AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes
Page 6 sur 15
Sur l'Allée des Embrumes
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 10 ... 15  Suivant
Luke Peverell
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard

Sur l'Allée des Embrumes - Page 6 Empty
Re: Sur l'Allée des Embrumes
Luke Peverell, le  Sam 16 Mai 2015, 23:24

RP unique

La nuit était tombée depuis maintenant plusieurs heures et j'arpentai l'allée des embrumes d'un pas sûr, baguette bien en main. Ce quartier mal famé du chemin de traverse ne m'avait jamais réellement effrayé, puisque j'aimais les endroits sinistres, mais il fallait mieux toujours être sur ses gardes. Surtout lorsque l'on a l'écusson des aurors épinglé sur le torse et que l'on est considéré par un traître aux yeux de certains mages noirs.

J'avançais donc le plus silencieusement possible, ombre parmi les ombres, tout en scrutant les alentours de mon regard bleu étincelant. Mais il n'y avait pas âme qui vive, à part quelques chats et ivrognes affalés à même le sol. Inutile de préciser que je me sentais d'une grande utilité. La joie des tours de garde. Ou comment passer du temps à ne rien faire pour se donner de l'estime et essayer de se dire que l'on sert à quelque chose. Ce précieux temps aurait été bien mieux employé si j'avais pu rester chez moi, bien au chaud au coin de la cheminée, à éplucher un grimoire de magie noire ou à tenter d'ensorceler des objets en tout genre.

Oui, je faisais un bien pathétique auror depuis quelques temps. Depuis le combat à Godric's Hollow contre les mangemorts, plus précisément. Je ne savais plus très bien où j'en étais, quels étaient mes objectifs, mes ambitions. J'avais l'impression de m'être perdu en cours de route, sauf que ce n'était pas possible de faire demi-tour.

Plongé dans mes pensées, les minutes défilèrent à toute allure, et il fut bientôt l'heure de rentrer. Après un dernier coup d'oeil aux alentours, pour vérifier que tout était calme, je repris la direction du chemin de traverse.
Alexander Scott
Alexander Scott
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Chat de Pallas


Sur l'Allée des Embrumes - Page 6 Empty
Re: Sur l'Allée des Embrumes
Alexander Scott, le  Dim 31 Mai 2015, 22:39

Les tours de garde, n'était-ce pas là l'une des choses les plus inutile dans le métier d'Auror ? Pourtant ils en faisaient des choses inutiles, des pertes de temps continuelles... Mais ces fichues rondes étaient complètement dénués d'intérêt. Lors de son premier tour de garde, avec Antoni, Alexander avait déjà évoqué le problème avec celui qui allait par le futur devenir son ami. Quelle était la probabilité de tomber sur un mage noir à l'échelle de la Grande-Bretagne ? Pour que le dispositif soit réellement efficace il aurait fallu qu'ils soient bien plus de chasseur de mangemort, leur petit nombre empêchait d'avoir un réel impact. Pourtant recruter davantage d'Auror n'était pas une solution viable, leur réel point fort c'était leur qualification, leur qualité de duelliste et leur haut niveau en magie... Si ils baissaient les critères pour les rejoindre alors les mages noirs n'auraient aucun mal à se débarrasser d'eux où à les infiltrer même si ce dernier point était sûrement déjà atteint. La possibilité que leurs rangs soient déjà infiltrés diminuait encore l'intérêt des tours de garde... Tout les Phenixs étaient au courant de leur tour de garde et aucun d'eux ne pourrait jamais se faire prendre lors de la ronde d'un Auror, le principe était totalement absurde. Evidemment il y avait toujours la possibilité d'attraper des loups solitaires, des prédateurs qui s'en prenaient à des proies isolées, mais était-ce réellement là leur rôle principale ? Dernièrement l'élite du ministère avait été réduite à démanteler un réseaux de dealer ce qui agaçait le sorcier de l'est au plus haut point. Voilà maintenant plus d'un an que la troisième guerre magique avait éclatée lors de l'attaque de Poudlard en fin d'année scolaire et pourtant... Pourtant aucun mage noir n'avait été attrapé malgré les importants moyens déployés par le ministère de la magie.

Alexander observa l'allée des embrumes tandis qu'il avançait lentement, la main du sorcier de l'est était fermée sur sa baguette et il se tenait prêt à réagir au moindre signe d'agression extérieur. Cette ruelle était sans aucun conteste le lieu le plus sombre de Grande-Bretagne que ce soit au niveau de la lumière ou au niveau de l'ambiance. Les rares lueurs qui éclairaient la rue provenaient de quelques habitations qui surplombaient l'endroit... L'ancien Serdaigle ne comprenait pas comment on pouvait habiter ici, ce passage n'était-il pas réputé pour être un lieu de passage régulier des mages noirs et des criminels de toute espèce ? Plus le temps passait et plus le chasseur de mangemort avait parfois du mal à comprendre la logique des gens.

Une fois de plus l'allée des embrumes était passablement déserte, les rares personnes qui s'y trouvaient étaient entièrement recouverte de grande cape à capuche qui dissimulaient leur visage. N'importe laquelle de ces personnes auraient pu être un mage noir prêt à agresser Alexander... N'importe laquelle de ces personnes auraient pu être un mage noir patientant, attendant que les Aurors aient fini leur ronde... Comment deviner une telle chose ? Il était impossible d'enlever la capuche de toutes ses personnes et de vérifier si ils portaient un tatouage à leur bras. D'ailleurs cette technique n'avait rien d'infaillible, avec la magie il était aisé de faire disparaître toute trace d'un tatouage et cela même lorsque l'on avait un niveau médiocre en magie, et puis rien ne prouvait que les mangemorts n'avaient pas de métamorphomages parmi leur rang. Scott soupira, parfois il avait l'impression d'être un chasseur de spectre, il poursuivait des chimères insaisissables. Le Russe soupira et rengaina sa baguette, une fois de plus il n'y aurait rien à observer, rien à noter, personne à arrêter dans ce lieu maudit de Grande-Bretagne. Dans un craquement le sorcier disparut en direction du ministère de la magie.
Kohane W. Underlinden
Kohane W. Underlinden
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Sur l'Allée des Embrumes - Page 6 Empty
Re: Sur l'Allée des Embrumes
Kohane W. Underlinden, le  Sam 20 Juin 2015, 15:40

[Avec l'autorisation d'Alexander Scott, RP avec Tia Callaghan]

Je remontai la rue d'un pas rapide. J'avais échangé mon uniforme de Poudlard contre des vêtements plus adaptés à ce froid et cette humidité, à savoir une grosse doudoune (oui, je suis frileuse !) et un jean, pour éviter que mes jambes ne prennent froid. Les vacances étaient arrivées si vite ! J'étais rentrée à la maison, heureuse de retrouver mon père et ma mère. N'ayant pas grand chose à faire, et n'ayant surtout pas envie de travailler mes cours, j'avais décidé de me rendre sur le Chemin de Traverse. Je connaissais le lieu pour avoir fait mes premières emplettes scolaires, néanmoins, ayant passé mes cinq premières années en Allemagne, à étudier la magie dans une petite école pas très connue, je ne connaissais pas assez cet endroit. C'était pourquoi j'avais décidé d'utiliser cette journée pour tout voir, tout visiter !

Je sais bien que je suis nulle en orientation, que je me perds très souvent si on ne me donne pas d'indications claires et précises et que je n'enregistre pas tout le temps le chemin que je prends. Mais là, je trouvais que ça dépassait les bornes !
Après avoir pris le magicobus jusqu'au Chaudron Baveur, j'étais entrée sur le Chemin de Traverse, sans souci. Je m'étais baladée, le nez en l'air, perdue dans mes pensées. Le seul problème c'était que je m'étais perdue. Totalement.
A présent, je me trouvais dans une rue sombre, froide, flippante. Je remarquai que de nombreux sorciers et sorcières, enveloppés dans leur cape noire, me détaillaient soit avec méfiance, surprise ou indifférence. Cependant, certains d'entre eux me lançaient des regards à faire froid dans le dos. Bon sang, où étais-je encore tombée ?!

Soudain, je me souvins des paroles de ma mère, le première fois que j'étais allée sur le Chemin de Traverse :
"Tu feras bien attention parce que le Chemin de Traverse côtoie l'Allée des Embrumes et il ne faut surtout pas que tu y ailles, compris ? C'est là que se réunissent les sorciers qui ont des idées malsaines et des penchants pour la magie noire".
Avec ma malchance habituel, c'était là que je m'étais retrouvée et perdue ! Car, bien évidemment, impossible de me rappeler quel chemin j'avais emprunté à l'aller ! Je soupirai, rageuse contre moi-même quand une vieille sorcière m'apostropha, me plaquant presque contre un mur :
-Tu es perdue, ma petite ?
Je remarquai qu'elle souffrait d'un strabisme et ses yeux me donnèrent la chair de poule.
-Non, pas du tout, affirmai-je d'une voix tremblante que je tentais vainement de faire assurée.
-Laisse-moi te guider, continua la femme, avec son sourire malsain.
Il lui manquait plusieurs dents et ses cheveux ne semblaient pas avoir été coiffés depuis un long moment.
-Tout va bien, je vous assure, dis-je en me détachant de son emprise physique.
Je commençai à m'éloigner quand je l'entendis m'apostropher à nouveau de loin. Je frissonnai. Je remarquai qu'à cause d'elle, je commençais à attirer l'attention de plus en plus de gens qui s'approchaient de moi.
-Que cherches-tu ici ? me demanda un homme grand, maigre et chauve.
-Euhm... rien je... j'attends quelqu'un, répondis-je, encore moins rassurée qu'avant.
Discrètement, je glissai ma main dans ma poche, histoire de sentir ma baguette et d'être prête à me défendre, si jamais l'homme m'attaquait.
-Tu attends quelqu'un ? répéta-t-il. Etrange comme lieu de rendez-vous, dis-moi.
Je sentis de grosses gouttes de sueur perler sur ma tempe. Bon sang ! Moi et mon foutu sens de l'orientation ! Ca me perdra un jour, pour sûr !
Tia Callaghan
Tia Callaghan
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Sur l'Allée des Embrumes - Page 6 Empty
Re: Sur l'Allée des Embrumes
Tia Callaghan, le  Sam 20 Juin 2015, 17:40

Après une semaine passée dans le monde moldu aux côtés de son oncle, Tia se retrouva sur le Chemin de Traverse.
Depuis des années, elle avait pris l’habitude de passer par le Chaudron Baveur afin d’accéder à la grande rue marchande. Sans oublier de se prendre une bièraubeurre au passage, pour se remettre dans l’ambiance. Cette occupation terminée, la jeune femme prit soin de sortir sa veste marron et son bonnet couleur brique. Le temps était froid, un vent s’infiltrait par toutes les portes et les vêtements mal isolés.

Elle n’avait pas prévu de faire quelque chose en particulier. Pour une fois, d’ailleurs. Ces derniers mois avaient été bien difficiles.
Elle s’était mise en recherche d’un logement malgré le fait qu'elle soit encore mineure, ayant décidé de prendre son envol et de quitter celui qui était devenu un second père pour elle, Kurt, le frère de sa mère. Faire des petites annonces, aller voir les appartements, négocier avec les proprios et tout le bazar, elle avait dû s’y coller. Ce n’était pas un problème. Mais elle commençait à fatiguer de ne rien trouver. Elle se méfiait beaucoup.
Les mauvaises surprises, elle en avait assez eu.

Donc. Aujourd’hui était une journée détente. Elle avait bien besoin d’oublier tous ses tracas.
Elle marcha environ une heure, s’émerveillant des nouvelles boutiques, discutant avec les vendeurs ou les clients. Mais elle se rendit bientôt compte qu’elle était en train de trop s’approcher d’un des quartiers les plus dangereux et mal famés du Chemin de Traverse. Elle n’y avait  été qu’une seule fois, le temps d’une minute, et un sorcier bienveillant l’avait brusquement ramené sur la bonne route, lui disant qu’« aller dans cette rue, c’était prendre le risque de ne plus jamais en ressortir ».

Tia stoppa net lorsqu’elle se trompa de croisement, qui menait à cette Allée des Embrumes.
Pourtant elle ne fit pas demi-tour, attirée par un timbre de voix qui ne se prêtait pas à l’allée sombre et malveillante.
Prudemment elle fit quelques pas. A quelques mètres d’elle, sur sa gauche, une jeune fille avec une doudoune et aux yeux hagards faisait face –ou plutôt était acculée- contre un mur sale par une sorcière aux cheveux chiffonnés et aux mains squelettiques. Plusieurs autres sorciers aux yeux sombres, à la vue de la brune, c’était soudainement approché du duo. La jeune fille était terrifiée. Elle ne devait pas être ici.
Elle sembla dialoguer un court instant, puis se dégagea. Soudainement, sorti de nulle part, un homme, grand et chauve l’arrêta dans sa fuite. Tia put entendre leurs voix, plaquée contre le mur du croisement de rues :

-Que cherches-tu ici ? fit une voix sifflante.
-Euhm... rien je... j'attends quelqu'un fit une autre, nettement plus jeune.
-Tu attends quelqu'un ? Etrange comme lieu de rendez-vous, dis-moi.

Tia se mordit la lèvre. Oubliée, la journée détente tant attendue. Le psychopathe n’allait pas tarder à changer de disque. Il fallait qu’elle intervienne. Ça allait être délicat, et elle allait devoir faire très vite. Surtout ne pas se laisser prendre par le nombre.
La jeune femme sortit sa baguette, la prit fermement en main, dans la poche de sa veste. Puis elle adopta un visage impassible et se mit bien en vue dans l’Allée. Elle avança lentement, comptant prendre l’homme par surprise, toujours de dos. Elle essaya alors de faire un regard éloquent vers la jeune fille. Puis s'arrêtant juste derrière le sorcier, elle prit la parole:

-Vous avez un problème, monsieur?


Dernière édition par Tia Callaghan le Ven 26 Juin 2015, 12:36, édité 1 fois
Kohane W. Underlinden
Kohane W. Underlinden
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Sur l'Allée des Embrumes - Page 6 Empty
Re: Sur l'Allée des Embrumes
Kohane W. Underlinden, le  Dim 21 Juin 2015, 17:19

Parmi l'attroupement qui se faisait autour de moi et de mon agresseur inconnu, je vis un visage qui, sans m'être familier, me rassura. J'ignorai pourquoi. Je fixai un moment son teint pâle et ses petites tâches de rousseurs, ses cheveux bruns coupés aux épaules et ses yeux brillants de couleur noisette. Elle était clairement plus âgée que moi -certainement plus scolarisée à Poudlard. Je vis qu'elle tenait sa baguette à la main. Je fus tentée de dire quelque chose mais le regard qu'elle me lança me fit comprendre qu'elle souhaitait être la plus discrète possible pour prendre l'homme par surprise. Je me mordis la joue et espérai alors ne pas l'avoir regardée avec trop d'insistance, pour ne pas attirer l'attention de l'homme sur elle. Cependant, celui-ci ne sembla rien remarquer.

-Vous avez un problème, monsieur? demanda la femme d'une voix forte, lorsqu'elle se trouva juste derrière le sorcier.
Celui-ci sursauta et se retourna vivement. Il toisa la nouvelle venue d'un oeil qui voulait dire "toi, t'as intérêt à dégager si tu ne veux pas morfler". Et d'un côté, c'était vrai. Il y avait beaucoup de monde ici, on n'allait pas pouvoir tous les affronter. Déjà, nous n'étions que deux, et puis je n'étais encore qu'une élève de sixième année à Pourdlard, pas le genre de sorcière ultra-renommée qui met KO en deux minutes une dizaine d'homme. J'ignorai quel était le niveau de la femme qui tentait de me sauver, mais ce que je savais, c'était que, si nous voulions nous en sortir, il allait falloir qu'on quitte cette rue, rapidement.

-Qu'est-ce que tu veux ?
demanda l'homme en pointant sa baguette sur la femme. Pourquoi tu ne te mêle pas de ce qui te regarde ?
Intérieurement, je sentis tout mon corps paniquer. Le groupe de sorciers et sorcières de l'Allée des Embrumes se resserrait autour de nos tandis que le grand chauve prenait un air de plus en plus menaçant.
C'était très gentil à la femme de vouloir me sauver mais je ne voulais pas non plus qu'elle soit dans le pétrin. Or la situation risquait fort de dégénérer dans peu de temps. Il fallait que je fasse quelque chose. Quelque chose de simple, mais surprenant. Assez pour déstabiliser tout ce petit monde et nous permettre de fuir.

L'homme chauve fit un pas vers la femme qui venait d'arriver. D'un même mouvement, les habitués de l'Allée des Embrumes firent de même. Ils semblaient tous m'avoir oubliée. C'était le moment. Il allait falloir que je sois rapide et surtout que la femme n'hésite pas à me suivre.
Doucement, je sortis ma baguette de ma poche. Je priai intérieurement pour que personne ne me remarque.
Rapide, précise. Dès que ce serait fait, il allait falloir prendre les jambes à son cou. Mais c'était, dans mon esprit, la seule manière que nous avions de nous en sortir.
J'inspirai longuement, sur les starting-blocks.

#petrificus totalus, hurlai-je en pointant ma baguette sur l'homme chauve.
Sortilège simple, mais efficace.
La suite se déroula en une fraction de seconde. Je savais que je n'avais pas un instant à perdre. L'homme se retrouva paralysé sous l'effet du sortilège et tomba au sol. Surpris, les autres s'agitèrent. J'en profitai pour détaler, tirant au passage la femme par la manche de sa veste.
-On file ! lui criai-je, espérant qu'elle n'opposerait pas de résistance.
Je n'avais aucune idée d'où nous pourrions aller, mais il fallait qu'on détale. Qu'on atterrisse n'importe où, mais pas ici. Dans un endroit peu fréquenté, caché de préférence, histoire qu'on ne nous retrouve pas.
Le coeur battant à tout rompre, je pris mes jambes à mon cou comme je l'avais prévu, espérant que la femme me suivait toujours.
Tia Callaghan
Tia Callaghan
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Sur l'Allée des Embrumes - Page 6 Empty
Re: Sur l'Allée des Embrumes
Tia Callaghan, le  Dim 21 Juin 2015, 20:44

Toute l’attention de l’homme et du groupe de sorciers maléfiques se reporta immédiatement sur Tia.
Elle se retrouva nez-à-nez avec l’agresseur de la jeune fille. Ses yeux, d’un noir d’encre, plongèrent sans hésitation dans ceux de la jeune femme, où elle y perçut un éclat meurtrier.
C’était glaçant, mais Tia n’était pas de ceux qui se laissaient impressionner par ce genre de sorciers, même si elle était consciente du danger qu’elle encourait à défier une telle personne.

-Qu'est-ce que tu veux ? Assena-t-il, menaçant. Pourquoi tu ne te mêles pas de ce qui te regarde ?

-Votre tête ne me revient pas. Répliqua-t-elle, sur un ton soudain plus froid, imitant le dédain du sorcier. Un duel de regard s’ensuivit. L’homme et ses acolytes firent un pas en avant, opérant un cercle, un piège.
Il pointa sa baguette vers son cou. Mince. Tia avait pensé que les autres se disperseraient, laissant l’homme et peut-être la sorcière régler leur compte avec ces deux autres semblables qui n’avaient rien à faire là. Mais elle aurait dû comprendre tout de suite.
Ces gens ne faisaient confiance à personne, surtout ils avaient un système de pensées qui était basé sur la violence et la domination. C’était vaincre ou mourir. Tia se promit de ne plus faire cette erreur une deuxième fois. Elle savait se battre contre trois, voire quatre personnes en même temps. Mais une douzaine, c’était tout à fait impossible toute seule.

La seule solution qui lui venait donc à l’esprit était que l’élève probable de Poudlard qui s’était retrouvée dans ce lieu devait profiter de la diversion faite par Tia pour agir. Malgré la terreur qui continuait à animer ses yeux, celle-ci lança, après un moment de silence parfait, un #petrificus totalus. Bien joué. L’homme chauve tomba lourdement sur le sol, provoquant la stupéfaction du groupe qui n’avait pas vu d’où venait le sortilège. Maintenant, fuir.

La jeune fille ne se fit pas prier pour courir à toute jambe, attrapant vivement la manche de Tia pour l’emmener avec elle.
La jeune femme hésita un moment. Devait-elle, dans sa fuite, lancer deux autres sorts d’immobilisation afin de faire renoncer le groupe ? Elle n’en eu pas le temps. Et elle trouva deux secondes plus tard, que ce n’était pas la peine de s’embourber encore plus dans cette situation délicate. Elle devait guider la jeune brune, totalement perdue, vers le Chemin de Traverse.
Se cacher, ce qui devait aussi être l’état d’esprit de la jeune élève. Et enfin lui demander pourquoi elle avait voulu passer par cette fichue Allée des Embrumes.

Sans réfléchir vraiment, plus par instinct de protection, elle prit doucement la main de la fille, et ouvrit à son tour la marche.
Quelques virages, des raccourcis qu’elle avait appris au cours de ses déambulations, et elles purent se fondre dans la foule compacte et apaisante du Chemin.
Les autres ne les avaient pas suivis –leur temps de réaction avait dû être trop lent-, plus aucun danger en vue.
Tia, toujours concentrée, fit finalement halte dans un discret salon de thé qu’elle avait découvert par le bouche-à-oreille, presque écrasé entre deux autres magasins. Idéal pour s’expliquer.
La brune aux reflets rougeoyants repéra très vite deux-trois canapés formés en rond dans un coin de la salle, où elles pourraient avoir une intimité.
La jeune femme lâcha la main de l’élève, rangeant dans le même temps sa baguette en bois de prunellier et trouva sa place. Elle s’assit d’un coup, soulagée d’avoir atteint son objectif : ramener cette jeune fille sauve. Laissant celle-ci se remettre un peu de ses émotions, elle commanda deux chocolats chauds. Puis elle apostropha calmement la brune :

-ça va ?
Kohane W. Underlinden
Kohane W. Underlinden
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Étude des moldus

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Sur l'Allée des Embrumes - Page 6 Empty
Re: Sur l'Allée des Embrumes
Kohane W. Underlinden, le  Lun 22 Juin 2015, 15:18

Dans ma course effrénée, je ne réfléchissais même plus à où j'allais. De toutes les façons, j'étais perdue depuis le début.
Soudainement, je sentis la femme me prendre la main et me guider. C'était à présent elle qui ouvrait la marche. Elle semblait savoir où elle allait.
Je tournai la tête derrière moi. Je vis que les autres ne nous avaient toujours pas lâchées. Le grand chauve en tête, ils nous couraient après. Ma main toujours agrippant celle de la femme, je saisis ma baguette de l'autre et, en continuant de courir (hors de question de m'arrêter), je visai au hasard dans le groupe qui nous poursuivait :
#impedimenta, lançai-je.
J'en vis un, j'ignorai qui, qui fut projeté en arrière. C'était bien beau tout ça mais je n'allais pas pouvoir lancer un sort sur chacun des sorciers et sorcières à nos trousses ! J'avais espéré quand voyant l'un des leurs repoussés ils s'arrêteraient quelques secondes, nous laissant un peu plus de marge. Que nenni ! Ils ne se préoccupèrent pas de celui qui était tombé et continuèrent de nous courser.

Nous primes de nombreux virages et rues que je ne connaissais pas. En revanche, la femme semblait savoir où elle allait. J'avais décidé de lui faire confiance. Et j'avais raison. Au loin, j'aperçus la lumière qui semblait signifier que l'Allée des Embrumes prenait fin. La femme continua de courir jusqu'à ce que nous soyons au beau milieu de la foule compacte et protectrice. Je tournai une dernière fois la tête derrière moi. Je ne distinguais plus le grand chauve et toute sa bande. Bon signe.

Suite du rp ici

Fin du RP pour ce sujet
Flavie Olwood
Flavie Olwood
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Sur l'Allée des Embrumes - Page 6 Empty
Re: Sur l'Allée des Embrumes
Flavie Olwood, le  Lun 17 Aoû 2015, 17:41

Flavie était surexcitée. Sa mère avait enfin cédé à ses demandes répétitives et agaçantes et l'avait emmené faire ses achats de rentrée. C'était le plus beau jour de sa vie ! Elle n'avait pas réussi à dormir beaucoup et s'était levée tôt. Elle avait préparé elle-même son petit-déjeuner, l'avait englouti très rapidement puis était partie se laver et s'habiller. La jeune sorcière avait ensuite préparé le petit-déjeuner de sa mère puis avait lu en attendant qu'elle se réveille. Cette dernière avait ri en la voyant déjà prête et avait lâché :


"Eh bien, je te savais impatiente mais pas à ce point là !"


Flavie lui avait adressé un grand sourire et avait attendu impatiemment que sa mère ait fini de se préparer. Puis, pour la première fois, elle avait utilisé la poudre de cheminette. Elle avait eu un peu peur mais était arrivée à destination, rejointe ensuite par sa mère. La blondinette avait donc commencé à faire ses achats. Alors que sa mère, Faith, discutait avec un ami qu'elle avait connu à Poudlard, Flavie observait les autres sorciers dans le Chemin de Traverse. Un jeune homme, qui devait avoir trois ans de plus que la petite blonde, passa devant elle. Il fit tomber quelque chose mais ne le remarqua pas, continuant son chemin. Flavie ramassa l'objet, qui était un petit livre, puis appela le jeune homme :


"H-hey ! Attendez ! Vous avez perdu ça !"


Il ne se retourna même pas, Flavie essaya donc de le rattraper. Elle courait, entendant vaguement sa mère lui crier de revenir. Elle continuait d'appeler le garçon mais soit il ne l'entendait pas, soit il l'ignorait. Elle commençait à s'essouffler et finit par s'arrêter, à bout de souffle. Elle regarda autour d'elle et fronça les sourcils en voyant qu'elle était dans un endroit sombre. Un frisson lui parcourut le dos et elle eut un mouvement de recul. Elle n'était pas, mais alors pas du tout rassurée. Où est-ce qu'elle était ?

Sa main se serra sur le bouquin et elle se mordit l'intérieur de la joue en regardant les personnes qui étaient dans cette allée. Ils n'avaient pas l'air dignes de confiance, même pour une jeune sorcière naïve telle que la petite blonde l'était. Flavie devait retourner auprès de sa mère mais n'avait aucune idée du chemin à emprunter. Qu'est-ce qu'elle allait faire ?
Helena Collins
Helena Collins
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Sur l'Allée des Embrumes - Page 6 Empty
Re: Sur l'Allée des Embrumes
Helena Collins, le  Lun 17 Aoû 2015, 18:13

L'allée des embrumes. Un des endroits les plus mal famés du Chemin de Traverse, si l'on pouvait dire. Tous les sorciers qu'on pouvait y trouver n'étaient ni saints d'esprits, ni dignes de confiance. Ici se retrouvaient des adeptes de Magie Noire et d'autres passions encore plus louches et malsaines. Une jeune fille n'ayant pas de la famille dans le coin pouvait facilement se perdre et ne jamais retrouver son chemin. Un enfant tout court, en fait. Cet endroit rappelait les quartiers dis "coupe-gorge" du Londres du 19ème siècle. S'y promener seul, si on était jeune et qu'on semblait frêle, ce n'était pas une bonne idée. Et si l'on s'amusait à provoquer les repoussants énergumens qui grouillaient dans les rues étroites de l'allée, c'était clairement une attitude suicidaire.
Peu importe l'heure ou le temps qu'il faisait, cet endroit avait toujours des allures malsaines et effrayantes. Helena y avait été habituée, depuis petite, elle accompagnait ses parents faire leurs petites affaires ou bien depuis quelques mois maintenant elle s'y promenait seule, règlant quelques histoires et affaires pour la famille. Ce jour-là elle avait dû rencontrer un mage pour ses parents chez l'apothicaire du coin, pour un échange quelconque. La jeune fille savait bien qu'il valait mieux ne pas se faire remarquer, et pour l'occasion elle avait revêtut une grande robe noire dissimulant son corps et avait attaché ses cheveux d'encre en un chignon décoiffé (car elle n'était pas bien douée pour la coiffure) et déambula ainsi dans les rues, ses joues creuses lui donnant un air d'habituée de ces lieux.
Comme depuis ses douze ans, elle ne sortait pas dans la rue sans Diablo son corbeau, cadeau pour son entrée à Poudlard. L'animal l'attendait dehors et c'est lorsqu'elle ressortit de la boutique cornue et sombre son échange finit qu'elle lui adressa un coup de tête et une parole habituelle.

Viens Diablo. Vite.

La jeune fille avait beau revenir souvent, elle n'en restait pas moins sur ses gardes. Helena fit trainer derrière elle son manteau et sa robe sur le pavé humide et grisatre de l'allée des embrumes quand une étonante nuance de couleur, inhabituelle en ces lieus, attira son attention. L'adolescente au visage déjà mature eut un lèger saut au cœur quand elle vit qu'il s'agissait de l'adorable jeune fille, la splendide petite blonde de première ou deuxième année qu'elle avait remarquée plus d'une fois au château. Mais avec son visage de poupée, ses vêtements un peu colorés et ses cheveux d'anges, il vallait mieux pour elle qu'elle ne traîne pas trop ici. Mais d'une nature associale, Helena se contenta de rester dans l'ombre à la suivre quelques temps.
Ce n'est qu'en comprenant qu'elle était perdue, et, sans doute effrayée, que la brune se demanda si elle ne devait pas aller lui parler. Seulement Diablo qui perdit patience, croassa, ce qui força Helena un peu prise au dépourvu, à sortir de l'ombre. Elle garda un air strict mais doux, sans aucun sourire sur ses lèvres rouges, pour s'adresser à la délicieuse enfant qui se tenait dos à elle.

Curieux petit monstre.

Sans lui demander son avis, Helena se plaça devant la demoiselle qui sembla trembler comme une feuille. Elle était plus grande qu'elle et espérait la cacher aux yeux des mal intentionnés en étouffant les couleurs qu'elle portait avec ses amples vêtements noirs. Mais pour éviter que la jeune fille fasse un malaise en croyant qu'Helena ne la dévore vivante, cette dernière osa lui adresser quelques mots doux et attentionés qu'elle ne réservait à personne. Il valait mieux ne pas l'affoler elle attirerait encore plus l'attention des passants.

Qu'est-ce que tu fais ici?
Flavie Olwood
Flavie Olwood
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Sur l'Allée des Embrumes - Page 6 Empty
Re: Sur l'Allée des Embrumes
Flavie Olwood, le  Lun 17 Aoû 2015, 18:49

Flavie était effrayée. Elle s'était mise dans de beaux draps. Elle pensa à sa mère qui la cherchait sûrement, puis se traita d'idiote intérieurement. Il avait fallu qu'elle essaie d'aider les gens. Elle ne pouvait pas s'en empêcher. Dès qu'elle voyait quelqu'un dans le besoin, elle accourait. Sa mère lui avait toujours dit que ça la perdrait. Elle avait raison, et autant au sens propre qu'au figuré. Elle était incapable de calmer la panique qui s'emparait d'elle, seule dans cet endroit lugubre avec ces personnes aux airs malfaisants.

La petite blonde respirait rapidement, regardant frénétiquement autour d'elle à la recherche d'une quelconque aide. Partout elle ne voyait que du noir, du noir et encore du noir. Elle frissonna encore une fois et essayait toujours de se calmer, d'avoir l'esprit clair, en vain. Flavie devait partir, mais ne savait pas où aller et restait pétrifiée sur place.
Quelqu'un surgit devant elle et elle sursauta, reculant d'un pas. C'était une jeune fille bien plus grande qu'elle aux cheveux noirs relever en chignon décoiffé. Elle portait une grande robe noire ample et avait des joues creuses. Elle avait clairement l'air d'avoir l'habitude d'être ici. Flavie se mordit la langue, se disant qu'hurler ne serait pas une bonne idée. La blondinette tremblait. Elle fixait le visage de celle qui lui faisait face. Etrangement, elle semblait l'avoir déjà vu quelque part. Elle semblait avoir seulement quelques années de plus, peut être était-elle élève à Poudlard ? Alors que la jeune sorcière réfléchissait sans quitter des yeux la jeune fille, cette dernière lui adressa la parole :

"Qu'est-ce que tu fais ici ?"

Son ton était doux, attentionnée. Flavie relâcha un peu ses épaules. Elle ne semblait pas vouloir de mal. La blondinette leva le petit livre qui l'avait mené ici devant elle et répondit en bégayant un peu :

"Je...Un garçon avait perdu ce livre...J'ai essayé de le rattraper pour lui redonner et je...Je n'ai pas fait attention où j'allais..."

Son interlocutrice, même si elle avait l'air de ne pas lui vouloir du mal, l'intimidait. Elle avait donc parlé d'une petite voix.
Helena Collins
Helena Collins
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Sur l'Allée des Embrumes - Page 6 Empty
Re: Sur l'Allée des Embrumes
Helena Collins, le  Lun 17 Aoû 2015, 20:31

La peur était présente dans l'attitude de l'adorable jeune fille. Cela eut pour effet de chagriner Helena. C'était, à en croire ses paroles, une demoiselle serviable et intetionnée. Elle n'avait décidemment, aucune raison d'être ici. Cela valait de soi. En tout cas, elle avait été effrayée par l'apparition de l'adolescente au teint de porcelaine. L'angelot jugea bon de lui tendre le livre qu'elle avait ramassé, après quoi Helena l'examina et l'ouvrit pour en examiner le contenu. Elle fronça les sourcils et jeta le livre plus loin. Il n'y avait, dans ce tas de gribouillages, aucune chose appropriée pour l'âme pure de ce joli petit brin de fille. La Serpentard soupira et regarda de haut l'égarée.

Il n'en valait pas la peine.

Sans lui demander son avis, Helena entoura d'un bras les épaules de l'enfant chétive: Ses vêtements aussi noirs étaient-ils masqueraient et absorberaient les belles couleurs qu'on trouvait sur ceux de la petite blonde. Diablo changea d'épaule, gêné par le geste de sa maîtresse.

Ta gentillesse te perdra. Il ne faut pas traîner dans des endroits comme celui-ci. C'est dangereux. soupira cette dernière en faisant avancer la petite fille.

Si elle croisait quelqu'un qu'elle connaissait ici, un membre quelconque des troupes dont faisaient partie ses parents, Helena pouvait être certaine qu'elle serait soumise à un interrogatoire. Ils voudraient savoir qui elle escortait, ce qu'elle venait faire ici, et que savait-elle encore. De quoi mettre la gamine dans de beaux draps, sans qu'elle n'aie rien demandé. Et allez savoir pourquoi, cela aurait pour effet de torturer la brune. Elle décida donc de passer par des rues étroites et peu fréquentées, histoire de croiser le moins de monde possible durant leur périeux périple. Enfin Helena et son escorte arrivèrent hors de portée de vue des brigands qui sillonaient les rues. Seulement elles n'étaient pas encore sorties d'affaire. Comment la jolie blondinette avait-elle pu s'aventurer si loin?

Je te connais tu es à Poudlard. Tu es à Poufsouffle il me semble. Je n'avais pas eut le temps de bien détailler ton écusson.

Sur ces paroles, Helena sourit sans s'en rendre compte. Elle serra un peu l'étudiante contre elle, histoire de bien la fondre dans le décor et dans l'ombre ambiante. La verte et argent ignorait si elle était venue seule ou accompagnée. Si c'était le cas, il serait difficile de retrouver son accompagnateur (ou son accompagnatrice) car l'allée des embrumes était malgré tout, assez vaste. La jeune fille soupira et réfléchit. Vraiment, elle ne s'était pas attendue à rencontrer une élève, qui plus est, cette élève, dans un endroit si sinistre. Des fois, on en croisait qui étaient là pour "se dépasser" mais qui repartaient assez vite. Helena, après réflexion, décida de se tenir face à la jeune fille, pâlie par la peur.

Tu ne m'as sans doute jamais vue, mais moi je t'ai regardée plusieurs fois.

Puis comme pour couper court à ce sujet, la sixième année regarda autour d'elle puis questionna d'un ton semblant sérieux:

Il y avait quelqu'un avec toi? Ou bien tu étais toute seule avant de te perdre?
Flavie Olwood
Flavie Olwood
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Sur l'Allée des Embrumes - Page 6 Empty
Re: Sur l'Allée des Embrumes
Flavie Olwood, le  Mer 19 Aoû 2015, 14:53

Flavie tendit le livre appartenant au garçon à la jeune fille qui lui faisait face. Cette dernière le prit et l'examina. Elle fronça les sourcils puis le jeta plus loin. La jeune sorcière se demanda qu'elle était son contenu, mais à en juger par l'expression de son interlocutrice et  le fait qu'elle l'ait jeté, ce n'était sûrement pas un conte de fée. Flavie regarda brièvement le livre mais ramena bien vite les yeux sur la jeune fille, comme si le simple fait de ne plus regarder son interlocutrice la condamnerait.
Lorsque la blondinette eut de nouveau son regard posée sur la fille au chignon, cette dernière lâcha un soupir et la regarda de haut. Flavie se mordit la langue, elle détestait ça. La personne qui lui faisait face lui dit qu'il n'en valait pas la peine et, sans que la petite blonde est pu répondre quoique ce soit et sans qu'elle l'ait accepté, entoura d'un bras les épaules de Flavie, la cachant avec ses vêtements sombres. La jeune sorcière sursauta légèrement mais ne protesta pas. De toute façon, elle ne voyait pas pourquoi elle le ferait. Le corbeau qui était sur l'épaule de la jeune fille changea de place, gêné.
*Tiens, je ne l'avais pas remarqué.*

"Ta gentillesse te perdra. Il ne faut pas traîner dans des endroits comme celui-ci. C'est dangereux."

La blondinette ne répondit pas tandis qu'elle était forcée d'avancer. Sa mère lui avait dit maintes et maintes fois que sa gentillesse la perdrait. Mais elle ne pouvait pas s'en empêcher. C'était plus fort qu'elle. Cela lui pourrissait la vie, elle le savait, mais n'arrivait pas à changer. Flavie remarqua qu'elle la faisait passer par des rues étroites, où il y avait peu de monde. Même si la petite blonde voulait demander pourquoi, elle n'en fit rien, préférant garder le silence, toujours aussi intimidée. Au bout d'un moment, elle ne vit plus personne.

La jeune fille rompit le silence, lui disait qu'elle la connaissait, qu'elle était à Poudlard. Elle ajouta qu'il lui semblait qu'elle était à Poufsouffle, mais qu'elle n'avait pas eu le temps de détailler son écusson. Flavie se souvint, elle l'avait déjà croisée plusieurs fois à Poudlard. La blondinette avait croisé son regard et lui avait offert un sourire. Son interlocutrice la serra un peu contre elle et Flavie ne put s'empêcher de rougir un peu, rougeurs qui disparurent aussi vite qu'elles étaient apparues. Elle l'entendit soupirer et voulut parler, mais l'élève de Poudlard se tint face à elle et lui dit qu'elle ne l'avait sans doute jamais vue mais qu'elle, elle l'avait regardée plusieurs fois. La petite blonde ouvrit la bouche pour parler mais la jeune fille, après avoir regardé autour d'elle, continua en lui demandant si il y avait quelqu'un qui l'accompagnait ou si elle était déjà seule avant de se perdre.

"J'étais avec ma mère..."

La Poufsouffle, plutôt têtue, revint tout de même sur le sujet d'avant.

"Je t'ai déjà vue...Tu es à Serpentard, non ?"
Helena Collins
Helena Collins
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Sur l'Allée des Embrumes - Page 6 Empty
Re: Sur l'Allée des Embrumes
Helena Collins, le  Mer 19 Aoû 2015, 21:19

Helena n'eut aucun problème à détecter la gêne de son interlocutrice. Pourtant il faudrait qu'elle supporte sa présence encore longtemps, car elle n'était pas encore sortie d'affaire. Allez savoir pourquoi, sentir la demoiselle contre elle lui procurait une sensation de bien-être. Elle se sentait comme protectrice et elle ne l'avait jamais été avec quelqu'un d'autre que son frère qui, lui, avait décidé de ne plus jamais la revoir. La petite Poufsouffle se mordit à répétition les lèvres, ce qui fit grimacer la Serpentard. Elle finirait par saigner, si elle continuait ainsi. Ça n'était pas une bonne idée, Helena ne voulait pas qu'elle abime ses jolies lèvres rosées. Cette dernière répondit à une des questions que la vipère lui avait posé en avouant qu'elle n'était au départ, pas seule, mais en compagnie de sa mère. Helena se rappela à quel point sa mère était tactile et protectrice envers elle. Il fallait avouer que d'une nature de santé fragile, sa mère s'inquiétait parfois trop pour elle. Il n'en avait jamais été de même avec son frère jumeau. Et puis, ayant atterit à Serdaigle, il n'avait pas arrangé les choses.

On va la retrouver, mais pas dans l'immédiat.

La petite fille arrivait sûremenrt du Chemin de Traverse. Ne voulant pas lui créer de faux espoirs et être franche, Helena lui avait répondu franchement. On en était assez loin. La brune ne remarqua pas les rougissements de sa camarades. Elle avait regardé un peu partout si personne n'arrivait pendant cette courte période. Les rues empruntées elle les connaissait et elle les savait désertes la plupart du temps. Elle reporta son attention sur la jolie blondinette quand elle répondit à ses dernières phrases la concernant. Elle disait l'avoir déjà vue et semblait se souvenir de la maison d'Helena. Celle-ci se baissa un peu sur l'enfant, l'enveloppant un peu plus de son ample manteau.

Tu as raison, je suis bien à Serpentard. Mais ne t'inquiète pas, la maison ne fait pas l'élève. J'vais pas te manger.

Parole plutôt ironique lorsque l'on savait que la jeune fille faisait tout pour faire ressortir l'image que l'on avait des serpents. Helena , avant de se redresser passa un de ses longs doigts fins sur la joue droite de la jaune et noire et jeta un enième coup d'œil à la ruelle. L'autre côté semblait plutôt animé.

On va essayer d'avancer un peu.


Dernière édition par Helena Collins le Jeu 20 Aoû 2015, 18:34, édité 1 fois
Flavie Olwood
Flavie Olwood
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Sur l'Allée des Embrumes - Page 6 Empty
Re: Sur l'Allée des Embrumes
Flavie Olwood, le  Mer 19 Aoû 2015, 23:04

Au début, Flavie était gênée d'être contre la Serpentard. C'est vrai, ce n'était pas tous les jours qu'on se retrouvait collée contre une camarade de son école de magie dans un endroit dangereux comme celui dans lequel elles étaient. Finalement, la petite blonde relâcha la tension dans ses épaules. C'était pas si mal. Elle se sentait hors de danger contre la jeune fille et ça lui plaisait. La jeune Poufsouffle avait toujours voulu avoir un grand frère ou une grande sœur. Mais c'était idiot, Flavie connaissait à peine la Serpentard, il ne fallait pas qu'elle commence de suite à s'imaginer que c'est son amie. Pourtant, la blondinette l'aimait bien.
La jeune sorcière mordillait sa lèvre sans arrêt et remarqua que cela faisait grimacer la Serpentard. Flavie arrêta aussitôt. Elle répondit à la question de son interlocutrice. Sa mère devait être dans un état...Elle se traita une nouvelle fois d'idiote. Il n'y avait qu'elle pour faire ce genre de bêtise. Sa camarade lui dit qu'elles allaient retrouver sa mère, mais pas immédiatement. La petite blonde hocha sagement la tête. Elle n'arrêtait pas de penser à sa mère, à l'inquiétude qu'elle devait lui faire subir en ce moment et s'insulta elle-même encore une fois.

La Serpentard ne sembla pas remarquer les rougissements de Flavie et cette dernière préférait ça. Cela ne la gênait pas vraiment que la brune la serre, mais elle n'avait pas l'habitude que quelqu'un d'autre que ses parents la serre contre lui. La jeune fille se baissa un peu Flavie qui ne broncha pas.


"Tu as raison, je suis bien à Serpentard. Mais ne t'inquiète pas, la maison ne fait pas l'élèhe. J'vais pas te manger. "

La jeune Poufsouffle sourit à sa camarade avant de répondre.

"Je sais bien. Dis, comment tu t'appelles ? Moi c'est Flavie."


La Serpentard passa un de ses doigts sur la joue de Flavie qui la regarda simplement, ne sachant pas comment réagir à se geste. La jeune fille se redressa et regarda une nouvelle fois la ruelle avant de prendre la parole.

"On va essayer d'avancer un peu."

"D'accord."
Helena Collins
Helena Collins
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Sur l'Allée des Embrumes - Page 6 Empty
Re: Sur l'Allée des Embrumes
Helena Collins, le  Jeu 20 Aoû 2015, 18:33

La jeune fille s'avéra s'appeler Flavie. 'C'est un joli nom' pensa d'abord Helena. Elle trouvait ça léger, agréable à prononcer. Pourtant il y avait toujours cette gêne dans son regard, comme si quelque chose était de trop. Flavie, donc, demanda à sa camarade comment elle se nommait. La verte et argent ne put s'empêcher de sourire: Elle avait demandé ça avec une innocence presque inhumaine. C'en était attendrissant. Sans se rendre compte que le ciel menaçait de faire pleuvoir des trombes d'eau sur leurs têtes, la Serpentard répondit:

C'est Helena.

Puis une fois qu'elles commencèrent à avancer, des petits bruits se firent entendre. Des petits cliquetis au-dessus de leur tête. Quand Helena releva la tête pour voir ce qu'il se passait, elle se prit une grosse goutte d'eau sur le front. Elle ferma instantanément les yeux et rebaissa son visage l'air renfrogné sur le sol. Il se mettait à pleuvoir. Pour un mois d'été, c'était plutôt désagréable. Mais il faisait rarement chaud ou beau ici, alors la vipère s'y était habituée. Elle était bonne pour s'attraper un rhume, elle qui était souvent malade.

Viens ici. fit-elle à l'intention de Flavie

Helena entoura son cou de son bras et lui mit un bout de cape sur la tête. Elle n'avait pas envie qu'elle soit trempée et qu'elle retrouve sa mère frigorifiée: Elle pourrait se faire accuser pour toute sorte de motif, elle n'avait pas un visage très avenant et on lui faisait rarement confiance. Bien qu'elle soyait agréable à regarder, elle n'avait pas cet air aimable que la plupart des filles de son âge avaient. Et ce qu'elle désirait le moins, c'était d'avoir des problèmes. Et puis, la blondinette n'aura pas froid, ainsi.
Elles déambulèrent ainsi deux ou trois ruelles au sol glissant, aux pierres verdâtres et aux murs étroits. Souvent, la brune jetait des regards à celle qu'elle tenait contre elle. Le moindre regard pouvait l'avertir sur ses pensées. Elle savait déchiffrer les expressions, elle était douée à ce jeu là. Finalement elles arrivèrent toutes deux face à une rue mais on voyait qu'un sorcier grand et maigre s'y trouvait déjà, parlant avec une personne qui visiblement, n'existait pas. C'est lentement et sans un bruit que Helena fit reculer la jeune fille pour la pousser sans force contre un mur et se positionner devant elle. Il ne devait pas être là pour trop longtemps du moins, c'est ce qu'elle espérait.

Je vais attendre cinq minutes et s'il ne bouge pas on fera un détour.

Puis avant de se retrouver elle-même gênée (ce qu'elle ne montra pas) elle tenta de lancer un autre sujet.

Tu es en première année?
Flavie Olwood
Flavie Olwood
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Sur l'Allée des Embrumes - Page 6 Empty
Re: Sur l'Allée des Embrumes
Flavie Olwood, le  Lun 24 Aoû 2015, 16:58

Lorsque Flavie demanda son prénom à sa camarade et se présenta, celle-ci eut un sourire. La Poufsouffle se dit qu'elle était belle avec un sourire. Ce n'était pas qu'elle ne l'était pas sans, mais la petite blonde adorait voir les gens sourire. Pour la petite blonde, voir simplement quelqu'un sourire était quelque chose de merveilleux. De magique. C'est pourquoi elle sourit très souvent, espérant que son sourire pourrait simplement rendre une personne un peu plus heureuse.
Sa camarade dit que son nom était Helena. Flavie aimait bien ce prénom. Sa cousine s'appelait comme ça. Malheureusement, elle était décédée deux ans plus tôt d'un cancer. Elle avait six ans de plus que la blondinette mais elle la considérait comme la grande soeur qu'elle n'avait jamais eu. Une lueur de tristesse passa dans son regard. Elle pensa, brièvement, qu'elle ne savait pas si sa cousine était une sorcière. Elle devrait demander à sa mère.
Elle sortit de ses pensées pour répondre avec un sourire :

"C'est un beau prénom. Enchantée !"

Alors qu'elles commençaient à avancer, la jeune Poufsouffle entendit des petits bruits significatifs. Elle tourna la tête vers Helena qui avait levé la sienne vers le ciel. Une grosse goutte de pluie lui tomba sur le front. La blonde aurait ri si elle n'avait pas vu la Serpentard baisser la tête d'un air renfrogné. Flavie sursauta légèrement lorsqu'elle reçut à son tour des gouttes de pluie. Elle n'aimait pas spécialement la pluie. Elle préférait la neige. Sa camarade prit la parole.

"Viens ici."

Par réflexe, elle se blottit un peu contre la Serpentard tandis que celle ci entourait son cou d'un bras et lui mettait un bout de sa cape sur sa tête blonde. Même si elle aimait la neige, le froid n'était pas son ami.

"Mais...Et toi ? Tu vas être mouillée..."

Elle se préoccupait plus des autres que d'elle même, en vérité. Ça avait toujours été comme ça et elle ne pensait pas que ça changerait. De toute façon, ça lui allait très bien. La petite blonde et sa nouvelle connaissance sillonnèrent deux ou trois ruelles ainsi, la première glissant parfois à cause du sol. Elles arrivèrent devant une ruelle cependant il s'y trouvait un homme grand et maigre, qui parlait à quelqu'un qui n'existait pas. Helena la poussa, sans lui faire mal, contre le mur et mit devant elle. La Serpentard lui dit qu'elle allait attendre cinq minutes et que s'il n'était pas parti, elles feraient un détour. La blondinette acquiesce sagement. Bien vite, la brune reprit la parole en lui demandant si elle était en première année. Flavie acquiesça à nouveau.

"Et toi ? Tu es en quelle année ?"
Contenu sponsorisé

Sur l'Allée des Embrumes - Page 6 Empty
Re: Sur l'Allée des Embrumes
Contenu sponsorisé, le  

Page 6 sur 15

 Sur l'Allée des Embrumes

Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 10 ... 15  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.