AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse
Page 15 sur 15
Lèche-vitrine
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 13, 14, 15
Alhena Peverell
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005

Re: Lèche-vitrine

Message par : Alhena Peverell, Dim 4 Fév - 12:38:14


Elly

Le temps passe à une allure que tu ne pourras jamais contrôler. Cela, parfois, te laisse sans voix. Cela t'effraie sans même que tu puisses y réagir. Tes doigts s'emparent de frissons, ton coeur fait des siennes. Tu es maître derrière une glace, à regarder, à subir les événements.
C'est angoissant, c'est tellement angoissant que de se laisser vivre.

Oui, Azaël est mon frère benjamin.

Certaines fois, tu en avais un peu honte. Parce qu'il faisait n'importe quoi et se ridiculiser en public avec ses bêtises. Alors tu aurais préféré te cacher dans un trou, plutôt que d'assumer que l'imbécile de service était de ton sang. Mais bon... C'était la famille, il valait mieux ça que les autres qui se cacher dans l'ombre avec du sang sur les doigts.
C'était préférable d'être idiot et heureux, que l'inverse.

Un sourire aux lèvres, tu bois une gorgée. Vous continuez votre discussion pendant quelque temps, diverses questions qui sont de surface. Rien de très personnel au final. Parce que c'était pas ton genre, parce qu'elle est encore une inconnue et que la confiance n'est pas établie. Il faudra du temps, beaucoup trop de temps avant que cela n'arrive. Toi et la confiance, c'était un sujet tellement délicat. Impossible à aborder.
Parce qu'il est évident que tu ne fais confiance à personne. Même pas en toi-même.
Y avait de quoi devenir parano.

Les minutes défilent et tu décides finalement qu'il est l'heure pour toi de partir. Tu as passé un très bon moment, mais tu as des choses à faire. Tu as des gosses à voir, un frère à tenir en laisse s'il était de passage, un autre à surveiller.
Bref, tu devais agir comme une mère pour tout le monde en somme. Un soupire s'échappe et tu lui dis à la prochaine. Il y avait de grande chance que tu la revois. Et puis, un autre café en sa compagnie c'était toujours du bon, probablement.

Tu t'évapores dans l'ombre.

Fin du RP
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elly Wildsmith
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Lèche-vitrine

Message par : Elly Wildsmith, Sam 24 Fév - 17:44:07


Suite du RP avec Aya - LA Aya

Les lèvres sur ton verre, tu écoutais la jeune femme qui déversait le flot de sa vie, ou plutôt le flot de sa famille. Un rire s’extirpe de ses lèvres et tu comprends qu’il ne s’agit pas d’un rire de joie, mais plutôt d’un rire teinté d’amertume, d’angoisse et de doute. De savoir que l’on vous a menti. Tu savais, tu comprenais, ce que la jeune femme disait. Cela faisait écho à ce que tu avais vécu, les mensonges de ta famille, les mensonges d’Eurydice, et tout, tout cela cachait par des secrets que tu avais peine à percer.

Et puis, la question te retombe sur le coin du nez, comme un boomerang renvoyé à son expéditeur, la jeune femme te demande ce que tu cherches à ignorer. Une latence dans ta réponse, parce que tu ne savais pas trop. A vrai dire, tu ne savais pas si tu préférais ignorer les choses, ou les savoir. Ce qui te faisait le plus mal, à y penser, c’était le fait que l’on puisse te cacher ta famille, ta vie, tes ancêtres. Y’avait comme un gout de mensonges dans toutes ces histoires. Et puis, il y avait tant d’autres choses encore, dans cette vie, que tu aurais aimé occulter. Pourtant tout restait là, comme une sorte de statu quo que tu n’osais trop touché de peur de mettre l’équilibre en péril.

Vos verres finis, vous aviez pris la décision de quitter l’Occamy Doré afin de poursuivre votre discussion à l’extérieur, sur le chemin de Traverse. Rien ne semblait pouvoir vous affoler en cette douce soirée. Et la conversation continua tranquillement, elle te posant la question de savoir ce que tu souhaitais ignorer.

Tu ne savais pas quoi répondre, tu n’avais aucune idée de comment lui dire sans passer pour une folle totalement désœuvrée, alors tu éludas un peu la question, répondant simplement « Il y a tant de chose à occulter, tant de chose à découvrir, tant de … questions sans réponses ». Et puis, tu fixes la jeune femme, intensément. Y’a quelque chose, dans son regard, dans son sourire, qui te rappelle vaguement quelqu’un. Mais t’arrives pas à te remettre la jeune femme, alors t’essayes, timidement « Je suis désolée, mais votre visage me dit quelque chose ». T’es peut-être juste un peu trop fatiguée pour avoir les idées claires.
Revenir en haut Aller en bas
Aya Lennox
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-garou
Legilimens



Re: Lèche-vitrine

Message par : Aya Lennox, Mer 7 Mar - 8:41:22


Elly lui semblait de moins en moins étrangère. La sensation était spéciale, puisque quelques heures plus tôt, la sorcière qui lui était venue en aide semblait n'être qu'un tas de particules comme les autres. Rien, à part peut-être la même détresse qu'on pouvait lire dans les yeux d'Aya, ne semblait la différencier des autres corps.

Alors qu'elles avaient discuté pendant de longues minutes à l'Occamy, une certaine vérité avait germé dans l'esprit d'Aya. Elle connaissait Elly. Elle en était certaine. Les deux jeunes femmes avaient déjà du se croiser quelque part, un jour lointain. Peut-être même avaient-elles déjà discuté. La sorcière blonde n'en était pas certaine, mais son côté physionomiste ne lui causait jamais de torts. Elle reconnaissait toujours les gens. Peut-être lui avait-il simplement fallu un peu plus de temps pour remettre Elly ?
Elles marchaient depuis quelques minutes déjà. Elly était une énigme, un peu comme ce que Lennox attendait d'elle-même. Indéchiffrable. Mais jusqu'à quel point ?
Il ne faisait aucun doute que l'Auror cachait des choses sur elle-même au monde. Aya, bien sûr, n'imaginait pas ce que ça pouvait être. Mais les réponses ou évasives, ou bien mystérieuses de la brune avaient attisé sa curiosité. Pour autant, son côté énigmatique semblait avoir des failles. Voilà pourquoi elle l'avait peut-être reconnu. Un drôle de souvenir impérissable.
- J'avoue que votre visage également, me semble familier, avoua Aya après un petit temps de surprise.

Alors c'était réciproque ? Elly remettait effectivement Aya. C'était donc sûr et certain : il y avait eu une rencontre, auparavant. Sans savoir où, ni quand. Mais la possibilité de Poudlard germa dans son esprit.
- Vous avez fréquenté Poudlard, n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Lèche-vitrine

Message par : Elly Wildsmith, Sam 10 Mar - 7:08:52


Un temps de surprise, de latence, dans les yeux de la jeune femme. Tu le vois, tu l’observes. Alentours, le temps semble s’être figé, comme attendant sa réponse, comme attendant un couperet qui pourrait tomber. Ou non. La fatigue avait tendance à te faire halluciner, parfois. Imaginant des choses qui étaient fausses, et trouvant la vérité totalement aberrante. Alors tu ne savais pas trop, et restait dans l’attente de la réponse d’Aya.

Et ses premiers mots furent comme une délivrance. Elle aussi, elle avait cette sensation. Ce gout de déjà-vu, déjà-connu. Aimées ? Mal-aimées ? Tu ne savais pas trop, aussi tu te contentas d’observer les réactions de la jeune femme. Nul doute qu’elle se serait tendue si la rencontre rappelait de mauvais souvenirs, n’est-ce pas ? Tu cherchais à te rassurer, inévitablement.

Finalement, elle te parle de Poudlard, et cela fait comme un déclic dans ta tête. La gamine, un an de moins que toi. Lors de ton unique année à Poudlard, la dernière. Toi à Poufsouffle et elle à Serpentard. Le duo un peu improbable d’ailleurs. Les souvenirs sont épars mais plus tu creuses, plus il te semble connaitre cette jeune femme. Plus la distance psychique entre elle et toi s’amenuise, bien loin de cette rencontre fortuite dans le hall du Ministère. Aya. Le prénom résonne dans ta tête. Encore et encore. Ta réponse se fait lente, comme agonisant avant de recouvrer ce passé d’adolescente tumultueuse « Oui, en 7ème année. ». Tu continues, tranquillement « Tu étais en 6ème année à Serpentard, non ? ». Vouvoiement au bûcher. S’il s’agit bien de la jeune femme à laquelle tu penses, l’artifice ne sert à rien.
Revenir en haut Aller en bas
Aya Lennox
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-garou
Legilimens



Re: Lèche-vitrine

Message par : Aya Lennox, Sam 17 Mar - 16:05:14


Etrange. L'être humain était étrange. Aya avait, auparavant, annihilé tout souvenir d'Elly. Leur discussion autour de cette tasse de thé n'avait rien évoqué à la jeune femme. Pas même l'idée d'un passif à Poudlard, où les deux jeunes femmes avaient pu se rencontrer et se côtoyer. Aya n'avait jamais vraiment eu de copines, de camarades de classes, d'amies sur qui compté. Mais, si ses souvenirs étaient exacts, Elly et elle avaient partagé quelques moments de complicité, même si elles n'étaient pas dans les mêmes maisons.
Pour autant, la sorcière ne se souvenait plus exactement des circonstances. Elle s'en voulut presque, d'avoir face à elle une de ses seules amies notables de Poudlard et de ne pas être capable de ressasser un quelconque souvenir.
- C'est ça. Et toi Poufsouffle, ajouta-t-elle, en s'étonnant du tutoiement soudain. Quoique, non. Je me souviens, maintenant.
Les barrières du langage étaient tombées. Toutes seules. C'était un peu comme des retrouvailles. Même pas forcées. Retrouvailles tout court. Un coup du sort peut-être, Aya n'en savait rien. Mais Elly et elle étaient sur la même longueur d'ondes, à propos de bien des choses certainement.
- Je ne m'attendais pas à te revoir. Je dois t'avouer que, bien que ça ne remonte pas tant que ça, j'ai très peu de souvenirs de mes années à Poudlard.
Son sourire était un peu lointain. Bien sûr qu'elle en avait. Beaucoup même. Mais pas forcément axés sur les amitiés et ces conneries. Aya, en général, n'y croyait qu'à moitié.
Revenir en haut Aller en bas
Elly Wildsmith
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Renard de Magellan)
Legilimens


Re: Lèche-vitrine

Message par : Elly Wildsmith, Dim 18 Mar - 10:40:58


Elle te reconnaît elle aussi, elle a compris qui tu étais. Et à mesure que vous parlez, des bribes de souvenirs te saisissent, çà et là. Faisant remonter les souvenirs où deux adolescentes faisaient les 400 coups ensemble, bien loin des idéaux de vos maisons, bien loin des uniformes sagement repassés. Des couloirs parcourus en éclat de rire éclatés, étalés dans les dédales de Poudlard. Soupir, de ne pas savoir pourquoi tu n’avais pas gardé le contact avec elle. Elle te fait part qu’elle a peu de souvenir de cette époque, et tu ne peux pas lui en vouloir. Toi aussi tu avais enfouis tout cela, pourquoi ? Tu ne savais pas trop.

« Les années passent et les amitiés se défont. On ne sait jamais vraiment ce que l’avenir réserve ». Et puis, les années de formation pour devenir auror avait été éprouvantes. Tu avais tout sacrifié pour ça, et tu ne regrettais pas. Mais certaine amitié aurait pu durer, tu aurais pu t’intéresser davantage à l’humain qu’à l’ambition. Erreur de jeunesse sans doute, où la tête dans le guidon tu n’avais pas su t’entourer des bonnes personnes, tu n’avais pas su conserver les liens que tu avais construit à Poudlard, fussent-ils si minces. « Je suis navrée, de ne pas avoir gardé contact ». C’était la vérité, mais tu ne savais pas comment l’admettre.

Tu ne savais pas où vous mener vos pas, alors tu attendais que la jeune femme te réponde. Te demandant ce qu’elle avait traversé durant toutes ces années où vous vous étiez perdues de vue. C’était étrange, ce besoin désormais, de savoir ce qu’il lui était arrivé, ce qu’elle avait vécu.
Revenir en haut Aller en bas
Kathleen Skeeter
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Lèche-vitrine

Message par : Kathleen Skeeter, Mer 16 Mai - 16:21:45


[HS : 1er RP avec ce personnage  king ]

~Flash-back, il y a quatre ans~


Le cœur tambourinant à toute allure et une légère sueur froide lui parcourant la nuque, c’est ainsi que Kath franchi l’arcade devant la mener au Chemin de Traverse. Jusqu’à cinq secondes avant, elle pensait que tout ceci n’était qu’un canular. Une blague drôlement bien ficelée de cette peste d’Angelina Butterfly. Elle qui n'avait d'autre but dans la vie que de pourrir la sienne.

Et pourtant, à peine l’arcade franchie, Kath s’arrêta, stoppant net sur le pavé, les yeux agrandis de stupeur et la bouche entrouverte. Comment était-ce possible ? Les magasins bordaient la rue de chaque côté, tous plus extravagants et improbables les uns que les autres. Des enseignes de toutes les formes, de toutes les couleurs étaient accrochées, parfois de guingois, sur les façades de magasins. Rien à voir avec le monde moldu et tous ces magasins en verre identiques. Ici, tout semblait être là depuis mille ans, et pourtant elle n’avait jamais vu un endroit aussi vivant.

Des adultes, des enfants et des vieillards, des chouettes qui voletaient paresseusement dans la lumière douce de ce début de matinée. Tout ce petit monde se mélangeait harmonieusement.

La jeune fille desserra légèrement son étreinte sur l'enveloppe qu'elle tenait dans sa main depuis son départ de la maison. Ses parents avaient préféré l'attendre au Chaudron Baveur, même si l'aspect du bar les avait un peu rebuté. C'était donc seule et agrippée à l'enveloppe lui annonçant son admission à Poudlard qu'elle faisait son entrée dans le monde magique.

La première chose à faire selon le courrier était de se diriger vers Gringott's, la banque des sorciers. Un grand bâtiment blanc qui semblait tenir debout par miracle et qui se situait juste en face d'elle, au bout du chemin.

Kathleen souffla un bon coup pour se donner du courage et s'engagea dans la ruelle en direction de la banque.
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Lèche-vitrine

Message par : Lïnwe Felagünd, Mer 27 Juin - 4:45:35


RUXA - LIND - OLÓRËA ?
— ft. Tempo, suite.

Il y avait, dans ses yeux-là, une mer d'espoirs en conserves qui traversent les torrents difficiles à bonne allure. Aucune réticence. Aucun remord, toujours plus fort que le regret. Temperence avait de cet éclat verdoyant sortant d'une toile de peinture étoilée. Un coup de la lune, sûrement. Quand elle lui dit qu'ils iraient chercher eux-mêmes les éléments de sa future baguette, il était redevenu enfant, pendant un moment du moins. Lïnwe s'interrogeait toujours sur ce lien si particulier qui les unissait, un lien indissociable, sans doute puissant, mais pas extraverti. Une relation floutée sur les bords, une amie ? Prendre conscience du peu d'affection qu'on développe peut parfois faire mal. C'est comme se tordre le cou ou s'enfoncer un clou dans le dos - ça fait le même effet.

Aujourd'hui, ils étaient là pour chopper du boursouflet. Et le meilleur endroit pour en trouver, si ce n'est sa chambre à Poudlard — mais sur le coup, ça ne fait pas vraiment professionnel — c'était la BAM. Cette grande boutique collectionnait les créatures les plus spectaculaires. Il ne savait pas si c'était leur forme ronde, leurs yeux qui pourfendent les cœurs, leurs couleurs vives ou encore leurs poils, qui l'attiraient. Mais les boursouflets se trouvaient être une compagnie formidable. Encore une fois, il ne trouve pas mieux que les animaux comme relations humaines.

L'attente est un maux passant
là-bas une robe déroutante :
l'impatience au bout des branches
accoudé contre le mur traversier
l'arrivée de son amie.

Revenir en haut Aller en bas
Temperence Black
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Lèche-vitrine

Message par : Temperence Black, Jeu 5 Juil - 13:16:08


Tic. Tac. Tic. Tac.

L’heure tournait et les aiguilles passaient à rythme régulier les unes sur les autres. Bientôt son service serait terminé bientôt elle pourrait rejoindre celui qu’elle pouvait considérer comme un ami à présent. Il y avait bien longtemps que la relation qui existait entre eux demandait un nom et Temperence pouvait enfin se dire qu’ils étaient amis, oui, amis. Des amis étranges, certes, mais des amis tout de même.

Elle sourit en servant ses derniers clients, ils étaient peu mais même s’il n’y avait qu’un unique client, il aurait été servi car c’était là une chose importante dans les boutiques. Qu’on apprécie ou pas le client, il fallait le servir car l’argent qu’il allait dépenser serait une part du salaire en plus. La jeune femme possédait cette chance, elle n’avait pas d’ennemi véritable, les gens l’appréciaient ou la supportaient mais jamais elle n’avait vu âme la détestant, du moins depuis qu’elle vivait ici, en terres anglaises.

Les clients de cette soirée tendre semblaient savoir ce qu’ils désiraient. Une gravure, un nouveau pommeau, une révision de baguette. Des choses simples que Temperence fit avec rapidité et efficacité pour terminer son service et partir, fuir. Elle ne mit pas longtemps à rassembler ses affaires pour se diriger vers le point de rendez-vous prévu quelques temps auparavant avec Coelin.

Un pas, deux pas, trois pas. Ses chaussures tapaient contre le sol et ses pas se faisaient grands et précis. Elle n’était pas particulièrement pressée mais elle ne voulait pas faire attendre le garçon, se faire désirer, elle appréciait, oui, mais pas avec lui. C’était un jeu privé, un jeu particulier que de jouer à se faire désirer par les bonnes personnes sans tomber dans la vulgarité, jeu auquel elle jouait avec Cara, la belle professeure qui ne semblait pas habituée à ce jeu du chat et de la souris.

Le vent volage soufflait avec tendresse. Il faisait voler ses cheveux partiellement attachés et des lunettes de soleil reposaient contre son crâne. Invention moldue qu’elle appréciait grandement. Au loin, elle le vit, elle vit le jeune homme l’attendant et, d’un coup d’œil à sa montre mécanique, observa les 2 minutes de retard qu’elle venait de lui offrir. Deux minutes, ce n’était rien mais deux minutes pouvaient se montrer précieuses bien utilisées.

Trois. Deux. Un.

Bonjour Lïnwe. Me voici enfin avec mes deux minutes de retard. J’espère que tu n’as pas trop attendu.

Voix douce, sourire chaleureux et les lunettes qui tombent sur ses yeux dans un mouvement imprévu. Cette action fut accueillie d’un rire de Temperence. La rencontre commençait tout juste mais promettait d’être intéressante. Ce n’était pas donné à tout le monde de partir comme ça, à l’aventure, à la recherche du cœur parfait pour la perle parfaite.
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Lèche-vitrine

Message par : Lïnwe Felagünd, Dim 15 Juil - 16:47:29


Un vent léger mais prenant. Un vent de marais. Ou un vent qui pousse, pousse les bateaux tamponneuses dans l'étendue bleue. Les sillons solitaires et tortueux. Refaire lentement le chemin de son enfance personnelle, des souvenirs de petit garçon dans l'éther — Le Petit Poucet. Un vent soulevant que poussières dans la rue pavée, passante. Un fil du temps suspendu, comme un élastique qu'on aurait bien tiré. Et parfois, il arrive qu'on jette des bouteilles à la mer. Songer aux choses invisibles qui nous lient, nous aspirent, nous broient dans ces machines à fabrication industrielle animale. Nous sommes tous des animaux, et on oublie d'où on vient.

Se remettre dans le droit chemin — i.e. se redresser — avant l'arrivée de cette pseudo-amie
La progression relationnelle.

Deux minutes de retard : les gens et leur montre cérébrale maladive. Une mauvaise manie
de son point de vue. Ça doit faire deux minutes que je t'attends.
Alors ça va - Lïnwe avait du mal avec les politesses un peu trop banales.

Toujours aller droit au but
sans fioriture
sans dorure pour faire briller
les dents du bourgeois.

- On va à la BAM ? demande-t-il, tout sourire. Elle avait sa nouvelle vie
entre ses mains.

Revenir en haut Aller en bas
Temperence Black
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Lèche-vitrine

Message par : Temperence Black, Jeu 2 Aoû - 13:53:11


Elle releva ses lunettes de soleil pour ne pas laisser les verres opaques mettre une barrière à l’instant qui allait se jouer entre eux, à la chasse qui allait avoir lieu, à cette nouvelle quête qui allait peut-être se révéler être tout aussi intéressante que la première quête, celle de leur première rencontre. Il y avait eu du temps qui s’était écoulé depuis cette recherche dans la salle spéciale de Poudlard. Comme elle l’avait soufflé quelques années auparavant, les photos prises, le temps qu’ils avaient tué ensemble n’était pas revenu à la vie. Les photos étaient toujours là. Des prisons pour ce temps ingrat. Temperence ne les avait pas laissées à Poudlard ces belles images, elle les avait emmenées chez elle, accrochées sur son mur entre pages de romans arrachées, articles de journal mal coupés et photographies d’un temps passé.

Une question posée. Une réponse à donner. Un oui qui acquiesce et une jeune femme qui prend la tête sans la prendre. Elle se laissait glisser en douceur vers ce magasin si spécial, magasin où jamais elle n’avait mis les pieds depuis son arrivée en terre des Angles. En arrivant ici, elle avait déjà sa chouette donc aucun besoin de faire le chemin pour en avoir une seconde, une seule lui suffisait et son petit amour, son Botruc de Théo, son Chéri de Compagnon, on lui avait offert. Elle n’avait jamais su la véritable identité de celui ou celle qui lui avait fait parvenir la petite créature ce doux matin de Noël mais elle le•a remerciait, avec son cœur et non seulement avec ses lèvres.

Théo. Il était entré dans sa vie comme on rentrait dans une foire. Il n’avait rien à y faire de la même manière qu’un singe n’avait pas sa place dans un champ de bananier mais avec le temps, il s’était intégré. Il était devenu cette chose précieuse qui faisait qu’elle s’était assagie sur bien des points, qu’elle le laissait vivre sa vie dans la boutique où elle se plaisait en tant que stagiaire puis, un jour peut-être, en tant que vendeuse. Un petit rayon de soleil dans une vie aussi bien rangée que la caverne d’un antiquaire.

Est-ce que tu sais ce que tu veux Linwë ? Je veux dire pas dans le sens « oui je veux une plume de phénix » mais dans le sens « je veux quelque chose qui me ressemble, je veux un cœur qui m’est opposé pour nouer une relation d’aimant, de nord et sud se réunissant pour soulever des montagnes ».

La tâche allait être ardue. Jamais elle n’avait fait cela, les fournitures arrivaient souvent dans des caisses en bois et Anthony s’occupait de les trier, de les assembler avec tel ou tel bois en fonction de ce qu’il ressentait lorsqu’il tenait le cœur entre ses doigts, le bois dans sa paume de main. C’était plus qu’un simple assemblage comme on pouvait le faire des légo ou des pièces de puzzle. Il fallait plus. Il fallait l’alchimie de chaque chose pour correspondre à un être.

Je crois que nous venons de mettre les pieds dans une aventure digne d’une épopée homérique. Deux jeunes gens en quête d’objets sacrés afin de les assembler pour créer un bijou d’une richesse inestimable.
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Lèche-vitrine

Message par : Lïnwe Felagünd, Mer 8 Aoû - 15:39:48


C'était comme ouvrir une nouvelle porte à l'échelle planétaire. Un nouvel horizon. Un nouveau ciel. Un nouveau matin. Allez de l'avant, une quête à poursuivre. Comme un Saint Graal, quelque chose de très convoité - et qui n'existe concrètement que dans les livres. Des histoires. Mythes et légendes. Deux héros, eux. Y'avait une récompense ultime, au bout du monde. L'univers à refaire. Une récompense qui va au-delà du réel. Au-delà du rationnel. C'est dans l'esprit, dans l'âme. Lïnwe ne savait pas vraiment ce qu'il voulait - le truc, c'était que ça le corresponde naturellement. Il n'demandait que ça.

- Je ne sais pas trop... ce que je veux. Quelque chose qui me corresponde. Pas de rejet. Que je ne fasse qu'un avec elle. Une baguette créative, mélodieuse ou rêveuse... j'sais pas trop. Probablement liée à la métamorphose : mon domaine de prédilection. — Il avait du mal à mettre des mots sur lui-même. Son moi intérieur. Auto-psychorigidité. Il y avait une dimension mystérieuse dans tout ça. La fille le connaissait suffisamment pour trouver les bonnes matières. On rentre ? ils étaient juste devant la BAM. La vitrine était succulente.

Façonner son arme
avait quelque chose d'exceptionnel
de fantastique
de fantasmagorique.

Associer les formes
les couleurs et les traits
d'un nouveau portrait.

Revenir en haut Aller en bas
Temperence Black
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Lèche-vitrine

Message par : Temperence Black, Jeu 20 Sep - 10:15:43



Une âme sœur, c’était là la chose qu’il cherchait ici, qu’il espérait peut-être trouver à moins qu’elle ne se cachait dans cet ailleurs inconnu des deux, aux confins d’une forêt tropicale ou sous le sable fin d’un désert aride. Ce composant parfait pouvait être ici ou à des milliers de kilomètre et c’était à eux de le trouver, à Lïnwe surtout, Temperence, elle n’aurait qu’à vendre la baguette une fois qu’Anthony aura assembler les composants entre eux.

Mmhh je vois… J’imagine bien de l’occamy. Cette si belle créature couleur bleu rêveur et capable de jouer sur sa taille en un rien de temps.

Elle lui sourit. Ils allaient trouver, ils réussiraient à faire cette baguette si précieuse pour le jeune homme, ils réussiraient à lui trouver cette âme sœur boisée qui dormait dans un coin, n’attendant qu’à être touché par le bout d’un doigt pâle du Coelio dont les couleurs semblaient fuir le corps.

Temperence observait la vitrine colorée qui vendait du rêve dans ses pensées. Elle regrettait presque de ne l’avoir amené avec elle, il aurait été heureux ici, à regarder les articles tout en essayant de faire en sorte que Temperence dépense quelques gallions pour ses deux petites feuilles aussi verte qu’une plaine par une douce matinée de printemps.

Elle acquiesça à la demande du garçon et, d’un pas de combattant, elle entra dans la boutique, saluant vendeur ou vendeuse avec joie. D’une main habile, Temperence retira les lunettes qui trônaient sur son crâne pour les glisser dans sa poche, comme elle le faisait toujours. En enfonçant la monture d’acier fine, elle sentit ce petit truc qui dérangeait, l’objet qui l’empêchait de mettre là sa paire protectrice.

Les sourcils froncés, elle passa sa main dans sa poche, cherchant la chose qui dérangeait le rangement de ses affaires. Les sourcils froncés se levèrent d’étonnement et un sourire taquin s’empara de ses lèvres. On se cachait ici monsieur Théo ? Il me semblait de t’avoir demandé de rester bien sagement là où je t’avais laissé.

Elle lui sourit et caressa du bout des doigts une petite feuille verte avant de ranger la paire de protection dans sa poche. D’un petit mouvement, un pivot relatif ou pas de danse, elle se retourna pour faire face à Lïnwe, pour lui présenter l’ami capable de lui arracher rires et colères en une fraction de seconde.

Je crois Lïnwe, que nous ne sommes pas seuls dans cette recherche. Je te présente Théo, cette petite brindille a décidé de nous prendre en filature. J’espère que cela ne te dérangera pas si il reste avec nous et puis… je crois que c’est une bon petit détecteur de composants, il travaille avec moi à la boutique quand je le lui permets.

Mains tendues vers l’avant pour montrer le petit bout qui s’essayait à une révérence bancale.
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Lèche-vitrine

Message par : Lïnwe Felagünd, Dim 30 Sep - 14:43:00


Cela ne devait pas être évident, de pouvoir définir les gens sur certains critères, certains éléments naturels, faune et flore. Il y avait quelque chose de vachement subtil, profond, irrémédiable. La psychologie dans tous ses états. Un occamy ? Il n'aurait jamais pensé ça, et pourtant c'était pas des plus improbables qu'il soit. Pas le temps de se comparer plus longtemps à une créature magique majestueuse que son amie rentre déjà dans la boutique. Lïnwe la suit par mécanisme de répétition. C'est peut-être une brebis lunaire, qu'il lui faudrait...?

La fille lui présente alors un botruc. Salut... Theo. Il n'était pas gêné de lui parler, parce qu'il aimait bien plus la compagnie des créatures et des animaux que des humains. Y'avait quelque chose en plus, chez eux. Et des trucs en moins. Comme l'ennui, le sarcasme, la malveillance et d'autres conneries du genre. Tu l'as depuis longtemps ? Il avait l'air vachement frivole avec ses courbettes. Frivole mais mignon. Jovial. Respectueux.

Maintenant qu'ils étaient là, il se mit à divaguer parmi les rayons.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Lèche-vitrine

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 15 sur 15

 Lèche-vitrine

Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 13, 14, 15

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.