AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: Waddiwasi
Page 6 sur 25
La Boutique
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 15 ... 25  Suivant
Alice Severus
Gryffondor
Gryffondor

Re: La Boutique

Message par : Alice Severus, Dim 9 Sep 2012 - 19:28


Alice venait de présenter quelques objets pour faire de bonnes farces à sa cliente, puis lui avait amené un catalogue de la boutique pour que l'élève puisse le feuilleter afin de découvrir d'autres choses et d'en apprendre plus sur les produits. La brunette patienta quelques instants devant la blonde, jusqu'à ce que cette dernière annonça son choix.

« Bon je crois que j'ai fait mon choix. Je veux une baguette farceuse, un télescope farceur, cinq fait maison, toujours drôle de voir des gens agir de manière plus animale et une inspi'potion. Je crois que ce devrait être assez. »


Elle fit rapidement le compte dans sa tête. Elle commençait à connaître le catalogue par coeur et savait donc les prix. Si la directrice des lions n'avait pas fait d'erreur, l'élève devrait payer une mornille pour la baguette farceuse, une mornille pour le télescope farceur, cinq mornilles pour cinq faits-maisons, trois mornilles pour l'inspi'potion et cinq mornilles pour la boîte à flemme que la jeune fille avait demandé quelques minutes plus tôt. Le total était donc de quinze mornilles. Alice s'empara des objets que souhaitait acquérir l'étudiante et lui donna le tout dans un petit sachet Waddiwasi. Souriante, elle prit la parole.

« Cela vous fera 15 mornilles s'il vous plait. »


La brunette encaissa l'argent qu'elle rangea immédiatement afin de ne pas perdre ou oublier une pièce. Elle salua sa cliente, probablement prête pour repartir à Poudlard et faire de bonnes farces à ses amis avec tout ce qu'elle venait d'acheter.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
Fondatrice AdjointeHarryPotter2005
Fondatrice Adjointe
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: La Boutique

Message par : Kyara Blanchet, Mer 12 Sep 2012 - 12:40


Waddiwasi, Rues de Pré-au-Lard, c'était la destination de Kyara. Relevant ses lunettes de soleil sur sa tête la jeune femme avançait d'un bon pas afin d'arriver à destination. Elle n'était pas spécialement pressé, mais aimer avoir une certaine allure. En fait c'était surtout lorsqu'elle se trouvait dans l'Allée des Embrumes qu'elle marchait à se rythme. Après tout il ne fallait pas traîner dans ses rues peu sur pour une jeune femme, enfin pour tout bon sorcier.

Tournant à un coin de rue la jeune femme arriva alors devant la boutique colorée tenue par une de ses soeurs d'armes Abygael. Kyara avait déjà entendue parlé de cette boutique et ça n'était que maintenant qu'elle se décidait afin de s'y rendre. Elle ne savait pas encore ce qu'elle allait trouver, ni si elle allait faire des achats, tout ce qu'elle savait en fait c'était qu'elle allait poussée cette porte.

Posant sa main sur la poignée, elle entra alors et marqua une pause de quelques secondes afin d'observer l'intérieur de la boutique. C'était en soit un joyeux fouillis où des dizaines d'objets inconnus étaient éparpillés un peu partout dans tout l'espace. Avançant de quelques pas, la jeune femme continua son observation tout en faisant attention de ne rien faire tomber et en entendant qu'on vienne la servir. Au vu du nombre d'objet, il était maintenant sûr qu'elle allait faire quelques achats !
Revenir en haut Aller en bas
Alice Severus
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Boutique

Message par : Alice Severus, Mer 12 Sep 2012 - 19:29


Aujourd'hui, comme pratiquement tous les jours, Alice se préparait à partir pour Waddiwasi, la boutique dans laquelle elle travaillait depuis bientôt un mois. Et oui, déjà un mois s'était écoulé depuis que la gérante l'avait embauchée. Après avoir confié la garde des deux jumeaux qu'elle gardait à ses elfes de maisons, elle se rendit à l'extérieur et transplana jusqu'à Pré-au-Lard. C'était maintenant habituel pour elle. Presque tous les matins, elle effectuait cela, levé, déjeuné, au revoirs et transplanage. Que ce soit pour aller dans le petit village sorcier ou à Poudlard. La brunette se dirigea tout naturellement vers la boutique de farces et attrapes d'un pas joyeux. Elle adorait son métier de vendeuse et essayait de satisfaire un maximum les clients qui visitaient chaque jour le commerce.

La directrice des lions arriva devant la porte qu'elle ouvrit afin d'entrer. Elle déposa ses affaires derrière le comptoir et fit un petit tour afin de voir si elle était seule, ou si la gérante ou sa collègue étaient là. Ce n'était pas le cas, Alice était seule. Elle aimait bien travailler tranquillement sans avoir personne avec elle, elle pouvait décompresser et penser à autre chose. Mais elle appréciait aussi la présence des deux autres femmes, elle pouvait discuter avec elles et passer du bon temps. Bref, la brunette se sortit de ses pensées, elle avait du boulot.

Elle n'eut le temps de faire qu'une petite liste des derniers achats, qu'une cliente poussa la porte. Alice ne l'avait jamais vue ici. Peut-être était-elle une nouvelle future cliente ici ? Ou peut-être était-elle déjà venue auparavant, bien avant que la directrice des lions soit nommée vendeuse. Cette dernière s'avança vers la jeune femme.

« Bonjour, bienvenue à Waddiwasi ! Je peux vous aider ? »
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
Fondatrice AdjointeHarryPotter2005
Fondatrice Adjointe
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: La Boutique

Message par : Kyara Blanchet, Mer 12 Sep 2012 - 23:06


Kyara se trouvait devant les friandises et contemplait les Marques des Ténèbres comestible. Elle n'en avait jamais entendue parler, c'était assez marrant de voir que de telles friandises existaient. C'était même bizarre en somme que la boutique était encore debout, quoi que les mangemorts avaient surement d'autres choses à faire que de venir ici, mais bon. Alors que la jeune femme passait aux pralines longue langue, une vendeuse surement arriva à ses côtés un sourire aux lèvres avant de prendre la parole.

Bonjour, bienvenue à Waddiwasi ! Je peux vous aider ?

Se mettant à sourire, Kyara hocha alors la tête avant de répondre à la jeune vendeuse qu'elle ne connaissait pas.

- Bonjour, oui en effet, j'ai entendu dire que vous avez en vente des oreilles à rallonges et j'aimerais m'en procurer une paire s'il vous plait.

Les Phénix en possédaient normalement au qg, mais Kyara en voulait une paire pour son usage personnel. Cela pouvait en effet toujours lui servir sait-on jamais. Du plus du fait que la jeune femme était assez curieuse de nature, au moins elle était sûre que cela lui servirait toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Re: La Boutique

Message par : Invité, Dim 18 Nov 2012 - 11:53


Comment dire... j'avais un peu sous-estimé la susceptibilité de Valens sur ce coup-là. Déjà que Thylou (elle est née sans tact faut lui pardonner) lui avait explosé à la figure, ce qui n'avait pas plus à l'ego du noble, la suite ne se passa guère mieux. Heureusement que sa copine Emma était moins feu-flamme, elle essayait de maintenir un statu quo vivable qui n'allait pas duré.

Le début se passa sans trop d'anicroche, Valens me donna le nom du vil faquin qui avait maravé notre boutique:
- Vous ne le connaissez pas? Maximilien Nerolase. Un homme dangereux. Ne vous y frottez pas seule, lui ne le sera pas.
Je roulais des yeux, pour qui me prenait-il ? Pour une tête brûlée ? Pff... okay un peu quand même. Ce n'était pas que ma boutique, c'était la nôtre, alors évidemment que je n'allais pas partir seule. Probablement que nous partirions en croisade une première fois, reviendrons escamotés, repartirions avec une main d'oeuvre plus importante mais ce qui était certain c'était que nous ne mourrions pas. Notre emploi du temps était bien trop chargé pour nous permettre de courir ce risque.

Il continua sur sa lancée et répondit à ma question à propos des "personnes habilitées":
- Vous savez la confiance que j'accorde aux compétences de l'autorités. Le temps que ces derniers la trouve, elle sera morte et le ravisseur envolé. J'ai donc du faire appel à la Famille ainsi qu'à quelques amis possédant certaines spécificités. A moins que vous ne jugiez pas la Famille apte à se charger d'un tel cas, auquel cas je transmettrai vos doléances aux personnes concernées.
Je n'avais jamais envisagé l'Ordre comme une famille de mafia italienne cependant ses paroles invoquèrent en mon esprit la vision d'une Arya aux cheveux gominés, à moustache entretenue, dans un costard chic et avec un gros cigare dans la main. Je ne ris pas, la situation était trop grave pour que j'en eus l'envie.
- De quoi ? Quelle famille ? Je... J'ai du mal à saisir là...
Valens ou le spécialiste pour empirer une situation déjà pas reluisante. Vite, il fallait brouiller les pistes. Je feignis de ne pas comprendre ses allusions, cependant comment lui signifier que j'avais saisi le message ?
- Certains membres de ta famille sont vraiment doués en magie et j'imagine que les riches familles de sang-pur disposent de nombreuses ressources comme des personnes ayant embrassés une carrière de défense nationale... J'espère qu'ils pourront rapidement boucler l'affaire.
Mouais, je n'étais pas franchement satisfaite de ma phrase mais s'il ne comprendrait pas au moins cela évinçait quelque peu les doutes d'Emma et ne laissait pas la place à une crise d'ego de Valens.

Enfin pour l'instant car c'est après que ça a commencé à se corser. A peine avais-je demandé à la chose de piquer un peu de sang chez nos hôtes que le regard émeraude du brun s'embrasa. C'était très intéressant de voir ses ascenseurs émotionnels à travers ce que d'aucun appelait "la fenêtre de l'âme". N'empêche, cette fois-ci je n'avais strictement rien compris à la raison ou la cause de son énervement. Laquelle s'éclaira quand il hurla, de cette voix si propre à Valens et dont on ne sait si elle appartenait au théâtre ou à la réalité, avec ses manières façonnées par une éducation stricte d'aristocratie :
- Du sang... Pour une déposition chez les aurors? Traîtresse! Ce méfait ne sera pas ignoré, vous pouvez me croire! Ragnarok!
Fuck les quipropos. Je fus prise d'un élan d'agacement envers ce sorcier qui prenait toujours tout de travers, ensuite réprimé par du soulagement quand je m'aperçus qu'il n'avait lancé qu'un sortilège de défense.
- Oh oh oh... Doucement... Je ne comprend absolument rien. Je ne suis pas enchantée de rencontrer les aurors, ça me semble un peu lourd d'ailleurs comme châtiment. On ira plus vite à reconstruire la boutique.
- Bien d'accord avec Emma. Je n'ai pas l'envie irrépressible de mener un combat qui bousillera un peu plus ma boutique alors on calme le jeu. Le sang n'est pas pour la déposition chez les Aurors, je ne vois pas comment ils pourraient faire avancer l'enquête avec des échantillon d'ADN de témoins.
Je faisais de gros efforts pour ne pas péter un câble face aux lourdes accusations qu'il portait sur moi. Emma ne devait pas savoir, il me fallait donc jouer le jeu... Je détestais ça. C'était horrible de parler calmement, de faire comme si je ne comprenais rien, alors qu'il me croyait capable de la pire infamie. Je brûlais de me révolter, de me jeter sur lui dès la fin du sort et de lui hurler de répéter, de laisser ma colère fondre sur lui. La jeune Abygael l'aurait fait mais l'Ordre m'avait changé. En bien ou en mal, je me posais la question sans jamais statuer sur une réponse. Cela me révulsait au plus au point. J'agissais ainsi pourtant.
- Respire, ils ne vont pas utiliser ton sang pour créer une arme anti-Valens Fenwick et cambrioler ton manoir! Soigne ton allergie aux Aurors. Ils ne sont pas toujours au summum de l'efficacité mais cela ne veut pas dire qu'ils ont tous mauvais fond.
Je disais n'importe quoi, brodant au fur et à mesure sans savoir si mes paroles avaient du sens. Je bouillonnais intérieurement, ma tête commençait à me tourner ainsi que lorsqu'on est trop longtemps exposé à de haute température et j'avais une violente envie de rendre. Pourvu qu'Ithylis se décide vite à prendre la parole et me dégageât de ce mauvais pas...
Revenir en haut Aller en bas
Alice Severus
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Boutique

Message par : Alice Severus, Lun 19 Nov 2012 - 11:20


Alice qui venait à peine d'arriver à Waddiwasi, n'eut même pas le temps la liste des objets qu'elle avait vendus dernièrement qu'une cliente était entrée. La vendeuse ne l'avait jamais vue auparavant. Alors que la jeune femme contemplait les différentes friandises que proposait la boutique de farces et attrapes, la brunette se dirigea vers elle afin de lui apporter un peu d'aide. Le magasin n'était pas très grand, mais avec toutes les choses que l'on pouvait trouver, il était un peu dur de s'y retrouver seul. D'autant plus que certains objets étaient parfois inconnus à quelques sorciers et qu'ils souhaitaient en savoir plus.

« Bonjour, oui en effet, j'ai entendu dire que vous avez en vente des oreilles à rallonges et j'aimerais m'en procurer une paire s'il vous plait. »


C'était donc ça qu'elle cherchait. Cette cliente voulait des oreilles à rallonges et ce n'est pas dans le rayon des friandises qu'elle en trouverait ! C'est donc tout naturellement qu'Alice demanda à la jeune femme de la suivre vers le rayon approprié. Cela faisait à présent plusieurs mois qu'elle travaillait ici, elle connaissait donc la boutique par coeur. Les débuts furent difficile et elle avait parfois besoin d'une petite fiche sur laquelle elle notait les rayons et ce qu'on y trouvait. Elles firent quelques pas ensemble avant d'arriver devant les yeux et les oreilles à rallonge. La vendeuse ne pensa pas utile de présenter ces petites choses bien pratiques pour écouter toutes les conversations étant donné que tout était expliqué dans le nom.

« Il vous en faudrait une de combien de mètres ? Elles vont de trois à dix mètres. »


En effet, une oreille d'un mètre ou deux ne servait pas à grand chose, et il était plus d'en prendre une grande, sait-on jamais...
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
Fondatrice AdjointeHarryPotter2005
Fondatrice Adjointe
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: La Boutique

Message par : Kyara Blanchet, Lun 19 Nov 2012 - 13:55


Souriant à la vendeuse, Kyara la suivit lorsqu'elle celle-ci lui demanda. Il était vrai qu'elle aurait du mal à avoir des oreilles à rallonge dans le rayon des confiseries. D'un pas léger et tout en regardant les différents objets se trouvant sur les étagères, la jeune femme suivit son guide jusqu'à arriver à destination. Là s'étendait plusieurs oreilles à rallonge de tailles différentes.

Il vous en faudrait une de combien de mètres ? Elles vont de trois à dix mètres.

Mmm dix mètres cela ça faisait quand même une sacrée distance et Kyara ne pensait pas en avoir l'utilité. Une oreille de trois mètres serait par contre surement trop court ... Le mieux serait assurément cinq mètres. Ni trop long, ni trop court, c'était donc parfait pour pouvoir récolter des informations lorsqu'elle en aurait besoin. D'ailleurs quand elle aurait terminé ses achats, elle irait de ce pas tester son nouvel objet, il lui restait de savoir qui allait avoir le malheur d'être épier sans le savoir .... Le bureau du nouveau directeur des Serpentard serait l'endroit idéal afin d'en apprendre plus sur le personnage. Souriant légèrement à cette idée, Kyara revint sur terre et répondit à la jeune femme.

- J'en prendrais une de cinq mètres s'il vous plait.

Sortant la montre à gousset de sa poche, Kyara regarda alors l'heure pour vérifier qu'elle n'était pas en retard. Elle devait être rentré avant le couvre feu au château et elle n'avait pas encore terminé tous ses achats de la journée.
Revenir en haut Aller en bas
Alice Severus
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Boutique

Message par : Alice Severus, Mer 21 Nov 2012 - 22:22


Les deux brunes se trouvaient à présent dans le rayon des "objets utiles en toute occasion". En effet, la cliente souhaitait acheter une oreille à rallonge. Alice ne prit pas la peine d'expliquer comment cela fonctionnait à la jeune femme étant donné qu'elle avait l'air de bien s'y connaître dans ce genre d'objet. Peut-être en avait-elle déjà ? Peu importait à la vendeuse, elle était là pour faire son travail et non pour en apprendre un peu plus sur la vie personnelle de ses clients, bien qu'elle était très curieuse. Souriante, l'ancienne directrice des lions demanda à la jeune sorcière combien de mètres lui fallait-il, sachant que les oreilles allaient de trois à dix mètres. Celle-ci réfléchit quelques instants avant de donner sa réponse.

« J'en prendrais une de cinq mètres s'il vous plait. »


Ceci dit, elle sortit de sa poche sa montre à gousset. Voyant cela, Alice, ne voulant pas faire traîner les choses ou lui faire perdre du temps, s'empara d'une oreille de cinq mètres et se dirigea vers le comptoir afin d'encaisser l'argent. Le prix étant proportionnel à la longueur concernant cet article, ce n'était pas bien difficile à calculer.

« Cela vous fera cinq gallions s'il vous plait. »


Alice rangea la somme donnée dans la petite caisse, rangea soigneusement l'oreille dans un petit sachet coloré portant les lettres WW, qu'elle donna à la brunette avant de la saluer et de la remercier de son passage. C'était probablement la dernière cliente de la journée, il se faisait tard et la majeure partie des acheteurs étaient des élèves de Poudlard. Ce n'était donc plus vraiment utile de laisser ouvert. L'ex Gryffondor se rendit dans la pièce d'à côté, rangea ses affaires, ferma la boutique puis transplana jusqu'au Golden Anawi, son appartement àLondres. La journée était finie, et elle était tranquille pour la soirée à s'occuper des jumeaux.
Revenir en haut Aller en bas
Violetta Beauregard
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Boutique

Message par : Violetta Beauregard, Ven 14 Déc 2012 - 19:19


Violetta voulait, comme d’habitude, où plutôt comme d’habitude à Noël, achetait quelque chose et l’offrir à quelqu’un, sauf si c’est un jeu où elle demandera à quelqu’un de jouer avec elle.
Elle alla donc à Waddiwasi et regarda ce qu’il y avait à vendre, elle tomba alors sur un jeu très intéressant. Violetta lut les règles, elle tomba sous le charme de ce jeu qu’elle avait décidé d’acheté pour pouvoir s’amuser avec ses amis. Elle regarda autour d'elle pour voir si une vendeuse était libre, la boutique était pleine de clients, surtout de gens qui ferons perdre du temps aux vendeurs pour ne rien acheter au final. Violetta se tourna et visualisa la boutique et attendait la venue d'un vendeur.
Revenir en haut Aller en bas
Alice Severus
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Boutique

Message par : Alice Severus, Ven 14 Déc 2012 - 19:45


Et voilà qu'une nouvelle semaine commençait pour Alice. Elle avait profité du week end pour s'occuper des jumeaux, mais surtout pour se reposer après les sept jours derniers qui avaient été plutôt épuisants. Elle était donc au taquet pour aller travailler aujourd'hui. Alors que Leila et Lucas dormaient encore, la brunette les laissa à la charge de ses deux elfes de maisons et transplana directement à Pré-au-Lard afin de se rendre à Waddiwasi. Elle avait pas mal de choses à faire. En effet, elle n'avait pas rempli le livre de comptes avant de quitter la boutique la dernière fois et devait donc tout compléter. Il fallait également qu'elle s'occupe de mettre en rayon les derniers objets arrivés. Tout en pensant à la journée qu'elle allait passer, ses pas la dirigèrent vers le petit magasin à la vitrine colorée, tout en laissant des traces de pas dans la fine couche de neige qui recouvrait le sol. Ah l'hiver...

La vendeuse ne mit que quelques minutes pour arriver et entra dans le commerce. La jeune femme déposa rapidement ses affaires avant de se faire un rapide programme de la matinée et ne pas tout faire dans le désordre. Alors qu'elle installait les fournitures scolaires sur les étagères, les premiers clients commencèrent à arriver. Alice s'occupa d'eux un par un, puis une jeune fille entra. Probablement une élève de Poufsouffle vu l'écharpe aux couleurs de cette maison qu'elle portait autour de son cou. Cette dernière fit un petit tour pour s'arrêter devant les jeux qu'elle avait l'air de trouver intéressants. La brunette attendit quelques instants avant de se rapprocher de la cliente, elle n'aimait pas qu'on lui saute dessus dès qu'elle entrait dans une boutique, c'est pourquoi elle avait ce réflexe de laisser les gens regarder ce qu'on pouvait trouver avant de leur venir en aide.

La Severus s'approcha alors de l'étudiante.

« Bonjour, bienvenue à Waddiwasi ! Je peux vous aider peut-être ? »
Revenir en haut Aller en bas
Violetta Beauregard
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Boutique

Message par : Violetta Beauregard, Ven 14 Déc 2012 - 20:35


Violetta regardait à peine sur le coté, qu’elle vit une vendeuse venir vers elle, bien qu’il soit tôt et qu’il fasse beau, Violetta tenait à ses emplettes de Noël, donc la vendeuses arrivait pile poils.
« Bonjour, bienvenue à Waddiwasi ! Je peux vous aider peut-être ? »
Violetta cette femme, elle avait l’air gentille, mais il ne faut pas se fier aux apparences.
« Bonjour, oui vous pouvez m’aider, je voudrait acheter ces échecs versions sorciers. »
Elle montra le jeu à la vendeuse, Violetta lui tendit une boite et attendit de connaitre le prit de ces échecs envoutants. En attendant elle regarda par la fenêtre, elle avait envie de jouer dans la neige, en entrant dans la magasin, ses pieds glissait sous cette dernière. Les emplettes de Noël sont sacrées depuis sa naissance, ses parents l’amenée les faire tous les ans.
Revenir en haut Aller en bas
Alice Severus
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La Boutique

Message par : Alice Severus, Sam 15 Déc 2012 - 18:26


Alice venait à peine d'ouvrir la boutique que les clients venaient, regardaient, achetaient, repartaient satisfaits, pour le plus grand plaisir de la vendeuse. Cette dernière adorait vraiment son métier et c'est durant ce genre de journée qu'elle s'en rendait compte. En effet, elle aimait s'occuper des clients, pouvoir les aider afin qu'ils trouvent leur bonheur. Après s'être chargée de plusieurs sorciers, la brunette consacrait son temps à une jeune fille qui était depuis quelques minutes en train d'observer les jeux.

Souriante, la jeune femme s'était approchée de l'élève pour savoir si celle-ci voulait de l'aide. Et c'était le cas. Elle voulait acheter des échecs version sorciers. Ce petit jeu moldu revisité par les mages était vraiment formidable. Qui n'a jamais joué à cela avec ses amis ? En tout cas, rien qu'à se trouver dans le rayon, Alice se souvint de tous ces moments passés à Poudlard à rigoler devant des parties d'échecs... Bref, il ne fallait pas qu'elle se perde dans ses pensées à cet instant. Il y avait tout un tas de versions proposées à Waddiwasi et elle s'apprêtait à les présenter à la Poufsouffle. Sans attendre plus longtemps, l'ancienne directrice des lions se lança.

« Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais il y a beaucoup de versions différentes avec différents personnages. Nous avons ici les hystériques qui ne parlent pas vraiment durant le jeu et communiquent par cri de rage ou de joie dingue, voir même des onomatopées parfois ! Il y a aussi les charretiers qui ne sont pas très polis et ont des paroles assez vulgaires et entrecoupées de hoquets. On dirait vraiment des ivrognes. Eux, ce sont les pédants, ils se la jouent très hautains et se traitent de toutes sortes de mots aux allures scientifiques qui n'existent pas. Ceux-ci sont les nunuches, ils disent des insultes gentilles comme si c'étaient des horreurs. Et enfin là, ce sont les bourgeois qui sont hypocrites. Il y a pas mal de choix hein ! »

Alice sourit de nouveau, attendant la réponse de sa cliente. Quand soudain, elle se rendit compte qu'elle avait oublié un petit détail et repris la parole quelques secondes plus tard.

« Oh j'ai oublié de préciser, toutes nos pièces représentant ces personnages sont en bois et elles se mettent à parler dès que la partie commence. Chaque version coûte un gallion. »

Oui ce n'était qu'une petite chose mais c'était à savoir et elle en profita pour rajouter le prix et éviter une question de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Violetta Beauregard
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La Boutique

Message par : Violetta Beauregard, Sam 15 Déc 2012 - 18:57


Noël, qui arrivait à grand pas, était le moment où tous les amis ou ennemis se rassemblait et s’offraient des cadeaux ou jouaient ensembles. Violetta voulait ces échecs car, bah parce qu’elle voulait jouer.
« Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais il y a beaucoup de versions différentes avec différents personnages. Nous avons ici les hystériques qui ne parlent pas vraiment durant le jeu et communiquent par cri de rage ou de joie dingue, voir même des onomatopées parfois ! Il y a aussi les charretiers qui ne sont pas très polis et ont des paroles assez vulgaires et entrecoupées de hoquets. On dirait vraiment des ivrognes. Eux, ce sont les pédants, ils se la jouent très hautains et se traitent de toutes sortes de mots aux allures scientifiques qui n'existent pas. Ceux-ci sont les nunuches, ils disent des insultes gentilles comme si c'étaient des horreurs. Et enfin là, ce sont les bourgeois qui sont hypocrites. Il y a pas mal de choix hein ! »
Violetta regarda, épatée par toutes les versions disponibles, les boites d’échecs, elle répondit à la vendeuse disant qu’elle voudrait la version bourgeois pour jouer avec ses amies et s’amuser. Elle donna la boite de bourgeois à la vendeuse et aussi l’argent pour payer, elle espérait pouvoir continuer ses emplettes ailleurs.
Elle était presssé !
Revenir en haut Aller en bas
Ailinn Kafka
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Colibri rouge
Chercheuse


Re: La Boutique

Message par : Ailinn Kafka, Sam 15 Déc 2012 - 19:12


La fillette aux cheveux de feu entra dans la petite boutique, à la fois un peu effrayée et excitée à l’idée de découvrir de nouvelles traditions de sorciers. Même la jeune fille blonde qui la bouscula légèrement en sortant de l’échoppe d’un pas pressé ne parvint pas à entamer sa bonne humeur.

Aujourd’hui, elle était là pour faire quelques emplettes de Noël, et rien ne pourrait gâcher cette journée. C’était la première fois qu’elle sortait depuis son entrée à Poudlard, et le petit village ne cessait de l’étonner… Le temps était magnifique. Un léger soleil flottait derrière une brume d’argent, faisant briller l’épaisse couche de neige qui crissait à chacun de ses pas. Noël approchait.

Le carillon retentit alors qu’elle poussait la porte, un peu anxieuse. Excepté sa marraine et ses professeurs, elle n’avait jamais rencontré d’adultes qui n’étaient pas moldus, et elle se demandait s’ils l’accueilleraient bien. Enfin, son statut sanguin n’était pas gravé dans sa chair, et elle tenta d’oublier ce détail et sourit à la vendeuse, derrière le comptoir.

« Bonjour… »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

I

Message par : Invité, Dim 16 Déc 2012 - 1:51


J'étais au boulot, une fois n'est pas coutume. Ces derniers temps Waddiwasi ne voyait sa propriétaire qu'en coup de vent et pas dans un très bon état avec ça. J'avais le sentiment d'être une ombre, à traîner une carcasse vide devant les personnes qui comptaient sur moi. Je m'en voulais de ne pas être là pour Alice, qui malgré tout tenait bon et faisait tourner la boutique à elle seule. Ni pour mes amis, ni pour ma famille, ni même pour l'Ordre. Depuis la disparition de Lizzie, j'essayais de gérer d'un même front ma peine, ma boutique avec les hauts et les bas qu'imposait le marché, l'inquiétude de ma famille, les problèmes d'un groupe clandestin. Sans dramatiser on pouvait dire que je n'avais pas la super forme. J'avais voulu répartir mes heures entre mes diverses responsabilités de façon à toujours être occupée mais je ne tenais pas la route. Je passais de plus en plus de temps on-ne-savait-où en enchaînant de bidons prétextes.

Pourtant ce jour-ci, je reprenais du service à Waddiwasi. J'avais déjà fait le tour de tous les travaux qui ne nécessitait pas de contact social. Je n'avais plus trop le choix, même si je doutais qu'imposer aux gens mon aura de dépression qui puait à des kilomètres à la ronde fussent une riche idée. Je ne pouvais pas laisser la Severus seule éternellement, surtout avec son salaire de misère.

C'était donc ainsi que je me retrouvais droite et ennuyeuse comme une bouteille de Bièraubeurre vide, debout devant le comptoir. Une position que je n'avais jusqu'alors jamais prise, préférant aborder les personnes pendant mes promenades entre les étagères. Attendant avec un sourire si artificiel qu'il en était effrayant, je réfléchissais par la même occasion à des solutions pour mon "club du soir".

-Bonjour...

Une fillette maigrichonne entrait avec un mignon sourire encadré par des boucles cuivre. Je cherchais à redonner à mon visage l'air chaleureux qui me venait naturellement des semaines auparavant. Ne sachant plus trop où je l'avais rangé, je me contentais de ne pas forcer sur mes muscles faciaux pour recouvrer un semblant de normalité.

-Salut! Si tu as une question ou une demande particulière, viens me voir, il est grand temps que quelqu'un me fasse bosser.

Je plongeais dans les yeux émeraude pétillants de la petite mes yeux vairons éteints. Qui sait? Renouer avec le métier que je m'étais choisi, rêve et passion que j'avais perdu de vue, pourrait m'apporter quelque réconfort. Et au pire, il me restrait toujours la solution "bar et beuveries".
Revenir en haut Aller en bas
Ahlys Maplestone
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Animagus : Polatouche


Re: La Boutique

Message par : Ahlys Maplestone, Dim 16 Déc 2012 - 11:22


Ahlys, qui profitait de ses derniers jours de vacances, venait tout juste de regagner la terre ferme de Pré-au-Lard. L'air était glacial mais l'auror s'en moquait ; elle avait eu envie d'enfourcher son balai et de retrouver l'aisance qu'elle avait acquise lors de ses nombreux entraînements de quidditch. Si l'auror était amenée à accomplir une mission ou un tour de garde dans le ciel, elle devait se tenir prête. Un sourire flottant sur ses lèvres bleuies par le froid mordant, elle entra chez elle, rangea ses affaires et se changea après avoir pris une douche rapide.

Elle ne resta pas longtemps au 7, Veela Street. La jeune femme attrapa son porte-monnaie qui gisait depuis trop longtemps dans un tiroir, puis sortit, se dirigeant rapidement vers Waddiwasi, une boutique qu'elle aimait beaucoup mais dont elle n'avait jamais vraiment profité lorsqu'elle était encore élève à Poudlard. Au moment d'entrer dans le magasin, elle aperçut Ailinn à travers l'un des carreaux et leva les yeux au ciel ; Ahlys voulait justement chercher les cadeaux de Noël pour sa filleule. Patiente néanmoins, elle s'éloigna et s'assura que lorsque l'enfant sortirait elle ne la verrait pas. Par mesure de précaution, elle utilisa le sort de Désillusion. Quand enfin elle put pénétrer dans la boutique sans risquer de se faire démasquer, elle rompit le sortilège et poussa la porte.

Elle salua la jeune femme, probablement la propriétaire, d'une voix chantante ; elle était heureuse car sur le point de faire des achats pour Ailinn. L'atmosphère du magasin était de plus familiale et chaleureuse, ce qui accentua à la fois son bonheur et son excitation. Ayant du temps devant elle, l'auror parcourut un à un et attentivement les nombreux rayons. Elle finit par se tourner vers la spécialiste en matière de farces et attrapes :
- Excusez-moi, auriez-vous s'il vous plaît un panier pour que je puisse me servir plus facilement ?

Pas un instant elle ne songea à faire léviter les objets et friandises qu'elle voulait acheter ; lorsqu'elle était enfant elle faisait souvent des achats aux côtés de son père moldu et ne s'était pas défaite de ses petites habitudes. Se remettant en quête de cadeaux, elle laissa son regard vagabonder çà et là. Ses yeux pétillaient. Au bout de vingt minutes, elle avait tout ce qui lui fallait :
Liste :
 
La marraine d'Ailinn se dirigea vers le comptoir mais requit l'aide de la propriétaire avant de déposer ses articles.
- Je ne suis pas certaine d'avoir vu d'écharpe aux couleurs de Serdaigle, expliquait-elle. Et en ce qui concerne les dragons, quelles races avez-vous ? Je n'ai pas osé fouiller de peur de me faire mordre, même s'ils sont dans des boîtes.

Elle laissa échapper un petit éclat de rire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: La Boutique

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 6 sur 25

 La Boutique

Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 15 ... 25  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: Waddiwasi-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.