AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse
Page 9 sur 12
Chez Fleury & Bott
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12  Suivant
Gabrielle Phoenix
Serdaigle
Serdaigle

Re: Chez Fleury & Bott

Message par : Gabrielle Phoenix, Dim 15 Mai 2016 - 19:00


Gabrielle sentit une ombre passer en la frôlant, elle vit une femme un peu plus âgé qu’elle aller s’assoir sur le rebord de la fenêtre et se plonger quelques instants dans son livre. Comme si elle avait senti le regard de Gabrielle posé sur elle,  la jeune femme releva la tête et croisa son regard avant que l'étudiante n’ait le temps de détourner les yeux. Cela la gênait d’être surprise en train de dévisager quelqu’un, elle détestait ressentir ce sentiment d’être détaillé sous toutes les coutures, alors n’aimait pas l’infliger aux autres.

Son allure chic, presque stricte, faisait penser Gabrielle au cliché de l'institutrice moldue, c’était le genre de vêtements que l’adolescente n’aurait jamais  porté. Elle avait vraiment un look d’ado à côté, en jean brut, baskets grises et noires avec un sweat sans capuche beige à l'effigie d’une équipe de quidditch. Ses cheveux étaient relevés en queue de cheval, bien plus pratique pour lire, mais quelques mèches sortaient donnant un air de fait à la va vite à la coiffure. La femme avait des cheveux corbeaux, une peau très blanche, laiteuse sur laquelle ressortait la couleur flamboyant de son rouge à lèvres. Elle était assez intimidante. La serdaigle lui aurait donné 24 ou 25 ans mais elle n’était jamais très douée pour deviner l’âge des personnes qu'elle rencontrait. L’inconnue détacha ses cheveux, Gabrielle songea que c’était un geste utilisé par les femmes lorsque celles-ci jouait les séductrices.

La mystérieuse venue lui adressa un sourire railleur, comme nullement perturbé par son regard inquisiteur. Elle lui adressa la parole:

- Alors toi aussi tu aimes lire les vieux ouvrages qui parlent des voyages dans le temps ?

Par sa formulation « toi aussi », la jeune femme essayais de mettre en avant un éventuel point commun avec Gabrielle. Pour la mettre à l’aise sans doute.
Cette dernière répondit avec un sourire plus timide.

- Oui, enfin je viens de commencer celui-ci.  Et… vous, hésita-t-elle un instant d’un ton poli, qu’avez-vous choisi ?

Gabrielle vouvoyait toujours les personnes qui semblait plus âgées qu’elles et qu’elle rencontrait pour la première fois, cela montrait son respect, ainsi elle ne risquait pas de froisser son interlocuteur qui pourrait la trouver trop familière. Elle préférait qu’on l’autorise à tutoyer.
Revenir en haut Aller en bas
Alhena Peverell
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Chez Fleury & Bott

Message par : Alhena Peverell, Lun 16 Mai 2016 - 4:03


La jeune femme lança un petit sourire amusé à la gamine. On aurait dit une enfant prise en flagrant délits de voler des bonbons. Qu'est-ce que c'était amusant ! Elle se leva et s'approcha de la petite bleu. Celle-ci avait l'air très timide.

- Oui, enfin je viens de commencer celui-ci.  Et… vous, qu’avez-vous choisi ?

La brune posa ses yeux sur le livre qu'elle tenait à la main. Elle se mit à réfléchir un instant, se demandant si il était vraiment nécessaire de dire toute la vérité. C'était un peu dangereux de révéler qu'on tenait dans la main, un livre qui parlait de magie noire et d'immortalité. Elle se contenterai d'une demi-vérité alors.

- Il parle d'immortalité.

Elle secoua le livre légèrement, comme pour le lui prouver. Un sourire plutôt inhabituel et sincère étiré sur les lèvres. Elle remit en place une de ses propres mèches de cheveux, puis reprit :

- Tu peux me te tutoyer, j'ai l'impression d'être devenue super vieille quand on me vouvoies.

Ou plutôt, il n'y avait que ses ennemies qui la vouvoyer... Quand ils la suppliaient de ne pas les tuer. Un frisson la parcouru vaguement, c'était souvent délicieux de se rappeler de tous ces moments de puissance, d'extase. Oui Peverell était définitivement quelqu'un de malsain. Mais en société il fallait faire un effort, ne pas être reconnu comme fou. Alors elle s'efforçait de sourire et de paraître plus stable. Son démon, celui qui la mangé, devait cesser de s'agiter un peu ces derniers temps.

- Comment tu t'appelles ? Moi c'est Alhena Peverell.

HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Gabrielle Phoenix
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Chez Fleury & Bott

Message par : Gabrielle Phoenix, Ven 27 Mai 2016 - 19:10


La jeune femme prit un temps avant de répondre en contemplant son ouvrage d’un air pensif. Peut être avait-elle choisi un livre complexe, difficile à résumer en quelque mots ou à propos d’un sujet dont Gabrielle ne connaissait rien et elle allait tacher de lui donner une explication simple.

- Il parle d’immortalité. expliqua-t-elle simplement. Tu peux me te tutoyer, j'ai l'impression d'être devenue super vieille quand on me vouvoies.  

Cette remarque fit élargir un sourire sur le visage de Gabrielle. La plupart des personnes qu’elle vouvoyait avait cette réaction. Une petite partie d’entre eux cependant se sentait flattée.

- Comment tu t'appelles ? Moi c'est Alhena Peverell.

- D’accord. répondit-elle en hochant la tête. Je m’appelle Gabrielle.

La serdaigle trouvait un peu incongru de donner son nom de famille alors qu’elle n’était même pas adulte, cela lui semblait sans importance. L’inconnue qui avait désormais un nom lui semblait amicale et avoir envie de discuter. L'étudiante se rapprocha de quelques pas de la fenêtre pour sortir de son coin sombre. Elle tenait, comme à son habitude, le roman qu’elle avait choisi fermé sur son index qui marquait la page à laquelle elle s’était arrêtée.

- Un sujet intéressant, reprit Gabrielle en reportant son intêret sur le livre. C’est un roman ou un manuel?

La réponse à cette question lui indiquerait s’il s’agissait d’une simple histoire fictive comme les aimait l’adolescente ou plutôt d’éléments instructifs à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Alhena Peverell
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Chez Fleury & Bott

Message par : Alhena Peverell, Sam 28 Mai 2016 - 20:09


Toujours assise sur le rebord de la fenêtre, elle observait la jeune femme. Celle-ci était quelque peu spéciale, il y avait une très grande part de mystère ou de timide chez cette enfant. Alhena ne savait quel mot placé sur le comportement de la brune en face. Elle donnait une impression de froideur et de chaleur, de douceur et de brutalité à la fois. C'est ce que l'Ex-sinople avait comme impression, et ça l'intéressait beaucoup. Mais fallait-il vraiment faire confiance à nos premières impressions ?

- D’accord, hochement de la tête de la gamine.

C'était comme si elle lui donnait l'accord de lui parler, d'exister. Un sentiment étrange traversa la Serpentarde. La réaction de l'adolescente, était différente de celles des autres. On ne répondait pas souvent D'accord, lorsqu'on se présentait.

- Je m’appelle Gabrielle.

Un prénom, pas de nom. Une méfiance envers les gens. Un mur de brique certainement difficile à franchir. Mystère, mais facile à comprendre. Cette petite était certainement le genre de personne seule, plus mature que la moyenne. Peverell ne savait pas trop encore. Elle lui lança d'ailleurs un regard perçant, sondant ses iris et ses pupilles. Elle essayait de lire à travers la jeune fille. Les yeux n'étaient-ils pas les fenêtres des l'âme ?

Gabrielle se rapprocha alors de la jeune adulte. L'ex-sinople maintenait son regard mystérieux, un petit sourire en coin. C'était finalement facile d'attirer les proies dans un piège puis de le refermer. Heureusement pour sa camarade, aujourd'hui il n'y avait pas de jeu.

- Un sujet intéressant. C’est un roman ou un manuel ?

Léger silence. Alhena donnait une impression étrange, elle continuait à observer. Chaque geste, chaque souffle. Le comportement de cette adolescente spéciale. C'était souvent gênant pour certaine personne, la manie que l'ex-sinople avait de déshabiller du regard les âmes et les pensées des gens.

- Un manuel.

Une voix légèrement suave. Comme si la réponse était tout à fait évidente, elle l'était d'ailleurs. Peverell ne lisait plus de roman depuis bien longtemps. Elle ne perdait plus de temps à lire des histoires pour elle-même. C'était se vendre du rêve pour rien, elle préférait mettre en place ses rêves plutôt que les lire.

- J'ai passé le cap des romans il y a longtemps. La rêverie, l'imagination qu'ils dégagent ne me donnent plus aucun frisson. Aujourd'hui, je me contente d'apprendre pour mieux réaliser cette rêverie et cette imagination qu'un roman peut te faire espérer.

Elle ne dit plus un mot pendant quelques temps, laissant planer un léger suspens, ou malaise peut-être. Elle aimait bien faire ça Peverell. Faire planer des milliers de doutes dans chaque parcelle de sa peau, de l'air qu'on respire. Ses lèvres s'étirèrent dans un sourire incompréhensible.

- Alors Gabrielle... Tu n'as pas de nom de famille ? Tu trouves ça bizarre ou tu préfères cultiver le mystère qui plane sur ton être ?

Pour être étrange, elle l'était. Les deux certainement, pas qu'Alhena. Mais la verte et argent avait ouvert les enchères, Gabrielle avait lancé le débat. On allait pas s'arrêter comme ça. Il était temps d'apprendre à se connaitre un peu mieux.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Gabrielle Phoenix
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Chez Fleury & Bott

Message par : Gabrielle Phoenix, Lun 13 Juin 2016 - 11:56


- Alors Gabrielle... Tu n'as pas de nom de famille ? Tu trouves ça bizarre ou tu préfères cultiver le mystère qui plane sur ton être ? demanda Alhena d'un air malicieux.

Gabrielle eut un rire surpris à cette interrogation. Elle n’essayait pas de se donner un genre mystérieux, elle n’avait rien à cacher de sa vie on ne peut plus banale, mais elle n’aimait pas en dévoiler trop sur elle. Avait-t-elle honte d’elle-même? Pensait-elle être indigne d’intérêt? Ou était-ce par altruisme ou curiosité, elle préférait s’intéresser aux autres? Quoiqu'il en soit, elle était d'un naturel réservé.

- Je trouve ça juste plus spontané, moins cérémonieux. Sinon ça donne un côté plus distant, plus sérieux, plus… adulte quoi. répondit-elle d’un ton amusée.

Le teint porcelaine, le port de tête altier, l’élocution assurée d’Alhena donnait à la jeune serdaigle l’image d’une femme forte. Elle songea que la jeune femme devait être de celles sur lesquelles on se retournait dans la rue, qui en imposaient par leur prestance. Gabrielle n’était pas particulièrement imposante, mais elle ne cherchait plus à disparaitre sous terre comme cela pouvait être le cas il y a encore quelques années, elle cherchait à se trouver au juste milieu, là où lui semblait être sa place légitime.

- Tu viens souvent ici ? demanda-t-elle. Alhena semblait être une personne aimant beaucoup se cultiver. Personnellement, j’essaye de répartir mes lectures entre instruction et détente. En termes de manuels, la bibliothèque de Poudlard est plutôt bien fournie, pour le niveau de magie qui nous est demandé en tout cas. Donc je viens plutôt ici quand j’ai besoin de me vider la tête. Mais je ne doute pas qu’il doit y avoir des ouvrages passionnants sur lesquels je me pencherai dans quelques années.  Je comprends ton point de vue, peut être que dans quelques temps je me détournerais des histoires fictifs pour vivre dans le concret.


Pas trop rapidement non plus si possible, songea l’adolescente. L’espoir fait vivre dit-on.

Elle était un peu attristée de voir que la rêverie et l’imagination semblait avoir quitté l’esprit de la jeune femme. Non enfin Gabrielle, se contredit-elle intérieurement, elle vit ses rêves, elle prend son destin en main, nuance! La bleue et bronze ne s’en sentait pas encore capable, son futur lui semblait très incertain, elle devait tout d’abord achever ses études à Poudlard, puis… une grosse incertitude s’en suivait.

Le regard d’Alhena était assez investigateur, détaillant sous tous les angles la serdaigle, comme pour surprendre et déchiffrer ses moindres indices corporels, ces messages qu’elle envoyait d’une façon incontrôlée à son interlocutrice. La bleuette, qui n’avait pas l’habitude d’être le centre d’une telle attention, ne pu s’empêcher de détacher le regard un instant de la mystérieuse lectrice, pour jeter un regard au dessus de son épaule par la fenêtre. Elle aimait les fenêtres, en avait une grande dans sa chambre et dans son dortoir. A la bibliothèque ou en cours, elle préférait toujours s’asseoir près des vitres pour pouvoir à travers cette ouverture contempler autre chose et laisser son esprit y vagabonder, s’y perdre. La fenêtre était à l’esprit, ce que la porte était au corps, un passage, une invitation à l’évasion, à la liberté.
Revenir en haut Aller en bas
Alhena Peverell
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Chez Fleury & Bott

Message par : Alhena Peverell, Mer 15 Juin 2016 - 0:06


Intriguante, le mot juste pour définir la demoiselle. Impossible d'obtenir une quelconque réponse. Tu n'aimais pas spécialement ça. Pour toi, les gens qui ne se dévoilent pas ont toujours quelque chose à cacher. Alors, par curiosité tu as envie de savoir. Tu as toujours eu cette irrésistible envie de tout savoir. Et les gens comme ça t'hérissaient les poils, parce que d'une certaine manière, ils te rappelaient sur que tu étais toi-même : une personne pleine de secret.

- Je trouve ça juste plus spontané, moins cérémonieux. Sinon ça donne un côté plus distant, plus sérieux, plus… adulte quoi.

Il n'y avait rien à dire de plus de ta part. Au fond, elle a un peu raison. Et puis tu le sais que c'est dangereux, de donner un nom de famille. Combien de fois faudra-t-il te répéter qu'avec un prénom et un nom, on faisait tout et n'importe quoi.

- Tu viens souvent ici ? Personnellement, j’essaye de répartir mes lectures entre instruction et détente. En termes de manuels, la bibliothèque de Poudlard est plutôt bien fournie, pour le niveau de magie qui nous est demandé en tout cas. Donc je viens plutôt ici quand j’ai besoin de me vider la tête. Mais je ne doute pas qu’il doit y avoir des ouvrages passionnants sur lesquels je me pencherai dans quelques années.  Je comprends ton point de vue, peut être que dans quelques temps je me détournerais des histoires fictifs pour vivre dans le concret.

- À dire vrai non. Cela fait pas mal de temps que je ne suis pas venue ici. Avant, je venais plus régulièrement quand j'avais ton âge. Mais dans mon Manoir, j'ai assez de manuel et de livre pour ne pas m'ennuyer. Puis je suis quelqu'un qui voyage beaucoup, alors j'ai souvent trainer des bibliothèques étrangères. Maitrisant parfaitement les langues, je m'amuse beaucoup à apprendre la culture des autres pays.

Leger sourire, comme si tu essayais de te détendre. De souffler, c'est vrai que en fait de compte. Depuis ton retour à Londres il s'était passé beaucoup de chose. Alors c'était aussi une des raisons pour lesquelles tu avais fuit ici. Te rappelant vaguement tes deux années passées à Poudlard. Une mélancolie. Une gorge qui se serre. Tu ne laisses rien passer et pose ta question :

- Tu es à Poudlard du coup, en quelle année ? Je viens d'être nommée professeur d'Histoire de la Magie. Je suppose qu'on se croisera en cours et dans la bibliothèque. Tu es dans quelle maison ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Gabrielle Phoenix
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Chez Fleury & Bott

Message par : Gabrielle Phoenix, Ven 17 Juin 2016 - 18:17


Oh mince, une prof, pensa Gabrielle en réalisant qu’elle conversait avec un des membres du personnels de Poudlard.

Elle due s’efforcer de demeurer impassible. Elle continua de sourire poliment tandis qu’Alhena parlait.  Mais, elle se sentait très embarrassée dorénavant, elle n’allait pas pouvoir continuer à la tutoyer, question de principe. La jeune femme avait un rang hiérarchique supérieur au sien, elle la respectait de toute façon, mais  avec un professeur… le vouvoiement était plus pertinent, même si elles se rencontraient hors des murs du château.

Elle aurait pu se douter que j’étais à Poudlard quand même songea l’adolescente, peut être l’a-t-elle fait exprès pour pouvoir ensuite réprimander ma familiarité et m’accuser de vouloir être privilégiée ?

Gabrielle fut offusquée d’avoir de telles pensées, ce type de raisonnement ne lui ressemblait pas. Mais cela lui rappelait un professeur moldu qu’elle avait eu au primaire, particulièrement détestable. Une vieille dame toute petite et fripée qui ressemblait à une chouette aigrie et rabougrie, qui ne faisait que brailler sur les élèves. Elle secoua la tête en un mouvement imperceptible comme pour chasser ces souvenirs désagréables. Alhena ne semblait être un professeur qui sortait facilement de ses gongs, elle paraissait bien plus posée mais plutôt intransigeante, l’air de savoir exactement ce qu’elle attendait d’une personne.

La bleue et bronze commença par répondre aux dernières interrogations :

- C’est ma cinquième année à Poudlard, et je suis à Serdaigle. Et euh… félicitations pour le poste! J’avais entendu parler du changement de titulaire. Mais…, elle était visiblement gênée, vo… Tu aurais dû me le dire toute de suite, je devrais te vouvoyer désormais, sinon… ça m’embarrasse, avoua-t-elle, honnête comme à son habitude.

Quoi d'autre... ah oui un manoir, wah, elle a surement une bibliothèque, une vraie, la pièce, pas le meuble. Et des voyages, quelle chance!

La serdaigle reprit :

- Mes parents m’ont toujours dit que tout le monde appréciait un luxe en particulier, que ce soit dans les parures, les résidences, les activités, la gastronomie, mais dans notre famille il s’agissait des livres. L’accès au savoir et l’apprentissage de la lecture sont des richesse que tout le monde ne peut pas envisager, et je suis très reconnaissante d’avoir pu en bénéficier, que mes parents m’aient transmis ce gout de la lecture. Même si les livres permettent de voyager bien au delà de la surface de notre planète, rien ne remplace la confrontation avec le monde réel bien sûr, en face à face. Le découvrir autrement qu’à travers des impressions sur des pages est une perspective très réjouissante. Pouvoir aller à la rencontre d’une autre culture, une gastronomie et des paysages, d’un mode de vie, une mentalité et des valeurs, c’est une sacrée aubaine.

Euh tu t’égares là Gaby, tu parles à une adulte, pas à une enfant de dix ans! Elle en sait bien plus que toi sur le monde…

- Mais c'est quelque chose que tu dois maîtriser mieux que moi. rectifia-t-elle d'un ton d'excuse, elle ne cherchait en aucun cas à faire sa mademoiselle-je-sais-tout, mais elle avait tendance à divaguer un peu trop lorsqu'on l'invitait à prendre part à de tels sujets. Quant aux langues, lesquelles parlez-vous ? Enfin tu, enfin… J’ai quelques notions d’italien et de russe, deux langues très musicales je trouve, termina Gabrielle d’un ton enthousiaste.

Les sujets abordés lui plaisaient, elle voulait poursuivre la conversation.


Dernière édition par Gabrielle Phoenix le Sam 5 Nov 2016 - 23:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alhena Peverell
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Chez Fleury & Bott

Message par : Alhena Peverell, Mer 22 Juin 2016 - 20:50


La jeune femme laisse un fragment de seconde d'étonnement dans son regard, qui ne t'échappa pas. Puis un peu de gêne non ? Est-ce que tu te trompais ? Tu étais plutôt douée en général pour cerner les gens par le regard. Bref, tu fronces légèrement des sourcils, assez pour paraitre perturbée mais pas en colère. Puis tu te reprends, un fin sourire qui se dessine sur tes lèvres. Tu l'écoutes attentivement, déballerai :

- C’est ma cinquième année à Poudlard, et je suis à Serdaigle. Et euh… félicitations pour le poste! J’avais entendu parler du changement de titulaire. Mais…, vo… Tu aurais dû me le dire toute de suite, je devrais te vouvoyer désormais, sinon… ça m’embarrasse.

Tu avais donc raison, c'était de la gêne. Ça tremblait non seulement au fond de sa gorge, mais en plus elle te l'avouer. Tu n'allais pas chercher midi à quatorze heure, non plus. C'était pas le drame du siècle, c'est pas comme si tu t'en foutais royalement. Puis qu'elle te vouvoie ou te tutoie, ça t'importes plus trop. Qu'elle fasse ce que bien lui fasse, même si en dehors tu préfères être tutoyée. C'était quoi le délire, parce qu'on devient professeur, on est des Aliens ? Tu ne l'es pas encore, enfin tu n'avais pas fait même un seul cours. Ça te passait au dessus, mais bon c'était le problème des élèves, pas du tient après tout.

- Mes parents m’ont toujours dit que tout le monde appréciait un luxe en particulier, que ce soit dans les parures, les résidences, les activités, la gastronomie, mais dans notre famille il s’agissait des livres. L’accès au savoir et l’apprentissage de la lecture sont des richesse que tout le monde ne peut pas envisager, et je suis très reconnaissante d’avoir pu en bénéficier, que mes parents m’aient transmis ce gout de la lecture. Même si les livres permettent de voyager bien au delà de la surface de notre planète, rien ne remplace la confrontation avec le monde réel bien sûr, en face à face. Le découvrir autrement qu’à travers des impressions sur des pages est une perspective très réjouissante. Pouvoir aller à la rencontre d’une autre culture, une gastronomie et des paysages, d’un mode de vie, une mentalité et des valeurs, c’est une sacrée aubaine. Mais c'est quelque chose que tu dois maîtriser mieux que moi. Quant aux langues, lesquelles parlez-vous ? Enfin tu, enfin… J’ai quelques notions d’italien et de russe, deux langues très musicales je trouve.

- Tu sais, tu peux continuer à me tutoyer, je préfère. Je ne me suis même pas encore installée à Poudlard alors... Faisons comme si tu ne le savais pas. Après si ça te gène, fait au grès de ton propre vent. C'est juste que en dehors, faut pas croire qu'on est vos supérieurs hiérarchiques. On est juste des sorciers communs en dehors de l'école, rien d'autre.

Bon ce n'était peut-être pas totalement vrai. Vous n'étiez pas des sorciers communs. Déjà vous étiez au minimum de très bon sorcier pour être à ce poste, puis la moitié des élèves connaissez vos têtes et vous respectez -s'ils vous aimaient. Seulement ça tu ne le sais pas tout à fait encore. Mais tu avais été élève, alors tu sais un peu ce qui se trame dans leur tête. De toute manière, qu'importe, c'était seulement histoire d'atténuer un minimum son embarras. C'est tout.

- Sinon pour revenir sur ce que tu as dit. C'est un intéressant point de vue, et franchement vivre les choses et beaucoup plus jouissif que de les lire. Parfois on est même étonnée, car ça ne ressemble plus du tout à ce qui est dit dans le vieux manuel qui prend la poussière.

Léger sourire. Tu repenses vaguement à ton passé, à ces voyages qui ont illuminé une partie de ta vie. Dans le fond, même si la moitié du temps ça partait en n'importe quoi, tu avais pris un peu de plaisir. Tu avais goûté à d'autres merveilles du monde. Sorcière et moldu.

- Italien, Russe. Très bon choix, j'adore ces deux langues. Mais une petite préférence pour le russe malgré tout. Après je suis hyperpolyglotte donc je parle vraiment beaucoup de langue. Mais je pense que la langue que je préfère, c'est le Français. La belle langue de Molière. Et sinon, tes notions d'italien et de russe, tu les apprends en autodidacte ? Ou tu as un professeur pour ça ?


Dernière édition par Alhena Peverell le Sam 5 Nov 2016 - 23:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Gabrielle Phoenix
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Chez Fleury & Bott

Message par : Gabrielle Phoenix, Ven 1 Juil 2016 - 23:57


- Tu sais, tu peux continuer à me tutoyer, je préfère. Je ne me suis même pas encore installée à Poudlard alors... Faisons comme si tu ne le savais pas. Après si ça te gène, fait au grès de ton propre vent. C'est juste que en dehors, faut pas croire qu'on est vos supérieurs hiérarchiques. On est juste des sorciers communs en dehors de l'école, rien d'autre. proposa Alhena comme si elle avait lu dans les pensées de la jeune serdaigle.

Bon allez Gabrielle, un petit effort, tu peux le faire quand même!


-Je vais essayer, promit-elle en souriant.

Les professeurs, des sorciers communs? Hmm pas tout à fait, Gabrielle le savait bien car sa mère était professeur.
Certes ce sont des êtres humains oui, certains élèves ont tendance à l’oublier, ils ont des vies, des familles, des états d’âmes, des ambitions, des peurs comme tout le monde. Mais ils doivent disposer de certaines connaissances et capacités, et de plus avoir la fibre pédagogique, ce qui n’est pas donné à tout le monde, mais passons.

- Sinon pour revenir sur ce que tu as dit. C'est un intéressant point de vue, et franchement vivre les choses et beaucoup plus jouissif que de les lire. Parfois on est même étonnée, car ça ne ressemble plus du tout à ce qui est dit dans le vieux manuel qui prend la poussière. déclara-t-elle d’un ton enjoué avec l’ombre d’un sourire sur ses lèvres pourpres. Italien, Russe. Très bon choix, j'adore ces deux langues. Mais une petite préférence pour le russe malgré tout. Après je suis hyperpolyglotte donc je parle vraiment beaucoup de langue. Mais je pense que la langue que je préfère, c'est le Français. La belle langue de Molière. Et sinon, tes notions d'italien et de russe, tu les apprends en autodidacte ? Ou tu as un professeur pour ça ?

Hyperpolygotte? Wah ça fait combien ça? Beaucoup, au moins… six, il me semble, songea l'adolescente impressionnée.

- Avec un professeur, j’ai commencé petite avant d’entrer à Poudlard, maintenant je suis des cours par correspondance. (En français d'un ton un peu guilleret) Alors comme ça tu as un faible pour cette langue romane? As-tu voyagé en France? Et quelle langue t’a semblé être la plus difficile à apprendre? J’affectionne aussi beaucoup le russe, j’ai commencé avant l’italien. L’écriture cyrillique m'a fasciné dès lors que j’avais appris l’alphabet latin.

Tout en prononçant ces mots, la jeune fille laissa glisser son regard au bas de la page que marquait son doigt, désormais engourdi, depuis le début de la conversation. Elle le ferma et le posa sur le rebord de fenêtre sur lequel était assise son interlocutrice. Gabrielle eut une inspiration plus profonde à la fin de sa réponse, comme soulagée, elle se sentait plus légère, plus libre de ses mouvements, chose agréable comme elle avait la tendance, plus ou moins appréciée par ses pairs, de s'exprimer avec ses mains.
Revenir en haut Aller en bas
Alhena Peverell
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Chez Fleury & Bott

Message par : Alhena Peverell, Dim 17 Juil 2016 - 3:14


Elle est intéressante cette petite. Enfin ses réactions le sont, c'est marrant. C'est presque excitant. Comme si tu redécouvrais une partie de toi plus jeune, insouciante et naïve... Drôle de frisson, drôle de vision. Cesse de penser des choses incongrues. Ça n'a aucun sens, elle ne te ressemble pas. Mais, elle t'intrigue tellement. Quelqu'un de réservée comme elle, c'est forcement quelqu'un avec des secrets.

- Avec un professeur, j’ai commencé petite avant d’entrer à Poudlard, maintenant je suis des cours par correspondance. Alors comme ça tu as un faible pour cette langue romane ? As-tu voyagé en France ? Et quelle langue t’a semblé être la plus difficile à apprendre ? J’affectionne aussi beaucoup le russe, j’ai commencé avant l’italien. L’écriture cyrillique m'a fasciné dès lors que j’avais appris l’alphabet latin.

Elle est amusante. Mais tu n'as pas le coeur à lui répondre en français. Tu ne sais pas pourquoi. Quand tu es dans ton pays natal, tu préfères ta langue maternelle. Peut-être parce que parler une autre langue refait surgir de tristes souvenirs. De douloureux souvenirs. Des bribes, des morceaux cassés et coupant. Un coeur explosé en mille morceau.

- Des cours par correspondance ? C'est un peu... Non rien. Sinon oui j'ai voyagé en France, beaucoup de fois même. Et la langue la plus dure... Le chinois ou le japonais je crois... Je préfère ne pas trop y repenser.  

Comment casser l'ambiance Made In Peverell. Tu baisses les yeux. Visage morne. Atmosphère plus lourde. Poids dans ta poitrine et un coeur qui bat un peu plus vite...

- Hum... Sinon moi aussi j'adore le Latin ! J'en suis experte. Ça me permet de faire d'exceptionnel recherche !

Léger sourire.
Envie de mourir.
Le démon tu dois nourrir.
Même si ton dernier souffle expire.


Quelle douleur amère.

- J'ai été ravie de vous avoir rencontré Miss. Cependant j'ai encore beaucoup de chose à faire. On aura sûrement l'occasion de se revoir au détours d'un cours. À bientôt.

Tu lui fais un petit signe, reposes le livre à sa place et sors d'ici. Fin de ta pièce...

Départ d'Alhena
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Malicia Evans
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Chez Fleury & Bott

Message par : Malicia Evans, Lun 22 Aoû 2016 - 16:10


RP avec Harmony

Je ne supporte plus de rester à Poudlard. Non pas que je n'aime pas mon boulot de professeur, mais l'ambiance dans le château me déplait de plus en plus. Je reste la plupart du temps distante avec tout le monde. Je ne vois Alhena que pour votre arrangement, Rachel, je ne veux pas trop m'impliquer avec elle. Elle m'a lâché d'un coup d'un seul sans me donner d'explications. Elle est devenue froide, distante et m'a lâchement abandonnée alors que j'avais besoin d'aide. J'avais besoin de soutien. Et hop. Plus personne.
Samedi matin, je décide de quitter mon appartement à la recherche d'une occupation pour la journée. Foulant au départ les pavés des rues de Londres, je me dirige par la suite vers le Chaudron Baveur pour boire un verre. Et pas alcoolisé qui plus est.

Une fois, ma gorge réchauffée par un café, je quitte le bar et pars dans le Chemin de Traverse. Je passe devant la Boutique d'Animaux, devant Ollivander's et d'autres boutiques. Au final, je m'arrête chez Fleury & Bott. Autant me poser devant plusieurs bouquins pour que je puisse améliorer mes potions. Quelques petites recherches ne me feront pas de mal. Je file dans les rayons, m'arrête devant plusieurs ouvrages dont Potions de Grands Ouvrages et Anti-venins asiatiques et les récupère pour filer près d'une table. Au boulot !
Revenir en haut Aller en bas
Harmony Lin
avatar
Admin en FormationHarryPotter2005
Admin en Formation
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Chez Fleury & Bott

Message par : Harmony Lin, Mar 23 Aoû 2016 - 19:00


RP avec Malicia Evans

Le temps s'est rafraichit. Mais moi, je vais mieux. Enfin mieux. Non, pas vraiment. J'arrive enfin à sortir du château de Poudlard. J'arrive à nouveau à me promener dans le parc et dans Pré-Au-Lard. Mais j'ai toujours terriblement peur. Je suis toujours dévastée par ces souvenirs qui reviennent souvent me hanter. Par la mort de Grand-père. Je suis toujours terrifiée par l'épée de Damoclès qui semble trôner au dessus de ma tête.

Enfin. Après tous ces moments passés cloitrée dans ma chambre, j'ai fini par être à cours de livres. J'ai déjà tout lu et relu plusieurs fois. Il m'en faut de nouveaux. Je dois devenir Médicomage. Pour Maman. Pour Grand-père. Pour sauver d'autres personnes que celles qui comptaient pour moi et pour qui je n'ai rien pu faire. Ma flamme est revenue. La flamme de vie. Celle qui était en permanence dans mes yeux avant la torture et le meurtre de Mark. Celle qui a disparu avec cet évènement. Elle est faible. Elle menace de s'éteindre chaque jour. Mais elle est là.

C'est en tremblant de façon imperceptible que je traverse la rue. Je m'empêche avec une violence qui me tord les entrailles de me retourner pour vérifier que l'homme masqué ne me suit pas. Le regard vacillant, la démarche peu sûre, si quelqu'un faisait attention à moi à cet instant, il verrait que j'ai peur. Que je ne suis pas sereine. Et pourtant je continue d'avancer. Je me force. La perspective d'avoir de nouveaux livres me donne du courage. Je dois me battre. Pour eux.

Et enfin, j'arrive devant chez Fleury & Bott. Boutique tant espérée. Sans attendre, j'entre. Il fait un peu froid dehors et mon malaise et ma peur rendant ce froid plus mordant encore, j'ai hâte de me réfugier près de mes livres. Eux ne me feront aucun mal. Jamais.

Instinctivement, sans regarder autour de moi, je me dirige vers le rayon de la Médicomagie. Je regarde les étagères, je sélectionne trois livres. Des livres que je ne connais pas. Puis, repensant au manuscrit de Potions Médicomagiques qui se trouve dans ma poche, celui que Miss Evans m'a offert, je me dirige vers le rayon des Potions et j'en prend un dernier. Il faut maintenant trouver une table. Un endroit où je pourrait lire en paix.

Mon regard parcoure alors la salle. Les places libres sont rares pour ne pas dire inexistantes. Il faut croire que je ne suis pas le seul rat de bibliothèque des environs. Puis mes yeux bleus se posent sur une personne qui m'est familière. Une personne à qui j'ai pensé quelques secondes auparavant. Miss Evans. Elle a plusieurs livres à côté d'elle. Pendant un instant, je me demande quels sont leurs noms. Ce qui intéresse ma professeure de Potions. Et puis, je remarque une place en face d'elle. C'est ma chance ! En même temps, ça n'est pas comme s'il y avait beaucoup d'autres choix. Timidement, je m'approche alors de la table où elle est assise et je toussote pour attirer son attention.

- Excusez-moi Miss Evans... Est-ce que la place en face de vous est libre ?
Revenir en haut Aller en bas
Malicia Evans
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Chez Fleury & Bott

Message par : Malicia Evans, Jeu 25 Aoû 2016 - 18:17


A peine quelques minutes que je suis installée sur une table, que déjà tout mes bouquins sont ouverts. Mes doigts parcourent les pages lentement, détaillant chaque lignes, chaque images. J'imprime dans mon esprit, tout ce que mes yeux lisent. Cela fait tellement longtemps que je ne me suis pas isolée pour faire des recherches. Ou réaliser, améliorer des potions rien que pour mon plaisir. Je suis rentrée dans une routine qui me tue petit à petit. Les cours, les corrections et les rondes et c'est reparti pour un tour. Je n'en peux plus. Me retrouver là, au milieu de livres, seule, dans ma bulle, ça me fait du bien. Une pause en quelque sorte.

Encore en pleine lecture, mes mains trouvent d'elles-même le chemin jusqu'à un de mes parchemins. Posé devant moi, je prends de quoi écrire et commence à faire des notes sur ce que je lis. Un toussotement me fait légèrement sursauter, je tourne la tête vers la source du bruit en fronçant les sourcils. Mon regard au départ assez agressif, s'adoucit automatiquement lorsque je reconnais une de mes élèves. Harmony. Une serdaigle. Elle s'est rapidement démarquée du groupe de classe dès le premier cours, celui traitant des potions curatives, et avait attiré mon attention de part ses larges connaissances à propos des potions mais aussi par sa motivation et sa volonté de s'améliorer. J'avais, d'ailleurs, fais part d'une gentillesse dont je ne me savais pas pourvue en lui offrant un de mes écrits sur des potions curatives que j'ai améliorée. Le regard qu'elle m'avait lancé. Celui qu'on lance lorsqu'on est à la fois surpris et heureux. Qu'on n'en revient pas. C'est d'ailleurs souvent dans ces moments-là que l'enfant se jette dans les bras de son ami ou d'un de ses parents pour lui faire un câlin. Jamais, je me serais attendue à voir ce genre d'expression venant d'un.e élève.

- Excusez-moi Miss Evans... Est-ce que la place en face de vous est libre ?

Hein ? Je cligne plusieurs fois des yeux, un peu comme une allumée qui cherche à reprendre pied avec la réalité. Wow, que c'est compliqué. Je me reprends assez rapidement, lui souris, la salue et l'invite à s'asseoir en face de moi. Je retourne à mon parchemin sans demander mon reste mais après quelques minutes je relève la tête et regarde les ouvrages que la Bleue.

Je m'excuse si je suis trop indiscrète, mais.. tu fais des recherches sur la médicomagie ?
Revenir en haut Aller en bas
Harmony Lin
avatar
Admin en FormationHarryPotter2005
Admin en Formation
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Chez Fleury & Bott

Message par : Harmony Lin, Dim 28 Aoû 2016 - 1:33


Quand je lui adresses la parole, elle ne semble pas comprendre tout de suite. Je rougis légèrement, un peu gênée et je détourne le regard de peur qu'elle ne voit cette gêne. J'espère juste intérieurement qu'elle ne va pas me dire que la place est prise. Mais aussi vite que cette pensée traverse mon esprit, elle se reprend et m'adresse un sourire qui me réchauffe le cœur. Elle m'invite ensuite à s'assoir en face d'elle, ce que je fais non sans lui rendre son sourire et la remercier timidement.

Aussitôt que je suis assise, elle reprend ses recherches. Je la regarde, intriguée. Elle semble consulter un livre et faire quelques annotations sur un parchemin. Ça à l'air intéressant. Peut être qu'un peu plus tard je pourrais lui demander les livres qu'elle a prit. En attendant, je ne veux pas la déranger.

J'ouvre alors un livre de Médicomagie, le premier de ma pile et je commence à le lire en faisant attention à chaque détail. Si seulement je pouvais trouver de quoi me rapprocher de mon but... Celui de découvrir quelle était la maladie de ma mère, celle qui a causé sa mort... Si seulement je pouvais y trouver un remède ! Alors je cherche. Encore et encore. Je rentre dans ma bulle et plus rien autour ne semble pouvoir me déconcentrer. Plus rien sauf quelqu'un m'adressant la parole.

- Je m'excuse si je suis trop indiscrète, mais.. tu fais des recherches sur la médicomagie ?

Miss Evans. Je regarde mes livres. Ceux des personnes autour de nous. Oui. Elle semble bien s'adresser à moi. Je fais un sourire timide. J'espère qu'elle ne me jugera pas. Elle ne doit pas savoir pour Maman. En même temps, ça n'est pas comme si je le criais sur les toits. C'est mon rêve mais je ne le partage avec personne. Ou presque. Je ne suis pas du genre à dévoiler ma vie si on ne me pose pas de questions.

- Non, pas de problème ! Oui, je fais des recherches de Médicomagie... En réalité, je recherches les symptômes d'une maladie particulière. J'aimerais un jour pouvoir trouver de quoi la soigner !

Hum. Je dois paraître très fermée... Surtout que la Médicomagie en général m'intéresse aussi. Embarrassée en me rendant compte de ça, je baisse la tête, une expression gênée se lisant facilement sur mon visage.

- Mais je m'intéresse aussi à la Médicomagie en général ! J'aimerais beaucoup pouvoir soigner les gens plus tard. Les guérir. Leur donner de l'espoir. Voir la joie sur leur visage en sachant qu'ils ne sont plus malades.

Un sourire se lit maintenant sur mon visage. La gêne a été remplacée par l'espoir. Par la joie. Par le rêve qui m'anime depuis la mort de ma mère. Depuis déjà 2 ans. Je ferais tout pour atteindre mon rêve. C'est ce qui me donne la force de continuer malgré les épreuves que je traverse. C'est ce qui m'a donné la force de sortir du château, de venir à Pré-Au-Lard. C'est ce qui me donne la force, jour après jour, de sourire et d'espérer.
Revenir en haut Aller en bas
Malicia Evans
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Chez Fleury & Bott

Message par : Malicia Evans, Lun 29 Aoû 2016 - 17:51


Je regarde ces livres tout en demandant à la jolie brune, quel est le sujet de ses recherches. Elle tiqua quelques secondes en regardant les personnes aux alentours et elle me sourit timidement. C'est fou comme elle a l'air intimidée par moi. C'est à se demander si je suis si sévère ou horrible.

- Non, pas de problème ! Oui, je fais des recherches de Médicomagie... En réalité, je recherches les symptômes d'une maladie particulière. J'aimerais un jour pouvoir trouver de quoi la soigner !

Mes sourcils se haussent d'eux-même et je hoche la tête, montrant à la petite que j'ai entendu. Cependant, je ne dis rien d'autre.. attendant qu'elle poursuive sa phrase. Mais rien. Une gêne se lit à présent sur son visage et elle baisse la tête. Pourquoi ? Elle n'ose peut-être pas en parler ? Ou peut-être a-t-elle peur que je la trouve ridicule ? Bien au contraire ! Elle a un but. De l'ambition. C'est bien. Et encourageant. Je suppose alors qu'elle ne veut pas en parler. Ne pas s'étaler plus sur le sujet. Je ne poserais donc, pas de question. Pas la peine de la mettre plus mal à l'aise.

- Mais je m'intéresse aussi à la Médicomagie en général ! J'aimerais beaucoup pouvoir soigner les gens plus tard. Les guérir. Leur donner de l'espoir. Voir la joie sur leur visage en sachant qu'ils ne sont plus malades.

Nous nous sourions toutes les deux. Sûrement pas pour les même raisons. Je me revoie à son âge, pleine d'ambition aussi. Enfin avec l'ambition de faire ch*er les gens, plutôt. C'est une vocation chez moi, depuis toute petite. Enfin d'aussi loin que remonte mes souvenirs. Rien qu'à l'école moldu où j'ai étudié avant d'aller à Poudlard, je faisais partie des cancres, de ceux qui finissaient punis pour avoir volé, menti ou même pour avoir frappé ses camarades. Ouais, j'étais une sale gosse. Tout l'opposé d'Harmony.

Tu feras une fantastique médicomage. J'en suis certaine.

Je lui adresse un sourire franc, plein d'espoir. Contrairement à moi, la serdaigle souhaite soigner les gens, pas les utiliser comme cobaye. C'est ce qui fait qu'elle finirait pas être douée dans ce domaine. Tuer des patients, ça ne doit pas être son truc. En même temps, étant donné son âge... Quoique moi, à 12 ans j'avais déjà empoisonné mon camarade de dortoir, ce n'était, certes, pas fait exprès mais quand même.. J'commençais déjà à jouer avec des fioles.

Mais tu sais, dès fois.. il n'y a aucun remède possible. Il faut réussir à voir ce côté sombre de ce métier. Tu crois pouvoir supporter ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Harmony Lin
avatar
Admin en FormationHarryPotter2005
Admin en Formation
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Chez Fleury & Bott

Message par : Harmony Lin, Mer 31 Aoû 2016 - 19:46


Elle répond à mon sourire. Ça fait du bien. J'aime voir les personnes à qui je parle sourire. J'aime transmettre ma joie, même si ça n'est sans doute pas moi qui ait fait naître ce sentiment chez Miss Evans. Ces temps-ci, je ne transmettais plus rien. Plus de joie. Juste de la peur. Juste du désespoir. Mais là, je sens que cet échange est profitable. Que ça me fait du bien. Et peut être qu'avec un peu de chance ça lui fait plaisir aussi.

- Tu feras une fantastique médicomage. J'en suis certaine.

Je la regarde, les yeux qui pétille. Elle ne peut pas savoir à quel point cette simple phrase me met du baume au cœur. Que ma professeur de Potions me dise que je serais une fantastique Médicomage me touche réellement. Je l'admire alors comment cela pourrait-il être autrement ? En cet instant, elle croit en moi. Plus que je ne croyais en moi-même ces derniers temps. Et elle me sourit en plus. Un sourire sincère comme j'en vois rarement. Et je lui rends mon plus beau sourire. Un sourire sincère, vrai. Un sourire d'espoir et de joie.

- Mais tu sais, dès fois.. il n'y a aucun remède possible. Il faut réussir à voir ce côté sombre de ce métier. Tu crois pouvoir supporter ça ?

Mon regard se voile. C'est ce qui s'est passé pour ma mère. Et c'est aussi pour ça que je veux devenir Médicomage. Pour trouver des remèdes aux maladies qui n'en ont pas encore. Pour que plus personne ne doive vivre ce que j'ai du vivre aux côtés de Maman. Je porte peut être trop d'espoirs en moi mais je me dis qu'il vaut mieux viser haut pour atteindre ce que je veux. Et même si je me retrouve face à des personnes pour qui il n'y aura plus d'espoir, je pourrais les accompagner. Les aider. Et alors, ces personnes et leurs proches ne seront pas seuls. Je les accompagnerais. Comme j'aurais aimé que quelqu'un soit la pour moi.

- Oui je le sais... Ma mère est morte d'une maladie dont le remède n'a pas encore été trouvé... Mais c'est justement pour ça que je veux devenir Médicomage. Je veux soigner les gens, bien sûr, mais je veux aussi donner de l'espoir à ceux qui n'en n'ont plus. Je veux accompagner les familles qui sont touchées par ce genre de maladies. Je veux trouver le remède de la maladie de ma mère afin que plus personne ne souffre de cette perte. Je sais bien qu'il y a des côtés sombres à ce métier... Mais j'ai l'espoir que je pourrais changer un peu les choses.


Oups. Ça y est, je l'ai lâché. J’espère juste que ça ne créera pas un blanc dans la conversation. Ça serait bête tout de même, nous sommes si bien parti. Je dévisage alors Miss Evans avec une pointe de détermination dans le regard mais aussi une pointe de gêne. Je viens quand même de lu dire mon rêve et la raison de son existence. C'est quelque chose de très personnel. Mais bizarrement, ça ne m'a pas dérangé de le partager avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Chez Fleury & Bott

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 9 sur 12

 Chez Fleury & Bott

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.