AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 2 sur 2
[Ancien QG] 23, chemin de la Salamandre Grise
Aller à la page : Précédent  1, 2
Liam Riu
LégendePoufsouffle
Légende
Poufsouffle

Re: [Ancien QG] 23, chemin de la Salamandre Grise

Message par : Liam Riu, Jeu 27 Mar 2014 - 16:15


Liam se débattait toujours avec cette fumée noire lorsque Ailinn resserra l'étreinte comme il l'avait voulu, proférant des menaces qui n'avaient aucun effet sur lui. Elle lui somma de lui révéler tout ce qu'il savait de la jeune femme, mais même s'il n'avait pas été courant de ce plan, il n'aurait pu parler. La fumée l'empêchait de respirer normalement, sa gorge était contractée et seuls quelques hoquets s'échappaient de sa bouche. Il essayait aussi bien qu'il le pouvait de rester calme mais c'était difficile de ne pas céder à la panique.

Une voix masculine résonna dans la pièce et du sang jaillit du ventre de Raphaëlle. Du sang? Ce n'était pas prévu. Dwayne s'emportait un peu trop, il n'avait jamais été mentionné qu'ils en arrivent là. Il avait la très mauvaise impression que la situation débordait dangereusement ce qui ne le rassura pas du tout. Il entendit qu'il parlait de lui, jusqu'à qu'une baguette soit tendue vers lui. Il en était sûr maintenant, cela allait trop loin mais il n'eut pas le temps d'y réfléchir plus que ça lorsque ces oreilles entendirent la formule lancée par son "frère d'arme".

La douleur l'emporta directement. Il fut secoué de spasmes incontrôlables, il sentait des milliers de fouets lui lacérer la peau, des lames remuées dans sa chair, des électrochocs se rependre dans tout son corps. Il criait, il hurlait. Il n'avait jamais éprouvé une telle douleur. Il était attaché mais sa chaise faisait des bons en même temps que lui. Il ne voyait plus rien, il sentait que la sang jaillissait de tous les pores de sa peau. Il sentait sa chair brûlée à vif, son coeur s'emporter menaçant de le lâcher à tout moment. Sa tête surchauffait également, elle était le principal centre de douleur. Ses poumons se vidaient du peu d'air qu'il avait emmagasiné. Son cerveau commençait à décliner. Sa voix se brisait à chaque "NON" qu'il prononçait, censé ramener à la raison l'ex Gryffondor. Mais rien n'y fit et ce n'est qu'une fois qu'Ailinn intervint qu'il put enfin reprendre ses esprits.

Il se sentait loin de la réalité à présent. Sa tête tanguait, son souffle irrégulier l'empêchait de penser, de réfléchir. Il avait cru partir pendant ces quelques secondes, mais ce n'était qu'un des effets du sortilège. L'histoire racontait que deux sorciers avaient été torturés pendant de longues heures, et qu'ils en avaient perdu l'esprit. Liam comprenait pourquoi. Il avait cru ne pas y survivre. Il ne pouvait même pas s'imaginer devoir subir une souffrance aussi intense pendant plus d'une minute. Il inspirait à grand coup de poumons. Il réussit enfin à déceler le sol à ses pieds. A sa plus grande surprise, il n'y avait pas de sang. Il avait pourtant cru être saigné à blanc. Heureusement, Ailinn avait annulé son sortilège. Il serait sûrement tombé dans les pommes, ou pire.

Une fois les idées à peu près claires, il remarqua qu'il se trouvait à terre sur les genoux. Les quatre pieds de la chaise avaient cédé. Ses mains restaient attachées dans son dos contre le dossier et sa tête face au sol, il aperçut les pieds de l'une des Phénix. Une autre tortionnaire. Parviendrait-il à supporter un autre sortilège? Il en doutait mais il allait y arriver. Il devait sortir d'ici en vie. C'était tout ce qu'il demandait. Armé d'une volonté sans faille, il releva la tête difficilement pour voir un autre masque, blanc cette fois-ci.

- Tu vois blondinet… Je veux des réponses et vite, sinon il t’arrivera la même chose qu’à ta copine et cette fois-ci, je ne laisserai pas l’un d’entre nous te soigner. Crois-le ou non mais celui-ci, te laissera mariner et crever dans la mare que fera ton sang et tout cela, sans frémir.

Il lança un regard du côté de Dwayne, une regard profondément haineux. Il ne jouait plus la comédie. Celui qu'il avait cru être de leur côté n'avait pas eu le moindre remord à lui lancer un sortilège Impardonnable. Et il se croyait du côté des Phénix. Cela lui donnait un peu plus d'énergie pour la suite, et celle qu'il devina être Elenna - puisque Ailinn se trouvait au chevet de Raphaëlle et que Dwayne n'avait pas bougé - ne le ménagea pas plus. Dès qu'il entendit la formule, il eut le déclic de prendre sa respiration. Mais ses poumons ne lui permirent pas de prendre un souffle suffisant. Il se retrouva entouré d'une bulle d'eau, le soulevant de quelques centimètres du sol. L'eau soulageait sa peau, mais le menaça vite de l'étouffer. Il crut devoir ouvrir la bouche lorsque enfin, la louve lui laissa reprendre son souffle.

Il haletait, son corps était soudainement fatigué. Il ne pouvait faire le moindre mouvement, mais sa tête ne lui laissa pas. Il se forçait à rester conscient, pour le bon déroulement de l'interrogatoire. Ses genoux se trouvèrent soudainement confrontés à des sables mouvants. Il se sentait s'enfoncer dans le sol sans pouvoir bouger. La propriétaire d'Ollivander's exigeait des réponses, mais il lui était interdit d'en fournir. Il devait leur faire croire qu'il se rangeait du côté de Raphaëlle pour qu'elle décide peut être de le sauver en révélant sa condition de Mangemort. Il était épuisé de toute manière, comment pouvait-il dire quoique ce soit? Sa voix réussit néanmoins à sortir quelques mots, comme chuchotés:

- Rien... Je... Je sais rien.
Revenir en haut Aller en bas
Dwayne Maddison
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Loup-Garou


Re: [Ancien QG] 23, chemin de la Salamandre Grise

Message par : Dwayne Maddison, Dim 13 Avr 2014 - 12:17




Il y a quelques secondes, mon acte me semblait être la bonne chose à faire. Nous savions que Raphaëlle était attaché à Liam, s'en prendre à lui devait être la bonne solution. Pourtant, elle ne parlait toujours pas. Je regrettais un peu mon geste, je sentais le regard d'Elenna, elle devait me détester. Je n'osais pas la regarder, ni elle ni Liam. Je n'avais pas peur, ho non ce n'était pas mon genre. J'avais juste honte. Un jour, j'avais entendu quelqu'un me dire qu'intérieurement un homme peut justifier n'importe quel acte, ce n'était qu'une fois accompli qu'il se rendait compte que ce même acte n'était, en réalité, pas du tout justifié. C'était ce qui m'arrivait.

Mon regard parcourait la pièce, je sentais toute la tension que j'avais moi-même créée. Je m'excuserai plus tard, en espérant qu'ils comprennent. Mon regard se posait sur Raphaëlle Elfast, la raison de notre venue. Je devais être fort, je devais me rappeler la raison de notre présence ici. Nous devons lui soutirer des infos, sinon tout ceci n'aurait servit à rien. C'était à peine maintenant que je me rendais compte qu'elle était inconsciente. Comment était-ce possible ? J'oubliais un peu mon acte précédent et souriait. Une mangemorte douillette, c'était mignon. Elle n'était pas tombé de très haut, n'avait perdu que peu de sang.  Je m'en approchais. Elle était toujours attachée.

Ailinn s'occupait d'elle, je la voyais tenter de la remettre sur ses pieds. On avait besoin de ça. Mes yeux, habituellement bleu, était aujourd'hui de couleur noir. Les moldus inventaient un tas de choses, dont des lentilles modifiant la couleur des yeux. Mon masque portait encore les sequelles du crachat de la mangemorte, je prenais le bout de ma cape et la faisais passer sur le masque afin d'y enlever toute trace de "l'attaque". Ailinn venait de lancer le sortilège permettant de faire revenir Raphaëlle à l'état de conscience, on pouvait recommencer à poser nos questions. J'oubliais les regards posé sur mon dos, puis m'asseyait au côté de la victime. Elle était couché au sol, les mains toujours attachées à la chaise calées dans son dos. J'étais au niveau de sa poitrine, à une trentaine de centimètre de son corps. Comme elle était inconsciente, elle n'avait pas pu entendre les réflexions d'Ailinn. Elle ne pouvait donc pas savoir que mes camarades ne cautionnaient pas mon geste précédent. Je décidais de jouer là-dessus.

Ton petit copain est dans un sale état. Regarde-le, il arrive à peine à parler. La peau au niveau de mes yeux s'étiraient, je souriais comme pour montrer à la mangemorte que j'étais fière de moi. Contrairement à la réalité. Tu sais, on aime bien faire ça nous. Alors si tu ne nous dit rien, on va continuer encore et encore. Jusqu'à ce que lui meure, que ton bébé à naître décède lui-aussi. Il ne restera plus que toi et ta culpabilité. Donne-nous des infos et tout ira bien. Une planque ? Un nom de collègue ? Avez-vous des alliés ? Y'en a des autres comme toi qui sont à Poudlard ?  

Revenir en haut Aller en bas
Raphaëlle Elfast
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Re: [Ancien QG] 23, chemin de la Salamandre Grise

Message par : Raphaëlle Elfast, Dim 20 Avr 2014 - 16:17


Tout était noir, puis Raphaëlle aperçut comme une lumière au loin, très loin. Elle s'approcha, et l'obscurité commença à s'estomper. Ses yeux s'ouvrirent et en face d'elle se tenait toujours les sorciers masqués. Elle sursauta, ne se rappelant plus ce qu'elle faisait ici, mais très vite la réalité revint prendre le cours des choses. Elle avait étrangement des fourmis un peu partout dans le corps, et une immense tâche de sang ornait son pull. Elle tremblait de froid, car ses vêtement étaient trempés de sueur et de sang. Son sang. Elle aurait tellement voulu ne pas se réveiller ici, se réveiller chez elle, comme si c'était un de ces mauvais rêves qui vous hante, mais non elle était là, il était là, ils étaient là...

"Ton petit copain est dans un sale état. Regarde-le, il arrive à peine à parler. Contrairement à la réalité. Tu sais, on aime bien faire ça nous. Alors si tu ne nous dit rien, on va continuer encore et encore. Jusqu'à ce que lui meure, que ton bébé à naître décède lui-aussi. Il ne restera plus que toi et ta culpabilité. Donne-nous des infos et tout ira bien. Une planque ? Un nom de collègue ? Avez-vous des alliés ? Y'en a des autres comme toi qui sont à Poudlard ?"


La jeune femme tourna la tête vers son "ami", ou ce qu'il prétendait être, en train de s’enfonçait dans un sol, qui était devenu un véritable sable mouvant. Mal grès tout l'égoïsme dont elle aurait pu faire preuve ne temps normal, elle se secoua de toutes ses forces pour desserrer les liens qui la contenait mais elle ne pût rien faire. Elle hurla, de toute ses forces, mais c'était comme si aucun son ne sortait de sa bouche, la douleur la prenait, elle ne voulait pas perdre Liam si vite, pas comme ça.


"Laissez-le! Vous vous trompez de cible.. Mais j'ai peut-être un truc qui pourrait vous intérressez, soupira-t-elle, les yeux en larmes. Je vous promet que je n'ai rien à voir avec toutes ces choses dont vous m'accusez... Je travaillais à la Tête de Sanglier à l'époque où il y a eu l'attaque du Poudlard express, j'était à mi-temps pour me faire un peu de sous. La Tête de Sanglier n'est pas un bar très fréquenté et il arrive donc de croiser des gens peu fréquentables. Deux sorciers encapuchonné, très louches s'étaient assis au comptoir, et... Et il parlait de tuer quelqu'un... Je faisais comme si je n'entendais rien, mais j'ai réussis à me rappeler de quelque chose... De leur planque... Il parler d'une île?. Attendez je ne me rappelle plus exactement. Elle tourna la tête vers le plafond. L'Hill House ! Oui c'est ça. Mais pitié arrêtez de nous torturez mon ami et moi, il ne sait rien, so do I. Laissez -nous partir!"


Les larmes coulèrent une fois de plus sur son visage. Elle regardait Liam en quête de réponse de sa part. Elle était sûr qu'il avait avoir en quelque chose dans cette histoire. Raphaëlle avait appris à être méfiante, avec ses amis et surtout avec eux. Elle savait qu'elle ne pouvait compter que sur elle-même dans ce genre de situation. Pour le moment il fallait qu'elle sorte d'ici avant de finir en nourriture pour les cerbères, et qu'elle en sorte Liam vivant également car en attaquant chez Liam, ils cherchaient clairement à soustraire la demoiselle de Serpentard, pas le gentil Poufsouffle! Et seul Liam savait qu'elle venait, elle n'en avait parlé à personne d'autre. Elle le regardait toujours, mais d'une différente manière, tout s'éclairait. Elle regarda à présent les sorciers masqués, essayant de soustraire n'importe quelle petite information.

"Je vous ai dit tout ce que je savais! Laissez nous partir!"



HRPG:
 
Revenir en haut Aller en bas
Elenna Benson
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: [Ancien QG] 23, chemin de la Salamandre Grise

Message par : Elenna Benson, Jeu 29 Mai 2014 - 18:25



C
haque grimace de souffrance qui s’affichait sur le visage de Liam était une véritable torture pour la jeune femme. Voilà que son frère d’armes, celui avec qui elle partageait les cieux lors des matchs de Quidditch, se trouvait entre ses mains, souffrant de l’assaut des sortilèges qu’elle lui lançait. Elenna aurait voulu tout arrêter, le laisser souffler un peu mais elle ne pouvait agir ainsi. Elle ne pouvait montrer un quelconque signe de faiblesse autant pour la sécurité du blondinet que pour celle de l’Ordre du Phénix. Ils devaient par tous les moyens possibles et inimaginables préserver leurs identités secrètes et si torturer l’un des leurs était une des solutions, cela devait être fait. Ils avaient accepté de devenir Phénix, pour le meilleur et pour le pire. Lorsque le jeune Poufsouffle s’était proposé et avait accepté d’être la seconde victime de cet enlèvement, les discussions avaient été nombreuses sur son cas, lui l’un des plus jeunes membres de l’Ordre allait en devenir l’un des héros par ce sacrifice. Puis ils l’avaient fait, ils l’avaient laissé prendre la place du torturé pour le bien de toutes les autres personnes qu’ils pourraient peut-être sauver grâce à lui…

Les quelques mots qui s’échappèrent de la bouche de Liam était criant de vérité. Il ne savait rien, il ne pouvait rien savoir car il n’était pas des leurs, pas de ceux qui vivaient pour semer le chaos et le trouble, la mort et les conflits. Ce ne fut que dans un souffle que ses murmures parvinrent aux oreilles de la belle qui entendait tout grâce à son ouïe lupine. La rage emplissait le cœur d’Elenna qui à cet instant précis, haïssait son frère de toutes ses forces et ne souhaitait qu’une chose, lui arracher la tête à coup de griffes et de crocs. Le petit loup voulait jouer aux plus malins ? Il ne valait mieux pas qu’il la cherche et il devait le savoir. Pourtant, c’était un sortilège impardonnable qu’il avait lancé sur Liam. Qu’avait-il bien pu lui arriver en Norvège ? Auparavant, le nom de ce sort n’aurait jamais passé la barrière de ses lèvres qu’il avait laissées ouvertes pour torturer leur ami. Ce soir, Dwayne venait d’oublier l’une des règles que sa sœur avait.

L’autre loup prit de nouveau la parole alors que la Mangemorte venait de reprendre ses esprits. Dans ses propos, une haine résonnait, une colère telle qu’Elen ne reconnaissait plus celui avec qui elle partageait tant de choses, celui à qui elle pourrait confier sa vie, celui à qui elle donnerait son cœur pour qu’il le mette à l’abri… Laissant le temps à Liam de souffler un coup, la Phénix regardait attentivement Raphaëlle depuis le derrière de son masque blanc, attendant la réponse qu’elle allait ou non leur fournir. Son sortilège s’était arrêté, les sables mouvants annulant leur emprise autour du petit blond. Un hurlement muet s’échappa des lèvres de la mage noire qui regardait son ami souffrir. Elle prit enfin la parole, les larmes baignaient son visage de nouveau. Elle jura encore et encore qu’elle ne faisait pas partie de ce groupe de malfamés. Elle pria qu’ils laissent Liam en paix en troquant leur liberté contre une information dont elle avait soi-disant entendu parler à son travail de serveuse. C’était un bon marché… Elenna hocha la tête en écoutant l’information. Elle jeta un regard à Ailinn, n’estimant ne plus rien avoir à demander à Dwayne. La rousse semblait d’accord avec elle. C’était fini pour aujourd’hui, ils ne tireraient rien d’autre d’elle…

" Bien… Tu vois quand tu veux. J’espère pour toi que ton information se révèlera vraie. La belle posa un regard sur Dwayne. Je me charge d’elle, occupes-toi du blondinet mais évites de nous le tuer. "

Le brun ne dit rien mais s’empressa de tirer Liam vers une autre pièce. Sans plus attendre, la louve fit quelques pas pour rejoindre la Mangemorte et lui empoigna le bras, transplanant sans attendre plus longtemps. Le ciel était sombre et les rues de Londres désertes, seuls quelques chats noirs profitaient de l’obscurité pour passer inaperçus. La ruelle dans laquelle les deux femmes venaient d’arriver se trouver dans un coin perdu de la capitale et personne ne trainait par-là à cette heure-ci. Le temps était passé plus vite que prévu et la nuit s’était installé rapidement sur l’Angleterre. Parfait. Raphaëlle avait toujours les mains liées dans son dos, à genoux sur le sol, et la fatigue pouvait se lire sur son visage. Elenna sortit sa baguette, la pointant sur elle et murmura.

" Oubliettes. "

Une seconde plus tard, voilà qu’elle transplanait de nouveau vers l’Allée des Embrumes pour finir par disparaître dans les rues sombres et malfamées du quartier. Sa fine silhouette disparut au coin d’une boutique étrange. La belle savait où elle devait se rendre à présent, ils s’étaient tous donnés rendez-vous au QG après cette soirée mouvementée. Faisant attention de ne pas être suivie, la louve marcha longtemps avant de s’envoler sur son balai…



[HRP : RP terminé. Si soucis, MP-moi]
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Laurae Syverell
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Ancien QG] 23, chemin de la Salamandre Grise

Message par : Laurae Syverell, Sam 3 Déc 2016 - 0:35


Seigneur, nous avons des ennuis...


CRAC. 

Un Polynectar qui se dissipe était très désagréable. Vraiment très désagréable. Lau-me ingurgita les dernières gorgées de sa potion avant de s'en débarrasser rapidement. L'elfe était toujours assommé. Tant mieux. Elle l'installa dans un fauteuil, retira ses menottes et, profitant de son état de faiblesse, lui fit ingurgité une potion de traçage avant de lui lancer un #sortilège d'amnésie avant qu'il puisse se réveiller. Parfait, il allait oublié sa rencontre avec l'agent. Son plan était mis en marche. Il n'y aurait pas de torture comme elle l'avait imaginé, elle en aurait pas besoin. Plus tard elle appellerait du renfort. Mais pour l'instant, aucun de ses frères d'armes n'était au courant de sa combine. Moins de chance qu'un espion caché puisse connaître la vérité et prévenir l'Ordre Noir. Lau-me s'installa dans le fauteuil en face de celui de l'elfe et observa ses traits. C'était vraiment dommage. Dommage que des êtres aussi puissants acceptaient de travailler et de servir des hommes aussi immoraux que les Mangemorts. Ironie peut-être car le faux agent avait usé de la force contre la créature... Mais qu'aurez fait le plus commun des mortel face au désespoir de retrouver une grande partie de sa famille, surement sous la torture d'hommes et de femmes infâmes. Qu'importe.. Le mal était fait, et la Jeune femme n'avait plus personne pour éduquée ses actions depuis des lustres. Elles n'avaient pas oubliées certaines règles importante inculqué par sa famille. Mais depuis son entrée à Poudlard, le sortilège d'amnésie sur ses parents... et son départ définitif de son île natale, elle s'était toujours débrouillée seule. Mise a part l'Ordre du Phénix qui l'avait accueillie a bras ouvert. 

La respiration lente de l'elfe soulevait ses petits poumons lentement. La jeune femme sous les traits masculin imagina un poignard d'argent là, au milieu de sa poitrine, dans le diaphragme, puis le retira de ses pensés. Trop de rouge avait déjà coulé sur la terre. Il fallait un peu de vert à présent pour reprendre le dessus sur la couche pourrie de l'âme humaine. Ou l'âme elfique. D'un coup de baguette magique, elle fit venir deux verres, une bouteille d'eau et une bouteille de Xeres datant d'Adam et Eve puis se servit avec la boisson la plus forte. Longue journée... Il lui tardait d'en finir, de récupérer son capitaine et de récompenser Calypso de sa vigilance et sa fidélité envers son maître. Et puis de finir à nouveau seule, dans son loft accompagnée de ses deux oiseaux favori, quelques miam-hiboux et une bouteille de Whisky Pur Feu. 

Elle attendait le réveil de l'elfe, qui sera son petit protégé après un évanouissement soudain dans une quelconque rue du Chemin de Traverse. Lau-me n'était plus agent. Lau-me était seulement Gerard Mensoif. Habitant de Londres.  
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 67
avatar
Chef des Mangemorts
Chef des Mangemorts
Spécialité(s) : Transplanage
Fourchelang


Re: [Ancien QG] 23, chemin de la Salamandre Grise

Message par : Mangemort 67, Sam 3 Déc 2016 - 13:54


Ouille ouille. Mal, le corps de Brutus lui fait mal. Surtout la tête, que lui est-il donc arrivé ? Une bosse sur l'arrière de son crâne ? Aïe ! Elle fait mal quand Brutus la touche, ouich ! Mais comment il s'est fait ça ? Difficile de se souvenir. Brutus a beau cherché dans sa tête rien ne vient. Mais où est-il d'abord ? Comment est-il arrivé là ? Il était sur le Chemin de Traverse devant les halles et devait... Vite retrouver le maître. Brutus ouvre les yeux.

Quoi ? Qui est ce monsieur ? Est-ce que Brutus a fait quelque chose de mal ? Aïe, la tête.

- Bon... Bonjour Monsieur. Brutus ne voudrait pas être impoli mais comment est-il arrivé ici ? Pourquoi a-t-il mal à la tête ? Brutus ne comprend pas. Il est désolé.

Perdu, mal à l'aise. Brutus ne savait pas où se mettre. Il savait en revanche que le Seigneur l'attendait ou alors un autre mage noir, dans tous les cas il était attendu. Mais comment Brutus était arrivé ici ? Si le maître l'apprenait, Brutus aurait des ennuis, oh oui. Il n'aime pas quand Brutus parle avec d'autres sorciers. Il a peur qu'il parle trop pourtant Brutus sait tenir sa langue, ça oui ! Jamais il ne trahirait l'Ordre, ça non ! En plus, le Seigneur noir était bon avec l'elfe de maison, oui il aimait les créatures. Stop. Arrête de réfléchir trop. Brutus doit s'en sortir et vite !

- Que peut Brutus pour vous Monsieur ? Il est pressé, son maître va avoir besoin de lui. Mais Brutus ne veut pas être impoli ou trop impatient, il attend que vous parliez.

Deux mains sur les genoux, dos droit, yeux ouverts comme les oreilles. Brutus attend sans montrer trop de stress bien qu'il continue de monter dans son petit torse.
Revenir en haut Aller en bas
Laurae Syverell
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Ancien QG] 23, chemin de la Salamandre Grise

Message par : Laurae Syverell, Dim 4 Déc 2016 - 22:38


Am Stram Gram... Pic et Pic et Colegram.. Bourre et bourre et Ratatam.... Am. Stram. Gram. Que fait-elle. Esprit embrumé de Haine. Compte le Conte. Conte et Contine. Chantonne dans sa tête: Tueras - tueras pas. Gentil Mensoif ou méchant Gérard. Qui sera-t-il? Les grains de sables rayent la parois fragile de verre. Les flocons tombent. La nuit aussi d'ailleurs. Comme le rideau qui n'allait pas tarder à faire son entré dans le dernier acte. Des paupières se soulèvent. La douleur réveille... Des yeux de soucoupes. Des yeux rond. Des billes. Des Balles. Lau-me reste figée dans son fauteuil. Seule sa main bouge en petit cercle faisant tournoyer le liquide doré de son verre poussiéreux. Tempête, voilà quel était sa catastrophe naturelle personnelle. Pas un séisme. Pas un incendie. Une tempête. Effrayante tempête qui apportait la pluie sur des larmes déjà coulante. Qui apportait la peur en plus du boucan qui fracassait les tympans. Qui apportait la foudre sur les êtres trop impliqués. Le regard bleu glacial de Gérard croise les yeux rond. Rond, rond comme un ballon. Comme des soucoupes. Comme des Balles. Ronds. Il frémit, il a mal, il s'inquiète, il touche la bosse formé à l'arrière du crâne, il ouvre encore plus ses yeux déjà grand. Trop grand pour être innocent. Il a peur. 

- Bon... Bonjour Monsieur. Brutus ne voudrait pas être impoli mais comment est-il arrivé ici ? Pourquoi a-t-il mal à la tête ? Brutus ne comprend pas. Il est désolé.

Désolé. Il pouvait l'être. Pauvre créature dans quoi tu t'es embarqué? Pouvais-tu ne pas te libérer du joug de tes maîtres. Tu repartira tu subiras. Mais en attendant, contemples le calme avant la tempête. Écoute le grognement s'élever dans les airs muets. Vois. Vois la pureté de la haine et de la colère dans les bleus de glace de ton hôte. Lau-me sourit. Gérard Mensoif repris ses traits. Leva son verre, le vida de longues gorgée comme si c'était de l'eau. "Mon ancêtre aurait bu son sang comme ça... sans scrupule". Mais elle n'était pas la vampire de Karstein. Dommage. Elle aurait bien voulu absorber son sang et voir jusqu'à quel point il était corrompu. Aspirer jusqu'à la moindre parcelle de pureté. "Que faire...". Am. Stram. Gram.... Rooh.. tant pis. Jouons.  

- Hey Bien l'Elfe. On peut pas dire que tu sois très solide. Bois.

Mensoif lui tendit de l'eau. Mensoif est tombé sur le gentil. Chance pour l'elfe. Mais ce n'était qu'une partie remise. Morrigàn allait faire son entrée dans quelques heures. Morrigàn est moins patiente. Morrigàn sera impitoyable. Qu'est ce que l'Irlandaise aimait jouer. Qu'est ce qu'elle aimait se déguiser. Apprendre de son ennemis. Le sentir. Voir sa peur et son innocence se transformer en terreur avant qu'il ne puisse comprendre. Avant qu'il sache... qu'il allait l'aider sans le savoir.

- Que peut Brutus pour vous Monsieur ? Il est pressé, son maître va avoir besoin de lui. Mais Brutus ne veut pas être impoli ou trop impatient, il attend que vous parliez.

Pressé. Il est pressé. Comme c'est mignon. Quoi? Jouer avec plus faible que soit? Voyons. L'Elfe avait plus de magie qu'un simple sorcier. L'Elfe apprenait juste l'humilité. L'Elfe devait obéir à son maître... Mais obéir signifiait aussi être consciemment aveugle face à l'injustice? A l'immoralité? Pauvre elfe. File. File vite chez ton maître. Observe le. Dit toi bien qu'il est vil. Que tu mourras sous son service parce que tu ne lui a pas apporter suffisamment de papier toilettes pour ses fesses trop fragiles pour peu de tissus. Parce que tu as emmener des Phénix chez lui. Tu mourras quoi qu'il se passe. Alors file vite chez ton maître... puis disparaît. Disparaît de Londres et deviens libre. Ou tu mourras. 

- Maintenant qu't'es réveillé, t'peux filer. J'espère que cette vilaine bosse ne va pas t'causer trop d'ennui. Pff les elfes. Tous les mêmes. Obéir, obéir. Et puis se faire assommer par le premier gosse de sang pur venu. Tu veux mon avis? Rentre, regarde ton maître. Regarde sa bêtise idéologique d'homme supérieur aux autres, et déguerpis. Ça ne vaut pas la peine de mourir pour un maître qui utilise des elfes à sa guise. Fait gaffe la prochaine fois l'elfe. J'serais pas toujours là.

Mensoif vieux ronchon. Mensoif ou le vieil homme qui parle trop. Gerard Mensoif. Mais faut pas oublier que Gerard Mentor aussi. (dédi) Alors faudrait peut-être que le bonhomme aux oreilles de cochon pointu écoute la sagesse du grand-père. Avant de crever. L'homme se ressert. Lau-me reboit. Gérard regarde à nouveau le petit incrédule devant lui.

- Et bien? Tu vas déguerpir No'didju? 

Syverell espérait que ce soit un Adieu. Pour lui comme pour elle. 
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 67
avatar
Chef des Mangemorts
Chef des Mangemorts
Spécialité(s) : Transplanage
Fourchelang


Re: [Ancien QG] 23, chemin de la Salamandre Grise

Message par : Mangemort 67, Lun 5 Déc 2016 - 19:05


L'homme était bon, oui. Il venait de donner un verre d'eau à Brutus, de l'eau fraîche. L'elfe en avait souvent. Le maître respectait l'elfe. Cela faisait quelques temps que Brutus servait les mages noirs, quelques années écoulées à les aider dans leurs accomplissements. Le maître à présent était celui qui avait amené Brutus au début pour servir les mages noirs. Il avait eu peur. Oh oui. Mais les sorciers masqués n'étaient pas méchants avec Brutus.

- Mer... Merci pour l'eau monsieur. Brutus en avait besoin. Merci.

L'inconnu parla. Il laisse Brutus partir. Les mots qui sortirent de sa bouche offensèrent Brutus.

- Vous ne connaissez pas mon maître. Le maître est gentil avec Brutus. C'est une bonne maison, le maître... Est un bon sorcier !

Vexé, oui le monsieur avait vexé Brutus. Comment quelqu'un pouvait dire du mal de son maître et de ses amis ? Il ne les connaissait pas. Brutus en était certain. Brutus se lève, regarde l'inconnu, repose le verre et s'en va. Sa bosse lui fera mal quelques jours mais elle guérira vite. Il ferme la porte derrière lui et file en direction des rues de Londres. Il doit vite retourner à la demeure où se cache l'amie du maître avec l'invitée spéciale. Vite. Il doit aider pour surveiller. C'est son devoir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: [Ancien QG] 23, chemin de la Salamandre Grise

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2

 [Ancien QG] 23, chemin de la Salamandre Grise

Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.