AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
-39%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur le Casque sans fil Sony WH-1000XM3
229.99 € 379 €
Voir le deal

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes
Page 8 sur 12
Quêtes et enquètes
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11, 12  Suivant
Velina Adams
Serpentard
Serpentard
En ligne

Quêtes et enquètes - Page 8 Empty
Re: Quêtes et enquètes
Velina Adams, le  Mar 21 Juin 2016 - 15:27

Le mauvais temps ne rendait pas Aya plus maussade et semblait même s’adapter à la situation dans laquelle ils se trouvaient tous les deux. Un homme grand et une jeune fille en fin d’adolescence abrités par un petit auvent, certes, mais un auvent tout de même, échangeant des regards scrutateurs, puis se concentrant sur la rue vide à nouveau.

Aya avait une drôle de sensation. Les seuls adultes à qui elle avait parlé depuis longtemps étaient ses professeurs, et leurs discussions ne se bornaient qu’aux notes d’Aya, et récemment sur son avenir après Poudlard. Elle n’avait bien entendu pas dévoilé une once de ses sombres motivations et restait dans le vague, déclarant qu’elle avait à faire chez elle avant de songer à un possible métier. D’un côté, ce n’était même pas un mensonge. Elle avait effectivement à faire chez elle. Mais le contenu de ses journées ne regardait personne et il valait mieux que personne ne soit au courant.

Azphel était donc l’un des premiers adultes à qui elle avait parlé de ces penchants certains et affirmés. Elle considérait cette rencontre prometteuse presque comme un coup de chance, aujourd’hui. Et elle ne croyait pas à la chance. Pour dire.
Le regard peiné d’Azphel, à ses dires, ne l’avait pas fait ciller. Elle sentait que cette histoire le touchait quelque part, mais cette sensation ne se faufila sur son visage que l’espace de quelques secondes, car l’homme à côté d’elle était aussi doué pour taire ses émotions qu’elle. Pourtant, leur discussion n’était pas vide, ni même ennuyante. Elle sentait que derrière l’apparence tout aussi froide et mystérieuse de ce personnage se cachait une personne animée par quelque chose, et qui s’était « dévoilée » dans ses quelques sourires.

- Je serais curieux de savoir, oui, dit-il simplement. Peut-être que ça vous fera du bien d’en parler, peut-être que je pourrais… demi silence, pensée en suspens. …vous aider, de quelque manière que ce soit.

Aya jeta un œil à sa droite et hocha vaguement dans la tête, désormais recluse dans son silence. Si elle avait écouté Azphel, elle avait également réfléchi à la façon d’amener cette histoire. Difficile à raconter. Parce qu’elle concernait sa famille. Et habituellement, on ne déteste pas sa famille. C’était ce qu’elle avait entendu, et c’était un précepte, une habitude qu’elle avait du mal à voir en tant que telle.

- Je crois que votre histoire aura quelques ressemblances avec la mienne, soupira-t-il, le regard dans la pluie. Cette discussion me surprend tout autant que vous, je n’ai pas pour habitude de parler ainsi dans les rues commerçantes et… En fait, je n’ai pas pour habitude de discuter de magie… dans son ensemble, avec un élève.

Ses mots lui arrachèrent un petit sourire. Et elle, avait-elle l’habitude de parler de magie noire avec un professeur ou quelqu’un de Poudlard ? Absolument pas. Encore moins de croiser quelqu’un dans l’Allée des Embrumes et d’être sur le point de lui parler de l’histoire lugubre de sa famille. Et pourtant, c’était ce qu’elle allait faire, puisque si Azphel avait proposé ses oreilles, et même son aide, elle avait trouvé ses propositions sincères.

Dans un mouvement de tête vif, elle observa l’homme s’agiter pour chercher sa baguette, releva les yeux sur son visage toujours aussi clos et redescendit sur sa main qui tenait un morceau de parchemin. Des lettres formant des mots coururent sur le papier pour former une adresse. Elle attrapa entre ses doigts fins le parchemin qu’il lui avait tendu et lu l’adresse.

- Si vous avez besoin de quelque chose, votre hibou pourra me joindre là-bas. Pour votre histoire, je suis intéressé d’en savoir plus, pour… disons.. comprendre vos points de vue. Il y a des bars ou auberges qui offrent des tables sans oreilles indiscrètes et un abri chaleureux, si vous êtes disponibles dans les prochains jours ? Même si la pluie et le silence de cette allée ne me dérangent absolument pas.

Ses yeux s’étaient reportés sur Azphel qui lui souriait chaleureusement, et elle répondit d’abord dans un faible hochement de tête avant de murmurer.

- Merci.

Elle avait fait glisser son livre sous son bras gauche, le maintenant tant bien que mal et fourra dans sa petite besace antique pour ranger le morceau de papier avant de s’arrêter. Sa main avait percuté quelque chose qu’elle reconnaissait comme un autre papier, beaucoup plus rigide que le parchemin. Elle sût immédiatement de quoi il s’agissait et arrêta son geste un instant, avant de secouer la tête et de ranger l’adresse qu’il lui avait donné dans un petit calepin noir. Un silence complet avait à nouveau envahi les lieux, et Aya, bras à nouveau croisés sur sa poitrine, garda bouche close avant de déclarer, d’une voix légèrement éraillée :

-  Mon père est sorcier, héritier d'une famille au sang-pur d'Ecosse, et après Poudlard, il a quitté ses parents pour voyager. Il a rencontré ma mère avant de partir pour les Etats-Unis et ils se sont tout de suite aimés. Elle garda le silence après un soupir, avant de reprendre, d’une voix au timbre toujours un peu cassé. Ils ont vécu quelques temps de voyages, de passion, et d’autres choses. Je ne sais pratiquement rien de leur vie à deux. Et ma mère est tombée enceinte. Mais mes grands-parents étaient fous de savoir que leur seul fils voulait d’une Moldue pour compagne. Alors ma grand-mère s’est mise au travail et a manipulé mon père pour qu’il s’éloigne de ma mère. Et à ma naissance, s’est débrouillée pour jouer la grand-mère gâteau. Uniquement pour m’avoir pour elle. Elle attendait avec impatience le moment où mes pouvoirs magiques se manifesteraient. Et après ça, elle mit mon père à sa merci et empêcha ma mère de me voir. Elle n’avait plus aucune nouvelle de mon père, ni même de moi. Elle est partie d'elle-même quand j’avais huit ans.

Elle se tut un instant, yeux rivés sur la pluie qui continuait à tomber et ses sourcils se froncèrent, ce qu’elle n’essaya pas de cacher.

- Après quoi, il a épousé une mégère italienne, ce qui lui a permis de s’éloigner de mes grands-parents. Je crois qu’il leur en voulait aussi. Mais ça ne l’a pas empêché de me laisser tomber et de laisser Moira s’occuper de moi. C’est ma grand-mère, précisa-t-elle dans un coup œil à Azphel, dont elle préférait tout de même éviter de voir les réactions. Puis un jour, il s’est rendu compte que Moira était trop vieille pour perpétuer mon éducation, et qu’elle était trop axée sur des idioties vieillottes de sang-pur et de liens familiaux, et il a donc décidé de me confier à ma tante, Mysie. Qui avait environ dix ans de moins que lui. Elle ne cacha un petit sourire presque nostalgique. Mysie était géniale. Elle était libre et ma grand-mère ne pouvait rien faire contre ça. Elle ne l’écoutait plus depuis longtemps. Son sourire se fana légèrement, les coins de ses lèvres retombant sur ses lèvres qui s’entrouvraient, tout comme son regard qui se perdit au loin, quelque part sur le sol du trottoir d’en face. C’est ce qui lui a été fatal, puisqu’elle est morte empoisonnée et que ma grand-mère l’a laissée mourir.

Une drôle de colère avait envahi ses traits, et ses sourcils toujours plus froncés soulignaient des yeux froids de haine.

- Elle a tué ma mère. Elle a tué Mysie. Elle pourrait me tuer, si elle voulait. Elle pourrait tuer mon père, juste parce qu’il n’est pas revenu à elle. Je le sais. Je le sais parce que je le vois dans ses yeux. Et c'est pour ça que je la hais. Et que je veux la tuer.

Elle avait prononcé sa dernière phrase avec un plaisir presque cruel, et pourtant, un drôle de désespoir était palpable. Sûrement sur ses joues qui tremblaient et ses mains qui avaient enserré les coins de son livre adulé. C’était la première fois qu’elle en parlait, et si son visage était toujours froid, fermé dans sa colère, elle avait presque envie de se terrer jusqu’à ce qu’Azphel ait tout oublié. Mais elle avait parlé par envie, elle le sentait elle-même, et le poids qu’elle avait gardé sur l’estomac depuis le début de leur discussion s’était évaporé.
Devon Starck
Devon Starck
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Quêtes et enquètes - Page 8 Empty
Re: Quêtes et enquètes
Devon Starck, le  Jeu 23 Juin 2016 - 15:27

L e clapotis des gouttes d’eau sur les pavés entamait sa troisième symphonie. Jolie peinture délavée qui se trouvait dans l’allée, jeune et vieux sorcier, contre la vitrine adossés, à regarder dans l’eau le gris, l’incertain, à contempler ce feu, ce mélange de destins croisés. Azphel, vieux loup, errant là où il se sentait le mieux, tombé nez-à-nez avec un miroir, se retrouvait maintenant à essayer de deviner de quoi demain serait fait. Aya. Il y avait l’ombre dans son regard, l’ombre que lui renvoyait les reflets des miroirs lorsqu’il en croisait. Il y avait les ténèbres dans ses paroles, malgré sa voix sûre qu’il devinait pourtant chevrotante en dedans - comment une âme de dix-sept pouvait-elle être si catégoriquement noire ?



Un frisson s’empara de lui. Point de peur, mais comme une certitude, celle qu’elle disait vrai, que, si surprenant qu’était leur rencontre, elle ne lui inventait pas un conte, ne jouait pas sur sa nature pour mettre en évidence la sienne ; non, Aya Lennox était bien, derrière le masque qu’elle arborait, le potentiel d’ombre qu’il fallait pour assister à la naissance d’une mage noir.

Elle ne jouait pas, elle n’en avait pas envie. Elle avançait de toute évidence sur le chemin des adultes avec la volonté d’oublier sa jeunesse, pour mieux aller réparer les erreurs des grandes personnes qui devenaient vieillards. 



Le lycan se questionnait : qu’adviendrait-il d’elle s’il essayait de la faire quitter ce chemin, pourrait-il y arriver ? Ou continuerait-elle malgré tout à questionner les pages de manuscrits apocryphes pour violer les lois de la bien-pensance ?
Que se passerait-il s’il choisissait délibérément de la faire poursuivre cette voie qu’il devinait tracée devant elle comme un seul et unique choix possible ?

Qu’allait-il se passer, enfin, lorsqu’il saurait qu’elle a donné la mort, et que cet acte, dans sa réalité brutale, l’a changée à tout jamais.



Si puissante, intéressante, enivrante, était la magie noire, s’y adonner ternissait inévitablement ce qu’il y avait de mieux en chacun. S’aventurer sur ce chemin sans être certain de pouvoir y rester était relativement dangereux. Et c’était là la plus grosse réserve d’Azphel sur la jeune fille qu’il écoutait lui exposer sa vie et tout ce qui avait façonné ce qu’elle était aujourd’hui. Aya présentait une volonté redoutable, difficile à arrêter.  

Mais si - et peut importait la valeur que l’on pouvait attribuer à sa croisade - elle venait à regretter son ascension une fois ses desseins commis, le sorcier ne pouvait que deviner le reste de son existence, il serait regrets, doutes et peines, et la conduirait peut-être à la folie, ou pire… De cela, il serait responsable. Il était responsable de ce futur potentiel depuis qu’il lui avait donné son adresse et s’était annoncé prêt à la conseiller, voire l’aider.



- [...]Elle a tué ma mère. Elle a tué Mysie. Elle pourrait me tuer, si elle voulait. Elle pourrait tuer mon père, juste parce qu’il n’est pas revenu à elle. Je le sais. Je le sais parce que je le vois dans ses yeux. Et c'est pour ça que je la hais. Et que je veux la tuer.



Ces dernières paroles étaient frappantes. Et même si Azphel avait acquis une certaine sagesse, un recul sur ses actes et choix post Poudlard, il aurait du mal à détourner Aya de la haine profonde qui rugissait en elle. Leur histoire était beaucoup plus différente que ce qu’il avait imaginé, mais elle avait bien quelques similitudes : des mensonges, des personnes mauvaises qui avaient entraîné la mort d’un proche autour d’eux et qui avait fait grandir en Azphel et Aya une haine et un désir de vengeance inaltérable.



Froide et fébrile. Aya se manifestait sous des convictions mais ne pouvait que deviner le chemin à parcourir. Azphel s’était fait silence de cathédrale, plongé dans ses réflexions, détaillant les hésitations et les gestes de la sorcière pour juger de ses faiblesses. Même s’il n’en avait d’exacts souvenirs, il ne devait pas être beaucoup plus sûr de lui au même âge. La seule certitude qu’il avait alors, c’était celle de vouloir venger sa soeur et le chemin avait été beaucoup plus long que prévu. Il n’était d’ailleurs pas encore entièrement parcouru. La sorcière cachait sa fragilité derrière sa colère de manière évidente pendant son récit, mais Azphel garda ses pensées pour lui pour ne pas la brusquer.



- Je comprends votre colère, la même m’a accompagné pendant de nombreuses années. Et je ne m’en suis débarrassé qu’une fois ce que j’avais en tête accompli… La « vengeance » que vous souhaitez, elle n’arrivera pas demain, vous devez le savoir. Il vous faudra faire attention et ne pas agir imprudemment ; à moins que vous ne souhaitez passer le restant de vos jours à Azkaban. Il réfléchit un instant et ajouta :

Petite curiosité. Pourquoi la magie noire ? Si vous voulez simplement vous en prendre à quelqu’un, vous avez tout un tas de solutions pour cela. Hormis vos grand-parents, il y avait des antécédents dans votre famille, ou est-ce par choix, pour satisfaire votre soif de connaissances que l'interdit magique vous attire ?
Velina Adams
Velina Adams
Serpentard
Serpentard
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Demi-Vélane


Quêtes et enquètes - Page 8 Empty
Re: Quêtes et enquètes
Velina Adams, le  Jeu 23 Juin 2016 - 16:34

Si du mal s’élevait parfois la lumière, cela restait une exception. Et Aya, elle, forgée par la douleur, élevée dans la manipulation, le calcul familial, l’hypocrisie des liens du sang qui s’étiolaient, n’échappait pas à la règle. Les mauvaises choses avaient forgé son désir de justice par la vengeance. Et cette soif carnassière ne s’était pas apaisée. Elle ne serait peut-être jamais repue.

Peut-être que cela n’était pas malin, de répondre aux actes de sa grand-mère ainsi. Et certaines bonnes âmes ne pardonneraient pas l'acte, mais la folie et l’attachement d’une vieille femme. Aya, non. Parce qu'elle ne pouvait presque plus y croire.

Aya connaissait sa grand-mère. Elle savait de quoi elle était capable et elle savait que sa sénilité n’était pas la cause de sa méchanceté. Elle avait toujours été une femme froide, colérique et mauvaise. Déjà toute petite, Aya avait vu, au détour d’un battement de cils innocent, le regard flamboyant d’une Moira qui préparait son coup. Qui, derrière cet amour inconditionnel pour sa famille, était capable du pire pour voir ses proches finir comme elle l’entendait.

Un fossé s’était naturellement creusé, entre Aya et les autres. Elle avait toujours eu très peu d’amis, et ces années de haine en silence l’avaient torturée et abimée.

Si cette vengeance occupait toutes les pensées d’Aya, la magie noire avait été ce vers quoi elle s’était tout naturellement tournée. Non pas par facilité mais par promesses.

Sa colère l’avait emporté sur la fin de son histoire. Elle s’était laissée aller. Et elle avait peur, yeux vers le sol, de ne pas paraître crédible. Mais elle était pleine de colère et ne le laissait jamais entrevoir. Il n’y avait qu’à travers cet homme, qui lui semblait sur bien des points similaire à elle, qu’elle avait brisé pour une fois sa carapace quelque part austère, quelque part repliée, quelque part joueuse pour dissiper l’attention des autres.

Elle avait relâché les pans de son livre, qu’elle avait tenu serré, au risque de se péter les phalanges, et plus calmée, avait reposé des yeux d’une douce froideur sur Azphel, qui s’était à nouveau animé. Son menton était légèrement replié vers l’arrière, et elle s’était un peu plus adossée au mur, presque fatiguée.


- Je comprends votre colère, la même m’a accompagné pendant de nombreuses années. Et je ne m’en suis débarrassé qu’une fois ce que j’avais en tête accompli… La « vengeance » que vous souhaitez, elle n’arrivera pas demain, vous devez le savoir. Il vous faudra faire attention et ne pas agir imprudemment ; à moins que vous ne souhaitez passer le restant de vos jours à Azkaban. Il réfléchit un instant et ajouta :
Petite curiosité. Pourquoi la magie noire ? Si vous voulez simplement vous en prendre à quelqu’un, vous avez tout un tas de solutions pour cela. Hormis vos grand-parents, il y avait des antécédents dans votre famille, ou est-ce par choix, pour satisfaire votre soif de connaissances que l'interdit magique vous attire ?

Au nom d’Azkaban, Aya s’était crispée et son visage s’était un peu plus fermé. Elle savait que les conséquences d’un acte terrible étaient elles aussi terribles. Et satisfaire sa soif de vengeance pouvait l’entraîner dans une destinée peu enviable et tout aussi brisée que celles de ses proches défunts. Et sa jeunesse l’avait empêchée de penser à cela. Cette haine carnassière qu’elle avait nourrie d’intrigues et d’intenses projets l’avait fait passer à côté d’une certaine réalité qui était celle de la vraie justice appliquée. Mais si ces aspects lui étaient auparavant apparu comme très nébuleux, Aya réalisa, encore une fois, qu’il lui faudrait la jouer fine. Et ni brutale, ni catastrophique.

La nouvelle question d’Azphel lui fit relever la tête, quelque peu perdue dans une vague réflexion.

- Ma famille n’expose pas ses rapports avec la magie noire. Ma grand-mère et mon grand-père n’ont jamais assumé un quelconque rapport avec des pratiques interdites, mais je sais que mon grand-père possède une jolie collection d'objets assez intéressants. Et ma grand-mère est suffisamment mauvaise pour y avoir déjà touché. Je la soupçonne même de…

Elle s’arrêta net, fronça légèrement les sourcils et abandonna. Un drôle de petit sourire apparut alors sur ses lèvres, appuyé par l’étincelle glaciale de ses yeux sombres. Comment ce visage avait-il pu être déformé par la haine quelques instants auparavant ?

- Je veux savoir. Et ce savoir, je le sens dans ces pratiques. Cette puissance qu’elle pourrait m’apporter. Ne l’avez-vous pas senti vous-même ? Tout ce que cela pouvait vous apporter ? Elle lui jeta un regard presque complice. Je ne prétends pas que ce que je veux faire est motivé par le bien. Mais j’ai choisi le mal pour réparer les choses, car je ne connais que ça. Je ne peux, pour moi-même, agir que par ce biais. Et je sais que vous comprenez. J’assumerai les conséquences jusqu’au bout, et si ce chemin risque d’être pavé d’embûches, pour y parvenir comme pour m’en sortir, j’ai déjà tout choisi sans savoir exactement comment faire. Ce sera long, cela constituera sûrement l'essentiel de ma vie mais il le faut. Et je ne veux pas me jeter dans la gueule du loup, en préférant au savoir, à l'accomplissement, la brutalité d'une fin que je lui offrirais plutôt que je lui soutirerais.
Devon Starck
Devon Starck
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Quêtes et enquètes - Page 8 Empty
Re: Quêtes et enquètes
Devon Starck, le  Ven 24 Juin 2016 - 15:07

La grand-mère d’Aya était le noeud de ses problèmes. C’était elle qui déformait les traits du visage juvénile de sa petite fille, par la colère, la haine, l’ambition, et un flot d’émotions plus faibles. La demoiselle n’avait pour peur que sa jeunesse et l’incertain ; des perspectives précaires qui, Azphel le savait d’expérience, trouveraient fin quelques années plus tard. Il ne pouvait décemment se détourner d’elle après avoir laissé la discussion prendre la pente à sens unique de la magie noire et, par la même occasion, après avoir recueilli le témoignage de ce qui rongeait Aya, ce qui avait été, selon toute évidence, une épreuve pour elle.


Sur cet aspect encore elle semblait faite de la même étoffe qu’Azphel, peu encline à se révéler, préférant au contraire garder le plus possible sa souffrance intérieurement. Mais une souffrance grandissante, qui se nourrit jour après jour de la répugnance de ses instigateurs. Une souffrance impossible à oublier, mue depuis ses origines en une colère éternelle et qui finirait un jour par éclater.



Azphel l’écoutait parler.

Elle avait beau retourner la conversation vers lui, par des regards de connivence ou des questions, il n’arrivait pas à le lui reprocher alors qu’elle ne faisait que deviner ce qu’il était et l’ambition même qu'il avait eue au ème âge. Elle piochait des cartes dans le jeu du mage noir, une manière de truquer la conversation ou de s’assurer de ne pas perdre, mais il était évident qu’elle ne lui avait pas raconté son histoire pour qu’il la juge insuffisante, mais bien pour qu’il appuie ses choix et décisions.

Il maintenait un demi sourire à son attention et répondait à ses regards de manière claire : non, il ne nierait pas avoir été différent et il n’avait pas l’intention de la laisser dans la nature comme une bombe à retardement. Elle avait un côté fascinant qu’il n’avait jamais trouvé dans une élève et un bagage de certitudes que les sorciers de son âge n’avaient tout simplement pas, normalement.

S’ils avaient connu Poudlard ensemble, il ne faisait aucun doute qu’une amitié profonde serait née de leurs deux histoires et de leur goût prononcé pour la magie noire.



- Je comprends, répondit-il après l’avoir écouté patiemment. Mes motivations n’étaient pas différentes des vôtres, non. J’aurais surement pu agir différemment de nombreuses fois, mais je ne regrette pas d’avoir emprunté ce chemin, qui a tant à offrir. Vous comprendrez bien assez tôt ce que vous êtes capable d’infliger ou non à quelqu’un… et à vous-même. Le ton du mage noir était neutre et dénué de jugement. Heureusement, la magie noire ne se limite pas à être bon ou mauvais, à faire du mal ou à épargner, il y en a bien des aspects… La douleur, le contrôle, le pouvoir de jouer entre la vie et la mort. Les plantes, les poisons, les enchantements, les métamorphoses… la magie peut-être noire sous bien des formes, mais toujours…. un sourire étira ses lèvres, enrichissante. Tellement de choses à savoir et que l’on ne veut pas nous enseigner, quel dommage. Son regard, en réponse à celui d’Aya, cherchait une forme d’approbation.


La sorcière était une projection de lui-même, à la différence qu’il pouvait l’aider, alors que lui s’était retrouvé bien seul sur son chemin et face à ses choix. À bien y réfléchir, il ne regrettait rien de ce qu’il était devenu, mais il était certain que des actes qu’il avait commis auraient été différents s’il avait eu d’autres points de vue que le sien… Il voyait dans la sorcière le moyen de tirer quelque chose de meilleur que lui, dans le sens ou peut-être que par ses conseils, il s’assurerait qu’elle ne tourne pas mal, qu’elle n’ait pas des regrets.

Le temps lui donnerait des réponses, leur deuxième entrevue aussi. De quoi ils parleraient il ne le savait pas vraiment. Il ne se fixait pas comme objectif de raconter sa propre histoire à Aya, mais si elle manifestait l’envie d’en savoir un peu plus, il aurait du mal à ne pas lui accorder un minimum de sa confiance.


Côté pratique, il y aurait beaucoup à faire, les possibilités étant multiples, mais il devait le reconnaître, très excitantes à la perspective de pouvoir « enseigner » les rudiments de la magie noire à une sorcière.



Azphel jeta un oeil au ciel et aux nuages balayés par le vent. La pluie tombait maintenant moins drue dans l’allée, plus clémente.

- L’adresse que je vous ai donné se trouve à quelques minutes de Londres, à l’écart de la ville. C’est très calme et bien protégé et je l’utilise assez peu désormais. Si vous avez des envies de pratique, c’est là-bas que nous irons.
Velina Adams
Velina Adams
Serpentard
Serpentard
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Demi-Vélane


Quêtes et enquètes - Page 8 Empty
Re: Quêtes et enquètes
Velina Adams, le  Ven 24 Juin 2016 - 18:02

La présence d’Azphel à ses côtés, ce jour-là, à comprendre son histoire et même, quelque part, à se retrouver dans son histoire, laissait à Aya un drôle de sentiment. Celui d’être un peu moins seule, tout d’un coup.
Certes, elle ne connaissait pour l’instant pas l’homme derrière ce mage mystérieux au regard insondable - mais étrangement curieux face à la jeune femme en colère qu’elle pouvait représenter. Et si Aya sentait qu’une proximité tout à fait particulière pouvait s’instaurer, sûrement liée à leurs passés difficiles, c’était sans méfiance qu’elle accueillait cette nouvelle.

L’homme face à elle, en plus d’incarner une tranquillité déconcertante face à tout ce qu’elle lui avait raconté, lui faisait ressentir un respect presque naturel, comme celui d’un guide, d’un maître.

Aya, qui n’avait jamais apprécié la hiérarchie, surtout lorsqu’elle n’était pas justifiée, se demanda rapidement si elle saurait suivre les conseils d’Azphel ou si la liberté d’acte qu’elle prônait l’emporterait. La seule chose qu’elle savait, pour l’instant, c’était que l’homme face à elle lui semblait digne de confiance et de respect. Il n’avait pas jugé, du moins en apparence, sa crise de colère. Il avait même semblé la comprendre et la prendre très au sérieux. Ce que les adultes se passaient bien de faire, face à une jeune fille.

Mais Aya n’était plus une jeune fille. Aya avait dix-sept ans. Elle était adulte et prête à prendre les choses en main. Elle savait ce qu’elle voulait, contrairement aux autres, qui se bornaient à attendre qu’une occasion se présente. Et qu’elle donne l’impression d’être arrogante lui importait peu.

Elle ne savait pour l’instant pas où toute cette conversation la mènerait, ni mènerait Azphel. Il lui avait proposé son aide tout naturellement, ou du moins une oreille pour l’écouter. Et si Aya avait toujours voulu se débrouiller seule, non pas pour récolter un mérite sanguinaire mais plutôt parce qu’elle considérait sa tâche comme un fardeau personnel, elle se doutait qu’Azphel se sentait quelque part responsable de la jeune fille. Il ne serait jamais resté aussi longtemps face à elle, autrement.

- Je comprends, répondit-il après l’avoir écouté patiemment. Mes motivations n’étaient pas différentes des vôtres, non. J’aurais surement pu agir différemment de nombreuses fois, mais je ne regrette pas d’avoir emprunté ce chemin, qui a tant à offrir. Vous comprendrez bien assez tôt ce que vous êtes capable d’infliger ou non à quelqu’un… et à vous-même. Le ton du mage noir était neutre et dénué de jugement. Heureusement, la magie noire ne se limite pas à être bon ou mauvais, à faire du mal ou à épargner, il y en a bien des aspects… La douleur, le contrôle, le pouvoir de jouer entre la vie et la mort. Les plantes, les poisons, les enchantements, les métamorphoses… la magie peut-être noire sous bien des formes, mais toujours…. un sourire étira ses lèvres, enrichissante. Tellement de choses à savoir et que l’on ne veut pas nous enseigner, quel dommage. Son regard, en réponse à celui d’Aya, cherchait une forme d’approbation.


- Tellement de choses qui semblent devoir être cachées, répondit Aya dans un petit sourire en coin, pour appuyer cependant une certaine réserve.

Pour Aya, plus les choses étaient accessibles, plus elles perdaient de leur mystère, et plus leur potentiel de fascination se fanait. Certes, il était dommage de ne pas ouvrir les élèves à plusieurs formes de magie. Mais c'était également un atout car un tri naturel se faisait entre ceux qui ne cherchaient dans la magie noire qu'une gloire ou un profit matériel, et ceux qui s'y intéressaient pour ce qu'elle avait à offrir, pour l'enseignement différent et fascinant qui s'en dégageait. Très vite, les premiers se détruisaient, assoiffés par une ambition qui n'allait pas de pair avec un apprentissage souvent solitaire et difficile. Les seconds, qui avançaient avec plus de prudence, avaient toutes les chances de mieux se maîtriser et de maîtriser le pouvoir qui risquait de les changer. Bien que la magie noire avait la faculté de se présenter sous des formes beaucoup plus instables.

Aya observa avec curiosité Azphel, qui semblait plongé dans ses pensées. Elle se demanda quand elle le reverrait. Et elle se demanda aussi ce qu’il lui était arrivé. Elle n’avait pas vraiment osé lui demander. Même si elle aimait arborer un petit côté impétueux, en posant les questions qui fâchaient parfois, elle avait préféré taire sa curiosité et suggérer les choses. La difficulté qu’elle avait eu à partager son histoire avec Azphel devait être la même pour lui. Peut-être n’aurait-il même pas voulu.

- L’adresse que je vous ai donné se trouve à quelques minutes de Londres, à l’écart de la ville. C’est très calme et bien protégé et je l’utilise assez peu désormais. Si vous avez des envies de pratique, c’est là-bas que nous irons.

Alors qu’il observait la pluie qui s’était calmée, Aya avait jeté un coup d’œil à la petite montre au bracelet blanc qu’elle portait au poignet. Elle ne s’était pas rendue compte que le temps avait filé aussi rapidement, et elle releva les yeux sur Azphel. Il valait mieux qu'elle s'en aille. Fermeture imminente de la boutique, et bien sûr, une conversation qui devrait reprendre plus tard. Elle devait réfléchir et elle pensa aussitôt qu'Azphel aussi, avait peut-être matière à réfléchir.

- Je vous contacterai, assura-t-elle. En attendant, vous saurez vous-même comment me contacter. Je suis encore à Poudlard pour un mois. Après cela, je ne sais pas.

Elle se redressa de la façade, et annonça très vite, le livre glissé sous le bras :

- Je dois filer. J’ai un renseignement à demander à la BAMN. Je vous enverrai un hibou.

Ses yeux étincelèrent un instant, d’une lueur malicieuse, comme dans un « Adieu » qui ne durerait pas. Alors qu’elle l’avait contourné pour prendre congé, elle se stoppa et dans un faible angle de mouvement de tête, laissa apparaître une partie de son visage enfantin au sourire en coin :

- Et merci pour tout, Azphel.

Elle prononça plus lentement le nom, comme dans un signe de reconnaissance volontaire et lança un léger hochement de tête à l’homme qui lui rendit instantanément, avant de se retourner définitivement.

« Et maintenant ? », songea une Aya perdue dans ses réflexions, en franchissant la porte de la boutique.


[FIN DU RP]
Alice Grant
Alice Grant
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Quêtes et enquètes - Page 8 Empty
Re: Quêtes et enquètes
Alice Grant, le  Sam 13 Aoû 2016 - 17:57

RP privé avec Peter McKinnon, Alice a 16 ans, dernier RP de folie


Alice, vêtue de vêtements sombres, avait prévu de passer l'après-midi à arpenter l'Allée des Embrumes en quête de sorciers à espionner. Parce que ça faisait trop longtemps qu'elle restait dans le château à passer pour un fantôme. Parce que ça faisait trop longtemps que son autre face la faisait sombrer dans la folie. Il fallait qu'elle se change les idées. En plus, la Voie l'avait laissée dormir cette nuit, elle avait donc reprit du poil de la bête. Une information courait et elle la voulait, il suffisait de tendre l'oreille... elle n'attendit pas longtemps avant de voir deux sorciers qui murmuraient dans une impasse. La bleu et bronze mit son masque noir par précaution et habitude avant de se cacher dans l'immeuble abandonné juste à côté d'eux et écouta. Bon sang ça fait longtemps que j'ai pas fait ça, ça m'a manqué en fait! En à peine trente secondes elle eut la certitude d'être face à des mages noirs. Satisfaite, elle murmura:
- #Lumos Minima!
Puis elle sortit son carnet de notes pour y retranscrire la conversation. Elle eut juste le temps de poser son stylos sur une page qu'un bruit de verre brisé retentit près d'elle. Elle se retourna et vit un chat sur une vieille armoire poussiéreuse, avec au pied de cette dernière un vase brisé en mille morceaux. Mer**! Saleté de chat! jura-t-elle intérieurement avant de chuchoter:
- #Nox.
Au dehors, les deux hommes ne faisaient plus aucun bruit. Ils avaient dû entendre. La sorcière aux yeux noirs rangea en silence et lentement son carnet et son stylos dans son sac qu'elle ferma, mit sur son épaule... et frissonna quand elle comprit que les deux hommes s'approchaient de la porte. Elle serra Sky, sa baguette, dans sa main droite et moite à présent, et réfléchit. Laisse-moi sortir et je réglerai ce problème à ma façon... lui susurra son côté sombre. Hors de question, lui répliqu-t-elle froidement. Il n'y avait qu'une seule sortie: l'entrée. Dans quelques secondes, la poignée de la porte tournerait, ils ouvriraient, la découvriraient et... bonjour le sale quart d'heure! En plus tout est de la faute du chat! T'as rien à te reprocher... Le chat! Mais bien sûr! Ils allaient sûrement voir que c'est lui qui... Non. Je prends pas le risque qu'ils vérifient quand même si il y a quelqu'un avec le Révélateur de Présence... Ils sont deux, je peux peut-être les avoir, mais... "peut-être" ça me forme un futur proche assez incertain... si je bloque la porte ils ne se douteront plus de ma présence et l'ouvriront facilement... Si tu changes d'avis je suis là. Toi, la ferme. Tu tueras personne aujourd'hui tant que je serai en vie, vu? D'habitude, elle ne répondait pas mais aujourd'hui elle en avait assez, et ça risquait d'être une mauvaise journée.

Bon, pas trente-six solutions. La sang-mêlée avança rapidement mais sans un bruit sur le sol au carrelage défoncé vers la droite de la porte. Elle se plaqua contre le mur, retenant sa respiration. La poignée fut tournée et la porte ouverte d'un coup sec. Deux ombres entrèrent en courant jusqu'au sans la voir jusqu'au centre de la pièce, apercevant le chat qui ne comprenait évidemment pas ce qu'il se passait et avait entamé une toilette. Si ils se retournaient ils la verraient. Sans attendre elle se jeta à l'extérieur, espérant qu'ils ne la voient pas sortir... Ouf, les voies des mages noirs lui parurent, la rassurant:
- Tu vois, c'est qu'un chat...
Elle commença à courir. Il fallait qu'elle se tire de là, qu'elle s'en aille, loin, qu'elle rentre à Poudlard, parce qu'elle devait bien l'admettre: elle avait rouillé. Et tant pis pour l'information, elle reviendrait à son prochain temps libre. Si elle était encore vivante. Avec un peu de chance, ils ne ressortiraient pas tout de suite et ne la remarqueraient p...
- Eh, mais, vous! Arrêtez-vous!
C'est beau l'espoir, cet espoir qui la maintient en vie, qui retient son doigt sur la gâchette du pistolet collé sur sa tempe. La serdaigle se retourna, voyant au passage les sorciers lui courir après et deux sorts voler vers elle. Sûrement de la Magie très noire, si c'était pas des Impardonnables mais pas le temps d'avoir peur, elle lança:
- #Ragnarok!
Et posa le Mur Magique juste derrière elle et se retourna pour courir de plus belle, sans prendre le temps de voir les sorts rebondir dessus. Ils n'allaient pas tarder à dépasser le mur mais c'était toujours ça. Sa protection favorite. Comme elle ne fut pas atteinte d'une mort subite, elle en déduit qu'ils n'avaient pas étés assez énervés pour vouloir la tuer. Mais elle n'allait pas les remercier pour autant. L'Allée était grande, et même lorsqu'elle en sortirait ils continueraient de la suivre... se débarrasser d'eux? Se cacher? Des gouttes de sueurs coulèrent sur le dos et le front d'Alice qui commençait à perdre son sang froid.


Dernière édition par Alice Grant le Sam 5 Nov 2016 - 21:07, édité 1 fois
Peter McKinnon
Peter McKinnon
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Quêtes et enquètes - Page 8 Empty
Re: Quêtes et enquètes
Peter McKinnon, le  Sam 13 Aoû 2016 - 19:06

Ce jour-là, il avait fait un véritable temps de chien. Il pleuvait des cordes sans discontinuer depuis le petit matin. Peter regardait mollement la pluie tomber à travers la vitre. Autour de la maison familiale en Ecosse, avaient commencer à se former comme des douves, le sol n'arrivait plus à retenir l'eau, qui colonisait de plus en plus d'espace. Il faisait ennuyant à mourir dans cette baraque moldue minable dans laquelle on l'enferme à chaque congé. La preuve de cette morosité ambiante était que mes les autres membres de sa famille, qui vivaient comme des moldus par choix ou parce que la vie l'avait décidé pour eux, étaient également cloitrés dans leur chambre. Ces heures d'inaction avaient fini par l'exaspérer. Au bout d'un énième aller-retour entre son lit et la fenêtre, il prit une résolution. Il attrapa sa cape, à insigne de l'école, et sa baguette magique. Il descendit dans le salon, attrapa une poignée de la poudre de cheminette qui servait à son père pour se rendre au Ministère de la Magie et la jeta dans le feu.

Il se retrouva au Chaudron Baveur. Avec un peu de chance, ses parents ne s'apercevraient même pas qu'il était absent de chez eux pendant deux petites heures. Mais pour l'avenir, il lui faudra de quoi passer inaperçu si l'envie lui en en prenait à nouveau (après tout avec le climat écossais ...). Il décida donc de chercher un moyen de disparaitre. Certes, il n'avait qu'une connaissance très littéraire de ce qu'il cherchait, mais il en savait assez pour savoir que cela ne se trouvait pas sur le Chemin de Traverse, qu'il était pourtant en train d'arpenter. Après tout, depuis qu'il venait ici chaque année, il n'y avait jamais vu de magasin vendant de capes d'invisibilité !

A un moment, il bifurqua, à l'angle du chemin et s’enfonça dans une ruelle à l'aspect plutôt sombre. Sa cape couvrait presqu'entièrement son corps et il essayait de se mouvoir le plus discrètement possible dans cette ruelle aussi effrayant que ceux qui la peuplaient. Il cherchait l'enseigne d'un magasin spécialisé en vente d'objets magiques en tous genres, mais il n'y avait que des bâtisses à l’aspect miteux pour encadrer la pavée. Il commençait de plus en plus à avoir peur, mais faisait tout son possible pour ne pas le montrer. Ne trouvant manifestement pas ce qu'il cherchait, il tourna encore à l'angle d'une rue. Tout doucement commençait à trotter dans sa tête l'idée que peut-être il faudrait qu'il fasse demi-tour ... Il se retourna. A l'évidence, il était complètement perdu. Il se dit qu'en empruntant encore une ruelle, qui jouxtait celle dans laquelle il se trouvait, il reviendrait sur le Chemin de Traverse. Il tourna donc encore au coin de la rue. Il ne se retrouva pas sur l'allée magique la plus célèbre de Londres, mais ce ne fut pas cette déconvenue qui le surpris le plus. Il se retrouva nez-à-nez avec Alice Grant, une élève de Poudlard qu'il appréciait. Elle avait l'air d'être arrivée là en courant. Rien qu'à la voir, les appréhensions de Peter s'envolèrent. Il savait qu'elle était déjà venue ici auparavant et que donc elle pourrait le guider ! Il l'attrapa par le bras et l'interpela joyeusement, en plein milieu de la rue :

- Ben ça alors ! Qu'est ce que tu fais là ? Tu as définitivement décidé de basculer du coté des ombres ?

Le sourire qu'il arborait faisait un grand contraste avec l'air affolé qui masquait sa jeune amie serdaigle. Au moment où il allait lui demander pourquoi elle avait l'air terrifiée (bien que ce fut une question idiote dans un endroit comme celui-là), il entendit des bruits de pas provenant du fond de la ruelle d'où elle venait. Il jeta un coup d'oeil, deux ombres indiquaient que deux personnes étaient en train de rappliquer droit sur eux. Il perdit alors son sourire et reporta son regard sur celle qui venait, d'une manière ou d'une autre, de lui attirer des ennuis :

- Ne me dis pas que tu aurais à tout hasard contrarié ces personnes qui courent là-bas en essayant d'envoyer de nouveaux mages noirs à Azkaban ?
Alice Grant
Alice Grant
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Quêtes et enquètes - Page 8 Empty
Re: Quêtes et enquètes
Alice Grant, le  Sam 13 Aoû 2016 - 19:39

Courir, courir... la peur et le sentiment d'avoir la mort aux trousses augmente votre vitesse de course lorsque vous fuyez. Si si, c'est prouvé. En tout cas, ça marchait sur Alice qui se demandait comment elle allait se tirer de là (encore). Et ces derniers-temps elle n'était pas au top de sa forme, entre les repas sautés et les nuits blanches... quelques mois avant, elle aurait pensé pouvoir les semer facilement, mais là... Plusieurs possibilités s'offraient à elle: si elle arrivait à les mettre hors d'état de nuire... non, c'était trop risqué et elle pouvait attirer l'attention, ce qui n'était pas vraiment voulu surtout ici. Elle pouvait les semer, se cacher? Impossible, ils l'avaient bien en vue, il fallait qu'elle tourne à un angle pour échapper à leur champs de vision quelques précieuses secondes, gagner les toits... Devant elle, une silhouette la fit s'arrêter dans ses pensées. Quelqu'un, vêtu d'une cape noire, dans l'Allée des Embrumes... il y avait un risque qu'il soit complice de ses poursuivants. Au moment de le dépasser, il la saisit par le bras. Me***! Elle leva sa baguette pour le foudroyer d'un sortilège bien placé quand elle reconnut au dernier moment Peter McKinnon. Elle poussa un soupir de soulagement rapide. C'était lui et pas un autre adversaire. Cet instant lui permit de recouvrir son calme, enfin assez pour avoir le cerveau turbinant à cent à l'heure. Qu'est-ce qu'il faisait là?!

- Ben ça alors ! Qu'est ce que tu fais là ? Je me posais la même question. Tu as définitivement décidé de basculer du coté des ombres ? lui lança-t-il gaiement avant de remarquer les deux silhouettes qui s'approchaient en courant, jurant et levant leurs baguettes: ils allaient dépasser son Mur Magique dans trois...
- Ne me dis pas que tu aurais à tout hasard contrarié ces personnes qui courent là-bas en essayant d'envoyer de nouveaux mages noirs à Azkaban ?
Deux...
Tant pis pour la politesse et pas le temps d'être surprise, ni de poser des questions. Il l'avait visiblement reconnue, les mages noirs l'avaient donc à présent lui aussi dans le collimateur. Elle allait devoir l'entraîner dans sa course. Mais visiblement il ne savait pas. Il ne savait pas pour la rumeur. C'était vrai qu'elle n'avait pas fait le tour de l'école. Pas encore. Il finira bien par savoir... Je t'ai pas dit de te taire, toi?!
Un...
- Ok, je te le dis pas. Ne dis pas mon nom et cours! #Nigrum Larva! lui lança-t-elle avant de se dégager de son emprise légère et de le saisir à son tour par le bras pour continuer à courir en espérant qu'il ne se débatte pas et la suive, parce que zéro.


Dernière édition par Alice Grant le Lun 7 Nov 2016 - 20:45, édité 1 fois
Peter McKinnon
Peter McKinnon
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Quêtes et enquètes - Page 8 Empty
Re: Quêtes et enquètes
Peter McKinnon, le  Sam 13 Aoû 2016 - 21:18

"Ne dis pas mon nom ..." Mais pourquoi Peter aurait il eu l'idée de dire son nom ? Et voilà la jeune serdaigle qui l'agrippait et recommençait à courir. Et la course, il venait de s'y mettre, lui aussi ! Ils étaient tous deux à présent poursuivis par des mages noirs, au beau milieu de l'allée des embrumes, et malgré tout, ce qui provoquait le plus de stress chez Peter, c'était le fait qu'il ne serait probablement pas rentré avant que ses parents ne remarquent qu'il était parti.

Cela ne faisait que deux minutes qu'ils avaient (re)commencé à courir et Peter n'en pouvait déjà plus. Il n'avait jamais été un grand sportif, il n'était d'ailleurs pas habillé pour cela. Il entendait le sang battre ses tempes. Il sentait déjà à sa respiration irrégulière qu'un point de coté allait finir par pointer le bout de son nez. Et pourtant il éprouvait l’irrésistible désir de savoir pourquoi il courrait :

- En fait, toi une fois que t'as commencé quelque chose, tu sais plus t'arrêter ?! Ils te veulent quoi ces types au juste ?

Mais il ne lui laissa pas le temps de répondre. A à peine quelques mètres devant eux à gauche, il y avait une vieille bâtisse en bois qui semblait remplie de charbon et qui comportait pas de porte. Alice semblait vouloir continuer de courir sans idée de destination. Arrivé à hauteur de la bâtisse, il s'arrêta net et tira sa camarade par le bras :

- Non, pas par là !

Il la tira à l'intérieur de la bâtisse et pointa sa baguette sur le plafond au-dessus de la porte, visant ainsi la seule poutre plus ou moins solide qui maintenait le premier tiers du plafond :

- Bombarda !

La poutre explosa et la façade avant de cette sorte de cabane à charbon s'affaissa. Un nuage de poussière et de cendre obscurcit alors l'endroit où ils se trouvaient.
L'effet voulu par Peter devait avoir réussi, pour les deux types qui leur courraient après, ils devaient être morts. Au pire, si ils étaient moins bêtes que prévu, les deux étudiants étaient hors de leur vue, cela devait leur faire gagner un peu de temps.
Alice Grant
Alice Grant
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Quêtes et enquètes - Page 8 Empty
Re: Quêtes et enquètes
Alice Grant, le  Sam 13 Aoû 2016 - 21:46

Alice sentit que Peter commençait déjà à avoir du mal à respirer. Et elle aussi d'ailleurs. Il fallait trouver un moyen de les sortir de ce pétrin et vite...
- En fait, toi une fois que t'as commencé quelque chose, tu sais plus t'arrêter ?! demanda-t-il.
On peut dire ça.
- Ils te veulent quoi ces types au juste ?
J'hésite entre ma mort ou un simple Sortilège d'Amnésie, ça dépend de leur humeur généralement, mais je vais pas aller leur demander. Si ça te dérange pas on parlera plus tard, si on est encore vivants d'ici là, pensa-t-elle un peu énervée par sa soudaine apparition et par sa faiblesse actuelle. Énervée contre le hasard, le destin. Il tombait vraiment mal le pauvre. Elle qui s'était jurée de ne jamais entraîner personne dans ses histoires à l'avenir... sans parler du fait qu'il n'y avait pas qu ces types qui étaient dangereux... elle aussi... me concentrer sur ma respiration. Si il se faisait attraper, avec ou sans elle, elle s'en voudrait à mort. Il fallait au moins qu'elle le sorte de là... allez, c'était pas le moment de désespérer. Comme d'habitude, elle allait trouver quelque chose. N'est-ce pas? La serdaigle s'était déjà retrouvée dans des situations bien pires que deux mages noirs aux trousses dans l'Allée des Embrumes. Il était hors de question de se faire attraper maintenant, et surtout pas par ces deux imbéciles de conspirateursmeutriersfousàlier. Tiens. Les adjectifs dont on la qualifiait ces derniers-temps.

Une bâtisse pleine de charbon se dressait devant eux. Peter l’entraîna à l'intérieur avant de jeter:
- #Bombarda!
Ce qui provoqua l’affaissement du plafond. très bonne idée, ils étaient trop éloignés pour être blessés mais du point de vue des types... enfin, ils allaient sûrement venir fouiller.
- Bonne idée! Si on bouge tout de suite ils vont nous voir. chuchota la sorcière aux yeux noirs au serpentard. On doit se planquer ici, conclut-elle, presque habituée à ce genre de situations.
Elle se mit à ramper pour se cacher derrière les décombres tout en progressant, ignorant le charbon qui tâchait ses vêtements et guidant Peter jusqu'à l'arrière de la bâtisse ou elle repéra une porte arrière.


Dernière édition par Alice Grant le Lun 7 Nov 2016 - 20:50, édité 1 fois
Peter McKinnon
Peter McKinnon
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Quêtes et enquètes - Page 8 Empty
Re: Quêtes et enquètes
Peter McKinnon, le  Dim 14 Aoû 2016 - 8:00

Peter était doublement enchanté (enfin enchanté comme on peut l'être dans ce genre de situation). D'abord, parce que son idée avait plu à Alice, alors que c'était sa première aventure de ce genre. Ensuite, parce qu'à présent ils pouvaient faire une pause. Sa camarade semblait être comme un poisson dans l'eau, face à ce genre de situations. Elle avait commencé à ramper parmi les décombres. Bien qu'il répugnait à ce genre de choses, il du la suivre. C'était très probablement son escapade la plus salissante dans le monde magique et son avis sur ce genre de situation était tout trouvé.

Une fois qu'ils furent arrivés à l'arrière de la bâtisse, Peter s’assit sur un tas de charbon, comme pour signifier qu'avant l'arrivée incertaine des gaillards, peut-être qu'une petite mise au point s'imposait. Il se voyait déjà difficilement courir pour sa survie, mais alors si en plus il n'avait aucune information, ça risquait de ne pas le faire ! Il regarda la serdaigle, qui avait manifestement choisi d'évoluer jusque-là du fait de la porte arrière qui s'y trouvait, et lui chuchota :

- Si on profitait de cet instant de répit pour que tu m'expliques ce que tu foutais dans ce trou à rats à te faire courser par ces deux malades, qui s'en prennent à des enfants ?

Il essayait de conserver à la fois son calme et un air enjoué pour dédramatiser la situation. Mais rien que le fait de s'asseoir lui avait faire prendre du recul sur les évènements et il commençait réellement à se demander dans quelle misère il s'était fourré ! Il promena son regard sur ses vêtements, seule sa cape semblait intacte, mais c'était parce qu'elle était son seul vêtement noir ! Il commençait à se demander si les deux types allaient arriver d'une minute à l'autre et cela l'angoissait. Alors il avait vraiment besoin de savoir pourquoi est-ce qu'il cavalait le coin le moins fréquentable de Londres !
Alice Grant
Alice Grant
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Quêtes et enquètes - Page 8 Empty
Re: Quêtes et enquètes
Alice Grant, le  Dim 14 Aoû 2016 - 10:22

Alice et Peter étaient à côté de la porte à présent. Les deux mages noirs devaient les chercher parmi les décombres, un peu plus loin, ils avaient largement le temps de fuir à moins que l'un des deux ait un éclair de génie et décide de vérifier si ils n'ont as été roulés... le serpentard s'assit sur un tas de charbon. Une pause Exactement ce dont ils avaient besoin avant de repartir. Elle s'assit sur un tas en face du sien et en profita pour regarder leur état. Le garçon, à part le fait que ses vêtements étaient tâchés par le charbon, n'était pas blessé. Quand à elle, c'était la même chose. Elle poussa un soupir de soulagement. Un peu trop tôt peut-être.
- Si on profitait de cet instant de répit pour que tu m'expliques ce que tu foutais dans ce trou à rats à te faire courser par ces deux malades, qui s'en prennent à des enfants ?
Évidement, il méritait des réponses.
- Et bien... voilà: je cherchais à grappiller des infos, le genre d'infos qui se trouvent dans l'Allée des Embrumes, je t'avoue que c'est pas la première fois que je fais ça, et j'ai repéré ces types. Je me suis cachée dans un bâtiment abandonné pour les écouter, j'ai vite compris que c'était bien des mages noirs, mais un stupide chat a fait du bruit, ils ont entendu et sont rentrés, j'ai réussi à sortir sans qu'ils me voient en me cachant derrière la porte mais ils m'ont vue courir et... maintenant ils veulent sûrement s'assurer qu'on ne parlera pas parce qu'ils doivent être persuadés que t'es mon complice, lui expliqua la bleu et bronze. Je sais pas exactement si ils veulent nous tuer ou pas mais je te garantis qu'il faut pas qu'ils nous attrapent. Surtout que plus on les énerve plus ils sont en colère... et toi, qu'est-ce que tu fais-l...

La sang-mêlée entendit soudainement la voie d'un des deux sorciers.
- Ils sont là!
Et mer**! Elle se leva en espérant que Peter soit aussi réactif et fit face au premier type. Il était trop près, fuir maintenant était impossible.
- #Stupéfix! lança l'homme.
- #Ragnarok! répliqua la sorcière aux yeux noirs. Le Sortilège rebondit sur le Mur Magique. Elle se décala pour enchaîner:
- #Aresto Momentum! Faut qu'on se dépêche de sortir de là avant que l'autre...


Dernière édition par Alice Grant le Lun 7 Nov 2016 - 20:53, édité 1 fois
Peter McKinnon
Peter McKinnon
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Quêtes et enquètes - Page 8 Empty
Re: Quêtes et enquètes
Peter McKinnon, le  Dim 14 Aoû 2016 - 15:09

La jeune serdaigle avait commencé à raconter les prémices de ses péripéties :

- Et bien ... voilà: je cherchais à grappiller des infos, le genre d'infos qui se trouvent dans l'Allée des Embrumes, je t'avoue que c'est pas la première fois que je fais ça, et j'ai repéré ces types.

*Non mais elle est malade ou quoi ?! Elle a rien d'autre à faire de ses vacances ? En plus tu ne lui avais pas dit dans la volière de se calmer ?*

Peter écoutait, d'un air totalement incrédule et circonspect, le récit de sa camarde. Apparemment, elle cherchait vraiment les ennuis ! Mais qu'est-ce qui pouvait la pousser à faire ça ? Elle avait déjà envoyé le meurtrier de son enfance en prison, que lui fallait il de plus ? Elle devait avoir pris goût au risque. Cette dernière perspective effrayait Peter ...

- ... maintenant ils veulent sûrement s'assurer qu'on ne parlera pas parce qu'ils doivent être persuadés que t'es mon complice. Je sais pas exactement si ils veulent nous tuer ou pas mais je te garantis qu'il faut pas qu'ils nous attrapent. Surtout que plus on les énerve plus ils sont en colère ...

*Ah ben voilà ! Merci bien ! A cause d'elle te voilà pris dans une histoire de malade ! Ca t'apprendra à reconnaitre les gens et à les arrêter au milieu de la rue.*

Mais l'apprentie sorcière ne pu pas aller tellement plus loin. Les deux affreux bonshommes avaient fini par retrouver leur trace. Pendant qu'elle invoquait un mur de protection magique, Peter se relevait en sursaut et dégainait sa baguette magique. Il la pointa sur le tas de charbon et de décombres d'où provenaient les deux agresseurs :

- Incendio !

Le tas commença à prendre feu. Créant une barrière protectrice qui vint s'ajouter au sortilège temporel lancé par Alice, ce sortilège avait uniquement pour but de leur donner un peu de temps. Mais Peter ne savait pas exactement ce qu'il venait de déclenché ...


Dernière édition par Peter McKinnon le Ven 11 Nov 2016 - 19:56, édité 1 fois
Alice Grant
Alice Grant
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Quêtes et enquètes - Page 8 Empty
Re: Quêtes et enquètes
Alice Grant, le  Lun 15 Aoû 2016 - 18:39

Depuis le drame de ses huit ans, la serdaigle avait toujours évité et craint le feu. Jamais elle n'avait allumé un seul briquet, jamais elle n'avait jeté un seul Sortilège de Combustion qui lui avait pris son enfance, s'abattant sur sa famille comme une vague destructrice, ne laissant derrière elle que deux orphelins de père, une veuve et une douloureuse cicatrice à l'épaule, au cœur et à l'esprit, déposant une graine de folie dans ce dernier. Celle-ci grandit, en silence, se cachant de la lumière du jour avant de sortir d'un seul coup. Aujourd'hui, la graine est devenue plante, et s'accroche comme une mauvaise herbe, devenant une double personnalité. Né d'un deuil non fait et de feu, elle mourra d'une page tournée et de feu. Mais Alice ne le savait pas et avait toujours désespérément cherché comment faire.

I
N
C
E
N
D
I
O


Les huit lettres prononcées par Peter résonnèrent dans son esprit dérangé, arrivant au cerveau directement sans même passer par les oreilles, elle pouvait le lire sur des lèvres. Il venait de créer son Épouvantard. Ses yeux noirs s'écarquillèrent, sa bouche s'entrouvrit, son corps se crispa, laissant échapper sa baguette. Les flammes léchèrent le charbon, les séparant des deux mages noirs, mais elle n'en savait rien, seul comptait ce feu qu'elle avait toujours fuit, son passé qu'elle n'avait jamais affronté.

Son corps s'éteignit, incapable de supporter le choc: la sang-mêlée tomba sur le sol, yeux mi-clos, mais si son enveloppe semblait dormir, son esprit, lui, réglait ses comptes.


Dernière édition par Alice Grant le Sam 12 Nov 2016 - 10:27, édité 1 fois
Peter McKinnon
Peter McKinnon
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Quêtes et enquètes - Page 8 Empty
Re: Quêtes et enquètes
Peter McKinnon, le  Lun 15 Aoû 2016 - 20:44

Le stratagème de Peter pour tenir les mages noirs à l'écart avait fonctionné. Le charbon avait pris feu et une barrière infranchissable de flammes se dressait entre les jeunes élèves de Poudlard et leurs poursuivants. Peter se retourna vers Alice, le sourire aux lèvres. Mais celle-ci était tombée par terre, sa baguette avait quant à elle glissé sur le sol. Il se précipita sur elle et lui tapota la joue.

- Alice, réponds moi !

A coté d'eux, les mages noirs s'évertuaient à tenter de calmer les flammes. Le feu n'étant pas magique (bien que son origine le fut), ils n'allaient pas tarder à l'éteindre. Peter devait employer les grands moyens. Il ramassa la baguette de la serdaigle et la mit dans sa poche. Il utilisa sa propre baguette sur elle :

- Mobilicorpus !

Le corps d'Alice commença alors à s'élever dans les air et à suivre Peter, comme s'il était tiré par celui-ci à l'aide de cordes invisibles. Peter s'enfonça alors, à toutes jambes, à travers de nombreuses ruelles sinueuses pendant une dizaine de minutes jusqu'à ce qu'il arrive à nouveau à la frontière entre l'Allée des Embrumes et le Chemin de Traverse. Là, il les estima tirés d'affaire et déposa le corps d'Alice sur le sol. Comment était-elle tombée dans cette état d'évanouissement avancé ? Peter se frappa la tête, leur première rencontre ! Elle lui avait fait part de sa peur du feu ! Il devait réparer ce qu'il avait fait :

- Aguamenti !

Un jet d'eau alla frapper la tête inanimée de la serdaigle, qui reposait sur le sol. A court d'idée et d'énergie, Peter attendit quelques minutes qu'elle revienne à elle. C'était fou comme ce jour-là, ils avaient beaucoup couru ! L'usage de tous ces sortilèges l'avait considérablement fatigué et leur course-poursuite dans ces ruelles mal famées n'avait rien arrangé. Le souffle court, il se tenait baissé en avant, les mains appuyées sur les genoux. Il tentait de reprendre sa respiration, jetant de temps à autres des regards inquiets à sa camarade qui ne revenait toujours pas à elle.


Dernière édition par Peter McKinnon le Mer 16 Nov 2016 - 11:54, édité 1 fois
Alice Grant
Alice Grant
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Quêtes et enquètes - Page 8 Empty
Re: Quêtes et enquètes
Alice Grant, le  Lun 15 Aoû 2016 - 21:59

Son corps bougeait. Ou plutôt, on faisait bouger son corps. Mais Alice ne le savait pas. Elle ne sentait plus rien. Seul son esprit était conscient. Il s'y passait quelque chose. C'était tellement énorme que son enveloppe charnelle avait été mise en veille. Tout son être, toute son âme s'était rassemblée dans sa tête pour une importante réunion, un gros changement: la révolution. Ça bougeait. Était-ce la fin de la folie? Sa vie semblait se rembobiner devant ses yeux, comme un film passé à l'envers, par séquences dans l'ordre décroissant. Des moments biens. Des moments horribles. La vache, j'ai vraiment pas eu d'bol dans la vie moi. Mais j'ai une famille, des amis. J'ai de la chance de les avoir. Grâce à eux, grâce à l'espoir, j'ai pas craqué. Puis vint le passage où tout avait basculé. Le moment où une partie d'elle était née. Son épaule, sa maison, son père, sa mère, son petit frère pas encore né, le mage noir, les flammes, la peur, la douleur, les larmes, l'innocence envolée.

Ding dong
L'heure du thé
Le boss final
A nous deux maudit Lapin Blanc

Si elle s'en sortait, elle serait plus endurcie que jamais.
Si non, elle ne serait plus qu'une sombre psychopathe.
L'Ombre VS la Lumière.
LA Folie VS la Raison.
Le Lapin VS Alice.
Qui gagnerait son esprit?
Son esprit qui n'était plus vraiment le sien depuis un certain temps.

Comme on se retrouve, Grant.
Il s'est passé quelque chose. Avec les flammes. Quand je les ai vues.
Oui. C'est l'heure. Tu vas m'appartenir pour toujours.
Résiste Alice!
Wow, vous êtes combien dans ma tête? Attendez... en fait, ça ne m'étonne même plus.
Allez laisse-moi le pouvoir, cesse de résister... c'est tellement facile...
Ne l'écoute pas! Tu es ce que tu choisis d'être! Pense à ta famille! Pense à tes amis!
Je veux...
Je t'apporterai le pouvoir! La richesse! La célébrité! Par nos meurtres, je te ferai monter et tu atteindras tes rêves les plus fous! Pas de règles, libère-toi de ces maudites valeurs, regarde ou elles t'ont menées: nul part. Laisse-moi les rênes. pour toujours. Et je te garantis que tu ne souffriras plus.
Je sais que tu feras le bon choix. Je sais que tu peux choisir le bon chemin, même si ce n'est pas le plus facile.
...
Tu as toujours vécu pour les autres. pense à toi Ne te préoccupe pas de tes semblables! Utilise-les!
Et pourquoi vivrai-je? Pour moi-même? Mais je n'ai toujours voulu que rendre les autres heureux... mon but... c'est un monde meilleur, ça l'a toujours été...
Comme si tu pouvais y changer quelque chose, ce monde est pourri, et tu n'es qu'une fourmi! Mais tu peux devenir la reine des fourmis. Je peux t'y aider. Laisse-moi devenir ton seul, ton unique toi.
Tu as toutes les cartes en main, Alice. Joue bien.
Je sais bien que je suis presque impuissante. Mais... tout ce que je peux faire de bien, je veux le faire. parce que... je ne suis pas une mauvaise personne.
...
Disparais. A jamais. J'ai fait mon deuil.
Non... je ne peux pas disparaître...
Adieu, Lapin Maudit.


Feu. Derrière elle.
Il y a quelque chose là-bas.
Eau. Devant elle.

Le chemin sera long et difficile, Alice mais tu ne le regretteras jamais car tu l'as choisi. Sache que moi, ton espoir, sera toujours là pour toi.
RÉVEILLE-TOI


La sang-mêlée ouvrit ses yeux noirs. Le silence dans sa tête. Enfin. Il n'y avait plus qu'une seule voie: celle de ses pensées, douce, agréable. Elle était enfin une. La solution était donc de tourner la page. Merveilleux sentiment que de se réveiller avec sa raison. Elle attendit quelques secondes. Non, le Lapin était bel et bien parti.

Il y avait Peter, essoufflé, à côté d'elle. Elle versa des larmes de joie en fixant le ciel. Bon, il n'était pas bleu, mais c'était quand même un merveilleux moment. Son visage était mouillé. Elle se redressa comme si elle venait de faire un mauvais rêve et s'assit en tailleur, essuyant ses larmes. Elle était elle-même. Elle n'était plus folle.

- Peter... qu'est-ce que...


Dernière édition par Alice Grant le Ven 18 Nov 2016 - 20:25, édité 2 fois (Raison : Je rappelle que le RP est en cours d'édition, donc don't panic tout est normal^^)
Contenu sponsorisé

Quêtes et enquètes - Page 8 Empty
Re: Quêtes et enquètes
Contenu sponsorisé, le  

Page 8 sur 12

 Quêtes et enquètes

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11, 12  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.