AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 13 sur 14
Dans un parc
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14  Suivant
Elly Wildsmith
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Dans un parc

Message par : Elly Wildsmith, Jeu 30 Mar 2017 - 23:09


Et alors qu’elle avait posé sa question, il la fixait, intensément. Comme s’il était en train de réfléchir à ce qu’elle venait de dire. Aussitôt, Elly redevint suspicieuse. Il n’y avait rien d’inquiétant dans ce qu’elle avait dit, et pourtant l’homme semblait s’être automatiquement bloqué. Arrêt sur image. Et puis finalement, il venait de relancer la machine, laissant retomber la suspicion d’Elly

- Pardonnez mon absence ... je viens de réaliser que vous me ; que vous avez beaucoup de chance de loger à proximité d'un si bel endroit.


Que vous me ? Il était passé du tutoiement au vouvoiement, non ? Et il croyait s’en tirer ainsi. C’était mal connaitre Elly et sa curiosité naturelle à aller au fond des choses.

- Je, tu, il, nous vous … drôle de changement, je te perturbe ?


Nouveau clin d’œil. Visiblement la présence d’Elly troublait quelque peu le comportement du jeune homme, et Elly – comme toute femme – aimait à jouer de ce sentiment bien particulier. Ne pas le savoir indifférent traçait un grand sourire sur le visage d’Elly – allez savoir pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Modération RPGGryffondor
Modération RPG
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: Dans un parc

Message par : Artemis Lhow, Jeu 30 Mar 2017 - 23:24




- Je, tu, il, nous vous … drôle de changement, je te perturbe ?

Comment ne pas exploser de rire devant tant de lucidité et de ... comment dire ... elle a se petit côté piquant qui viens vous titiller ! En tous cas ça me plaît beaucoup ! Je la gratifie d'un nouveau sourire et mes joues me font me font mal. Elle a la capacité incroyable à m’extorquer un sourire de manière à ce que j'en redemande.

- C'est le moins que l'on puisse dire en effet, disons simplement que tu ne me laisse pas indifférent. Je vais essayer de m'en tenir au tutoiement si ça ne te dérange pas.

Cette fille avait réellement quelque chose de différent ... un je ne sais quoi ... un truc en plus ... ou un machin en moins. Quoi qu'il en soit, elle me plaît et il est hors de question que nous en restons sur cette balade. Je veux la revoir demain et les jours d'après aussi. Je m'emballe ? Si peu ... après tout, je ne la connaissais ni d'Eve ni d'Adam et pourtant nous en sommes déjà à notre troisième rencontre !

- Elly, je vois d'ici ta réaction face à une question aussi étrange aussi je vais commencer par m'expliquer. Je suis, tu l'auras deviner, quelqu'un d’extrêmement curieux qui aime découvrir de nouvelles choses et les sentiments que tu fais naître en moi en font partie. Cependant, je ne veux pas m'avancer en dévoilant leur nature à la hâte sans même en être sûr moi même. Tu l'as dit toi même, ce n'est que notre deuxième vraie rencontre et toi comme moi ne nous connaissons pas. Aussi, j'aurai souhaité en savoir un peu plus toi ... qui es-tu ? d'où viens-tu ? quel genre de personne es-tu ? Si l'une de ces questions te dérange tu peux l'éviter, je ne reviendrais pas dessus, ne pas me répondre est ton droit le plus élémentaire. Mais j'aimerai beaucoup en savoir d'avantage sur toi. En échange, tu pourras toi aussi me poser diverses questions ici et maintenant ... ou accepter de dîner avec moi et me les poser à ce moment là. Je te laisse décider.

Sourire gêné, tronche écarlate, ça faisait longtemps...
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Dans un parc

Message par : Elly Wildsmith, Mar 4 Avr 2017 - 9:47


Le voilà qui était partis à exploser de rire face à la question d’Elly, laissant celle-ci un peu perplexe. Puis il enchaina, lui indiquant directement qu’elle ne le laissait pas indifférent. Moment de gêne pour Elly. Bien sûr elle aimait taquiner Artemis et c’était d’ailleurs pour ça qu’elle le cherchait depuis quelque instant. Néanmoins la perspective d’envisager de quelconques sentiments étaient à exclure. Elle venait tout juste d’être recrutée comme Auror et n’avais pas vraiment le temps pour ce genre de chose.

- Elly, je vois d'ici ta réaction face à une question aussi étrange aussi je vais commencer par m'expliquer. Je suis, tu l'auras deviner, quelqu'un d’extrêmement curieux qui aime découvrir de nouvelles choses et les sentiments que tu fais naître en moi en font partie. Cependant, je ne veux pas m'avancer en dévoilant leur nature à la hâte sans même en être sûr moi même. Tu l'as dit toi même, ce n'est que notre deuxième vraie rencontre et toi comme moi ne nous connaissons pas. Aussi, j'aurai souhaité en savoir un peu plus toi ... qui es-tu ? d'où viens-tu ? quel genre de personne es-tu ? Si l'une de ces questions te dérange tu peux l'éviter, je ne reviendrais pas dessus, ne pas me répondre est ton droit le plus élémentaire. Mais j'aimerai beaucoup en savoir d'avantage sur toi. En échange, tu pourras toi aussi me poser diverses questions ici et maintenant ... ou accepter de dîner avec moi et me les poser à ce moment là. Je te laisse décider.

Il était honnête et franc, et avait senti venir la réaction d’Elly avait même d’initié sa question. Elle était touchée par cet intérêt qu’il lui manifesté, et ne put retenir le rouge de lui monter aux joues. Ils étaient beaux tous deux en mode pivoine … Néanmoins si Elly était touchée par ses questions, il n’en demeurerait pas moins qu’elle ne pouvait pas TOUT lui dire. Cela n’était pas concevable. Pas tout de suite en tout cas.

- Alors, j’accepte l’invitation à diner, comment refuser l'idée d'un bon repas n’est-ce pas ?


Un peu d’humour pour détendre l’atmosphère, ça ne ferait pas de mal. Et puis, manger c’est la vie après tout (dixit une Poufsouffle).

- Et bien, j’ai été élevé en France, j’ai suivi la majeure partie de ma scolarité à Beauxbâtons, puis j’ai fait ma dernière année d’étude à Poudlard, ma mère souhaitant à tout prix revenir à Londres pour une raison que j’ignore toujours. Après Poudlard, j’ai pris quelques années sabbatiques pour … non, voilà tout

Soit elle en avait trop dit, soit pas assez. Elle se doutait qu’il voudrait connaitre la raison de ces quelques années de « repos » mais difficile d’admettre qu’elle avait poursuivi ses études et son entraînement en vue de devenir Auror. Aussi chercha-t-elle à « noyer » le poisson en lui posant des questions à son tour.

- Et toi, d’où viens-tu ?

Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Modération RPGGryffondor
Modération RPG
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: Dans un parc

Message par : Artemis Lhow, Mar 4 Avr 2017 - 17:58




Je dois bien avoué craindre sa réaction. Cependant, mes craintes se réduisirent à peau de chagrin lorsque je la vit rougir ...

- Alors, j’accepte l’invitation à diner, comment refuser l'idée d'un bon repas n’est-ce pas ?

Mon coeur fait un bond dans ma poitrine et mes yeux ne sont plus que deux billes. Elle a acceptée ?! Sérieusement ?! Mais je n'ai aucun costume à me mettre ! Première urgence, aller aux halles magiques ! Hors de question de se pointer à un dîner en robe de mage ou en moldu ! Se serait clairement inconvenant.

- Et bien, j’ai été élevé en France, j’ai suivi la majeure partie de ma scolarité à Beauxbâtons, puis j’ai fait ma dernière année d’étude à Poudlard, ma mère souhaitant à tout prix revenir à Londres pour une raison que j’ignore toujours. Après Poudlard, j’ai pris quelques années sabbatiques pour … non, voilà tout. Et toi, d’où viens-tu ?

Oh ! Ainsi donc, elle n'avait fait à Poudlard que sa dernière année ?! Voilà qui explique sa réaction chez Waddiwasi, il était quand même fort peu probable que je la connaisse de l'école puisqu'elle n'y avait passé qu'une année... quoi en soit, ça réponse, bien qu'incomplète, me permet de glaner quelques informations ... et puisque nous mangerons ensemble, ce sera l'occasion d'en avoir encore plus !

- Vous parlez sans aucun accent Français ! Je suis allé en France à plusieurs reprises ... magnifique pays. Je n'ai pas eu le plaisir de visiter Beauxbatons mais cela peut-être intéressant de le visiter en compagnie d'une ancienne élève.

J'avais dit cela en Français avec mon fabuleux accent British ... et accompagné la dernière partie de ma phrase par un petit sourire à destination de la jolie Elly.

- Pour en revenir à votre question, j'ai moi aussi fait mes études à Poudlard. J'ai grandi dans la petite ville de Edenbridge, à quelques soixante kilomètres de Londres. J'ai quitté le collège il y a maintenant cinq ans et depuis, je parcours les routes en quêtes d'informations et de savoirs. C'est dans ce cadre que je suis en France d'ailleurs. L'occamy doré ? Vendredi soir ? 19H ?
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Dans un parc

Message par : Elly Wildsmith, Mar 4 Avr 2017 - 18:57


Petit soupir de soulagement, Artemis ne semblait pas avoir remarqué le léger « bug » d’Elly – ou visiblement il ne lui en tenait pas rigueur. Un brin soulagée, la jeune femme esquissa un leger sourire en entendant parler de son accent quasi inexistant.

- Cela a été un long travail, de supprimer toute trace d’accent dans mon langage, mais j’y suis visiblement arrivée


Tandis qu’elle voulait éviter à tout prix les questions gênantes, voilà qu’elle remettait les pieds dedans, et en plein dedans en plus … pour distraire le brun elle lui adressa un nouveau clin d’œil. Pas très fairplay de la part de l’Auror mais après tout elle ne souhaitait pas que la conversation déroute sur son travail – bien qu’elle n’ait pas vraiment d’autres sujets de conversation.

- Et c’est bien ? De voyager ainsi ? Qu’as-tu-vu qui t’as vraiment impressionné ?


Voilà qu’elle se montrait curieuse, mais après tout, il fallait tout faire pour « noyer le poisson ». Mais à force de le noyer, elle en perdrait les pédales et finissait par se tromper elle-même : elle n’avait pas pris la peine de répondre à son invitation à diner à l’Occamy Doré.

Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Modération RPGGryffondor
Modération RPG
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: Dans un parc

Message par : Artemis Lhow, Mar 4 Avr 2017 - 20:18



- Cela a été un long travail, de supprimer toute trace d’accent dans mon langage, mais j’y suis visiblement arrivée. Et c’est bien ? De voyager ainsi ? Qu’as-tu-vu qui t’as vraiment impressionné ?

Marrant cette façon qu'elle a d’esquiver certains sujets... tout le monde a ces petits secrets me dirait vous, mais c'est bien la première fois qu'elle se montre curieuse envers moi de la sorte. Soit elle s'intéresse vraiment à la réponse que je peux lui apporter, ce dont je doute aux vues de la questions, soit elle souhaite éviter que je lui pose une autre question ... mais laquelle ?

Laissons là cette réflexion, elle n'est peut-être tout simplement pas prête à en parler. Tout comme moi d'ailleurs ... dois-je lui dire ? Devrais-je esquiver le sujet ? Vaste question une fois encore. Si je lui annonce comme ça de bout en blanc que "les informations que je recherche touchent aux mangemorts et à leur organisation" et que ça ne me laisse en réalité que peu de temps pour visiter les cathédrale et autres lieux touristes ... ça pourrait surprendre !

- Et bien pour tout te dire, ou presque, le but de mes visites en ces différents pays n'est pas vraiment touristique. Comme je te l'ai dit, j'y vais surtout en quête d'informations, de savoirs ... pas pour les monuments historiques. Mais les différents lieux que j'ai pu traverser étaient particulièrement beau et attrayant, pour ce que j'en ai vu.

En espérant qu'elle ne revienne pas dessus. Je ne compte pas mentir, mais ne peut pas non plus lui en dire beaucoup plus. Je sens une goutte de sueur me couler le long du dos, je n'aime pas la tournure que prend la discussion. Il me faut retourner sur un terrain stable.

- Et pour l'Occamy ? L'horaire te conviens ?
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Dans un parc

Message par : Elly Wildsmith, Mar 4 Avr 2017 - 22:55


Il avait piqué au vif la curiosité de la jeune femme. Il avait parlé des attraits des différents pays d’une manière générale, mettant directement la puce à l’oreille à Elly. Elle avait repris son rôle d’enquêtrice et s’intéressait désormais davantage aux occupations du jeune homme qu’à l’intérêt qu’il ressentait pour elle. Après tout, peut être savait-il qu’elle était Auror et s’intéressait-il par pur intérêt ?

Doucement, Elly glissa vers sa froideur d’antan. Elle s’était fait avoir, voilà la sensation qui l’habitait désormais. Elle avait repris son masque polaire, ce masque d’Auror qu’elle arborait à chaque mission, se détachant de chaque détail. Ce masque qu’elle était devenue en devenant Auror. Un cercle vertueux nécessaire pour l’accomplissement de ses diverses tâches

- Je n’en sais rien pour l’Occamy. Que faisais-tu dans ces pays si ce n’était pas du tourisme ?


La question était droite, ne faisant aucun détour. Le regard était froid, figé dans l’instant sur le visage d’Artemis. Détaillant la moindre de ses expressions, attendant le moindre rictus le trahissant.
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Modération RPGGryffondor
Modération RPG
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: Dans un parc

Message par : Artemis Lhow, Mar 4 Avr 2017 - 23:12




Son visage sembla se figer ... son regard devint plus dur, scrutant le moindre geste que je pourrais faire d'une manière très ... analytique. Qu'est-ce qui lui prenait au juste ? Pourquoi ce soudain revirement de situation ? Ai-je dit quelque chose qui ai pu froisser sa susceptibilité ? C'est étrange .. d'autant plus étrange que la question qui s'en suivi était tout aussi froide et directe.

- Je n’en sais rien pour l’Occamy. Que faisais-tu dans ces pays si ce n’était pas du tourisme ?

Ambiance ... voilà donc ce qui la préoccupait ? Mes activités ? Était-ce pour cette raison qu'elle devenu à nouveau si froide et si distante ? Était-ce pour cette raison qu'elle affichait actuellement cet air si sombre ? Comment peut-elle se donner un droit quelconque sur mon droit de réponse ?! Je n'ai pas insisté quand elle n'a pas souhaité développer sa réponse moi !

Inspiration ... je sent mon sourire s'évanouir et le sang me monter au visage. Ce n'est pas de la gêne cette fois, mais de la colère. Pourquoi ... pourquoi ce ton ?! Pourquoi ce regard inquisiteur ?! Pourquoi de nouveau ce froid ?!

Expiration ... je laisse doucement retomber la pression et pose mon regard sur le sien. Dur, froid, précis. Je la transperce du regard, cessant même de battre des paupières.

- Que me vaut ce nouveau changement d'humeur et qui es-tu pour me demander cela sur un ton aussi froid ?

Réponse rapide, paroles sèches, je ne la quitte pas des yeux, affichant le même air, le même regard, le même visage qu'elle en ce moment précis. Puis ... je me relâche. Détendant chacun de mes muscles facial et lâchant un long et profond soupir de soulagement.

- Pouah ! Je ne sais pas comment tu fais pour rester aussi sérieuse mais ça me tire le visage ! Honnêtement, ça ta donné envie de me répondre toi ?

Un sourire taquin reprend sa place sur mon visage.

- Je vais te répondre malgré tout ... peut-être que ça te déridera un peu ! Je voyage principalement pour retrouver des "contacts" comme j'aime à les appeler ... ces "contacts" m'aident dans une quête tout à fait personnelle que je ne souhaite pas t'exposer maintenant. Elle n'engage que deux personnes dont moi. Quand je ne suis pas avec un "contact" je mène des recherches sur divers ingrédients magique et rares. J'ai toujours beaucoup aimé l'alchimie ! Satisfaite de ma réponse ?

S'il est une chose que j'ai apprise à faire avec les années, c'est à canaliser ma colère pour les gens qui la méritais.
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Dans un parc

Message par : Elly Wildsmith, Mar 4 Avr 2017 - 23:26


Il était passé d’un visage souriant à un visage froid, laissant sous-entendre qu’il était difficile pour lui de rester ainsi. Qu’importe, Elly ne prenait pas en compte ses remarques sous couvert de quelques moqueries. Cela n’allait pas se passer comme ça.

- Honnêtement, ça ta donné envie de me répondre toi ?


Comment lui dire sans être froide ? Qu’il est ou non envie de lui répondre, elle a les moyens de le faire parler. Elle sait que quoiqu’il arrive, elle réussira à le faire parler. Elly sent la puissance de son métier dans ses veines, de son insigne. Certains le raillent, d’autre le glorifient. Elly vit pour son insigne. Pour les Aurors. Elle laisserai sa vie pour une mission sans hésiter. Elle avait choisi sa vie et personne ne se mettrait en dehors de son chemin. Encore moins le brun qui semblait avoir tant de secret. Perdue dans le fil de ses pensées, elle n’entendit qu’à moitié la réponse.

Lorsqu’il eut fini, elle s’approcha de lui, entrant dans son espace vital. Elle pouvait inhaler son parfum. Qu’elle aurait sans doute trouvait délicat en d’autres circonstances. Mais son sens olfactif n’était pas le plus développé en cet instant. Elle se mis sur la pointe des pieds – il était plus grand qu’elle – cherchant à murmurer à son oreille.

- Mister Lhow, que vous ayez envie ou non de me parler ne m’intéresse pas. Quand un Auror vous pose une question, vous êtes sensés y répondre en toute vérité, sans complaisance pour les faits.
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Modération RPGGryffondor
Modération RPG
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: Dans un parc

Message par : Artemis Lhow, Mar 4 Avr 2017 - 23:47




LA de Elly pour ce passage

La brunette se mit sur la pointe des pieds et viens placer les lèvres non loin de mon oreille afin de me glisser ces quelques mots.

- Mister Lhow, que vous ayez envie ou non de me parler ne m’intéresse pas. Quand un Auror vous pose une question, vous êtes sensés y répondre en toute vérité, sans complaisance pour les faits.

Non ... sans blague ?! Les yeux ronds, le visage figé, j'observe ses traits, plus proches et plus beaux que jamais, afin d'y détecter un quelconque mensonge. Mes lèvres tirent d'avantage encore le sourire que j'affiche et je fais doucement un pas en arrière. J'incline sans m'en rendre compte la tête sur le côté et analyse les faits, rien que les faits.

Plusieurs minutes s'écoulent ... longues ... silencieuses ... seul le souffle du vent, jusqu'alors inaudible, viens troubler le fil de mes pensées. Elle est restée là, devant moi, à attendre une réponse sans bouger pendant tout ce temps ... j'aurais du m'en douter. Les signes étaient là, réunis sous mon nez et je n'ai pas su y prêter attention. Il me faudra être plus vigilant.

Sa condition d'Auror ne me posait pas fondamentalement de problème ... je souhaiterai moi même intégrer leurs rangs. Le problème que ça pose semble être de son côté. Elle semble extrêmement suspicieuse. Si je lui donne de bout en blanc les informations qu'elle souhaite avoir, elle risque de croire que je l'ai utilisé. Ce n'est pas le but ... bien au contraire.

- Voilà qui pose problème ...

La voie enraillé d'avoir gardé le silence, je m'éclaircit la gorge avant de continuer.

- Personnellement, ta position ne me pose aucun soucis de conscience. Si tu es bel et bien membre des Aurors, nous naviguons vers le même port. Cependant, les questions auquel tu souhaites me voir répondre risquent fort de te poser problèmes personnellement. Pour être clair, tu pourrais en venir à penser que je t'ai manipuler et cela m’ennuie profondément. Aussi voilà ce que je te propose ... vendredi soir, rend toi à l'occamy dorée à 19 heures avec une fiole de Veritaserum. Tu sauras alors tout ce que tu veux savoir et auras la certitude de ne pas avoir été manipulé.

Je prend quelques instant pour observer sa réaction et grave à nouveau son visage dans ma mémoire. J'affiche un dernier sourire et fait doucement demi-tour afin de gagner la sortie du parc. La soirée de vendredi promet d'être croustillante !
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Dans un parc

Message par : Elly Wildsmith, Mer 5 Avr 2017 - 0:18


Les minutes s’étaient égrenées lentement. Le temps avait coulés doucement. Laissant Artemis et Elly seuls face au vent, face à la beauté du parc qui semblait bien morne devant leurs échanges quelques peu glacial. Il avait parlé lentement, comme pour bien faire comprendre à Elly qu’il n’était pas intéressé par son poste. Avait-il bien dit qu’ils naviguaient vers le même port ?

Et tandis qu’il s’éloignait en évoquant un énième rendez-vous, une énième rencontre, Elly le rattrapa. Curieuse, elle voulait plus, maintenant. Néanmoins elle respectait son choix et sa décision. Il lui offrait tout de même de lui administrer un serum de vérité, ce qui n’était pas rien. Mais qu’est-ce qui lui prouvait qu’il viendrait au rendez-vous ?

Alors qu’elle le voyait s’éloigner, elle s’approcha de lui, lui passant devant, faisant barrage avec son cœur.

- Rien ne me prouve que vous viendrez, que tu viendras à ce rendez-vous. Comment je peux être certaine de ta bonne foi ?
Revenir en haut Aller en bas
Artemis Lhow
avatar
Modération RPGGryffondor
Modération RPG
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: Dans un parc

Message par : Artemis Lhow, Mer 5 Avr 2017 - 0:28




Je n'avais pas fais trois mètres qu'Elly se retrouva face à moi. Elle plongea son regard dans le mien et me demanda simplement ...

- Rien ne me prouve que vous viendrez, que tu viendras à ce rendez-vous. Comment je peux être certaine de ta bonne foi ?

Je n'avais rien à lui offrir pour conclure cet accord ... rien si ce n'est ...

Ja pose ma main doucement sur sa joue ... l'observe tendrement ... qu'elle est belle ...

- Si ta motivation à venir est celle d'un repas, la mienne c'est te revoir mon Elly, alors n'aie crainte, je viendrais quoi qu'il m'en coûte et alors, tu auras les réponses à toutes tes questions.

Je n'avais rien d'autre à lui offrir ... je la contourne d'un pas rapide, avance de quelques pas ... m'arrête brusquement. Et si elle ...

- J'espère que tu viendras toi aussi ...

N'attendant aucune réponse, je repris mon chemin, laissant cette phrase en suspend ....
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Dans un parc

Message par : Elly Wildsmith, Mer 5 Avr 2017 - 0:43


- LA d'Artemis accordé -

Il pose sa main sur sa joue et Elly retiens un frisson. Comment être tant troublée par la présence d’un inconnu ? Homme étrange dont la présence finissait par être agréable à la jeune femme. Ce simple contact de peau à peau lui donna l’impression d’un choc électrique. Etait-il sincère ?

Elly le regarda faire quelque mètre, s’éloignait d’elle. Et une nouvelle fois elle s’approcha de lui, faisant encore barrage de son corps, refusant de le laisser partir. Non pas car elle avait peur qu’il ne revienne pas répondre à ses questions, juste qu’elle ne voulait pas qu’il parte. Elle souhaitait juste être avec lui.

- Attends

Yeux rivés dans les siens, regards caressant son visage. Doucement, elle accrocha une main à sa nuque, se hissant à sa hauteur. Elle deposa un baiser sur ses lèvres. Se pencha sur son oreille, murmura un doux

- J’espère que tu ne me mens pas


Elle s’éloigna un peu, observant la réaction du jeune homme. Un rapide coup d’œil aux alentours lui appris qu’il n’y avait personne pour la voir disparaitre. Un dernier regard à Artemis, et puis … transplanage vers son appartement.

- FIN DU RP POUR MOI -

Revenir en haut Aller en bas
Mia Wilson
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans un parc

Message par : Mia Wilson, Sam 22 Avr 2017 - 1:43


A nos âmes frêles et fragiles qui font de nous des êtres sans défense. A cette pureté qui s’éloigne à mesure que le temps s’effrite. A cette innocence qui se meurt à chaque épreuve…

Nous mourrons à petit feu. D’abord intérieurement. Avant que notre corps lâche, par la vieillesse, la fatigue, la maladie ou l’assassinat. Oui. On meurt. A n’importe quel moment. Sans avoir l’occasion de s’y préparer. Brutalement. Injustement. On quitte cette planète pour un ailleurs inconnu et on laisse dernière nous famille et amis ainsi que tout ce qu’on a pu construire. Alors quel est le but ?

Mia marchait lentement dans les rues de Loutry St Chaspoule, redécouvrant avec bonheur les ruelles qu’elle avait tant de fois emprunter dans sa jeunesse. Elle s’étonnait des arbres qui avaient grandis, des maisons qui étaient apparues, des nouveaux visages d’enfants qui riaient dans le square du village. Des larmes lui montèrent aux yeux sans qu’elle ne puisse rien faire pour les retenir. Son coeur sembla même s’arrêter en voyant le panneau indiquant le nom de cette rue qu’elle avait tant connue.
Elle tourna alors et fut prise d’une douleur estomac qui l’empêcha de continuer plus loin. De sa position, elle voyait que les lumières du manoir dans laquelle elle avait grandi étaient allumées. L’on y voyait attablé à la grande table du salon une famille que la jeune brune ne connaissait pas. Deux petites blondinettes semblait se chamailler sous l’oeil attentif de leur père qui laissait son épouse gérer le repas d’un petit bambin, installé sur sa chaise haute.

Le temps blesse quand il nous change. Et à ce moment précis, tout avait changé pour Mia. Un an plus tôt, elle avait décider de quitter son emploi de Directrice des Gryffondor, incapable de rester des minutes supplémentaires à Pouillard ou son agresseur était employé. Elle avait envoyé sa lettre de démission le matin et quittait les terres anglaises l’après-midi même en direction du Canada. Là bas, elle y avait retrouvé sa mère et son beau-père qui l’avaient aidé à remonter la pente. Elle avait enchainé les petits boulots précaires, souhaitant utilisé l’argent récolté pour des futurs voyages qui lui permettraient de découvrir le monde. Elle s’accommodait de cette vie de solitaire et apprenait à se reconstruire.

Oui mais. Non.

Tout avait changé en un claquement de doigt. Elle était revenue dans la maison de sa mère un dimanche soir pour un repas familial et avait retrouvé la femme la plus importante de sa vie allongée dans une marre de sang au milieu d’un salon ravagé par des probables explosions. Elle s’était précipitée sur ce corps inerte, secouant avec vigueur la vélane dont les yeux étaient clos pour l’éternité. Elle entendit un coup frappé derrière elle et sortie sa baguette immédiatement avant de se rendre compte qu’il s’agissait de Nathan, son beau-père. Lui aussi allongé sur le sol, il semblait avoir puisé dans ces dernières forces pour attirer l’attention de l’ancienne Gryffondor. Elle s’approcha alors de lui alors que des larmes brouillaient sa vue. Il porta sa grande main sur les joues rougies de sa belle-fille et la regarda en souriant. Le liquide rouge qui coulait de sa bouche fit peur à la brunette qui s’inquiéta de le voir tousser, l’homme semblant s’étouffer avec son propre sang.

« Le coffre… »

Il répéta ce mot une nouvelle fois et Mia acquiesça vivement, incapable de cacher sa peine et sa douleur. Elle lui fit comprendre par ce geste qu’elle l’avait entendu et qu’elle savait pertinemment ce que cela signifiait. Comme s’il s’agissait de sa dernière mission sur terre, l’homme expira son dernier souffle avant de fermer les yeux pour rejoindre un autre monde, la femme dont il était amoureux et qui gisait à quelques mètres à peine. Mia était restée de longues minutes sans bouger, à caresser les cheveux de sa mère sans réussir à calmer sa crise de larme. Elle lui parlait parfois, ne pouvant s’empêcher de lui demander pourquoi elle l’abandonnait. Puis la colère prit le dessus et la brune s’acharna sur le corps de la vélane, usant de tous les sorts médicaux qu’elle avait pu apprendre. En vain.

Claire Wilson venait de mourir dans le salon de sa maison, au Canada, assassinée par un inconnu.

L’enfer ressemblait sûrement à ça. A un sentiment inégalable de tristesse et de colère qui s’empare de votre être pour l’éternité. Tityus, Tantale, Sisyphe et Ixion de la mythologie grecque avaient été condamnés à des supplices physiques pour leur insolence, Mia avaient été condamnée à vivre avec une partie de son coeur dans l’autre monde, dans l’au-delà, dans l’inconnu.

Une année complète lui avait été nécessaire pour remonter à la surface. Malgré tout, elle avait apprit à se contenter d’un sourire, d’un regard ou d’un simple fleur colorée. Ces petites choses infimes qui lui permettait d’oublier, juste l’espace d’une nano seconde, le trou béant qui s’était formé dans sa poitrine. Elle se sentait seule. Terriblement seule. Et partout avec elle, dans ses voyages et ses aventures, l’ancienne lionne avait amené le fameux coffre. Sans jamais réussir à l’ouvrir. Parce que tirer un trait définitif sur la disparition de sa mère lui semblait inimaginable. Parce qu’avancer lui était inconcevable.  

Au gré du vent, au gré du temps, elle avait finalement repris la route de l’Angleterre, prête à affronter son passé. Elle s’était installée dans une auberge pour quelques semaines dans la capitale, réapprenant l’accent chantant de ces anglophones qu’elle avait pourtant si longtemps fui. Ô toi. Fantôme de sa vie. Cauchemar de ses nuits. Il était temps.

Voilà qu’aujourd’hui elle déambulait dans les rues de Loutry Sainte Chaspoule. Voilà qu’aujourd’hui elle se trouvait devant la maison de son enfance. Elle soupira. L’une des blondinettes assise à la table du salon venait de faire tomber son assiette pleine de purée. Oui, le temps avait bouleversé ses habitudes et avait effacé toute trace de son passage. L’oublie dans son plus simple appareil. Mia s’était finalement éloignée de cette douloureuse vision pour se retrouver sur un banc non loin, banc sur lequel elle avait fumer sa toute première cigarette, des années plus tôt. D’un geste naturel de la main, elle sortie de son sac à main le fameux coffre après lui avoir rendu sa taille initiale.

Telle la boîte de pandore, elle y trouva aussi bien de quoi faire à nouveau battre son coeur comme de quoi le faire se serrer plus encore qu’il ne l’était déjà. Si certaines photos ou objets lui étaient connus, d’autres lui semblaient étrange et incompréhensible. Quand elle tomba enfin sur une lettre de plusieurs pages, plié dans une enveloppe légèrement jaunie par le temps, elle s’arrêta pour constater qu’elle tremblait.

Elle inspira longuement et fini par la déplier. Les premières lignes lui firent immédiatement monter les larmes aux yeux, les suivantes la réconfortèrent. Sa mère l’a connaissait par coeur, définitivement. Même à mille lieux d’elle, même dans un autre monde, elle savait trouver les mots pour apaiser la douleur de son âme.
Puis la deuxième page et la troisième. Certaines fin de mots semblaient s’être effacées par des larmes qui s’étaient échouées sur le papier pendant l’écriture. Les aveux sur les activités de Claire, sur sa maitrise de la magie, sur certaines blessures physiques qu’elle ne lui avait jamais expliqué. Puis les explications sur son père qu’elle n’avait jamais connu. Et le bouleversement de toute une vie.

La jeune Wilson relu la lettre, encore et encore, tentant de comprendre comment elle avait pu passer à côté d’une vie entière, comment elle avait pu vivre dans le mensonge pendant de si nombreuses années. Au bout de l’énième relecture, elle replaça enfin la lettre dans son enveloppe et referma le coffre. Elle repartie presque immédiatement vers Londres, incapable de respirer une seconde de plus l’air du village dans lequel elle se trouvait. Son transplannage l’emmena sans vraiment le vouloir dans un parc qu’elle ne connaissait pas. Et meerde.

Il fallait impérativement qu’elle retrouve Chloé Greenwood
Revenir en haut Aller en bas
Elias Baxter
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Animagus : Chat Savannah


Re: Dans un parc

Message par : Elias Baxter, Ven 26 Mai 2017 - 13:15


PV avec Alhena Peverell
L.A. accordés pour tout le RP


Une chaleur insoutenable s'était abattue sur Londres. Aux infos, ils parlaient d'un anti-cyclone, qui se scellerai d'un orage sous peu. L'Elias lui, y voyait la naissance de la saison estivale, et il espérait bien l'orage serait délayé de quelques semaines. Sitôt son petit-déjeuner avalé, il avait troqué son caleçon pour un pantalon en toile bisque et avait enfilé une chemise blanche avant de quérir sa trottinette. Un chapeau de paille avait atterrît sur sa tête juste avant qu'il ne passe la porte, et il s'était lancé à l'assault des rues de la capitale.

L'hiver terrait les gens chez eux comme des lapins en hibernation. Si tant est que les lapins hibernent. Mais du printemps au coeur de l'été, on voyait mille passants qui pointaient le bout de leur nez au dehors en quête d'un rayon de soleil et d'une brise fraîche. La vie reprenait son cours, et avec elle les amours. Il y en avait à tous les coins de rue. Des jeunots qui se bécotent sans gêne devant l'épicerie, deux vieux qui se tiennent la main en donnant à manger aux canards, et d'autres qui feraient mieux de se trouver une chambre d'hôtel bien vite. C'était beau, mais un peu insupportable. Bifurquant dans un parc au coin de la rue, Elias partit s'assoir sur un banc. Sur la pelouse en face, y avait deux trentenaires en train de se rouler des pelles, et le sorcier leva les yeux au ciel. Y avait même pas le droit d'y être sur ce carré d'herbe là !

Repérant un tuyau d'arrosage à quelques pas, un sourire s'étira sur ses lèvres. Cette journée pouvait bien devenir plus palpitante que d'origine. Réajustant son chapeau de paille, Elias siffla en direction de la silhouette passante. C'était une superbe femme, et son regard était aussi braqué sur le couple d'exhibitionnistes. « Faut leur rafraichir les idées non ? » Il ui avait lancé ça un peu au hasard, mais intérieurement il priait pour qu'elle accepte. Déjà parce que sa compagnie enjaillerait son coeur, mais aussi parce qu'une connerie c'était toujours mieux de la faire à deux. S'ils étaient pris sur le fait on pouvait toujours accuser l'autre !
Revenir en haut Aller en bas
Alhena Peverell
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Dans un parc

Message par : Alhena Peverell, Mar 30 Mai 2017 - 19:03


RP Elias
LA Mutuel pour tout le RP

Mon coeur, mon amour

Le monde est en train de tanguer. Il murmure que les hémisphères se sont brutalement mis à se haïr. Joue avec moi, Joue encore un peu avec mes mains et mon cerveau. Une odeur amère qui chatouille les narines.
Tu t'avances au milieu des fleurs, tu es la seule à être cueillit
à avoir eu la tête coupée
Est-ce que les autres aussi faneront ?

_________C'est trop banal d'être sentimental, t'as le coeur trop fragile ma fille, évite les idylles, résonne cette voix

Léger sourire, une légère brise inattendue. Elle effleure la peau, rafraichit les idées qui ont du mal se faire un chemin. T'es confuse, tu ne sais plus trop où tu en es. Le cercle vicieux a fait son chemin jusqu'à toi : qu'est-ce que tu as oublié dans ce b_rdel ?
Tu détestes les couples, c'est beau mais c'est insupportable. C'est un poison lent qui s'injecte dans les veines. Tu as confiance et tu vois vite où ça te mène à chaque fois.
Un coeur déchiré
et des pensées effacées
Trop parfait,
Change toi les idées.

Passant devant un stand moldu, t'achètes une sorte de nuage rose. C'est collant, c'est marrant, ça peut vite se retrouver dans des cheveux. Tu marches lentement et observes les autres autours de toi. C'est enivrant d'amour, ça pue, ça dégoûte tellement c'est niais. Ils ont rien d'orignal, ils sont bons marchés.

__________Sérieux, regardez-vous. Vous êtes tellement ridicule et pathétique que vous me faites vomir. On dirait des moules accrochées à leur rocher...

Tu lèves les yeux au ciel, exaspérée. Tu détournes le regard vers un homme, il t'a sifflé ou tu as rêvé ?
Tu t'approches doucement et tes yeux pétillent en entendant sa proposition.

Dix points pour le ventre, cinquante si tu vises la tête !

Lèvres étirées, main dans une poche, barbe à papa dans l'autre. T'es prête à admirer le spectacle et prendre la fuite si nécessaire. Au pire, c'est lui qui prend non ? Après tout, c'est lui qui à le tuyau.

Je m'appelle Laurel, tu dois être Hardy c'est ça ?

Pas que tu le connais pas, mais tu le connais pas. Il te dit vaguement quelque chose, peut-être que tu l'as déjà croisé (à une soirée avec des fantômes maybe) dans Londres. Mais t'es pas trop certaine, tu vas pas prendre le risque de donner ton identité à fo_tu Moldu, t'as pas le temps pour ça.
Jouer avec les gens, c'est plus amusant !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Dans un parc

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 13 sur 14

 Dans un parc

Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.