AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes
Page 4 sur 11
Quêtes et enquètes
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9, 10, 11  Suivant
Lizzie Bennet
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard

Re: Quêtes et enquètes

Message par : Lizzie Bennet, Dim 17 Mai 2015 - 12:16


Echec. Visiblement, se faire passer pour une idiote de 19-20 ans n'ayant aucune conscience des risques était peu efficace. Non seulement il lui barrait le passage, mais en prime il la tenait en joue. Pourtant, peu à peu, l'anxiété faisait place à l'agacement devant cet étranger qui ignorait tout de la civilisation des moeurs. Mais que voulait-il qu'elle lui dise, ce bougre ? Qu'elle était une gamine de Poudlard enquêtant indépendamment sur les Mangemorts ? Que la capuche, c'était tant parce qu'elle craignait que les effets de la potion s'estompent et qu'elle passe pour vulnérable que parce qu'elle craignait de rencontrer un visage familier et parce qu'elle espérait coller dans un milieu où elle avait fantasmait que l'habit normal serait assez semblable à ceux portés à la Tête de Sanglier de la fin de XXe siècle ? Il ne la croirait jamais.

Et de toute façon, pourquoi, par Merlin, lui filerait-elle docilement l'information ? Le type était pas net. *Qu'il brandisse autant d'insignes qu'il le souhaite, un mec qui saute à la gorge du premier gothique inspire pas confiance,* songea la blairelle, exaspérée, en voyant l'objet dont il lui imposait la vue. Pourtant, son regard s'était fait impénétrable. Elle réfléchissait aux motifs qui ne la mettaient pas en confiance, pour s'assurer qu'il ne s'agissait pas seulement d'un apriori. D'une, il pouvait être un mage noir ayant tué un Auror et récupéré l'insigne le jour-même, auquel cas parler était signer sa mort. De deux, le jour où elle serait convaincue que le Ministère -Aurors inclus- n'abritait pas quelques masqués était loin d'être venu. Quels intérêts les Mangemorts ne trouvaient-ils pas en se rapprochant du pouvoir ? Ils accroissaient leur influence, blanchissaient leur image, obtenaient des informations de taille sur les prochaines missions... Était-elle paranoïaque ou seulement alertée par le mystère qui enveloppait celui qui n'avait d'Auror que l'insigne ? Et comme pour l'ouvrir plus encore au dialogue, le jeune homme opta pour la menace.

- Désormais, tu sais que tu ne vas pas pouvoir t'échapper, à moins que tu souhaites finir dans une salle d'interrogatoire jusqu'à ce que tu m'avoues ce que tu faisais ici ? Ce serait déplaisant, autant pour toi que pour moi.
Son regard fulminant lui semblait refléter tout sauf du dégoût à l'idée de resserrer sur sa proie le piège qui déjà prenait forme ; un vrai sadique. Le chasseur se fait chassé. De la ruse du renard au surplus d'adrénaline animal. Pourtant, ce fut non l'instinct de survie mais celui de défi qui prit le dessus. Elle ne supportait pas qu'on la toise avec une telle suffisance. Mais pis que tout : elle haïssait que l'on prenne l'autorité pour un motif d'obéissance. Le pouvoir vient moins des moyens que du consentement, et elle ne voulait se soumettre au premier fou furieux venu. Pas forcément l'acte le plus réfléchi de la journée, mais vu d'où elle partait, peut-être pas le moins. Son habituel sourire sarcastique aux lèvres, elle lança :
- Scuse, Fol Oeil 2.0, j'ignorais que le Ministère engageait encore des malades sautant vite aux mauvaises conclusions.

Son corps, s'il avait cessé de trembler lamentablement, n'était pas pour autant au repos. Il était tendu comme un arc, elle se faisait arme. Elle ne voulait lui laisser l'avantage plus longtemps. Et un mélange d'adrénaline, de stress, de claustrophobie latente et de rage fit filer un #Pernicies Ossis informulé vers la main à baguette de l'inconnu. *Dans quel pétrin tu t'es encore fourrée...* songea-t-elle sans que son souffle n'accélère. Bizarrement, l'oppression directe la remobilisait au lieu de l'inquiéter. Cependant, elle ne put s'empêcher d'espérer que si l'homme n'était touché, à minima, il n'aurait pas aperçu sa perte de réserve. Le cas échéant, il risquait de considérer l'interrogatoire facultatif... Appréhendant la réaction de l'"Auror" à sa double provocation, elle informula un #Aresto Momentum mais resta de marbre. *Hors de question de lui donner la satisfaction de me voir me défaire.*
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Damien J. Eales
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Quêtes et enquètes

Message par : Damien J. Eales, Mar 19 Mai 2015 - 16:30


--------Par ici toi !  - [PV avec Lizzie Bennet.]



J'en avais plus qu'assez de ce petit jeu qui avait tout intérêt à prendre fin rapidement avant que je ne perde mon sang froid. Cette fille jouait sur mes nerfs ce qui était pourtant grandement déconseillé, surtout dans ce genre de moment où même-moi, je ne savais pas jusqu'où je pouvais aller. Lorsque ma part d'ombre parle à ma place, difficile de prévoir à l'avance ce que je pourrais faire et bon nombres de personnes peuvent témoigner de cela. Car oui, derrière mes apparences de gentil petit Auror se cachait quelque chose de bien plus sombre : mes origines. Il arrivait parfois que le sang des Jayden coulant dans mes veines prenait le pas sur ma véritable personnalité qui se retrouvait totalement effacée, laissant place à quelque chose d'autre. Mais après tout, cela ne m'étonnais même pas... j'avais tout hérité de ma mère, une Jayden, et bien qu'elle ne possédait pas ce genre de part d'ombre, bien au contraire même, cela démontrait bien que les gênes de ma famille maternelle étaient fortement présent en moi. Et la personne se trouvant face à moi allait probablement en faire les frais.

Un sourire qui ne me plaisait absolument pas se dessina sur les lèvres de l'illustre inconnu qui, non contente de me provoquer de cette façon, le fit aussi par la parole en me comparant à Alastor Maugrey ce que je ne pu m'empêcher de prendre comme un compliment quelque part, me comparer à l'Auror le plus efficace que le Ministère de la Magie ait connu me remplissait de fierté même si la phrase de cette fille n'était pas tournée dans ce sens. Mais alors que j'aurais peut-être pu tolérer son impertinence à mon égard, celle-ci franchit le point de non retour en pointant sa baguette en ma direction en informulant un sortilège propulsé en direction de mon bras. Fort heureusement, les réflexes que j'ai acquis grâce à mon emploie me permettent habillement de retirer mon membre à cet instant précis, même si je sentis le sortliège passer à quelques centimètres à peine de moi.

Alors que j'aurais pu attaquer de façon extrêmement brutale, je décidais de me la jouer finement, informulant un Ragnarok devant moi ce qui était apparemment une idée de génie puisqu'au même moment, la jeune femme renchérit en utilisant un sortilège que je reconnais comme étant un Aresto Momentum. Son sortilège à beau faire effet, il ne durera que trente petite seconde, là où mon mur invisible me protégera pendant cinq minutes. Et le temps qu'elle réalise que je suis protégé par quelque chose, je pourrais envoyer un sortilège à vitesse réelle et là... comptant donc mentalement, je pontais alors ma baguette en sa direction pile au moment où je pouvais à nouveau attaquer convenablement, informulant un Metalo scencio pour invoquer un filet de métal qui fonça en sa direction. Si je parvenais à l'emprisonner de cette façon, tout s'arrêterait ici, j'allais avoir une petite conversation avec elle dans cette rue déserte et la libérerait s'il n'y a aucune raison de la maintenir captive. Mais si elle persiste à vouloir poursuivre cet affrontement... je n'aurais absolument aucune pitié...


D A M I E N ---E A L E S
Tu ferais mieux d'abandonner, si tu ne veux pas aggraver ton cas.


Bien qu'elle ne semblait pas apprécier l'autorité, j'espérais au moins qu'elle se montre assez intelligente pour comprendre qu'elle n'avait aucune chance contre un Auror, elle allait bien évidement subir une cuisante défaite et risquait d'avoir d'énormes problèmes par la suite. Tout ceci pouvait bien entendu être évité si elle m'écoutait ce qui, pour l'instant, ne semblait pas être le cas.


DAMIEN J. EALES.--------

Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: Quêtes et enquètes

Message par : Lizzie Bennet, Lun 1 Juin 2015 - 22:25


HRPG:
 

Le pseudo-agent du Ministère esquiva le jet lumineux avec une rapidité inquiétante. Bon, c’était officiel, quelle que soit son affiliation idéologique, c’était un brillant duelliste, et elle était dans de beaux draps. Non, pas ceux de Bocci, l’expression était bien évidemment ironique. M’enfin. Une voie de sortie, voilà ce dont elle avait besoin... Ne pouvant l’aveugler d’une réactivité de l’ordre de la célérité, la blairelle se contenta d’opter pour la magie, et décerna un #Conjonctivis à son mystérieux interlocuteur. Sort qui ricocha en sa direction, passant à quelques millimètres de son crâne. Great. Protégé, et enragé. La totale. Transplaner aurait été un meilleur pari si elle en avait eu le moyen. Par malheur, elle n'avait nul à exploiter pour s'offrir ce moyen de transport. Et quoiqu'il y eût urgence, le timing était mauvais pour un premier essai, elle allait y laisser un oeil, obligé. Il lui fallait autre chose... Autre chose, et vite. D’autant que les mouvements de l’homme reprendraient leur cours normal dans 5, 4 -et shit !

Le calcul était d'évidence mauvais, car déjà un sort la frappait de plein fouet. Attendez. Des mailles de fer, parfaitement régulières, ne pouvaient signifier qu’une chose : il venait de lui lancer un Metalo Scencio. Pour un mage noir, c’était improbable. Après tout, ce sort, Storm, un élève de septième année, le lui avait accordé quelques semaines plus tôt. Et moins d'une dizaine de secondes avaient suffi à s'en défaire. Non, il n’y avait pas à dire. Si sa patience n’était pas des plus remarquables, son manque de violence magique était un indicateur assez rassurant. Enfin, il pouvait aussi être un sorcier encore plus tordu pensant se défaire des doutes de la jeune femme pour mieux la troubler par la suite. Ou alors il fallait être tordue pour raisonner de la sorte, on lui disait souvent qu'elle cherchait trop loin... Mais prend-t-on jamais trop de précaution ? Vigilen- ok, elle allait virer Fol Oeil III si ça continuait cette embrouille. Aussi Bennet fit-elle le choix d’un compromis : paraître faible le temps d’entendre ce qu’il avait à dire. Elle songea un temps à informuler un Exsuperabilis pour gagner du temps mais finit par se contenter de jeter des regards paniqués en évitant de trop se contorsionner. L’adrénaline pulsait en ses veines quand l’inconnu osa dire :
- Tu ferais mieux d'abandonner, si tu ne veux pas aggraver ton cas.

L’autorité dans toute sa splendeur. A nouveau, il la menaçait. Il lui donnait un ordre. Pouvait-il penser que c’était ce qu’il fallait dire pour la ranger dans sa poche ? Bizarre idée. Elle avait surtout envie de lui foutre un pain, là, tout de suite. A la bonne moldue. Mais c’était une idée des plus vaines. Après tout, il avait l’air doué de sa baguette, quoiqu’un peu conciliant sur les bords, et elle finirait sans doute par perdre lors de l’échange. Autant mettre fin à cette rencontre au plus vite.
- Azy j’abandonne, libère moi. J’te jure que j’pensais pas à mal en v’nant ici. J’suis qu’une curieuse, c’tout.
Il lui fallait une diversion. N’importe quoi. Qu’il s’occupe d’autre chose qu’une gamine. Si réellement il était Auror, un peu d’agitation devait suffire à le distraire, non ?

Sans desserrer les lèvres un instant, la préfète jeta un #Cave Inimicum de près suivi d’un #Sortia Chien tout aussi informulé. Un labrador aux poils chocolat, quelques mètres plus loin, à 90°, déclencha aussitôt l’alarme, assourdissante. Bennet porta instinctivement les mains à ses oreilles, rien ne pouvant laisser deviner qu’elle était l’instigatrice de la nuisance sonore.
- Par le calecif de Merlin, c’tait quoi c’truc ? Libère moi j’te dis, j’veux voir. J’dois voir.
Les lèvres comme retroussées par l’anxiété, elle chuchota un « Tain j’ai peur » que l’«Auror» ne pouvait entendre qu’en doutant qu’il lui était adressé.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Damien J. Eales
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Quêtes et enquètes

Message par : Damien J. Eales, Lun 6 Juil 2015 - 4:35


Spoiler:
 

--------Par ici toi !  - [PV avec Lizzie Bennet.]



Le "problème" qu'était cette fille était à présent régler. Solidement ligotée grâce à mon sortilège, elle ne pouvait à présent plus rien faire puisque ses mouvements ne feraient que resserrer les liens qui lui lacèreront le corps, donc, il valait mieux pour elle qu'elle reste sagement sans rien faire si elle ne souhaitait pas me faire sortir de mes gonds. Déjà qu'elle avait eu l'audace de vouloir engager un duel avec moi, il ne fallait pas qu'elle aggrave encore plus son cas... même si d'une certaine façon, le fait qu'elle refusait de se soumettre de cette façon ne me déplaisait pas vraiment, cela montrait qu'elle faisait preuve d'une véritable force mentale qui n'était pas prête à plier facilement ce qui était une excellente chose vu l'époque actuelle. Faisant tournoyer ma baguette entre mes doigts, j'effectuais les cents pas face à l'inconnue, attendant qu'elle se confesse, mais ce n'était pas vraiment ce que j’entendis au moment où elle ouvrit la bouche...

Pensait-elle vraiment que j'allais la libérer comme ça ? Que la curiosité était le seul motif de tout ceci ? Je n'étais pas naïf et le fait qu'elle puisse penser s'en sortir d'une façon aussi grotesque me frustrait assez. Mais alors que je m'apprêtais à répliquer, un bruit strident se fit entendre, me prenant par surprise et m'arrachant une grimace de douleur. Qu'est-ce que c'était que ça ? Malgré l'agression que subissaient mes tympans, je prit le temps de me concentrer afin d'analyser tout ceci... le Charme du Cridurut... il s'agissait obligatoirement de ça... Qui avait déclenché cela ? Certainement pas la fille se trouvant face à moi puisqu'elle n'était pas en mesure de lancer un sortilège. Il s'agissait certainement de quelqu'un qui avait décider de s'amuser un peu... oui je ne voyais que ça.

Mais était-ce pour autant que je ne devais pas agir ? Si ça se trouve, je pouvais me tromper et il ne s'agissait absolument pas de ce sortilège, peut-être qu'une agression avait eu lieu... non... je devais faire confiance à mon premier avis et ne pas bouger, je devais d'abord rester avec la première personne que j'avais appréhender et ensuite aller voir ce qu'il s'était passé. Car si je m'y rendais maintenant, la personne que j'ai ligoté parviendrait sans doute à s'enfuir. M'approchant au maximum d'elle, je la fixais donc avec un regard perçant.


D A M I E N ---E A L E S
Ce n'est rien, juste un imbécile qui s'amuse et qui va passer un mauvais quart d'heure quand j'en aurais terminé avec toi. D'ailleurs... je vais me montrer sympa parce que tu me plais bien, tu m'expliques juste vite fait ce que tu faisais ici, je te libère et ensuite tu peux t'en aller tranquillement.


L'offre que je lui faisait était très intéressante et j'espérais bien qu'elle soit assez intelligente pour l'accepter, car la refuser signifiait qu'elle n'en était pas au bout de ses peines, loin de là même...


DAMIEN J. EALES.--------

Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: Quêtes et enquètes

Message par : Lizzie Bennet, Ven 21 Aoû 2015 - 20:37


Waaah faut me recontacter quand je zappe un RP ! Pardon !

Cela devenait insensé. Le brun la gardait, là, un filet de fer entravant ses mouvements dans une des plus sombres ruelles de Londres, et même son appât ne semblait fonctionner. Une nuance de remerciement se mêla à son regard une fraction de secondes, adressée au chien. Il fallait bien admettre que le labrador avait fait un super job, lui explosant les tympans bien comme il faut. Il y avait malchance et malchance, là, elle défiait l’heure aux dés des joueurs de Quidditch de sa maison. C’était dire quelque chose : ils avaient été derniers cette saison là, et en tant que préfète, elle avait pu entendre les railleries et pleurs déçus pendant des secondes lui ayant semblé être des lustres. Presque aussi poussiéreux que ceux qu’abritait sans doute le manoir des Madrevier.

Famille assez absurde, soit dit en passant, car si elle se taxait d’orgueil dès qu’il était question de sang pur ou de Serpentard, quelques fouilles attentives révélaient que les premiers membres de la famille à avoir intégré la plus célèbre école d’Ecosse avaient en vérité trouvé place dans les rangs de Poufsouffle, Serdaigle et Gryffondor. Bon, d’accord, certains disaient aussi que l’une de ses ascendantes italiennes était Fourchelang, d’où les prédispositions serpentophiles, mais tout de même ! Bennet expira. Penser, ou plutôt s’évader en ses pensées, quel formidable moyen de retenir ses jurons, insultes et autres expressions de rage ; plus elle s’éloignait de l’enjeu, plus son juste était son jeu. Il fallait avoir l’air faible. Démunie. Et dans l’instant elle était parfaite pour cette fonction.
- Ce n'est rien, juste un imbécile qui s'amuse et qui va passer un mauvais quart d'heure quand j'en aurais terminé avec toi.
*Gare à ce que tu dis, toi... Tu ne t’aperçois donc pas que tu es le seul abruti ici ? C’est moi qui l’ai lancé, ce sort, alors quand tu en auras fini avec moi, t’auras du mal à me faire passer un sale quart d’heure !*

Il n’y avait pas à dire. L’homme la révulsait. Pas physiquement, s’entend, il était même pas trop mal foutu, mais son comportement, ses assomptions la dégoûtaient. Lasse, elle se mura à nouveau dans le silence.
- D'ailleurs... je vais me montrer sympa parce que tu me plais bien, tu m'expliques juste vite fait ce que tu faisais ici, je te libère et ensuite tu peux t'en aller tranquillement.
Huhuh. L’affaire sentait l’arrière-train de putois, mais avait-elle vraiment le choix ? A court d’idées quant aux motifs, et sur les nerfs face à la tournure prise par la situation, elle finit par grogner :
- Roh ça va hein ! Lâche moi c*nnard !
Sans vraiment attendre son accord, elle s'exécuta. Un #Plasticinum changea le filet que l’extension rendait pourtant indolore en un banal cerceau de hula-hoop.

Elle ne sut pas trop pourquoi elle eut besoin de s'arrêter. Elle aurait pu filer. Mais la rage l'étouffait. La rage la prenait à la gorge, la faisait suffoquer. Il fallait que ça gicle hors de ses poumons. Une bonne fois pour toute. C'était con, de s'exposer ici, au beau milieu d'une des rues les plus coupes-gorges du monde magique. Mais la colère vous prend comme une envie de pisser et se déverse toujours de manière insensée.
- J’suis qu’une gamine. Une élève de Poudlard. Tiens, r’garde mes devoirs s’tu m’crois pas, grinça-t-elle en sortant son dernier parchemin de Métamorphose. J’en ai marre d’être impuissante. Marre de tout regarder comme au zoo, comme si j'étais derrière une p*tain de vitre alors que leurs griffes me touchent. Marre de finir embrochée chaque fois que des masqués croisent mes pas. Marre de tout, marre d’eux, marre de la loi, marre de toi ! C'était sorti. Et si, comme cela était encore possible, il n'était un Auror, elle était dans de très mauvais draps. Le moment suivant, un #Bombarda Maxima qu'elle ne prit la peine d'informuler s’en prenait au mur, et les pierres filaient en direction du duo, offrant l’occasion de rêve pour se faire la malle. Courir. Plus vite que lui. Just in case.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Damien J. Eales
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Quêtes et enquètes

Message par : Damien J. Eales, Mer 2 Sep 2015 - 17:00


--------Par ici toi !  - [PV avec Lizzie Bennet.]



Alors que je pensais que tout était terminé, qu'elle allait coopérer avec moi et que j'allais ensuite pouvoir m'en aller tranquillement, la jeune fille brisa tout mes espoirs en transformant le filet de métal qui la retenait en vulgaire...  hula-hoop ? Hum, astucieux... Mais autant dire qu'elle commençait à me taper sur les nerfs avec son attitude de rebelle, bien que j'aimais particulièrement les personnes qui ne cédaient pas facilement à l'autorité, mais là, lorsqu'il s'agissait de la mienne, les choses étaient bien différentes. Lâchant un profond soupir, baguette toujours fermement tenue dans ma main, je m'apprêtait à mettre fin à tout ce cinéma une bonne fois pour toutes, mais ma "prisonnière" prit la parole et je lui laissais donc le loisir de s'expliquer. Et alors que je pensais qu'elle allait, une fois de plus, ne rien arranger à son cas en jouant la carte de la rebelle, je fut surpris par ses paroles qui étaient tout autre. Elle en avait donc assez d'être spectatrice face à tout ce qu'il se tramait en ce moment dans le monde des sorciers ? Cette situation n'était pas sans me rappeler le garçon que j'avais été autrefois, ce jeune sorcier élève de Poudlard qui rêvait de pouvoir un jour faire quelque chose pour rendre ce monde un peu meilleur, pour que plus personne n'ait à souffrir des actes des Mangemort, de ceux qui m'avaient enlever mes parents, ma famille... Je savais parfaitement ce qu'elle ressentait en ce moment et quelque chose en moi me disant que je ne devais pas rester là sans rien faire.

Elle en avait assez d'être impuissante tandis que moi, je devais reprendre le flambeau de mon grand-père, poursuivant l’œuvre à laquelle il s'était consacré durant toute sa vie tout en suivant mon objectif personnel... autant dire que cette rencontre tombait à pic, au point où j'avais du mal à croire au hasard sur ce coup. C'était comme si cette rencontre devait absolument avoir lieu, comme s'il s'agissait d'un coup du sort pour que je puisse accomplir ma destinée. Depuis la mort de mon grand-père, je ne savais que faire, sachant parfaitement que si j'acceptais d'être à la tête de ce qu'il avait bâti, je n'aurais pas d'autre choix que de quitter les Aurors après tout ce que j'avais fait pour les rejoindre. Mais... ma place se trouvait-elle réellement au Ministère ? Pouvais-je vraiment faire quelque chose en restant sous les ordres de mon employeur actuel ? Je devais scrupuleusement suivre les lois sans faire le moindre débordement, être exemplaire, irréprochable, me contenter de capturer les Mage Noirs qui se trouveraient sur ma route...

J'en avais assez d'être cet homme, j'en avais assez d'être le gentil garçon du Ministère qui obéit sagement aux lois... Est-ce que les Mangemorts s'en préoccupaient, eux, des lois ? Bien sûr que non ! En se contentant de suivre fidèlement les ordres du pouvoir en place, cette guerre était déjà perdue d'avance, les Mage Noir ayant déjà gagner. Ma lutte était donc vaine et je ne parviendrais à rien en restant aux côtés des Aurors... je savais donc parfaitement ce que je devais faire à présent... sortant tout juste de ma réflexion, prêt à m'adresser à celle qui était toujours présente face à moi lorsque cette dernière fit exploser un mur à proximité. Sachant parfaitement ce qui risquait d'arriver au moment même où le sortilège de la jeune fille fut formulé, j'informulais un Eolo Procella afin d'utiliser la bourrasque que je venais tout juste de créer pour envoyer les briques qui, normalement, nous étaient destinées, dans une toute autre direction et ce sans même prendre la peine de quitter du regard la personne se trouvant face à moi.


D A M I E N ---E A L E S
Tu en as marre d'être impuissante, n'est-ce pas ? Dans ce cas... que dirais-tu si je t'apprenais que tu n'as pas à l'être, que tu peux faire quelque chose, devenir assez puissante pour ne plus avoir à craindre qui que ce soit, quoi que ce soit... tu as un certain potentiel, j'ai pu le remarquer depuis tout à l'heure et il serait dommage de ne pas l'exploiter, tu ne trouves pas ?


Un sourire se dessina sur mes lèvres tandis que ma main libre alla chercher mon insigne d'Auror que je pris la peine de contempler pendant un instant, un long instant... pour finalement le laisser tomber vulgairement au sol, l'envoyer valser au loin d'un léger coup de pied. A partir de cet instant, l'Auror Damien Eales n'était plus, cédant sa place à un homme nouveau, un homme avec bien plus d'ambition et qui sera sans nul doute bien plus efficace qu'autrefois... bien plus efficace que ceux qui sont à la solde du Ministre. Replongeant mon regard dans celui de la fille face à moi et rangeant ma baguette pour la mettre en confiance, je pris la peine d'ajouter quelques précisions à l'offre que je venais de lui faire.


D A M I E N ---E A L E S
Comme tu viens de le comprendre, je ne tentais pas de t'enrôler au Ministère, non, tu ne ferais que perdre ton temps là-bas, crois-moi. Je te parle de quelque chose de bien plus ambitieux, de quelque chose qui te permettra d'exploiter pleinement ton potentiel. Soit mon apprentie et je t'apprendrais tout ce que je sais, magie blanche comme magie noire, car les deux te seront nécessaire si tu souhaites réellement être en mesure de faire quelque chose face à un Mage Noir. Acceptes ma proposition et je t'expliquerais tout ce que tu dois savoir sur ce que je comptes faire, rejoins-moi et tu ne seras plus jamais impuissante.


DAMIEN J. EALES.--------

Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Bennet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


Re: Quêtes et enquètes

Message par : Lizzie Bennet, Dim 27 Sep 2015 - 23:36


Plus les minutes passaient et plus elle songeait la probabilité qu’il soit Auror proche de 1. Ayant un rapport assez particulier avec le pouvoir -entre flirt et dégoût- elle peinait à déterminer si c’était bon ou mauvais signe pour la suite de leur rencontre. M’enfin, pour le coup, elle n’avait rien fait de mal, n’avait d’autre crime que se balader sur l’Allée des Embrumes, ce que toute personne censée jugerait insuffisant comme motif d’audience. C’était même rare pour elle d’être si innocente : quelques sorts avaient fusé en direction du représentant de l’ordre, certes, mais aucun ne l’ayant touché, il avait sa parole comme seul témoignage, et elle savait se montrer très persuasive en toutes circonstances. De neutre, pourtant, l’information passa en positif quand l’homme lui signifia clairement qu’il était en mesure de dominer ses pulsions magiques. En effet, le coup de vent dont il usa pour détourner ses briques ne fut dirigé vers elle, ce qui était presque idyllique en fait, au vu de son expérience duellistique.

Un Auror voulant jouer aux gentils jusqu’au bout... Finalement l’image manquait de couleurs, la loi était terne, et même en sa faveur, trop peu distrayante pour clore sa journée. Bamn, il suffisait d’y songer que l’inconnu acquiesçait. Il lui parlait de potentiel, il lui parlait de puissance, il lui parlait de l’aider, de la guider ? Bon, les Aurors recrutaient dans l’Allée des Embrumes, oklm pour la cohérence. Elle fronça imperceptiblement du haut du nez, quelques plis se formant sous son hésitation, sa pénibilité à croire un traitre mot de ce qui lui était conté. Sérieusement, à quoi bon inventer des miroirs vous faisant basculer dans d’autres mondes quand on pouvait se contenter d’une petite balade à Londres pour s’offrir les plus imprévues des portes. Fin je veux dire, on parlait de Lizzie Bennet quoi, le seul Auror qu’elle avait connu, c’était juste via un aperçu de sa mauvaise tenue de l’alcool lors d’un service particulier. En vrai elle se rappelait même plus de son nom, juste qu’il aimait bien les brunes et croyait au prince charmant, une c*nnerie comme ça.

Là, se devinait un lien direct avec le pouvoir, dénué de sexe, dénué (fin presque, à partir de maintenant en tout cas) de duel/humiliation, c’était digne des romans moldus tant c’était farfelu. Non, pire que les romans, leurs séries là, ce degré-là. Aussi étrange que le jour où on lui dirait que Jane n’avait jamais été, qu’elle était sujette à des hallucinations d’ampleur XXL depuis son enfance.  Vraiment XXL s’entend, pas façon Madame Guipure qui ne proposait en vrai rien de plus large que du S, trop pétrie comme tous les autres de l’obsession sociétale de la minceur, rendant toute collection de robes plus grandes impossible à exposer en vitrine. Manque d’ovaires, c’est synonyme. Enfin les siens tenaient très bien en places, pas même chatouillées par quelques débris de briques, rien, juste ce sourire victorieux, sourire de l’homme triomphant de lui-même, prenant une décision trop longtemps attendue. Il regardait son insigne comme s’il savait déjà, et en effet il savait, et le regard n’était qu’adieu courtois, comme un masque que l’enfant dévêt après son Carnaval, fier d’avoir été un indien réaliste tout ça par ce qu’on lui jamais causé appropriation culturelle et que pour lui, tout autochtone était un Sioux, toute culture était reléguée au passé, au mime.

Ne digressons pas. Tout fier d’avoir impressionné les copains, donc, l’enfant quittait le costume, le foulait du pied, dessinait un nouveau chemin. Le brun avait l’oeil de celui qui ne se laisse abrutir par quelque ineptie de destin, qui choisit au quotidien, celui qui est maître, de lui, de ses actes. Sourire ô combien contradictoire avec les premières impressions de folie qu’elle avait lu en lui. P’t-être moins avec ce qu’il aurait dégagé aux yeux d’autres interlocuteurs s’il y en avait eu, parce que ça donnait un côté assez lunatique, pour ne pas dire bipolaire, mais la versatilité de la blairelle s’accommodait assez du changement. Et vlan, en parlant de changement... Un ex-Auror qui crachait sur son métier, c’était sympa comme discours. Le choix de placer la morale au dessus de la loi, de nier la hiérarchie des normes, d’y proposer les valeurs comme but ultime. Et en fait, ça sonnait pas si utopique que ça dans sa façon de le formuler. Ça avait un côté vaincre le feu par le feu, nah, y’avait pas à dire, on se laissait convaincre assez facilement. Combien de temps faut-il défendre la loi pour en mesurer la c*nnerie ? Combien de temps faut-il croire pouvoir vivre au-dessus d’elle pour devenir un danger public ?


Elle repensa à son fantôme, à Jane la gorge vissée au plafond, la vie s’insinuant hors des lèvres, le teint de plus en plus diaphane.
Elle repensa à sa respiration mourante, à ses poumons perforés par le verre.
Elle repensa à Big Ben la souillée.


Avait-elle de l’ambition, elle qui vivait à la rue ? C’est vrai que ses journées semblaient s’étendre à plus de 24h, mais cela tenait moins à son orgueil qu’à une quelconque persévérance, non ? Quant à ses expériences, c’était pure curiosité. Qui comptait-elle berner ? Elle avait goûté à la magie, et comme une drogue elle y replongeait un petit peu tous les jours, gourmande d’en apprendre plus quoique les bancs scolaires lui soient une torture. Se défendre. Pouvoir défaire. C’était des promesses qu’on trouvait dans tous les bouquins, c’était des promesses que l’on moquait quand elles étaient si loin. Et pourtant. Magie blanche, magie noire, savoir. Accepter, c’était le dernier acte de naïveté, de faiblesse qu’elle commettrait. Après, après cette page serait tournée. Apprentie, qu’il lui proposait de l’appeler. Si c’était un synonyme de puissance, elle embrasait son nouveau baptême. La confiance pétillait dans son regard, elle savait faire le bon choix. Son bras se tendit, sa main s’ouvrit, promesse.
- Pourquoi perdre du temps ? Commençons maintenant, tu veux ?


(Fin du RP)
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Keira Sanders
avatar
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage


Re: Quêtes et enquètes

Message par : Keira Sanders, Jeu 14 Avr 2016 - 22:59


RP avec Alice Grant
Dans le noir et le brouillard


     Ce matin là, Keira se reveilla toute pleine d'excitation. Le soleil dehors tapait plutôt fort pour ce début de saison printanière, malgré un ciel relativement couvert. Elle sortit de son petit lit londonien, pris un grand verre de jus de citrouille en guise de petit déjeuner, et se revêti de ses robes de sorcier. Elle pris le soin de ne pas attacher son blason de l'école afin de ne pas afficher qu'elle était élève. Aujourd'hui, c'était important. Mais elle le garderait dans sa poche... au cas où...

Ses parents sont déjà partis. Ils font une carrière de médicomage, donc ils commencent assez tôt. Elle n'aurait pas à leur expliquer où elle allait. Il y a quelques jours de cela, elle avait envoyé le hibou familial à Alice Grant, une de ses amies à Poudlard, avec qui elle avait gardé contact depuis leur rencontre dans le Poudlard Express, lorsque la Serpentard entrait en première année. Depuis, elle l'avait entraînée dans pas mal de choses, elle qui était plutôt sage et studieuse. Mais elle semblait aprécier ça. Elle n'avait jamais fait objection.  Cette fois, peut-être que c'était un peu plus... risqué que d'habitude. Mais Keira ne pouvait se rendre là-bas seule. Elle était un peu jeune, encore. Et sa camarade avait deux ans de plus. Et ça se voyait. Bon, elle avait du faire preuve d'un peu de persuasion et de persévérance.

Elles s'étaient données rendez-vous non loin de l'entrée de l'Allée des Embrumes. Ce serait la première fois que Keira allait y mettre les pieds, et sa camarade aussi, sûrement. Elles allaient partir en exploratrices des lieux. Mais... Il vaudrait peut-être mieux éviter d'avoir trop l'air de touristes quand même. Marcher d'un pas confiant. Regardant autour d'elle, la brune se demandait quand est-ce que la Serdaigle allait arriver. En espérant qu'elle n'aie pas eu d'empêchement...


Dernière édition par Keira Sanders le Mer 20 Avr 2016 - 14:21, édité 1 fois (Raison : mise en page)
Revenir en haut Aller en bas
Alice Grant
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Quêtes et enquètes

Message par : Alice Grant, Jeu 14 Avr 2016 - 23:46


Alice Grant enfila sa tenue habituelle: un t-shirt, un jean déchiré, des baskets, ses mitaines noires et son sac à main. Keira l'avait, une fois encore, entraînée dans une aventure périlleuse mais juste, qui en valait a peine, une bonne cause. En même temps, elle le lui rendait bien. Bon, cette fois, c'était vraiment dangereux, finis de jouer. L'allée des embrumes... et puis quoi encore? Cette fois, Alice avait hésité là ou tout le monde se serrait directement enfuis en courant, puis avait finis par accepter.
A Londres, la jeune sorcière se sentait libre comme l'air. Enfin, en France, dans son pays natal, aussi, mais là, il n'y avait pas sa mère pour la surveiller. En même temps, vu dans quoi l'entraînait sa mère... Enfin bon. Elle était en même temps excitée et survoltée à l'idée de se lancer dans une nouvelle aventure avec son amie, rencontrée trois ans plus tôt dans le Poudlard Express.
Aujourd'hui, elles allaient se contenter de repérer les lieux.
Avant de partir, la serdaigle attrapa des lunettes de soleil discrètes. Il faisait beau. Une nouvelle journée commençait!
Revenir en haut Aller en bas
Keira Sanders
avatar
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage


Re: Quêtes et enquètes

Message par : Keira Sanders, Ven 15 Avr 2016 - 10:54


Fort heureusement, la Serdaigle ne mit pas trop de temps à arriver. Elle était habillée en moldue aujourd'hui. Keira l'avait rarement vue en dehors de Poudlard. Elle portait aussi des lunettes de soleil, qui, pensa Keira, allaient sûrement se trouver inutiles dans l'Allée des Embrumes. Mais soit. La verte et argentée la salua avec un petit sourire en coin et lui murmura :

- On y va ?

Sans attendre sa réponse, elle emboîta le pas. Aussitôt entrée dans l'Allée, Keira ressentit le changement d'atmosphère : comme elle s'y attendait, il y faisait beaucoup plus sombre. Les ruelles étaient sûrement trop étroites pour permettre au soleil d'arriver jusqu'à là. Il y avait aussi quelque chose de différent dans l'air, qui donnait un aspect mystérieux à l'Allée... Comme un brouillard léger, qui contrastait avec la façade noire des bâtiments.

Keira fit quelques pas en avant, et se retrouva devant un magasin. Un magasin de magie noire, forcément. Cette Allée en grouille. Elle regarda avec soin dans les vitrines : la première chose qui la frappa fut un squelette. Il y avait un squelette qui se dressait là, debout, comme si on avait juste retiré la peau et la chair de la victime. Keira s'avança vers lui, et regarda de plus près. Cela ne semblait pas être un squelette humain : il était beaucoup trop voûté, et les bras étaient beaucoup trop longs... Ils pendaient le long des fémurs du squelette, atteignant presque les genoux. Un loup garou, mais bien sûr ! Keira murmura :

- Fascinant, tu ne trouves pas ? C'est.. Enfin, c'était un loup garou. On peut pas voir ça partout!

Après avoir prononcé ces mots, elle se retourna pour voir si Alice était toujours présente à côté, espérant qu'elle n'ait pas déjà déguerpi à cause du squelette.
Revenir en haut Aller en bas
Alice Grant
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Quêtes et enquètes

Message par : Alice Grant, Ven 15 Avr 2016 - 13:52


Alice Grant retrouva Keira à l'endroit convenu, elle portait des vêtements de sorcier et des lunettes de soleil.
- On y va ? lui dit-elle.
C'était plus une affirmation qu'une question, aussi elles s'engagèrent dans l'allée. Il y faisait beaucoup plus sombre, mais Alice ne retira pas ses lunettes. Elle n'en avait pas pris pour protéger ses yeux du soleil.
Elles tombèrent sur un magasin de magie noire dont la vitrine affichait un squelette de loup-garou terrifiant. Keira se retourna enfin vers la serdaigle pour lui murmurer:
- Fascinant, tu ne trouves pas ? C'est.. Enfin, c'était un loup garou. On peut pas voir ça partout!
Alice trouvait en effet ça très impressionnant. Mais elle était plus horrifiée qu'autre chose, et un frisson glacé lui parcourra l'échine un court instant. Il était rare d'en croiser. Une question la tirailla soudain.
-Je me demande comment il est arrivé ici. J'espère qu'il est vieux.
Alice ne voulait pas avoir affaire avec les sombres boutiques de l'Allée des Embrumes. Ce qu'elles prévoyaient de faire était déjà assez dangereux. Mais, encore une fois, la jeune sorcière se dit que ça en valait la peine. Mais là, c'était juste un simple repérage des lieux, il était important de connaitre cette allée par coeur, ça allait forcément leur donner un avantage.
Enfin, elle l'espérait.
Revenir en haut Aller en bas
Keira Sanders
avatar
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage


Re: Quêtes et enquètes

Message par : Keira Sanders, Sam 16 Avr 2016 - 11:54


Alice se demandait comment le squelette était arrivé ici. Bof, à quoi bon se poser une telle question ? Ici, elles trouveraient sûrement beaucoup de choses plus étrange que la présence d'un squelette de loup-garou. Keira tourna les yeux et aperçu un autre os, dressé tout seul sur un piédestal. Il s'agissait d'un avant-bras complet, mais à la vue des dimensions de la main - petite, boudinée, quatre doigts - ce n'était pas humain non plus. Elle se demandait de quel genre de créature il provenait... Mais, tous ces ossements étaient là pour la décoration, non ? Ils ne les vendaient quand même pas ? Quel genre de sortilège demandait des ossements aussi macabres ? Keira songea qu'il faudrait qu'elle se renseigne un peu à la bibliothèque, lorsqu'elle serait de retour à Poudlard.

Elles étaient là, plantées dans l'Allée que bien des sorciers redoutaient. Il fallait avouer qu'on ne s'y sentait pas vraiment en sécurité. Etait-ce le manque de luminosité, ou ce brouillard ? Et si ce n'étaient que des vieilles rumeurs qui ont perduré... Soudain, une idée traversa la tête de Keira. Elle avait envie d'entrer dans cette boutique. Un peu d'adrénaline quoi! L'idée d'entrer dans une boutique aussi sombre que possible affichant des produits aussi macabres l'excitait, aussi étrange que cela puisse paraître.

- On entre ? demanda-t-elle à sa camarade. Juste pour jeter un coup d’œil.

Keira plongea son regard dans le sien, son petit sourire malicieux sur les lèvres. Même si elle refusait, elle finirait bien par réussir à la faire rentrer. Elle le savait. Et si elle se trompait, et bien elle y rentrerait seule, elle n'aura qu'à l'attendre devant. Mais elle doutait franchement qu'Alice veuille attendre devant toute seule dans une ruelle étroite et sombre...


Revenir en haut Aller en bas
Alice Grant
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Quêtes et enquètes

Message par : Alice Grant, Sam 16 Avr 2016 - 12:11


Keira ne bougea pas d'un cil. Au contraire, elle se mit à observer le reste de la vitrine. Alice leva les yeux au ciel. On avait vraiment du mal à le voir. La sorcière regarda son amie en souriant légèrement.
- On entre ? demanda-t-elle à sa camarade. Juste pour jeter un coup d’œil.
Alice soupira. Elle n'avait aucune envie de rentrer dans cette boutique, mais, de toute façon, elles devraient faire bien pire après.
-Ben, on est censées repérer les lieux, donc... ok. Mais on ne se fait pas remarquer, par contre.
Elle ne savait pas ce qui attirait Keira là-dedans, et elle ne voulait pas le savoir. Il fallait bien qu'elles se familiarisent avec l'endroit, cette atmosphère lourde et angoissante, comme si une accumulation trop forte de magie noire avait rendue maudit cette allée. Mais, si elles voulaient savoir ce que préparaient ces mages noirs, elles n'avaient pas le choix. Si jamais elles se faisaient repérer... là encore, la serdaigle préféra ne pas y penser, et entra dans la boutique la première, contre toute attente, espérant qu'à l'intérieur l'air soit moins tendu. Même si elle avait des doutes.
Et bien non. A vrai dire, l'intérieur de la boutique était encore pire que l'extérieur. Les étagères exposaient des livres de magie très noire, même un pour les tout petits, ce qui fit frissonner Alice. Il y avait aussi plein d'objets respirant la magie noire, certains semblaient presque épurés malgré l'aura qu'ils dégageaient, d'autres étaient répugnant.
Derrière le comptoir fait de bois noir, un sorcier, sûrement le vendeur, s'adressa aux deux élèves:
-Je peux vous aider, mesdemoiselles? dit-il avec un sourire qui faisait froid dans le dos.
-Merci, répondit Alice d'une voie posée, on ne fait que regarder.
Elle se tourna vers sa camarde pour voir ce qu'elle faisait.
Revenir en haut Aller en bas
Keira Sanders
avatar
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage


Re: Quêtes et enquètes

Message par : Keira Sanders, Sam 16 Avr 2016 - 15:11


Un soupir. C'était la réaction d'Alice à sa "proposition". Dès lors, Keira sut que c'était gagné. Un soupir, ça signifie "ça me dit rien qui vaille mais ok". Alice le confirma en précisant qu'elle ne voulait pas qu'elles se fassent remarquer. Elle avait raison. Malheureusement, la discrétion n'était pas toujours le fort de Keira. Cela dépendait des situations, à vrai dire. Parfois, elle savait se glisser là où elle le voulait comme un petit chat, sans se faire remarquer. Mais dès qu'elle était un peu trop excitée, c'était moins facile. Elle se dit qu'elle allait faire des efforts pour cette fois. Se mettre dans le pétrin, c'était pas très grave, mais mettre son amie dans le pétrin, Keira préférait l'éviter.

Laissant Keira sourire de plus bel, Alice entra dans la boutique en premier, apparemment sans trop réfléchir. Elle devait préférait ne pas y penser. Keira fut surprise mais la suivi de près, se retenant de chantonner une petite mélodie glauque pour ternir un peu plus l'ambiance. A l'entrée, il y avait des étagères remplies de livres. Pas besoin de les ouvrir pour savoir de quoi ils traitent, on dirait presque que la magie noire à une odeur, par ici. Certains portaient sur leur dos des symboles que Keira n'avait jamais vus, d'autres n'avaient aucune inscription, comme s'ils n'étaient que de vieux journaux vierges. Il y en avait aussi des plus farfelus : l'un était poilu et avait des yeux, et un autre avait une petite main greffée sur son dos. Etrange. Se demandant à quoi elle servait, Keira ne préférait pas la toucher. Au loin, dans un autre recoin de la boutique, elle remarqua d'autres accessoires qui ressemblaient à des engins de torture. Mieux valait rester près des livres... !

Elle entendit le vendeur leur adresser la parole. Keira fut encore plus surprise d'Alice lorsqu'elle lui répondit "on ne fait que regarder" d'un ton très calme.  Bravo, se dit-elle. Sa voix n'avait pas trahit d'angoisse. Keira songea que si le vendeur se posait trop de question, elle ferait semblant de rechercher un livre sur les propriétés des ossements, repensant aux questions qu'elle se posait tout à l'heure. Quoique. Non, en fait, elle ne pouvait pas retenir ses mots, comme d'habitude. Elle décida de demander, de son ton détaché :

- Ce loup garou en vitrine. Je me demandais à quoi il servait.

En espérant que ce n'est pas ce qu'Alice avait en tête pour "se faire remarquer". Mais après tout, sa question leur permettrait sûrement de sortir d'ici sans paraître trop louches. Elles auraient eu l'air de rentrer pour une raison, et Keira aurait réponse à ses interrogations, bien qu'anxieuse de l'entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Alice Grant
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Quêtes et enquètes

Message par : Alice Grant, Sam 16 Avr 2016 - 16:49


Celle-ci regardait aussi ce qu'il y avait dans la boutique et demanda au vendeur à quoi servait le loup-garou en vitrine. Au moins, leur entrée ne paraîtra pas louche si c'était pour une raison. Le vendeur agrandit son sourire mesquin et sortit de derrière le comptoir, s'approchant un peu de l'intérieur de la vitrine ou le squelette avait été disposé. Alice se força à ne pas reculer. Avec son sourire, il avait l'air d'un psychopathe, et la serdaigle ne voulait pas entendre la réponse qui était sûrement affreuse. Mais là encore, elle se forca à écouter, faisant mine de boire les paroles de l'homme qui fixait les ossements avec fierté.
-Je l'ai ramené il y a longtemps d'une de mes balades en forêt. Une très belle pièce. Il n'est pas à vendre, c'est... mon trophée.
Il revint à grands pas vers le comptoir, les yeux brillants d'une sorte de folie nostalgique. Il était plongé dans sa "magnifique jeunesse". Alice se dit que s'était le moment de partir. Elle jeta un coup d'oeil vers son amie avant de dire d'un ton impressionné au vendeur, remerciant son talent pour la comédie:
-Impressionnant! Nous allons peut-être y aller maintenant.
Elle pria pour qu'il ne pose pas de questions, car il fallait que personne ne sache rien d'elles. La jeune sorcière pouvait toujours improviser, mais elle préférait quand même qu'on ne s'intéresse pas à elles. Si, plus tard, on posait des questions sur deux jeune sorcières qui se baladaient dans l'Allée des Embrumes en laissant traîner leurs oreilles, il faudrait que personne ne puisse répondre.
Et puis, elles devaient continuer le repérage des lieux. Il fallait qu'elles se dépêchent.
Si il y avait bien un endroit à Londres ou un mage noir-pyromane-meurtrier pouvait se cacher, c'était bien dans un coin pareil. Elle voulait en finir le plus vite possible. Elle regarda l'heure sur montre de son père. Alice avait l'impression d'être dans cette sombre allée depuis des heures, mais en fait elles étaient là depuis à peine vingt minutes. Elle pria aussi pour que Keira comprenne et ne cherche pas à rester.
La jeune sorcière guetta la réaction du vendeur. Une boule d'angoisse commença à se former dans son ventre. Mais elle se rassura vite en se disant que le vendeur n'allait ni les interroger ni les retenir. Non?
Revenir en haut Aller en bas
Keira Sanders
avatar
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage


Re: Quêtes et enquètes

Message par : Keira Sanders, Sam 16 Avr 2016 - 17:31


Le vendeur, un peu effrayant, quitta son comptoir pour se loger près du-dit squelette. Quand il posait son regard dessus, on pouvait lire la fierté dans ses yeux.

-Je l'ai ramené il y a longtemps d'une de mes balades en forêt. Une très belle pièce. Il n'est pas à vendre, c'est... mon trophée.

Son trophée ? Est-ce que cela signifiait bien...? D'une part, Keira trouvait cela réellement impressionnant. Tuer un loup-garou ne devait pas être chose facile. Le vendeur devait être un bon mage - noir, certes. D'ailleurs, il ne valait mieux pas traîner dans les parages trop longtemps. Ce mage n'inspirait rien à Keira, désormais. D'autre part, elle ne put s'empêcher de penser que derrière un loup-garou, il y avait un être humain. Elle espérait seulement que celui-ci n'était pas une bonne personne sous sa forme humaine...

- Très habile. Je ne comptais pas l'acheter, je m'interrogeais juste... sur la façon dont il avait atterri ici, et si c'était une décoration pour la vitrine ou un objet magique. Vous m'avez éclairé, annonça-t-elle en se forçant à le regarder bien en face. Mon amie a raison, ajouta-t-elle en la regardant, nous n'allons pas nous attarder.

Sur ces mots, elle emboîta le pas vers la sortie de la boutique, pendant qu'Alice la suivait certainement de près. Elle n'avait pas laissé le temps au vendeur pour pouvoir répliquer. Elle demanda, avant de se retourner pour voir si Alice était sortie :

- Ca va ? Pas trop envie de t'enfuir ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Quêtes et enquètes

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 11

 Quêtes et enquètes

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.