AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 10 sur 13
Dans un parc
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12, 13  Suivant
Alisyala Parkeri
Gryffondor
Gryffondor

Re: Dans un parc

Message par : Alisyala Parkeri, Sam 10 Oct - 11:40


Etant de sang-mêlé, Alisyala passait assez souvent ces derniers temps dans le monde moldus, en particulier à Londre où elle rendait visite à une grande amie ainsi que sa tante chez qui elle logeait en ce moment même. L'endroit était si paisible par là qu'Ali en profitait un maximum pour essayer de se reposer, en vain. Pourquoi ? non pas à cause du lit mais son téléphone moldus qui sonnait , annonçant un message. Qui pouvait bien l'appeler à cette heure-ci ?! La seule "folle" capable de cela était Annie, un gentille moldue amie d'enfance de la jeune sorcière.

Alisyala se leva en regardant son message ; "Une virée nocturne ça te tente trésor ? ". Ali lissa échapper un petit rire avant de se lever et enfiler un jeans, un gilet rouge, des bottines noires, une veste noire avec un foulard d'un rouge foncé. Elle prit ainsi la route début de la nuit et resta avec son amie à une mini soirée de petit quartier avant de repartir en plein milieu de la nuit. Elle avait le choix entre prendre les rues et passer par le parc pour retourné chez sa tante. A moins qu'elle ne décide de rentrer chez elle pour le reste de la nuit et revenir au petit matin chez sa tante, voulant éviter un dérangement en pleine nuit. Oui, cette option était certainement la meilleure. La brune savait que sa tante ne s'inquièterai pas de son absence si elle lui envoyait un petit message, même en pleine nuit. Sa tante était une femme très dynamique qui avait été témoin des pouvoirs de son beau-frère, le père d'Ali.

La jeune fille n'avait alors pas de choix que passer par le parc pour regagner sa maison. Dans la nuit profonde, il n'y avait au parc que quelques lampadaires éclairant les sentier et les quelques buissons de ce lieu paisible. Elle marchait à son aise, passa près du banc situé en plein milieu du parc avant de constater que quelqu'un y était allongé. Elle se rapprocha et laissa échapper un petit rire en voyant de qui il s'agissait : Jean. Ce jeune serpentard qu'elle avait rencontrer il y a déjà un bon moment, peut être 2 ou 3 semaines, dans le parc de l'école, aussi sur un banc. Elle ne l'avait plus recroisé depuis pour ainsi dire.

L'adolescente croisa les bras, gardant un sourire amusé avant de prendre la parole.

-Tiens donc, je n'avais vu ça avant ... Je savais pas qu'un banc était un aussi bel endroit pour se prélasser en pleine nuit...
Revenir en haut Aller en bas
Jean Parker
avatar
Modération GSerpentard
Modération G
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans un parc

Message par : Jean Parker, Sam 10 Oct - 12:22


Jean s'était laissé surprendre par la douceur de la fin d'après midi et s'était assoupi sur le banc. En plein milieu d'un rêve il entendit -

Tiens donc, je n'avais vu ça avant ... Je savais pas qu'un banc était un aussi bel endroit pour se prélasser en pleine nuit...

Il fronça les sourcils et ouvrit calmement les yeux afin de regarder ou il était. Il fut stupéfait de réaliser qu'il faisait nuit noir et qui s'était endormi sur un banc comme un sans abri. IL se leva brusquement, et vis avec stupeur la jeune Gryffondor a qui il avait parlé il y a peut de temps.

Ah ... tien salut, je ne m'attendais pas a te croiser en plein Londres ll jeta un coup d'oeil a sa monte a onze heures du soir, je me suis posé sur ce banc en fin d'après midi et je me suis endormi sans m'en rendre compte dit il.

I se mit en position assise sur le banc, s'alluma une cigarette pour se réveiller et engagea la conversation avec Alisyala.

Hé sinon quelque tu fais en pleins milieu de Londres a cette heure ? lui demanda t'il en souriant
Revenir en haut Aller en bas
Marjory U. Damian
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans un parc

Message par : Marjory U. Damian, Jeu 28 Jan - 16:42


Ce matin là, Marjory s'était réveillée déjà stressée. Elle resta dans son lit un certain temps, les yeux ouverts, rivés sur le plafond qui lui faisait face. C'était les vacances, elle était chez ses parents, dans la banlieue de Londres. Elle était donc seule dans sa chambre et pouvait prendre son temps pour se lever sans être dérangée. Admirant ce plafond, blanc mais quelque peu tâché par le temps, elle s'en fut dans ses pensées. Elle avait envoyé sa chouette porter un message à Emily pour lui proposer d'aller se balader à Londres, auquel la rousse avait répondu positivement. Elles ne se voyaient plus qu'occasionnellement depuis que son aînée était partie de Poudlard, mais ... À chaque fois qu'elle la voyait, cela provoquait quelque chose en Marjory. Elle n'avait pas de mots pour expliquer cela, mais à chacune de leurs rencontres la jeune fille ressentait toujours cette fébrilité dès sa préparation, pour être à l'heure, voir même être en avance. Voilà quelque chose qui avait changé depuis quelques années ... Quand elle était petite, elle était absolument toujours à l'heure. Mais plus elle vieillissait, plus elle avait tendance à se mettre en retard ... Mais aujourd'hui non. Elle ne serait pas en retard. De toute façon, c'était sa mère qui l'amenait à Londres en allant à l'hôpital ... Et celle ci n'était jamais en retard au travail. Elle serait même en avance ... Ça pouvait sembler drôle pour une sorcière d'aller jusqu'à Londres en voiture, non ? Mais bon, elle n'avait que 16 ans, n'avait donc pas son permis de transplanage, et puis elle avait bien son balai, mais elle ne savait pas se rendre invisible et si un moldu voyait quelqu'un dans le ciel sur un balai ... Ça risquait de créer pas mal de problèmes. Bref, quand elle se trouvait dans le monde moldu, elle n'avait pas d'autre choix que de dépendre de ses parents, et ceux ci en étaient plutôt contents puisqu'ils ne se voyaient que peu.

Finalement, la jaune et noire se leva et alla petit déjeuner, puis passa à la douche en pensant toujours à Emily. Elle laissa ses cheveux sécher naturellement, ondulant légèrement et se maquilla d'un trait autour des yeux et d'un petit peu de mascara. Elle avait envie de se faire belle pour la rousse ... Elle ne savait pas vraiment pourquoi. Elle l'avait toujours trouvée magnifique, mais n'était ce que ça ? Était ce juste pour se sentir à la hauteur à côté d'elle ? Ou était ce vraiment pour celle ci ?

L'heure approchait et sa fébrilité augmentait significativement. Elle rejoint sa mère pour monter dans la voiture. Celle ci fit un petit commentaire : "- Tu t'es faire toute jolie dis donc !". Ces quelques mots, bien qu'en apparence innocents, apporta une douce chaleur dans ses pommettes. Dans la voiture, sa mère lui posa quelques questions sur "cette jeune fille avec qui [elle avait] rendez vous". La blonde y répondit très brièvement ; son propre esprit était déjà fort occupé par une tonne d'autres questions à propos de la belle rousse.

Finalement arrivées à Londres, sa mère la déposa près du parc où elle avait donné rendez vous à Emily. La Pouffy le connaissait bien, il se trouvait non loin de l'hôpital de sa mère et elle avait eu l'habitude de s'y balader avec son père et ses frères et soeurs en sortant de l'école, avant que sa mère ne sorte du travail. Ce parc était plutôt joli, même si un peu petit. Mais il regorgeait de douceur et elle l'aimait beaucoup. Elle l'avait donc trouvé pas mal pour aujourd'hui ... C'était l'hiver, mais il faisait plutôt doux pour l'époque, et puis de toute façon il ne se trouvait pas très loin du chemin de traverse, si jamais il faisait trop froid ... Emily avait son permis de transplanage, elle. C'était d'ailleurs avec elle que Marjo avait essayé pour la première fois ce genre de transport. Elle s'en souviendrait toute sa vie. Elle avait détesté ça. Mais à présent, elle avait juste hâte de pouvoir passer son permis et surtout, de pouvoir l'utiliser n'importe quand !

La Damian trouva alors un banc, non loin de l'entrée du parc où elle avait donné rendez vous à son amie et s'y installa. Elle avait un peu d'avance. Puisque son corps n'était plus actif, son esprit pris le relais et se mit à tourner dans tous les sens. Pourquoi est ce qu'elle avait souhaité inviter la jeune fille ? C'était bien plus que pour simplement voir une amie. Elle commençait à ressentir des choses vis à vis de celle ci ... Mais elle n'arrivait pas vraiment à se les expliquer. Alors, aujourd'hui elle allait essayer d'analyser ses sentiments en sa présence. Et c'est d'ailleurs ce qu'elle attendait à cet instant, l'esprit fébrile et sa jambe croisée sur l'autre se balançant d'avant en arrière. Sa présence.


Dernière édition par Marjory U. Damian le Sam 30 Jan - 3:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Emily Lynch
avatar
Admin en FormationHarryPotter2005
Admin en Formation
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans un parc

Message par : Emily Lynch, Ven 29 Jan - 6:12


Aujourd’hui c’était un jour de vacances pour les étudiants de Poudlard ! Mais malheureusement pour Emily, elle n’était plus étudiante depuis un moment maintenant, ce qui signifiait que les vacances c’était fini. Mais elle n’avait pas à se plaindre, sa vie était assez particulière pour qu’elle puisse faire ce qu’elle voulait, enfin en quelque sorte. En tout cas, elle était libre en ce jour pour aller revoir une fille qu’elle avait toujours appréciée ! Une fille qui avait réussi à attirer toute son attention lors de leur rencontre, d’ailleurs depuis, Emily s’était promis d’avoir toujours un œil sur elle ! Sauf que quand on est plus à Poudlard, il est assez difficile de tenir ce genre de promesse. Enfin, Emily pourrait très bien faire en sorte de travailler dans l’école de sorcellerie, mais à son âge, il semblerait qu’aucun poste ne soit à pourvoir… Mais finalement, ce n’était pas si grave que cela, puisqu’il y avait toujours quelques occasions comme celle-ci pour pouvoir voir la blondinette.

L’heure du réveil n’avait pas encore sonné, mais Emily était déjà éveillée, elle regardait le ciel au travers de la fenêtre, la journée promettait d’être agréable. Tasse de café à la main, la rouquine laissa échapper un petit sourire lorsqu’elle repensa à cette fameuse soirée durant laquelle Marjory avait testé sur elle un sortilège qui avait étonnamment bien réussi, mais au moment de lancer le contre sort, tout ne s’était pas passé comme prévu. Tout cela commençait vraiment à dater, Emily n’était plus à Poudlard et Marjory avait bien changé ! Elle était maintenant devenue une jeune-femme merveilleuse, cependant, il y avait une chose qui n’avait pas changé aux yeux d’Emily… Quoi qu’il puisse se passer, Marjory aura toujours ce côté attendrissant capable de faire fondre la rousse, cependant, avec le temps il n’avait plus le même effet, c’était… différent.

Perdue dans ses pensées, Emily en fut brutalement tirée lorsque son réveil décida enfin de se manifester ! L’heure du petit-déjeuner était enfin arrivée, seulement Emily n’avait pas attendu puisque la table était déjà recouverte de mie de pain et pots de confitures et autres aliments que l’on met habituellement sur une bonne tartine digne d’un petit déjeuner ! La rousse était déjà à l’état de contemplation accompagnée d’un bon café noir ! Elle avait donc tout le temps pour décider comment s’habiller, car pour une fois elle hésitait un peu ! C’était l’hiver, mais il faisait étonnamment doux pour la saison, puis devait-elle prévoir quelque chose pour bouger, ou bien la blondinette avait-elle prévu de faire quelque chose de calme ? Car oui, Emily avait accepté avec grand plaisir l’invitation de Marjory, mais elle ne savait pas vraiment ce qu’elle comptait faire, car dans Londres, il y a moyen de faire tout un tas de choses !

Autant Emily avait gagné du temps en se réveillant en avance, autant elle avait tout perdu en hésitant entre deux tenues. Finalement, ce n’est que lorsque qu’elle lança un regard sur l’horloge non loin d’elle, qu’elle finit par se décider, remarquant que si elle ne se choisissait pas au plus vite, elle risquait d’arriver en retard pour son rendez-vous et ça, il en était hors de question ! Elle se précipita donc et s’habilla en quatrième vitesse, si elle faisait attendre Marjory, elle risquait de s’en vouloir pendant un long moment. Une fois prête, elle dévala les escaliers pour rejoindre le couloir menant vers l’extérieur, il n’y avait pas une seule seconde à perdre ! Elle prit à gauche, puis à droite et encore une fois à gauche pour finir dans une ruelle en cul de sac, puis l’instant d’une pensée, elle se retrouva dans une autre ruelle non loin d’un lieu de rendez-vous.

Il ne lui restait plus que quelques minutes de marche avant d’arriver à ce fameux parc, un bel endroit ! Puis elle était enfin arrivée et Marjory était déjà là, assise sur un banc à l’attendre. Basculant d’avant en arrière, elle était vraiment adorable. Emily entra alors dans le petit dans le petit parc et laissa son regard se porter sur la blondinette qui lui avait donné rendez-vous et en croisant brièvement son regard, Emily lui adressa un grand sourire ! Elle était vraiment heureuse de la voir ! Elles allaient sans doute passer un bon moment ensemble. La rousse parcourut les derniers mètres qui les séparaient et prit place à côté de Marjory.

- Coucou ma belle ! Je suis si contente de te voir ! puis elle lui fit un petit bisou avant de la serrer dans ses bras. Dis-moi, comment tu vas depuis la dernière fois ?
Revenir en haut Aller en bas
Marjory U. Damian
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans un parc

Message par : Marjory U. Damian, Sam 30 Jan - 2:19


Marjory se retournait la tête entièrement depuis quelques minutes et son pied battait l'air dans tous les sens lorsqu'elle vit son amie entrer dans le parc. Elle avait, pendant ces quelques minutes, imaginé sa propre réaction lorsqu'elle la verrait. Est ce qu'elle rougirait ? Est ce qu'elle se sentirait tout d'un coup apaisée ? Est ce qu'elle serait juste heureuse de la voir et de passer un moment avec elle ? Eh ben finalement, ce qu'elle ressentit n'avait rien de semblable à ce qu'elle avait pu imaginer. C'était un mélange de plein de choses. Elle sentit ses joues s'embraser en même temps que son coeur battre plus fort. Elle ressentit le besoin immédiat de ne plus jamais quitter son visage des yeux, mais en même temps ceux ci lui demandaient de les baisser pour cacher sa gène. Bref, son esprit avait quitté toute rationalité en apercevant ce visage d'ange. Elle qui voulait analyser les réactions qu'Emily provoquait en elle, elle était servie. Enfin ... Elle n'était pas vraiment en état d'analyser quoi que se soit à cet instant, sa tête était happée par un trop plein d'émotions qui la submergeait tout entière.

Elle se concentra sur un seul mot, qui, petit à petit, pris sa place dans ses pensées. NATURELLE. Sois naturelle Marjo. C'est ton amie après tout, tu as déjà passé beaucoup de temps avec elle. Ce n'est pas parce que tu te mets à ressentir plein de choses en la voyant qu'il faut que tu changes ta façon d'être avec elle. NATURELLE. Elle se répétait ce mot en boucle alors que la belle approchait et lui souriait. Elle lui sourit à son tour mais elle avait un peu peur que son sourire se fasse gêné. NATURELLE Marjo ! Mais qu'est ce qu'il te prend ? Arrête, c'est Emily. Arrête.

Elle secoua la tête doucement et leva de nouveau les yeux vers son aînée. Elle tenta un nouveau sourire, qui cette fois lui paru beaucoup plus naturel. Bien ça ! Naturel, c'était bien le mot d'ordre. Elle voulait être elle même aujourd'hui, comme elle l'était d'habitude avec son amie. Elle ne voulait pas que ça change. Alors quand Emily s'assit à côté d'elle, elle se tourna légèrement vers celle-ci - elle eut un petit frisson lorsque leurs genoux se frôlèrent mais, avec une grande satisfaction, elle garda son calme - pour l'écouter.

- Coucou ma belle ! Je suis si contente de te voir ! Dis-moi, comment tu vas depuis la dernière fois ?

Et elle lui embrassa légèrement la joue avant de l'enlacer. La blonde ferma les yeux alors qu'une douce chaleur se répandait dans son corps depuis sa poitrine et enroula ses bras autour d'elle. Elles avaient l'habitude de se prendre dans les bras comme ça, en bonnes Poufsouffle qui se respectent. Et la jeune fille adorait toujours ces moments qu'elles partageaient. Et puis, pour ne rien gâcher, son amie sentait tellement bon ! Sa bouche juste à côté de l'oreille de celle-ci, elle entrouvra les lèvres pour lui souffler à l'oreille :

- Je vais bien ... Et je suis contente aussi, tu m'avais manquée ...

C'était bon. Elle avait réussi à retrouver son naturel, et elle ne s'en sentait que mieux. Elle pourrait donc voir ce que provoquait la jeune fille en elle, comme cette chaleur qui tenait bon dans son coeur, tout en gardant leur complicité de toujours. Elle s'écarta alors doucement en gardant une main posée sur son bras et lui sourit, décidant de lancer prudemment la discussion à propos de leur journée à venir.

- Alors, ce petit parc te plait ? J'y venais souvent avec ma famille quand j'étais petite. En plus on est pas très loin du chemin de traverse, si jamais tu as froid, on pourra aller au Chaudron !
Revenir en haut Aller en bas
Emily Lynch
avatar
Admin en FormationHarryPotter2005
Admin en Formation
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans un parc

Message par : Emily Lynch, Jeu 4 Fév - 18:32


Marjory était vraiment resplendissante et Emily ne se souvenait pas vraiment de l’avoir vu si radieuse. Certes la blondinette était plutôt une fille très pétillante de manière générale, mais elle trouvait qu’aujourd’hui, elle l’était encore bien plus que lors de leurs précédentes rencontres. Peut-être que tout cela était dû au fait qu’elles ne s’étaient plus revues depuis un moment ? Finalement peu importe, elle était encore plus belle que d’habitude et ce n’était pas du tout une mauvaise chose et puis tout cela faisait en sorte qu’Emily soit encore plus touchée par son amie, le côté mignon avait un effet assez important. Ou bien alors cela faisait tout simplement plaisir à la rousse de voir la jeune sorcière prendre soin d’elle. L’une dans les bras de l’autre, le petit câlin pour se saluer était toujours agréable, Emily resterait bien quelques heures assise sur le banc à faire un câlin avec Marjory. Les mots que lui chuchotait Marjo avaient un drôle d’effet sur l’aînée, visiblement elle savait quels étaient les petits trucs qui faisaient craquer son amie…

- Alors ce petit parc te plait ? J’y venais souvent avec ma famille quand j’étais petite. En plus on est pas très loin du chemin de traverse, si jamais tu as froid, on pourra aller au Chaudron !

Marjo n’avait vraiment pas changé, bien que l’endroit était fort agréable pour leur moment entre filles, elle pensait toujours au bien-être d’Emily. Ce comportement avait toujours touché la rousse, car c’était elle la plus âgée, c’était à elle et uniquement-elle de prendre soin de la blondinette ! Mais non ici, ça marchait vraiment dans les deux sens, elles s’occupaient l’une de l’autre et faisaient très attention que tout aille bien. Bien que complice, il y avait un petit truc en plus cette fois, Emily le sentait, il se passait quelque chose de plus que les autres fois et ça ne venait pas d’elle ! Marjory gardait le contact avec elle, sa main posée sur son bras, cela n’était pas innocent pour la rouquine, il y avait quelque chose de plus que les autres fois.

- Tu as très bien choisis l’endroit ! Lui dit-elle en lui souriant, plongea son regard dans le sien. Je n’y étais jamais venue, c’est chose faite maintenant. Un petit clin d’œil. T’en fais pas pour moi, tu sais bien que je te le dirais s’il y a le moindre problème.

Emily posa sa main sur celle de Marjo et la caressa doucement, une marque d’affection comme toutes les autres fois durant lesquelles elles s’étaient vues, mais ici les effets qu’avait ce petit geste a priori innocent, ne l’était peut-être pas, ou du moins ce n’était pas volontaire de la part d’Emily, elle agissait comme son cœur lui disait d’agir. Elle ne pouvait pas se permettre d’être différente avec Marjory sous prétexte qu’elle avait le sentiment qu’il y avait quelque chose de différent, car quoi que soit cette chose différente, elle aimait Marjory plus que tout et si Emily pouvait l’aider, elle le ferait avec grand plaisir, après tout elle s’était jurée de toujours avoir un œil sur elle.

- Quand j’ai reçu ton invitation, cela m’a fait fort plaisir, je dois t’avouer que j’avais très envie de te voir ! Elle lui adressa à nouveau un grand sourire, puis elle lui saisit sa deuxième main. Mais dis-moi, tu es vraiment magnifique aujourd’hui ! Tu as quelqu’un en vue ?

Emily était curieuse de savoir ! Marjo était si belle aujourd’hui qu’elle ne pouvait pas résister à l’envie de lui demander pour qui elle s’était faite aussi belle. Peut-être avait-elle rencontré quelqu’un et comptait sur Emily pour lui donner un petit coup de patte pour s’approcher de cette personne ! Si tel était le cas, c’était fabuleux, Emily adorait aide son amie, surtout si cela pouvait la rendre heureuse, quoi de mieux que d’aider une amie. Tenant les deux mains de la blondinette, Emily ne pouvait s’empêcher de les caresser doucement, son regard pétillant était plongé dans celui de Marjory, tout cela était vraiment agréable, elle n’était arrivée que depuis quelques minutes et elle passait un très bon moment avec son amie.
Revenir en haut Aller en bas
Marjory U. Damian
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans un parc

Message par : Marjory U. Damian, Jeu 25 Fév - 14:41


Sa main était toujours posée sur le bras de son amie. Tout son corps tendait vers ce contact, elle sentait une chaleur se rependre de cet endroit dans tout son corps. Emily ne fit aucun geste pour s’en dégager, et c’était tant mieux. Elle ne savait vraiment pas comment elle aurait pu réagir si tel avait été le cas. Est-ce que ce geste était un test ? Elle ne savait pas vraiment. S’il en était un, c’était involontaire. Toujours était-il que la belle demoiselle ne s’écartait pas, et ça, c’était une victoire en soi pour la blonde qui parcouru son visage des yeux. En plus, elle aimait le lieu où elle l’avait invitée. Alors Marjory était heureuse. C’était même à cet instant une satisfaction égoïste. Elle avait réussi, la jeune fille était en face d’elle, et elle avait l’air bien. Un sourire tendre vint prendre place sur son visage alors que son ainée lui fit un petit clin d’œil. Elle était tellement adorable ! La blonde ne vit pas le bras bouger mais sentit une main se poser sur la sienne. Ses joues rosirent alors intensément. Non, arrêtez-vous là ! Elles avaient toujours été ainsi toutes les deux, très tactiles et tendres entre elles … Ca ne voulait surement rien dire de plus que généralement … Mais la Damian ne put s’empêcher d’y voir beaucoup plus, alors que chaque caresse sur le dos de sa main provoquait un frisson agréable dans tout son corps. Elle retourna alors sa main pour les lier toutes deux et effleura à son tour celle-ci du bout des doigts.

- Quand j’ai reçu ton invitation, cela m’a fait fort plaisir, je dois t’avouer que j’avais très envie de te voir !

La belle rousse lui fit un grand sourire auquel elle répondit instantanément. C’était toujours comme ça entre elles : l’une souriait, l’autre répondait. Ce n’était toujours que douceur et tendresse. Même lorsque, pour leur première rencontre, la petite blonde de l’époque l’avait suspendue en l’air sans réussir à la faire redescendre, elle n’avait eu que la réaction de la rassurer et de la féliciter sur son sort. Son amie vint alors saisir sa deuxième main jusque-là posée sur son genou.

- Mais dis-moi, tu es vraiment magnifique aujourd’hui ! Tu as quelqu’un en vue ?

L’esprit de Marjory cessa tout simplement de fonctionner. Hein ? Quoi ? Quelqu’un en vue ? … Et puis, d’un coup d’un seul, il reparti, à plein régime. Comment ça quelqu’un en vue ? C’était exactement la question qu’elle se posait en ce moment. Alors comme ça Emily avait remarqué quelque chose ? Quoi, c’était si visible ? Même elle n’était pas sure de ce qu’elle ressentait, et à présent c’était la victime de son engouement qui venait poser cette question ? En tout cas, elle l’avait trouvée magnifique. A cette pensée, ses joues rougirent d’un seul coup. En plus du trouble qui devait à présent apparaitre clairement dans ses yeux, elle devait avoir l’air tout simplement perdue. La blonde n’avait jamais été douée pour cacher ce qu’elle ressentait. Mais la rousse avait dit ça sur un ton tellement détaché ! Alors ça voulait dire que de son côté, il n’y avait rien de plus que de l’amitié ? Jamais il n’avait été question d’autre chose, de toute façon. Mais avec le développement de ses propres sentiments, la blonde avait peut-être un petit peu pensé à cette possibilité ? Elle savait déjà très bien que son amie pouvait être attirée par des filles. C’était d’ailleurs peut être cette considération qui avait amené la jeune fille à se poser des questions sur son propre ressenti. Alors voilà, peut être que la possibilité de sentiments réciproques avait traversé son esprit. Maintenant, au moins, elle était fixée. Et elle comprit enfin, bien qu’elle s’en doutait de plus en plus ces derniers temps, qu’elle ressentait plus que de l’amitié pour la belle, grâce à la petite douleur qu’elle sentit dans son cœur lorsqu’elle se rendit compte que ce n’était pas réciproque. C’était quand même cruel parfois, les sentiments ! Apprendre qu’on est attiré par quelqu’un au moment même où on sait que c’est impossible.

Emily caressait ses mains. La blonde essaya de refouler la traitresse douleur qui emplissait son cœur. Elle n’avait pas le droit de penser comme ça. Son amie restait celle-ci, elle ne lui avait jamais rien promis. C’était très égoïste de sa part de vouloir quelque chose à tout prix. Et puis ça avait été narcissique que d’imaginer que son attrait aurait pu être réciproque. Voilà deux choses que la Damian voulait éviter. L’égoïsme. Le narcissisme. Deux mots qu’elle haïssait. Elle se reprit donc au mieux qu’elle pouvait et bien que la jeune fille qui lui faisait face avait dû se rendre compte de la plupart de ce qui était passé dans sa tête, lui sourit légèrement.

- Heu, non … Pas spécialement … Mais … Merci !

Elle avait bafouillé. Elle détestait ça. Elle ne voulait pas non plus lui mentir. Mais elle ne pouvait pas dire la vérité. Elle tenait plus que tout à leur lien, et elle serait prête à tout pour garder son amie. Alors elle arrêta tout simplement de parler. Sa gorge était nouée. Elle ne savait pas du tout comment réagir pour garder son naturel, pour faire repartir les choses comme elles étaient il n’y avait pas si longtemps. Pourtant il le faudrait bien. Mais avant ça, elle se donna un petit temps pour se recentrer sur elle-même, pour éjecter la douleur qu’elle ressentait et ne garder que la tendresse innocente pour Emily.
Revenir en haut Aller en bas
Emily Lynch
avatar
Admin en FormationHarryPotter2005
Admin en Formation
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans un parc

Message par : Emily Lynch, Mer 2 Mar - 2:11


Cet endroit était vraiment merveilleux, Marjory avait fait le meilleur choix et le fait qu’il représente un peu plus qu’un bel endroit pour la blondinette avait plutôt touché Emily. C’était si plaisant d’être dans un lieu plaisant, avec une personne tout aussi plaisante ! Et dire qu’il y allait avoir une fin à cette journée si merveilleuse. Mais pour le moment il était hors de question d‘y penser, après tout elle ne faisait que commencer et Emily comptait bien profiter de chaque seconde passée en compagnie de son amie. Se tenant les mains l’une de l’autre, le contact physique avait toujours eu une place assez importante dans leur relation au point qu’Emily avait du mal à se souvenir d’une seule fois durant laquelle elles n’avaient pas fait de câlin ou tout simplement se tenir la main… Non, il n’y avait pas un jour depuis leur rencontre ou il n’y avait pas eu d’échange de câlins ou autre marque d’affection.

Cette journée était vraiment magnifique, seulement malgré-elle, Emily venait tout juste d’attirer un nuage assez sombre juste au-dessus de leurs têtes ! Oh combien elle regretterait pour toujours d’avoir agi de la sorte, de ne pas avoir compris ce qui était évident, ce qu’elle-même ressentait depuis quelques temps ! Le regard de Marjo en disait long sur l’énorme connerie qu’elle venait tout juste de faire ! Tout cela ne devait pas se passer comme ça, ça n’aurait même jamais dû arriver, si seulement elle avait le moyen de revenir en arrière de quelques minutes à peine et de changer ses mots, son comportement, elle le ferait sans aucune hésitation ! Mais voilà, elle n’avait guère ce moyen et quand bien même elle l’aurait, il lui faudrait prendre sa propre place, ce qui est clairement mission impossible, surtout maintenant.

En une seule phrase, la belle blonde avait tellement changé, Emily venait de lui planter un couteau dans le cœur, une chose qu’elle ne pourrait jamais se pardonner, mais les choses étaient claires à présent, Emily venait de comprendre, de tout comprendre ! Mais qu’est-ce qu’elle pouvait être imbécile par moment, si Marjory avait organisé tout cela, c’était pour elle, bien évidemment qu’elle avait quelqu’un en vue et cette personne était justement en face d’elle, en train de lui tenir les mains, lui souriant ! Lynch, t’es complètement stupide ! Comment tu peux te comporter de la sorte, renier ce qui est pourtant évident à tes yeux ! Tu l’as toujours voulu, seulement voilà la raison peut-être, t’a forcé à te retenir, oublier, ignorer ce sentiment qui sommeillait tout au fond de toi. Mais bien qu’il soit endormit il est toujours là présent et ne partira jamais, il est là depuis le jour où tu as posé ton regard sur elle, devenant de plus en plus proche avec le temps, murissant ! L’amitié s’accordant toujours plus, tu pensais que c’était normal pour toi, mais tu ne faisais qu’admettre cette possibilité. Car bien que les sentiments en aient croisé d’autre, celui-ci est le seul qui reste, encore et encore, se renforçant malgré toi à chaque rencontre, à chaque contact ! Alors vas-y Emily, accepte que ce sentiment remonte à la surface, laisse le prendre le dessus, de toute manière tu ne peux plus rien contrôler et tu ne pourras jamais effacer le tort que tu viens de lui faire. Alors maintenant prouve lui qu’elle pouvait se tromper sur ce qu’elle vient tout juste de s’imaginer et accepte les choses telles qu’elles sont !

Emily serra un peu plus les mains de Marjory, un peu plus fort, mais pas au point qu’elle ait mal, ça c’était hors de question ! Tout ce qu’elle voulait c’est qu’elle ne retire pas ses mains, elle avait besoin d’être en contact avec elle pour ce qu’elle s’apprêtait à lui dire. Le regard de la rouquine plongé dans celui de Marjo, elle voyait qu’il y avait un mal-être soudain qui venait de naitre dans le cœur de la blonde et elle devait guérir ce mal dont Emily était la seule responsable, pour ce faire, il n’y avait alors qu’une seule solution possible. Ouvrir son cœur et laisser parler les sentiments refoulés au plus profond d’elle-même.

- Marjo… Pardon, je n’avais pas compris, je suis stupide, c’était pourtant si évident. Elle s’arrêta quelques instants afin de ne pas trop se précipiter. Mais si cela me parait si évident à présent, c’est parce que ça l’a toujours été pour moi. Elle se remit à lui crasser doucement les mains. J’ai été idiote, j’ai empêché mes sentiments de parler et je me rends compte à présent que je n’aurais pas dû faire tout cela… Pardonne-moi…
Revenir en haut Aller en bas
Marjory U. Damian
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans un parc

Message par : Marjory U. Damian, Ven 4 Mar - 0:12


Ok. Reprends toi Marjory … T’as pas à imposer ça à Emily …  C’est injuste envers elle, elle ne te doit rien du tout. Elle a toujours été géniale avec toi, ce n’est absolument pas de sa faute si tu as développé ces sentiments envers elle, elle n’a rien demandé. Elle a été une super amie jusqu’ici. Est-ce que tu vas vraiment gâcher tout ça pour tes propres ressentis égoïstes ? Non. Tu n’en as pas le droit. Alors maintenant tu te reprends. Tu relèves les yeux vers elle et tu lui souris. Allez. Oui, relève-les. TES YEUX !!!

La blonde releva ses yeux, sous l’impulsion de la petite voix dans son esprit … Cette petite voix, c’était la sienne, parce que oui, elle souffrait, certes. Mais elle s’en voulait pour ça aussi. Elle était toujours comme ça. Ce qu’elle ressentait était toujours tellement égoïste … Sa souffrance était personnelle, elle n’avait vraiment pas à se rependre sur les gens autour d’elle. Elle détestait imposer tout ça. Bon. Les yeux, c’était fait. Mais le sourire ne voulait pas venir … Ses lèvres se tordirent. Non, ça, ce n’était absolument pas un sourire. Un rictus, plutôt. Elle devait faire peur, comme ça. Elle redescendit les commissures de ses lèvres. Il valait mieux ne pas sourire du tout que lui imposer une tête de psychopathe. La rousse serra ses mains, comme pour la retenir. Elle avait dû voir son trouble. En même temps, Marjory était ce qu’on appelait un livre ouvert, celui-ci n’était pas difficile à deviner. La pauvre, elle ne devait pas trop savoir quoi dire à l’instant … Elle plongea ses beaux yeux dans les bleus de la jeune fille. Ce contact entre leurs pupilles rempli instantanément ceux de la Damian d’eau doucement salée. Elle n’allait pas en plus se mettre à pleurer ? Non. Elle tenta difficilement de ravaler ses larmes, et voulu détourner les yeux. Mais ils étaient aimantés dans ceux qui lui faisaient face. Ce n’était pas possible qu’elle se mette d’un seul coup dans cet état ! Non mais, elle était bipolaire, ma parole ! C’était fou ça ! Elle avait une capacité à changer d’humeur en dix secondes chrono … C’était impensable. Clairement.

- Marjo… Pardon, je n’avais pas compris, je suis stupide, c’était pourtant si évident.  Mais si cela me parait si évident à présent, c’est parce que ça l’a toujours été pour moi.  J’ai été idiote, j’ai empêché mes sentiments de parler et je me rends compte à présent que je n’aurais pas dû faire tout cela… Pardonne-moi…

Mince. Emily venait de lui parler. Elle mit quelques secondes à intégrer et à comprendre ses mots, tellement son esprit tournait à toute vitesse et tant elle se flagellait mentalement. Stop. Stop. Ecoutes. Voilà. Ca l’avait toujours été pour elle ? De quoi ? Que Marjory l’aimait bien ? Plus que de l’amitié ? Comment c’était possible ? Est-ce qu’elle avait été plus visible pour les autres que pour elle-même ? Parce que, elle, elle venait seulement de se rendre compte de tout ça. Non … Elle avait l’air de s’en vouloir. La jaune et noire ne pouvait pas laisser cela arriver, surtout. Elle n’avait pas à s’en vouloir pour quoi que ce soit. C’était évident, comme elle l’avait dit. Alors voilà, maintenant elle savait. Est-ce que ça pourrait jamais redevenir comme avant ? Elle ne voulait pas qu’Emily soit gênée envers elle maintenant qu’elle savait ça. Surtout pas. C’était un peu compliqué, comment le lui faire comprendre ? Il fallait juste oublier, de leur côté à toutes les deux, et ça finirait bien par redevenir comme avant !

Les yeux toujours plongés dans ceux de la rousse, la jeune fille se reprit mentalement. Tiens, voilà qu’elle avait encore changé d’état d’esprit, en très peu de temps. Hop, ascenseur émotionnel, bonjour ! Maintenant, ce qui lui importait, c’était que tout redevienne comme avant. Elle voulait effacer la gêne qui se profilait entre elles. Elle lui fit un petit sourire – tiens, voilà qu’elle y arrivait à présent … Il fallait croire que ses changements d’état d’esprit pouvaient avoir du bon – un tiers triste, un tiers embarrassé et un tiers rassurant. Tout ça dans le même sourire. Et maintenant, à Emily d’y voir ce qu’elle voulait y voir … Mais Marjo préférait quand même que celle-ci y voit le côté rassurant. C’était la seule façon de sourire qu’elle avait souhaité montrer. Enfin, c’était à présent à ses paroles de se faire rassurantes.

- Emily … Ecoutes … Je veux pas que ça change quoi que ce soit entre nous. Oublie ce que tu viens de comprendre, j’arriverais à faire disparaitre ça. Tout va devenir comme avant, c’est promis.
Revenir en haut Aller en bas
Emily Lynch
avatar
Admin en FormationHarryPotter2005
Admin en Formation
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans un parc

Message par : Emily Lynch, Dim 13 Mar - 4:22


Mais qu’était-il en train de se passer dans ce parc de Londres ? Deux filles assises sur un banc se tenant les mains tout en discutant, enfin si du moins elles essayaient, car plus le temps passait, plus leurs paroles étaient diffuses, confuses, comme si elles n’arrivaient plus à se comprendre alors que les choses étaient pourtant plus qu’évidentes. Elles n’arrivaient plus à s’accorder, tout ça parce qu’une n’avait pas compris directement le premier message. Mais comment tout cela allait-il se finir ? Emily venait tout juste de comprendre ce qu’il se passait, faisant revenir à elle des sentiments qu’elle s’était forcée de cacher afin de ne pas blesser, de rester discrète car après tout elle n’avait aucun moyen de savoir si cela était réciproque. Alors au lieu d’explorer cette possibilité, la rouquine avait décidé de faire de Marjo son amie, une personne très proche d’elle, sa confidente en lui expliquant tout un tas de choses sur elle. Tout cela était comme des indices, tout plein de trucs qui lui montraient qu’il y avait quelque chose de possible, mais fallait-il encore que la jolie blonde comprenne ces indices, mais en plus de comprendre, il fallait aussi que les sentiments soient réciproques. Emily avait décidé que c’était au temps de décider de ce genre de choses, seule Marjory avait le droit de décider, il était hors de question de lui imposer tout cela, cependant, il était impossible pour Emily de ne pas offrir cette possibilité. Mais seulement le temps avait aussi été contre elle, l’obligeant chaque jour à s’éloigner un peu plus de ses sentiments, de les enfermer au plus profond d’elle-même, non pas pour les faire mourir, mais pour qu’ils restent loin d’elle pour les réveiller peut-être un jour et ce jour était enfin arrivé. Seulement, notre rouquine n’avait pas saisi dans un premier temps, les sentiments avaient été trop longtemps enfermés pour surgir d’un coup au bon moment, ce qui avait eu pour effet de créer cette incompréhension totale entre les deux Poufsouffle. Mais heureusement, malgré un mauvais départ, ce qui était resté longtemps au plus profond d’elle-même avait décidé de revenir. Comprenant enfin ce qu’il se passait, Emily avait tenté de corriger le tir, seulement l’incompréhension était restée.

- Emily … Ecoutes … Je veux pas que ça change quoi que ce soit entre nous. Oublie ce que tu viens de comprendre, j’arriverais à faire disparaitre ça. Tout va devenir comme avant, c’est promis.

Non, non, non ! Ce n’était pas du tout ce qu’elle voulait ! Pas ça, elle venait pourtant de tout lui avouer, de lui dire qu’elle l’aimait elle aussi. Voilà, seulement la rousse avait fait la terrible erreur de ne pas dire les choses clairement, renforçant encore plus ce climat d’incompréhension. Mais que faire pour empêcher de revenir en arrière ? Emily ne savait pas, elle ne trouvait pas les mots, pourtant c’était simple, il lui en fallait si peu pour avouer à Marjory ses sentiments. Mais non, elle bloquait complètement, impossible de lui dire !

- Non ! Je ne veux pas, je refuse que ça redevienne comme avant !

Emily tu es stupide ! Pourquoi tu as dit ça de cette manière ?! T’as seulement réussi à renforcer le fossé qui était en train de se faire avec celle pour qui tu as des sentiments. Tu dois réagir au plus vite, vas-y, dis-lui ! C’est simple pourtant, tu en es capable. Je…t… aller bon-sang, tu en as plus qu’envie. Mais attends, qu’est-ce que t’es en train de faire là ?

- Marjo, j’ai… je…

Et sans prononcer un seul mot de plus, le visage de la rousse s’approcha doucement de celui de la blonde, attirée doucement par celui si, leurs lèvres n’étaient plus qu’à quelques petits centimètres les unes des autres. Qu’allait-il se passer ? Il était encore possible de faire marche-arrière, mais l’esprit ne contrôlait plus rien, le cœur avait pris le relais à présent. Emily pouvait sentir le souffle de Marjory sur ses lèvres, c’était comme une douce brise agréable, mais il fallait encore s’approcher un peu plus… Et délicatement, les lèvres d’Emily se posèrent sur celles de Marjory…
Revenir en haut Aller en bas
Marjory U. Damian
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans un parc

Message par : Marjory U. Damian, Jeu 17 Mar - 21:32


Lunatique. Tel était le mot. Marjory était, depuis les quelques minutes qui venaient de passer, clairement lunatique. D’abord tellement heureuse de voir Emily (sentiment qui était d’ailleurs été resté le plus longtemps), passant par le choc, la tristesse, puis le regain d’énergie pour ne pas imposer sa tristesse à son amie. Peut-être, plutôt que lunatique, c’était plutôt le terme d’ascenseur émotionnel qui convenait ? Joie … Bonheur … Puis d’un coup tristesse … Et tout aussi subitement, de la décision ! Bref. Elle ne parvenait pas à expliquer ce qu’elle ressentait depuis leurs retrouvailles. A l’instant, elle voulait rassurer Emily. Tout allait bien, elle allait s’en remettre. Il ne fallait pas qu’elle s’en veuille pour quoi que ce soit. Parce que la blonde connaissait son amie, elle savait bien qu’elle était capable de s’en vouloir, de ne rien avoir vu, ou que ses sentiments ne soit pas réciproques … Ou quoi que ce soit. Elle savait que la rousse trouverait quelque chose, qui d’après elle serait de sa faute. Quelque chose pour lequel elle pourrait s’en vouloir. La Damian avait donc fixé ses yeux bleus dans ceux de son amie, essayant plus fort que tout de ne pas faillir, de garder le regard fixe, afin de lui montrer qu’elle pourrait surpasser ça.

Mais Emily avait l’air perdu. Pas perdu dans le sens où elle s’en voulait, dans le sens où elle ne savait pas comment réagir … Mais dans un autre sens. Un sens que Marjory ne parvenait pas à comprendre. Est-ce qu’elle était trop aveugle ? Peut-être s’empêchait-elle de sauter aux conclusions pour ne pas encore espérer de trop ? Pour ne pas de nouveau avoir un coup au cœur lorsqu’elle se rendrait compte que ses suspicions étaient fausses ? Donc elle ne pensait rien. Elle ne parvenait à saisir le regard qu’avait la Poufsouffle à cet instant. C’était comme si une bataille avait lieu à l’intérieur même des yeux, de l’âme de la belle … Une bataille qu’elle ne comprenait toujours pas. Qu’elle ne voulait toujours pas comprendre.

- Non ! Je ne veux pas, je refuse que ça redevienne comme avant !

Alors elle avait bien fait. Son cerveau avait tourné dans le bon sens, pour une fois, et elle avait bien fait de ne rien espérer de cette bataille intérieure, de cette incertitude dans le regard. Elle avait bien fait de refuser tout espoir. Ca faisait déjà bien assez mal comme ça pour ne pas autoriser l’insinuation d’un nouveau poignard qui se serait avec certitude attaqué à son cœur. Elle refusait que ça redevienne comme avant. Elle le REFUSAIT. Alors voilà, c’était ainsi. Elle ne voulait même plus de la blonde comme amie. Si Marjory avait été dans son état normal, s’aurait été l’étonnement qui aurait pris place dans sa tête. Elle connaissait assez bien son amie pour savoir qu’elle n’aurait jamais dit ce genre de choses. Elle se serait alors posé des questions sur la signification de cette phrase. Et peut-être aurait-elle comprit. Mais voilà, cette Marjo n’était pas la Marjo habituelle. Celle-ci était complètement perdue, et pour l’instant elle n’avait plus aucun repère. Alors cette Marjo pensa tout de suite qu’elle ne voulait plus la voir. Plus jamais elles n’échangeraient de lettres par le biais de leurs chouettes, plus jamais elles ne se retrouveraient à Pré-au-Lard, à Londres, ou n’importe où, plus jamais elles ne joueraient ensemble au Quidditch. Rien ne serait plus jamais comme avant.

Ses mains glissèrent alors doucement de celles de la belle rousse. Si c’était ainsi que les choses devaient se passer, alors elle n’imposerait plus sa présence. Emily bafouilla quelques mots. Qu’est-ce qu’elle voulait lui dire ? Qu’elle était désolée ? Elle allait laisser la, puisque c’était ce qu’elle voulait. Elle ne voulait surtout pas entendre ses excuses, ce n’était pas le bon moment. Non, la jeune Poufsouffle n’était plus en état de réfléchir logiquement. Ni de prononcer ne serait-ce qu’un mot. Et bien décidée à partir.

Mais c’est alors qu’elle vit le visage qui lui faisait toujours face s’approcher du sien. Est-ce que celle qui avait été son amie pendant une très longue période de sa vie allait l’embrasser ? Les yeux aux couleurs océaniques s’écarquillèrent. Non, pas d’espoir Marjo. On a dit, surtout, pas d’espoir. Ca ne peut que te perdre. Les perles bleues firent donc le sens inverses, se faisant recouvrir par la fine épaisseur de peau qu’étaient les paupières. Qu’elle serra fort les unes contre les autres. Les yeux ainsi clos, fermés comme à double tour, ne virent pas le beau visage s’approcher de plus en plus. Et son cerveau refusa d’imaginer l’espace qui s’amenuisait doucement. Mais il ne put ignorer le doux souffle qu’elle ressentit tout contre sa bouche. Alors ça allait arriver. Vraiment. Ce qu’elle avait imaginé un certain nombre de fois déjà allait se produire. Elle allait pouvoir gouter les lèvres rosées de la belle rousse qui hantait ses rêves. Et lorsque, enfin, leurs visages se rencontrèrent, la jeune blonde se laissa aller à ses sensations, déconnectant tout à fait son esprit qui lui criait de faire attention, que c’était prendre un risque de souffrir à nouveau, et laissa agir son corps comme il l’entendait. Alors que ses lèvres répondaient à celles qui venaient de les effleurer en entamant une danse lente, une de ses mains se déplaça doucement vers l’épaule d’Emily et l’autre serra la main qu’elle avait pourtant quittée quelques instants aupravant. L’être entier de Marjory se tendit vers ce baiser, vers le contact de leurs lèvres s’enlaçant sensuellement, vers ces ressentis qui, au fur et à mesure, se faisaient une place dans tout son corps. Et il priait pour que jamais cet instant ne se finisse.
Revenir en haut Aller en bas
Emily Lynch
avatar
Admin en FormationHarryPotter2005
Admin en Formation
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans un parc

Message par : Emily Lynch, Jeu 24 Mar - 17:31


Libérée de tout elle arrivait enfin à se laisse emporter par ce qu’elle avait le plus envie à l’instant et même depuis longtemps. Seulement tout un tas de barrières mentales, d’arguments débiles avaient fait en sorte que cet instant n’arrive pas, tout avait été mis en place pour éviter cela. Non pas parce qu’elle en avait l’envie, mais tout simplement parce qu’elle n’avait pas la moindre idée si tout cela était réciproque. Pouvait-il y avoir quelque chose entre elles ? Cela allait-il durer ? A toutes ses questions, Emily avait la réponse, pour elle tout était possible, elle le souhaitait, mais durant tout ce temps où elle se confiait à la blonde en lui laissant quelques indices, il ne s’était jamais rien passé, peut-être parce que c’était encore trop tôt ? Cela ne pouvait être que cela, mais aujourd’hui les choses avaient changé et bien que le temps avait fait en sorte de renforcer les barrières, il n’avait pas fallu grand-chose pour que celle-ci se brise. Ce que la rousse attendait depuis un moment était enfin arrivé et bien que la réaction souhaitée n’était pas directement la bonne, elle avait enfin de le signal que les sentiments étaient réciproques.

Seulement avant il lui fallait réparer les dégâts, car dans sa grande stupidité, Emily avait réussi à faire en sorte que Marjory s’éloigne d’elle ! Mais quelle idiote, si seulement elle avait brisé les barrières dès le premier signe, mais cela semblait être si soudain, comment cela pouvait-il s’adresser à elle ? Pourtant, tout cela était bien pour la rousse, mais réparer les dégâts semblaient être bien plus complexes qu’elle ne l’aurait voulu, puisque l’incompréhension s’était installée entre les deux filles. Ca ne pouvait pas durer, il fallait que cela cesse au plus vite, mais elle ne trouvait pas les mots, elle ne savait pas ce qu’il fallait dire à Marjory pour qu’elle comprenne. Les mots ne suffisaient pas, du moins ils n’avaient pas l’impact voulu, ou mal appropriés. Puis il y avait aussi le fait que la blondinette voulait que tout redevienne comme avant, il en était hors de question, c’était impossible, pas maintenant qu’elles étaient en train de se partager leurs sentiments. Cela ne pouvait plus être comme avant, une nouvelle page devait être écrite, une page sur laquelle elles sont ensemble. Mais Emily ne trouvait plus les mots, par moment on dit qu’il vaut mieux un petit dessin qu’un grand discours, c’était sans doute le meilleur moment pour appliquer cela… enfin un dessin, comprenons-nous.

Si proche d’elle, elle ne pouvait lui montrer ses sentiments que d’une seule manière, la plus tendre et la plus sincère ! Partager avec elle quelque chose d’unique, quelque chose qu’on accorde qu’à la personne que l’on aime le plus sur cette terre. S’approchant doucement, leurs lèvres avaient fini par se toucher… doucement, profitant de chaque seconde, ce qu’elle voulait était en train de se réaliser, c’était même elle qui l’avait provoqué et Marjory semblait elle aussi en profiter tout autant puisqu’une main vint se poser sur son épaule tandis que la seconde serra une des mains de la rousse. Une sensation de bien-être envahit tout le corps de la sorcière, en plus de cela il  y avait un je ne sais quoi qui rendait tout cela exceptionnel ! Il ne fallait pas que cela s’arrête, continuer, profiter de cette délivrance, de cet aveu qui leur apportait un bonheur incalculable. Instinctivement, la main libre d’Emily vint se poser sur le doux visage de Marjory et lui fit quelques petites caresses. Elle profita encore quelques instants du moment avant de se retirer doucement, la rousse avait quelques choses à dire à la blondinette et tout en lui souriant elle lui dit :

- Marjo… Je t’ai apprécié dès notre première rencontre, seulement il y a quelque chose qui s’est passé, je ne me l’explique pas, mais j’en ai eu assez de t’apprécier, quelque chose en moi avait envie de t’aimer, d’être plus qu’une amie… J’ai d’abord refusé de l’exprimer, je l’ai même caché… peut-être était-ce trop tôt ou bien avais-je tout simplement peur que ça ne puisse pas marcher, mais aujourd’hui je n’ai plus peur. Marjory, je t’aime !

Que dire de plus, tout était dit en deux mots, cela avait l’air si simple, pourtant ces mots n’étaient pas innocents, ils étaient vrais. Pendant ce temps, le cœur de la rousse battait à cent à l’heure, envahit de mille sensations, Emily était convaincue que Marjory devait ressentir les battements de son cœur rien qu’en lui tenant la main.
Revenir en haut Aller en bas
Marjory U. Damian
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans un parc

Message par : Marjory U. Damian, Dim 3 Avr - 16:49


Frisson parcourant son échine. Douceur des lèvres amies, aimantes, comme une caresse qui s’étend jusqu’au cœur. Cœur qui bat, plus fort que jamais il n’eut battu. Parce qu’avec Emily ce n’était pas pareil. Ce n’était pas comme avec les autres personnes qu’elle avait pu embrasser, pour essayer, pour s’amuser, plus comme un pari qu’en le ressentant réellement. Et à présent c’était plus que ça. Comme si les sentiments contraires qu’elle ressentait pour son amie – et est ce qu’elle serait bientôt plus ? – depuis quelques mois à présent avaient tout à fait disparus. Ils n’étaient absolument plus contraires, mais allaient dans la même direction. La direction de ces lèvres sur les siennes, de ce contact qui devient tout dans la tête blonde. Qui est la seule chose à laquelle elle pense. L’avis des gens ? Peu importe. L’éloignement ? On s’en fiche. Puisqu’à cet instant, le bonheur se répand dans son corps et dans son âme. Le bonheur est tout. Elle n’a rien d’autre à penser, juste se laisser aller à ses ressentis, à cette main douce qui vient se poser sur sa joue, et la caresser avec tant de douceur qu’une petite brise sur les bords marins. Mais voilà que le répit s’enfuis, que la douceur amie se retire et que le cœur de Marjo fait un bond dans sa poitrine. Retour des questions sans réponses. Une inquiétude perce sur son front. Est-ce que tout était fini ? Pouvait-ce être un baiser d’adieu ? Combien de temps avait-ce réellement duré ? Elle l’avait ressenti comme immensément long. Comme si toute une vie venait de défiler. Mais en même temps bien trop court. Pourquoi y mettre fin aussi vite ? Est-ce que ça n’avait plu qu’à elle ?

Sourire sur les lèvres trop éloignés. Celles qui ont pris la décision de se retirer. Que signifiait-il ? La jeune fille se retenait de respirer. De bouger. De faire quoi que ce soit. Avait-elle eut raison de baisser sa garde aussi facilement au moindre contact ? Elle connaissait pourtant bien Emily. Son Emily. Sa belle Mimi, qu’elle espérait devenir sienne. Aussi vite que possible. Elle la connaissait donc assez pour savoir qu’elle n’était pas du genre à jouer avec les sentiments. Elle ne l’aurait surement pas embrassé, pas avec autant de douceur et de tendresse, pour jouer. Elle était celle qui prenait toujours soin de la blondinette quand elle en avait besoin. Elle n’aurait pas ainsi, alors que celle-ci venait de lui offrir ses sentiments, participé à la rechute du cœur dans la poitrine. Une chute qui pourrait aussi bien le briser. Puisque Marjory avait le cœur fragile. Ce n’était même pas du verre, cela devait ressembler à du cristal. Brisé au moindre contact trop violent. Emily n’était pas ce genre de personne. Du moins c’était ce dont était persuadée la blonde. Alors, gardant toujours cette inquiétude non dissimulable dans ses yeux, elle écouta ce que la belle avait à lui dire.

- Marjo… Je t’ai apprécié dès notre première rencontre, seulement il y a quelque chose qui s’est passé, je ne me l’explique pas, mais j’en ai eu assez de t’apprécier, quelque chose en moi avait envie de t’aimer, d’être plus qu’une amie… J’ai d’abord refusé de l’exprimer, je l’ai même caché… peut-être était-ce trop tôt ou bien avais-je tout simplement peur que ça ne puisse pas marcher, mais aujourd’hui je n’ai plus peur. Marjory, je t’aime !

Tout le long du discours de sa belle, l’inquiétude s’évanouit petit à petit. L’angoisse qu’on pouvait trouver dans ses yeux quelques secondes plus tôt se transforma en un bonheur énorme. Oui, il était de retour. Bonheur non uniquement relégué au contact. Les mots aussi pouvaient toucher. Profondément. Et c’était ce que ceux-là faisaient. Surtout les derniers. Aimer. Est-ce que c’était cela ? Aimer de tout son cœur, comme quelque chose qui pourrait le durcir. Qui le fait s’envoler, et se balader dans tout le corps. Était-ce pour ça qu’elle le sentait battre un peu partout ? Il avait pris son âme, ses battements se répandaient jusque dans ses bras, dans ses jambes, et jusque dans ses lèvres toujours rouges du contact précédent. Et les larmes montent aux yeux, s’incrustent sur le bord de la paupière inférieure. Il ne faut pas qu’elles s’échappent, cela briserait le moment. Alors elles restent là, brouillant peu à peu la vue de la blonde, qui ferme les yeux. Alors seulement, quelques unes s’enfuient sur la joue, dans le creux du nez. Puis les yeux s’ouvrent de nouveau, pour aller se placer dans ceux de son amie. De son amour à présent. Puis avançant son visage au plus près de celui qui lui faisait face, laisse sortir quelques mots, soufflés, comme un secret partagé uniquement par elles deux.

- Je t’aime …

Puis pose son front sur l’opposé, fermant les yeux pour profiter de l’instant, glissant à la racine des cheveux roux, faisant son chemin dans les longueurs, jouant avec les pointes.
Revenir en haut Aller en bas
Emily Lynch
avatar
Admin en FormationHarryPotter2005
Admin en Formation
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans un parc

Message par : Emily Lynch, Sam 9 Avr - 3:18


S’il y a bien une chose à laquelle elle ne s’attendait absolument pas en se levant ce matin, c’était bien à cela. Qui aurait pu imaginer une seule seconde qu’en ce jour Marjory allait tenter de faire comprendre à Emily des sentiments qu’elle ressentait ? Sentiments partagés, identiques, pourtant la rousse n’avait pas compris, mais comme on l’a si bien dit peut-on s’attendre à cela… Et bien peut-être bien, après tout Emily avait bel et bien des sentiments pour Marjory, qui il y encore très peu de temps restaient enfuis au plus profond d’elle ! Et oui vous avez bien lu, avait, non pas qu’elle n’éprouve plus rien du tout, mais les sentiments changent, oui déjà, mais rassurez-vous tout cela est positif ! Admettre enfin ses sentiments et surtout les exprimer et les avouer à celle que l’on aime c’est tout une chose qui fait que cela change vos sentiments envers cette personne ! Ils sont comme boostés, ils se renforcent encore plus et se consolident et atteignent leur intensité maximum provoquant un bonheur que l’on ne peut ressentir qu’à ce moment ! Bonheur que les deux amoureuses partageaient en ce moment même. Car la rouquine n’en doutait pas une seule seconde, si elle était heureuse en ce moment, Marjory devait l’être tout autant et que demander de plus ? Toutes les deux heureuses et ensemble, partageant ensemble leur amour pour la première fois ! C’est le genre de choses que l’on oublie jamais, peu importe le résultat…

Emily était en train de perdre son regard dans celui de Marjory, profitant de chaque seconde de cet instant, essayant à tout prix de le faire durer le plus longtemps possible. Il lui était impossible de la quitter du regard, le monde pouvait bien s’écrouler autour d’elles, Emily n’en avait absolument rien à faire, elle était avec celle qu’elle aime et rien ne pourrait la séparer d’elle, même pas la fin du monde, oh non, même pas ça ! Il y avait quelques petites larmes qui coulaient le long du visage de la blonde, des larmes de joie sans aucun doute ! Emily lui sourit encore plus qu’avant et passa délicatement sa main contre le visage de sa belle afin de lui retirer doucement ces larmes. Puis voilà qu’à présent elles étaient à nouveau l’une contre l’autre, leurs fronts se touchaient, ne faisaient plus qu’un comme pour partager leurs pensées et sentiments que même les mots ne pouvaient expliquer. Il y avait de choses comme cela que l’on ne pouvait pas expliquer, que l’on ne pouvait dire avec des mots, mais qui d’un simple regard, un petit contact signifiaient tout un tas de choses ! C’était beau, merveilleux, magique !

- Je t’aime…

Y avait-il besoin de dire autre chose, de dire plus ? Non, tout était dit, il ne fallait pas en dire plus, il fallait profiter de ce moment. Ce jour durant lequel les sentiments se sont exprimés pour la première fois, ce jour durant lequel tout s’est embrasé ! Marjory était en train de parcourir tendrement les cheveux d’Emily qui se laissait complètement emporter par cet amour, elle profita de l’instant, mais elle avait aussi l’envie de s’exprimer. Elle laissa alors ses mains parcourir le corps de Marjory, d’abord autour de la taille, elles remontaient petit à petit tout en offrant quelques caresses. Quelques minutes plus tard elles étaient à présent posées sur le visage de la blonde, lui offrant encore de douces caresses, elles décidèrent de fermer la distance qui séparait Marjory d’Emily ! Et encore une fois les lèves se touchaient pour se séparer encore, mais pas définitivement.

- Moi aussi je t’aime…

Et les lèvres se retrouvaient tout aussitôt, comme si elles savaient qu’elles allaient se revoir très vite. Et le temps passait vite, trop vite ! Non il fallait que cela continue ! Pourtant bien qu’amoureuses, elles ne pouvaient pas passer toute leur vie à rester là sur un banc. Se retirant délicatement, Emily ne quittait pas pour autant Marjory du regard.

- Si on marchait un peu ? Non, il était trop tôt pour la séparation, mais Emily avait envie de profiter de la vie tout simplement et quoi de mieux que de le faire en compagnie de celle qu’elle aime ?
Revenir en haut Aller en bas
Marjory U. Damian
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans un parc

Message par : Marjory U. Damian, Lun 2 Mai - 15:16


Leurs lèvres se scellèrent, ne se séparant que pour mieux se retrouver. Un deuxième « Je t’aime » soufflé en réponse du sien. Alors ces trois mots s’enfuirent de sa bouche, encore et encore, comme s’ils y revenaient uniquement pour en repartir. Et les mots arrivaient par vagues, toujours les mêmes, mêmes lettres, uniquement séparés par un doux, tendre baiser. Radotage ? Non, quand il est question d’amour, et de je t’aime, cela ne s’appelle pas radoter. On ne se répète pas, on ne fait que dire ce qu’on ressent, et ce n’en est que plus beau. A ce moment-là, c’était comme si tous ses organes avaient organisé une grande fête. C’était plus que merveilleux, la joie régnait dans tout son corps et son cœur battait la chamade. Se sentir enfin aimée, caresser ces lèvres qu’elle avait si souvent désirées, les regardant sans se l’avouer … C’était son amie. Oui. Maintenant c’était son amour, et ça le resterait, elle en était sure. Ce qu’il était en train de se dérouler dans son cœur, se répandant dans tout son corps … Elle n’avait encore jamais vécu ça. Jamais ressenti un tel sentiment. Une telle joie. Un tel … Amour. Tout était à propos de ça, de l’amour … Et qu’est-ce que l’amour, c’était beau ! « Aimer, c’est ce qu’il y a de plus beau, aimer c’est monter si haut, et toucher les ailes des oiseaux ». Elle pourrait toucher les ailes des oiseaux, si Emily le lui demandait. Si elle s’autorisait à quitter ses lèvres.

Elle avait souvent eu peur d’aimer. Qu’est-ce que c’était qu’aimer ? Ressentir du bonheur quand l’autre était là, oui, mais est-ce que cela ne faisait pas souffrir, aussi ? L’amour. Une relation amoureuse ne pouvait pas se baser uniquement sur cela. Il y a le manque, il y a le besoin, il y a de la douleur … Qui dit bonheur, dit son lot de malheur. C’est à tout ça qu’elle pensait quand elle songeait à l’amour. Mais voilà, à cet instant, son visage entre les mains de la belle rousse qui était à présent sienne, elle ne pensait pas à tout ça. A leur éloignement, quand elle serait au château. De toute façon, sa Mimi avait son permis de transplanage, elles pourraient se voir quand elles le désiraient. Alors quoi ? Pourquoi penser éloignement, pourquoi penser solitude, pourquoi penser souffrance, quand un tel bien-être se répandait dans tout son corps et toute son âme ? Elle se laissait aller au bonheur, l’esprit plein uniquement d’Emily, de ses lèvres, de ses mains sur sa peau.

Les lèvres s’en furent encore, plus loin cette fois, et les yeux bleus ne s’ouvrirent pas encore. Garder le calme, cette douceur paisible, avant de les rouvrir et devoir refaire face au monde extérieur. Lorsqu’enfin la lumière prit de nouveau possession de ses prunelles océans, ce qui y entra n’était pas le monde extérieur, comme elle s’y attendait. Non pas extérieur. C’était encore plus beau que ce qui était imprimé sur la surface interne des paupières. Emily. Sourire sur son visage, yeux plantés dans ceux d’en face. Quelle merveille … Qu’est-ce qu’elle pouvait être belle … Et dire qu’elle était à elle maintenant ! Est-ce qu’elle pourrait un jour mériter que cet amour soit partagé ? Elle ferait tout pour être à la hauteur de sa belle. Et alors ce fut sa voix qu’elle entendit, résonnant à son oreille comme le tintement du cristal, comme le chant des oiseaux. Cette magnifique voix qui s’adressait à elle, lui proposant de marcher. Avec elle. Glissant le bout des doigts sur son épaule et le long de son bras, Marjory prit la douce main de sa belle, les yeux suivant petit à petit son geste. Se levant doucement sur ses deux pieds – tant d’émotions d’un coup pouvait donner le tournis – elle s’approcha du banc, caressa légèrement la tête d’Emily avant de lui répondre d’une voix douce :

- Allons y … Ma Mimi …

Rougissant légèrement, elle tira sa main vers elle pour l’aider à se lever. Pour qu’elles aillent marcher, comme la belle l’avait proposé. Mais pour rien au monde elle ne quitterait sa main. Elle la garderait tout au long de leur balade, jusqu’à ce qu’elle doive repartir à l’école. Ce qu’elle ferait le plus tard possible.
Revenir en haut Aller en bas
Emily Lynch
avatar
Admin en FormationHarryPotter2005
Admin en Formation
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans un parc

Message par : Emily Lynch, Sam 7 Mai - 18:43


LA de Marjolie accordé.

Tout son corps, toute son âme était maintenant pour celle qu’elle aimait, personne d’autre n’avait le droit d’imaginer pourvoir prendre la place de celle qui était maintenant sienne ! Il n’y avait pas de doute possible, elle l’aimait plus que tout, cela impliquait tellement de choses que Marjory ignorait encore, mais il ne fallait pas précipiter tout cela, elle avait évidemment le droit de savoir, mais leur amour venait tout juste de se révéler au grand jour. Chaque chose en son temps, elles devaient d’abord profiter de cette journée ensemble, faire tout ce qu’elles avaient envie de faire ensemble en ce jour. Emily elle voulait simplement être avec Marjory, être près d’elle, pouvoir la prendre dans ses bras, l’embrasser et marcher à ses côtés, main dans la main. Elle était en train de la regarder, admirant sa beauté, son innocence et n’arrivait pas à croire qu’elles s’aimaient, pourtant, c’était bel et bien la réalité, tout ceci n’était pas un rêve ! Comme quoi le monde n’est pas fait que de malheurs. Voici qu’enfin la rousse rencontrait le bonheur dans le regard de la blonde, il ne lui fallait rien de plus pour le moment, juste admirer celle qui était sienne à présent !

Puis soudainement, elle avait envie de marcher, faire quelques pas en compagnie de son amour, profiter encore plus de cette journée ensemble ! Pourquoi était-elle ici à l’origine ? Elle n’en avait plus aucune idée, maintenant elle était ici pour connaitre l’amour, le partager avec Marjory. A peine avait-elle proposé de se lever pour s’éloigner du banc qui était devenu en quelque sorte leur banc, que sa jolie blonde était déjà en train de la tirer vers elle. Emily ne résista même pas et se laissa naturellement attirée par Marjory. Elles étaient à nouveau si proche l’une de l’autre, Emily l’aurait bien encore embrassée durant de longues minutes, mais leur amour ne pouvait pas se résumer qu’à cela. Elle déposa tout de même un petit baiser sur les lèvres de son amour avant de lui sourire.

La main de Marjory ne semblait pas vouloir lâcher celle d’Emily et c’était tant mieux, parce qu’elle n’avait pas non plus envie de se séparer d’elle physiquement aussi tôt ! Elles avaient encore du temps devant elles et la journée était fort agréable, même merveilleuse, elle voulait profiter un maximum. Faisant le premier pas pour engager leur petite promenade improvisée, elle tire légèrement Marjo vers elle afin de l’entrainée dans la marche. Emily ne pouvait s’empêcher de lui sourire à chaque fois que leurs regards se croisaient ! Tout cela rendait Emily si heureuse, comment ne pouvait-elle pas le montrer à celle qui était responsable de tout ce bonheur ?!

- Cet endroit est merveilleux… tu me rends si heureuse !

Marchant tranquillement elle s’arrêta près d’un des nombreux rosiers qui se trouvait dans le parc. Emily se sépara de sa belle, mais seulement pour quelques petites secondes, il était hors de question de cela dure trop longtemps. Elle s’approcha du rosier dont les fleurs étaient d’un rouge si vif qu’elle ne put résister à l’envie de s’emparer de l’une d’elles ! La rouquine s’empressa aussitôt de retourner près de Marjory. Elle reprit la main qu’elle avait quittée quelques instants plutôt pour la reprendre puis, de son autre main elle révéla alors la rose rouge qu’elle avait caché dans son dos.

- J’ai connu tout un tas de choses qui ont fait que j’ai douté dans ma vie, mais aujourd’hui il y a bien une chose dont je ne doute absolument pas… Je t’aime !

D’un mouvement doux, elle approcha la rose près du cœur de Marjory. Lorsque sa main toucha la poitrine de la blonde, elle sentit alors battre le cœur de cette dernière ! Chaque battement était merveilleux, c’était un peu comme une symphonie, mais pas n’importe quelle symphonie puisque celle-là était pour Emily. C’est alors qu’une petite larme s’échappa des yeux d’Emily, une larme de joie évidemment ! Elle avait enfin quelqu’un qui l’aimait et qu’elle aimait plus que tout au monde.

Edit 8/06 : Merci de me contacter avant d'occuper le sujet, Marjory devrait répondre bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Dans un parc

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 10 sur 13

 Dans un parc

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.