AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes
Page 1 sur 15
Sur l'Allée des Embrumes
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 8 ... 15  Suivant
Alexie Scott
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Sur l'Allée des Embrumes

Message par : Alexie Scott, Ven 18 Mai 2012 - 21:58


[Rp avec Athéna Greenwood ]

Cette journée semblait bien commencer. Le soleil rayonnait au milieu d'un ciel bleu clair. Alexie était partie vers huit heures pour se rendre à son travail. Elle s'était vêtue d'un débardeur beige recouvert d'une veste légère, d'un short en jean et d'une paire de ballerines. Elle s'envola sur son balai en bois. Arrivée sur le Chemin de Traverse, elle se dirigea à Ollivander's, poussa la porte et salua sa seule collègue présente pour le moment, Athéna Greenwood. Elle était inconnue pour Alexie. En effet, Athéna venait d'arriver suite au décès de Sara, l'ancienne patronne d'Ollivander's. Alexie se débarrassa de ses affaires dans la réserve et se mit derrière le comptoir.

En l'espace de quelques heures, elles avaient conclu plus de quinze ventes et obtenu cent cinquante mornilles. La caisse était bien remplie cette matinée-là chez Ollivander's. Alexie n'avait toujours pas adressé le moindre mot à Athéna hormis le simple bonjour. Elle se dirigea vers le mur où étaient affichés les emplois du temps de chaque employé de la boutique. La pause du déjeuner d'Alexie coïncidait avec celle de l'autre jeune fille. Alors, elle retourna auprès de sa collègue et lui proposa une petite sortie.

Dis Athéna, ça te dirais qu'on sorte pendant notre pause et qu'on aille se balader sur le Chemin de Traverse. Étant donné tu viens d'arriver ce serait sympathique qu'on apprenne à se connaître un peu mieux qu'en penses-tu ? J'irais bien faire un tour dans l'Allée des Embrumes, cet endroit m'a toujours effrayé mais aujourd'hui j'ai bien envie d'y faire un tour à la boutique de Magie Noire pour voir ce qu'on peut trouver. Ça te tentes ? lui demanda la jolie blonde.

Alexie espérait que sa collègue accepte sa proposition de sortie histoire de prendre l'air ainsi que de faire un peu mieux connaissance. Elles avaient sûrement des points communs, hormis leur passion pour les baguettes. Et comme elles avaient le même âge, la complicité et l'affinité allaient sûrement naître entre les deux jeunes femmes. L'ex-Serdaigle se rendit dans la réserve chercher sa veste et son sac comportant ses lunettes de soleil et d'autres petits objets indispensables pour une sorcière. La seule chose qu'elle attendait maintenant était la réponse d'Athéna.


Dernière édition par Alexie Jordane Scott le Mer 6 Juin 2012 - 17:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sara Shake
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: Sur l'Allée des Embrumes

Message par : Sara Shake, Mar 22 Mai 2012 - 13:48


Cela faisait déjà trois jours que la Vélane avait décroché un travail. A peine le lendemain de son installation à Pré-au-Lard, Athéna s'était rendue dans la capitale anglaise, à des kilomètres de son appartement, pour y trouver les petites annonces. Si les boutiques moldues engageaient bien des vendeuses, la jeune femme avait pourtant privilégié la partie sorcière de Londres. L'argent qu'elle gagnerait pouvait certes être converti mais étant donné qu'elle faisait partie du monde magique, elle voulait y entrer pleinement en tant qu'adulte. Alors, Athéna avait cherché du côté du Chemin de Traverse et était tombé sur une affiche devant la boutique de baguettes magiques. Sans se poser de question, elle était entrée.

L'endroit avait beaucoup changé depuis son dernier passage. C'était au moins sept ans auparavant. Tant de temps s'était écoulé ! Mais les changements effectués n'étaient pas pour lui déplaire. C'était moderne, coloré et toujours dans l'esprit Ollivander's d'antan. Athéna avait demandé à voir le responsable, le gérant, de la boutique. Par chance, il était présent ce jour-là et avait accepté une entrevue avec la jeune femme. Ils avaient discuté une vingtaine de minutes et, sans s'en rendre compte, la jolie brune avait usé de ses dons de Vélane. Quand elle s'en était rendu compte, elle n'avait rien fait pour arrêter. Finalement, ce don lui servait et elle comptait en profiter un peu. Et puis, elle ne faisait rien de mal, à vrai dire.

Et aujourd'hui, là voilà qui travaillait dans la célèbre boutique de baguettes magiques. Athéna se forçait à s'habituer à sourire aux clients, même quand ceux-ci avaient un air arrogant en se présentant au comptoir. Le client d'abord. La Vélane se plaisait tout de même à bosser dans cette boutique. Il y avait des moments creux, pendant lesquels elle pouvait réviser ses sortilèges, même si elle les connaissait sur le bout des doigts.

Ce midi-là, la jeune femme comptait rester dans l'arrière-boutique, mangeant ses maigres sandwiches, quand une des deux autres vendeuses, Alexie, se présenta devant elle. La blonde l'invitait à la suivre sur l'Allée des Embrumes, histoire de faire un tour et de discuter pour mieux se connaître. Athéna devait avouer qu'elle n'avait pas beaucoup de nouvelles connaissances depuis son installation. Elle accepta avec plaisir et les deux vendeuses quittèrent Ollivander's, leurs pas les menant en direction du côté obscur du Chemin de Traverse. Il y avait dans l'allée une boutique intrigante.

« Est-ce que tu comptes acheter quelque chose, là-bas ? » demanda Athéna, tandis que les deux jeunes femmes marchaient tranquillement jusqu'à la boutique de magie noire. « J'avoue que j'ai peur de ce qu'on va trouver. J'ai entendu dire qu'ils vendaient des têtes réduites. C'est dégoûtant. »

Elle n'avait pas dit ça juste histoire d'introduire la conversation. Bon, il fallait bien commencer quelque part. Mais Athéna avait lancé ça par pur spontanéité, se demandant réellement ce qu'elles allaient trouver dans la boutique. N'étant pas un fan des gadgets spéciaux, elle redoutait le moment où elle entrerait. Enfin, peut-être qu'elle apprécierait la visite, qui savait ?
Revenir en haut Aller en bas
Alexie Scott
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Sur l'Allée des Embrumes

Message par : Alexie Scott, Mar 29 Mai 2012 - 20:05


Il était midi. Le soleil brillait dehors au milieu d'un ciel bleu clair, lorsque les deux jeunes filles quittèrent la boutique. Athéna semblait réticente à l'idée de se rendre à la boutique d'accessoires de magie noire avec Alexie située dans l'Allée des Embrumes, l'allée malfamée du Chemin de Traverse là où les deux jeunes filles travaillaient. Pourtant, elle accepta la proposition de sa collègue et elles quittèrent toutes les deux la boutique pendant leur pause-déjeuner.

Elles se rendirent sur le Chemin de Traverse, se faufilant entre les sorciers venus acheter de quoi faire de la magie. Marchant devant différentes boutiques, lisant leur nom généralement écrit en gros charactères, Alexie se rappela de la première fois qu'elle était venue sur le chemin. C'était pour sa baguette magique et d'autres fournitures obligatoires pour sa première année à Poudlard. Qui aurait cru que dix ans plus tard, elle travaillerait à Ollivander's entourée d'une super équipe.

Tout en se remémorant de lointains souvenirs, Alexie ainsi qu'Athéna tournèrent à droite et se trouvèrent maintenant sur la sombre Allée des Embrumes. Des personnes louches discutaient le long de l'allée. La jolie blonde eut un peu peur, mais avança accompagnée de sa charmante collègue. Celle-ci lui fit part de ses sentiments en lui disant si elle comptait acheter quelque chose à la boutique. Elle rajouta ensuite qu'elle n'était pas trop rassurée à l'idée d'y aller et qu'elle avait entendu que la boutique vendait des têtes réduites.

Eh bien rétorqua Alexie, je ne veux rien en particulier, je voulais juste regarder ce que peut vendre ce genre de boutique. Je dois dire que je ne suis pas déçue dit-elle devant la vitrine fixant une Main de Gloire et d'autres objets.

La jeune vendeuse de baguettes s'arrêta devant la vitrine pour mieux regarder les objets qui y étaient exposés. Certains faisaient froid dans le dos et d'autres donnaient la chair de poule à Alexie. Elle hésita avant de s'approcher de la porte, puis voulant prouver son courage, elle saisit la poignée et entra suivie d'Athéna dans cette boutique.
Revenir en haut Aller en bas
Sara Shake
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: Sur l'Allée des Embrumes

Message par : Sara Shake, Ven 8 Juin 2012 - 12:45


S'imaginant les têtes réduites accrochées à la vitrine de la boutique de magie noire, Athéna eut une grimace de dégoût. Etant quelqu'un de curieuse et cultivée, la jeune femme avait lu, déjà plusieurs années auparavant, comment étaient fabriquées ces objets. C'était une pratique vraiment très ancienne et, bien que cela était un rituel appréciable dans certaines civilisations, la Vélane s'était demandé pourquoi les sorciers l'avaient perpétué et le pratiquaient encore en ces jours. D'ailleurs, qui fabriquaient les têtes réduites vendues dans cet établissement ? Étaient-ce les gérants eux-mêmes ? Et d'où provenaient toutes les têtes ? Athéna n'avait pas envie de connaître les réponses.

A quelques mètres devant elle, la jeune femme découvrit l'enseigne de la boutique. Les lettres effacées par le temps ne laissaient pas deviner que c'était la bonne boutique mais de ce que pouvait déjà voir Athéna, la vitrine ne laissait pas planer le doute. Sa collègue, Alexie, s'arrêta devant et raconta ne pas être déçue de cet aperçu. Mal à l'aise, la nouvelle vendeuse regarda à droite et à gauche, et ne vit que des gens louches traîner des pieds. Les deux jeunes femmes semblaient être deux tâches importunes. Souriant devant cette image, la Vélane jeta un regard plus insistant sur la vitrine et suivit Alexie qui venait d'ouvrir la porte.

Une clochette en argent, presque comme celle d'Ollivander's, accueillit leur entrée. La jolie brune eut un frisson et s'avança dans le magasin, choisissant au hasard un rayon. Il y avait là plusieurs amulettes, dont une petite pancarte indiquait leurs effets. Certaines étaient protectrices, d'autres non.

« Je me demande si ce genre de charme fonctionne vraiment ! » dit Athéna. « Regarde celle-ci, l'amulette d'Asklépios... efficace mais mieux vaut ne jamais la retirer. »

Apparemment, celle-ci absorbait tous les sorts ou les blessures infligées au porteur mais lorsque celui-ci la retirait de son cou, tous les dommages encaissés seraient libérés sur le porteur. Qui voulait acheter ce genre de chose ? Sûrement pas Athéna. Elle continua son exploration et tomba sur un rayon présentant des ingrédients de botanique. L'une des plantes, nommée rosier vampire, attira son attention. La jeune femme ne connaissait pas cette variété mais trouva cette dernière très utile. Bon, on pouvait la brûler pour la faire disparaître mais si on savait la dissimuler, quelqu'un d'inattentif pouvait se prendre dans ses filets.

« Finalement, il y a des choses intéressantes. Tu ne trouves pas ? »

Dommage, elle n'avait pas de quoi s'acheter un petit pot de rosier vampire. Ce petit tour pouvait finalement être bien ; Athéna repérait les articles et pouvait revenir avec ses Gallions pour faire des achats plus tard. Jetant un coup d'oeil à Alexie, la jolie brune se demandait si elle aussi se laisserait tenter.

[Suite à la BAMN]


Dernière édition par Athéna Greenwood le Mar 31 Juil 2012 - 15:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Matthew Johnson
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Sur l'Allée des Embrumes

Message par : Matthew Johnson, Dim 29 Juil 2012 - 19:57


/!\ Role Play with Kaya Adams /!\
[HRP : Ce sujet étant à l'abandon depuis à peu près 2 mois, je me permet de poster, si il y a un quelconque soucis ma boite aux lettre est ouverte]


Matthew venait de sortir du bureau de Dame Skywolf. Pour quelle raison ? Il venait de se faire virer du cours de Soins Aux Créatures Magiques, juste un tout petit retard. C'est vrai qu'il ne s'était pas excusé, mais bon, pour deux, ou trois, ou dix, minutes c'est pas un drame. Pour qui elle se prends celle-là ? C'est pas parce qu'elle est professeur, qu'elle va me dicter sa loi. Matthew n'allait pas se laisser faire, regardant l'horloge le cours n'était pas forcément finit, il se dirigea alors vers la porte et s'arrêta net, devant. Il repensa à Durmstrang et à ce qu'il avait fait à son ancien prof de Potion, le pauvre, il avait mérité, mais il s'était retrouvé à Sainte-Mangouste avec un poignard planté dans l'épaule. Il réfléchissait. Il ne pouvait pas lui faire ça. Elle ne faisait que son travail, elle, contrairement à son ancien professeur de Forces Du Mal. Il se résigna et partit en direction du parc, il était maintenant dix-sept heure, Matthew était dehors depuis plus de deux heure, à enchainer cigarette, sur cigarette. Pourquoi stressait-il autant ? Il n'y avait pas de quoi. Il n'avait plus de famille qui le disputera au prochaine vacances pour avoir été viré. Mais ça ne se faisait pas vis-à-vis, de Miss Adams. Il se leva et se dirigea vers la salle de classe de sa professeur, pour s'excuser, mais elle était partit. Où était-elle alors partis ? Il n'en savait rien. Ce qu'il savait c'est qu'il n'allait pas rester ici, encore longtemps. Il alla dans son dortoir, prit son sac à dos, ses cigarettes, et se dirigea vers Pré-Au-Lard, le village le plus proche. Il tournait, virait, on aurait dit qu'il cherchait, quelqu'un, ou quelque chose. Il s'enfonça alors dans une rue et vit un chapeau, par-terre, c'était surement ça, ce que lui disait son ami. Il toucha alors le chapeau et il se retrouva en plein coeur du Chemin de Traverse. Il regarda l'horloge qui indiquait six heure et demi. Matthew voulait boire, n'importe quoi, mais de l'alcool. Il se dirigea vers un premier bar, qui le recala aussitôt. Et deuxième, il se fit viré de la même façon. Déçu, il se décida à rentrer, mais il passa devant une rue sombre, sordide, Matthew n'aurait surement pas dû y aller mais il le fit quand même. Il tourna la tête et vit un plaque indiquant "Allée des Embrumes", oh ils veulent seulement nous faire peur. Il s'introduisit dans un bar qui s'appelait "Le Bar des Ténèbres". Et là, il ne se fut pas mit à la porte. Il s'assit à une table et commença à boire. A boire. A boire. Il ne savait pas ce que ça allait lui couter, mais il s'en fichait. Il bu tellement qu'il en était ivre mort. Il leva, tenant à peine debout et partit sans payer. Le gérant ne le prit pas comme ça, il prit sa baguette et lui lança #Expelliarmus dans le dos. C'était bien un lâcha car, en plus d'attaqué un garçon enivré, il attaqua par derrière. MJ fut alors projeter en dehors du bar, il était à terre, ne bougeait plus, le choc sur le sol, le fit saigner de la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Kaya Adams
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage






Re: Sur l'Allée des Embrumes

Message par : Kaya Adams, Mar 31 Juil 2012 - 14:12


Kaya venait de finir sa journée de cours. Ce n'était pas la journée la plus simple puisqu'elle avait du virer un élève d'un de ses cours, mais au moins c'était fini pour aujourd'hui et ce soir, elle avait décidé de faire la fête avec ses anciens collègues du Bar des Ténèbres. Elle avait bossé la-bas tellement longtemps, on oublie pas des choses comme ça d'un coup et puis elle voulait s'amuser un peu. Effectivement entre sa vie de famille et professionnel ses amis passaient au dernier plan et elle n'avait plus le temps de les voir.
Kaya rentra d'abord chez elle se changer et donner les indications à Hermès puis elle transplana sur le chemin de traverse et se dirigea vers le Bar dans l'Allée des Embrumes. Ce n'était pas le lieu qu'elle préférait mais au moins elle pouvait voir Emma et Kyara ici.

Pourtant elle n'eut pas l'occasion de rentrer dans le bar ce soir là. Alors qu'elle voulait pousser la porte, un jeune homme en sortit d'un coup, et la jeune femme faillit se le prendre en plein dedans. La porte se referma violemment et Kaya s'approcha du jeune garçon pour vérifier que tout allait bien. Kaya se pencha et remarqua qu'elle reconnaissait ce visage. Il s'agissait du seul élève qu'elle avait viré depuis le début de sa carrière, Matthew Johnson. Elle remarqua aussi qu'il était inconscient et qu'il saignait de la tête. Kaya aurait pu le laisser là et aller faire la surprise à sa cousine d'être venue la voir, mais elle ne se sentait pas de taille à cela. Son métier de médicomage reprit le dessus et la jeune femme lui lança un #Episkey# . D'après ce qu'elle pouvait voir, sa blessure n'était pas profonde mais elle devait savoir comment il en était arrivé là. D'ailleurs pourquoi était-il à cette heure ci dehors ? Le couvre feu à Poudlard était passé depuis longtemps et lui était encore élève la-bas.

Doucement il reprit conscience et Kaya l'aida à se relever. Remettant ses mèches rebelles derrière ses oreilles elle prit doucement la parole pour ne pas l'effrayer.


    « Vous allez mieux ? »


Il puait l'alcool à dire vrai. Et le bar lui en avait servit ? Ils étaient fous ou quoi ! C'était un gosse qui devait même pas avoir dix-sept ans. Elle essaya de voir si il avait encore les effets de l'alcool mais malheureusement pour Kaya il gardait les yeux fermés du coup elle ne savait pas. Ce qui était sûr c'est qu'elle devait le ramener à Poudlard au plus vite, mais elle voulait d'abord savoir ce qu'il faisait en pleine Allée des Embrumes, surtout la nuit. Déjà que le jour ce n'est pas un lieu sur, la nuit venir alors qu'on a pas encore assez de connaissances en défenses contre les forces du mal c'était carrément du suicide.

Pourtant le jeune Serdaigle était là et cela voulait dire qu'il avait sûrement quelque chose à cacher. Une blessure plus profonde qu'un simple renvoi d'un cours ? Sûrement, et Kaya comptait bien découvrir la vérité puisqu'elle était médicomage et en plus elle était son professeure.
Revenir en haut Aller en bas
Matthew Johnson
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Sur l'Allée des Embrumes

Message par : Matthew Johnson, Lun 3 Sep 2012 - 18:02


Matthew était encore dans les vappes, lorsqu'il entendit une voix douce et calme, il l'avait déjà entendu quelque part, mais il ne savait plus l'endroit. Matthew était encore dégouté de s'être fait viré du cours de Soins Aux Créatures Magique, juste pour un retard, ce n'était pas une matière comme les autres, MJ adore les animaux et c'est surement sa matière préféré. Il était vraiment triste de ne pas avoir pu y participer. Doucement il reprit connaissance et une personne l'aida à se relever.

« Vous allez mieux ? »

Matthew avait été victime d'un sortilège de stupéfixion, il était encore sous le choc, il n'avait jamais reçu ce sort, encore moins dans le dos. Il avait la vision trouble mais vit clairement que c'était une fille, plutôt une femme. Mais qui était donc cette passante ? Que faisait-elle ici à cette heure là ? Elle avait surement plus de raison que lui de se trouver là. Il se frotta alors les yeux, il était encore assis sur le sol humide à cause de la rosée du soir. Sa vision s'éclairesit alors et vit, une femme, à la peau mate, les cheveux légèrement frisée, il l'avait déjà vu, c'était Miss Adams, la professeur de SACM à Poudlard. Que faisait-elle ici ? A l'aider ? Alors qu'il l'avait ennuyer lors de son cours ? Matthew n'avait pas les idées très clair, il se releva alors. Il faisait à peu près la même taille que sa prof. Il s'adressa alors à sa sauveuse :


"- Euh...
commença-t-il en perdant l'équilibre à cause de l'alcool, oui, enfin je crois, balbutia-t-il. Qu'est-ce que... Je veux dire pourquoi vous m'aider ?"
Revenir en haut Aller en bas
Clélia Skywolf
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Sur l'Allée des Embrumes

Message par : Clélia Skywolf, Ven 18 Jan 2013 - 19:45


(PV : Peter Blackwood)

Clélia & Peter

CRÉDIT - CSS



Les contes de fées commencent tous sans exceptions par "Il était une fois" et terminent par l'éternelle phrase "Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants". Toutes les petites filles rêvent de vivre la même histoire que les héroïnes de ces contes. Mais une fois que l'enfance a laissé place à l'adolescence, ces désirs, inscrits au plus profond de chacune d'entre elles, se froissent et disparaissent. On apprend vite que le prince charmant n'existe pas et que personne ne viendra nous enlever sur un cheval blanc. Et pourtant, les mamans qui ont vécu ces déceptions répètent le même schéma que leurs mères avant elles. Elles racontent toutes les histoires de Blanche-Neige, Cendrillon et la Belle au Bois Dormant. Clélia s'était juré de ne jamais agir de cette manière et pourtant, elle-même lisait à sa fille les histoires de ces héroïnes qui attendent simplement la venue de l'heureux élu. Peut-être parce qu'elle a rencontré le prince charmant. Deux fois. Le premier, Mateo Aëndal, fut aussi son premier amour et, malheureusement, sa première vraie perte et sa première douleur puisqu'il a été tué. Le second, Actarius Bright, est également le père de sa fille. Toutefois ils n'étaient pas faits pour finir leurs vies ensemble, seulement pour partager le même chemin pendant un certain temps. Leur rupture fut glaciale et sans amitié. Tout ce qu'ils avaient ressenti un jour l'un pour l'autre fut balayé en quelques mots et l'ancienne Gryffondor remporta la garde exclusive de la petite Eden. Elle s'était installée avec elle et son cousin, Ethan, dans le manoir acheté du temps où le couple était encore viable. Là-bas, elle avait appris à se reconstruire petit à petit et était à présent prête à reprendre toute sa vie en main. Plus que jamais, les Mages Noirs comptaient pour elle. Sa gentillesse était à présent cachée sous un manteau de mépris, elle toisait ceux qui l'entouraient, ceux qu'elle croisait. Tous risquaient de blesser sa fille et elle ne se laissait aller qu'en présence de ses proches.

Cet après-midi là, Clélia avait décidé de sortir s'aérer, confiant Eden aux bons soins de son cousin. Elle avait ensuite transplané dans un coin du chemin de traverse et avait erré sans autre but que d'éviter la boutique d'Animaux Magiques tenue par son ancien amant. Elle espérait ne plus avoir à mettre les pieds dans ce lieu qui lui rappelait trop de souvenirs, bons ou mauvais d'ailleurs. Le soleil jouait à cache-cache avec les nuages en ce mois de janvier. Il avait neigé peu de temps auparavant et les enfants sorciers s'amusaient encore dans la neige. La femme les observa quelques instants en souriant, bientôt sa fille serait en âge de jouer à construire des bonhommes de neige ou à lancer des boules blanches sur ses amis. Ou encore mieux, sur les passants pressés, afin de leur donner un peu de souvenirs de leur enfance. Toutefois, lorsqu'une boule alla se perdre sur le manteau de cuir de la Skywolf, celle-ci entra dans une colère noire et fonça sur l'auteur de ce "crime", un petit garçon de six ans à peine. Elle lui attrapa le bras et le secoua comme un prunier, se forçant à être insensible aux chaudes larmes qui roulaient sur ses joues. Les enfants avaient toujours été sa faiblesse, ils faisaient fondre son coeur d'un seul regard.

"Tu as vu ce que tu as fait ?! Excuse toi ! Immédiatement !"

Le garçonnet ne se fit pas prier et, à peine eut-il ouvert la bouche qu'un flot d'excuses mouillées en sortit. Clélia le relâcha puis sortit un mouchoir qu'elle lui tendit avec un petit sourire. Puis elle prit un peu de poudre blanche pour en faire une boule qu'elle lança sur le petit garçon en riant puis s'éloigna. Elle savait qu'elle avait été trop loin en réagissant aussi violemment, c'était ainsi sa manière à elle de se faire pardonner. La femme reprit sa marche, ou plutôt son errance, plongée dans ses pensées et dans son passé.

Sans qu'elle ne s'en rende compte, ses pas la menèrent dans l'allée des Embrumes. Sombre rue reliée au Chemin de Traverse, les élèves s'y aventuraient peu et les mauvaises fréquentations y était nombreuse. En tant que Mage Noire, l'ancienne directrice de Poudlard y était à sa place. Elle salua des sorciers qu'elle savait de "son" côté, mais un simple signe de tête suffisait. Il était inutile qu'une patrouille d'Aurors se demande pourquoi une femme telle que la Skywolf fabriquait à discuter avec des brigands, voleurs et autres personnes présentes dans l'Allée.

Alors qu'elle tournait dans un coin sombre, elle percuta quelqu'un de plein fouet. Elle se rattrapa de justesse au bord d'une fenêtre -dont la présence était inexplicable vu la pénombre- et évita donc de tomber les fesses sur les pavés. Furieuse, bien que c'était majoritairement de sa faute, elle vérifia que sa main n'avait rien avant de commencer à hurler sur l'inconnu.

"Mais vous ne pouvez pas faire attention non ? Ca vous arrive de regarder où vous aller ou rentrer dans les passants est votre passe-temps favori ?"

Clélia passa une main dans sa chevelure blonde puis détailla le passant. Elle repéra bien vite qu'il était jeune, assez pour être encore à Poudlard en tout cas. Brun, une mâchoire carrée, des yeux foncés dont la couleur restait indéfinie à cause du peu de lumière, l'étudiant avait le visage de quelqu'un que la femme connaissait, mais qui ? Elle se mit à fouiller dans sa mémoire, elle était certaine de l'avoir déjà rencontré. Soudain, des souvenirs lui revinrent. La famille Blackwood ! Elle avait été très proche de la mère, porte parole, qu'elle avait rencontré lors de ses années à Poudlard. Elle était bien plus âgée que l'ancienne Gryffondor et l'avait quelque peu prise sous son aile. Elle s'était mariée à un herboriste de renom et le couple avait eu un fils. La femme était allée leur rendre visite plusieurs fois, cependant leur amitié avait fini par se distendre avec le temps et les aléas de la vie.

"Blackwood. Peter Blackwood ? C'est toi ?"

La colère de la Skywolf s'était évanouie une fois ses souvenirs revenus en mémoire. Si elle s'attendait à le croiser un jour ! Un sourire illumina son visage, finalement sa journée n'était pas si mal.
Revenir en haut Aller en bas
Liam Riu
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage


Re: Sur l'Allée des Embrumes

Message par : Liam Riu, Mer 20 Mar 2013 - 23:17


[PV Jana Van Oaklyn]

Les rues froides de l'Allée des Embrumes, Liam commençait à les connaître. Chaque pavé était à sa place, rien ne changeait jamais ici. L'obscurité, c'était une ambiance habituelle par là. Tout était sombre, fait pour que le mal transparaisse ici. Et c'était exactement là que notre jeune Suédois se rendait. Il y allait à chaque fois qu'il était confronté à la magie noire. Et là, il ne savait pas. Quel type de magie pouvait créer un objet de cette envergure, de cette composition, de ces inscriptions? Lorsqu'il doutait, il se dirigeait vers l'Allée aussi.

C'était une belle journée. Il ne faisait pas trop froid dehors, les températures commençaient petit à petit à remonter. Les gens sortaient plus, les rues de Pré-au-Lard ou du Chemin de Traverse étaient plus animées. Mais le vent s'engouffrant dans les petites ruelles des Embrumes faisaient qu'elles restaient toujours fraîches. Cela ne dérangeait pas le préfet des Jaunes, au contraire, il s'y sentait mieux. Sa tête blonde et sa face de petit bonhomme innocent ne collaient pas avec l'atmosphère de passage où il se trouvait. C'est pour ça qu'il était sorti encapuchonné. Il regardait le sol, levait parfois la tête pour observer les passants, tous plein de secret, la plupart les menant dans cette rue maléfique.

Le jeune homme déboucha tout d'un coup sur un point mal éclairé. Il se repérait, il savait très bien où il allait. Il continuait. En temps normal, une capuche comme cela avec des températures douces et sans aucunes intempéries aurait attiré l'intention des autres personnes, mais c'était normal dans un endroit tel que l'Allée des Embrumes. Il marchait dans un élément qui n'était pas le sien, mais il savait maintenant comment ne pas se faire remarquer. Il tomba enfin dans cette impasse. Il s'y trouvait des escaliers, qui ne menaient nul part, mais qui le protégerait des regards indiscrets. En fait, si ces escaliers menaient quelque part, mais ce lieu était inaccessible à Liam à cause d'une grille. Et personne ne devait souvent venir par ici, puisqu'elle semblait rouiller. Peut être trouverait-il un jour un moyen de passer de l'autre côté... En attendant, les sortilèges ne marchaient pas.

Il s'assit à côté des escaliers. Et il sortit la pierre de sa poche. Il avait essayé de savoir ce que celle-ci représentait mais avait été coupé par une droguée sortie de nulle part. Maintenant, il pouvait l'observer. Les inscriptions étaient un serpent. Un serpent gravé sur un opaque noir qui recouvrait tout l'objet. Elle était toute légère mais elle semblait lourde d'apparence. Il tourna la pierre sur elle-même. Elle était magnifique, c'est indéniable. Mais quelque chose lui échappait. Il y avait quelque chose avec cette pierre. Elle renfermait un secret. Il avait apporter dans un sac un livre sur les objets maléfiques. Il le sortit de son sac et commença à le feuilleter.

Tout d'un coup, des bruits de pas se firent entendre. Plusieurs, comme si quelques personnes couraient, et puis, plus rien. Il se détendit, et se remit dans son livre, toussant au passage. Ce qui dut attirer l'attention puisque quelqu'un semblait s'approcher des escaliers. Il avait encore tout gâché. Il cacha la pierre et le livre et se plaqua contre les escaliers, espérant que personne le voit. Quelqu'un qui se dirigeait vers vous dans l'Allée était souvent synonyme de problèmes... Pas à pas, la tension montait en Liam, et il crut que son coeur allait s'arrêter.
Revenir en haut Aller en bas
Jana Van Oaklyn
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Sur l'Allée des Embrumes

Message par : Jana Van Oaklyn, Jeu 28 Mar 2013 - 16:22


Enfonce-toi dans les cimes. Dans les branches colorées, la douceur napée d'orangé, de jaunâtre, d'un verdoyant brun. Ensuite touche aux épines hasardeuses. Pique-toi le bout du doigt. Quelle délicieuse douleur. Tu sens, cette impression, que tandis qu'elle effleure ton doigt, il semblerait qu'elle déchire toute ta poitrine, au point de te retrouver en lambeaux ?

En vérité, je me hasardais sur le chemin de traverse. Les cimes n'étaient que de rustiques habitations. Les feuillages touffus qu'une foule de gens. Sous le soleil radieux, leurs visages semblaient plus creusés. Leurs traits plongeant. Leurs yeux rentraient, et, des images rocambolesques s'immiscèrent peu à peu en moi. Au point de sentir la nécessaire course fouler mes pieds, mes pieds ramper les pavés grisonnants, et mon souffle s'estomper dans l'air avec lucidité. Plus j'avançais, plus j'en manquais. Plus j'avançais, plus j'avais peur. Ils se déformaient. Monstres qu'ils étaient. Ils s'élargissaient, se rétrécissaient. Et, leurs visages. Des masques incrustés sur la peau les ornaient. Délirants et chantonnant, ils allaient bientôt m'assaillir de toute part. Hurlant et riant, gorge déployée, ils allaient me manger. Mais, je ne pouvais pas, je ne voulais pas que l'on me croque, ou, peut-être une personne, mais, mais...

“ Manger, manger, manger. ” Non, bande de fous ! Mais je n'ai pas peur de vous, et, pourquoi... M'encercler... M'étouffer... Et puis, non, non, je ne veux plus revoir son visage, non, il veut me manger, il veut me prendre, et m'enlever à ma vie, il veut me reprendre, et m'emprisonner, encore, de nouveau, et plus jamais je ne serais libre, je serais vouée à être triste, toujours, à m'inquiéter, toujours, à m'interroger, et, encore et encore... Je ne vivrais plus. Je ne veux plus y penser, je ne veux plus, mais, démon, laisse-moi te chasser, je ne pense plus à toi, et déjà, tu reviens à moi ? Folie qui me prends à la gorge, relâche ta pression, ne me mangez pas... Pourquoi... Pourquoi...

“ STOP... ” Stop... Sueur dégoulinant, fièvre apparente me prendre, se lever de mauvais pied, c'est le paquet pour bien commencer la journée. Les démons dansaient sous mes yeux. Sans cesse. Ils me brûlaient l'échine. Me titillaient l'esprit, jusqu'à l'assouvir, jusqu'à le posséder. Et faire de moi une âme errante. Destinée à se plonger dans le délire perpétuel. A plonger son visage dans l'eau brûlante. Et ne plus jamais l'en ressortir.

~

Tête baissée, main dans les poches, je revivais mon rêve, mais cette fois éveillée. Ces mêmes pavés que je fauchaient de mes pieds m'embaumaient encore l'esprit. Les passants me bousculaient. Et tandis que je bougonnais dans ma barbe des insultes à leur encontre, à ces passants inattentionnés, perdus dans la foule, voyaient-ils ce qui les entouraient ? Evidemment que non. Nous étions aveugles. Des aveugles, comme je disais à Elizabeth. Rien d'autre. Tous autant que nous étions. C'était la fatale humanité et la nécessité de notre existence qui nous y menait, et nous, nous étions . A subir. Sans cesse.

Je flanais. Tantôt observant, rêveuse, les vitrines. Tantôt, curieuse, dévisageais sans retenue les ado' se bécoter. Irrémédiablement, Sacha me vint à l'esprit. Me fallait-il l'écarter de mon esprit, comme une branche se laisse tomber de son arbre adoré ? Je sentais, d'hors et déjà, que j'y demeurais accrochée. Je sentais déjà qu'il n'y avait plus aucun moyen de m'en défaire. Car il était là. En moi, en mon esprit, et je sentais qu'il ne pourrait plus le quitter. Perdue dans mes pensées à la fois obscures et délicates, je me surpris à tomber sur l'Allée des Embrumes. L'achat de mon merveilleux poignard me revint à l'esprit. La boutique me réserverait-elle d'autres petits objets ? Dangereux, des plus dangereux, cette obscurité me tentait, elle m'attirait irrémédiablement, et j'en étais sans cesse regorgée. Je sentais que pour vivre, il me faudrait toujours m'y puiser. Sans quoi ma vie n'aurait plus de sens. Sans quoi je serais là. A minauder sournoisement. Sans pouvoir guère appuyer mes pensées de mes actions.

Soudain. Un blond, mec, et si mes souvenirs étaient bon, son visage me disait bien quelque chose. Mais quoi ? Quoi ? Aucune idée. Je me plaquais contre le mur, curieuse que j'étais. Qu'est-ce qu'il foutait là ? Dans une telle allée sombre, pas anodin de trouver des élèves s'y balader avec conviction. A moins...

A moins d'être amateur de magie noire.

A cette seule pensée, mes membres s'activèrent, et ma raison dû bien les retenir pour ne point m'engager vers lui, et en apprendre d'avantage. Je tentais, de l'emplacement peu avantageux d'où j'étais, d'y voir un peu plus clair. Il tenait en ses mains des objets, qui à mon sens n'étaient pas de simples jouets pour enfants. Après un laps de temps qui me parut durer une éternité, je me résignai à m'avancer, franche, vers le gars. C'était pas le... Si, si, le gardien des pouffy, ceux qu'on allait affronter. Intéressant... Un pouffy qui s'aventure en de sombres contrées... Amusant. Je m'imposai devant lui, tentant de garder le sérieux qui me restait en vigueur. Je pointais ce qu'il venait de cacher de mon doigt. Quand on cache quelque chose, c'est qu'un secret se trame. Si un secret se trame, c'est que la découverte en vaux la chandelle...

“ A ta place j'resterais pas ici. ” Les rafleurs, y connait pas ? Et puis, sans demander mon dû, je m'assis près de lui, dans les escaliers. L'allée était vide, vidée d'individus et de quelconque souffle d'autrui. “ C'est quoi, ton truc ? T'as l'air d'y tenir beaucoup. ” Ajoutai-je. De mon oeil curieux, je tentais d'apercevoir ce qu'il cachait de ma vue. J'aurais p'têtre dû le menacer, ça aurait été plus rapide. Mais aujourd'hui, pas trop d'humeur à me déchaîner.
Revenir en haut Aller en bas
Célya L. Shake
avatar
LégendeSerdaigle
Légende
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Cygne)


Re: Sur l'Allée des Embrumes

Message par : Célya L. Shake, Sam 25 Mai 2013 - 21:26


&&'


Une nouvelle semaine commençait dans quelques heures à peine. A cette heure tardive d'un dimanche comme les autres, Nathaniel ne se trouvait pas dans la salle commune de Serdaigle, comme il y était à son habitude. Pour une fois, le jeune homme avait décidé de sortir prendre l'air et de faire quelques emplettes à Londres, où il ne s'était pas rendu depuis plusieurs semaines. Et comme il avait la possibilité de partir et de revenir à l'école de sorcellerie au plus vite, il ne s'était pas privé de s'en aller.

Le jeune bleu et bronze s'était baladé sur le Chemin de Traverse. Il avait regardé les vitrines des nombreuses boutiques, particulièrement celle de Quidditch, qui mettait en vente de somptueux balais. A ce propos, Nathaniel avait fait quelques essais avec les balais de l'école pour une audition. En effet, l'équipe de sa Maison recrutait et le jeune homme avait postulé pour devenir Batteur. On ne le voyait pas comme ça mais Nathaniel avait de solides épaules et des bras musclés. Hélas, il n'avait pas encore de nouvelles et il commençait à désespérer de ne pas avoir été retenu.

Et puis, ce n'était pas très grave s'il n'était pas pris. Il n'empêchait que devenir un membre de l'équipe le faisait rêver depuis sa première année. Mais ce fut avec un regard envieux qu'il passa son chemin et continua sa petite balade. Le jeune homme s'était arrêté pour boire un rafraîchissement et avait acheté des bonbons. Il les partagerait avec son meilleur ami, lorsqu'ils trouveraient un bon moment pour se retrouver dans leur endroit favori.

Le temps passa très vite. Nathaniel avait récupéré quelques Gallions dans son coffre à Gringott's, la banque des sorciers. Il se demandait quoi faire avant de rentrer quand son regard croisa la petite ruelle sombre appelée Allée des Embrumes. Se mordant la lèvre, le Serdaigle se dit qu'un petit tour ne lui ferait pas de mal. Il n'avait fait plus de deux pas dans cette allée mal famée mais maintenant qu'un nouveau professeur de défense contre les forces du mal avait été engagé, pourquoi ne pas enquêter un peu sur ce que trafiquaient les vilains sorciers de l'Allée des Embrumes ?

Ce n'était pas dans les habitudes de Nathaniel Rain de se montrer si impétueux. Mais sa récente rencontre avec une belle jeune fille avait tout chamboulé dans sa tête. Et ce fut avec conviction que le jeune homme pénétra dans l'Allée des Embrumes, ne sachant pas à quoi s'attendre. Il mit les mains dans les poches et ses doigts effleurèrent l'extrémité de sa baguette magique, cachée dans la manche de sa veste...
Revenir en haut Aller en bas
Jagang De Maldor
avatar
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Sur l'Allée des Embrumes

Message par : Jagang De Maldor, Lun 27 Mai 2013 - 15:22


Les journées se suivent et ne se ressemblent pas pour Jagang. Hier il était un homme profitant de la vie et des femmes. Aujourd'hui, il est professeur de Défense Contre les Forces du Mal. Malgré tout, il aimait toujours profiter de la vie et des femmes, hier comme aujourd'hui et certainement demain aussi.

Après avoir fait quelques achats standards pour son nouvel appartement à Poudlard. Et oui, il allait décorer ce lieux à sa manière. La précédente locataire avait eut bon goût pour quelques objets de décoration, mais c'était vraiment trop féminin au goût de Jagang. Un peu de virilité ne faisait pas de mal tout de même.

Quand il achèterait une maison, afin de pouvoir ramener ses conquêtes, il devrait certainement engager une décoratrice d'intérieur afin de meubler l'ensemble dans un style harmonieux. Certainement qu'il réussirait à obtenir un rabais, quand il l'aurait mis dans son lit.

Mais pour le moment, c'était surtout qu'il avait envie d'autres choses que de draguer à tout va. Les femmes toujours les femmes. Les femmes causerait certainement la perte du jeune homme. Il en était fou. Il les voulait toutes au moins une fois. Depuis son retour à Londres, il n'avait pas chômé. Mais ce soir, ce serait une soirée tranquille, sans une poitrine qui venait vous titiller, vous inciter à céder à la tentation.

Il se promenait dans l'allée des embrumes. Il commençait à connaitre des personnes influentes dans les hautes sphères de la société, mais il était bon aussi de connaitre les mendiants, les voleurs et individu peut fréquentable. On obtenait souvent des informations qui arrivaient deux semaines après sur le bureau des aurors ou du ministre.

Il avait fait sa collecte d'information, il était temps pour lui de rentrer à Poudlard. C'est à ce moment là qu'il croisa un jeune homme, tout juste majeur ou qui allait l'être dans quelques mois. Il marchait la tête haute, comme si il défiait le monde de la provoquer. Jagang sourit et le salua :


- Si j'étais vous, je n'irai pas plus loin. Il n'est jamais bon de se promener seul dans cette zone de Londres, à moins que ce soit l'aventure que vous cherchez.
Revenir en haut Aller en bas
Célya L. Shake
avatar
LégendeSerdaigle
Légende
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Cygne)


Re: Sur l'Allée des Embrumes

Message par : Célya L. Shake, Jeu 30 Mai 2013 - 18:57


L'Allée des Embrumes. Oui, Nathaniel Rain s'y rendait tout seul, comme un grand, lui qui d'habitude n'aimait pas les petites escapades dans des endroits peu fréquentables. C'était étrange de voir que d'un seul coup, les inhibitions disparaissaient. D'abord, il y avait eu ce premier pas franchi avec Mia : le jeune homme avait réussi à lui parler sans trembler de peur et il avait même tenu une conversation avec elle. Ensuite, le débordement en cours : avec John, le Serdaigle avait bavardé et tous les deux s'étaient éclipsés. Avant, il n'aurait jamais osé. Mais ça, c'était avant.

Et puis, toute cette histoire avec sa famille l'avait fait grandir. Nathaniel se sentait plus vieux, plus mûr. Il avait bientôt seize ans, un âge qui le ferait tout doucement entrer dans la peau d'un adulte en formation. Le jeune homme, grâce à l'éducation qu'il avait suivie durant son enfance, était déjà à la base très mûr. Maintenant, l'adulte en lui s'exprimait. Et peut-être aussi avec ça, sa part de curiosité et d'envie d'aventures.

Son pas assuré et sa conviction de marcher sur l'Allée des Embrumes furent rapidement arrêtés. Sur le chemin, il croisa un homme, âgé d'une trentaine d'années maximum, qui le salua d'un signe de la tête et lui adressa la parole.

« Si j'étais vous, je n'irai pas plus loin. Il n'est jamais bon de se promener seul dans cette zone de Londres, à moins que ce soit l'aventure que vous cherchez. »

Une prévention que le jeune homme appréciait mais qui le fit s'arrêter à hauteur de l'homme. Pourquoi l'avait-il mis en garde ? Était-il un ange gardien ou un ange démoniaque à éviter ? Nathaniel observa rapidement l'allure de l'inconnu. Il lui semblait avoir déjà rencontré ce visage quelque part. Mais où ? Il ne s'en souvenait pas. Néanmoins, le jeune homme n'avait pas l'impression que cet homme lui voulait du mal, aussi lui répondit-il avec politesse.

« C'est que j'avais envie de découvrir ce que cachait l'Allée des Embrumes. On me raconte plein d'histoires sur ce qu'il s'y passe et je voudrais m'en faire une idée moi-même... »

A bien y regarder, l'homme semblait plutôt sympathique. Lui proposait-il de lui faire visiter l'Allée des Embrumes ?
Revenir en haut Aller en bas
Jagang De Maldor
avatar
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Sur l'Allée des Embrumes

Message par : Jagang De Maldor, Lun 3 Juin 2013 - 15:37


Lorsque le futur professeur de Poudlard expliqua au jeune homme qu'il croisa que ce n'était pas une bonne idée de se promener seul dans cette allée, ce dernier s'arrêta à sa hauteur. Il expliqua alors qu'il voulait se faire une idée de lui même de cette fameuse allée. Il avait entendu pleins de choses à son sujet et il voulait en avoir le cœur net.

* Ah ces jeunes, qui voulaient découvrir le monde par leur propres yeux et leur propres expériences. *


- Jeune homme, c'est louable à vous de se faire sa propre opinion, mais il serait vraiment préférable pour vous d'être accompagné. Je veux bien venir avec vous afin de m'assurer qu'il ne vous arrive rien. Je ne pourrais me regarder dans un miroir si j'apprenais qu'il vous ait arrivé quelque chose de malencontreux.

Jagang sourit, il sortit sa baguette de sa manche pour la tenir dans sa paume de main. Maintenant qu'il devait assurer la protection d'une autre vie que la sienne, il fallait se parer à la moindre éventualité. Il observa le jeune homme qui devait approcher de la fin de sa scolarité et ajouta :

- Je me présente Jagang De Maldor, professeur de Défense Contre les Forces du Mal. Êtes vous prêts à vivre une nouvelle aventure?
Revenir en haut Aller en bas
Célya L. Shake
avatar
LégendeSerdaigle
Légende
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Cygne)


Re: Sur l'Allée des Embrumes

Message par : Célya L. Shake, Mar 11 Juin 2013 - 15:20


Les pensées du jeune homme vagabondèrent jusqu'à l'Allée des Embrumes, si proche mais encore inaccessible. Il s'imaginait déjà en train de contempler les objets exposés dans les vitrines de quelques magasins de magie noire, de s'enfuir alors qu'il était poursuivi par un personnage à l'aspect douteux, de découvrir des formules interdites et dangereuses... Même si Nathaniel n'était pas fanatique de ce côté sombre, il avait vraiment très envie de découvrir ce qui s'y cachait. Peu importe les dangers qui l'y attendaient. Et puis, rien de mal ne pouvait vraiment lui arriver, si ?

De toute façon, il serait accompagné. En effet, en réponse à sa question muette, l'homme annonça qu'il était prêt à l'escorter sur l'Allée des Embrumes. Apparemment, il y avait quand même des risques et l'inconnu semblait ne pas vouloir se sentir coupable s'il arrivait quelque chose à Nathaniel. Cette proposition était alléchante, surtout lorsque l'homme se présenta. Il s'agissait de Jagang De Maldor, le nouveau professeur de Défense contre les Forces du Mal.

Avec lui, rien de fâcheux ne pourrait arriver. Et puis, il pourrait apprendre de nouvelles choses, qui savait ?

« Enchanté professeur. Je suis Nathaniel Rain, l'un de vos futurs élèves. Je serais prêt à vivre une nouvelle aventure ! »

Empressé et assez impatient d'entrer sur la fameuse artère, le jeune homme ouvrit la marche. Il regarda rapidement par-dessus son épaule pour voir si Jagang De Maldor le suivait pour de bon. Une fois rassuré, Nathaniel put savourer son entrée sur l'Allée des Embrumes. Et les dires étaient vérifiés.

Il faisait assez sombre. Les murs des bâtiments n'étaient pas en très bon état mais ils tenaient encore. Certaines ruelles dérobées et étroites ne laissaient passer aucune lumière, à moins d'être équipé. Le Serdaigle se demanda quelle sorte de personnages pouvaient se cacher dans les ombres... Sûrement pas de bienveillants ! Exactement comme les badauds qui déambulaient, faisant leurs courses. Ici se trouvaient vraiment les traîne-misère, des hommes et des femmes vêtus de guenilles et sales.

En réalité, Nathaniel n'avait pas peur de ces gens. Certes, certains étaient d'aspect repoussant et le faisaient frissonner mais ce qu'il ressentait n'était autre que du dégoût et de la pitié. Comment était-ce possible de vivre dans ces conditions ? Ils lui faisaient penser aux mendiants moldus dans la rue, qui n'avaient pas choisi leur condition de vie. Mais eux, ces sorciers, ces Cracmols, ces nés-Moldus, ces Sang-Pur, n'avaient-il pas la possibilité de vivre mieux ?

Nathaniel cessa de se poser toutes ces questions. Sa bonté le perdrait un jour, on ne cessait de le lui répéter. Il se tourna vers son futur professeur, qui le suivait de près. S'il enseignait la Défense contre les Forces du Mal, il devait connaître cet endroit.

« Savez-vous ce que l'on peut acheter par ici ? N'y a-t-il vraiment que des relations avec la magie noire ? »

Le jeune homme n'avait pas envie d'acheter des objets souillés par cette magie, il était simplement curieux. Peut-être qu'après tout, ce n'étaient que des rumeurs et que tout ici n'était pas mauvais...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Sur l'Allée des Embrumes

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 15

 Sur l'Allée des Embrumes

Aller à la page : 1, 2, 3 ... 8 ... 15  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.