte mon attention sur la jeune homme et lui pose une nouvelle question, un sourire aux lèvre. Je ne sais pas s'il va parvenir à répondre à cette question, mais il peut-être intéressant de voir ce qu'il aura à dire à ce propos...

« J'ai une autre question pour toi Jace ... d'après toi, est-il juste d'appliquer systématiquement la loi ? »

Revenir en haut Aller en bas
Jace Becker
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Département des transports magiques

Message par : Jace Becker, Mar 26 Sep 2017 - 23:11


Artemis m'explique sa vision de la justice, que je note dans mon esprit pour plus tard. Je prends une gorgée de ma boisson et Artemis en profite pour me poser une nouvelle question.
Une question sûre, s'il est juste d'appliquer systématiquement la loi.

Je préfère finir mon verre avant de répondre à sa question complexe toujours. Me passant la main dans mes cheveux, je réfléchis quelques instants, levant mes yeux vers lui je rajoute.

-Vous me faites passe un test . Plus sérieusement, eh bien, je dirais que oui. Les lois sont là pour une bonne raison, beaucoup de personnes peuvent contester. Mais sans règle, ça devient une Anarchie et là.

J'insiste sur le dernier mot.

-Ça peut réellement devenir problématique, et ça profiterait à des personnes malhonnêtes. Ainsi est-ce écrit ainsi en sera-t-il. Mais bon... Tout comme avec la justice, certaines personnes vont s'en moquer ou l'enfreindre.

Je me sers de nouveau un verre de jus de citrouille.

-J'ai bon chef ?
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Modération RPGGryffondor
Modération RPG
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: Département des transports magiques

Message par : Artemis Lhow, Ven 13 Oct 2017 - 15:12


Alors d'après lui il est bon d'appliquer la loi systématiquement ? Il est rare d'avoir une telle vision des choses à son âge. Généralement les réponses apportées par les adolescents sur ce genre de questionnement sont beaucoup plus nuancés, beaucoup plus souples avec des exemples concrets tandis que là, la réponse lui semble évidente et il semble attendre validation de ma part. Je prends une gorgée de mon café.

« Pas vraiment ... la justice et les lois sont binaires. Soit vous êtes innocent, soi vous êtes coupable. Il n'y a pas de demi-mesure. Pourtant dans certains cas, l'Homme agit de façon à mettre à mal se raisonnement binaire et il devient alors illogique de juger un acte de cette façon. Illogique et injuste. »

Je pose mes yeux sur son visage, attendant de sa part une réaction. Je cherche une image, une façon de lui faire comprendre ce que je veux lui inculquer ... puis l'idée me vint.

« Si demain ton père et toi étiez attaqués par des mages noirs. Au terme du combat, vous parvenez à vous en sortir tous les deux, mais ton père a tué l'un des assaillants. Il devient aux yeux de la loi criminel à enfermer à Azkaban, pourtant est-ce juste ? »

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Département des transports magiques

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2

 Département des transports magiques

Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Ministère de la Magie :: Niveau 6-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.