AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes
Page 5 sur 13
La nuit tous les chats sont gris...
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11, 12, 13  Suivant
Elizabeth Stonem
Serpentard
Serpentard

Re: La nuit tous les chats sont gris...

Message par : Elizabeth Stonem, Mar 20 Aoû 2013 - 19:18



Whisper semblait sous le choc et épuisé. Ça faisait beaucoup pour une soirée. Même Effy ressentit une fatigue inhabituelle. Une odeur nauséabonde venant probablement des égouts lui donna des nausées, ce qui n'arrangea rien à son état globale. De plus, le sortilège de magie noire l'avait épuisée. Il lui faudrait quelques heures de sommeil pour récupérer sa puissance magique entière. En attendant, elle se contenterait de sortilège mineurs. Ou de rien du tout.

-Je pensais que tu aimerais bien la couleur...j'ai mis des semaines à mettre ce truc au point.
Mais qu'est-ce que tu cherchais ici en fait?


Effy soupira. Elle n'aimait pas devoir se dévoiler et elle songea un instant à se défiler. Mais il méritait bien une explication. Elle la lui devait. Les yeux fixés sur le visage de Whisper, elle prit une grande bouffée de cigarette avant de lui commencer à parler.

- Tu es jeune Whisper, et quoi que tu puisses penser, tu es quelqu'un de "pur". Tu n'as jamais fait de méfaits dont tu puisse avoir honte, tu vis ta vie par toi même. J'ai déjà fait des choses que tu n'aimerais pas entendre, par besoin d’extérioriser ce que je ressent. C'est ce que je suis venu faire ce soir. Extérioriser. Vivre quelque chose qui m'aurait fait oublier, l'espace d'un instant, qui j'étais.
N'as tu jamais eu envie d'être quelqu'un d'autre ? C'est ce que je souhaiterais le plus. C'est pour ça que je bois. Pour oublier. Oublier celle que je suis. Je ne suis pas quelqu'un à qui il faut s'attacher, parce que je ne suis capable que de détruire. Tu vois, je détruis tout ce que je touche. Si j'étais toi, Whisper, je ne m'approcherais plus de moi.


Effy se tu, son regard à présent fixer sur un point imaginaire, comme perdue dans ses pensées.

On rentre ? demanda t-elle;
Revenir en haut Aller en bas
Eiren Whisper
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La nuit tous les chats sont gris...

Message par : Eiren Whisper, Mar 20 Aoû 2013 - 20:03


- Tu es jeune Whisper, et quoi que tu puisses penser, tu es quelqu'un de "pur". Tu n'as jamais fait de méfaits dont tu puisse avoir honte, tu vis ta vie par toi même. J'ai déjà fait des choses que tu n'aimerais pas entendre, par besoin d’extérioriser ce que je ressent. C'est ce que je suis venu faire ce soir. Extérioriser. Vivre quelque chose qui m'aurait fait oublier, l'espace d'un instant, qui j'étais.
N'as tu jamais eu envie d'être quelqu'un d'autre ? C'est ce que je souhaiterais le plus. C'est pour ça que je bois. Pour oublier. Oublier celle que je suis. Je ne suis pas quelqu'un à qui il faut s'attacher, parce que je ne suis capable que de détruire. Tu vois, je détruis tout ce que je touche. Si j'étais toi, Whisper, je ne m'approcherais plus de moi.


Le ton de la jeune fille toucha Whisper qui sentit son cœur se dégonfler comme un ballon. Un aveu de la part de quelqu'un qui n'avait jamais rien avouer. Il se pinça le bras pour ne pas se relâcher puis il réfléchit au parole de la jeune fille quelques instants, ne sachant pas quoi dire.

-On rentre ?

-On rentre ajouta-t-il toujours sous le choc.

Ils marchèrent quelques instants sans dire un mots, Whisper pensait toujours aux paroles de la jeune fille. Il se demandait comment quelqu'un pouvait bien se haïr autant au point de se faire si...mal. Whisper ne s'aimait pas lui aussi, il ne tolérait la perfection que de lui même. Mais voir la magie noire d'Effy a l'oeuvre, tant de pouvoir, tant de perfection, tant de facilité le firent douter sur son idéal. Personne n'était parfait, on pouvait donc pas exiger la perfection ou l'excellence à quelqu'un y compris soi même.

-Tu as tort. A quoi bon vouloir être quelqu'un d'autre? Vivre une autre vie? Tu as tes souvenirs, ton passé aussi sombre soit-il, ton présent et ton futur. Il parlait en même temps qu'il réfléchissait.

Le ton de sa voix était doux mais monotone, comme s'il suivait un raisonnement mathématique complexe.

-Personne n'est parfait, tout le monde a ses qualités et ses défauts, si quelque chose semble parfait ce n'est que de la poudre au yeux. Ne t'oblige pas à être parfaite, ça ne fera que te détruire.

La voix de Whisper se perdit, il n'avait pas l'habitude des relations, son raisonnement était le fruit plus d'une réflexion semi philosophique que des conclusions de son expérience. Mais il pensait tout ce qu'il disait.

-Et ne dit pas de bêtise, tu ne détruis pas tout ce que tu touches. Regarde je suis là, entier. Il écarta alors les bras comme un mauvais acteur au théâtre puis il reprit sa marche.

-Je sais ce que c'est que d'être montrer du doigt voir totalement ignoré.

Une frisson le parcourut... non un souvenir.

Sac d'os le sobriquet riddicule que lui infligeait ses anciens camarades.

-Je ne sais pas ce qui est le pire, mais bon, ce soir on s'en ait pas tiré tout seul, on s'en ait tiré à deux.

Puis il ajouta avec un léger sourire, le rouge envahissant ses joues, ne sachant pas comment dire ses mots avec humour:

-Et ne compte plus sur moi pour te suivre la nuit!
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth Stonem
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La nuit tous les chats sont gris...

Message par : Elizabeth Stonem, Mar 20 Aoû 2013 - 22:04


-On rentre approuva Whisper.

Perdue dans ses pensées, Effy regrettait déjà de s'être ouverte à lui. Montrer ses sentiments, c'était être faible, et Effy n'était pas faible. Les Stonem ne l'étaient pas.

Ils marchèrent quelques instants sans dire un mots, chacun réflechissant sur ce qui venait de se passer et Effy pouvait presque entendre le cerveau de Whisper fonctionner.

-Tu as tort. A quoi bon vouloir être quelqu'un d'autre? Vivre une autre vie? Tu as tes souvenirs, ton passé aussi sombre soit-il, ton présent et ton futur.
Personne n'est parfait, tout le monde a ses qualités et ses défauts, si quelque chose semble parfait ce n'est que de la poudre au yeux. Ne t'oblige pas à être parfaite, ça ne fera que te détruire.

La voix de Whisper était douce et sincère et cela rassura Effy. Elle ne croyait pas à ce qu'il lui disait. Elle ne pouvait qu'être détruite. Elle ne voulait pas vainement espérer quelque chose qui n'arriverait jamais.

-Et ne dit pas de bêtise, tu ne détruis pas tout ce que tu touches. Regarde je suis là, entier. Il écarta alors les bras comme un mauvais acteur au théâtre puis il reprit sa marche.
Je sais ce que c'est que d'être montrer du doigt voir totalement ignoré.
Je ne sais pas ce qui est le pire, mais bon, ce soir on s'en ait pas tiré tout seul, on s'en ait tiré à deux.

Un frisson parcouru l'échine d'Effy. On s'en ait tiré à deux. A deux. Elle avait toujours été seule. Non pas qu'elle s'en plaigne mais elle n'aurait jamais cru qu'elle puisse trouver la compagnie de quelqu'un...plaisante, au point de se confier.

-Et ne compte plus sur moi pour te suivre la nuit!

Effy eut un sourire amusé devant la tentative du jeune homme pour détendre l'atmosphère.

- Dommage, j'aurais vraiment aimé faire un autre combat contre des ivrognes puants avec toi, avant de me faire attaquer par une boule qui m'immobilise puis salie mes fringues avant de courir comme une folle dans l'Allée des Embrumes. Je suis vraiment déçue.

Au moment ou elle finissait sa phrase, les immenses grilles du Chateau de Poudlard se dressaient devant eux.
Revenir en haut Aller en bas
Eiren Whisper
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La nuit tous les chats sont gris...

Message par : Eiren Whisper, Mar 20 Aoû 2013 - 22:30


- Dommage, j'aurais vraiment aimé faire un autre combat contre des ivrognes puants avec toi, avant de me faire attaquer par une boule qui m'immobilise puis salie mes fringues avant de courir comme une folle dans l'Allée des Embrumes. Je suis vraiment déçue.

Whisper fut soulagé qu'elle prenne sa phrase avec humour et arbora un sourire discret. Ils regagnèrent ensemble la salle commune des Serpents et Whisper monta péniblement l'escalier jusqu'au dortoir des garçons. Il se laissa tomber sur son lit sans prendre la peine d'enlever ses vêtements et observa quelques instants le plafond en repensant à ce qu'il avait vécu.

En y réfléchissant c'était un miracle que personne ne les prennent sur le fait. Aucun préfet ou professeur ne croisa leur chemin dans les couloirs et Whisper haussa les sourcils en se mordant la lèvre. Ils avaient eu de la chance.

Il revit la démonstration de magie noire qu'avait exécuté Effy et en tira les mêmes conclusions que précédemment... La magie noire semblait trop parfaite et trop accessible.

Mais Whisper n'eut pas le temps d'y songer plus longtemps, sa tête pivota légèrement sur le côté et il s'endormit. Demain serait un autre jour et qui sait, peut-être revivrait-il quelques autres aventures avec Effy?

Alors que le jeune Serpentard sombrait une étoile filante traversa le ciel de Poudlard, créant un léger flash illuminant les cieux, bannissant les ténèbres du domaine céleste.

[fin du RP pour Whisper]
Revenir en haut Aller en bas
Yuze Perceval Jedusor
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La nuit tous les chats sont gris...

Message par : Yuze Perceval Jedusor, Ven 20 Sep 2013 - 22:51


[PV : Rp avec Elizabeth Stonem]


Un mois précisément ... Un mois que je m'étais rendu à Sainte-Mangouste pour me faire soigner le visage. Dorénavant, je ne portais plus ces détestables bandages sur la moitié de mon visage et pouvait m'arborer à nouveau en toute tranquillité dans la rue. Même s'il restait quelques imperfections par-ci, par là, dut à la brulure ancienne et quelques traces noirâtres que l'on apercevait en regardant de très près, j'avais jugé que July Swan, la médicomage en formation qui m'avait soigné, avait fait un excellent boulot et je l'en remerciais pour ça. J'avais retrouvé mon beau visage, si l'on pouvait dire ça comme ça, avec ma chevelure blonde. Qui sait ? Peut-être arriverais-je à reconquérir le coeur de quelqu'un avec cette guérison, mais ce n'était pas mon objectif principal.

Aujourd'hui, j'avais envie de me détendre et de me balader dans un endroit où cela c'était mal passé la fois précédente que j'y étais allé. L'allée des embrumes ... Malheureusement, mon pied c'était enfoncé dans une crevasse et je m'étais violemment foulée cette dernière. Heureusement qu'une gentille personne du nom de Louna Blake était intervenue pour me secourir d'un groupe de gens qui me poursuivaient pour surement m'attraper. Elle m'avait reconduit en dehors de la ruelle maudite et m'avait donc secouru. Je lui devais beaucoup et je ne sais pas si je paierais ma dette un jour. Enfin bref, je ne devais pas penser à ça pour le moment. Je devais me rendre à l'allée pour faire je ne sais trop quoi. Peut-être quelques petites emplettes ? Mais surtout, j'avais envie de me détendre. Bon, ce n'était peut-être pas le meilleur endroit pour se détendre, mais cette idée m'était venue en tête.

Arrivé au chemin de traverse en compagnie de ma panthère qui maintenant, avait grandi et m'arrivait presque à mes genoux, elle marchait à mes côtés et nous nous rendions tous les deux dans l'allée des embrumes, bouteille de whisky pur feu en main. De toute façon, il faisait nuit et je comptais, normalement, rencontrer personne. Enfin, vu ma chance, cela m'étonnerait fortement que je puisse me promener tout seul sans que quelqu'un vienne m'attaquer où quelque chose dans ce genre. A cette heure-ci, je n'avais pas l'espérance de voir une personne gentille avec qui je pouvais faire connaissance et peut-être, créer une amitié, enfin, je verrais bien de toute manière.

Ikiria à mes côtés, je m'entraînais dans le plus profond de cette allée maudite en ne rencontrant aucune personne sur mon chemin. Bien évidemment, je faisais attention où je mettais les pieds cette fois-ci. Ce n'était pas comme la dernière fois où j'avais une totale confiance en moi et que je me fichais de ce qui pouvait se trouver devant moi où derrière moi. Bon, ma panthère noire avait grandi et savait se défendre. Même si elle n'en avait pas l'air, elle était un animal doté d'une grande intelligence et de loyauté. J'avais une grande confiance en elle et j'étais un bon maître je trouvais. Jamais je ne l'avais frappé et jamais je ne le ferais. Je sais qu'elle serait là pour me défendre et inversement. Je ne laisserais personne lui faire du mal, quitte à y laisser ma vie.

Après une vingtaine de minutes de marche, je décidais de m'asseoir sur un banc et d'avaler une gorgée de mon whisky pur-feu, me brûlant un petit peu la gorge et de poser ma tête contre le muret derrière moi. Ikiria me sauta sur les genoux avant de se rouler en boule pour s'endormir tranquillement. Était-elle fatiguée ? Cela m'étonnerait, elle avait juste envie de me tenir chaud peut-être. En même temps, je n'étais pas habillé chaudement. Une chemise blanche moulante à manche courte que je portais régulièrement, car je l'aimais. Elle laissait apparaître les abdominaux. Je n'en avais ni trop, ni pas assez, la moyenne qui ne déplaisait pas. Je n'avais pris aucune veste, mais bon, il ne faisait pas si froid que cela en fait ...

Au final, je décidais de me reposer un petit peu sur ce banc, en compagnie de ma panthère noire que je caressais. J'avais bien fait de l'acheter trente gallions. Le prix en valait la peine, je la considérais comme une personne de ma famille si l'on pouvait dire ça comme ça. Un peu comme une petite soeur que je protégeais, mais bon, il ne fallait quand même pas que je prenne trop cela au sérieux. Même si la perdre me ferait extrêmement mal au coeur, je serais là pour la protéger. C'était assez étrange qu'il n'y est personne aux alentours en fait. Alors que cette pensée venait de me traverser l'esprit, Ikiria leva la tête et commença à grogner. Y'avait-il quelqu'un aux alentours ? Cela m'étonnerait fortement sinon je l'aurais entendu :

- Calme-toi Iki, il n’y a personne.
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth Stonem
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La nuit tous les chats sont gris...

Message par : Elizabeth Stonem, Ven 20 Sep 2013 - 23:11


Lourdement adossée contre un mur, Effy haletait. Elle les avaient enfin semés. C'était ça les risques. De trop jouer avec le feu, on risquait de s'y brûler.

Habituellement, Effy savait calmer le jeu au bon moment. Mais ce soir là, elle était allé trop loin. Elle avait passé son début de soirée dans un pub miteux de l'Allée des Embrumes, remarquant un groupe d'hommes qui la matait. Jusque là, rien d'inhabituel. Mais lorsque l'un d’eux s'était approché et qu'Effy et lui étaient entrés dans un jeu de séduction, ça avait vite commencé à dérapé. Elle n'avait pas apprécié son côté macho, et il n'avait pas aimé qu'elle le repousse. C'est ainsi qu'elle s'est retrouvée à courir dans les rues sombres de l'Allée la moins fréquentable de tout Londres en pleine nuit.

Ses cheveux bouclés étaient en bataille, et sa tenue était plutôt débraillée, seul son maquillage semblait encore être parfaitement intacte. Une fois qu'elle eu reprit son souffle, la jeune femme se décida à continuer son chemin. Serrant sa baguette entre ses longs doigts fins, elle avança silencieusement dans la pénombre, se fondant entre les ombres que la lune projetait sur les façades délabrés des maisons, de sa démarche féline et gracieuse. Soudainement, un grognement sourd lui parvint, la faisant stopper net.

« Calme-toi Iki, il n'y a personne. »

Toujours aussi silencieuse, la jeune Serpentard s'approcha un peu plus de l'endroit d’où provenait la voix, suffisamment en retrait pour être invisible aux yeux du propriétaire de la place. Au vu de sa silhouette, se devait être un homme, à peine plus âgé qu'elle, peut être même qu'il devait encore être à Poudlard. Décidant qu'il ne l'attaquerait pas, Effy s'avança vers lui, évitant de trop s'approcher de la panthère, au cas ou il lui prenne la mauvaise idée de l'attaquer.

« Bonsoir. Puis-je m’asseoir à vos côtés ? Interrogea poliment Effy de sa voix suave. »

A présent qu'elle s'était approchée, elle reconnaissait vaguement le jeune homme. Ancien serpentard, il n'avait qu'un an de plus qu'elle et il venait tout juste de quitter Poudlard.

Il tenait dans sa main une fiole rempli d'un liquide ambré qu'elle devina être du Whisky. D'un geste ample, elle sortit un paquet de cigarette de sa cape, en sortit une qu'elle porta à sa bouche et qu'elle alluma d'un sortilège informulé. Effy pensa vaguement que sa tenue n'était pas vraiment propice aux rencontres, puisqu'elle n'était vêtu que d'une mini jupe rouge sang et d'un débardeur noir qui lui arrivait au dessous de la poitrine, révélant son nombril orné d'un piercing.

Une bourrasque d'air froid s'engouffra entre les pans de sa cape, tandis qu'elle enveloppait ses bras autours d'elle dans une maigre tentative pour se réchauffer.
Revenir en haut Aller en bas
Yuze Perceval Jedusor
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La nuit tous les chats sont gris...

Message par : Yuze Perceval Jedusor, Sam 21 Sep 2013 - 10:57


Alors qu’Ikiria grognait toujours en direction d’une petite ruelle où je ne voyais personne, une silhouette fine, gracieuse et élégante fit son apparition comme-ci de rien n’était. Je n’arrivais pas à apercevoir si c’était une femme où une homme qui se rapprochait vers moi, mais je restais quand même sur mes gardes, même si je savais que je n’avais pas à craindre grand-chose. Ikiria s’était dressée sur ses deux quatre pattes et grognait de toute ces forces en direction de l’individu qui se rapprochait de plus en plus de nous. Ce ne fut qu’après quelques secondes, qu’une jeune fille, qui était moins grande que Yuze, élégante et raffiné s’arrêta devant moi en prenant garde à ma panthère.

Tandis que je l’interrogeais du regard, elle me demanda si elle pouvait s’installer à mes côtés. Euh … On se connaît ? Je ne crois pas l’avoir déjà vu à Poudlard, où même dans un autre endroit, mais bon, pourquoi pas … Un peu de compagnie ne peut pas faire de mal à personne. Je me décalais donc un peu à ma gauche, pour lui laisser de la place avant de prendre la parole :

- Bien évidemment … Pourquoi ne le pourriez-vous pas ?

Ikiria était toujours sur ses deux pattes et ne voulait pas lâcher la fille du regard. Je lui murmurais donc à son oreille de se calmer et qu’elle n’avait rien à craindre de cette mystérieuse brune et ma panthère se calma de suite, en mettant en boule, comme un chat, tout en gardant un œil sur la mystérieuse jeune femme. Je ne sais pas pourquoi elle grognait autant face à cette personne, elle n’avait pas l’air de nous vouloir du mal et avait l’air plutôt sympathique, enfin jusqu’à ce qu’elle sorte un paquet de cigarettes de sa poche pour en allumer une devant moi. Je détestais les fumeurs et ne pouvait pas supporter la fumée que propager leurs choses qui vous ruinez la santé, mais bon, c’était leur choix et je ne disais rien. Pourquoi parler de toute manière ? Elle m’aurait juste répondu «  Ce sont tes affaires ma santé ? Non, alors pourquoi tu m’ennuies avec ça »

En la regardant de plus près, elle n’était pas habillée chaudement. Une mini-jupe rouge et d’un débardeur noir laissant apparaître un piercing au nombril. Je ne pense pas que c’était la meilleure façon de s’habiller pour sortir à une telle heure, mais bon, si elle ne ressentait pas le froid, tant mieux pour elle, mais malheureusement, ce n’était pas le cas. Une bourrasque de vent vint la taper de plein fouet. Vu la façon dont elle avait mis les bras ensuite, elle voulait tenter de se réchauffer. Bon, normalement, je ne partageais pas une boisson avec une inconnue, mais je détestais avoir froid et je n’aimais pas voir des personnes frigorifiaient. Je lui tendais donc ma bouteille. Normalement, cela devait la revigorer et le froid disparaîtrait :

- Tenez, au moins, peut-être que cela vous réchauffera,
dis-je avec un petit sourire. Je ne pense pas que cela soit la meilleure tenue pour sortir à une telle heure, mais bon, vous faites ce que vous voulez, je n’ai rien à vous dire, mais j’aimerais savoir, sans indiscrétion, qu’est-ce qu’une fille comme vous peut-elle bien faire là à une telle heure et dans un tel endroit ? N’avez-vous pas peur de vous faire agresser.

Bon, pour ce qui était de la meilleure tenue, je pouvais parler avec ma chemise moulante à manches courtes, mais contrairement à elle, je n’avais pas froid. Peut-être était-ce l’effet du Whisky Pur Feu. Elle possédait aussi une longue chevelure brune lui descendant jusqu’aux omoplates que je trouvais absolument superbe, mais je n’y laissais rien paraître. Je préférais attendre une réponse de cette dernière concernant sa présence ici.

- Et ne vous inquiétez pas pour Ikiria, dis-je en désignant ma panthère, elle en vous attaquera pas, sauf si bien sûr, vous me voulez du mal …
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth Stonem
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La nuit tous les chats sont gris...

Message par : Elizabeth Stonem, Sam 21 Sep 2013 - 17:59


- Bien évidemment … Pourquoi ne le pourriez-vous pas ?

La bestiole fixait toujours Effy du regard, peut décidée à abandonner sa proie aussi facilement. La jeune femme la regardait, la défiant du regard de venir l'attaquer. C'était assez puéril comme jeu, elle devait l'avouer, mais parfois elle avait besoin d'être pueril, peut être était ce dû au fait qu'elle n'avait pas eu d'enfance...

La sang pur s'assit gracieusement sur le banc aux côtés du jeune blond qui y était déjà, et saisit le flacon qu'il lui tendait. Méfiante, la jeune femme effectua discrètement un sort de reconnaissance de liquide. Après tout, elle ne le connaissait pas, et elle ne voulait pas risquer de mourir d'une manière aussi absurde. Autant être digne jusqu'au bout. Ne trouvant rien de dangereux, elle porta le flacon à ses lèvres et en but une grande gorgée, les yeux rivés sur le visage de l'homme assis à côté d'elle. Une chaleur bienfaisante se diffusa dans tout son corps, réchauffant ses muscles et colorant légèrement ses pommettes d'une teinte rosée.

-Tenez, au moins, peut-être que cela vous réchauffera. Je ne pense pas que cela soit la meilleure tenue pour sortir à une telle heure, mais bon, vous faites ce que vous voulez, je n’ai rien à vous dire, mais j’aimerais savoir, sans indiscrétion, qu’est-ce qu’une fille comme vous peut-elle bien faire là à une telle heure et dans un tel endroit ?  N’avez-vous pas peur de vous faire agresser. Et ne vous inquiétez pas pour Ikiria, dit-il en désignant sa panthère, elle en vous attaquera pas, sauf si bien sûr, vous me voulez du mal …


-Si je vous voulais du mal, vous seriez déjà mort depuis un bon moment. Vous auriez peut être du être plus prudent quand votre panthère a levé la tête, mais peut être aviez vous un plan indétectable... Comme vous le disiez, les risques d'agressions sont grands par ici, et il vaux mieux être continuellement sur ses gardes. Quand à moi, je m’appelle Elizabeth Stonem, mais tout le monde m’appelle Effy. Et vous êtes ? Sa voix était velouté et posé, ne trahissant aucune émotions.

Reconnaissante, elle lui tendit son flacon, et reprit une bouffée de cigarette, avant de doucement en recracher la fumée dans la noirceur du ciel. Sa baguette toujours à la main, la jeune femme gardait son regard fixé dans celui du jeune homme, l'étudiant derrière ses yeux clairs trop maquillés.
Revenir en haut Aller en bas
Yuze Perceval Jedusor
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La nuit tous les chats sont gris...

Message par : Yuze Perceval Jedusor, Dim 22 Sep 2013 - 15:41


Alors que la jeune brune prit possession à mes côtés en prenant la bouteille de Whisky Pur Feu, elle mit un certain de temps avant d’en avalée une gorgée. Croyait-elle que j’allais l’empoissonné alors que je venais d’en boire une gorgée. Ou peut-être était-ce quelqu’un d’assez spécial qui arrivait à introduire un poison sans rien mettre à l’intérieur. Puis de toute façon, je ne pensais pas rencontrer quelqu’un ici, alors pourquoi aurais-je eu l’idée de faire une telle chose. Enfin bref, elle faisait ce qu’elle voulait de toute manière, je n’étais pas son père. Si elle voulait être sur que je n’allais pas la tuer, elle but une gorgée avant de me rendre la bouteille. Elle tira une nouvelle fois sur sa cigarette pour en recracher la fumée. Ah làlà, comment pouvait-on aimer une telle chose ? Je ne le comprenais pas. Alors que j’attendais une de ses réponses, elle répondit enfin.

Alors come celle ça elle se prénommait Elizabeth Stonem. Je ne connaissais pas ce nom, je n’en avais jamais entendu parlé. Etudiait à Poudlard ? Si c’était le cas, je n’en avais jamais entendu parler. Peut-être ne faisait-elle pas partie de la maison dont j’étais originaire, Serpentard. Ce qu’elle venait de me dire me fit rire, car c’était complètement absurde ce qu’elle disait. Elle était bien sûre d’elle pour croire pouvoir me vaincre en un rien de temps. C’était sûr qu’elle ne me connaissait pas et à l’énonciation de cette phrase, un petit rire m’échappa. Qu’est-ce que je pouvais répondre à cette provocation ? Si je le voulais, je pouvais la clouer contre le mur et lui faire comprendre qu’ici, ce n’est pas elle qui commande, mais je n’ai jamais touché une fille et ce ne sera pas aujourd’hui que cela commencera, sauf si bien évidemment, elle ne décide de s’en prendre à moins sans aucune raison.

Buvant une autre gorgée de mon whisky pur feu avant de prendre la parole, je me tournais vers elle pour la fixer dans les yeux. Cachait-elle quelque chose ? Pfff … Au pire, je m’en foutais un peu. Tandis que je soupirais et que je reprenais ma position initiale j’ouvris la bouche.

- Vous m’avez bien l’air sûre de vous… Je serais déjà mort si vous l’auriez voulu. Quel drôle de blague que me faites vous là. Vous savez, pour ce qui est de rester sur mes gardes, je ne pensais pas rencontrer quelqu’un en cette soirée et puis de toute manière, même si un mage noir où mangemort roderait dans le coin, ce ne sera pas la première fois que je serais confronté à eux.

En effet, peut-être ne me croirait-elle pas, mais j’avais déjà fait la rencontre à Poudlard de deux mangemorts qui m’avaient attaqués tandis que je me trouvais dans le bureau du directeur de Serpentard. Je m’étais promis que si jamais je les revoyais un jour, je leur ferais regretter ce qu’ils m’ont fait, mais je pense que ceci n’arrivera jamais. Ils sont trop lâches pour revenir me voir. Je suis un Jedusor et je sais me faire respecter. Je n’ai pas fléchi face à eux et je suis resté la tête haute, même si l’une d’elle avait récupéré de mon sang. Pourquoi faire ? Je ne saurais le dire, mais je n’avais rien pu faire vu que j’avais été ligoté sur le sol et qu’elle faisait de moi ce qu’elle voulait. C’était la même chose pour le Directeur …

- Enchanté de vous rencontrer « Effy ». Quant à moi, je m’appelle Yuze. Yuze Perceval Jedusor. L’un, voir le dernier de cette grande famille. Etudiez-vous à Poudlard, comme moi anciennement ? Je ne vous ai jamais remarqué. Je faisais partie de la maison Serpentard et vous ? Voyant votre … attitude envers moi, je dois me douter que vous faites vous aussi parti des Serpents, mais je ne donnerais pas ma main à couper pour en être sûr. Et la prochaine fois, avant de dire n’importe quoi, réfléchissais bien à qui vous vous adresser, même si vous n‘avez pas l‘air de vous laisser marcher dessus, dis-je en lui souriant.  Et vous n’avez pas répondu à ma question ? Qu’est-ce que vous pouvez bien faire ici, à une telle heure, avec une telle … tenue ? Et comme vous le dites ? Pourquoi ne pas m’avoir tuer, vous dites qu’il ne faut faire confiance à personne ici, pourtant vous m’adressez la parole et vous vous installez à mes côtés, comme-ci j’étais une personne comme les autres, mais qui c’est ? Peut-être je ne suis qu’un appât pour vous tendre une embuscade.

Je venais d’entamer un monologue assez long, mais je me fichais de ce qu’elle pouvait penser de moi. Je n’aimais pas les personnes qui se croyaient plus fortes que les autres, même si j’avais un petit peu ce côté, il fallait l’avouer, mais venant d’une fille, je ne comprenais pas. Je rigolais intérieurement, car je racontais n’importe quoi, mais j’avais un peu raison de ce côté. Elle n’était pas trop sur ses gardes pour s’asseoir à mes côtés comme-ci j’étais une personne qu’elle connaissait depuis tout le temps. M’enfin, elle n’avait rien à craindre de ma part, mais je ne préférais rien lui dire et attendre une réponse de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth Stonem
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La nuit tous les chats sont gris...

Message par : Elizabeth Stonem, Mar 24 Sep 2013 - 18:43


- Vous m’avez bien l’air sûre de vous… Je serais déjà mort si vous l’auriez voulu. Quel drôle de blague que me faites vous là. Vous savez, pour ce qui est de rester sur mes gardes, je ne pensais pas rencontrer quelqu’un en cette soirée et puis de toute manière, même si un mage noir où mangemort roderait dans le coin, ce ne sera pas la première fois que je serais confronté à eux.
- Enchanté de vous rencontrer « Effy ». Quant à moi, je m’appelle Yuze. Yuze Perceval Jedusor. L’un, voir le dernier de cette grande famille. Etudiez-vous à Poudlard, comme moi anciennement ? Je ne vous ai jamais remarqué. Je faisais partie de la maison Serpentard et vous ? Voyant votre … attitude envers moi, je dois me douter que vous faites vous aussi parti des Serpents, mais je ne donnerais pas ma main à couper pour en être sûr. Et la prochaine fois, avant de dire n’importe quoi, réfléchissais bien à qui vous vous adresser, même si vous n‘avez pas l‘air de vous laisser marcher dessus, dis-je en lui souriant.  Et vous n’avez pas répondu à ma question ? Qu’est-ce que vous pouvez bien faire ici, à une telle heure, avec une telle … tenue ? Et comme vous le dites ? Pourquoi ne pas m’avoir tuer, vous dites qu’il ne faut faire confiance à personne ici, pourtant vous m’adressez la parole et vous vous installez à mes côtés, comme-ci j’étais une personne comme les autres, mais qui c’est ? Peut-être je ne suis qu’un appât pour vous tendre une embuscade.


Il était bien prétentieux pour un blondinet. Effy eu une moue moqueuse avant de lui reprendre sa bouteille des mains et d'en boire une longue gorgée.

-Je ne fais pas parti de ses pimbêches qui se déhanchent avec une bande de pintade à mes trousses,Yuze, sachez le. Un Jedusor, vraiment ? Le descendant de Voldemort ? Votre ancêtre était vraiment quelqu'un que j'admire. Je suis une Serpentard, et j'étudie effectivement à Poudlard, malheureusement. Sachez également que je ne dis jamais n'importe quoi. Vous ne connaissez rien de moi. Et si je suis ici, c'était avant tout pour boire et peut être « tirer un coup », comme on dit, mais ma soirée a été compromise. Et qui vous a dit que je vous faisiez confiance ?

Le regard mystérieux d'Effy s'attarda un instant sur les traits du jeune homme avant de scruter les alentours, sa baguette toujours à la main. Posant la bouteille entre eux deux, elle prit une dernière taf de cigarette avant d'en faire disparaître le mégot d'un simple geste de la main. Cette soirée était étrange. Ce jeune homme était étrange. Sa panthère était étrange. Tout était étrange à ce moment là, et Effy se sentait légèrement nerveuse, bien qu'elle n'en laissait rien paraître. Ca ne présageait rien de bon.
Revenir en haut Aller en bas
Yuze Perceval Jedusor
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La nuit tous les chats sont gris...

Message par : Yuze Perceval Jedusor, Mer 25 Sep 2013 - 18:46


Tandis que j'attendais une réponse de sa part, cette dernière m'arracha la bouteille de mes mains pour en boire une nouvelle gorgée. Hum .. Pas très poli la madame, mais bon, je la laissais faire, au pire, si elle voulait jouer la grande devant moi qu'elle le faisait, qu'est-ce que cela pouvait bien m'apporter au final ? Rien du tout en fait. Elle attendit quelques secondes avant de prendre la parole à nouveau et de me répondre :

- Je ne fais pas parti de ses pimbêches qui se déhanchent avec une bande de pintade à mes trousses,Yuze, sachez le. Un Jedusor, vraiment ? Le descendant de Voldemort ? Votre ancêtre était vraiment quelqu'un que j'admire. Je suis une Serpentard, et j'étudie effectivement à Poudlard, malheureusement. Sachez également que je ne dis jamais n'importe quoi. Vous ne connaissez rien de moi. Et si je suis ici, c'était avant tout pour boire et peut être « tirer un coup », comme on dit, mais ma soirée a été compromise. Et qui vous a dit que je vous faisiez confiance ?

Qu'est-ce que cela pouvait-il bien me faire qu'elle ne traîne pas avec des pimbêches qui se déhanchent comme elle le disait si bien. Je n'étais pas son père, elle pouvait faire ce qu'elle voulait. Alors, comme ça, elle admirait mon ancêtre, mais bon, elle ne me portait pas beaucoup de respect au final, c'était normal de toute façon, je n'étais pas une personne très importante il fallait le dire. Elle étudiait aussi à Poudlard, et comme je l'avais pensé, à Serpentard, mais une chose m'intrigué, pourquoi ne l'avais-je jamais vu dans la salle commune où autre et pourquoi avait-elle rajouté "Malheureusement" ? Peut-être trop de sang moldu à son goût, si c'était le cas, nous nous ressemblions un petit peu ...

Elle est venue ici avant tout pour boire et tirer son coup ? Drôle d'endroit que l'allée des embrumes pour vouloir "Tirer Son Coup". Soirée compromise ? Par moi ? Oh làlà, je comprenais plus rien à la situation en fait. Où avais-je dis qu'elle me faisait confiance ? J'avais juste affirmé une hypothèse, mais je ne traîne généralement avec personne et je ne m'attaque pas aux filles, alors, elle n'avait pas grand chose à craindre de moi. Dans toute l'allée des embrumes, je devais être la seule personne assez sympathique pour lui adresser la parole et ne pas lui sauter dessus comme un animal, même si c'est ce qu'elle voulait à ce qu'on dirait. Ce que je ne comprenais pas, c'est pourquoi elle c'était assise à côté de moi et n'avait-elle pas continuer son chemin ?

- Tirer son coup ? Dans l'allée des embrumes ? Je ne pense pas que ce soit le meilleur endroit pour trouver la personne idéale, et cela m'étonnerait fortement, que vous trouviez quelqu'un avant ce soir ici, à moins que vous ayez des connaissances. Enfin bref, cela ne me regarde pas, vous faites ce que vous voulez. Ensuite, je me fiche que vous me faisiez confiance où pas, je traîne généralement en solitaire, alors, vous n'avez rien à craindre de moi et si vous voulez me tuer, faites le, de toute manière, nous mourrons tous un jour où l'autre, alors que ce soit maintenant, demain, où dans cinquante ans, qu'est-ce que cela changera ? J'aurais juste raté quelques trucs, comme le plaisir charnelle, dis-je en souriant.

Je ne pensais pas trop à ce que je venais de dire, mais bon, peut-être qu'un peu d'humour raviverait l'ambiance entre nos deux personnalités. Peut-être qu'avec ce que je lui disais, me ferait-elle un petit peu confiance et arrêterait d'être sur ses gardes comme-ci quelqu'un allait l'attaquer à tout moment.

- Mais dites-moi, quand vous avez dit, que vous étiez à Poudlard " Malheureusement ", c'est parce qu'il y a trop de sang moldu et mêlées à votre goût ? Si c'est le cas, nous avons la même pensé concernant les élèves qui devraient être choisis, dis-je en souriant à nouveau en espérant qu'elle avait la même pensée que moi. A part ça, vous dites aussi que votre soirée à été compromise, pourquoi cela ? Parce que vous m'avez rencontré où ? Si jamais vous avez besoin d'aide, je peux toujours vous aider, je m'ennuie un peu et Ikiria aussi je trouve.

Bon, je ne savais pas si cette proposition allait la satisfaire, mais si certaines personnes l'ennuyaient, je pourrais toujours l'aider à s'en débarrasser, sans rien en retour. J'avais juste envie de me défouler en fait, rien de plus ...

Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth Stonem
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La nuit tous les chats sont gris...

Message par : Elizabeth Stonem, Jeu 3 Oct 2013 - 21:44


{ Excuse moi pour le retard ^^ }

-Tirer son coup ? Dans l'allée des embrumes ? Je ne pense pas que ce soit le meilleur endroit pour trouver la personne idéale, et cela m'étonnerait fortement, que vous trouviez quelqu'un avant ce soir ici, à moins que vous ayez des connaissances. Enfin bref, cela ne me regarde pas, vous faites ce que vous voulez. Ensuite, je me fiche que vous me faisiez confiance où pas, je traîne généralement en solitaire, alors, vous n'avez rien à craindre de moi et si vous voulez me tuer, faites le, de toute manière, nous mourrons tous un jour où l'autre, alors que ce soit maintenant, demain, où dans cinquante ans, qu'est-ce que cela changera ? J'aurais juste raté quelques trucs, comme le plaisir charnelle. Mais dites-moi, quand vous avez dit, que vous étiez à Poudlard " Malheureusement ", c'est parce qu'il y a trop de sang moldu et mêlées à votre goût ? Si c'est le cas, nous avons la même pensé concernant les élèves qui devraient être choisis, dis-je en souriant à nouveau en espérant qu'elle avait la même pensée que moi. A part ça, vous dites aussi que votre soirée à été compromise, pourquoi cela ? Parce que vous m'avez rencontré où ? Si jamais vous avez besoin d'aide, je peux toujours vous aider, je m'ennuie un peu et Ikiria aussi je trouve.

Effy le regarda, amusée par son discoure. Elle n'était pas vraiment raciste en fait, mais pour ce soir, elle pouvait toujours prétendre l'être. Elle serait plus apte à être dans les faveurs de cet homme si mystérieux.

-Détrompez vous, l'allée des embrumes est une source de plaisirs insoupçonnés, il suffit simplement de savoir ou aller. Je vous remercie quand à votre proposition, mais je pense avoir semé ceux qui menaçaient de gâcher ma soirée. C'est aussi l’inconvénient de l'allée des embrumes. Les mauvaises rencontres y sont fréquentes.

Le regard d'Effy se porta sur la ruelle d’où elle était arrivée, comme si ses assaillants pouvaient surgir d'un moment à l'autre, ce qui était peu probable vu qu'ils devaient s'être trouvés une autre proie.

-Au sujet de Poudlard, je déteste cet endroit. D'une part à cause de toutes les personnes impures qui y étudient, mais d'autre part parce qu'il me prive d'une liberté très chère à mes yeux, pour une éducation peu intéressante. Je préférerait de loin une formation avancée en potion et en magie noire, mais pour cela il me faut attendre encore un peu. Et puis, c'est interdit de torturer les Sang de Bourbe, vous devrez convenir que c'est un inconvénient de taille.

Un sentiment de mal-aise s'empara d'elle. Elle avait l'impression d'être épiée. Sur le qui-vive, elle resserra sa prise sur sa baguette, scrutant les alentours d'un regard méfiant.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 08
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Fourchelang
Loup-garou
Occlumens


Re: La nuit tous les chats sont gris...

Message par : Mangemort 08, Jeu 31 Oct 2013 - 7:48


[Accord d'Elizabeth pour poster dans le sujet. Merci So' <3 ]

[Pv April Warren]



~ L'automne avançait timidement de ses pas irréguliers, certains jours encore imbibés de la fraicheur estivale où le soleil s'en donnait à coeur joie de pouvoir apporter l'aura bienfaitrice de ses rayons. Alors que d'autres, à l'inverse, relevaient d'une véritable tempête, ou vents violents et pluies fortes s'entremêlaient pour un concert qui prenait, pour beaucoup, une allure déplaisante. 08 lui, qui avait été élevé dans la nature, par des intempéries pire encore, adorait particulièrement quand le temps s'agitait, où il se sentait en communion avec sa force incomprise, capable d'être à la fois le Bien et le Mal.

~ Cette journée n'avait pas dérogé à la règle. Le matin encore, un soleil bien que taquin, car il jouait avec les nuages à un cache cache éphémère, avait régné sur une partie de Londres et ses alentours. L'après midi avait été tout son inverse, avec une soudaine arrivée de flots d'averses. Puis, dans le même continu, la soirée s'était installée de ses pas obscurs sous la même trame, avec des vents forts et des gouttes qui venaient par intermittences, humidifier la capitale britannique.

~ Minuit approchait à pas sonnant, et le Mangemort se mouvait telle une ombre dans l'Allée des Embrumes. Aucune silhouette sur son chemin, la plupart des gens cantonnés dans leur éducation "Oh la pluie sa mouille, vite à couvert ! On sort pas", il ne croisa pas âme qui vive, pas même un chat ou alors ne l'eut-il pas vu. Il était vêtu de sa longue cape noire avec le capuchon qui recouvrait son visage. Une bouteille de whisky ayant été sa seule compagne pour la soirée, il avait alors décidé de s'aventurer dans cette rue dans laquelle il avait travaillé un petit moment. Sombre, froide, obscure, en comparaison il trouvait qu'elle lui ressemblait sur ces qualificatifs qui lui étaient régulièrement associés. Il s'arrêta un instant sous la pluie, devant l'escalier qui se glissait sous le sol pavé pour se rendre jusqu'au bar des ténèbres et eu une pointe au cœur, un instant nostalgique.

~ Il était parti d'Hollow en repensant à certains de ses amis disparus, et maintenant, un sentiment d'impuissance l'envahissait. Il avait espéré après son coma de pouvoir retrouver sa vie d'avant, ses amis avec qui il avait tant partagé, et tant tué, mais cela n'avait pas été le cas. La colère prenait doucement de l'amplitude dans ses veines. Il donna d'abord un coup de pied dans la barrière, dont l'écho se perdit dans le vent qui sifflait dans la ruelle. Alors il sortit sa baguette de sa main droite d'un geste rapide et déracina du sol la petite barrière qui gardait l'escalier et l'expédia dans le mur en face avant qu'elle ne s'échoue sur les pavés de la ruelle. Le bruit sourd qui en résulta, cette fois, ne fut pas absorbé par le vent. Regardant vers l'entrée de la ruelle - le Chemin de traverse -, il vit une silhouette qui l'observait au milieu de la route. Un sorcier dérangé par le bruit ? Un Auror ? Il s'en foutait. Peu importe qui était face à lui, cette personne allait apprendre à le connaître. Il pointa sa baguette en direction de la personne mystère, attendant un geste ou une réaction de cette dernière. Si la personne tenait un minimum à la vie, elle repartirait d'où elle était venue, dans le cas contraire, les Ténèbres l'accueillerait à bras ouverts...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: La nuit tous les chats sont gris...

Message par : Invité, Dim 10 Nov 2013 - 1:42


Je marchais, je marchais… C’était d’un pas pressé que je mouillais mes godasses en peau de dragon. La pluie se déversait à flot. Même ma grosse cape bien lourde était imbibée d’eau. L’Allée des Embrumes était totalement vide. Encore heureux, cela m’aurait dérangé de voir le mec habituel me regardait comme si j’étais une tarte à la Mélasse. Je détestais cette rue. L’atmosphère était confinée. Comme si en fin de compte, l’Allée des Embrumes n’était qu’un grand manoir à l’aspect particulièrement dérangeant… Je me répétais inlassablement : « Je dois me dépêcher… » le cœur battant, me demandant ce que je pouvais risquer si je prenais trop mon temps… Ma main était serrée sur ma baguette, guettant un bruit quelconque qui fuserait près de moi…

Soudainement, un grand fracas retentit. Je sursautai dans ma marche. Observant d’un œil perçant le phénomène tant redouté qui se passait en ce moment… C’était une silhouette, fracassant je ne sais quoi… Quelque chose m’interpela, et mon cœur faillit sortir de ma poitrine. Elle était en train de… M’observer. Comment je pouvais en être sûre ? La paranoïa. Je devais sans doute partir d’ici avant de me faire tuer… Mais je ne pus m’y résoudre, tout simplement. J’avais encore la main crispée sur ma baguette. Mon cœur commença à reprendre son rythme normal. Je sentis une poussée d’énergie montait en moi, et mon sang ne fit qu’un tour. L'adrénaline prit part de mon corps...

-Abyssum Appa#. Dis-je d’un ton clair, étouffé par le son de la pluie.
Je ne vis pas l’impact de mon sortilège. Je n’avais fait qu’un petit coup, visant un point précis. Là où la silhouette se trouvait… Je ne pus retenir un large sourire sous ma capuche. Le fait de pouvoir empêcher quelqu’un de nuire, me donnait une assurance dévastatrice que je n’eus en rien en dehors de mon rôle de Phénix… C’était une sensation très agréable. Comme si je sentais mon pouvoir lorsque ma baguette était tenue d’une main ferme qui m’était inhabituelle, s’agitant avec fougue dans ma main… Je me sentais puissante...

-Asthum Draconis ! M’exclamai-je en regardant fixement la silhouette, qui était dans ma ligne de tir. Je me concentrai de toutes mes forces, pensant de tout mon cœur au sortilège. M’imaginant la magie s’imprégnait dans mon corps…
-Metalo Scencio. Formulai-je une dernière fois, toujours aussi attentive…
« Pitié pourvu que je l’ai eue, pourvu que je l’ai eue… » Mon cœur battait la chamade, je guettai n’importe quel éclair, n’importe quelle manifestation pouvant ressortir brutalement, inopinément…
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 08
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Fourchelang
Loup-garou
Occlumens


Re: La nuit tous les chats sont gris...

Message par : Mangemort 08, Mar 12 Nov 2013 - 8:41


~ Téméraire. Voilà le qualificatif qu'il pouvait accrocher à la personne mystérieuse qui lui faisait face. Alors qu'il avait pensé un instant qu'elle choisirait la voie logique, la fuite, il fut surpris lorsqu'un sortilège vint à sa rencontre. Néanmoins, il eut le réflexe à la dernière seconde de s'écarter sur le côté pour voir le fameux sort heurter le mur au-dessus du Bar des Ténèbres, provoquant immédiatement plusieurs fissures dessus. Le mage noir murmura alors un Protégo devant lui, voyant dès lors une suite à sa soirée des plus prometteuses et inattendue. Gardant sa baguette fixée sur l'inconnue, il choisit de ne pas bouger en attendant sa seconde offensive.

~ Le second sortilège qui vint à sa rencontre était un sort particulièrement embêtant, puisqu'il entraînait par la suite une vulnérabilité certaine au feu. Heureusement pour lui, le sort se heurta à la barrière magique qu'il avait installé, son Protégo s'éteignant peu après dans un halo bleuté qui se dispersa dans l'air, telles des particules de poussières qui disparaissaient progressivement. Le dernier sort lui fit faire une roulade d'esquive, légèrement moins impressionnante qu'elle ne l'aurait été si le temps avait été clément. Pour cela, le filet de métal s'en prit à sa jambe droite. Heureusement pour lui, ce n'était qu'une partie du filet et il put à l'aide de sa main libre et d'un coup de pied puissant s'en débarrasser avant que ce dernier ne perce sa chair, mais un étrange fourmillement le prenait à présent dans le pied. Se redressant rapidement pour faire face à son opposante, il donna trois petits coup de pied dans le vent pour enlever cette sensation gênante. Pendant ces quelques secondes, il réfléchissait à sa riposte. Explosive, bien entendu, on ne change pas une habitude comme cela... "Tu veux jouer, bien, on va jouer !"

- Bombarda !

~ Il avait délibérément orienté son geste sur la gauche de la jeune femme au dernier moment. Ainsi, il avait visé le mur qui se trouvait à proximité, le but étant de créer un sentiment de surprise en essayant de détourner son attention, et, surtout, une diversion pour le second assaut. Dans la foulée, il dirigea de nouveau sa baguette sur elle pour sa véritable attaque.

- Sectumsempra !

~ Il n'avait pas attendu de voir si son explosion avait réussie, car l'effet de surprise se serait estompé avec l'attente. Non, il avait décidé de riposter sur les deux fronts. Il allait ainsi vite juger de la capacité de son adversaire à s'extraire de cette situation, car maintenant que le combat était engagé, il espérait bien ne pas retrouver son cadavre après seulement deux sorts. La célèbre allée se transformait pour l'occasion, sous un manteau de ténèbres, en un théâtre ou le jeu des acteurs seraient l'aube d'une destruction annoncée...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: La nuit tous les chats sont gris...

Message par : Invité, Mer 20 Nov 2013 - 21:31


Alors que mon regard se promenait sur l’allée ravagée par la pluie et mes anciens sortilèges, je vis une sorte d’éclair rapide, qui me donna tout juste le temps de lancer un protego. Il ne me servit pas vraiment sur le moment, juste avant des éclats de briques et de pierres surgirent de l’obscurité et je sentis plusieurs douleurs aiguës me transperçaient à la manière d’un couteau aiguisé. Je me retins de ne pas pousser un cri, mordant mes lèvres jusqu’à saigner et serrant ma baguette au point d’en trembler. Mais tout cela dura à peine une seconde quand je reçus un impact encore plus effroyable qui fit exploser mon bouclier, avant de me repousser dans un court vol plané, qui agita mon cœur à en faire vomir… J’atterris en catastrophe, tentant de me réceptionner tant bien que mal. Malgré mes efforts, ma tête heurta méchamment le sol et je ressentis une sorte de râpure au-dessus de mon sourcil gauche…

-Connard… Murmurai-je à terre, le corps tremblant et le cœur battant à cent à l’heure.
Je me relevai difficilement. Rajustant ma capuche et avançant de deux pas en titubant légèrement, essayant de percer du regard le rideau de pluie pour repérer la silhouette. « Allez où tu te caches pour que je te bute… », Mon sang ne fit qu’un tour lorsque je la repérai…
-Abyssum Appa. Murmurais-je en direction des pieds de la victime.
Je n’eus pas le temps de voir si mon sortilège avait touché quoique soit que j’enchainais :
-Hostium Hallitus.
Et enfin, le meilleur. Je décalai ma baguette d’un centimètre à gauche et je murmurai avec conviction :
-Bombarda…

Une explosion retentit. J’avais dû me baisser pour ne rien recevoir. Et encore plusieurs fragments me tapèrent de plein fouet… Je me relevai, prudemment guettant un quelconque sortilège. Mais une couche de poussière vint recouvrir le terrain, « et m***e… »  je ne pus même pas voir si mon sortilège avait touché la silhouette…

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: La nuit tous les chats sont gris...

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 5 sur 13

 La nuit tous les chats sont gris...

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.