AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -20%
Balance Connectée Wifi & Bluetooth Withings ...
Voir le deal
47.99 €

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Salle sur Demande
Page 2 sur 10
La Salle des Arts
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
Luia Luminos
Serdaigle
Serdaigle

La Salle des Arts - Page 2 Empty
Re: La Salle des Arts
Luia Luminos, le  Lun 1 Juil 2013 - 22:34

Le temps passa un peu et le jeune homme lui répondit enfin:

Avec plaisir, Luia. J'aime bien le théâtre donc, je m'amuserait sûrement. Surtout avec toi, sachant qu'on a des liens, on va bien s'amuser ! J'le sens bien.

Elle sourit à cette évocation. Il avait l'air d'aimer aussi le théâtre et c'était tant mieux car elle comptait bien lui faire jouer cette pièce.Enfin, ils allaient répéter maintenant et ils la joueraient peut-être lors d'un des spectacles de l'école. Elle s'y voyait déjà en tout cas. Elle se mit debout et commença à réfléchir sur la meilleure manière d'introduire le sujet du sketch à son demi-frère. Elle arpenta la scène en faisant les cents as et en oublia presque qu'il était là. Lorsqu'elle sut enfin quoi dire, elle se tourna vers lui:

-Bon, en fait, c'est un sketch que j'ai écrit, il est parfait selon moi mais bon c'est que mon avis.En gros, c'est une sorte de comédie autour de deux êtres qui s'aiment et se retrouvent au bout d'un long moment. Ce qui fait le comique? Ce qu'ils se disent, comment ils le disent... Bon, il a jamais été joué avant mais bon, si jamais il est accepté dans un des spectacles de Poudlard un jour, j'aimerais que tu joue le rôle du mec s'il te plaît car je me vois pas jouer les deux rôles. Bon, pour cette fois, on peut juste répéter et la prochaine fois, s'il y en a une, je te donne une copie du texte et on peut commencer à penser au reste. Ça te va?

En attendant une réponse, Luia se rassit au bord de la scène et se souvint des fois où elle avait jouée devant sa famille, un de ses grands plaisir. Elle ferma les yeux, les souvenirs affluèrent. En fond d'elle, elle pria même qu'il accepte le rôle qu'ils commencent de suite à répéter.


 
Akize T. Xiraz
Akize T. Xiraz
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Animagus : Python royal


La Salle des Arts - Page 2 Empty
Re: La Salle des Arts
Akize T. Xiraz, le  Mar 2 Juil 2013 - 17:45

Quelle idée, quand même, de faire faire du théâtre au poufsouffle, même si celui-ci aime bien. C'est une idée folle, très folle, d'ailleurs. Akize eut très peur de ne pas être à la hauteur et de décevoir Luia. Surtout qu'il tenait beaucoup à sa chère demie-soeur. C'est la personne sur qui il a le plus de confiance dans tout Poudlard. Donc, mieux ne vaut pas la décevoir, car dans ce cas, Luia n'aura plus confiance à Akize, et dans ce cas, c'est le drame pour le poufsouffle.

Sa soeur lui répondit, calmement et d'une voix douce qu'adore Akize.

Bon, en fait, c'est un sketch que j'ai écrit, il est parfait selon moi mais bon c'est que mon avis.En gros, c'est une sorte de comédie autour de deux êtres qui s'aiment et se retrouvent au bout d'un long moment. Ce qui fait le comique? Ce qu'ils se disent, comment ils le disent... Bon, il a jamais été joué avant mais bon, si jamais il est accepté dans un des spectacles de Poudlard un jour, j'aimerais que tu joue le rôle du mec s'il te plaît car je me vois pas jouer les deux rôles. Bon, pour cette fois, on peut juste répéter et la prochaine fois, s'il y en a une, je te donne une copie du texte et on peut commencer à penser au reste. Ça te va?

Elle était folle, obligatoirement. Mais bon, l'idée tentait Akize donc il était obligé de répondre oui. Il était assez content de faire une petit activité avec Luia, sur qui il tenait temps. Il répondit, d'un air joyeux.

Oui, pas de souci. Bonne idée, d'ailleurs! Expliques-moi en plus sur mon rôle.
Luia Luminos
Luia Luminos
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La Salle des Arts - Page 2 Empty
Re: La Salle des Arts
Luia Luminos, le  Mar 2 Juil 2013 - 18:01

Luia continuait à rêver évidemment. Elle souriait à ses souvenirs. Elle adorait vraiment le théâtre, c'était pas possible autrement. Elle se revit jouer devant ses parents, les faire rire, les faire pleurer... Oui, si elle avait un bon partenaire, il pourrait profiter à fond de ce loisir plutôt pratiqué par les Moldus mais que les sorciers appréciaient aussi un peu. Elle se demanda si ses ami(e)s approuveraient l'idée. Oh oui. Le seul à la dédaigner si elle jouait sur scène serait sûrement son pire ennemi Quentin Mortier, un Serpentard de son âge.

Elle rouvrit les yeux. Seul quelques secondes s'était écoulées et, lorsqu'elle rouvrit les yeux, elle vit Akize qui s'apprêtait à lui répondre:


-Oui, pas de souci. Bonne idée, d'ailleurs! Expliques-moi en plus sur mon rôle.


Pas de soucis. Elle se rapprocha de son frère et lui sourit. Leur relation commençait à prendre tournure et elle appréciait. Elle lui montra la feuille et lui expliqua en gros son rôle et celui qu'il aurait lui:

-Bah, comme je te disais, c'est une histoire d'amour entre un garçon et une fille. La fille attend le retour de son copain et au début, il revient. Elle le voit arriver et yen histoire d'amour mièvre débute. Le comique vient de leurs paroles un peu bêtes et mièvres. Je te propose de jouer le rôle du mec si tu veux bien. Moi je joue la fille. Au début, je suis seule et puis tu arrives et là, bam, tu apparaît. On est pas obligés de jouer aujourd'hui mais juste de répéter en lisant? Comme tu veux évidemment.
Akize T. Xiraz
Akize T. Xiraz
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Animagus : Python royal


La Salle des Arts - Page 2 Empty
Re: La Salle des Arts
Akize T. Xiraz, le  Sam 20 Juil 2013 - 14:59

Akize avait, sans doute, peur du rôle que va lui donner sa soeur mais celui-ci lui faisait confiance et espérait que le rôle allait être bien. Luia fit un grand sourire à Akize, très charmeur. Celui-ci lui fit un sourire, comme signe de politesse. De plus, c'était sa soeur. C'est sûr que ci ça aurait été quelqu'un que le jeune homme ne connaissait point, il aurait tout de suite dit « Remballes ton sourire, sale insolent! ». C'est un peu normal. On ne va pas sourire quelqu'un qu'on ne connait point.

« Bah, comme je te disais, c'est une histoire d'amour entre un garçon et une fille. La fille attend le retour de son copain et au début, il revient. Elle le voit arriver et yen histoire d'amour mièvre débute. Le comique vient de leurs paroles un peu bêtes et mièvres. Je te propose de jouer le rôle du mec si tu veux bien. Moi je joue la fille. Au début, je suis seule et puis tu arrives et là, bam, tu apparaît. On est pas obligés de jouer aujourd'hui mais juste de répéter en lisant? Comme tu veux évidemment. »

Faire croire qu'ils sont en couple alors qu'ils sont frères et soeurs ? C'est n'importe quoi ! Pour ne pas décevoir sa soeur, le poufsouffle fit comme-ci il accepta avec une bonne humeur mais c'est tout le contraire, malheureusement. Heureusement que c'est sa soeur et non une personne qu'Akize n'aime pas.

« D'accord. Je préfère répéter et jouer, pour voir comment ça se passe. En tout cas, pour voir si j'aime bien, ou non. »
Luia Luminos
Luia Luminos
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La Salle des Arts - Page 2 Empty
Re: La Salle des Arts
Luia Luminos, le  Sam 20 Juil 2013 - 17:32

Akize lui sourit en retour de son sourire puis il écouta ce qu'elle avait à dire... Elle espérait qu'il comprendrait que ce n'était que du théâtre et rien d'autre... Elle e comptait pas du tout sortir avec son demi-frère, oh ça non. Du plus, elle avait déjà un petit ami et était déjà bien courtisé de partout... Elle l'entendit enfin dire, avec bonne humeur:

« D'accord. Je préfère répéter et jouer, pour voir comment ça se passe. En tout cas, pour voir si j'aime bien, ou non. »

Luia sentait que ce n'était pas tout à fait sincère mais bon, il n'avait pas dit non et acceptait d'au moins répéter avec elle, c'était déjà ça. Elle lui sourit de nouveau. Elle se concentra sur sa feuille et dit:

-Eh bien allons nous asseoir et répétons en lisant, comme ça, sans vraiment jouer. On verra après si on peut aller plus loin, vraiment jouer quoi, OK?

Elle se leva et retourna s'asseoir sur le rebord de la scène, en attendant que Akize la suive et qu'ils commencent à lire sur la même feuille.
Akize T. Xiraz
Akize T. Xiraz
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Animagus : Python royal


La Salle des Arts - Page 2 Empty
Re: La Salle des Arts
Akize T. Xiraz, le  Dim 21 Juil 2013 - 18:43

Luia sourit, à nouveau, Akize. Elle avait l'air sûr d'elle concernant son projet sur le théâtre. C'est sûr que c'est un peu fou mais c'est tout elle. Luia était une grande folle, énorme même. À croire qu'elle aimait bien être folle, même si ce n'est pas désagréable. C'est sûr qu'Akize aimait bien Luia comme elle l'était, folle mais amusante, gentille et intelligente. Luia répondit.

Eh bien allons nous asseoir et répétons en lisant, comme ça, sans vraiment jouer. On verra après si on peut aller plus loin, vraiment jouer quoi, OK?

Ce n'est pas une mauvaise idée, pensa Akize. Cependant, le poufsouffle devait avoué quelque chose à sa soeur qu'il a cachait durant son longue enfance. Il fallait qu'il l'avoue, même si c'est un pas très difficile. Cependant, toutes les personnes comme lui trouvent que c'est un pas difficile mais il l'avoue quand même. Sur ce pas, il s'exécuta.

Luia, écoutes-moi. Il faut que je t'avoue quelque chose que j'ai caché durant toute mon enfance, et tu es la première à le savoir. J'espère que tu m'accepteras comme je suis, malgré ce que je vais t'avoué. Tout les enfants masculins à mon âge cherche une fille à tout prix, il s'amuse et n'ont rien à cacher. Je ne suis pas pareil. Comme tu as pu le voir durant mon enfance, je me préoccupais pas des filles. Il y a une raison. Luia, t'es prête ? Il s'arrêta quelques temps pour prendre du courage et repris. Je suis bisexuel. Autrement dis, j'aime les hommes et les femmes... Désolé.

Après avoir dis ceci, le poufsouffle fonda en larme en espérant que Luia l'accepte.
Luia Luminos
Luia Luminos
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La Salle des Arts - Page 2 Empty
Re: La Salle des Arts
Luia Luminos, le  Dim 21 Juil 2013 - 18:57

Luia était assisse attendant une réponse de la part d'Akize. Celui-ci semblait réfléchir à ce qu'il allait dire. Ce n'était pas si compliqué, pourtant. Elle souriait et l'observait. Certes, il n'était pas comme elle et n'était pas dans la même maison mais elle l'aimait comme il était et rien ne changerait cela. Elle attendait car il semblait aux prises avec des pensées importantes.

Luia attendait donc. Au bout d'un moment, il commença à parler mais ne répondit pas à sa question:


Luia, écoutes-moi. Il faut que je t'avoue quelque chose que j'ai caché durant toute mon enfance, et tu es la première à le savoir. J'espère que tu m'accepteras comme je suis, malgré ce que je vais t'avoué. Tout les enfants masculins à mon âge cherche une fille à tout prix, il s'amuse et n'ont rien à cacher. Je ne suis pas pareil. Comme tu as pu le voir durant mon enfance, je me préoccupais pas des filles. Il y a une raison. Luia, t'es prête ?

Luia attendit donc: apparemment, il avait une chose à lui avouer pour commencer par dire des choses ainsi sur son enfance et finir par une phrase pareille. Luia posa sa feuille de théâtre et reporta toute son attention sur son demi-frère. Pendant ce temps, Akize marqua une pause avant de redire:

Je suis bisexuel. Autrement dis, j'aime les hommes et les femmes... Désolé.

Après cette révélation, il fondit en larmes et Luia ne sut plus quoi faire. Il venait de lui faire une grande révélation et c'était la première à qui il le disait. Il devait vraiment lui faire confiance. Elle se décida à aller vers lui et se mit à le prendre dans ces bras tout en disant

-Ce n'est pas une tare. Ça arrive parfois, tu sais? Et puis  je t'aimerais toujours quoi  que tu dises ou qui que tu sois. Tu es mon demi-frère, après tout.

Ils restèrent là un moment à se parler, Luia rassurant Akize, avant qu'ils ne sortent.


RP fini.
Aaron Langdom
Aaron Langdom
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La Salle des Arts - Page 2 Empty
Re: La Salle des Arts
Aaron Langdom, le  Sam 16 Nov 2013 - 21:46

(Rpg privé avec Willis Chicago)

Aaron, du haut de ses 17 ans, se retrouvait coincé dans la foule compacte du couloir principal de Poudlard. Le garçon était légèrement plus petit que ses camarades, ce qui, dans ce genre de cas, n'était pas réellement agréable. Voir pas agréable du tout.
De plus, les gens autour de lui parlaient trop fortement et trop rapidement pour qu'il comprenne le quart des choses qu'ils disaient.
Son séjour en Angleterre se transformait rapidement et sûrement en cauchemar. D'ailleurs, il songeait sérieusement à s'en aller, et tanpis pour ses Aspics. Il pourrait les passer par correspondance. Il trouverait bien un moyen.
Tout ça, cette distance entre son frère et son Oncle commençait à le rendre fou. Il se sentait seul, et, il le savait très bien, il l'était.
C'était en ruminant ses pensées noires que le soir, il s'effondrait en pleurs dans les douches. Ses nerfs étaient à vifs, il séchait les plus nombreux de ses cours.
Il recevait une Beuglante de sa mère au moins trois fois par semaine. Tout allait bien, elle s'inquiétait de ses résultats plutôt que de son état. Comme d'habitude. Elle avait même était jusqu'à interdire son petit frère de lui écrire.

Le Serpentard venait de trouver une petite porte en bois, et sans même se demander où elle menait, il la poussa d'un coup d'épaule. Il était entré dans une petite salle isolée du bruit. Salazar, merci.
Il découvrit alors une grande salle, séparée en plusieurs parties. Plusieurs élèves y étaient installés et seul leurs murmures brisaient le silence. Des chevalets étaient placées en plein milieu de la pièce, manifestement disposés ici pour le dessin.
Aaron dessinait depuis ses 12 ans, mais les chevalets ne lui disaient rien. Il détestait être le centre d'attention. Alors il préféra s'installer sur les fauteuils qui étaient entassés le long des murs.
Il prit le temps de profiter du silence et se massa les épaules : plusieurs élèves lui avaient mis des coups d'épaules dans le couloir pour se frayer un passage.

A présent, il avait sortit plusieurs parchemins et son crayon, toujours fidèlement disposés dans sa sacoche. Il esquissa la salle, les fauteuils éparpillés et la poignée d'élèves installés en rond sur la scène.
Tout d'un coup, le brouhaha du couloir se fit réentendre quelques secondes, puis il s'atténua au fur et à mesure que le jeune homme qui venait d'entrer fermait la porte derrière lui.
Kimberly Lightstorm
Kimberly Lightstorm
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La Salle des Arts - Page 2 Empty
Re: La Salle des Arts
Kimberly Lightstorm, le  Mar 1 Avr 2014 - 7:42

RP avec Kim .R Gordon.
Titre : Quand les baguettes s'en mêlent...
Bois de cerisier, griffe d'hypogriffe, 19,66cm. Tels sont les caractéristiques de la baguette magique de Kimberly Lightstorm. Une baguette assez souple, parfaite pour les sortilèges de défenses, courte, facile à manipuler, et une amie certaine pour notre jeune gryffonne...
Le jour de l'acquisition de sa baguette, elle s'en souviendra toujours, la bonne odeur de la nouvelle boutique d'Ollivanders, le gentil monsieur qui l'avait servie et surtout le papier à remplir pour que celui-ci ne se trompe pas et trouve au plus vite la baguette magique correspondant à notre élève. Quand elle la prit dans ses mains, une agréable sensation l'avait envahie, elles étaient enfin connectées, comme si elles se connaissaient depuis toujours et que les deux complices s'attendaient depuis des lustres. Depuis ce jour, Kim ne se séparait de sa baguette qu'au moment de la douche et du coucher en la posant délicatement sur sa table de chevet...

Ce jour là, ou plutôt, ce soir là, notre miss n'avait pas sommeil, rongée par des cauchemars incessants concernant l'altercation entre son cousin et sa sœur aînée, elle craignait, et cela à juste titre, que le pire arriverait bientôt, elle voyait la mort dans ses cauchemars, elle savait qu'un jour ou l'autre, à cause des mauvaises fréquentations de sa mère et de sa sœur, un problème surviendrait au Manoir Lightstorm...
Se levant en sursaut de son lit à baldaquin, Kim essuya la sueur de son front du revers de la main. En regardant autour d'elle tout le monde dormait à poing fermés, à pas de chat, elle sauta d'un lit, enfila un jeans, prit sa baguette et entreprit de descendre dans la salle commune pour rejoindre les couloirs et se promener pour enfin atteindre la Tour d'astronomie où elle pourrait contempler la magnificence des étoiles et la douceur nocturne du printemps.

Personne ne vint troubler son périple, même les fantômes et les peintures encadrées ne prêtaient attention à sa ballade de nuit, aucun préfets, pas même un chat...Elle gravit les marches pour rejoindre son endroit préféré du château, un spot où il faisait bon de s'allonger aux côtés de sa meilleure alliée et de lancer des sortilèges magiques pour titiller les étoiles et dessiner dans le ciel au gré de ses envies et de son humeur.
Elles y arrivèrent enfin, Kim sortit sa baguette.
*Et si on dessinait les étoiles?* Disait-elle à sa complice.
En réponse, le bois de cerisier émit une douce lumière argentée.
Kimberly inspira profondément, gonflant ses poumons d'un air frais et doux qui lui rendit calme et joie. A présent, sa hantise avait disparue, il n'y avait plus qu'elles deux...
*Un cœur.*
Pointant sa baguette vers le ciel, un cœur se forma et le sourire de notre héroïne resplendit sur son visage, elle se sentait tellement bien, que rien ni personne ne pouvait venir troubler son bien-être.

Et pourtant...
Kim R. Gordon
Kim R. Gordon
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La Salle des Arts - Page 2 Empty
Re: La Salle des Arts
Kim R. Gordon, le  Dim 20 Avr 2014 - 18:16

*Dors dors dors allez p*tain, dors !!!*
Allongée sur le ventre, les yeux fermés, la tête enfoncée dans son oreiller moelleux, rongée par une fatigue qui ne voulait pas aller voir ailleurs, Kim s'ordonnait à elle même de dormir. Et bien sûr, comme d'habitude, une force suprêmement énervante en avait décidé autrement. Il devait être un peu plus de minuit, et alors que toutes les jeune filles du dortoir de Serpentard dormaient à poings fermés, la jolie blonde, quant à elle, ne parvenait pas toucher du bout du doigt ne serait-ce qu'un semblant de sommeil. Elle avait beau tourner, se retourner, et se re-retourner dans son lit à baldaquins, fermer les yeux de toutes ses forces, jusqu'à voir des petites lumières, compter les Choixpeaux, rien n'y faisait et, alors que la fatigue ne cessait d'augmenter, le sommeil, lui était parti. Loin. Très loin. Et ce, pour toute la fin de la nuit, comme d'hab. Super.

Réprimant un grognement de mécontentement un peu animal sur les bords, la jeune fille enfouit la tête dans son oreiller. Saletés d'insomnies... Elle se leva lentement, sans faire de bruit, pour ne pas réveiller les autres qui, elles, avaient la chance de pouvoir dormir, enfila un sweat bleu par dessus son débardeur, un pantalon de jogging par dessus son short, et les premières ballerines qui passaient par là. Puis, elle fila à la salle de bain. Et ce qu'elle vit dans le miroir l'effraya. Retenant le hurlement de terreur qui ne demandait qu'à s'exhiber à la vue (et surtout aux oreilles) de tous, elle attrapa une brosse et une trousse de maquillage, et passa au ravalement de façade...

Après à peine 10 minutes de travail intensif, la Serpy put enfin sortir sans avoir l'impression d'être tout juste sortie de sa tombe. Armée de sa baguette, comme toujours, elle se mit à arpenter les couloirs, un peu au hasard. Et pourtant... Elle avait la désagréable, et très nette sensation que quelque chose la guidait. Et que ce quelque chose savait exactement où la mener...

Elle arriva en plein air. Quelque part dans le château. Elle ne savait pas pourquoi elle était là. Elle ne savait même pas comment elle était arrivée là. Mais pourtant, elle y était. Et elle avait comme un mauvais pressentiment, qui lui fit dégainer sa baguette. C'est alors qu'elle remarqua que celle-ci luisait d'un éclat anormal, comme si elle avait lancé un sortilège Lumos qui se serait propagé à l'ensemble de l'objet. Toujours aux aguets face à ce sentiment d'insécurité qui l'enveloppait toute entière, lui provoquant une sensation de malaise grandissante, elle suivit son instinct qui la poussait vers une destination dont elle n'avait aucune idée, mais qui pourtant lui apparaissait très claire, comme si elle était guidé par quelque chose. Quelque chose de puissant.


Elle sut qu'elle était arrivée à destination lorsque le bois de cerisier se mit à luire plus fort, l'aveuglant presque. Elle plissa les yeux, et utilisa la baguette incandescente pour mieux voire ce qui se tramait autour d'elle. Il n'y avait rien. A part une fille, seule, allongée sur le sol. Des cheveux bruns, légèrement ondulés, éparpillés autour de sa tête. Ses lèvres bougeaient légèrement comme si elle murmurait, si bas, que Kim ne pouvait pas l'entendre. Elle tenait sa baguette à la main, et dessinait des formes dans le ciel, qui s'évanouissaient en quelques secondes.

La jeune Serpy ne connaissait pas cette fille, c'était clair. Et pourtant, la force inconnue qui l'avait guidé jusqu'ici la poussait à aller la voir, à aller lui parler. Sans l'ombre d'une hésitation, elle alla s'assoir à côté de la brunette et, sans prononcer un mot, se mit à la fixer, comme elle savait si bien le faire...
Kimberly Lightstorm
Kimberly Lightstorm
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La Salle des Arts - Page 2 Empty
Re: La Salle des Arts
Kimberly Lightstorm, le  Lun 21 Avr 2014 - 7:54

Tandis que Kimberly s'amusait avec sa baguette, une étrange sensation lui parcourut le bras et elle frissonna. Que se passait-il à cet instant ? Elles étaient pourtant seules et Kim' murmurait au bois de cerisier des paroles douces et tendres tandis qu'elle fixait les étoiles. Alors qu'elle dessinait un cercle, la lumière de sa baguette s’amplifia étrangement alors que l'ordre ne venait pas du maître...
C'est la baguette qui choisit son sorcier et non le contraire, Kimberly était assez fière d'en posséder une en bois de cerisier, un bois assez rare et d'après ses recherches, très apprécié par les élèves de Mahoutokoro au Japon. L'idée que l'on se fait d'un bel arbre japonais avec des fleurs roses fragiles et tout aussi jolies ne doit pas jouer sur l'idée que l'on se fait de ce bois si précieux... L'occidental doit chasser l'idée que cet arbre aux fleurs couleur bonbon donne une baguette frivole et ornementale ! En effet, ce bois donne une grande puissance magique. Cette baguette ne devrait jamais être associée à une personne dépourvue d'une grande maîtrise de soi et d'une force mentale exceptionnelle. Un bois qui confère des pouvoirs étranges et mortels quel qu'en soit le cœur.
SOURCE:
 
A la suite de cette étrange sensation donnée par sa baguette, Lightstorm sentit alors une présence près d'elle. Elle se retourna en sursaut et constata qu'une élève était en train de la fixer du regard. Une jeune fille blonde qui n'arrivait sûrement pas à dormir elle aussi.
*Mais qu'est-ce qu'elle fait ici ?*
Les yeux étonnés elle esquissa un sourire timide vers elle, Kim' se rappelait d'elle comme étant une élève de serpentard...
-Euh...Salut. Dit-elle à sa condisciple de Poudlard.
La baguette vibra une seconde fois. Et elle ne savait pas trop quoi faire à ce moment là, Kim' ne voulait pas rester une seconde de plus sous le regard de la blonde, un regard intense, à croire que l'on vous passe aux rayons X.
-Tu...Tu as besoin de quelque chose peut être ?.
Lightstorm se demandait vraiment ce à quoi ça pouvait bien rimer tout ce qui se passait en ce moment. La jeune blonde était arrivée sans crier gare et maintenant elle était tout près en train de la fixer...
*On a pas idée de fixer les gens comme ça dis donc !*
Haussant les épaules, Kimberly continua son occupation favorite, cette écriture nocturne dans le ciel étoilé en compagnie de sa complice de toujours qui ne lui faisait jamais défaut. Depuis ses onze ans, le jour où elle était allée dans la boutique d'Ollivander's pour acheter sa baguette, jamais elle n'avait été séparée de plus d'une demi-heure et grâce à Merlin, aucun soucis ne lui était arrivée. Avec toutes les mésaventures de Kim', ses sorties nocturnes, ses visites sous-marines et ses duels à outrance, jamais encore sa baguette ne lui avait fait faux-bond et toutes les deux s'entendait à merveille. Pourtant ce soir, Kim' avait une étrange sensation, comme si elle était attirée par la fille qui la toisait.
Se retournant alors une troisième fois vers la blonde, elle l'examina et vit que sa baguette était étrangement identique à la sienne, Kimberly compris alors qu'elles avaient le même bois...
Helen Coal
Helen Coal
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La Salle des Arts - Page 2 Empty
Re: La Salle des Arts
Helen Coal, le  Ven 26 Sep 2014 - 0:18

{RP avec William Ellison}


Elle aurait aimé être Helen. Pas la petite sorcière, non. L'autre Helen, la grande. Helen la grecque, la femme enlevée par le troyen Pâris, la femme dont les yeux déclenchèrent une guerre de dix ans. Le sang des héros mêlé à celui des guerriers anonymes sur l'autel de sa beauté légendaire... Cette image faisait rêver la jeune Poufsouffle. Elle déplorait le fait que le majestueux prénom d'Helen soit associé à un nom si vulgaire: Coal. Quoi de moins élégant? Ce n'était pas seulement son nom mais toute sa personne qui ne s'accordait pas à la splendide figure de l'Helen grecque. La Danéenne était belle. Ses cheveux étaient blonds, sans doute, blonds comme les rayons du soleil sur un champ de blé. Ils n'étaient certainement pas rouges ni oranges, et elle n'avait pas non plus ce nez si en avant. Tel était le fossé entre la fille de Zeus et le fille Coal, qui aurait tant aimé être Helen.

Le jeune sorcière avait entendu dire qu'il existait à Poudlard une pièce magique, qui apparaissait pour répondre au souhait de chacun. Elle s'était renseigné plus exactement à ce sujet avant de se rendre un soir à la fameuse Salle sur Demande. Après le dîner, elle avait filé à l'étage, face à la tapisserie. Elle voulait un lieu où elle pourrait incarner la belle Helen, prendre ses habits. Passer en formulant son vœu trois fois, c'était la formule. Une porte apparut, qu'Helen poussa délicatement. Elle fut quelque peu surprise et presque déçue de se trouver dans un théâtre. Que s'attendait-elle à découvrir de l'autre côté? Le Cheval de Troie peut-être? Il était évident que le seul lieu où elle pourrait incarner l'héroïne était le théâtre. Elle pourrait l'incarner sur les planches, en interprétant son rôle. Car après tout, le métier d'actrice était sa grande vocation.

Helen entra discrètement, comme si elle craignait que quelqu'un puisse la voir. Plutôt qu'un simple théâtre, c'était une salle de tous les Arts qui se trouvait là. En traversant les rideaux, on tombait tantôt sur des chevalets de peintre, tantôt sur des instruments de musique. Helen marqua une première pause dans le lieu dédié à la peinture. Prise d'une inspiration soudaine, elle s'installa devant une toile et commença à tracer au crayon le contour d'un visage. Elle dessina ensuite de grands yeux et un long nez. Puis elle trempa un pinceau dans de la peinture rouge et orange et fit une chevelure épaisse et ondulée à son personnage. Helen contempla un instant son autoportrait. Elle n'était que très moyennement satisfaite du résultat. Si on pouvait deviner qu'il s'agissait de son nez et de ses cheveux, le tout restait assez peu ressemblant. Elle abandonna là son œuvre pour se diriger enfin vers le théâtre.

Le décor ancien splendide, la scène majestueuse. Helen n'aurait pas pu en espérer de plus belle. Elle ôta ses chaussures pour monter pieds nus sur les planches. Elle aimait le contact du bois de la scène sur sa peau. Elle resta un moment face au public invisible, emportée par quelque rêve où elle jouait la grande actrice. Enfin, délaissant les sièges vides, elle se rendit dans la loge, où devaient se trouver tous les déguisements. Et elle était certaine de trouver celui qui ferait son bonheur.  
Ellay Welsh
Ellay Welsh
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La Salle des Arts - Page 2 Empty
Re: La Salle des Arts
Ellay Welsh, le  Mar 11 Nov 2014 - 11:34


Un début d'amitié ?


                                                   
Pv : Myosotis Aavery


Ellay pointa le bout de son nez dans la salle sur demande avec une forte envie de jouer du piano, de ce fait en poussant la porte elle entra dans une salle de musique et d'art joliment décorée avec une ambiance douce et apaisante. A deux mètre d'elle se situait un énorme piano à queue, ce n'était pas la première fois qu'elle venait pour tant à chaque fois la salle avait une allure différente...
Sans se poser de question la jeune fille alla s'asseoir devant le piano, s'échauffa les membres et sans plus de cérémonie commença à jouer.

Une mélodie douce et mélancolique flottait comme un valse lente et douloureuse  se répétant sans cesse, El' jouait Sonate au Claire de Lune de Beethoven. Une artiste que la brunette appréciait beaucoup. Malgré quelques fautes le morceau n'en restait pas moins magnifique, cela en disait long sur les sentiments d'Ellay.

Personne n'était dans la salle alors, Ellay s'évadait peu à peu au rythme de la musique et laissait ses doigts glisser avec une grande délicatesse comme son professeur le lui avait appris. El' avait fermé le yeux concentrant sur la justesse de ses notes afin que le rendu en soit encore plus beau.
Myosotis Aavery
Myosotis Aavery
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La Salle des Arts - Page 2 Empty
Re: La Salle des Arts
Myosotis Aavery, le  Mar 11 Nov 2014 - 12:10

Myosotis arriva devant la salle sur demande. Elle ferma les yeux et pensa à la première chose qui lui passa dans la tête.
Une grande porte apparût. La jeune brune la poussa délicatement, un léger grincement retentit.

E
lle entra dans une salle d'art et de musique, une atmosphère légère régnait dans la salle. Plein d'instruments étaient déposés dans la pièce. Mais il y avait aussi des toiles et de la peinture.
La pièce était très coloré.
Devant elle, une jeune fille jouait du piano. La musique qu'elle jouait, Myo la reconnut tout de suite: Sonate au Claire de Lune de Beethoven.
C'était un musicien moldu dont elle en avait beaucoup entendu parler. Ses parents appréciait particulièrement la musique de ceux-ci.

M
yo avança doucement de la jeune fille, qui était toujours plongée dans son morceau.
La brune se laissa envahir par la douce mélodie...
Ellay Welsh
Ellay Welsh
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La Salle des Arts - Page 2 Empty
Re: La Salle des Arts
Ellay Welsh, le  Ven 14 Nov 2014 - 20:43


Un d'ébut d'amitié ?



Pv : Myosotis Aavery



Le morceau touchait à sa fin, la mélancolie avait inondé la salle de lourde étreinte. Les dernières notes, Ellay les avaient joué à la perfection. Son morceau était maintenant fini, il semblait à la jeune fille qu'un grincement sourd au milieu de son morceau avait retentit. El' ouvrit les yeux et tourna la tête des deux côtés mais il n'y avait personne, alors elle se retourna pour prendre son carnet de note comme elle avait l'habitude de faire. Quand elle releva la tête une jeune fille au visage adorable, brune et de la même Maison était là la fixant perdue dans ses pensées. El' pensait qu'elle l'avait dérangé dans son travail alors en toute bonne foi, lui dit ces quelque mots :


- Oh... Pardon, je ne voulais absolument pas te déranger avec ma musique !

Elle reprit par :

- Je m'appelle Ellay, Ellay Welsh et à mes heures perdue une assez piètre imitatrice de Beethoven ! Plaisanta-t-elle.

Ellay espérait vraiment ne pas avoir déranger sa camarade, surtout qu'elle lui avait l'air fort sympathique. Sa réponse entamerait peut être le début d'une longue conversation ?
Trevor Le Dragon
Trevor Le Dragon
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La Salle des Arts - Page 2 Empty
Re: La Salle des Arts
Trevor Le Dragon, le  Sam 13 Déc 2014 - 2:57



RP avec Peter McRain et Wilum Kyle


Trevor ferma ses yeux, fronça ses sourcils et serra ses poings si violemment que ses jointures en devinrent blanches. Il avait désespérément besoin d'un endroit où s'abandonner. Il cligna ensuite des paupières, jetant un regard hésitant au mur en face de lui. Sur la barrière que formait un peu plus tôt le mur devant lui, se dessinait maintenant une porte aux poignées qui ne demandaient qu'à être ouverte. Trevor vérifia que personne ne l'avait suivit afin de pénétrer dans la vaste pièce qu'était devenue la Salle Sur Demande. Il esquissa un sourire en coin en remarquant son propre bloc-note et un vieux crayon de bois trôner en plein milieu de la salle. Trevor était presque autant fanatique du dessin que de soi-même et s'installa donc à même le sol, devant son carnet et le crayon, dans l'intention de son plonger complètement dans son oeuvre et d'oublier tout le reste de sa vie.

Les coups de crayon se faisaient de plus en plus précis, de plus en plus déterminés. Sans même y penser, Trevor était en train de crayonner un lion sur le papier délicat qui constituait la grande majorité de son carnet. Puis, s'ensuit un tigre, un aigle, un serpent, un cheval, des lapins et un dragon. C'était sa signature, le dragon. Le dernier petit détail qui faisait de l'oeuvre la sienne.

Le brun continua de dessiner comme si plus rien ne comptait autour de lui. Pas même la porte qu'il avait laissée ouverte...



Dernière édition par Trevor Le Dragon le Dim 11 Jan 2015 - 20:53, édité 1 fois
Contenu sponsorisé

La Salle des Arts - Page 2 Empty
Re: La Salle des Arts
Contenu sponsorisé, le  

Page 2 sur 10

 La Salle des Arts

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs :: Salle sur Demande-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.