AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard
Page 3 sur 19
Sur la place de Pré-Au-Lard
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11 ... 19  Suivant
Léan Donnelly
Gryffondor
Gryffondor

Re: Sur la place de Pré-Au-Lard

Message par : Léan Donnelly, Ven 18 Jan - 8:00


[ Ouaiiiiis un fan de DW ]

" J'en sais foutre rien. "

Bon eh ben comme ça ils allaient aller loin, dis donc. La politesse avait l'air de l'écorcher aussi, il était franchement désespérant dans le fond. Ce n'est pas comme si elle était pressée de rentrer quelque part. Elle n'avait pas froid, elle.

Après, elle avait lâché sa bombe, celle qui la mettait dans un pétrin total la plupart du temps, bien sûr que demander à un type en guenilles de s'acheter un pull alors que c'était l'hiver était une bonne idée. Genre il n'avait pas eu l'idée lui-même. Oswin s'était arrêté sans qu'elle s'en aperçoive, et s'était retourné en le regardant (non franchement, il fallait qu'il arrête !). Il écrasa son mégot. Au moins elle n'aurait plus à subir la fumée, et attraper un cancer par tabagisme passif.


" J'ai pas d'fric. Et moi j'ai personne pour me payer des fringues neuves. "

Léan se mit à rire.

" Et tes cigarettes, tu utilises la métamorphose pour les faire apparaître, peut-être ? "

C'était comme les piliers de bar de son village, jamais de sous pour se payer le chauffage, mais assez pour s'enfiler de la vinasse californienne, et un peu de whisky quand il faisait froid.

" Enfin si tu veux t'as qu'à m'en payer un, hein. "

" Non désolée, je ne fais pas la charité avec l'argent durement gagné par mes parents. "

Non, ce n'était pas très gentil, mais quand même, ses parents n'étaient pas extrêmement riches, et se privaient parfois un peu pour elle.

" Tu as essayé de te lancer un sort pour te réchauffer ? Prendre un feu en bocal aussi, ça coûte rien. "

Peut-être qu'il y avait pensé, peut-être pas. En tout cas Léan se demandait si elle n'avait pas fait une erreur en ne retrant pas tout de suite après avoir envoyé le colis pour son père... Ce type allait l'énerver un peu, alors qu'elle se sentait si zen pour l'instant !
Revenir en haut Aller en bas
Oswin T. Hooper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Chien-loup


Re: Sur la place de Pré-Au-Lard

Message par : Oswin T. Hooper, Ven 18 Jan - 18:46



I don't need anybody's help



Au final, elle m’agaçait franchement. Je répondais même pas à sa pique concernant mes clopes, même si dans le fond elle avait pas tout à fait tord. Sauf que voilà, j'étais accro et j'me voyais mal m'en passer aussi facilement. Déjà que j'étais en rogne tout le temps alors si en plus je fumais pas ... Bonjour le bordel. C'était même plus la peine de m'approcher à ce niveau là. Et puis mes clopes, les 3/4 du temps je payais un paquet et en sortait avec 10. Un petit sortilège de confusion et le tour était joué. J'aimais pas user de la magie pour "rien", mais mon addiction à ça était trop forte pour que je fasse autrement. Et ça me faisait chi*r, parce que j'avais juste l'impression d'être comme mes deux p*tains de parents, mais dans un autre genre. Mais bon, j'allais éviter de penser à ça, sans quoi j'allais me mettre à démolir tout ce qui me passait sous la main.

" Non désolée, je ne fais pas la charité avec l'argent durement gagné par mes parents. " J'ai pas pu m'empêcher de rire en entendant ça. J'avais bel et bien réussi à stopper sa charité dégueulasse et ça me contentait assez. Sauf qu'elle pouvait dire ce qu'elle voulait, ses parents gagnaient peut-être pas des masses de fric, mais au moins ils en avaient assez pour vivre. Je m'arrêtais une nouvelle fois lorsqu'elle me glissa à l'oreille l'idée du sort réchauffant. Elle me gonflait au plus haut point cette nana, tellement que j'avais envie de lui hurler dessus et de lui dire de dégager. Mais j'essayais quand même de rester calme, parce qu'au fond je savais que ce qui m’énervait le plus, c'était de pas y avoir pensé. Mais je l'avais déjà dit, j'aimais pas utiliser la magie pour ce genre de futilité. Le froid c'était rien pour moi, et c'était surtout le fait de m'être fait jeté bras nus dans la neige qui m'avait frigorifié.

" Mais tu peux pas la fermer deux minutes ?! " Je roulais des yeux, agacé. Je voyais bien que je m’énervais tout seul et ça me gonflait au plus haut point. Okay elle était chiante, mais si c'était ça j'aurais dû la laisser planter là et me barrer seul dans une direction X ou Y. Là je l'avais plus au moins invitée à me suivre, donc c'était moi le c*n dans l'histoire. Je soufflais un coup, une buée s'échappant de ma bouche. J'essayais de me reprendre, plus calmement cette fois-ci. " Je m'en fous d'avoir froid, c'est rien ça. J'ai connu pire. " Je serrais les dents, chassant les mauvais souvenirs de mon esprit et me remettant à marcher doucement. Les mains dans mes poches, tête baissée, je regardais le sol enneigé comme si ma vie en dépendait. J'me sentais pas terrible aujourd'hui pour tout avouer, la fatigue surement. J'étais crevé, entre les aller-retour jusqu'au château, les concerts qu'on donnait, les répétitions, l'écriture de chanson ... J'étais claqué et ça se ressentais sur mon mental. En temps normal j'aurais déjà envoyer paître la gamine, mais là j’enchaînais plutôt sur une conversation des plus banales. Ça me dégoûtait moi-même, mais j'aimais pas ce blanc qui me faisait penser.

" 'Font quoi tes parents ?! " Mais pourquoi j'demandais ça moi ? Bordel de m*rde Tom, tu chiais là. D'où tu parlais famille avec cette meuf maintenant ? Le coup sur la tête avait dû me rendre dingue, j'voyais que ça. J'étais vraiment tout mou, et ça me donnait vraiment envie de me coller des baffes. Pourtant j'en avais déjà reçue deux belles tout à l'heure, ça aurait dû me réveiller. Mais non, je faisais l'abrutis. Enfin ça allait pas durer ...

Revenir en haut Aller en bas
Léan Donnelly
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Sur la place de Pré-Au-Lard

Message par : Léan Donnelly, Dim 20 Jan - 6:46


" Mais tu peux pas la fermer deux minutes ?! "

Léan le regarda un petit instant, ouvrit la bouche, la referma, et réfléchit. C'était pas possible d'être énervé comme ça !

"Oulah, doucement, mec. T'énerve pas, je t'ai rien fait ! "

Il était toujours planté là, en même temps. Léan avait sauté sur l'occasion pour essayer de faire la discussion, et finalement, elle se faisait agresser. C'était bien sa veine de tomber sur des tordus !

" Je m'en fous d'avoir froid, c'est rien ça. J'ai connu pire. "

La jeune fille ne voulait pas vraiment savoir ce qu'on pouvait connaître de pire qu'avoir froid sans avoir assez sur le dos. Il avait pas l'air d'être à l'aise finalement, vu l'air tout 'triste' qu'il avait. Cela n'était sûrement pas facile pour lui, mais elle n'avait rien demandé finalement.

" 'Font quoi tes parents ?! "

Ah ben alors celle-là, elle ne s'y attendait pas du tout, vu comme il essayait de l'envoyer paître depuis tout à l'heure, c'était une sacrée surprise. Que faisait ses parents ? Rien de bien excitant en fait, ils ne passaient pas leur temps assis derrière un bureau à prendre des petits cafés, ça c'était sûr ! En tout cas, il avait changé de sujet, mais c'était pas grave, sa vie tranquille n'irait pas énerver les autres, au moins.

" Heu, mon père tiens un haras et ma mère soigne des animaux magique. "

La Gryffondor ne demanda pas ce que les siens faisaient, au cas où elle ferait encore une bourde, et en plus il lui avait dit que personne ne pouvait lui acheter des pulls, elle avait un mauvais pressentiment. Léan chercha un peu ce qu'elle pouvait demander pour éviter que la situation ne devienne gênante. C'était un peu une habitude en fait. C'était quoi le problème avec les gens malheureux ?

" Tu as des projets pour plus tard ? Un grand projet fou dont même toi tu ne crois pas ? "
Revenir en haut Aller en bas
Oswin T. Hooper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Chien-loup


Re: Sur la place de Pré-Au-Lard

Message par : Oswin T. Hooper, Mar 22 Jan - 16:22



I don't need anybody's help



Non mais franchement, pourquoi j'avais demandé ça ?! Je m'en battais complètement de savoir ce que faisaient ses parents ! Je roulais des yeux pour ma propre c*nnerie, accélérant le pas et l'air renfrogné. Je l'écoutais donc me répondre que ses chers père et mère bossaient avec des animaux. C'était cool. Ma mère aussi bossait avec des bêtes, mais c'était plutôt dans le style gros porc. Tout ce qu'elle méritait de toute façon cette sal*pe. J'répondais rien à ça, parce que y'avait rien à dire et que j'avais plus envie de faire l'erreur une nouvelle fois de balancer la conversation sur le terrain glissant de l'ennui. C'était cool parce que elle non plus elle demanda rien avant un bon moment, juste ce qu'il me fallait pour me flageller mentalement et remettre en place mes allures de gros connard. Enfin, c'était pas des allures, juste ce que j'étais. J'étais bien tenté de rendre visite à Léo, mais avec elle qui me collait au cul maintenant ça allait être un peu chaud.

" Tu as des projets pour plus tard ? Un grand projet fou dont même toi tu ne crois pas ? " Je fus surpris par cette question, si bien que j'haussais les sourcils d'un air " What the fuck did you say ? ". Sérieux, c'était quoi cette question à la con ? Fallait dire que je l'avait un peu cherché avec celle que j'avais bazardé sur les parents, donc dans le fond, elle attaquait juste avec une autre c*nnerie de la vie. J'hésitais à répondre un instant, balançant alors de la façon la plus neutre et désintéressée possible : " Faire en sorte que mon groupe marche ". J'aurais bien répondu " être heureux ", mais pour ça il aurait fallu qu'elle vire déjà. Et puis les deux étaient un peu synonyme dans le fond, si le groupe fonctionnait, ça ferait mon bonheur. M*rde, j'étais presque mignon là, non ?

" Et pas la peine de me dire tes projets, je m'en fous. " Je la coupais avant qu'elle ne l'ouvre, parce que j'avais pas envie de savoir ses petites motivations dans la vie et que ça me faisait chier plutôt qu'autre chose de l'écouter. Je sortais alors ma baguette, créant d'un geste mon patronus corporel, soit une chauve-souris. Une roussette des Philippines pour être exact, mais on s'en tapait un peu dans le fond. J'voulais envoyer un message à Léo, j'voulais pas rentrer au château ce soir. " Léo, je squatte chez toi cette nuit, et t'as pas l'choix. " Et hop, le mammifère fantomatique était parti. Je remettais ma baguette à sa place, regardant le sortilège voleter dans les airs. Il tarderait pas à l'avoir et j'avais plus qu'à attendre sa réponse sous forme de singe. En attendant, j'avais donc cette fille sur le dos et je savais pas trop quoi en faire ... Bloody Hell, manquerait plus que j'redevienne tout mou comme tout à l'heure !
Revenir en haut Aller en bas
Léan Donnelly
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Sur la place de Pré-Au-Lard

Message par : Léan Donnelly, Mer 23 Jan - 11:12


" Tu as des projets pour plus tard ? Un grand projet fou dont même toi tu ne crois pas ? "

Il avait pas eu l'air convaincu par la question, ah, les échanges de banalités, c'était pas facile quand on s'appelait Léan et qu'on aimait bien rester dans son petit coin sans faire de vagues, sans avoir vraiment d'amis en fait. Cela ne la dérangeait pas outre mesure en général, on était vite vacciné lorsqu'en primaire vos parents vous sortaient qu'il ne fallait pas trop se rapprocher des moldus parce qu'après ils allaient vouloir demander de vos nouvelles par internet tout le temps...mais il fallait quand même rester avec eux, histoire de comprendre un peu comment ça marchait sans magie, et de comprendre la famille de son papa.

"Faire en sorte que mon groupe marche "

Wow, musicien, quel projet d'avenir stable, avec une vie stable. Qui était-elle pour juger ? C'était pas lui qui voulait travailler avec des dragons...

" Et pas la peine de me dire tes projets, je m'en fous. "
"Oh, c'est bon hein, pas la peine de t'exciter comme ça. "

C'était la deuxième fois qu'il l'envoyait bouler
Ah, oui, bon, ok, ce n'était pas comme si elle était grandement intéressée par les choix de carrière d'un type habillé avec des vêtements à trous en plein hiver même temps.
Et puis il avait l'air d'avoir d'autres projets, son vol en dehors du pub ne l'avait pas non plus trop perturbé. Elle le vit lancer un patronus corporel, alors le pauvre bichon avait une vie triste à en pleurer mais il était assez heureux pour en créer un comme ça. Il n'y avait pas tant de quoi s'inquiéter alors. Elle vit juste que ça volait avant de s'en retourner et partir dans la direction opposée, légèrement vexée.
Le flegme Britannique avait vaincu, et elle entama son trajet de retour dans la neige en sifflotant. Elle aurait froid aux pieds si elle continuait à planter là.
Revenir en haut Aller en bas
Oswin T. Hooper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Chien-loup


Re: Sur la place de Pré-Au-Lard

Message par : Oswin T. Hooper, Mer 23 Jan - 20:01



I don't need anybody's help



Ah j'avais l'air de l'avoir vexé la petite. Tellement qu'elle partait dans le sens d'où on venait, juste en me disant que c'était pas la peine que je m'excite comme ça. M*rde, dans le fond elle avait grave raison en fait. Pourquoi je l'avais envoyé chier de la sorte ? Je la regardais partir sans rien dire, perturbé, serrant le bidule qu'elle m'avait prêté dans le creux de ma main droite. Elle avait été super gentille avec moi et moi je la traitais comme de la Mer**. Elle m'avait rien fait dans le fond, j'devais me calmer. J'hésitais à la rattraper et à me montrer sous un jour un peu meilleur, montrer que quand je le voulais bien, j'étais pas si terrible que ça. Parce que je m'étais énervé contre elle sans raisons et j'admirais son calme face à mes réactions disproportionnées. De quoi j'redevenais tout mou là ?

Je la rattrapais en vitesse, sans vraiment réfléchir au pourquoi du comment et encore moins à ce que j'allais lui dire. Je méritais plutôt qu'elle me colle une grosse marave dans la gueule, mais j'pensais pas vraiment que c'était son style. Je savais pas gérer quand les gens se montraient sympa avec moi, je connaissais que la violence dans ma vie alors, quand j'avais d'la douceur devant les yeux, j'savais plus quoi faire. C'était pas normal pour moi, pas habituel. Surtout quand je connaissais pas la personne en face de moi. Elle m'avait un peu remis à ma place en trois fois rien cette gamine, et ça me faisait chier d'admettre que dans tout ce qu'elle m'avait dit, bah que les 3/4 étaient véridiques. J'avais pas vraiment envie qu'elle s'en aille mais c'était surement la meilleure chose à faire pour elle, alors je sortais son chauffe-main de ma poche, le déposant dans les siennes doucement. Mon expression n'affichait rien, mais j'en pensais pas moins. " Merci. "

Ouais, ça pouvait sembler trois fois rien et normal, mais j'agissais pas souvent comme ça. J’espérais juste qu'elle en aurait conscience au moins. Oswin Hooper dire merci à une inconnue, c'était un petit pas pour l'homme mais un grand pas pour l'humanité ! Je savais pas quoi dire d'autre, y'a rien de plus qui voulait sortir de ma bouche et je m'exaspérais moi-même. Le grand fou furieux des Gryffondor, en train de faire le coeur tendre devant une de ses congénères. C'était la fin d'un mythe là les gars, j'avais dû recevoir un trop gros coup sur la tête. Non en fait j'aurais dû partir dès le début et pas m’emmêler dans ce foutoir, ça aurait évité bien des choses. Mais ce qui était fait, était fait et n'était plus à faire comme on dit, alors je me contentais d'attendre qu'elle reprenne son chemin, puisqu'elle le reprendrait surement. Hein qu'elle le reprendrait, son chemin ?
J'étais un poil lunatique aujourd'hui n'empêche ...
Revenir en haut Aller en bas
Léan Donnelly
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Sur la place de Pré-Au-Lard

Message par : Léan Donnelly, Ven 25 Jan - 17:18


Alors que Léan faisait sa petite sortie de sa situation étrange avec Oswin le lunatique, en se demandant si elle ne devrait pas rentrer, parce qu'elle commençait à ne plus sentir ses orteils, et ses orteils, elle y tenait un peu tout de même. Elle donnait des coups de pieds dans la neige en avançant lorsqu'Oswin la ratrappa.

Ne se gênant pas du tout, Oswin lui rendit son chauffe-mains dans les siennes. Léan rougit à travers son écharpe, légèrement gênée. Et puis il lui dit merci, le visage fermé. Lunatique, complètement. Cela la rendait mal à l'aise, à planter là, comme ça avec quelqu'un en face d'elle. Elle fit la grimace, ne sachant pas trop quoi faire.


"Heu"

Très intelligent, Léan, c'est faire preuve d'un grand vocabulaire élaboré. Heu, quoi maintenant ? La jeune fille fuyait ce genre de conflits, ce n'était pas très courageux de la part d'une Gryffondor.

"Tu...heu, as l'air occupé, après. Je voudrais pas te déranger plus, puisque tu n'as pas vraiment l'air d'avoir besoin de moi."
Revenir en haut Aller en bas
Oswin T. Hooper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Chien-loup


Re: Sur la place de Pré-Au-Lard

Message par : Oswin T. Hooper, Sam 2 Fév - 6:47



I don't need anybody's help



Je devais la rendre dingue, complètement. Un coup j'étais en mode " Dégage tu m'fais ch*er " et l'instant d'après je passais en mode " Nan en fait reviens je suis seul comme une pauvre m*rde et c'est nul." Pas simple de me suivre et de me supporter, j'en avais bien conscience et je m'attendais très franchement à ce qu'elle m'envoie bouler à 10 000 kilomètres de là. En tout cas elle avait pas l'air bien, elle faisait une drôle de tête. J'savais pas trop si c'était parce qu'elle voulait me foutre son poing dans la gueule ou qu'elle savait juste plus où s'mettre. Ouaiiis .. Ma beauté était déstabilisante ... Oui bon, j'suis un gros narcissique et alors ?! Je vous emmerde bien profond les cocos !

Je fus gratifié d'un " Euh " très profond et éloquent, me laissant un peu dans le flou. J'savais pas quoi faire moi maintenant, elle voulait partir ou pas ? On avait bel air à rester planter là tout les deux, entre son air bizarre un peu fuyant et mon regard froid inexpressif qui la lâchait plus. Je glissais donc un " Mais encore ? " moqueur, un p'tit sourire salaud sur le visage. Ça m'faisait rire quand les gens savait plus quoi dire devant moi et ça arrivait souvent. Soit parce qu'ils osaient plus ou soit parce qu'ils pouvaient plus. Enfin elle se décida finalement à m'parler, sa remarque me faisant froncer les sourcils. " Tu...heu, as l'air occupé, après. Je voudrais pas te déranger plus, puisque tu n'as pas vraiment l'air d'avoir besoin de moi. " Je savais pas que j'avais l'air occupé tiens. J'm'étais fait viré d'un bar à grands coups de pieds au cul, à moitié habillé, j'étais seul et j'avais rien à faire de spécial avant ce soir. C'était être occupé ça ?! Et bah p*tain. Je me demandais ce qu'elle dirait de mes journées de répét'/concert/jobs divers si pour elle, je lui semblais occupé là.

" D'où j'suis occupé ?! " Je lui lançais un air à la fois intrigué et surpris du coup, un poil offusqué même. " Steuplais, je me suis fait j'ter d'un bar, où je picolais et écrivais seul. Là maintenant si tu pars, j'vais surement errer seul dans la neige en vidant mon paquet de clope doucement mais surement et atterrir dans un autre bar où je me mettrais certainement minable en attendant ce soir. Toujours. Seul. " Ça devait être la plus longue phrase que je lui lâchais aujourd'hui, elle allait encore être perturbée à tous les coups. Par contre je voulais pas qu'elle croît que ça me dérangeais d'être tout seul, j'adorais ça, mais c'était juste pour dire que j'étais clairement pas "occupé".

" Et avant que tu dises quoi que ce soit, non ça me gêne pas d'être seul, au contraire. Mais je suis pas occupé. " J'voulais fixer ça tout d'suite, parce que manquerait plus que je passe pour un mec en manque d'affection moi maintenant. Par contre là je lui laissais vraiment le choix, s'il elle était un peu maso elle resterait, sinon elle partirait. Mais c'était à elle de voir, moi j'allais pas la supplier, même si je devais avouer que finalement, elle me dérangerait surement pas tant que ça. " Donc c'est comme tu veux, mais j'vais pas me mettre à genoux pour que tu restes. "


Un peu en retard ...
Revenir en haut Aller en bas
Léan Donnelly
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Sur la place de Pré-Au-Lard

Message par : Léan Donnelly, Mar 5 Fév - 12:25


Pour un observateur externe qui étudiait les relations humaines, leur conversation devait être un bel exemple d'inconfort entre ados pas vraiment doués pour la communication. Entre les petits regards, les changements d'émotions, et les phrases pas terribles, entrecoupées de marche dans la neige. Hourra, youpi.

"Steuplais, je me suis fait j'ter d'un bar, où je picolais et écrivais seul. Là maintenant si tu pars, j'vais surement errer seul dans la neige en vidant mon paquet de clope doucement mais surement et atterrir dans un autre bar où je me mettrais certainement minable en attendant ce soir. Toujours. Seul."

C'était probablement le moment dans les séries américaines où tout le monde se mettait à s'embrasser, et pleurer dans les bras l'un de l'autre, parce que c'était si triiiiiiste. Ou pas. En fait, si c'était triste, mais c'est pas comme si elle n'avait pas des moments où elle était un peu seule, c'était juste que bon, elle n'avait pas de problèmes avec l'acool.

" Et avant que tu dises quoi que ce soit, non ça me gêne pas d'être seul, au contraire. Mais je suis pas occupé. "
Léan acquiesça, bon au moins il était pas déprimé à fond, heureusement, elle n'était pas psy non plus !
La Gryffondor commençait à avoir vraiment froid aux pieds ce coup-ci, Oswin avait l'air légèrement moins désagréable qu'à ce qu'elle avait pu voir jusqu'ici, ce qui n'était pas mal. Vu qu'il soufflait le chaud et le froid tout le temps, autant en profiter.


" Donc c'est comme tu veux, mais j'vais pas me mettre à genoux pour que tu restes. "

"Hmmm, eh bien, je pensais peut-être aller à la Tête de Sanglier avant de rentrer à Poudlard. Sans me bourrer la gueule, si tu veux venir, viens."

Ah la perspective d'être au chaud, boire quelque chose (préférablement sucré), ça ne lui ferait pas de mal, et ses orteils la remercierait.

Plus sérieusement, elle se demandait si Oswin allait accepter, ils n'avaient pas les mêmes centres d'intérêts, alors leur discussion n'irait peut-être pas bien loin.

Revenir en haut Aller en bas
Oswin T. Hooper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Chien-loup


Re: Sur la place de Pré-Au-Lard

Message par : Oswin T. Hooper, Sam 9 Fév - 12:53



I don't need anybody's help



Bon j'avais fini mon petit speech de grand solitaire, maintenant c'était que je me les caillais quand même vachement beaucoup. Ouais, l'hiver, la neige et tout le bordel, ça réchauffait pas vraiment quoi . J'allais plus rien retrouver dans mon pantalon si ça continuait. En tout cas elle parlait pas beaucoup la Gryffy, fallait dire qu'elle devait plus savoir où elle en était à force. Un coup j'étais relativement sympa, un coup je la traitais comme une sous-m*rde. " Hmmm, eh bien, je pensais peut-être aller à la Tête de Sanglier avant de rentrer à Poudlard. Sans me bourrer la gueule, si tu veux venir, viens." Mais ça l'empêchait pas de m'inviter avec elle ? Bah m*rde, je pensais franchement qu'elle partirait, pas qu'elle me demanderais de venir avec elle. Elle était sado, c'était forcement ça.

J'fis mine de réfléchir un peu quand même, parce que dire oui tout d'suite ça aurait fait louche et un poil désespéré. Du style " Je suis tellement seul que j'attendais que ça, allons-y alonso ! yeah yeah ". Non mais c'était pas digne de moi de réagir comme ça, j'me devais de faire au moins semblant d'hésiter. " Mmmh ... M'suis pas encore fait jeter de la Tête de Sanglier " J'glissais un clin d'oeil, en plus de mon petit sourire en coin qui me donnait un sacré air d'enfoiré. J'avais pas dit oui de façon claire, mais ma réponse équivalait largement. C'était donc d'une démarche légère et en allumant une cigarette que je fis le premier pas en direction du bar. On était à une dizaine de minutes à tout casser, l'air de rien on avait pas mal avancé et j'savais même pas vraiment où on était.

" Promis, j'ferais un effort pour cogner personne une fois là-bas. " Ouais je pouvais le faire ! J'pouvais bien rester calme une petite heure nan ? Grave. Pis j'allais pas trop boire aussi, une bièraubeurre et c'était tout. Pas de Jack Dan' ou de Whisky Pur-Feu, ni autres cocktails aux prix exorbitant que proposaient les bars du coin. Mais je me demandais ce qu'on allait se dire quand même, parce que j'aimais pas parler de moi et j'aimais pas entendre la vie des autres. Ça risquait d'être problématique, mais bon. J'étais toujours un peu plus docile avec un verre dans les mains.


[ RP terminé; sujet libre. Suite à la TDS ]
Revenir en haut Aller en bas
Ahlys Maplestone
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Animagus : Polatouche


Re: Sur la place de Pré-Au-Lard

Message par : Ahlys Maplestone, Mar 5 Mar - 9:49


RP avec Elena B. Black.
Ahlys sortit du 7, Veela Street. Pancake, son jeune hibou, avait fort besoin de se dégourdir les ailes. La semaine passée avait été exécrable et la pluie s'était presque continuellement abattue sur le village de Pré-au-Lard. N'ayant pas souhaité que son hibou fût malade, elle lui avait interdit de sortir. Pancake, parce qu'il était fâché, s'était montré très hostile tout le temps que dura sa captivité forcée. Ahlys en avait eu le cœur brisé, mais elle s'était fait violence pour ne pas céder aux piaillements du volatile furieux et désespéré.

Toutefois, quand enfin elle avait estimé que le temps était plus clément, elle invita Pancake à descendre de son perchoir et lui proposa une petite sortie. Il l'avait d'abord regardée en penchant la tête, mais lorsqu'elle était allée ouvrir la fenêtre, il avait plané quelques instants dans la pièce en poussant des cris de joie, s'était posé sur l'épaule de sa maîtresse non sans griffer son épaule nue. Elle avait attrapé un gilet chaud ainsi qu'une veste et quitté son appartement.

Arrivée à la place déserte de Pré-au-Lard, Pancake déploya ses ailes et s'envola. Ahlys profita de ce moment de répit pour se couvrir, car si le ciel était uniformément bleu, l'atmosphère n'en était pas moins glaciale.
Revenir en haut Aller en bas
Désirée B. Black
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Sur la place de Pré-Au-Lard

Message par : Désirée B. Black, Mar 5 Mar - 11:50


Cela faisait plus d'un an et demi qu'Elena n'avait pas mis les pieds à Londres. Après ses examens et la fermeture du bar des ténèbres, la jeune femme n'était pas rester sur place, elle avait eu envi de voyager. Elle avait donc commencer par la France, ou elle avait trouver des petits boulots de ci de là, mais rien qui ne l’intéressa longtemps. Après avoir vécue neuf mois dans ce pays ou la gastronomie est riche, elle repartie pour la maison de son enfance... Mais rien n'y changea, Londres et les alentours de Poudlard lui manquait, elle décidât donc de revenir sur ce terrain qu'elle aimait temps. Elle ne savait pas pour le moment ce qu'elle allait faire, mais ayant mis quelques mornilles de côtés, elle comptait vivre pour le moment sur ses ressources, avant de voir plus loin.

Elle avait déposé ses affaires dans une petit maison d'hôte non loin de Pré-au-lard, la chambre n'était pas du grand luxe mais suffisait clairement aux petites dépenses que la jeune femme souhaitait faire dans les semaines à venir. Par la fenêtre ouverte une brise glacial rentrait soulevant au passage les pages d'un journal posé sur le petit bureau de bois proche de celle-ci. Une jeune femme d'un les cheveux blond descendait en cascade sur ses épaules, se coiffait d'un petit chignon devant la petit glace accrocher au mure. Il ne lui fallut pas plus d'une dizaine de minutes pour parvenir au résultat souhaiter, enfilant avec légèrté sa cape de sorcière. Elle enfila ses chaussure, caressa le sommeil de la tête de "Plume" son hibou et sortie de la chambre en la fermant a double tour derrière elle.

Cella ne servait pas a grand chose, si un sorcier voulait rentré, il rentrerait toujours avec l'aide de la magie, mais elle faisait cela plus machinalement qu'autre chose. Une fois au dehors, il lui semblait que la petite brise qui rentrait par la fenêtre de sa chambre, n'était pas aussi froide. D'un geste de la main, elle remonta la capuche de sa cap pour recouvre le dessus de sa tête. Elle croisa deux ou trois passants, qui semblaient eux être presser de rentrée chez eux. Elena, elle personne ne l'attendait... Tout en marchant elle regardait alentour prenant l'aire de cette journée, agréable. La fraîcheur, lui rendait les joues toutes rosie par le froid, malgré tout elle trouvait cela plutôt agréable.

Après avoir airé sens but bien précis dans les ruelles, elle déboucha sur la place principale de Pré-au-lard. Cette petit place était charmante, un chemin de paver amenait les visiteur jusqu’à son centre. Comme s'ils avaient peur que les gens se perde... La jeune femme fit un petit pose pour regardé le ciel, il était d'un bleu sens nom, et très brillant... Au dessus de sa tête, elle entendit un petit bruit d'aile.. Ce tournant sur elle même elle découvrir un petit hibou, d'un geste machinal elle leva le bras et le hibou qui ne semblait pas agressif se posa sur son avant bras droit. Ravi et tout sourire la jeune femme, ôta sa capuche et caressa doucement le petit hibou.

Elle n'avait pas remarquer qu'une jeune femme l'observait du coin de l'oeil, elle poursuit de caresser l'animal et lui dit d'une voix douce.

♦ Tu es mignon..

Elle avait a peine dit cela que la jeune femme qui se trouvait aussi sur la place bougea, ce qui fit tourné la tête du jeune hibou. Elena suivit son regard et croisa, celui-ci de la jeune femme..

♦ Bonjour, ce petit hibou est à toi !?

Lui demandat-elle avec un petit sourire ravi que les lèvres.


Dernière édition par Elena B. Black le Mer 6 Mar - 14:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ahlys Maplestone
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Animagus : Polatouche


Re: Sur la place de Pré-Au-Lard

Message par : Ahlys Maplestone, Mar 5 Mar - 13:55


Ahlys levait la tête et observait Pancake exécuter des figures dans les airs non sans une certaine grâce. Il ne pouvait certes pas porter de lourdes charges, mais ce hibou était doté d'une incroyable agilité. L'air était frais, aussi l'auror se mit-elle à marcher sur la large place afin de se réchauffer, sans quitter l'animal des yeux. Quand celui-ci fut hors de son champ de vision, elle rentra la tête dans ses épaules, regardant la fine buée qui s'échappait de ses lèvres et laissant ses pensées la transporter.

Cela faisait plusieurs mois qu'elle travaillait sans relâche au Ministère ; ses nombreux voyages en portoloin commençaient à grandement la fatiguer. Il fallait trouver une solution, car ses malaises ne pouvaient pas se multiplier indéfiniment. Il était hors de question de prendre son balai, et encore moins envisageable de passer son permis de transplanage. Elle dut bien admettre que les alternatives en étaient grandement réduites, voire inexistantes. Elle songea à s'installer dans la capitale anglaise, mais c'eût été se trouver loin d'Ailinn. Cette dernière était à Poudlard, donc entre de bonnes mains, mais Ahlys ne supportait pas de se sentir éloignée de sa filleule.

Balayant ses tracas d'un clignement d'yeux, elle regarda à nouveau le ciel clair, le soleil éclairant son visage opalin. L'oiseau réapparut ; elle tendit le bras, mais il ne s'y posa pas, à sa grande surprise. Elle se retourna et vit une jeune femme d'une vingtaine d'années, aux cheveux blonds attachés en un chignon élégant. L'inconnue avait invité le volatile à la rejoindre et à présent lui parlait sur un ton doux. La femme releva la tête et toutes deux échangèrent un regard sans hostilité. Ahlys s'approcha pour mieux entendre les paroles de la nouvelle venue que Pancake semblait fort bien apprécier.
- Bonjour, ce petit hibou est à toi ? demanda-t-elle en caressant l'animal qui émit un piaillement de satisfaction.
- Petite taille, mais grande sociabilité ! plaisanta l'ancienne Serdaigle en acquiesçant, étrangement à l'aise en compagnie de la femme qu'elle n'avait pourtant jamais croisée.

Reconnaissant la voix de sa propriétaire, Pancake quitta son perchoir et vint se poser sur son épaule. La veste d'Ahlys étant en cuir, il ne parvint pas à s'agripper correctement et décida de retourner près de la femme qu'il semblait avoir adoptée.
- Je crois qu'il vous trouve à son goût, déclara-t-elle en venant caresser son jeune hibou. Vous aimez les animaux ?

Il y avait encore quelques années, Ahlys était incapable de converser aussi aisément. Seule la proximité des bêtes la rendait moins nerveuse et plus encline à discuter. Par ailleurs, elle éprouva soudain grand plaisir à parler à quelqu'un. A l'exception de ses relations professionnelles, Ailinn, Rilla et le personnel de la Tête de Sanglier qu'elle fréquentait de temps à autre, la sorcière n'échangeait pour ainsi dire avec personne.
Revenir en haut Aller en bas
Désirée B. Black
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Sur la place de Pré-Au-Lard

Message par : Désirée B. Black, Mer 6 Mar - 14:37


Pendant qu'Elena s'attardait à caresser calmement, le jeune petit hibou qui semblait apprécier énormément ces petits gestes affectifs. La maitresse de celui-ci s'était approcher et répondit à sa question avec une petit plaisanterie qui tira le sourire à l'ancienne Poufsouffle...

♦ En effet, il n'est pas farouche, si « plume » était là, il serait jaloux..

« c'est sur !! » pensa t'elle pour elle même. N'avait-elle pas dit que cela que le jeune hibou s'envola de son bras pour se posé ou du moins faire une tentation de se pauser sur l'épaule de sa maîtresse.. L'essai ne fut pas une franche réussite. Elena lui proposa donc de nouveau son bras avant de répondre aux paroles et surtout à la question de la jeune femme se trouvant devant maintenant.

♦ A son goût je n'espère pas, je voudrais pas me faire croquer par un petit hibou.. De plus je ne voudrais pas lui faire une indigestion alimentaire..

Dit-elle sur le ton de la plaisanterie. Puis elle poursuit sur un ton neutre, mais relativement conviviale tout de même..

♦ Aimez les animaux, oui on peut dire sa ainsi, j'ai grandis avec deux grosses boules de poile. Deux adorables terre-neuve qui mon servit de confident, de frères et sœurs, et surtout par dessus tout, de sources à bêtises. Ce qui aux yeux de mes parents, à été source de liberté pour moi et grande inquiétude pour eux...

Répondit-elle avec les yeux brillant par les souvenirs mais surtout par dessus tout un grand sourire amuser de se souvenir de toutes les bêtises qu'elle avait fait en leur compagnie. Après une petit pause souvenir elle poursuivit sur un ton de voix plutôt joyeux.

♦ Ensuite j'ai eu « plume » il y a maintenant 5 ans, mon père à trouver judicieux à l'époque de m'offrir, un hibou à ma nomination de préfète, il pensait surement que j'écrirais plus souvent.

Elle eut un petit amuse, qui voulait bien dire ce que sa voulait dire.. Bien évidemment pas vraiment utile de le dire que sa n'avait pas marcher.. Elena avait trouver la liberté qu'elle attendait depuis longtemps, Poudlard était sa nouvelle maison et il fallait bien le dire sa cousine Molly donnait beaucoup plus de nouvelle que elle même à son propre père...

♦ Tu possède ou tu as vécu avec d'autre animaux que ce petit et tous mignon petit compagnon !?

Lui demanda t-elle sur un ton polie. Elena n'avait pas fait la conversation avec quelqu'un d'autre que son propre père, pendant près de 6 mois elle avait donc perdu l'habitude que les gens ne décrypte pas son visage ou ses sourires sens qu'elle soit vraiment obliger de parler avec des mots. Elle remarqua que le petit hibou, semblait se tri-mousser, il semblait s’ennuyer.. Elle fit un petit mouvement de bras pour lui rendre sa liberté. Ce qu'il accepta en écartant ses ailes et décolla vers le ciel. D'une voix rêveuse elle dit :

♦ Un jour, je ferais pareil !!

Elle n'avait pas parler bien fort, la jeune femme a ses coté pouvait très bien avoir entendu.. Être debout pour discuté surtout au milieu d'une place faisait un peu pigiste au goût de la jeune demoiselle, elle proposa donc à la jeune femme de s'installer, à l'écart sur l'un des bancs qui se trouvait proche des arbres.

♦ Sa te dirais de l’installez la bas !? Sur l'un des bancs de préférence, un peu à l'abri du vent..
Revenir en haut Aller en bas
Ahlys Maplestone
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Animagus : Polatouche


Re: Sur la place de Pré-Au-Lard

Message par : Ahlys Maplestone, Dim 10 Mar - 8:33


La conversation entre les deux jeunes femmes allait bon train. L'inconnue, qui semblait légèrement plus jeune qu'Ahlys, parlait, puis l'ancienne Serdaigle lui répondait sans hésiter, sans buter sur les mots. L'auror ne sut dire si cette tranquillité avait été provoquée par la nouvelle venue elle-même, ou si Pancake, par ses allers-retours d'un perchoir à l'autre, n'avait pas tissé un premier lien complice entre les sorcières.

Quand Ahlys souligna la sociabilité de son hibou, la cadette acquiesça.
- Si Plume était là, poursuivit-elle, il serait jaloux.
Craignant d'être indiscrète, l'auror aux cheveux roux n'osa pas demander qui pouvait bien être Plume, mais supposa qu'il s'agissait d'un animal de compagnie ; peut-être un autre hibou, ou alors un boursouflet, créature fort appréciée des sorciers pour son caractère joueur et amical.

L'aînée laissa Pancake quitter son épaule pour retrouver celle de l'inconnue et s'approcha d'elle tandis que le hibou réclamait des caresses par un discret roucoulement. L'autre sorcière répondit volontiers à sa plaisanterie en renchérissant : elle espérait ne pas être trop au goût de Pancake afin de ne pas se faire manger, d'autant moins qu'elle risquait de causer au petit volatile un désagréable inconfort intestinal. A ces mots, Ahlys laissa échapper un rire cristallin. Elle imaginait la scène et la trouvait très amusante.
- Ne craignez rien ! Il vous piquerait tout au plus la nourriture que vous pourriez avoir laissée dans vos poches. Vous aimez les animaux ?
- Oui on peut dire ça ainsi, j'ai grandi avec deux grosses boules de poils. Curieuse, Ahlys leva un sourcil tout en continuant de sourire. La femme poursuivit. Deux adorables terre-neuve qui m'ont servi de confidents, de frère et sœur, et surtout par dessus-tout, de sources à bêtises. Ce qui, aux yeux de mes parents, a été source de liberté pour moi et grande inquiétude pour eux...

Le regard de son interlocutrice se perdit dans le lointain ; elle était probablement en train de songer aux aventures vécues aux côtés de ses loyaux compagnons. Ahlys restait silencieuse, elle-même perdue dans ses pensées, se rappelant Embuscade, puis Milkshake et enfin Cupcake. Ses yeux manquèrent de s'embuer de larmes tant le souvenir de son ami hippogriffe l'émouvait. La voix de sa voisine l'empêcha d'éclater en sanglots de bonheur mais aussi nostalgiques. La femme parla une seconde fois de Plume ; c'était effectivement un hibou, Ahlys avait vu juste. Un cadeau suite à sa nomination de préfète. Le sourire de l'ancienne Serdaigle s'élargit.
- Oh ! s'exclama-t-elle. Ainsi vous avez été vous aussi à Poudlard ! J'ai moi-même été préfète, il y a plus de dix ans de cela ! Elle se tut quelques instants. Laissez-moi deviner... Vous étiez... euh... à Poufsouffle ? Ou bien peut-être Gryffondor ? Je dis cela au hasard, évidemment. J'étais à Serdaigle.

La conversation vira à nouveau aux animaux ; les deux femmes semblaient toutes deux extrêmement passionnées par les animaux et créatures magiques.
- Tu possèdes ou tu as vécu avec d'autres animaux que ce petit et tout mignon petit compagnon ? s'intéressa l'ancienne Poufsouffle en laissant Pancake s'envoler et en rajoutant sur un ton rêveur qu'un jour, elle ferait de même.

Juste avant de laisser Ahlys répondre, elle proposa de s'asseoir. L'auror, qui avait tout son temps, ce qui était relativement rare, opina du chef et désigna un des bancs de bois qui ornaient la place. Il était situé à côté d'un hêtre massif au bois noueux et sombre. Toutes deux s'installèrent.
- Quand j'étais enfant, j'ai eu un petit poisson, un combattant aux couleurs éclatantes. Il n'est pas resté vivant très longtemps. Il a sauté hors de son bocal. Ahlys haussa les épaules. Lors de ma première année à Poudlard, un ami m'a offert un lapin blanc que j'ai appelé Milkshake. Je l'ai toujours d'ailleurs. C'est donc le compagnon de Pancake, le petit hibou que tu connais (d'ailleurs je ne sais pas où il est passé). L'auror était spontanément passée au tutoiement. Mais je ne t'ai pas parlé de Cupcake, mon ami hippogriffe. J'étais assez jeune, et lui aussi, quand je l'ai rencontré. Il était blessé et j'en ai pris soin.

Dans les grandes lignes, l'amitié entre Cupcake et Ahlys avait effectivement commencé ainsi. La jeune femme préféra néanmoins éviter de dire que son frère Cleyment avait été involontairement à l'origine de la blessure de l'animal. Elle eut soudain une irrépressible envie de retourner en Irlande pour pouvoir à nouveau l'entourer de ses bras. Sa mère lui avait dit que les visites de l'hippogriffe se faisaient plus rares à présent qu'Ahlys vivait définitivement à Pré-au-Lard. L'auror se promit de passer quelques jours chez ses parents ; elle demanderait à Cleyment de venir la rejoindre. Elle se rendit soudain compte qu'elle avait envie de passer un moment en famille.
Revenir en haut Aller en bas
Désirée B. Black
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Sur la place de Pré-Au-Lard

Message par : Désirée B. Black, Lun 18 Mar - 10:12


Désoler, de mon immense retard...

Les deux jeune femme s'installèrent l'un en face de l'autre afin de poursuivre le discussion. La jeune femme lui expliqua que elle même dans sa jeunesse, elle avait fait ses études à Poudlard et avait eu la chance de faire partie des préfète de la maison de Serdaigle. Elena se souvenait ce que le choixpeau disait de cette maison... Les intelligents et les bosseurs étaient représenté dans cette maison, l'ex poufsouffle ce demandait si elle avait réussit sa vie mieux qu'elle aujourd'hui !! Elle n'eu pas le temps de penser que la jeune femme renchérit e lui demandant dans qu'elle maison elle se trouvait...

♦ Ton premier choix est le bon, bonne déduction !! Je suis belle et bien une ancienne Poufsouffle, mais le choixpeau à belle et bien hésiter dans son choix de maison, mais Pousouffle doit-être dans mon coeur depuis toujours.

Dit-elle en souriant. Elle ne rajouta pas mot et laissa la jeune femme poursuivre... Lui expliquant a son tour un petit peu son enfance et les animaux qui l'avait accompagnée. Qu'en elle parla de poisson la jeune femme émit un petit sourire amical, cette animal lui faisait pensé au commencement d'un film moldu, qu'elle n'avait pas vue depuis si longtemps que cela... Passant du poisson au lapin puis a l'hippogriffe ou là Elena montra le plus d’intérêt ou devait bien le dire ce n'était pas très courant de posséder ce genre d'animal de compagnie...

♦ Tu as peu donc élevé un Hippogriffe, est ce que c'est aussi prétention que l'on peut l'étudier à Poudlard !? Je dois dire que je n'ai jamais eu le plaisir de croiser le regard de cette animal. Un peu effrayant quand on l'étudie a l'école, mais qui ma toujours fasciner, malgré tout je n'en ai jamais croiser... Comme le dit souvent mon père, si l'occasion ne se présente pas, il suffit parfois de la provoquer... Ce que je ferais surement un jour !!

Elle avait partagé toutes les deux quelques information de leur enfance et de leur passion respective pour les animaux depuis maintenant une bonne quinzaine de minutes mais ce qu'elle n'avait pas encore partager et ce qui dérangeait un peu Elena était leur non... Et celle souhaitait remettre les choses à plat...

♦ Excuse-moi de te demander cela aussi tardivement mais pourrais-je savoir comme tu te nomme !? Pour que les présentations soit faite en bonne et du forme, je vais commencer... Je me nomme Elena Blanche BLACK ! Mais Elena suffira entre nous.

Dit-elle avec le sourire...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Sur la place de Pré-Au-Lard

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 19

 Sur la place de Pré-Au-Lard

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11 ... 19  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.