AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard
Page 4 sur 19
Sur la place de Pré-Au-Lard
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11 ... 19  Suivant
Désirée B. Black
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Sur la place de Pré-Au-Lard

Message par : Désirée B. Black, Lun 18 Mar 2013, 15:12


Désoler, de mon immense retard...

Les deux jeune femme s'installèrent l'un en face de l'autre afin de poursuivre le discussion. La jeune femme lui expliqua que elle même dans sa jeunesse, elle avait fait ses études à Poudlard et avait eu la chance de faire partie des préfète de la maison de Serdaigle. Elena se souvenait ce que le choixpeau disait de cette maison... Les intelligents et les bosseurs étaient représenté dans cette maison, l'ex poufsouffle ce demandait si elle avait réussit sa vie mieux qu'elle aujourd'hui !! Elle n'eu pas le temps de penser que la jeune femme renchérit e lui demandant dans qu'elle maison elle se trouvait...

♦ Ton premier choix est le bon, bonne déduction !! Je suis belle et bien une ancienne Poufsouffle, mais le choixpeau à belle et bien hésiter dans son choix de maison, mais Pousouffle doit-être dans mon coeur depuis toujours.

Dit-elle en souriant. Elle ne rajouta pas mot et laissa la jeune femme poursuivre... Lui expliquant a son tour un petit peu son enfance et les animaux qui l'avait accompagnée. Qu'en elle parla de poisson la jeune femme émit un petit sourire amical, cette animal lui faisait pensé au commencement d'un film moldu, qu'elle n'avait pas vue depuis si longtemps que cela... Passant du poisson au lapin puis a l'hippogriffe ou là Elena montra le plus d’intérêt ou devait bien le dire ce n'était pas très courant de posséder ce genre d'animal de compagnie...

♦ Tu as peu donc élevé un Hippogriffe, est ce que c'est aussi prétention que l'on peut l'étudier à Poudlard !? Je dois dire que je n'ai jamais eu le plaisir de croiser le regard de cette animal. Un peu effrayant quand on l'étudie a l'école, mais qui ma toujours fasciner, malgré tout je n'en ai jamais croiser... Comme le dit souvent mon père, si l'occasion ne se présente pas, il suffit parfois de la provoquer... Ce que je ferais surement un jour !!

Elle avait partagé toutes les deux quelques information de leur enfance et de leur passion respective pour les animaux depuis maintenant une bonne quinzaine de minutes mais ce qu'elle n'avait pas encore partager et ce qui dérangeait un peu Elena était leur non... Et celle souhaitait remettre les choses à plat...

♦ Excuse-moi de te demander cela aussi tardivement mais pourrais-je savoir comme tu te nomme !? Pour que les présentations soit faite en bonne et du forme, je vais commencer... Je me nomme Elena Blanche BLACK ! Mais Elena suffira entre nous.

Dit-elle avec le sourire...

Revenir en haut Aller en bas
Raphaëlle Elfast
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Re: Sur la place de Pré-Au-Lard

Message par : Raphaëlle Elfast, Sam 13 Avr 2013, 14:34


~Pv Avec Oswin Hooper~



C’était un samedi après-midi agréable et doux. Le soleil rayonnait, et Raphaëlle avait envie de profiter de ce beau temps pour sortir faire un tour à Pré-au-Lard! Elle s’habillât alors d'une petit robe à dentelle laissant apparaître ses différents tatouages sur sa peau nacré et pale. Elle descendit les escaliers avec enthousiasme, le sourire aux lèvres. En route elle rencontra un élève de Gryffondor vu sa taille ça devait être un première année et Raphaëlle prenait un malin plaisir à les embêter. Il semblait perdu regardant les escaliers bouger avec appréhension. Elle s'avança vers lui et lui demanda ce qu'il cherchait. Il la regarda bouche bée, et après quelques secondes lui répondit qu'il cherchait la salle commune. Elle lui fit un sourire malicieux et lui indiqua un lieu qui se trouvait à l'opposé de celle-ci. Le garçon incrédule la remercia et fila en lui faisant un immense sourire qui révélât ses dents tordus.

Cette affaire l'avait rendu encore plus joyeuse, et elle sortit enfin du château. Le soleil éclairait son visage, l'air sentait l'herbe fraîchement coupé et les fleurs sauvages. Elle s'échappa en direction de Pré-au-Lard, prêtant attention aux alentours qui l’émerveillait. Elle n'était plus qu'à quelques centaines de mètres du village et commença à entendre une mélodie. Plus elle s'approchait, plus elle s'amplifiait. Prise de curiosité, elle se guida grâce à ses oreilles. Le bruit la mena à la Place de Pré-au-Lard où avait été installé une scène. Quelques personnes écoutaient, certains tapaient du pieds, d'autres dansaient. Raphaëlle s'approcha de sorte à mieux voir le spectacle. Le chanteur était un garçon roux aux cheveux longs, il avait aussi un bandana qui lui donnait un air encore plus rock-and-roll. Raphaëlle lui trouva un certain charme car il chantait divinement bien. En se rapprochant encore plus, elle se souvint l'avoir déjà vu quelque part. Elle plissa les yeux. C'était le serveur du Chaudron Baveur! Celui qui lui avait préparé un superbe chocolat chaud, et d'ailleurs avait une façon bizarre de s’exprimer. Raphaëlle le voyait complètement différemment et son côté "malotru" s'était totalement dissiper. Il jouait du piano et devait être le leader , car il était au premier plan et ses musiciens ( qui se composait d'un batteur, d'un guitariste et d'un bassiste), le regardait et semblait se greffer à lui.

La musique plaisait à Raphaëlle, qui commença à se trémousser en rythme de la guitare. Elle fermait les yeux pour apprécier encore plus les différents riffs, et solo de guitare. La jeune fille prenait un pied incroyable mais fût assez vite stopper: le groupe devait finir de jouer leur dernière chanson, car des applaudissement et cris surgirent et la foule commença à se désemplir. Elle s'approcha alors de la scène regardant les différents musiciens ranger leurs instruments. Elle croisa les bras et resta la à les regarder. Il fallait qu'il fasse un rappel ! Elle toussa, de manière à attirer l'attention du chanteur:

"*Kof kof* Et le rappel alors ? Vous en faites pas ?"
Elle avait bien entendu, pris un air hautain, et froid pour montrer sa supériorité. Elle regarda le chanteur de haut malgré qu'elle fût beaucoup plus petite que lui, et qu'il fut sur une estrade. Elle avait décidément envie que le groupe refasse une chanson et faisait passer ça plus pour une obligation que pour un désir. Ils DEVAIENT rejouer pour elle! Son égocentrisme était assez fort, elle espérait que le garçon accepte pour ses beaux yeux, mais il fallait dire qu'elle n'avait pas demander ça très correctement.

Revenir en haut Aller en bas
Oswin T. Hooper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Chien-loup


Re: Sur la place de Pré-Au-Lard

Message par : Oswin T. Hooper, Sam 13 Avr 2013, 16:17



This is just for you.



Il faisait beau, le ciel était bleu et les jardins étaient plein de fleurs ... Quelle belle journée c'était ! Non bon en vrai j'en avais rien à foutre des fleurs, du ciel et de toutes ces autres c*nneries. C'était juste le beau temps qui me mettait de bonne humeur, parce que comme ça je pouvais mettre un short. Mettre un short pour jouer en pleine rue de la musique. Et ça, CA. C'était juste tellement bandant. Bon on avait décidé ça au feeling sans prévenir rien ni personne. Du coup ça craignait un peu vu qu'on avait absolument aucune autorisation pour faire ça et rassembler du monde au même endroit. Mais j'enc***is les règles et pour une fois qu'il y avait du soleil, on allait pas se péter le crâne sur des détails à la con. Au pire je me ferais arrêter, pour changer. C'était une habitude chez moi depuis que j'étais petit. Mais j'étais encore jamais allé en prison ! Juste des nuits dans des postes de police moldu, donc je me bilais pas trop.

Du coup on avait ramené tout le matos dans la matinée et monté la scène en quelques coups de baguette. Après, le truc, c'était juste de s'éclater. Y'avait déjà plusieurs personnes qui avaient été intriguées alors qu'on mettait tout en place et j'étais sûr que le bouche à oreille marcherait bien. C'était toujours comme ça t'façon pis, sérieux, qui voudrait pas profiter d'une bonne ambiance hard rock gratuitement ?
D'ailleurs j'avais eu raison, parce que le monde s'était ramené dès la fin des tests sons et y'en avait même une qui criait qu'elle m'aimait et que je jouais trop bien alors que j'avais rien joué encore. J'la regardais d'un drôle d'air mais j'finissais par sourire, autant les deux pieds au sol je l'aurais surement pas calculé, que sur scène c'était différent. J'aimais bien être regardé comme ça, mis en avant. Y'avait que comme ça que j'étais vraiment heureux.

Le monde affluait au fur et à mesure qu'on jouait. On avait commencé par Highway to Hell et tout de suite l'ambiance y était. Puis le reste c'était enchaîné entre les cris des gens présents et les quelques casses qu'il y avait. C'était cool, je m'éclatais grave à courir d'un bout de la scène à l'autre et frôler les personnes présentes du bout de la main. Y'en avait un qui m'avait filé une bière et j'entendais qu'on me disait " CUL-SEC ". Ah bah j'allais pas me faire prier hein, je te descendais le truc d'une traite, t'avais même pas le temps de compter à 15. Plaf, j'explosais la bouteille au loin en la lançant je savais pas où. C'était peut-être tombé sur la tête d'un mec, allez savoir. Léo était en train de faire des cascades bizarres tandis que Charlie et moi étions collés l'un à l'autre, mon bras autour de son cou. C'était le bordel sur scène alors qu'on commençait One In A Million et je voyais même plus le temps qui passait. En tout cas j'avais chaud, donc j'étais presque à poil sur scène : Juste en short et en basket quoi.

Après deux heures intenses, on en arrivait à la dernière chanson. Le grand classique du final : November Rain. Histoire de calmer le jeu et de finir sur un peu de nostalgie. J'étais dans mon truc, là derrière le piano et je remarquais pas vraiment que la chanson calmait toujours tout le monde. J'étais toujours un peu triste quand ça se terminait, mais là c'était tellement improvisé comme truc avec le monde qui s'était ramené, qu'il fallait peut-être savoir stopper. La chanson se termina, applaudissements, remerciement de notre part et tout était terminé. Mais alors qu'on rangeait une voix de gonzesse nous stoppa. " Et le rappel alors ? Vous en faites pas ? " Un rappel ? Mais ce concert avait été qu'une succession de rappels ! Je la regardais avec un sourire en coin, elle en redemandait alors ? Elle était vachement jolie en tout cas, mais on était pas supposé jouer encore.

Je m'approchais d'elle, m'accroupissant au bord de la scène. Mon regard dans l'sien, j'lançais : " Mmmh ... On était en impro là mais ... Vu que t'es jolie pourquoi pas. " Un clin d'oeil plus tard j'avais une gratte entre les mains et commençait les premières les premiers accord de Sweet Child O' Mine. " Par contre j'attends un truc en retour ! " Après un rapide échange de regards et de quelques mots, on entamait la musique et je finissais même par descendre de scène pour me coller à la fille. Les gens qui étaient déjà parti se demandaient quoi et hésitaient entre revenir et s'en aller pour de bon. Mais là c'était vraiment la dernière, juste pour elle. Parce qu'elle l'avait demandé et qu'on vivait que pour ça.
Revenir en haut Aller en bas
Raphaëlle Elfast
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Re: Sur la place de Pré-Au-Lard

Message par : Raphaëlle Elfast, Sam 13 Avr 2013, 18:01


Le rouquin se retourna en regardant Raphaëlle d'un drôle d'air. Toujours en position d'insatisfaction elle attendait une réponse du rockeur. Il s’approcha alors vers elle, Raphaëlle cru d’abord qu'il allait lui en mettre une, ou lui répondre méchamment. Il s'accroupit en face d'elle, histoire d'être un peu plus à sa hauteur. Vu que le chanteur était en short, Raphaëlle avait un gros plans sur ses jambes nus et musclées. Elle leva la tête pour entrer dans son regard bleu métallique. Il lui fit un sourire et répondit:

" Mmmh ... On était en impro là mais ... Vu que t'es jolie pourquoi pas. "


Raphaëlle lui fit un sourire gênée. Elle n'avait pas remarqué mais le serveur du Chaudron Baveur était drôlement charmant, et ça étonné même énormément Raphaëlle. Elle le voyait plus comme un alcoolique relou, mais la scène ça devait être son truc, car il semblait beaucoup plus sympathique et séduisant. Raphaëlle comme beaucoup de fille, aimait plaire, et ne restait pas insensible aux compliments qu'on lui faisait, surtout de la part d'un musicien aussi talentueux. Raphaëlle s'y connaissait un peu en musique moldu, elle s'était essayé à la guitare acoustique, et en faisait chaque été. Cependant elle été beaucoupl beaucoup timide et à moins l'aise avec son instrument. Quand elle jouait, c'était seule dans sa chambre, sans personne. Elle était en fait assez pudique pour ça, alors que dans le reste elle était tout le contraire, même sans gêne!
Le chanteur pris une guitare, et enchaîna un ou deux accords. La Serpentard ferma les yeux et se concentra sur les notes. Elle s’interrompit laissant place une nouvelle fois à celle du rockeur:


"Par contre j'attends un truc en retour ! "


Elle hocha la tête avec un sourire malicieux. Au final c'était donnant-donnant, mais elle était déjà curieuse de savoir ce que le rouquin lui demanderait en retour. Il échangea avec ses musiciens pour se mettre d'accord sur la chanson finale, et recommencèrent à jouer. Raphaëlle avait des étoiles dans les yeux, il était vraiment très pro et parfaitement en accord avec sa musique: déchaîné! Raphaëlle le vit descendre de la scène pour la rejoindre. Quelques passants se retournaient pour voir le spectacle et Raphaëlle riait au éclats en se dandinant dedans le chanteur. Elle sentait la sueur de son torse contre sa poitrine, il avait du faire un long show. Il la regardait tout en chantant et Raphaëlle se sentait comme seule au monde avec lui. Décidément elle s'était faite une mauvaise image de lui, et commençait à apprécier le jeune homme qu'elle avait sous les yeux. Lui aussi il s'en fichait du regard des autres et jouait le jeu à fond. Il vivait les paroles qu'il chantait, comme s'il les avait lui même écrite. C'était beau et Raphaëlle passait un moment fabuleux. Quand il eût finit sa chanson, Raphaëlle applaudit si fort qu'elle en eût mal aux mains et attendit que le jeune homme vienne vers elle pour lui dire:

"C'était pas mal!" elle ajouta un clin d’œil complice" Alors tu veux quoi en échange ? "
Revenir en haut Aller en bas
Oswin T. Hooper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Chien-loup


Re: Sur la place de Pré-Au-Lard

Message par : Oswin T. Hooper, Sam 13 Avr 2013, 22:20



This is just for you.



C'était trop bon, vraiment. J'étais content qu'elle en ait redemandé la fille, parce que sa façon de se coller à moi et de danser était juste parfaite. C'était magique et unique, assez intime aussi. J'adorais ça et j'étais sûr d'une chose : Je la voulais avec moi pour la nuit. Vu comment elle m'regardait, je pensais bien que ça allait pas être trop hard de lui faire dire oui. La chanson s'acheva dans un dernier saut de ma part et les derniers accords résonnèrent un moment dans l'air. Je respirais fort, j'étais quand même un peu mort là. Fallait que je reprenne mon souffle mais j'étais vraiment satisfait de cette grosse impro et de ce show. Surtout que j'étais bien parti pour pas être seul ce soir et ça, c'était juste la goûte de Jack dans le café. Parfait quoi. " C'était pas mal ! " J'rigolais, genre que "pas mal " ? Sa façon de bouger et de s'éclater m'faisait plutôt croire qu'elle avait trouvé ça génial. Elles étaient toutes pareilles t'façon, toujours en train d'en dire moins que ce qu'elles en pensaient vraiment. Heureusement qu'elle m'avait lancé le p'tit clin d'oeil qui voulait tout dire hein.

" Alors tu veux quoi en échange ? " Là mon sourire passa plus en mode " maléfique. " C'que je voulais ? Elle. Pour ce soir. Pour cette nuit. Elle devait s'en douter, s'douter que j'étais le genre de mec qui aimait les coups d'un soir et qui avait la franche habitude de récolter des filles par paquet de 10. J'm'approchais d'elle du coup, toujours à moitié à poil et la sueur luisant sur mon torse.
J'y allais pas par quatre chemin, ça servait à kedale à part faire perdre du temps. Et puis elle pouvait pas dire non parce qu'on avait rejoué pour elle, que j'avais chanté juste pour elle. " J'te veux toi, pour ce soir et cette nuit. " J'haussais un sourcil, elle pouvait pas dire non. C'était le deal et j'y tenais. Si elle voulait pas ... Elle risquerait d'regretter vraiment beaucoup. J'étais vraiment tout près d'elle quand une main accrocha mon épaule dénudée. P*tain c'était quoi encore ? J'étais occupé là !

Je me retournais, prêt à envoyer paître le paysan qui venait me casser les co**lles alors que j'essayais de pécho. Mais en fait, c'était encore pire qu'un paysan et je roulais carrément des yeux en voyant la saloperie d'insigne de flic sur le torse du gars. Ah nan mais c'était quoi ce manque de ch*tte là ?! On avait joué pendant deux heures pépère et UNE foutue chanson de plus ça allait pas ?
" On nous a signalé une grande agitation par ici, quelques minutes plus tôt. A ce que j'ai crû comprendre une sorte de " concert " aurait été donné et de la casse aurait même été causée. Un homme a dû partir à Ste Mangouste à cause d'une bouteille de bière reçue sur la tête. " J'pouvais pas m'empêcher de rire, alors y'avait bien quelqu'un qui se l'était mangée c'te bouteille ? Oh p*tain excellent ! Même sans viser j'arrivais à défoncer un gars ! Mais le flic semblait pas trop kiffer que je me marre comme ça, pour lui ça avait l'air méga sérieux et je sentais les emmerdes arriver. " A vous voir je pense pouvoir dire avec ... " Ah il me gonflait à parler comme ça lui !

" 'Tain mais fermes là mec, t'es tellement chiant quand tu causes ! " T'façon il croyait quoi ? C'était fait alors pas la peine d'en faire une chiasse. Et j'le suivrais jamais nulle part parce que j'avais rendez-vous avec la nana ce soir. D'un simple regard je faisais comprendre aux autres qu'ils feraient mieux d'emballer le reste vite fait et de se barrer en vitesse. Je gérais le poulet moi. J'avais pas vu mais y'en avait un deuxième qui se ramenait, c'qu'ils pouvaient être relou sérieux ! " Ouais c'moi qui est bazardé la bouteille et eu l'idée du concert, mais y'a rien d'mal à ça de c'que j'sache. " J'avais envie de lui foutre mon poing dans la gueule à ce teubé, parce qu'il recommençait à ouvrir sa gueule pour dire de la m*rde. Bah finalement je me retenais plus, j'lui décochais une droite de malade dans la face, sous les yeux de la p'tite qui devait surement avoir envie de partir maintenant. Mais c'était mort elle partait pas. Après un acharnement sur le flic désormais au sol, son collègue pointa sa baguette vers moi. Mais trop tard, j'avais déjà choppé la mienne et balancé un #Stupéfix vers lui.

J'me retournais vers la fille, soufflant un coup. " Ce qu'ils peuvent être chiant eux. " Bon je lui avais peut-être foutu les boules à les exploser comme ça mais fallait bien, sinon ils l'auraient pas fermé. Par contre je calculais pas que des renforts arrivaient, moi j'étais trop occupé à fixer la fille. Parce qu'elle était belle et que je la voulais dans mon lit.
Revenir en haut Aller en bas
Raphaëlle Elfast
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Re: Sur la place de Pré-Au-Lard

Message par : Raphaëlle Elfast, Dim 14 Avr 2013, 14:32


A sa question le sourire du jeune homme se changea en un sourire malicieux, voir même maléfique. Raphaëlle haussa un sourcil avec un petit air supérieur. Elle se doutait que ce serait un truc en rapport avec elle, et elle ne devait pas refusait, et de toute façon elle n'en avait pas envie. Le charme du rouquin l'avait envahit, elle ne savait rien de lui, ni son prénom, ni son âge, ni même si il était en couple, mais elle s'en fichait, elle vivait l'instant présent et ça lui plaisait ainsi. Il se rapprocha d'elle, son torse brillant au soleil. Il était à quelques centimètre l'un de l'autre, et il dit:

" J'te veux toi, pour ce soir et cette nuit. "


La jeune fille rougit presque immédiatement, cette phrase sous-entendait beaucoup de chose. Elle voulut lui répondre sauf qu'elle vit un homme, appartenant à la police magique s'approcher vers eux. Elle fit de gros yeux quand il se stoppa juste derrière le chanteur. Raphaëlle regarda le jeune homme avec incompréhension et attendit pour lui donner une réponse. C'était quand même assez compliqué, il avait fait quelque chose pour elle, elle devait faire quelque chose pour lui, mais elle ne savait pas encore si elle en avait vraiment envie. Le policier interpella alors l'homme au bandana:

" On nous a signalé une grande agitation par ici, quelques minutes plus tôt. A ce que j'ai crû comprendre une sorte de " concert " aurait été donné et de la casse aurait même été causée. Un homme a dû partir à Ste Mangouste à cause d'une bouteille de bière reçue sur la tête. "

Raphaëlle explosa de rire en même temps que le serveur, c'était une histoire assez drôle tout de même, et puis le rire du rouquin été lui aussi assez drôle. Raphaëlle se mit la main devant la bouche pour éviter de rire, ils étaient quand même en présence de la police et pouvaient avoir de gros soucis. La verte et argent repris alors une attitude froide et regarda ses pieds.

"A vous voir je pense pouvoir dire avec ... "

" 'Tain mais fermes là mec, t'es tellement chiant quand tu causes ! Ouais c'moi qui est bazardé la bouteille et eu l'idée du concert, mais y'a rien d'mal à ça de c'que j'sache."


Il avait laisser comprendre à sa bande qu'il s'en occuper mais Raphaëlle n'en était pas si sur, elle se retourna et vu au loin d'autres policier affluer, d'ailleurs ils arrivaient d'un peu partout. Inquiète elle tapota sur l'épaule du rockeur, qui ne semblait être plus occupé avec le policier. Il brandit son poing et lui colla un droite. Raphaëlle poussa un petit cri, et tira le rouquin pour lui dire de partir, il ne devait pas avoir vu les autres. Il secoua son bras et pris vite sa baguette, et Stupefixa le policier à qui il avait coller un poing. Raphaëlle déglutit avec difficulté. Il se retourna vers la Serpentard paniquée et tenta de la rassurer:

" Ce qu'ils peuvent être chiant eux. " dit-il en la regardant dans les yeux


" 'Faudrait mieux qu'on dégage très vite " ajouta-t-elle en pointant les alentours.


Une Vingtaines de policiers commençaient à se précipiter vers eux. IL fallait qu'ils s'échappent sauf qu'ils les entouraient. Raphaëlle regarda l'homme torse nu bouillonner. Elle commençait vraiment à panniqué, et été prise dans le piège du jeune homme, elle le regarda avec insistance et continua, elle avait peut-être trouvé un plan mais il fallait faire vite:

"Tusaistransplanné?" dit-elle à vive allure

Elle pris précipitamment sa baguette car un policier venait d'attraper le bras de son compagnon, et commença à le traîner avec difficulté vers les autres. Raphaëlle lui jeta un *Lashlabask*, et il fût repoussé aussi loin que ses autres collégues qui arrivait avec précipitations. Raphaëlle et le chanteur lançait des jets de lumières sur la police magique. Bon là, ils avaient de gros problèmes. Elle le regarda, et il lui prit le bras, elle s'y accrocha:

"Accroche-toi bien poupée!"


Elle eût à peine le temps de faire un geste obscène aux quelques policiers qui étaient plus qu'à quelques mètres d'eux, et tout tourbillona, Raphaëlle se sentait tordu, et aspirée dans tous les sens, barbouillée, mais resserra son étreinte sur le bras du jeune homme. Ils atterrirent brutalement sur le sol dur. Raphaëlle resta couché , les yeux fermés pour enlever son envie de vomir, elle savait qu'ils n'étaient plus entouré de flics, l'ambiance semblait beaucoup plus calme. Elle chercha à taton le rouquin qui les avaient tirés d'affaire, et trouva sa main. Elle la prit et la serra, presque machinalement: elle était soulagée de s'être échappé.

"Merci...euh.. Je sais même pas ton prénom"
Revenir en haut Aller en bas
Antoni Londubat
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage



Re: Sur la place de Pré-Au-Lard

Message par : Antoni Londubat, Mer 15 Mai 2013, 16:03


[Pv Nikki Sullivan]


Le soleil était sur le point de se coucher, dans quelques instants, il ferait tout noir sur Pré-Au-Lard. Sa grande place, où parlait, riait, pleurait nombreux habitant de ce grand village. C'était le seul village à être entièrement peuplé de ce sorcier, c'est pour cela qu'il était si célèbre. A mesure que la nuit tombait, la place commençait à devenir déserte, jusqu'à ce que plus personne ne s'y trouve, sauf un sorcier. Antoni, qui depuis quelques heures, était planté là, sans bouger. Il avait encore son sac à bandoulière, n'étant pas passé à la salle commune après la fin des cours. Depuis ce moment-là, il déambulait dans l'école, comme s'il s'offrait une visite guidée à lui-même. Même chose pour le parc, on aurait dit qu'il se promenait, seul. Il s'est, ensuite, retrouvé ici, à Pré-Au-Lard, sur un banc solitaire de sa place, à regarder les passants qui paraissaient si joyeux, alors que pour lui, c'était tout le contraire. Rien que parler, il ne pouvait pas, c'était la déprime totale. Plus il repensait à la Nouhanouka, plus sa tristesse augmentait. Nikki Sullivan.

Voilà pourquoi tout allait mal pour lui. Il l'aimait, elle l'aimait, ce qu'il croyait être la vérité. Il pensait qu'ils étaient fais l'un pour l'autre mais elle était retombée dans les bras de son ex, alors qu'ils sentaient ensemble. Tout ce qu'il voulait, c'était l'oublier, il se faisait du mal pour rien. Seul leur petit moment à eux passé au coeur de la Forêt Interdite eut le don de l'apaiser, comme un baume sur son petit cœur, ce qui était pour lui, l'un des moments les plus formidables de sa vie. Jamais il n'avait éprouvé ça pour quiconque, il l'aimait. Maintenant, il ne savait plus quoi faire. Il serait capable de dormir là, sur ce ban froid, tel un clochard. Il était carrément prêt à le faire, à quoi bon retourner au château et faire comme si de rien n'était. Il poussa un soupir, il ne ressentait même plus l'ennui, la faim ou même la soif. Le temps était chaud, mais même ça, il ne le sentait plus. Peut-être qu'avec le temps il pourrait l'oublier et redevenir "normal", et ainsi faire un trait sur elle, c'était ça qu'il voulait.


Revenir en haut Aller en bas
Nikki Sullivan
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Sur la place de Pré-Au-Lard

Message par : Nikki Sullivan, Mer 15 Mai 2013, 16:37


La fin de son service avait sonnée. La verte et argent récupéra ses affaires et sortit de la tête de sanglier respirant un bon coup l'air frais. Elle n'aurait jamais cru pouvoir se sentir aussi mal. Cela faisait quelques jours que la fête au chaudron baveur était terminée et pourtant, elle n'avait toujours pas trouvé le moyen de parler à Antoni. Il l'évitait comme si elle avait la peste et c'était compréhensible. Elle l'avait trompé ce soir là alors qu'ils étaient ensemble. C'était son petit copain et sous l'emprise de l'alcool et lui avait totalement manqué de respect. Elle hésitait à aller le voir ne sachant pas trop par où commencer. Elle n'avait jamais été dans une si mauvaise position mais, elle ne pouvait pas rester comme ça à faire comme s'il ne c'était rien passé. Il fallait qu'elle soit honnête avec lui. Elle savait qu'il n'était pas au courant de tout, il ne savait pas qu'elle avait couché avec Nate et elle ne pouvait pas garder ça pour elle. Elle ne pouvait pas lui mentir. Elle poussa un soupir en partant en direction du château. Il fallait vraiment qu'elle prenne son courage à deux mains et qu'elle lui avoue tout.

En passant sur la place de Pré au Lard, elle aperçut un garçon seul assis un banc. Sa silhouette lui disait quelque chose et en s'approchant un peu plus elle le reconnut. C'était Antoni. Coïncidence ? Peut-être. En tout cas, c'était le moment ou jamais. Il était seul et il ne pourrait pas partir en courant en faisant comme s'il ne l'avait pas vu. La brunette s’avança vers lui jouant nerveusement avec une mèche de ses cheveux. Elle ne savait pas par où commencer et appréhendait sa réaction. Elle n'avait pas envie de le perdre, elle tenait à lui. Même si elle ne le disait pas forcément, elle c'était attaché à lui et elle ne voulait pas lui faire encore plus de mal. Il avait l'air tellement mal. Elle se demandait si c'était elle qui le mettait dans cet état. Elle posa son sac à terre et s'agenouilla devant lui, les larmes aux yeux. Il fallait qu'elle prenne la parole. Qu'elle lui dise combien elle était désolée.

    Antoni.. Je suis tellement désolée. Je sais que tu m'en veux mais, je regrette..


Elle n'eut aucune réponse. Rien. Seul le silence était là et Nikki était au plus mal. Elle posa sa main sur celle de son copain et la serra espérant vainement qu'il comprenne qu'elle n'avait jamais voulu lui faire ça. Elle ne voulait pas le blesser et elle regrettait cette soirée. Oui, elle l'a regrettait. Elle était tombé stupidement dans les bras de son ex alors qu'elle avait déjà un petit-ami fabuleux qui tenait vraiment à elle. Elle se dégoutait elle-même.

    S'il te plait, dis quelques choses. Pardonne moi..
Revenir en haut Aller en bas
Antoni Londubat
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage



Re: Sur la place de Pré-Au-Lard

Message par : Antoni Londubat, Mer 15 Mai 2013, 17:25



La nuit était finalement tombée, seul la lumière des lampadaires empêchait Pré-Au-Lard de d'être envahi par les ténèbres. La tête baissée, les yeux mi-clos, le rouge et or contemplait amèrement le sol poussiéreux. Il repensa une énième à fois à ses souvenirs heureux avec Nikki, ce qui le fit sourire, même si c'était un sourire triste. Il pianota fébrilement sur ses genoux, fredonnant un petit air que sa mère avait l'habitude de lui chanter, lorsqu'il était enfant, et qui avait le don de le faire cesser de pleurer. Absorbé par cette mélodie, il ne vit pas qu'une personne venait de pénétrer dans son périmètre et que cette personne se dirigeait vers lui. Ses yeux s'écarquillèrent quand cette femme s'accroupit devant lui, mais il les referma l'espace d'un instant, déçu. Qu'est-ce qu'elle faisait là ? Ca tombait vraiment mal, que lui voulait-elle ? Sa petite voix s'éleva alors, lui qui ne l'avait plus entendu depuis une éternité. Alors comme ça elle était désolée ? Désolée de quoi ? De l'avoir fait tant souffrir ? De l'avoir rendu ainsi ? Un simple "désolé" n'était pas malheureusement pas suffisant. En effet, il lui en voulait.

Le britannique avait l'impression qu'on s'était foutu de sa gueule, si seulement elle pouvait savoir ce qu'il avait ressenti lorsqu'il l'avait vu dans les bras d'un autre. La jalousie, la colère, la frustration et la tristesse l'avaient envahi, si bien que leur poids avait détruit tout un monde autour de lui. Il n'avait pas eu la force nécessaire pour aller les trouver et péter la gueule de ce c*n, il avait préféré partir. Résultat, il s'est retrouvé étalé sur la moquette du Magicobus, son coeur et ses tripes brisées, en train de vomir et de pleurer en même temps, c'était juste horrible. Quant à elle, elle a dû passer une agréable en charmante compagnie, alors que lui l'avait passé dans le lit d'un bus, c'était malheureux. Lorsque la douce main de Nikki prit la sienne, toute sa chaleur entra dans le rude corps du Londubat. Il ne réagit pas, la regardant seulement droit dans les yeux, il n'eut que le courage de sortir ces mots-ci, d'une voix faible, qui reflétait le fait que c'était la première fois qu'il parlait depuis le début de la journée.


« Pourquoi t'as fait ça ? »

Revenir en haut Aller en bas
Nikki Sullivan
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Sur la place de Pré-Au-Lard

Message par : Nikki Sullivan, Mer 15 Mai 2013, 20:51


Les remords étaient en train de l'envahir et la verte et argent ne savait absolument pas quoi faire pour se sentir mieux. Elle l'avait blessé, ça se voyait dans son regard. Il était mal et tout ça à cause d'elle. Elle avait été horrible. Elle avait haïs Nate pour lui avoir fais ça et maintenant c'était elle qui l'infligeait au rouge et or. Elle avait du mal à le regarder dans les yeux tellement elle avait honte de son geste. Pourquoi lui avait-elle fais ça alors que sur toutes les personnes auquel elle c'était intéressé c'était le seul à l'aimait vraiment pour ce qu'elle était ? C'était le seul à ne pas jouer avec elle et à ne pas lui faire de mal et elle, elle avait tout foutu en l'air comme ça. Elle voulait tellement revenir en arrière pour tout effacer mais, ce n'était pas possible. Elle devait assumer ce qu'elle avait fait et espérer que Antoni l'a pardonne même si c'était peu probable. Quand il reprit la parole ce fut comme un choc. Rien que le son de sa voix était affreux à entendre.

C'était comme s'il y avait quelque chose de brisé en lui, comme s'il n'était pas vraiment là. Pourquoi elle avait fait ça ? Elle n'étais même pas capable de l'expliquer. Elle voulait juste tout recommencer à zéro. Qu'il lui pardonne et repartent sur de nouvelles bases. Elle voulait juste être avec lui. Elle savait qu'il n'aurait dut rien se passer avec Nate et elle s'en voulait. Elle poussa un soupir ne lui lâchant pas la main. Il ne l'avait pas repoussé c'était déjà ça. Elle posa sa main de livre sur le visage du Gryffondor le caressant pendant quelques instants. Comment pouvait-elle expliquer son geste ? L'alcool n'était définitivement pas une excuse. Non. Elle ne pouvait pas dire ça. Torturé par deux sentiments la brunette essayait de se contrôler le plus possible mais, ses larmes ne tardèrent pas à inonder son visage.

    Je sais pas .. Je te jure que j'aimerais qu'il ne soit jamais rien arriver. Je tiens à toi et... Excuse moi s'il te plait.
Revenir en haut Aller en bas
Antoni Londubat
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage



Re: Sur la place de Pré-Au-Lard

Message par : Antoni Londubat, Mer 15 Mai 2013, 21:55



Antoni jeta deux regards furtifs autour de lui, ils étaient tout seuls, ce qui n'était pas plus mal. Les deux sorciers étaient toujours en contact, via l'une de leurs mains qui étaient en contact avec celui de l'autre. Antoni lui, qui regardait toujours Nikki dans les yeux et réfléchissait en même temps, se demandait ce qu'il devait faire. La pardonner et repartir à zéro en oubliant tout ce qui s'est passé ? Il ne savait pas si oui ou non c'était la meilleure des solutions, ce genre de chose ne pouvait être oublié si facilement. Il l'aimait, ce qui ne pouvait pas être caché. Seulement, il était trop frustré pour le dire. Il était au plus bas de l'échelle et n'avait pas la force nécessaire pour la remonter, il n'avait plus la force pour rien... Soudain, la main de la Serpentarde caressa son visage et vit avec regret qu'elle s'apprêtait à pleurer. Non... Il ne pouvait pas la voir ainsi, il ne pouvait pas. Ses paroles l'émurent, l'entendre dire qu'elle regrettait tout cela, qu'elle tenait à lui et qu'elle était si désolée... Elle était tellement sincère. Le Gryffondor aurait pu pleurer lui-même en la voyant ainsi, elle faisait peine à voir. Alors qu'elle retira sa main, il caressa à son tour son faciès d'ange, passant le bout de son pouce sous ses yeux, séchant ses larmes et retirant en même temps le mascara qui coulait. Il dit alors, un maigre sourire dessiné sur son visage :

« Ne pleure pas, s'il te plaït... »

Il ne supportait pas de la voir ainsi, c'était juste horrible pour lui. Le pire était que c'est de sa faute que ses larmes coulent, il ne pourrait se le pardonner. Cependant, il avait du mal à accepter cela, elle paraissait si heureuse dans les bras de Nate, faisant comme si Antoni n'existait plus, il avait eut la brève impression d'avoir été oublié, il fallait l'avouer, ils étaient tellement heureux ensemble...ce qui l'avait rendu jaloux, mais à un point innimaginable. Si Nikki disait la vérité, c'est qu'elle tenait véritablement à lui. Lui aussi tenait à elle, et il se rendit vite compte qu'en fait, il ne voulait pas l'oublier, il la voulait. Ses sentiments pour elle étaient forts, le genre de truc qu'on ne pouvait ressentir qu'une fois dans sa vie, jamais il ne pourrait l'oublier.

« C'est vrai ce que tu dis ? »

Revenir en haut Aller en bas
Nikki Sullivan
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Sur la place de Pré-Au-Lard

Message par : Nikki Sullivan, Mer 15 Mai 2013, 22:12


Les larmes coulaient encore et encore sans donner l'impression de vouloir s'arrêter. Elle avait mal. Elle ne se sentait pas bien. Elle l'avait trahi et elle ne savait plus où se mettre. Pourtant, elle sentit une main se poser sur son visage, lui essuyant les traces de sa peine. Comment pouvait-il être aussi gentil après ce qu'elle lui avait fais ? Comment pouvait-il être comme ça ? Le voir comme ça, tellement adorable avec elle la mettait encore plus mal à l'aise. Il n'était pas au courant de tout. Il ne savait pas pour la fin de soirée et elle allait devoir le lui dire. Ça lui faisait déjà mal rien qu'en imaginant sa réaction. Elle ne trouvait toujours pas les mots mais, elle était sûre est certaine de ne pas vouloir le lui cacher. C'était hors de question. Même si après ça il voudrait sûrement la rayer de sa vie elle ne voulait pas lui mentir. Elle lui avait déjà fais assez de mal comme ça. Il méritait d'être au courant de tout.

    « C'est vrai ce que tu dis ? »


Bien sûr que c'était vrai. Elle tenait à lui et elle était réellement désolée. Cela se voyait sur son visage qu'elle était sincère. Elle n'était pas du genre à mentir, encore moins sur ce qu'elle ressentait. Elle était à genoux devant lui en larme, comment pourrait-elle mentir ? Elle ne savait pas trop s'il allait la pardonner ou pas mais, avant qu'il ne dise autre choses il fallait qu'elle lui avoue tout. Elle baissa les yeux pendant quelque instants rouge de honte puis finit par se redresser et s'assied juste à côté de lui. Elle lui prit le visage pour pouvoir continuer à le regarder et lui déposa un doux baiser. Le contact avec ses lèvres lui avait manqué mais maintenant il fallait qu'elle se jette à l'eau. Qu'elle dise absolument tout. Le regard totalement perdu elle reprit la parole d'une petite voix.

    Oui c'est vrai. Je regrette tout ce que j'ai fais et je n'ai pas envie de te perdre mais, il faut que je te dise quelque chose. Je veuc que tu saches absolument tout.. Ce soir là, quand tu es partit, je.. Je suis allé jusqu'au bout avec Nate. Je.. Je m'en veux parce que j'aurai voulu que ça soit toi. Je suis tellement désolée pour tout ce que j'ai fais mais, là je suis sincère. J'ai pas envie de te perdre tu sais..


Elle le regardait guettant sa réaction. S'il se mettait à pleurer ou autre chose elle ne se le pardonnerait jamais. Elle pourrait jamais se pardonner de lui avoir fait autant de mal. Comment pouvait-elle être aussi horrible avec lui ?
Revenir en haut Aller en bas
Antoni Londubat
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage



Re: Sur la place de Pré-Au-Lard

Message par : Antoni Londubat, Mer 15 Mai 2013, 23:30



Les mains du Londubat ne cessèrent pas d'essuyer les larmes qui coulaient abondamment, tentant vainement d'effacer cette vision de son esprit. Il était content de la retrouver, il était content de la voir, content de pouvoir la toucher. Cela faisait quelque temps qu'il n'avait plus senti son doux parfum, plus senti la chaleur qui émanait de son corps. Lui demander si ses paroles étaient sincèrent n'étaient faites que pour confirmer ses attentes, que dirait-elle ? Elle se leva et s'assit à ses côtés, tenant le visage du rouge et or, alors qu'ils n'étaient qu'à quelques centimètres l'un de l'autre. Il put une nouvelle fois voir les moindres détails de sa bouille parfaite, qui l'avait fait craquer. Les lèvres de la brune se déposèrent un cours instant sur ceux du Lion. Ça aussi ça faisait longtemps, cette si grande sensation pouvait à peine être contenue dans son corps, cette sensation qui était parvenue à faire monter son âme jusqu'au septième ciel. Il continua de la regarder dans les yeux, son sourire qui s'étirait de plus en plus. Elle poursuivit en l'avouant une nouvelle fois qu'elle tenait à lui, mais il appréhendait la suite. Donc, il ne savait pas tout ? Les pulsassions de son coeur s'accélérèrent, il se mit à battre dangereusement, que ne savait-il donc pas ?


Les mots qui sortirent de sa bouche l'assommèrent. Ils eurent l'effet d'une massue sur sa tête, son sourire s'effaça aussitôt. Il se retourna lentement, pétrifié, terrassé. Elle avait couché avec lui...ce n'était pas possible, c'était une blague. Comment avait pu-elle faire ça ? Comment était-ce possible ? Ce Nate...il a dû être aux anges. Pendant un instant, il avait l'impression que le monde qui se reconstruisait peu à peu s'était écroulé à nouveau, c'était le coup final. Il baissa la tête et passa ses mains à travers ses cheveux, contemplant à nouveau le sol. Il posa sa tête sur l'épaule de la Serpy, ne pouvant lui en vouloir. En temps normal, il serait parti de là, en n'essayant même pas d'arranger quoi que ce soit, mais il ne parvint pas à se détacher de ce banc. Il l'avait pardonné. Ses paroles l'avaient convaincu, elle regrettait cela. Il avait décelé toute sa sincérité à travers le son de sa voix, il l'avait pardonné.

« Je... »

Revenir en haut Aller en bas
Nikki Sullivan
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Sur la place de Pré-Au-Lard

Message par : Nikki Sullivan, Jeu 16 Mai 2013, 14:00


C'était comme l'effet d'une bombe ! Elle avait enfin dit ce qu'elle lui cachait et cela la soulageait un peu mais, elle ne pourrait jamais oublier le regard qu'il avait en cet instant. Complètement perdu, blessé. Elle savait que ça lui ferait du mal mais, elle n'aurait jamais pu imaginer qu'il la regarde de cette façon. Elle continuait à pleurer ne sachant pas trop quoi rajouter de plus. Elle avait mal elle aussi mais, elle ne pouvait s'en prendre qu'à elle. Elle avait voulu jouer et elle avait perdu. Elle était la seule à blâmer dans l'histoire et elle ne pouvait s'empêcher de vouloir remontrer le temps. Juste pour revenir à cette fameuse soirée et tout recommencer à zéro. Ne pas s'approcher de Nate, ne pas boire à ne plus savoir quoi faire et surtout, ne pas blesser Antoni. Le rouge et or posa la tête sur son épaule et la brunette ne savait pas trop comme interpréter ce geste. Cela voulait dire quoi ? Est-ce qu'il la pardonnait ? Il ne pouvait pas le faire aussi facilement, c'était tellement affreux ce qu'elle lui avait fait. Elle ne savait même pas comment elle faisait pour pouvoir encore se regarder dans un miroir.

La verte et argent lui redressa la tête et l'obligea à la regarder dans les yeux. Elle cherchait des réponses, elle voulait qu'il lui dise quelque chose mais, il gardait le silence. A un moment, il sortit un mot mais, n'alla pas plus loin la plongeant un peu plus dans le doute. Elle avait tellement honte. C'était affreux. Même s'il lui pardonnait il ne lui ferait certainement plus confiance. Elle ne savait pas du tout comment leur relation allait évoluer et autant elle allait se finir directement sans qu'elle ne puisse rien faire mais, elle ne préférais pas envisager cette possibilité là. Elle attendait patiemment qu'il reprenne la parole. Qu'il dise quelque chose. N'importe quoi. Même s'il l'insultait ce serait toujours mieux que ce silence. Elle voulait juste qu'il parle. Qu'il lui dise qu'il la détestait et qu'il ne voulait plus jamais la revoir aurait fait l'affaire parce qu'au moins il se serait exprimé.

    Dis quelques choses s'il te plait..
Revenir en haut Aller en bas
Antoni Londubat
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage



Re: Sur la place de Pré-Au-Lard

Message par : Antoni Londubat, Ven 17 Mai 2013, 19:58



Antoni, qui venait de poser sa tête sur la petite épaule de Nikki, restait, au fond de lui, indécis. Il voulait la pardonner pour tout ça, mais ne pouvait pas. Une partie de son esprit lui disait qu'avec ça, c'était foutu. Mais d'un autre côté, elle méritait une seconde chance. Si elle était retournée auprès de son ex, c'est qu'elle éprouverait encore des sentiments pour lui. Elle lui avait dit à quel point il lui avait fait du mal mais les faits était là, elle avait profité que le rouge et or ait le dos tourné pour se jeté sur lui, il fallait qu'il sache. Ses douces mains se posèrent à nouveau sur ses joues, pour qu'il se redresse à nouveau. Il ne savait que dire, elle l'avait laissé sans mots. Il plongea son regard dans le sien, essayant vainement de trouver quoi dire. Un silence s'était posé sur la place de Pré-Au-Lard, l'endroit était très silencieux, on entendait seulement le battements des ailes des mouches, rien d'autre. Antoni se retourna, puis baissa à nouveau les yeux. Il se retint de verser des larmes, quoique ses yeux qui avaient pris une légère teinte rougeâtre, trahissaient sa tristesse profonde. Que faire ? Que dire ? Comment réagir à cela ? Il ne savait pas. Il s'adossa un peu plus sur le sombre banc, et releva légèrement la tête. Il prit une légère inspiration avant de dire, d'une petite voix :

« Aimes-tu Nathanaël ? »

Il se disait que c'était vrai, ce qui s'était déroulé le prouvait. Il ne pourrait la pardonner si c'était vrai, mais il priait pour que ce soit faux. Cela le fendrait le coeur qu'il la quitte, ce qui serait contre son gré, mais par obligation. Il n'osait même plus la regarder, et préféra, lâchement, regardé devant lui, clignant des paupière pour tenter de masquer les larmes qui s'apprêtaient à couler, il ne voulait pas qu'elle la voit comme ça, non, il ne voulait pas. Il espérait sincèrement qu'elle ne l'aime pas, ce serait trop...Il hésita à se retourner, regrettant d'avoir quitté son regard profond. Il était perdu, il l'aimait, mais ne savait que faire, ses paroles l'avaient atteint, c'était un fait, mais cette question était primordiale, il espérait qu'elle lui réponde sincèrement, au lieu de mentir pour lui faire plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Nikki Sullivan
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Sur la place de Pré-Au-Lard

Message par : Nikki Sullivan, Ven 17 Mai 2013, 20:53


Ok, elle voulait qu'il dise quelque chose mais, peut-être pas ça. C'était normal qu'il veuille savoir mais, pour le coup elle ne c'était pas du tout attendu à ce qu'il pose cette question et encore moins aussi directement. Les yeux perdues dans la vague elle cherchait quoi lui répondre. Elle même n'était pas fixée sur ses sentiments. Elle n'était sûre de rien et elle ne voulait pas se précipiter dans ses paroles. C'était super dur comme question ! Pourquoi l'amour c'était aussi compliquée ? Elle ne savait plus ce qu'elle ressentait pour Antoni, pour Nate, ni pour personne d'ailleurs. Peut-être qu'elle c'était trompée depuis le début et qu'elle avait simplement fait les mauvais choix. Peut-être qu'elle était allé vers les mauvaises personnes pour cacher quelque chose. Peut importe. Elle ne pouvait plus continuer comme ça à mentir à tout le monde. Il fallait qu'elle remette de l'ordre dans sa vie et par la suite elle aviserait. C'était quand même super compliquée mais, la verte et argent après quelques hésitations se décida à prendre la parole.

    Je.. Ecoute.. J'en sais rien. Je crois que c'est ça le problème. Je sais pas du tout ou j'en suis et tant que ça sera comme ça, ça ne marchera pas. Il faut que je remette certaines choses aux clairs et en attendant.. On ne peut pas être ensemble. Je ne te ferais que du mal comme ça et il vaut mieux que ça s'arrête maintenant.. Je suis désolée.


La brunette souffla un bon coup. Elle avait enfin dis ce qu'il fallait et elle savait que c'était pour le mieux. Il méritait beaucoup mieux et elle n'était pas sûre de pouvoir être totalement honnête avec lui. Nate était encore trop dans son esprit et elle ne pouvait pas faire semblant. C'était la meilleure des décisions. Elle espérait juste qu'il comprendrait. Qu'il ne se mettrait pas à pleurer ou autre. Elle ne voulait pas lui faire encore plus de mal. C'était quelqu'un de génial mais, elle ne pouvait pas être avec lui. Pas maintenant. Elle tenta de lui adresser un sourire mais, le coeur n'y était pas. C'était pas quelque chose qui lui faisait plaisir. Elle tenait tout de même à lui et elle aurait eu envie de rester un peu plus avec le rouge et or mais, il fallait faire un choix.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Sur la place de Pré-Au-Lard

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 19

 Sur la place de Pré-Au-Lard

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11 ... 19  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.