AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 1 sur 2
[Ancien QG] 23, chemin de la Salamandre Grise
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
avatar
Invité

[Ancien QG] 23, chemin de la Salamandre Grise

Message par : Invité, Mar 24 Juil 2012, 10:59


HRP : Autorisation d'Ourgan pour l'ouverture du sujet.
HRP² : Se passe avant la mort d'Alicia et sous le mandat d'Arya en rp.


Alicia parcourait des yeux le QG... L'Ordre venait de déménager et avait désigné un nouveau Gardien du Secret pour protéger cette nouvelle demeure. Le départ de Nathalie les avait poussé à partir, certains abandonnant une habitation qu'ils connaissaient depuis des années. C'était le cas de Mione notamment, d'Arya ou encore de l'ancienne Serpentard. Pour les jeunes, ça ne changeait pas tellement de choses.

La jeune femme passa dans les chambres, vérifiant que rien n'avait été oublié par les différents membres. Puis elle descendit dans le salon puis passa dans la salle à manger. Le QG allait lui manquer, c'était là qu'elle avait commencé sa vie de protectrice du bien, là que la plupart des évènements majeurs de sa vie avait eu lieu... Soupirant, elle entra dans le bureau d'Arya. Sa chef lui avait demandé de vérifier la demeure et de brûler tout ce qu'elle trouverait et qu'elle jugerait nuisible aux membres de l'Ordre. Fouillant, elle ne trouva que des plans du QG, bien que sans importance car quiconque viendrait dans la demeure pourrait l'explorer à sa guise, elle lança quand même un incendio sur le petit tas de feuillets.

Sa vérification continua et au final, elle ne trouva rien à retirer. Il y avait bien les portraits de certains membres de l'Ordre, mais ils étaient tous morts, quand aux autres, ils avaient tous oublié leur vie d'hors la loi et étaient devenus introuvable pour la plupart. Alicia laissa donc les portraits, peut-être qu'un jour, ils les informeraient d'une visite dans ce qui était à présent l'ancien QG de l'Ordre du Phénix.

Un dernier regard à la pièce puis la jeune femme sortit dans les rues de Londres. Il y avait peu de chances qu'on ne trouve la demeure, Nathalie étant encore en vie et étant la Gardienne de son emplacement, mais si jamais quelqu'un venait... Alicia laissa un morceau de parchemin enchanté pour résister aux intempéries et au temps : "Cachés dans l'ombre, nous sommes toujours là et nous frapperons le moment venu." Puis la jeune femme s'en alla, discrètement, perdue dans le peu de foule présente aux alentours du 23 chemin de la Salamandre Grise.
Revenir en haut Aller en bas
Elenna Benson
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: [Ancien QG] 23, chemin de la Salamandre Grise

Message par : Elenna Benson, Mer 05 Fév 2014, 21:29


Sur l’apparence est bien fou qui se fonde.


L
a nuit était tombée vite, trop vite certainement et Elenna n’était pas certaine d’avoir le temps de faire tout ce qu’elle avait noté sur sa petite liste. Jetant un regard dehors depuis la fenêtre d’Ollivander’s, la demoiselle ronchonna en voyant le temps qu’il faisait. Il ne devait pas être si tard que cela mais les nuages menaçants qui trônaient dans le ciel au-dessus des têtes des sorciers mais aussi des moldus avaient assombris le monde comme s’il préparait un mauvais coup. Des bourrasques de vent balayaient tout sur leur passage, levant des robes, ôtant des capuches et retournant des parapluies sans même demander la permission auparavant. La pluie ne tarderait certainement pas à tomber, les gros cumulus noirs allaient lâcher des trombes d’eau sur la capitale anglaise. La météo moldue l’avait dit ! Et elle ne se trompait jamais…rarement…souvent.

Cela faisait maintenant plusieurs semaines que la jeune femme avait rejoint l’Ordre du Phénix et elle s’y plaisait énormément. Bien qu’elle n’ait pas encore eu le temps de faire connaissance avec les membres qu’elle ne connaissait guère, Elen passait du temps au QG pour lire et relire toutes sortes d’archives sur le passé de cette « secte » des plus connues. Il y avait tellement de trucs, tellement de moments ou d’endroits où les Phénix étaient intervenus et où ni moldu ni sorcier ne s’en était douté. La brune découvrait de nouvelles astuces, de nouvelles techniques de combat, s’inspirant de ses prédécesseurs. Il lui arrivait même de prendre Dwayne par le bras, l’emmenant de force dans la salle d’entraînement pour y tester des sortilèges ou s’entraîner sous sa forme lupine qu’elle contrôlait de plus en plus. Son frère avait dû avoir quelques frayeurs alors qu’elle lui avait roussi les poils du bras ou qu’elle s’était énervée sous forme animale. Quelle mauvaise idée de s’être toujours dévoué pour l’aider à essayer de nouvelles choses.

D’ailleurs, il y avait de cela quelques jours, Elenna avait lu quelques notes sur l’ancien QG de l’Ordre du Phénix et avait souhaité s’y rendre. 23 chemin de la Salamandre Grise. L’adresse était simple, même amusante. Il n’y aurait certainement pas grand-chose à y faire mais la curiosité l’emportait sur toute logique. La maison était sous l’emprise du sort Incarcera Mysta mais comme la gardienne du secret, une certaine Nathalie, avait écrit cette note à l’attention des futurs phénix, la vendeuse de baguettes était maintenant dans la confidence et pourrait y avoir accès sans problème. La belle avait donc décidé qu’après sa journée de travail à la boutique de baguettes magiques, elle allait y faire un tour. Fermant le magasin derrière le dernier client, elle avait laissé Eden à la maison aujourd’hui car elle savait qu’elle ne rentrerait pas de suite. Non, elle ne savait pas quand elle rentrerait surtout. Glissant sur son épaule son sac en bandoulière, un mince sourire se dessina sur les lèvres de la belle. Que la magie était utile. Elle tapota sur sa besace avant de s’élancer vers l’ancien QG des Phénix. Heureusement, il se trouvait à Londres, non loin du Chemin de Traverse.

La louve sifflotait bien que les grondements du vent l’empêchaient de réussir un son uniforme. Rares étaient les personnes qui étaient encore dehors avec ce temps exécrable et qui promettait de belles averses. Accélérant l’allure, Elen poussait les mèches de cheveux qui venaient se plaquer avec force sur son visage, lui barrant la vue. Elle faillit d’ailleurs trébucher sur quelque chose de non-identifiée. Après quelques minutes, la jeune femme pénétra dans le fameux chemin de la salamandre d’une couleur dont elle ne se souvenait plus et chercha du regard le numéro 23. Jetant un regard derrière elle, la brune huma l’air pour être certaine de n’avoir été suivie par personne et elle finit par entrer dans la maisonnette qui était coincée entre deux autres bâtiments jumeaux et qu’elle devait être la seule à voir avec les autres Phénix, anciens ou actuels.

Sans plus attendre, Elenna gagna le salon poussiéreux. Cela faisait sûrement quelques mois voire années que personne n’avait plus mis les pieds ici. Devant la grande cheminée, le salon était presque vide, seul un grand sofa tout aussi sale trônait là, attendant des visiteurs, ainsi qu’une grande table à manger en bois massif. Quelques bougies éteintes étaient disposées dessus. C’était grand et sombre, c’était parfait. La belle regarda sa montre et jura avant de se précipiter pour fermer tous les volets à double tour. Il faisait maintenant encore plus sombre à l’intérieur qu’à l’extérieur. La jeune femme plongea ses mains dans son sac qui avait été victime d’un sortilège d’extension indétectable, comme presque tous les jours. Rapidement, elle sortit un de ses appareils moldus qu’ils appelaient briquet et alluma les bougies qui étaient réparties sur la table et sur le bord des fenêtres maintenant fermées, créant ainsi une luminosité basse mais assez forte pour pouvoir voir ce qui se tramait autour de soi. Elle sortit ensuite deux chaises, chacune à un bout de la pièce, les accompagnants de cordes simples mais efficaces. Cela suffirait amplement. Pour finir, la demoiselle sortit sa baguette magique et se positionna sur le perron de l’ancien QG, à l’abri des regards des sorciers et des moldus qui ne connaissaient pas l’existence de cette maison. Elle leva sa baguette et de sa voix douce mais déterminée, lança les sortilèges.

" Evanescartae… Salveo maleficia… Immugio… Protego... "

Pour le moment, cela irait, il faudrait. Une fois le tout commencé, d’autres sortilèges viendraient s’ajouter… Elenna sourit, pénétrant de nouveau dans la maison, glissant un masque blanc à la mode vénitienne pour cacher le haut de son visage, ni vu, ni connu, vas-y que je t’embrouille…
Revenir en haut Aller en bas
Raphaëlle Elfast
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Re: [Ancien QG] 23, chemin de la Salamandre Grise

Message par : Raphaëlle Elfast, Ven 07 Fév 2014, 18:55


Alors que le jeune homme prenait soin de son hôte un bruit sourd retentit. Faisant sursauter l’ex Serpentard. Apeurée elle regarda Liam en signe d’une quelconque réponse de sa part, mais rien ne vint. Ses mains lâchèrent le petit four et elle fouilla rapidement dans ses poches. En tâtant une dizaine de fois, elle s’aperçût qu’elle n’avait pas sur elle sa baguette. Elle n’avait pas était prudente, et maintenant elle s’en mordait les doigts, mais jamais elle n’aurait pu penser qu’on vienne les déranger, et ne savait pas encore la raison de cet acte, ni qui était derrière cette explosion. Deux personnes masquées entrèrent. Raphaëlle se jeta sur Liam et lui fit baissé la tête en même temps qu’elle baissa la sienne. Elle n’avait pas de baguette mais elle enta de protéger le jeune garçon dans ses bras, une attitude qui encore une fois l’étonna. Était-elle en train de changer ?. De toute façon personne à part Liam ne savait qu’elle serait chez lui ce soir, et si ces gens venait c’était pour faire du mal au Pouffy, Raphaëlle en était sûr. Elle ne savait cependant toujours pas pourquoi ce vacarme était fait. Très vite, les deux inconnus qui semblaient de carrure être une femme et un homme, pointèrent leur baguette sur Liam et elle, s’attendant au pire, Raphaëlle se crispa et faillit même étouffer le pauvre garçon. Une corde épaisse vint s’enrouler autour d’eux, faisant des amis un énorme saucisson humain. Une autre semblait présente mais l'ex Serpentard ne la voyait pas et ne l'entendait pas. Elle répara les dégâts occasionnés et Raphaëlle remarqua qu’un bout de verre s’était enfoncé dans son mollet, et hurla de douleur quand il fût soudainement attiré vers la porte. Elle fut étonnée de ne pas avoir senti cette chose tranchante, rentrer dans sa peau…

« Je ne sais pas qui vous êtes mais laissez Liam tranquille ! »




Bien sûr, comme elle s’y attendait personne ne répondit et petit à petit le doute s’installa en elle. Alors que la femme au masque blanc trainait les deux sorciers, elle ne pouvait s’empêcher de douter de Liam. Ça se trouve il avait tout organisé ? Raphaëlle encore une fois jeta un coup à son camarade de filet. Finalement elle ne savait rien de lui et devait adapter une stratégie et vite. Ils transplanèrent et atterrirent dans un endroit que la métamorphomage n’avait jamais vu, ou une troisième personne masquée se trouvait. Il fallait qu’elle réfléchisse à comment se tirer de là et vite… Au final, Raphaëlle sentait de plus en plus que ce kidnappage était visé vers elle, elle était du côté obscure et ces personnes masquées semblaient revendiquer le côté pur de la magie. Elle se rappela alors ces drôles de gens qui étaient venu s’incruster à la Tête de Sanglier dans de ridicules costumes et masques…. Ça devait encore surement être de leur coup ! Mais Liam pourquoi était-il lui aussi coincée sous cette corde ? Tout se chambouler dans sa tête, mais sa stratégie était toute rodée. Déjà, elle fit en sorte de faire disparaître sa marque, grâce à son don qu’elle maîtrisait maintenant  à la perfection. C’était une petite partie de son corps, assez facile à masquer, et c’était devenu un rituel depuis qu’elle l’avait, de le faire. Ses grands yeux bleus se mirent à clignoter et Raphaëlle se rappela les moments les plus sombres de son existence, les moments les plus douloureux, les cauchemars les plus terrifiants. Elle était une bonne comédienne, et la tension qui régnait ne tardèrent pas à faire rouler des larmes sur son visage. Elle sanglota, et ça faisait du bien, ça faisait longtemps qu’elle n’avait pas pleuré mais tout resurgissait : la mort de ses parents, la perte de son premier amour, la solitude, le regard des autres, la peur de ne pas être aimé, tout y était. Ses pleurs étaient devenus plus réels, plus convaincants, plus vrais. Elle se sentait réellement attristée, énervée d’avoir pu se faire avoir si facilement, mais tout n’était pas perdu et sa fierté devait être mise de côté. Elle releva enfin la tête, son maquillage avait coulé faisant d’elle une pauvre fille qui ne méritait que de la pitié.

« Qui êtes-vous ?! » sanglota-t-elle.



[HRP : si il y a quoi que ce soit qui ne va pas n'hésitez pas à m'en faire part]
Revenir en haut Aller en bas
Liam Riu
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage


Re: [Ancien QG] 23, chemin de la Salamandre Grise

Message par : Liam Riu, Ven 07 Fév 2014, 22:04


Liam portait le plateau, attendant que Raphaëlle accepte d'en goûter un. Il était évident que leur apparence n'avait rien de très appétissant mais il se sentirait quelque peu vexé qu'elle ne veuille pas au moins tester l'un d'eux. Dans un geste rapide, elle s'en empara et l'approcha de sa bouche. Puis s'arrêta, à quelque centimètres de ses lèvres. L'odeur? Un aliment auquel elle était allergique? Liam ne savait pas pourquoi elle se stoppait en si bon chemin. Elle l'écarta de sa cavité buccale pour lui expliquer à quoi se résumait sa vie depuis qu'elle avait quitté Poudlard et sur son projets de postuler pour devenir directrice de sa propre maison. Une idée à laquelle le Suédois l'aurait probablement poussé à faire, si les événements qui s'étaient déroulés dernièrement n'avaient pas eu lieu.

- Tes petits fours sentent vraiment bons, mais j'hésite à les manger ils ont une forme chelou... Tu voudrais pas goûter celui-ci pour moi ?

Liam fixa longuement Raphaëlle à ce moment-là. Que lui arrivait-elle? Elle avait apparemment des doutes. Pourtant, il n'y avait rien à l'intérieur de ces petits en-cas. Il attrapa l'un de ceux qui se tenaient sur le plateau et le mit dans sa bouche. Il était plutôt pas mal. Il était bon même ! Le Poufsouffle se trouvait soudainement des talents culinaires inespérés. Il se ravisa lorsqu'il sentit un morceau dur qui vint lui arracher une grimace. Il valait mieux les laisser de côté. De toute manière, ils n'auraient pu en profiter.

Un silence pesant s'était établi autour de la maison, seulement troublé par un petit bruit de déchirement que les deux anciens camarades ne pouvaient entendre de l'intérieur. Puis un coup de vent sur les feuilles... Et le son d'une voix masculine qui s'accompagna d'une grande explosion. La porte d'entrée venait de voler en éclat devant les yeux de Liam, surpris et horrifié. Les réparations pour de simples moldus auraient pu faire peur à n'importe quel être humain sans aucun pouvoir et Liam était encore habitué à réfléchir comme un moldu dans certaines situations, comme lorsqu'il s'agissait d'une maison. Pour donner un peu plus de vraisemblance à cette scène, il lâcha le plateau de petits-fours, et sentit la brune se précipiter sur lui. Il n'aurait jamais deviné qu'elle veuille le protéger alors qu'elle avait tenté de le tuer.

Trois personnes pénétrèrent le manoir, vêtus de masques et de cape noire. Ils ressemblaient à des Mangemorts si on les percevait de loin, ce qui arracha un sourire que seul Liam pouvait sentir. Cependant, il se reprit et décida de jouer son rôle jusqu'au bout. Il tenta de sortir sa baguette devant les silhouettes encapuchonnées, mais l'emprise de la jeune femme l'empêchait tout mouvement. Dans un mouvement bref, l'une des ombres lui lança, ainsi qu'à Raphaëlle, le sortilège de l'Incarcerem. Être ligoté par son propre camp amusa le jeune homme plus qu'autre chose qui fit semblant de se débattre avec vigueur. Un cri vint arracher le silence qui venait de s'installer, provenant de l'ex Serpentard.

- Je ne sais pas qui vous êtes mais laissez Liam tranquille !

Cette phrase le coupa dans son agitation, qui se fit moins vive. Pourquoi cherchait-elle tellement à le protéger? N'avait-elle pas voulu qu'il tombe la dernière fois? Le doute prit place en lui, le faisant partiellement regretter cette intervention. Mais il se ravisa bien vite en se rappelant que les mages noirs étaient connus pour leur capacité à jouer la comédie comme de véritables professionnels.

Il fut coupé dans ses pensées lorsqu'ils furent traînés par terre. Ils atterrirent en transplanage d'escorte dans un endroit qui semblait inhabité, tant la poussière emplissait l'air. Il bougeait la tête de tous les côtés, pour observer l'habitation. Il sentait la Serpentard remuer également, mais ne pouvait la voir. Tout déplacement devenait plutôt dur à réaliser ainsi attacher et chaque mouvement, aussi minime soit-il, gênait l'autre. Puis, à sa grande surprise, il crut percevoir des sanglots. La jeune sorcière pleurait-elle? Il fut vite au courant lorsqu'elle s'exprima, en leur demandant qui étaient-ils.

Sa voix chevrotante faisait pitié à entendre, son visage devait paraître encore plus pathétique. Liam ne savait comment réagir face à ça. Car il connaissait très bien la suite des événements. Tant de temps passé à récolter des informations sur cette mystérieuse nuit où ils avaient été attaqués, Noah et lui, par ces Mangemorts. Une crise en prime de la part de Kyara et plusieurs interrogations sur ses fréquentations. Il ne voulait pas tout gâcher ou se mettre à penser qu'ils avaient tord de faire cela. Non. Ils avaient raison. Ils allait coincer l'un d'entre eux, même s'il s'avérait que ce soit une personne que le jeune blond connaissait.

Le garçon approcha sa main de celle de Raphaëlle, et la serra, dans un geste qui se voulait rassurant.

- Calme toi Raph, calme toi... Dit-il d'une voix tremblotante.

Il joignit à ses paroles une respiration profonde, comme pour essayer de calmer une angoisse et serra plus fort sa main. Il attendait avec impatience la suite des événements.
Revenir en haut Aller en bas
Elenna Benson
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: [Ancien QG] 23, chemin de la Salamandre Grise

Message par : Elenna Benson, Ven 07 Fév 2014, 23:10



L
es secondes étaient lentes et les minutes parurent durer une éternité. Elenna n’était pas là pour rien, ni par pure curiosité bien que cela la caractérisait parfaitement. Non, si elle était ici c’était pour une raison bien plus importante et d’ici quelques minutes, elle ne serait plus seule. Elle avait intégré l’Ordre du Phénix depuis peu et voilà qu’aujourd’hui se tenait sa première mission pour elle son frère. Ils avaient été à la fois excités comme des puces mais avaient su prendre tout cela au sérieux. D’ailleurs, la belle avait remarqué cette lueur mauvaise qui avait lui dans le regard de Dwayne. Si elle avait une dent contre le mal, lui semblait vouloir mettre fin à toutes sortes de magie noire et comptait bien tuer ceux qui seraient contre lui. Du moins, elle l’avait perçu comme cela. Il n’y avait plus qu’à espérer qu’il saurait se tenir et que tout se passerait bien.

La propriétaire d’Ollivander’s avait abandonné sa tignasse brune pour retrouver la blanche d’autrefois en teignant ses cheveux. Si rares étaient les personnes avec une telle chevelure, elles étaient surtout âgées et au quotidien, la jeune femme était bel et bien brune. Un simple jean noir moulait ses jambes et un sweat gris clair la protégeait du froid. Elle ne ressemblait à personne, elle ressemblait à tout le monde, elle était mademoiselle-tout-le-monde, le masque en plus bien entendu.

Il y eut ce *crac* significatif et Elenna, qui se tenait dans le salon, pivota rapidement, sa baguette pointait vers les personnes qui venaient de transplaner. Aucun doute, ces gens étaient bien des Phénix et le masque blanc qui recouvrait leur visage les identifier. S’ils ne ressemblaient plus à ce que signalait leur papier d’identité, la belle savait qui se cachait derrière chaque apparence : Dwayne, April et Ailinn. Bien entendu, entre le trio se tenait le duo de prisonniers. Croisant le regard de la fameuse Raphaëlle, la louve esquissa un mince sourire. Ils avaient réussi, à elle de jouer maintenant. Liam était lui aussi ligoté comme un vulgaire saucisson moldu. Sans plus attendre, Dwayne et Elen emmenèrent les kidnappés dans le salon, les posant chacun sur une chaise, nouant la corde avec celle-ci. Les larmes comédiennes baignaient les joues de celle que l’Ordre soupçonnait être une Mangemort et elle se mit à chouiner, feignant une innocence presque parfaite. D’un regard entendu, la belle laissa son frère en compagnie des prisonniers mais elle donna un dernier coup de baguette vers Liam, éloignant sa chaise de celle de la mage noire, rompant le contact qu’ils avaient établi avec leur main.

Maintenant que Dwayne surveillait les deux garnements, la louve rejoignit April et Ailinn qui l’attendaient sur le pas de la porte. Sans attendre plus longtemps, les trois jeunes femmes levèrent leur baguette au-dessus de leur tête pour lancer en cœur le sortilège. « Fianto Duri ». Cela dura plusieurs secondes, alors qu’elles répétaient le sortilège pour qu’il fasse parfaitement effet. Une fois ce parfait bouclier créé autour de l’ancien QG normalement déjà caché par le sort de Fidelitas, Ailinn et April retournèrent dans le salon pour s’occuper de l’interrogatoire. Elenna resta là, lançant les derniers sortilèges pour ne pas être repérés par un quelconque subterfuge.

" Anthemius Vocania. Cave Inimicum… "

Des voix s’échappaient déjà de l’intérieur de la maison poussiéreuse. Une fois sa mission finie, la belle rejoignit les enquêteurs qui avaient déjà commencé leur travail. Fouillant dans son sac, Elenna sortait les cadenas mordants que le chef des phénix leur avait donné et les jeta à Ailinn et April qui les récupérèrent au vol. Elle serait juste derrière s’ils avaient besoin d’aide ou de quelque chose d’autre. Après tout, elle avait énormément de choses dans ce sac ensorcelé.
Revenir en haut Aller en bas
Dwayne Maddison
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Loup-Garou


Re: [Ancien QG] 23, chemin de la Salamandre Grise

Message par : Dwayne Maddison, Mar 11 Fév 2014, 11:07




L'opération avait été un succès, nous y étions enfin. Mes pieds foulaient le sol de l'ancien QG de l'Ordre du Phénix, je n'y étais jamais venu. Cet endroit était une découverte pour moi, malheureusement je n'aurai pas le temps de visiter les vestiges de cet ancien repère, j'avais d'autre chose à faire. A peine arrivée, je prenais l'un des deux prisonniers, Liam, par le col et le traînait jusque le salon dans lequel se trouvait deux chaises, fort proche l'une de l'autre. J'attachais le jeune phénix à sa chaise, serrant la corde autant que je le pouvais. Il n'avait droit à aucun traitement de faveur, le moindre détail pourrait être perçu par la jeune métamorphomage. Avant de s'en aller, Elenna jetait un dernier sortilège en direction des deux chaises, afin de les éloigner.

J'étais maintenant seul, dans cette petite pièce, avec un monstre et une personne que je considérai comme un ami. Le plus dur dans l'histoire, était de les traiter exactement de la même façon. Mon regard passait de l'un à l'autre, puis s'arrêtait sur Raphaëlle. Elle pleurait. Avait-elle peur ? Je ne pouvais pas le savoir, mais cette vision me rendait heureux. Nous allions lui faire regretter tout ses actes passées, toutes ses mauvaises choses qu'elle avait pu faire. Quoiqu'elle en pensait, Raphaëlle n'était rien d'autre qu'un monstre, une abomination. Quand je regardais ses yeux, je revoyais tout ses enfants du Poudlard Express tué par ses compères, peut-être même par elle ?

Qui êtes-vous ?!

Je souriais, mais ça ne se voyait pas. Pour qu'elle comprenne, je laissais un léger rictus s'échappé. Je ne répondais pas de suite, je m'approchais d'elle et relevait sa manche gauche, il n'y avait rien. C'était une métamorphomage, il fallait s'en douter. Je passais maintenant à Liam puis relevait sa manche gauche également. Rien non plus. Je murmurais un petit Rien d'étonnant avec ma nouvelle voix, celle que je m'étais créée magiquement, puis me reculait de quelques pas. J'allais répondre à sa question, mais j'attendais qu'April et Ailinn me rejoigne dans le salon. Ce qui arrivait quelques secondes plus tard, je rompais le silence.

La question n'est pas qui sommes-nous, mais plutôt qui êtes-vous vraiment ? Nous savons ce que vous êtes, ce que vous faîtes. Et pour tout vous dire, on est pas vraiment d'accord avec tout ça. Tué des enfants, attaquer les moldus, ce ne sont pas des choses qui se font. Plus je parlais, plus je m'énervais. Je tentais de camoufler mon énervement. Mais ça peut se comprendre, regardez : pour une fois que vous affrontez des personnes à votre taille, voilà comment ça se finit.

Je les désignais de la tête, afin de faire comprendre à Raphaëlle qu'elle n'était rien d'autre qu'une lâche incapable de se défendre face à autre chose que des enfants. S'attaquer aux moldus sans défense, c'était facile. S'attaquer aux élèves de Poudlard pas encore formé, c'était facile. Par contre, lorsqu'il s'agissait d'adulte, la chose devenait plus délicate. Fustigeaflamma. Un fouet enflammé prenait la place de ma baguette, je m'étais entraîné pendant une semaine afin de le manier parfaitement pour l'occasion. Je me décalais vers la gauche, du côte de Raphaëlle puis faisait claquer le fouet à quelques centimètres de son oreille droite. Je laissais la parole au suivant.

Revenir en haut Aller en bas
Ailinn Kafka
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Colibri rouge
Chercheuse


Re: [Ancien QG] 23, chemin de la Salamandre Grise

Message par : Ailinn Kafka, Mer 19 Fév 2014, 22:57


« Qui êtes-vous ?! »

Le visage de Raphaëlle était inondé de larmes. Pauvre petite victime innocente. Une victime qui avait approuvé le massacre de tous ces enfants dans le Poudlard Express. Tous ces petits sorciers, heureux, voguant sur des roues d’acier en direction de leurs rêves de magie. Ces rêves qui avaient vite tourné en un cauchemar bein plus réel et sanglant.

La jeune femme rattrapa au vol un cadenas mordant que lui lançait Elenna et assit brutalement Liam sur une vieille chaise de frêne grinçante. D’un coup de baguette, les cordes qui l’enserraient s’enroulèrent également autour de la chaise, et la Phénix n’eut plus qu’à y fixer le cadenas mordant d’un geste vif et sec.
Pendant ce temps, Dwayne répondait à Raphaëlle, d’un calme plutôt étonnant le connaissant. Ailinn aurait cru qu’il passerait directement à l’étape sortilège.

« La question n'est pas qui sommes-nous, mais plutôt qui êtes-vous vraiment ? Nous savons ce que vous êtes, ce que vous faîtes. Et pour tout vous dire, on est pas vraiment d'accord avec tout ça. Tué des enfants, attaquer les moldus, ce ne sont pas des choses qui se font. Mais ça peut se comprendre, regardez : pour une fois que vous affrontez des personnes à votre taille, voilà comment ça se finit. »

Un fouet enflammé jaillit de la baguette du jeune homme pour venir claquer tout près du visage de la Mangemort, mais Dwayne s’éloigna pour laisser la Médicomage agir à son tour. Bien. Le grand bluff entrait en scène. Fort heureusement, la rouquine avait toujours été plutôt douée au poker.

« Ici c’est nous qui posons les questions. » rétorqua-t-elle froidement en direction de Raphaëlle, dont les larmes baignaient toujours les joues pâles.
Ailinn ne ressentait plus qu’un mépris glacial pour la Mangemort, à présent qu’elle se trouvait là, à leur merci, comme si la haine brûlante des mages noirs l’avait momentanément quittée.

La jeune femme se détourna de la métamorphomage, et s’excusa mentalement auprès de Liam pour ce qu’elle allait lui faire subir, se promettant que, lorsque tout ceci serait fini, elle lui offrirait un énorme colis des meilleures Chocogrenouilles du pays.

« Toi. Blondinet. Nous avons eu vent de votre petit combat dans l’allée des Embrumes, et nous avons la preuve que ta copine Mangemort ici présente t’a dupé en prenant l’apparence de ton amie. Pourquoi a-t-elle fait ça ? Qu’est-ce que tu sais sur elle ?! »

Toute trace d’affection l’avait quitté à présent. Elle n’était plus Ailinn, elle était Phénix blanc, anonyme, impitoyable. Et peu patiente.
Sa baguette levée sur la gorge du blondinet laissa échapper un #Ango Nubes qui s’enroula très lentement autour du cou du Poufsouffle. Pour le moment, elle ne serrait quasiment pas, mais la Phénix connaissait ses ordres. Si elle le devait, elle le ferait.

« Ecoute. Je ne suis pas une tortionnaire. Mais si tu m’y obliges, je me verrai forcée de faire usage de quelques sortilèges qui ne seront pas très agréables, je te le garantis… »

Revenir en haut Aller en bas
Elenna Benson
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: [Ancien QG] 23, chemin de la Salamandre Grise

Message par : Elenna Benson, Jeu 27 Fév 2014, 00:22



L
’atmosphère était lourde et la tension était palpable. De l’extérieur, personne ne pouvait se douter ce qu’il se passait derrière les murs de cette ancienne maison aux allures lugubres et abandonnées. D’ailleurs, aucun moldu ne pouvait penser qu’il se tramait quelque chose dans cette bâtisse qui n’avait pas été habitée depuis bien longtemps. Lorsque le numéro 23 du Chemin de la Salamandre Grise était encore le QG de l’Ordre du Phénix, c’était une maison coquette et sobre mais les voisins disaient n’y avoir jamais croisé âme qui vive. D’ailleurs, maintenant que plus personne ne venait ici, c’était encore pire et la maison était pleine de poussière et peu accueillante.

Heureusement, les quelques membres de l’Ordre du Phénix qui se trouvaient de nouveau ici n’étaient pas là pour faire la causette, boire une tasse de thé, parler du bons vieux temps ou des futures missions qu’ils voulaient mettre en place. Non non non. L’enjeu du jour était bien plus important et tous le savaient, s’afférant à leurs tâches. Au milieu du grand salon éclairé par les faibles lumières des bougies, deux chaises trônaient sagement et deux individus étaient soigneusement vissés dessus, ne pouvant plus bouger. La luminosité des bougeoirs aurait pu faire penser à une ambiance romantique digne des plus grands films moldus ou à ceux qui parlaient de ces maisons bien plus hantées qu’ils ne pouvaient l’imaginer dans leurs pires cauchemars. Que diraient ces humains sans pouvoir s’ils découvraient que les ectoplasmes transparents qui traversaient les murs existaient bel et bien ?

Elenna avait enfin jeté tous les sortilèges pour protéger la maison d’éventuelles arrivées ou autres problèmes qui pourraient se présenter. Remuant son nez devant la porte d’entrée, elle claqua celle-ci qui n’émit pourtant qu’un grincement aigu. Revenant dans ce qui était autrefois un salon chaleureux, la belle regarda April installer le cadenas mordant à celle qui se faisait appeler Raphaëlle, celle qui était présumée être une Mangemorte et une métamorphomage. Etait-ce réellement sa véritable apparence et sa vraie identité ? Une personne possédant ce don pouvait tout faire et ceux depuis sa plus tendre enfance. Une fois les deux prisonniers solidement attachés, April se recula, laissant place à la louve qui s’approchait de nouveau. Ailinn serait celle qui s’occuperait de Liam, leur ami, le petit frère de l’Ordre qui allait être considéré comme un Mangemort ce soir-là.

" Qui êtes-vous ?! "

C’est qu’elle jouait drôlement bien la comédie la mage noire et les larmes qui baignaient son visage accompagnées à la perfection son ton désemparé. L’espace d’un millième de seconde, Elen se demanda s’ils avaient pu se tromper. Mais non, les preuves étaient irréfutables et trop de coïncidences démontraient que la fameuse Raphaëlle ne pouvait être qu’un être de magie noire. A cette idée, un frisson parcourut le dos de la belle qui s’avança vers son frère qui avait lancé les hostilités. La jeune femme n’avait jamais vu Dwayne dans un tel état de colère, cette fureur qui empestait, noyant le peu d’oxygène et titillant l’odorat de la louve. D’un sortilège informulé, celle-ci modifia le son de sa voix qui se fit plus rauque comme si elle était une fumeuse depuis de nombreuses années, beaucoup trop d’années. Le brun avait parlé d’une voix calme qui trahissait pourtant le flot de sentiments qu’il pouvait ressentir. S’il ne sautait pas à la gorge de cette femme, ce serait un vrai miracle. Sa baguette prit la forme d’un fouet enflammé suite à un sortilège. Ailinn intervint à son tour, jouant le même rôle mensonger avant de se détourner pour s’occuper de Liam. Il leur faudrait ne pas se trahir mais Elenna avait confiance en eux. Courage au blondinet.

" Raphaëlle n’est-ce pas ? Ecoutes-moi, tout peut très bien se terminer pour tout le monde, toi comme ton petit ami aux boucles d’or d’accord ? Il va juste te falloir être coopérative et répondre à nos questions sans essayer de nous faire faux bond. Mmh ? "

Des talons compensés faussaient la véritable taille de la brune qui mesurait presque le mètre soixante des adolescents. Elle fit quelques pas, s’avançant vers la Mangemorte, sa baguette tournant dans ses doigts comme l’aurait fait un étudiant moldu en passe de faire une connerie ou de rêver de s’enfuir de son cours ennuyant pour profiter de la vie. Et les enfants sorciers du Poudlard Express, quelle vie aurait-il eux ? A son tour, la belle ressentir cette vague de rage la prendre aux tripes et sa respiration devenir un peu plus rauque. En une demi-seconde, elle pourrait arracher la tête de cette meurtrière à coup de crocs lupins. En une demi-seconde, elle pourrait faire payer à cet assassin. Malheureusement, si elle faisait cela, elle ne pourrait obtenir des informations et réussir à avoir la tête de plusieurs d’entre eux. Les mages noirs étaient les ennemis publics numéros un pour l’Ordre du Phénix et il en allait de la sécurité du monde sorcier mais aussi de celui des moldus. Les serviteurs du Seigneur des Ténèbres ne comptaient pas juste effrayer les enfants mais bien les habitants du monde entier, il ne fallait pas les laisser faire.

" Nous ne sommes pas là pour te ramener en pièces détachées mais saches que nous n’hésiterons pas à employer la manière forte… Il va falloir nous éclairer sur quelques points miss. Que peux-tu nous raconter sur toi et tes petits copains ? Cracherais-tu un nom pour rentrer en un seul morceau ? "

La voix rauque qui n’était pas celle de la demoiselle parlait sans une once de pitié. Elle voulait savoir et les deux secondes qui passèrent furent déjà trop longues. Electrocorpus. Le sortilège n’était pas puissant, elle avait retenu cette force qu’elle pouvait mettre dans sa baguette mais il était assez important pour être très désagréable et faire grimacer de douleur la Mangemorte. Par contre, si celle-ci ne disait rien, Elenna n’était pas certaine que Dwayne soit aussi indulgent…



[HRP : Contrairement à ce qui est dit dans les rps précédents, je prends la place d'April. Si soucis, MP-moi]
Revenir en haut Aller en bas
Raphaëlle Elfast
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Re: [Ancien QG] 23, chemin de la Salamandre Grise

Message par : Raphaëlle Elfast, Sam 01 Mar 2014, 20:33


Les larmes ne cessaient de couler sur le visage de la metamorphomage et bientôt elle s’arreta et baissa la tête en reniflant de temps à autre. Apparemment sa peine ne touchait personne, Liam lui demanda de se calmer, le Poufsouffle semblait également effrayé mais Raphaëlle continuait à avoir des doutes sur lui, sur cette affaire. Elle essayait d’y voir clair mais c’était compliqué et tout se chamboulait dans sa tête ! Les sorciers face à elle jetèrent un sort de protection à la maison, de manière à ce que personne ne puisse la voir, l’approcher. Elle était dans de beaux draps tient ! Personne ne viendrait l’aidait elle devait se débrouiller seule et sans baguette. L’homme à la carrure un peu abrupte s’approcha d’elle et releva sa manche, mais n’y découvrit qu’un avant-bras blanc et tremblant. Hahaha, elle rigola dans sa tête, maintenant elle en était sûre. Il savait pour elle, enfin ils pensaient savoir, mais Raphaëlle n’en démordrait pas, elle était ici une victime, une pauvre jeune femme sans protection…

La question n'est pas qui sommes-nous, mais plutôt qui êtes-vous vraiment ? Nous savons ce que vous êtes, ce que vous faîtes. Et pour tout vous dire, on est pas vraiment d'accord avec tout ça. Tué des enfants, attaquer les moldus, ce ne sont pas des choses qui se font. Mais ça peut se comprendre, regardez : pour une fois que vous affrontez des personnes à votre taille, voilà comment ça se finit.


Raphaëlle fronça les sourcils en dévisageant l’homme, elle essayait de voir qui se cachait derrière ce maque, mais à part des yeux remplis de haine, elle ne vit rien. Elle ne bougea pas, et calma sa respiration, elle n’avait rien avoir avec des meurtres d’enfants, et ça pour sûr. Si il parlait de l’attaque du Poudlard Express, la jeune femme était à ce moment dans le train, oui mais en tant qu’étudiante, elle n’appartenait pas encore aux mages noirs.

« Si vous parlez du Poudlard express j’étais encore une gamine, j’allais moi aussi en cours, et moi aussi j’ai eu peur ! Vous vous attaquez à la mauvaise personne. Moi par contre je crois savoir qui vous êtes… Vous êtes des … des mangemorts. Vous portez des masques blancs pour faire croire le contraire, mais vous n’êtes rien d’autre que des pourritures de mangemorts … Ou une section qui s’en rapproche !» dit-elle froidement.


L’homme fit surgir un fouet enflammé de sa baguette et le fit claquer près de l’oreille de Raphaëlle. Elle se plia pour éviter la liane, mais sentit la chaleur sur sa peau. C’étaient des violents les mecs, ils y allaient pas avec le dos de la cuillère. Mais Raphaëlle ne lâcherait rien, elle continuerait son jeu d’actrice, et d’ailleurs elle se trouvait plutôt bonne ! Une des femmes du groupe prit la parole pour dir qu’ici c’étaient eux qui posez les questions. Elle était drôle elle, mais pour le coup Raphaëlle avait plus d’un tour dans son sac, et même si ils voulaient la faire parler, elle ne dirait rien ! Elle garda le silence, et lança un regard de compassion au Poufsouffle qui était dans la même situation.

« Toi. Blondinet. Nous avons eu vent de votre petit combat dans l’allée des Embrumes, et nous avons la preuve que ta copine Mangemort ici présente t’a dupé en prenant l’apparence de ton amie. Pourquoi a-t-elle fait ça ? Qu’est-ce que tu sais sur elle ?! »


Alors comme ça ils savaient ? Comment avaient-ils pût ces infâmes gardements. Très bien, si ils utilisaient la manière forte, alors Raphaëlle allez devoir utiliser sa botte secrète. Mais pas maintenant, il était trop tôt, elle prit cet air désemparée et ouvrit la bouche en signe d’indignation ;

« QUOI ? Mais de quoi vous parlez Purée ! Lachez-nous, vous vous trompez de personnes j’vous dis ! »


Raphaëlle n’arrivait pas bien à voir ce que la femme faisait subir à Liam, mais ça n’avait pas l’air sympathique. Elle se débattit alors, essayant de desserrer les liens qui l’empêchaient de bouger. Si elle avait eu sa baguette, elles les auraient explosés en mille morceaux. C’était dur de se contenir mais elle le devait, il le fallait si elle ne voulait pas perdre sa couverture. Une autre des femmes masquées s’approcha maintenant d’elle et lui dit :

" Raphaëlle n’est-ce pas ? Ecoutes-moi, tout peut très bien se terminer pour tout le monde, toi comme ton petit ami aux boucles d’or d’accord ? Il va juste te falloir être coopérative et répondre à nos questions sans essayer de nous faire faux bond. Mmh ? "


« Bah oui moi j’veux bien, mais c’est quoi cet accueil ? C’est sympa peut-être ? Dans ces temps de troubles, j’ai peur et je ne sais toujours pas ce que vous me voulez ! J’vous dirais ce que je sais mais… Je… J’suis enceinte, me faites pas de mal à moi et mon bébé … J’vous en supplie »


Raphaëlle baissa la tête, les liens qui la contenaient lui faisaient mal et sa peau avait rougît. Elle avait tellement envie de pouffer de rire, mais elle arriva à se retenir, et releva la tête en reprenant son air désemparée. Elle était peut-être enceinte, mais rien de sûr, mais c’était souvent un truc qui faisait de la peine au gens, puis on tue pas une mère et son enfant, ça fait gros dégueulasse, ils voulaient tout de même pas avoir cette image !

" Nous ne sommes pas là pour te ramener en pièces détachées mais saches que nous n’hésiterons pas à employer la manière forte… Il va falloir nous éclairer sur quelques points miss. Que peux-tu nous raconter sur toi et tes petits copains ? Cracherais-tu un nom pour rentrer en un seul morceau ? "

« Moi et mes petits copains ?? De qui est-ce que vous parlez ? J’ai très peu d’amis, que je vois très rarement car j’apprécie peu la compagnie des autres... Allez droit au but, tournez pas autour du pot, vous verrez que vous vous êtes trompés de personne !!! »


C’est vrai ça, les gens ils fouttaient une pression de fou pour deux trois meurtre, fallait pas abuser quand même ! Puis bon, Raphaëlle devait faire ça bien, car elle imaginait que ses réponses ne satisferont surement pas ces gogolles, elle allait goûter à différents sorts, douloureux, et ça ce n’était pas juste, parce qu’elle n’avait pas d’arme sur elle. Elle reprit alors :

« C’est dégueulasse à s’en prendre à des gens sans défenses ! Je n’ai pas d’arme, j’ai rien fait et vous m’attachez comme une criminelle, c’est quoi le délire ? »
Revenir en haut Aller en bas
Liam Riu
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage


Re: [Ancien QG] 23, chemin de la Salamandre Grise

Message par : Liam Riu, Mar 11 Mar 2014, 00:06


Il était indéniable que Raphaëlle pouvait aisément se lancer dans une carrière de comédienne tellement son histoire paraissait convaincante. Mais aucun des Phénix ne se laissait avoir. Ils avaient été préparé à cela, ils savaient qu'elle n'allait pas se laisser faire et qu'elle n'avouerait pas si vite. Ce n'était cependant plus le problème de Liam. Son histoire très vraisemblable l'avait aidé à jouer son rôle, il était d'une empathie affligeante dans cette situation. Cependant, les deux "victimes" furent séparés d'un coup de baguette par un des Phénix, dont il ne pouvait savoir l'identité à cause du masque.

La bâtisse était à présent entièrement protégée, le plan fonctionnait à merveille pour l'instant. Liam fit alors face à l'un de ses confrères qu'il ne reconnut pas de suite. Visages cachés, il essayait de reconnaître des voix, mais c'était comme si elles aussi avaient été trafiquées. Cependant, en se remémorant les plans, il sut qu'une jeune rousse lui faisait face.

Il luttait pour ne pas se mettre à sourire, il gardait son visage apeuré. Il imaginait que ça ne devait pas être très facile d'user de la magie contre un camarade, un frère d'arme, aussi il tentait de soutenir son regard, comme pour l'inciter à continuer. Mais apparemment, celle-ci n'en avait pas besoin. Attrapant un cadenas mordant, elle obligea à Liam à reculer et s'étaler sur sa chaise qui menaça de tomber sous le choc. Il émit un cri étouffé, son derrière le lançait un peu. Les bandelettes vinrent le maintenir droit contre le dossier. Pendant ce temps, l'un de ses frères d'armes avait fait apparaître un fouet enflammé qui réchauffait la pièce. Il n'aurait pas aimé se trouver à la place de Raphaëlle.

Cependant, il redoutait un peu ce qu'Ailinn avait prévu pour lui. L'interrogatoire avait commencé pour la Mangemort, ils allaient devoir débuter à leur tour. Ils ne perdirent pas une minute.

- Toi. Blondinet. Nous avons eu vent de votre petit combat dans l’allée des Embrumes, et nous avons la preuve que ta copine Mangemort ici présente t’a dupé en prenant l’apparence de ton amie. Pourquoi a-t-elle fait ça ? Qu’est-ce que tu sais sur elle ?!

Il prit un air surpris, choqué. Il n'avait pas de mal à garder ses yeux rivés sur ceux de son opposante pour la soirée, le masque cachant toute expression passant dans son regard pour qu'il ne puisse se faire démasquer dans son rôle d'acteur. Raphaëlle se débattit à cette réplique, affirmant qu'ils se trompaient. Au contraire, ils étaient sûrs d'eux. Mais cela, le Poufsouffle n'était pas censé le savoir devant la Métamorphomage. Il n'eut pas le temps de réagir que déjà un nuage fumant qui vint s'enrouler autour de son coup. Il dut repousser sa tête vers l'arrière, cherchant à avoir le plus d'air possible. C'était évident, elle n'y allait pas de main morte. Mais le blond s'était préparé à endurer tout ce qui pouvait faire réussir cette mission.

La rousse continua, le menaçant habilement de faire usage de sa baguette pour lui faire avouer une vérité qu'ils connaissaient déjà en détail. Pendant ce temps, Raphaëlle devait faire face à deux adversaires qui paraissaient être encore plus expérimentés en techniques de torture. On lui demandait de cracher le nom de ses acolytes pour pouvoir repartir entière, ce à quoi répondit l'ex Serpentard:

- Moi et mes petits copains ?? De qui est-ce que vous parlez ? J’ai très peu d’amis, que je vois très rarement  car j’apprécie peu la compagnie des autres... Allez droit au but, tournez pas autour du pot, vous verrez que vous vous êtes trompés de personne !!!

Il n'avait pas entendu ce qu'elle avait dit avant, mais elle avait l'air de se défendre plutôt bien. Mais cela ne les arrêterait pas. Liam voulait parler, mais cela s'avérait plus difficile lorsqu'on avait une substance qui vous compressait la trachée. Il attendit alors que la brune ait fini sa défense. Elle jouait la carte de l'innocente, du petit ange parfait qui n'avait que pour objectif la paix dans le monde. La victime parfaite. Cela le dégoûtait d'entendre ça et de savoir qu'elle avait participé ou simplement approuvé l'attaque du Poudlard Express, le meurtre de jeunes enfants ou l'assouvissement des Moldus.

Il réussit à positionner sa tête correctement pour pouvoir s'exprimer de manière à ce que tout le monde l'entende. Sa première phrase était destinée à Raphaëlle, qu'il fixait de ses yeux verts-gris affolés:

- Quoi?! Raphaëlle, c'est quoi cette histoire de Mangemort? Puis, il détourna sa phrase à son agresseuse: Arrêtez de vous en prendre à elle, vous voyez bien qu'elle n'a rien fait ! Je sais rien moi, j'vous en prie. Laissez nous partir, on a rien à vous donner je vous assure. Je sais pas pourquoi on a pris l'apparence de ma petite copine, mais j'suis sûr que ça peut pas être Raphaëlle !

Il s'étouffa à la fin de sa phrase, toussant difficilement pendant que ce nuage entourait toujours son cou. Il se tortillait sur sa chaise. Il attendait qu'elle resserre encore. Il la fixait, attendant qu'elle mette plus d'intensité dans son sortilège. Il n'aimait pas cela, mais peut être que de le voir dans une situation si inconfortable et tout prêt de la mort donnerait enfin l'envie à la Métamorphomage de se révéler.
Revenir en haut Aller en bas
Dwayne Maddison
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Loup-Garou


Re: [Ancien QG] 23, chemin de la Salamandre Grise

Message par : Dwayne Maddison, Mar 11 Mar 2014, 13:34




Je laissais le fouet retomber au sol, juste devant mes pieds. Je fixais la Serpentard, j'attendais une réaction qui irait dans notre sens, celui qui nous permettrait d'avoir des informations d'importance capitale. Je savais que ce ne serait pas facile, en cas d'enlèvement les Mangemort devaient avoir une façon de faire, permettant de dévier les questions. Peut-être même avait-il un entraînement spéciale afin de résister à la torture ? Cela tombait bien, si Raphaëlle était capable de résister à une torture sur sa personne, pourrait-elle supporter la torture de Liam ? Pour atteindre mon objectif, j'étais prêt à tout. S'il fallait blesser Liam à un point qu'il mettrait deux semaines pour remanger correctement, je n'en avais rien à foutre. La cause que l'on défendait était plus grande, plus grande que le bien-être de notre petite personne. J'espérais que Liam le comprendrait.

Si vous parlez du Poudlard express j’étais encore une gamine, j’allais moi aussi en cours, et moi aussi j’ai eu peur ! Vous vous attaquez à la mauvaise personne. Moi par contre je crois savoir qui vous êtes… Vous êtes des … des mangemorts. Vous portez des masques blancs pour faire croire le contraire, mais vous n’êtes rien d’autre que des pourritures de mangemorts … Ou une section qui s’en rapproche !

Elle était incohérente. L'attaque du Poudlard Express était le fruit de l'attaque de mangemort. Si nous étions des mangemort, pourquoi l'accuserait-on d'en être une ? Son histoire ne tenait pas debout, pas du tout. Sous mon masque, je souriais. Tout en bouillonnant, la voire nier ce que l'on savait qu'elle était m'énervait plus encore. Je laissais le soin à mes partenaires de prendre la parole. Ailinn s'occupait de Liam. Je l'écoutais prendre la parole.

Toi. Blondinet. Nous avons eu vent de votre petit combat dans l’allée des Embrumes, et nous avons la preuve que ta copine Mangemort ici présente t’a dupé en prenant l’apparence de ton amie. Pourquoi a-t-elle fait ça ? Qu’est-ce que tu sais sur elle ?!

Elle était crédible, sa voix ne trahissait en rien sa position vis à vis de Liam. Je jetais rapidement un oeil vers Liam. Il jouait bien la comédie également, j'avais vraiment l'impression de le voir perdu et choqué de l'annonce qu'on venait de lui faire. Ailinn avait lancé un sortilège sur Liam, ce dernier se faisait étrangler par un nuage de gaz. Bien trop occupé avec ce nuage, le Poufsoufle ne répondait pas de suite.

QUOI ? Mais de quoi vous parlez Purée ! Lachez-nous, vous vous trompez de personnes j’vous dis ! Chacune de ses interventions m'énervait. Chaque fois, je ressentais l'envie de m'occuper d'elle, à main nu. La torture magique n'arrivait pas à la cheville de celle des moldus, ça ne faisait pas photo. Elle qui détestait les moldus, elle allait en apprendre un peu plus sur eux.

Raphaëlle n’est-ce pas ? Ecoutes-moi, tout peut très bien se terminer pour tout le monde, toi comme ton petit ami aux boucles d’or d’accord ? Il va juste te falloir être coopérative et répondre à nos questions sans essayer de nous faire faux bond. Mmh ? "

Bah oui moi j’veux bien, mais c’est quoi cet accueil ? C’est sympa peut-être ? Dans ces temps de troubles, j’ai peur et je ne sais toujours pas ce que vous me voulez ! J’vous dirais ce que je sais mais… Je… J’suis enceinte, me faites pas de mal à moi et mon bébé … J’vous en supplie »

Elle était enceinte ? Elle croyait peut-être qu'elle venait de se protéger de toute torture ? Sa tentative était plus que débile, elle était réellement prête à tout. Je n'étais en rien adoucit par cette révélation, justement. Elle venait de me donner un moyen de pression, une arme que je n'allais pas rechigner à utiliser.

" Nous ne sommes pas là pour te ramener en pièces détachées mais saches que nous n’hésiterons pas à employer la manière forte… Il va falloir nous éclairer sur quelques points miss. Que peux-tu nous raconter sur toi et tes petits copains ? Cracherais-tu un nom pour rentrer en un seul morceau ? "

Moi et mes petits copains ?? De qui est-ce que vous parlez ? J’ai très peu d’amis, que je vois très rarement car j’apprécie peu la compagnie des autres... Allez droit au but, tournez pas autour du pot, vous verrez que vous vous êtes trompés de personne !!! C’est dégueulasse à s’en prendre à des gens sans défenses ! Je n’ai pas d’arme, j’ai rien fait et vous m’attachez comme une criminelle, c’est quoi le délire ?


Elle appréciait peu la compagnie des autres ? Tiens, il me semblait qu'il s'agissait d'un trait de caractère plutôt prononcé des mangemorts. Les grands mangemort de l'histoire n'avaient quasiment aucun amis. Lestrange, Malfoy,.. Ils ne se côtoyaient que les uns les autres, rien de plus. Je ne voulais pas dire que tout les solitaires étaient des mangemorts, mais seulement que les mangemorts étaient, pour la plupart, des solitaires.

La dernière phrase de la jeune fille me faisait sortir de mes gonds. Elle nous parlait d'injustice, de combat à arme égale. Elle nous prenait pour des idiots ? Nous étions dégueulasse ? J'allais lui montrer ce qui était dégueulasse. Ma baguette redevenait normale, je m'approchais de Raphaëlle, et la pointait sur son ventre. #Diffindo. Le sort atterrissait sur le bas ventre de la Serpentard. Déchirant ses vêterments, mais également une bonne partie de son ventre. Le sang coulait, sortant de la plaie comme un homme sautant du haut d'un pont. Elle n'avait pas le temps de crier, je la saisissais à la gorge et, avec toute ma force, la relevait à une dizaine de centimètre du sol. Heureusement, elle n'était pas très grosse. Elle était toujours attachée à la chaise.

Je collais la demoiselle au mur, toujours sur-élevée de quelques centimètres, ma main droite entourant sa gorge. Elle devait suffoquer. Je m'approchais d'elle lentement et lui soufflait quelques mots dans l'oreille gauche.

Tu crois vraiment qu'un enfant m'arrêtera ? Je te torturerai, je le torturerai. Je parlais de Liam, plus de l'enfant. S'il le faut, je vous tuerai tout les deux. Vous ne sortirez pas de cet endroit indemne. Par contre, si nous avons des réponses, il est possible que tu sorte d'ici avec ton enfant encore en vie. Quoique, je pense qu'il préférerait mourir, plutôt que de descendre de toi. En ce moment, seule Elenna pouvait m'entendr, grâce à son ouïe de Loup-Garou. Je ne savais pas comment elle allait réagir, mais je savais qu'elle comprendrait que j'étais sérieux. Ma voix était menaçante. Je maintenais toujours Raphaëlle à une dizaine de centimètre du sol, l'adrénaline me permettant de tenir encore quelques instants. Je pointais ma baguette en direction de Liam, je gardais mon regard pointé dans celui de Raphaëlle. Je lui démontrais que j'étais sûr de moi, que je ne doutais pas de mes intentions. Je te le demande encore une fois. Qui es-tu réellement ? N'aurais-tu pas un ou deux secrets à nous révéler ? Je prononçais alors la formule interdite. #Endoloris. Le sortilège de la torture filait en direction du jeune homme, j'entendais ses cris. Je ne sourcillais pas. Il savait ce qui l'attendait en acceptant la mission. Je relâchais ma pression sur la gorge de Raphaëlle, stoppant l'étouffement. La chaise retombait sur ces quatre pieds. L'un d'entre-eux lâchait, cassait et s'en allait se reposer quelques mètres plus loin après que j'aie donné un coup de pied dessus. Je stoppai le sortilège.



Revenir en haut Aller en bas
Raphaëlle Elfast
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Re: [Ancien QG] 23, chemin de la Salamandre Grise

Message par : Raphaëlle Elfast, Mar 18 Mar 2014, 17:06


Liam, quand elle se tourna vers lui, était embrumé d'une épaisse fumée noire et elle arrivait à peine à distinguer ses cheveux blonds si particuliers! Il se demandait quelles étaient ces histoires de mangemorts, il clamait l'innocence de Raphaëlle. Mais était-ce sincère ou une couverture? Liam battait lui aussi le mal... Comme le prétendait ces êtres démunis de pensée propre. Avant même qu'elle put comprendre ce qu'il se passait la silhouette masculine pointa sa baguette sur le ventre et dernier s'ouvrit d'une écorchure large. Rapidement le pull de la métamorphomage s'imbiba de sang et un cri ns'échappa de la gorge de la métamorphomage. Elle tremblait de rage, comment avait-il pu? Ses poings serrés et crispés tremblotaient sur la chaise où elle était attachée. Ses cheveux se décolorèrent d'un coup, et ils furent maintenant blanc comme la neige, ses yeux s'assombrirent  pour devenir entièrement noir et luisants. Elle ressemblait à un monstre un monstre fait de rage! Ses canines finirent elles aussi par s'allonger pour devenir aussi tranchante que des crocs de félins. Elle était le genre de fille qu'il ne fallait pas trop chercher. Elle s'agita en hurlant d'un cri douloureux. L'homme vint la prendre à la gorge et emprisonna sa respiration. Elle le regarda d'un regard meurtrier, et s'échappa plus un bruit:

Tu crois vraiment qu'un enfant m'arrêtera ? Je te torturerai, je le torturerai. S'il le faut, je vous tuerai tout les deux. Vous ne sortirez pas de cet endroit indemne. Par contre, si nous avons des réponses, il est possible que tu sorte d'ici avec ton enfant encore en vie. Quoique, je pense qu'il préférerait mourir, plutôt que de descendre de toi. Je te le demande encore une fois. Qui es-tu réellement ? N'aurais-tu pas un ou deux secrets à nous révéler ?


Il ne lâcha pas son emprise, et Raphaëlle manquait décidément d'air. L'homme au masque lança un autre sort, cette fois sur Liam, le sort de la douleur. Raphaëlle gigota de plus belle, et cracha sur le masque blanc du tortionnaire, un mollard ensanglanté. Il relâcha enfin son étreinte libérant la gorge de la métamorphose. La chaise vacilla, et un des pieds de la chaise ne tint pas le coup, et roula au pied de l'homme masqué. Raphaëlle, qui peinait à trouver son souffle, s'effondra, elle et sa chaise par terre. Sa tête se cogna brutalement sur le sol, ses machoires se claquèrent sur sa langue endoloris, et elle ne sentit plus aucune douleur. A vrai dire elle ne sentait plus rien. Elle gisait là. Sur le sol. Inconsciente, le ventre la bouche en sang, sa gorge immaculés de bleus et de rougeurs, son teint plus pal que jamais. Ses cheveux ne tardèrent pas eux aussi à prendre leur couleur noir habituelle, laissant la jeune fille à son triste sort.
Revenir en haut Aller en bas
Ailinn Kafka
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Colibri rouge
Chercheuse


Re: [Ancien QG] 23, chemin de la Salamandre Grise

Message par : Ailinn Kafka, Jeu 20 Mar 2014, 21:38



Noyé dans son nuage de fumée meurtrière, Liam jouait parfaitement son rôle. Oscar du meilleur acteur, mon pote, songea Ailinn avec une pointe de sarcasme derrière son masque impassible. D’extérieur, elle était toujours aussi froide et impitoyable.

« Je sais pas pourquoi on a pris l'apparence de ma petite copine, mais j'suis sûr que ça peut pas être Raphaëlle ! »

« Peut-être devrais-tu revoir le jugement que tu portes sur tes amis, dans ce cas… » rétorqua la Serdaigle en resserrant encore légèrement le nuage de fumée autour du cou de son frère d‘armes.

« La vérité, maintenant ! » tonna-t-elle. « Dis-moi tout ce que tu sais de cette fille, je veux connaître le moindre des soupçons qui sont passés dans ta petite tête blonde ! »

Soudain, des paroles violentes émanant de Dwayne, tout près d’elle, lui firent faire volte-face, ébahie, et Ailinn en oublia son propre interrogatoire. Lorsque Raphaëlle avait prétendu être enceinte – ce qui, entre parenthèses, ne convainquait guère la rouquine- son frère d’armes n’avait lui, pas hésité.

« Tu crois vraiment qu'un enfant m'arrêtera ? Je te torturerai, je le torturerai. S'il le faut, je vous tuerai tous les deux. Vous ne sortirez pas de cet endroit indemne. Par contre, si nous avons des réponses, il est possible que tu sorte d'ici avec ton enfant encore en vie. Quoique, je pense qu'il préférerait mourir, plutôt que de descendre de toi. Je te le demande encore une fois. Qui es-tu réellement ? N'aurais-tu pas un ou deux secrets à nous révéler ? »

Un sortilège puissant avait jailli de la baguette du Phénix pour s’en aller inciser l’abdomen de la Métamorphomage tandis qu’un #Endoloris frappait Liam de plein fouet. Ailinn vit, impuissante, éclore une large tache pourpre sur le pullover de celle avec qui elle s’était battue au Chaudron Baveur, si longtemps auparavant que cela semblait s’être passé dans une autre vie.

Ailinn recula légèrement, révulsée par ce qu’accomplissait Dwayne. C’était impossible. Pas lui. Il avait sauvé cette moldue innocente le jour où elle l’avait persuadé de les rejoindre dans l’Ordre du Phénix, et voilà qu’il torturait sans remords Raphaëlle ?
C’était une Mangemort, certes, encore qu’ils dussent en avoir la preuve absolue, mais eux étaient du bon côté. Pas de celui des tortionnaires, pas de celui des monstres. Ailinn se refusait à tant de cruauté gratuite. Lors d’un combat, elle n’aurait probablement pas hésité, mais ici, dans cette pièce, cela semblait trop simple d’attaquer Raphaëlle alors qu’elle ne pouvait se défendre, ligotée sur sa chaise…

« Bernard ! »
gronda Ailinn entre ses dents en s’approchant de son frère d’armes, sans omettre d’utiliser le nom de code de celui-ci. « Ça va beaucoup trop loin. Nous avons été chargés d’un interrogatoire, pas d’un meurtre. »

Comptant sur ses camarades pour intervenir s’il s’agissait d’un quelconque stratagème de Raphaëlle pour s’échapper, Ailinn se rapprocha prudemment de la jeune femme inconsciente, et releva doucement la chaise qui avait basculé contre le sol.

« Cela ne va pas être agréable. » murmura la Médicomage.

En cet instant elle ne pouvait s’empêcher de compatir aux blessures de la Serpentard, mais la Phénix tâcha de ne pas oublier de quoi elle était responsable. De tous ces corps d’enfants qu’elle avait vu défiler à Sainte-Mangouste, toutes ces blessures abominables… Comment pouvait-on se rendre complice de tels actes ?

« Plaginit. » murmura Ailinn en pointant de sa baguette la plaie béante.

Lentement, la blessure se referma, comme cautérisée par un quelconque fer chauffé à blanc. La douleur devait être terrible, mais il ne s’agissait que d’un mal pour un bien, et elle ne pouvait décemment pas laisser leur suspecte se vider de son sang sans même avoir pu lui tirer la moindre réponse.
Rapidement, la sorcière enchaîna par un #Curo as velnus pour atténuer la douleur, puis, après s’être assurée que les liens étaient bien en place et que Raphaëlle ne pourrait s’en défaire, la Phénix ajouta un #Enervatum pour redonner un peu de vie à celle qu’elle avait tant haïe.


Revenir en haut Aller en bas
Elenna Benson
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: [Ancien QG] 23, chemin de la Salamandre Grise

Message par : Elenna Benson, Sam 22 Mar 2014, 17:08



L
’ambiance était pesante, trop pesante et devant les deux visages faussement apeurés, Raphaëlle qui mentait et Liam qui jouait la comédie, la scène ressemblait à un vieux film moldu dans lequel on s’attendait à tout voir, dans lequel l’on pouvait prévoir les moindres faits et gestes qui allaient arriver. Ce genre de film qui nous faisait croire que nous aussi nous pouvions écrire des scénarios. Pourtant, Elenna n’avait pas du tout prévu ce qui allait se passer suite à ses propos, discutant avec la jeune femme qui n’était pas si innocente qu’elle le prétendait, elle, Mangemort au cœur de glace. Peut-être qu’en dehors de cette salle elles se seraient entendues mais après cela, ce ne serait certainement plus possible. C’était fou comme les mages noirs cachaient leur jeu à merveille, peut-être aussi bien que les Phénix à vrai dire…

Dwayne devait jouer le méchant et Elenna la gentille, enfin plus ou moins, cela restait un enlèvement et une petite séance de torture. La fille donc n’appréciait pas la compagnie mais avait un polichinelle dans le tiroir, c’était une coïncidence folle, un coup du destin, un coup des dieux même peut-être ! Non, son histoire ne tenait pas la route et si quelqu’un pouvait nous dire si elle était enceinte ou non, c’était bien Ailinn, elle médicomage qu’elle était. La métamorphomage feignait l’innocence à la perfection et n’importe quelle personne faible d’esprit se serait laissé attendrir et lui aurait desserré ses liens, tombant dans son piège puis certainement dans la mort par la suite. D’ailleurs, elle rechigna de ne pas être armée, comme s’ils allaient lui laisser une chance. Non, ils n’étaient pas là pour une duel équitable mais bien pour lui soutirer des informations et lui faudrait parler à un moment ou à un autre.

La belle avait senti son frère tiquer près d’elle à chacune des phrases de la fille cruelle aux allures d’ange. Elle les avait traités de Mangemorts, comme si eux, porteurs de ce masque aux couleurs de la pureté étaient venus sur ce monde pour faire le mal, pour faire souffrir, pour tuer et détruire des familles, des vies, des mondes. Elenna avait l’impression de sentir son frère vrombir près d’elle comme si à n’importe quelle seconde, le loup qui se terrait en lui bondirait pour arracher la tête à celle qu’il haïssait au plus haut point. A côté d’eux, Liam devait souffrir le martyr, une fumée enroulée autour de son cou, l’étouffant petit à petit, et pourtant, ce n’était peut-être pas le pire qu’il allait vivre ce soir-là. D’un coup, réagissant aux derniers propos de la métamorphomage, la colère empesta dans les airs alors que la louve pouvait sentir le pouls de son frère s’accélérer et la haine faire suinter ses muscles, chose qu’aucun être humain normal n’aurait pu sentir.

La jeune femme savait, elle ressentait presque l’émotion qui animait les actes de Dwayne mais elle n’aurait certainement jamais pensé cela de son frère. En effet, sa baguette avait repris son apparence habituelle et l’homme masqué la pointa vers Raphaëlle, lançant un sortilège qui lui lacéra le ventre comme un couteau l’aurait fait dans du beurre. Sans attendre un cri de douleur, il la saisit au cou, la soulevant elle et sa chaise où elle était attachée malgré elle. Elen pouvait sentir le dégout et les émotions contradictoires qui se bousculaient en Ailinn mais elle ne pouvait entendre ce qu’il disait et bien heureusement car ses propos l’auraient simplement choqué. D’ailleurs, Elenna regardait celui qu’elle aimait tant faire, bouchée bée et les yeux ronds sous son masque blanc, aussi blanc que sa fourrure blanche l’était les soirs de pleine lune avant d’être teintée de la couleur du sang. La chaise retomba enfin au sol dans un craquement, tombant sur celui-ci alors que la Mangemorte tombait inconsciente.

" Bernard ! Ça va beaucoup trop loin. Nous avons été chargés d’un interrogatoire, pas d’un meurtre. "

En temps normal, Elenna aurait souri amusé par le choix de surnom de son frère, lui qui l’avait choisi pour qu’il aille à la perfection avec le sien. Mais elle restait là, sans bouger alors qu’Ailinn se précipitait vers la mage noire, lui lançant déjà quelques sortilèges pour la soigner. La louve fixait du regard son frère. Ce n’était pas de la peur qu’elle ressentait ni de la tristesse, non. Elle avait juste envie de lui mettre une bonne raclée et ne s’en gênerait certainement pas une fois que cette journée serait passée. Les yeux noirs de colère, elle ne dit mot alors que Dwayne et elle se regardait. Prenant la place d’Ailinn, la belle se plaça devant Liam, faisant tourner sa baguette entre ses doigts comme à son habitude. Sa voix rauque qui avait été emprunté à une autre était douce mais la menace y résonnait. Son compère affichait un air choqué devant ce qu’il venait de se passer. Il jouait merveilleusement bien la comédie depuis le début mais peut-être que cette fois-ci, il l’était réellement, comme toutes les personnes présentes dans cette salle à priori. La fumée avait disparu autour de son cou.

" Tu vois blondinet… Je veux des réponses et vite, sinon il t’arrivera la même chose qu’à ta copine et cette fois-ci, je ne laisserai pas l’un d’entre nous te soigner. Crois-le ou non mais celui-ci, elle pointa Dwayne du doigt, te laissera mariner et crever dans la mare que fera ton sang et tout cela, sans frémir. "

Elenna préférait ne plus s’occuper de son frère car elle sentait elle aussi cette colère monter en elle mais elle n’était pas fâchée contre les mages noirs non, mais contre celui qu’elle portait dans son cœur. Faisant tourner sa baguette une dernière fois entre ses doigts, elle finit par la pointer sur Liam, utilisant sa haine contre lui pour ne pas lui faire de faveur, cette nuit-là, il était un des leurs, il était un Mangemort. Le sortilège fusa rapidement vers le blond : « Bulla Aquae ». Une bulle d’eau enroula Liam et sa chaise, la surélevant de quelques centimètres. Secrètement, Elen avait espéré qu’il avait pris sa respiration car il allait rester là quelques secondes. Le liquide tourbillonnait autour de lui, répondant aux ordres de la baguette de la louve qui se concentrait, ne lâchant pas du regard sa victime qui commençait à suffoquer, prêt à avaler de l’eau. Elle relâcha son sortilège alors que la chaise touchait le sol de nouveau mais elle ne laissa pas de répit à ton ami, créant un sortilège sous les pieds de son assise.

" Terra soluenta… Tu ferais mieux de parler avant d’être englouti… "
Revenir en haut Aller en bas
Liam Riu
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage


Re: [Ancien QG] 23, chemin de la Salamandre Grise

Message par : Liam Riu, Jeu 27 Mar 2014, 16:15


Liam se débattait toujours avec cette fumée noire lorsque Ailinn resserra l'étreinte comme il l'avait voulu, proférant des menaces qui n'avaient aucun effet sur lui. Elle lui somma de lui révéler tout ce qu'il savait de la jeune femme, mais même s'il n'avait pas été courant de ce plan, il n'aurait pu parler. La fumée l'empêchait de respirer normalement, sa gorge était contractée et seuls quelques hoquets s'échappaient de sa bouche. Il essayait aussi bien qu'il le pouvait de rester calme mais c'était difficile de ne pas céder à la panique.

Une voix masculine résonna dans la pièce et du sang jaillit du ventre de Raphaëlle. Du sang? Ce n'était pas prévu. Dwayne s'emportait un peu trop, il n'avait jamais été mentionné qu'ils en arrivent là. Il avait la très mauvaise impression que la situation débordait dangereusement ce qui ne le rassura pas du tout. Il entendit qu'il parlait de lui, jusqu'à qu'une baguette soit tendue vers lui. Il en était sûr maintenant, cela allait trop loin mais il n'eut pas le temps d'y réfléchir plus que ça lorsque ces oreilles entendirent la formule lancée par son "frère d'arme".

La douleur l'emporta directement. Il fut secoué de spasmes incontrôlables, il sentait des milliers de fouets lui lacérer la peau, des lames remuées dans sa chair, des électrochocs se rependre dans tout son corps. Il criait, il hurlait. Il n'avait jamais éprouvé une telle douleur. Il était attaché mais sa chaise faisait des bons en même temps que lui. Il ne voyait plus rien, il sentait que la sang jaillissait de tous les pores de sa peau. Il sentait sa chair brûlée à vif, son coeur s'emporter menaçant de le lâcher à tout moment. Sa tête surchauffait également, elle était le principal centre de douleur. Ses poumons se vidaient du peu d'air qu'il avait emmagasiné. Son cerveau commençait à décliner. Sa voix se brisait à chaque "NON" qu'il prononçait, censé ramener à la raison l'ex Gryffondor. Mais rien n'y fit et ce n'est qu'une fois qu'Ailinn intervint qu'il put enfin reprendre ses esprits.

Il se sentait loin de la réalité à présent. Sa tête tanguait, son souffle irrégulier l'empêchait de penser, de réfléchir. Il avait cru partir pendant ces quelques secondes, mais ce n'était qu'un des effets du sortilège. L'histoire racontait que deux sorciers avaient été torturés pendant de longues heures, et qu'ils en avaient perdu l'esprit. Liam comprenait pourquoi. Il avait cru ne pas y survivre. Il ne pouvait même pas s'imaginer devoir subir une souffrance aussi intense pendant plus d'une minute. Il inspirait à grand coup de poumons. Il réussit enfin à déceler le sol à ses pieds. A sa plus grande surprise, il n'y avait pas de sang. Il avait pourtant cru être saigné à blanc. Heureusement, Ailinn avait annulé son sortilège. Il serait sûrement tombé dans les pommes, ou pire.

Une fois les idées à peu près claires, il remarqua qu'il se trouvait à terre sur les genoux. Les quatre pieds de la chaise avaient cédé. Ses mains restaient attachées dans son dos contre le dossier et sa tête face au sol, il aperçut les pieds de l'une des Phénix. Une autre tortionnaire. Parviendrait-il à supporter un autre sortilège? Il en doutait mais il allait y arriver. Il devait sortir d'ici en vie. C'était tout ce qu'il demandait. Armé d'une volonté sans faille, il releva la tête difficilement pour voir un autre masque, blanc cette fois-ci.

- Tu vois blondinet… Je veux des réponses et vite, sinon il t’arrivera la même chose qu’à ta copine et cette fois-ci, je ne laisserai pas l’un d’entre nous te soigner. Crois-le ou non mais celui-ci, te laissera mariner et crever dans la mare que fera ton sang et tout cela, sans frémir.

Il lança un regard du côté de Dwayne, une regard profondément haineux. Il ne jouait plus la comédie. Celui qu'il avait cru être de leur côté n'avait pas eu le moindre remord à lui lancer un sortilège Impardonnable. Et il se croyait du côté des Phénix. Cela lui donnait un peu plus d'énergie pour la suite, et celle qu'il devina être Elenna - puisque Ailinn se trouvait au chevet de Raphaëlle et que Dwayne n'avait pas bougé - ne le ménagea pas plus. Dès qu'il entendit la formule, il eut le déclic de prendre sa respiration. Mais ses poumons ne lui permirent pas de prendre un souffle suffisant. Il se retrouva entouré d'une bulle d'eau, le soulevant de quelques centimètres du sol. L'eau soulageait sa peau, mais le menaça vite de l'étouffer. Il crut devoir ouvrir la bouche lorsque enfin, la louve lui laissa reprendre son souffle.

Il haletait, son corps était soudainement fatigué. Il ne pouvait faire le moindre mouvement, mais sa tête ne lui laissa pas. Il se forçait à rester conscient, pour le bon déroulement de l'interrogatoire. Ses genoux se trouvèrent soudainement confrontés à des sables mouvants. Il se sentait s'enfoncer dans le sol sans pouvoir bouger. La propriétaire d'Ollivander's exigeait des réponses, mais il lui était interdit d'en fournir. Il devait leur faire croire qu'il se rangeait du côté de Raphaëlle pour qu'elle décide peut être de le sauver en révélant sa condition de Mangemort. Il était épuisé de toute manière, comment pouvait-il dire quoique ce soit? Sa voix réussit néanmoins à sortir quelques mots, comme chuchotés:

- Rien... Je... Je sais rien.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: [Ancien QG] 23, chemin de la Salamandre Grise

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2

 [Ancien QG] 23, chemin de la Salamandre Grise

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.