AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Vol
Page 4 sur 4
Cours n°5 - la Mandragore
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Allen Walker
Serpentard
Serpentard

Re: Cours n°5 - la Mandragore

Message par : Allen Walker, Lun 27 Aoû 2012, 20:21


(désoler du retard j'ai eu quelque souci avec mon pc ><)
Nathalie-Quelqu’un peut-il me donner une description de la mandragore, sa couleur et l’endroit, voire les endroits, où l’on peut la trouver ?

Seth-Je ne saurais pas vraiment décrire la mandragore. Mais j’ai lus quelque part que c’est une plante qui pousse près ou sous des gibets. Autrement dit, un endroit où des personnes furent pendues.

Dorian- Durant leurs premières années, la mandragore est assez violacée. En grandissant, celles-ci prennent une couleur brune/or. Au cours de leurs vies, elles aiment rester dans des endroits chauds et détestent être déplacées, ce qui explique sans doute leurs cris, dès qu'on essaye de les replanter.

Luna-Et bien, j'ai entendu dire que c'était une plante aux fleurs violacées. Sa racine a la forme d'un bébé très laid. Après, je n'en sais pas plus.

Andrew- La Mandragore pousse sous les gibets et des roues de torture, il est dit que la mandragore prend naissance quand la terre régulièrement arrosé de sang est fécondée par les pendus, c'est ce que disait les anciens, mais elle peut aussi naitre de façon naturelle par la semence mit en terre par l'homme, enfin, ce n'est pas ce que vous avez demandé donc retenez juste le début de ma réponse...

Adna- La Mandragore pousse sous les gibets et des roues de torture, il est dit que la mandragore prend naissance quand la terre régulièrement arrosé de sang est fécondée par les pendus, c'est ce que disait les anciens, mais elle peut aussi naitre de façon naturelle par la semence mit en terre par l'homme, enfin, ce n'est pas ce que vous avez demandé donc retenez juste le début de ma réponse...

Gabriel – Il me semble professeur que la mandragore est considérer comme une plante vivace, et je crois avoir lu dans un ouvrage que l'on peut la trouver dans les pays proche du pourtour méditerranéen. En ce qui concerne la plante en elle même, il me semble qu'elle peut mesure environs une trentaine de centimètre de haut à taille adulte. Ses racines brun à l'extérieur son blanche à l'intérieur.

Gabriel - Excuser moi professeur de poser cette question mais il me semble un jour avoir lu dans un ouvrage que les mandragores pouvaient être aussi trier par leur sexe. Il est apparemment possible de distinguer le « mâle » de la « femelles ». J'ai eu beau chercher, je n'ai pas encore trouver la différence... Enfin je veux dire... Bref.!!

Siana- Je n'en suis pas sûr, mais en général, les plantes sont hermaphrodites. C'est à dire qu'une plante à elle seule peut faire l'équivalence de mâle et de femellle que nous trouvons chez les mammifères par exemples. Mais ils doivent être deux tout de même pour reproduire...C'est un peu comme les escargots quoi. Les deux organes reproductifs en un corps.

En quelques minutes les réponses des élèves fusèrent et Allen était déjà perdu dans c'est note quand le professeur commença à trier les réponses :

Nathalie – Tu as tout à fait raison Siana. La seule correction que je vais apporter à ta réponse est que… Oui, la Mandragore est une plante hermaphrodite comme toutes les plantes de son espèce. Mais comme vous l’avez tous dit, elle pousse dans des conditions particulières, sous les gibets par exemple, grâce à un sol profond et humide et à une période précise : quand le temps se réchauffe. Ce qui correspond à tout ce que vous avez dit. Donc vos réponses sont correctes, toutes, si ce n’est qu’il y a quelques précisions à apporter au niveau… Physique, si l’on peut dire ça.

Nathalie – Bien… Pour continuer avec ce que je viens de dire, et ce que vous avez dit : voici trois mandragores. Vous avez parlé de cycles de la plante, de la plante « bébé » et comme quoi il lui fallait une écharpe en hiver, bien que ce soit une anecdote. Sans oublier les « boutons » dont la mention a été faite au début du cours. Quelqu’un peut-il m’expliquer tout cela ? Par ailleurs, avec les plantes sous les yeux, vous pouvez aussi me la décrire « physiquement », marquer les détails qui vous semblent importants. Aucune réponse n’est mauvaise et si quelque chose vous choque dans ces plantes, si vous remarquez une différence… Dites-le. Dans le pire des cas, je vous corrigerai mais chaque erreur peut soulever des questions et aider à connaitre cette plante.

Meredith-- Apparemment la mandragore grandit comme... Un humain. Elle passe par plusieurs stades, l'enfance, où elle ressemble à un bébé et où il faut la couvrir l'hiver et tout ça. Ensuite par l’adolescence, où elle a des boutons, comme de l’acné, puis elle devient adulte et enfin vieillard.

Après avoir enfin rattrapé son retard, Allen se mit à chercher dans c'est note la réponse *Mh, où est-ce que j'ai encore pu bien les mettre c'est fichu noté *pensaient le jeune vert et argent se maudissant de ne pas avoir prié le temps de trié c'est note.
*A voilà*

-La mandragore suit le même cycle que nous mais sur une période beaucoup plus court, par exemple : elle passe du "bébé" mandragore aux mandragores "adolescent" en quelques mois.
Ensuite chacune de ces périodes d'évolution lui apporte les mêmes caractéristiques que l'Homme. Comme vous l'avez déjà dit plus tôt, la mandragore "bébé" doit être couverte l'hiver car son métabolisme est aussi fragile que celui d'un nouveau née. Et de même pour toutes les autres périodes elle a besoin des mêmes choses qu'un être humain.

Revenir en haut Aller en bas
Siana Delva
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°5 - la Mandragore

Message par : Siana Delva, Mar 28 Aoû 2012, 15:40


...Le Professeur n'avait pas du tout réprimander Siana pour le fait qu'elle ai répondu à sa place. Au contraire elle lui sourit, mais la reprit sur quelques détails :
- Tu as tout à fait raison Siana. La seule correction que je vais apporter à ta réponse est que… Oui, la Mandragore est une plante hermaphrodite comme toutes les plantes de son espèce. Mais comme vous l’avez tous dit, elle pousse dans des conditions particulières, sous les gibets par exemple, grâce à un sol profond et humide et à une période précise : quand le temps se réchauffe. Ce qui correspond à tout ce que vous avez dit. Donc vos réponses sont correctes, toutes, si ce n’est qu’il y a quelques précisions à apporter au niveau… Physique, si l’on peut dire ça.
Puis le silence retomba sur la classe, et avec presque un soupir de soulagement général, tous eurent enfin le temps de tout noter. Puis quand tout le monde à peu près eu terminé, le Professeurs Nathalie poursuiva tout en apportant trois pots de trois Mandragores a des stades différent.
- Bien… dit-elle d'une voix forte et chaleureuse,pour continuer avec ce que je viens de dire, et ce que vous avez dit : voici trois mandragores. Vous avez parlé de cycles de la plante, de la plante « bébé » et comme quoi il lui fallait une écharpe en hiver, bien que ce soit une anecdote. Sans oublier les « boutons » dont la mention a été faite au début du cours. Quelqu’un peut-il m’expliquer tout cela ? Par ailleurs, avec les plantes sous les yeux, vous pouvez aussi me la décrire « physiquement », marquer les détails qui vous semblent importants. Aucune réponse n’est mauvaise et si quelque chose vous choque dans ces plantes, si vous remarquez une différence… Dites-le. Dans le pire des cas, je vous corrigerai mais chaque erreur peut soulever des questions et aider à connaitre cette plante.
Siana soupira, elle avait quelques morceaux de réponses en tête mais elle avait peur de radoter tout ce que l'on avait déjà dit. Elle préféra écouter une Gryffondor et un Serpentard :
- Apparemment la mandragore grandit comme... Un humain. Elle passe par plusieurs stades, l'enfance, où elle ressemble à un bébé et où il faut la couvrir l'hiver et tout ça. Ensuite par l’adolescence, où elle a des boutons, comme de l’acné, puis elle devient adulte et enfin vieillard.
- La mandragore suit le même cycle que nous mais sur une période beaucoup plus court, par exemple : elle passe du "bébé" mandragore aux mandragores "adolescent" en quelques mois.
Ensuite chacune de ces périodes d'évolution lui apporte les mêmes caractéristiques que l'Homme. Comme vous l'avez déjà dit plus tôt, la mandragore "bébé" doit être couverte l'hiver car son métabolisme est aussi fragile que celui d'un nouveau née. Et de même pour toutes les autres périodes elle a besoin des mêmes choses qu'un être humain.

Siana essaya d'observer les trois plantes, puis de chercher un peu plus dans ses livres. Puis posément elle leva la main, au moins cette fois-ci elle demanda l'autorisation de parler.
- J'aimerais juste complété la réponse de Allen, commença Siana. En ce qui concerne les bébés je n'ai pas grand choses à ajouter, mis à part que leur couleur est d'un vert plutôt clair. Au cours de leur évolution elle foncera un peu. Tout comme les feuilles plutôt touffu et violette sur les bord du bébé, s'épanouiront un peu plus. Elle fit une petite pose pour réfléchir, puis continua avec un sourire. Les humains ont une durée de vie plus longue, pour traverser à peu près les différente étape, nous on prend 70/80 ans. Alors que le Mandragores est matures au bout de 9/ 10 mois plus exactement. Dans leur stades adolescent des Mandragores, nous pouvons presque y voir les stéréotypes de ceux humains : des acnés, et un comportement plus grincheux, renfermés. Presque plus indépendants pour la période correspondant à l'adolescence. Enfin quand elle atteigne leur âge adulte, quand elle sont presque à maturité en somme, le signe prévenant est qu'elles s'ouvrent un peu plus, sortant de leur pots. Elles vont jusqu'à organiser parfois des fêtes dit la jeune Pouffy avec un large sourire cette fois-ci, elle trouvait ça si étonnant !
Elle remis ses cheveux blancs en une couette et se demandait si au final elle avait bien répondu, elle verrait par la suite...


Dernière édition par Siana Delva le Mer 29 Aoû 2012, 20:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Franck Stein
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours n°5 - la Mandragore

Message par : Franck Stein, Mar 28 Aoû 2012, 22:00


    [Toujours avec le personnage d'Aloys vu que j'ai commencé le cours avec lui...]




    Le cours passait qu’Aloys, perdu dans un futur incertain, ne voyait pas passer. Il pensait à l’interrogatoire qui l’attendait cette après-midi même au ministre de la Magie. Un interrogatoire qui répondait à l’attaque des Mangemorts au Bar des Ténèbres, il y avait, quelques temps déjà. Mais surtout, il s’imaginait, sans vraiment savoir qu’il y serait bientôt, dans un endroit très lointain de l’Angleterre. Depuis plusieurs semaines, Aloys, d’un sentiment inconscient mais qui peu à peu faisait surface, en avait marre. Il en avait marre de poursuivre cette vengeance qui le consumait plus qu’il n’arrivait à l’achever. Il se rendait compte qu’à courir ainsi, qu’à porter cette haine sur ces épaules le rendait aussi mauvais que Phill…or c’était la dernière chose qu’il voulait. Ne pas devenir comme lui.

    Aussi, la tête baissée, ou tantôt engloutie par l’amas de fleurs et de plantes présentes dans la serre, Aloys disparaissait mentalement de ce cours. Mais Axelle était là pour veiller au train, et, en tant que préfète de son état, d’un petit coup de coude dans les côtes, ramena Aloys de ces nuages.


    « -Bien… Pour continuer avec ce que je viens de dire, et ce que vous avez dit : voici trois mandragores. Vous avez parlé de cycles de la plante, de la plante « bébé » et comme quoi il lui fallait une écharpe en hiver, bien que ce soit une anecdote. Sans oublier les « boutons » dont la mention a été faite au début du cours. Quelqu’un peut-il m’expliquer tout cela ? Par ailleurs, avec les plantes sous les yeux, vous pouvez aussi me la décrire « physiquement », marquer les détails qui vous semblent importants. Aucune réponse n’est mauvaise et si quelque chose vous choque dans ces plantes, si vous remarquez une différence… Dites-le. Dans le pire des cas, je vous corrigerai mais chaque erreur peut soulever des questions et aider à connaitre cette plante. »

    Aloys passa sur sa jambe gauche, laissant sa jambe droite souffler de tout le poids qu’elle venait de se coltiner durant de longues minutes. Aloys laissa les différents élèves, dont un Serpentard, parler, et prit la parole. Il n’avait pas une réponse à donner, mais une question lui chiffonnait, de par les circonstances du cours, l’esprit.

    « - Madame, je n’ai rien à rajouter pour compléter mes camarades. Je voulais seulement savoir…vous avez dit qu’il y avait une similitude entre la mandragore moldu et la mandragore magique…je crois savoir que la Mandragore moldu donne des baies rouges ou jaunes lorsqu’elles sont à maturités n’est-ce pas ? Est-ce la même chose pour la Mandragore magique ? Si, oui, a-t-elle des vertus magiques ? »
Revenir en haut Aller en bas
Adna Evincio
avatar
Serdaigle
Serdaigle

Re: Cours n°5 - la Mandragore

Message par : Adna Evincio, Mer 29 Aoû 2012, 14:29


Adna écoutait le cours avec beaucoup d'attention, la Mandragore était une plante qui l'intriguait beaucoup mais dont elle ne connaissait pas grand chose. Elle observa la petite plante qui lui faisait plus penser à un animal qu'à autre chose et se rendit compte que plusieurs questions lui trottaient dans la tête et qu'il serait bien de les poser.

Tout d'abord, pourquoi la considérait-on comme une plante alors qu'elle était vraiment vivante, enfin, les plantes son vivantes mais...pas comme ça. Est-ce qu'elle avait besoin de se nourrir ? Comment pouvait-elle suivre le développement de l'humain ? Pouvait-elle parler avec les autres de son espèce ? Et encore bien d'autres questions.

Aloys Riverside posa une question, ma foi, très intéressante. Adna perdit alors toute timidité et se lança dès qu'elle fut interrogée :

- En fait, je ne connais pratiquement rien de cette plante. Je n'ai pas de réponses à vos questions mais j'ai moi-même des questions madame. Comment se fait-il qu'on considère la Mandragore comme une plante alors qu'elle vit comme un animal ou un humain ? Comment peut-elle suivre le même développement que nous ? Les Mandragores peuvent-elles communiquer entre elles ? Ont-elles besoin de se nourrir ? Quelles sont leurs utilités ?


L'élève reprit son souffle et alors qu'elle croyait elle-même avoir terminé, deux dernières, trois dernières questions lui sautèrent aux yeux. Elle ajouta :

- Comment peuvent-elles se reproduire ? Peuvent-elles se déplacer ? Survivent-elles si aucun humain ne les couvre lors de leur phase "bébé" ?

Enfin terminé, elle avait tout dit. Très détendue, elle attrapa sa plume et s'apprêta à noter la suite du cours. Puis les mots sortirent tous seuls de sa bouche :

- Ont-elles un cerveau, peuvent-elle ressentir des sentiments, de la douleur, de la peur, de l'amour ?

Elle se sentit bête. La demoiselle baissa la tête et écrit tout ce qui avait été dit y compris son flot de paroles. Malgré sa gêne, elle espérait que le professeur assouvirait sa curiosité.
Revenir en haut Aller en bas
Nathalie Matthews
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) :
Occlumens
Legilimens


Re: Cours n°5 - la Mandragore

Message par : Nathalie Matthews, Lun 03 Sep 2012, 00:38


[HJ : Avant tout, désolée pour l’attente mais je suis encore en examen, je finis jeudi. Je pourrai reprendre un rythme normal à partir de ce moment. Ensuite, Siana, peux-tu faire un effort dans tes RP, s’il te plaît ? Je n’ai pas compris tout ce que tu as dit, c’est assez confus.]

Meredith – Apparemment la mandragore grandit comme... Un humain. Elle passe par plusieurs stades, l'enfance, où elle ressemble à un bébé et où il faut la couvrir l'hiver et tout ça. Ensuite par l’adolescence, où elle a des boutons, comme de l’acné, puis elle devient adulte et enfin vieillard.

Allen – La mandragore suit le même cycle que nous mais sur une période beaucoup plus court, par exemple : elle passe du "bébé" mandragore aux mandragores "adolescent" en quelques mois. Ensuite chacune de ces périodes d'évolution lui apporte les mêmes caractéristiques que l'Homme. Comme vous l'avez déjà dit plus tôt, la mandragore "bébé" doit être couverte l'hiver car son métabolisme est aussi fragile que celui d'un nouveau née. Et de même pour toutes les autres périodes elle a besoin des mêmes choses qu'un être humain.

Siana – J'aimerais juste complété la réponse de Allen. En ce qui concerne les bébés je n'ai pas grand choses à ajouter, mis à part que leur couleur est d'un vert plutôt clair. Au cours de leur évolution elle foncera un peu. Tout comme les feuilles plutôt touffu et violette sur les bords du bébé, s'épanouiront un peu plus. Les humains ont une durée de vie plus longue, pour traverser à peu près les différentes étapes, nous on prend 70/80 ans. Alors que les Mandragores sont matures au bout de 9/ 10 mois plus exactement. Dans leurs stades adolescent des Mandragores, nous pouvons presque y voir les stéréotypes de ceux humains : des acnés, et un comportement plus grincheux, renfermés. Presque plus indépendants pour la période correspondant à l'adolescence. Enfin quand elle atteigne leur âge adulte, quand elles sont presque à maturité en somme, le signe prévenant est qu'elles s'ouvrent un peu plus, sortant de leur pot. Elles vont jusqu'à organiser parfois des fêtes.

En voilà des réponses, Nathalie n’avait plus rien à ajouter. Quoique… La réponse de Siana semblait avoir quelques informations inventées. Enfin, au moins, la jeune Poufsouffle essayait et on ne pouvait pas le lui reprocher. Mais de là à dire que les mandragores font la fête en sortant de leur pot… Ce ne sont que des plantes. Naturellement, la jeune professeure n’allait pas répondre cela mais il ne fallait pas non plus laisser tout passer. De plus, le reste des réponses donnait toutes les informations qu’elle recherchait, il n’appartenait donc qu’aux élèves de tout noter correctement, d’avoir une bonne prise de notes. Ils connaissaient le système, avec l’ex-Gryffondor. Mais avant qu’elle ne puisse répondre à ce flot de réponses, des questions furent posées :

Aloys –
Madame, je n’ai rien à rajouter pour compléter mes camarades. Je voulais seulement savoir…vous avez dit qu’il y avait une similitude entre la mandragore moldu et la mandragore magique…je crois savoir que la Mandragore moldu donne des baies rouges ou jaunes lorsqu’elles sont à maturité n’est-ce pas ? Est-ce la même chose pour la Mandragore magique ? Si, oui, a-t-elle des vertus magiques ?

Adna – En fait, je ne connais pratiquement rien de cette plante. Je n'ai pas de réponses à vos questions mais j'ai moi-même des questions madame. Comment se fait-il qu'on considère la Mandragore comme une plante alors qu'elle vit comme un animal ou un humain ? Comment peut-elle suivre le même développement que nous ? Les Mandragores peuvent-elles communiquer entre elles ? Ont-elles besoin de se nourrir ? Quelles sont leurs utilités ? Comment peuvent-elles se reproduire ? Peuvent-elles se déplacer ? Survivent-elles si aucun humain ne les couvre lors de leur phase "bébé" ? Ont-elles un cerveau, peuvent-elle ressentir des sentiments, de la douleur, de la peur, de l'amour ?

Eh bien, au boulot ! Nathalie reprit le tout avec ordre et méthode, se remémorait les réponses comme à chaque fois, et c’est parti :

Nathalie –
Au moins, je ne peux pas me plaindre d’avoir des réponses ! Pour ce qui est des cycles et de toutes vos réponses, elles sont correctes, je n’ai tout simplement rien à ajouter. Je suppose que vous avez pas mal tapé dans le tas, mais tout est dit ! Ensuite… Siana, fais attention. Les mandragores ne vont pas faire la « fête », ce ne sont « que » des plantes. Ensuite, elles ne quittent pas leur pot à leur guise car leurs jambes qui ne sont que des racines ne le leur permettent pas. On reconnait une mandragore adulte grâce à la taille de son « corps » et de ses feuilles, tout simplement.

Nathalie fit une pause pour laisser le temps à ses élèves de tout noter, au cas où. Normalement, ils avaient eu le temps mais elle ne voulait pas les presser et leur faire écrire des erreurs dans la précipitation. La jeune femme avait repris Siana avec douceur même si les informations dont elle parlait étaient surprenantes et un peu étranges, elle n’arrivait pas à masquer sa surprise. Mais ce n’était pas pour autant qu’elle allait décrédibiliser Siana face aux autres élèves pour que celle-ci reçoive des critiques et des moqueries par après. Cependant, il y avait bien plus surprenant comme demande jusqu’ici, bien que l’ex-Gryffondor n’allait pas commencer par cela mais par la question d’Aloys.

Nathalie –
Je réponds d’abord à toi, Aloys. D’abord… Fais attention. Je n’ai pas dit qu’il existait « deux mandragores », seulement que la vision de la mandragore selon les moldus diverge de la nôtre. Par conséquent, elles sont identiques mais la mandragore n’est activée que si elle est touchée par un sorcier, elle ne va pas se mettre à hurler si elle est sortie de son pot par un moldu. Ou du moins… Nous percevons des choses que les moldus ne peuvent percevoir. La mandragore hurlera mais ils ne l’entendront pas et vont simplement avoir une légère migraine à chaque fois qu’ils y toucheront. Ils pensent que cela vient des baies qu’elles donnent. Quant à ces baies, elles ont des vertus magiques car on les utilise dans certaines potions, elles permettent de guérir certains maux également.

Nathalie fit une nouvelle pause pour laisser le temps d’écrire ce qu’elle venait de dire. Elle s’était un peu emmêlée dans sa réponse mais le tout était cohérent et c’était là le principal. Mais venons-en aux multiples questions d’Adna, dont certaines… Surprenantes.

Nathalie –
Alors, Adna… Pour ta première question, on la considère comme une plante tout simplement parce que c’est ce qu’elle est. L’homme lui trouve des ressemblances et les caractéristiques de l’homme uniquement parce qu’il l’assimile à ce qu’il connait, comme nous l’expliquerons dans la partie « légendes ». Ensuite, elles communiquent entre elles, se nourrissent et se reproduisent comme toutes les autres plantes. Elles sont hermaphrodites comme je l’ai dit au début du cours, elles peuvent donc jouer le rôle du « mâle » et de la « femelle ».

Courte pause afin de remettre de l’ordre dans ses idées. Adna avait vraiment posé beaucoup de questions qui balayaient tous les champs possibles… Mais reprenons.

Nathalie –
Comme je l’ai dit à Siana, elles ne peuvent pas se déplacer à cause de leurs racines trop fragiles pour supporter leur poids. Ensuite… Si elles ne sont pas couvertes à la naissance, elles risquent de tomber malade et de donner de mauvaises baies qui ne seront d’aucune utilité dans les potions, les remèdes, les médicaments et tout ce à quoi elles peuvent servir. Cela peut donc leur être fatal, contrairement à nous. Enfin… Pour si elles ont un cerveau ou non ; cela rejoint ce que je t’ai dit quant à l’assimilation que nous faisons de la mandragore à l’humain. En soi, la mandragore est une plante, elle n’a donc pas de cerveau et n’agit que par instinct même si certaines connexions lui permettent d’agir comme nous, mais c’est trop poussé pour un cours de Botanique à Poudlard.

Nathalie fit un sourire à Adna, cherchant dans son regard s’il restait la moindre incompréhension suite à toutes ces réponses. Ensuite, la jeune femme balaya la serre à la recherche d’une autre question avant d’avancer dans le cours et de lancer le sujet suivant : les légendes.

Nathalie –
Quelqu’un a-t-il une autre question ? Si oui, posez-la, n’hésitez surtout pas ! Sinon, nous passons à la catégorie suivante.

Laissant les élèves jeter un regard à leur feuille pour revoir la catégorie dont elle parlait, et attendant les questions possibles, Nathalie laissa quelques minutes avant de reprendre enfin :

Nathalie –
Eh bien… Parfait ! Question rituelle : que savez-vous sur les légendes se rapportant à la mandragore ? Leurs origines, leur histoire, leurs conséquences sur le comportement des hommes ou même des sorciers. Il y en a quelques-unes, alors lâchez-vous !

[HJ : Considérez que je laisse le temps pour poser des questions =)]
Revenir en haut Aller en bas
Seth Cooper
avatar
Gryffondor
Gryffondor

Re: Cours n°5 - la Mandragore

Message par : Seth Cooper, Lun 03 Sep 2012, 12:16


Le cours prenait bon rythme puisque les élèves était motivés. Chacun apportait une information pour compléter celle de l’autre ce qui, peu à peu, constituer le cœur du cours. Cooper n’est pas un fervent admirateur de la botanique et ses connaissances en la discipline s’en ressentaient. Appart avoir lu dans un roman que ces plantes poussaient sous des gibets, le jeune homme ignorait tout du végétal. Enfin, par pour longtemps vu le train auquel le rythme avançait. Il était difficile de prendre des notes en même temps que tout le monde débâtait, mais l’absence de parole dont faisait preuve le brun lui valut d’avoir un tiers-temps sur la rédaction du cours.

Citation :
La Mandragore


I – Qu’est-ce que la Mandragore ?

La mandragore est une plante vivace appartenant à la famille des solanacées. Souvent confondu avec la belladone pour ses larges feuilles et ses fleurs mauves, bleutées ou verdâtres, cette plante est surnommée la « Plante qui voulait être humaine » à cause de sa morphologie, de ses cycles de vie et de ses instincts similaires à ceux des humains. Elle est réputée pour être un excellent remède contre la pétrification lorsqu’elle est utilisée dans une potion.

Jeune, elle est d’apparence violacé. En grandissant sa racine prendra une teinte brune/or et ses feuilles s’élargiront jusqu’à atteindre parfois 25 cm. La mandragore fournit des baies aux vertus magiques, qu’on peut utiliser dans certaines potions. Elles permettent de guérir certains maux.

C’est une plante qui pousse majoritairement sous les gibets et les roues de torture. Il est dit que la mandragore prend naissance quand la terre est régulièrement arrosée de sang puis fécondée par des pendus. Autrement, il est possible qu’une plante pareille naisse de manière plus manuelle, à l’aide de l’homme qui planterait ses graines.

D’apparence peu charmante, sa racine s’accorde à changer en fonction des différents stades qu’elle traverse. Il y a d’abord l’enfance où, tout comme le bébé humain la mandragore est très fragile et demande de l’attention. Puis l’adolescence où elle peut se retrouver avec des boutons d’acné et est susceptible de se renfermer un peu. Enfin, elle devient adulte et finit vieillard avec l’apparence que ceci entend.

C’est une plante aussi reconnue pour son cri mortel étant adulte, et assommant lorsqu’elle est plus jeune. Il faut se munir de cache-oreille lorsque l’on souhaite la déterrer ou la changer de pot dans le but de renouveler sa terre ou pour les replanter, car elle ne supporte pas quitter un nid bien chaud.

II – La plante qui voulait être humaine.

La mandragore suit le même cycle que les être humain mais sur une période beaucoup plus courte. Elle passe du tout jeune mandragore au mandragore adulte en quelques mois. Ensuite chacune de ces périodes d'évolution lui apporte les mêmes caractéristiques que l'Homme. Par exemple, la mandragore naissante doit être couverte l'hiver car son métabolisme est aussi fragile que celui d'un nouveau né.

L’Homme lui trouve des ressemblances et caractéristiques qui lui sont similaire uniquement parce qu’il l’assimile à ce qu’il connaît. Toute fois, elle reste une plante qui communique avec les autres plantes, se nourrit, se reproduit comme le ferait n’importe qu’elle végétal. Ce qui l’approche de l’Humain son certaines connexions qui lui permettent d’agir comme tel.

III – Légendes et mythes


Aors qu’il terminait d’écrire sur son parchemin, Mrs Davis, elle, termina de répondre aux questions. Suite à quoi l’enseignante reprit le cours en énonçant la prochaine étude de la plante : Les légendes qui la concernaient. La professeure souhaitait en bref que les élèves balancent tout ce qu’ils savaient à ce sujet, afin de faire peut-être un amalgame de mythes dont l’étude serait ensuite faite ? Sachant pertinemment qu’il ne connaissait rien des légendes de la plante (du moins, le peu de ‘légendes’ qu’il croyait connaître avaient été classée ‘vraie’ pendant le début du cours), le jeune homme choisit d’attendre que ses camarades lui donne quelques échantillons de ces rumeurs.


Dernière édition par Seth Cooper le Ven 07 Sep 2012, 22:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Adna Evincio
avatar
Serdaigle
Serdaigle

Re: Cours n°5 - la Mandragore

Message par : Adna Evincio, Mer 05 Sep 2012, 11:41


Adna connaissait quelques légendes sur la Mandragore car elle avait vécu dans un environnement moldu ou les légendes sont les seules choses qui permettent d'expliquer la magie. Pendant toutes les années ou les légendes avaient été son quotidien, il y en avait eu quelques unes sur la Mandragore. A vrai dire, elle en avait aussi lues dans un livre qui se trouvait dans la bibliothèque de ses parents. Un livre que son père avait trouvé dans le monde magique puisque, même si elle vivait dans un environnement moldu, sa famille était une famille de sorciers. Le livre avait pour titre : Plantes de sorciers.

Adna hésita, elle détestait être la première à répondre, mais elle dut se résoudre à répondre avant que ses légendes sortent de la bouche de quelqu'un d'autre ou avant de les oublier. Elle leva la main et fut interrogée par le professeur puisque personne d'autre ne répondait. Elle prit la parole et dit :

- Selon les légendes moldues, la mandragore soigne la stérilité. Ayant un pouvoir aphrodisiaque, lorsque l'on mélange sa sève avec quelques ingrédients, elle donne un puissant philtre d'amour. Au Moyen Age, les hommes disaient qu'elle offrait la richesse et la chance et protégeait la maison si on la choyait.


L'azur et bronze ne se rappelait pas de la suite mais, de toute manière, elle préférait laisser des réponses à ses camarades car un cours est quand même plus vivant quant tout le monde à l'occasion d'y répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Franck Stein
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cours n°5 - la Mandragore

Message par : Franck Stein, Mer 05 Sep 2012, 21:19


La professeure répondait à chacune des nombres réponses que les élèves, motivés, donnaient. C'était d'ailleurs l'une des qualités très appréciable du professeur Amanda Davis. Personne n'était délaissée.

Aussi, à sa dernière question, Aloys décidais de faire, une nouvelle fois, le nécessaire pour trouver une bonne réponse. La mandragore, il en avait pas mal entendu parlé dans la ruelle des embrumes. Un de ces amis dealer, ce n'était certes pas une référence qu'il s'amusait à citer à la classe, lui en avait beaucoup parlé. Au moins cet homme peu recommandable aurait le mérite de lui permettre de répondre et de rapporter des points à la maison Serpentard.

Néanmoins, avant qu'il ne puisse lever la main et prendre la parole, une jeune serdaigle le devança et, bien entendu, sous son nez, lui piquait, façon de parler, quelques unes de ces idées. Tant pis, soupira-t-il intérieurement.


"Pour approfondir ce qui vient d'être dit, de par les légendes qui donnent à la mandragore la capacité d'offrir chance, protection et richesse à la personne qui la détient, la mandragore était une plante très convoitée au moyen-âge. La plante la plus dangereuse mais la plus convoitée. Elle valait une véritable fortune. Est-ce encore le cas ? Aussi, il me semble, que des rumeurs laissaient à croire qu'il fallait nettoyer et entourer la racine de mandragore dans un linceul pour que cette dernière, la mandragore, pour pouvoir profiter de ces biens-faits."
Revenir en haut Aller en bas
Andrew Ridgaley
avatar
Gryffondor
Gryffondor

Re: Cours n°5 - la Mandragore

Message par : Andrew Ridgaley, Ven 07 Sep 2012, 17:06


Le Gryffondor avait écouté les réponses des autres avec attention, ils se rejoignaient tous à la fin, ce qui était normal. Il ne trouvait pas grand-chose à dire sur cette plante, les informations qu'il avait citées étaient les seules qu'il connaissait, c'est donc pour ça qu'il ne parlait pas lorsque miss Davis posa des autres questions. Il regardait Angel réciter ses réponses qui étaient plutôt longues, il s'était appliqué pour répondre, ce qui le fit sourire, car il faisait des efforts pour donner de bonnes réponses et peut-être même faire gagner des points aux Gryffondors si le professeur cotait les réponses, ce qu'il n'espérait pas d'un côté parce qu'il comptait rester muet pour le moment, il serait plus actif pour la partie pratique qu'il se doutait qu'elle serait incroyable comme la dernière fois, il s'était bien amusé.

Andrew prend son parchemin et écrit ce que Angel, Adna et Aloys citent, il se doutait que leur réponse était correcte, elles semblaient cohérentes. Il regarde autour de lui et regarde une des mandragores qui bougeaient en faisant du bruit, il se demandait si son pot était trop petit pour elle, elle semblait énorme, du moins c'était l'impression qu'il avait, car on pouvait voir sa tête légèrement dépasser. Il reporte son attention sur les autres élèves, certain semblaient absents, la tête dans les nuages, tendit que d'autres étaient actifs et bien éveiller, on pouvait voir que le cours les intéressaient.
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Bailey
avatar
Gryffondor
Gryffondor

Re: Cours n°5 - la Mandragore

Message par : Meredith Bailey, Ven 07 Sep 2012, 22:22


Après avoir répondu aux différentes questions, la professeure demanda s'il y en avait d'autre. La préfète n'ayant de particulier à demander, garda le silence. Elle leva enfin la plume du parchemin sur lequel elle avait activement prit des notes. La professeure demanda alors aux élèves s'ils connaissaient les légendes rattachée à cette plante. Meredith chercha dans sa mémoire, mais rien ne lui revint pour le moment.

- Selon les légendes moldues, la mandragore soigne la stérilité. Ayant un pouvoir aphrodisiaque, lorsque l'on mélange sa sève avec quelques ingrédients, elle donne un puissant philtre d'amour. Au Moyen Age, les hommes disaient qu'elle offrait la richesse et la chance et protégeait la maison si on la choyait. Déclara une jeune fille.

- Pour approfondir ce qui vient d'être dit, de par les légendes qui donnent à la mandragore la capacité d'offrir chance, protection et richesse à la personne qui la détient, la mandragore était une plante très convoitée au moyen-âge. La plante la plus dangereuse mais la plus convoitée. Elle valait une véritable fortune. Est-ce encore le cas ? Aussi, il me semble, que des rumeurs laissaient à croire qu'il fallait nettoyer et entourer la racine de mandragore dans un linceul pour que cette dernière, la mandragore, pour pouvoir profiter de ces biens-faits. Reprit un élève.

L'Anglaise écoutait d'un oreille, le regard fixé sur les pot contenant les plantes. Celle-ci s'agitait bruyamment. La jeune fille était intriguée par ces créatures et était ravie que le cours porte dessus. Réfléchissant encore quelques seconde à une éventuelle légende qu'elle avait entendu sur celles-ci, rien ne lui revint, elle finit donc pas abandonné et attendit que la professeure reprenne la parole.
Revenir en haut Aller en bas
Nathalie Matthews
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) :
Occlumens
Legilimens


Re: Cours n°5 - la Mandragore

Message par : Nathalie Matthews, Mar 11 Sep 2012, 00:40


Adna – Selon les légendes moldues, la mandragore soigne la stérilité. Ayant un pouvoir aphrodisiaque, lorsque l'on mélange sa sève avec quelques ingrédients, elle donne un puissant philtre d'amour. Au Moyen Age, les hommes disaient qu'elle offrait la richesse et la chance et protégeait la maison si on la choyait.

Aloys – Pour approfondir ce qui vient d'être dit, de par les légendes qui donnent à la mandragore la capacité d'offrir chance, protection et richesse à la personne qui la détient, la mandragore était une plante très convoitée au moyen-âge. La plante la plus dangereuse mais la plus convoitée. Elle valait une véritable fortune. Est-ce encore le cas ? Aussi, il me semble, que des rumeurs laissaient à croire qu'il fallait nettoyer et entourer la racine de mandragore dans un linceul pour que cette dernière, la mandragore, pour pouvoir profiter de ces biens-faits.

Seulement deux réponses pour le thème des légendes et des mythes concernant la mandragore, mais Nathalie n’était guère étonnée. Après tout, il s’agissait là d’une plante rare et les diverses croyances que l’on pouvait lui assimiler sont très nombreuses et compliquées lorsque l’on essaie de les rassembler. Cependant, Adna et Aloys avaient déjà mis un pied en plein dans le plat et allaient permettre à la jeune femme de rebondir sur leurs paroles avant de passer à la partie pratique. Car, naturellement, elle leur avait concocté une expérience qui n’allait pas être de tout repos comme à chaque cours, mais cela promettait d’être drôle. Mais trêve de bavardages, elle avait du pain sur la planche avec le peu de réponses qu’elle avait reçu et il lui fallait compléter tout cela. Si les élèves n’avaient pas répondu, c’est qu’ils ne connaissaient pas de légendes… Ce qui était relativement étrange vu que c’est ce qui est le plus connu habituellement. Mais soit, c’était à elle de prendre le relai.

Nathalie –
Bien… Plus d’autres volontaires ? Je vais donc compléter les réponses d’Adna et Aloys et nous passerons à la partie pratique. Adna, ta réponse est correcte bien que sommaire. Le pouvoir de procréer donné par la mandragore est une légende provenant de la Bible où elle était appelée dudaim. Léa ne peut plus concevoir un enfant avec Jacob et leur fils ainé, Rubens, leur rapporte cette fameuse plante. Après une nuit avec Jacob, Léa est enceinte après avoir ingéré cette plante et c’est de là que vient cette légende. Et c’est ici que vient la réponse d’Aloys, complétant relativement bien celle d’Adna. Par contre, Aloys, tu dis qu’elle est dangereuse sans dire pourquoi. Durant le Moyen Age, des prêtres traçaient des cercles autour de la mandragore à arracher, plaçaient une jeune femme et un chien affamé juste à côté de la racine à laquelle ils attachaient le chien.

Nathalie fit une pause en attendant quelques minutes pour laisser le temps aux élèves de noter ce qu’elle disait. Ne se faisait entendre que le grattement des plumes sur les parchemins, ils semblaient tous absorbés par ce qu’ils entendaient à cet instant précis. Tant mieux, cela prouvait qu’ils aimaient ce cours.

Nathalie –
De là intervient la méthode de Pavlov, c’est-à-dire qu’ils faisaient retentir le cor pour attiser la faim du chien et celui tirait de toutes ses forces pour sa nourriture. Pourquoi une jeune femme ? Pour la compagnie et la fécondité. Mais au moment de l’arrachage de la plante se faisait entendre un cri abominable qui tuait la jeune fille et le chien. Donc, les moldus savent que cette plante est magique mais ne savent pas pourquoi elle crie et en ont peur bien que les pouvoirs qui lui sont attribués la rendent convoitable. J’en viens à ta question, Aloys. Je pense que cette plante est toujours très chère de par la difficulté avec laquelle elle est arrachée, surtout que les légendes et croyances ne sont pas « effacées » en un clin d’œil.

Plus qu’un petit détail pour conclure la partie théorique de ce cours. Et ensuite, la partie pratique. Le plus amusant pour la professeure comme pour les élèves.

Nathalie –
Enfin… Vous devez savoir que la mandragore est aussi utilisée pour soigner la folie, la dépression et, chez nous, la pétrification due à un basilic. En règle générale, les plantes magiques sont utilisées dans les traitements de la folie ou des « maladies » du même style. Des questions ?

Nathalie patienta quelques minutes pour laisser les élèves lui poser les questions qu’ils souhaitaient avant d’annoncer la partie pratique. A présent, place à l’imagination !

Nathalie –
Bien ! Passons à la partie pratique. Vous avez tous, devant vous, un pot contenant une mandragore et un pot vide ainsi que du terreau. Vous allez devoir empoter la mandragore dans le pot vide mais en ayant calmé ses cris à l’avance. Je vous rassure, il s’agit de bébés mandragores. Dans la caisse qui se trouve devant moi, vous avez tous les objets moldus et sorciers utiles à de jeunes parents. Je veux que vous les utilisiez pour calmer votre mandragore avant de la changer de pot. Bien sûr, comme ses cris peuvent vous assommer, vous disposez de cache-oreilles qui diminueront les cris de la mandragore. Mais à vous de faire preuve d’imagination pour la calmer, vous pouvez utiliser n’importe quoi, n’importe quel moyen !


[HJ : A vous ! Toute expérience est correcte si elle est bien expliquée et si elle tient la route. Pour les questions, considérez que je laisse le temps de les poser.S'il y en a, je reposterai pour y répondre =)]
Revenir en haut Aller en bas
Siana Delva
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°5 - la Mandragore

Message par : Siana Delva, Mar 11 Sep 2012, 21:38


... Siana ouvrit de grand yeux à l'annonce de l’exercice pratique. Cela s'annoncer dure mais amusant, en tout cas le professeur avait l'air plutôt heureuse, même impatiente. La jeune Pouffy posa son rat soigneusement dans la poche de sa robe tout en observant les moindres mouvements , et détails de la profs. Puis elle senti du mouvement dans la classe. Elle décida de ranger d'abord ses parchemins puis la jaune et noir alla chercher des cache-oreilles (bleus) et débuta la pratique. Ce qui ne s'annonçait vraiment pas évident...
Effectivement du point de vue extérieur cette plante n'avait pas l'air dangereuse mais après toute cette théorie , Siana préféra vérifier si ses cache-oreilles était bien mises. Elle se rendit compte que son rat n'était pas protéger et couru à travers les serres le posait dehors, elle le retrouverais bien. Inspiration. Et hop d'un geste rapide elle enroula ses doigts entre les racines et les feuilles, c'est à dire juste à la terre. Puis surprise elle vit cette créatures gigotait, cela était tellement étrange. Elle faillit le lâcher mais elle resserra sa prise, avec une impression d'avoir l'air parfaitement débile, elle observait avec des yeux ronds noisettes comme des billes la plante. Heureusement ils avaient tous mis des caches-oreilles, parce que même avec ce-ci elle pouvait entendre un son étouffé.
Au son du bruit, ce fut presque naturel d'essayer de le poser entre ses bras et de le bercer doucement C'était son compté sur les coups-de pieds de la Mandragore. Elle ne se découragea pas pour autant, elle fronça des sourcils, elle n'avait jamais aimer les bébés. Elle espérait ne jamais être une mère, ah çà non, ces pleurs qui ne cessent...Mais oui ! une tétine, elle en prit une d'une main prudente et la fourra dans la bouche de la plante. Un peu plus silencieux. Mieux. Elle le caressa un peu, le cajola en lui parlant d'une voix douce et chantante aux résonances indienne. Et alors qu'elle le rempoter (il venait de jeter sa sucette, et faillit la mordre au doigt) elle se surpris à toujours lui chanter laberceuse de sa Tante.
- Erase una vez.., chantait Siana de sa voix grave, le regard perdu, pensant au Pérou. ..Un lobito bueno al que maltrataban todos los corderos, fin de la chanson, la jeune Pouffy se tourna vers les autres pour voir comment ils s'étaient débrouiller...
Revenir en haut Aller en bas
Allen Walker
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cours n°5 - la Mandragore

Message par : Allen Walker, Ven 14 Sep 2012, 19:34


Allen sorti de sa transe par le son de la douce vélane :
Nathalie – Bien ! Passons à la partie pratique. Vous avez tous, devant vous, un pot contenant une mandragore et un pot vide ainsi que du terreau. Vous allez devoir empoter la mandragore dans le pot vide mais en ayant calmé ses cris à l’avance. Je vous rassure, il s’agit de bébés mandragores. Dans la caisse qui se trouve devant moi, vous avez tous les objets moldus et sorciers utiles à de jeunes parents. Je veux que vous les utilisiez pour calmer votre mandragore avant de la changer de pot. Bien sûr, comme ses cris peuvent vous assommer, vous disposez de cache-oreilles qui diminueront les cris de la mandragore. Mais à vous de faire preuve d’imagination pour la calmer, vous pouvez utiliser n’importe quoi, n’importe quel moyen !

Le jeune Serpentard prit une paire de caches oreille les mis sur son crâne et prit la direction de la caisse à la recherche d'un quelconque objet miracle qui pourrait l'aider dans sa tache.

*Alors, je vais prendre un hochet, une sucette et...* pendant qu'il réfléchissait la tétine que Siana venait d'utiliser fit un arc de cercle entre la bouche du bébé mandragore et le sol * Oh moins grâce à ça je sais qu’est-ce que je ne prendrais pas *se dit Allen.
Ses trésors sous le coude, il prit la direction de sa mandragore.

Avant de la sortir du pot, le jeune homme prit du terreau, et en mis un petit fond dans le nouveau pot. Puis posant son matériel, il prit son courage à deux mains et retira d'un coup sec le bébé. À la seconde ou sa tête sortie de terre la mandragore se mit à hurler. Allen prit alors la mandragore dans ses bras ( il avait lu qu'il était possible de calmer une mandragore bébé en la berçant dans ses bras) et mis en pratique ce qu'il avait lu, malheureusement sans succès. Il prit donc la sucette et il là mit dans la bouche du bébé, ce dernier avait commencé à se calmer cependant Allen eut le malheur de lâcher la sucette ( pensant que la mandragore continuait à la tenir) et à la seconde où la sucette sortie de c'est lèvre, le moteur se remit en route. Après mur réflexion il commença à jouer avec elle en lui mettant le hochet dans la main tout en le secouant. Le résultat fut immédiat, la mandragore fut totalement absorbée par ce nouvel objet
*enfin terminé! *pensait-il.
Enfin calmé Allen commença le changement de pot en douceur tout en regardant autour de lui comment se passer l'opération pour c'est camarade...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Cours n°5 - la Mandragore

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 4

 Cours n°5 - la Mandragore

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Cours :: Vol-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.