AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 9 sur 11
Dans un parc
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivant
Luke Belt
DéveloppeurHarryPotter2005
Développeur
HarryPotter2005

Re: Dans un parc

Message par : Luke Belt, Sam 3 Jan 2015 - 2:18


Évidement, le jaune et noir n'accepta pas mon coup de force et rechigna le nombre de point que j'avais très judicieusement et intelligemment donné. Ce n'était pas de ma faute s'il comprenait pas la logique de base, hein !

En tous cas, j'étais tout content de mon petit effet. Il était bouche bée le poufsouffle ! Et ouais, j'étais devenu auror. Il fallait quand même avouer que c'était plus classe qu'être professeur. Surtout que je ne supportais pas les mioches. Du coup je ne comprenais pas comment Liam faisait pour passer ses journées à tenter de leur enseigner des trucs. Au moins il avait récolté une matière sympathique, les enchantements. De loin ma favorite. Mais ça ne compensait pas travailler avec des gosses.

En tous cas, le jeune homme était tellement surpris par la nouvelle qu'il en perdait ses mots et bégayait à moitié. Et puis il commençait à raconter n'importe quoi aussi. Genre comme si j'allais m'abaisser à passer sous le bureau de quelqu'un pour obtenir quelque chose. Et puis c'était un mec, comme il venait de le dire. Donc impossible. Et puis j'étais en couple de toute façon. D'ailleurs ça non plus Liam n'était pas au courant, faudrait que je lui dise que je sortais avec Raphaëlle.

- Bah c'est l'ambition tu vois. Et puis mes capacités. Et puis ma volonté. Enfin la masse de trucs quoi ! Avoue que tu t'y attendais pas du tout hein. Mais je sens comme si j'étais prédestiné pour ce métier, genre que c'était ma vocation. Je trouve ça vraiment génial d'assurer la protection de la population, je me sens utile.

Je hochai la tête comme pour donner du poids à mes paroles puis rigolai tout seul comme un abruti. En fait j'étais pas bien, la bouteille devait contenir un peu plus d'eau que je ne le pensais. Du coup j'acquiessai sans réagir lorsque le jeune prof m'annonça que je n'avais en réalité qu'une pauvre cinquantaine de points. La dèche complète. Mais c'étai pas important, on allait leur mettre la paté au quidditch à ces blaireaux de tout façon.

- Je prendrai ma revanche au quidditch, tu verras. Je suis un trop bon gardien, tu verras !
Revenir en haut Aller en bas
Liam Riu
LégendePoufsouffle
Légende
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage


Re: Dans un parc

Message par : Liam Riu, Sam 3 Jan 2015 - 2:34


Liam buguait un peu devant l'étoile, il ne s'y était pas attendu le moins du monde. Il avait encore du mal à comprendre que tout le monde avait grandi, qu'il n'était pas le seul à s'être trouvé un job. Il était resté à Poudlard. Ben en fait c'était un peu le cas, il y était retourné. Il serait toujours un peu nostalgique le Pouffy. Mais quand même. Auror quoi. C'était pas rien hein. C'est sûr que, quand on compare avec son métier de prof, ça en jette beaucoup moins. Mais lui il était à Poudlard au moins ! A recommencer les conneries avec ses élèves ! C'était plutôt cool comme job.

Il écouta l'ex Serpentard lui raconter comment il en était venu à postuler. L'ambition, blah blah blah. Un véritable Luke, un véritable Serpy quoi. Au moins, on pouvait dire qu'il n'avait pas changé depuis Poudlard. Il évoqua une sorte de vocation et comme quoi il se sentait utile. C'était limite larmoyant, que le Poufsouffle se joint au jeune homme quand il se mit à rire. Il faisait vraiment tâche dans ce parc à 2h du mat'. Il avait cependant bien capté les points que Liam lui avait donnés et prit l'exemple du Quidditch comme sa revanche, prétextant qu'il était trop bon en gardien. N'importe quoi ! C'était totalement faux !

- Quoi ? J'suis bien meilleur gardien que toi de toute façon ! Et puis je m'en fous vous allez perdre de toute manière. Je vais faire en sorte que vous perdiez !

Il se jeta alors sur le Belt en rigolant et tous les deux tombèrent à terre, dans la neige. C'est à ce moment que le Suédois remarqua qu'il n'était le seul en t-shirt. Tant mieux, il allait avoir un peu froid lui aussi ! Il lui bloqua les bras avec ses jambes et ramassa de la neige qu'il tenta de lui faire manger. De la bonne neige pour bien grossir ! Il allait tellement en manger qu'il n'arriverait jamais à se remettre debout.

- Aller, tiens ! Tu pourras plus jamais monter sur un balais avec toute cette neige !

Franchement, il ne voyait pas vraiment comment, avec de la neige, il allait pouvoir l'empêcher de jouer mais peu importe il essayait ! Il fallait dire qu'il n'avait que ça sous la main et que c'était très amusant.

- Montre moi que t'es un bon gardien en m'empêchant de te faire bouffer la neige tiens !
Revenir en haut Aller en bas
Luke Belt
DéveloppeurHarryPotter2005
Développeur
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Fourchelang
Permis de Transplanage


Re: Dans un parc

Message par : Luke Belt, Mar 13 Jan 2015 - 13:47


Je ne savais pas trop ce que l'on fichait tous les deux dans ce parc, à une heure comme celle-ci, à rire pour des imbécillités pareilles. Enfin moi au moins je savais pourquoi je rigolais, mais Liam c'était pire, vu qu'il ne savait pas. L'euphorie s'arrêta cependant bien vite lorsque le poufsouffle contesta ma supériorité en tant que gardien et fit même des menaces. Mais je ne m'arrêtais pas là dessus, le jeune professeur avait juste un complexe d'infériorité qui le forçait à dire tout ça. Je savais évidement qu'il n'en pensait pas un traitre mot, c'était évident que les Serpentard allaient gagner.

Le rire revint bien vite des deux cotés et Liam se jeta sur moi. Du coup je tombais dans la neige, entraîné par le poids du jaune et noir. Je me retrouvai alors complètement coincé, empêtré dans la neige, tandis que le pouffy trouvait drôle de me faire manger de la neige. Celle-ci commençait d'ailleurs à s'infiltrer sous mes vêtements, les rendant encore plus trempé, si c'était possible. Je tentai de résister aux assauts mais je dus bien vite me rendre à l'évidence ; Je n'étais pas en état pour faire quoi que ce soit.

- Aller, tiens ! Tu pourras plus jamais monter sur un balais avec toute cette neige ! Montre moi que t'es un bon gardien en m'empêchant de te faire bouffer la neige tiens !

Je crachai toute la neige que contenait ma bouche au visage de Riu, afin de pouvoir lui répondre. Celui-ci semblait tout content de ce qu'il venait de faire et en plus il me mettait au défi. Du coup je décidai de ruser, parce que clairement, vu comment c'était parti, je n'allais pas pouvoir me dégager facilement.

- Arrête arrête ! Il y a Kyara qui vient d'arriver dans le parc !

C'était bien sûr n'importe quoi et cela n'avait aucun sens, mais je profitai ainsi de l'instant d’inattention de Liam pour rouler sur le coté et me dégager ainsi. Dans une attitude très enfantine, je lui tirai la langue. Bah ouais, j'avais gagné, il pouvait plus me faire bouffer de neige maintenant. D'ailleurs, afin d'appuyer cela, je terminai de cracher la neige qui restait dans la bouche. Bah ouais, c'était froid et crade. Je me mis alors à trembler, de plus en plus violemment, parce que mettre un t-shirt en hiver c'était vraiment Deybile.

- Viens, on fait la course ! Le premier qui fait le tour du parc et qui arrive à la bouteille il a gagné et c'est le meilleur au quidditch !

Fier de ma trouvaille, qui nous permettrait de nous réchauffer, et de toute cette logique, parce que le meilleur coureur était forcément le meilleur gardien, je commençai à courir.
Revenir en haut Aller en bas
Liam Riu
LégendePoufsouffle
Légende
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage


Re: Dans un parc

Message par : Liam Riu, Sam 28 Fév 2015 - 12:51


{Oublie ce retard immense... Oublie...}

Liam ramassait le plus de neige qu'il trouvait sous la main, celle-ci fondant à moitié entre ces doigts, le reste fondant au contact de la peau de Luke. Ce dernier essayait tant bien que mal de repousser son assaillant, au moins d'éviter d'ingurgiter trop de neige, mais l'ex Poufsouffle était féroce. Il n'en démordait pas. L'Auror était à présent trempé, des restes de neige encore solide trônant sur son visage. C'était évident, Liam avait gagné ! Tout comme le fait qu'il soit bien meilleur gardien que lui. Cela tombait sous le sens également. Mais le Belt n'en avait pas fini, il lui lança:

- Arrête arrête ! Il y a Kyara qui vient d'arriver dans le parc !

Le Suédois, alcoolisé et complètement à l'ouest, se releva brusquement tout en se tournant et se retournant pour apercevoir sa copine. Il avait la tête qui tournait avec, c'était pas trop bon signe. Et avec le noir qui régnait, il se demandait comment le Belt avait pu apercevoir sa cousine. Quand il fit face à son acolyte pour lui demander où il l'avait vu, celui-ci venait de se dégager et lui tirait maintenant la langue. Le vilain ! Le fourbe ! Le Serpy ! Il l'avait roulé dans la farine. Ils étaient quitte au moins, chacun rouler dans quelque chose. Mais le voir cracher toute cette neige, qui contenait certainement de la terre ou autre chose, provoqua un fou rire chez le Métamorphomage qui se tenait les côtés à présent. Il se releva pour l'écouter :

- Viens, on fait la course ! Le premier qui fait le tour du parc et qui arrive à la bouteille il a gagné et c'est le meilleur au quidditch !

Oh ! Cool l'idée ! Liam était au taquet pour gagner et lui montrer qu'il était le meilleur. De son côté, Luke avait l'air de batailler avec le froid auquel il ne devait pas être très habitué. Il se réchaufferait comme ça.

- Bon ok, t'es prêt ?

Riu se positionna à terre, essayant d'imiter les coureurs moldus qu'il avait pus suivre à la télévision pendant les Jeux Olympiques par exemple. Un pied devant, un pied derrière. Et peu importe lequel, il n'était pas vraiment en état de pouvoir se rappeler ce genre de détail. Il savait qu'il courait vite. Mais la bouteille, qui devait être pratiquement vide maintenant, ne l'aiderait sûrement pas à gagner. L'exercice ferait peut être passer l'alcool dans son sang.

- T'as aucune chance Luke ! J'file comme une fusée moi ! Bon, à mon top. 3... 2... 1 c'est parti !

Il avait accéléré sur les derniers mots pour pouvoir prendre de l'avance et était parti avec un belle accélération. Il était bien lancé, mais au bout d'un moment, il commença à ralentir de manière significative. Ses yeux avaient du mal à voir où il fallait vraiment aller. La bouteille, il ne la voyait plus devant lui, mais aussi à gauche. Et puis après elle se retrouvait à droite. Qui avait osé la cloner ? Alors il zigzaguait sur les derniers mètres. A vrai dire, il était tout près. Mais pas assez conscient pour s'en apercevoir. Au moment où il commença à avoir une image plus nette que les autres de la bouteille, il s'y pressa. Mais où était passé Luke ?
Revenir en haut Aller en bas
Luke Belt
DéveloppeurHarryPotter2005
Développeur
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Fourchelang
Permis de Transplanage


Re: Dans un parc

Message par : Luke Belt, Ven 13 Mar 2015 - 21:00


Ça y est, j'étais parti. Je fonçais comme une fusée tout autour du parc, courant à grandes enjambées. Il fallait absolument que j'arrive à la bouteille avant Liam, sinon c'était vraiment la honte. Et je n'aimais pas avoir la honte, il s'agissait de la pire chose au monde, surtout pour un serpentard avec un important ego. Le seul petit problème, c'est que je ne sentais plus vraiment mon corps. Surtout mon torse et mes bras à vrai dire, et mes doigts n'en parlons pas. Sortir en t-shirt en plein hiver alors qu'il gelait au dehors et faire une bataille de neige en prime n'était décidément pas la meilleure idée qui soit. Mais comme on dit, on apprend de ses erreurs !

Quelque part, au loin, j'entendis la voix de Liam, mais je ne parvenais pas à distinguer les mots. Je percevais des syllabes, des sons, des onomatopées, mais je ne parvenais pas à leur donner un sens. Du coup, incapable de m'arrêter puisque je ne sentais plus rien, je continuais ma course folle. Je ne savais pas où cela allait me mener mais peu importe. Mon niveau au quidditch n'était de toute façon pas à prouver, je restais meilleur que le poufsouffle, quoiqu'il puisse dire. Cependant, une chose était sûre, j'avais quitté l'enceinte du parc, une bouteille à présent vide à la main.



J'ouvris péniblement les yeux lorsque la lumière commença à pénétrer dans ma chambre. Une chamaillerie dans la neige me revint vaguement à l'esprit, j'avais fait un drôle de rêve cette nuit. Du moins, c'est ce que je pensais jusqu'à voir un t-shirt détrempé étalé sur le sol de ma chambre.

Fin du RP
Revenir en haut Aller en bas
Mathéo Angur
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Dans un parc

Message par : Mathéo Angur, Dim 19 Avr 2015 - 14:53


RP avec Eliad Délanor

Après avoir acheté sa baguette magique et toutes sortes d'affaires sur le chemin de traverse. Sa mère décida de faire un tour dans Londres.  Mathéo suivit donc sa mère et ils étaient rendus près d'un parc. Mathéo se reposa sur un banc. Sa mère décida de le laisser seul, car elle avait des choses importantes à faire. Encore... Mathéo commençait à trouver le temps long. Il était seul au milieu de Moldus qui marchait tranquillement en cette pleine après-midi d'été. Enfin, voilà. Après un moment où il regardait ce qui se passait autour de lui, il n'avait pas aperçu qu'une autre personne s'était installée un peu plus loin sur le banc. Mathéo surpris, ne savait pas ce qui était à ces côtés. Pourtant timide, il décida de faire le premier pas et demanda au jeune homme à côté de lui :

- Excuse moi. Désolé de te déranger mais...

Mathéo perdit ces mots. Il ne savait plus quoi dire. Ce qui n'était pas la première fois pour lui. Il baissa la tête et essaya de reprendre la parole. Sans résultat.
Revenir en haut Aller en bas
Théodore Winderfelt
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Animagus : Mamba noir


Re: Dans un parc

Message par : Théodore Winderfelt, Dim 31 Mai 2015 - 16:25


Pv Dwayne Maddison
Le Rp du dessus n'aillant pas reçu de réponse depuis 1 mois, on prend la place.


Marchant dans le parc moldu sans réellement faire attention à où il se rendait, Théodore regardait le sol défiler sous ses pieds. Il le faisait de plus en plus ces derniers temps, depuis la mort de Nini, alors qu'avant le brun fixait toujours droit devant lui comme s'il savait parfaitement bien où il allait. Ce n'était certainement plus le cas à présent. Depuis qu'il était enfant, il s'était promis de retrouver la nourrice que son père lui avait arraché. Chaque jour, il ne pensait qu'à ça, ne cherchait qu'elle. Voilà qu'elle était morte. Il l'a cherchait depuis une dizaine d'années et voilà qu'elle était morte. Il avait au moins pu assister à l'enterrement de la vieille femme, il avait du se rendre en France pour ça. Théodore pensait qu'en y allant, en la voyant ainsi de ses propres yeux il se ferait une raison. Lourde erreur. Sa colère n'avait fait qu'augmenter. Il n'avait même pas pus lui parler, lui dire au revoir. La remercier aussi, d'avoir été comme une mère pour lui quand sa génitrice n'était pas là ; il dormait terriblement mal depuis des jours, mais son visage refusait catégoriquement d'afficher le moindre signe de fatigue. Ainsi, même s'il aurait voulu se plaindre, personne ne l'aurai cru. Bref.

Ses pas le guidèrent, comme s'il s'était mis en mode pilotage automatique pour ce jogging matinal. Ouais, matinal, parce qu'il était quand même 7h du matin. Rare étaient les gens debout si tôt un dimanche. Le professeur aurait pus faire son sport à Poudlard, comme d'habitude, mais il ne supportait plus l'établissement. Il ne supportait plus personne, il ne supportait plus l'enfermement.. Bref. Il n'allait pas bien. Il ralentit finalement sa course pour finir par marcher, reprenant lentement son souffle. La tête lui tournait, il avait encore trop forcé, mais au moins il ne pensait à rien pendant ce temps. Son tee-shirt noir lui collait légèrement à la peau et, sortant sa baguette, il jeta un coup d'oeil autour de lui. Pas de moldu ? Tant mieux. Au pire, un petit oubliette était vite lancé. Il se nettoya d'un #Recurvite avant de ranger sa baguette contre sa hanche entre sa peau et l'élastique de son jogging. Ce qui était bien, avec Théodore, c'est que peu importe la situation dans laquelle il est ou l'activité qu'il pratique : il est toujours classe. Même sa tenue de sport aurait pus laisser penser qu'il se promenait simplement avec ce style vestimentaire.
Revenir en haut Aller en bas
Dwayne Maddison
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Loup-Garou


Re: Dans un parc

Message par : Dwayne Maddison, Lun 1 Juin 2015 - 11:26





Je ne trouvais plus le sommeil, et ce depuis longtemps déjà. J'avais beau me sentir mieux, je n'arrivais toujours pas à dormir paisiblement. Il était tôt, ce jour-là, lorsque je sortais de chez moi pour me rendre à Londres. Juan, mon elfe espagnol, se trouvait à mes côtés. Lorsque je devais voyager, il était celui qui me permettait de transplaner. Je ne possédais pas le permis, n'ayant jamais ressenti le besoin de l'avoir, ce qui rendait Juan très utile. Il me permettait de voyager où bon me semblait, sa magie d'elfe étant très puissante. Aujourd'hui, il me déposait dans une petite ruelle de Londres, loin de tout les regards moldus. D'habitude, il restait avec moi. J'aimais énormément sa compagnie. L'efle aimait me faire rire. Son accent, ses réflexions sur la façon qu'il avait de trouver Miss Quinn formidable, .. Juan était très spéciale. Il m'avait beaucoup aidé à la mort de Victoire, je ne l'en remercierai jamais assez.

Il ne pouvait rester, donc, vu que je me rendais à Londres. Là-bas, les moldus pullulaient, il y en avait de partout. Un être magique comme lui, ne pouvait décemment pas se promener à découvert dans la capitale. C'était seul que j'entamais ma marche à travers la ville. Je n'étais pas là pour une raison particulière, ça faisait juste très longtemps que je ne m'étais plus trouvé ici. Mon regard se portait vers le ciel, gris. Comme toujours à Londres ! Je tournais à gauche. Une dizaine de mètres plus loin se trouvait une nouvelle intersection, donnant sur une rue plus importante. J'avançais lentement, me concentrant sur mes sens. J'écoutais, très attentivement, il faisait tellement calme. Très faiblement, j'entendais quelque chose.


#Recurvite

Un sort ? En pleine rue ? J'arrivais à cette fameuse intersection. A ma gauche, personne. A ma droite, un homme. Il semblait plus jeune que moi. Habillé de manière sportive, on ne pouvait que se douter de la raison de sa présence ici. Pourtant, d'ici, je ne décelais aucune trace de fatigue, si ce n'était sa respiration saccadée. Ce qui coïncidait avec le sortilège entendu plus tôt. De plus, il était seul dans la rue. Nul doute, il s'agissait du sorcier. J'enfonçais mes mains dans les poches de mon jeans. Mon pull à capuche, gris, me tenait bien chaud. Je ne pouvais pas en dire autant de son t-shirt. Quelques mètres nous séparaient. J'allais l'accoster, pour lui faire remarquer qu'il avait été particulièrement imprudent. Puis, je décidais de lui donner une bonne leçon. Ma baguette se trouvait dans ma poche arrière, comme toujours.

- Héééééé ! Vous !

Un ton accusateur, ça marcherait à tous les coups. Je m'approchais en accélérant le pas. J'allais mettre mes talents d'acteurs à rude épreuve, aujourd'hui. Prenant un air naïf, j'ajoutais.

- C'était quoi ça ? Ce que vous venez de faire ? Vous étiez tous mouillé puis.. ce morceau de bois.. puis.. tout propre. Comment.. ?

J'ouvrais grand les yeux. Dommage que Juan n'était pas là, il aurait fortement apprécié le jeu de rôle. Au fond de moi, je sentais le monstre se manifester. Il n'aimait pas ça. Il n'aimait pas jouer. Il aurait préféré que je l'agresse, j'en étais sûr. *Non, tu ne gagneras pas. *
Revenir en haut Aller en bas
Théodore Winderfelt
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Animagus : Mamba noir


Re: Dans un parc

Message par : Théodore Winderfelt, Mar 2 Juin 2015 - 21:59


« Héééééé ! Vous ! » Arquant un sourcil, le "vous" en question se retourna pour faire face à l'individu hystérique qui s'approchait de lui en courant. Ouh. Joli spécimen. Lorsqu'il fut prêt de lui, d'ailleurs, Théodore ressenti comme un léger malaise. Cet homme dégageait quelque chose de puissant. Non, pas du sex-appeal, enfin si un peu, c'était autre chose. « C'était quoi ça ? Ce que vous venez de faire ? Vous étiez tous mouillé puis.. ce morceau de bois.. puis.. tout propre. Comment.. ? » Cette fois, ce fut ses deux sourcils noirs qui se levèrent dans une synchronisation parfaite. Mais il sortait d'où ce con ? L'enseignant se sentit alors très con pendant un instant. Il avait bien fait attention pourtant, pis normalement les moldus ne faisaient pas attention à ce genre de sortilège discret et limite sans importance. Ce n'était pas comme s'il avait lancé un Bombarda.

Le brun observa alors l'homme plus âgé que lui comme s'il sortait d'un asile. « Sinon, votre tête va bien ? Vous avez peut-être besoin d'une ambulance ? .. - Puis il ajouta, en laissant son regard émeraude glisser sur le corps de son interlocuteur : Voir d'une camisole de force. » Il était bien bâti. Maaaais ce n'était pas le problème. Là, c'était simple, soit l'individu lâchait l'affaire et tout rentrerai dans l'ordre, soit Théodore serait obligé d'influencer sa mémoire. Néanmoins, il ne montra aucun signe de stress ou d'appréhension. Il l'observait, tout simplement. Le calme olympien du mannequin lui servait dans beaucoup de situation, surtout ce genre là. Un sorcier apeuré aurait dégainé sa baguette sans ménagement pour ensorceler le moldu. Moldu, vraiment ? Quelque chose n'allait franchement pas avec ce mec. Le français ne pouvait s'empêcher de fixer ses yeux, comme s'il allait pouvoir y trouver quelque chose. Il dégageait quelque chose.. quelque chose que l'enseignant ne ressentait pas lorsqu'il était face à un moldu. De la magie ? Mais non, pas possible. Un sorcier ne s'amuserait pas à lui faire un coup pareil. Si ?

En y réfléchissant bien, il ne sentait pas la magie des sorcier non plus lorsqu'il leur parlait. C'était quoi alors ? Boarf, peut importe. Il sentait peut-être juste trop fort, le titan. Théodore croisa ses bras contre son torse alors qu'un sourire se creusait au coin de ses lèvres. « Vous devriez reprendre votre route, et allez-y doucement avec la … » il mima alors un geste de fumeur, sous entendu par là que l'autre homme se droguait sévèrement. Finalement, il lui tourna le dos pour repartir. Dommage, il était sexy.
Revenir en haut Aller en bas
Dwayne Maddison
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Loup-Garou


Re: Dans un parc

Message par : Dwayne Maddison, Jeu 11 Juin 2015 - 13:18





- Je t'avais prévenu, je suis très irrégulier pour répondre. J'en suis désolé !

Le regard de l'homme, d'abord surpris, changeait en quelques secondes. Maintenant, il me regardait comme l'on regardait un fou. Il utiliserait, donc, cette technique. Il fallait avouer que c'était celle qui marchait le mieux. Après tout, les moldus fantasmaient sur la magie, il rêvait de pouvoir la maîtrisé, tout en se persuadant qu'elle n'existait pas. Lorsqu'ils y étaient confronté, leur première pensée était " Non, c'est pas possible. Ce jeune homme tentait de jouer là-dessus, en insinuant que je devais être un fou. Mon regard ne le quittait pas.


- Sinon, votre tête va bien ? Vous avez peut-être besoin d'une ambulance ? Voir d'une camisole de force...  Vous devriez reprendre votre route, et allez-y doucement avec la …

Il suivit sa phrase d'un geste des plus explicites. Maintenant, il sous-entendait que j'étais un drogué. Il était plutôt bon menteur. Néanmoins, il aurait du simplement se contenter de la première partie de sa réponse. Faire passer quelqu'un pour un fou, c'était déjà pas top, mais si en plus il insultait la personne en la traitant de drogué.. Jamais le moldu ne lâcherait l'affaire. Juste après avoir terminé, il me tourna le dos et amorça son départ. Me laissant en plan. Laisser ruminer le moldu, bonne astuce, également. A force, il ne saura plus dire ce qu'il avait vu ou ce qu'il pensait avoir vu. Tu te laisse insulter, maintenant ?! Réagi, humain débile ! Il ne m'avait pas insulté personnellement, juste le moldu dont j'avais pris l'identité. Néanmoins, je décidais de ne pas laisser passer ça.

Assez furtivement, je m'approchais de lui. Je sortais ma baguette de ma poche arrière. Logiquement, il ne devait pas encore m'avoir reperé.


- Vous savez, ce n'est pas parce que vous êtes doués pour embobiner les moldus, qu'il vous est autorisé d'utiliser la magie en pleine rue.

Sourire aux lèvres, je pointais ma baguette sur le bas de son dos. J'avais soufflé ces mots, ne me trouvant qu'à quelques centimètres du sorcier, je n'avais pas eu besoin de parler fort.

- Si je possédais toujours mon badge d'Auror, je me serais fait un plaisir de vous ramener au ministère. Histoire de revoir les fondamentaux.

Je ramenais ma baguette à sa place initiale, dans ma poche arrière, puis reculais de quelques pas. Histoire de laisser une distance de sécurité entre l'homme et moi. Il avait beau être imprudent, ce n'était pas pour autant qu'il était faible. Il avait même l'air plutôt puissant comme sorcier. Mon regard ne quittait plus l'arrière de son crâne. Pfeeuh. T'aurais pu le blesser, au moins. Mauviette. J'y avais été mollo, tout de même. Peut-être aurais-je dû lui faire gouter à l'un de mes petits sortilèges ?! Il aurait mieux retenu la leçon.






Revenir en haut Aller en bas
Théodore Winderfelt
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Animagus : Mamba noir


Re: Dans un parc

Message par : Théodore Winderfelt, Mar 16 Juin 2015 - 12:33


Hrpg : Aucun problème, comme tu le vois je ne suis pas un exemple de régularité en ce moment.

Théodore marchait lentement vers la sortie du parc, s'il s'était dépêché pour s'échapper il aurait eu l'air suspect. Le moldu ne semblait pas vouloir le suivre. C'est fou mais la tête de ce mec lui disait vaguement quelque chose, mais impossible de se souvenir d'où il l'avait déjà vue. C'était frustrant. Soudain, quelque chose de pointu et de dur vint faire pression contre le bas du dos du professeur d'étude des moldus. Une baguette ? Arquant un sourcil, le mannequin arrêta ses pas sans se retourner, curieux d'écouter la soudaine prise de parole de son interlocuteur de tantôt. « Vous savez, ce n'est pas parce que vous êtes doués pour embobiner les moldus, qu'il vous est autorisé d'utiliser la magie en pleine rue.  » Ah, c'était donc ça. Là, Théodore aurait pu, et aurait certainement du la fermer, mais il n'était pas du genre à se laisser soumettre si facilement. Prenant alors un ton assez léger, comme si tout était parfaitement normal, le jeune homme reprit. « Techniquement, j'ai le droit, tant qu'on ne me v... - Si je possédais toujours mon badge d'Auror, je me serais fait un plaisir de vous ramener au ministère. Histoire de revoir les fondamentaux.  » Auror ? Tieeeen donc. Ce n'est d'ailleurs qu'à ce moment là que le brun se rendit compte à quel point l'autre homme était proche de lui pour pouvoir murmurer ces mots presque à son oreille. Ouh, coup d'chaud. C'était un conna**, certes, mais sexy. Détail à ne pas négliger.

Se retournant alors lentement vers lui, le français croisa ses bras contre son torse, un sourcil arqué, laissant ses yeux d'émeraudes le jauger de haut en bas. Sa langue de vipère commençait à se délier, tout ceux qui estiment connaître un minimum Théodore le savent : Lorsqu'il se tait, il observe, et l'orsqu'il parle il est déjà trop tard. « Où est passé votre badge ? Erreur de parcours ? Si vous aggressiez souvent les gens comme s'ils avaient commis un homicide.. Pas étonnant. On vous a viré j'suppose ? » Peut-être que ce n'était pas la meilleure des idées que de provoquer l'autre homme, mais mine de rien c'était seulement de la curiosité mal placé. Depuis la mort de sa nourrice, Théodore n'avait plus du tout envie d'être politiquement correct. Normalement il aurait dit amen et serait parti. Mais là ? Non. L'autre homme se pensait supérieur parce qu'il était un ex-auror ? Balivernes. En duel, le professeur ne donnait pas chair de la peau de son interlocuteur. Néanmoins, juste par peur d'abîmer son joli visage, il ne le provoquerait pas jusqu'à en arriver à la baguette.
Revenir en haut Aller en bas
Junie Shape
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Fourchelang
Legilimens


Re: Dans un parc

Message par : Junie Shape, Lun 20 Juil 2015 - 17:36


~ RP avec Anthéa Dowell~

Mais bon sang qu’est-ce que la Chinoise avait-elle fait pour que les dieux se vengent sur elle de la sorte ? Elle savait qu’elle n’était pas la femme la plus pure qu’il soit, mais elle n’était pas non plus le diable incarné ! Enfin, c’est ce dont la demoiselle essayait de se persuader. Tout avait commencé en début d’après-midi, alors qu’elle rentrait d’une virée shopping sur le Chemin de Traverse, elle eut la surprise de trouver dans sa demeure son père. Vous pourriez vous dire que juste que là tout va bien, mais pas du tout, la tempête s’annonçait. Le père de Junie, Seth avait fait acte de présence en cette journée pour annoncer à Junie qu’il ne voulait plus entendre parler d’elle, ni même de ses « bâtards au sang impur » comme il nommait les enfants de la Chinoise, de cet instant une dispute sans égale éclata et la Chinoise avait alors expulsé son père de sa demeure sans aucune gêne. Alors que la demoiselle venait de se calmer tant bien que mal, elle reçut un hibou d’une ancienne connaissance dont elle n’avait vraiment pas envie d’avoir de nouvelle, ce qui eut don de renouveler la colère de Junie et pour terminer cette belle série de catastrophes, alors qu’elle montait au deuxième étage, elle rata une marche et dévala la vingtaine de marche, s’offrant ainsi une lèvre en sang et un magnifique bleu sur l'intégralité sa joue gauche. Il y a vraiment des jours où il valait mieux rester couché.

Regardant alors l’heure, elle s’aperçut que la journée, malgré ses petits problèmes, étaient passées à une vitesse extraordinaire. Décidant alors d’aller prendre l’air pour se changer les idées ou seulement pour marcher un peu, la Chinoise prit la direction de Londres. Elle pourrait ainsi arpenter les petites ruelles sans être dérangée par qui ou quoi que ce soit. Vêtue d’une longue cape noire qui cachait sa robe, elle marchait profitant du souffle de l’air nocturne et essayant d’effacer les récents événements de son cerveau. Alors qu’elle marchait en direction de Regent’s Park, une silhouette la percuta de pleins fouet. Et voilà que ça recommençait, décidément cette journée était des plus détestables ! Junie était persuadée que la personne l’avait percuté volontairement vu le choc et sans réfléchir (ce que peut-être elle aurait dû faire !!), elle poussa sa cape, attrapa sa baguette dans sa jarretière en dentelle et tout en forçant l’inconnu à se trouver contre le mur la pointa sur elle, le tout en quelques fractions de secondes. Mais m****, qu’est-ce lui prenait ? Pensa la Chinoise et si c’était un moldu à qui elle avait à faire ? Il ne lui resterait alors plus qu’une seule solution, l’éliminer. Respirant alors fortement, elle plongea ses yeux émeraudes en direction de sa « victime », son cerveau réfléchissait aussi vite que possible, mais elle ne voyait pas d’autre option que la destruction, voilà que maintenant la demoiselle retombait dans ses vieux travers ... Elle devait se renseigner sur cette femme qui l’avait percuté volontairement, elle en était certaine!!

« Qu’est-ce que tu me veux ?! » avait demandé la chinoise d’une voix glaciale.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Junie Shape
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Fourchelang
Legilimens


Re: Dans un parc

Message par : Junie Shape, Sam 8 Aoû 2015 - 19:59


Alors que le cerveau de Junie semblait sur le point d’exploser avec tant de réflexion, tuer, laisser en vie, effacer sa mémoire, autre chose ? La voie de la femme en face d’elle, résonna à ses tympans comme une délivrance.

« - Si j’avais su que je me ferais agresser par une aussi jolie sorcière, je serais sortie plus tôt… Tu pourrais pas abaisser ta baguette et me laisser respirer ? Je crois que je vais avoir un beau traumatisme crânien grâce à ton plaquage… »

Sorcière ? Avait-elle bien dit «sorcière » ? Alors que la Chinoise était plus énervée que jamais, les mots de cette inconnue sembla la d’étendre un peu et elle relâcha un peu la pression qu’elle exerçait avec sa baguette, est-ce vraiment les mots qui l’apaisait ? Ou alors le fait de savoir qu’elle avait à faire à une sorcière et de ce fait qu’elle n’aurait pas à replonger dans la noirceur de son cœur et dans ces vices les plus profonds. Après quelques minutes, comme demander par la demoiselle, Junie abaissa sa baguette et la repositionna même dans sa jarretière en guise de preuve de confiance. La jeune femme que la Chinoise avait clairement agressée, semblait dans un état second, comme si elle avait bu ou quelque chose du genre. Scrutant alors la jeune femme en question, Junie pu détailler les moindres détails de son visage, de jolis cheveux blonds, volumineux, et après une inspection plus pousser la chinoise cru détecter dans la nuit des yeux d’une magnifique beauté, d’un bleu à vous couper le souffle.

Junie soupira en reculant laissant enfin sa victime respirer comme elle le désirait. Se mordillant alors la lèvre inférieure, Junie sentait la fatigue venir en elle, mais elle ne pouvait pas laisser la demoiselle, sans savoir si elle allait bien, elle avait quand même parlé de traumatisme crânien… La chinoise sentait qu’elle devait dire quelque chose, s’excuser ou quelque chose du genre mais c’est comme si aucun mot ne voulait sortir de sa gorge. Elle détourna alors le regard de sa victime et comme une lâche fit quelque pas, plantant la demoiselle aux yeux azur seule, sans plus d’explications. Junie avait décidé de prendre la fuite encore une fois… Un, deux, trois pas et la Chinoise s’arrêta, prise de remord. Serrant les points en se retournant vers l’endroit où elle avait laissé la belle blonde. Par chance, elle s’y trouvait encore.

« Hey, tu sembles dans un état second ! Je ne devrais peut-être pas te laisser seule, enfin je crois … Tu veux marcher un peu ? »

Et un « excuse-moi », « désolée » ou quelque chose de la même gamme ? Non Junie n’y arrivait pas, pas ce soir c’était trop dur pour elle. Son regard émeraude était maintenant plongé dans celui azur de la demoiselle, en attendant une réponse ou un signe. Junie ne savait plus vraiment ce qu’elle devait faire  ou dire et la fatigue la gagnait peu à peu..
Revenir en haut Aller en bas
Jean Parker
Modération GSerpentard
Modération G
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans un parc

Message par : Jean Parker, Sam 3 Oct 2015 - 19:18


Rp privé avec Alisyala Parkeri


C'était la fin de la journée, Jean avait décidé de se reposer sur un banc, comme à sa grande habitude, il aimait venir admirer les changements de couleurs dans le ciel en s'allongeant sur le banc et en rêvassant. La journée d'aujourd'hui avait été particulièrement fatigante, il s'était réveillé au milieu de la nuit sans réussir à se rendormir, entre les cours et l'étude entre midi et deux il était épuisé.
Il se laissa bercer par la brise légère et s'assoupit tranquillement sans vraiment s'en rendre compte. Il était à moitié endormi, allongé sur le banc avec le sac à dos comme oreiller. Au bout d'un certain il décida de faire un petit somme en pensant que pas grand monde passerais par la à cette heure ci.
Revenir en haut Aller en bas
Alisyala Parkeri
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans un parc

Message par : Alisyala Parkeri, Sam 10 Oct 2015 - 11:40


Etant de sang-mêlé, Alisyala passait assez souvent ces derniers temps dans le monde moldus, en particulier à Londre où elle rendait visite à une grande amie ainsi que sa tante chez qui elle logeait en ce moment même. L'endroit était si paisible par là qu'Ali en profitait un maximum pour essayer de se reposer, en vain. Pourquoi ? non pas à cause du lit mais son téléphone moldus qui sonnait , annonçant un message. Qui pouvait bien l'appeler à cette heure-ci ?! La seule "folle" capable de cela était Annie, un gentille moldue amie d'enfance de la jeune sorcière.

Alisyala se leva en regardant son message ; "Une virée nocturne ça te tente trésor ? ". Ali lissa échapper un petit rire avant de se lever et enfiler un jeans, un gilet rouge, des bottines noires, une veste noire avec un foulard d'un rouge foncé. Elle prit ainsi la route début de la nuit et resta avec son amie à une mini soirée de petit quartier avant de repartir en plein milieu de la nuit. Elle avait le choix entre prendre les rues et passer par le parc pour retourné chez sa tante. A moins qu'elle ne décide de rentrer chez elle pour le reste de la nuit et revenir au petit matin chez sa tante, voulant éviter un dérangement en pleine nuit. Oui, cette option était certainement la meilleure. La brune savait que sa tante ne s'inquièterai pas de son absence si elle lui envoyait un petit message, même en pleine nuit. Sa tante était une femme très dynamique qui avait été témoin des pouvoirs de son beau-frère, le père d'Ali.

La jeune fille n'avait alors pas de choix que passer par le parc pour regagner sa maison. Dans la nuit profonde, il n'y avait au parc que quelques lampadaires éclairant les sentier et les quelques buissons de ce lieu paisible. Elle marchait à son aise, passa près du banc situé en plein milieu du parc avant de constater que quelqu'un y était allongé. Elle se rapprocha et laissa échapper un petit rire en voyant de qui il s'agissait : Jean. Ce jeune serpentard qu'elle avait rencontrer il y a déjà un bon moment, peut être 2 ou 3 semaines, dans le parc de l'école, aussi sur un banc. Elle ne l'avait plus recroisé depuis pour ainsi dire.

L'adolescente croisa les bras, gardant un sourire amusé avant de prendre la parole.

-Tiens donc, je n'avais vu ça avant ... Je savais pas qu'un banc était un aussi bel endroit pour se prélasser en pleine nuit...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Dans un parc

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 9 sur 11

 Dans un parc

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.