AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Vol
Page 3 sur 4
Cours n°5 - la Mandragore
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Katerina Kurdanov
Serpentard
Serpentard

Re: Cours n°5 - la Mandragore

Message par : Katerina Kurdanov, Jeu 02 Aoû 2012, 19:45


Sandara assise sur sa chaise observait les élèves, toujours en train de discuter, leur avait-on jeter un sort ? Ne pouvait-ils pas se taire une fois pour toute, surtout pour dire de ces niaiseries. Alors qu'elle commençait a s'impatienter la professeur de Botanique pris la paroles. Sandara ne prit pas peine de lever les yeux vers, elle s’ennuyait toujours dans ce cours, en faite, c'était la professeur qui était un véritable somnifère. Pendant que celle ci parlai, Sandara gribouillait sur son parchemin. Ahh cette madame Davis et ses monologues...

« Sur ce tableau, vous voyez une photo qui est l’indice que j’ai donné la semaine passée pour annoncer le sujet de ce cours. Normalement, vous pouvez trouver la plante que nous allons étudier aujourd’hui grâce à cette photo. Par contre, pour ceux qui ont trouvé… J’aimerais savoir comment, pourquoi et ce que vous savez déjà sur la plante en question. Vous pouvez tous répondre, il n’y a pas de questions ou réponses stupides, que du contraire ! »

La Serpentard leva les yeux vers le tableau, elle observa l'image, non vraiment ça ne lui disait rien du tout. Bon c'est vrai elle était completement nulle en botanique, Sandara n'avait pas la main verte, c'était d'ailleurs un comble pour une vert et or. Elle retourna a ses gribouillages alors que les élèves prenaient la paroles.

« Il s’agit de la Mandragore. En effet sur la photo on peut, en autre, voir les grandes feuilles qui caractérisent la mandragore. La mandragore est comme un bébé que l’on plante dans le sol. La racine de Mandragore est un remède très puissant que l’on utilise notamment dans les potions de Pétrification. »


C'était la voix d'un vert et or, il semblait savoir de quoi il parlait, tant qu'il faisait gagner des points aux serpentards...

-les cris de bébés mandragores peuvent vous assommer, et les cris de mandragores adultes vous tuez. Elles crient automatiquement lorsqu'on les sort de terre.

Sandara ne reconnu pas la voix de la personne qui parlait et leva la tete pour la voir, une Serdaigle... Ahh ces érudits. Mais bon elle avait dit quelque chose de trés...

"-Interréssant."

Sandara l'avait murmuré avec un sourire, elle s'imaginait bien lancer les fleur hurlantes sur certains élèves. Sandara feuilleta son grimoire pour tomber sur un cours sur la mandragore dont elle lit deux trois lignes.

"- Madame, ce n'est pas cette plante qu'on utilise pour guérir de la pétrifaction du basilic ?"


Aloys n'avait pas précisé donc Sandara complétais la réponse du serpentard, et puis Miss Davis leur avait dit qu'il n'y avait pas de réponse idiote.

Revenir en haut Aller en bas
Axelle Higgs
avatar
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Fourchelang
Permis de Transplanage


Re: Cours n°5 - la Mandragore

Message par : Axelle Higgs, Ven 03 Aoû 2012, 09:22


Les deux préfets n'eurent guère le temps de converser que madame Davis annonça le début du cours. Silencieux, ils s'installèrent, l'un à côté de l'autre, formant ainsi une délégation de préfets. Entre les deux garçon, Axelle resta silencieuse, tandis que la professeure donnait les premières directives. La sorcière avait une légère idée, mais elle hésitait légèrement.

Heureusement, à ses côtés, Aloys prit les devants annonçant qu'il s'agissait d'une mandragore. À la suite de son intervention d'autres élèves ajoutèrent des détails. Avec satisfactions, Axelle remarqua que les Serpentard participaient plutôt bien, jusqu'à...

... Ce qu'un élève de leur maison interrompe le cours. Par Merlin ! Comment pouvait-on arriver en retard à un cours qui se déroulait dans l'après-midi ? Enfin, il y avait toutes sortes d'excuses, mais bon. La préfète lança un regard sombre au garçon, tandis qu'il se choisissait discrètement une place. Il avait besoin de ne pas en faire une habitude, sans quoi il subirait les foudres de sa préfète.

Bref, quoiqu'il en soit, Axelle leva la main, histoire d'ajouter quelques détails qui n'avait pas été dis. Une fois l'intervention de Sandara terminé, la sorcière put prendre la parole :


- La mandragore est une plante vivace, appartenant à la famille des solanacées. Ce qui est particulier chez la Mandragore, c'est qu'elle a un cycle de vie très semblable à celui de l'humain. Tout à l'heure, quelqu'un a parlé de la mandragore lorsqu'elle était bébé et adulte. Cependant, il y a d'autres stades comme l'enfance, l'adolescence et également le troisième âge.

Elle marqua une courte pause, avant d'ajouter un fait plutôt cocasse :

- Si je ne me trompe pas, il faut mettre des chaussettes aux mandragores, lorsque l'hiver arrive.


{Allen Walker ! Fais attention à tes fautes ! Souviens toi de ce que je t'ai dis en MP concernant l'infinitif et le participe passé. Édite ton message en corrigeant les fautes, s.v.p}
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Nogueira
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Cours n°5 - la Mandragore

Message par : Dorian Nogueira, Dim 05 Aoû 2012, 20:35


Dorian vit Axelle entrer dans la serre de botanique et lui faire un sourire. Il le lui rendit en se rappelant leur rencontre qui s'était terminée brusquement à cause des obligations de la préfète. L'institutrice venait de poser une question et une flopée de main s'étaient levée. A son tour, Dorian prit la parole et annonça :

- Durant l'adolescence de la mandragore, celle-ci se voit apparaître des boutons d'acné, identiques au nôtres.

Content d'avoir participé au cours, Dorian baissa la main. Il balaya la classe d'un regard et son regard se posa sur Axelle. Elle avait l'air de vouloir vraiment participer au cours, son regard était concentré sur Mlle Davis.
Dorian l'a regarda longuement, avec un sourire sur le visage. Avant qu'elle ne s'en aperçoive, il détourna le regard et se concentra sur le cour. Voulant passer pour un bon élève, Dorian se mit à noter les réponses des élèves sur un parchemin, afin d'avoir des notes s'ils devaient faire un devoir sur cette plante hideuse.
Revenir en haut Aller en bas
Nathalie Matthews
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) :
Occlumens
Legilimens


Re: Cours n°5 - la Mandragore

Message par : Nathalie Matthews, Mar 07 Aoû 2012, 15:34


[RP perdu suite à une mauvaise manipulation. Se reporter aux RP des élèves pour avoir la réponse, en cours de reconstitution.]

Siana – Est-ce que cette plante fait partie des plantes magiques ?

Aloys – Il s’agit de la Mandragore. En effet sur la photo on peut, en autre, voir les grandes feuilles qui caractérisent la mandragore. La mandragore est comme un bébé que l’on plante dans le sol. La racine de Mandragore est un remède très puissant que l’on utilise notamment dans les potions de Pétrification.

Ellana – - Les cris de bébés mandragores peuvent vous assommer, et les cris de mandragores adultes vous tues. Elles crient automatiquement lorsqu'on les sort de terre.

Allen – Euh, j'ai lu dans un bouquin que les Fangieux, une créature des marais qui ressemblent à un morceau de bois mort, mais de plus près on distingue des pattes munies de nageoires et des dents très pointues, en raffolent.

Sandara – Madame, ce n'est pas cette plante qu'on utilise pour guérir de la pétrifaction du basilic ?

Axelle – La mandragore est une plante vivace, appartenant à la famille des solanacées. Ce qui est particulier chez la Mandragore, c'est qu'elle a un cycle de vie très semblable à celui de l'humain. Tout à l'heure, quelqu'un a parlé de la mandragore lorsqu'elle était bébé et adulte. Cependant, il y a d'autres stades comme l'enfance, l'adolescence et également le troisième âge.Si je ne me trompe pas, il faut mettre des chaussettes aux mandragores, lorsque l'hiver arrive.

Dorian – Durant l'adolescence de la mandragore, celle-ci se voit apparaître des boutons d'acné, identiques au nôtres.

Les réponses s’enchaînaient les unes à la suite des autres.


Dernière édition par Nathalie Matthews le Lun 03 Sep 2012, 00:53, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Seth Cooper
avatar
Gryffondor
Gryffondor

Re: Cours n°5 - la Mandragore

Message par : Seth Cooper, Mar 07 Aoû 2012, 16:48


Cet endroit était si confortable… Onctueux, voluptueux, moelleux… Ces trois mots n’étaient pas exactement appropriés à la description d’un lit, mais pourtant ce sont eux qui vinrent à l’esprit de Seth lorsque celui-ci, à semi endormi, se retourna sur son matelas. La position qu’il avait adopté n’était vraiment pas confortable : Quelle idée de se coucher ainsi en travers du lit ? Et qui était l’ignoble Gryffon qui avait laissé entrer la lumière ? Mh… Drôle de nuit. Toutefois, malgré ces désagréments peu négligeables, Cooper n’eut pas la force d’ouvrir les yeux. *Je n’me souviens même pas la façon dont je me suis couché…* Forcément. C’était il y a à peine une heure. Actuellement, la journée atteignait les deux heures de l’après-midi. *J’ai super chaud… Comment ça s’fait…* En effet, le brun était vêtu de son uniforme et couvert de sa robe de sorcier…

    Wouoh, mais il est quelle heure, là ?!, s’écria le jeune homme en se relevant subitement.


Saisis d’un vertige suite à ce réveille trop brusque pour l’esprit endormi du Lion, Cooper manqua presque de s’écrouler au sol, faute d’équilibre. Stabilisant son corps, Seth examina le dortoir des garçons avec circonspection. Il était seul. Les autres lits étaient faits, le sien marqué de son poid fraîchement relevé. *J’ai manqué un truc là…* Observant toujours la pièce en quête d’indices, Cooper fouilla son esprit embrumé à la recherche de réponse. Il était habillé, sentait bon le propre signe de la traditionnelle douche du matin et sa baguette était rangée dans sa ceinture… Il y avait également un manuel de Botanique ainsi que les accessoires nécessaire pour suivre ce cours, posés sur sa table de chevet.



Oh, mais oui ! Cooper se souvint à la vue de ces objets, ce qui avait précédé son réveil. Suite à ses cours de SACM et de Méta’, le jeune homme avait opté pour une sieste plutôt qu’un déjeuner. A cause des nuits agitées qu’il passait ces derniers temps, il choisit de prendre du repos dès qu’il le pouvait. Décidément, l’impact que pouvait avoir des cauchemars était assez surprenant : Voilà que ses songes l’emmenaient à être en retard en cours. Seth refit rapidement son lit, attrapa ses affaires dans un élan de rapidité, les plongea dans son sac et fila dans les escaliers. A bien y réfléchir, il était en retard un peu trop souvent. Jusque là, ses excuses lui avaient toujours sauvé la mise, mais il ne fallait pas que ceci devienne une habitude.

Après avoir pris connaissance de l’heure, Cooper sut qu’il arriverait avec un petit quart d’heure d’atermoiement. Le temps de descendre jusqu’aux serres, en comptant les éventuelles gênes tel qu’une bousculade, et le brun serait présent au cours s’en en avoir trop loupé. Un sourire se dessina sur son visage après une telle pensé. Le moment de courir était venu. Ce n’était pas plus mal, d’être un retardataire : on fait du sport plus souvent tout compte fait. Dévalant les marches des escaliers animés, l’adolescent visualisait le chemin qu’il allait emprunter afin d’arriver le plus rapidement possible au cours de Botanique. Il prévoyait de filler directement dans les escaliers menant au Parc afin de couper par l’étendue de verdure.

Comme planifié pendant sa course, Cooper dégringola à toute allure dans l’étroit escalier en colimaçon avant de poser son pied sur l’herbe du Parc. Il contempla le paysage puis… Secoua la tête. Pas le temps d’admirer le décor ou de se perdre dans ses pensées. Il y avait un cours auquel se rendre, se réprimanda t-il silencieusement. Après s’être sermonné, Seth distingua les toits des trois serre qui se détachées petit à petit du décor. S’en approchant toujours plus au pas de course, le brun arriva finalement à destination. Il pénétra dans la Serre n°1 où se déroulait le cours. Il fallait se faire le plus petit possible. Être en retard et déranger le cours c’est une chose. Se faire remarquer à cause d’un manque de discrétion certain en est une autre.

    Veuillez excuser mon retard Professeure, ça ne se reproduira plus, promit le jeune homme en adressant un regard désolé à Mrs Davis.


L’adolescent balaya la classe du regard avant d’y faire un pas de plus. Beaucoup de Serpentard, pas mal de Poufsouffle ainsi que de Serdaigle et peu de Gryffondor. Cette mince observation achevée, Cooper parti faire le tour de la table vers la gauche. Il passa derrière Kyle Kross à qui il adressa un sourire de circonstance, puis acheva sa route à quelques pas d’une Serpentarde aux yeux bridés. Il y avait de la place autour d’elle. Suffisamment pour que Cooper n’y soit pas collé, en tout cas. Ce coin de table pouvait encore accueillir deux élèves, c’est dire la gêne qu’engendra l’installation du Londonien. Ce dernier posa silencieusement ses affaires sur un petit espace de la surface libre qui lui faisait face avant de saisir le thème du cours.

Une image d’un végétal aux larges feuilles était accrochée sur le tableau d’ardoise. Quelques élèves loin d’avoir étaient perturbé par l’entrée de Seth, levaient la main. D’ailleurs, une Serpy fut interrogé et elle expliqua que les Mandragore appartenaient à la famille des sol…sola…Solanoquoi ? Cooper prit son manuel pour en lire un peu plus sur les mandragores. De toute évidence, il s’agissait du thème de ce cours. L’image au tableau illustrait donc une de ces plantes, qui comme l’indiquait le livre, appartenait à la famille des solanacées. Voilà le mot qu’avait employé la Verte-et-Argent quelques secondes auparavant. Le Gryffon releva la tête pour porter plus d’attention au cours. Il était nul en Botanique et avait bien besoin d’en apprendre plus.

    Si je ne me trompe pas, il faut mettre des chaussettes aux mandragores, lorsque l’hiver arrive, ajouta la même brunette des serpents.


Voilà qui était intéressant. C’est toujours une anecdote à ajouter au cours. Qui souhaitait en apprendre plus ? Le jeune homme allait être servit avec des élèves pareilles. Ravi de le constater, Seth se tira hors de ses rêveries habituelles pour adopter une attitude studieuse et écouter le cours pour en tirer un maximum d’informations. C’est dans les matières où l’on est le plus faible qu’il faut viser le plus haut. Finalement, les remarques prirent fin et Mrs Davis prit la parole.

    Eh bien, je ne pensais pas que vous trouveriez aussi vite, ça fait plaisir ! Alors, trions un peu tout ce que vous avez dit, commença l’enseignante. Bien… Alors, Allen, tu as apporté un point de vue intéressant concernant cette plante, en effet, la mandragore est ce dont les fangieux raffolent particulièrement. Cela fait donc de la mandragore un prédateur redoutable pour tout être vivant de par son cri comme dit, mais ce détail nous prouve qu’elle n’est pas imbattable.


Des fangieux ? Une créature que Seth ne connaissait pas. Lui qui se croit pourtant incollable sur le sujet… Il fallait qu’il en sache plus sur ses créatures. C’est pourquoi il nota leur nom dans un coin de parchemin. Des êtres capables de résister au cri de mandragore, ça peut être intéressant.

    Continuons. Alors… Vous savez donc que nous allons parler de la mandragore, et vous savez aussi qu’il y a beaucoup de choses à dire dessus. Pour ça, et vous avez déjà mis un pied dans le plat chacun, nous allons diviser la matière en plusieurs catégories : description de la plante, la vie de la plante selon le cycle humain, les légendes et les propriétés médicinales, expliqua Mrs Davis en notant des noms au tableau. Pour commencer, comme je l’ai indiqué, nous abordons la description de la mandragore. Pour ça, je reprendrai les réponses de Franck et d’Axelle qui concernent quelque peu la morphologie de la plante, mais surtout celle de Franck. Elle se tourna vers l’élève en question. Tu as dit que la mandragore était caractérisée par ses grandes feuilles mais on l’a longtemps assimilée à la Belladone dont je vous ai parlé dans le deuxième cours car elle lui ressemble beaucoup. Mais pour plus d’informations, je vous renvoie à vos notes où à celles de vos condisciples. Ensuite, tu as parlé de la mandragore comme un « bébé » que l’on plante dans le sol. Et là, je rebondis sur le fait que les moldus trouvent que les mandragores ressemblent à des humains, qu’elles ont une force magique et en découlent donc des légendes dont nous allons parler. Mais avant…, elle reprit son souffle. Quelqu’un peut-il me donner une description de la mandragore, sa couleur et l’endroit, voire les endroits, où l’on peut la trouver ?


Description de la mandragore, sa couleur. Le ou les endroits où la trouver serait possible. Voici trois questions auxquelles Cooper se voyait mal répondre. Il avait peu entendu parler de la mandragore, vraiment peu. Il ne l’avait même pas reconnu sur l’image au tableau. Il fallait qu’il se concentre. Que savait-il de cette plante ? Il avait lut dans un roman de sorcier un passage destiné à la description d’un lieu d’exécution. Un… Un gibet ! Voilà ! Le narrateur avait précisé voir des pousse de mandragore aux pieds des gibets. Il était expliqué que cette plante s’épanouit généralement dans une terre où a eu lieu la pendaison. L’information en elle-même était tellement étrange que Seth hésita longuement à prendre la parole… Qu’importe s’il avait faux, il aurait tenté. Il leva la main, et attendit d’être interrogé pour déclarer :

    Je ne saurais pas vraiment décrire la mandragore. Mais j’ai lus quelque part que c’est une plante qui pousse près ou sous des gibets. Autrement dit, un endroit où des personnes furent pendues.


Il s’était, comme à son habitude, exprimé de sa voix suave avec clarté et détermination. Et ce, même s’il n’était pas sûr de son information.


Dernière édition par Seth Cooper le Mer 08 Aoû 2012, 17:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dorian Nogueira
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Cours n°5 - la Mandragore

Message par : Dorian Nogueira, Mar 07 Aoû 2012, 18:07


Dorian écouta l'explication de Mlle Davis et se concentra un peu plus sur sa chaise. Cette fois, il donnera une réponse complète, précise et détaillée. Après qu'un élève de Gryffondor ait pris la parole, Dorian leva la main et quelques secondes plus tard lança :

- Durant leurs premières années, la mandragore est assez violacée. En grandissant, celles-ci prennent une couleur brune/or. Au cours de leurs vies, elles aiment rester dans des endroits chauds et détestent être déplacées, ce qui explique sans doute leurs cris, dès qu'on essaye de les replanter.

Dorian était fier d'avoir pu aligner ses phrases sans balbutier. Il attendait maintenant ce que le professeur allait rétorquer, ou une intervention d'un autre élève, ce qui signifierait que Dorian avait oublié des choses.
Revenir en haut Aller en bas
Luna Hoston
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°5 - la Mandragore

Message par : Luna Hoston, Mar 07 Aoû 2012, 19:26


Bref... Luna ne connaissait personne dans ce cours, et ne voulait pas aller voir les autres. Et puis rester toute seule dans un cours n'est pas très amusant, mais cela permet de se concentrer encore plus sur le cours. Elle observait attentivement l'indice dont les grandes feuilles lui paraissait familière. Les élèves étaient plus rapide que celle-ci et avaient conclu que c'était une mandragore. Elle en avait déjà entendu parler, sûrement dans les livres. Donc, elle avait de la chance car elle tombait sur un thème qu'elle connaissait.

La professeur était étonnée que les élèves avaient trouvé aussi vite. La blonde, elle, aussi était étonnée. Alors, mademoiselle Matthews avait écrit quelques catégories pour diviser le cours en plusieurs parties, sur cette même plante. Il y avait la description de la plante, la vie de la plante selon le cycle humain, les légendes et les propriétés médicinales. Et, ils allaient commencer par la première catégorie, soit la description de celle-ci. Les réponses qu'elle avait en tête avaient déjà été dite. Bref, elle observait ensuite la professeur avant de répondre à sa question.


"Et bien, j'ai entendu dire que c'était une plante aux fleurs violacées. Sa racine a la forme d'un bébé très laid. Après, je n'en sais pas plus."

Elle était sincère. Elle en savait plus mais elle ne s'en souvenait pas car elle voulait répondre le plus rapidement possible pour pas que, cette fois, les autres élèves disent les réponses qu'elle avait en tête. Oui, ce n'était pas de leur faute. Mais, voilà, c'était sa nature. Elle observait les autres lorsqu'elle vit un de ses amis, nommé Seth. Elle ne l'avait pas vu entrer en classe, c'était sûrement un retardataire. Elle pensait alors à la pratique de cette plante, allait-ils s'en occuper ?
Revenir en haut Aller en bas
Andrew Ridgaley
avatar
Gryffondor
Gryffondor

Re: Cours n°5 - la Mandragore

Message par : Andrew Ridgaley, Mer 08 Aoû 2012, 21:04


- La Mandragore pousse sous les gibets et des roues de torture, il est dit que la mandragore prend naissance quand la terre régulièrement arrosé de sang est fécondée par les pendus, c'est ce que disait les anciens, mais elle peut aussi naitre de façon naturelle par la semence mit en terre par l'homme, enfin, ce n'est pas ce que vous avez demandé donc retenez juste le début de ma réponse...


Il sourit légèrement, un peu gêné de prendre la parole devant des inconnus. Il avait peur de se tromper quand il parlait en public, c'est pour cela qu'il évitait de parler, mais là il avait lu ce paragraphe dans un vieux bouquin qu'il avait trouvé dans la bibliothèque, ça faisait longtemps qu'il l'avait lu, donc il espérait ne pas avoir dit de bêtise. Il sort son parchemin ainsi que son encrier et note ce que miss Davis avait dit précédemment, tout le monde avait dit une réponse sauf lui, il avait été dans la lune durant un moment et quand il avait enfin immergé, leur professeur avait déjà posé d'autres questions.

Ce cours était le dernier qu'il allait suivre, il comptait arrêter pour un moment, il voulait essayer d'autres cours comme Histoire de la Magie, il aimait ça, il voulait essayer. S'il laissait tomber Botanique, c'était pour ne pas avoir trop de cours à la fois, il en suivait quatre, pour lui c'était déjà beaucoup, ça prenait une grosse partie de son temps, mais il aimait suivre les cours, il s'amusait en apprenant et il faisait de bonne comme de mauvaise rencontre, après tout le monde n'était pas toujours rose.

Il se gratte la nuque et soupir doucement, ces derniers temps il avait quelques problèmes qui le tracassaient beaucoup. De plus son rôle de préfet était remit en question, il pensait bien s'impliquer auprès des Gryffondors, mais pas assez apparemment, ce qui le frustrait assez, car il ne savait pas quoi faire d'autre en plus de ce qu'il faisait déjà. D'un côté, si on le remplaçait, ça ne le dérangeait pas trop, car chaque fois qu'il faisait quelque chose, il avait peur que ce soit mal prit, qu'on le juge, il serait vexé et triste au début s'il se faisait « viré », mais si on le fait, c'est qu'il n'était pas à la hauteur de son poste, ce serait dommage d'en arriver là.

Il secoue la tête, comme pour se changer les idées et continu d’écrire ce qu’il avait retenu. Ensuite il jette un coup d’œil autour de lui pour voir qui allait prendre la parole. Il n’était pas là quand il y avait eu le cours sur la Belladone, donc il espérait pouvoir regarder sur le cours de quelqu’un d’autre, histoire de ne pas être à la ramasse.
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Bailey
avatar
Gryffondor
Gryffondor

Re: Cours n°5 - la Mandragore

Message par : Meredith Bailey, Jeu 09 Aoû 2012, 21:10


Meredith se leva de bonne heure. Elle alla se préparer, comme tous les matins. Puis descendit prendre son petit déjeuner. Elle allait assister à un cours de botanique, cours auquel elle participait rarement. Pourtant, cette fois-ci, la jeune fille avait eu envie d'y assister. La jeune fille n'était pas spécialement en retard. Elle repassa prendre ses affaires dans son dortoir et se mit en direction des serres. La préfète pensait savoir où elle se situait, mais elle finit par se rendre compte qu'elle n'en avait strictement aucune idée. La jeune fille interrogea donc quelques élèves et finit par trouver son cours. Son coeur battait la chamade, la jeune fille avait horreur d'être en retard. Elle prit donc son courage à deux mains et fit son entrée.

- Excusez moi pour mon retard. Dit-elle d'une voix aussi désolée que possible.

Puis elle alla rejoindre les autres élèves. Heureusement, la professeure avait noté l'intégralité du cours sur un tableau, la jeune fille pu donc y lire que celui-ci portait sur la Mandragore. La préfète trouvait ce sujet très intéressant, même si ses connaissances étaient plutôt limité sur le domaine. Elle tâcha donc de ce concentrer au maximum pour rattraper au mieux son retard.

- Pour commencer, comme je l’ai indiqué, nous abordons la description de la mandragore. Pour ça, je reprendrai les réponses de Franck et d’Axelle qui concernent quelque peu la morphologie de la plante, mais surtout celle de Franck. Tu as dit que la mandragore était caractérisée par ses grandes feuilles mais on l’a longtemps assimilée à la Belladone dont je vous ai parlé dans le deuxième cours car elle lui ressemble beaucoup. Mais pour plus d’informations, je vous renvoie à vos notes où à celles de vos condisciples. Ensuite, tu as parlé de la mandragore comme un « bébé » que l’on plante dans le sol. Et là, je rebondis sur le fait que les moldus trouvent que les mandragores ressemblent à des humains, qu’elles ont une force magique et en découlent donc des légendes dont nous allons parler. Mais avant… Quelqu’un peut-il me donner une description de la mandragore, sa couleur et l’endroit, voire les endroits, où l’on peut la trouver ? Entendit Meredith.
Revenir en haut Aller en bas
Adna Evincio
avatar
Serdaigle
Serdaigle

Re: Cours n°5 - la Mandragore

Message par : Adna Evincio, Sam 11 Aoû 2012, 00:05


Adna courut, courut et courut encore, jusqu'à ce qu'elle aperçoive la orte du cours de Botanique. La Botanique la passionnait mais elle avait eu des problèmes et était très en retard. Elle n'était pas seule, Seth Cooper, un Gryffondor, venait d'arriver lui aussi. Sans même lui demander son avis, elle s'assit à côté de lui et lui sourit. Il avait apparemment l'air gentil et n'était pas moche, our ne pas dire mieus. Il devait avoir le même âge qu'Adna et il étit arrivé en retard, comme elle, du coup, elle l'appréciait déjà. Elle avait à peine pu entendre la dernière question de madame Matthews et hésita à répondre. Elle répondit tout de même, magré sa peur de se faire remarquer :

- Je suis vraiment désolée d'être arrivée en retard, je suis Adna Evincio.

Puis elle répondit à la vrai question :

- La mandragore est une plante qui ressemble à un bébé et suit le même développement qu'un humain. Elle est marron avec des feuilles vertes. Elle pousse sous les gibets. Adulte, son cri est mortel.

C'est tout ce qu'elle savait mais espérait être utile avec sa maigre participation.
Revenir en haut Aller en bas
Axelle Higgs
avatar
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Fourchelang
Permis de Transplanage


Re: Cours n°5 - la Mandragore

Message par : Axelle Higgs, Lun 13 Aoû 2012, 04:26


Aloys et Axelle avaient fait belle figure en apportant tout deux des précisions à la question de la professeur de botanique. Une fois l'intervention de madame Davis terminé, d'autres élèves apportèrent des précisions, dont Dorian. Ce dernier apporta principalement des détails sur la physionomie de la plante. Alors qu'il prit la parole, la préfète lança un regard en coin.

Andrew apporta lui aussi quelques précisions, bien qu'il semblait être préoccupé. À la fois distrait et lunatique, le jeune homme notait tout de même quelques notes sur son parchemin, après avoir répondu. L'attention de la préfète se reporta ensuite sur sa propre feuille de note, alors qu'une autre réponse fusait, mais les nouveaux retardataires captèrent son attention. Tout d'abord Meredith, la préfète de Gryffondor. Cette dernière prit un air piteux, afin d'éviter toute punition et prit place.

À peine la porte refermée que la deuxième retardataire, cette fois une Serdaigle, entra dans la classe. Ce ne fût qu'un fois assise, à côté d'un jeune homme, que la jeune fill s'excuse de ton retard, tout en se présenta. Bien entendu, le milieu du cours était le moment idéal pour se présenter, surtout lorsqu'on venait de déranger la classe entière, par son retard.


- La mandragore est une plante qui ressemble à un bébé et suit le même développement qu'un humain. Elle est marron avec des feuilles vertes. Elle pousse sous les gibets. Adulte, son cri est mortel.

Elle ne fit que répéter un amalgam des réponses citées précédemment. Cette fille ne savait définitivement pas faire profil bas. Axelle soupira.

- Très utile, et surtout pas dit... marmonna la sorcière.
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Westerly
avatar
Serdaigle
Serdaigle

Re: Cours n°5 - la Mandragore

Message par : Gabriel Westerly, Mar 14 Aoû 2012, 19:14


    Situé dans un coin de la salle de cours assez éloigner de ses condisciple de Serdaigle. Le jeune bleu et argent avait sortie plume, encre et parchemin et avait noyer l'ensemble de sa table. Afin d'en prendre le terrain... Un animal avait pour habitude de faire pipi pour marquer son territoire et ainsi éviter aux autres de venir sur le sien. Gabriel était un être humain à part entière et était tout de même à peu près bien élever. Même si sa propre mère lui reprochait de plus en plus ses temps si d'oublier d’où il venait. Bref, tout cela pour dire que à sa droite il n'y avait plus de table seulement un petit couloir et cas sa gauche personnes ne risquait de s'installer parce qu'il y avait bon nombre de ses affaires, quelques ouvrage et surtout son sac à dos qu'il avait disposer à ses côtés pour lui permettre de fouiller dedans si besoin... Les élèves affluaient dans la salle de cours, comme des petites fourmis ouvriers dans leur terrier. Malgré tout, il était persuader que les fourmis ne feraient pas autant de vacarme. Heureusement pour lui et surtout pour sa migraine qui semblait monter du fond des ages. Le professeur Davis prist la parole, et le cours commença.

    Nathalie – Bien ! Le quart d’heure académique est passé, nous pouvons commencer ! Les habitués me connaissent déjà, pour les « nouveaux », je m’appelle Amanda Davis et vous êtes au cours de Botanique. Si vous vous êtes trompés de salle, il est encore temps de partir, ne vous en faites pas. Sinon… Eh bien je vous dis bonjour et vous souhaite la bienvenue ici !

    Elle se présenta, rapidement et précisa pour les novices que c'était le cours de Botanique. Cela avait surement du lui arriver deux ou trois fois qu'un élèves ne soit pas dans la bonne salle de cours. Mais cela tira tout de même un petit sourire amuser, au jeune homme. Puis le professeur poursuivit son allocution...

    Nathalie – Sur ce tableau, vous voyez une photo qui est l’indice que j’ai donné la semaine passée pour annoncer le sujet de ce cours. Normalement, vous pouvez trouver la plante que nous allons étudier aujourd’hui grâce à cette photo. Par contre, pour ceux qui ont trouvé… J’aimerais savoir comment, pourquoi et ce que vous savez déjà sur la plante en question. Vous pouvez tous répondre, il n’y a pas de questions ou réponses stupides, que du contraire !

    Gabriel qui regardait que vaguement le professeur releva les yeux vers le tableau noir du professeur de botanique pour contemplé la dit photo. La plante en question était facilement reconnaissable. Mais pas pour tout le monde apparemment... Les première questions fusèrent à la vitesse de l'éclaire... Gabriel contemplait la scène tout d'abord, attentivement sens dire mots ou écrire quoi que ce soit. Puis une fois chaque élèves qui le souhaitait est intervenu, le professeur repris la parole à son tour.

    Nathalie – Eh bien, je ne pensais pas que vous trouveriez aussi vite, ça fait plaisir ! Alors, trions un peu tout ce que vous avez dit. Continuons. Alors… Vous savez donc que nous allons parler de la mandragore, et vous savez aussi qu’il y a beaucoup de choses à dire dessus. Pour ça, et vous avez déjà mis un pied dans le plat chacun, nous allons diviser la matière en plusieurs catégories : description de la plante, la vie de la plante selon le cycle humain, les légendes et les propriétés médicinales.

    Elle semblait relativement satisfaite, de toutes les réponses que les élèves lui avait donner. Et proposait de trier toutes les réponses donner, sous forme de quatre catégories bien distincte les une des autres. La première concernerait La description de la planter, la seconde la vie de la plante selon le cycle humain, la troisième les légendes la concernant et pour finir la quatrième les propriétés médicinale de celle-ci. Gabriel pris sa plume et la trempa délicatement dans l'encrier qu'il avait sortie et ouvert en début de cours. Puis positionna celle-ci sur le parchemin vierge qu'il avait pris pour le cour en haut au centre de la page il inscrit en titre un peu plus gros que son écriture fine et élégante de d'habitude. « La Mandragore ou Mandragora ». Une fois cela fait il nota le premier grand point et attendit. Le professeur se montrait claire et ne parlait pas trop vite ce qui permettait à chaque élèves de prendre les notes qu'ils souhaitaient. Une fois le titre inscrit, Gabriel fit un rapide petit dessin de la photo disposé sur le tableau. Assez doué en dessin, cette tache ne lui posa évidemment aucun problème. Pendant ce temps d'une oreille attentive, il écoutait le professeur poursuivre...

    Nathalie – Pour commencer, comme je l’ai indiqué, nous abordons la description de la mandragore. Pour ça, je reprendrai les réponses de Franck et d’Axelle qui concernent quelque peu la morphologie de la plante, mais surtout celle de Franck. Tu as dit que la mandragore était caractérisée par ses grandes feuilles mais on l’a longtemps assimilée à la Belladone dont je vous ai parlé dans le deuxième cours car elle lui ressemble beaucoup. Mais pour plus d’informations, je vous renvoie à vos notes où à celles de vos condisciples. Ensuite, tu as parlé de la mandragore comme un « bébé » que l’on plante dans le sol. Et là, je rebondis sur le fait que les moldus trouvent que les mandragores ressemblent à des humains, qu’elles ont une force magique et en découlent donc des légendes dont nous allons parler. Mais avant… Quelqu’un peut-il me donner une description de la mandragore, sa couleur et l’endroit, voire les endroits, où l’on peut la trouver ?

    Le professeur n'avait a peine terminée de poser sa question qu'une nouvelle foulent d'élèves se mit a donner des tonnes de réponse. Certes, le jeune homme les écouta toutes plus ou moins d'une manière attentif... Car sur son parchemin ou il avait terminée son dessin il rajouta entre parenthèse les idées de la question du professeur soit (couleur, lieu de vie...).

    Gabriel _ Il me semble professeur que la mandragore est considérer comme une plante vivace, et je crois avoir lu dans un ouvrage que l'on peut la trouver dans les pays proche du pourtour méditerranéen. En ce qui concerne la plante en elle même, il me semble qu'elle peut mesure environs une trentaine de centimètre de haut à taille adulte. Ses racines brun à l'extérieur son blanche à l'intérieur.

    Il fit un petite pause avant de poursuivre...

    Gabriel _ Excuser moi professeur de poser cette question mais il me semble un jour avoir lu dans un ouvrage que les mandragores pouvaient être aussi trier par leur sexe. Il est apparemment possible de distinguer le « mâle » de la « femelles ». J'ai eu beau chercher, je n'ai pas encore trouver la différence... Enfin je veux dire... Bref.!!

    Certain de ses camarades avaient ri à sa question, lui même aurait surement fait de même. Mais il ne savait pas vraiment comment posé sa question, pour avoir la réponse qu'il attentait. Pour certain animaux, le mâle était plus colorer que la femelle pour certaine plante, seule les fleures étaient différentes. Là, il ne savait pas...
Revenir en haut Aller en bas
Siana Delva
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°5 - la Mandragore

Message par : Siana Delva, Ven 17 Aoû 2012, 00:46


...Siana écouta avec beaucoup d'attention ce cours, qui se déroulait à merveille. Les élèves donnaient l'impression de déjà tout savoir, et même si elle écriva tout ce qu'ils purent expliquer et décrire de la Mandragore, quelque chose gênait un peu la Pouffy. C'était son premiers cours, donc elle n'était pas certaine que cela soit la normale, mais personne n'avait l'air vraiment de s'écouter, débitant juste leur connaissance sans même bien l'utiliser. Seul Aloys , ou elle ne savait pas trop quoi avait l'air d'avoir vraiment bien compris la plante, du moins scientifiquement parlant.
La Mandragore était une plante qui avait vraiment l'air d'être passionnante, et les plantes ça lui connaissait. En tout cas elle n'attendais que de passer à la pratique. Le Professeurs quant à lui, avait l'air finalement assez calme, elle réagissait bien à la fusion de toutes ces réponses désordonnés. Siana aurait bien voulu participer, ou en entendre un peu plus sur la plante mais elle se contenta d'observer les élèves, et d'ajouter encore des symboles par-ci par-là.
Puis un Serdaigle prit la parole à son tour, et après avoir offert ses connaissances, posa une question :
- Excuser moi professeur de poser cette question mais il me semble un jour avoir lu dans un ouvrage que les mandragores pouvaient être aussi trier par leur sexe. Il est apparemment possible de distinguer le « mâle » de la « femelles ». J'ai eu beau chercher, je n'ai pas encore trouver la différence... Enfin je veux dire... Bref.!!
Cela avait l'air de l'avoir gêné de poser cette question, Siana n'en voyait pas la raison. Ce n'était pourtant pas une question bête! Quelques élèves ricanèrent, peut-être que parler de sexe les faisais rire. La jaune et noir se contenta de sourire à ces rares réactions plutôt stupide de son point de vue et répondit au bleu et argent sans même lever la main.
- Je n'en suis pas sûr, mais en général, les plantes sont hermaphrodites. C'est à dire qu'une plante à elle seule peut faire l'équivalence de mâle et de femellle que nous trouvons chez les mammifères par exemples. Mais ils doivent être deux tout de même pour reproduire...C'est un peu comme les escargots quoi. Les deux organes reproductifs en un corps.
Elle lui souria gentiment, espérant que se soit pareil dans le monde moldu que dans le monde magique, lança un coup d'oeil au Professeur pour voir si il avait mal prit qu'elle n'ai pas attendu. Effectivement, elle s'était empressé de répondre, pour une fois qu'elle le pouvait...
Revenir en haut Aller en bas
Nathalie Matthews
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) :
Occlumens
Legilimens


Re: Cours n°5 - la Mandragore

Message par : Nathalie Matthews, Jeu 23 Aoû 2012, 14:13


Nathalie venait de poser des questions pour lancer véritablement le cours alors que certains élèves arrivaient encore. En retard, c’était clair, mais elle n’allait pas les réprimander pour une telle chose. Après tout, une panne d’oreiller arrivait à tout le monde et elle ne comptait pas râler pour cette fois, tant est que cela ne se reproduise pas avec les mêmes plus d’une fois par semaine. Stricte ? Mais non, pas du tout ! Seulement… Pour une fois qu’il y avait pas mal de monde à son cours, surtout des élèves motivés comme ils le montraient pour l’instant, elle n’allait pas les jeter dehors ! Quoi qu’il en soit, le cours avait commencé et la question principale avait été posée, il fallait maintenant attendre les réponses des élèves… Qui fusèrent en l’espace de quelques secondes.

Seth –
Je ne saurais pas vraiment décrire la mandragore. Mais j’ai lu quelque part que c’est une plante qui pousse près ou sous des gibets. Autrement dit, un endroit où des personnes furent pendues.

Dorian – Durant leurs premières années, la mandragore est assez violacée. En grandissant, celles-ci prennent une couleur brune/or. Au cours de leurs vies, elles aiment rester dans des endroits chauds et détestent être déplacées, ce qui explique sans doute leurs cris, dès qu'on essaye de les replanter.

Luna – Et bien, j'ai entendu dire que c'était une plante aux fleurs violacées. Sa racine a la forme d'un bébé très laid. Après, je n'en sais pas plus.

Andrew – La Mandragore pousse sous les gibets et des roues de torture, il est dit que la mandragore prend naissance quand la terre régulièrement arrosé de sang est fécondée par les pendus, c'est ce que disait les anciens, mais elle peut aussi naitre de façon naturelle par la semence mit en terre par l'homme, enfin, ce n'est pas ce que vous avez demandé donc retenez juste le début de ma réponse...

Adna – La mandragore est une plante qui ressemble à un bébé et suit le même développement qu'un humain. Elle est marron avec des feuilles vertes. Elle pousse sous les gibets. Adulte, son cri est mortel.

Cette dernière réponse surprit légèrement Nathalie car l’élève ne faisait que répéter ce que les autres avaient dit il y avait de cela quelques instants… Mais une élève de Serpentard semblait l’avoir déjà remarqué, alors la professeure de Botanique n’allait rien dire. Après tout, en rajouter et attiser les mauvaises relations entre élèves de différentes maisons était tout ce que les professeurs devaient éviter, non ? Dans la logique des choses, bien entendu…

Gabriel –
Il me semble professeur que la mandragore est considérer comme une plante vivace, et je crois avoir lu dans un ouvrage que l'on peut la trouver dans les pays proche du pourtour méditerranéen. En ce qui concerne la plante en elle même, il me semble qu'elle peut mesure environs une trentaine de centimètre de haut à taille adulte. Ses racines brun à l'extérieur son blanche à l'intérieur.

Eh bien… Cela faisait des questions à trier, et un bon nombre ! L’ensemble était correct, Nathalie n’avait même presque rien à dire sur le sujet de ce côté-là sinon corriger certaines choses et déterminer avec précision certains éléments apportés sur lesquels les élèves hésitaient encore. Mais avant qu’elle n’ait pu commencer à répondre, Gabriel posa une question :

Gabriel –
Excuser moi professeur de poser cette question mais il me semble un jour avoir lu dans un ouvrage que les mandragores pouvaient être aussi trier par leur sexe. Il est apparemment possible de distinguer le « mâle » de la « femelles ». J'ai eu beau chercher, je n'ai pas encore trouvé la différence... Enfin je veux dire... Bref.!!

Gabriel semblait gêné de sa question, des rires avaient d’ailleurs suivi très rapidement. Mais où est la honte à poser une telle question ? Aucune question n’est stupide, il voulait simplement se renseigner, peut-être la cultiver, qui sait ? Nathalie fit taire la classe d’un regard noir, elle ne voulait pas que les élèves aient peur de poser des questions s’ils en avaient, ils étaient ici pour apprendre. La jeune femme allait d’ailleurs répondre mais une élève l’avait devancée… Répondant correctement, d’ailleurs, même si des nuances étaient à apporter.

Siana –
Je n'en suis pas sûr, mais en général, les plantes sont hermaphrodites. C'est à dire qu'une plante à elle seule peut faire l'équivalence de mâle et de femelle que nous trouvons chez les mammifères par exemples. Mais ils doivent être deux tout de même pour reproduire... C'est un peu comme les escargots quoi. Les deux organes reproductifs en un corps.

Siana avait répondu tellement vite qu’elle avait l’air de s’en vouloir et elle jeta un coup d’œil inquiet vers Nathalie pour savoir si elle risquait quelque chose. Hochant la tête positivement et souriant, elle rassura son élève et répondit à son tour :

Nathalie –
Tu as tout à fait raison Siana. La seule correction que je vais apporter à ta réponse est que… Oui, la Mandragore est une plante hermaphrodite comme toutes les plantes de son espèce. Mais comme vous l’avez tous dit, elle pousse dans des conditions particulières, sous les gibets par exemple, grâce à un sol profond et humide et à une période précise : quand le temps se réchauffe. Ce qui correspond à tout ce que vous avez dit. Donc vos réponses sont correctes, toutes, si ce n’est qu’il y a quelques précisions à apporter au niveau… Physique, si l’on peut dire ça.

Faisant une courte pause pour laisse les élèves écrire l’ensemble des réponses, Nathalie apporta trois exemplaires de Mandragore et les plaça devant elle. De gauche à droite, il y avait un bébé mandragore, suivi d’un « adolescent » et d’un adulte. Pour les aider à décrire la plante physiquement, et embrayer sur la partie suivante, cela était indispensable. La jeune femme repris alors la parole :

Nathalie –
Bien… Pour continuer avec ce que je viens de dire, et ce que vous avez dit : voici trois mandragores. Vous avez parlé de cycles de la plante, de la plante « bébé » et comme quoi il lui fallait une écharpe en hiver, bien que ce soit une anecdote. Sans oublier les « boutons » dont la mention a été faite au début du cours. Quelqu’un peut-il m’expliquer tout cela ? Par ailleurs, avec les plantes sous les yeux, vous pouvez aussi me la décrire « physiquement », marquer les détails qui vous semblent importants. Aucune réponse n’est mauvaise et si quelque chose vous choque dans ces plantes, si vous remarquez une différence… Dites-le. Dans le pire des cas, je vous corrigerai mais chaque erreur peut soulever des questions et aider à connaitre cette plante.

Ces informations ne se trouveraient pas dans leurs livres, du moins, pas toutes. Mais grâce à toutes les données disponibles sur la mandragore, sans oublier l’image de la plante qu’ils avaient en trois exemplaires devant eux, ils pouvaient déjà donner beaucoup d’éléments. Mais seuls ceux qui se donnaient la peine de chercher allaient pouvoir donner de bonnes réponses à cette question.
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Bailey
avatar
Gryffondor
Gryffondor

Re: Cours n°5 - la Mandragore

Message par : Meredith Bailey, Jeu 23 Aoû 2012, 22:51


Les réponses des différents élèves fusèrent de toute part. La jeune fille s'était maintenant installée à son pupitre et avait sortit consciencieusement ses affaires, afin de pouvoir suivre le cours au plus vite. Grâce aux précisions de ses camrades, la préfète apprit pleins de choses intéressantes sur les mandragores. La jeune fille prit alors le plus de notes possibles. La professeure apporta ensuite trois mandragores.

- Bien… Pour continuer avec ce que je viens de dire, et ce que vous avez dit : voici trois mandragores. Vous avez parlé de cycles de la plante, de la plante « bébé » et comme quoi il lui fallait une écharpe en hiver, bien que ce soit une anecdote. Sans oublier les « boutons » dont la mention a été faite au début du cours. Quelqu’un peut-il m’expliquer tout cela ? Par ailleurs, avec les plantes sous les yeux, vous pouvez aussi me la décrire « physiquement », marquer les détails qui vous semblent importants. Aucune réponse n’est mauvaise et si quelque chose vous choque dans ces plantes, si vous remarquez une différence… Dites-le. Dans le pire des cas, je vous corrigerai mais chaque erreur peut soulever des questions et aider à connaitre cette plante.

Meredith observa attentivement les plantes. Une idée immédiatement vint en tête à la préfète. Elle ne savait pas si c'était cela qu'attendait la professeure. Ni même si ils en avaient déjà parlé, puisqu'elle était arrivée en retard. C'est donc avec un peu d'hésitation qu'elle prit tout de même la décision de prendre la parole.

- Apparemment la mandragore grandit comme... Un humain. Elle passe par plusieurs stades, l'enfance, où elle ressemble à un bébé et où il faut la couvrir l'hiver et tout ça. Ensuite par l’adolescence, où elle a des boutons, comme de l’acné, puis elle devient adulte et enfin vieillard.
Revenir en haut Aller en bas
Allen Walker
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°5 - la Mandragore

Message par : Allen Walker, Lun 27 Aoû 2012, 20:21


(désoler du retard j'ai eu quelque souci avec mon pc ><)
Nathalie-Quelqu’un peut-il me donner une description de la mandragore, sa couleur et l’endroit, voire les endroits, où l’on peut la trouver ?

Seth-Je ne saurais pas vraiment décrire la mandragore. Mais j’ai lus quelque part que c’est une plante qui pousse près ou sous des gibets. Autrement dit, un endroit où des personnes furent pendues.

Dorian- Durant leurs premières années, la mandragore est assez violacée. En grandissant, celles-ci prennent une couleur brune/or. Au cours de leurs vies, elles aiment rester dans des endroits chauds et détestent être déplacées, ce qui explique sans doute leurs cris, dès qu'on essaye de les replanter.

Luna-Et bien, j'ai entendu dire que c'était une plante aux fleurs violacées. Sa racine a la forme d'un bébé très laid. Après, je n'en sais pas plus.

Andrew- La Mandragore pousse sous les gibets et des roues de torture, il est dit que la mandragore prend naissance quand la terre régulièrement arrosé de sang est fécondée par les pendus, c'est ce que disait les anciens, mais elle peut aussi naitre de façon naturelle par la semence mit en terre par l'homme, enfin, ce n'est pas ce que vous avez demandé donc retenez juste le début de ma réponse...

Adna- La Mandragore pousse sous les gibets et des roues de torture, il est dit que la mandragore prend naissance quand la terre régulièrement arrosé de sang est fécondée par les pendus, c'est ce que disait les anciens, mais elle peut aussi naitre de façon naturelle par la semence mit en terre par l'homme, enfin, ce n'est pas ce que vous avez demandé donc retenez juste le début de ma réponse...

Gabriel – Il me semble professeur que la mandragore est considérer comme une plante vivace, et je crois avoir lu dans un ouvrage que l'on peut la trouver dans les pays proche du pourtour méditerranéen. En ce qui concerne la plante en elle même, il me semble qu'elle peut mesure environs une trentaine de centimètre de haut à taille adulte. Ses racines brun à l'extérieur son blanche à l'intérieur.

Gabriel - Excuser moi professeur de poser cette question mais il me semble un jour avoir lu dans un ouvrage que les mandragores pouvaient être aussi trier par leur sexe. Il est apparemment possible de distinguer le « mâle » de la « femelles ». J'ai eu beau chercher, je n'ai pas encore trouver la différence... Enfin je veux dire... Bref.!!

Siana- Je n'en suis pas sûr, mais en général, les plantes sont hermaphrodites. C'est à dire qu'une plante à elle seule peut faire l'équivalence de mâle et de femellle que nous trouvons chez les mammifères par exemples. Mais ils doivent être deux tout de même pour reproduire...C'est un peu comme les escargots quoi. Les deux organes reproductifs en un corps.

En quelques minutes les réponses des élèves fusèrent et Allen était déjà perdu dans c'est note quand le professeur commença à trier les réponses :

Nathalie – Tu as tout à fait raison Siana. La seule correction que je vais apporter à ta réponse est que… Oui, la Mandragore est une plante hermaphrodite comme toutes les plantes de son espèce. Mais comme vous l’avez tous dit, elle pousse dans des conditions particulières, sous les gibets par exemple, grâce à un sol profond et humide et à une période précise : quand le temps se réchauffe. Ce qui correspond à tout ce que vous avez dit. Donc vos réponses sont correctes, toutes, si ce n’est qu’il y a quelques précisions à apporter au niveau… Physique, si l’on peut dire ça.

Nathalie – Bien… Pour continuer avec ce que je viens de dire, et ce que vous avez dit : voici trois mandragores. Vous avez parlé de cycles de la plante, de la plante « bébé » et comme quoi il lui fallait une écharpe en hiver, bien que ce soit une anecdote. Sans oublier les « boutons » dont la mention a été faite au début du cours. Quelqu’un peut-il m’expliquer tout cela ? Par ailleurs, avec les plantes sous les yeux, vous pouvez aussi me la décrire « physiquement », marquer les détails qui vous semblent importants. Aucune réponse n’est mauvaise et si quelque chose vous choque dans ces plantes, si vous remarquez une différence… Dites-le. Dans le pire des cas, je vous corrigerai mais chaque erreur peut soulever des questions et aider à connaitre cette plante.

Meredith-- Apparemment la mandragore grandit comme... Un humain. Elle passe par plusieurs stades, l'enfance, où elle ressemble à un bébé et où il faut la couvrir l'hiver et tout ça. Ensuite par l’adolescence, où elle a des boutons, comme de l’acné, puis elle devient adulte et enfin vieillard.

Après avoir enfin rattrapé son retard, Allen se mit à chercher dans c'est note la réponse *Mh, où est-ce que j'ai encore pu bien les mettre c'est fichu noté *pensaient le jeune vert et argent se maudissant de ne pas avoir prié le temps de trié c'est note.
*A voilà*

-La mandragore suit le même cycle que nous mais sur une période beaucoup plus court, par exemple : elle passe du "bébé" mandragore aux mandragores "adolescent" en quelques mois.
Ensuite chacune de ces périodes d'évolution lui apporte les mêmes caractéristiques que l'Homme. Comme vous l'avez déjà dit plus tôt, la mandragore "bébé" doit être couverte l'hiver car son métabolisme est aussi fragile que celui d'un nouveau née. Et de même pour toutes les autres périodes elle a besoin des mêmes choses qu'un être humain.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Cours n°5 - la Mandragore

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 4

 Cours n°5 - la Mandragore

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Vol-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.