AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 11 sur 13
Londres - Downing Street
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12, 13  Suivant
Hayleah Moonrose
Gryffondor
Gryffondor

Re: Londres - Downing Street

Message par : Hayleah Moonrose, Dim 12 Juin 2016 - 16:35


La cousine proposa à Hayleah d'inclure une demande de rencontre dans leurs lettres. Oui, voilà, cela semblait être un bon compromis, de loin la meilleure solution. Pour quelqu'un comme elle qui manquait de confiance en soi et qui avait dû mal à s'imposer, elle se serait mal vue débarquer chez un quasi-inconnu pour lui faire passer un interrogatoire. Et puis, bon, c'était toujours mieux de passer par l'écrit avant. Ça laissait du temps à la personne pour réfléchir à la question. D'un autre côté, ça lui laissait aussi le temps d'élaborer un mensonge, mais il ne fallait pas se montrer trop pessimiste.

Keira se demandait également si tous ces gens parlaient anglais et s'ils vivaient en Angleterre. Bizarrement, Hayleah n'avait pas pensé à la possibilité de se retrouver dans l'incapacité de communiquer ou de devoir traverser la moitié du globe.
De son côté, pas de soucis. Les personnes qu'elle voulait contacter étaient anglaises, et puis, au pire, de son côté de la famille, elle pourrait toujours communiquer en coréen. Cependant, cela risquait d'être plus difficile du côté de Keira, puisque, selon ses dires, elle n'était pas très à l'aise à l'écrit. Mais ça, ça pouvait s'arranger. Elles pourraient toujours faire appel à un traducteur-interprète ou même, au pire des cas, se débrouiller avec un dictionnaire. Bon, cela prendrait du temps, beaucoup de temps, mais c'était faisable.

Elle aussi espérait réussir à réconcilier leurs deux familles. Hayleah se sentait rassurée, c'était tellement bon d'avoir une alliée à ses côtés. Elle avait vraiment de la chance d'être tombée sur elle. Quelle déception cela aurait été de se retrouver avec une cousine sans-cœur à moitié-demeurée à la place ! Non, vraiment, la sorcière n'aurait pu rêver mieux. Et puis, Keira avait cette aura, cette prestance, qui maintenant qu'elle la connaissait mieux, la mettait à l'aise. Elle avait l'air d'avoir assez confiance en elle pour penser pouvoir influencer son père "en cas de tempête", comme elle disait. Hayleah, elle, savait pertinemment qu'elle n'arriverait à rien avec ses parents. Ou bien les sous-estimait-elle ? Dans tous les cas, il fallait s'attendre à du grabuge, rien ne se passait jamais sans remous.

- Donc... On envoie chacune une lettre aux personnes qu'on a reconnues, et on leur demande des informations ou bien si on pourrait passer ? Et après, on se donne un autre rendez-vous pour mettre nos réponses en commun ?

Hayleah acquiesça de la tête.

- Oui, voilà, on fait comme ça ! On se prévient dès que l'une de nous reçoit une réponse, et je mets oncle Jeff sur le coup dès que tu me donnes le nom du vieux monsieur sur la photo.

Sur-ce, Hayleah prit Keira dans ses bras pour lui dire au revoir et de prendre bien soin d'elle. Elles se reverraient bientôt, mais la sorcière avait tout de même un petit pincement au cœur à l'idée de quitter sa cousine. Ou peut-être était-ce dû à l'adrénaline de ce qu'elles s'apprêtaient à faire...

[ FIN DU RP ]
Revenir en haut Aller en bas
Ian Benbow
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Londres - Downing Street

Message par : Ian Benbow, Sam 16 Juil 2016 - 14:56


RP libre privé avec Azénor

La journée du jeune Benbow promettait, une fois de plus, d'être longue. Le serpent n'avait rien à faire, il ne travaillait pas, n'avait personne à voir et n'avait pas de maison. Il vivait dans ces hôtels de luxe moldus aux chambres hors-de-prix et il n'y avait aucune occupation. Une fois de plus, il était assis au bar de l'hôtel, un verre de whisky dans la main droite et personne à ses côtés. L'endroit était entièrement vide, il n'y avait que Ian et le serveur. Ce dernier frottait son comptoir tout en fixant le mur d'en face, sûrement en pleine réflexion sur sa vie et son job pourrit. Comme Ian. Sauf que lui n'avait même pas de job auquel penser. La vie pathétique de deux jeunes anglais dans leur vingtaine. Au moins, Ian avait l'argent lui. Non pas qu'il l'avait gagné de la bonne manière, mais il en avait tout de même. Plus que ce que cet idiot se ferait sur une vie entière de labeur.

- Dure journée, hein ? lui disait-il avec un rictus. Le serveur sursautait puis se tournait vers Ian. Il souriait, d'abord, puis s'adressait à son client.

- Non m'sieur. On va pas se plaindre m'sieur. Le serpent souriait à son tour.

- Dites-moi, vous devez en voir des fils à papa qui se prennent de haut et vous traite comme des minables, non? Ian le pensait aussi, que cet homme était minable. Mais il voulait faire la causette, histoire de passer le temps. Le serveur riait, cette fois, comme pour confirmer les dires de Ian.

- Un peu comme vous, enfaite. C'était qu'il avait une belle paire de cou"lles le moldu. Le serpent prit une gorgée de whisky puis laissait échapper un nouveau rictus.

- Je pourrais te faire virer pour ça, gamin. Plus besoin de se cacher derrière de fausse manière. Pour Ian, la conversation prenait une tournure un peu plus agréable.

- Ouai. Et j'pourrais t'éclater, juste après. C'est c'que Mike aurait dû t'faire la semaine dernière.

- Mike ? Il fit mine de réfléchir, d'essayer de se souvenir de ce Mike. Il s'en souvenait très bien. Ian bu la dernière gorgée de son verre. Ha oui, le type à lunette. Quel looser, ce gars. Tu sais, il m'a carrément supplier de pas aller trouver son boss?! Il était presque à genoux, le type. Mais c'est comme je lui ai dis, fallait pas merder vieux. Il n'aurait jam..

Ian n'eut jamais le loisir de terminer sa phrase. Rapidement, le serveur avait sauté par-dessus le bar puis foncé droit sur lui. Le serpent n'avait même pas eu le temps de réagir que le poing du gars finissait sur sa mâchoire. Le choc fut dur, tellement que Ian tombait du tabouret sur lequel il était assis, s'effondrant tête la première contre le carrelage froid du bar. Du sang coulait de sa lèvre supérieure, rapidement une petite mare de sang s'était formée sur le sol. Deux vigiles étaient déjà sur les lieux, retenant le serveur qui se débattait du mieux qu'il le pouvait. Tous fixaient un point légèrement à la gauche du sorcier, ce dernier détournait son regard dans cette direction.

Sa baguette. Elle était là, sur le sol, et les trois moldus la fixaient avec un regard bizarre. Ian s'emparait rapidement du bout de bois et l'enfonçait dans sa poche arrière. Puis, il se concentrait sur le serveur, désormais libéré de l'entrave des vigiles. Ian lui souriait.

- Je m'approche du record, deux en une semaine, c'est pas mal. Un nouveau rictus.

Le serpent tournait les talons et décidait de quitter l'enceinte de l'hôtel. Il se trouvait maintenant en pleine rue, se dirigeant vers une direction inconnue et le bout de sa baguette, rangée à la hâte, dépassant de la poche arrière de son jeans.


Dernière édition par Ian Benbow le Mer 20 Juil 2016 - 22:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Azénor Philaester
avatar
DirectionGryffondor
Direction
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens


Re: Londres - Downing Street

Message par : Azénor Philaester, Dim 17 Juil 2016 - 20:27


Je me permet de poster ici, j'espère que ça ne te dérange pas!


Quelle heure est-il? Midi? Minuit? Quelle importance? Le temps est éphémère. Mes pensées ailleurs, certainement pas concentrées sur des aiguilles qui dictent la base de tout un chacun. J'me promène dans Londres, à pied. Doucement j'observe la ville qui se hâte. Le vent balance mes cheveux au même rythme que les tic tac de mes chaussures. Une femme est au téléphone, elle engueule son amant mari car il a encore oublié d'appeler j'sais pas quoi. Et puis il y a un homme qui court, qui sue, qui a vraiment envie d'arrêter de courir. Ça m'rapelle quand je cours. Quand mes poumons me supplient de stoper. Et cet enfant qui joue au ballon, son père, son oncle, ou son c'que tu veux le surveille de près. Toutes ces vies moldus sont fascinantes.
J'continue mon périple, ma promenade, mon jugement. Un vieux mec barbu et sale, en face de moi, s'approche dangereusement. Il me regarde avec insistance, sors sa langue et il se lèche les lèvres d'une manière bien trop prononcée. Quel beauf. J'le défi du regard ce pauv' type. Qu'il ose me toucher, ça va lui faire tout drôle... Au moment où nos êtres se croisent, il ne tente rien. Presque dommage, j'aurai aimé lui coller un Rictusempra dans l'bide. Bref, la rue est encore longue.

J'passe à côté d'un hôtel. Il n'y a quasiment personne à l’intérieur. Eh mais si, deux gars, au sol, qui se battent. Ça m'fait sourire. J'me rapproche et colle quasiment mon nez sur la vitre pour voir de plus près la scène. C'est drôle quand même, ça sert à quoi de se bagarrer? Autant régler le soucis avec des mots non? On descend définitivement des animaux, telle en est la preuve. Y'a du sang sur le sol. Ah, ça devient intéressant. Deux vigiles qui interviennent.. Roh, j'aurais bien aimé que le grand costaud lui foute sa raclée au serveur. Tant pis. Il ramasse un bout de bois par terre. Un bout de bois qu'il met dans sa poche arrière. On m'la fait pas à moi. Oh il s'approche de la porte, alors j'me décale. J'veux pas avoir l'air d'une groupie au sortir d'un match de boxe. Il s'en va l'air fier, dans une direction lambda. J'avais raison! Ce gars la a une baguette. Ni une ni deux, je reprends la marche. A la hâte cette fois. Juste assez vite pour le rattraper, et chiper sa baguette de sa poche arrière. J'attends pas qu'il ai remarqué ou pas, pour lui demander:
-Hey, où avez-vous trouvé ça?, la baguette pointée sur lui.

Revenir en haut Aller en bas
Ian Benbow
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Londres - Downing Street

Message par : Ian Benbow, Mar 19 Juil 2016 - 8:36


C'était le sourire aux lèvres et un air triomphant au visage que Ian avait quitté l'hôtel. Rien de plus jouissif que de faire perdre ses gonds a un quelconque abruti. Ce moldu n'avait pas dérogé à la règle, celle qui dit que le débile sont toujours trop impulsif. Après quelques pas seulement, Ian sentit une main lui érafler le bout des fesses. Il se tournait rapidement, mais c'était trop tard. Une jeune fille, 16 ans maximum, tenait sa baguette en main. À dire vrai, elle la tenait vraiment bien, comme une sorcière le ferait.

Le serpent n'avait plus envie de jouer, à présent. Se rappelant son dicton sur les débiles, il essayait de garder son calme.

- - Hey ! Où avez-vous trouvé ça ?

Elle le menaçait, maintenant. Baguette pointée droit sur lui, sa baguette. Celle-là, elle n'allait pas sortir indemne de cette confrontation. Ian allait lui montrer ce que c'était un Serpentard énervé. Avant de tenter quoique ce soit, le vert et argent décidait d'observer attentivement la voleuse de baguette. Une jolie visage, un corps des plus intéressants, une posture digne d'un sorcier, ses vêtements ne détonnaient pas trop avec les moldus alentours, soit elle était une sorcière douée pour s'habiller moldus, soit c'en était une tout simplement. Le serpent décidait de rester prudent.

- Dans ton c"l, kid! Bon, ça, c'était juste pour le plaisir. Fais gaffe avec ça, tu n'imagine même pas ce que ce bout de bois est capable de faire.

Ian avait décidé de se la jouer cool, c'était souvent la meilleure chose à faire avec les enfants. Se faire passer pour le mec cool, l'ami quoi. Il sortait un paquet de cigarette de sa poche, s'en allumait une puis s'approchait de la demoiselle, lentement. Son regard était pointé vers sa baguette . Bien qu'il essayait de rester cool face à cette situation, Ian n'appréciait pas avoir sa baguette pointée sur lui. Il n'était maintenant plus qu'à quelques centimètres.

- Je m'appelle Ian.. Et tu veux bien arrêter de pointer ce truc droit sur moi, c'est pas cool... Tu veux partager ? ajoutait-il en tendant la cigarette vers la jeune fille. Si elle essayait de prendre la cigarette, Ian allait profiter de l'occasion pour reprendre ce qui lui appartenait, sa baguette.
Revenir en haut Aller en bas
Azénor Philaester
avatar
DirectionGryffondor
Direction
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens


Re: Londres - Downing Street

Message par : Azénor Philaester, Mar 19 Juil 2016 - 11:50



Il ne dit rien sur le moment. Il paraît à peine étonné. Il t'observe de haut en bas. Qu'est-ce-qu'il pense? Tu sais pas et tu t'en fou. Ce petit jeu t'amuse. Et puis il ouvre sa bouche, parle de sa voix masculine et mature.

- Dans ton c"l, kid Fais gaffe avec ça, tu n'imagine même pas ce que ce bout de bois est capable de faire.

S'il savait. Tu te tiens droite. La baguette...Sa baguette pointée sur son propriétaire. C'est osé quand même. Sachant qu'il doit avoir quoi...cinq ou sept ans de plus que toi. Mais t'aimes les défis. Et il ne tentera rien...Normalement. Vous êtes en lieux moldus, accompagnés de moldus, des moldus plein partout. Eh mais, si justement tu jouais à la moldue...
Le mec devant toi se la joue posée, sort une clope de son paquet et s'en grille une. Il t'en tend une.

- Je m'appelle Ian.. Et tu veux bien arrêter de pointer ce truc droit sur moi, c'est pas cool... Tu veux partager ?

T'as décidé de te prendre au jeu, de l'emmener avec toi. Tu t'armes de ton sourire le plus coquin, tu fais l'étonnée, mais tu laisses apparaître sur ton visage une expression confuse. De sorte qu'il est impossible de discerner le vrai du faux de ce que tu dis. Les yeux écartés, tu joues avec tes longs cheveux.
-Les "kids" ne fument pas enfin. Et que fait-il ce petit bout de bois?Tu joues dangereusement avec sa baguette, l'a fait passer de doigt en doigt. T'es super agile. En même temps, t'as l'habitude de jouer avec ta baguette en cours. Un bout de bois pour un autre... Moi c'est Azénor!

T'arrêtes de jouer avec sa baguette. Tu la garde soigneusement dans ta main. Tu ne la pointe pas sur lui. Est-il joueur? Est-il ennuyeux? Est-il observateur?
-Je ne te la rendrais pas avant que tu m'aies tout dit sur ce bout de bois ridicule.


Dehors il fait chaud. Il fait lourd. Pourtant de gros nuages pointent le bout de leur nez. Il va sans doute il y avoir un orage. Avec un peu de chance accompagné de pluie. Tu adores la pluie. Mais qu'en été. La pluie chaude, qui rafraîchit tout de même. Celle sous qui on se sent presque protégé. Celle propice aux pensées amères. Ses cliquetis, ses gouttes. Son bruit infini et violent. Celle qui vent d'ailleurs.
Tu penses à ta propre baguette rangée soigneusement dans la poche de ta veste kaki. Tu vérifies d'un geste violent de la main droite si elle est toujours à sa place; ce qui est le cas. C'est vrai quoi, on est jamais sur de ce qui peut se passer, un voleur, une gamine...
Revenir en haut Aller en bas
Ian Benbow
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Londres - Downing Street

Message par : Ian Benbow, Mar 19 Juil 2016 - 12:26


Elle ne semblait pas attraper la perche tendue par Ian. La demoiselle restait impassible, le serpent était incapable de lire une quelconque émotions sur son visage.

Ian se sentait légèrement humilié, il avait réussi à se faire piquer sa baguette par une gamine. Sa dignité venait d'en prendre un coup. Autour d'eux, des moldus suivaient leur route tranquillement. Certains se retournant sur leur passage pour essayer de déterminer pourquoi deux abrutis bloquaient le passage. Certains remarquaient même la baguette tenues par la voleuse. Rien d'alarmant jusque-là, ils penseront à un simple jouet rien de plus.

- Les "kids" ne fument pas enfin. Et que fait-il ce petit bout de bois? Ian lui souriait. Elle avait du répondant la gamine, c'était bien, le serpent aimait ça. Elle n'en voulait pas, donc, de sa cigarette. Dommage, mais il trouverait un autre moyen. Moi c'est Azénor.

La baguette de Ian filait d'une main à l'autre, d'un doigt à l'autre. Elle faisait preuve d'une grande dextérité. Le vert et argent continuait de tirer sur sa cigarette, laissant un petit silence s'installer. Ce dernier ne fut pas très long, l'enfant en rajoutait une couche.

- Je ne te la rendrais pas avant que tu m'aies tout dit sur ce bout de bois ridicule.

Ridicule ? Vraiment ?! Elle jouait bien la moldue, en tout cas. Ian était sur à 99% qu'il faisait face à une sorcière. Pour autant, il ne pouvait décemment pas la considérer comme telle à voix haute, au cas où il se trompait. Il décidait de continuer sur la même voie, prenant toute cette histoire à la rigolade. Il s'approchait d'Azénor, car telle était son nom, penchait son visage pour que sa bouche arrive au niveau de l'oreille gauche de la jeune fille, et lui soufflait..

- C'est un bout de bois magique.. Il laissait ensuite échapper un léger rictus, puis continuait son chemin, passant derrière Azénor et s'adossant au mur pas loin, afin de dégager la partie centrale du trottoir, histoire d'éviter de trop attirer l'attention. J'peux te montrer si tu veux ?

Il tendait la main, comme pour récupérer la baguette qu'Azénor allait lui tendre, mais il souriait à nouveau, baissait son bras, fumait, puis parlait.

- Mais non, tu ne me la rendras pas si facilement, hein Az' ?! J'le vois que t'as envie de jouer. Il gardait son sourire. Lui aussi aimait jouer. Alors, à quoi on va jouer kid ?
Revenir en haut Aller en bas
Azénor Philaester
avatar
DirectionGryffondor
Direction
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens


Re: Londres - Downing Street

Message par : Azénor Philaester, Mar 19 Juil 2016 - 17:45




Il a l'air confus. De ne pas savoir ce que tu manigances mais de vouloir se prêter au jeu. Doucement, afin de te répondre d'une malicieuse voix, il se baisse jusqu'à atteindre ton oreille, et re chuchote doucement que " c'est un bout de bois magique ". Cela te fait immédiatement pouffer de rire. C'est plus crédible. Un moldu aurait pouffer de rire. Lui aurait meme rit au nez. Il se redresse ensuite, passe derrière toi, toujours la clope à la main. Il s'adosse au mur. Il sourit légèrement. Comme s'il était convaincu de voir clair à ton petit jeu. " J'peux te montrer si tu veux ". Tien. T'aimerais bien qu'il te montre. Savoir sil est inconscient ou non. La marque est levée sur lui c'est évident. Mais prendrait-il le risque de révéler votre monde s'il ne pouvait pas être à 100% sur que vous faites partis ensemble de ce même monde...
" Mais les magiciens utilisent des baguettes, avec des formules magiques du genre, abracadabra ou tournicotitournicota ! Tu connais des formules toi? " ce même sourire au coin des lèvres. Un sourcil levé, les yeux écartés. Tu ne clignes des yeux que rarement, comme si tu dominais je sais pas trop quoi.

Il tend son bras. Puis le re baisse vite. C'est bien. Il a comprit tout seul que tu ne lui rendrais pas sa baguette de si tôt. Du moins pas avant d'avoir jouer à qui fait le plus de sous entendus.
"..." "Tu veux jouer à quoi kid" il sourit. Tu lui rend le même sourire joueur. T'aimes bien son sourire. T'aimes bien aussi sa voix. Il a quoi 23,24, max 25 ans. Il doit avoir une maison, un job, une fiancée, peut être même déjà des enfants... Oh non l'angoisse ! Pas d'enfant. Oh alors il est bien trop imprudent. Un papa ne se bat pas sans utilité. Enfin un papa normal. Tu me diras, t'as pas vraiment idée de ce que c'est un papa normal. Mais là on divague. Il est plutôt beau goss. Grand. De toute façon à part les goblins, tout le monde est grand pour toi. T'aimes bien ses yeux. Ils sont beaux. Son regard est perçant, presque troublant. Pas autant que le tien oh non ehe, surtout en ce moment. T'aimerais bien passer ta main dans ses cheveux pour voir s'ils sont doux. C'est pas ton critère numéro 1 en terme de mec mais presque. M'enfin bon, t'es pas là pour ça.

"Je crois qu'on était en train de jouer au plus con non? "
Tu accompagnes de tes dires un léger haussement des sourcils pour donner " un peu de piment " comme on dit, à tes propos.
Tu te déplaces en fin dans sa direction. Te places en face de lui, debout, droite comme un poteau. Quelques fois tu t'appuies sur ta jambe droite, puis par alternance tu mets ton poids sur l'autre. Tu croises les bras, fais craquer tes doigts. La baguette toujours à portée de vue. D'ailleurs il louche presque dessus le Ian. Tu ne vas rien tenter, et puis tu comptes bien lui rendre de toute façon. T'as juste trouvé une agréable manière d'occuper ta partie de journée.


hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ian Benbow
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Londres - Downing Street

Message par : Ian Benbow, Mer 20 Juil 2016 - 10:50


- Je crois qu'on était en train de jouer au plus con, Non ?

Ian gardait son sourire, portant sa cigarette à ses lèvres sans quitter les yeux d'Azénor du regard. Cette dernière s'était, dangereusement, approchée de lui. Ils n'étaient plus qu'à quelques centimètres l'un de l'autre, toujours les yeux dans les yeux. C'était ainsi que le silence s'était installé. Quelques secondes ou presque une minute, allez savoir, Ian lui ne pouvait le dire. Il hésitait, devrait-il briser ce silence ? Il aimait bien ce petit jeu, cette tension entre eux  deux. Elle était jeune, peut être un peu trop, mais il s'en fichait. Son corps, lui, ressemblait à celui d'une adulte. Une fois sa cigarette finie, Ian la jetait au sol puis se décidait à rompre ce silence.

- J'te propose autre chose, un truc d'adulte. Tu verras, c'est pas mal. D'un signe de la tête vers la gauche, Ian indiquait à Azénor de le suivre. Il avançait lentement, se faufilant entre les moldus. Une dizaine de mètres plus loin, sur la gauche, une ruelle. Il y jetait un coup d'œil, elle était déserte. Il s'y engouffrait. Il se retournait et.. Personne. Le serpent ne doutait pas de lui, elle allait le suivre.

Et, en effet, elle le rejoignait quelques secondes plus tard. Elle avait prit du retard, à cause de la foule ? Ou avait-elle hésitée à le suivre ? Aucune importance, car elle était là. Une fois qu'elle fut à son niveau, Ian l'attrapait par les hanches, se tournait et la plaquait contre le mur en brique derrière lui. Ils étaient face à face, plus proche l'un de l'autre qu'il ne l'avait jamais été. Ian s'approchait, direction les lèvres de la voleuse de baguette.. Mais au dernier moment, il changeait de trajectoire et s'approchait une nouvelle fois du lobe gauche d'Azénor.

- Pas tout de suite. Il reculait de quelques pas, reprenant une distance de sécurité puis continuait. Rend-la moi, maintenant.

Son ton se faisait plus ferme, plus sérieux, bien qu'encore poli et gentil. Il voulait juste montrer à Azénor que c'était lui qui décidait. Pas elle. Et si elle ne le voyait pas là, elle le verrait plus tard..
Revenir en haut Aller en bas
Azénor Philaester
avatar
DirectionGryffondor
Direction
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens


Re: Londres - Downing Street

Message par : Azénor Philaester, Mer 20 Juil 2016 - 11:58



Un long silence s'installe. Il fume. Ne réponds pas. Tout cela t'interloque. Ça fait quelques secondes voire quelques minutes déjà que le silence est de marbre. On entend que les bruits de pas des moldus aux alentours. Il t'a quand même bien entendu pourtant...Puis au moment où il termine sa cigarette, il s'adresse enfin à toi. En rompant le silence devenu presque pesant.

- J'te propose autre chose, un truc d'adulte. Tu verras, c'est pas mal.
Mais de quoi parle-t-il. Et puis voilà qu'il s'en va. Te faisant signe de le suivre. Tu le laisses un peu marcher. Seul. Tu réfléchis. Te demande où est-ce qu'il peut bien t'emmener. Puis de toute façon...Tu as ta baguette et mieux encore, tu as la sienne. Il ne pourrait rien tenter de...Dangereux. Si? Autant aller vérifier. Il est déjà presque hors de vue, lors tu te hâtes un peu. Il tourne dans une ruelle. Tu l'y rejoins quelques brèves secondes plus tard. C'est glauque ici. Y'a personne. Pas un chat... Ce qui est vraiment bizarre sachant que la rue d'à côté est désormais bondée. M'enfin bon. Trêves de plaisanteries. Que veut-il.
Tu n'as pas le temps de demander ce que vous faîtes ici que Ian te prend par les hanches, te plaques contre un mur, et s'approche dangereusement de toi. Stupéfaction et peur. Voilà les deux maîtres mot de ce que tu ressens en ce moment même. Il est à quelques centimètres de tes lèvres, tu ne peux pas bouger. T'aimerais lui cracher dessus mais quand même, ce ne sont pas de bonnes manières. Enfin c'est surtout que les représailles ne seraient que pire encore. Tu voies le moment fatidique arriver. Il avait pas l'air d'un violeur vu comme ça... Ton cœur bas, tu te retiens presque pour ne pas verser une larme. Dans la panique, t'avais pointer sa propre baguette, encore une fois, contre lui. Tu te félicite intérieurement de ce joli réflexe...
Au dernier moment, alors qu'il s'approche de plus en plus, encore et encore, il change de trajectoire pour venir te glisser quelques mots dans ton oreille. Tu n'entends qu'à moitié, mais comprends qu'il veut sa baguette maintenant. Grand soulagement. Quel idiot. Mais mince, c'était brillant!

Tu lui crie littéralement dessus, en espérant qu'il lâche un peu cette étreinte qu'il a sur toi.-Mais t'es un grand malade! J'ai eu peur, vraiment! T'as envie de continuer ce jeu, même s'il a prit une ampleur à laquelle tu ne t'attendais pas. Il faut l'avouer. Sur ce coup la, il t'a bien eu. -Mais alors si je te la rend, tu me montres tes capacités de...Magicien? Quel mot puérile. Magicien. Tu voulais pas utiliser le mot sorcier, sinon il aurait su directement, il aurait été persuadé, et après avoir récupéré sa baguette, se serait en aller. Quelque part au fond, cet homme t'intriguait. T'avais envie d'en savoir plus sur lui. Ce qu'il faisait dans la vie. Avec qui l'a partageait-il. S'il avait étudié à Poudlard et si oui, quelle avait été sa maison. A première vue, tu dirais Gryffondor. C'est un cascou qui n'a peur de rien. Mais en même temps, il aime effrayer les gens et même parfois leur faire mal...Petite pensée au barman qui doit en ce moment même regretter d'être venu au monde. Tu optes finalement pour Serpentard...








Revenir en haut Aller en bas
Ian Benbow
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Londres - Downing Street

Message par : Ian Benbow, Mer 20 Juil 2016 - 15:11


HRP : les ordres entre "" ne sont pas formulés à haute-voix, il n'y a donc que Ian et la victime qui peut les entendre.

A en croire le regard figé d'Azénor, Ian venait de lui donner une sacré peur. Ce qui n'était pas vraiment l'objectif de base, mais il allait continuer là-dessus. Il se sentait prendre l'ascendant, comme prévu depuis le début, et il n'était pas près de laisser cette voleuse lui prendre le devant de la scène.

- Mais t'es un grand malade! j'ai eu peur, vraiment!

Elle n'était peut-être pas si dur que ça, la jolie jeune fille. Il en avait d'août si peu pour l'effrayer ? Le serpent pensait, au contraire, qu'elle apprécierait son geste, il avait du mal comprendre le message. Ou alors, ce n'était qu'une enfant qui n'avait pas réalisé ce qu'elle faisait.

- Mais alors si je te la rend, tu me montres tes capacités de...Magicien?

Hmm. Il acquiesçait d'un signe de tête. Elle voulait voir de la magie, il allait lui en montrer. Ian avait toujours un doute quant à l'origine sorcière ou non d'Azénor, mais ils s'amincissaient à chaque minute passé à ses côtés. Après tout, lorsque Ian l'avait plaqué au mur, sa première réaction fut de pointer la baguette volée en direction de son propriétaire. Une moldue n'aurait jamais agit ainsi. Quand bien même, il était décidé. Il allait user de sa baguette pour effrayer la petite. Au pire, il lui ferait oublier toute cette journée.

Ian tendait la main et récupérait sa baguette tranquillement. Il la fit voyager entre ses doigts fins, puis d'un geste brusque la pointait vers Azénor. Le bout de sa baguette entrait en contact avec la gorge de la jeune fille, contact tellement léger qu'elle devait à peine le sentir. Le serpent souriait.

- Merci. Je ne manquerai pas à ma parole, nous allons faire un peu de magie.

Il tournait la tête vers la rue principale. Ici, ils étaient à l'abris des regards indiscrets. Ils étaient dans une petite ruelle, entouré de bâtiment tellement haut qu'il y faisait sombre même en pleine journée. Il détournait sa baguette de la gorge d'Azénor et se dirigeait lentement vers la gauche. Il fit signe à Azénor de l'attendre ici.

Il rejoignait la rue encombrée de centaines de moldus. Il en choisissait un au hasard puis, sous sa veste afin de rester discret, il informulait son sortilège. "Impero". Ian avait l'habitude, maintenant, d'utiliser ce sortilège. Il l'avait lancé une multitude de fois. Ce sentiment de puissance qu'il ressentait à chaque fois.. En cet instant encore, il se sentait fort. D'un coup de baguette, il pouvait faire ce qu'il voulait de son pantin. "Viens ici". Subitement, un vieil homme s'arrêtait net, se faisant percuter - et insulter - par l'homme se trouvant derrière lui. Le vieil homme portait une casquette rouge, un pantalon marron et une vieille chemise verte. En quelques minutes, il parvint à se frayer un chemin jusqu'au vert et argent. " Suis-moi!" Et il le suivait, bien entendu. Ils rejoignaient Azénor, Ian arrivait avec un sourire triomphant, le vieil homme gardait un visage neutre.

- Tu vas voir, c'est hilarant.

Ian riait déjà d'avance. " Fais un streap-tease!" Elle allait être surprise. Le vieil homme se mit alors à danser. Il bougeait de gauche à droite, sensuellement. Il enlevait sa chemise, lentement, puis la faisait tournoyer au-dessus de sa tête tout en laissant échapper un cri bizarre. Le bide du vieux bondissait en rythme lui-aussi. Ian était plié en deux, riant comme jamais. Le vieux faisait pas mal de bruit, quand même, il risquait d'attirer l'attention. D'un coup de baguette, Ian fit bouger une grosse benne à ordure et la positionnait de manière à les camoufler. La chemise du vieil homme se trouvait maintenant entre les mains d'Azénor, il avait dû lui lancer. Il ne portait plus de pantalon, non plus. " Arrête !" L'homme s'immobilisait. Il était ridicule, en chaussette noir et slip blanc. Ian séchait les quelques larmes qu'il avait laissé couler en riant. Puis décidait de reprendre. Cette fois-ci, il donnait ses instructions à voix-haute. Frappe-toi! Fais le chien ! Tape toi la tête contre le mur! Il s'exécutait à chaque fois. La dernière action lui avait valu un visage ensanglanté, probablement quelques dents cassées aussi.

- Qu'est-ce que je lui fait faire maintenant ? Sauter du toit ?

Bonne idée. "Rentre dans ce bâtiment et monte jusqu'à atteindre le toit. Ensuite, rapproche-toi du bord qui donne sur cette ruelle et attend."

Il s'en allait. Azénor allait croire que Ian l'avait libéré, mais non, pas encore. Pour la première fois depuis le début de son petit show, Ian jetait un regard attentif vers Azénor, afin de voir sa réaction face à tout ce cirque.
Revenir en haut Aller en bas
Azénor Philaester
avatar
DirectionGryffondor
Direction
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens


Re: Londres - Downing Street

Message par : Azénor Philaester, Mer 20 Juil 2016 - 15:57



Avec son sourire d'homme malhonnête il tend la main. Tu lui rends sa baguette. Pour qualifier son audace.
- Merci. Je ne manquerai pas à ma parole, nous allons faire un peu de magie.
T'avais hâte de voir ce qu'il allait entreprendre. Il te fait signe d'attendre quelques temps. Se dirige doucement vers la gauche de la ruelle sombre. C'est bouche bée que tu remarques qu'il revient avec un vieil homme moldu, sans défense, pour outils à ses méfaits. Ce dernier suit Ian avec tant de conviction qu'il ne peut être que sous le sortilège de l'Impero, tu le sais. Le sorcier a un sourire gênant. Il respire le pouvoir. Le moldu est à ses ordres. Pauvre homme. Il aurait pas pu prendre quelqu'un d'autre qu'un vieillard? T'as pas envie de montrer ta pitié!
- Tu vas voir, c'est hilarant. Ian se met à rire. Qu'est ce qu'il mijote...
Et tout d'un coup, le moldu commence à se dandiner. A danser maladroitement de gauche à droite. Bientôt il enlève sa chemise, l'a fait tournoyer au dessus de sa tête. Il à l'air de se prendre au jeu. Il te lance sa chemise que tu rattrapes automatiquement. Tu regardes la scène, avec des yeux ennuyés. Si ce n'est que ça, ça va. Mais tu ne trouves pas la scène particulièrement drôle. Pauvre homme, il ne sait pas ce qu'il fait. Il va jusqu'à enlever son pantalon. Se retrouvant en slip et chaussettes. Il s'arrête subitement. Ian en pleure de rire. Voilà qu'il lui donne ses ordres à voix hautes, comme pour te narguer. Te montrer sa supériorité.
-Frappe-toi! Fais le chien ! Tape toi la tête contre le mur! Le moldu s’exécute instantanément. Au moins, il est doué en sortilèges. Il doit avoir l'habitude... Le vieillard a le visage en sang. Il faut que ça s'arrête. T'essaies d'intervenir, même si tu n'es pas très convaincue que Ian t'écoutes.
-Arrêtes. Laisse-le.
Tu t'y attendais, Ian continue ses exploits personnels.
- Qu'est-ce que je lui fait faire maintenant ?  
Le vieillard s'exécute encore une fois. Le visage abruti, la mine déconfis. Il a l'air de partir mais son visage aurait été bien plus interloqué, choqué, démuni, apeuré. Très vite, il se retrouve quasiment nu, en haut, sur le toit, bien trop près du bord. Prêt à sauter, qui sait jusqu'où peut aller Ian. Tu dois intervenir cette fois. Tu regardes le vieux. Puis te tournes vers Ian. Il te fixe de ses yeux troublants. Tu ressens cette étrange sensation quand vos regards sont mutuellement plongés l'un dans l'autre. Comme si un courant d'air chaud avait ouvert ton cœur, l'avait mis à nu.
-Ian stop!


Au lieu de condamner Ian à ta haine éternelle, tu ne sais pas vraiment pour quoi, tu cherches à lui trouver une excuse. Un excuse à son comportement désobligeant et cruel. C'est peut-être parce que t'as du mal à en vouloir aux beaux gosses. Tu te trouves inhabituellement gentille avec lui face à cette situation. Tu aurais très bien pu le dénoncer, prévenir le Ministère dans la seconde où tu avais compris qu'il utilisait un des trois sortilèges impardonnables. Ne pas dénoncer te rendait peut-être un peu complice. Mais qu'importe...
En bonne Gryffondor qui se respecte, tu pointes ta baguette sur lui si vite qu'il na probablement pas eu le temps de réagir. Tu lances sur le sorcier un #Expeliarmus parfaitement réalisé, et rattrapes sa baguette au vol. Tu n'as pas une seconde à perdre. Tu visualises le toit, et en un rien de temps, tu transplanes jusqu'au vieillard, qui te regardes, d'un air abasourdit. Tu n'as d'autre choix de le pointer de ta baguette, de lui lancer un sortilège de faux souvenirs, lui racontant "qu'il avait un peu perdu la tête, et avait enlevé ses vêtements par ce que soit disant il avait trop chaud, et qu'il voulait profiter de la vue sur le toit", juste après t'être excusée. Rentrez chez vous monsieur...N'oubliez pas vos habits. T'aurais quand même pu choisir de meilleurs faux souvenirs...Là ça craint. M'enfin bref, sous le coup de la panique, t'as pas su quoi faire. Tu redescends, et va rejoindre Ian. Il ne dit rien. C'est à toi de briser le silence pesant et gênant cette fois.
-T'allais quand même pas le tuer ce pauvre homme? J'me demandais quelle maison t'avais fréquenté si t'étais à Poudlard. J'pourrais mettre cinquante gallions sur Serpentard.
T'es étrangement gentille avec le serpent qui te défi presque du regard. Tu vas même jusqu'à lui esquisser un sourire...



Dernière édition par Azénor Philaester le Jeu 27 Avr 2017 - 5:06, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ian Benbow
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Londres - Downing Street

Message par : Ian Benbow, Jeu 28 Juil 2016 - 15:15


L'homme était arrivé à destination. De son perchoir, il fixait Ian Benbow d'un regard vide, attendant l'ordre. Quel ordre ? Le serpent n'en avait pas encore décidé. Allait-il me faire sauter ? Il n'avait jamais tué personne, cette petite farce allait plus loin que prévu. C'était-il laisser emporter par l'euphorie du pouvoir ? Certainement. S'en rendait-il compte ? Ho que non. Il allait le faire. Il s'apprêtait à le lui dire. Il hésitait. Les mots lui effleuraient l'esprit, mais..

Sa baguette lui sautait des mains. Ian quittait l'homme du regard, quittait les fins fond de son esprit dans lequel il venait de s'enfermer. Il reprenait contact avec le vrai monde. Sa baguette, à nouveau, ne lui appartenait plus. Elle était entré les doigts d'Azénor. Elle l'avait déposséder de sa baguette. Une gamine. Il était si loin qu'il n'avait pas réalisé ce qui s'était passé. Grâce à elle, il revenait un peu à lui. Reprenait conscience. Il visualisait à nouveau ce qu'il venait de faire, tout. Et il avait aimé ça. Il aimait encore. Il était en désaccord avec ce sentiment, celui d'apprécier le meurtre - ou plutôt le presque meurtre - et ne savait plus quoi penser. Partagé entre deux émotions. Entre deux lui.

Il était assis, le dos appuyé contre le mur, fumant une nouvelle cigarette. La jeune fille était monté rejoindre le vieux, pour le rassurer et le renvoyer chez lui sûrement. Toujours confus, Ian n'avait encore rien dit à Azénor. Cette petite traînée lui avait arraché sa baguette, deux fois. Chaque fois sur un moment d'inattention de la part du vert et argent. Il n'y aura jamais de troisième fois. Elle était de retour, près de lui.

- T'allais quand même pas le tuer ce pauvre homme? J'me demandais dans quelle maison t'avais été si t'étais à Poudlard. J'pourrais mettre cinquante gallions sur Serpentard.

Elle parlait de Poudlard. Elle était une sorcière, finalement. Il se rappelait alors qu'elle l'avait désarmé en usant de sa baguette, donc oui elle était une sorcière. Elle avait raison, il était de chez Serpentard.

Au fond de lui, le serpent avait envie de faire comprendre, par la force, à Azénor qu'elle n'aurait pas dû intervenir, mais il se retenait. Au final, sans elle, il serait devenu un meurtrier. Ian repensait à ce sentiment de puissance. Il avait déjà utilisé ce sortilège tellement de fois, mais jamais il n'avait ressenti pareil sensation. Elle l'avait transcendé. Transformer en quelque chose de différent. Il jetait un regard à sa baguette, se levait et l'arrachait d'un geste violent de la main d'Azénor.

- Ne refais plus jamais ça. Ce n'était pas une menace, mais un avertissement. Il reprenait une voix normal. En effet, Serpentard.

Il prit soin de ne pas répondre à la question, tout d'abord parce qu'il n'en voyait pas l'utilité puis aussi car il n'en connaissait pas la réponse. Il continuait de fumer. Lui et Azénor n'étaient séparés que de quelques centimètres.

- Ça t'as amusé de jouer à la moldue ?
Revenir en haut Aller en bas
Azénor Philaester
avatar
DirectionGryffondor
Direction
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens


Re: Londres - Downing Street

Message par : Azénor Philaester, Ven 29 Juil 2016 - 14:43



Plus de jeu. Plus de sous entendus. Plus rien. Il est allé trop loin. Son visage, sa rage, son regard, sa haine, son pouvoir. Il a aimé ça, il en veut même sans doute plus. Tu l'as sans doute empêché d'accomplir ce que rien ni personne n'aurait pu réparer. Il t’intrigue au final. Si y'a un truc que tu ne comprends pas, mis à part les mathématiques moldues, c'est le désir de meurtre. Le crime. Et puis même la mort en général. Mourir c'est une chose. La maladie, le meurtre. C'en est une autre. Le plaisir de tuer? Et puis tu te demande s'il a déjà commis une chose de ce genre...J'veux dire, du genre, vraiment impardonnable. Un gamin.

Son regard toujours de braise, il t'arraches sa baguette des main d'un geste si violent qu'il te fait de la peine. C'est vrai quoi, les gens en colère c'est triste. T'aimerais savoir le pourquoi du comment. Il y a forcément une raison.  
Ne refais plus jamais ça. Son ton. Son regard. Son lui. Puis il reprend sa voix de vos débuts. Il a l'air de s'être calmé. D'être revenu à lui.En effet, Serpentard.

Il n'a pas répondu à ta question. T'en déduis que peut-être, il aurait pu le faire. Tu te félicite d'avoir intervenu. Qu'est-ce-qu'il se serait passé... Tu te reçois de la fumée en plein le visage. Tu ne t'étais même pas rendue compte qu'il avait allumé une autre cigarette. Il s'en foutait alors réellement? Puis comme si rien ne s'était produit, presque sur le ton de l'humour, il s'adresse à toi: Ça t'as amusé de jouer à la moldue ?
Tu pourrais courir. Fuir. Partir loin. Transplaner et ne jamais le recroiser. Pourquoi pas même le dénoncer. Ian. Serpentard. La vingtaine ou plus. Facile à retrouver. Mais à quoi bon. Tu n'en ressens même pas l'envie.

Puis tu repenses à son presque-acte. Et si tu n'avais pas été de la partie? Si tu avais été une moldue? Si tu n'avais rien pu faire? Et si ce malheureux vieillard avait été ton grand-père? Avec des si vous me direz, on pourrait mettre Poudlard en bouteille, avec des si on refait le monde, avec des si, vous ne vous seriez jamais croisés.

-T'avais pas besoin d'être agressif. Je te l'aurais rendue ta baguette. Ca m'a bien amusé jusqu'au moment où j'ai été obligé d'intervenir. T'as quoi? Vingt-deux ans et t'es pas capable de te contenir? Ca aurait pu être grave Ian. T'aurais pu le tuer. A moins que ça ait ététon but...

Plus rapprochés encore, vous vous taisez en regards. Duel et affrontement visuel. Que va-t-il répondre. Qui est-il vraiment?


Dernière édition par Azénor Philaester le Jeu 27 Avr 2017 - 5:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ian Benbow
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Londres - Downing Street

Message par : Ian Benbow, Mer 10 Aoû 2016 - 23:28


Bien qu'il essayait de le cacher, Ian était encore un peu sous le choc. Il se remettait doucement de ses émotions, qu'il avait lui-même provoquées d'ailleurs. Tirant toujours sur sa cigarette, il laissait son regard se promener d'un endroit à un autre, s'arrêtant un peu trop souvent sur le toit duquel le vieux avait faillit sauter. Le Serpentard ne se voyait pas comme un tueur, pourtant il avait été à deux doigts de le devenir.

- T'avais pas besoin d'être agressif. Je te l'aurais rendue ta baguette. Ca m'a bien amusé jusqu'au moment où j'ai été obligé d'intervenir. T'as quoi? Vingt-deux ans et t'es pas capable de te contenir? Ca aurait pu être grave Ian. T'aurais pu le tuer. A moins que ça ait ététon but...

Il laissait échapper un rictus, se moquant doucement de la jeune Azénor. Elle essayait de lui faire un sermont, c'était mignon mais inutile. Déjà parce que Ian ne s'abaissera pas à écouter les remarques d'une enfant, ensuite parce qu'il était déjà en train de se corriger intérieurement. Bien entendu, il ne pouvait rien laisser filtrer.

- Occupe toi de tes affaires, gamine. Épargne moi tes leçons de morale débile.

Il jetait sa cigarette aux pieds d'Azénor. Il reprenait son calme, il le devait. Il estimait que l'élève en avait trop vue. Il n'allait pas la tuer, bien entendu, mais il était obligé de lui faire comprendre. Si elle parlait, les problèmes suivront.

- Ne t'avise pas d'en parler à quique ce soit. Où je te retrouvera Azénor de Poudlard. Il estimait qu'il était temps pour lui de s'en aller, il en avait trop fait pour aujourd'hui, fallait limiter la casse. Toute façon, je suis sur qu'on se reverra bientôt.

FIN DU RP POUR MOI.
Revenir en haut Aller en bas
Azénor Philaester
avatar
DirectionGryffondor
Direction
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens


Re: Londres - Downing Street

Message par : Azénor Philaester, Lun 15 Aoû 2016 - 1:31



Tu ne peux le regarder autrement qu'avec dégoût et mépris. Tes yeux illustrent le contraire de ce que tu penses. La tête levée, droite comme un piquet. Les joues creusées la bouche nouée les poings serrés. Tes cils vacillent, aimeraient que tes paupières se reposent mais tu ne te donne pas cette peine. Tu ne peux pas perdre cet affrontement visuel avec cet homme qui te dépasse de deux têtes au moins.
Il parle. Ses lèvres bougent. Le mot gamine résonne dans tes tympans c'est tout. Qu'il se taise cet ignorant immature et dénoué de bon sens. Voilà qu'il jette sa cigarette a tes pieds. En un clignement d’œil, enfin, tu regardes le mégot qui fume encore. Tu écrases cette horreur en personnifiant la chose. Comme si Ian se trouvait en ce moment même sous ton pied droit.
- Ne t'avise pas d'en parler à qui que ce soit. Où je te retrouvera Azénor de Poudlard. Toute façon, je suis sur qu'on se reverra bientôt.

Tu te contentes de lui répondre d'un regard qui hurle ' c'est ce qu'on verra '. Que vous vous reverrez bientôt? Tu ne sais pas vraiment pourquoi, mais à contre cœur, l'idée de le revoir te réjouie. Après quelques secondes de silence, il s'en va. Te laisse dans la ruelle. Tout en jetant un dernier regard au toit où un drame a faillit se produire.

Te voilà seule au milieu de Londres. Le vent se lève. Les nuages pointent le bout de leur nez. L'orage commence très vite à gronder pendant la pluie s'invite à la partie. Humide. Mouillée. Trempée. Dégoulinante. Propice aux pensées amers, ta rencontre avec ce Ian Benbow envahie ta tête. Quelque part il te fascine. Son regard, sa rage, sa colère, son pouvoir, en diapositive. Et tu te mord tellement les joues que la douleur n'est plus. D'un élan de vie tu balaies tes pensées. Il faut rentrer. S'abriter. Donc tu cours, pour suer son souvenir. Mais vous vous reverrez bientôt.



FIN DU RP
Revenir en haut Aller en bas
Rachel Ester Pasca
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


A déplacer

Message par : Rachel Ester Pasca, Lun 10 Oct 2016 - 20:17


Sujet libre (me semble), je prends la place !
Si problème : MP

RP avec Kohane Werner et 39

"Vive Halloween !" C'était ce que scandaient quelques tête en citrouille parlantes à tous les passants, ce qui incluait Kohane et Rachel. La rue était animée et il y régnait une ambiance d'avant fête assez étrange à vivre lorsque l'on n'avait pas le cœur à ça. D'autant que le thème de la fête n'aidait pas... Les morts... Aux yeux de Rachel cela sonnait comme un mauvais présage et aucunes sucreries n'auraient put la faire changer d'avis. Sa paranoïa s’aggravait.

La vie n'avait pas été juste ces derniers temps. Alors oui, bien-sûr, des coups-durs on en vivait tous et on devait tous y faire face à un moment ou à un autre de sa vie. Néanmoins, admettez que certains étaient tout de même plus chanceux en matière de bonheur. Peut-être n'avait-il aucune raison à tout cela. Peut-être y en avait-il.

Kohane et elle devait sans doute avoir une faute ou deux, vestige de vies passées dont elles ne se souvenaient plus, à expier. A effacer. La vie avait été trop clémente avec elles et aujourd'hui c'était un juste retour de bâton. Ou était-ce simplement la faute aux monstres ? Cela-même que Rachel voyait chaque nuit dans ses cauchemars ? Un bruit sourd, un tremblement, une chaleur intense, un simple rire… peu importe la manière dont ça commence, le résultat est toujours le même. Il y a toujours du sang, des morts, des blessés. Des cris, des larmes, de la douleur. Une vie gâchée. Attaques terroristes. Mangemorts sans cœur, sans âme. Même pas humain, même pas sorcier. Monstres. La vie avait été dur pour eux aussi et maintenant ils voulaient se venger, partager leur peine et leur souffrance. Ouais... ça devait être ça

Du coup, Rachel  éprouvait encore moins de scrupules à les blâmer et les rabaisser aujourd'hui, tandis qu'elle marchait sans but précis en compagnie de la forte Kohane. S'éloignant toujours un peu plus de la foule. Elles cherchaient la tranquillité toute les deux. Ça faisait de bien, même si ce n'était "que" des mots.

- Tout ça, ça vient de l'enfance. Chais pas, ils ont vécu été victimes de merdes et ils n'ont rien trouvé d'autre à faire qu'en devenir aux aussi... Mais nous ils ne nous auront pas ! Ils me battent largement en duel, mais jamais je ne plierais, je me respecte trop pour ça. Puis je compte bien devenir plus forte... avec toi. Je ne nous laisserais pas sombrer !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Londres - Downing Street

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 11 sur 13

 Londres - Downing Street

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.