AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 6 sur 13
Londres - Downing Street
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 11, 12, 13  Suivant
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Luia Luminos
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Londres - Downing Street

Message par : Luia Luminos, Ven 6 Fév - 11:44


Luia se trouvait donc sur le banc dans le Londres Moldu. En plus, vu comment elle était habillée, on pouvait facilement la prendre pour une Moldue: elle portait un tee-shirt, une veste et une manteau Moldu et même ses gants l'étaient. Il fallait remarquer son écharpe de Serdaigle pour comprendre que ce n'était pas le cas. Elle rêvassait à sa vie et ne remarqua pas ce que se passait ou du moins qui était à ses côtés. Un assez beau jeune homme habillé comme un sorcier.

Il refit son lacet puis releva la tête tranquillement vers Luia. La jeune Auror ne le connaissait pas mais elle avait tellement envie d'un petit-ami à long terme qu'elle sauterait presque sur lui pour l'embrasser. Mais, même extravertie, elle n'était pas ainsi, surtout en amour. Elle était tout de même Auror. Elle regarda le jeune homme et lui dit:


-Excusez-moi de vous déranger. Je m'appelle Luia Luminos et vous?J'aimerais bien parler avec vous, si ça ne vous dérange pas.

Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Luia Luminos
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Londres - Downing Street

Message par : Luia Luminos, Lun 9 Fév - 16:03


La jeune femme s'était avancée vers le jeune homme plutôt mignon. Il voyait tout sur elle, à part son écharpe Serdaigle. Bref elle ressemblait à une Moldue pour lui, rien de plus. Une Moldue assez mignonne et élégante mais une Moldue tout de même. Lui portait une cape et une espèce de robe, sûrement un sorcier. Luia s'en retrouva alors plus attiré par lui sans le vouloir. Mais il ne manquait qu'une chose dans sa vie: l'amour. Et elle sauterait presque sur le premier venu mais ce n'était pas son genre.

L'homme se retrouva devant elle et se retrouva pas indifférent à elle lui aussi. Elle se décida alors à se présenter et à dire qu'elle voulait lui parler. Elle n'était pas timide, loin de là. Mais, face à un garçon ou un homme, ça pouvait changer. L'homme répondit:


Je suis Lionel, Lionel Fudge ; enchanté de faire votre connaissanc, Luia.

Lionel Fudge. Oui, Fudge, ça sonnait très sorcier ça, comme le fameux ancien Ministre de la Magie... Luia se décida à lui parler de magie très vite pour voir sa réaction. En attendant la suite, elle remarqua que Lionel puisque c'était son nom hésitait à l'embrasser ou à lui serrer la main mais il ne fit rien.

Et bien, Luia... vous vouliez me parler ? Faites, je vous en prie.

Luia lui sourit et répondit:

-Eh bien oui. Voyez-vous, j'ai beau être habillée comme une Moldue, je suis une sorcière. Et je vous trouve très beau et je voudrais faire connaissance. J'espère que vous êtes bien un sorcier, hein?
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Luia Luminos
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Londres - Downing Street

Message par : Luia Luminos, Ven 13 Fév - 14:57


Luia avait envie de parler avec le jeune homme. Elle venait de parler et de sortit les mots "Sorcier" et "Moldu" en pleine rue Modue et alors? Oui, elle pouvait paraitre folle. Mais aucun Moldu ne les entourait pour le moment et aucun ne passait non plus mais bon il ne faisait pas encore nuit et certains pouvaient venir. Mais Luia ne se démontait pas. En plus, elle était habillée comme une Moldue. Il finit par dire:

Un soso, un sorcier ? Comme heu... Heu...

Il sembla alors chercher un nom de sorcier célèbre avant de reprendre:

Comme Harry Potter ? Et c'est quoi un Mordu ?

Le jeune homme n'était pas du tout convaincant mais la jeune femme lui répondrait comme s'il l'était. Elle savait que ça marcherait peut-être. L'homme retira son pied du banc et vint s'asseoir à ses côtés. Et voilà, elle avait encore plus envie de l'embrasser. Mais elle n'en ferait rien et répondit:

-Oui c'est ça, un sorcier comme Harry Potter. Ne faites pas l'innocent, je suis sûre que vous savez ce qu'est un sorcier. Quand aux Moldus (ou non MORDUS), ce sont les non-sorciers mais je suis sûre que vous le saviez déjà, n'est-ce pas?

HJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Luia Luminos
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Londres - Downing Street

Message par : Luia Luminos, Mar 24 Fév - 10:26


Le petit jeu de Lionel n'avait pas pris. Certes, ça ne se voyait pas qu'il était un sorcier comme ça mais Luia savait reconnaître les sorciers un petit peu. En plus, Luia savait que les sorciers s'habillaient comme les Moldus pour passer inaperçu mais qu'ils étaient parfois bizarre. Elle-même le faisait peu souvent mais cette fois elle l'avait fait avec soin. Elle sourit au jeune homme. Les rues allaient se noircir de monde d'ici peu, Luia se baladait pas souvent dans le Londres Moldu mais autrefois elle venait parfois avec ses parents et l'après-midi les Moldus envahissaient les rues dès la sortie du travail. L'homme dit:

Luia... Luia je ne crois pas me tromper en affirmant que vous n'avez pas peur de parler franchement. Vous me plaisez. Aussi pourrions nous aller dans un endroit plus intime. Mais pas le Chaudron Baveur.Je vous inviterais bien chez moi mais c'est trop loin d'ici, même en transplanant. Avez vous une demeure ?

Pas peur de parler franchement? Bah non, elle n'était pas extravertie et fêtarde hors de son boulot pour rien. La nuit commençait à tomber. Luia savait que le garçon lui plaisait et qu'il vienne chez elle ne lui déplaisait pas. Elle sourit et répondit:

-En effet. Je vous plais. Vraiment? Eh bien merci. Un endroit plus intime, c'est OK. Alors j'ai un appartement sur le Chemin de Traverse, enfin dans l'Allée des Embrumes. J'ai un colocataire mais il n'est souvent pas là. En revanche, je n'ai pas le permis de transplanage encore mais je connais le transplanage d'escorte. Ca vous irez qu'on aille chez moi du coup?
Revenir en haut Aller en bas
Alex Pearce
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Londres - Downing Street

Message par : Alex Pearce, Dim 12 Avr - 12:47


    ]RP avec Merit sullivan]



    Londres ... Une ville extraordinaire dont Alex en avait gardé de très bons souvenirs. En remettant les pieds dans cette ville, celle de son enfance, une sensation bizarre s'empara de lui. C'est comme si toutes ces années passée loin d'ici disparurent en laissant place à tous les moments, marquants ou non, qu'il avait pu vivre ici même.
    Cela faisait maintenant sept années qu'il était parti, et il ne pensait pas revenir ici un jour. En effet, une fois ses études terminées, il quitta l'Angleterre afin de retourner auprès de sa famille adoptive qui avait de nouveau emménagée en Californie. Le jeune homme y passa du bon temps, et resta avec ses parents jusqu'à l'âge de ses 20 ans. Cet âge là révolu, il prit la décision de retourner en Europe afin de tenter de prendre contact avec sa famille biologique. Pour ce faire, le blondinet avait pu avoir recours à certaines informations concernant sa vraie famille, cependant elles ne furent pas suffisantes et les recherches du sorciers s’avéraient être non-concluantes.

    Si sa famille n'avait pas voulu de lui à la naissance, pourquoi voudrait-elle de lui aujourd'hui ? Cela fut, dans un premier temps, difficile à admettre pour le jeune garçon. Mais il fallait voir la vérité en face, pendant quatre années consécutives il avait parcourut l'Europe sans rien trouver, il était temps pour lui de mener sa propre vie et de se poser quelque part de façon définitive. Il pensa tout d'abord à la Californie, auprès de ses parents, mais après réflexion, il renonça à cette idée. Maintenant Alex avait 24 ans, il était grand et devait apprendre à vivre par lui-même. Tout naturellement, son choix de vie se porta donc sur Londres. C'est ici qu'il avait passé les meilleurs moments de son enfance, et c'est d'ici qu'il était réellement d'origine.

    Quelques jours après son anniversaire, logeant dans un hôtel moldu dans une ville espagnol, il décida de plier bagages et de retourner CHEZ LUI (c'est ainsi qu'il qualifiait la ville anglaise). Adepte des transports moldus, il s'y rendit en avion, et prit un taxi, à l'aéroport, qui le conduisit dans le quartier de "Downing Street", où il avait vécu. Le Poufsouffle avait besoin de remettre les pieds dans cet endroit précis, c'était pour lui une nécessité. Il sortit du taxi, paya le chauffeur, avança de quelques pas et posa ses valises à terre.

    Il faisait sombre, il devait être dans les environs de vingt deux heures, les étoiles brillaient et aucun nuages ne planaient à l'horizon. En revoyant toutes ses bâtisses, et la grande avenue qui surplombait le tout, le jeune sorcier retourna littéralement en enfance et se souvenu alors de chaque détails qu'il ne pensait plus avoir en tête. Il se prit tous les souvenirs dans la face et cela le mit, en l'espace de quelques secondes, dans un état de nostalgie. Alex regretta presque d'avoir quitté cette ville aussi longtemps, il avait comme l'impression qu'il venait de perdre les sept dernières années de sa vie, et il ressentit cette impression uniquement en cet instant, quelques secondes après avoir posé les pieds dans ce quartier.

    En quittant l'Angleterre, inconsciemment le sorcier avait voulu tirer un trait sur tout ce qu'il avait vécu depuis son enfance, comme si il souhaitait repartir à zéro en oubliant tout. Seulement, cela était impossible, et il le savait. Le jeune barbu n'avait jamais pu oublié Poudlard dans la mesure où il considérait ses années passées là bas comme la meilleure chose qui lui fut arrivé dans la vie. Il n'avait pu oublier non plus sa cousine biologique, Lyria, qui était comme une sœur pour lui. C'est sa rencontre avec elle qui l'avait motivé à rechercher sa vraie famille, et c'est elle qui l'avait retrouvé alors que le jeune homme était en sixième année. Paradoxalement, c'est lui qui lui était venu en aide sur le Chemin de Traverse lorsque la demoiselle était en galère. Seulement voilà, malgré des détails qu'il n'avait pu oublier, Alex avait souhaité tirer un trait sur sa vie passée, ainsi que sur les connaissances qu'il avait pu faire au château. Si aujourd'hui il croisait quelqu'un de Poudlard, il ne saurait même pas si il pourrait le reconnaître.

    Maintenant qu'il était ici, il cessa de renier sa vie passée, car c'était une erreur de vouloir mettre sous le tapis tout ce qui l'a rendu tel qu'il est aujourd'hui. Vêtu d'une simple chemise bleu clair, d'un jean et d'une paire de basket, le sorcier trouva la température assez agréable pour une heure pareil. Il n'y avait pas de brise, ni de vent, tout était paisiblement calme. Un grand sourire s’afficha sur son visage, et l'émerveillement pouvait se lire dans ses beaux yeux bleus. C'est alors que s'apprêtant à poser les mains sur ses valises afin d'avancer un peu plus loin ...

    -"Alex ?!"

    Non, il ne rêvait pas. C'est bien son prénom qu'il avait entendu d'une voix féminine qui semblait être pas très loin derrière lui. L'homme adulte se redressa, et se retourna tout doucement, curieux de savoir qui pouvait bien l'appeler alors qu'il venait à peine d'être revenu au pays.
Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Londres - Downing Street

Message par : Merry K. Harper, Jeu 16 Avr - 22:33


Merit était de sortie ce soir là. Elle avait décidé pour se changer les idées, suite à sa longue semaine, d'aller boire un coup avec ses amis dans un petit bar moldu, enchaînant ensuite sur une balade dans les rues du quartier de Dowing Street. Au bout d'une demi-heure, malheureusement, ses amis rentrèrent chez eux, fatigués par leur courte mais lourde soirée. La Sullivan, elle, préféra rester dehors, voulant se changer les idées, et se sentant nostalgique en repensant à ses années passées à Poudlard.

Malgré ses 25 ans et ses nombreuses années sans avoir pu retourner à Poudlard, la jeune femme se souvenait encore très bien de tout ce qu'elle avait vu durant sa scolarité et des événements qui s'y étaient déroulés. Des bêtises, des expéditions dans la forêt interdite, des repas de Noël plus que joyeux et des fêtes dans la salle commune ou autre part dans la propriété autour du château. L'ancienne Gryffondor s'y était aussi fait des amis, des ennemis qu'elle avait encore à l'heure actuelle.. pour certains seulement. Maintenant, ça allait être autour de sa soeur de vivre les mêmes choses.

Mais pour l'instant, elle n'était pas là et la lionne se sentait seule et loin de sa famille, de son pays d'origine. C'est donc nonchalante qu'elle erra durant quelques minutes dans les rues, jusqu'à voir des valises posées par terre, à quelques mètres d'elle, un homme à leur côté... sans doute le propriétaire des valises.

Sur le coup, Merit se demanda ce qu'il faisait là. D'autant plus qu'il était tard et que se trimbaler avec des valises, c'était pas vraiment commun. Mais en regardant plus attentivement, au fur et à mesure qu'elle se rapprochait de cet individu, la Sullivan le reconnu. Le détaillant plus amplement du regard, elle vérifia que c'était bien la bonne personne et cria son nom.

- Alex ?!

Elle se rapprocha un peu plus, jusqu'à arriver à sa hauteur et lui adressa un grand sourire, quand elle vit enfin le visage de son ami qui avait tant changé. En effet, elle avait rencontré l'ancien Poufsouffle à Poudlard, durant des cours qu'ils avaient en commun. Ils s'étaient vite liés d'amitié, devenant de très bons amis par la suite. Malheureusement, à la fin de leur scolarité, ils s'étaient perdus de vue suite au départ du Blaireau... Et il était enfin revenu.

- Alors, Monsieur Pearce est enfin de retour à Londres ?
Revenir en haut Aller en bas
Alex Pearce
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Londres - Downing Street

Message par : Alex Pearce, Ven 17 Avr - 12:11


    Alex vit donc une silhouette féminine approcher. Au fur et à mesure qu'elle s'avançait, il détailla du regard cette femme qui lui semblait être familière. Le sorcier mit quelques secondes à la dévisager, car son visage fut difficile à distinguer de part l'obscurité malgré la silhouette facilement reconnaissable. L'ancien Poufsouffle fut quelque peu gêné parce qu'il savait qu'il la connaissait, mais ne parvenait pas à y mettre un nom. La sorcière, car c'était obligatoirement d'une sorcière dont il s'agissait, s'avança jusqu'à se disposer à sa hauteur et lui lança un grand sourire. Lui, restait passif et l'observait d'un œil curieux. Ce n'est seulement lorsque cette dernière prit la paroles qu'il se souvenu enfin de qui s'agissait-elle précisément, ce qui, ne nous le cachons pas, le soulagea.

    -"Merit ?!" Lui répondit-il en retour, d'une voix étonnée.

    Bien entendu que c'était elle, comment avait-il fait pour ne pas la reconnaître de suite ? Pour sa défense, il fallait avouer que la jeune Sullivan, Merit de son prénom, avait énormément changée. Tout comme lui d'ailleurs, mais cela n'avait pas empêché la demoiselle de le reconnaître. La stupeur, de la retrouver ici par hasard alors qu'il venait tout juste d'arriver à Londres, gagna ses expressions faciales avant de laisser place au sourire qu'il rendit à son amie, les yeux remplit de joie. Cela lui faisait extrêmement plaisir de la retrouver, d'autant plus qu'il ne s'y attendait absolument pas, tout comme elle j'imagine. En effet, il s'étaient rencontrés à Poudlard, lors d'un cours qu'ils avaient eu en commun. Lui devait être en quatrième année, et elle en cinquième ... Le garçon n'avait plus tous les détails en tête. Dès lors, ils avaient assez rapidement sympathisé et au fil du temps, étaient devenus de très bons amis. Mais après le départ du Blaireau, ils s'étaient perdus de vues et n'avaient pas eu la présence l'esprit de communiquer au moyen de la correspondance. Il se souvint que peu de temps après son départ, il avait souvent pensé à elle, mais avec les années qui passèrent, le Pearce avait prit l'habitude de ne pas être auprès de ceux qu'il coutoyait autrefois.

    L'adulte la regarda et dans ses yeux, retrouva tous les souvenirs qu'ils partageaient ensemble. En l'espace de quelques instants donc, il vivait à travers le passé. Car ce n'était pas chose facile de vivre le présent alors qu'il retrouvait des "vestiges" de son passé. Tout cela le rendait nostalgique, car à peine fut-il rentré qu'il se trouva face aux "fantômes" de son passé, cette ville, ce pays, ce quartier, Merit ... A ces quelques mots que lui avait dit cette dernière, il lui sourit à nouveau, de son plus beau sourire, lança un bref regard en direction de ses valises posées derrière lui, puis répondit à sa vieille amie d'une voix enthousiaste.

    -"Qu'est-ce que tu fais par ici ?" Lui demanda le blondinet, avant de répondre à la question que l'ex-Gryffondor lui avait posée. "Ouais, je suis de retour, il était temps d'ailleurs" Dit-il, heureux et sincère d'être revenu au bercail. "Je suis arrivé il y a une demie-heure à l'aéroport, le temps de prendre le taxi, je foule les pieds ici et qui je vois !" En pointant du doigt la sorcière, "C'est fou cette coïncidence. Et ça me fait plaisir de te retrouver. En sept ans tu n'a pas pris une ride, bon par contre tu n'as plus du tout l'apparence de l'ado que j'ai connu, je me prend sept ans en pleine tronche là !" En riant légèrement, c'était difficile pour lui de s'arrêter de parler une fois qu'il s'y mettait, mais il ne voulait pas faire peur à la demoiselle et préféra se taire pour le moment, attendant ce qu'elle allait bien pouvoir lui dire.

    Merit allait s'en doute trouver ça idiot que le Pearce utilise ce genre de moyen de transport quand on sait qu'avec la magie, il aurait mit beaucoup moins de temps à revenir. Néanmoins, n'oublions pas qu'il fut élevé par une famille moldu, ainsi tout ce qui ne concernait pas la magie faisait également parti de lui, de son éducation et de sa culture.

    Au fond, Alex lui avait adressé la paroles comme quand ils discutaient ensemble alors qu'ils n'étaient que des étudiants à l'époque comme si rien n'avait changé, car il se raccrochait à ce qui lui restait de son passé. Bien sûr, tout avait changé et il le savait, mais il ne parvenait pas à accepter la réalité du fait qu'il venait de s'absenter un trop long moment pour espérer continuer à mener la même vie qu'avant. Cela ne pouvait être possible. Revenir aux origines lui permettait d'avoir des repères, mais quant à sa vie, et bien disons qu'une nouvelle chance s'offrait à lui et qu'il fallait désormais repartir sur de nouvelles bases.

    Il fit néanmoins abstraction de tout cela, le temps de profiter de ses retrouvailles car, bien qu'ils avaient été très proches à une certaine époque, jamais il n'aurait imaginer retrouver Merit Sullivan un jour. Et entre nous soit dit, retrouver de vieilles connaissances aidaient toujours à mieux avancer dans la vie, surtout lorsqu'il s'agissait de commencer réellement (ENFIN) à mener sa propre vie d'adulte responsable. Cette demoiselle présente devant lui était limite sa meilleure amie de l'époque, s'ils n'avaient pas trop changés alors ce lien pourrait facilement se manifester à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Théodore Winderfelt
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Animagus : Mamba noir


Re: Londres - Downing Street

Message par : Théodore Winderfelt, Mer 30 Sep - 14:46


Pv Louloup ♥


Assis à la table de son restaurant préféré, Théodore relisait la carte pour la dixième fois. Il l'a connaissait par cœur, en faite, mais il préférait relire. C'était une habitude, une manie. Encore une. Une de plus. Il devrait en faire la liste. Jetant un coup d’œil à sa montre moldue, l'homme en chemise resserra sa cravate soigneusement en levant la tête vers la porte d'entrée. Qu'est ce qu'il foutait ? Bon, il avait encore dix minutes, mais il aurait pus faire l'effort d'être en avance quoi. M*rde. Tapotant de ses doigts de pianiste sur la table le brun laissa son attention se détourner vers le petit orchestre qui jouait au fond de la salle. Il a-do-rait cet endroit. Tout était nickel, la musique était reposante, les lumières pas trop brillante et, surtout, c'était délicieux. Un peu cher, mais délicieux. Du coup il avait invité Rurik puisque, la dernière fois qu'ils s'étaient vue pour prendre un thé, il lui avait promit de l'emmener ici. Quelques SMS plus tard et voilà le rendez vous programmé. Il imaginait bien le spécimen arriver : un éléphant dans un magasin de porcelaine. A cette idée, le mannequin sentit un rictus déformer le coin de ses lèvres. Le russe avait réussi à le faire sourire la fois dernière, il ne savait plus exactement par quel moyen, mais il y était arrivé. Oh rien de bien incroyable, le même rictus qu'il possédait actuellement, mais c'était plutôt un bon signe. Remballant une troisième fois le serveur venu lui demander s'il avait commandé, Théodore retourna son visage vers la porte. Coups d'oeil vers sa montre. Plus que 5min.

Théodore était un maniaque de l'heure également, il pouvait comprendre que son obsession n'était pas celle de tout le monde. Du coup il n'en voudrait pas au russe d'avoir dix seconde de retard. Oui, dix secondes c'est déjà trop. Tapotant de nouveau de ses doigts, il en profita pour choisir ce qu'il allait commander. La même chose, comme d'habitude, il n'aimait pas la nouveauté.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Londres - Downing Street

Message par : Invité, Mer 30 Sep - 18:05


Il allait arriver juste à l'heure... Pas plus de deux minutes à l'avance. Théodore devait sans doute être là depuis un bon quart d'heure, pour inspecter les lieux et faire un scandale en cas de soucis d'hygiène. Bon, il n'y avait aucun risque, le maniaque avait décidé que tous deux iraient dans un restaurant moldu plutôt huppé dans la très célèbre Downing Street. Eh ouais, il n'y avait pas que le très célèbre maison du Premier Ministre anglais dans les parages.

C'était d'ailleurs à cause de ce restaurant que Rurik avait pris du retard sur ses préparatifs : l'invitation de Théodore lui avait fait plaisir, mais cela le perturbait au plus haut point. D'habitude, c'était lui qui invitait les gens... Surtout quand il s'agissait de rendez-vous avec des femmes importantes afin de les menacer... Ou ces rassemblements de riches qui tenaient à avoir le plus de gens "intéressants" possible à leurs soirées de faux-cul, gala de charité, bien sûuuur !

Cette fois-ci, cependant, il s'agissait potentiellement d'un rendez-vous important, un rencard ? Dans un tel lieu. Il s'était donc forcé à bien s'habiller, pour essayer de coller un peu plus à l'univers du français, qui semblait très attaché à ce genre de lieux chics. C'est ainsi qu'il entra dans le restaurant, portant un costume classique noir, avec chemise blanche et cravate toute aussi noire que la veste de son ensemble. Il fut d'ailleurs rassuré en voyant qu'il n'était pas le seul à avoir adopté une tenue dans le genre dans ce restaurant.

Un serveur sans doute conçu à partir des stéréotypes s'approcha de lui et lui demanda alors s'il avait réservé. Donnant le nom de Théodore en se présentant comme un ami, il fut aiguillé vers leur table. En effet, le professeur était déjà là, et le russe ne put s'empêcher de l'observer discrètement tout en se rapprochant de lui : le français avait opté pour une tenue un peu plus claire que lui, mais toute aussi "chic".

« Bonsoir, Théo... Je suis content de ne pas m'être loupé sur le style de tenue à aborder ici... »

S'installant pour ne pas attirer l'attention de tout le monde dans la salle (même si ça devait déjà être le cas du fait de sa silhouette imposante), il se passa la main derrière la nuque, visiblement mal à l'aise. Tout ceci n'était pas vraiment son monde habituel. À voix basse, il ajouta :

« J'ai l'impression d'être saucissonné... »

Pourtant, il se souvenait avoir enfilé ce costume trois mois auparavant pour un événement en Russie... Était-il possible qu'il ait encore pris de la masse musculaire en cette courte période ? Il s'entraînait très dur, quotidiennement, mais il faisait ça depuis quasiment quinze années... L'explication la plus logique était que son stress lui donnait cette impression d'être tout comprimé dans sa tenue. Son regard se posait rapidement sur les autres clients. D'habitude, il devait surveiller des gens dangereux, qui n'hésiteraient pas à essayer de le tuer s'il baissait sa garde.

« J'ai pas l'habitude mais c'est un bon choix. J'vais m'y faire... »

Intérieurement, il se lamentait sur le fait qu'il ne s'y ferait jamais. Mais pour rien au monde il n'aurait refusé cette invitation... Enfin si, peut-être s'il s'agissait d'un soir de pleine lune... Là, il n'avait pas vraiment le choix. Il y avait mieux qu'un massacre de moldus pour lui annoncer sa nature lycanthrope. Cependant, il ne se sentait pas capable d'aborder ce sujet tout de suite. Tout comme lorsqu'il avait accidentellement abordé son emprisonnement. Ça semblait déjà plus simple à présenter, il savait quoi dire...

Après, ils n'étaient pas forcément obligés de parler de tout ça...

« Tu sais... fit-il en ouvrant le menu. Cette invitation me fait super plaisir. J'apprécie, vraiment. »

Il resta correct : si Théodore avait l'habitude de venir ici, il ne fallait pas se faire remarquer. Les choses n'avaient pas à devenir compliquées pour qu'ils apprécient la soirée, tout de même. Les prix affichés sur le menu firent grimacer le médicomage... Même lui qui n'avait aucun souci à se faire avec l'argent moldu, il trouvait ça plutôt exorbitant. Ça avait intérêt à être parfait. D'un autre côté, à en voir l'homme installé devant lui, il n'y avait aucun doute que cet établissement frôlait la perfection.

« Y'a vraiment du choix, j'suis paumé... Tu me conseille quoi ? »

Revenir en haut Aller en bas
Théodore Winderfelt
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Animagus : Mamba noir


Re: Londres - Downing Street

Message par : Théodore Winderfelt, Mer 30 Sep - 20:32


Ding Dong, l'heure venait de sonner à la montre de Théo'. Il lui laissait donc dix secondes. Dix. Neuf. Huit. Sept. Six. Cinq. Quatre. Trois. Deux. Un... « Bonsoir, Théo... Relevant brusquement la tête de sa montre, le jeune homme salua son interlocuteur d'un signe de la tête avant de remarquer sa tenue vestimentaire. Je suis content de ne pas m'être loupé sur le style de tenue à aborder ici... » Ah oui. En effet. Woah. Les deux sourcils levés haut sur son front, le mannequin n'y croyait légèrement pas. Rurik pouvait réellement porter de telles tenues ? C'était organiquement possible ? Ça ne le rendait que plus imposant, faisant penser à un de ses vigiles baraqué à lunette noires qu'on retrouve dans les dessins animés pour enfant. Posant ses coudes sur la table, le dos bien droit, le professeur lia ses mains pour y coller ses lèvres et ainsi cacher son sourire naissant. Le russe n'était vraiment pas à l'aise. « J'ai l'impression d'être saucissonné... » Là, c'était plus fort que lui, le brun se surprit à pouffer de rire avant de secouer légèrement son visage tout en levant les yeux au ciel. Comme si son interlocuteur était idiot. « Non, je te rassure, Lâcha l'occlumens tout en calmant son hilarité, tu es très bien. » Pour une fois il n'eu pas le réflexe nerveux d'observer autour de lui, le médicomage faisait certainement un effort considérable pour se trouver ici alors qu'importe ce que les gens pourraient en penser. « J'ai pas l'habitude mais c'est un bon choix. J'vais m'y faire... » Voilà, ce n'était donc clairement pas un endroit qui le mettait à l'aise. Chacun son tour, hein. Après les attouchements dans le bar, c'était le cul sérré au restaurant. C'est sûr que c'était différent. Croisant ses bras sur la table, Théodore resta silencieux, ses orbes émeraudes observant le visage presque cripsé du baraqué.

Ce dernier venait d'attraper la carte pour la lire mais l'animagi, lui, n'avait plus besoin de se donner cette peine. « Tu sais... - Hum ? - Cette invitation me fait super plaisir. J'apprécie, vraiment. - Tant mieux, c'est le but. » Non, ce n'était pas ironique ou sarcastique, son ton était posé et sa voix neutre. Il fallait bien qu'un jour il montre cet endroit à quelqu'un, pis Rurik était là et comme leur.. situation .. collait bien à l'idée.. bah voilà. Néanmoins un détail fit froncer les sourcils du plus jeune, c'était quoi cette grimace sur le visage de l'autre homme ? « Y'a vraiment du choix, j'suis paumé... Tu me conseille quoi ? » Un détail le frappa soudain. Sur sa carte à lui, les prix n'y étaient pas, donc ... Rurik avait la carte des prix. Tendant le bras avec une rapidité surprenante, il arracha littéralement la carte des mains épaisses pour lui tendre l'autre. « Déjà, c'est moi qui paye. Ensuite, si t'es un gros mangeur .. Non non, il n'insinuait rien du tout.. tu as le Rosbif au Yorkshire Pudding ou le Fish and Chips » Enonçant les noms tout en observant lui même la carte qu'il venait de prendre à son accompagnateur, le jeune homme s'intéressait plus particulièrement au vin. Il ne fallait pas la prendre au hasard, tout dépendait du plat que Rurik choisirait. Relevant la tête vers le serveur qui revenait timidement, sûrement de peur de se faire envoyer balader une fois de plus, il prit la parole. « Une assiète de Stew pour moi, avec une bouteille de Denbies » Il laissa Rurik faire son choix avant de recroiser ses bras sur la table en attendant leur commande. S'intéressant de nouveau au visage de son interlocuteur, Théodore mordilla l'intérieur de sa joue avant d'hausser de nouveau la voix. « Je te dirais bien que la prochaine fois on mangera dans un fast-food mais, en toute honnêteté, je suis pas sûr d'en être capable. » Humour, humour. Le jeune homme tenta même un sourire bref. Il était assez doué pour casser l'ambiance lorsque cette dernière n'était pas composée de fils à papa etc.. Ce n'était clairement pas le genre de blague que l'on sortait dans un milieu pauvre, par exemple. Bien sûr, avec ses boulots, Rurik devait très bien gagner sa vie mais le professeur avait derrière lui une enfance de pourri gâté que le russe ne devait pas avoir connu.

En parlant d'enfance, le brun pencha légèrement son visage comme le ferait un chaton curieux. Ses lèvres se pincèrent légèrement et ses sourcils se froncèrent créeant de légères rides sur son front. « Ils vivent en Russie tes parents ?.. D'ailleurs, t'as des frères et soeurs ? » Non parce que, autant Théodore lui avait vaguement raconté la relation spéciale qu'il entretenait avec les siens, autant Rurik n'en avait encore jamais parlé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Londres - Downing Street

Message par : Invité, Mer 30 Sep - 22:50



À chaque mouvement, il avait l'impression que son costume allait rendre l'âme. C'était absolument désagréable... Il fallait se détendre, c'était dans sa tête, il se sentait épié (bon ça à la limite, il avait l'habitude), il faisait probablement tâche dans ce décor trop parfait, trop ancré dans les habitudes et les manières... Une très grosse tâche.

Lorsque sa carte lui échappa des mains, il songea que c'était la fin, qu'il pétait les plombs et qu'il allait se passer tout plein de trucs bizarres et regrettables... Mais non, c'était Théodore qui venait de lui arracher la carte pour lui en donner une autre... Il n'y avait plus les chiffres exorbitants ! Et comment faisait-il pour rester raisonnable ? Quoique, même un verre d'eau risquait de coûter cher... Il ne savait pas si Théodore pouvait se permettre des folies avec son salaire de professeur. Sa maison avait certes rappelé ces intérieurs "classiques" et opulents de certains grandes têtes de la mafia avec qui il traitait de temps en temps... Mais peut-être qu'il n'avait hérité que de l'habitation.

- Déjà, c'est moi qui paye. Ensuite, si t'es un gros mangeur... tu as le Rosbif au Yorkshire Pudding ou le Fish and Chips.

Baissant les yeux, impuissant, comme s'il jouait à la roulette russe (haha !...) en pointant l'arme contre la tempe de celui qui l'avait invité, il inspecta les propositions qu'on lui faisait : bon, déjà, le Fish and Chips, ça le branchait pas vraiment, c'était le truc que l'on mangeait le midi quand on était un londonien tout pressé. Très peu pour lui, que ce soit avec ou sans fioritures ajoutant deux chiffres au prix. Le second choix était déjà beaucoup plus intéressant. Un plat bien ancré dans la culture anglaise, qu'il ne se rappelait pas vraiment avoir déjà goûté. Vaida avait tendance à mettre le feu encore plus facilement qu'une armée de sorciers survoltés... La cuisine n'était pas son fort. Quant au médicomage... Eh bien, avoir vécu si longtemps en Russie l'avait enfermé dans certaines habitudes.

- Une assiette de Stew pour moi, avec une bouteille de Denbies
« Et moi j'vais prendre le Rosbif avec le Yorkshire Pudding... »

Le serveur s'éloigna, semblant rayonner de bonheur, comme si l'on venait de lui accorder grâce après des années d'attente. C'était... Bizarre.

- Je te dirais bien que la prochaine fois on mangera dans un fast-food mais, en toute honnêteté, je suis pas sûr d'en être capable.

Grognant d'un air amusé, l'imposant sorcier lui répondit :

« Je suis pas très fan des fast-food, la dernière fois que j'me suis retrouvé à manger dans un de ces trucs, je sortais d'une série d'opérations exténuantes et j'avais été obligé de prendre quelques verres avec les autres médicomages et la famille du patient pour fêter la bonne nouvelle. »

Non non, il ne regrettait pas d'avoir sauvé une vie, au contraire, c'était justement ça, qui le remplissait de fierté. Il n'aimait pas vraiment tous l'étalage de bons sentiments de la part d'inconnus. Il ne faisait que son travail, après tout, il faisait de son mieux pour sauver les gens, et si ça ne suffisait pas, tant pis.

Brusquement, le Winderfelt changea de sujet.

- Ils vivent en Russie tes parents ?.. D'ailleurs, t'as des frères et soeurs ?

Ah... ça, il ne s'y attendait pas... Mais c'était logique, il avait la chance que Théodore ne le questionne pas à ce sujet après que celui-ci lui ai parlé de sa propre famille et ces histoires de divorce, de nourrice. Finalement, ce n'était pas plus mal de ne pas avoir de parents. Du moins, de ne pas les connaître et de s'en foutre royalement.

« Je n'ai jamais connu mes parents, et je ne veux pas les connaître. Ils m'ont abandonné quelques jours après ma naissance, comme ça posé dans un coin, limite comme un déchet, dans le Grand Nord de la Russie. J'aurais très vite crevé de froid si une moldue ne m'avait pas trouvé. Du coup, je n'ai qu'elle comme famille... Si on peut appeler ça une famille. »

Vaida... C'était la seule personne qui avait toujours compté pour lui. Difficile de dire s'il s'agissait d'une mère pour lui, vu qu'il n'avait pas vraiment eu de modèle en la matière.

« Ne dis surtout pas que t'es désolé ou une connerie dans le genre, sinon je te balance cette fourchette trisomique en pleine figure... Les gens sont toujours désolé, pensent que c'est une catastrophe et tout, mais au final, mon passé à fait de moi ce que je suis, et j'ai pas suffisamment de regrets pour souhaiter changer quoi que ce soit. »

Reposant cette "fourchette trisomique" (qui devait sûrement servir pour manger du poisson, et probablement pas combattre des dragons), le russe accorda un léger sourire au français : oh, ça ne le changeait pas radicalement, disons qu'en le connaissant un minimum, ça le faisait paraître un brin moins menaçant.

« J'ai pas du tout eu une enfance difficile, non, ça s'est compliqué après, mais je pense pas être à plaindre. »

Le loup-garou avait pourtant de quoi remplir une épopée en sept tomes sur toutes les épreuves qu'il avait dû affronter, tous les ennuis qui s'étaient abattus sur lui, toute la douleur qu'il avait enduré, les blessures qu'il avait écopé. Bien sûr, il ne passa pas dans les détails, mais étrangement, aborder ce sujet pour essayer de le minimiser pour ne pas inquiéter Théodore lui faisait réaliser une fois de plus que tout ceci l'avait forgé, cela l'avait transformé, et il ne pouvait se voir différemment. Même avec un super retourneur de temps, il ne changerait rien.

Le serveur le sortit de ses pensées lorsqu'il leur présenta une bouteille... Euh, oui, elle était très jolie, mais encore ? Bon, c'était au professeur de gérer les rituels des "gens de la haute". Non parce qu'à part lui arracher des mains et la briser sur le crâne de l'homme qui mangeait son potage à la petite cuillère, avec l'auriculaire relevé, il ne voyait vraiment pas quoi faire de cette bouteille. La prendre, l'ouvrir et se servir ne devait pas être la chose à faire, c'était trop logique, ça ne devait donc pas être ça.

** Le prochain rendez-vous, ce sera dans un vestiaire de salle de sport, avec tout plein d'affaires sales, une odeur de transpiration, et des mecs tous nus qui passent sans prêter la moindre attention, j'aurais ma revanche, Winderfelt ! **

Enfin, encore fallait-il que le colosse de l'Est survive à celui-ci, de rendez-vous...

Revenir en haut Aller en bas
Théodore Winderfelt
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Animagus : Mamba noir


Re: Londres - Downing Street

Message par : Théodore Winderfelt, Mer 30 Sep - 23:54


« Je n'ai jamais connu mes parents, et je ne veux pas les connaître. Ils m'ont abandonné quelques jours après ma naissance, comme ça posé dans un coin, limite comme un déchet, dans le Grand Nord de la Russie. Eh m*rde. C'était maladif chez lui de poser des questions à la con. J'aurais très vite crevé de froid si une moldue ne m'avait pas trouvé. Du coup, je n'ai qu'elle comme famille... Si on peut appeler ça une famille. » Pinçant ses lèvres comme un enfant boudeur, Théodore hocha lentement la tête pour montrer qu'il notait les informations dans un coin de sa tête. C'était pas gai, ce genre d'histoire. Mais ça lui rappelait la sienne, avec Nini. Sa vraie mère, selon lui. Entre ouvrant les lèvres, il les referma rapidement aux mots et à la fourchette menaçante du russe. « Ne dis surtout pas que t'es désolé ou une connerie dans le genre, sinon je te balance cette fourchette trisomique en pleine figure... - J'ai rien dis. Lâcha t-il instinctivement, sur la défensive, tout en louchant sur la fourchette. Les gens sont toujours désolé, pensent que c'est une catastrophe et tout, mais au final, mon passé à fait de moi ce que je suis, et j'ai pas suffisamment de regrets pour souhaiter changer quoi que ce soit. » Relevant son regard vers celui de Rurik, le professeur se mit à mordiller l'intérieur de sa joue. Il en avait fait une force, c'était assez impressionnant. Bien loin du comportement de Théodore, ce dernier avait fait de son passé une faiblesse qui lui empoisonnait la vie encore aujourd'hui. Bref, le brun ne savait pas quoi dire ni quoi faire là. Heureusement le sourire que lui envoya son ancien collègue, aussi léger soit-il, le rassura quelques peu. « J'ai pas du tout eu une enfance difficile, non, ça s'est compliqué après, mais je pense pas être à plaindre. - J'aime bien comment tu vois les choses. » C'est sûr que c'était plus agréable que d'entendre quelqu'un se plaindre et pleurer en s'ouvrant les veines.

N'aillant pas fait attention au serveur revenu, ce dernier étant incroyablement discret pour ne pas briser l'atmosphère calme qui régnait dans le lieu, le fils de bourge se rendit compte de sa présence grâce au regard de son interlocuteur. Heureusement qu'il avait débarqué, ça permettrai de changer de sujet. Il n'avait pas envie de mettre Rurik mal à l'aise. Ce dernier semblait troubler devant la bouteille que lui présenter le jeune homme, d'ailleurs. Sentant un sourire amusé naître au coin de ses lèvres, Théodore tenta de rester sérieux en levant son verre à vin en direction du serveur. Celui-ci ouvrit la bouteille, neuve, et en versa à peine de quoi boire deux gorgées dans le verre du professeur. Baissant les yeux vers ce qu'il tenait dans sa main le français fit bouger lentement le récipient tout en observant minutieusement l'aspect de la boisson. D'un air franchement impressionné, il marmonna : « Un beau Rubis. » Le serveur sembla heureux d'avoir dégoté la bouteille, pour l'instant, parfaite. Il devait être nouveau dans le service. La moindre erreur pourrait lui valoir son poste, ici. Passant légèrement son nez délicat au dessus du verre pour en sentir l'odeur, tout en lançant un regard vers le russe, dont l'expression d'incompréhension manqua de lui décrocher un fou rire, il finit par prendre une toute petite gorgée. Il fit un mouvement de bouche prouvant qu'il était entrain de faire glisser le liquide sur sa langue, son palais et même ses joues avant de l'avaler. Bon, elle manquait du fameux ''poivré'' qui la différenciait du Beaujolais, mais il n'allait pas faire une scène devant Rurik. Pas le premier soir, du moins. Hochant une dernière fois la tête, il reposa son verre. « Il est très souple, c'est parfait. Merci. » Très souple, on pourrait croire qu'il était entrain de parler de... bah de tout sauf d'un vin quoi. Le serveur, semblant tout à coup plus détendu, servi les deux hommes avant de poser la bouteille près d'eux et de s'en aller.

Souriant cette fois-ci, pour la première fois, de toute ses dents le brun planta ses yeux dans ceux de Rurik. « Je te rassure, je n'goûterai pas ton plat. » Il avait réellement envie de rire, là, mais il se ferait remarquer et c'était hors de question. Il avait tout de même ses limites. Saisissant son verre à présent bien rempli, il le leva légèrement dans la direction du russe. « Santé. » Il prit une petite gorgée avant de le reposer pour se reculer légèrement de la table et laisser le serveur poser leurs assiettes. Ça sentait incroyablement bon. Sortant de sa sacoche une lingette désinfectante, il se la passa rapidement sur les mains avant de répéter le geste pour en tendre une autre à son voisin de table. Le plus naturellement du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Londres - Downing Street

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 6 sur 13

 Londres - Downing Street

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.