AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes
Page 13 sur 13
Derrière le brouillard...
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13
Mangemort 91
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite

Derrière le brouillard... - Page 13 Empty
Re: Derrière le brouillard...
Mangemort 91, le  Sam 28 Avr 2018 - 2:26

Nous voyons une fougue ensevelit dans les prunelles de l'autre. Quelque chose de touchant, d'enfantin, que nous avions déjà vu dans le regard de l'avorton de la portée. La petite nouvelle qui n'avait aucun intérêt. La pièce rapportée qu'il fallait tolérer parce que le maître l'avait demandé. Parce que c'est notre petite-novice. La novice du notre, une continuité étrange. Deux générations sorties de nos entrailles. Et nous levions les yeux au ciel, nous promettant notre engagement de l'accepter parmi nous. Il fallait la sortir. Comme on sort les poubelles ou un enfant en bas-âge. Un poids constant sur les épaules, la conscience, et le poignet qui chauffe à l'apposition discrète de notre baguette, sur une manche ostensiblement dévoilée tandis que la jeune femme parlait encore.

Elle nous exposait ses idées, ses pensées. Ses envies. Mais il faudrait expliquer avant, montrer. Les conditions d'asservissement, les besoins de notre cause. Mais nous laisserions l'enfant-ombre le faire. Il faudrait qu'elle s'entraîne, sous nos yeux. Notre jugement. Car il nous faudrait du temps avant d'arrêter d'avoir l'impression de sortir le petit chien, et de la considérer comme une sœur. il lui faudrait nous impressionner car nous nous donnions désormais un droit d'ancienneté à juger les premières sorties des nouveaux venus.

Vous m’avez appelé ? Nous relevions la perspicacité de l'enfant. Avares de mots, nous détestions parler pour ne rien dire. Alors nous sourions un instant sous le masque. Quelle perspicacité. Nous rions, trois petites notes.  Fais tes preuves. Parce qu'elle sera certainement plus à même d'écouter que ceux à qui l'avorton aurait affaire plus tard. Explique lui qui nous sommes. Puis en te plaçant un peu plus en retrait, dans le creux d'une oreille se répercute tes quelques mots soufflés entendu seulement par 22. Ne nous déçois pas.
Mangemort 22
Mangemort 22
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Derrière le brouillard... - Page 13 Empty
Re: Derrière le brouillard...
Mangemort 22, le  Dim 29 Avr 2018 - 21:05

Tu

91 a l'air de se moquer de toi et tu n'apprécie pas vraiment. Tu as comme le sentiment qu'elle t'a fait venir pour te prouver qu'ils sont meilleurs que toi. Tu n'aimes pas ça et tu préférerais lui lancer un sort pour lui montrer que tu n'es pas du genre à te laisser faire. Tu décides de ne pas prêter attention à ce qu'ils t'ont dit juste après ton arrivée. Tu t'attarde sur ce qu'il dit ensuite, faire tes preuves, tu commences alors à sortir ta baguette, tu t'apprête à lui lancer un sort, à la fille non masquée, pas au 9 et 1. Puis tu t'arrêtes dans ton geste, tu comprends qu'ils te demandent autre chose ; parler, tu vas devoir parler. Lui expliquer pourquoi vous portez un masque. ça t'embête un peu, tu aurais préféré lui lancer des sorts pour une première sortie. Tu obéis, en essayant de ne pas les décevoir.


" Toi, dis-moi, que penses-tu du Secret magique ? "


C'était pas grand chose pour le moment, seulement, tu voulais d'abord voir ce qu'elle allait te dire avant de sortir le blabla que tu avais déjà entendu plein de fois. Tu espérais qu'elle réponde juste, cela t'éviterait de trop parler. Tu n'aimes pas vraiment parler, mais tu sais qu'il peut t'arriver de trop parler également. Tu regardes la fille avec grande attention. Qui est-elle ? Pourquoi 91 semble l'avoir ramassée ? Tu stress un peu, c'est la première fois que tu es hors d'Hollow avec le masque. Tu espères que tout se passera bien, que tu ne feras pas d'erreurs stupides. Tu prends une grande inspiration en t’apprêtant à l'écouter.
Max Valdrak
Max Valdrak
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Animagus : Écureuil roux


Derrière le brouillard... - Page 13 Empty
Re: Derrière le brouillard...
Max Valdrak, le  Dim 24 Juin 2018 - 1:06

Seule?
presque deux mois sans réponse. MP si soucis
avec
Aldís Björnsdottír


Douce balade. Le soleil se couchant doucement. Dans les rues, l'agitation autour des bars et restaurants. Je m'éloignais à petits pas des lieux fréquentés. Préférant les ruelles. Ces endroits moins peuplés. Où les personnes étaient peu nombreuses. Ces chemins qui rendaient certains inquiets ou angoissés.

Je m'y plaisais. Je m'y perdais. Ne pensant à rien. Écoutant autour de moi le bruit de la ville s'éloigner à mesure que je m'enfonçait dans ce dédale. Me plaisant à détailler certaines façades. Regardant les ombres dansées sur les murs. Certains lampadaires abimés. La lumière se faisait rare dans certains rues.

Je m'enfonçais. Tout s'assombrissait. Je savais qu'a un moment au bout d'une des ruelles j’atterrirais sur un nouvel axe principal. Donc je prenais mon temps. Je n'avais plus peur de la nuit. Elle me plaisait. Elle n'était pas encore de la partie. Bientôt. Encore quelques moments. La lune remplacera le soleil.

Je ne croisais pas grand monde autour de moi. Une ou deux personnes. Un couple. Chacun traçait sa route sans vraiment regarder à côté de lui. Cela me faisait un peu de la peine. Certes je m'éloignais des gens mais je ne comprenais pas qu'on puisse s'ignorer comme cela. Il y avait beaucoup de choses que je ne comprenais pas.
Aldís Björnsdottír
Aldís Björnsdottír
Poufsouffle (DC)
Poufsouffle (DC)
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Derrière le brouillard... - Page 13 Empty
Re: Derrière le brouillard...
Aldís Björnsdottír, le  Dim 24 Juin 2018 - 11:33

HRP : Unnur signifie ''vague'' en islandais, c'est le nom qu'Aldís donne à sa maladie.
TW : Crise de schizophrénie

Aldís marche dans la rue sans vraiment savoir dans quel but, et dans quelle direction. Elle sent qu'elle n'est pas dans un bon jour, il y a des signes qui ne trompent pas. Elle sent ses muscles contractés, ses poings serrés, elle tremble légèrement sans pouvoir s'interrompre. Et elle n'aime pas ça. Elle ne s'y trompe pas, Unnur guette, là, derrière elle. Elle trop proche et trop réveillée, elle ne compte pas la laisser en paix ce jour là.

Aldís serre les dents.

Elle n'aime pas beaucoup tous ces gens autour d'elle. Elle a l'impression qu'ils percent sa peau de leur regard pour aller voir ce qui se trame tout au fond, ce qui remue, ce qui ne s'arrête pas. Et elle ne veut pas qu'ils sachent, elle ne veut pas que quiconque sache alors elle fait encore quelques pas et bifurque dans une ruelle plus calme. Il n'y a plus personne, la rue est vide autour d'elle. Plus de regards, plus de silhouettes, plus de présence. Elle est seule et sa poitrine se gonfle un instant puis se tord. Elle suffoque. La ruelle semble déployer ses grands bras sur elle, pour l'étouffer. Noire et sombre, tout autour, ennemi inconnu. Elle lève les yeux un instant vers le ciel mais ne parvient pas vraiment à la voir. Gris, noir, rouge, il est changeant. Puis il se met à saigner, lentement. Il pleut, il pleut rouge écarlate, sur son visage et sur ses bras. Le sol est vite recouvert, et Aldís ferme les yeux, horrifiée.

Dehors la tempête est sang, en elle elle se déchaîne.

Unnur la submerge et elle se sent défaillir mais elle n'en a plus conscience. Tout est allé trop loin, trop vite et elle n'a plus aucun contrôle. Le récif s'est effondré et elle se noie, sans point d'ancrage. La crise a frappé à la porte, rare mais cette fois elle est bien là, cruelle et furieuse. Peut-être a-t-elle oublié de prendre ses médicaments. Ou la fatigue en est la responsable. Toujours est-il qu'elle a perdu pied, elle n'est plus en mesure de s'en sortir seule.

Aldís rouvre les yeux mais il continue de pleuvoir du sang et elle est vite aveuglée. Sur ses bras, le liquide dégouline, l’hémoglobine tache son haut, et son jean, et elle voudrait s'arracher la peau. Mais elle n'a pas besoin, c'est déjà le cas. Le sang ne vient plus du ciel mais il s'échappe par flots des plaies ouvertes sur ses bras. Il ne cesse de couler, torrent soudain, et la douleur, vive, tranchante. L'islandaise a du mal à respirer. Si personne ne vient alors elle se videra de son sang, et elle mourra là, dans cette ruelle sombre. Elle sent le sol se dérober sous pieds et s'écroule soudain. Elle a l'impression de tomber dans ce gouffre sans fin, et elle ne voit plus rien. Le monde autour d'elle n'est plus qu'une tornade de teintes de gris qui ne veut pas s'arrêter, une course folle, et deux bras maculés de sang. Les plaies ne se referment pas, elles sont béantes sur sa peau nue.

Aldís se met à crier dans l'espoir que tout s'arrête mais elle n'a plus aucun contrôle. Unnur l'emmène avec elle dans son plus grand rouleau et refuse de la lâcher.

Et de loin, si un oeil égaré observait la scène, il ne verrait ni sang, ni plaies béantes, ni trou. Il verrait une silhouette tremblante, prise de convulsions, aux cheveux blonds retombant sur le visage, un visage aux yeux hagards. La silhouette ne crie pas, tout s'est bloqué dans sa gorge. Elle est échouée au sol, dans l'ombre de la ruelle, suffoquant et ailleurs. Elle est un fragile tas d'os posé là, à la manière d'un pantin désarticulé.


Dernière édition par Aldís Björnsdottír le Mar 26 Juin 2018 - 18:48, édité 1 fois
Max Valdrak
Max Valdrak
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Animagus : Écureuil roux


Derrière le brouillard... - Page 13 Empty
Re: Derrière le brouillard...
Max Valdrak, le  Dim 24 Juin 2018 - 21:31


Une nouvelle ruelle. Un nouveau virage. Comme un nouveau départ. Une sensation de déjà vu. Un vague souvenir. Des pas dans les pas des événements passés. Je marchais sans savoir où aller. Seuls mes pas guidaient mes pensées. Elles aussi se perdaient dans le dédale des émotions qui me hantaient. Je n'étais qu'une ombre comme les autres me mêlant à celles créées par la lumière. Naissant et circulant dans l'obscurité. L'ombre qu'une trace de soi-même. Ordinaire ou moins qu'ordinaire telle était la question. Normalité présente, Individualité absente en opposition. J'avançais retour à l'ancien chapitre alors que la plume avançait vers un nouveau titre.

Des petits pas en avant des bonds en arrière. Juste milieu parfois à la frontière. Frontière souvent longée, attention à ne pas la dépasser. Franchir la ligne se rendre compte du vide. Douleur avancer à ne plus avoir peur. Dépasser ce qui tétanise pour aller plus loin. Avancer toujours sur le chemin. Il est long. Il contient des embuches. Des personnes dans le fond. Me relevant quand je trébuche. Aujourd'hui la pente remonte certaines choses derrière. Le tonnerre gronde ne pas regarder en arrière. Aller de l'avant. Toujours y croire. Le bonheur devant. Je peux l'apercevoir. Cœur battant fragile il y a l'espoir. Des barrières abimées gardons espoir. Ne pas se laisser attirer par le bas. Y aller même tiré à bout de bras. Souffle manquant parfois, j'avançais tout droit. Un virage de temps en temps. Respirer un temps. Se poser, se dire qu'on va y arriver. Ne pas stresser, croire en soi même. Ne pas craquer, croire en ses rêves. Toujours plus loin, toujours plus haut. Toucher les étoiles. Attraper un nuage. Il faut y croire. Ce n'est pas un mirage.

Des yeux se posant sur une silhouette. Pas de reconnaissance directe. Je m'approchais. Individu sur le sol. Des mouvements brusques comme non maitrisés. La distance se réduit. Je reconnaissais cette personne. Une amie proche. Quelqu'un qui comptait. Plus que je ne pourrais me l'avouer à moi même. Une peur grandissant en moi. Figée l'espace d'un instant.

-Aldìs...

Voix brisée. Je me mis à sa hauteur. Approchant ma main pour lui caresser les cheveux. Murmurant des mots qui sortaient d'eux même. Hésitant à la touchée. La prendre dans mes bras. Peur de la brisée. Peur d'empirer les choses. Personne dans cette rue. Regard cherchant de l'aide. Cherchant du secours. Possibilités défilant dans ma tête. Une seconde, deux secondes, le temps passait...
Aldís Björnsdottír
Aldís Björnsdottír
Poufsouffle (DC)
Poufsouffle (DC)
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Derrière le brouillard... - Page 13 Empty
Re: Derrière le brouillard...
Aldís Björnsdottír, le  Mar 26 Juin 2018 - 18:48

TW : Crise de schizophrénie

Aldís ne voit plus rien qui soit vrai. Tout son monde, tout autour d'elle n'est qu'illusion cauchemardesque. Elle ne sent plus le sol sur ses jambes, plus le mur derrière son dos, plus le tissu dans ses mains. Elle ferme les yeux et à pourtant l'impression de les avoir grands ouverts. Elle a beau plisser les paupières, les images ne s'arrêtent pas de défiler, le noir ne se fait pas. Son propre corps ne lui apporte aucun repos. Elle se sent emportée dans ce tourbillon terrible, celui qu'elle connaît pourtant. Lorsque son âme se déchaîne et que tout en elle lâche prise. Ce n'est pourtant pas la première fois. Mais cela n'enlève rien au caractère terrifiant de la chose. C'est le propre même d'une maladie d'ailleurs. Aldís ne peut s'en sortir seule. Elle doit être secourue, à tout prix. Dans sa poche, les médicaments lui brûlent la cuisse. Peut-être les a-t-elle oubliés, tout compte fait...

La jeune femme n'arrive plus à respirer. Elle n'est plus maîtresse d'elle même et se noie dans sa propre imagination malade. Et pourtant, et pourtant il faut que cela s'arrête. Les images défilent, toujours plus terrifiantes. Une mare de sang s'est formée autour d'elle, désormais. Elle baigne dedans, et elle a mal, si mal. Sa robe, ses cheveux flottent à la surface de la mare écarlate, souillés. Ses mains en sont recouvertes et on ne le voit même plus sous les flots qui ne cessent de couler. Le sang a empli la ruelle et une silhouette menaçante s'est approchée. Aldís se met à hurler en voyant l'ombre approcher. L'ombre porte des bottes en caoutchouc et le sang s'infiltre à l'intérieur comme si rien ne pouvait l'arrêter. Et cette personne lui veut du mal, elle le sait. Elle n'est pas dupe et attrape la botte avec ferveur mais ses doigts lâchent rapidement. Elle n'a plus aucune force.

Aldís se laisse tomber dans la mare de sang et s'abandonne à l'ombre menaçante. Qu'il l'assassine. Elle n'est plus qu'une enveloppe qui s'est vidée de son sang et flotte à la surface de la mer écarlate. Elle n'a plus d'organes. Elle n'est plus rien, plus rien qu'une silhouette désarticulée et inanimée.
Max Valdrak
Max Valdrak
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Animagus : Écureuil roux


Derrière le brouillard... - Page 13 Empty
Re: Derrière le brouillard...
Max Valdrak, le  Mar 10 Juil 2018 - 21:39

Les solutions tournaient. Encore et encore. A toute vitesse. Mon cœur s'emballait. Je ne pouvais pas ne rien faire. Je ne pouvais pas la laisser. Mais j'étais démunie. Je ne savais pas transplaner. Je ne me sentais pas capable de la porter jusqu'au réseau de cheminettes. Je n'arriverais même pas à me souvenir du chemin pour l'atteindre. Cela prendrait trop de temps. Le temps lui était manquant, comme la respiration de la jeune jaune dans mes bras qui diminuait.

L'idée apparue. Une ultime avant d'opter pour une autre. Baguette attrappée. Non je ne pouvais pas m'y risquer. Ma médicomagie n'était pas fiable. Elle faisait trop de dégats. Non. Je pointais le bout de la rue. Le bout où quelques ombres étaient visibles. Le bout où peut-être quelqu'un verrait la lumière. Je me concentrais. Un souvenir joyeux. Un sourire heureux. Un visage. Le miroir. Souvenir récent d'un moment. De retrouvailles. après la seconde rencontre. Une accolade. Une larme.

#Expecto Patronum

Un écureuil de lumière. Il filait à toute allure. Cherchant une tête connue. Une personne pouvant aider. Et pendant ce temps, je tentais de me calmer. Murmurant des mots à celle dans mes bras. Lui murmurant des mots tout bas. Je ne la laisserais pas se perdre là.
Aysha Brayd
Aysha Brayd
Préfet(e)/Serdaigle
Préfet(e)/Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Derrière le brouillard... - Page 13 Empty
Re: Derrière le brouillard...
Aysha Brayd, le  Mar 10 Juil 2018 - 21:57

Aysha marchait, sourire aux lèvres. Elle venait de quitter Ariana après une après midi des plus agréables. Elle reprenait le chemin du calme et de la solitude douce, souvenirs jolis tournant dans son esprit. Elle était légère, humait l'air du soir naissant, se laissant porter dans la rue au milieu des autres passants. Autour d'elle, les commerces peu à peu fermaient tandis que les terrasses des restaurants se remplissaient. Le ciel devenait plus rose, le soleil entamait sa douce descente. L'heure était venue pour lui aussi de prendre son repos et de laisser le soin à sa camarade, blanche lune, d'éclairer le ciel. Aysha aimait bien ce genre de moments. Elle appréciait l'effervescence d'un début de soirée dans une rue animée, la fraîcheure qui s'emparait de la ville, légère brume. Les ruelles annexes étaient plus vides, chacun appréciant le tumulte tranquille.

Soudain, un éclat de lumière attira le regard de la bleue, juste sur sa gauche. Une forme argentée fila droit vers elle, sortant d'une ruelle quasiment vide à l'exception de deux silhouettes vagues, lointaines. Aysha reconnut aussitôt la forme caractéristique d'un Patronus. C'était un écureuil qui gambadait rapidement vers. Sans hésiter, reconnaissant là le signe d'une détresse sorcière, la préfète s'engagea dans la rue d'une pas rapide. En s'y avançant, elle distingua bientôt une silhouette au sol et une autre, debout. Elle pressa le pas, puis se mit à courir. La silhouette lui était familière. Puis il reconnut finalement Max. Aysha accourut, essoufflée. Une silhouette aux longs cheveux blonds gisait au sol, tremblante. De toute évidence, elle n'allait pas bien.

- Max ? Que se passe-t-il ? Tu la connais, qu'est-ce qu'elle a ? Il faut l'emmener à Sainte Mangouste ?

Aysha se laissait doucement gagner par la panique mais elle devait garder son sang froid. Si Max avait lancé ce Patronus, c'était qu'elle avait besoin d'aide, et la bleue devait se montrer de bonne aide. Elle pourrait sans doute transplaner avec la jeune femme qui tremblait à n'en plus finir.
Max Valdrak
Max Valdrak
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Animagus : Écureuil roux


Derrière le brouillard... - Page 13 Empty
Re: Derrière le brouillard...
Max Valdrak, le  Ven 10 Aoû 2018 - 21:39

Avec le LA de Aysha et Aldìs

Pourquoi je n'arrivais pas à transplaner? Pourquoi je me laissais guider par mes peurs? Pourquoi faisais-je autant d'erreurs? Si seulement je savais transplaner j'aurais pu l’emmener. J'aurais pu l'aider. Je ne savais rien faire. Je ne savais pas soigner. Pourquoi ma magie n'était bonne qu'à blesser? Ne pas y repenser. Je priais pour que le patronus trouve quelqu'un parmi cette foule capable de l'aider...

Soudain, une figure arriva. Se rapprocha rapidement. Je la reconnaissais. La préfète des bleus. J'avais juste un doute sur son prénom mais avec la panique de l'instant c'était peut-être normal. Ses mots arrivèrent à mes oreilles. Je tentais de garder une respiration pas trop rapide. De calmer la panique en moi. Continuant de caresser les cheveux de la jeune femme dans mes bras.

- Elle s'appelle Aldìs. Je sais pas du tout ce qu'elle a je l'ai trouvé comme cela. Tu pourrais transplaner avec elle? Je vous rejoins aussi vite que je peux... Merci Aysha

Souvenir du prénom quand la jeune bleue prit la blonde dans mes bras. Elles disparurent ensemble. Je ne pris pas le temps de me poser. Je courus. Aussi vite que je le pouvais. Je ne savais pas transplaner. Je n'aimais pas les transports des sorciers mais je savais courir. Je devais rejoindre l'hôpital au plus vite...

[Fin de RP]
Jude Hopkins
Jude Hopkins
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
En ligne
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Derrière le brouillard... - Page 13 Empty
Re: Derrière le brouillard...
Jude Hopkins, le  Dim 16 Déc 2018 - 0:22

Avec Mangemort 32

Venir se remémorer les souvenirs, ce n'était pas une chose à laquelle Eliott pensait régulièrement et pourtant ça ne pouvait que lui faire du bien, surtout quand ça provenait de Barjow & Beurk. Il y avait passé de très bons moments et avait pu rencontrer Lizzie. En y réfléchissant, c'était le seul métier où il avait pu réellement s'épanouir mais il fut malheureusement de très courte durée. Ses études lui demandaient bien trop de temps, il tenait à obtenir de très bonnes notes à ses examens de fin d'année et préférait donc consacrer son temps libre à réviser plutôt qu'à aller travailler. Une piètre idée qui lui avait valu la perte de sa bonne humeur quotidienne. Mais à cet âge-là il désirait toujours être le meilleur, entendre toujours des compliments lorsqu'on pouvait parler de lui. Il désirait que les gens ne puissent lui trouver aucun défaut car il n'y en avait aucun, justement. Narcissique à souhait.

Il ne pouvait malheureusement pas s'empêcher de penser à sa récente démission au Ministère également. Un travail dont il aurait pu s'y combler s'il n'était pas déchu. Le Ministère n'avait plus aucune valeur à ses yeux. Lui qui pensait pouvoir consacrer sa vie dans le droit magique, il avait vite été déçu de voir comment les choses pouvaient fonctionner. Il s'en voulait toujours de ne pas avoir pu aider plus qu'il l'avait fait sa mentor. Il s'en voulait pour le sort destiné au pauvre Guivarch. Mais par dessus tout, il en voulait aux Aurors de bien choisir leurs différentes cibles, les plus démunis pour les enfermer à Azkaban le plus de temps possible pour des raisons puériles.

Ayant passé suffisamment de temps ici à songer à la haine et l'amour qu'il pouvait apporter aux uns et aux autres, il s'apprêtait à partir quand il fut déstabilisé dans son envie de transplaner pour rentrer plus rapidement.
Mangemort 32
Mangemort 32
Mangemort
Mangemort
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Derrière le brouillard... - Page 13 Empty
Re: Derrière le brouillard...
Mangemort 32, le  Mer 9 Jan 2019 - 20:34

Navré pour le délai de réponse.

Les lieux foulés par le Corbeau lorsqu'il porte le masque sont bien souvent toujours les mêmes. Il hantent des endroits qu'il sait propices aux Ténèbres ou à la solitude. Cabane Hurlante, Forêt interdite, cimetières, rues mal famées, moldues comme sorcières. Et c'est ce soir au beau milieu de l'Allée des Embrumes qu'il a décidé d'apparaître. Il connaît l'endroit comme sa poche, pourrait même parfaitement citer quels pavés se sont affaissés et lesquels ont oublié de rester droits. Le brouillard ne dérange donc pas son avancée, et son pas est tout aussi sûr que silencieux.

Masque bien en place, capuche rabattue, 32 profite du brouillard épais pour ne rester qu'une silhouette brumeuse pour quiconque passerait à plus de deux mètres de lui. Porter le masque inclue obligatoirement un camouflage lors des apparitions sur les lieux publics. Cela explique que les Ombres sortent à la nuit tombée et aiment les temps peu cléments comme celui qui s'offre actuellement aux londoniens. Mais le Corbeau commence à se dire qu'il ferait mieux d'aller tenter sa chance ailleurs, les rues semblent plus vides que le cerveau d'un Phénix.

Et alors qu'il allait transplaner ailleurs, une silhouette se découpe dans la brume épaisse. Il s'approche, discrètement, prenant soin de ne pas révéler sa présence avant de pouvoir apercevoir le visage de l'homme. Il le reconnaît sans peine. Oh, oui, il l'a déjà croisé, bien qu'il ne lui ait jamais adressé le moindre mot. Ce soir, il est temps de changer cela. Le nom de l'homme est connu parmi l'Ordre Noir. Et 32 se doit de connaître tous les partisans. « Bonsoir, Mister Jenkins. Il était temps que nous nous rencontrions. » Le Corbeau est à présent bien en face de l'homme, et ne le quitte pas du regard derrière le masque.
Contenu sponsorisé

Derrière le brouillard... - Page 13 Empty
Re: Derrière le brouillard...
Contenu sponsorisé, le  

Page 13 sur 13

 Derrière le brouillard...

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.