AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes
Page 3 sur 13
Derrière le brouillard...
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11, 12, 13  Suivant
Kyara Blanchet
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard

Re: Derrière le brouillard...

Message par : Kyara Blanchet, Lun 9 Juil 2012 - 12:07


Que pouvaient-ils faire ? Qui avait-il à faire ? même si à présent ils étaient au courant du lieu, ils ne savaient pas si l'entrepôt ou ils allaient se rendre était sur. Probablement que ça n'était pas le cas, mais ils ne pouvaient pas non plus rester sans rien faire. Dilemme donc, soit se jeter dans la gueule du loup, soit rester sans ragir. S'ils suivaient cette dernière technique, ils auront assurement un tas de problèmes, ils en avaient déjà, mais cela serait pire. Kyara n'en savait rien du tout, mais elle se sentait. Il était donc à exclure qu'ils arrivent en transplaner juste devant le lieu. Le mieux encore était soit de faire le chemin à pied du fait que ça n'était pas si loin que ça, soit transplaner de quelques mètres et faire le reste à pied.

Le plus sûr étant le fait de tout faire à pied, cela serait plus long, mais ainsi ils pourront surveiller si on les suit où pas et repérer les lieux. Après il restait à espérer qu'il n'y aurait pas beaucoup de monde, que le sorcier se pensant surpuissant n'aurait besoin de personne afin d'exercer sa vengeance. Kyara croisait les doigts pour que cela se passe ainsi, à deux contre un, il existait des probabilités plus grandes pour qu'ils emportent le combat. Surtout que tous deux savaient se battre et étaient armés.

- Une machine dites-vous? Des morceaux de tissu? Du sang? Je crois que je comprends mieux ses paroles. Pressés par le temps nous n'avons pas effacé toutes nos traces. Le sorcier doit avoir le cheveux couleur des blés et de sang-mêlé tout du moins. Et pas n'importe quel sang, du sang de la noblesse moldue. Il aura certainement récupéré toutes nos traces, nos cheveux tombés et notre sang pour nous localiser grâce à cela. Son sort ou sa "machine" doit surement se focaliser sur un élément physique pour trouver sa cible. J'aurais du comprendre sur le coup. Le sang bleu... Le sang de Dieu en vérité, mais ils ne pouvaient pas invoquer son nom en vain. Ceux qui s'en prévalent ne s'arrogent pas tant une essence divine qu'il ne font remonter leur lignage jusqu'aux racines de leurs mythes. Un droit de gouverner les autres par essence comme certains d'entre nous pensent avoir le droit de gouverner les moldus de par leur sang également.


Le sang bleu, le sang de Dieu ? C'était la première fois que Kyara entendait parlé de ses termes ... Si elle avait donc bien compris, les personnes possédant le sang bleu auraient des ascendances divines ? Bien sur, bien sur .... faut qu'ils arrêtent d'urgence la drogue hein, elle avait assez fait de dégât dans leur cerveau. En tous les cas cela expliquer le pourquoi il avait voulu devenir immortel et par malheur ils l'en avaient empêchés. youpi, ce mettre à dos un fou furieux avait toujours été le rêve de la Phénix ! Comme si elle n'en avait pas déjà assez avec tous ses autres soucis pour que cela ne s'ajoute à la pile. Bientôt il faudra qu'elle mette en place une file d'attente pour pouvoir gérer un à un ses soucis.

- Je trouve que de tels concepts en disent long sur le sorcier qui s'en prévaut, pas vous?

Tout à fait ils avaient en gros affaire à un refoulé de la vie ... il était probablement né de parent moldus, où bien n'était-il qu'un demi sorcier, mais en tous les cas un de ses parents devaient être moldus. Sinon comment aurait-il pu en savoir autant sur le monde sans magie ? Kyara savait que les moldus possédaient des inventions, gadgets et autre utile, mais elle ne saurait pas comment s'en procurer et encore moins s'en servir. Elle était d'accord lorsque Valens disait qu'il devait être riche, rassembler tout se matériel devait coûter cher très cher même, sans compter le prix sur leur tête. En fait ils n'avaient finalement peut-être pas besoin de se rendre à l'entrepôt. Ils pouvaient aussi en finir ici pour ce soir, rentrer chez eux, être très discret et prudent et en sachant où poser les questions ils débusqueraient le repaire du fou. Cette fois-ci ça serait lui la cible et pas eux, il s'attendra à tout sauf à ce qu'ils débarquent chez lui. Il sera peut-être avantager par le terrain, mais eux le seront par l'effet de surprise ...

- 500 gallions? Ca donnerait presque envie d'aller se livrer soi-même. Ceci dit, je suis sûr qu'en l'asticotant encore un peu, on peut encore faire monter les enchères... Enchaina songeur en se frottant le menton, Valens

Où pas. Même contre 1000 gallions, Kyara ne se serait pas livrée par elle-même et n'aurait pas livrer Valens. D'une part, car elle n'aurait probablement pas le temps de profiter de son argent après encaissement, mais aussi car l'argent ne faisait pas le bonheur. Après c'est sur, qu'elle pouvait toujours assommer Valens et demandé à une tierce personne en la dédommagement gracieusement de livrer le jeune homme et récupérer le pactole. Tentant si elle avait été quelqu'un de cupide, mais ça n'était pas le cas. Et de toutes les manières, elle ne livrerait jamais son frère d'arme.

- Génial. De toute manière, je ne sais pas combien de temps il lui faut pour nous localiser, même approximativement, mais nous ferions mieux de ne pas rester au même endroit bien longtemps. Allons effacer la mémoire au prisonnier et rendons nous là bas. Cela nous laissera le loisir de faire un repérage et d'arrêter un plan d'action.

Valens avait raison, ils ne s'étaient que trop attardait dans le même endroit, le mieux à faire été de mettre les voiles au plus vite. Il voulait donc qu'ils se rende à l'entrepôt, soit tant qu'ils ne se jetaient pas dans la gueule du loup les yeux fermés. Faire un repérage était déjà une bonne chose, ensuite ils pourraient faire un plan.

Alors que Kyara commençait à répondre, Valens se mit en mouvement, se rendant dans la cave, salle de torture afin de s'occuper de John et de faire disparaitre les preuves. Ils s'étaient fait avoir une première fois à cause de cela, pas deux.

- Oui, c'est une bonne idée néanmoins je pense que ..

Kyara se tu en entendant des craquements, bruit significatif d'une personne venant de transplaner. Ils étaient plusieurs, ils avaient trop tardé il fallait qu'ils décampent au plus vite. Valens de son côté se protégea avec quelques sorts avant de jeter un coup d'oeil en direction de la jeune femme attendant qu'elle ne fasse un choix. Se battre où fuir donc, cinq contre deux, même six contre deux s'ils arrivaient pendant la bataille à libérer John. Pas très équitable comme combat ... ils n'avaient pas le temps d'effacer les traces ni de s'occuper de John. Heureusement que leurs elfes étaient partitquelques minutes plus tôt, sinon ils se seraient fait capturer. Poussant un soupir Kyara donna alors un coup de poing à John qui hurlait afin de révéler sa position, s'évanouissant, Kyara lui prit fermement le bras avant de se tourner vers son camarade et de dire.

- Transplane devant le bar

Sans attendre de réponse, elle pointa sa baguette sur l'escalier et lança un Bombarda Maxima avant de disparaître avec John. Apparaissant devant le bar, Kyara s'engouffra dans la ruelle d'en face en trainant son fardeau. Le laissant tomber sur le sol, elle s'agenouilla devant lui avant de poser sur sa tempe sa baguette et de lancer un Oubliette. Pour faire simple elle lui enleva ses souvenirs des deux derniers mois. Lorsque ce fut chose faite elle se releva et rejoignit Valens qui l'avait rejoint. Pointant le doigt vers une autre ruelle, elle reprit la parole tout en se mettant en marche.

- C'est par là, faisons vite avant qu'ils ne débarquent. Je pense qu'avec un peu de temps et de recherche, l'identité du sorcier ne serait pas dur à trouver. Malheureusement on manque justement de temps. Il ne nous reste plus qu'à espérer que l'entrepôt sera désert, qu'il n'y aura que le sorcier, et qu'on pourra lui regler une bonne fois pour toute son compte !
Revenir en haut Aller en bas
Valens Fenwick
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Derrière le brouillard...

Message par : Valens Fenwick, Lun 9 Juil 2012 - 14:21


Les deux jeunes gens dont la tête était mise à prix venaient de se mettre d'accord sur une marche à suivre. Cependant, tout ne se passait pas toujours comme prévu. Cette fois ci moins encore que les précédentes. L'apparition des hommes de main, probablement alerté par la disparition de leur compagnon, bouleversait leurs perspectives et apportait un sentiment d'urgence. Ils étaient nombreux, trop pour ne pas survivre à la confrontation sans recourir à des extrémités qu'il n'appréciait guère. Se préparant au pire, il avait laissé sa complice prendre les choses en main. Après tout, elle était chez elle en quelque sorte.

Le temps leur manquait, elle fit donc court en allant à l'essentiel. Kyara lui donna le bar des ténèbres comme point de rendez vous, son bar. Empoignant leur prisonnier, elle disparut avec lui non sans avoir lâché une petite bombe derrière elle. Voyant le sort partir, le serpentard transplana en quatrième vitesse avant d'être pris dans l'explosion et les projections de gravats. Il atterrit à l'endroit où il s'était dissimulé auparavant en attendant Kyara, le premier endroit qui lui était clairement venu à l'esprit. Le vert et argent quitta précipitamment l'endroit, baguette tendue, au cas où l'un d'entre eux aurait par un grand hasard les compétences nécessaires pour les suivre.

Se glissant vers la devanture du bar, il aperçut du coin de l'oeil sa comparse nettoyer derrière elle la mémoire du malheureux qui n'aurait jamais du s'en prendre à ce deux là. Au moins qu'il l'oublie l'interrogatoire semblait davantage de la miséricorde que de la cruauté à première vue. Cependant, il songeait à tout ce qu'il aurait pu oublier. Les rencontres... Les promesses... Quel gâchis, pour un peu d'or.

Comme l'indiquait son acolyte, trouver qui était ce sorcier n'était pas si compliqué en prenant le temps de faire des recherches. Mais ce temps, ils n'en disposaient pas. Kyara lui désigna la direction à prendre et le jeune homme ne se fit pas prier pour la suivre. Il ne tenait pas à être présent quand John reprendrait ses esprits, s'exposant à des questions gênantes et à un témoignage qui l'était davantage encore.

Après quelques pérégrinations pédestres, ils arrivèrent dans la zone en question. Valens montra du doigt à la phénix les fenêtres d'un entrepôt. Il n'y avait aucune lumière qui en filtrait de l'intérieur. Dans tous les autres, une luminosité très faible mais présente en émanait. Il fit le commentaire.

- Encore une fois, il n'est pas infaillible. Il a du bloquer par magie que de la lumière s'échappe par les vitres. Mais il n'a pas du se rendre compte que les rendre trop hermétiques à la lumière les rendaient louches. La mauvaise nouvelle, c'est que nous ne pourrons pas l'épier par ce biais...

Testant les limites de l'entrepôt à la recherche de sorts de protections, il entendit des buits étranges. Après quelques secondes, il fit signe à sa condisciple d'approcher tandis qu'il collait son oreille à la paroi. Des cliquetis méchaniques se mêlaient à des incantations récitées en boucle comme une litanie. Mais que pouvait-il être en train de faire? Et surtout, qu'est ce que cela allait faire quand le tout leur exploserait à la figure après avoir accumulé tant de puissance?

Une seule porte apparente, au devant donnait accès à l'entrepôt, les fenêtres étaient hautes mais pas inaccessible. Mais peut être ce dernier avait-il encore une porte de sortie par les toits... sans compter le transplanage. La bonne nouvelle c'était qu'aucune autre voix n'était audible à part celle du sorcier. Ceci dit, cette voix finit subitement par cesser et un rire dément retentit. Instinctivement, Valens n'apprécia pas ce rire, mais alors pas du tout...

- Hm Kyara... Je ne sais pas pourquoi, mais je crois que quelque chose ne va pas.

Le jeune homme essaya alors de repenser à tout ce que John avait pu dire à la recherche d'un indice. Puis il écarquilla les yeux avant de les baisser vers le sol. John n'avait tout de même pas dit cela au sens littéral du terme?

- Dites... Avoir peur de son ombre, c'est juste une expression hein, c'est ce qu'il n'y a de plus anodin, n'est-ce pas?

Demanda-t-il peu rassuré. Le coin, mal éclairé, ne se prêtait pas à observer sa propre ombre. Il n'arrivait même pas à la discerner.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Derrière le brouillard...

Message par : Kyara Blanchet, Lun 9 Juil 2012 - 20:12


Il faisait nuit noire, dans le ciel on ne distinguait ni la lune ni les étoiles, une chape de brume épaisse stagnait au-dessus du sol et Kyara se gelait ! Même s'il ne faisait pas si froid que cela, Kyara était quand même encore à moitié nue à cause de Valens qui avait fait joujou avec ses habits. Quelle idiote elle faisait, elle aurait dû demandé à Edwin de lui apporter un manteau où autre. Bon la chance était de son côté, la possibilité pour qu'elle rencontre quelqu'un de sa connaissance en cette heure était nulle, même inexistante. Par contre, il y avait toujours des passants dans les rues et Kyara espérait qu'elle ne croiserait personne sous peine que ce dernier ne subisse sa colère. Bon c'était pas très gentil, mais en même temps elle avait besoin de se défouler un peu.

Enfin, elle aurait tout le temps de passer ses nerfs sur le sorcier quand ils le retrouveront. Il fallait juste espérer qu'il allait se rendre bien gentiment ce dont elle doutait quand même un peu. En plus, le fait que le sorcier fasse partie d'un mouvement voulait dire qu'il devait y avoir d'autres membres. Donc même en supposant qu'ils se débarrassent où mette hors d'état de nuire ce fou furieux, rien ne dit que dans le futur ils n'auront pas encore des problèmes encore à cause de toute cette histoire. Il fallait espérer qu'il agissait en solo. Jurant entre ses dents Kyara se fit la remarque qu'elle espérait un peu trop dans toute cette histoire ...

Se concentrant à nouveau sur le chemin, elle continua d'avancer, Valens sur ses talons. Au bout de quelques secondes ils arrivèrent dans la zone contenant de nombreux entrepôts. Il ne restait à présent plus qu'à trouver le bon et ce fut Valens qui en étant observateur le trouva. Il montra du doigt les fenêtres d'un des entrepôts avant de prendre la parole.

- Encore une fois, il n'est pas infaillible. Il a du bloquer par magie que de la lumière s'échappe par les vitres. Mais il n'a pas du se rendre compte que les rendre trop hermétiques à la lumière les rendaient louches. La mauvaise nouvelle, c'est que nous ne pourrons pas l'épier par ce biais...


Le serpentard avait raison, à cause de cela, ils ne pourraient pas regarder ce qui se passé à l'intérieur et crotte. Rageant elle chercha alors une faille jusqu'à ce que Valens lui fit signe de s'approcher. Curieuse elle le regarda plaquait son oreille contre la paroi. Fronçant les sourcils Kyara fit de même et put entendre des bruits bizarres ainsi qu'une voix grave d'homme qui déblatérait des formules étranges. Bizarre ... le point positif était qu'ils pouvait au moins entendre ce qui se passait, mais entendre sans voir n'était pas toujours utile.

Songeuse Kyara se mit à réfléchir à comment ils pourraient entrer discrètement et par surprise lorsqu'un grand rire se fit entendre. Pas un rire de joie, contagieux au contraire, un rire à vous faire frissonner, un rire de fou. Avalant sa salive Kyara détacha son oreille de la paroi froide.

- Hm Kyara... Je ne sais pas pourquoi, mais je crois que quelque chose ne va pas.

"Noooon tu crois ?" pensa dans sa tête Kyara. Oui quelque chose n'allait pas c'était évidement même. Si le sorcier était content cela ne présageait rien de bon pour eux et la jeune femme craignait le pire. Se passant les mains sur le visage elle essaya de rassembler ses idées lorsque Valens la sortie de sa réflexion.

- Dites... Avoir peur de son ombre, c'est juste une expression hein, c'est ce qu'il n'y a de plus anodin, n'est-ce pas?

La Kyara ne comprenait pas du tout le rapport, pourquoi parlait-il des ombres ? Fronçant à nouveau les sourcils elle prit alors la parole.

- Bien sûr que c'est une expression ! Que se passe t-il Valens ?

Le jeune homme n'eut jamais l'occasion de lui parler de ses craintes, car sans prévenir Kyara sentit qu'on venait de lui saisir la cheville. Sursautant elle pointa sa baguette dessus, mais il n'y avait rien. Ne comprenant plus ce qui se passé, elle se sentit alors soulever de terre et un ennemi invisible la balancer contre le mur de l'entrepôt. Elle le percuta lourdement avant d'attérrir sur le sol, faisant tomber sa baguette. Peinant à retrouver ses esprits Kyara tenta de se relever lorsqu'on lui saisit violemment les poignées, les mettant derrières sont dos. La jeune femme avait beau se débattre, ce qui l'enserrait été plus fort qu'elle. Ce fut alors qu'elle comprit l'histoire des ombres, c'était son ombre qui était en train de s'en prendre à elle !

ça n'était quand même pas logique ! Pourquoi son ombre s'en prendrait à elle ? Elle n'avait rien fait pourtant ! A ... le rire ... les bruits bizarres ... c'était encore un coup du sorcier. Jurant entre ses dents Kyara sentit alors une pression dans son dos, elle devait avancer. Ne comptant pas rendre les choses faciles à son agresseur, Kyara refusa de bouger et son ombre du la traîner de force jusqu'à l'intérieur de l'entrepôt.

Kyara avait perdue Valens de vu et espérait qu'il avait pu de son côté s'en sortir où mettre mettre les voiles afin d'aller chercher du renfort. Elle ne lui en voudrait absolument pas. Au bout de quelques mètres, un type à l'allure patibulaire et au sourire sadique prit les choses en mains. Prenant son bras il lui plaça de force un bandeau avant de la traîner dans l'entrepôt, de la lumière filtrée au travers elle comprit alors pourquoi son ombre n'était plus là. La lumière l'empêchant de progresser à sa guise. Le type la traîna pendant deux minutes avant de la forcer à se mettre à genoux, il lui attacha les poignets et posa sa main sur son épaule pour l'empêcher de se relever. Le souffle court Kyara entendait toute sorte de bruits assez bizarres avant qu'une voix s'élève.

- Alors, c'est vous qui avez contrecarré mes plans ... J'ai vraiment du mal à le croire en vous voyant ...

Vous ?! Le coeur de Kyara se serra, cela voulait-il dire que Valens aussi s'était fait capturer ? Où cela signifiait simplement que le sorcier la vouvoyer ? Ne sachant pas elle se mit à espérer fortement que la deuxième solution était la bonne.

- Vous m'avez donné du fil à retordre, mais je suis patient très patient et enfin vous êtes là. Alors - Le sorcier s'était approché et lui murmura à l'oreille - que vais je bien pouvoir faire de vous ?

Savoir qu'il était aussi proche d'elle, lui donna envie de vomir. Elle aurait bien aimé lui vomir dessus tient pour voir comment ce fils à papa pourrit gâté réagirait. Néanmoins, Kyara avait sa fierté et relevant la tête elle attendit la suite, son coeur battant à mille à l'heure.
Revenir en haut Aller en bas
Valens Fenwick
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Derrière le brouillard...

Message par : Valens Fenwick, Mar 10 Juil 2012 - 13:30


Son acolyte le rassura sur la question des ombres. Ce n'était évidemment qu'une expression, cela ne pouvait pas se produire. Une ombre ne faisait que suivre les gestes de celui qui la projettait... et la lumière aussi. Mais en aucun cas elles ne pouvaient avoir de volonté propre. Ses craintes étaient ridicules, il avait laissé John lui tourner la tête. Toutefois, il avait beau essayer de contrôler sa peur, il ne se sentait pas très rassuré pour autant. Il voulut répondre à Kyara que ses sens devaient lui jouer des tours lorsque le monde bascula tandis que l'impossible devenait réalité.

Ils furent attaqués par des adversaires qu'ils ne pouvaient voir ni entendre. Des mains se refermaient sur eux et les siennes ne se refermaient que sur le vide. Il comprenait à présent la peur des ombres que le prisonnier leur avait promise. Il commença à se débattre et à tenter de se dégager alors que lentement le vert et argent tombait sous l'emprise de sa propre ombre. Cependant, il avait de la chance que son sortilège de chance (bah oui ^^) soit resté activé. Cela avait sans doute permis que son sortilège défensif reste actif également et ce dernier se déclencha. Revenant dans le passé d'une dizaine de secondes, il sauta subitement en arrière pour échapper à son ombre. Perplexe, il était un peu déstabilisé par ce sort qu'il utilisait pour la première fois en condition réelle depuis que Lizzie le lui avait montré.

Toutefois, l'heure n'était pas venue de se reposait sur ses lauriers car son ombre se coulait dans ses consoeurs à toute vitesse au travers de la nuit. Elle fondait sur lui avec la ferme intention que sa proie ne puisse pas lui filer entre les doigts une seconde fois. Sous le coup de la panique, il invoqua un lumos solem qui tint en respect son ombre, dissipant les ténèbres alentour et attirant l'attention par la même occasion. Si son ombre avait pu émettre un son, Valens l'aurait entendue feuler et cracher de colère.

A ce moment, et à sa plus grande honte quant il s'en serait rendu compte, il ne prêtait nulle attention à Kyara que son ombre trainait de force de la même manière vers l'entrepôt, il était entièrement occuper à défendre sa peau. L'autre lui même, sombre et plat, tournoyait autour de lui à la recherche d'un faille. Le jeune homme ne parvenait pas à suivre le rythme rapide de cet être dénué de corps. Reculant pas à pas en prenant bien garde de tenir en respect par tous les angles possible la créature, Valens tenta de s'éloigner, de trouver un endroit sûr. Mais déconcentré par cette réflexion, il perdu un instant de vue cette ombre et paniqua. Un bruit au dessus de lui fit lever la tête au serpentard. Une gouttière sétait en train de tomber sur lui. Se rendant trop tard de son erreur, il le va sa baguette pour stopper la chute de l'obstacle... et par cette faille l'ombre fondit brutalement sur lui, ainsi que la gouttière.

Lorsque qu'il reprit conscience, ce fut par la voix honnie du sorcier qui s'adressait à eux. Valens avait mal au crane et une tentative de mouvement lui apprit qu'il était solidement ficelé à une chaise. Un bandeau sur les yeux ne l'empêcher pas de deviner qu'il se trouvait prisonnier dans l'entrepôt. Bon cela partait mal, pour une attaque surprise, cela partait même très mal. Le sorcier ne semblait pas vraiment surpris... et pas vraiment attaqué. Ce dernier semblait parler plus loin, probablement à sa complice au vu des paroles qu'il proférait. Il n'avait pas encore remarqué que, dans son dos, son second prisonnier avait recouvré ses esprits.

Les paroles du sorcier étaient sans équivoque, on pouvait sentir qu'il prenait le temps de se délecter du moindre instant de sa vengeance. Et dire que ses sbires reviendraient certainement dans peu de temps. La situation lui semblait désespérée. Leurs baguettes leur avaient été enlevées et reposaient sur une étagère, hors de leur portée actuelle. Il ne pouvait pas appeler Hugin sans attirer l'attention et il serait alors trop tard. Il entrevoyait des vapeurs de sadisme suinter au travers de la peau de leur hôte et craignait son ingéniosité.

Il restait un coup peut être à tenter, cela avait fonctionné avec le concierge, peut être que cela fonctionnerait également avec cet individu. Pour une fois, ce n'était pas un magicien qui allait le tirer de là mais un moldu, ou du moins leurs techniques. Car le sorcier avait bien sûr prit la peine de leur enlever leur baguette... un sorcier sans baguette semble inoffensif... mais sans les fouiller complètement. Sortant un caltrop, il commença dans son dos à user de ces pointes coupantes les cordes qui le maintenaient.

Il n'avait par contre aucun moyen pour communiquer avec sa complice sans attirer l'attention, leur ligne de vue étant... obstruée de part et d'autre. Elle aurait pourtant été d'un grand secours dans sa tentative. Se retenant de pester, il décida de tenter tout de même sa chance, c'était le moment ou jamais. Et après tout, en parlant de chance, ce sort là était peut être encore actif, qui sait. Quand le sorcier se remit à parler d'une manière un peu plus hystérique, il en profita pour lancer les billes qui lui restaient. Les caltrops, faisant trop de bruit, il ne les lancerait qu'au dernier moment. S'il parvenait à faire choir le sorcier, sa chute et éventuellement sa douleur leur procureraient quelques instants pour réagir. C'était peu, très peu face à un tel sorcier qui était loin d'être sans ressources face à ces petits incidents, mais il ne voyait pas quelle autre opportunité il pouvait déclencher rapidement et sans baguette. Il espérait simplement que Kyara saurait comment et à quel moment réagir, sinon, ils seraient faits pour de bons.

Se débattant soudain violemment en proférant des insultes qui outrageaient son sang et sa basse extraction au niveau des sorciers tout autant que ses barrières minables reflets de son incompétence. Le sorcier se retourna alors soudainement, la colère dans le regard et le fiel aux lèvres. L'instant de vérité était arrivé...







Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Derrière le brouillard...

Message par : Kyara Blanchet, Mar 10 Juil 2012 - 19:03


Un plan, il fallait un plan pour que Kyara se sorte de là. Elle ne savait si Valens s'était fait prendre, mais elle savait une chose. Il devait être vivant, c'était obligatoire. Le tuer n'avait pas d'intérêt pour le sorcier, s'il désirait vengeance il prendrait tout son temps pour se débarrasser d'eux. Il était vivant et peut-être même qu'il était dehors, qu'il avait échappé à son ombre au contraire de Kyara qui s'était faite laminée.

En même temps qu'aurait-elle pu faire ? Comment battre un ennemi qu'on ne pouvait ni saisir ni voir ? À
part de créer un soleil elle n'aurait pu s'en sortir. Valens par contre ne manquer pas d'imagination ni de talent, il avait peut-être réussit à s'échapper par un moyen farfelue qui sait ? Cela ne serait pas la première fois et surement pas la dernière.

Le sorcier s'était tue et cela agaça prodigieusement Kyara, qu'était-il en train de faire ? Le fait de ne pas voir était aussi assez troublant. Gardant son calme elle tentait de respirer le plus lentement que possible, ce qui n'était pas facile après s'être fait balancer droit dans un mur. Si elle s'en sortait elle aurait probablement gagnée quelques bleus. enfin le principal était qu'elle n'avait apparemment rien de casser, sinon elle l'aurait sentit. C'était une bonne chose, elle était encore opérationnelle pour se battre, elle n'avait peut-être pas de baguette, mais il restait encore la technique traditionnelle.

D'ailleurs elle constata en tirant sur ses liens, que le type qui l'avait attaché ne s'était pas trop foulée. Il devait avoir fait un simple noeud pensant que cela suffirait de part sa fine carrure. Quel crétin, Kyara n'aura pas de mal à libérer ses poignées, le problème venait du fait que le type était toujours derrière elle et avait toujours sa main de poser sur son épaule. Elle craignait quand bougeant les bras celui-ci ne comprenne ce qu'elle comptait faire.

De toutes les manières, même si elle arrivait à se défaire de ses liens et à envoyer au tapis l'homme il restait le problème du sorcier. Il la mettrait hors d'était de nuire avant qu'elle n'ait le temps de faire un seul pas dans sa direction. Si seulement elle savait ce qu'était devenu Valens ! S'il était dans la même pièce, il pouvait s'occuper d'assommer le sorcier, c'était le meilleur moyen pour qu'il ne riposte pas magiquement. S'il était dehors, cela serait plus complexe ... il faudrait que Valens arrive à surprendre le sorcier. Il pourra être distrait quelques secondes si Kyara arrivait à se libérer, mais il faudrait que le serpentard arrive pile poil à ce moment.

Quel que soit le moyen pouvant les sauver, il existait que très peu de chance pour que cela se réalise comme elle l'escomptait. Il ne restait plus qu'à espérer que Valens avait un super plan afin de les sortir de cette mouise. En ce moment Kyara aurait donné tout ce qu'elle possédait afin d'avoir le don de lire dans les pensées, comme ça plus de soucis ! Elle contrerait ce que comptait faire le sorcier avant même qu'il ne puisse le faire ! De plus elle pourrait aussi entré en communication avec son camarade Phénix, pour qu'ils débattent d'un plan. Avalant sa salive elle se rendit alors compte qu'elle en était au stade où toutes les idées farfelues étaient bonnes à prendre.

- Pourquoi ? Pourquoi avait réduit à néant dix années de recherches et d'études ?! Quel était votre but ? Qui vous as employés ? Comment saviez vous qu'ils étaient là ? Réponses ! Je veux des réponses !

Kyara avait sursauté en entendant le sorcier, elle s'était à nouveau habituée au silence pesant, donc il ne savait pas tout sur eux. Il pensait qu'ils avaient été engagés ? ça n'était pas plus mal, il les gardera ainsi plus longtemps en vie si elle arrivait à lui faire croire qu'il était sur la bonne piste. Kyara allait parler lorsque la voix de Valens se fit entendre, il se mit à crier comme un fou, comme pour attirer l'attention !

Valens était avec elle dans la pièce, s'il avait gardé le silence pourquoi en sortir maintenant ? Tout simplement, car il avait un plan ! Malheureusement Kyara ne pouvait savoir lequel, aussi espérant qu'elle ne lui mettrait pas les bâtons dans les roues Kyara entreprit de se détacher lorsqu'elle sentit un mouvement dans l'air et qu'un choc sourd ce fit entendre. Le même bruit que l'on pouvait entendre lorsqu'une personne tombée. Sans réfléchir Kyara retrouva l'usage de ses mouvements, relevant une jambe pour prendre appuie, elle saisit alors à deux mains le poignet de l'homme qui la tenait à terre avant de le faire basculer par-dessus son épaule.

Elle faillit rater son coup par manque d'élan et du fait qu'il faisait son poids, mais la chance étant de son côté elle réussit sans problème. Se relevant elle ôta son bandeau et pu constater que le sorcier se trouvait sur le sol, juste à côté de son acolyte pendant que Valens lui se tenait debout. N'ayant qu'une faible marge de répit Kyara sauta sur l'homme qu'elle avait fait basculer afin de le mettre hors d'état de nuire avant qu'il ne retrouve ses esprits après avoir hurlé à Valens :

- Occupe toi de l'autre vite !

Grognant, Kyara se concentra alors sur sa tâche, enserrant le cou de l'homme elle se mit à serrer le plus fort qu'elle le put tout en serrant les dents. Ce cher monsieur n'ayant apparemment pas envie de faire un petit somme.
Revenir en haut Aller en bas
Valens Fenwick
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Derrière le brouillard...

Message par : Valens Fenwick, Mer 11 Juil 2012 - 11:20


Valens n'avait pas pu lancer sa seconde salve, il aurait du s'en douter bien avant déjà. Si ses réflexes auraient suffit en voyant la scène, privé de sa vue il n'avait pas été assez prompt, et de loin. Tant pis, il devrait faire avec. Tandis que son avant bras libéré relevait le bandeau sur ses yeux tout en se lavant, toujours attaché à sa chaise, le vacarme ambiant lui indiqua que la réaction de sa complice ne s'était pas faite attendre. Elle semblait avoir admirablement tiré parti de la surprise afin de maitriser un homme silencieux dont il n'avait pas eu conscience de la présence.

Elle lui cria alors de se dépêcher de maîtriser le sorcier. Elle en avait de bonnes! Ils semblaient l'avoir prise pour une frêle jeune fille encore une fois. Il était étonnant de voir les gens toujours commettre cette même erreur, une erreur que le jeune homme ne commettrait plus. Sous son apparence gracile se dissimulait une lionne. Ils l'apprenaient encore une fois à leur dépend. Lui même en revanche, du simple fait qu'il soit un homme, avait eu le droit à plusieurs cordes et à bien des noeuds plutôt serrés pour la plupart. Debout et plié à cause de la chaise à laquelle il était attaché, il grommela avant défaire son possible.

Le sorcier était toujours à terre mais reprenait ses esprits. Déjà, il s'était mis à quatre pattes en prenant garde d'éviter les billes et avait récupéré sa baguette non loin du serpentard. Misère, il allait falloir improviser. Instinctivement, le vert et argent songeait que s'il laissait au sorcier l'opportunité de jeter un sort, ils seraient fichus. C'était là un réflexe de sang-pur qui plaçait dans la magie une plus grande valeur que les autres moyen. Heureusement pour lui, ce n'était pas toujours vrai. Non seulement les billes le lui avaient prouvé, mais la suite allait lui démontrer une fois de plus qu'il n'était pas dénué d'efficacité sans baguette.

Prenant garde à éviter les quelques billes qui roulaient encore devant lui, il s'élança de deux pas avant de donner un grand coup de pied dans le menton du sorcier, faisant claquer ses dents et le renversant sur le côté. Cela avait un peu sonné ce dernier mais pas suffisamment toutefois pour lui faire lâcher sa baguette. Emporté par son élan, le prisonnier en cours d'évasion faillit tomber à son tour alors qu'attaché, son équilibre restait précaire. Sautillant et battant des avants bras pour retrouver un équilibre, il pria son sortilège de lui éviter de retomber sur une bille égarée.

Leur hôte clignait des yeux et secoua la tête, le répit avait été de courte durée. Jurant, le jeune homme énervé et sous stress employa des moyens plus douloureux. Alors que la main du sorcier qui tenait sa baguette était encore à terre, il posa un pied de la chaise sur sa paume avant de s'asseoir brutalement dessus. Le bruit de l'os qui cédait était des plus désagréable mais il fut rapidement couvert par un cri de douleur. Certes, se faire briser les os de la main était rarement agréable. Cela suffit cette fois, malgré toute la volonté de leur ravisseur, à lui faire lâcher son arme. Mais emporté par sa peur et sa colère, Valens plaça cette fois le pied de la chaise sur sa gorge.

Dans un éclair de panique, le sorcier abattit une nouvelle carte...

- Arrêtez! Si vous me tuez, la malédiction vous poursuivra à jamais! Je suis le seul à pouvoir la lever. Votre ombre vous traquera dès que vous quitterez la pleine lumière.

Cette remarque fut suffisante pour faire douter le jeune homme et sa cible se dégagea en poussant la chaise de ses pied, envoyant le serpentard rouler au sol. Douter avait peut être été une erreur, il ne le savait pas. Toutefois le sorcier avait maintenant plusieurs axes de possibilités. Il pouvait reprendre sa baguette et continuer le combat, mais aussi transplaner ailleurs en laissant s'accomplir sa vengeance ou bien parlementer en attendant que le reste de ses hommes reviennent. Mais en pleine nuit, les laisser se débrouiller avec cette malédiction semblait plutôt tentante... et sécurisante.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Derrière le brouillard...

Message par : Kyara Blanchet, Mer 11 Juil 2012 - 15:03


Dieu que c'était dur que de mettre hors d'état de nuire une personne ayant un fort gabarit. Kyara ne voulait pas le tuer bien sûr, juste serrer assez fort afin qu'il tombe dans les pommes. Sauf qu'il n'avait pas l'air de vouloir coopérer, si Kyara avait été médicomage elle lui aurait sortie une phrase dans le genre "Détendez-vous je suis médecin", juste histoire de rire. La situation n'était pas faite pour, mais bon qui sait ? Peut-être qu'il se serait relâché suffisamment afin qu'elle arrive à atteindre son but.

Concentrer sur sa tâche, elle ne savait pas comment s'en sortait Valens. En tous les cas elle espérait qu'il en avait fini de son côté et que si c'était le cas il vienne lui donné un coup de main. Kyara mourrait de chaud sous l'effort et ses muscles étaient tous contractés. Espérant ne pas se prendre une crampe, ce qui n'était pas du tout le moment elle accentua la pression et au bout d'un moment qui lui sembla être éternel, le corps de l'homme se relâcha. Kyara garda quand même la position une minute de plus, histoire d'être certaine qu'il ne bluffait pas. La minute écoulait elle lâcha l'homme et roula sur le côté, dos contre le sol afin de reprendre des forces. Elle était épuisée et sa respiration était saccadée, elle ne rêvait plus qu'une bonne douche glacée, sauf que ce fabuleux instant n'était pas encore arrivé. De plus Valens risquait d'avoir besoin de son aide.

Poussant un soupir, la jeune femme se releva avant d'avoir au préalable récupéré la baguette de l'homme inconscient sait-on jamais elle risquait d'en avoir besoin. Se tournant vers Valens elle vit alors que le sorcier était débout, alors que son camarade était à terre. Ah finalement il n'avait pas réussit à se défaire de ses liens et avait entraîner la chaise avec lui et slurk. Enfin le plus important était le sorcier, un sourire carnassier aux lèvres il dévisageait Valens. Probablement qu'il réfléchissait sur la marche à suivre, en tous les cas il n'avait pas encore vu Kyara et se trouver désarmé. Sans plus réfléchir elle ponta alors la baguette qu'elle tenait droit sur le sorcier et lança un expulso . Faisant un magnifique vol planer il alla s'écraser contre un des murs avec douleur. Sachant que cela ne suffirait pas, Kyara se précipita vers lui avant de lui donner un coup de pied dans le menton, sans se doutait que son camarade avait fait de même quelques instants plus tôt. Sa mâchoire ne tint pas le coup et étouffant un grognement il perdit connaissance.

Poussant un soupir de soulagement, Kyara tira le sorcier par le col de sa robe avant de le placer sur une chaise et de l'y attacher solidement. Elle en profita aussi pour récupérer sa baguette et ramasser celle du prisonnier. Lorsque ce fut chose faite, elle rejoignit Valens qui se trouvait encore au sol. Dans son cas les cordes avaient été trop serrer. S'agenouillant à côté de lui elle le détacha avant de lui tendre sa baguette et de se relever.

Ils avaient réussi, non sans mal certes, mais le but final avait été atteint. Immobiliser le sorcier qui comptait leur faire passer un sale quart d'heure. À présent il fallait décidé ce dont ils allaient en faire. En effet, ils pouvaient le tuer, mais ça n'était pas la meilleure solution. L'envoyer croupir à Azkaban était mieux, plus douloureux, il paierait aussi pour ce qu'il avait fait. Avant tout, il serait surement bon de savoir qu'elles étaient ses intentions, ce qu'il comptait faire, s'il était seul sur le coup, s'il y avait un risque pour qu'ils aient à nouveau des problèmes ...

Allant chercher une autre chaise, Kyara s'installa dessus afin de souffler un peu. Dix-neuf ans et déjà elle avait l'impression d'en avoir trente de plus. Il fallait qu'elle se remette au sport de manière intensive. Faisant tourner sa baguette entre les doigts elle fixa le sorcier d'un air songeur avant de s'adresser à Valens.

- Alors ? Que faisons nous de lui ? On lui efface complètement la mémoire afin qu'il nous laisse en paix ? En plus d'après ce que j'ai cru comprendre, il faut qu'il nous débarrasse de nos ombres. Sauf que je doute qu'il fasse cela pacifiquement ...
Revenir en haut Aller en bas
Valens Fenwick
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Derrière le brouillard...

Message par : Valens Fenwick, Mer 11 Juil 2012 - 19:49


Kyara mettait un point final à son affrontement au grand déplaisir de son adversaire qui la trouvait quelque peu étouffante comme fille bien qu'aimant les galipettes. En d'autres circonstances leurs deux corps collés l'un contre l'autre aurait sans doute plu au garde du corps, mais se faire avoir ainsi ne l'enchanta guère. Mais tandis que se finissaient ces violents ébats et que, comme Aloys, le garde du corps en restait coït (:P), Valens était davantage en difficulté. Réagissant soudainement, la jeune femme envoya bouler le sorcier avant que ce dernier n'ait le temps de réagir.

Son acolyte grimaça quand il la vit lui asséner un second de coup de pied dans la mâchoire, cette dernière émettant un craquement de fort mauvaise augure pour cet homme. Il allait avoir semble-t-il quelques difficultés à parler avec une mâchoire cassée. Alors qu'elle l'attachait, son complice la prévint.

- Attention à sa main droite, j'ai du la casser pour lui faire lâcher prise. Déjà que vous lui avez cassé la mâchoire, on va éviter de trop l'abîmer... pour l'instant tout du moins...


Le serpentard fut ensuite libéré de ses entraves par sa condisciple. Se relevant, il se frotta ses mains endolories tandis que le sang se mettait à nouveau à circuler normalement. Il grimaça alors que les sensations revenaient et que le fourmillement devint douloureux. Mais en les secouant, cette sensation des plus désagréables finit par passer. Il vit alors que sa complice avait amené une chaise pour pouvoir discuter. Elle commença par lui demander s'il fallait lui effacer la mémoire. Valens secoua la tête et répondit d'un air sérieux.

- Je suis désolé pour lui mais ça ne sera pas aussi simple. J'ignore s'il bluffait ou non, mais sa menace doit être prise au sérieux. Il faut que nous sachions si sa malédiction va durer et si effectivement il est le seul à pouvoir y remédier. Et nous le persuaderons d'y remédier si c'est le cas. Après peut être que nous pourrons en effet effacer tout ce passage de ses souvenirs.

En effet, ils ne pouvaient pas prendre le risque de devoir se méfier de leur propre ombre pour le reste de leurs jours. Ceci dit, le reste de leurs jours seraient bien maigre s'ils se faisaient attaquer dès qu'il fermeraient l'oeil. Ou dès qu'il passeraient à un endroit qui n'était pas éclairé vivement et de toutes parts pour ne pas projeter d'ombres marquées. S'il avait bluffé, c'était pour sauver sa peau et il pouvait le comprendre, mais il ne pouvait pas agir autrement. S'il ne bluffait pas, il était vital de résoudre ce problème avec sa "bienveillante collaboration". Il faudrait également s'assurer que le remède soit réellement efficace et qu'il ne puisse plus s'en prendre à eux à distance.

L'acolyte de la frèle et vraiment redoutable jeune fille lui demanda ce qu'ils devaient faire de lui. Mais la question était plus large que cela, qu'allaient-ils faire d'eux même? Même si cette bataille avait été remportée, leur situation était toujours instable. Les hommes de main allaient rappliquer, leurs ombres attendaient qu'ils sortent pour les attaquer et cet endroit renfermait probablement des secrets dont ils auraient besoin. Poussant un soupir face à la tâche qui les attendait tous deux, il résuma.

- Alors... Si nous restons pour l'interroger, nous allons nous prendre un commando de secours. Si nous sortons, nos ombres attaquent. Si les lumières font défaut, on risque de se prendre les deux. Si nous transplanons avec lui, nous serons également attaqués par les ombres et nous perdons la machinerie et les documents peut être essentiels à notre... "libération". Si nous le prenons en otage, cela arretera peut être les hommes de main mais pas nos ombres.

On dirait bien que dans tous les cas nous sommes coincés. Pour moi, la moins pire des solutions serait de rapidement trier ou emporter les papiers et de transplaner avec lui dans un endroit constamment très lumineux et sans témoin afin d'y discuter au calme. La machine... Espérons qu'ils ne pensent pas à la déplacer. Si vous êtes d'accord, et seulement si vous êtes d'accord, connais-tu un tel endroit? Avant même de s'occuper des documents, nous devons avoir notre point de chute de planifier. Le seul que je connaisse à priori, ni toi ni moi ne voulons y aller, mais je vais également me creuser la cervelle afin d'en trouver un autre. Ensuite, si jamais nous sommes interrompus dans nos recherches de documents, nous prendrons le sorcier en otage le temps de transplaner. J'ai l'impression qu'ils ne savent pas suivre un transplaneur, tout comme nous d'ailleurs. Est ce que cela te va?

Lui demanda-t-il? Il souhaitait avoir son accord. Même si elle lui avait demandé son avis, ils étaient à deux dans ce pétrain et la moindre dissenssion entre eux pouvait être la faille qui les perdrait. Cependant, leur temps de réflexion était limité d'autant plus qu'il ignorait à la fois depuis combien de temps ils étaient là et combien de temps les autres mettraient à revenir.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Derrière le brouillard...

Message par : Kyara Blanchet, Ven 13 Juil 2012 - 2:49


Alors que Kyara prenait un malin plaisir à envoyer au tapis le sorcier, Valens lui apprit qu'il lui avait cassé la main un peu plus tôt donc qu'il ne fallait pas trop l'amocher pour le moment. Et bien c'était trop tard et elle n'eut aucun remords, elle était même ravie d'avoir pu lui porter un coup. Après tout ce qu'ils avaient vécu, cela faisait du bien que de pouvoir porter un coup, que de pouvoir atteindre celui qui tirait les ficelles.

- Je suis désolé pour lui mais ça ne sera pas aussi simple. J'ignore s'il bluffait ou non, mais sa menace doit être prise au sérieux. Il faut que nous sachions si sa malédiction va durer et si effectivement il est le seul à pouvoir y remédier. Et nous le persuaderons d'y remédier si c'est le cas. Après peut être que nous pourrons en effet effacer tout ce passage de ses souvenirs.

Kyara hocha la tête, elle le prenait très au sérieux ainsi que ses menaces. L'objectif principal était donc de lever la malédiction. Le cauchemar n'avait pas encore prit fin ... ils devaient encore tenir et continuer .. Avec beaucoup de chance dans moins d'une heure tout serait réglé. Kyara l'espérait du fond de son coeur, car elle commençait à saturé quelques peu. Enfin il fallait se dire que cela forgeait le caractère. En sortant de cette expérience, vivante si possible, elle n'en serait que plus forte !

- Alors... Si nous restons pour l'interroger, nous allons nous prendre un commando de secours. Si nous sortons, nos ombres attaquent. Si les lumières font défaut, on risque de se prendre les deux. Si nous transplanons avec lui, nous serons également attaqués par les ombres et nous perdons la machinerie et les documents peut être essentiels à notre... "libération". Si nous le prenons en otage, cela arretera peut être les hommes de main mais pas nos ombres. On dirait bien que dans tous les cas nous sommes coincés. Pour moi, la moins pire des solutions serait de rapidement trier ou emporter les papiers et de transplaner avec lui dans un endroit constamment très lumineux et sans témoin afin d'y discuter au calme. La machine... Espérons qu'ils ne pensent pas à la déplacer. Si vous êtes d'accord, et seulement si vous êtes d'accord, connais-tu un tel endroit? Avant même de s'occuper des documents, nous devons avoir notre point de chute de planifier. Le seul que je connaisse à priori, ni toi ni moi ne voulons y aller, mais je vais également me creuser la cervelle afin d'en trouver un autre. Ensuite, si jamais nous sommes interrompus dans nos recherches de documents, nous prendrons le sorcier en otage le temps de transplaner. J'ai l'impression qu'ils ne savent pas suivre un transplaneur, tout comme nous d'ailleurs. Est ce que cela te va?

Le plan de Valens était pas mal, risqué mais faisable. Il fallait juste trouver l'endroit qui conviendrait le mieux et Kyara n'en connaissait pas ... Le bar des Ténèbres ? Trop risquer, même s'il était tard, enfin tôt suivant le point de vue, un des employés pouvait à tout moment venir ... Le repère des Ténèbreux ? Impossible, Zeph, Aloys et Emma devait y être en ce moment et Kyara ne se voyait pas à transformer sa chambre en salle d'intérrogatoire. Au final peut-être que de se prendre un commando n'était pas si mal ... en effet bien qu'ils soient deux, ils avaient une carte maîtresse entre leurs mains. Leur chef se trouvait prisonnier et en théorie ils ne souhaiteraient pas à ce qu'ils le tue. Non pas parce qu'ils étaient fidèles, mais surement, car il devait encore les payer. L'argent ne faisait pas le bonheur, mais permettait d'accéder à une multitude de choses. Le plan avait quand même une faille, s'ils savaient que Kyara et Valens étaient maudit, ils devineraient alors que tout ceci n'était que du bluff et ils se feraient emprisonner en un rien de temps ... Cette fois-ci elle était prête à parier que le sorcier ne ferait plus l'erreur de les sous-estimés. Ils seraient fouillés, solidement attacher et envoyer directement de l'autre côté lorsqu'il aura obtenu vengeance. Poussant un soupir, elle laissa alors tombé l'idée et se remit à chercher le lieu parfait.

Au pire s'ils n'en connaissaient pas autant en faire un par eux-mêmes ! Pendant qu'un rassemblera ici le plus de paperasse et documentation, l'autre n'aura qu'à trouver un endroit et y mettre de la lumière ! Des spots lumineux, des bougies la totale en somme. Et s'ils arrivaient à tous préparer avant l'arrivé des gardes, ils n'auront plus cas faire un brin de ménage avant de disparaître. Les gardes penseront peut-être que le sorcier avait emmena ses prisonniers pour les interroger ailleurs où se débarrasser d'eux. Ainsi Kyara et Valens gagneront des précieuses minutes, des heures même !

Et s'ils arrivaient à faire tout cela, il n'y avait pas de raison pour que la machine ne soit déplacée. Elle resterait là où elle était. Le plus dur sera pour revenir, si les gardes ne décident de faire du zèle, ils devront encore se battre. À la limite ils pourront toujours revenir en journée, les ombres ne pouvant pas les attaquer cela ferait deux ennemis en moins et elle était sûre qu'avec une bonne stratégie ils les vaincraient sans problème !

- Je suis d'accord avec toi Valens. Pour l'endroit je n'en connais pas, par contre j'ai une idée. Pendant qu'un de nous rassemblera ici le plus de paperasse et documentation, l'autre n'aura qu'à trouver un endroit et y mettre de la lumière ! En se dépêchant ça pourrait le faire. Ensuite il suffirait que de tout nettoyer et de partir avant l'arrivée des gardes, comme ça l'idée que l'on ait capturé leur boss ne les effleurera jamais ! Quand celui qui aura trouvé l'endroit l'aura adapté il n'aura ensuite plus cas revenir ici afin que tout le monde ne transplane. Tu penses que ça pourrait le faire ?
Revenir en haut Aller en bas
Valens Fenwick
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Derrière le brouillard...

Message par : Valens Fenwick, Lun 16 Juil 2012 - 14:40


Le serpentard acquiesça aux dires de sa complice. Au lieu de rester ensemble, se séparer leur offrait davantage de chances. C'était dangereux, mais le temps leur manquait pour faire autrement. Et de toute manière, laisser seul le sorcier, même inconscient était absolument hors de question. Ne sachant trop où il pourrait l'emmener, il confia le choix du lieu et sa préparation à Kyara. Il était plus sûr de parvenir à rassembler les papiers avec Hugin et de commencer à remettre la pièce en ordre. Il faudrait bien sur réparer ce qui avait été cassé, nettoyer les tâches de sang et repositionner les meubles comme ils étaient avant pour ôter toute trace de lutte de la pièce. Il fit donc part de sa réflexion à Kyara.

- L'idée est très bonne, mais je ne vois pas de lieu pouvant être préparé à cet effet. Je vous laisse donc "l'honneur" de vous y coller, à moins qu'on ne retourne à votre ancienne cave. Ils ne croiront peut être pas qu'on serait assez bêtes pour retourner sur un lieu qu'ils connaissent et qu'ils ont fouillés. Cela dit, si leur détection nous indique là bas, ils croiront peut être un instant à un leurre. Toutefois, quand ils arriveront ce sera plus difficile que la dernière fois. Enfin bref, moi je peux aisément récupérer tous les documents, nettoyer les lieux, fouiller un peu, garder le prisonnier et tout ce qui s'ensuit en fonction du temps que mettra votre opération.


Finalement, l'idée de revenir à la cave, même si elle avait des revers très importants, avait l'avantage de déstabiliser ceux qui leur courraient après. Cependant, il ne savait pas si c'était sa raison qui le lui indiquait ou l'esprit taquin qui sommeillait en lui. Dans le doute, il préféra largement laisser cette décision dans les bras de son acolyte. Il espérait seulement qu'elle ne lésinerait pas sur la lumière. Combattre un mercenaire ne l'effrayait pas, toutefois un adversaire qu'il ne pouvait toucher le dérangeait davantage.

De son côté, il devrait absolument ne pas laisser de détails louches pouvant les trahir. Plus leurs poursuivants mettraient de temps à se rendre compte de ce qui se passait et à remonter la piste, plus eux même auraient du temps pour en finir avec cette pénible histoire. Il espérait simplement que le sorcier n'était pas du genre à confier ses secrets à ses hommes ou lui effacer la mémoire ne serait pas suffisant pour arrêter sa vengeance. S'il avait bavé de cette affaire auprès des mercenaires, ils devraient leur effacer à tous la mémoire, le pire des scenarii. Pourtant, il se plaisait à croire que le sorcier était suffisamment fier pour ne pas dévoiler plus que nécessaire ce qu'il faisait à ses sbires.

Le temps à présent jouait contre eux. Le plan était bon mais il ne pouvait fonctionner que s'ils parvenaient à le mettre en oeuvre dans son ensemble avant le retour des hommes qui étaient à leurs trousses. S'il pensait pouvoir faire le minimum assez vite, plus autant qu'il pourrait accomplir dans le temps restant, il ignorait complètement combien de temps il faudrait à Kyara pour à la fois trouver l'endroit adéquat et le préparer convenablement. De plus, un autre problème subsistait, un risque qu'il craignait d'encourir ou, plus précisément, de voir sa coéquipière encourir.

- Prenez garde toutefois, tant que votre salle ne sera correctement préparée, vous serez exposée aux attaques de votre ombre. Il va falloir faire vite et la tenir en respect pendant ce temps. C'est loin d'être une tâche aisée...

Elle devait déjà y avoir pensé, mais à ce stade, les "si", les "sans doute" et les "elle a surement du" pouvaient se révéler fatal. Mieux valait l'agacer avec trop de précision que la voir succomber pour n'avoir pas, osé lui dire...
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Derrière le brouillard...

Message par : Kyara Blanchet, Mar 17 Juil 2012 - 22:03


Un endroit ... il fallait trouver un endroit qui soit déjà lumineux, le problème étant que la lumière risquait d'attirer l'attention suivant où ils se rendraient. Dans le pire des cas elle pouvait toujours demandé un coup de main à Edwin. Il devait bien connaitre des endroits où ils passeraient inapercues. De son côté Valens acquiesça et garda le silence pendant quelques secondes avant de répondre.

- L'idée est très bonne, mais je ne vois pas de lieu pouvant être préparé à cet effet. Je vous laisse donc "l'honneur" de vous y coller, à moins qu'on ne retourne à votre ancienne cave. Ils ne croiront peut être pas qu'on serait assez bêtes pour retourner sur un lieu qu'ils connaissent et qu'ils ont fouillés. Cela dit, si leur détection nous indique là-bas, ils croiront peut être un instant à un leurre. Toutefois, quand ils arriveront ce sera plus difficile que la dernière fois. Enfin bref, moi je peux aisément récupérer tous les documents, nettoyer les lieux, fouiller un peu, garder le prisonnier et tout ce qui s'ensuit en fonction du temps que mettra votre opération.

Parfait, c'était donc à Kyara de trouver le lieu, sauf qu'elle avait un avis mitigé sur le fait de revenir dans la cave. D'une car s'il fallait il y avait encore des sbires du sorciers sur place pour faire du ménage où elle ne savait quoi. D'autre part ils ne savaient pas combien durerait l'interrogatoire et à un moment où un autre, quelqu'un se posera des questions. On les avaient déjà sous-estimés, il était donc fort probable qu'ils pensent qu'ils étaient revenus dans la cave et ils se feraient probablement prendre ...

Le mieux était donc qu'elle trouve un autre endroit, où personne ne pourrait penser qu'ils se soient rendus, un endroit inconnu de tous sauf de Kyara bien sûr ... Si on l'avait espionné, ils devaient savoir pas mal de choses sur sa vie privée avec son enfance et tout et tout. Il était donc à bannir qu'elle se rende chez elle, où chez quelqu'un de sa famille, de même pour Valens. Quoi que ... ça ne serait pas une mauvaise idée d'aller voir sa famille, ils voulaient le sorcier vivant, donc ils le débarrasseront de sa malédiction où obligeront le sorcier à parler. Le problème serait pour la suite, Kyara ne leur étant pas utile serait surement tuer et Valens lui ne pourrait fuir. Idée à exclure donc.

Kyara devait trouvé un endroit et rapidement, elle ne savait pas combien de temps mettraient d'autres sorciers pour venir aux nouvelles. De plus il fallait que Valens et le temps de tout nettoyer afin de faire penser que leur chef avait emmené les deux jeunes dans un autre endroit. S'ils n'arrivaient pas au moins à cela ils étaient mal ... déjà que c'était le cas, là ça serait pire. Alors qu'elle allait jeter l'éponge, la jeune femme eut l'illumination. Elle connaissait un endroit qui serait parfait et que personne ne connaissait à part elle ! Elle allait mettre les voiles afin de tout préparer lorsque Valens prit à nouveau la parole.

- Prenez garde toutefois, tant que votre salle ne sera correctement préparée, vous serez exposée aux attaques de votre ombre. Il va falloir faire vite et la tenir en respect pendant ce temps. C'est loin d'être une tâche aisée...

Crotte, elle avait complètement oubliée cette histoire d'ombre ! Le lieu où elle comptait se rendre sera surement plonger dans le noir il faudra donc qu'elle agisse rapidement des son arrivée, très rapidement même. Elle s'en sentait capable aussi elle hocha la tête afin de rassurer son camarade avant de prendre la parole.

- Je pense avoir une idée ... je file, je t'enverrais Edwin quand tout sera bon.

Et sans attendre de réponse elle transplana.


Suite du rp
Revenir en haut Aller en bas
Valens Fenwick
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Derrière le brouillard...

Message par : Valens Fenwick, Mer 18 Juil 2012 - 11:53


Valens n'était pas vraiment doué pour trouver le lieu adéquat. Les lieux qu'il proposaient avaient tous des défauts. Ce n'était pas des petits défauts mais bien des défauts majeurs qui contrebalançaient très largement l'intérêt desdits lieux. La jeune femme, quant à elle, semblait avoir de meilleures capacités dans le domaine. Rejetant les piteuses idées du serpentard, elle trouva une idée apparemment parfaite pour leur interrogatoire. Elle ne mentionna pas l'emplacement de ce lieu... et à raison. Ils étaient tous deux dans l'antre d'un sorcier vicieux, les murs pouvaient avoir des oreilles.

Tandis qu'elle transplanait elle seule savait où, Valens s'activa. Il commença par rassembler tous les papiers qu'il put aisément trouver, cherchant parfois les doubles fonds des tirroirs. Récupérant son sac dont il avait été délestait lors de sa capture, il fourra dedans les documents en question. Les trier et les lire n'était pas vraiment la priorité à ce moment. D'autant plus qu'il devait régulièrement jeter un oeil sur le sorcier afin de déterminer s'il était toujours inconscient ou s'il le feignait. Il songea un moment toucher sa main pour voir s'il grimaçait de douleur mais il abandonna l'idée en songeant que cela ne le ramènerait que plus vite à la conscience.

Faisant ensuite appel à sa mémoire, il remit en place le mobilier tel qu'il était à son arrivée et netoya un peu leurs traces. Cela fait, il n'y avait toujours aucun signe de sa complice. Commençant à devenir nerveux, ses coups d'oeil vers la porte et vers le sorcier devenaient de plus en plus fréquent. Il fouilla plus en profondeur les lieux, récupérant quelques objets dont il ignorait l'usage mais qui étaient rangés discrètement.

Quand Edwin vint le chercher, il laissa échapper sans honte un profond soupir de soulagement. Il transplana avec le sorcier sans avoir le temps d'entendre un cliquètement de la poignée de porte.

[SUJET DISPONIBLE]
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Derrière le brouillard...

Message par : Kyara Blanchet, Ven 20 Juil 2012 - 13:04


Pv : AXL; Kya


    - Alléz on ferme dans cinq minutes !

En guise de réponse, Kyara eut droit à quelques grognements et des bruits de chaises. Satisfaite elle fit leviter avec sa baguette les quelques verres sales encore présent sur les tables et les posa dans l'évier. Faisant un autre mouvement de baguette elle rangea les chaises sur les tables avant de laisser les sorts nettoyant faire le reste. Il n'y avait pas à dire, la magie avait du bon dans pas mal de cas. Souriant elle alla fermé les portes avant de chercher ses affaires.

La soirée avait été calme et monotone, pas de bagarre, pas de dispute, pas même un petit haussement de voix, rien. La seule soirée où Kyara se trouvait seule au bar il ne s'était rien passé. C'était un peu déprimant, m'enfin depuis l'attaque des mangemorts le nombre de clients avait diminué. Foutu cagoulé qui étaient venus elle ne savait même pas pourquoi ! Au début, elle pensait que c'était pour elle, de part son appartenance à l'Ordre et bien elle s'était trompée. Leur but était apparemment de venir tout casser avant de repartir ... hyper logique quoi.

Poussant un soupir, elle récupéra son sac avant de vérifier une dernière fois que tout était en ordre avant de sortir par la porte de service et de fermer derrière. Il était plus de trois heures du matin passé et pour faire simple ça n'était pas une heure pour traîné en solitaire dans l'Allée des Embrumes, encore moins si on ne connaissait pas les lieux. Par chance, Kyara les connaissaient et y avait même traîner pendant des heures récemment. On pouvait dire à présent qu'elle était plus prédatrice que proie en ses lieux.

Prenant une inspiration, Kyara passa son sac en bandoulière avant de refermer sa cape et de se mettre en route. Elle avait dans sa main sa baguette et marcher à pas rapide. Elle se trouvait à quinze minutes de chez elle et ne rêvait que d'une chose, rejoindre son lit et de dormir jusqu'à pas d'heure. Souriant à cette idée, elle s'engouffra dans une ruelle lorsqu'elle entendit des bruits louches venant non loin d'elle. Sur le qui vive elle se figeât avant d'entendre des bruits de luttes. Apparemment un pauvre type avait choisit la mauvaise ruelle et en payé le prix.

Secouant la tête elle se remit prudemment en marche. Elle ne comptait pas intervenir, cela n'était pas ses affaires et si elle avait bien apprit une chose ici c'était qu'il ne fallait pas se mêler des affaires des autres si on voulait être en paix. Elle en était désolée pour la personne coincé, mais elle avait d'autres choses à faire que de jouer les héroïnes. Elle allait tournée dans une nouvelle ruelle lorsqu'elle entendit une plainte féminine. Jurant entre ses dents et se doutant qu'elle allait le regretter, Kyara fit demi tour en courant.

Lorsqu'elle arriva dans la ruelle elle laissa son sac et sa cape dans un coin et baguette en main s'avançant prudemment. La ruelle était sombre et elle ne voulait pas signaler sa présence. Elle préférait voir le nombre d'assaillant et la victime avant d'agir en gardant l'effet de surprise. Silencieuse donc elle avançait à pas de chat se rapprochant des bruits sourds et des voix.
Revenir en haut Aller en bas
Axelle Higgs
avatar
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Fourchelang
Permis de Transplanage


Re: Derrière le brouillard...

Message par : Axelle Higgs, Sam 21 Juil 2012 - 6:17


- Ppppfff...

Axelle expira et passa une main sur son font, essuyant quelques gouttelettes de sueurs, dû à son travail parfois exaspérant. Pendant une bonne partie de la soirée, deux hommes s'était intéressé à ses cocktails, mais plus particulièrement à elle. La serveuse avait dû partager plusieurs shooters en leur compagnie -au moins, le pourboire était payant. Puis, avant d'atteindre un taux d'alcoolémie peu conseillé pendant le travail, Axelle tenta de s'éloigner. Cela ne marchait qu'à moitié, les deux types étant fort insistants et, surtout, très présent.

Avec une moue, elle avait cherché Maximilien du regard. Voyant la situation s'envenimer, il avait gentiment indiqué au duo que le bar fermait. C'est ainsi que la Serpentard avait réussis à éloigner de façon permanente les deux garçons.

Enfin, c'est ce qu'elle croyait. Rapidement, la serveuse quitta la Tête de Sanglier, après avoir salué tout le monde. Ce n'était pas dans ses habitudes de quitter la première, mais elle était particulièrement fatiguée. Elle eut à peine fait quelques pas, vers la place publique, qu'elle entendit un sifflement dont la vulgarité se ressentait à la note.


- Tu crois qu'elle a quelle âge toi ? lança le premier à son comparse.

Elle se trouvait dos à eux, mais Axelle mettrait sa main au feu que c'était les deux ivrognes du bar. Celui qui venait de prendre la parole était plutôt baraqué et avait une tignasse rouqine, un peu grasse d'ailleurs, et une barbe de deux jours.


- Je sais pas, 17 ? Elle doit être à Poudlard, mais assez vieille pour faire quelques cochonneries.

Et lui, un petit brun baquet au teint trop clair. Clairement pas le type d'Axelle. En réponse à ses paroles déplacé, la jeune serveuse soupira bruyamment et fit volte-face.

- Et sur vos beaux fantasmes, je vous laisse.

Sur ses paroles, la sorcière transplana. Elle avait failli commettre l'erreur de transplaner aux frontières de Poudlard, mais se ravise. C'est le premier endroit où ces ivrognes iraient vérifier, enfin, s'ils savaient transplaner.

La Serpent atterit donc dans l'allée des embrumes. Pas l'endroit le plus sûr, mais c'est le seul où la jeune fille avait la possibilité de trouver de l'aide. Le bar des ténèbres était peut-être encore ouvert et la Serpentard pourrait y trouver un visage connu et amical. Une voix l'interpella vivement :


- Hey, poufiasse. Te sauve pas de nous comme ça
- Et toi, me cherches pas, l'puceau, cracha la sorcière.

Elle aurait dû se censurer, mais la colère avait prit le dessus. Axelle savait bien que cela attiserait la colère des deux hommes, mais elle n'avait pu s'en empêcher. En réponse, elle eut le droit à un grognement plutôt animal. En infériorité numérique, Axelle perdit rapidement en puissance. Elle ne sût trop comment, mais sa baguette se trouva hors de sa main et la sorcière dans le fond d'une ruelle.

Les chances que quelqu'un passe par ici étaient dorénavant très minces. Axelle gémit devant le regard et les paroles lubriques du rouquin qui avait fini par l'immobiliser. Comment pourrait-elle reprendre le dessus ? Sans sa baguette, l'adolescente devenait tout simplement qu'une proie. Néanmoins, la jeune sorcière n'avait pas dit son dernier mot, autant en venir tout de suite au coup vicieux.

Appuyée contre un mur, sentant les main baladeuses sur sa taille et sa poitrine, Axelle leva les yeux et ses prunelles croisa un regard émeraude connu, par-dessus l'épaule du sorcier brun. La Serpent détourna rapidement le regard, sachant dorénavant qu'un allié venait d'arriver. Valait mieux ne pas attirer l'attention des malfrats. Elle attendit quelques instants encore avant de faire une attaque physique.


[hrpg: tu peux faire agir Axelle au beosin pour la suite, mais elle n'a plus sa baguette!]
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Derrière le brouillard...

Message par : Kyara Blanchet, Sam 21 Juil 2012 - 12:19


- La magie ne sauve pas de tous les maux Kyara, rappelle toi bien de cela

Silencieuse la jeune femme continuait à avancer lorsqu'elle entendit cette voix qu'elle connaissait si bien. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas entendu son père, enfin sa voix. Cela lui arrivait de temps en temps, quand elle affrontait des situations épineuses où autre, elle l'entendait. Elle ne devenait pas folle, elle en était sûre du fait qu'elle s'était renseignée. Le fait qu'elle attende la voix de son père était dû à cause de l'adrénaline parcourant son corps et remontant au cerveau. Son cerveau s'offrait un petit délire en somme, rien de bien grave. Enfin ce qu'il y avait de bien c'était que lorsqu'elle entendait cette voix, c'était toujours pour des conseils et souvent ils étaient précieux.

Cela faisait cinq années environ que Kyara s'était mise aux arts martiaux et sans se vanter elle se débrouillait pas trop mal. Elle n'était pas encore une pro, mais grâce à cela elle avait déjà gagné quelques combats. En outre se battre à mains nues était souvent plus discret qu'en lançant un sort. Se tenant prête à intervenir elle vit alors les agresseurs qui étaient au nombre de deux. Un brun et un rouquin qui auraient besoin d'une bonne douche parce que niveau odeur ... un putois pouvait allé se rhabiller !

Avec surprise Kyara constata alors qu'elle connaissait la proie ! Au final elle avait bien fait que de faire demi tour afin d'intervenir. Focalisé sur le brun elle lança alors un stupefix informulé et le rattrapa avant qu'il ne tombe sur le sol. Le roux était tellement occupé avec sa victime qu'il ne se rendit compte de rien. Un sourire carnassier aux lèvres, Kyara passa alors à l'attaque. Passant son bras devant le roux elle lui enserra alors le cou, surpris se dernier tenta de se débattre, mais étouffa un grognement de douleur lorsqu 'Axelle lui donna un coup de pied droit la où ça faisait mal.

Souriant Kyara lâcha alors l'homme qui peinait à reprendre ses esprits, il tenta de lui donner un coup de poing qu'elle évita aisément. Décidant de ne pas faire durer le supplice de l'homme qui en plus de ça perdait son temps à tenté d'atteindre la jeune femme, Kyara lui donna un coup de genoux dans l'estomac. Lorsqu'il tomba à genoux elle ajouta alors un coup de pied en pleine tête qui l'envoya droit dans le pays de l'inconscience.

Satisfaite Kyara se tourna alors vers son amie qu'elle n'avait pas vu depuis Poudlard. Axelle n'avait pas changé du tout, si la Phénix ne se trompait pas, elle devait avoir dix-sept ans. Elle allait donc bientôt terminé ses études. Souriant Kyara s'appuya contre le mur et croisa les bras sur elle avant de prendre la parole.

- Salut salut ! Et bien je ne m'attendais pas du tout à te voir ici ! J'espère que ça n'était pas des amis à toi. Comment tu vas sinon depuis le temps ?
Revenir en haut Aller en bas
Axelle Higgs
avatar
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Fourchelang
Permis de Transplanage


Re: Derrière le brouillard...

Message par : Axelle Higgs, Mer 25 Juil 2012 - 1:49


Tout se passe très vite. Kyara stupéfixia d'abord le brun, tandis que le rouquin bavait encore sur la poitrine d'Axelle qui avait retroussé les lèvres, de dégoût. Puis, sa condisciple de Serpentard passa son bras autour du cou de l'adversaire toujours debout. Alors qu'il se débattait, la sorcière inversa les rôles et envoyer valser son pied directement dans la fourche de l'homme.

Une fois hors de danger et les deux hommes KO, la rousse se tourna vers Axelle :


- Salut salut ! Et bien je ne m'attendais pas du tout à te voir ici ! J'espère que ça n'était pas des amis à toi. Comment tu vas sinon depuis le temps ?

La désinvolte dont faisait preuve Kyara fit sourire Axelle. Exactement le genre d'attitude à adopter. Ce détachement permettait de banaliser la situation qui, avouons-le, aurait pu dégénérer. Bien que la sorcière aurait voulu les Avada Kedavriser sur place, les deux hommes lui avaient, à ce moment, littéralement arraché sa baguette de la main. D'ailleurs, elle était toujours dans la main du brun. Tout en répondant à son amie, Axelle se pencha pour récupérer son bien.

- Ça va très bien maintenant que tu es là oui, fit la sorcière qui retrouvait de la contenance.

De la main gauche, elle réajustait ses vêtements et, de la main droite, reprit brutalement sa baguette. Elle envoya son pied par deux fois dans la gueule du sorcier, une certaine haine vibrant dans son regard. Se rappelant de la présence de son amie, la sorcière se retourna vivement vers elle :

- Et puis tu parles, des amis à moi... Ils m'ont saoulé toute la soirée, à la Tête de Sanglier, ou je travaille depuis quelques temps déjà, souligna Axelle, donnant ainsi quelques informations sur sa vie, depuis leur dernière rencontre.

La préfète lâcha un soupir qui contenait la peur qu'elle avait accumulé pendant l'agression. Il fallait dire qu'elle avait eu chaud. Heureusement que Kyara était intervenue, ne cessait de songer la sorcière.

- Quand on a fermé, ils m'ont attendu à l'extérieur. J'ai alors pensé à transplaner ici, car j'espérais que le bar des ténèbres serait ouvert ou, dû moins, qu'un de vous soit près... Merci, fit Axelle après une légère pause.

La Serpent lâcha quelques regards à gauche et à droite. Axelle n'était pas trop au courant, mais elle avait entendue dire que les aurors patrouillaient pas mal ces derniers temps.

- Sinon, comme tu t'en doute, je termine bientôt Poudlard. J'ai acquis un petit appartement à Londres, suite à l'héritage de mon frère.

De ses souvenirs, Kyara et Gaël avait sensiblement le même âge, mais ils n'étaient pas de la même maison, ils ne se voyaient donc pas beaucoup. Par contre, il était probable que la jeune femme est croisée plusieurs fois le défunt Chris, dans la salle commune des Serpentard. Par contre, la Serpent ne savait pas trop quelle relation entretenait Kyara avec eux.

- Et toi, comment vas-tu depuis tout ce temps ? demanda ensuite la sorcière. Nous devrions peut-être poursuivre cette conversation à l'intérieur ? N'y-a-t-il pas des aurors qui circulent la nuit ? Remarque, tu fais un aussi bon boulot qu'eux, fit-elle avec un sourire moqueur.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Derrière le brouillard...

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 13

 Derrière le brouillard...

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.