AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc
Page 10 sur 18
A l'ombre mouvante du Saule Cogneur
Aller à la page : Précédent  1 ... 6 ... 9, 10, 11 ... 14 ... 18  Suivant
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Trevor Le Dragon
Trevor Le Dragon
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


A l'ombre mouvante du Saule Cogneur - Page 10 Empty
Re: A l'ombre mouvante du Saule Cogneur
Trevor Le Dragon, le  Lun 05 Jan 2015, 17:06



RP avec Éric De Shigen



Lorsque Trevor se réveilla ce matin là, il savait qu'il aurait besoins de se défouler. Malheureusement, il ne trouva personne qui consentait à bien vouloir être son punching-ball personnel, il se rabattit donc sur son oreiller. Le brun ne savait pas du tout quoi faire de sa journée, il était étalé sur son lit, sa chemise légèrement remontée sur son ventre, laissant apparaître des abdominaux bien dessinés et un bras derrière sa tête, l'autre jouant avec son collier. Le petit pendentif en forme de dragon pendait lâchement au bout d'une chaîne en argent.

Le jeune homme soupira en reposant la main qui tenait son collier sur son ventre, qui se levait et redescendait au rythme de sa respiration. Il se leva paresseusement et alla regarder le paysage blanc par la fenêtre de son dortoir. Personne ne semblait être présent dans le parc, le Serpentard se décida finalement à enfiler un manteau noir, une écharpe et des gants avant de dévaler les escaliers pour se rendre dehors. Il fallait en profiter avait qu'il n'y ait beaucoup de personnes de sortie.

Lorsqu'il posa un pied à l'extérieur, il pu pleinement bénéficier des flocons glacés venant s'écraser contre son visage. Il adorait la neige. Un sourire vint fleurir sur les lèvres du vert et argent quand il se rappela des paroles d'une personne qui lui était chère. "Des petits morceaux de cotons qu'on aurait glacés." Le brun à la longue chevelure se dirigea vers un endroit qu'il aimait tout particulièrement, le Saule Cogneur. Il ne s'approcha pas trop près du saule, il faudrait quand même pas qu'il se retrouve avec une bosse sur la tête...

Le Serpentard s'assis dans la neige et sortit sa baguette. Il dessina des vagues dans la neige recouvrant le sol du parc de l'école de Sorcellerie. Ses pensées divaguèrent vers une chanson qu'il appréciait grandement. Il se mit à fredonner, de sa voix grave. Il était tellement plongé dans ses pensées qu'il ne remarquerait pas quelqu'un venant vers lui.



HRPG:
 



Dernière édition par Trevor Le Dragon le Dim 11 Jan 2015, 20:48, édité 1 fois
Éric De Shigen
Éric De Shigen
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


A l'ombre mouvante du Saule Cogneur - Page 10 Empty
Re: A l'ombre mouvante du Saule Cogneur
Éric De Shigen, le  Lun 05 Jan 2015, 20:48

•••Rp avec Trevor Le Dragon•••


Comme à son habitude, Éric quitta le dortoir bien plus tôt que les autres. Il s'agissait à la base d'une coutume acquise à Beauxbâtons dans le but de profiter du lever de soleil sur les jardins mais, maintenant qu'il avait rejoint Poudlard, cela lui donnait surtout une excuse pour éviter la compagnie des autres Verts et Argents. Après s'être habillé le plus discrètement possible afin de ne pas réveiller ses très chers -notez l'ironie- camarades de Maison, il sortit donc de sa toute aussi chère salle commune et résolut de bouder le petit-déjeuner.

Depuis la veille au soir, Éric était d'une humeur massacrante, et la cause de cet énervement se trouvait juste dans sa main. En effet, il tenait fermement la lettre qu'il avait reçue de son père en fin d'après-midi. Il s'agissait sans nul de sa réponse à la lettre de son fils lui décrivant son installation à Poudlard ainsi que sa répartition à Serpentard, et il était tout aussi certain que les mots contenus dans ladite enveloppe n'étaient pas tendre. Le jeune homme était même persuadé que son paternel lui aurait envoyé une Beuglante s'il n'avait pas jugé cela populaire et vulgaire.

Il n'avait pas eu le courage de lire la lettre la veille, et maintenant il le regrettait car elle avait hanté sa nuit, le laissant épuisé au petit matin. Il décida donc d'en finir au plus vite et de lire ce maudit parchemin. Cependant, il ne pouvait pas ouvrir un courrier aussi personnel -et probablement humiliant- au beau milieu de la bibliothèque ou des couloirs.

Fort heureusement, un lieu cher à son cœur lui revint en mémoire. En effet, lorsqu'il avait appris sa toute nouvelle appartenance à la maison Serpentard, il s'était réfugié à l'écart, près d'un saule cogneur, et avait enfin pu trouver un peu de tranquillité. Le Sang-Pur choisit donc de se rendre à cet endroit.

Cependant, à son grand désarroi, Éric fut forcé de constater que la place était déjà prise. Il grimaça en constatant qu'il s'agissait d'un membre de sa propre Maison mais, désirant plus que tout récupérer son coin tranquille, il arbora un sourire amical et s'éclaircit la gorge pour signifier sa présence.

- Bonjour ! salua-t-il avec un sourire ostensiblement faux. D'une nature plutôt matinale ? Tu as bien raison, "l'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt", comme le dit le proverbe. En revanche, cet endroit-ci est à moi. Tu serais donc bien mignon si toi et ton joli minois pouviez regagner le château, en plus je m'en voudrais de te laisser attraper froid sans rien faire pour te sortir de ta torpeur, ajouta-t-il avec un sourire moqueur mais charmeur.

En vérité, c'était Éric lui-même qui grelottait de froid, trop habitué aux climats méditerranéens, mais il préféra ignorait le léger tremblement qui agitait ses membres.
Trevor Le Dragon
Trevor Le Dragon
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


A l'ombre mouvante du Saule Cogneur - Page 10 Empty
Re: A l'ombre mouvante du Saule Cogneur
Trevor Le Dragon, le  Lun 05 Jan 2015, 21:30



Quand Trevor se rendit compte qu'un jeune homme venait de le déranger, en plus en lui parlant de cette manière, il haussa un sourcil qui sauta très haut sur son front. Le brun se releva et se tourna lentement vers son interlocuteur. Il vit qu'il portait les couleurs de sa maison et se rapprocha dangereusement de lui. Le vert et argent à la longue chevelure n'était en aucun cas impressionné par son vis-à-vis. Maintenant à quelques centimètres du Serpentard, il lui déclara doucement en le voyant légèrement trembler :

- C'est plutôt toi qui m'a l'air d'avoir froid, pourtant...

La main de Trevor se dirigea vers la cravate du jeune homme paresseusement. Il joua avec le morceau de tissu quelques secondes puis la resserra légèrement autour du cou du jeune homme. Il continua de sa voix doucereuse :

- Dis-moi, c'est écrit ton nom quelque part ici ?

Sa main continua son acheminement vers la mâchoire de celui qui l'avait dérangé, pour venir caresser sa joue.

- Je ne pense pas, alors c'est toi qui va aller mettre tes belles petites fesses ailleurs.

Il finit sa phrase avec un sourire charmeur en tapotant doucement la joue de son vis-à-vis. Il lui fit un signe de la main en guise d'au revoir, puis alla se rasseoir par terre, déterminé à ne pas quitter cet endroit. Non, mais ! Personne n'avait le droit de venir le déranger comme ça quand il était aussi énervé.


Éric De Shigen
Éric De Shigen
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


A l'ombre mouvante du Saule Cogneur - Page 10 Empty
Re: A l'ombre mouvante du Saule Cogneur
Éric De Shigen, le  Mar 06 Jan 2015, 19:27

•••Rp avec Trevor Le Dragon•••

Éric laissa le squatteur de coin tranquille -comme il avait décidé de le nommer en l'absence d'un prénom ou d'un nom- s’approcher de lui sans broncher, jusqu’à ce que ce dernier ne soit plus qu'à quelques centimètres.

- C'est plutôt toi qui m'a l'air d'avoir froid, pourtant... déclara-t-il doucement.

Une main se posa sur sa cravate et il la regarda d'un air suspicieux. Bien qu'une part de lui se vexa lorsque l'autre Vert et Argent resserra un peu -il sous-entend qu'elle est mal mise ?!- il prit sur lui pour ne pas le montrer.

- Dis-moi, c'est écrit ton nom quelque part ici ? continua-t-il.

Une main vint caresser sa joue, mais il s'en formalisa pas. En effet, les mots qu'il venait d'entendre lui avait donné l'idée qu'il cherchait pour ne pas lâcher l'affaire si facilement. Discrètement, il sortit donc l'enveloppe qui l'avait mené jusqu'ici de sa poche et, après un rapide coup d’œil pour viser le bon endroit, il la lança dans la neige, sans vraiment réfléchir à toutes les conséquences possibles.

- Je ne pense pas, alors c'est toi qui va aller mettre tes belles petites fesses ailleurs, conclut-il.

Le sourire charmeur que lui adressa le jeune homme lui sembla étrangement familier et lui fit froncer les sourcils. Il se demandait où avait-il pu voir un sourire de ce genre, puis il se rappela que lui-même arborait ce type d'expression sur la quasi-totalité des photos. Se forçant à quitter ses pensées pour revenir à la réalité, il s’aperçut que le squatter était retourné s'asseoir à sa place, sans même remarquer l'enveloppe, tout aussi blanche que la neige sur laquelle elle reposait, à quelques mètres de lui.

Le Serpentard avait voulu jouer sur la proximité ? Et bien il allait être servis !

- Oh mais que vois-je ? s'exclama faussement Éric en saisissant la lettre. Une enveloppe !

Il s'approcha du jeune homme aux longs cheveux et s'accroupit face à lui, ne laissant à son tour que quelques centimètres entre leurs deux visages.

- Et il me semble qu'elle affiche mon nom... Mon nom, mon enveloppe, mon coin tranquille, énuméra-t-il en enroulant tranquillement une mèche des cheveux de son "camarade" autour de son doigt.

Un nouveau tremblement de froid secoua son corps un peu plus violemment que les autres et Éric maudit par la même occasion la météo. Comment voulez-vous être pris au sérieux en tremblant comme une feuille ?!

- Stupide Angleterre ! maugréa-t-il dans un murmure incompréhensible. Pioggia, neve, gelo, grandinare... Dov'è il mio caro sole ?
Trevor Le Dragon
Trevor Le Dragon
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


A l'ombre mouvante du Saule Cogneur - Page 10 Empty
Re: A l'ombre mouvante du Saule Cogneur
Trevor Le Dragon, le  Ven 09 Jan 2015, 23:18




Lorsque Trevor se rassis, il vit que le jeune homme qui le dérangeait s'était dirigé vers une enveloppe, qui semblait être tombée de sa poche. Alors qu'il s'exclamait faussement, Trevor comprit que le petit Serpentard lui faisait un tout aussi petit spectacle digne d'un clown.

- Et il me semble qu'elle affiche mon nom... Mon nom, mon enveloppe, mon coin tranquille.

Il le narguait tout en enroulant une mèche des cheveux de Trevor entre ses doigts. Un violent tremblement le fit frissonner, il perdait à présent toute sa crédibilité. Le Serpentard marmonna ensuite quelque chose en une autre langue, que Trevor identifia comme de l'italien. Un rire moqueur vint résonner dans la gorge du brun à la longue chevelure. Ce dernier plongea son regard dans celui du guignol, s'approchant, lentement, encore plus près du visage de celui qui le dérangeait, puis s'empara vivement de la lettre. Il se releva d'un bond, puis déclara au vert et argent :

- Peut-être que cette enveloppe t'appartient, mais elle n'a sûrement aucun rapport avec cet endroit. Va donc me chercher un document prouvant que ce morceau de terrain est à toi et je te laisserai tranquille pour que tu puisses lire la lettre d'amour de ta petite-amie. Ça te vas ?

Le brun avait dit cela tranquillement, se balançant de gauche à droite sur ses pieds, les mains croisées derrière son dos, l'enveloppe fermement tenue entre ses doigts. Il n'avait pas l'intention de la lâcher, non, non, l'autre Serpentard allait devoir le supplier s'il voulait revoir sa chère lettre un jour. Un sourire malicieux vint fleurir sur les lèvres fines du brun. Ils aimaient jouer, ils allaient jouer, l'un d'eux perdra, l'autre gagnera, les deux allaient prendre plaisir à se manipuler. Trevor s'était enfin trouvé un partenaire de jeu, et il était prêt à bien s'amuser.

- Je m'appelle Trevor, en passant. Enchanté.

Le brun accompagna sa phrase avec un sourire charmeur éclatant, une étincelle de malice brillant dans ses yeux turquoises et une main tendue vers l'autre vert et argent, attendant que celui-ci la serre.



Éric De Shigen
Éric De Shigen
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


A l'ombre mouvante du Saule Cogneur - Page 10 Empty
Re: A l'ombre mouvante du Saule Cogneur
Éric De Shigen, le  Jeu 22 Jan 2015, 21:57

•••Rp avec Trevor Le Dragon•••

À nouveau, un rire moqueur accueillit son tremblement de froid. Décidément, plus encore que le froid de cette stupide Grande-Bretagne, il détestait que son propre corps le trahisse.

Soudain, l'enveloppe glissa entre ses doigts pour se retrouver dans ceux de son "camarade" de maison. Éric pâlit visiblement à cette vue. Déjà que le jeune homme aux cheveux longs se moquait de lui juste parce qu'il gelait sur place, ce n'était pas la peine en plus qu'il lise ça. Bien trop humiliant aux goût du méditerranéen...

- Peut-être que cette enveloppe t'appartient, mais elle n'a sûrement aucun rapport avec cet endroit. Va donc me chercher un document prouvant que ce morceau de terrain est à toi et je te laisserai tranquille pour que tu puisses lire la lettre d'amour de ta petite-amie. Ça te va ?

Juste avant qu'il ne prononce ses mots, le squatteur s'était relevé, rompant ainsi le contact. Il semblait d'ailleurs se délecter de la situation, les mains dans le dos et un léger balancement amorcé par ses jambes. Alors qu'il allait répliquer méchamment, il fut quelque peu destabilisé par la suite.

- Je m'appelle Trevor, en passant. Enchanté.

Le regard d'Éric allait de la main qui lui était tendue au sourire charmeur qui lui était adressé, hésitant quant à la marche à suivre. Devant le regard turquoise insistant, il serra la main du jeune homme avec le même sourire charmeur.

- Éric De Shigen, répondit-il d'une voix caressante.

Puis, il tira un peu sur le bras de Trevor pour l'attirer vers lui en murmura à son oreille :

- Ce n'est pas une lettre romantique, alors ne sois pas jaloux...

Reculant d'un pas, il ajouta même :

- D'ailleurs, tu peux la déchirer, ça me rendrait une fière chandelle ! déclara-t-il avec un rire amer.

Il ne savait pas pourquoi il n'y avait pas pensé plus tôt, mais se débarrasser de la lettre et rejeter la faute sur quelqu'un d'autre était un très bon moyen de limiter les dégâts, au moins pour l'instant. De plus, cela lui permettrait de voir jusqu'où son camarade était près à aller. Oui, c'était un test, maintenant, il allait voir si Trevor le réussirait ou non.
Trevor Le Dragon
Trevor Le Dragon
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


A l'ombre mouvante du Saule Cogneur - Page 10 Empty
Re: A l'ombre mouvante du Saule Cogneur
Trevor Le Dragon, le  Dim 25 Jan 2015, 23:32




Les deux jeunes hommes étaient de nouveau face à face. Le Serpentard qui avait osé dérangé Trevor s'était levé et avait empoigné sa main d'un geste presque doux. Le vert et argent avait ensuite informé le brun de son nom et l'avait tiré vers lui pour lui chuchoter quelque chose que Trevor n'avait pas bien capté, étant donné qu'un frisson l'avait prit en sentant le souffle chaud d'Éric contre sa peau glacée. Il s'était alors reprit et se dégagea violemment de la douce emprise du brun. Trevor le regarda méchamment alors que l'autre vert et argent reculait d'un pas avant de lui dire en riant :

-  D'ailleurs, tu peux la déchirer, ça me rendrait une fière chandelle !

Le cerveau du Serpentard se remit alors en marche. C'était évident qu'Éric souhaitait à tout prix que Trevor déchire sa petite lettre. Le brun sonda le regard de son vis-à-vis pour pouvoir y trouver un semblant de détresse, mais cet homme était décidément un défi de taille, presque aussi malin que Trevor. Ce dernier émit un un petit rire et se mordit la lèvre inférieure en fixant le vert et argent. Il n'allait pas l'avoir si facilement.

- Oh, mais je ne compte pas te rendre service, chéri.

Le brun à la longue chevelure commença alors à jouer avec l'ouverture de l'enveloppe, fixant toujours le garçon devant lui.

- Je suis sûr que tu détesterais que je lise cette lettre, ais-je tord ?

Un de ses doigt commença à déchirer l'enveloppe, l'ouvrant légèrement sur le côté. Il se stoppa ensuite, posant ses yeux sur le bout de papier entre ses doigts. Changeant d'idée, il la rangea d'un geste vif à l'intérieur de sa chemise, entre sa peau nue et le tissus de soie fin vert émeraude. Il referma ensuite son manteau, qu'il avait ouvert pour y mettre la lettre.

- Tu n'oserai pas me déshabiller pour venir chercher ta lettre, si ?

Un sourire charmeur vint fleurir sur ses lèvres. Éric allait-il relever le défi ? Le brun à la longue chevelure espérait secrètement que oui.



Théodore Winderfelt
Théodore Winderfelt
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Animagus : Mamba noir


A l'ombre mouvante du Saule Cogneur - Page 10 Empty
Re: A l'ombre mouvante du Saule Cogneur
Théodore Winderfelt, le  Mar 07 Avr 2015, 18:28

Des sangsues. Des grosses sangsues.
Avec Eléna Gilbert, libre arbitre autorité pour ce post.



Assis à une dizaine de mètres du saule cogneur, histoire de se protéger un minimum du caractère lunatique de l'arbre, Théodore dessinait celui-ci sur une feuille vierge. En réalité, il essayait de faire quelque chose qui ressemblait à un arbre. Le serpentard n'avait jamais été doué en dessin mais il avait décidé de changer ça, après tout son objectif vital était de briller dans tout les domaines. Poussant un soupire lassé, il déchira la sixième feuille, en fit une boule et la balança de toute ses forces pour que cette dernière rejoigne les autres sous l'arbre. Ce dernier, semblant s'être prit au petit jeu, se laissa tomber de tout son poids sur le morceau de papier pour l'écraser, comme les autres, provoquant ainsi un léger tremblement de terre, avant de reprendre sa position initial. Théodore souris brièvement, il préférait la compagnie d'un arbre destructeur plutôt que celle des autres bipèdes de son espèce. Incroyable. Pinçant ses lèvres, il attendit que l'arbre redevienne immobile pour se remettre à le dessiner. Il arrivait à représenter le tronc, c'était déjà pas mal !

Alors qu'il était concentré dans son travail artistique, le jeune homme leva les yeux au ciel lorsqu'une ombre vint lui cacher la lumière du soleil. Lançant un regard rapide vers le nouveau venu, ou plutôt la nouvelle, il rabaissa immédiatement son regard d'émeraude pour faire comprendre à la jeune femme qu'elle ne l'intéressait pas. « On n'se connaît pas et je n'ai pas envie de te connaître. Bonne journée. » Oui, il était toujours aussi sympathique. Il n'avait pas réellement vue son visage mais, en revanche, il avait remarqué avec facilité à quelle maison l'élève appartenait. Gryffondor. Ces filles étaient de vraies sangsues à problème. Arabella et lui ne pouvait pas s’effleurer sans qu'un combat n'éclate et, récemment, il avait embrassé une autre rouge et or qu'il ne pouvait pas supporter. De mieux en mieux. Remarquant que l'autre jeune femme était toujours là, il poussa un soupire bruyant et ferma son carnet de dessin avant de relever son visage vers celui de la brune.

Cette fois-ci son visage était clairement visible, et elle était jolie. Il fallait avouer que la maison des rouges et or regorgeait d'agréable créature, mais niveau caractère elles étaient insupportables là où les vertes et argents étaient calmes et intelligente. « Qu'est ce que tu veux ? » demanda t-il d'une voix empli de lassitude.
Evelynn Kayne
Evelynn Kayne
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


A l'ombre mouvante du Saule Cogneur - Page 10 Empty
Re: A l'ombre mouvante du Saule Cogneur
Evelynn Kayne, le  Mar 07 Avr 2015, 20:05

Que des histoires et des histoires de filles. Eléna, elle, n'était pas dans le même délire. La veille, l'une de ses amies rouges et ors, Astrid, avait longuement discuté de ses "problèmes" à Eléna dans la salle commune. Un Serpentard, dont Eléna ne se souvenait même plus du prénom l'avait embrassé avant de faire éclater une dispute et de partir en trombe. Cet épisode avait légèrement fait rigoler Eléna. Dans sa tête bien sûr. Astrid était déjà assez mal comme ça. La brune lui avait alors épargné son point de vue et lui avait proposé de retrouver ce Serpentard et de lui en parler. Nan mais frachement, ces histoires, ça dépassait la lionne.

Comme le printemps était arrivé et que le soleil brillait plutôt bien dans un ciel plutôt bleu, la lionne décida d'aller se promener au parc. Elle n'avait ni de devoir à rendre, ni de livre à lire. Une petite balade lui semblait être une bonne idée. Sans trop regarder si le vent soufflait, Eléna laissa son écharpe dans le dortoir des filles, et prit son manteau. Bien-sûr, elle n'oublia pas sa baguette. Si les choses tournaient mal, elle aurait au moins de quoi se déffendre. Parce que oui, ses dernières rencontres Serpentardes avaient été mouvementés. Une fois arrivée sur la grande pelouse, Eléna décida d'en faire le tour afin de trouver un endroit calme pour se reposer. Au loin, elle vit un uniforme au blason vert et argent, encore un Serpentard. Elle avait déjà vu son visage, en cours. Comment s'appelait-il déjà ? Ah oui ! Théodore. Eléna s'en approcha, c'était bien le garçon avec qui Astrid avait passé un mauvais moment.

-On n'se connaît pas et je n'ai pas envie de te connaître. Bonne journée.

Eléna eut un léger sourire amusé. Eh bah, ça commençait bien. Apparemment, Eléna aussi allait passer un mauvais moment. Assis à moins de dix mètres du Saule Cogneur, le jeune homme s'amusait à dessiner l'arbre, puis à jeter les feuilles en dessous de ce dernier. Génial le gaspillage et la pollution. Eléna s'installa debout, face au Serpentard, toujours muette. Elle prenait plaisir à lui faire de l'ombre. Elle se mit ensuite assise à côté de lui. Haussant les sourcils, elle regarda Théodore dans les yeux. Elle n'avait pas l'intention de le lâcher, pas avant qu'il lui ait parlé d'Astrid.

-Qu'est ce que tu veux ?

-T'inquiète, moi non plus j'ai pas envie de te connaitre. Passons. Elle décida d'aller droit au but, même si le visage du vert et argent était joli, elle n'aimait pas sa compagnie. J'viens te parler d'Astrid, et je me passerais de tes commentaires, moi aussi les histoires de filles ça m'intéresse pas, mais c'est mon amie.


Dernière édition par Eléna Gilbert le Jeu 09 Avr 2015, 19:52, édité 1 fois
Théodore Winderfelt
Théodore Winderfelt
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Animagus : Mamba noir


A l'ombre mouvante du Saule Cogneur - Page 10 Empty
Re: A l'ombre mouvante du Saule Cogneur
Théodore Winderfelt, le  Mar 07 Avr 2015, 20:28

De vraies sangsues.
Avec Eléna Gilbert

Elle venait de s'asseoir à côté de lui, sans sa permission. Sérieusement ? Aucune éducation chez ces nana là. « T'inquiète, moi non plus j'ai pas envie de te connaitre. Passons. » C'était rassurant, au moins ils étaient d'accord sur une chose. Mais le point qui déplaisait au vert et argent c'était le côté '' Faut qu'on cause ''. Il ne la connaissait ni d'Adam ni Eve, alors pourquoi venait-elle lui bouffer son oxygène ? « J'viens te parler d'Astrid, et je me passerais de tes commentaires, moi aussi les histoires de filles ça m'intéresse pas, mais c'est mon amie. » Levant les yeux au ciel, le Serpentard se demanda rapidement s'il devait aller voir Astrid directement ou lancé un 'Oubliette' à la rouge et or assise à côté de lui. « Concrètement j'm'en fiche pas mal que ce soit ton amie ou pas, si vous piaillez dans votre salle commune tant mieux ça prouve que vous êtes pourvu d'un minimum de quotient intellectuel pour créer des phrases. Mais je n'vois pas pourquoi tu amènes tes conversations de basse-court jusqu'à moi. Ça ne m'intéresse pas. »

Néanmoins le jeune homme ne bougea pas d'un centimètre, il se contenta d'ouvrir à nouveau son carnet de dessin pour recommencer son activité, ignorant la jeune femme dont il ne connaissait même pas le nom. Il ne comptait pas fuir, ça ne lui ressemblait pas, il se contenterait de l'envoyer bouler à chaque phrase, elle finirait bien par se lasser. Pourquoi Astrid avait-elle ouvert sa bouche ? Théodore ne pensait pas que la Gryffy était du genre à raconter ce genre d'anecdote. Il s'était trompé, et ça ne faisait que renforcer son sentiment de dégoût envers elle. Dégoût moral, évidemment, elle était toujours aussi mignonne cette peste.
Evelynn Kayne
Evelynn Kayne
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


A l'ombre mouvante du Saule Cogneur - Page 10 Empty
Re: A l'ombre mouvante du Saule Cogneur
Evelynn Kayne, le  Jeu 09 Avr 2015, 19:51

Une petite brise soufflait agréablement tout en venant caresser le visage d'Eléna. Plusieurs élèves profitaient du parc, tant bien pour discuter, s’entraîner aux sortilèges ou même faire leurs devoirs. Il devait être un peu moins de trois heures, le soleil était assez haut dans le ciel, un ciel d'ailleurs trop bleu pour le mois d'avril. Les oiseaux chantaient paisiblement, dans les arbres et dans le ciel. En cette belle après-midi, Eléna aurait préféré être avec quelqu'un d'autre, de loin. Mais, elle était ici, assise en compagnie d'un Serpentard. Serpentard très insolant et arrogant qui plus était. La lionne leva les yeux au ciel.

« Concrètement j'm'en fiche pas mal que ce soit ton amie ou pas, si vous piaillez dans votre salle commune tant mieux ça prouve que vous êtes pourvu d'un minimum de quotient intellectuel pour créer des phrases. Mais je n'vois pas pourquoi tu amènes tes conversations de basse-court jusqu'à moi. Ça ne m'intéresse pas. »

Eléna observa le jeune homme. Elle n'en revenait pas. Quel débile ! Un minimum de quotient intellectuel. La brune pouffa de rire, il n'était pas sérieux là si ? Pour qui se prenait-il ? La lionne souffla un bon coup. Il fallait rester calme, très calme. Elle avait peut-être sa baguette sur elle, mais elle ne voulait pas provoquer de conflits. Eléna réfléchissait aux phrases du Serpentard. Il ne devait pas être in-intéressé, au contraire, s'il avait embrassé Astrid, c'est qu'il l'aimait bien, plutôt bien. Quoi que.. Il restait un Serpentard.

- Si inintéressant que tu l'a embrassé cette fille, elle fit une pause, très peu intéressant effectivement.
Théodore Winderfelt
Théodore Winderfelt
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Animagus : Mamba noir


A l'ombre mouvante du Saule Cogneur - Page 10 Empty
Re: A l'ombre mouvante du Saule Cogneur
Théodore Winderfelt, le  Jeu 09 Avr 2015, 20:26

De vraies sangsues.
Avec Eléna Gilbert

La jeune femme près de lui pouffa de rire, sûrement à cause des nerfs. Ce n'était jamais évident d'avoir une conversation avec Théodore, lui même ne savait pas jusqu'où il pouvait aller dans ses répliques, il lui arrivait même de regretter certains mots après les avoir dit. Mais c'était très rare, et il avait trop de fierté pour s'excuser. De toute façon, s'il était désagréable, c'est que les autres le cherchaient. Tentant de dessiner ce foutu arbre à peu près correctement, il appuya trop fort sur la feuille brisant ainsi la mine de son crayon lorsque la rouge et or dit « Si inintéressant que tu l'a embrassé cette fille ». Non. Elle n'avait pas osé lui parler de ça ? La garce. Théodore ne fit même pas attention aux derniers mots de la gryffy que, déjà, il s'était levé non sans lâcher de sa main son carnet de dessin.

Non, il ne fuyait pas, il repliait les troupes, nuance. Il ne voulait pas s'embarquer sur ce sujet là, et encore moins avec elle. « Si tu pouvais éviter de me le rappeler ce serait sympathique de ta part, ça me donne envie de gerber. » Crachant presque ces mots avec dégoût, le serpentard tourna le dos à la jeune femme pour s'en aller en direction du château. Poussant un soupir, il leva les yeux au ciel, qui d'autre était au courant ? Il n'avait rien dit, lui. Il pensait que ce serait clair pour la jeune femme également, mais non, elle restait une fille dans toute sa splendeur et le besoin de raconter sa vie à ses copines était plus fort qu'elle. Foutu nana.
Evelynn Kayne
Evelynn Kayne
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


A l'ombre mouvante du Saule Cogneur - Page 10 Empty
Re: A l'ombre mouvante du Saule Cogneur
Evelynn Kayne, le  Dim 12 Avr 2015, 19:57

Embrasser ; Astrid. Les deux mots qu'il ne fallait apparemment pas dire en présence de Théodore. Quelle sensibilité pour un serpent si arrogant dis-donc. La lionne gardait ses commentaires pour elle, elle ne voulait pas faire éclater de dispute. Alors, quand Théodore rangea ses affaires, sur la défensive, et se leva, la lionne le laissa agir. Le vert et argent prit la direction du château. Bien, il marquait encore plus de points, mais dans la mauvaise jauge, et pourtant Eléna ne lui voulait pas de mal. Amusé, la brune le laissa faire quelques pas avant de se lever à son tour et de se lancer à sa poursuite. Une fois à sa hauteur, la lionne marchait à reculons avec un sourire, presque en trottinant essayant de suivre son rythme de pas très pressé et rapide.

-Eh pars pas comme ça, commença la lionne un peu essoufflé, je commençais à te trouver sympa. L'ironie n'était pas sa meilleure force, il fallait l'avouer. Essoufflée elle continua : bon un peu arrogant quand même, mais tu dois avoir un bon fond.Du moins, elle l'espérait.
Théodore Winderfelt
Théodore Winderfelt
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Animagus : Mamba noir


A l'ombre mouvante du Saule Cogneur - Page 10 Empty
Re: A l'ombre mouvante du Saule Cogneur
Théodore Winderfelt, le  Dim 12 Avr 2015, 21:09

De vraies sangsues.
Avec Eléna Gilbert

« Eh pars pas comme ça ! » Non mais c'était une malédiction, ces filles étaient de véritables sangsues. Levant les yeux au ciel, le serpentard ignora la rouge et or qui marchait à reculons à côté de lui. « Je commençais à te trouver sympa. - Ravi de l'apprendre. » Si l'air ironique de la jeune femme n'était pas sincère, celui de Théodore lui l'était presque trop. On aurait pu croire qu'il avait réellement envie de l'envoyer balader, en réalité il voulait simplement ne pas entendre parler de ce baiser. Il y pensait assez de lui même. Merlin ce qu'il regrettait. « Bon un peu arrogant quand même, mais tu dois avoir un bon fond. »

S'arrêtant brusquement au milieu de l'herbe du parc, le vert et argent encra son regard d'émeraude dans celui de la brune, essoufflée. « Premièrement, je ne suis pas arrogant. Deuxièmement.. Argh. Mais c'est pas vrai c'est quoi votre problème à toi et à tes copines ? C'est si difficile de me laisser tranquille ? » Poussant un soupire grognon, il balança son sac par terre et s'assied dans l'herbe, son dos contre le tronc d'un arbre. « Quand je vous embête vous râlez et quand je ne fait rien vous venez me gonfler. Vous êtes maso ou quoi ? » Lâcha t-il sur un ton dédaigneux avant de tourner son regard vers le lac et ceux qui bronzaient près de l'eau. Il en avait marre, il était fatiguée, il n'avait jamais eu une année aussi mouvementé. Il n'avait qu'une hâte : quitter Poudlard. Pour aller où ? En France peut-être. Ou alors il resterait à Londres, sa ville adoptive.
Evelynn Kayne
Evelynn Kayne
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


A l'ombre mouvante du Saule Cogneur - Page 10 Empty
Re: A l'ombre mouvante du Saule Cogneur
Evelynn Kayne, le  Dim 12 Avr 2015, 23:37

Courir derrière ce garçon, au sens physique du terme ne s'avérait pas être une tâche facile. Tout en réfléchissant, Eléna trottinait presque aux côtés du garçon qui marchait à la vitesse d'une flèche vers le châteaux. Elle essayait de placer quelques mots, mais en vain, elle était essoufflée. Lorsque qu'elle prononça le mot "sympa", ou plutôt le mot "arrogant", le vert et argent se figea sur place. Quoi, qu'est-ce qu'il y avait encore ? Au début, Eléna eut peur de se prendre un coup de poing où quelques choses du genre, mais après autre réflexion, cet arrêt soudain lui permettait de respirer correctement. Prochaine chose à faire : se remettre au sport.

-Premièrement, je ne suis pas arrogant. Deuxièmement.. Argh. Mais c'est pas vrai c'est quoi votre problème à toi et à tes copines ? C'est si difficile de me laisser tranquille ?

Effectivement, c'était bien le mot arrogant qui avait stoppé sa course. Malgré son engagement à prouver le contraire, Théodore ne pouvait rien y faire, il répondait d'une telle agressivité que même ses amis Serpentards (arrogants de bases) devaient lui trouver ce trait de caractère. Poussant un soupire assez désagréable, le jeune homme balança son sac par terre et s'assied dans l'herbe, son dos contre le tronc d'un arbre. Qu'est-ce qu'il avait avec les arbres ? Le saule cogneur, maintenant le chêne. Eléna, entre l'exaspération et l'incompréhension essaya d'écouter ce que le garçon avait d'autre à dire.

-Quand je vous embête vous râlez et quand je ne fait rien vous venez me gonfler. Vous êtes maso ou quoi ? Lâcha t-il sur un ton dédaigneux.

Comment ça maso ? Et premièrement, il y avait embêter et embêter. Il y avait celui pour taquiner, en preuve d'affection et l'autre par pur méchanceté. Pour le moment Theodore n'avait ni prouver son affection envers Eléna et n'avait pas non plus été réellement méchant avec elle. Juste un peu exécrable. En plus, c'était la première fois qu'ils se rencontraient. Alors, il devait parler d'Astrid. Mais qu'est qui n'allait pas ? Elle, lui ? Eléna était plus que perdu.

- Pourquoi tu te braques ? J'vais te dire, si t'avais pas vraiment envie d'me parler, tu serais d'ja dans le château à cette heure-ci, alors j'vais t'écouter, parle moi un peu d'Astrid. Pourquoi tu ne l'aimes plus ?
Contenu sponsorisé

A l'ombre mouvante du Saule Cogneur - Page 10 Empty
Re: A l'ombre mouvante du Saule Cogneur
Contenu sponsorisé, le  

Page 10 sur 18

 A l'ombre mouvante du Saule Cogneur

Aller à la page : Précédent  1 ... 6 ... 9, 10, 11 ... 14 ... 18  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.