AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc
Page 1 sur 26
Sur un sentier isolé
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 13 ... 26  Suivant
Invité
Anonymous
Invité

Sur un sentier isolé Empty
Sur un sentier isolé
Invité, le  Lun 30 Juil 2012 - 12:36

[Avec l'autorisation de Gloire Lecomte]

Un sentier isolé, dans le parc. Ce genre de sentier forestier où de rares personnes y passent car il ne mène pas vraiment quelque part, mais, bien que ce ne soit pas l'endroit rêvé pour ça, des individus vous diront qu'il fait bon s'y promener. Il y a de beaux arbres, des plantes sur le côté d'un long et vieux chemin en terre battue.
Découvert par hasard la veille, Alfonse s'était dit qu'un endroit si calme serait parfait pour écrire la lettre qu'il devait envoyer à son frère il y a un bout de temps déjà, parce qu'il avait l'habitude de parler de sa rentrée des classes. Il voulait s'installer dans un endroit confortable, sous un arbre, sur une pierre, il marchait plus loin sur le chemin afin de trouver le bon endroit. Quelques minutes plus tard, il s'adossa à une bûche, en face d'un grand frêne aux feuilles brillantes, aux branches épaisses.

<< Cher Richard, ma rentrée s'est passée comme toutes les autres... Les cours sont plus intéressants cette année... Ma sacoche est presque vide, il faut que tu m'envoies des... C'est tout ce que je vais écrire, je pense. >>

Le blondinet se mit à écrire, mais au fur et à mesure des phrases, il levait les yeux vers le frêne. Quelque chose le perturbait, quelque chose de vivant. Cette chose avait changée de branche, c'était un hibou. Il fixait la lettre du jeune Poufsouffle, comme un prédateur fixe sa proie. Alfonse se leva lentement, en regardant l'animal. Debout, il plia, toujours avec une grande délicatesse, la lettre qu'il avait écrite. Il allait la ranger dans sa poche quand soudain le hibou de l'arbre d'en face piqua à toute vitesse sur la main d'Alfonse, qui en fit tomber sa lettre, et planta ses serres dedans sans lâcher prise. Le garçon avait beau secouer son bras dans tous les sens, le volatile était ancré dans sa main, qui saignait de plus en plus ! Il regardait les yeux de l'oiseau, noirs, profondément noirs, sans aucune lueur.

Alfonse avait jugé inutile de prendre sa baguette avec lui, chose qu'il regretta rapidement, le hibou ne semblait pas vouloir s'en aller.

[ RP en cours, merci de ne pas l'interrompre Smile ]
John Sawyer
John Sawyer
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Sur un sentier isolé Empty
Re: Sur un sentier isolé
John Sawyer, le  Jeu 30 Aoû 2012 - 21:37

[Alfonse Anbel ne s'étant connecté depuis le 16, ce rp datant d'un moi je me permets de poster]

(pv : Dorian Nogueira et Miyukii Hoshi)

Aujourd'hui le ciel était bleu, le vent léger, les nuages discrets, le soleil chaud... En sortant du château, John se félicita de ne pas être resté enfermé au fin fond de la bibliothèque ou dieu sait où. C'était un temps pour flâner tranquillement dans le parc, sans but précis, juste pour profiter du temps. Déjà plusieurs groupes d'élèves avaient fait de même. Contrairement à eux le jeune gryffondor n'était pas sorti accompagné. Il n'avait pas encore eut trop l'occasion de se faire des amis, certes il avait rencontré cette Serdaigle, Stef' Weasley, et ses trois camarades de maison, Angel, Mégane, et Maïwenn. Mais pour l'instant ces quelques personnes étaient plus qualifiés de connaissances que d'amis par le jeune homme. Snow n'avait jamais trop eu le talent de converser, et aussi cette faiblesse sociale ne lui avait jamais apporté beaucoup d'amis. Sans oublier que sa pauvre condition de bâtard était connue de tous dans sa ville irlandaise, et les mœurs étant ce qu'elles sont, fréquenter un enfant illégitime faisait de vous un lépreux... alors il valait mieux éviter de le fréquenter, au quel cas on ne se faisait pas vilipender à chaque coin de rue.

De ce fait, John avait développé un certain plaisir à la lecture, une activité qui se pratique seul la plus part du temps, qui permet de s'éclipser dans un autre monde durant quelques pages. A son grand regret la bibliothèque de Poudlard n'était pas très fournie en roman et autre ouvrages du type, mais on y trouvait un livre, soit disant le recueil de conte le plus connu, le Grimm du monde magique, l’Andersen des sorciers...Beedle Le Barde. C'était donc tout naturellement que Snow avait emprunté ce livre.
John avait déjà lu deux contes du recueil, La "Babbitty Lapina et la Souche qui gloussait" et "Le Sorcier et la Marmite sauteuse", maintenant il comptait bien s'attaquer au plus connus de tous, celui des trois frères. Le livre a la main, John s'éloigna des sentiers principaux, pour se retrouver dans un coins peu fréquenter. Là il y trouva une petite haie de buissons offrant un peu d'ombre et un abris au vent, aussi il s'y installa non loin. La vue qu'il avait depuis cet endroit était imprenable sur le lac et la forêt interdite... Aussi dans ce paysage féerique il entama sa lecture.

"Il était une fois trois frères qui voyageaient le long d'une route solitaire et tortueuse...."
Invité
Anonymous
Invité

Sur un sentier isolé Empty
Re: Sur un sentier isolé
Invité, le  Ven 31 Aoû 2012 - 1:20

Dorian venait de rencontrer Miyukii, une jeune femme de sa maison, aux trois balais. S'il n'avait pas fait le premier pas, ils ne se seraient jamais parlé. En sortant du bar, le jeune homme lui avait proposé de passer un peu de temps avec lui au parc de Poudlard. Le paysage était très beau à cette époque de l'année. De plus, peu de nuages étaient dans le ciel.

Peu avant de se diriger là-bas, le blond était vite allé chercher son instrument dans la salle commune. Il avait parlé à l'asiatique de ses talents de violoniste et voulait le lui prouver. Afin de briser la timidité de la jeune femme, le garçon choisit un air irlandais parlant d'un conte de fée. Il accompagnait son violon de quelques paroles. Plus les notes montaient plus sa voix était plus forte.

Après quelques minutes, le blond s'arrêta de jouer. Il ne lui restait qu'à attendre le verdict de la jeune femme. Pendant ce temps, le Poufsouffle rangea l'instrument dans son étui. Le jeune était persuadé qu'il retrouverait un moment dans l'après-midi pour en rejouer.

- Tu joues d'un instrument toi ? Moi je fais du violon depuis mes 3 ans. C'était le seul instrument à l'époque que je trouvais facile. En grandissant j'ai vite compris que c'était en fait le plus dur.

Un sourire se glissa sur ses lèvres. Beaucoup de cordes s'étaient cassée avant qu'il n'arrive à ce niveau. Cependant, Dorian en était fier. Le jeune homme a gagné beaucoup de concours de musique moldue.

Un peu plus loin, derrière un léger buisson plein se trouvait un jeune homme. Il semblait seul et comme Miyukii, très timide.


*Ca ne peux pas leur faire de mal ... Miyukii sera moins timide et lui connaîtra deux nouvelles personne.*

Il fit part de son désir de rencontrer le jeune homme. Sans attendre la réponse de la brune, le Poufsouffle se dirigea vers lui. En s'approchant il constata que l'élève était de Gryffondor. Le rouge et or était très séduisant, il devait certainement plaire à la gente féminine. Cependant, Dorian eu un léger mal de ventre en l'apercevant. Une certaine peur commença à influer sur son désir de rencontrer le jeune homme. Etait-ce vraiment une bonne idée ? Il ne le saurait qu'en lui parlant.

- Salut, désolé de te déranger, mais je crois ne t'avoir jamais vu. Tu as été transféré d'une autre école ? Moi c'est Dorian, enchanté !
Invité
Anonymous
Invité

Sur un sentier isolé Empty
Re: Sur un sentier isolé
Invité, le  Ven 31 Aoû 2012 - 3:38


Miyukii était dehors avec Dorian dans le parc de Poudlard. Aujourd'hui était encore une belle journée, alors autant en profiter pour faire plus ample connaissance. Son confrère de maison lui rappelait son amie Kayla. Ils étaient tous les deux assez spontané. Et sans leur spontanéité Miyukii ne les auraient sûrement pas rencontrés. Faute de timidité avec ceux qu'elle ne connaissait pas. Mais une fois le cap passer, la timidité s'effacer petit à petit.

Dorian était allé chercher quelque chose avant en salle commune. C'était assez petit et dans un étui. Elle se doutait donc que c'était son instrument. En le voyant elle comprit qu'il allait jouer. Un large sourire se fit sur son visage. Elle n'avait pas osée lui demander de l'écouter, mais il l'avait fait quand même! Et ce pour son plus grand plaisir auditif!

Le jeune homme se mit donc à jouer un air irlandais. De sa voix il accompagna le violon. Il était concentrer sur ce qu'il faisait. Miyukii fut comme transportée par la mélodie et les paroles de Dorian. C'était tellement beau qu'elle en ferma les yeux pour ressentir encore plus la musique. La musique était pour l'asiatique le meilleur moyen de s'évader et de faire passer n'importe quel émotions. A dire vrai Dorian avait vraiment un talent et un beau! Elle était tellement dans ses pensées et encore dans la musique, qu'elle ne se rendit compte que maintenant qu'il avait fini de jouer. Il avait déjà rangé son instrument.
Miyukii ré-ouvrit les yeux et alla auprès du jeune homme pour lui dire ce qu'elle pensait.

- Alors là! Tu .. oui tu m'épates, tu es doué! C'était magnifique, vraiment. Et je le pense, souria t-elle. D'ailleurs si un jour tu en rejoues, je viendrais écouter.

- Tu joues d'un instrument toi ? Moi je fais du violon depuis mes 3 ans. C'était le seul instrument à l'époque que je trouvais facile. En grandissant j'ai vite compris que c'était en fait le plus dur , reprit-il.

- Oui c'est vrai que tu n'as pas choisi le plus facile. Waouh, tu as commencé vachement tôt dit donc. s'étonna t-elle. Ben comme je te l'ai dit tout à l'heure je fais du piano depuis toute petite. Et depuis environ quatre ans de la guitare acoustique. Malheureusement je n'ai pu apporter ici que ma guitare, dit-elle sur un ton déçu.

Il est vrai que jouer du piano lui manquait terriblement. Elle aimait beaucoup la guitare, mais le piano rester son instrument favoris! Combien de foi s'était-elle acharnait à déchiffrer des partitions et d'ensuite apprendre le morceau! Mais n'étant pas la fille la plus patiente du monde, Miyukii avait vite laissé tomber les partitions et jouer à l'oreille ou bien elle composait elle-même. Ils marchaient, lorsqu'ils remarquèrent tous les deux un jeune homme contre un arbre, seul avec pour seul compagni: un livre! L'asiatique esquissa un sourire. Elle était un peu comme lui, au premier abord en tout cas. C'était un jeune homme brun, d'un peu près leur âge. Dorian lui dit qu'il souhaitait aller à sa rencontre. Elle le suivit donc et remarqua qu'il était de Gryffondor. Dorian l'observa et hésita, mais pas longtemps avant de lui parler:

- Salut, désolé de te déranger, mais je crois ne t'avoir jamais vu. Tu as été transféré d'une autre école ? Moi c'est Dorian, enchanté !

Cette fois-ci c'était sûr, il était comme son amie! Elle esquissa une nouvelle fois un sourire et se présenta à son tour:

- Salut, souria t-elle, Moi c'est Miyukii, Enchantée.

L'asiatique observa ce que le rouge et or était en train de lire, c'était le conte Beedle le Barde.


Dernière édition par Miyukii Hoshi le Ven 31 Aoû 2012 - 15:56, édité 2 fois
John Sawyer
John Sawyer
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Sur un sentier isolé Empty
Re: Sur un sentier isolé
John Sawyer, le  Ven 31 Aoû 2012 - 12:08

[Miyukii, John ne lit pas les frères Grimm mais Beedle le Barde]

La littérature magique était quelque chose d'assez fascinant et John trouvait un certain plaisir à découvrir ces histoires que l'on racontait aux jeunes sorciers le soir pour qu'il s'endorment. Le conte des trois frères, c'était le plus célèbre du recueil, mais le passé nous avait démontré que ce conte n'était pas qu'une simple fiction et la dernière guerre était basée sur les reliques de la mort. John ne comprenait pas très bien les enjeux de l'époque, mais il trouvait néanmoins l'histoire forte intéressante. Alors qu'il finissait de lire une page, des voix s’élevèrent non loin de lui. Snow distingua le nom de quelques instruments tel que le Violon ou la Guitare, aussi il supposa que les deux personnes qui discutaient parlaient de musique. D'un naturel observateur, et curieux, il stoppa sa lecture pour mieux écouter la conversation.
Leur voix devint de plus en plus distinctes, il y avait un jeune homme et une jeune fille. Bientôt, leurs pas vinrent jusqu'aux oreilles du gryffondor, alors l'air de rien il reprit son activité là ou il s'était arrêté.

On aurait pu penser que John était timide, mais il était juste pas très doué dans les relations sociales. D'un coté il fut embêté que des élèves s'aventurent dans ce coin reculé du parc, lui qui espérait être seul et tranquille, mais bon le parc était a tout le monde, il fallait bien accepter. Sans relever les yeux de son livre, il senti une présence s'approcher de lui un peu incertaine, puis finalement, la même voix que le jeune homme qui parlait de musique. John releva donc la tête pour voir de qui il s'agissait.
    Salut, désolé de te déranger, mais je crois ne t'avoir jamais vu. Tu as été transféré d'une autre école ? Moi c'est Dorian, enchanté !

Le rouge et or souris, les cheveux blonds du poufsouffle rivalisait avec le jaune de son blason, Dorian avait son age ou un peu plus. Ce qui le choqua, plus que la couleur de ses cheveux c'était le bleu de ses yeux, c'était... très bleu, John se senti un peu banal avec ses yeux gris. Bientôt, le jeune jaune et noir fut rejoint par sa camarade, une jaune également, d'origine asiatique a priori, vu sa physionomie. Elle semblait rester un peu en retrait par rapport à son ami. John compris directement que lui était le fanfaron, le meneur qui n'avait pas peur de grand chose et elle la petite timide toujours en retrait. C'était assez équilibré comme couple ! Snow esquissa un sourire, puis referma son livre pendant que l'asiat' se présentait à son tour :
    Salut, Moi c'est Miyukii, Enchantée.

John se leva pour saluer les deux élèves de poufsouffle. Une fois debout il remarqua que Dorian était plus grand que lui, mais bon John n'était pas très grand donc ce n'était pas compliquer pour d'autres de le dépasser.
    Moi c’est John… Oui j’suis arrivé y’a pas longtemps. S’t’une longue histoire...[/color]

Snow observa le couple un instant, la façon dont Dorian l’observait le perturbait un peu, et la situation était un peu bizarre, ils se tenaient tous debout a 1-2 mètres els uns des autres aussi John alla serrer la main de Dorian ainsi que celle de Miyukii.
Invité
Anonymous
Invité

Sur un sentier isolé Empty
Re: Sur un sentier isolé
Invité, le  Sam 1 Sep 2012 - 13:28

La jeune femme semblait vraiment absorbée par le son que produisait Dorian. Lorsqu'il eut finit de jouer, celle-ci mis quelques instants avant de le féliciter. Elle semblait vraiment avoir pris du plaisir à écouter le jeune homme. C'était l'effet recherché après tout. L'asiatique lui appris que la guitare et le piano faisaient parti des instruments dont elle savait jouer. Une aubaine pour le blond, il adorait rencontrer d'autres musiciens !

Après que le Poufsouffle se soit présenté, Miyukii en fit de même. Comme à son habitude, elle ne dit que quelques mots. Le jaune et noir esquissa un sourire, quand allait-elle se dévergonder ? Ce dernier ferait tout pour qu'elle soit moins timide. Le jeune gryffon se leva et se présenta comme un certain John Snow. Une fois debout, le blond pu distinguer son interlocuteur.

Ce dernier était plus petit que lui. Encore une fois, Dorian en était fier. Heureusement que son père était grand durant sa jeunesse, son fils ayant hérité de ce gêne. Les cheveux du jeune homme était noir, très noir. Ils étaient peu les élèves comme lui à avoir une tignasse aussi sombre. Dans l'ensemble, John était un assez beau garçon. Ce dernier précisa qu'en effet, le jeune homme avait été transféré. S'approchant des deux jeunes Poufsouffles, il leur serra la main.

- Content de te connaître. Dis-moi, tu viens d'où ? Je parie que tu viens d'Irlande. J'ai plusieurs amis ici qui viennent de là-bas et tous oublient quelques lettres quand ils parlent, c'est assez drôle. Moi j'suis Serbe !


Le garçon posa son violon au sol. A force, ça faisait un sacré poids tout de même ! Curieux de nature, le serbe lui demanda ensuite d'où il avait été transféré. Fallait bien trouver quelque chose pour meubler la conversation ! Il enchaîna en le questionnant sur les cours qu'il suivait.

- D'ailleurs, si tu as besoin d'aide n'hésite pas à venir me voir. Je m'ennuie assez en cours, c'est un peu simple pour moi. Va pas croire que je suis vantard hein, c'est juste que j'ai plusieurs frères et soeurs qui m'ont refilé toutes leurs notes, que je relis assez souvent.

Le Poufsouffle conclu enfin sa phrase par un de ses sourire charmeur. D'ailleurs, il n'avait pas manqué une miette de celui de son interlocuteur. Qui était-il ? Pourquoi Dorian semblait attiré par lui, comme si c'était un aimant ? Etait-ce une sorte de vélane au masculin ?
Invité
Anonymous
Invité

Sur un sentier isolé Empty
Re: Sur un sentier isolé
Invité, le  Lun 3 Sep 2012 - 18:39

-Moi c’est John… Oui j’suis arrivé y’a pas longtemps. S’t’une longue histoire... Dit John.

Elle fixa John un instant, intriguée. Miyukii avait bien remarqué l'accent de celui-ci. Néanmoins, comme à son habitude elle n'en dit rien. Et puis elle ne savait pas vraiment d'où venait cet accent. Mais avant que l'asiatique ait eue le temps d'assimiler un Pays à l'accent du jeune brun, celui-ci était venu leur serrer la main, avant de retourner face à eux. Dorian était le plus grand des trois.
" C'est vrai qu'il fait plus que son âge, pensa t-elle"

En jetant des regards furtifs autour d'elle, elle remarqua que Dorian et John s'observaient. Sûrement un truc de mec! Pour en savoir plus sur l'autre en un simple regard. Malheureusement, ce n'était pas toujours si facile.. Enfin pas avec tout le monde.

- Content de te connaître. Dis-moi, tu viens d'où ? Je parie que tu viens d'Irlande. J'ai plusieurs amis ici qui viennent de là-bas et tous oublient quelques lettres quand ils parlent, c'est assez drôle. Moi j'suis Serbe !

Dorian était donc Serbe. Au moins elle avait une information en plus au sujet de son confrère. Jamais l'asiatique ne se serait doutée qu'il était de cette origine. Enfin c'était le pays qu'elle connaissait le moins. Néanmoins, heureusement qu'il était là pour faire la conversation. Quand allait-elle enfin arrêter d'être trop timide? Elle savait pourquoi elle était devenue comme ça, une fille timide qui n'ose pas parler. C'était la faute de ses "Parents adoptifs". Elle fut prise d'un élan de tristesse et baissa la tête légèrement. Mais la releva bien vite, ne voulant pas qu'on la voie ainsi.

Son sac besace commençant à peser à cause de ses livres, la jeune fille alla le poser contre l'arbre et reviens vers les deux jeunes hommes en leur faisant un sourire. Ça elle savait faire! Il n'y avait pas âme qui vive dans cette partie du parc. Bien qu'accueillant et très fleurie les lieux semblaient oubliés, désertées. Du moins, c'était son impression.

- Oui c'est vrai je ne t'ai jamais vue non plus dans les parages. En même temps c'est tellement grand ici. Au fait, tu as quel âge? Demanda Miyukii.

Le jaune et noir posa son violon au sol, cela avait beau ne pas être énorme ça doit peser au bout d'un moment! Puis Dorian repris la conversation, ce qui rassura une nouvelle fois l'asiatique.

- D'ailleurs, si tu as besoin d'aide n'hésite pas à venir me voir. Je m'ennuie assez en cours, c'est un peu simple pour moi. Va pas croire que je suis vantard hein, c'est juste que j'ai plusieurs frères et soeurs qui m'ont refilé toutes leurs notes, que je relis assez souvent.

Miyukii ne manqua pas le sourire charmeur que Dorian lancer à John. Ce qui la fit sourire. Commençant à avoir un petit creux, elle se dirigea vers son sac et revint avec quelques petits gâteaux. L'asiatique en tant que grande gourmande ne partait jamais sans ses petits encas! Elle s'assit par terre et dis au garçon:

- Si vous en voulez , il y en a pour tout le monde!

Elle leur fit un grand sourire et ouvrit son paquet.
John Sawyer
John Sawyer
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Sur un sentier isolé Empty
Re: Sur un sentier isolé
John Sawyer, le  Lun 3 Sep 2012 - 19:15

Le jeune gryffondor était un peu déconcerté par le regard que lui lançait Dorian, surement était-il involontaire, et le bleu de ses yeux étant si éclatant que John se faisait surement des idées. Enfin bon, John essaya de détourner le regard pour faire fi de son impression, il regarda donc Miyukii, la jeune fille restait assez en retrait, il la trouvait mignonne, ses origines asiatiques et sa timidité lui donnaient un air de petit chat ! Snow fut rapidement rappelé par Dorian qui venait de percer à jour son accent.
    Content de te connaître. Dis-moi, tu viens d'où ? Je parie que tu viens d'Irlande. J'ai plusieurs amis ici qui viennent de là-bas et tous oublient quelques lettres quand ils parlent, c'est assez drôle. Moi j'suis Serbe !

Cette remarque déstabilisa le rouge et or, comment dire, qu'il soit Irlandais était une chose, qu'on trouve ça marrant en été une autre. Les Irlandais avaient tous leur coté fier, et très patriote, même si Snow ne payait pas de mine, il avait hérité de cette fierté nationale !
Dorian quant à lui était Serbe, pourtant il ne semblait pas avoir d'accent. Peut-être que les Serbes n'en avaient pas, pensa-t-il. Mais ne connaissant guère ce pays que par les infos qui relayaient les épisodes de la guerre de Yougoslavie. Finalement ce Miyukii tenta une approche à son tour, elle restait quand même en retrait malgré tout.
    Oui c'est vrai je ne t'ai jamais vue non plus dans les parages. En même temps c'est tellement grand ici. Au fait, tu as quel âge?

    Ui, J'suis Irlandais. J'essaye bien d'cacher s't'accent, mais j'arrive pas...C'la vie ! S'non, j'ai 14 ans. Et v'deux ? J'pense qu'vous êtes plus vieux qu'moi... Su'tout Dorian !

Pendant qu'il répondait à ses interlocuteurs, Dorian avait posé son violon au sol, surement en avait-il marre de se le trimballer a la main, après on doit avoir les mains moites, et l'épaule qui tire... enfin c'était qu'une supposition du jeune homme ! Miyukii, avait attendu la réponse de son camarade pour s'écarter un peu d'eux pour laisser sa besace au pied d'un arbre. Pendant ce temps Dorian interrogea le jeune homme sur son arrivée et surtout sur les cours.
    D'ailleurs, si tu as besoin d'aide n'hésite pas à venir me voir. Je m'ennuie assez en cours, c'est un peu simple pour moi. Va pas croire que je suis vantard hein, c'est juste que j'ai plusieurs frères et soeurs qui m'ont refilé toutes leurs notes, que je relis assez souvent.

John trouva son intention très agréable et sans attendre il l'en remercia d'un cl'in d'oeil.
    Comme ca on pourra se revoir !

Peu de temps après Miyukii était revenue, un paquet de gâteau à la main, John sourit en regardant sa montre, c'était presque l'heure du gouté ! c'était pour cela que la jeune fille avait sorti ses encas. Ou alors c'était une gourmande.. Quoiqu'elle fusse, la poufsouffle n'hésita pas un instant avant d'en proposer à ses deux compagnons d'infortune.
    Si vous en voulez , il y en a pour tout le monde!

Avec un sourire qui lui sciait le visage en deux la jaune et noir ouvrit son paquet. Tout d'abord John n'en prit pas, il attendait de voir si Dorian allait se servir après seulement il aurait plongé sa main. Mais non il n'y fit rien au contraire, il regardait encore un peu John. Voulant soutenir son regard, il le regarda droit dans les yeux... Mais ne resta pas très longtemps... Il se senti un peu rougir, peut-être était-ce de la jalousie pour les yeux bleus du jeune serbe, ou juste de l'intimidation du a la taille de son nouvel ami, mais quoiqu'il en soit il détourna rapidement son regard pour le reporter sur le sachet de biscuits. Il y mit sa main et en tira un qu'il porta a sa bouche assez rapidement. Oui il était mal a l'aise... La bouche pleine il remercia Miyukii.
    Merchi B'coup ! Y'chont bon ! Ch'est à quoi ?
Invité
Anonymous
Invité

Sur un sentier isolé Empty
Re: Sur un sentier isolé
Invité, le  Mer 5 Sep 2012 - 20:41

Evidemment ! Comment avait-il pu oublier la question de l'âge ? Heureusement que Miyukii était là. Le jeune serbe apprit donc que John était âgé de 14 ans. Pourtant, avec sa taille, Dorian lui aurai donné une ou deux années de plus. Il tenait peut-être ça de ses origines. Le jeune Poufsouffle lui apprit ensuite qu'il venait de fêter ses 17 ans et donc, que c'était sa dernière année à Poudlard.

L'asiatique s'était ensuite éloignée. Dorian se demandait pourquoi cette éclipse soudaine et surtout, sans prévention. Encore un truc de fille qu'il ne pourrait pas comprendre. La réponse du Gryffon étonna un peu le blond, étant donné qu'il avait pu apercevoir un léger clin d'oeil en sa direction. Encore un signe ? Sans doute que non. De toute manière, il ne risquait de l'apprendre s'il ne faisait pas le premier pas.

*Mec, tu dérailles là. Reprends-toi en main, qu'est-ce qui t'arrive ? C'est juste une intention purement amicale, sans doute irlandaise par dessus.*

- Euh ... John, pourquoi tout ces cl...

Sa phrase resta en suspend. La peur l'empêchait de la finir. Heureusement pour lui, Miyukii revenait armé d'un paquet coloré. Décidément, ils sortaient des trois balais mais ça ne lui avait pas suffit. Le serbe lui fit la remarque avec un grand sourire afin qu'elle perçoive son amusement.

- C'est dingue, mais ça ne m'étonne pas de te voir revenir avec ça. On était à Pré-Au-Lard y'a quelques instants, mais pourtant tu manges encore. J'ai l'impression de voir mon double féminin.

Dorian sourit à nouveau. Ses manières de détendre l'atmosphère semblaient porter leurs fruits. La Poufsouffle proposa aux garçons d'en prendre s'ils en voulaient, s'en suivit un regard intense entre les deux jeunes hommes. Tout deux se regardaient sans vaciller. Sans crier gare, l'irlandais détourna le regard et pris un gâteau dans le paquet de Miyukii. Troublé par ce qu'avait fait le jeune homme, le blond ne sut quoi faire et en prit un également en remerciant son amie.

- Yep en effet ! Vachement bon. On dirait des gâteaux qui prenne le goût de ce qu'on aime le plus je trouve ! Moi j'ai l'impression de manger un fruit de la passion. Ça tombe bien car tout ce que je fais, j'le fais avec passion !

Pourquoi avait-il dit ça tout en regardant John ? Quel idiot !
Invité
Anonymous
Invité

Sur un sentier isolé Empty
Re: Sur un sentier isolé
Invité, le  Ven 7 Sep 2012 - 21:17

John avait donc 14 ans? Elle lui aurait facilement donné plus. Son visage faisait légèrement plus âgé. En bref il faisait plus son âge à elle, peut-être même seize ans.

- Oui j'suis plus vieille mais juste de un an donc bon...

La jeune femme aux yeux d'amende s'éclipsa un instant puis revenu avec plusieurs paquets de gâteaux, certains moldu, d'autre non. Dorian commença à sourire et tout en gardant celui-ci lui dit:


- C'est dingue, mais ça ne m'étonne pas de te voir revenir avec ça. On était à Pré-Au-Lard y'a quelques instants, mais pourtant tu manges encore. J'ai l'impression de voir mon double féminin.

Miyukii n'hésita pas à rigoler une seconde. Elle était à peu près entièrement à l'aise maintenant avec eux.

- Ha ben que veux-tu? Entre tout gourmand qui se respecte, j'étais obligée tu vois. Bon d'accord c'est que j'ai tout le temps faim, mais j'assume en plus je n'ai rien mangé aux Trois balais, rigola t-elle. Dans ce cas sert-toi Dorian, si tu es mon double à cette heure tu as faim!

Comme à son habitude elle leur tira la langue. Sa paraissait souvent enfantin, mais c'est devenu presque normal de le faire. Après leur avoir proposé ces délicieux gâteaux qui prenait le goût que l'on désirait, elle croqua dedans. Aujourd'hui il était au goût caramel, l'asiatique raffolait de ce goût.

Miyukii observa ses compagnons et qu'elle ne fut pas sa surprise de découvrir les deux hommes se lançaient dans un jeu de regard intense. Elle n'avait jamais fait ça, alors elle ne comprenait pas vraiment le pourquoi du comment, de ces regards. Mais John parut un instant confus et donna soudainement une grande importance pour le paquet de gâteau ouvert récemment par l'asiatique. Il y plongea sa main et le dégusta. Elle attendait le verdict. Ce qu'il fit sans plus attendre la bouche pleine du biscuit:

-Merchi B'coup ! Y'chont bon ! Ch'est à quoi ?

De nouveau la jeune fille rigola en l'entendant parler la bouche pleine tout en manquant de s'étouffer avec les miettes. S'étant remis de ses émotions elle soupira de soulagement que cette fichue miette soit partie! L'asiatique leur fit un léger sourire quelque peu gênée de s'étouffer avec des miettes.. Avant même que Miyukii ne puisse répondre au jeune Irlandais, Dorian plongea à son tour la main.

- Yep en effet ! Vachement bon. On dirait des gâteaux qui prenne le goût de ce qu'on aime le plus je trouve ! Moi j'ai l'impression de manger un fruit de la passion. Ça tombe bien car tout ce que je fais, j'le fais avec passion !

- Oui tu as tout juste! On reconnaît bien là le connaisseur! Dit-elle de son éternel sourire, le mien est au goût caramel, c'est délicieux! Et toi John? Et sinon, reprit-elle, vous avez des animaux de compagnie?


John Sawyer
John Sawyer
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Sur un sentier isolé Empty
Re: Sur un sentier isolé
John Sawyer, le  Ven 7 Sep 2012 - 21:47

John ne compris ce que voulu dire Dorian, avec ces "clins d'oeils", bon okay, il en avait fait un, mais c'était gentil, du genre, merci pour a proposition ! C'était bizarre, la façon dont Dorian dévisageait le jeune homme. D'ailleurs, voulant soutenir le regard du poufsouffle Snow se senti intimidé, alors il reporta ses yeux gris sur le paquet de biscuits. Sans répits il en avait tiré et fourré dans sa bouche. John était incapable d'en dire le gout qu'il avait, c'était bon, c'est tout ce qui importait. Rapidement suivit par Dorian qui avait emboité le pas, il découvrit que les gateaux prenaient le gouts de ce qu'on aimait. C'était étrange songea le gryffondor. Mais même en le sachant le secret que renfermaient le gouté, il ne retrouvait pas le gout. En vérité John avait des gouts assez larges, aussi, il devait manger un mélange de ce qu'il aimait, mais sans pour autant être en mesure de nommer les gouts qui fusaient dans tous les sens.

John ne pu s’empêcher de regarder Dorian quand il dit qu'il faisait tout avec passion, il avait senti comme un regard se poser sur lui... Et il ne s'était pas trompé, le jaune et noir le regardait, John lui sourit, puis reporta son attention sur Miyukii.
    .... Euuuhh... C'mment dire, j'sais pas c'quel gout... J'aime trop d'choses, ça a du s'mélange dans m'bouche !

En revanche, il n'avait pas d'animaux de compagnie, enfin il se souvenait d'un chien quand il était petit, mais son allergie aux poils des canidés, avait eut raison de l'animal. Autant dire que son père avait accepté la nouvelle avec une indifférence, en revanche cela donna plus de matière à sa belle mère et Caleb pour l'accabler, et lui mener la vie dure dès que M. Snow était parti en déplacement professionnel. Pour la suite, il ne fut jamais question d'avoir un nouvel animal... cela aurait pu lui faire plaisir, et Kate Snow s'y opposait fermement. Donc même pas de poissons rouges, qui dans tout les cas auraient fini par manger de l'eau de javel par les bons soins de son demi-frère. A poudlard non plus il n'avait pas d'animal, Chouette, rat ou autre, il n'y avait jamais songé, mais pourquoi pas.
    Non j'ai pas d'an'mal d'compagnie... Jui allergique aux chiens, on en avait un quand j'tais p'tit mais s'tout.

Il ne désirait pas en dire plus, mais la pensée de sa belle famille lui tira les traits, et sa mine se trouva renfrognée...
    Et vous, z'avez des an'maux ? j'aurais bien aimé en avoir mais s'tait pas possibl'...

Il tenta de dissimuler son aigreur grandissante par un sourire, mais même lui n'y croyait pas trop donc comment aurait-il pu berner ses deux nouveaux amis ? Même si les Poufsouffles sont d'une nature naïve, il en faudrait surement plus....
Invité
Anonymous
Invité

Sur un sentier isolé Empty
Re: Sur un sentier isolé
Invité, le  Sam 8 Sep 2012 - 19:47

Dorian avait vu juste ! Les gâteaux étaient vraiment bons et, il ne put s'empêcher d'en reprendre un. Miyukii demanda aux deux garçons s'ils avaient des animaux. Le Gryffy lui répondit bien trop tristement que non, il n'en n'avait pas. Le Poufsouffle prit ensuite la parole en leur disant :

- Compter le nombre de mes animaux c'est impossible. Depuis que je suis petit je vis avec les animaux. C'est pour ça que je ne me sépare de mon Petit Mec presque jamais. D'ailleurs, il va bientôt falloir que je lui donne à manger si j'veux pas le retrouver mort de faim !

Le serbe expliqua ensuite à ses deux interlocuteurs que Petit Mec, de son vrai nom Fripouille était son chat. Il l'avait acheté quelques mois auparavant à la boutique d'animaux magiques et avait complètement craqué en le voyant. Depuis il cédait à tous les caprices de son chat qui n'était d'ailleurs, pas si difficile à comprendre.

- Je regrette juste de ne pas en avoir plus. J'adorerais aussi élever un phénix, mais il parait que c'est super dur et surtout, c'est cher ces bestioles ! Il faudra que j'attende un bon moment avant de m'en offrir un. Et toi Miyukii, t'a des animaux ? Je sais pas pour vous, mais le soleil commence à taper fort et je veux pas choper de coup de soleil, je vais me mettre contre l'arbre là bas à l'ombre.

Le blond ramassa son violon qui était resté au sol. Ce dernier lui manquait terriblement, heureusement que l'asiatique voulait l'entendre jouer, ça lui avait permis de faire le vide dans son esprit quelques instants. En arrivant à l'arbre qu'il visait, le Poufsouffle fit signe à ses deux congénères de se joindre à lui. Sans les attendre, ce dernier s'assit, le violon sur les genoux.
Invité
Anonymous
Invité

Sur un sentier isolé Empty
Re: Sur un sentier isolé
Invité, le  Dim 9 Sep 2012 - 21:36


- Oui tu as tout juste! On reconnaît bien là le connaisseur! Dit-elle de son éternel sourire, le mien est au goût caramel, c'est délicieux! Et toi John? Et sinon
, reprit-elle, vous avez des animaux de compagnie?

Juste avant que John ne lui réponde, les garçons s'étaient une nouvelle fois échanger un regard. Miyukii qui de toute façon ne comprenait pas tout à fait la raison, n'y prêter plus trop attention. Le jeune brun regarda Miyukii et lui répondit:

- .... Euuuhh... C'mment dire, j'sais pas c'quel gout... J'aime trop d'choses, ça a du s'mélange dans m'bouche !

L'asiatique sourit, elle aussi aimé beaucoup de choses, mais maintenant le goût changer en fonction de ses humeurs. La première fois que la jeune fille y avait goûté, cela avait été un vrai défilé de plusieurs saveurs, qui n'allaient pas toujours bien ensemble d'ailleurs.. Ensuite L'Irlandais leur confia qu'il n'avait pas d'animal de compagnie étant allergique aux chiens. Il en avait pourtant eu un lorsqu'il était petit. Le rouge et noir leur retourna la question. Il avait l'air contrarié par quelque chose. Miyukii avait encore posé la mauvaise question apparemment... Mais elle n'allait rien dire cela l'aurait sans doute encore plus gêné. Et puis s'il n'en parlait pas, c'est tout simplement qu'il n'en avait pas envie.

De ce que disait Dorian, il avait un nombre incalculable d'animaux. Mais surtout qu'il ne se séparait quasiment jamais de son chat Fripouille, surnommer Petit Mec. Il est vrai que les chats sont si mignon, qu'il est souvent impossible de leur résister.

- Je regrette juste de ne pas en avoir plus. J'adorerais aussi élever un phénix, mais il parait que c'est super dur et surtout, c'est cher ces bestioles ! Il faudra que j'attende un bon moment avant de m'en offrir un. Et toi Miyukii, t'a des animaux ? Je sais pas pour vous, mais le soleil commence à taper fort et je veux pas choper de coup de soleil, je vais me mettre contre l'arbre là bas à l'ombre.

Le Poufsouffle pris son instrument qui l'avait envoûtée quelque instant plus tôt et alla s'asseoir contre l'arbre. Miyukii ramassa ses paquets de gâteaux, et s'assit à côté de Dorian. Elle posa les gâteaux à leurs pieds, au cas ou l'u d'eux ai encore un petit creux.

- Oui les phénix sont des animaux magnifiques! Ils sont fascinant. Elle avait les yeux qui pétillaient en en parlant, j'avais un chat Willy c'était comme s'il était mon meilleur ami. Et comme toi avec Fripouille je ne le lâchais pas. Mais... il ... il est mort quelque jour avant que je parte en Angleterre.. Et depuis je n'ai eue aucun animal.

La jeune fille posa sa tête contre l'arbre et s'amusait à trouver les formes que formait les nuages au grès du vent puis elle observa longuement le ciel de ses yeux anormalement vert. Les asiatiques avaient en général tous les yeux marron, mais ses yeux verts elle les tenait de sa grand-mère maternelle qu'elle n'a d'ailleurs jamais connue. Ou du moins elle n'en avait aucuns souvenirs. Elle avait toujours son léger sourire au bout des lèvres.
July Swann
July Swann
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Chercheuse en Sortilège
Médicomage (SE)


Sur un sentier isolé Empty
Re: Sur un sentier isolé
July Swann, le  Mer 21 Nov 2012 - 20:16

[RP avec Liam Riu.]
.
__________[Un dimanche de Janvier, en début l'après-midi.]


Le temps était particulièrement frais, en ce dimanche de Janvier. Le soleil avait beau être à son zénith, il ne parvenait pas à apporter suffisamment de chaleur pour faire fondre la couche de neige. Pas plus qu'il n'arrivait à chauffer l'épaisse cape d'hiver noire de July.
La demoiselle se promenait dans la neige, vêtue de hautes bottes imperméabilisées à l'aide d'un sortilège, de son uniforme recouvert de deux capes superposées, ainsi que de la grosse écharpe aux couleurs de Poufsouffle.
Miou, son boursouf, était posé sur son épaule, à moitié ensevelit sous l'écharpe. La rouquine ne parvenait pas à savoir si cette attitude était due au fait qu'il aavait froid, ce qui était tout de même étonnant aux vues de sa fourrure bien garnie, ou car il aimait trop les câlins pour s'éloigner plus de sa maîtresse.

À quelques mètres de July, volait Hermière, sa fée des champs. Elle était assez sensible au froid, elle portait donc un épais manteau, taille fée. La jeune fille aillée n'appréciait pas les températures inférieures à 20°C, elle avait donc tendance à rester cloîtrer dans la salle commune, seule pièce du château où la température était toujours positive. Mais après deux semaines d'enfermement, July avait fini par la trouver plus exécrable qu'à l'ordinaire, elle l'avait donc contrainte et forcée à sortir dans le parc.
La petite humanoïde voletait sans entrain, une moue boudeuse sur le visage. Derrière son sillage, des plantes vénéneuses apparaissaient, signe de sa mauvaise humeur.

Sur le visage de July non plus, ce n'était pas la joie. La rouquine avait les yeux rouges et gonflés. La couleur vermillon faisait ressortir le bleu de ses yeux et s'accordait bien avec le rouge de son petit nez gelé par l'air glacé, néanmoins, elle n'était pas particulièrement jolie à voir. Les gens sont toujours plus beaux lorsqu'ils sourient et à se moment précis, rien n'aurait pu faire rire la préfète.
Pourquoi un tel chagrin, me demanderez vous ? Le stresse engendré par les cours, par son rôle de préfète. Les tentions qu'il y avait avec son frère. Ajoutez à cela les insupportables bêtises de sa fée, les frêles épaules de la jeune fille de 15 ans avaient cédées.

Au départ, la rousse était sortie dans le but de se changer les idées. Elle espérait, par la même occasion, calmer Hermière. Son plant ne s'était cependant pas déroulé comme prévu, la petite fée lui avait fait les 400 coups, pour bien lui montrer qu'elle n'appréciait pas cette balade hivernale. Elle l'avait fait trébucher, s'était amusée à lui tirer les cheveux et à faire apparaître divers plantes sur tout son corps. Ce fut trop pour July qui fondit en larme et s'écroula au pied d'un arbre. Cela eut pour seul avantage de déconcerter suffisamment Hermière pour qu'elle arrête d'asticoter la pauvre sang-mêlée.

Une fois calmée, la jeune préfète entreprit de se débarrasser de toutes les bêtises d'Hermière puis elle reprit le chemin du château. Elle espérait que ses yeux ne seraient pas trop rouges et que personne ne viendrait la voir. July avait l'intention de se réfugier derrière les rideaux de son baldaquin et de ne plus en sortit avant les cours du lendemain.


Dernière édition par July Swann le Sam 8 Déc 2012 - 15:19, édité 1 fois
Invité
Anonymous
Invité

Sur un sentier isolé Empty
Re: Sur un sentier isolé
Invité, le  Sam 24 Nov 2012 - 14:42

"Il est temps de sortir maintenant..."

Liam venait de manger, et il s'était dit qu'un petit tour dans le Parc lui ferait le plus grand bien. Un promenade digestive. Mais lorsqu'il fut sorti, il comprit immédiatement pourquoi il n'y allait pas souvent. Le froid s'était installé, un froid agressif, qui gelait toutes les articulations au bout de 10 minutes. On pouvait voir l'épaisse couche de neige par terre augmentée au fur et à mesure qu'il neigeait. Mais Liam aimait beaucoup la neige. Il avait beaucoup de souvenir de son enfance où il s'amusait avec ses frères et soeurs dans la neige. Mais le jaune et noir sortit de ses pensées immédiatement, il ne voulut absolument pas songer à cela maintenant, il préférait garder sa bonne humeur de la journée, plutôt que de devenir nostalgique.

Le Poufsouffle serra sa cape d'hiver, et mit ses mains dans ses poches. Maintenant qu'il se trouvait dehors, autant aller jusqu'au bout de sa promenade. Il s'engagea sur le chemin, laissant les traces de ses pas sur la neige. Il n'y avait pas beaucoup de monde ici, seul quelques nouveaux qui semblait s'amuser à une bataille de boule de neige. Liam en reçut une, qui ne lui était sûrement pas destinée, mais qui avait dû se perdre. Aussitôt, il fixa le jeune garçon à l'origine de cette boule de yeux verts menaçants. Il semblait très gêné et même apeuré par la suite des évènements. Liam en profita pour s'amuser. Il sortit doucement sa baguette, toujours en fixant le nouveau. Il forma à l'aide d'un sortilège une boule, très doucement, puis sourit, et prononça: "Waddiwasi". La boule s'en alla très rapidement vers le jeune garçon qui avait ouvert grand la bouche, et avait immédiatement fermé les yeux. Mais l'amas de neige s'écrasa sur un arbre tout près du nouvel élève. Quand celui-ci rouvrit les yeux, il put voir le grand sourire du Poufsouffle, et il faillit s'évanouir. Liam n'était en aucun cas méchant, il avait bien préparé son coup. Il espérait seulemnt ne pas avoir trop effrayé le petit étudiant. En tous cas, il s'était bien amusé.

Il continua son chemin, regardant bien devant lui. Depuis deux mois, il s'était remis de la reprise des cours. L'abandon de sa famille à la fin des vacances l'avait littéralement déchiré, et pendant les premiers mois de cours, Liam ne paraissait jamais content. Il essayait pourtant de profiter de sa chance de faire parti des sorciers, mais l'école moldu et sa famille moldu lui manquaient sans arrêt. Il lui sembla être retourné en première année, lorsqu'il avait dû les laisser pour la première fois, sans rien leur expliquer de son engagement dans cette école mystérieuse. A présent, ils ne posaient plus de question. Le jeune sorcier leur expliquait juste comment se passait ses cours, inventant quelques profs parfois, mais sans jamais leur décrire sa vraie scolarité. Il n'en avait pas le droit de toute façon.

Heureusement pour lui, une jeune fille attira son attention. Il ne l'avait pas vu tout à l'heure. Pourtant, elle était devant lui, et marchait à la même vitesse que lui. Deux petites créatures de compagnie l'accompagnait. Liam n'en avait pas, il n'arrivait pas à s'accrocher aux créatures de sorcier. Ces origines moldus sûrement. D'ailleurs, il lui semblait avoir raison de ne pas en avoir pris en regardant la petite fée de la jeune fille. Celle-ci n'arrêtait pas de l'embêter. Elle n'était décidément pas très bien élevée. Et puis, arrivant à côté d'un arbre, la jeune rouquine - maintenant que le Poufsouffle pouvait voir ses cheveux - s'accroupit, et mit sa tête entre ses jambes. Il semblait à Liam qu'elle était en train de pleurer.

Liam accéléra un petit peu le pas pour enfin être proche d'elle. Et ralentissant, il l'examina un peu plus. Elle porta plusieurs couches de vêtements et ses bottes étaient impeccables. Aucune trace de neige n'y apparaissait. C'était assez étonnant.

Maintenant à côté d'elle, il la reconnut de suite. Cette jeune sorcière était la préfète de Poufsouffle, July Swann. Cela faisait un sacré bout de temps que Liam ne l'avait pas vu, il pensait qu'elle avait abandonné son rôle de préfète. S'accroupissant à ses côtés, il la regarda et lui lâcha:

- C'est pas beau de voir une fille pleurer tu sais?
Contenu sponsorisé

Sur un sentier isolé Empty
Re: Sur un sentier isolé
Contenu sponsorisé, le  

Page 1 sur 26

 Sur un sentier isolé

Aller à la page : 1, 2, 3 ... 13 ... 26  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.